Dinant et Philippeville - Énéo

Dinant et Philippeville - Énéo

Dinant et Philippeville - Énéo

Trimestriel | 18 | Janvier 2017 Plan quinquennal Objectif lune ! p. 3 La Sécurité Sociale en danger ? Pension et qualité de vie p. 5 Spectacle solidaire p. 13 Calendrier des marches p. 16 Ainés acteurs de... p. 24 Dinant et Philippeville p. 30

Dinant et Philippeville - Énéo

2 -info -info édito Tubize, le 15 novembre. Une réunion avec le concours d’Énéo. Le thème: l’avenir de la sécurité sociale. Jean Hermesse plante le décor, rappelle les enjeux, indique les équations financières. L’exposé est magistral. Je me borne à formuler quatre remarques. 1. En tant que président d’Énéo, je remercie Denis Lefèvre et Jean-Pol Quinet pour la vidéo qu’ils ont réalisée à cette occasion.

En bonne coopération Brabant-Wallon et Charleroi. Une belle synthèse. L’introduction à un débat utile. A voir.

2. En tant que constitutionnaliste, je suis attentif à l’article 23 de la Constitution. Il consacre “le droit à la sécurité sociale”. Mais il n’en définit pas le contenu. En somme, un droit à géométrie variable. 3. En tant que parlementaire, j’ai été associé aux travaux de la sixième réforme de l’Etat. En 2014, j’ai voté, la mort dans l’âme, la régionalisation des prestations familiales. A terme, chaque région déterminera le montant et les conditions d’octroi. L’explication ? Une crise qui durait depuis un an et demi. Il a fallu accepter la régionalisation d’un secteur symbolique de la sécurité sociale.

Je m’interroge. Point d’aboutissement ou premier pas ? 4. En tant que professeur, j’ai enseigné à Louvain-la-Neuve mais j’habitais à Bruxelles. J’avais un pied en Wallonie, l’autre dans la capitale. Il y a d’autres situations mixtes. Il y a intérêt à ce que les régions wallonne et bruxelloise connaissent des régimes identiques, similaires ou, en tout cas, proches les uns des autres dans le domaine des matières régionalisées. Malgré les répartitions de compétence, il faut trouver les mécanismes qui assurent la solidarité entre les Wallons et les Bruxellois et ne leur compliquent pas outre mesure la vie.

Autre question institutionnelle. Je bénéficie des prestations de la sécurité sociale. Je les obtiens par le biais d’un ensemble d’institutions (caisses syndicales de chômage, caisses patronales d’allocations familiales, mutuelles, etc.). De quoi demain sera-t-il fait ? Le paysage institutionnel va-t-il se transformer ? Conserverons-nous l’intervention des représentants des usagers (les malades, les chômeurs, les enfants et leurs parents) ? En un mot, soyons vigilants pour éviter d’autres démantèlements. Soyons imaginatifs pour préserver des collaborations entre Bruxelles et la Wallonie. Soyons lucides pour donner à la sécurité sociale les moyens qui lui sont nécessaires et pour ne pas en faire une caisse vide.

Francis Delpérée, Président fédéral d’Énéo Bientôt, la fin de la sécurité sociale ? Le Chiffre 48% des personnes en âge de prendre leur retraite sur la planète ne touchent aucune pension (Arte)

Dinant et Philippeville - Énéo

3 -info -info A l’aube de cette nouvelle année se profile la première ligne droite de notre nouveau plan citoyen, aussi appelé plan quin- quennal. Armé de thématiques d’action et d’une série de leviers pour activer le changement, nous voilà partis pour 5 années d’action collective et de projets inspirant. Ya plus qu’à… Chaque nouveau projet, grand ou petit, est une nouvelle aventure, un voyage en pays inconnu, sans cartes ni repères.

En proie au doute et à l’incertitude, on se dit : je vois plus ou moins bien ce que je veux obtenir mais est-ce que je vais y arriver ? Que faire ? Dans quel ordre ? Par quoi commencer ? Et trouver la bonne approche, résoudre les problèmes, cela demande d’être créatif.

Car oui, la créativité n’est pas réservée aux artistes ! Elle concerne chacun d’entre nous dans nos actes les plus quo- tidiens. A condition de cultiver certains traits de caractère. La créativité, c’est faire autrement. C’est initier un change- ment. Et ce talent, n’importe qui peut l’exercer. La créativité, c’est un état d’esprit, une attitude intérieure. Elle requiert, non pas de l’intelligence, mais de la curiosité, de l’empathie, de l’estime de soi, de l’adaptabilité, de l’ou- verture à ses émotions… Toutes ces notions sont ressorties des ateliers de notre dernier séminaire des cadres volontaires Énéo, organisés en novembre 2016, sur les défis de l’aîné acteur de changement.

S’il nous faut une bonne communication, des outils efficaces et du sang neuf, pour maintenant passer de la parole aux actes, notre posture, notre comportement et nos attitudes à tous et à chacun représentent une condition de réussite cer- taine à l’ébauche de ce nouveau quinquennat. La créativité donne des ailes ! Faire des choses intéressantes, avoir des débats inspirants, rencontrer des gens passionnants… Tout cela nous amène à de nouvelles idées, à de grandes innovations parfois. Travailler de manière créative apporte de la détente à notre travail et en même temps nous insuffle une nouvelle énergie.

