DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 1/67

DOSSIER DE PRESSE

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5 JEAN LIBON & YVES HINANT, PARRAINS DU MOIS DU DOC 7 Petite histoire de mauvaise foi à propos du documentaire 7 Jean Libon : biographie et filmographie 8 Yves Hinant : biographie et filmographie 8 LISTE DES RÉALISATEURS PRÉSENTS 9 LES DOCUMENTAIRES PROGRAMMÉS 10 #1 de Naomir 10 14-18, des enfants belges en Suisse de Séverine Cornamusaz 10 7 Strip-Tease de Manu Bonmariage 11 A Leak in Paradise de David Leloup 11 Amekijo (documentaire radio) de Yves Robic 12 Arbres de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil 12 Arthur Masson, l’homme qui écrivait des livres de Gérald Frydman 13 Ashcan de Willy Perelsztejn 13 Au bonheur des dames ? d’Agnès Lejeune et Gaëlle Hardy 14 Au fil du temps de Martin Dellicour 14 Au temps où les Arabes dansaient de Jawad Rhalib 15 Au-delà des mots - Le cinéma de Joachim Lafosse de Luc Jabon 15 Auguste et Marie de Gabriel Vanderpas 16 Autrement (avec des légumes) de Anne Closset 16 Bains publics de Kita Bauchet 17 Belle de nuit - Grisélidis réal, autoportraits de Marie-Eve de Grave 17 Bruxelles sauvage de Bernard Crutzen 18 Ça n’est que justice de Marie Mandy 18 Champions de Caroline Van Kerckhoven 18 Charleroi, le pays aux 60 montagnes de Guy-Marc Hinant 19 Charleroyal, le K. Szymkowicz de Bernard Gillain 19 Congo Lucha de Marlène Rabaud 20 Culture en péril, ceci n’est pas un statut de Marc-Olivier Picron 20 Démarche de Stéphanie Paillet 21 Des chemins de traverse de Cabiria Chomel (documentaire radio) 21 Deux soeurs de Jasna Krajinovic 22 Devenir de Géraldine Charpentier 22 Documentaires sur le travail du musée de la vie wallonne 23 Dominique Rolin - L’infini chez soi de Jean Antoine 23 DUDH - Une exigence à atteindre de Quentin Van de Velde 24 Éloge de la plante de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil 24 Enfants du hasard de Thierry Michel et Pascal Colson 25 Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 2/67

DOSSIER DE PRESSE

Floureja de Pablo Heuson 25 Genres pluriels de Samuel Deschamps 26 Ici la terre de Luc Deschamps 26 Images d’Ostende de Henri Storck 27 Kazakren (En creusant) de Güldem Durmaz 27 Kev de Clémence Hébert 27 L’âge de raison, le cinéma des frères Dardenne d’Alain Marcoen et Luc Jabon 28 L’île d’Yvon Lammens 29 L’occupation des sols de Marie-Françoise Plissart 29 L’or vert de Sergio Ghizzardi 30 L’univers danse le Semah de Anaïs Carton (documentaire radio) 30 La Bataille de l’Eau Noire de Benjamin Hennot 31 La folie du chapeau d’Olivier Vandersleyen 31 La Jungle étroite de Benjamin Hennot 31 Le bonheur au travail de Martin Messonnier 32 Le demi grand coeur de Michel Berger de O. Chevillon & C. Raul (documentaire radio) 32 Le désordre alphabétique de Claude François 33 Le geste ordinaire de Maxime Coton 33 Le goût de l’écorce de Martin Dellicour 33 Le ministre des poubelles de Quentin Noirfalisse 34 Le passeur de la Nahanni de Dominique Snyers 35 Le petit caillou, regards croisés sur la vieillesse et l’immigration d’Espace Seniors 35 Le veilleur de Lou du Pontavice 36 Le ventre de Paul de Christophe Rault (documentaire radio) 36 Le voyageur de Johan Pollefoort 37 Les éternels de Pierre-Yves Vandeweerd 37 Les mains libres de Jérôme Laffont 37 Les petits jardins de Federico D’Ambrioso 38 Les Potagistes de Pascal Haass 38 Lettre à Théo d’Élodie Lelu 39 Malaria Business de Bernard Crutzen 39 Maman Gégé d’Yvon Lammens 40 Manneken Swing de Julien Bechara 40 Manu d’Emmanuelle Bonmariage 41 Mitra de Jorge Léon 42 Mlle Zallinger de Prunelle Rulens dit Rosier 42 Moi, raciste ? de Liévin Chemin (documentaire radio) 42 Ni juge, ni soumise de Jean Libon & Yves Hinant 43 Ongles rouges de Valérie Vanhoutvinck 44 Orgesticulanismus de Mathieu Labaye 44 Pères blancs, prêtres noirs de Patricia Gérimont & Jean-Claude Taburiaux 45 Poupées-poubelles de Violaines de Villers 45 Présent simple de Rino Noviello 46 Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 3/67

DOSSIER DE PRESSE

Quartier libre La Baraque de Regie Vinciane Zech & Virginie Saint-Martin 46 Raoul Servais, mémoires d’un artisan de Bastien Martin 47 Rester vivants de Pauline Beugnies 47 Rêver sous le capitalisme de Sophie Bruneau 48 Rhythm & intervals de Comes Chahbazian 48 Rien n’est pardonné de Vincent Coen et Guillaume Vandenberghe 49 Rien ne nous est donné de Benjamin Durand 49 Silences et éternité de Joël Leclercq & Emmanuel Allaer 50 Sous la douche, le ciel d’Effi & Amir 50 Stan & Ulysse, l’esprit inventif de Benjamin Hennot 51 The chance de Gilles Remiche 51 Un amour rêvé d’Arthur Gillet 52 Une ferme entre chien et loup de Chantale Anciaux 52 Vies de château de Chantale Anciaux 53 Week-end ou la qualité de vie de Jean-Jacques Péché & Pierre Manuel 53 LES AUTRES ÉVÉNEMENTS 54 Conférence “Décoder le doc - éducation et diversité en images” 54 Masterclass Charo Calvo 54 Masterclass Muriel Andrin 55 CALENDRIER DES PROJECTIONS & ÉVÉNEMENTS 56 Bruxelles 56 Brabant wallon 58 Hainaut 58 Liège 59 Luxembourg 60 Namur 60 Paris 60 LES RENDEZ-VOUS DOC DE LA RTBF 61 14-18, des enfants belges en Suisse de Séverine Cornamusaz 61 Un héritage empoisonné d’Isabelle Masson-Loodts 62 Charleroi, les lumières du pays noir de Guy-Marc Hinant 62 Mitra de Jorge Léon 62 Le souffle volé de Daniel Lambo 63 INFORMATIONS PRATIQUES 64 Liens 64 Documents à télécharger 64 Contacts 64 LES PARTENAIRES DU MOIS DU DOC 65 Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 4/67

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Mois du Doc 2018 À la rencontre du cinéma documentaire à Bruxelles et en Wallonie Du 1er au 30 novembre Après cinq éditions riches en expériences, le Week-end du Doc - organisé par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel - s'agrandit et devient le ​​Mois du Doc​​. Durant tout le mois de novembre, près de 100 documentaires belges francophones sont à (re)découvrir lors de 120 séances partout en Wallonie et à Bruxelles. Un programme riche et festif parrainé par deux maîtres en matière de cinéma du réel : Jean Libon et Yves Hinant. Cette première édition du Mois du Doc mettra à l’honneur 96 documentaires - dont 2 radiophoniques - lors de 120 séances qui accueilleront près de 25 réalisateurs et réalisatrices pour présenter leurs films, mais également plusieurs avant-premières attendues : celles de ​Mitra de Jorge León, ​Bains Publics​ de Kita Bauchet ou encore ​Congo Lucha​ de Marlène Rabaud. Salles de cinéma, centres culturels, ​associations, bibliothèques et médiathèques proposeront du cinéma documentaire belge. Avec des projections et événements organisés aux quatre coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et même jusqu’à Paris avec 4 projections au centre Wallonie-Bruxelles, le Mois du Doc rejoint ainsi le réseau du ​Mois du Film Documentaire​, initiative rassemblant plus de 2 200 structures en France et dans 35 pays à travers le monde. Le thème du travail sera au coeur de la réflexion de plusieurs documentaires programmés. Dans Rêver sous le capitalisme​, Sophie Bruneau nous conte les rêves et cauchemars de travailleurs et travailleuses, tandis qu’Agnès Lejeune et Gaëlle Hardy retranscrivent, dans ​Au bonheur des dames ?​, le quotidien d’employées Titres-Services. Le Musée de la Vie wallonne proposera 9 courts documentaires d’époque sur le travail et ​Week-end ou la qualité de la vie reviendra quant à lui sur le temps libre dans les années 1970.

Le cinéma direct sera également à l’honneur, non seulement via les parrains Jean Libon et Yves Hinant, piliers de l’émission RTBF devenue culte ​Strip-Tease​, mais aussi avec plusieurs Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 5/67

projections​ ​: celle de leur documentaire ​Ni juge, ni soumise (2018), une soirée spéciale autour de Strip-Tease​ et la projection de ​Manu​ d’Emmanuelle Bonmariage. Plusieurs événements rythmeront ce mois consacré au documentaire. Jeudi 15 novembre au cinéma Palace, professionnels du documentaire, enseignants et acteurs du secteur socioculturel sont invités à la conférence “​Décoder le doc - éducation et diversité en images​” pour explorer les liens entre documentaire, pédagogie et interculturalité avec une approche d’éducation aux médias. ​En plein coeur du Mois du Doc également, le Brussels Art Film Festival présentera, du 15 au 18 novembre, pas moins de 7 documentaires belges francophones ainsi qu’une masterclass de Muriel Andrin autour des jeux de mesures et enjeux de la caméra dans la constitution du document(aire).

Le Mois du Doc s’invite même jusque dans les foyers : en télévision, 5 documentaires inédits seront diffusés sur les chaînes de la RTBF entre les 2 et 29 novembre. Côté VàD, la plateforme Universcine.be proposera des promotions sur son corner documentaires ainsi que la mise en ligne de documentaires sur Uncut, sa nouvelle plateforme SVàD. Le Mois du Doc est l’une des opérations de promotion du cinéma belge francophone initiée et menée par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel. Elle vise à apporter un éclairage sur la richesse et la diversité de la production documentaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le rendez-vous est donc pris pour un mois riche en rencontres, réflexions et découvertes autour du cinéma du réel !

La programmation du Mois du Doc peut être consultée sur le site ​​www.moisdudoc.be​​. Lancé en 2018 à l’initiative du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Mois du Doc - anciennement Week-end du Doc de 2013 et 2017 - est le rendez-vous incontournable des amateurs et des professionnels du documentaire belge francophone. CONTACTS ⇢ ​Roch Tran - Coordination +32 (0)2 413 28 67 - +32 (0)478 71 61 02 -​ ​roch.tran@cfwb.be ⇢ ​Marie-Hélène Massin - Organisation & contenus programmes +32 (0)2 413 22 38 -​ ​marie-helene.massin@cfwb.be ⇢ ​Laura Nanchino - Communication +32 (0)2 213 59 09 - ​laura.nanchino@cfwb.be ⇢ ​Xavier D’hont - Communication +32 (0)2 413 23 67 - ​xavier.dhont@cfwb.be ⇢ ​Thierry Vandersanden - Directeur du service de la promotion et de la diffusion cinéma +32 (0)2 413 22 44 - ​thierry.vandersanden@cfwb.be Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 6/67

JEAN LIBON & YVES HINANT, PARRAINS DU MOIS DU DOC © Cédric Gerbehaye Petite histoire de mauvaise foi à propos du documentaire Dès les premières images réalisées par les frères Lumière grâce au cinématographe de leur invention, l'idée du documentaire était déjà présente avec "La sortie de l’usine Lumière à Lyon", "L'entrée en gare de La Ciotat"... Tout de suite est arrivée l'idée de reproduire, de décrire la vie, la société dans laquelle l'homme vivait: une représentation de lui-même. Les frangins, forts de cette idée, envoyèrent partout dans le monde des types avec une caméra pour montrer cette réalité, regarder ce qui se passe, observer comment nous nous comportons. La guerre 14-18 arrive et les pouvoirs en place ont besoin de créer des motivations pour que l'on se casse la gueule les uns les autres. Le documentaire se développe; en fait du faux documentaire. On remet en scène les images de bataille. Premières escroqueries et premier dévoiement d'une démarche soi-disant documentariste.

La révolution bolchevique aidant, l'histoire du cinéma retient souvent Dziga Vertov "L'homme à la caméra" comme le premier documentariste reconnu. En fait il est le premier documentariste militant et donc le premier assassin du documentaire. Il raconte une histoire pour défendre une cause qui lui tient à cœur. Il est malheureusement le pionnier d'une tendance qui au cours du siècle a façonné, a créé une forme de documentaire (de cinéma) militant dans lequel la bienséance, la bien pensance, le conformisme ambiant et la morale dominante ont souvent pris le pouvoir.

Au nom de son bon cœur, de ses bonnes intentions et de son humanité, le documentariste s'est enfermé dans un cinéma cul de sac où toutes les causes sont bonnes à prendre sans toujours beaucoup de discernement: l'élevage de la coquille de l'escargot en Basse-Saxe, la culture du pavot en Mer du nord. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 7/67

Si le documentaire a mauvaise presse devant nombre de gens qui pourraient être intéressés, il ne faut pas allez chercher très loin la raison: le militantisme n'a jamais convaincu que les militants. Nous croyons par contre que le documentaire doit se libérer de cette voie et doit rapporter la vie au plus près et mettre à la poubelle tous les trucs de l'écriture cinématographique au profit d'une image brute: pas de commentaire, pas d'interview, pas de musique (presque toujours redondante).

Il existait il y a quelques années une émission sur Arte qui s'appelait "Brut" et dont tous les documentaristes devraient s'inspirer en mettant leur bon cœur au frigo. Pour parodier Jean Yanne "Quand j'entends le mot documentaire je ferme mes yeux et mes oreilles". S'il fallait résumer en une phrase: "On ne fait pas de bons films (ou de bons bouquins) avec de bons sentiments". Nous caricaturons naturellement mais nous assumons, c'est pire ! Yves Hinant & Jean Libon Jean Libon : biographie et filmographie Jean Libon est né en 1946 à Antheit en Belgique. Diplômé de l’Institut des Arts de Diffusion (I.A.D.- Bruxelles) en section Image en 1970, il a ensuite travaillé jusqu’en 1976 sur la série documentaire ​Faits Divers​. Puis, il a été, de 1977 à 1985, reporter d’images pour le magazine documentaire ​À Suivre​. Il parcourt alors le monde entier et reçoit de nombreux prix notamment pour ​Faut pas plonger (où il a suivi, avec Marco Lamensch, un couple de toxicomanes pendant 18 mois) et ​Les Russes attaquent à l’aube (qui suit au jour le jour une caserne belge en Allemagne). En 1985, il crée avec Marco Lamensch la série documentaire ​Strip-Tease​, qui sera diffusée pendant près de 20 ans sur France 3 et la RTBF.

