Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

DOSSIER DE PRESSE JANVIER JUIN 2020

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

2 DOCUMENTATION ET IMAGES EN HAUTE RÉSOLUTION À télécharger sur vidy.ch (page du spectacle, onglet «Presse et pros») CONTACT PRESSE, INTERVIEWS, VOYAGES DE PRESSE Astrid Lavanderos Directrice des publics et de la communication a.lavanderos@vidy.ch/+41 (0)21 619 45 21/74 Pauline Amez-Droz Assistante à la communication p.amez-droz@vidy.ch/+41 (0)21 619 45 21 SERVICE DE PRESSE FRANCE Rémi Fort remi@myra.fr Yannick Dufour yannick@myra.fr +33 (0)1 40 33 19 13 DÉCOUVREZ, SUIVEZ #LAVIEAVIDY ET PARTAGEZ VOS COUPS DE CŒUR: A VOS AGENDAS Conférence de presse de PROGRAMME COMMUN Mardi 4 février à 11h à l’Arsenic Conférence de presse 1ère partie de saison 20/21 Lundi 18 mai à 11h à Théâtre Vidy-Lausanne #vidy1920 #vidyproduction #vidyontour

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 PRÉSENTATION DE LA DEUXIÈME PARTIE DE SAISON 19/20 DU THÉÂTRE VIDY-LAUSANNE La deuxième partie de saison 19/20 du Théâtre Vidy-Lausanne se compose de 25 propositions parmi lesquelles 14 spectacles signés par des artistes de Suisse romande et alémanique, et 13 créations dont 7 naîtront sur les scènes de Vidy. La photographie de Daphné Bengoa choisie pour illustrer ce programme, un jeune garçon marchant aujourd’hui dans une cité construite par le Français Fernand Pouillon dans les années cinquante à Alger, et arborant un T-shirt Spiderman, évoque le dialogue entre passé, présent et futur comme la plasticité de la construction des identités aujourd’hui, questions qui se retrouvent dans plusieurs spectacles de cette seconde partie de saison.

Ainsi des enjeux propres à notre époque se retrouvent dans les spectacles, notamment le renouveau du dialogue entre les arts – théâtre, danse, littérature, cinéma, arts visuels – et entre les générations, entretransmissionetcritique:NicolasStemann,nouveaudirecteurduSchauspielhaus deZürich, met en scène Meursault contre-enquête, le roman de l’auteur algérien Kamel Daoud qui se confronte à L’Étranger de Camus. Daria Deflorian et Antonio Tagliarini s’inspirent du film Le Désert Rouge d’Antonioni pour mettre en scène trois générations de femmes. Nicolas Bouchaud interprète le roman Maîtres Anciens de Thomas Bernhard et Émilie Charriot crée Outrage au public, la première pièce d’un autre dramaturge autrichien, récent Prix Nobel, Peter Handke.

Le cinéaste Alain Cavalier converse avec le metteur en scène Mohamed El Khatib de 40 ans son cadet et Pascal Greggory fait entendre les écrits du metteur en scène Patrice Chéreau. Cette relation intergénérationnelle passe parfois par des autobiographies plus ou moins fictionnelles: Stanislas Nordey joue le texte qu’Édouard Louis a écrit sur son père ouvrier ou Marielle Pinsard crée un vaudeville écolo-connecté sur sa génération bourgeoise-bohème. Ou des formes inédites de biographies: Anne Bisang mêle la vie de Patricia Highsmith à la fiction de son dernier roman pour évoquer le Zürich de la communauté gay des années 90; Christophe Honoré revient avec ses Idoles de la même époque emportés par le Sida; le GDRA fait le portrait d’une jeune femme d’Amazonie, entre tradition familiale séculaire et mondialisation – une création qui rejoint les questionnements écologiques et sociaux qui animent le cycle des rencontres Imaginaires des futurs possibles inventé avec le philosophe Dominique Bourg, et ceux de la comédie de Frédéric Ferrer sur les « limites » de notre monde.

Plusieurs créations explorent des identités à la fois affirmées, variables et transversales par rapport aux normes sociales, politiques ou culturelles: notamment les troubles du double et de la dualité avec Alexandra Bachzetsis, les féminins multiples avec Théo Mercier et Steven Michel, les ambiguïtés du virtuel avec le vidéaste Simon Senn ou la vie écarquillée décrite Pascal Rambert et mise en scène par Denis Maillefer. Une question qui se retrouve aussi dans la performance du plasticien Augustin Rebetez avec le performeur queer Niklas Blomberg. Avec le spectacle interactif d’Alain Borek Boucle d’or 2020, ces deux nouvelles productions prolongent l’attention de Vidy pour les spectateurs adolescents.