La créativité peut aussi nous mener à de nouvelles perspec- tives et faire de nous de ‘meilleurs’ acteurs. En faisant toute notre vie la même chose de la même manière, nous n’évo- luons pas, nous stagnons. A terme, cela atteint notre plaisir de vivre.

Alors… Pour reprendre un verbe maintenant cher à Énéo, osons ! Osons nous libérer de nos habitudes, de nos schémas de fonctionnement. Innovons. Inventons. Soyons audacieux. Et ayons ce projet fou de vouloir décrocher la lune ! Plan Quinquennal Objectif lune ! Aujourd’hui, je pourrais décrocher la lune ! Parce que le titre donne le ton… 1. « Aujourd’hui » ! Nous nous situons dans le moment présent. Nous ne cultivons pas la nostalgie ! Nous voulons être des hommes et des femmes de notre temps. Avec les yeux grands ouverts sur les réalités politiques, économiques et sociales de notre temps.

2.

« Je pourrais » ! Nous travaillons dans un mouvement. Mais dans un mouvement, il y a des individus, tous différents. Et chaque individu peut, à sa manière, s’il le veut et s’il le peut, apporter sa pierre à une réflexion commune. Evidemment le conditionnel est de taille. Si j’ai le temps, si j’ai l’envie, si je suis motivé, si je m’informe, si je me forme, etc… Et, ensemble, « nous pourrions ». 3. « Décrocher le lune » ! Le programme ne dit pas : « Regarder la lune », debout sur mon balcon pendant une nuit d’équinoxe. Le programme ne dit pas : « Marcher sur la lune », comme Tintin ou comme Armstrong.

Le programme dit : « Décrocher la lune ». Ce qui veut dire : faire en sorte d’atteindre l’inatteignable. Pas pour rêvasser. Mais pour se donner des objectifs (« Objectif Lune… ») qui peuvent nous apparaître comme lointains mais qui sont peut-être plus proches que nous ne l’imaginons, compte tenu de l’accélération des phénomènes sociaux.

4. Et, en fin de phrase, il y a un point d’exclamation ! Pas un point d’interrogation. Un point d’exclama- tion. Pour nous dire : Allons-y. C’est faisable. Avec sérieux, avec enthousiasme, avec le sens du collectif qui nous caractérise. Extrait de l’introduction du séminaire des cadres énéo « Aujourd’hui, je pourrais décrocher la lune », par notre Président, Francis Delpérée.

Dinant et Philippeville - Énéo

4 -info Parce qu’il ne s’agit pas (que…) d’un conte de fées des- tiné à réenchanter nos vies, notre nouveau projet citoyen s’appuye sur une volonté, un désir, des buts, … Prenons le temps de parcourir quelques étapes de sa construction.

Ce projet fait suite aux enseignements tirés de l’évaluation de notre action collective couvrant la période allant de 2012 à 2016. En 2015, un groupe de volontaires a été dési- gné pour représenter les différentes régions d’énéo et se pencher sur la qualité de nos actions citoyennes, les diffi- cultés rencontrées dans leurs réalisations et l’amélioration de nos modes de fonctionnement pour l’avenir. Très vite est apparue la nécessité d’adapter les thèmes d’actions, les domaines de prédilection des projets aux réalités de vie, aux questionnements de nos aînés. L’actualité de ces derniers mois par exemple, a fait émerger la pertinence d’un thème en lien avec le « bien vivre ensemble ».

Une démarche de concertation étallée sur 18 mois, comportant de nombreux aller-retour entre les régions et le groupe qui a initié la démarche a permis aujourd’hui de s’accorder sur 4 thématiques prioritaires pour les actions citoyennes d’énéo. Ainsi, pour les 5 années à venir, nous disposons de 4 thématiques ou domaines d’action prioritaires pour nos projets citoyens. Et qui dit citoyen dit action (on est pas vraiment citoyen en pestant contre le monde mais en res- tant assis dans son fauteuil, si ?). Aussi, nos projets seront traversés de cette volonté commune de favoriser toute initiative destinée à amener nos aînés à être acteurs de changement.

Notre intention, au départ de ces 4 thématiques, est de contribuer à la construction d’un monde plus juste, plus solidaire, meilleur pour nous et pour les générations à venir. Et ceci par la co-création de projets inspirant dans notre réseau de groupements locaux. Ces projets seront (sont par- fois déjà) initiés par des volontaires Énéo. Ils ont pour but commun de solliciter l’esprit critique des aînés, de les aider à ne pas de se laisser mener par le troupeau, à développer une pensée personnelle et à résister aux formatages (sociaux et idéologiques). Ces prises de position individuelles, une fois exprimées et ramenées dans les espaces de concerta- tion prévus à cet effet, peuvent alors construire une parole sociale et politique forte, commune et réellement issue des expressions des aînés dans leur quotidien.

Notre rêve est à même de réanchanter notre monde si nous nous appuyons sur la force du groupe. Ce que nous pouvons engager est déjà présent dans notre potentiel. Alors ? Prêt à décrocher la lune ? A réveiller votre pouvoir d’action et vous émerveiller de tous les possibles ? C’est ici en dessous que ça se passe… Sylvie Martens, Chargée de projets. « Objectif lune ! » Le nouveau plan citoyen d’énéo qui pourrait chan- ger votre vie !

