CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

CHAMBÉRY Le Phare 800, avenue du Grand Ariétaz www.ffcd.fr COMITÉSCIENTIFIQUE ●CENTRE HOSPITALIER MÉTROPOLE SAVOIE (sites Chambéry - Aix )(CHMS) Service de gastro -oncologie : Dr O. Berthelet - Dr A. Turcry Service de chirurgie digestive : Dr I. Al Naasan - Dr M. Stella ●CENTRE HOSPITALIER ANNECY - GENEVOIS (Sites Annecy, St-Julien-en-Genevois) (CHANG) Service de gastro -oncologie : Dr M. Baconnier - Dr E. Maillard Service de chirurgie digestive : Dr D. Duprez ●FFCD Pr J-M. Phelip (CHU Saint-Étienne) Pr S. Manfredi (CHU Dijon) JOURNÉEde PRINTEMPSde CANCÉROLOGIE DIGESTIVE 29juin2018 Conception Graphique - Atelier Isatis - Dijon - 06 71 38 34 62 PARTENARIAT DE RECHERCHE EN ONCOLOGIE DIGESTIVE

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

La Journée de Printemps aura lieu au Centre des Congrès «Le Phare», le vendredi 29 juin 2018. Situé à Chambéry, carrefour européen des voies de communication alpines, entre lacs et montagnes, le Phare est un équipement pluri- fonctionnel, construit par Chambéry Métropole, pour l’ac- cueil de spectacles, de compétitions sportives, d’expositions, de séminaires et d’évènements économiques. L’architecture a été confiée au cabinet Patriarche & Co sous la direction de Jean-Loup Patriarche et Bernard Maillet. Ouvert en 2009, Le Phare offre une capacité d’accueil hors du commun avec des équipements à la pointe de la technologie. Le Phare bénéficie de dessertes routières impor- tantes, notamment la voie rapide urbaine irriguant les communes de l’agglomération ou les auto- routes A41 et A43 reliant Chambéry aux grands axes : Lyon (1h00), Genève (1h00), Annecy (30 mn), Grenoble (45 mn), Albertville (45 mn) Le Phare est entouré d’un parc hôtelier de 1400 chambres. 2 JOURNÉE DE PRINTEMPS DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE Savoie et Haute-Savoie 29 juin 2018 Centre de congrès « Le Phare » 800, avenue du grand Ariétaz - Chambéry

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

Pr Pascal Artru, Hôpital Jean Mermoz Lyon Dr Pierre-Yves Brard, CH Métropole Savoie Pr Philippe Cassier, Centre Léon Bérard Lyon Pr Thomas Decaens, CHU Grenoble Dr Antoine Drouillard, CHU Dijon Dr Damien Duprez, CH Annecy Pr Jean-Luc Faucheron, CHU Grenoble Pr. Fréderic Di Fiore, CHU Rouen Dr. Julien Forestier, Hôpital Edouard Herriot Lyon Dr Christelle de la Fourchardière, Centre L. Berard Lyon Dr Gaël Goujon, Hôpital Bichat Paris Dr Vahan Kepenekian, CHU Lyon Pr. Côme Lepage, CHU Dijon Pr Sylvain Manfredi, CHU Dijon Dr Cindy Neuzillet, CH Créteil Pr Jean-Marc Phelip, CHU Saint-Étienne Pr Gilles Poncet, Hôpital Edouard Herriot Lyon Centre hospitalier Métropole Savoie (Sites Chambery - Aix) (CHMS) Service de gastro-oncologie : Dr Olivier Berthelet - Dr Aude Turcry Service de chirurgie digestive : Dr Irchid Al Naasan - Dr Mattia Stella Centre hospitalier Annecy - Genevois (Sites Annecy - Saint-Julien-en-Genevois) (CHANG) Service de gastro-oncologie : Dr Mathieu Baconnier - Dr Emmanuel Maillard Service de chirurgie digestive : Dr Damien Duprez Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Pr Jean-Marc Phelip (CHU Saint-Étienne) Pr Sylvain Manfredi (CHU Dijon) INTERVENANTS COMITÉ SCIENTIFIQUE Chambéry et le lac du Bourget 3

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

PROGRAMME - JOURNÉE DE PRINTE 8h30 - 8h50  8h50 - 9h00  9h00 - 9h30  9h00 - 9h30 9h30 - 10h40  9h30 - 9h55 9h55 - 10h10 10h10 - 10h40 10h40 -11h10  11h10 - 12h00  11h10 - 11h40 11h40 - 12h00 12h00 - 12h30  12h30 -13h30  ACCUEIL INTRODUCTION Pr P. MICHEL (Président de la FFCD) 1ère SESSION : FOIE Oncogenèse du carcinome hépatocellulaire et implications thérapeutiques Pr T. DECAENS (CHU, Grenoble) 2ème SESSION : SANTÉ PUBLIQUE Dépistage du cancer de l’anus : mise au point et recommandations actuelles Dr G. GOUJON (Hôpital Bichat, Paris) Pourquoi l’incidence du cancer du pancréas augmente-t-elle ? Dr A. DROUILLARD (CHU François Mitterrand, Dijon) Comment améliorer en France la participation au dépistage du CCR ? Pr S. MANFREDI (CHU François Mitterrand, Dijon) PAUSE ET VISITE DES STANDS 3ème SESSION : TRAITEMENT ADJUVANT- NÉOADJUVANT Traitement adjuvant du cancer du côlon : Xelox ou Folfox, 3 mois ou 6 mois ? Pr C. LEPAGE (CHU François Mitterrand, Dijon) Traitement péri-opératoire du cancer de l’estomac Pr F. DI FIORE (CHU, Rouen) ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DÉJEUNER ET VISITE DES STANDS 4

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

EMPS DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE 4ème SESSION : MÉTASTASES Cancer colorectal métastatique : que faire après la CT cytotoxique ? Dr C. DE LA FOURCHARDIÈRE - Pr P. CASSIER (Centre Léon Bérard, Lyon) Rationnel côlon gauche - côlon droit et recommandations thérapeutiques (Rationnel embryologique et ana-pathologique - Recommandations thérapeutiques actuelles et perspectives) Pr J-M. PHELIP (CHU, Saint-Étienne) Cancer du pancréas métastatique : que faire en 2ème ligne ?