Des stages et ateliers de théâtre, construits notamment autour des thématiques de la durabilité, sont également proposés aux jeunes et aux adolescent.e.s de Lausanne ou issu.e.s de la migration.

LasixièmeéditiondufestivalinternationaldesartsdelascènedeLausanne,Programme Commun,du25 marsau5avril2020,composéencomplicitéavecl’ArsenicetlesPrintempsdeSévelin,se ral’occasionpour un public régional et pour de nombreux professionnel.le.s internationaux.les de découvrir plusieurs de nos créations, notamment Société en chantier, le nouveau grand spectacle documentaire et immersif de Stefan Kaegi, installé sur la scène et dans toute la salle Apothéloz, mais aussi de voir ou revoir les spectacles d’OliviaPedroli et de Marie-Caroline Hominal et Nelisiwe Xaba déjà présentés en début de saison.

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

4 Nothing Left, la prochaine création de la chorégraphe bâloise Tabea Martin, qui poursuit sa recherche sur la mort, coproduite par le réseau Expédition Suisse qui associe Vidy à sept autres théâtres de Suisse, sera présentée en mai, dans le cadre de STEPS, le festival de danse du Pour-cent culturel Migros et la Fête de la Danse.

Au niveau international, Vidy élargit ses collaborations, en plus du programme Interreg LaBE23 avec Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon, qui permet des coproductions artistiques mais aussi des projets de recherches universitaires croisées sur le public, un nouveau programme Interreg PEPS relie Vidy aux scènes nationales d’Annecy et de Chambéry et le Théâtre Saint-Gervais Genève pour 13 coproductions artistiques et des réflexions sur la politique culturelle de ce territoire transfrontalier.

Vidy poursuit et développe également des collaborations avec de nombreux acteurs culturels de Lausanne notamment les Rencontres du 7e art de Lausanne avec la lecture de Pascal Greggory, le CEPV pour une exposition de ses étudiant.e.s en photographie à la découverte de Vidy, le Musée de l’Elysée avec un film de Daphné Bengoa relié à son exposition à Vidy Fernand Pouillon et l’Algérie, des vies et une architecture, la Cinémathèque avec Alain Cavalier, l’EPFL qui organise un colloque sur le « chez-soi » résonnant avec des créations de Vidy, l’UNIL et la Fondation Zoein avec le cycle Imaginaire des futurs possibles et des conférences d’universitaires à Vidy, la Bibliothèque Cantonale et Universitaire avec une rencontre au Palais de Rumine avec l’écrivain Kamel Daoud le 21 mars.

Parallèlement,Vidypoursuitsonengagementaulongcoursenfaveurdel’intégrationàt raversdifférentes actions telles que, et pour la troisième année consécutive, un nouveau parcours culturel avec La Marmite, Universiténomadede la culture avec l’Espace MoZaïk et l’association Appartenances, ainsi que le travail de réseau avec des enseignant.e.s, des éducateurs.rices des foyers de jeunes en difficultés ou encore avec des réfugié.e.s en partenariat avec l’EVAM et différents partenaires œuvrant pour l’insertion.

Pour encourager la circulation des publics autour de l’Arc lémanique, Vidy poursuit ses collaborations aveclesinstitutionsculturellesdeGenèveetAnnecyenproposantplusieursspectacle sàsesabonné.e.s, et des navettes gratuites permettent régulièrement aux spectateurs.rices de rentrer à Genève après un spectacle à Vidy.

Dans le même temps, une dizaine de productions de Vidy sont en tournée: des créations de la saison passée comme Retour à Reims de Thomas Ostermeier, Phèdre ! de François Gremaud (qui sera repris le 17 décembre à Vidy) ou Les Idoles de Christophe Honoré, mais aussi les nouvelles productions comme Bajazet de Frank Castorf ou Le Concours Européen de la chanson philosophique de Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre qui commencent leur tour d’Europe. Théâtre Vidy-Lausanne, le 25 novembre 2019