Parler avec ses voisins, organiser des échanges de recettes, apprendre à réparer plutôt que jeter, amé- nager un terrain local pour composter, jardiner, jouer… Voilà quelques applications concrètes de ce nouveau plan à l’échelle locale. Le premier pas Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin ! Travail- ler dans une dynamique collective en mutualisant les qualités de chacun, c’est aussi un des objectifs de ce nouveau programme. Etablir un diagnostic du quartier alors qu’on n’est pas urbaniste, cela fait sans doute un peu peur… Se lancer, discuter avec les membres du groupement local et oser rentrer un projet est le pas le plus important à sauter.

Deux fois par an Deux fois par an, les groupes de citoyens Énéo pourront déposer une candidature pour développer un projet sur une des thématiques prioritaires. Les candidatures Le dépôt des candidatures sera accompagné d’une séance d’information, conçue comme un atelier qui permettra de préciser vos idées, vos objectifs, dépas- ser vos doutes et répondre à vos questions. Un groupe sélectionnera les propositions sur base de critères prédéfinis : projet durable dans le temps, porté par un groupe de citoyens, action locale, etc. Les projets retenus pourront dès lors bénéficier d’un soutien et d’un accompagnement adaptés à leur projet.

Intéressé ? Contactez votre régionale. Enjeux soulevés ‐ Dynamiser le volontariat ‐ Participation citoyenne active ‐ Identité du mouvement (faire et faire savoir) Enjeux soulevés ‐ Droit du patient ‐ Mieux‐être (démarche mieux‐agir) ‐ Technologies et santé Enjeux soulevés ‐ Rencontre de l’autre ‐ Dépasser ses peurs ‐ Oser le changement Enjeux soulevés ‐ Penser à demain ‐ Se maintenir à domicile ‐ Accessibilité aux maisons de repos, aux services Projet citoyen 2017-2021. Thématiques et enjeux  une parole sociale, citoyenne et politique commune  en éveillant l’esprit critique des aînés  et en les impliquant par le biais de projets thématiques.

Via notre modèle d’intervention par les pairs. = AÎNÉS, ACTEURS DE CHANGEMENTS. PLAN QUINQUENNAL 2017‐2021 Construire ensemble

Dinant et Philippeville - Énéo

5 -info édito Le mot de la Vice-Présidente Les fêtes se sont-elles bien passées pour vous et votre famille ? Ah, ces Noëls déjà lointains, la messe de minuit que j’attendais avec impatience, cette église Saint-Josse noire de monde, le retour dans l’obscurité et dans le froid pour bien vite me lover dans des draps froids car le chauffage central était inexistant. La petite crèche installée sur la cheminée faisait face à un minus- cule sapin ou à un bouquet de houx: j’étais enchantée par ce décor inhabi- tuel. A l’époque, Noël était un jour essentiellement chrétien ; il y avait bien des décorations lumineuses dans le centre-ville que j’allais admirer avec mes parents ; il y avait les marrons chauds si délicieux.

Le Nouvel-An était le jour des rencontres familiales, l’occasion de recevoir quelques sous que j’allais porter à la Caisse d’Epargne. Saint Nicolas m’ayant apporté une poupée ou autre modeste jouet, au Nouvel-an je recevais généralement un livre sur lequel je me jetais avec une passion dévorante. De retour à l’école, nous parlions peu de ce que nous avions reçu ; ayant des orphelines dans notre classe, étant encore ou tout juste après la guerre, instinctivement, nous ne dévoilions pas ce que nous avions reçu.

Depuis des décennies, le Père Noël supplante Saint Nicolas; les marchés de Noël envahissent chaque ville avec plus ou moins de succès, les vitrines des grands magasins rivalisent à qui aura le plus beau décor, les rayons des magasins croulent sous les jouets et les friandises. Société de consommation oblige ! Mais que pensent ceux qui, de plus en plus nombreux, ne peuvent s’offrir ce luxe ? Acceptent-ils cette pléthore ? La société actuelle semble perdre ses repères, se fragmente avec le risque de former des aigris ou des assistés. Les restos du cœur sont devenus une aide précieuse en cette période hivernale.

Bravo à tous les bénévoles qui ne comptent pas leur temps pour aider et offrir un peu de joie à ceux que la société malmène.

Noël, fête chrétienne, Nouvel-an, fête profane, s’unissent cepen- dant pour transmettre un message de paix et d’espérance à tra- vers le monde. Il serait si bon d’enterrer la hache de guerre, d’en- visager un système social pour sortir l’Homme de son ornière et lui rendre sa fierté. Tant d’hommes, de femmes ont consacré leur vie à améliorer celle des autres (le Père Damien, le Père Pire, Mère Theresa, Sœur Emmanuelle, le Pape François). Les volon- taires d’Énéo et d’autres associations, des inconnus luttent pour combattre la misère ou améliorer la vie des citoyens par des gestes d’entraide et d’amitié: leur action ne peut rester isolée et doit absolument émerger du monde cynique et violent dans lequel nous vivons.

