Fondation romande pour la recherche sur le diabete

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 4 NOVEMBRE 2013, 11H Fondation romande pour la recherche sur le diabete

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

présentation ↗ Linn de Rham, directrice de la Fondation ↗ Prof Jacques Philippe, président et médecin-chef du service d’endocrinologie, de diabétologie, d’hypertension et de nutrition aux HUG ↗ Léonard Vernet, vice-président INTRODUCTION FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 2

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

. Introduction page 2 . Présentation de la Fondation romande pour la recherche sur le diabète page 4 Ι 5 .

Le diabète page 6 Ι 12 ↗ Qu’est ce que le diabète? ↗ Les contraintes de la maladie ↗ Conséquences en cas de mauvaise gestion ↗ Evolution de la pandémie ↗ La situation dans le canton de Genève ↗ Les causes de l’augmentation . Journée romande du diabète page 13 Ι 16 . La recherche page 17 . Prix 2013 de la Fondation page 18 Ι 20 TABLE DES MATIERES

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

Dès sa constitution en 1991, la Fondation s’est donnée 2 buts: Soutenir la recherche: à travers son “Prix de la Fondation”, la Fondation Romande pour la Recherche sur le Diabète verse chaque année entre 150’000 francs et 200’000 francs à un ou plusieurs projets de recherche basés à Genève (HUG) et Lausanne (EPFL, CHUV). Assurer l’information: la Fondation organise, chaque année, depuis 1996 la “Journée Romande du Diabète”. Cette journée d’information est organisée autour de conférences et de rencontres avec le public.

Depuis 2012, la Fondation organise des événements récréatifs en parallèle de la Journée d’information pour asseoir sa notoriété et lever plus de fonds pour la recherche.

Il y a un réel désir de ses membres de la voir grandir et devenir un donateur encore plus important pour les centres de compétence et de recherche de notre région. LA FONDATION FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 4 1 Ι 2 Ι

Fondation romande pour la recherche sur le diabete

Comité de Fondation M. le Professeur Jacques PHILIPPE (Président) M. Jean-Philippe DE TOLEDO M. Robert HENSLER M. Roger HUGUENIN M. Michel ROSSETTI M. Léonard VERNET (Vice-Président) M. Guy WALDVOGEL M. le Docteur Thomas WYSS La Fondation a récemment nommé une directrice, Linn DE RHAM, pour assurer la permanence des activités de la Fondation. ORGANISATION FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 5

Qu’est-ce que le diabète? Définition de l’OMS: “Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le pancréas ne produit plus ou pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit.

L’insuline est une hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang.” Qui est atteint? N’importe qui peut développer le diabète au courant de sa vie, même au plus jeune âge. Le risque augmente avec le surpoids et l’âge.

Il existe 2 grands types de diabète: Diabète type I ou l’insulino-dépendant: la survie du patient dépend de l’injection fréquente d’insuline; le pancréas ne produit plus ou pas assez d’insuline. Diabète type II ou l’insulino-indépendant (90% des cas): lorsque l’organisme devient résistant à l’insuline et ne réagit plus à son effet. Il est souvent lié à un surpoids et à la sédentarité.

LE DIABETE FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 6 . . .

Silencieux et discret, le diabète est une maladie qui peut longtemps passer inaperçue.

Ainsi, cinq ou dix ans peuvent s’écouler entre son apparition et son diagnostic, qui peut être fait à l’occasion d’une complication. La moitié des diabétiques ignorent qu’ils le sont! Les traitements actuellement disponibles permettent à la majorité des diabétiques de mener une vie plus ou moins normale, du moins en apparence.

Mais c’est au prix d’une surveillance constante du taux de sucre dans le sang (mesure de la glycémie) et d’une alimentation surveillée. Le moindre voyage, par exemple, entraîne une planification minutieuse de l’alimentation et la boisson. On peut vivre avec le diabète mais MAL! LE DIABETE (suite) FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 7

La grande contrainte d’un diabétique est de se soumettre à son auto-contrôle, à savoir: de mesurer sa glycémie, et d’anticiper ses activités de la journée pour pouvoir bien doser son insuline.