1985-2002 : ​Strip-Tease Depuis 2002 : ​Tout ça ne nous rendra pas le Congo 2009 : ​Kill the referee ​(long métrage coréalisé avec Yves Hinant, Eric Cardot et Delphine Lehericey) 2017 : ​Ni juge, ni soumise 2017 : ​Les tueurs du Brabant​ (série 12 x 52’ en cours) Yves Hinant : biographie et filmographie Yves Hinant est né le 30 mars 1968 à Liège. Licencié en journalisme à l’Université Libre de Bruxelles, il a été journaliste sportif à la RTBF pendant deux ans puis a intégré l’équipe de Strip-Tease en 1984, émission documentaire produite et dirigée par Jean Libon et Marco Lamensch. Il réalise une trentaine de films et plusieurs documentaires pour l’émission ​Tout ça ne nous rendra pas le Congo​.

1997-2008 : ​Strip-Tease Depuis 2003 : ​Tout ça ne nous rendra pas le Congo Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 8/67

2009 : ​Kill the referee ​(long métrage coréalisé avec Jean Libon, Eric Cardot et Delphine Lehericey) 2017 : ​Ni juge, ni soumise 2017 : ​Les tueurs du Brabant​ (série 12 x 52’ en cours) LISTE DES RÉALISATEURS PRÉSENTS De nombreux réalisateurs seront présents pour accompagner leurs films et participer à un moment d’échange avec le public, notamment : 1. Yves Robic ​​pour ​Amekijo​ ​(documentaire radio) 2. Agnès Lejeune​​ et ​Gaëlle Hardy​​ pour ​Au bonheur des dames ? 3. Kita Bauchet​​ pour ​Bains publics 4. Bernard Gillain​​ pour ​Charleroyal, le K. Szymkowicz 5. Marlène Rabaud​​ pour​ ​Congo Lucha 6. Jasna Krajonovic ​​pour ​Deux soeurs 7. Géraldine Charpentiers​​ pour ​Devenir 8. Samuel Deschamps​​ pour ​Genres pluriels 9. Clémence Hébert ​​pour ​Kev 10. Marie-Françoise Plissart ​​pour ​L’occupation des sols 11. Olivier Vandersleyen ​​pour ​La folie du chapeau 12. Quentin Noirfalisse​​ pour ​Le ministre des poubelles 13. Dominique Snyers ​​pour ​Le passeur de la Nahanni 14. Lou du Pontavice ​​pour ​Le veilleur 15. Federico d’Ambrioso ​​pour ​Les petits jardins 16. Élodie Lelu​​ pour ​Lettre à Théo 17. Emmanuelle Bonmariage ​​pour ​Manu 18. Jorge Leon ​​pour ​Mitra 19. Jean Libon ​​ou​ Yves Hinant​​ pour ​Ni juge, ni soumise 20. Patricia Gérimont ​ Jean-Claude Taburiaux​​ pour ​Pères blancs, prêtres noirs 21. Rino Novellio​​ pour ​Présent simple 22. Sophie Bruneau ​​pour ​Rêver sous le capitalisme 23. Benjamin Hennot ​​pour ​Stan & Ulysse, l’esprit inventif , ​La Bataille de l’eau Noire , ​La Jungle étroite 24. Arthur Gillet ​​pour ​Un amour rêvé 25. Liévin Chemin ​​pour ​Moi raciste ​ ( documentaire radio) 26. Cabiria Chomel​​ pour ​Des chemins de traverse​ (documentaire radio) 27. Anaïs Carton​​ pour ​L’Univers danse le Semah​ ​(documentaire radio) Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 9/67

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 10/67

LES DOCUMENTAIRES PROGRAMMÉS #1 ​​de Naomir 2009 | 4 min. Quand l'Homme et l'Art font la course, l'Homme se tord forcément la cheville. ⇢ Dimanche 18 novembre | 11h | Iselp | Bruxelles ​ ​ Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. 14-18, des enfants belges en Suisse​​ ​​de Séverine Cornamusaz Production : Domino Production, JMH & FILO Films | 2018 | 58 min. | VF Août 1914. L’Allemagne envahit brutalement la Belgique au mépris de sa neutralité. Albert 1er et son armée se sont retranchés sur une petite bande côtière le long de l’Yser. Quelques téméraires, dont la reine Elisabeth, se démènent pour soigner et secourir soldats et civils sous la mitraille ennemie. En Suisse romande, la population est particulièrement affectée par le sort de la Belgique. Dans un élan spontané, de nombreux civils se mobilisent et s’organisent pour venir au secours de la population belge terriblement touchée par la violence des combats et créent le Comité suisse de secours aux réfugiés belges.

Parmi ces « humanitaires » de l’époque, trois femmes se distinguent particulièrement. Elles vont s’engager corps et âme pour évacuer, tout au long de la guerre, des milliers de réfugiés, essentiellement des enfants, vers la Suisse : la Reine Elisabeth de Belgique, Mary Widmer Curtat, épouse du célèbre docteur Widmer, fondateur de la clinique de Valmont sur la Riviera vaudoise, et Miss Georgiana Fyfe une aristocrate écossaise, philanthrope, au tempérament bien trempé. Animées d’une détermination sans faille, elles vont lutter avec acharnement pour protéger des enfants, secourir des civils et essayer d’atténuer les blessures d’un conflit mondial, qui a constitué la première guerre moderne de l'humanité.

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 11/67

⇢ Jeudi 15 novembre | 20h00 | Centre culturel Jacques Franck | Bruxelles ​Suivi d'une rencontre. 7 Strip-Tease​​ de Manu Bonmariage Production : RTBF | 1987 > 2001 | 91 min. Rétrospective de 7 Strip-Tease réalisés par Manu Bonmariage : ​Les petits des petits "de"​ (mai 1987 - 14 min.), ​Vaisselle ​(novembre 1988 - 10 min.), ​Le Baron​ (mars 1988 - 14 min.), ​Pas si Fou (novembre 1990 - 14 min.), ​Dorés sur tranche​ (octobre 1995 - 13 min.), ​Gustavine et Khalifa (décembre 2001 - 13 min.) et ​Le Serment d’Hypocrite​ (mars 2001 - 13 min.) ⇢ Samedi 10 novembre | 20h30 | Centre culturel La Vénerie | Bruxelles A Leak in Paradise​​ de David Leloup 2015 | 76 min.

Rudolf Elmer a fait trembler le système bancaire suisse en publiant sur Wikileaks des listes de clients ayant un compte aux îles Cayman, un paradis fiscal. Le secret bancaire vacille et risque de ne plus être qu’un souvenir lointain. Un voyage inouï et passionnant dans le monde de la finance internationale au côté d’un homme qui a affronté seul et peut-être malgré lui, le monde bancaire suisse. ⇢ Jeudi 22 novembre | 20h | 2 L’aut’Côté | Mouscron Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 12/67

Amekijo ​​(documentaire radio)​​ de Yves Robic Production : Atelier de création sonore radiophonique | 2018 | 48 min. Il existe en Belgique tout au bord de la frontière un petit coin où l’on parle allemand, où les forêts sont profondes, et où, dans la petite ville de St Vith, 9 661 habitants, un groupe d’humains, une bande de théâtre, se lève régulièrement pour dire, en allemand : Das ist’s was wir sagen wollen !* Pour la plus grande joie des spectateurs, et parfois, aussi, pour leur colère bien trempée… Amikejo ​c’est le portrait de ces fous de théâtre et de leur région si particulière. C’est aussi, en filigranes, une invitation à réfléchir sur les utopies collectives et l’utopie européenne du vivre ensemble, qui semblent aujourd’hui bien mises à mal, et où le retour des frontières et les questions identitaires n’annoncent rien qui vaille… * Voilà ce que nous voulons vous dire!

⇢ Mardi 20 novembre | 19h30 | Barricades ASBL | Liège ​Diffusion en présence du réalisateur, suivie d'une rencontre-débat. Arbres​​ ​​de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil Production : Alter Ego Films | 2001 | 50 min. Arbres ​est une histoire de l’Arbre et des arbres. Il commence par les Origines puis voyage à travers le monde des arbres et les arbres du monde. Le film raconte les grandes différences et les petites similitudes entre l’Arbre et l’Homme avec l’idée prégnante que l’arbre est au règne végétal ce que l’homme est au règne animal. Arbres ​est un parcours dans une autre échelle de l’espace et du temps où l’on rencontre des arbres qui communiquent, des arbres qui marchent, des arbres timides ou des arbres fous... Arbres ​renverse quelques idées reçues en partant du constat que l’on voit toujours l’animal qui court sur la branche mais jamais l’arbre sur lequel il se déplace.

⇢ Mercredi 28 novembre | 19h30 | Barricades ASBL | Liège ​Suivi d’une rencontre-débat (invité.e.s à déterminer) Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 13/67

Arthur Masson, l’homme qui écrivait des livres​​ de Gérald Frydman Production : Sofidoc, Memento Production | 2000 | 51 min. Arthur Masson est l’écrivain le plus populaire de Wallonie. Il est l’auteur de plus d’une trentaine de romans, contes, nouvelles, pièces de théâtre et poésies, éditées seulement en Belgique. Hors de Wallonie, il est inconnu. Considéré comme un écrivain “régionaliste”, “populiste”, voire de “seconde zone”, il ne figure ni au Larousse, ni dans l’Encyclopédie bien que certains critiques belges l’aient comparé aux plus grands : Pagnol, Daudet, Maupassant, Giono, tous écrivains du terroir. Arthur Masson est l’auteur le plus lu en Wallonie, sinon le seul : dans les familles les plus modestes, si on n’a lu qu’un livre, c’est un livre d’Arthur Masson. Aujourd’hui, on le réédite et on le (re)découvre. Ce film nous raconte Arthur Masson, sa vie, son œuvre, sa langue, son style, sa région. Avec des témoignages de ses petits enfants, de ses anciens élèves , de linguistes tels que André Goosse et des extraits de “La Toinade” lus par Julos Beaucarne.

⇢ Mardi 6 novembre | 19h15 | Bibliothèque “La bonne source” | Fleurus Ashcan​​ ​​de Willy Perelsztejn Production : Nowhere Land Productions, Les Films De La Mémoire, Création et Mémoire | 2018 | 90 min. L’histoire méconnue de la prison secrète où les principaux dirigeants nazis ont été détenus après la victoire des Alliés, le 8 mai 1945, sous autorité des forces alliés à Mondorf-les-Bains au Luxembourg : Göring, Dönitz, Keitel, Rosenberg, Ley, Frank, Streicher, Seyss-Inquart, Lutz von Krosigk, von Papen.

C’est la période grise entre la fin de la guerre et le procès de Nuremberg. Le film plonge le spectateur au cœur de la découverte du régime nazi et de ses dirigeants par le renseignement militaire américain. Sans le moindre usage de la force ou de la torture, une poignée de jeunes officiers américains vont obtenir des pires criminels de l’humanité des informations exceptionnelles sur le régime vaincu. Le film dévoile des informations conservées secrètes jusqu’à ce jour.

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 14/67

⇢ Dimanche 18 novembre | 13h | Cinematek | Bruxelles ​Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. Au bonheur des dames ?​​ d’A​​gnès Lejeune et Gaëlle Hardy Production : Les Films de la Passerelle | 2018 | 68 min. “Elles” ont entre 20 et 65 ans... Elles sont femmes d’ouvrage comme on le disait jadis... Tous les matins elles se déploient dans les maisons de particuliers qui font appel à leurs services. La plupart n’ont pas fait d’études, elles ont travaillé en usine ou au noir et en sont revenues... D’autres étaient vendeuses, éducatrices, enseignantes ou aides-soignantes... Et puis il y a eu les basculements de la vie ; un homme qu’on quitte ou qui s’en va, les gosses à nourrir, des horaires impossibles dans un travail qu’on aimait pourtant... alors oui : on se décide et on plonge...

On met les mains dans le cambouis, celui dont personne ne veut, celui qui depuis la nuit des temps est réservé aux femmes... ⇢ Lundi 19 novembre | 20h | Plaza Art| Mons ⇢ Dimanche 25 novembre | 17h | Centre culturel d’Amay | Amay ​Le film sera suivi d'une soupe-papote en présence des réalisatrices. ⇢ Mardi 27 novembre | 20h | Movie Mills | Malmedy ​En présence des réalisatrices. Suivi d'une discussion/débat. Au fil du temps ​​de Martin Dellicour 2018 | 8 min.

Un court métrage documentaire de la série "Ardenne sauvage". ⇢ Dimanche 25 novembre | 11h-15h-16h30 | Marche-en-Famenne Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 15/67

Au temps où les Arabes dansaient​​ de ​​Jawad Rhalib Production : R&R Productions | 2018 | 84 min. L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’un éloignement de Dieu et du paradis céleste, avec ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une anarchie et cette anarchie est l’oeuvre de l’artiste. L’islamiste en veut à l’artiste qui donne vie à la matière et éloigne les bonnes âmes du paradis par des idées malsaines, un dessin diabolique, un chant envoûtant, une danse maléfique… L’artiste est donc le diable et pour pouvoir le tuer, l’intégriste le déclare ennemi d’Allah. Face à ce constat désolant qui menace nos libertés les plus basiques, Jawad Rhalib donne la parole à la voix de la raison pour briser le désormais : « Sois artiste et tais toi ! » ⇢ Dimanche 18 novembre | 15h | Cinematek | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival ⇢ Mercredi 21 novembre | 18h | Plaza Art | Mons Au-delà des mots - Le cinéma de Joachim Lafosse​​ de Luc Jabon Production : Cinémathèque de la FWB, Ryva Productions | 2017 | 63 min. Au-delà des mots, le cinéma de Joachim Lafosse​, sixième épisode de la collection Cinéastes d'aujourd’hui, nous emmène dans l’odyssée filmographie de ce cinéaste d’à peine 40 ans. En une soixantaine de minutes, Luc Jabon nous fait partager l’univers cinématographique de celui qui fut son élève en scénario à l’IAD, école de cinéma. Un homme, somme toute, qui raconte les hommes. Car ce que Joachim cherche sans cesse à percer, c’est l’humain, avec ses faiblesses, sa violence, sa fragilité, mais aussi son désir de rassembler, de pacifier. Pour mieux approcher la complexité du cinéaste ainsi que celle de son œuvre (7 films de fiction en moins de 15 ans), Luc Jabon a mis en situation quelques-uns de celles et ceux qui accompagnent ce trajet hors du commun.​ ⇢ Samedi 17 novembre | 17h | Espace 7| Liège Suivi d’une rencontre - débat Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 16/67

Auguste et Marie​​ ​​de Gabriel Vanderpas Production : Les Ateliers Inraci | 2002 | 20 min. Auguste, fermier octogénaire toujours en activité vit avec Marie, octogénaire elle-aussi, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Auguste lui accorde toute l'attention qu'elle mérite mais il arrive pourtant qu'elle ne le reconnaisse pas. Wallons dans le fond de l'âme, ils sont avant tout ancrés dans les rudes traditions ardennaises, loin du confort sophistiqué des grandes villes, et vivent un quotidien de respect mutuel et de tendresse.