Les bonnes résolutions du début d’année n’ont plus la cote mais ayons chaque matin une pensée positive (le chant d’un oiseau, un paysage féérique, un soleil radieux, un ciel étoilé, une rencontre, l’idée d’un voyage…) ; nous serons bien mieux et plus forts pour aborder 2017 et les années à venir. Denise Boussart, Vice-Présidente régionale Énéo Dinant L’équipe d’Énéo Dinant Denise Boussart, André Fortemaison Vice-Présidents régionale Énéo Dinant Gérard Bernard Responsable provincial Énéo – énéoSport – Énéo Vacances 0475 98 66 17 – gerard.bernard@mc.be Anne-Lise Richard Animatrice coordinatrice Énéo Dinant et Philippeville 0473 88 26 92 - 082 21 36 50 – anne-lise.richard@mc.be Marie François Animatrice adjointe Énéo Dinant et Philippeville 0470 21 40 94 - 082 21 36 48 – marie.francois@mc.be Sylvie Petit et Lionel Boverie Animateurs provinciaux énéoSport 081 24 48 90 - 0478 88 85 33 eneosport.namur@mc.be Monique Hyat Employée administrative Énéo 082 21 36 68 – eneo.dinant@mc.be Vous pouvez joindre le secrétariat Énéo du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00.

Avenue des Combattants, 16 à 5500 Dinant. Monique est présente à Dinant les lundis, mercre- dis et vendredis. Pour les vacances : Isabelle Dutoy Employée administrative Énéo Vacances 081 24 48 97 – eneovacances.namur@mc.be Régionale de Dinant info

Dinant et Philippeville - Énéo

6 -info agenda Table de conversation anglaise à Dinant Do you like to speak english? Il n’y a pas de niveau d’anglais minimum pour faire partie du groupe, tout le monde est le bienvenu ! Nous avons 2 professeurs, Nicole Bertrand et Gérard Collard, qui se relaient un mardi sur deux pour animer le groupe de 14h à 16h dans les locaux de la Mutualité chrétienne de Dinant.

Pas d’interro, juste un peu de grammaire. L’objectif: parler, échanger… en anglais !

Bonne ambiance conviviale et respectueuse des capacités de chacun. Mme Colette De Reytere, participante au cours Informations et inscriptions auprès du secrétariat régional d’Énéo Dinant : eneo.dinant@mc.be – 082 21 36 68. Régionale de Dinant échos «La Dinantaise de nos rêves» Nous l’évoquions dans l’énéo-Info de juillet 2016, Énéo Dinant a pris part à un projet pour le moins original proposé par le Centre Culturel de Dinant. Il s’agissait de repré- senter, sur une porte, la commune de Dinant telle que nous la vivons aujourd’hui, et telle que nous la rêvons dans 5 ans.

Une dizaine de volontaires dinantais se sont rassemblés pour répertorier les éléments que nous souhaitions mettre en avant en tant qu’aînés.

Ces éléments ont ensuite lit- téralement été «mis en musique» lors d’une journée de création collective. Environ 750 visiteurs ont pu découvrir notre porte (et les 30 autres !) dimanche 25 septembre 2016 dans le cadre de Montmartre. De la réflexion à l’exposition en passant par la création, ce projet, proposant des pistes pour mieux vivre ensemble entre associations, entre générations, entre citoyens, a rencontré un intérêt certain auprès de nos membres. Énéo souhaite bien entendu être l’un des acteurs de ces changements, et s’investira dans la suite du projet.

Les dessous de la porte d’Énéo La représentation de notre porte se veut duale tout en étant composée d’éléments formant une même musique dynamique ! L’aquarelle réalisée par une artiste du groupe présente les éléments immuables, qui caractérisent Dinant. En dessous de celle-ci, des notes «musi- cales» contrastent avec des notes «qui sonnent faux». Si les éléments, négatifs, de Dinant aujourd’hui sont représentés en noir et blanc, il est important de remarquer que nos rêves, représentés dans des notes de musiques joyeuses, colorées, prennent une place importante. En effet, nos rêves et espoirs pour notre ville sont nombreux.

Dans le bas de la porte, les éléments représentant «Dinant aujourd’hui» sont sombres et négatifs : que d’incivilités, de routes dégradées, de magasins fermés et de travaux qui n’en finissent pas… Dinant ne semble pas une ville agréable et positive à vivre. Les éléments représentant nos rêves pour Dinant dans 5 ans concernent quatre domaines prioritaires : • La rencontre entre les générations • Les loisirs permettant la rencontre • L’aménagement du territoire • L’exploitation des possibilités offertes par la proximité de la Meuse Décoration de la porte Quelques volontaires impliqués dans le projet le jour de l’expo- sition, accompagnés de Monsieur Fournaux, Bourgmestre de Dinant Chaque porte, et sa confrontation avec les autres, apportait son lot de réflexions Vous souhaitez découvrir notre porte? N’hésitez pas à passer au secrétariat d’Énéo Dinant!

Dinant et Philippeville - Énéo

7 -info Régionale de Dinant Les Marcheurs Mosans Excursion à Waterloo Le 22 septembre dernier, les Marcheurs Mosans partent, ni à pied, ni tambours battants, mais en car, pour Waterloo qui n’a jamais été une morne plaine. En 1815, Napoléon veut reconquérir son empire; des armées alliées se dirigent vers la France ; Napoléon tient à arrê- ter les Britanniques et les Prussiens avant que les armées autrichiennes et russes ne les rejoignent. Où ? Sur le terri- toire belge, voyons ! Il remporte le 16 juin une victoire à Ligny ; dans la nuit du 17 au 18 juin, Napoléon et son armée arrivent à Mont Saint-Jean, là où l’attendent les armées britannique et hollandaise.

Le temps est épouvantable comme le sera la bataille. Les Forces en présence sont nombreuses, les pertes pour les deux armées également : 10.000 morts, 32.000 blessés dont certains vont mourir de déshydratation, d’hémorragie, par absence d’hygiène, 3.671 disparus et 12.000 chevaux tués.