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne
  • 5 SOMMAIRE CALENDRIER
  • P.6 MARIELLEPINSARD
  • P.8 Je vous ai préparé un petit biotruc au four ou Mais où est donc passé Jean-Michel? AUGUSTINREBETEZ
  • P.10 Voodoo Sandwich LEGDRA/CHRISTOPHE RULHES/JULIEN CASSIER P.12 Selve – Itu jekët Sylvana DARIADEFLORIAN/ANTONIO TAGLIARINI P.16 Quasi niente ANNEBISANG/PATRICIAHIGHSMITH P.18 Small g – Une idylle d’été STANISLASNORDEY/ÉDOUARDLOUIS P.20 Qui a tué mon père NICOLASBOUCHAUD/ÉRICDIDRY/THOMASBERNHARD P.22 Maîtres anciens PASCALGREGGORY/PATRICECHÉREAU P.25 Ceux qui m’aiment... DAPHNÉBENGOA
  • P.27 Fernand Pouillon et l'Algérie Des vies et une architecture ÉMILIECHARRIOT/PETERHANDKLE P.30 Outrage au public STÉPHANEKAEGI/RIMINIPROTOKOLL P.32 Société en chantier NICOLASSTEMANN/KAMELDAOUD P.36 Contre-enquêtes SIMONSENN
  • P.38 Be Arielle F ALEXANDRABACHZETSIS
  • P.40 Chasing a Ghost HOMINAL/XABA
  • P.42 HOMINAL/XABA THÉOMERCIER/STEVENMICHEL P.44 BIG SISTERS OLIVIAPERDROLI
  • P.46 Les Volontés FRÉDÉRICFERRER/VERTICALDÉTOUR P.48 Borderline(s) Investigation #1 MOHAMEDELKHATIB/ALAINCAVALIER P.50 Conversation entre Mohamed El Khatib et Alain Cavalier ALAINBOREK
  • P.52 Boucle d’or 2020 DENISMAILLEFER/PASCALERAMBERT P.54 Perdre son sac TABEAMARTIN
  • P.56 Nothing left CHRISTOPHEHONORÉ
  • P.58 Les Idoles LAMANUFACTUREETLESTEINTURERIESÀVIDY P.61 DOMINIQUEBOURG
  • P.62 Imaginaires des futurs possibles
Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

6 66 DÉCEMBRE 25.11 – 18.01 expo AUGUSTIN REBETEZ Cinéma Panico Lun. 2.12 19h30 Imaginaires des futurs possibles 2/4 D. Bourg Débat Mar. 3.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank Mer. 4.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 RAU Orestes in Mosul Jeu. 5.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 RAU Orestes in Mosul Intro Ven. 6.12 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 RAU Orestes in Mosul Rencontre Sam.

7.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 17h00 RAU Orestes in Mosul 18h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank Mar. 10.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank Mer. 11.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 QUESNE Crash Park Jeu. 12.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 18h00 Cours public E.Vautrin 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 QUESNE Crash Park Rencontre Ven. 13.12 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 QUESNE Crash Park Sam.

14.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 17h00 QUESNE Crash Park 18h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank Mar. 17.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank 20h00 GREMAUD/RACINE Phèdre!

Mer 18.12 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank Jeu. 19.12 14h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank S 19h00 PASQUIER/ROSSIER Le Journal d’Anne Frank JANVIER Mer. 8.01 20h00 DAROLES Vita Nova (Salles de spectacles Renens) Ven. 10.01 20h00 DAROLES Vita Nova (Salles de spectacles Renens) 20h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes 20h30 RAMBERT Architecture (Bonlieu Annecy) Sam. 11.01 18h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes 19h00 DAROLES Vita Nova (Salles de spectacles Renens) Dim. 12.01 16h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes Mar. 14.01 10h15 MOGLIA L’Oiseau-Lignes S 19h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes Rencontre Mer. 15.01 19h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes 19h30 FORESTIER/MEHDAOUI Volia Panic 20h00 La Marmite/Débat avec Thierry Paquot Jeu.

16.01 18h00 Cours public E.Vautrin 19h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes 19h30 FORESTIER/MEHDAOUI Volia Panic Ven. 17.01 18h30 RYCHNER Lecture, rencontre, signature 19h30 FORESTIER/MEHDAOUI Volia Panic 20h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes Sam. 18.01 17h00 MOGLIA L’Oiseau-Lignes 19h30 FORESTIER/MEHDAOUI Volia Panic 23.01 - 1.03 expo CEPV Indiscrétions Jeu. 23.01 18h00 Vernissage expo CEPV Indiscrétions 19h30 PINSARD Je vous ai préparé... Ven. 24.01 19h30 PINSARD Je vous ai préparé... Sam. 25.01 19h30 PINSARD Je vous ai préparé... Mar. 28.01 19h30 PINSARD Je vous ai préparé... Rencontre Mer. 29.01 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 19h30 PINSARD Je vous ai préparé...