Si le diabète n’est pas soigné, il peut entraîner au cours du temps des lésions multiples sur les or- ganes tels que le coeur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins, les nerfs et les pieds. . 50% des diabétiques meurent d’une maladie cardio-vasculaire.  . Le diabète figure parmi les principales causes d’insuffisance rénale. . Le risque général de décès chez les diabétiques est au minimum 2 fois plus important que chez leurs pairs qui n’ont pas de diabète.

. Il a de plus un coût économique: l’OMS estime que 4 à 5% des dépenses de santé lui sont imputables. Quant au patient diabétique, ses dépenses de santé sont actuellement jusqu’à 5 fois supérieures à la moyenne! Et comme il n’existe pas de cure à ce jour, une fois qu’on est diabétique, on l’est à vie! CONSEQUENCES FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 8

Evolution du nombre de diabétiques dans le monde L’OMS parle d’épidémie: on estimait à 30 millions le nombre de diabétiques dans le monde en 1985; en 2000, ce chiffre atteignait 177 millions et on s’attend à en compter 300 millions en 2025.

Les pays les plus touchés sont la Chine, l’Inde, les USA, la Russie et le Brésil. En 2010, on estimait que 3,4 millions de personnes étaient décédées des conséquences d’une glycémie élevée à jeûn.

Plus de 80% des décès par diabète se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. FACTS & FIGURES FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 9 . . .

LA SITUATION EN EUROPE ET EN SUISSE Environ 6,6% de la population suisse est diabétique; Par comparaison: Allemagne: 8,9% Espagne: 8,1% France: 6,4% Angleterre: 6,1% Italie: 4,8% Etats-Unis: 8,3% La progression est inquiétante, tout particulièrement chez les jeunes. En effet, entre 2004 et 2007, alors que le nombre de personnes traitées pour un diabète de type-2 a pratiquement doublé, on constate une augmentation de 129% des cas de diabète chez les 25-34 ans; FACTS & FIGURES FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a.

10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 10 .

.

La dernière Etude BUS Santé de l’unité d’épidémiologie populationnelle des HUG, réalisée entre 1999 et 2009 a permis de mettre en évidence les points suivants concernant le diabète de type 2, qui touche 6,1% de la population âgée de 35 à 74 ans, dans le canton de Genève: . les hommes (7,7%) sont presque 2 fois plus touchés que les femmes (4,5%); . le diabète augmente avec le poids; 1 obèse sur 5 est touché; c’est 6 fois plus que chez les personnes de poids normal; . le diabète augmente avec l’âge; les plus de 65 ans (12,4%) sont deux fois plus touchés que la moyenne (2,9% des 35 à 50 ans; 7,9% entre 50 et 65 ans); .

à noter, le diabète diminue avec l’activité physique (4,5% chez les actifs; 7,1% chez les sédentaires).

La moitié des personnes touchées l’ignore! LA SITUATION I GENÈVE FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 11

Il faut tout d’abord retenir que les causes ne sont pas les mêmes pour le type-1 et le type-2. . A part une pré-disposition génétique pour le type-1, on ne connaît pas les causes de cette explosion de cas. . La génétique influe un peu dans l’apparition du diabète de type-2, mais c’est essentiellement le mode de vie qui compte, à savoir une alimentation grasse et le manque d’activité physique.

Principales causes (type-2): . L’obésité est l’un des facteurs majeurs dans l’apparition du diabète: les personnes en surpoids ont 5x plus de risques d’être diabétiques que celles de corpulence normale. Chez les obèses, le risque est multiplié par 10. . Le vieillissement: le corps a tendance à sécréter moins d’insuline au fil du temps. . La croissance naturelle de la population.