Pr P. ARTRU (Hôpital Jean Mermoz, Lyon) 5ème SESSION : TUMEURS ENDOCRINES Quelle stratégie thérapeutique pour quelle tumeur Dr J. FORESTIER (Hôpital Edouard Herriot, Lyon) Apport de la médecine nucléaire Dr P-Y. BRARD (CH Métropole Savoie) Chirurgie des tumeurs neuroendocrines du grêle : quelles exigences ? Pour quelles raisons ? Pr G. PONCET (Hôpital Edouard Herriot, Lyon) PAUSE ET VISITE DES STANDS 6ème SESSION : INNOVATIONS Réhabilitation améliorée après chirurgie colorectale Pr J-L. FAUCHERON (CHU, Grenoble) - Dr D. Duprez (CH, Annecy) PIPAC Dr V. KEPENEKIAN (Hôpital Jean Mermoz, Lyon) Immunothérapie : bases physiologiques et perspectives dans la sphère digestive Dr C. NEUZILLET (CH, Créteil) CONCLUSION 13h30 - 15h00  13h30 - 14h00 14h00 - 14h30 14h30 - 15h00 15h00 - 16h30  15h00 - 15h30 15h30 - 16h00 16h00 - 16h30 16h30 - 17h00  17h00 - 18h30  17h00 - 17h30 17h30 - 18h00 18h00 - 18h30 18h30  5

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

PAR LA ROUTE Chambéry est desservie par les autoroutes A43 depuis Lyon ou l’Italie, A41 depuis Genève ou Gre- noble, A6 depuis Paris et A7 depuis Marseille. Quelques distances depuis Cham- béry : ● Paris est à 560 km ● Marseille est à 350 km ● Chamonix est à 149 km ● Grenoble est à 57 km EN TRAIN Liaisons quotidiennes avec Paris par TGV (3h). Vous pouvez consul- ter les horaires sur le site de OUI. sncf. De nombreux trains régio- naux relient Chambéry à Annecy, Lyon, Grenoble, Bourg-Saint-Mau- rice… Vous pouvez consulter les horaires sur le site TER Rhône-Alpes. La gare SNCF de Chambéry se situe à seu- lement 3 km du Phare.

EN AVION L’aéroport de Chambéry-Aix-les-Bains est tout près du campus, mais il y a peu de vols. Le plus simple est d’arriver par l’aéroport de Lyon Saint Exupéry. À partir de l’aéro- port, prendre une navette (bus) en direc- tion de Chambéry, Aix-les-Bains ou direc- tion Lyon et connexion par train. Une autre possibilité est d’utiliser l’aéroport interna- tional de Genève qui a de nombreux vols (y compris low-cost). Il est possible ensuite de rejoindre Chambéry par train. VENIR À CHAMBÉRY 6 A41 A43 A41 A43 BOURGOIN JALLIEU (0h45) LYON (1h15) VOIRON GRENOBLE (0h45) L’ALPE D’HUEZ (2h15) LES DEUX ALPES (2h15) ALBERTVILLE (0h45) COURCHEVEL (1h10) VAL D’ISÈRE (1h55) Vallée de la Maurienne Vallée de la Tarentaise ANNECY (0h38) GENÈVE (1h00) La Suisse Entrée / Sortie Aix-les-Bains Sud Entrée / Sortie Chambéry Nord Aix-les-Bains (0h10) CHAMBÉRY D1201 Tunnel de l’Épine S13 S13 La gare de Chambéry fut mise en service le 21 octobre 1856… par le royaume de Sardaigne. Le premier train y circule la veille, parti de Choudy pour Saint-Jean de Maurienne. Savoyarde pure et dure, la gare ne deviendra française que 11 ans plus tard. Trois ans plus tôt, en 1853, le projet d’un chemin de fer reliant Chambéry à la fois à Genève, à Lyon et à la tête du tunnel du Mont-Cenis est confié au Comte de Cavour, premier ministre du roi Victor-Emmanuel II de Sardaigne (États de Savoie). À cet effet, il fonde la «Com- pagnie du chemin de fer Victor-Emmanuel». Le 4 juin 1859, c’est la victoire franco-sarde à la bataille de Magenta, dans la campagne d’Italie. Emmenées par le général Patrice de Mac-Mahon, et transportées en partie par la compagnie sarde, les troupes de Napoléon III aident les Sardes à repousser l’assaillant autrichien.

Pour les remercier, Victor-Emmanuel II offre à la France le Comté de Nice et le Duché de Savoie en 1860. La concession des lignes ferro- viaires, et la gare de Chambéry sont cédées à l’État Français en 1867, qui les confiera à la compagnie du Paris-Lyon-Méditerranée (PLM).

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

ACCÈS AU PHARE Le Phare est implanté au sein de la zone de Bissy au nord-ouest de Chambéry, à proximité du Parc des Ex- positions. Il bénéficie de dessertes routières importantes reliant l’agglomération aux grands axes. Si vous venez en voiture : ● Depuis Aix-les-Bains, Annecy, Lyon : prenez la sortie 15 de la Voie Rapide Urbaine. Au premier rond- point, suivez la direction «La Motte Servolex» ou «Le Phare». Au rond-point suivant, prenez à gauche en direction du Parc des Expositions et du Phare (via l’Avenue de la Houille blanche et du Grand Ariétaz). Suivez les panneaux «Parking Le Phare».

● Depuis Albertville, Grenoble : prenez la sortie 15 de la Voie rapide Urbaine. Aux ronds-points de l’échan- geur, suivez la direction «Le Phare», continuez tout droit sur l’Avenue du Grand Ariétaz. Suivez les pan- neaux «Parking Le Phare». Parkings Pour le stationnement des usagers, congressistes... des places communes au Phare et au Parc des exposi- tions ont été créées : 1300 places au sein du Parc des Expositions, 800 places sur les voies publiques autour du Phare, 22 places pour les personnes à mobilité réduite...

7 Vers Chambéry Vers Chambéry centre Le Phare Arrêt le Phare Parc Expo Ligne 1 Sortie 14 La Motte Servolex Z.I. Bissy / Chambéry Z.I. des Landiers Centre commercial Sortie 14 Z.I. Bissy Z.I. de l’Erier Centre commercial Parc des Expositions Sortie 15 LYON PAR LES ECHELLES VALENCE COGNIN CENTRE COMMERCIAL Parking (payant) Vers les Hauts de Chambéry Vers les Aix-les-Bains Aéroport / A43 - A31 Suivre la Motte Servolex Vers la Motte Servolex Vers A41 Grenoble / Italie ZONE INDUSTRIELLE DE BISSY Arrêt Bissières Ligne C PARC DES EXPOSITIONS V o i e R a p i d e U r b a i n e