Jeu. 30.01 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich Rencontre 19h30 PINSARD Je vous ai préparé... Ven. 31.01 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 20h30 PINSARD Je vous ai préparé... FÉVRIER Sam. 01.02 15h30 REBETEZ Voodoo Sandwich 17h00 PINSARD Je vous ai préparé... Lun. 3.02 19h30 Imaginaires des futurs possibles 3/4 D. Bourg Débat Mar. 4.02 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich Mer. 5.02 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 19h30 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve 20h00 DEFLORIAN/TAGLIARINI Quasi niente Intro Jeu. 6.02 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 19h30 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve Rencontre 20h00 DEFLORIAN/TAGLIARINI Quasi niente Ven.

7.02 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 19h30 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve 20h00 DEFLORIAN/TAGLIARINI Quasi niente Rencontre Sam. 8.02 15h30 REBETEZ Voodoo Sandwich 17h00 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve 19h30 DEFLORIAN/TAGLIARINI Quasi niente 20h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 21h30 Concert de Wow Lun. 10.02 19h30 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve Mar. 11.02 19h00 BISANG/HIGHSMITH Small g 19h30 Le GdRA/RULHES/CASSIER Selve Mer. 12.02 20h00 BISANG/HIGHSMITH Small g Intro Jeu. 13.02 19h00 BISANG/HIGHSMITH Small g Rencontre Ven. 14.02 20h00 BISANG/HIGHSMITH Small g Lun. 24.02 19h00 NORDEY/LOUIS Qui a tué mon père Mar.

25.02 19h00 NORDEY/LOUIS Qui a tué mon père Rencontre 19h30 BOUCHAUD/DIDRY/BERNHARD Maîtres anciens Mer. 26.02 19h30 BOUCHAUD/DIDRY/BERNHARD Maîtres anciens 20h00 NORDEY/LOUIS Qui a tué mon père Intro Jeu. 27.02 19h00 NORDEY/LOUIS Qui a tué mon père 19h30 BOUCHAUD/DIDRY/BERNHARD Maîtres... Rencontre 20h00 La Marmite/Débat avec Noémi Vanessa Michel Ven. 28.02 19h30 BOUCHAUD/DIDRY/BERNHARD Maîtres anciens Sam. 29.02 17h00 BOUCHAUD/DIDRY/BERNHARD Maîtres anciens 19h00 GREGGORY/CHÉREAU Ceux qui m’aiment... 20h30 MARTIN-SALVAN/FOCH Jacqueline (Forum Meyrin) MARS Dim. 1.03 * Lac 2020 10.03 - 16.05 expo DAPHNÉ BENGOA Fernand Pouillon et l'Algérie Mar.