. Un meilleur dépistage. CAUSES DE L’AUGMENTATION FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 12

↗ La Journée d’information, appelée Journée romande du diabète, organisée depuis 1996, gratuite pour le public, permet l’interface entre les professionnels de la santé et les diabétiques; c’est également à cette occasion que le Prix de la Fondation est décerné à un ou plusieurs lauréats; ↗ Elle est constituée d’une part, de conférences données par des médecins et des chercheurs et d’autre part, des stands des grands groupes pharmaceutiques (Roche, Novo Nordisk, Novartis, Johnson & Johnson, Eli Lilly, etc.) sur lesquels les visiteurs peuvent s’informer sur les derniers produits et médicaments et apprendre à mieux s’auto-gérer; LA JOURNEE ROMANDE DU DIABETE conférences stand - échange d’informations FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a.

10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 13

La 18ème Journée d’information romande sur le diabète se tiendra le samedi 16 novembre à Palexpo, à Genève, de 8h30 à 15h . Cet événement sera l’occasion, pour les personnes concernées directement ou indirectement par le diabète, d’aller à la rencontre des professionnels de la santé et d’en savoir plus sur les avancées de la recherche et la prévention de la maladie. Cette journée gratuite et ouverte au public permettra rencontres et échanges entre les patients, leurs proches et les professionnels de la santé. Pour mémoire, près de 900 personnes ont assisté à l’édition 2012.

JOURNEE ROMANDE DU DIABETE 16 novembre 2013 de 8h30 à 15h FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a.

10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 14

Il est de sensibiliser le grand public à cette épidémie par, d’une part, des conférences données par des médecins et des chercheurs, et, d’autre part, par des rencontres avec des associations, des groupes pharmaceutiques, des nutritionnistes, auprès desquels les visiteurs peuvent s’informer sur les derniers produits et médicaments et apprendre à mieux s’autogérer. Au programme de l’édition 2013, entre autres: . Le pancréas artificiel: où en est-on? Dr Gastaldi; . Quelle est l’importance de notre horloge journalière dans le diabète. Dr Dibner . La maîtrise des hydrates de carbone: un sacré problème! Dr Wyss… Le programme complet est disponible sur www.fondationromande-diabete.ch OBJECTIF DE LA JOURNÉE FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a.

10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 15

. En 2012, la Journée romande du diabète a attiré plus de 900 personnes; . Depuis 2012, nous avons introduit une partie “récréative”, payante, qui débute après la partie “conférences”, avec concert et animations pour attirer un public non averti et pour nous permettre d’agrandir la notoriété de la Fondation. Nous avons ainsi fait venir le double de personnes à la Journée romande du diabète 2012 et par voie de conséquence, levé plus de fonds pour la recherche.

. Cette année, nous organisons une soirée de “fundraising” pour un public d’environ 400 personnes, d’âge moyen 35-45 ans. Le but de la soirée est de lever environ 50’000 francs, par la vente des billets d’entrée et des billets de tombola, pour nous permettre de financer, cette année, un projet de recherche supplémentaire.

JOURNEE ROMANDE DU DIABETE C o n c e r t , g o û t e r e t a n i m a t i o n s l o r s d e l a p a r t i e “ r é c r é a t i v e ” l e 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 2

2 grandes avancées ont marqué le traitement du diabète: ↗ La découverte de l’insuline en 1922 par Frédéric G. Bantig et Charles Herbert Best; ↗ La fabrication d’insuline humaine dans les années 1980 (auparavant elle était fabriquée à partir de pancréas de porc): tout d’abord en modifiant le seul acide aminé de l’insuline de porc qui le distingue de l’insuline humaine, et puis la fabrication d’insuline humaine issue du génie génétique; Par la suite, l’arrivée de l’insuline rapide et de l’insuline lente qui permet aux diabétiques de réagir de façon presque instantanée à leurs activités/alimentation a également grandement contribué à améliorer leur vie quotidienne.