Malgré leur âge, ils s'aiment et voudraient s'aimer longtemps encore. ⇢ Dimanche 25 novembre | 16h30 | Marche-en-Famenne Autrement (avec des légumes) ​​de Anne Closset Production : Athanor Production | 2015 | 67 min. Autrement interpelle notre pouvoir de changement à travers une expérience citoyenne qui développe de nouveaux modèles de partenariats entre consommateurs et agriculteurs. En partant de son groupe d'achat solidaire, la réalisatrice rejoint un réseau dynamique qui l'emmène, de Bruxelles à Zagreb, à la rencontre d'un mouvement en plein effervescence : les CSA (Community-supported Agriculture).

En réinvestissant le lien entre eux, les mangeurs et les producteurs mettent en place un mode de consommation alternatif en circuit court, respectueux du vivant. Par le biais de l'alimentation, qui touche tout le monde, l'expérience des CSA remet l'humain au centre des échanges. Pouvons-nous devenir des acteurs du changement ? ⇢ Mercredi 21 novembre | 17h00 | Babelmet café | Bruxelles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 17/67

Bains publics​​ de Kita Bauchet Production : Altitude 100 Production | 2018 | 60 min. Au sein des populaires "Bains de Bruxelles", illustration d’un melting pot où les gens s’entrainent, se lavent, se parlent, se libèrent. Un film, où sensations, impressions, situations nourrissent une vision en apparence égalitaire mais qui va se révéler bien plus complexe. ⇢ Mercredi 21 novembre | 19h15 | Palace | Bruxelles Avant-première en présence de l’équipe du film. Belle de nuit - Grisélidis réal, autoportraits​​ de Marie-Eve de Grave Production : On Move Productions | 2015 | 74 min.

Grisélidis Réal est un météore. Sa vie est digne d’un roman. Elle s’est prostituée dans les bordels munichois, aux bras de G.I. noirs. Elle a trafiqué de la marijuana. Elle a fait de la prison. Dans les années 70, elle devient “la Catin révolutionnaire”. Elle écrit : “la Prostitution est un Art, une Science et un humanisme”. L’amour fou l’a consumée. Ses clients aussi. Grisélidis peint, elle dessine et écrit sa vie qu’elle invente à chaque instant. Tout avec elle, devient précieux, passionné, passionnant, bouleversant, fou. Grisélidis, c’est la révolte. C’est la femme sauvage qui traverse la nuit en hurlant, parée, fardée, sublime. S’immergeant au cœur des écrits de Grisélidis Réal, le film retrace le parcours fulgurant d’une femme hors norme. Images fictionnelles inspirées des textes, dessins, extraits, manuscrits, photographies, archives historiques, entretiens, s’entrelacent pour tisser le portrait fragmenté et pluriel d’une magnifique rebelle qui dévoile un véritable écrivain.

⇢ Vendredi 16 novembre | 18h30 | Bibliothèque de Tubize Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 18/67

Bruxelles sauvage ​​de Bernard Crutzen Production : ZISTOIRE sprl | 2015 | 65 min. Un soir que je rentrais chez moi à vélo, je tombe nez-à-nez avec un renard qui me barre le passage et me regarde avec l’air de dire : Que fais-tu là ? Depuis lors, je cherche à lui retourner la question : Et toi, que fais-tu à Bruxelles ? La ville est-elle pour toi ? La question vaut aussi pour les faucons des clochers, les crapauds des fontaines, les couleuvres à collier ou les lucanes cerf-volant. Chaque fois qu’un citadin est confronté au sauvage naît un sentiment où se mêlent fascination et méfiance. Le film explore cette cohabitation où il est question de transgression et d’une acceptable proximité.

⇢ Vendredi 23 novembre | 16h45 | Maison des jeunes | Ganshoren Ça n’est que justice ​​de Marie Mandy Production : Luna Blue, RTBF | 2008 | 52 min. Un groupe d’adolescents assistent ensemble à des comparutions immédiates qui concernent des délits commis par des jeunes majeurs et commentent les décisions prises par les magistrats. ⇢ Samedi 17 novembre | 15h | Notre Maison | Tournai Champions ​​de Caroline Van Kerckhoven Production : Côté canal | 2012| 38 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 19/67

Dans ce huis clos, un entraîneur passionné nous guide à travers différents combats de boxe. On découvre que pour la victoire, les boxeurs doivent se battre non seulement avec leur adversaire, mais aussi avec leur poids, des juges biaisés, l'entraîneur et surtout avec eux-mêmes. L’entraîneur est ambitieux et les jeunes boxeurs rêvent de devenir champions de boxe. Dans les coulisses de cette salle de boxe bruxelloise on ne retrouve pas le monde macho auquel on s’attend sans doute.

⇢ Mercredi 21 novembre | 16h30 | Maison des jeunes | Ganshoren Charleroi, le pays aux 60 montagnes ​​de Guy-Marc Hinant Production : CVB | 2018 | 120 min. J'ai toujours voulu quitter Charleroi et toujours eu envie de filmer Charleroi - y capter les révolutions du temps. Une ville que je retrouve dans l’entre-deux d'un passé enfui (enfoui?) et d'un avenir qui n’est pas encore. C'est le portrait d’une cité industrielle avec ses effondrements, ses mutations, ses paysages et sa langue. Un film où se côtoient René Magritte, un campement de SDF, les acteurs d'un renouveau, l’inventeur du Big Bang, les Zèbres, le socialisme, les sidérations vécues dans l’enfance... Un va-et-vient à travers différents espaces-temps d'où émergent, à contre-jour, les lumières du Pays noir.

⇢ Jeudi 8 novembre | 20h | Quai 10 | Charleroi Charleroyal, le K. Szymkowicz ​​de Bernard Gillain Production : FDP Production| 2015 | 60 min. "Charleroyal, Charles des ténèbres, Charleston…”. C’est ainsi que Léo Ferré surnommait son ami Charles Szymkowicz dans les correspondances qu’il entretenait avec lui. Ferré et Szymkowicz, deux artistes de la démesure. Deux univers qui s’entremêlent. Deux personnages “cul et chemise”. Dans Szymkowicz il y a du Ferré dans l’air et inversement. L’un ne va pas sans l’autre. Dans leurs deux univers, bouillonne un magma de matières musicales, poétiques et picturales. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 20/67

Du volcan “Szymkowicz ” jaillit une lave de couleurs et de personnages qui interpellent. C’est une véritable coulée en fusion qui dégouline des toiles parfois gigantesques de ce peintre hors normes. Charleroi est son cocon d’enfance et de vie d’artiste. La Pologne est son histoire et celle de ses parents juifs polonais fuyant l’antisémitisme des années 30. L’Italie toscane est le territoire de son amitié profonde avec Ferré.

Le film est une sorte d’autoportrait à la manière des peintres. ⇢ Jeudi 15 novembre | 20h | Quai 10 | Charleroi En présence du réalisateur et de Charles Szymkowicz. Congo Lucha​​ de Marlène Rabaud Production : Esprit Libre Production | 2018 | 60 min. La plupart des militants de La Lucha sont nés dans l'Est du Congo en 1994, l'année où leur région a basculé dans la violence. Devenus adultes, ils luttent à mains nues pour sauver l'embryon de démocratie qui existe dans leur pays, seule manière selon eux d'espérer qu'un jour la guerre s'arrête. Leur détermination et leur inventivité vont ébranler les autorités de leur pays, qui vont répondre par toujours plus de violence.

Pendant près de trois ans, alors que le Congo s'enfonçait dans la crise, la réalisatrice Marlène Rabaud a suivi le combat que les jeunes du mouvement La Lucha menaient depuis la ville de Goma, dans l'Est du Congo, pour la tenue d'élections et contre le maintien au pouvoir du raïs Joseph Kabila. ⇢ Jeudi 29 novembre | 19h | Vendôme | Bruxelles Avant-première en présence de l'équipe et des protagonistes du film, suivie d'un débat. Culture en péril, ceci n’est pas un statut ​​de Marc-Olivier Picron Production : Abracadabra Films | 2015 | 52 min.

La politique d'austérité mise en place depuis deux ans en Belgique par le gouvernement provisoire a bousculé le monde culturel francophone. Depuis 2011, l'Office National de l'Emploi (ONEM) a entrepris une véritable chasse aux chômeurs Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 21/67

Parmi eux, 250 artistes perdent leur statut et se retrouvent en deuxième période d’indemnisation avec des allocations réduites à 430 euros par mois. Ils citent l'ONEM devant le tribunal pour contester les interprétations différentes de la réglementation d'accès au chômage pour les artistes. Ils gagnent tous leur procès contre l’ONEM. Les artistes dénoncent l'hécatombe partout en Europe des politiques culturelles.

Derrière le strass et les paillettes de la cérémonie des Magritte se cachent des trognons de pommes grignotés témoignant d’un malaise général de la profession, mais surtout d’un grand décalage entre les réalités vécues. ⇢ Mercredi 7 novembre | 19h30 | Musée de la Porte| Tubize Suivi d’une rencontre. Démarche ​​de Stéphanie Paillet Production : Lux Fugit Films | 2014 | 47 min. Une adolescente en rupture. Derrière elle : des difficultés avec la famille. Avec l’école. Avec la vie… Aujourd’hui, Eléonore vient de passer un marché. Un marché avec elle-même. Un marché avec l’Association Seuil. C’est parti pour 3 mois sur le chemin de Compostelle, de Roncevaux à Porto, 1 500 kilomètres à parcourir à pied, à raison de 20 km par jour, sans musique ni téléphone portable !

Eléonore sait que tout arrêt la renvoie directement à la case départ. À ses problèmes. à ses impossibilités. Au fil des kilomètres, elle apprend à s’organiser, se prendre en main, se projeter dans l’avenir, se créer de nouveaux repères. Avec l’apprentissage de la liberté, le voyage devient une véritable thérapie sociale et psychologique... ⇢ Vendredi 23 novembre | 12h30 | Auditoire du Crié| Liège Suivi d’un débat en présence d’un témoins engagé Des chemins de traverse de Cabiria Chomel (documentaire radio) Production : Cabiria Chomel - acsr | 2018 | 44 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 22/67

Il existe en Wallonie comme dans beaucoup d’autres endroits, des personnes à qui l’on a transmis des prières secrètes pour soigner, soulager la douleur et les maux du quotidien. Une pratique ancestrale et vivace, qui fonctionne sans que l’on ne sache vraiment ni comment ni pourquoi. Ici on se le raconte, du presque rien qui compte beaucoup. ⇢ Samedi 17 novembre | 15h00 | Babelmet café | Bruxelles En présence de la réalisatrice Deux soeurs ​​de Jasna Krajinovic Production : CBA | 2005 | 58 min. Deux sœurs​ suit Violetta et Vyollca dans ce travail de démineur qu'elles ont appris sur le tas. Affrontant chaque jour les risques d’explosion, travaillant souvent dans des conditions extrêmes, elles nettoient et libèrent les champs et les chemins qu’empruntent régulièrement paysans et villageois de la frontière entre le Kosovo et l’Albanie.

⇢ Mardi 13 novembre | 17h30 | PointCulture ULB | Ixelles Suivi d’une rencontre après le film. Présence de la réalisatrice à confirmer. Devenir ​​de Géraldine Charpentier Production : Atelier de production de La Cambre | 2017 | 2 min. Le fameux “On ne naît pas femme, on le devient” de Simone de Beauvoir est ici décortiqué par la philosophe et théoricienne du genre, Judith Butler. A l’écran, Géraldine Charpentier mélange les figures d’hommes et de femmes et brouille les pistes. Une petite animation illustrant un grand propos.

⇢ Samedi 17 novembre | 14h | Iselp | Bruxelles En présence de la réalisatrice. Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. Précédé du court métrage documentaire ​Le veilleur​ de Lou du Pontavice. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 23/67

Documentaires sur le travail du musée de la vie wallonne Production : Musée de la vie wallonne | 1919 > 1952 Série de courts documentaires réalisés sur la thématique du travail réalisés entre 1919 et 1952 par le Musée de la vie Wallonne : ​Les botteresses d'Ans (1919), ​Le travail du verre - La fabrication du verre à vitres à Jumet ​(1930), ​La fabrication de la dentelle à Cerfontaine (1937), ​Le travail du taupier à Crupet (1927), ​Les charbonniers de Presgaux dans la forêt de Signy-l'Abbaye (1938), ​Le travail à la surface dans une exploitation de phosphate à Momalle ​(1943), ​Les armuriers - le bronzage à Liège (1943), ​La fabrication des balles à jouer à Ham-sur-Heure (1952), ​Les chargeuses et chargeurs de bateaux de Meuse à Liège​ (1928/1933) ⇢ Lundi 12 novembre | 20h | Cinéma Cameo | Namur En présence de Jean-Louis Postula, responsable du pôle Études ethno-patrimoine oral et immatériel au musée de la vie wallonne.

Dominique Rolin - L’infini chez soi ​​de​​ Jean Antoine Production : FR3, RTBF - CPB, Sodaperaga | 1992 | 53 min. Le dernier long entretien de Jean Antoine avec Dominique Rolin qu’il a filmée dans des endroits familiers (liés à son enfance et sa vie adulte, à Bruxelles, Venise et Paris). ⇢ Lundi 19 novembre | 19h | Centre Wallonie-Bruxelles | Paris Soirée autour de Dominique Rolin. Projection suivie à 20h de la lecture par Marianne Basler et Xavier Gallais de ​T’écrire, c’est te lire à l’envers. Fragments de la correspondance entre Dominique Rolin et Philippe Sollers​ (éditions Gallimard).

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 24/67

DUDH - Une exigence à atteindre ​​de​​ Quentin Van de Velde Production : CLAV, Centre d’Action Laïque | 2018 | 26 min. C’est au lendemain de la deuxième guerre mondiale, alors que l’humanité avait connu un génocide, des assassinats de masse et les violations les plus graves des libertés fondamentales, que le 10 décembre 1948 la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est adoptée à Paris par l’assemblée générale des Nations Unies. Au travers de ses 30 articles, cette déclaration proclame la nécessité de protéger les libertés fondamentales des femmes et des hommes du monde entier. Cependant ce texte ne crée auprès des états signataires aucune obligation juridique, il n’a qu’une valeur morale. C’est la société civile qui est le garant de cette Déclaration et qui veille au respect de ces 30 articles représentant pour l’humanité des droits à sauvegarder et un horizon de valeurs qu’il faut tenter d’atteindre. Grâce à lui le monde s’est-il amélioré ? Les droits des femmes et des hommes ont-ils été moins bafoués ?

⇢ Samedi 17 novembre | 19h30 | Campus de la Plaine | Ixelles Projection-conférence-débat dans le cadre du 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH). Éloge de la plante ​​de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil Production : Alter Ego Films | 2002 | 55 min. Entretien avec Francis Hallé, botaniste. ⇢ Mercredi 28 novembre | 12h15 | Barricades ASBL | Liège Suivi d’un échange avec le public. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 25/67

Enfants du hasard ​​de Thierry Michel et Pascal Colson Production : Les Films de la Passerelle | 2017 | 100 min. Dans la petite école communale d’une ancienne cité minière, des élèves issus de l’immigration terminent leur cycle d’études primaires avec Brigitte, une institutrice dont l’enthousiasme bienveillant prépare ces écoliers à s’épanouir dans un monde en mutation. Le film suit le parcours scolaire de ces petits-enfants de mineurs, majoritairement musulmans et la plupart d’origine turque.