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

Triviers Gabelle Trois Prés Follaz Servolex St-Jeoire Centre MJC Ste-Thérèse Ste-Thérèse Parpillettes Parpillettes Plan d’Eau Challes Centre Fontanettes Gambetta Stade Nautique École du Stade Chevaliers Tireurs Ducs Gare Gare Reinach Parc St-Exupéry Roland Garros École St-Jean CFAI Douanes Douanes Esclangon Borson Lavoisier Z.A. Erier Z.A. Erier Emmaüs Emmaüs Le Phare Parc-Expo Service des Eaux Service des Eaux Tarentaise Tarentaise Z.I. Mollard Parc Relais La Trousse Plaine Cimetière Chambéry Carmes Carmes Garatte Garatte COLLÈGE G. SAND LES FRASSES Aérodrome de Chambéry Challes-les-Eaux Préfecture Rue D. Papin Avenue René Cassin R. A. Bergès R o u t e d e C h a l l e s Avenue de Chambéry Avenue de Chambéry R t e Royale Quai Ch. Ravet N201 N201 A43 A43 CHALLES- LES-EAUX ST- JEOIRE- PRIEURÉ BARBERAZ LA RAVOIRE LA MOTTE- SERVOLEX CHAMBÉRY 800 m Triviers Gabelle Trois Prés Follaz Servolex St-Jeoire Centre MJC Ste-Thérèse Ste-Thérèse Parpillettes Parpillettes Plan d’Eau Challes Centre Fontanettes Gambetta Stade Nautique École du Stade Chevaliers Tireurs Ducs Gare Gare Reinach Parc St-Exupéry Roland Garros École St-Jean CFAI Douanes Douanes Esclangon Borson Lavoisier Z.A. Erier Z.A. Erier Emmaüs Emmaüs Le Phare Parc-Expo Service des Eaux Service des Eaux Tarentaise Tarentaise Z.I. Mollard Parc Relais La Trousse Plaine Cimetière Chambéry Carmes Carmes Garatte Garatte COLLÈGE G. SAND LES FRASSES Aérodrome de Chambéry Challes-les-Eaux Préfecture Rue D. Papin Avenue René Cassin R. A. Bergès R o u t e d e C h a l l e s Avenue de Chambéry Avenue de Chambéry R t e Royale Quai Ch. Ravet N201 N201 A43 A43 CHALLES- LES-EAUX ST- JEOIRE- PRIEURÉ BARBERAZ LA RAVOIRE LA MOTTE- SERVOLEX CHAMBÉRY 800 m Accès en bus depuis Chambéry Le Phare est desservi par les lignes 1 (arrêt Le Phare Parc-Expo) et C (arrêt Bissières) du réseau Stac. Plus d’informations (itinéraires, horaires, tarifs ) sur : www.bus-stac.fr Ligne 1 Ligne C Ligne la plus empruntée du Réseau Stac, la CHRONO C traverse toute l’agglomé- ration de Chambéry, de Challes-Les- Eaux à La Motte-Servolex. Desservant la Gare SNCF, elle permet en outre de nombreuses correspondances en centre ville et en périphérie. Au minimum un bus toutes les 10 à 15 minutes.

La ligne 1 relie la commune de Saint Jeoire-Prieuré au centre ville de Cham- béry, en passant par la Gare SNCF, avant de poursuivre son itinéraire vers la zone industrielle de Bissy, jusqu’à la Motte-Servolex. Un bus toutes les 20 à 40 minutes en- viron. Croix de Bissy Croix de Bissy Bocage Bocage Monge Monge Château des Ducs Château des Ducs Hyères Hyères Vallon Fleuri Vallon Fleuri Biche Biche Forêt Forêt Médipôle Médipôle Lycée du Granier Lycée du Granier Baraques Baraques Église Challes Église Challes La Ravoire Centre La Ravoire Centre Bissières Bissières Stade Mager Stade Mager Mairie Bissy Mairie Bissy Stade Level Stade Level Gambetta Gambetta Stade Nautique Stade Nautique Buisson Rond Buisson Rond Barberaz Centre Barberaz Centre Madeleine Madeleine Préfecture Préfecture Halles Halles Gare Gare Reinach Reinach Parc Parc Mairie La Motte Mairie La Motte La Motte Centre La Motte Centre Collège de Boigne Collège de Boigne Pingon Pingon Girod Girod Clos Fleuri Clos Fleuri Peysse Peysse Belledonnes Belledonnes Hôpital Biset Curial Curial CHALLES CENTRE DE GAULLE P P P Av. de Lyon Av.

M. Ber roir Av. Costa de Beauregard Rue des Belledonnes Rte Royale Av. du Général Cartier N201 N201 A43 A43 Avenue de Chambéry Carré Curial Espace Jean Blanc Médiathèque Parc de Buisson Rond L.P. Monge Lycée de la Cardinière Bibl. Médipôle de Savoie Collège Bissy Collège de Boigne Lycée Hôtelier L.P. Ste-Anne Collège George Sand BARBERAZ BARBERAZ LA RAVOIRE LA RAVOIRE CHALLES- LES-EAUX CHALLES- LES-EAUX BASSENS BASSENS LA MOTTE- SERVOLEX LA MOTTE- SERVOLEX CHAMBÉRY CHAMBÉRY 400 m 8 Croix de Bissy Croix de Bissy Monge Monge Château des Ducs Château des Ducs Hyères Hyères Bissières Bissières Stade Mager Stade Mager Mairie Bissy Mairie Bissy Stade Level Stade Level Gambetta Gambetta Stade Nautique Stade Nautique Bu Bu Préfectur Préfectur Halles Halles Gare Gare Reinach Reinach Parc Parc Mairie La Motte Mairie La Motte La Motte Centre La Motte Centre Collège de Boigne Collège de Boigne Pingon Pingon Girod Girod Clos Fleuri Clos Fleuri Hôpital Biset Curial Curial DE GAULLE P P Av. de Lyon Av. Costa de Beauregard Av. du Général Cartier N201 N201 A43 Carré Médiathèq Collège Bissy Collège de Boigne L.P.