Aujourd’hui plusieurs créneaux sont plus particulièrement explorés par la recherche: les causes du diabète de type 1 et de type 2, les greffes d’îlots de Langerhans (qui contiennent les cellules beta productrices d’insuline), les autres voies d’administration de l’insuline et le pancréas artificiel. LA RECHERCHE SUR LE DIABÈTE FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 17

Les lauréats 2013 du Prix de la Fondation romande pour la recherche sur le diabète sont :  . Elena Katsyuba (EPFL) . Charna Dibner (HUG) . Michelangelo Foti (Faculté de médecine, Genève) Ils se partageront une enveloppe de 260,000 francs. Cette somme est destinée à soutenir des projets évalués par des médecins de références en France, les Dr Christophe Magnan à Paris et Dr Hubert Vidal à Lyon, et distingués membres du comité de la Fondation.

PRIX 2013 FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p.

18

Dans le détail, le projet d’Elena Katsyuba vise à évaluer le processus de fabrication d’énergie à travers le foie et les cellules musculaires. Le but final étant l’évaluation des répercussions de l’alimentation en lien avec la diététique sur la production d’énergie. Ce projet concerne essentiellement le diabète de type 2. La recherche de Charna Dibner est focalisée sur la compréhension de l’influence des gènes sur le cycle métabolique du jour et de la nuit, dirigé essentiellement par l’hypothalamus (une petite région située au cœur du cerveau) et ses influences sur le métabolisme à travers les modifications de production d’insuline (hormone qui a un rôle majeur dans la régulation des substrats énergétiques) et de glucagon (une hormone qui provoque une augmentation du glucose dans le sang) par le pancréas en période diurne et nocturne.

Le travail de Michelangelo Foti porte sur la résistance à l’action de l’insuline en lien avec le micro RNA, sorte de gènes, qui ont également une incidence sur le métabolisme du glucose, mais en dehors de la production de protéine. Un aspect particulièrement intéressant de cette recherche est qu’elle s’attache à comprendre le lien entre la prise de poids et la résistance à l’action de l’insuline chez les diabétiques de type 2. BUTS DES PROJETS PRIMÉS FONDATION ROMANDE POUR LA RECHERCHE SUR LE DIABETE p.a. 10 Ch. Malombré Ι 1206 Genève Ι Suisse Ι www.fondationromande-diabete.ch Ι p. 19

EXEMPLES DE PROJETS SOUTENUS Année Projets Montant (CHF) 2012 1) Mesure de l’évolution de la quantité de cellules dans les îlots de Langerhans au moyen de système d’imagerie médicale; 140’000 2) Etude sur la proportion de cellules beta produisant l’insuline par rapport aux cellules alpha produisant le glucagon présentes dans les îlots de Langerhans. 2011 1) Traitement de l’insulino-résistance par l’ocytocine et son incidence sur l’obésité; 200’000 2) Effets de l’hyper- et de l’hypoglycémie sur la rétine; 3) Etude des mécanismes qui font que le diabète est plus fréquent avec l’âge. 2010 1) Rôle du rythme nycthémal sur la production d’insuline; 135’000 2) Relation entre le tissu adipeux et le foie; 3) Amélioration de la prise en charge des patients diabétiques type I transplantés par des cellules à insuline.

2009 Identification de nouveaux déterminants de la fonction des mitochondries par une approche génétique 50’000 3) Etude des connexines, des protéines capables de relier les cellules à insuline entre elles pour pouvoir communiquer. 2007 Etude sur les mécanismes de contre-régulation lors d’hypoglycémie induite par l’insuline 100’000 2006 Rôle précis des cils dans la formation des cellules à insuline 100’000 p. 20

www.fondationromande-diabete.ch Un grand merci pour votre attention!

Vous pouvez aussi lire