Alors que certains de leurs aînés font le choix d’un repli identitaire, ce film met en lumière la manière dont les enfants cherchent à se construire et à donner un sens à leur vie. Il saisit leurs doutes et leurs réflexions lors des attentats terroristes et face au harcèlement sur les réseaux sociaux. ⇢ Jeudi 29 novembre | 20h | 2 l’Aut Côté | Mouscron Floureja ​​de Pablo Heuson Production : APACH | 2017 | 13 min. Laissez-vous donc emporter à travers les yeux de l’abeille mellifère dans ce chemin lyrique qui relie deux mondes.

Floureja (“butiner” en provençal) vous raconte la complexe relation entre Abeilles et Hommes. Maîtresses des hauteurs, les abeilles descendent se nourrir entre routes et immeubles, elles y trouvent les quelques fleurs qui s’y cachent. Et rentrant le soir au sein de leur maison, nous percevons dans le comportement, les rapports sociaux, l’architecture, les liens entre nos sociétés. L’abeille pollinise et l’homme récolte, vous êtes les témoins et responsables de ce rapport de force.

⇢ Samedi 3 novembre | 15h | La Prairie ASBL | Mouscron Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 26/67

Genres pluriels ​​de Samuel Deschamps 2018 | 16 min. Max, Igor et Aurore. Trois personnalités complètement différentes mais ayant toutes une chose en commun : le genre humain. En Belgique, 3% de la population se réclame d'être transgenre. Le documentaire Genres pluriels fait écho à ce chiffre et banalise la transidentité en donnant la parole à ces trois personnes extraordinairement normales. ⇢ Jeudi 22 novembre | 20h | Bibliothèque-médiathèque Le Phare | Uccle ​Débat en présence du réalisateur. Suivi d'un verre de l'amitié. Ici la terre ​​de Luc Deschamps 2018 | 52 min.

Luc Dechamps a posé sa caméra pendant une année dans la ferme-école de Desnié, sur les hauteurs de Spa. Dans cette véritable fourmilière humaine, il est allé à la rencontre d’hommes et de femmes qui nous font découvrir les différentes facettes de la permaculture. Une initiation à la permaculture qui va vous donner le goût des choses ! ⇢ Jeudi 8 novembre | 19h | La Maison du Parc-Botrange | Waimes Jean-Cédric Jacmart, formateur à la Ferme Desnié, échangera avec les participants après la projection. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 27/67

Images d’Ostende ​​de Henri Storck Production : Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fonds Henri Storck, Cinematek | 1928 | 12 min. Film organisé en chapitres visuels : le port, les ancres, le vent, l’écume, les dunes, la mer du Nord – une série d’images qui n’ont rien à voir avec l’anecdote ou l’illustration. L’eau, le sable, les vagues entrent directement dans le vocabulaire filmique.

⇢ Lundi 12 novembre | 10h | Bibliothèque provinciale | La Louvière De 10h à 16h Kazakren (En creusant) ​​de Güldem Durmaz Production : A Nous 2 | 2016 | 90 min. En suivant d’antiques pratiques anatoliennes, une femme d’origine turque s’adonne à une expérience de psychanalyse sauvage : guidée par la figure mythologique du centaure Chiron, elle retraverse en rêve des fragments de mémoire, personnelle ou collective. Le temps et l’espace se disloquent, ouvrant des passages entre différents mondes.

Elle arpente ainsi les rues du village de montagne où est née sa mère, et dont toute la population arménienne a disparu en 1915 – mais aussi les ruines d’un hôpital antique où l’on guérissait, il y a deux mille ans, par l’eau et par les rêves. D’abord exploration de la mémoire, comme terrain de lutte contre l’oubli et les violences de l’histoire cachée, Kazarken, hanté par des voix réelles ou rêvées, est aussi un voyage à la rencontre d’un mode de pensée plus ancien, à peine enfoui : une invitation à modifier notre façon de percevoir le monde, pour pouvoir enfin rompre avec les malédictions héritées. ⇢ Mercredi 7 novembre | 19h | L’Autre ‘lieu’ RAPA asb | Bruxelles Kev ​​de Clémence Hébert Production : Dérives | 2018 | 50 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 28/67

Kevin est un garçon difficile, fugueur, casseur, mutique, avec une oreille coupée. On dit de lui qu’il souffre d’une forme d’autisme si sévère que la plupart des institutions refusent de l’accueillir. Depuis qu’il a quatorze ans, je lui rends visite avec ma caméra. Aujourd’hui, il en a dix-huit. D’un lieu de vie à l’autre, dans l’incertitude de l’avenir, ce film nous invite à appréhender un tout autre rapport au monde.

⇢ Mercredi 7 novembre | 19h | L’Autre ‘lieu’ RAPA asbl | Bruxelles En présence de la réalisatrice. ⇢ Dimanche 18 novembre | 18h30 | La Boule d’Or | Bruxelles ⇢ Vendredi 30 novembre | 20h | Imagix | Tournai En présence de la réalisatrice et de Frédéric Bourlez, responsable thérapeutique à l’Institut La Porte ouverte (institut de la région), qui a accueilli Kev. L’âge de raison, le cinéma des frères Dardenne ​​d’Alain Marcoen et Luc Jabon Production : Cinémathèque de la FWB | 2012 | 61 min. En partant de l’intérieur de leurs films, le 4e numéro de la collection Cinéastes d’aujourd’hui, L’Âge de raison, le cinéma des frères Dardenne propose un voyage dans une oeuvre magistrale. Les deux réalisateurs, Alain Marcoen et Luc Jabon, font le pari d’une lecture personnelle de ces films. De La Promesse jusqu’à leur récent long métrage Le Gamin au vélo, ils nous livrent une véritable leçon de cinéma en s’appuyant sur la « famille » des comédiens et techniciens ainsi que sur d'autres intervenants plus inattendus. Comme le titre le suggère, les questions morales constituent le fil thématique du documentaire, à l’image des histoires que nous révèlent Luc et Jean-Pierre Dardenne : de la tentation du meurtre au pardon possible, des amours contrariées à l’amour inavouable, de la figure controversée du père à la résistance des femmes. ⇢ Vendredi 23 novembre | 12h30 | Maison de la Francité | Bruxelles Dans le cadre de Fenêtre sur Doc.

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 29/67

L’île ​​d’Yvon Lammens 2014 | 63 min. La pièce ​L'Île d'après un mythe d'Antigone de Sophocle a été écrite par 3 auteurs sud-Africains durant l'Apartheid. Yvon Lammens a accompagné la troupe du théâtre du Poche au Congo (à Kinshasa, Matadi, Kinsangani, Goma, Bukavu) puis au Burundi (à Bujumbura) et enfin à au Rwanda (à Kigali). Toutes ces représentations étaient gratuites pour le public. À travers ce documentaire, yvon lammens a voulu changer cette image de l’Afrique et burundais et rwandais agissent et élèvent la voix là où trop souvent les dirigeants politiques nationaux et internationaux les abandonnent favorisant des solutions armée.

Yvon Lammens tente de décrire et de comprendre l’impact des droits de l’homme que peut avoir un projet culturel international dans une zone de conflit et désertée culturellement qui a fait plus de 4 millions de morts au Congo et plus d’1 million pour le génocide Rwandais... Peter Broock est le parrain de ce film. Celte pièce définit nos valeurs et notre réflexion symbolique : liberté, égalité, fraternité : à partir du mythe d’Antigone qui a été la première prisonnière politique.

⇢ Vendredi 30 novembre | 20h | Bibliothèque-médiathèque Le Phare | Uccle Suivi d’un verre de l’amitié. L’occupation des sols ​​de Marie-Françoise Plissart Production : CBA | 2008 | 26 min. Bruxelles filmé de haut - ses toits, son architecture comme on ne l'a jamais vu. Personne n'a jamais construit la ville pour qu'elle soit vue de haut. Que peut-on raconter des hommes en étant là-haut ? La ville contient tout. On peut la filmer indéfiniment, elle contient toutes les émotions. L'infiniment grand et l'infiniment petit. La ville vue des toits, c'est aussi un traité d'art involontaire.

⇢ Vendredi 9 novembre | 19h30 | Flagey | Ixelles Dans le cadre des 4 saisons de Cinergie "Le corps dans la cité". En présence des réalisateurs. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 30/67

L’or vert ​​de Sergio Ghizzardi Production : Domino Production | 2017 | 85 min. À l’heure où le prix du pétrole est au plus bas et l’espoir d’une solution pour décarboner le transport s’est peut-être évanoui, L’or vert raconte l’histoire d’un projet politique, d’une chimère industrielle, énergétique et d’un désastre environnemental : les biocarburants. Ce documentaire d’investigation nous plonge sans tabou, avec intensité et suspens dans le monde de l’énergie renouvelable, en explorant son histoire, et en révélant les conséquences scientifiques, politiques, économiques et environnementales de la mise en place de cette nouvelle industrie énergétique.

Le tournage s’est déroulé sur 7 années. De 2008 à nos jours. ⇢ Vendredi 2 novembre | 19h30 | Centre culturel l’Ecrin | Eghezée ⇢ Vendredi 9 novembre | 20h | Centre culturel La Vénerie - Espace Delvaux | Watermael-Boitsfort Suivi d’un débat animé par Stéphane Desgain de CNCD (Centre National de Coopération au Développement). ⇢ Samedi 24 novembre | 10h | Centre culturel Leonardo da Vinci | Liège L’univers danse le Semah​​ de Anaïs Carton (documentaire radio) Production: CBAI - acsr | 2018 | 47 min.

« L’Univers danse le semah » est un témoignage d’exil. Celui d’une minorité hétérodoxe longtemps persécutée par l’Etat turc, les alévis, dont les pratiques rituelles sont éminemment basées sur la musique, la danse et la poésie. En quête d’une reconnaissance au-delà de l’islam, une partie de la communauté des alévis de Belgique tente aujourd’hui de préserver et redécouvrir ces traditions musicales. Ces formes de résistances culturelles sont une occasion d’explorer de nouveaux territoires politiques et sonores où se réinvente une parole longtemps brimée.

⇢ Samedi 24 novembre | 18h | Babelmet café | Bruxelles En présence de la réalisatrice Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 31/67

La Bataille de l’Eau Noire ​​de Benjamin Hennot Production: YC Aligator Film | 2015 | 73 min. Belgique, 1978. Le Ministre des Travaux publics projette un immense barrage dans la vallée de l'Eau Noire, en amont de la petite ville de Couvin. Mais les habitants se transforment en de fiers Irréductibles et livrent une flamboyante guérilla... Un film choral qui communique la joie et la force d'un mouvement populaire en tous points exemplaire. ⇢ Vendredi 23 novembre | 20h00 | Babelmet café | Bruxelles En présence du réalisateur La folie du chapeau ​​d’Olivier Vandersleyen Production : Widescreen | 2013 | 62 min. C’est la conquête de l’Amérique par la ruée vers le castor. La folie du chapelier engendrée par les vapeurs de mercure. Le chapeau instrument d’affirmation personnelle. Une histoire décoiffante orchestrée par la mode. ⇢ Jeudi 29 novembre | 20h | Bibliothèque-Médiathèque Le Phare | Uccle En présence du réalisateur. Suivi d’un verre de l’amitié. La Jungle étroite​​ de Benjamin Hennot Production : Gsara | 2013 | 62 min. L’association mouscronnoise « Fraternités ouvrières », aujourd’hui, ce sont des jardins-vergers sauvages, un grainier comptant six mille variétés de semences, des cours et des ateliers gratuits. Son passeur, porte-parole et cheville ouvrière, c’est Gilbert. Tous les jardiniers curieux de Lille, Bruxelles ou Gand, tous ceux et celles qui veulent lier social et jardinage passent là pour se frotter à sa parole et à son jardin, roboratifs et luxuriants. Et lui, l’ancien délégué syndical, il leur dit : « Je préfère bouffer de la merde à plusieurs plutôt que de manger du bon tout seul". Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 32/67

⇢ Vendredi 16 novembre | 20h | Babelmet café | Bruxelles En présence du réalisateur Le bonheur au travail ​​de Martin Messonnier Production : Campagne Première | 2014 | 84 min. Nous cherchons tous le bonheur. Nous passons la plus grande partie de notre vie au travail, pourquoi ne pas parler de "Bonheur au travail" ? Ce film propose de faire découvrir des idées innovantes pour améliorer le quotidien professionnel : quelques rares entreprises dans le monde réinventent l'organisation. Surprise : elles affichent une croissance insolente. ⇢ Vendredi 9 novembre | 20h | Cinéma Jean Novelty | Leuze-en-Hainaut Le demi grand coeur de Michel Berger de ​​O. Chevillon & C. Raul (documentaire radio) Production : Tube à essais asbl - acsr | 2017 | 48 min. Un grand coup de foudre à la base du crâne, des biches dans une forêt, le son du vent dans les tuyaux, Jeanne d’Arc sur le bûcher, les patates comme des Dieux, les pingouins enfin libres, Ilsa la louve des S.S., une baleine avec son baleineau, Jurassic Parc et surtout la musique, encore la musique… Le demi grand coeur de Michel Berger, un portrait mystique, musical et sensible. ⇢ Dimanche 25 novembre | 13h | Babelmet café | Bruxelles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 33/67

Le désordre alphabétique ​​de Claude François Production : ImageCreation.com | 2012 | 50 min. Ce film retrace l’histoire du surréalisme en Belgique en s’écartant de l’ordinaire chronologie. Il montre que son histoire ne s’est pas limitée à une ou deux personnes et qu’elle fut une histoire d’amitié, une aventure exceptionnelle. ⇢ Mardi 20 novembre | 19h | Bibliothèque provinciale | La Louvière Suivi d’une lecture des plus belles pages littéraires du surréalisme belge et français. Le geste ordinaire ​​de Maxime Coton Production : CVB | 2011 | 52 min. D'abord noyée dans la foule, une voix du passé émerge, silencieuse. C'est un poème de René Char, poète et résistant. Bientôt, une autre voix, plus jeune, lui répond pleine de doute et d'espoir. À la lueur de lumières éphémères, un dialogue s'établit entre ces deux voix, entre le maître et le disciple. Ensemble, ils évoquent la nécessité de créer, de se révolter, de transmettre. ⇢ Jeudi 22 novembre | 18h30 | asbl Casi-Uo | Bruxelles Suivi d’un débat.