Ste-Anne Collège George Sand BASSENS BASSENS LA MOTTE- SERVOLEX LA MOTTE- SERVOLEX CHAMBÉRY CHAMBÉRY Follaz Servolex M Pa Pa Fontanettes Gambetta Stade Nautique École du Stade Chevaliers Tireurs Ducs Gare Gare Reinach Parc St-Exupéry Roland Garros École St-Jean CFAI Douanes Douanes Esclangon Borson Lavoisier Z.A. Erier Z.A. Erier Emmaüs Emmaüs Le Phare Parc-Expo Service des Eaux Service des Eaux Cimetière Chambéry Carmes Carmes COLLÈGE G. SAND Préfecture Rue D. Papin Avenue René Cassin R. A. Bergès Quai Ch. Ravet N201 A43 LA MOTTE- SERVOLEX CHAMBÉRY

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

QUELQUES HÔTELS ● HÔTEL-RESTAURANT CHATEAU DE CANDIE **** Situé à 2 km du Phare - 20 chambres 68 rue Bobby Sands - Chambéry Tél : 04 79 96 63 00 - Fax : 04 79 96 63 10 Email : info@chateaudecandie.com ● HÔTEL BEST WESTERN ALEXANDER PARK *** Situé à 2,5 km du Phare - 98 chambres 51 rue Alexander Fleming - Chambéry Tél : 04 79 68 60 00 - Fax : 04 79 68 60 01 Email : commercial@alexanderpark.fr ● HÔTEL LE FRANCE *** Situé à 3 km du Phare - 48 chambres 22 Faubourg Reclus - Chambéry Tél : 04 79 33 51 18 - Fax : .04 79 85 06 30 Email : info@le-france-hotel.com ● HÔTEL MERCURE *** Situé à 3 km du Phare - 81 chambres 183 place de la Gare - Chambéry Tél : 04 79 62 10 11 - Fax : 04 79 62 10 23 Email : H1541@accor.com ● HÔTEL DES PRINCES *** Situé à 3,5 km du Phare - 45 chambres 4 rue de Boigne - Chambéry Tél : 04 79 33 45 36 - Fax : 04 79 70 31 47 Email : hoteldesprinces@wanadoo.fr ● CHÂTEAU DES COMTES DE CHALLES *** Situé à 5 km du Phare - 54 chambres BP 1, Montée du Château - Challes Les Eaux Tél : 04 79 72 72 72 - Fax : 04 79 72 83 83 Email : info@chateaudescomtesdechalles.com ● HÔTELS ALTEDIA , LODGE***, RESTAURANT Accès direct par VRU à 4 km du Phare - 77 chambres 61, Rue de la république - Chambéry-Barberaz Tél : 04 79 60 05 00 - Fax : 04 79 60 43 63 Email : info@hotel-altedia.com ● HÔTEL-RESTAURANT CAMPANILE CHAMBERY ** Situé à 1 km du Phare - 53 chambres 30 allée François Pollet - Chambéry Tél : 04 79 25 98 98 - Fax : 04 79 25 99 45 Email : chambery@campanile.fr ● HÔTEL-RESTAURANT IBIS ** Situé à 2,5 km du Phare - 88 chambres 100 rue Eugène Ducretet - Chambéry Tél : 04 79 69 28 36 - Fax : 04 79 96 39 91 Email : HO609@accor.com ● B&B CHAMBERY ** Situé à 2 km du Phare - 54 chambres Rue du Docteur Vernier - Chambéry Tél / N° à tarif spécial : 08 92 78 80 28 - Fax : 04 79 68 64 00 ● BEST HÔTEL ** Situé à 4 km du Phare - 40 chambres 9 rue Denfert Rochereau - Chambéry Tél : 04 79 85 76 79 - Fax : 04 79 85 86 11 Email : besthotel.chambery@wanadoo.fr ● HÔTEL-RESTAURANT LE LION D’OR ** Situé à 3 km du Phare - 38 chambres 13 avenue de la Boisse - Chambéry Tél : 04 79 44 32 75 - Fax : 04 79 44 30 23 Email : contact@liondor73.com ● ART HÔTEL ** Centre ville - à 5 mn du Phare 154, Rue Sommeiller - Chambéry Tél : 04 79 62 37 26 - Fax : 04 79 62 49 98 ● HÔTEL LES PERVENCHES ** 9 chambres 600, Chemin Charmettes - Chambéry Tél : 04 79 33 34 26 - Fax : 04 79 60 02 52 Email: emauvray@wanadoo.fr ● HÔTEL-RESTAURANT FASTHOTEL * Situé à 4 km du Phare - 40 chambres Voie rapide RN 201 - 230 rue des Epinette Chambéry Tél : 04 79 69 68 68 - Fax : 04 79 69 68 14 Email : chambery@fasthotel.com ● HÔTEL FORMULE 1 Situé à 3 km du Phare - 64 chambres Lotissement SAS rue Paul Gidon - 73000 - Chambéry Tél / N° à tarif spécial : 08 91 70 52 12 Fax : 04 79 25 69 68 Email : H2285@accor.com Une vingtaine d’établissements se trouvent à moins de 5 km du Phare. Cette liste n’étant pas exhaustive, nous vous invitons à contacter également l’Office de Tourisme de Chambéry.

9

CANCÉROLOGIE DIGESTIVE - JOURNÉE de PRINTEMPS de

AUTRES INFORMATIONS et INSCRIPTIONS ► Informations disponibles à l’OFFICE DE TOURISME Aujourd’hui inclus dans Grand Chambéry Alpes Tourisme, l’Office de Tourisme de Chambéry existe depuis 1896 et a été l’un des premiers créés en France. N’hésitez pas à profiter de sa longue expérience et de ses services. Sur le site internet : http://www.chambery-tourisme.com/fr/liens-pratiques/office-de-tourisme/, vous pourrez télécharger diverses plaquettes d’infor- mation ainsi que le plan de la ville.

5 bis, place du Palais de Justice - Chambéry De septembre à juin, ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé dimanche et jours fériés. Tél. : 04 79 33 42 47 Fax : 04 79 85 71 39 ● HÔTEL PREMIÈRE CLASSE Situé à 3 km du Phare - 47 chambres 76, allée François Pollet - Chambéry Tél / N° à tarif spécial : 08 92 70 71 85 Fax : 04 79 26 02 71 Email : chambery@premiereclasse.fr ● ETAP HÔTEL Situé à 2 km du Phare - 60 chambres 391, avenue Alsace Lorraine - Chambéry N° à tarif spécial : 08 92 68 31 73 Fax : 04 79 96 00 95 Email : H2548@accor.com ● HÔTEL DES VOYAGEURS 18 chambres 3, rue Doppet - Chambéry Tél : 04 79 33 57 00 - Fax : 04 79 85 71 39 ● KYRIAD CHAMBÉRY CENTRE CURIAL Centre ville - à 5 mn du Phare - 149 chambres 371, rue de la République - Chambéry Tél : 04 79 36 13 64 - Fax : 04 79 36 36 18 Email : chambery.centre@kyriad.fr La place Saint-Léger, agrémentée de fontaines et pavée de roche rose, constitue un endroit fort agréable pour boire un verre en terrasse. À l’instar des traboules lyonnaises, plusieurs passages partiellement sous voûte, appelés « allées » par les Chambériens, assurent des chemins de liaison entre la place et les rues voisines.