10.03 19h30 Vernissage expo DAPHNÉ BENGOA + lecture Jeu. 12.03 18h30 BENGOA Diar-es-Saada (Musée de l'Élysée) Mar. 17.03 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public Mer. 18.03 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne
  • 7 7 67 Jeu. 19.03 19h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public Rencontre Ven. 20.03 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public 20h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier Sam. 21.03 17h00 Rencontre avec Kamel Daoud (Palais de Rumine) Mar. 24.03 19h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public Mer. 25.03 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public 19h45 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes 20h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société ... Rencontre Jeu. 26.03 19h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 19h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public 20h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Ven. 27.03 17h00 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public 19h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 20h30 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 21h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Sam. 28.03 14h30 + 22h00 REBETEZ Voodoo Sandwich 16h00 + 20h00 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public 18h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes 20h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public * Fête d’ouverture Programme Commun Dim. 29.03 14h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes 14h30 REBETEZ Voodoo Sandwich 16h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 16h30 CHARRIOT/HANDKE Outrage au public Mar. 31.03 19h00 BACHZETSIS Chasing a Ghost 21h00 HOMINAL/XABA Hominal/Xaba AVRIL Mer. 01.04 19h00 BACHZETSIS Chasing a Ghost 19h00 SENN Be Arielle F 20h30 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 21h00 HOMINAL/XABA Hominal/Xaba Jeu. 02.04 19h00 SENN Be Arielle F 20h30 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier Ven. 03.04 17h30 SENN Be Arielle F 19h00 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 21h30 MERCIER/MICHEL BIG SISTERS Sam. 04.04 14h30 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 17h00 + 21h00 PEDROLI Les Volontés 17h30 + 21h00 SENN Be Arielle F 19h00 MERCIER/MICHEL BIG SISTERS Dim. 05.04 14h30 KAEGI/RIMINI PROTOKOLL Société en chantier 17h00 MERCIER/MICHEL BIG SISTERS 19h00 PEDROLI Les Volontés 19h00 SENN Be Arielle F Lun. 27.04 19h30 Imaginaires des futurs possibles 4/4 Débat Mer. 29.04 20h00 FERRER Borderline(s) Investigations Jeu. 30.04 19h00 FERRER Borderline(s) Investigations Rencontre MAI Ven. 1.05 19h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes 20h00 FERRER Borderline(s) Investigations Sam. 2.05 17h00/18h00 BENGOA Diar-es-Saada 19h30 THIERRÉE CHAPLIN Bells and... (Théâtre de Carouge) 19h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Lun. 4.05 19h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Mar. 5.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S 19h00 BOREK Boucle d’or 2020 19h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Rencontre Mer. 6.05 18h00 BOREK Boucle d’or 2020 20h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Intro * Films et rencontre Alain Cavalier (Cinémathèque suisse) Jeu. 7.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S 19h00 BOREK Boucle d’or 2020 19h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes 20h00 EL KHATIB/CAVALIER Conversation Ven. 8.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S 19h00 EL KHATIB/CAVALIER Conversation 19h30 BOREK Boucle d’or 2020 20h30 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Sam. 9.05 14h30/16h30/19h00 BENGOA Diar-es-Saada 15h00 BOREK Boucle d’or 2020 17h00 STEMANN/DAOUD Contre-enquêtes Mar 12.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S Mer. 13.05 18h00 BOREK Boucle d’or 2020 19h30 MAILLEFER/RAMBERT Perdre son sac Jeu. 14.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S 19h00 BOREK Boucle d’or 2020 19h30 MAILLEFER/RAMBERT Perdre son sac Rencontre Ven. 15.05 14h15 BOREK Boucle d’or 2020 S 19h00 BOREK Boucle d’or 2020 19h30 MAILLEFER/RAMBERT Perdre son sac 20h00 MARTIN Nothing left Sam. 16.05 14h30 BOREK Boucle d’or 2020 17h00/18h00 BENGOA Diar-es-Saada 18h00 MARTIN Nothing left 19h30 BOREK Boucle d’or 2020 20h00 MAILLEFER/RAMBERT Perdre son sac Lun. 18.05 19h30 Présentation de la 1er partie de saison 20/21 Lun. 25.05 19h00 HONORÉ Les Idoles Mar. 26.05 19h00 HONORÉ Les Idoles 19h30 LES TEINTURERIES/DUBOIS/RACINE Phèdre Mer. 27.05 19h30 LES TEINTURERIES/DUBOIS/RACINE Phèdre 20h00 HONORÉ Les Idoles Intro Jeu. 28.05 19h00 HONORÉ Les Idoles Rencontre 19h30 LES TEINTURERIES/DUBOIS/RACINE Phèdre Ven. 29.05 19h30 LES TEINTURERIES/DUBOIS/RACINE Phèdre 20h00 HONORÉ Les Idoles JUIN Mer. 3.06 20h30 BÖSCH/CHÂTELAIN/ČOLIÇ (Théâtre Saint-Gervais) Sam. 6.06 * T Th hé éâ ât tr re e d de es s f fu ut tu ur rs s p po os ss si ib bl le es s Mer. 10.06 19h30 LA MANUFACTURE/MONNIER/SANCHIS A Dance Climax Jeu. 11.06 19h30 LA MANUFACTURE/MONNIER/SANCHIS A Dance Climax 67 LÉGENDE NAVETTES GRATUITES (p. 65) Navette retour vers Genève Navettes aller-retour depuis Vidy, réservées aux abonné·e·s VIDY+ AUTOUR DES SPECTACLES (p. 43) Entrée libre Introduction au spectacle (1h avant, sans rés.) Rencontre avec les artistes (à l’issue, sans rés.) Débat de Vidy (inscriptions en ligne ou au guichet) SAMEDIS VIDY PROGRAMME COMMUN Dates et horaires communiqués ultérieurement Jeune public/Tout public (p. 45) Scolaires (p. 47) Spect.en audiodescription (sur rés., p. 65) Salle Charles Apothéloz La Passerelle Salle René Gonzalez Pavillon La Kantina Hors les murs Hors les murs, spécial abonné
Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