Le goût de l’écorce ​​de Ma​​rtin Dellicour 2016 | 10 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 34/67

Le castor est un animal controversé, à la fois fascinant et décrié. Et c’est ici, dans la région de Houffalize, qu’il a fait son retour en Ardenne – d’abord assez discret – il y a près de 20 ans. Bâtisseur infatigable, il est l’un des rares animaux à aménager son milieu pour que celui-ci réponde à ses besoins. L’homme a, aujourd’hui, bien du mal à partager ce droit qu’il s’est octroyé avec une certaine exclusive… Pourtant, le castor a sa place et même un rôle essentiel pour les écosystèmes aquatiques. Son statut d’espèce protégée en Europe souligne son importance. Ce retour du castor dans nos vallées est une opportunité que doit saisir la société humaine pour démontrer sa capacité à vivre en parfaite cohabitation avec la nature. C’est l’occasion de réinventer notre communion avec la vie sauvage, en acceptant l’impact du castor comme lui est contraint d’accepter le nôtre, sans aucun doute bien plus important… Un court métrage documentaire de la série "Ardenne sauvage". ⇢ Dimanche 25 novembre | 11h - 15h - 16h30 | Marche-en-Famenne Le ministre des poubelles ​​de Quentin Noirfalisse Production : Dancing Dog Productions | 2017 | 75 min. À Kinshasa, ville-monde, Emmanuel Botalatala est un artiste singulier. Depuis la fin des années 70, il parcourt la cité pour récupérer les matériaux qui serviront à la réalisation de ses tableaux-sculptures, fresques en relief qui racontent l'Afrique, les guerres et l'espoir. À travers ce beau portrait documentaire, Quentin Noirfalisse mène une habile réflexion sur les liens entre pratique artistique, engagement politique, défis environnementaux et contraintes économiques. ⇢ Samedi 10 novembre | 18h30 | Centre culturel l’Ecrin | Eghezée ⇢ Samedi 17 novembre | 10h30 | Cinéma Vendôme | Ixelles Suivi d'un débat avec le réalisateur. Dans le cadre du ciné-club familial et éducatif "Les Samedis du Ciné".

⇢ Lundi 26 novembre | 20h | Centre Wallonie-Bruxelles | Paris Soirée sur l’artiste congolais Emmanuel Botalatala, en présence du réalisateur. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 35/67

Le passeur de la Nahanni ​​de Dominique Snyers Production : Triangle 7, Capexpé | 2017 | 53 min. Quatre jeunes grimpeurs rêvent de gravir la Tour de la Fleur de Lotus (2570m), une grande paroi de légende perdue dans le grand nord canadien. L’hélicoptère n’étant pas une option, ils vont devoir pour l’atteindre, affronter les dangers de la rivière Nahanni sur 550 km pendant un mois d’autonomie totale. N’ayant que peu d’expérience dans ce genre d’aventures, ils convainquent Dom, baroudeur de 33 ans leur aîné, de les aider à mettre sur pied cette expédition. Tandis qu’en chevauchant les rapides de la Nahanni Dom retrouve les rêves initiatiques de son adolescence, il découvre aussi que la Fleur de Lotus sera son dernier “Big Wall”. Une aventure poétique et pleine d’humour d’un passage de témoin entre générations où s’entrecroisent rêves et réalité.

⇢ Samedi 6 novembre | 20h | Ciné-club | Rixensart Suivi d'un témoignage. Le réalisateur sera normalement présent. Simon, Mathias et Antoine, qui font partie du documentaire, seront également là pour témoigner de leur expérience. Le petit caillou, regards croisés sur la vieillesse et l’immigration d’Espace Seniors Production : Espace Seniors, CVB | 2016 | 42 min. Comment vieillit-on dans son pays d’accueil lorsque l’on est migrant ? Songe-t-on au retour dans son pays d’origine ou reste-t-on près de ses enfants et de son réseau social, construit année après année ? À l’âge de la retraite, certains décident de rejoindre leur terre natale alors que d’autres préfèrent vieillir là où ils ont construit leur vie amicale, professionnelle et familiale. Nous sommes partis à la rencontre de personnes âgées issues de l’immigration, avec une attention particulière pour les femmes, afin de connaître leurs réalités, leurs besoins et leurs rêves pour une vieillesse heureuse et un suivi adéquat de leurs soins de santé. ⇢ Mardi 27 novembre | 09h30 | Solidaris | Bruxelles Suivi d’une intervention de Rachid Bathoum, formateur-chercheur, Unia et débat avec la salle. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 36/67

Le veilleur ​​de Lou du Pontavice Production : Insas, LUCA, Beijing Film Academy | 2018 | 22 min. Quelques mois plus tôt, Guandong est devenu gardien au conservatoire central de musique de Pékin : son fils de 14 ans a réussi le concours d'entrée pour y étudier le cor d’harmonie. Mais leur rêve à tous deux, c’est qu’il réussisse à partir à l’étranger. En attendant, la maison familiale au Jinan vient d'être rasée - désormais leur vie est au conservatoire. Personne ne soupçonne leur filiation.

Mais de son poste de gardien, Guangdong veille sur son fils… ⇢ Samedi 17 novembre | 14h | Iselp | Bruxelles En présence de la réalisatrice. Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. Le ventre de Paul ​​de Christophe Rault (documentaire radio) Production : Atelier de création radiophonique | 2018 | 52 min. Un cahier d'écolier. Une encre violette. Les Vosges. La guerre de Paul Marulaz entre 1914 à 1916. Une blessure. Le temps. Une famille. Des brouilles à mort. Un oubli.

Ce cahier est retrouvé presque un siècle après avoir été écrit. Il nous fait découvrir une guerre, un moment, une époque. Accompagné de Marion Fabien, je longe la frontière pour retrouver des témoins qui auraient connus Paul Marulaz, mon arrière-grand-père. On marche sur le fil d’une frontière, à la limite du souvenir. L'impression de trouver les derniers indices d'un personnage oublié qui a pourtant marqué les esprits. On cherche des traces. On découvre une aura En marchant dans les tranchées, en rencontrant toutes ces voix, c'est une géographie de la mémoire qui se dessine. Les temps se superposent et esquissent un portrait sensible à partir de petits fragments.

Un portrait blessé par cette Grande Guerre qui ne semble pas si lointaine, finalement. Une sorte de travail archéologique de la mémoire qui, au bout du compte, re-tisse les liens d'une famille. ⇢ Dimanche 25 novembre | 17h | Centre culturel Jacques Franck | Saint-Gilles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 37/67

Le voyageur ​​de Johan Pollefoort 2007 | 6 min. Inspiré du poème de Baudelaire "Le voyage". ⇢ Dimanche 18 novembre | 11h | Iselp | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival - BAFF KIDS. Les éternels ​​de Pierre-Yves Vandeweerd Production : Cobra Films, Zeugma Films | 2017 | 75 min. On appelle "éternels" ceux qui souffrent de la mélancolie d’éternité. Convaincus que la mort ne peut avoir raison de leurs vies, ils se croient condamnés à errer dans l’attente du jour où ils seront libérés de leur existence.

Ce film est un récit d’errances et de fuites, aux confins du Haut-Karabagh, une enclave arménienne en Azerbaïdjan. Habités par les fantômes du génocide et par la guerre qui y sévit depuis plus de vingt ans, les personnages qui traversent ce film portent en eux la mélancolie des éternels. ⇢ Jeudi 15 novembre | 20h | 2 l’aut’Côté | Mouscron Les mains libres ​​de Jérôme Laffont Production : Les Productions du Verger, Michigan Film, Supermouche Productions, CBA, RTBF et Vosges Télévision | 2018 | 77 min.

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 38/67

Frans Masereel est l’une des figures artistiques belges les plus passionnantes du 20e siècle. Son œuvre, essentiellement composée de gravures en noir et blanc, est un cri de révolte contre les tragédies de son temps. Contraint à un exil forcé en raison de ses convictions pacifistes, il incarna aux côtés d’écrivains comme Stefan Zweig et Romain Rolland, le rêve d’une Europe culturelle et fraternelle. À travers une correspondance imaginaire adressée à l’artiste, le film esquisse le portrait d’un homme libre qui, sa vie durant, tenta de s’affranchir des marchands d’Art pour mettre sa création entre toutes les mains.

⇢ Mardi 6 novembre | 19h | Centre Wallonie-Bruxelles | Paris Dans le cadre d’une soirée autour de Frans Masereel. Les petits jardins ​​de Federico D’Ambrioso Production : Dérives, WIP | 2010 | 17 min. Tourné à l’origine pour faire partie de film "Charbon", ce court documentaire est un moment passé aux côtés de différents pensionnés dans les jardins ouvriers dits de “charbonnage” en région liégeoise (Belgique). Rencontre avec des jardiniers dans ce lieu en voie de disparition. ⇢ Jeudi 8 novembre | 17h | Fraternités ouvrières | Mouscron En présence du réalisateur (sous réserve). Les Potagistes de Pascal Haass Production: Leïla Films | 2013 | 58 min. Le potager Ernotte est, à Ixelles, un îlot de verdure amoureusement entretenu par des riverains. Lorsque la commune décide de le raser afin de bâtir des logements, les “potagistes” s'opposent à ce projet qu'ils jugent inadéquat pour leur quartier. La lutte commence... ⇢ Mercredi 14 novembre | 19h30 | Babelmet café | Bruxelles En présence de protagonistes potagistes du film ⇢ Jeudi 22 novembre | 20h00 | Babelmet café | Bruxelles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 39/67

Lettre à Théo ​​d’Élodie Lelu Production : IOTA Production | 2018 | 70 min. Ce film raconte un retour dans une Grèce minée par la crise. Face à la violence sociale, à l'appauvrissement général et à l'effondrement de tout un système de valeurs, ce documentaire part à la recherche des initiatives citoyennes qui pallient aux manquements des dirigeants politiques. Rythmées par les films du réalisateur grec Théo Angelopoulos, ces chroniques athéniennes décrivent aussi bien un état de la Grèce d’aujourd’hui qu’il ne dresse un état de la création artistique en général.

Un voyage mélancolique mais avec des bribes d’utopies et des élans d’espoirs. ⇢ Mardi 13 novembre | 20h | Centre Wallonie-Bruxelles | Paris En présence de la réalisatrice. Projections suivie d’une rencontre avec Élodie Lélu, autour de la publication de son ouvrage​ Journal de bord d’un tournage inachevé​ (éditions Art 3 Galerie Plessis). ⇢ Mardi 27 novembre | 20h | Cinéma Sauvenière | Liège ⇢ Mercredi 28 novembre | 20h | Cinéma Plaza Art | Mons En présence de la réalisatrice. Malaria Business ​​de Bernard Crutzen Production : ZISTOIRES sprl | 2017 | 70 min. L’Artemisia est une plante dangereuse, interdite en France et en Belgique. Pourtant, des chercheurs, des médecins et des associations militent pour son utilisation à grande échelle dans la lutte contre la malaria. L’Artemisia ne semble dangereuse que pour ceux qui font de la malaria un business.

⇢ Mercredi 21 novembre | 19h30 | Attac asbl | Liège ⇢ vendredi 30 novembre | 18h30 | Centre Humanescence | Namur Suivi d'un débat par le Pr Pierre Lutgen (chimiste luxembourgeois, l'un des acteurs interviewés par Bernard Crutzen) et l'équipe du Comité Afro Européen ASBL sur les thématiques au cœur du film : les Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 40/67

conséquences socio-économiques de la malaria en Afrique, le poids des lobbys pharmaceutiques, l'utilisation des plantes médicinales comme traitements antipaludéens. Maman Gégé ​​d’Yvon Lammens Production : Amnesty international | 2009 | 18 min. À Uvira,dans le Sud-Kivu, les rebelles constituent une menace constante. Les militantes pacifistes de la SOFAD (Solidarité des Femmes activistes pour la Défense des Droits humains) parviennent malgré tout à limiter leur règne et leur puissance. La principale priorité de la SOFAD est la défense des femmes victimes de viols. Elle tente d’obtenir justice dans une région où les militaires de tous bords considèrent les femmes y compris les très jeunes filles et les femmes âgées comme faisant partie de leur butin de guerre. Les crimes de violence sexuelle ont des conséquences directes, profondes et bouleversantes pour les femmes et les filles qui sont attaquées ainsi que pour leur communauté. Un nombre significatif d’entre elles se retrouvent enceintes, suite au viol qu'elles ont subi et luttent pour assurer la survie des enfants qu'elles ont portés.

Ces femmes et filles sont rejetées par leur mari et leur famille et subissent l'ostracisme de la communauté, parce qu'elles ont été violées ou parce qu'on les soupçonne d'être infectées par le VIH/SIDA. Elles doivent souvent fuir, parfois en rejoignant des communautés éloignées de leur ancien foyer. "Le viol, c’est le péché le plus important chez moi !, se désole-t-elle. Les maris et les enfants, quand ils pardonnent, ne peuvent oublier les images de ce qui s’est passé sous leurs yeux. Et quand un enfant naît de ces viols, les mamans les allaitent en revoyant les images de ce qu’elles ont subi. Elles doivent donc pour la plupart fuir leur foyer.” Maman Gégé ⇢ Dimanche 25 novembre | 11h | Marche-en-Famenne ⇢ Dimanche 25 novembre | 15h | Marche-en-Famenne Manneken Swing ​​de Julien Bechara Production : ImageCréation.com | 2015 | 60 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 41/67

Avant-guerre, le jazz en Belgique est à son apogée et nos orchestres portent haut les couleurs de cette musique sur le continent européen. Cette fécondité artistique sans précédent voit naître le grand orchestre de jazz de la radio belge sous la direction de Stan Brenders, connu internationalement grâce à la radiodiffusion, aux enregistrements d’époque et à la profusion de boîtes de jazz à Bruxelles. Alors comment cette musique, simple moyen d’expression de modernité, de danse et d’insouciance est- elle devenue un vecteur de propagande sous l’occupant ? Cette ambivalence dramatique fera chuter notre héros…..ou Quand la baguette d’un chef d’orchestre se retourne contre lui ?

⇢ Samedi 10 novembre | 20h15 | W:Hall - Centre culturel | Woluwe-Saint-Pierre Suivi d'une rencontre avec le scénariste David Deroy. La soirée se poursuivra au son du groupe "Roger Brawn Jazz Quintet" qui interprétera des morceaux de la grande époque Swing du jazz. Manu ​​d’Emmanuelle Bonmariage Production : Clin d’Oeil Films | 2018 | 82 min. Le jour où Manu Bonmariage, cinéaste du “réel”, a décidé d’appeler sa deuxième fille par le même prénom que lui, ‘Emmanuelle’, était-ce pour la postérité ? Et le jour où ce cinéaste lui lègue une caméra, devient-elle dépositaire d’une histoire, d’un trajet ?

Manu Bonmariage, qui n’a eu de cesse de déshabiller la société, se retrouve aujourd’hui, à 76 ans, nu face à ses doutes, ses films et la caméra de sa fille Emmanuelle. Elle le suit, cherche à saisir son identité profonde (celle de l’homme, mêlée à celle du cinéaste) malgré la maladie d’Alzheimer qui le gagne. Alors que la mémoire de Manu lui joue des tours, Emmanuelle réalise le portrait d’un homme proche des personnages du cinéma du direct qu’il a tant aimé filmer. ⇢ Samedi 10 novembre | 18h | Centre culturel La Vénerie - Espace Delvaux | Watermael-Boitsfort En présence de la réalisatrice.

⇢ Vendredi 23 novembre | 19h30 | Centre culturel L’Écrin | Eghezée Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 42/67

Mitra ​​de Jorge Léon Production : Thank you & Good night Productions | 2018 | 82 min. Hiver 2012. Internée contre son gré dans un hôpital psychiatrique à Téhéran, Mitra Kadivar, psychanalyste iranienne, entame une correspondance par courriel avec Jacques-Alain Miller, fondateur de l'Association Mondiale de Psychanalyse. Été 2017. Une équipe artistique s'inspire de ces échanges pour créer un opéra en s'imprégnant de la réalité d'un hôpital psychiatrique.