10

► Renseignements et inscriptions Aurélie GAUDRON et Coralie DEVORSINE FÉDÉRATION FRANCOPHONE DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE Faculté de Médecine - 7, Bd Jeanne d’Arc BP 87900 - 21079 - DIJON CEDEX Tél. : 03 80 38 13 14 - Fax : 03 80 38 18 41 Emails : ►aurelie.gaudron@u-bourgogne.fr ►coralie.devorsine@u-bourgogne.fr ► Si vous prenez le train Des coupons de réduction SNCF sont disponibles sur simple demande à la FFCD lors de l’inscription (voir le bulletin d’inscription).

Fontaine des éléphants ou fontaine des quatre sans culs. Monument célèbre à Chambéry, la fontaine a été érigée en 1838 par le sculpteur grenoblois Pierre-Victor Sappey et commémore les exploits en Inde de Benoît Leborgne, plus connu sous le nom de Benoît de Boigne, comte de Boigne ou encore général-comte de Boigne (né en 1751 à Chambéry et mort dans la même ville en juin 1830), aventurier savoyard, à la vie incroyable, qui fit fortune aux Indes. Le Conseil de Ville de Chambéry a porté son choix sur le projet de ce sculpteur pour son originalité et son faible coût. Le Comte de Boigne a, à son actif, la sauvegarde du Taj Mahal qu’à l’époque les Hindous voulaient détruire. La fon- taine, dans son plan la croix de Savoie est haute de 17,65 mètres. C’est une habile superposition de trois monuments : une fontaine avec quatre éléphants, une colonne en forme de palmier et en haut, la statue du Général de Boigne. Son surnom est aussi pitto- resque que son apparence : les quatre-sans-culs puisque, des élé- phants, il n’y a que la partie avant. Les quatre éléphants, réalisés en fonte, réunis par la croupe, jettent l’eau par la trompe dans un bassin de forme octogonale. Ils portent chacun une tour de com- bat surmontée d’un bas-relief ou d’une inscription. Au-dessus se trouvent une grande variété de trophées (des armes persanes, mongoles, indoues et divers objets rappelant les mœurs, les arts et la civilisation des peuples que le général de Boigne a combattus ou gouvernés). Le Comte de Boigne est représenté avec le costume de lieutenant-général de S.M. le roi de Sardaigne. Épargnée par le bombardement de mai 1944, la statue trône dans la perspec- tive de la rue de Boigne et reste encore aujourd’hui un emblème fort de la ville. Le 17 décembre 2014, les 4 éléphants ont été enle- vés pour être acheminés à Lyon pour restauration. A leur empla- cement la municipalité a fait mettre des tentures représentant la partie arrière des éléphants avec la mention : « pour la première fois, il nous le montre . .

11

Halles Château des Ducs Château des Ducs Hôpital Biset Hôpital Biset Gambetta Gambetta Hôpital Chambéry Hôpital Chambéry Préfecture Préfecture Sécurité Sociale Sécurité Sociale Covet Covet Ca G Ca G Gare Gare C D A 3 3 2 A 1 C D A Collège Louise de Savoie Lycée Vaugelas Château des Ducs de Savoie Centre Hospitalier Métropole Savoie Université Savoie Mont Blanc Caisse d’Allocations Familiales CPAM Cité des Arts Gare de Chambéry Challes-les-Eaux Gare de Chambéry Challes-les-Eaux Cours d’Appel Palais de Justice Espace Pierre Cot Salle Jean Renoir Muséum d’Histoire Naturelle Musée d beaux Ar Agence co Stac Préfecture Hôte Allée H. Plan R R u e d e s É c o l e s Rue M arcoz Rue Marcoz P a r e n t R u e N i c o l a s P a r e n t Boulevard Massenet Rue P Rue Paul Bert Pont Gambetta Bd de Bellevue Rue du Bon Pasteur Avenue de Lyon e n u e d e l a B o i s s e A v e n u e d e l a B o i s s e R. du Corbelet Rue Fr R u e L a m a r t i n e R u e S o m m Rue des Belges Rue Favr Boulevard Gambetta A v e n u e J e a n J a u r è s A v e n u e J e a n J a u r è s C h e m in A v e n u e d e L y o n Faubourg M aché Avenue du Covet Faubourg Maché R . d u C h â t e a u Rue R u e J e a n - P i e r r e V e y r a t A v . d e s B e r n a r d i n e s A v e n u e P i e r r e L a n f r e y R u e d e s F l e u r s Rue du M argériaz R u e R o n d e R u e de l'Iseran R u e J e a n G i r a r d - M a d o u x Rue J e a n G i r a r d - M a d o u x Rue de la Dent du Chat R u e d u N i v o l e t Avenue du Comte Vert Rue M olière R u e d 'A n g le t e r r e Q u a i d e s A l l o b r o g e s Q u a i d e V e r d u n Rue du Transvaal Q u a i C h a r l e s R o i s s a r d C h e m i n d e l a C a s s i Allé Rue d e l a T r é s o r e r i e R . d u S é n a t d e S a v o i e R. Basse du Château Rue de L Place Maché Rue Juiverie Rue Bonivard P l a c e d u P a l a i s d e J u s t i c e Place du Château Avenue de Faubourg M aché Avenue du Covet Avenue du Covet Avenue du Covet Avenue du Covet R u e J e a n G i r a r d - M a d o u x R u e J e a n G i r a r d - M a d o u x R u e J e a n G i r a r d - M a d o u x N 0 250 m LATITUDE-CARTAGÈNE 2017 Parc du Verney Jardin Botanique des Senteurs P P Agence co Agence co Agence co Stac P P P 5 minutes R . D e r r i è r e Av. du Maréchal Leclerc Q u a i d u J e u d e P a u m e R u e d e M a i s t r e l e s M u r s PLAN DU CENTRE VILLE Vous pouvez commander le plan de Chambéry ainsi que divers documents présentant la ville sur le site internet de l’Office 12