Le 18 juin, les combats commencent vers 11 h 30. Dans la soirée, Napoléon espère que le général Grouchy le sorte d’une situation désespérée mais c’est le général prussien Blücher (73 ans), le vaincu de Ligny, qui surgit avec ses hommes. Le général hollandais Chassé fait avancer une batterie qui ravage les rangs des Grenadiers français, char- gés ensuite à la baïonnette par 2000 combattants belges, car nous y étions aussi. Grouchy, que Napoléon a tant espéré, n’apprendra le désastre que le 19 ; il réussira à ramener par Namur et la vallée de la Meuse son armée, ses blessés et le matériel militaire.

Le duc de Wellington (chef des armées alliées) rédige le communiqué de victoire, qu’il adresse au gouvernement britannique, de son Q.G., à Waterloo. La bataille prend ainsi le nom de «Waterloo». Arrivés à Waterloo, nous visitons l’église Saint-Joseph; dans la chapelle royale, surmontée d’un dôme, des dalles commémorent des officiers et soldats anglais et hollan- dais, morts à Waterloo. Le musée permet de découvrir les chambres de Wellington (chef des forces alliées) et de son aide de camp, le colonel Gordon, ainsi que des objets per- sonnels et un canon français.

Moment de détente avec un repas savoureux dans le cadre élégant de l’hôtel-restaurant «1815», érigé à l’emplace- ment d’un estaminet (1823) construit pour les ouvriers qui travaillaient à l’élaboration de la butte. Non ! Pas de canons à l’intérieur de la butte. Non ! Pas de botteresses trimant pour élever la butte. Mais QUI de notre groupe a le courage de monter les 226 marches pour atteindre le socle du Lion, gueule ouverte dressée vers la France ? Il y en aura !

Nous pénétrons dans le Mémorial qui donne accès au Pano- rama, à la Butte et aux nouvelles salles exposant principa- lement armes et uniformes.

La bataille est vécue en son et images 4D de façon hallucinante. Nous sortons de là groggy, abasourdis. Une navette nous conduit à la Ferme d’Hougoumont, où de féroces combats entre Français et Anglais eurent lieu. Dernier arrêt à la Ferme du Caillou, Q.G. de Napoléon qui y arrive dans la nuit du 17 au 18 juin.

Après cette plongée dans l’Histoire européenne et belge, il nous faut revenir au présent et reprendre la route du retour, heureux toutefois d’avoir passé une journée ins- tructive, en bonne compagnie. Merci à Roger Piret pour le choix de l’excursion et surtout pour son implication tout au long de la journée. Mme Denise Boussart Viactive Dinant: retour sur l’année 2016 L’assemblée locale d’énéoSport Viactive Dinant s’est tenue le 23 février 2016. Lors de celle-ci, un retour sur les activi- tés de l’année a été proposé. Les semaines s’enchaînent les unes aux autres avec tou- jours le même but: nous maintenir en forme.

Sans relâche, Annie et Jean-Pierre, animateurs, veillent à assouplir nos muscles et nos articulations, à nous gainer, à assurer notre équilibre, à affiner notre taille (hum, trop tard), à nous rappeler les bienfaits d’une bonne respiration et à nous relaxer après l’effort.

Après notre heure de Viactive, vient le temps de souhaiter les anniversaires ; c’est le moment d’échanger recettes, souvenirs et plaisanteries. C‘est bon pour le moral. La tra- dition veut que nous fêtions le printemps, l’automne lors de petites réunions bien divertissantes; Saint Nicolas, patron des Grands Enfants que nous sommes, et la Noël sont fêtés après la séance qui réunit les deux groupes. Le barbecue estival a été cette année remplacé par une visite à la Maison du Patrimoine Mosan pour une exposition ayant pour sujet la mode médiévale puis par la visite de l’église Saint-Lambert de Bouvignes dans laquelle des vête- ments religieux étaient exposés; Père Jean-Baptiste nous a expliqué avec brio l’origine de ces vêtements et objets du culte catholique.

Que de temps passé par les brodeuses pour réaliser ces vêtements qui, en fonction de leur usage, portent des noms appropriés: ce fut le plaisir des yeux et un cours de vocabulaire. Merci Padre ! Après ces deux visites, un repas pris dans un hôtel-restaurant, à proximité de la Lesse, nous a enchantés tant par sa qualité que par le service et la beauté du lieu. Michelle a la mission, dans Dinant et aux alentours, de nous dénicher des restos où il fait bon vivre et… déguster de bons petits plats. La culture (ni maraîchère ni physique) n’est pas oubliée. Nous avons foulé les allées d’Autoworld, du musée de l’Armée, imaginé la vie d’un grand bourgeois au musée d’Ansembourg, admiré les cathédrales d’Anvers, Gand, Bruxelles ainsi que les collégiales Saint Jacques, Saint Bar- thélemy, Sainte Gertrude.

Nous tous, n’avons qu’une pensée: qu’Annie et Jean-Pierre restent longtemps à leur poste pour leur bien comme pour le nôtre. Mme Denise Boussart

Dinant et Philippeville - Énéo

8 -info Chers membres, À l’aube de cette nouvelle année, nous tenons à vous souhaiter une année remplie de bonheur, de joie, et de belles découvertes ! À Énéo, comme vous le lirez dans les pages suivantes, nous ne manquerons pas, en 2017, d’audacieux projets, d’activités passionnantes, et de moments propices à la rencontre. 2017 marque également le commencement d’un nouveau plan quinquennal pour le mouvement. L’élément central de celui-ci est «Aînés, acteurs de…» et se décline en 4 thématiques : Aînés acteurs de société – Aînés acteurs de santé – Aînés acteurs de leur lieu de vie – Aînés acteurs de vivre ensemble.