⇢ Lundi 12 novembre | 20h | Cinéma Quai 10 | Charleroi ⇢ Mardi 13 novembre | 19h15 | Cinéma Palace | Bruxelles Avant-première en présence de l'équipe du film. ⇢ Mercredi 14 novembre | 19h15 | Cinéma Plaza Art | Mons En présence du réalisateur. ⇢ Samedi 17 novembre | 19h | Cinematek | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. ⇢ Samedi 17 novembre | 20h | Espace 7 | Liège Suivi d’une rencontre - débat. Mlle Zallinger ​​de Prunelle Rulens dit Rosier Production : Dérives asbl | 2017 | 13 min. Soir de spectacle. En coulisses, loin des projecteurs et invisible pour les spectateurs, Mademoiselle Zallinger tient le premier rôle.

⇢ Mercredi 14 novembre | 15h | Iselp | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival - master class Muriel Andrin "performances et captations mécaniques - jeux de mesures et enjeux de la caméra dans la constitution du document(aire)". Moi, raciste ?​​ de Liévin Chemin (documentaire radio) Production : Parlecoute.org - acsr | 2018 | 53 min. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 43/67

“ah ça vous vous inté​res​sez au quar​tier, au mul​ti​cul​tu​rel? Et bien moi je vais vous dire mon​sieur Liévin, le racisme, je l’ai vu naître. C’était en 1973, avec le choc pétro​lier. J’avais 16 ans je crois” — Abdel, 62 ans Abdel est l’encadrant des appren​tis qui rénovent ma mai​son; Il récite son his​toire popu​laire du quar​tier, et me guide dans l’enfance et l’origine sociale de mon père. Puis sur​vient une époque dont Bruxelles pour​rait rou​gir, un épi​sode long de plus de 15 ans de vul​ga​ri​té poli​tique. Si “l’époque Nols” encap​sule les années de son long mayo​rat et limitent à un homme l’immoralité du dis​cours sur les étran​gers, la mémoire Abdel nous montre le temps conti​nu où les maro​cains de Belgique ont vécu la dis​cri​mi​na​tion, de façon bien plus salis​sante et impré​gnante qu’on ne pense le savoir aujourd’hui.

“je m’en sou​viens. Ma mère ne vou​lait pas que je joue avec mes copines maro​caines. “Ils ont des poux, ces gens-là, qu’elle disait. Je ne com​pre​nais pas” — Dominique, 58 ans C’est en ce temps que je suis né, et heu​reu​se​ment les luttes anti​ra​cistes ont mora​li​sé cette poli​tique assu​mée d’un racisme ciblé qui per​dure jusqu’aujourd’hui. Le doc se veut un chan​tier mémo​riel qu’il nous reste à enta​mer pour réus​sir “le vivre ensemble”, cette quête bruxel​loise sans fin, dans notre Babel bra​ban​çonne qui rayonne désor​mais de son hyper-diver​si​té.

⇢ Mercredi 21 novembre | 19h30 | Babelmet café | Bruxelles En présence du réalisateur et d'un des protagonistes du documentaire Ni juge, ni soumise ​​de Jean Libon & Yves Hinant Production : Le Bureau Films, Artémis Productions | 2017 | 99 min. Ce n'est pas du cinéma. C'est pire. Ni juge, ni soumise ​suit l’atypique et excentrique juge Anne Gruwez, au sein de l’instruction belge, à Bruxelles. Enquêtes criminelles, auditions de témoins et visites de scènes de crime, les réalisateurs capturent ce que personne n’avait jamais réussi à filmer jusque-là. ​⇢ Jeudi 15 novembre | 20h | Centre culturel | Genappe En présence du réalisateur Yves Hinant ⇢ Dimanche 25 novembre | 18h | Espace Senghor | Etterbeek En présence du réalisateur Yves Hinant ⇢ Mercredi 28 novembre | 20h | Foyer socio-culturel | Antoing Dans le cadre du ciné-club d'Antoing. Projection suivie d'un débat, avec un des réalisateurs (sous réserve).

Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 44/67

Ongles rouges ​​de Valérie Vanhoutvinck Production : Hélicotronc | 2017 | 62 min. Ongles Rouges raconte le trajet singulier que font ensemble sept femmes. L’une est dehors, les autres sont dedans. L’une face à la mer, les autres en situation d’enfermement. Au fil des ans, de leurs lettres, de leurs rencontres, il est question de gestes quotidiens, de mémoire, de corps intime et de corps social. Ensemble elles évoquent leurs actions journalières, leurs rituels, leurs liens, leurs état de femmes, de filles, de mères et les marques du temps sur leurs peaux. Au fil du film se tissent un langage commun, une chorégraphie sensible et l’espace d’une vie à venir. ⇢ Jeudi 8 novembre | 18h30 | PointCulture | Louvain-la-Neuve Suivi d'une rencontre avec Vinciane Saliez & Dr Manuella Cobbaut (I.care asbl). Orgesticulanismus ​​de Mathieu Labaye Production : Camera etc | 2008 | 9 min. “C’est par le mouvement qu’on s’approprie sa propre vie. Par la liberté d’aller, de venir, d’avoir des gestes d’amour, de colère, peu importe. Quand on est privé de mouvement comme je le suis, si on veut survivre, il faut ré-inventer le mouvement autrement.” Benoît Labaye ⇢ Dimanche 18 novembre | 11h | Iselp | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival - BAFF KIDS. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 45/67

Pères blancs, prêtres noirs ​​de Patricia Gérimont & Jean-Claude Taburiaux Production : Autres regards asbl & CVB | 2018 | 51 min. Au cœur du Mali, dans la région du Pays dogon, célèbre pour ses rituels animistes, une mission catholique est créée en 1949 par une poignée de Pères blancs. L’un d’eux, Jules Deprez, à l’aide de ses archives personnelles, raconte sa vie quotidienne dans cette mission en fondation.

À partir de ce récit, de nouvelles questions surgissent : pourquoi les Dogon, connus pour leur résistance à l’Islam, ont-ils adhéré au Catholicisme ? Comment les prêtres dogon qui ont pris la relève des Blancs, considèrent-ils cet héritage et conçoivent-ils leur mission aujourd’hui ? ⇢ Jeudi 22 novembre | 20h | Centre culturel La Vénerie | Watermael-Boitsfort En présence des réalisateurs. Poupées-poubelles ​​de Violaines de Villers 2010 | 8 min.

La réalisatrice Violaine de Villers nous donne à voir, réunies dans une église, les Poupées-Poubelles de Marianne Berenhaut. Une femme sculpteur parle des femmes. Hors de tout esthétisme. Féminisme brut, d’avant le discours. Corps déjetés, vêtements, objets, ustensiles, échoués de la mémoire, pour dire le quotidien et l'histoire, l'intime et le travail, la maternité et la guerre, le ménage et le sexe. Corps sans visage. Le visage infigurable, simplement absent. Qui cependant crie. Manifeste.

La musique de Graham Riach enveloppe ces corps ravagés, s’en approche, s’en éloigne, nerveuse, hésitante, inquiète. ⇢ Vendredi 9 novembre | 19h30 | Flagey | Ixelles Dans le cadre des 4 saisons de Cinergie "Le corps dans la cité". En présence des réalisateurs. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 46/67

Présent simple ​​de ​​Rino Noviello Production : Les Amis de la Terre | 2015 | 48 min. Et si la vie, parfois, pouvait être belle ? Si le bonheur passait par la réduction des biens matériels ? Et si gagner en autonomie en se reconnectant à la nature était un chemin de sagesse ? Ce documentaire présente une tranche de la vie de Veronika et Marc. C’est avec douceur que nous les suivons dans la simplicité de leur quotidien, dans leurs réflexions et la mise en pratique d’une manière de vivre pleinement assumée.

En 2009, deux Namurois, Marc et Veronika, se rencontrent sur leur lieu de travail aux Amis de la Terre. Lui est ancien forgeron et elle, formée en journalisme et philologie slave. Après plusieurs années de sensibilisation à l’écologie, ils décident tous les deux d’avancer un pas plus loin dans leur projet de vie : appliquer en profondeur les valeurs de la simplicité volontaire, réduire leurs besoins matériels et gagner en autonomie, au plus près de la nature. Ils optent pour la vie en roulotte sur un terrain en Tchéquie ! Cette aventure débute en janvier 2012… ⇢ Mercredi 7 novembre | 17h | Bibliothèque de l’Université du travail | Charleroi En présence du réalisateur. Boissons et biscuits.

Quartier libre La Baraque ​​de Regie Vinciane Zech & Virginie Saint-Martin Production : Dragon Films | 2017 | 56 min. Quartier libre ​est un documentaire sur le quartier de la Baraque, à Louvain-la-Neuve, raconté par ses habitant.e.s. Un quartier “autogéré” fait de roulottes, cabanes, et autres maisons auto-construites, qui existe depuis le début de Louvain-la-Neuve. A la Baraque, chaque jour est à inventer collectivement… En 2014, ce projet de vie alternative est bousculé par la construction d'un parking de plus de 3 000 places. Comment le quartier va-t-il survivre ? Quelles solutions les habitants vont-ils imaginer pour continuer à expérimenter un autre mode de vie ? ​Quartier libre confronte la réalité en réinventant des possibles.

⇢ Vendredi 30 novembre | 20h | Centre culturel La Villa | Ganshoren Suivi d'un temps de discussion - débat. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 47/67

Raoul Servais, mémoires d’un artisan ​​de Bastien Martin Production : Les Films du Carré | 2017 | 55 min. Première Palme d’Or du cinéma belge, Lion d’Or à Venise, inventeur de la servaisgraphie… Raoul Servais a marqué de son empreinte le cinéma d’animation belge et mondial depuis plus de 50 ans. Aujourd’hui âgé de 89 ans, le cinéaste déborde d’énergie et de projets, tout en portant un regard lucide sur son parcours.

En mélangeant archives inédites et extraits de films restaurés, Raoul Servais, mémoires d’un artisan raconte un demi-siècle de cinéma. ⇢ Samedi 17 novembre | 15h | Espace 7 | Liège Suivi d’une rencontre – débat. Rester vivants ​​de Pauline Beugnies Production : Rayuela Productions, RTBF, WIP, GSARA | 2017 | 110 min. Rester Vivants raconte l’histoire de quatre jeunes Égyptiens, depuis la révolution de 2011 jusqu’au cinquième anniversaire du soulèvement, en janvier 2016, dans l’Égypte du Maréchal Sissi. Eman, Soleyfa, Ammar et Kirilos. Une sœur musulmane rebelle forcée à l’exil, une activiste qui découvre la maternité et se sent muselée, un artiste laïque totalement dévoué à la cause révolutionnaire et un chrétien copte qui interroge les opinions qu’on lui dictait depuis toujours. Tous les quatre, ils se penchent sur leur propre histoire, leur propre image, et partagent leurs sentiments sur la situation actuelle. En cinq ans, ils ont évolué, traversé des crises, et dû faire face à des choix décisifs, pas forcément en ligne avec leurs idéaux de départ. Rester Vivants est un film sur le temps qui passe, sur les idéaux qui s’égrainent, dans un contexte de répression violente et de propagande nationaliste. Quelle vie, dans ce régime militaire, après un élan de libertés sans précédent ? Quelle existence dans une société économiquement marquée par ces bouleversements ? Quel héritage – ou quel poids à porter – pour cette jeunesse qui était à l’avant-garde de la révolte ?

⇢ Vendredi 18 novembre | 18h30 | Notre Maison | Tournai Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 48/67

Rêver sous le capitalisme ​​de Sophie Bruneau Production : Alter Ego Films | 2017 | 63 min. 12 personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail. Peu à peu, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d’un monde dominé par le capitalisme néolibéral. ⇢ Mardi 6 novembre | 19h30 | Le Malmundarium | Malmedy En présence de la réalisatrice. Suivi d'une discussion - débat. ⇢ Vendredi 9 novembre | 20h | Imagix | Tournai En présence de la réalisatrice. ⇢ Samedi 17 novembre | 16h | PointCulture | Namur ⇢ Mardi 27 novembre | 19h30 | Cinéma l’Écran | Ath En présence de la réalisatrice. Suivi d'un débat. Rhythm & intervals ​​de Comes Chahbazian Production : CBA | 2016 | 52 min. Sevak, 23 ans, prépare un prestigieux concours international de violoncelle. Son deuxième univers est celui du ring de boxe. À l’habileté des mains sur les cordes vient répondre celle qui donne ou pare les coups. Dans les deux cas, il s’agit de se dépasser soi-même, de dépasser l’épuisement. Et si la musique, tout comme le cinéma, était un sport de combat ? Rarement la caméra aura scruté, avec autant d’attention, le corps en devenir d’un homme et d’un artiste. Sevak, 23 ans, prépare un prestigieux concours international de violoncelle. Son deuxième univers est celui du ring de boxe. À l’habileté des mains sur les cordes vient répondre celle qui donne ou pare les coups. Dans les deux cas, il s’agit de se dépasser soi-même, de dépasser l’épuisement. Et si la musique, tout comme le cinéma, était un sport de combat ? Rarement la caméra aura scruté, avec autant d’attention, le corps en devenir d’un homme et d’un artiste. ⇢ Vendredi 9 novembre | 12h30 | PointCulture | Bruxelles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 49/67

Rien n’est pardonné ​​de Vincent Coen et Guillaume Vandenberghe Production : Savage film, Eklektik Productions, RTBF | 2017 | 62 min. Quand le Printemps arabe se mue en Automne islamiste, Zineb El Rhazoui, militante et journaliste, décide de quitter le Maroc. À Paris, l’équipe du journal Charlie Hebdo devient sa nouvelle famille, jusqu’à ce qu’un attentat soit lancé contre eux le 7 janvier 2015. Absente des bureaux ce jour-là, elle a échappé à la mort. Depuis, elle est devenue la femme la mieux protégée de France. Très vite, elle prend publiquement position contre l’islam radical. De plus, pour ses opposants, rien n’est pardonné.

⇢ Jeudi 15 novembre | 20h30 | Cinéma Caméo | Namur Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. ⇢ Vendredi 16 novembre |19h | Iselp | Bruxelles Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. Rien ne nous est donné ​​de Benjamin Durand Production : Gsara asbl, Zin TV | 2018 | 58 min. "La grève vous êtes dedans 24h sur 24; et vous tombez à genoux au bout de quelques jours, et puis hop, il faut se relever et se dire : allez on va encore se battre." Bruxelles. Des grévistes nous racontent leur combat. L’organisation, le rapport de force, la réaction patronale. 1969, 1988, 1994, 2009, 2010. Des conflits différents mais la même logique, la même détermination, la même classe sociale. Comprendre que l'action collective reste le seul moyen efficace pour défendre ses droits, son emploi, sa dignité. Penser les luttes sociales d’hier et d’aujourd’hui pour mieux organiser celles de demain, parce que Rien ne nous est donné. ⇢ Jeudi 15 novembre | 18h30 | Notre Maison | Tournai Dans le cadre du Brussels Art Film Festival. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 50/67

Silences et éternité ​​de Joël Leclercq & Emmanuel Allaer 2018 | 54 min. Leur histoire est simple, presque banale. Et pourtant tant de richesses internes sont à découvrir. Les Soeurs sont toutes âgées aujourd’hui. Leur vie, elle se décline en quatre saisons : le printemps qui symbolise la jeunesse, la découverte de leur vocation ; puis vient l’été avec l’entrée au couvent et les lumières de la vie monacale ; ensuite l’automne avec ses doutes, ses questions; et enfin l’hiver, la vieillesse, la mort.