La Leysse Curial Ducs Collège St-François Collège St-François Mérande Mérande Clos Savoiroux Clos Savoiroux Reclus Reclus Reclus Reclus assine Gare assine Gare Place d’Italie Place d’Italie Carmes Carmes D D 1 B B 2 3 C 2 2 Collège Jules Ferry Collège Notre-Dame du Rocher Collège St-François de Sales Lycée St-Ambroise Espace culturel André Malraux Cathédrale St-François-de-Sales Médiathèque Centre de congrès Le Manège Théâtre Ch. Dullin des rts om. Musée Savoisien Chambre de commerce et d’industrie el de Ville Direction générale des finances publiques L. P. Privé Ste-Geneviève nche B d d u T h é â t r e Rue M acornet A v e n u e G é n é r a l d e G a u l l e R u e N o t r e - D a m e Rue des Martinettes R. du Cdt Michard Rue Jule s Fer ry Rue Pasteur R u e d u C h a r d o n n e t Rue du Laurier Impasse du Chardonnet Rue V. Hugo Ru e de la ban qu e Rue Plais ance Porte Reine R . V ieille Monnaie R u e F . C h a r v e t C h e m in d u G lu R . M o u x y d e L o c h e A v e n u e d e M é r a n d e Faubourg Reclus reizier Boulevard de L m e i l l e r re d e la C Rue de la République Rue de la République Rue du Clos Papin Rue Michaud Quai Sénateur Antoine Borrel Quai Charles Ravet Ave nue de Bas sen s B o u l e v a r d d e l a C o l o n n e Avenue des Ducs de Savoie F a u b o u r g R e c lu s M o n t é e H a u t e B i s e i n e B o u l e v a r d d e Lemenc B d d e Le m e n c Avenue du Docteur Desfrançois B o u le v a rd d e L e m e n c R u e A m é l i e G e x Rue Burdin Rue M.-C.d e B u t t e t Place du Théatre A l l é e B u r d i n R u e S a i n t - R é a l R. du Verger Square du Mont-Blanc R u e D u c i s Rue Dessaix R . d e R o c h e ée Bollon Rue M étropole Lans Place Métropole Place François Mitterrand Rue Croix-d'Or R u e d ’ I t a l i e Esplanade de l'Europe P l a c e d ' I t a l i e Place des Éléphants Place Saint-Léger Pl.

du 8 M a i 4 5 Chemin des Moulins C h e m i n d e s M o u l i n s e Lyon de Boigne Parc du Clos Savoiroux 1 1 P P P P P om. om. om. P P du Tourisme de Chambéry : http://www.chambery-tourisme.com/fr/footer/espace-telechargements/ 13

Coincée entre trois montagnes, la Chartreuse, le Chat et les Bauges, et cloîtrée par deux lacs, le Bourget et St André, la ville de Chambéry fut fondée en 587 par des Jésuites en pèlerinage, elle porta le premier nom de « Champ Berry » (Berry étant le surnom d’un des frères jésuite). Etroitement liée à celle de la Maison de Savoie, l’histoire de Chambéry est riche d’un millénaire d’influences architecturales et culturelles diverses et d’évène- ments glorieux ou tragiques qui ont tous façonné la ville telle qu’elle se dévoile aujourd’hui.

Les origines «Ville principale de Savoie, petite, belle et marchande, plantée entre les monts, mais en un lieu où ils se reculent fort et font une bien grande plaine», disait Montaigne. Dès son origine, le destin de Chambéry est lié à sa position de ville carrefour. Déjà à l’époque gallo-romaine, la «Table de Peutinger» mentionne un vicus appelé Lemencum. Celui-ci se situe sur la voie prétorienne allant de Vienne en Dauphi- né, capitale de l’Allobrogie, à Aoste en Italie par le col du Petit Saint-Bernard. Propriété personnelle de la dynastie carolin- gienne, puis du roi de Bourgogne, Lémenc dépend au XIe siècle de l’abbaye lyonnaise d’Ainay qui y élève un prieuré bénédictin.

Après la période du haut Moyen-Age, apparaît le premier noyau urbain au pied de la colline de Montjay. Au XIIIe siècle, la famille de Savoie acquiert les droits seigneuriaux sur la ville et le fortin appartenant aux sires Berlion. Siège de l’administration comtale et résidence de la Maison de Savoie, Chambéry prend le titre de capitale. La ville médiévale s’étire entre ses deux pôles traditionnels: la colline de Lé- menc, centre religieux dont relèvent les églises paroissiales de la ville, et le château, symbole du pouvoir politique. Le château des Ducs de Savoie consti- tue un élément important dans le paysage de la ville. Construit au XIVe siècle, il est embelli au cours des siècles pour les princes de Savoie. C’est à cette époque que Chambéry se dote des «allées», véritable labyrinthe de passages. Plusieurs ordres religieux s’installent et jouent un rôle important dans la vie de la cité. Les franciscains abritent les réunions du conseil de ville tandis que le sénat tient audience au couvent des Dominicains. Amédée VIII pose la première pierre de la chapelle des frères mineurs de saint François, aujourd’hui cathédrale. Les bâtiments conventuels sont occupés par les col- lections du musée Savoisien. C’est le seul couvent du Moyen Age entièrement conservé.

Du Moyen Âge à la Révolution En 1371, Amédée VI décide la construction de remparts à l’intérieur desquels s’installent dominicains, clarisses… CHAMBÉRY La Sainte-Chapelle du château des ducs de Savoie fut construite au XVe siècle sous le règne d’Amédée VIII, premier duc de Savoie. C’est un bel édifice de style gothique flamboyant. Sur la place du Château, le chevet de l’édifice est particulièrement élancé. Le clocher ou Tour Yolande, abrite le grand carillon de Chambéry composé de 70 cloches. A l’intérieur de la chapelle, on admire des vitraux du XVIe siècle et des peintures en trompe-l’œil de Casimir Vicario dans le style du «gothique troubadour». Cette cha- pelle est célèbre pour avoir abriter de 1502 à 1578 le Suaire de Turin.

Château fort, palais princier et emblème du pouvoir des comtes et ducs de Savoie, le château des Ducs de Savoie regroupe un remar- quable ensemble de bâtiments édifiés du XIIIe siècle à nos jours. Les princes qui ont gouverné cet état pendant près de neuf siècles et les nombreuses administrations qui se sont succédé ont laissé une forte empreinte. Depuis 1860, année de la réunion de la Savoie à la France, la préfecture et le conseil général du département pour- suivent cette fonction administrative.