Dans chacun de ces domaines, à Énéo, nous pouvons et voulons être des acteurs de changement, d’amélioration.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde - Gandhi Si vous aussi, vous souhaitez faire partie des «acteurs» d’Énéo, qui contribuent à en faire un mouvement «par les aînés» autant que «pour» les aînés, vous aurez l’occasion, en 2017, de vous investir à nos côtés ! Que 2017 vous apporte, à chacun d’entre vous, l’occasion de découvrir comment vous souhaitez être «acteur de changement».

Excellente année à tous ! Véronique Gravier, Présidente régionale Énéo Philippeville Anne-Lise Richard, Animatrice Coordinatrice Énéo Philippeville et Dinant L’équipe d’Énéo Philippeville Véronique Gravier, Bernadette Stimart, Pierre Mar- lier, André Lebègue, membres du bureau régional Gérard Bernard Responsable provincial Énéo – énéoSport – Énéo Vacances 0475 98 66 17 – gerard.bernard@mc.be Anne-Lise Richard Animatrice coordinatrice Énéo Dinant et Philippeville 0473 88 26 92 - 071 66 06 77 – anne-lise.richard@mc.be Marie François Animatrice adjointe Énéo Philippeville et Dinant 0470 21 40 94 - 071 66 06 77 – marie.francois@mc.be Sylvie Petit et Lionel Boverie Animateurs provinciaux énéoSport 081 24 48 90 - 0478 88 85 33 - eneosport.namur@mc.be Monique Hyat Employée administrative Énéo 071 66 06 75 – eneo.philippeville@mc.be Vous pouvez joindre le secrétariat Énéo du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00.

Rue de l’Arsenal, 7 à 5600 Philippeville.

Monique est présente à Philippeville les mardis et jeudis Pour les vacances : Isabelle Dutoy Employée administrative Énéo Vacances 081 24 48 97 – eneovacances.namur@mc.be Info édito Être acteur de changement en 2017 Régionale de Philippeville

Dinant et Philippeville - Énéo

9 -info agenda Régionale de Philippeville Petit déjeuner malin Énéo, mouvement social des aînés est un mouvement tout terrain, ses actions portent sur toutes les facettes de la vie des aînés. Pour nos petits déjeuners malins, le Comité Régional a relevé les attentes et les besoins des membres de ses groupes locaux.

La thématique qui revenait le plus régu- lièrement était la thématique de la santé. Nous avons donc décidé d’organiser un cycle de petits déjeuners dans l’objectif d’apporter une information, de permettre la réaction et l’envie de mettre sur pied des actions collectives.

A travers ce cycle de déjeuners malins, nous allons égale- ment travailler le plan d’action 2017-2021: Ainés acteurs de… société, de lieu de vie, de vivre ensemble et de santé. En traitant le bien-être, l’accessibilité aux soins de santé ou le maintien à domicile, nous souhaitons donner des pistes de réflexion grâce à l’apport d’un expert et des réactions des participants. Pour garder l’équilibre… bougez vous, ça fait un bien fou !

Le vendredi 10 février nous vous invitons à notre 2e petit déjeuner malin. Avec l’aide d’une ergothérapeute de Solival et l’anima- teur d’énéoSport Province de Namur, nous aborderons différents enjeux tels que «penser plus tôt à plus tard» et les petites adaptations de son domicile, dépasser ses peurs et les bienfaits d’une activité physique adaptée aux +50ans.

Informations pratiques Vendredi 10 février de 9h30 à 11h45 9h30 : accueil par un petit déjeuner sain 10h00 : début de la présentation et des échanges Prix : 5€ à payer sur place (comprenant le petit déjeuner et la présentation) Inscription obligatoire avant le vendredi 3 février via le secrétariat régional d’Énéo Philippeville 071 66 06 75 ou eneo.philippeville@mc.be Théâtre en wallon «Djef èl pirate» Énéo régionale de Philippeville vous invite une année de plus à venir assister à une représentation du cercle théâtral «Les joyeux Philippevillains» qui nous présentent «Djef él pirate».

Cette adaptation wallonne d’Émile Lempereur est une comédie en 3 actes et 4 tableaux de Marius Staquet. Synopsys : «La veille de son mariage avec Solange, Nestor se laisse entraîner par son copain Robert pour l’enterrement de sa vie de garçon. Le lendemain, il se réveille l’esprit pas très clair et découvre qu’Henriette, une ancienne fiancée avec qui il avait rompu il y a plus d’un an, avait passé la nuit dans sa chambre. De plus un télégramme reçu tardivement, lui annonce la visite de l’oncle Djef, un riche armateur…Comment va-t-il s’en sortir à 1h de la cérémonie, comment va-t-il faire face à sa belle-mère, son beau-frère judoka et au très perturbé oncle Djef ?» Accrochez-vous… ça déménage ! Informations pratiques Le dimanche 12 mars 2017 ouverture des portes à 14h00 Salle «les amis de la Gaieté», rue de la Salette 54 à 5600 Neuville – accessible au PMR Préventes: 7€ membres Énéo - 8€ non membres Sur place à concurrence de places disponibles: 9€ membres Énéo – 10€ non membres Inscription via le secrétariat régional : 071 66 06 75 – eneo.philippeville@mc.be ou via vos groupes locaux.