La mort, c’est la possible disparition prochaine de l’abbaye, inexorable. Pourtant, un rebondissement de dernière minute va redonner de l’espoir à cette communauté venue d’un autre temps. ⇢ Lundi 12 novembre | 20h | Collège Saint Joseph | Chimay Sous la douche, le ciel ​​d’Effi & Amir Production : CVB | 2018 | 85 min. À Bruxelles, un groupe de citoyens tâche pendant 5 ans de trouver, financer et réhabiliter un bâtiment qui accueillera des services sanitaires permettant aux plus démunis de “se refaire une beauté et redresser la tête”. Leur parcours du combattant, tant financier qu'administratif, prend les allures d’un film à suspense. Sous la douche, le ciel donne à voir la transformation d’une idée en réalité, revendiquant la place de l’imagination comme moteur d’action citoyenne face à un horizon politique bouché.

⇢ Mercredi 14 novembre | 19h30 | Locaux de Picardie Laïque | Mouscron ⇢ Samedi 17 novembre | 20h00 | Babelmet café | Bruxelles En présence des réalisateurs ⇢ Mercredi 21 novembre | 19h | Centre culturel Archipel19 | Berchem-Sainte-Agathe Précédé à 19h d'un "Soupe and book". Des livres et BDs en lien avec le sujet du documentaires sont choisis par la bibliothèque de Berchem-Ste-Agathe et consultables sur place. Projection suivie d’une discussion. Présence des réalisateurs à confirmer.

⇢ Mardi 27 novembre | 19h30 | CoopCity | Saint-Gilles Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 51/67

Suivi d'un débat (thématique à préciser). ⇢ Mercredi 28 novembre | 19h | Centre culturel | Anderlecht En présence des réalisateurs et de membre du collectif DoucheFLUX, dont le fondateur Laurent d'Ursel. Suivi d'un débat. Stan & Ulysse, l’esprit inventif ​​de Benjamin Hennot Production : YC Aligator Films | 2017 | 63 min. Bruxelles 1940. André, 16 ans, rejoint Marcel qui en compte 18. Tous deux s’engagent dans un groupe de Résistance très autonome, le Groupe D du Service Hotton, et se rebaptisent l’un Stan, l’autre Ulysse.

En 1942, ils installent un maquis dans la région de Chimay et Couvin. La population les soutient, l’Occupant les craint. Et pour cause : le « sabotage und widerstandgruppe Franckson » multiplie les coups d’éclat. Attaques de locomotives, incendies de dépôts de bois-carburant, hold-up, duels au revolver, embuscades meurtrières, neutralisation de bourgmestres rexistes, coupures du câble Berlin-Paris, fusils et poudres en tous genres : Stan & Ulysse, l’esprit inventif inaugure au sein du documentaire un sous-genre inédit : le Western-Wallonie de Francophonie (WWF), ou western-documentaire, ou encore tutoriel apache.

Stan et Ulysse nous racontent une aventure qui sent la poudre et le plastic, où la plus noble éthique se mêle à la plus narquoise des ironies. ⇢ Samedi 17 novembre | 20h30 | Water Moulin | Tournai En présence du réalisateur ⇢ Mardi 20 novembre | 13h15 | Collège Saint-Joseph | Chimay ⇢ Jeudi 22 novembre | 14h | Centre culturel | Rochefort Dans le cadre de Brin de Jasette. The chance ​​de Gilles Remiche Production : Frakas Production | 2014 | 52 min. Fabio est la nouvelle égérie du foot belge. Il est l'objet de toutes les convoitises et attentes, notamment financières… Après avoir été exclu des meilleurs clubs de foot de Belgique, pour Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 52/67

comportement violent, il se voit offrir une dernière chance : parmi 80.000 participants, il fait partie des 8 derniers finalistes de la prestigieuse Nike Academy. Mais, du haut de ses 17 ans, avec des pressions de toutes parts, un égo parfois surdimensionné et un environnement familial difficile, Fabio devra se surpasser pour atteindre son rêve : signer un contrat dans un grand club international. ⇢ Mercredi 28 novembre | 16h30 | Maison de jeunes | Ganshoren Un amour rêvé ​​d’Arthur Gillet Production : Atelier Graphoui | 2018 | 71 min. Enfant, Arthur est fasciné par l’histoire d’amour idyllique de ses grands-parents : une belle Congolaise mariée à un colon belge.

Mais peu de temps après le décès de sa grand-mère, le jeune réalisateur découvre des archives familiales qui bousculent ses souvenirs d’enfance. ⇢ Jeudi 15 novembre | 14h | Université Libre de Bruxelles | Ixelles Suivi d'un débat avec l'auteur. ⇢ Vendredi 16 novembre | 19h |Maison de la Laïcité Françoise Bovesse | Namur En présence du réalisateur. Suivi de tables rondes sur les couples interculturels et binationaux. ⇢ Lundi 19 novembre | 19h | Cinéma Vendôme | Ixelles En présence du réalisateur. Projection suivie d'un débat. Une ferme entre chien et loup ​​de Chantale Anciaux Production : Memento Production, CPC, Graphoui, CVB | 2014 | 66 min. Des agriculteurs artisans menacés de disparition. Entre poésie et réalisme, le film raconte le quotidien d’André et de Marie-Thérèse, 64 et 70 ans, de leurs enfants et de leurs bêtes de toutes espèces. Un petit monde bigarré qui travaille dur, qui danse et qui rit beaucoup, malgré la fin annoncée de la Ferme de la Barrière, située dans la botte du Hainaut en Belgique.

En filigrane, ces portraits documentaires sont aussi l’occasion d’un réflexion vivante sur l’avenir Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 53/67

des gens de la terre, sur leur mode de vie ancestral qui subit de plein fouet les règlements, les normes et autres contrôles. La réalisatrice, dont c’est le premier film, s’est immergée pendant deux ans dans la vie quotidienne de Marie-Thérèse et d’André, et elle a pu capter, non seulement des images très belles mais aussi des dessins plein de poésie. ⇢ Mercredi 7 novembre | 10h | Collège Saint-Joseph | Chimay ⇢ Vendredi 9 novembre | 14h | Collège Saint-Joseph | Chimay Vies de château ​​de Chantale Anciaux Production : Memento Production, CPC, Graphoui, CVB | 2014 | 66 min. Le château de Chimay a été sauvé de la ruine, de justesse, par une histoire d'amour. Le 22 septembre 2012, Philippe, dont l'aïeul permit le brassage de la bière locale, épousait Françoise, dont le grand-père créa la célèbre Jupiler. Leur union a rendu la vie au patrimoine familial, un surprenant cabinet de curiosités qui combine l'ancien et le nouveau, le vrai et le faux, le beau et le kitsch, le naturel et l'artifice.

⇢ Lundi 5 novembre | 14h | Collège Saint-Joseph | Chimay Week-end ou la qualité de vie ​​de Jean-Jacques Péché & Pierre Manuel 1972 | 67 min. Michel, fonctionnaire bruxellois, passe un week-end à la mer en famille à Blankenberge. Diffusé dans le cadre des émissions Faits Divers créés à la RTBF par Pierre Manuel et Jean Jacques Péché, ce film est une plongée juste et pleine d'humour dans la Belgique des années 70, et marque les débuts du cinéma direct "à la belge", avec Manu Bonmariage à la caméra. ⇢ Jeudi 22 novembre | 19h15 | Cinéma Palace | Bruxelles Suivi d'une rencontre avec Jean Jacques Péché. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 54/67

LES AUTRES ÉVÉNEMENTS Conférence “Décoder le doc - éducation et diversité en images” Quand le documentaire va à la rencontre de l’Autre, comment peut-il valoriser les minorités ? Pourrait-il être un outil pour réfléchir sur ses pratiques pédagogiques ? Est-il un un écran ou une fenêtre sur la réalité ? Le 15 novembre, la journée "Décoder le doc" invite des réalisateurs et réalisatrices ainsi que des expert.e.s à croiser leurs regards avec le public autour de ces questions. Une occasion pour les enseignant.e.s et les acteurs/trices du socio-culturel d’explorer les liens entre documentaire, pédagogie et interculturalité avec une approche d’éducation aux médias. ⇢ Jeudi 15 novembre | 8h30 - 17h | Cinéma Palace | Bruxelles Inscription obligatoire.

Conférence organisée par Média Animation asbl dans le cadre du projet MEET – Media Education for Equity and Tolerance, co-financé par le programme Erasmus+ de l’Union Européenne, et au cœur du Mois du Doc. En collaboration avec le Cinéma Palace, le Conseil Supérieur de l’Education aux Médias, Action Médias Jeunes, la RTBF et PointCulture. Masterclass Charo Calvo Charo Calvo reviendra sur son parcours de sound designer pour le cinéma. Certes… Mais que recouvre ce terme ?

Le terme Sound Design - conception sonore - implique un dialogue entre les sons d’un film (d’une installation ou d’une performance) et les images. Il permet de penser le son comme une entité de valeur à part entière pour le film. Le.la sound designer est responsable de la cohérence de la totalité de la bande sonore du film. Du bruitage à l’utilisation de la musique en passant par la création d’atmosphères qui peuvent provoquer des sensations physiques. En toute bonne collaboration créative avec le / la cinéaste. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 55/67

⇢ Mercredi 14 novembre | 15h - 17h30 | Iselp | Bruxelles Libre accès. ​Master-class organisée par Le P'tit Ciné - Regards sur le Doc en partenariat avec le SIC. Masterclass Muriel Andrin Depuis ses origines, un des enjeux du film sur l’art est sans conteste de capter et d’archiver les gestes de l’artiste dans l’étendue de ses pratiques. Au sein de l’atelier ou sur scène, dans la rue ou uniquement face à la caméra, les cinéastes ont observé, capturé et parfois mis en scène, l’art en train de se faire. Tout, dans cette démarche, semble tenir de la recherche des mesures les plus justes d’un point de vue esthétique mais aussi éthique. Mesures du cadre, de la durée du plan, de l’articulation du montage et du son ; mais aussi distance entre filmeur et filmé, place de la caméra ou encore présence/absence du cinéaste. Se pose ainsi au cœur de ces démarches la question de la forme filmique à façonner, du document au documentaire, de l’archive à l’œuvre, du film d’art au film sur l’art.

Avec des extraits de nombreux documentaires issus de la collection du Centre du Film sur l’Art don​t Mlle Zallinger​ de Prunelle Rulens. ⇢ Mercredi 14 novembre | 15h - 17h30 | ISELP | Bruxelles Libre accès. ​Masterclass organisée dans le cadre du BAFF / Centre du film sur l'Art & ISELP Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 56/67

CALENDRIER DES PROJECTIONS & ÉVÉNEMENTS Bruxelles Date Heure Film Lieu mercredi 7 novembre 2018 19h Kazarken (en creusant) L'autre "lieu" RAPA asbl (Bruxelles) vendredi 9 novembre 2018 20h L'or vert Centre culturel La Vénerie (Watermael-Boitsfort) vendredi 9 novembre 2018 19h30 L'occupation des sols Flagey (Ixelles) vendredi 9 novembre 2018 19h30 Poupées-poubelles Flagey (Ixelles) vendredi 9 novembre 2018 12h30 Rythms & Intervals PointCulture (Bruxelles) samedi 10 novembre 2018 18h Manu Centre culturel La Vénerie (Watermael-Boitsfort) samedi 10 novembre 2018 20h30 7 Strip-Tease de Manu Bonmariage Centre culturel La Vénerie (Watermael-Boitsfort) samedi 10 novembre 2018 20h15 Manneken Swing W:Hall (Woluwe-Saint-Pierre) lundi 12 novembre 2018 20h Au bonheur des dames ? Cinéma Vendôme (Ixelles) mardi 13 novembre 2018 18h Présentation des activités de Screenbox Cinéma Palace (Bruxelles) mardi 13 novembre 2018 19h30 Mitra Cinéma Palace (Bruxelles) mardi 13 novembre 2018 17h30 Deux soeurs PointCulture ULB (Ixelles) mercredi 14 novembre 2018 19h30 Les potagistes Babelmet Café mercredi 14 novembre 2018 15h Mlle Zallinger Iselp (Bruxelles) mercredi 14 novembre 2018 15h - 17h Masterclass de Muriel Andrin Iselp (Bruxelles) mercredi 14 novembre 2018 10h - 16h Masterclass de Charo Calvo Salle de cinéma du VAF (Bruxelles) jeudi 15 novembre 2018 20h 14-18, des enfants belges en Suisse Centre culturel Jacques Franck (Saint-Gilles) jeudi 15 novembre 2018 8h30 - 17h Conférence Décoder le Doc - éducation et diversité en images Cinéma Palace (Bruxelles) jeudi 15 novembre 2018 14h Un amour rêvé Université Libre de Bruxelles (Ixelles) vendredi 16 novembre 20h La Jungle étroite Babelmet Café Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 57/67

2018 vendredi 16 novembre 2018 19h Rien n'est pardonné Iselp (Bruxelles) samedi 17 novembre 2018 15h Des chemins de traverse (docu radio) Babelmet Café samedi 17 novembre 2018 20h Sous la douche, le ciel Babelmet Café samedi 17 novembre 2018 19h30 DUDH - Une exigence à atteindre Campus de la Plaine (Ixelles) samedi 17 novembre 2018 10h30 Le ministre des poubelles Cinéma Vendôme (Ixelles) samedi 17 novembre 2018 19h Mitra Cinematek (Bruxelles) samedi 17 novembre 2018 14h Devenir Iselp (Bruxelles) samedi 17 novembre 2018 14h Le veilleur Iselp (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 13h Ashcan Cinematek (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 15h Au temps où les arabes dansaient Cinematek (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 11h Le voyageur Iselp (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 11h Orgesticulanismus Iselp (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 11h #1 Iselp (Bruxelles) dimanche 18 novembre 2018 18h30 Kev La Boule d'Or (Saint-Gilles) lundi 19 novembre 2018 19h Un amour rêvé Cinéma Vendôme (Ixelles) lundi 19 novembre 2018 20h Oltremare Cinéma Aventure mercredi 21 novembre 2018 17h Autrement (avec des légumes) Babelmet Café mercredi 21 novembre 2018 19h30 Moi, raciste ? (docu radio) Babelmet Café mercredi 21 novembre 2018 19h Sous la douche, le ciel Centre culturel Le Fourquet (Berchem-Sainte-Agathe) mercredi 21 novembre 2018 19h15 Bains publics Cinéma Palace (Bruxelles) mercredi 21 novembre 2018 16h30 Champions Maison de Jeunes (Ganshoren) jeudi 22 novembre 2018 18h30 Le geste ordinaire ASBL Casi-UO (Saint-Gilles) jeudi 22 novembre 2018 19h30 Les potagistes Babelmet Café jeudi 22 novembre 2018 20h Genres pluriels Bibliothèque-Médiathèque Le Phare Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 58/67