8 MARIELLE PINSARD Je vous ai préparé un petit biotruc au four ou Mais où est donc passé Jean-Michel? Lausanne Le théâtre de Marielle Pinsard s’ancre dans les réalités sociales et culturelles actuelles qu’elle interroge par des transpositions artistiques et théâtrales. Elle fait ses classes de comédienne à l’École d’art dramatique de Lausanne de 1989 à 1992 puis à Berlin et Dessau. Elle joue dans de nombreuses productions avant d’écrire des textes qu’elle met elle-même en scène ou de concevoir des spectacles-events à caractère sociologique et interdisciplinaire. Son premier recueil de textes théâtraux est publié aux Éditions Campiche sous le titre Les pauvres sont tous les mêmes et autres pièces (2009).

Elle mène alors un projet d’écriture en Afrique soutenu par la Fondation Leenaards qui aboutira à En quoi faisons-nous compagnie avec le Menhir dans les landes? repris en 2014 à Vidy où elle crée On va tout dallasser Pamela! en 2016 et Rock Trading/c’est la faute aux enfants/ en 2018.

Du 23 janvier au 1er février Relâches dim. 26 et lun. 27.01 Durée estimée 1h45 Théâtre Pavillon Tarif M Code SMS JEVO VIDY+ Rencontre: mar. 28.01 Sous le contrôle d’un compteur de consommation électrique en temps réel, Yvonne retrouve ses ami·e·s aujourd’hui cinquantenaires, bobos et écolos, pendant que l’amant gilet jaune Jean-Michel moisit dans le placard: Marielle Pinsard pointe les contradictions de notre temps à travers une comédie écolo-connectée et autobiographique.

Il y a dix ans, l’autrice lausannoise écrivait et mettait en scène Nous ne tiendrons pas nos promesses, vaudeville autofictif autour de cinq ami·e·s, gentil·le·s bourgeois·esbohêmes qui lui ressemblent et qu’elle réunissait dans le salon d’Yvonne.

Ils commentaient et tentaient de chercher des solutions face aux désastres de la surconsommation dans le monde. Elle les convoque à nouveau aujourd’hui : ils ont un peu vieilli, sont toujours écolos, se tiennent (un peu) plus droits sur le canapé et tout a si peu changé. Yvonne et Jean II du Congo, son nouveau compagnon congolais homonyme de son ex-mari, ne font plus rien sans l’autorisation de leur pack basse consommation – mais que faire des conversations sans fin avec Cyril l’ingénieur, Jane et Béa, qui risquent de dépasser le forfait alloué ? Finalement Momo Challenge et la voisine, femme de l’ancien ministre Nicolas Hulot, débarquent à l’improviste et mettent en doute leur bonne foi.

Comme aux grandes heures du vaudeville, les portes claquent, les surprises s’enchaînent et les débats fusent – même si aujourd’hui les heures creuses sont comptées. Under the watchful eye of a real-time electricity meter, Yvonne reconnects with her middle-aged, boho, ecoconscious friends. Meanwhile, Jean-Michel, Yvonne’s gilet jaune lover, is gathering dust in the closet. Marielle Pinsard highlights the contradictions of our time in this ecoconnected and autobiographical comedy. Texte et mise en scène: Marielle Pinsard Assistante à la mise en scène: Capucine Lhemanne Scénographie: Khaled Khouri Création lumières: Jean-Philippe Roy Création son: Andrès Garcia Création costumes: Samantha Landragin Marion Schmid Administration: Cristina Martinoni Marie-Charlotte Winterhalter Avec: Vincent Bonillo Noémie Griess Pierre Laneyrie Criss Niangouna Catherine Salée Valerio Scamuffa Mélanie Zucconi Production: Cie Marielle Pinsard Coproduction: Théâtre Vidy-Lausanne – Théâtre SaintGervais – Bonlieu, Scène nationale Annecy Avec le soutien de: Loterie Romande – Ville de Lausanne – Canton de Vaud – SSA, Société Suisses des Auteurs – Fondation Pro Scientia et Arte Ce spectacle est soutenu par le projet PEPS dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière Interreg FranceSuisse 2014–2020.