14

Trois faubourgs (Maché, Montmélian et Reclus) se développent le long des principales voies de communication : routes de Lyon, Turin et Genève. Capitale des états de Savoie, Chambéry est à son apogée à la Renaissance. On y trouve beaucoup d’hôtels particu- liers du XVe ou du XVIe siècle, mêlant architecture gothique et élé- ments de la Renaissance. On peut citer l’hôtel Lambert de la Croix et son portique orné d’une frise rouge, ou celui de la Pérouse et son escalier en vis logé dans une tourelle polygonale. Après le transfert de capitale àTurin vers 1560, les constructions subissent l’influence de l’architecture piémontaise. Les hôtels des Marches et de Belle- garde, rue Croix d’Or ou de Montfalcon sur la place du Château, développent une belle façade sur la rue : fenêtres surmontées de frontons cintrés ou triangulaires, décors sculptés avec des guir- landes de fruits ou des draperies… L’hôtel de Castagnery offre un délicat travail de ferronnerie avec ses jolies grilles fermant la cour. De même, l’église Notre-Dame, ancienne chapelle des Jésuites ou la façade de la chapelle du château, reconstruite au XVIIe siècle, té- moignent de l’importance de l’art baroque en Savoie. La population ne cesse de se densifier à l’intérieur des remparts et la physionomie de la ville ne change guère jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Cela explique l’installation, hors les remparts, de couvents (carmélites, visitandines…) et de clos nobiliaires à partir du XVIIe siècle. Après le transfert de capitale à Turin vers 1560, les constructions subissent l’influence de l’architecture piémontaise. Les hôtels des Marches et de Bellegarde, rue Croix d’Or ou de Mont- falcon sur la place du Château, développent une belle façade sur la rue : fenêtres surmontées de frontons cintrés ou triangulaires, décors sculptés avec des guirlandes de fruits ou des draperies… L’  hôtel de Castagnery offre un délicat travail de ferronnerie avec ses jolies grilles fermant la cour. De même, l’église Notre-Dame, an- cienne chapelle des Jésuites ou la façade de la chapelle du château, reconstruite au XVIIe siècle, témoignent de l’importance de l’art ba- roque en Savoie Sur l’emplacement de l’enceinte détruite à la Révolution fran- çaise, on trace de nouvelles rues : les boulevards, la rue de la Ré- publique… De la Révolution à nos jours Le XIXe siècle est marqué par de grandes réalisations dans l’urba- nisme chambérien.

Né à Chambéry en 1751, le général comte de Boigne acquiert gloire et renommée aux Indes. De retour dans sa ville natale, ce richissime mécène décide la réalisation d’une grande artère, ordonnancée, bordée de portiques, véritable percée dans le centre ancien. En 1838, en son honneur, on élève la célèbre fontaine des Eléphants. L’église Saint François de Sales édifiée au XVe siècle par les Franciscains devint cathédrale en 1779, lors de la création de l’évêché de Chambéry. La façade n’offre pas la grandeur ha- bituelle des cathédrales. Ceci s’explique par la modestie fran- ciscaine mais aussi par le sous-sol marécageux qui a nécessité l’installation de plus de 30000 pilotis de mélèze. Ces fonda- tions n’ont pas permis la construction d’une structure élan- cée. L’intérieur, en revanche, frappe par sa grandeur et par son style gothique flamboyant très simple. La caractéristique principale de la cathédrale reste les peintures en trompe-l’oeil des murs et les voûtes. Elles furent réalisées en 1834 par Ca- simir Vicario qui privilégia le style gothique troubadour alors très populaire en Savoie. Son orgue romantique datant de 1847, classé monument historique, est une oeuvre d’Augustin Zeiger. Avec ses 50 registres parlant sur 3 claviers et pédalier, c’est l’un des plus important de la région Rhône-Alpes. Couloirs et escaliers de l’Hôtel de la Pérouse. Les ferronneries de l’hôtel de Castagnery de Châteauneuf. 15

Du théâtre construit en 1824 grâce au Général de Boigne, subsiste sur- tout un superbe rideau de scène peint par Luigi Vacca, et représentant «La descente d’Orphée aux Enfers». Après sa destruction par un incen- die en 1864, le théâtre fut reconstruit à la même place, sur des plans de Charles-Bernard Pellegrini et Joseph-Samuel Revel. Le plan général est le même que celui de l’édifice précédent. Le prostyle est d’ailleurs un vestige du théâtre de 1820. La façade, divisée en un avant-corps central surmonté d’un fronton et deux arrière-corps latéraux, est ce- pendant nettement moins massive et s’adapte mieux à la petite place devant le théâtre. La grande salle, Sa conception est typiquement ita- lienne avec une forme en fer à cheval composée de quatre galeries rigoureusement superposées, surprend par sa chaleur et son raffine- ment. Les décors de la scène et de la salle sont de Victor Chenillon, décorateur de l’opéra de Marseille, les décorations des galeries de Dié- terle, décorateur de l’opéra de Paris. Sculptures et peintures sont les œuvres de Delécole, Bin et Blanc. La rénovation de 1993 a permis de retrouver la variété des couleurs d’origine, avec les galeries et les murs en ocre et les loges d’avant-scène et le parterre en gris-vert. A l’emplacement du couvent des Ursulines, s’élève la caserne d’infan- terie Curial, du nom d’un général originaire de Saint-Pierre d’Albigny, héros des guerres impériales, construite à partir de 1804 : c’est une des rares casernes d’époque napoléonienne conservée en France. Elle montre bien le rôle de ville de garnison que Napoléon Ier entendait développer en 1804, car Chambéry était un point de passage obligé pour les troupes se rendant en Italie ou en revenant. Elle s’élève sur deux étages et sa haute toiture d’ardoises agrémentée de mansardes lui donne son équilibre et son harmonie. Chacun des 4 corps de logis, bordé d’arcades sur la cour, mesure 100 m de long. Les étages supé- rieurs sont garnis de galeries très vastes, où il était possible d’ajouter un grand nombre de lits. Le nombre de trois mille hommes que la caserne est reconnue pouvoir aisément contenir pouvait donc être doublé. La caserne Curial, a été sauvée de la démolition et réhabilitée en 1986 et reconvertie en centre administratif, commercial et culturel..

En 1848, le gouvernement sarde ordonne la construction du Palais de Justice pour abriter le Sénat de Savoie dont les travaux s’achèvent après le rattachement à la France en 1860. Une belle colonnade do- rique, des corniches et frontons rythment sa façade, aujourd’hui valo- risée dans le cadre du « plan lumière ». Au début du siècle, de nouveaux quartiers de ceinture se créent : urbanisation sur les collines de Montjay et de Lémenc, création des quartiers des écoles et des hôpitaux au nord. Construite entre 1906 et 1910, pour y garer et réparer les locomotives, la rotonde SNCF unique en France est couverte d’une charpente métallique articulée de type Eiffel. C’est l’une des dernières grandes réalisations d’une charpente La caserne Curial.