Dinant et Philippeville - Énéo

10 -info échos Petit déjeuner malin Le vendredi 4 novembre ce ne sont pas moins de 28 participants qui se sont réunis pour discuter de la thématique «L’alimentation saine et les risques de dénutrition chez les +50ans». Julia Michaux, diététicienne, nous a d’abord rap- pelé les bases de l’alimentation pour une personne en bonne santé : • Boire au minimum 1.5L d’eau par jour • Composition de votre assiette (¼ Viande – Volaille – Poisson – Œuf ¼ féculents ½ légumes) • 3 repas et 3 collations / jour (légumes et fruits à volonté) • Faire 6000 pas par jour ou 30 min d’activité physique • Bilan sanguin annuel Ensuite Mme Michaux a insisté sur les signaux d’alerte de la dénutrition.

Elle peut apparaitre à cause d’une diminution des apports alimen- taires dus par exemple à un mauvais état dentaire, des évictions alimentaires, à une perte d’appétit. Elle peut également apparaitre suite à une aug- mentation des besoins énergétiques souvent liée à une maladie et/ou à une malabsorption des nutriments.

La dénutrition est sournoise, elle s’installe dou- cement et entraîne ou aggrave un état de fébri- lité. Elle se traduit par: • un affaiblissement musculaire et donc une perte d’autonomie et une difficulté à se déplacer, risque de chutes et de fractures accrues • une altération de l’état général qui entraine un amaigrissement, fatigue, anémie, asthénie • des retards de cicatrisation (apparition ou entretien d’escarres) • une baisse des défenses immunitaires et donc des risques d’infections, diminution de l’effi- cacité des traitements • une hospitalisation ou une augmentation de la durée d’hospitalisation.

Si vous souhaitez recevoir le PowerPoint de la réunion, n’hésitez pas à contacter le secrétariat régional d’Énéo Philippeville au 071 66 06 75 ou via eneo.philippeville@mc.be Régionale de Philippeville We are told “It’s good to do a sport” Daisy, animatrice de l’atelier d’anglais nous propose ce petit texte… Il vous manque des notions d’anglais pour en comprendre les subtilités ? Rejoignez le cours d’anglais ! Read this : philosophy of an American senior “If walking is good for your health, the postman would be immortal.

A whale swims all day, only eats fish, and drinks water, but is still fat. A rabbit runs, and hops, and only lives 15 years, While a tortoise doesn’t run, and does mostly nothing, yet it lives for 150 years. And they tell us to exercise? I don’t think they are right… Philosophy: being a senior… It was a whole lot easier to get older, than it was to get wiser. It is hard to make a comeback when you haven’t been any- where. The world only beats a path to your door when you’re in the bathroom.

If God wanted me to touch my toes, he’d have put them on my knees. These days, I spend a lot of time thinking about the hereafter .

. . I go somewhere to get something, and then wonder what I’m “here after”. It is a lot better to be seen than viewed. Have I sent this message to you before… or did I get it from you? The advantage of getting old: you can always answer «Are you sure” Mrs. Mac Kenzie

11 -info «Nordic’Phil» chez «les R’muants» à Philippeville Le 12 novembre 2015 à Philippeville, démarrait l’activité « marche nor- dique ». Grâce aux nombreux encouragements, André a pu créer un groupe d’adeptes à ce type de marche. Se lançaient dans l’aven- ture, une accompagnatrice et trois marcheurs. Actuelle- ment, le groupe se compose d’une quinzaine de membres qui effectuent, deux fois par mois dans la région, une marche de plus ou moins 8 km. Que de chemins déjà par- courus !

Le groupe s’est donné le nom de « Nordic’Phil » puisque ses membres pratiquent la marche nordique dans la région de Philippeville.

Ils font partie intégrante du cercle énéoS- port « les R’muants » de Philippeville qui compte ainsi deux activités sportives: les balades de 5 et 3 km, les 1er et 3ème lundis de chaque mois à 14 heures et la marche nordique de 8 km, les 1er et 3ème jeudis de chaque mois à 9 heures 30 (sauf pendant les vacances scolaires). Cer- tains marcheurs participent aux deux activités. Pour pratiquer la marche nordique, certaines conditions sont indispensables: • Etre inscrit chez Enéo et faire partie d’un cercle énéoSport.

• Avoir rentré le certificat médical d’aptitude physique. • Avoir suivi l’initiation (5 fois 2h) et obtenu l’attesta- tion de réussite. Si l’aventure vous tente, un accueil chaleureux vous sera réservé au sein du groupe. Pour tous renseignements: André Lebegue (responsable) 071 65 57 95 ou 0477 37 31 86 Christiane Pyra (accompagnatrice) 060 34 68 18 ou 0498 24 16 17 Jean-Pol Chauvier (les R’muants ) 071 65 51 33 ou 0473 43 96 68 Badminton: le club de Philippeville Vous êtes senior de plus de 50 ans, vous aimez bouger et avez envie de vous essayer à ce beau sport de raquettes ? La pratique du bad- minton vous séduira très vite.