Création à Vidy

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne

9 © Augustin Rebetez Le vaudeville et le «bobo» selon Marielle Pinsard Bien qu’il ne soit plus trop pratiqué, particulièrement en Suisse, le vaudeville est un des styles de théâtre préféré de Marielle Pinsard. Pour elle, faire du vaudeville est une manière de pouvoir explorer une société dans les règles et dont la traditionnelle suppression du 4ème mur permet au spectateur de se sentir comme «au zoo humain», d’assister à un rituel de comédie humaine.

Très inspirée notamment par la langue de l’auteur Georges Feydeau, elle décide ici de mettre sur scène cinq amis diversement hipster, bourgeois-bohème ou arty qui se sentent concernés par le dilemme «fin du mois ou fin du monde».

On a également Jean Michel, l’amant gilet jaune d’Yvonne, qui se trouve dans le placard et bien à vue: un compteur d’énergie en temps réel, qui sera un pivot global de la pièce... Car, à l’inverse du vaudeville classique, cet objet ne supporte absolument pas les imprévus et très peu les compromis qui ne manqueront pas de s’abattre sur nos cinq engagés.

Pour sa prochaine création, Marielle Pinsard s’attaque à nouveau à ce genre, qui lui permet d’exploiter le théâtre dit «de situation». Et sans jouer sur les mots, «la situation» actuelle mondiale est sujette à bien des agitations, notamment parce que notre modèle économique et social est au bout. Il faut le dire: le bobo de Marielle Pinsard est ce que le bourgeois est au vaudeville. Dans ce spectacle, elle disséquera à loisir ce personnage atteint manifestement de déni: souvent issu d’un milieu modeste duquel il a su s’élever avec les années, il lit encore volontiers «Libé» et vote toujours avec le même type de convictions à gauche.

Grand détracteur de la consommation à outrance, il est pourtant le premier à se plaindre de son salaire, à investir des friches en provinces où il fait grimper les loyers au plafond. Et oui, Yvonne et ses ami.es, (tout en claquant régulièrement la porte de son placard au nez de Jean-Michel et à ses slogans sociaux), veulent souvent être le porte-parole des plus faibles qu’ils repoussent paradoxalement toujours plus loin du centre des villes. Ils parlent, parlent, parlent en ayant l’impression d’agir, souvent en suivant une mode ou un article bien écrit. Le ressort comique vient de cet art des contrastes, dans la mise en situation des obsessions de chacun, et dans l’entremêlement des situations.

Monsieur et Madame tout le monde appréciera certainement d’être spectateur de ces bourgeois-bohèmes qui s’en prennent enfin plein la gueule. Et si le bobo conscient d’être bobo EST spectateur du bobo, il verra peut-être d’un bon cœur critique, une pièce où tout est dit en moins bien que LUI l’aurait dit!

Enfin, on peut dire que le bobo «en a dans le placard» comme une multitude d’objets design trop gourmands en énergie devenus obsolètes, malheureusement non recyclables mais ou l’espoir subsiste cependant pour les Jean-Michel qui y végètent car eux se sont éventuellement des «déchets» dérivables, compostables, voire...incinérables. . Tournée: Théâtre Saint-Gervais, Genève : 6-16.02.20