Le Palais de Justice. 16 La rotonde ferroviaire SNCF. Le théâtre Charles Dullin a l’une des plus belles salles à l’ita- lienne de France. Il est souvent surnommé «petite Scala», car sa conception interne s’inspire du prestigieux opéra milanais.

métallique articulée de grande portée en France, cette technique ayant ensuite disparu avec l’avènement du béton armé. Elle est com- posée de deux parties : un anneau de 27 m de large et une coupole de 55 m de diamètre. Le bâtiment totalise 34 m de haut, 110 m de diamètre et pèse 900 tonnes. Quand sa destruction fut envisagée en 1980, quelques cheminots passionnés réussiront à convaincre la di- rection de la SNCF de conserver ce précieux témoignage industriel du début du siècle. Elle fut classée monument historique en 1984. Durant la deuxième moitié du 19ème siècle et lors des premières dé- cennies du siècle suivant, malgré la faiblesse de l’urbanisation, l’ar- chitecture éclectique des nouveaux bâtiments le long du boulevard et dans les extensions sera de qualité. Souvent simple aussi, elle est fréquemment remarquable. L’éclectisme dominant affirme son ca- ractère opulent et chargé de réminiscences, alors qu’ailleurs il cède à des emprunts pittoresques ou amorce une architecture d’un or- donnancement rationnel à grandes baies vitrées comme le bâtiment du magasin des «Dames de France», (actuelles Galeries Lafayette), construit en 1902.

Si Lyon a ses « traboules », le terme utilisé à Chambéry est Allée ou Passage. Le centre-ville de Chambéry est truffé de ces passages qui remontent au Moyen-Age et n’ont pas tous été détruite par le bom- bardement américain de 1944 (destruction du quart du tissu médié- val). Des allées plus ou moins secrètes qui témoignent d’une époque révolue. Ces passages-allées permettent de traverser les hôtels par- ticuliers pour passer d’une rue à l’autre. La ville en recèle encore une bonne centaine.

A l’après-guerre et malgré les formes dépouillées de son époque, la reconstruction présente à Chambéry une grande cohérence et fait partie d’un moment «réussi» de l’histoire et de la morphologie de la ville. On peut certes regretter le charme des rues et des maisons anciennes, mais, par la sobriété de ses constructions, le nouveau quartier poursuit la tradition rationnelle qu’elle modernise sans pour autant rompre avec l’ordre de la ville qu’elle prolonge. La clôture des îlots, la hauteur constante des rez-de-chaussée couronnés d’un ban- deau filant et libérant les rez-de-chaussée pour le commerce qui les anime, font qu’ici on a continué la ville ancienne sans traumatisme. On passe de l’une à l’autre sans que l’on se sente «ailleurs». Depuis l’immédiat après-guerre, il faudra attendre les années 1980 pour que la ville renoue avec l’architecture avec la Maison de la Culture, l’  Espace Malraux de Mario Botta, suivi de la Médiathèque Jean-Jacques-Rousseau d’Aurelio Galfetti, du Manège avec l’intelli- gente addition faite par Jean-Jacques Morisseau et, plus récemment, la Cité des Arts de Yann Keromnès, Aurélio Galfetti, François Cusson et Jean-Luc Dupuis.

Ruelles et passages dans le vieux Chambéry. La médiathèque Jean-jacques Rousseau. 17

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Après l’achat en 1905 de la maison où Jean- Jacques Rousseau a vécu à Chambéry avec Mme de Warens, le maire, Ernest Veyrat ex- prime, au conseil municipal de 1907, la volon- té d’honorer Rousseau en érigeant un monu- ment. Une commission se forma et le sculpteur Mars-Vallett fût choisi. Le 6 février, il présente une maquette qui est acceptée avec enthou- siasme. Le 6 juin 1910, la statue en bronze est envoyée et exposée à Paris car au Salon des Artistes Français, le modèle avait remporté un grand succès. Du 3 au 5 septembre se déroule l’inauguration qui prend une tournure poli- tique et est très critiquée par la presse conser- vatrice. Le monument est scié dans la nuit du 11 octobre 1913 par les Camelots du roi. Il est enlevé le 16 février 1942 et en 1961, une fonte moderne est érigée par l’Académie de Savoie. Jean-Jacques Rousseau est perçu comme un héros savoyard et ceci pour de multiples raisons : son séjour à Chambéry, son amour pour la région et ses habitant(e)s. Dufayard note qu’il « a admirablement senti et admirablement rendu les beautés grandioses de notre pays al- pestre ». De même, Veyrat souligne que Rousseau «a senti le premier le charme captivant» de la Savoie et Doumergue précise qu’il fit aux Charmettes «une halte salutaire et décisive» et qu’il s’est «préparé son avenir». Le maire affirme que sa ville de Chambéry «est légitimement orgueilleuse d’avoir compté pour beaucoup dans la genèse du génie» de Rousseau. Bref, les Savoyards sont très fiers de Rousseau, mais ce culte n’est pas une manifestation narcissique : 18 NOTES

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le sculpteur Ernest Dubois a réalisé, en 1899, la statue des frères de Maistre, à la demande de l’Académie de Savoie. Ces deux Chambériens ont connu la célébrité en leur temps. Joseph de Maistre (1753-1821), s’était destiné à la carrière judiciaire. Monarchiste convaincu, il émigra à Lausanne en 1792 au moment de l’ar- rivée des troupes révolutionnaires françaises. Il se fit connaître grâce aux « Considérations sur la France » (1797). Nommé ambassadeur à Saint-Pétersbourg par le roi Victor-Emmanuel Ier , il y retrouva son frère Xavier et rédigea « Les soirées de Saint-Pétersbourg ». Son frère cadet, Xavier de Maistre (1763-1852) est resté célèbre pour le « Voyage autour de ma chambre », une nouvelle écrite en 1787 à l’occasion d’un empri- sonnement de 42 jours à Turin. Après un long séjour en Italie, il mourut à Saint-Pétersbourg. tous considèrent qu’ils ont une dette envers Rousseau. Dufayard précise : «les Savoyards ne sont pas des ingrats, ils ont voulu reconnaître et l’affection que leur témoigna le grand écrivain et la portée de l’oeuvre qu’il réalisa.» L’édification de cette statue est donc une manière de s’acquitter de cette «dette de reconnaissance et d’ affection.» Mais Rousseau savoyard est aussi une grande figure républicaine et donc le porte parole d’un parti politique. Dufayard jette de l’huile sur le feu en déclarant : «Il est juste qu’en face des frères de Maistre, qui représentent l’absolutisme et le passé, se dresse l’effigie de celui qui représente le peuple et l’avenir !». Cette phrase choquera beaucoup les conservateurs et sera interprétée comme une provocation... 19 NOTES

Vous pouvez aussi lire