Nous le pratiquons en doubles, tous les jeudis de 17 à 20h, au hall sportif de Philippeville. Vous avez déjà pratiqué le badminton ou vous voudriez vous essayer à cette discipline ? N’hésitez pas à nous rejoindre. Que l’on soit débutant ou «confirmé», chacun a sa place chez nous. Notre devise, comme on le répète souvent: «tout le monde joue avec tout le monde». Au plaisir de vous accueillir. En mai et juin 2016, suite à divers ennuis physiques, le nombre de participants avait sensiblement diminué. Depuis septembre, certains sont revenus, d’autres sont arrivés. Nous avons donc de nou- veau un groupe agréable dans lequel nous insistons pour que règnent ces 3 ingrédients : esprit sportif, dépasse- ment, convivialité.

Nous voici en 2017: je vous souhaite une bonne et heu- reuse année. M. Daniel Charlier, Président du Soleil Vagabond Les cyclos de Philippeville: bilan de la saison La 3e saison du club cycliste de Philippeville est terminée: 14 sorties, du 18 avril au 10 octobre, ont été organisées en 2016 sur des parcours variés de 40 à 50 km. Chaque participant étant responsable à tour de rôle de l’organisation de la randonnée, nous avons parcouru les rues et ravels de régions tout à fait différentes : notam- ment au départ de Mettet, Soye, Couvin, Jemeppe-sur- Sambre, Nismes, Frasnes, Doische, Landelies.

La météo nous fut généralement favorable, ce qui agrémentait davantage les balades.

Nous avons aussi fait 2 incursions sur le sol français : de Fumay à Laifour et de Givet à Haybes, tout cela sur voie verte le long de la Meuse. Nous avons également participé, du 1er au 5 juin, à un séjour cyclo à Amboise (châteaux de la Loire). Ce fut l’occasion évidemment de visiter la région et quelques- uns de ses châteaux, notamment ceux d’Amboise et de Chenonceau. Le 11 novembre, nous avons organisé notre dîner de fin de saison. Nous étions l’entièreté du groupe à nous retrou- ver dans un restaurant de Fosse-la-Ville pour par- tager un repas unanime- ment apprécié. Début de la saison 2017 : en avril.

Le calendrier (lieu, date, organisateur) sera inséré dans le trimestriel du même mois. Mais puisque nous sommes en janvier, je profite de l’occasion pour souhaiter à toutes et tous une bonne et heureuse année.

M. Daniel Charlier, Président du Soleil Vagabond Régionale de Philippeville Martine et Marie-France en action une partie des participants le 10/11/16 Groupe à proximité de Fumay Une partie des participants à Amboise

12 -info Pot’âgé Une année 2016 vitaminée au pot’âgé de Philippeville ! Depuis septembre 2015, les mouvements Énéo, Altéo et Jeu- nesse et Santé ont mis sur pied un potager intermouvements et intergénérationnel. L’objectif? Bien sûr, il y a la récolte et la dégustation de légumes sains que nous avons plantés, mais il y a aussi la rencontre, la découverte de l’autre, les échanges entre générations sur des valeurs et savoirs, et le partage autour de manières de consommer plus sainement et de manière plus durable.

Les moments forts de l’année 2016 En 2016, les volontaires du groupe sont venus amé- nager et entretenir le potager environ 2 fois par mois. Ils y ont notamment planté (et dégusté : de la betterave rouge, des radis, du céleri, du persil, des tomates, du cerfeuil, de la sauge, de la laitue, de l’ail des ours, du thym, de l’estragon, de la bour- rache, ou encore de la roquette. Outre les repas « auberge espagnole », où nous avons partagé ensemble la récolte du potager, quelques moments forts sont à pointer sur cette année : la présence du groupe lors du jogging de Philippeville le 26 juin et lors de la brocante le 25 septembre, ainsi que l’animation, par le groupe, d’une activité pour les jeunes de Jeunesse et Santé en plaine à Philippe- ville au mois d’août.

À chacun de ces moments, les volontaires ont fait découvrir le potager et ses adaptations pour les personnes à mobilité réduite, ont expliqué aux jeunes comment était organisé le potager, et ont pu échanger sur les bienfaits (pour la santé, pour le portefeuille et pour la planète !) de cultiver soi-même ses légumes. A chacun de ces moments, des animations ont été proposées, tel que planter des graines pour les enfants, déguster des radis tout juste sortis de terre, de la soupe, ou encore découvrir les bienfaits santé (souvent méconnus !) des légumes présents dans notre potager. Lors de l’évaluation de l’année 2016, les mots qui sont ressortis sont les suivants : solidarité, rencontres, réalisation citoyenne solidaire, joie, positif, satisfaction de soi, travail collectif, projet commun, apprentissages, convivialité, détente, contacts, aide, écoute, créa- tion de liens… La preuve que ce projet pot’âgé ne se limite pas à la plantation et aux récoltes des légumes !

Et la suite ? Pour l’année 2017, le groupe ne manque pas de projets : des col- laborations avec des écoles, des visites de jardins didactiques, des invitations à venir déguster le fruit de notre récolte, ou encore l’organisation de conférences, de rencontres ou d’ateliers culi- naires. Après une courte trêve hivernale, le groupe se réunira à nouveau en mars 2017. Vous souhaitez nous rejoindre en mars 2017 ? Dites-le au secrétariat régional (071 66 06 75 ou eneo.philippeville@mc.be) ! Nous vous inviterons à la rencontre de reprise dès que celle-ci sera programmée !

Régionale de Philippeville

Vous pouvez aussi lire