(Uccle) jeudi 22 novembre 2018 20h Pères blancs, prêtres noirs Centre culturel La Vénerie (Watermael-Boitsfort) jeudi 22 novembre 2018 19h15 Week-end ou la qualité de vie Cinéma Palace (Bruxelles) vendredi 23 novembre 2018 20h La Bataille de l'Eau Noire Babelmet Café vendredi 23 novembre 2018 16h45 Bruxelles Sauvage Maison de Jeunes de Ganshoren vendredi 23 novembre 2018 12h30 L'âge de raison, le cinéma des frères Dardenne Maison de la Francité (Bruxelles) samedi 24 novembre 2018 18h L'univers danse le Semah (docu radio) Babelmet Café dimanche 25 novembre 2018 13h Le demi coeur de Michel Berger (docu radio) Babelmet Café dimanche 25 novembre 2018 17h Le ventre de Paul (docu radio) Centre culturel Jacques Franck (Saint-Gilles) dimanche 25 novembre 2018 18h Ni juge, ni soumise Espace Senghor (Etterbeek) mardi 27 novembre 2018 19h30 Sous la douche, le ciel CoopCity (Saint-Gilles) mardi 27 novembre 2018 09h30 Le petit caillou, regards croisés sur la vieillesse et l'immigration Solidaris (Bruxelles) mercredi 28 novembre 2018 19h Sous la douche, le ciel Centre culturel Escale du Nord (Anderlecht) mercredi 28 novembre 2018 16h30 The chance Maison de Jeunes de Ganshoren jeudi 29 novembre 2018 20h La folie du chapeau Bibliothèque-Médiathèque Le Phare (Uccle) jeudi 29 novembre 2018 19h Congo Lucha Cinéma Vendôme (Ixelles) vendredi 30 novembre 2018 20h L'île Bibliothèque-Médiathèque Le Phare (Uccle) vendredi 30 novembre 2018 20h Quartier libre - La Baraque Centre culturel La villa culture (Ganshoren) Brabant wallon Date Heure Film Lieu mardi 6 novembre 20h Le passeur de la Nahanni Ciné-club (Rixensart) mercredi 7 novembre 19h30 Culture en péril, ceci n'est pas un statut Musée de la Porte (Tubize) jeudi 8 novembre 18h30 Ongles rouges PointCulture (Louvain-la-neuve) jeudi 15 novembre 20h Ni juge, ni soumise Centre culturel (Genappe) Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 59/67

vendredi 16 novembre 18h30 Belle de nuit - Grisélidis réal, autoportraits Bibliothèque (Tubize) Hainaut Date Heure Film Lieu samedi 3 novembre 15h Floureja La Prairie ASBL (Mouscron) lundi 5 novembre 14h Vies de château Collège Saint Joseph (Chimay) mardi 6 novembre 19h15 Arthur Masson, l'homme qui écrivait des livres Bibliothèque (Fleurus) mercredi 7 novembre 10h Une ferme entre chien et loup Collège Saint Joseph (Chimay) mercredi 7 novembre 17h Présent simple Bibliothèque de l'Université du travail (Charleroi) mercredi 7 novembre 20h Kev Plaza Art (Mons) jeudi 8 novembre 17h Les petits jardins Fraternités ouvrières (Mouscron) jeudi 8 novembre 20h Charleroi, le pays aux 60 montagnes Cinéma Quai 10 (Charleroi) vendredi 9 novembre 14h Une ferme entre chien et loup Collège Saint Joseph (Chimay) vendredi 9 novembre 20h Le bonheur au travail Cinéma Jean Novelty (Leuze-en-Hainaut) vendredi 9 novembre 20h Rêver sous le capitalisme Imagix (Tournai) lundi 12 novembre 10h Images d'Ostende Bibliothèque provinciale (La Louvière) lundi 12 novembre 20h Silences et éternités Collège Saint Joseph (Chimay) lundi 12 novembre 20h Mitra Cinéma Quai 10 (Charleroi) mercredi 14 novembre 19h30 Sous la douche, le ciel Picardie Laïque (Mouscron) mercredi 14 novembre 20h Mitra Cinéma Plaza Art (Mons) jeudi 15 novembre 18h30 Rien ne nous est donné Notre Maison (Tournai) jeudi 15 novembre 20h Les éternels 2 l'Aut Côté (Mouscron) jeudi 15 novembre 20h Charleroyal, le K. Szymkowicz Cinéma Quai 10 (Charleroi) vendredi 16 novembre 18h30 Rester vivants Notre Maison (Tournai) samedi 17 novembre 15h Ça n'est que justice Notre Maison (Tournai) samedi 17 novembre 20h30 Stan et Ulysse, l'esprit inventif Water Moulin (Tournai) lundi 19 novembre 20h Au bonheur des dames ? Cinéma Plaza Art (Mons) mardi 20 novembre 13h15 Stan et Ulysse, l'esprit inventif Collège Saint Joseph (Chimay) mardi 20 novembre 19h Le désordre alphabétique Bibliothèque provinciale (La Louvière) mercredi 21 novembre 18h Au temps où les arabes dansaient Cinéma Plaza Art (Mons) jeudi 22 novembre 20h A Leak in Paradise 2 l'Aut Côté (Mouscron) mardi 27 novembre 19h30 Rêver sous le capitalisme Cinéma L'Écran (Ath) Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 60/67

mercredi 28 novembre 20h Ni juge, ni soumise Foyer socio-culturel (Antoing) mercredi 28 novembre 20h Lettre à Théo Cinéma Plaza Art (Mons) jeudi 29 novembre 20h Enfants du hasard 2 l'Aut Côté (Mouscron) vendredi 30 novembre 20h Kev Imagix (Tournai) Liège Date Heure Film Lieu mardi 6 novembre 19h30 Rêver sous le capitalisme Le Malmundarium (Malmedy) jeudi 8 novembre 19h Ici la terre La Maison du Parc - Botrange (Waimes) samedi 17 novembre 15h Raoul Servais, mémoires d'un artisan Espace 7 (Liège) samedi 17 novembre 17h Au-delà des mots, le cinéma de Joachim Lafosse Espace 7 (Liège) samedi 17 novembre 20h Mitra Espace 7 (Liège) mardi 20 novembre 19h30 Amikejo Barricades ASBL (Liège) mercredi 21 novembre 19h30 Malaria business Attac (Liège) vendredi 23 novembre 12h30 Démarche Auditoir du Crié (Liège) samedi 24 novembre 10h L'or vert Centre Leonardo da Vinci (Seraing) dimanche 25 novembre 17h Au bonheur des dames ? Centre culturel (Amay) mardi 27 novembre 20h Au bonheur des dames ? Movie Mills (Malmedy) mardi 27 novembre 20h Lettre à Théo Cinéma Sauvenière (Liège) mercredi 28 novembre 12h15 Éloge de la plante Barricades ASBL (Liège) mercredi 28 novembre 19h30 Arbres Barricades ASBL (Liège) Luxembourg Date Heure Film Lieu dimanche 25 novembre 11h, 15h Maman gégé Marche-en-Famenne dimanche 25 novembre 11h, 15h, 16h30 Au fil du temps Marche-en-Famenne dimanche 25 novembre 11h, 15h, 16h30 Le goût de l'écorce Marche-en-Famenne dimanche 25 novembre 16h30 Auguste et Marie Marche-en-Famenne Namur Date Heure Film Lieu Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 61/67

vendredi 2 novembre 19h30 L'or vert Centre culturel l'Écrin (Eghezée) samedi 10 novembre 18h30 Le ministre des poubelles Centre culturel l'Écrin (Eghezée) lundi 12 novembre 20h Documentaires sur le travail Cinéma Caméo (Namur) jeudi 15 novembre 20h Rien n'est pardonné Cinéma Caméo (Namur) vendredi 16 novembre 19h Un amour rêvé Maison de la Laïcité Françoise Bovesse (Namur) samedi 17 novembre 16h Rêver sous le capitalisme PointCulture (Namur) jeudi 22 novembre 14h Stan et Ulysse, l'esprit inventif Centre culturel (Rochefort) vendredi 23 novembre 19h30 Manu Centre culturel l'Écrin (Eghezée) vendredi 30 novembre 18h30 Malaria business Centre Humanescence (Namur) Paris Date Heure Film Lieu mardi 6 novembre 19h Les Mains libres Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) mardi 13 novembre 20h Lettre à Théo Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) lundi 19 novembre 19h Dominique Rolin - L'infini chez soi Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) lundi 26 novembre 20h Ministre des poubelles Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) Retrouvez également le programme sur ​www.moisdudoc.be Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 62/67

LES RENDEZ-VOUS DOC DE LA RTBF Partenaire de l’évènement, la RTBF s’associe au Mois du Doc en proposant la projection de cinq documentaires inédits​​, du 2 au 29 novembre sur La Une et La Trois : 14-18, des enfants belges en Suisse ​​de Séverine Cornamusaz Production : JMH & FILO Films (Suisse), Domino Production (Belgique) Août 1914. L’Allemagne envahit brutalement la Belgique au mépris de sa neutralité. Albert 1er et son armée se sont retranchés sur une petite bande côtière le long de l’Yser. Quelques téméraires, dont la reine Elisabeth, se démènent pour soigner et secourir soldats et civils sous la mitraille ennemie. En Suisse romande, la population est particulièrement affectée par le sort de la Belgique. Dans un élan spontané, de nombreux civils se mobilisent et s’organisent pour venir au secours de la population belge terriblement touchée par la violence des combats et créent le Comité suisse de secours aux réfugiés belges.

Parmi ces « humanitaires » de l’époque, trois femmes se distinguent particulièrement. Elles vont s’engager corps et âme pour évacuer, tout au long de la guerre, des milliers de réfugiés, essentiellement des enfants, vers la Suisse : la Reine Elisabeth de Belgique, Mary Widmer Curtat, épouse du célèbre docteur Widmer, fondateur de la clinique de Valmont sur la Riviera vaudoise, et Miss Georgiana Fyfe une aristocrate écossaise, philanthrope, au tempérament bien trempé. Animées d’une détermination sans faille, elles vont lutter avec acharnement pour protéger des enfants, secourir des civils et essayer d’atténuer les blessures d’un conflit mondial, qui a constitué la première guerre moderne de l'humanité.

⇢ Vendredi 2 novembre | 22h25 | La Une | Retour aux sources | Inédit Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 63/67

Un héritage empoisonné ​​d’Isabelle Masson-Loodts Production : Ambiances… asbl Un héritage empoisonné part à la rencontre de personnes confrontées à la pollution de la Grande Guerre à travers différentes régions touchées par ce conflit. Les paysages nous interrogent sur nos mauvaises habitudes. Alors que l'on est aujourd'hui surpris de voir la terre de certaines régions recracher les poisons que l'on a tenté d'y engloutir il y a 100 ans, comment ne pas être interpellé par les déchets nucléaires que l'on s'apprête à enfouir à quelques kilomètres de là ?

⇢ Jeudi 18 novembre | 22h35 | La Une | Docs Shots | Inédit Charleroi, les lumières du pays noir ​​de Guy-Marc Hinant Production : CVB | 2018 J'ai toujours voulu quitter Charleroi et toujours eu envie de filmer Charleroi - y capter les révolutions du temps. Une ville que je retrouve dans l’entre-deux d'un passé enfui (enfoui?) et d'un avenir qui n’est pas encore. C'est le portrait d’une cité industrielle avec ses effondrements, ses mutations, ses paysages et sa langue. Un film où se côtoient René Magritte, un campement de SDF, les acteurs d'un renouveau, l’inventeur du Big Bang, les Zèbres, le socialisme, les sidérations vécues dans l’enfance... Un va-et-vient à travers différents espaces-temps d'où émergent, à contre-jour, les lumières du Pays noir.

⇢ Lundi 12 novembre | 21h05 | La Trois | Inédit Mitra ​​de Jorge Léon Production : Thank you & Good night Productions | 2018 | 82 min. Hiver 2012. Internée contre son gré dans un hôpital psychiatrique à Téhéran, Mitra Kadivar, psychanalyste iranienne, entame une correspondance par courriel avec Jacques-Alain Miller, fondateur de l'Association Mondiale de Psychanalyse. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 64/67

Été 2017. Une équipe artistique s'inspire de ces échanges pour créer un opéra en s'imprégnant de la réalité d'un hôpital psychiatrique. ⇢ Lundi 26 novembre | 21h05 | La Trois | Inédit Le souffle volé ​​de Daniel Lambo Production : Storyhouse Après la mort de son père et de nombreuses autres personnes dans son village en Flandre, le réalisateur Daniel Lambo entame une quête passionnante pour découvrir la vérité sur la dangereuse industrie de l’amiante. Ses recherches l’emmènent dans la plus grande décharge à ciel ouvert d’amiante en Inde et révèlent une industrie sans compassion, qui met en danger, aujourd’hui encore et sur toute la planète, les vies des travailleurs et des consommateurs. Un film passionnant sur le combat d’êtres humains face à une industrie qui grandit encore. ⇢ Jeudi 29 novembre | 22h05 | La Une | Docs Shot | Inédit Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 65/67

INFORMATIONS PRATIQUES Liens La programmation du Mois du Doc est disponible sur le site​ ​www.moisdudoc.be Retrouvez également le Mois du Doc sur les réseaux sociaux : #MoisduDocBE https://www.facebook.com/moisdudoc.be/ ​https://twitter.com/MoisduDoc_be https://www.instagram.com/moisdudoc/ Documents à télécharger Le ​flyer​​, l’​affiche​​, le ​dossier de presse​​, la ​bande-annonce​​ et l’​affiche-programme ​​sont disponibles sur le site du Mois du Doc : https://www.moisdudoc.be/communiquer/elements-mis-a-disposition ou sur notre dossier partagé : https://drive.google.com/open?id=1HoGd6CIYVnZVUCDnia2FCdmxAHl1W8W0 Contacts ⇢ ​Roch Tran - Coordination +32 (0)2 413 28 67 - +32 (0)478 71 61 02 -​ ​roch.tran@cfwb.be ⇢ ​Marie-Hélène Massin - Organisation & contenus programmes +32 (0)2 413 22 38 -​ ​marie-helene.massin@cfwb.be ⇢ ​Laura Nanchino - Communication +32 (0)2 213 59 09 - ​laura.nanchino@cfwb.be ⇢ ​Xavier D’hont - Communication +32 (0)2 413 23 67 - ​xavier.dhont@cfwb.be ⇢ ​Thierry Vandersanden - Directeur du service de la promotion et de la diffusion cinéma +32 (0)2 413 22 44 - ​thierry.vandersanden@cfwb.be Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 66/67

LES PARTENAIRES DU MOIS DU DOC Le Mois du Doc est une initiative du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dossier de presse | Mois du Doc | 1re édition | du 1er au 30 novembre 2018 67/67

Vous pouvez aussi lire