Janvier juin 2020 - Théâtre Vidy-Lausanne
  • 10 AUGUSTIN REBETEZ/NIKLAS BLOMBERG Voodoo Sandwich Mervelier (JU)/Berlin Né en 1986 dans le Jura, Augustin Rebetez a grandi dans une famille d’artistes. Diplômé en photographie au CEPV de Vevey en 2009, il a très vite mis en scène ses tirages en produisant des installations mixtes, bricolées, traversées de textes, de dessins, de sculptures, de vidéos. Il marque les esprits aux Rencontres photographiques d’Arles, en 2011, avec une exposition qui constitue une cosmogonie en soi. Au Centre culturel suisse de Paris ou encore à la Nuit des images au Musée de l’Élysée à Lausanne en 2013, à la Biennale de Sydney et au Festival Images à Vevey en 2014, puis à l’occasion de nombreuses invitations en Europe et dans le monde, il déploie son univers graphique, sonore et performatif où se croisent formes humaines, animales et mécaniques sur tous les supports disponibles. Régulièrement primé depuis 2010, notamment par le Prix suisse d’art 2019, Augustin Rebetez est exposé dans le monde entier. Il a créé à Vidy Rentrer au volcan, son premier spectacle théâtral, en 2015 puis L’Âge des ronces en 2017. Du 29 janvier au 8 février Relâches dim. 2 et lun. 3.02 Reprise du 27 au 29 mars Dès 12 ans Durée estimée 1h Théâtre/Cirque/Musique La Passerelle Tarif S Code SMS VOOD VIDY+ Rencontre: jeu. 30.01
  • Genève > Sam. 8.02 Un cabaret de l’imagination, un cirque pour transformiste solo, une cérémonie vaudoue à-faire-soi-même... One-man-show pour ados, Voodoo Sandwich du plasticien Augustin Rebetez et du contorsionniste Niklas Blomberg formule la promesse d’une vie insatiable et d’identités multiples et fluides. Sur scène, Niklas Blomberg traverse l’univers nocturne et vitaliste du plasticien Augustin Rebetez. Il est tour à tour squelette-musicien, femme-vampire, contortionniste-pantin et DJ-bonimenteur aux langages inventés, interagissant avec la salle. Des objets improbables se font prothèses, des costumes s’inventent avec des objets trouvés, des racines de gingembre percées d’électrodes créent de la musique. Dans Voodoo Sandwich, rien n’est stable: direct et drôle, le spectacle aborde frontalement l’adolescence en invitant à se défaire des identités préconstruites – et propose d’en concevoir sur le pouce des spontanées et des intuitives, des bricolées et des inventives.

Entre sketchs et magie, bruitages et rap, cet appel sauvage et théâtral à la créativité libre et à une expérience esthétique reprend tous les codes adolescents – la musique, les mondes fantastiques, les monstres transformistes, les genres incertains... – pour inviter à se les approprier et à explorer librement les chemins de traverse de son imagination. A cabaret of the imagination, a circus starring a quickchange artist, a DIY voodoo ceremony... In Voodoo Sandwich, a one-man show for young adults, the artist Augustin Rebetez and the contortionist Niklas Blomberg stage the promise of an insatiable life, with multiple and fluid identities.

Conception: Augustin Rebetez Niklas Blomberg Mise en scène et scénographie: Augustin Rebetez Chorégraphie et interprétation: Niklas Blomberg Arrangement son: Charlie Bernath Production: Théâtre Vidy-Lausanne Une coproduction dans le cadre du fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse, soutenue par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture Création à Vidy Tout Public dès 12 ans © DR © Augustin Rebetez

11 Du 25 novembre au 18 janvier Arts visuels La Kantina Entrée libre EXPOSITION Cinéma Panico En prologue à Voodoo Sandwich, Augustin Rebetez propose une installation vidéo autour d’une sélection de courts films endiablés et irrévérencieux. Interview de Niklas Blomberg par Augustin Rebetez - Pourquoi faisons-nous un spectacle pour les enfants à partir de 10 ans? En tant qu'enfants, il est bon de voir beaucoup de sortes d'humains, d'idoles, de comportements possibles puisqu'on découvre le monde, ce qui existe et ce qui est possible. L'univers du plus jeune enfant est ouvert à l'exploration, mais plus tard en arrivant à l'adolescence, les énergies sexuelles peuvent bloquer la vibration de l'enfant aventurier et c'est pourquoi il peut être très important de montrer qu'un garçon comme moi peut se comporter de plusieurs manières, pas logique, féminine, explosive, douce, juste avant que les enfants entrent dans un comportement moins libre lié à l'insécurité de l'adolescent - Qu'est-ce qui est intéressant pour les enfants quand ils te voient sur scène? D'ouvrir leur vocabulaire mondial et de leur montrer des choses qu'ils n'ont pas nécessairement vues.

Tu vas utiliser des accessoires?

Ce serait bien d'apparaître sous la forme de plusieurs personnages, et ils auraient tous des instruments cool, comme cette sorte de boîte à musique avec laquelle Bjork commence son concert au Royal Opera House ( youtu. be/EZKMhCsUwgE ). Un piano ce serait bien, je suis sûr de pouvoir en jouer, et chanter. - Comment sera la musique? Live? Techno? Piano? Haa c'est parti, je peux faire la musique c'est sûr. Il peut y avoir des atmosphères préenregistrées. Je peux programmer les rouquins (ou gingembre ?) pour que quand je les touche ou que les enfants les touchent, cela déclenche les sons que nous choisissons.

Les gens en général aime toujours ça en concert. Je peux aussi programmer les enfants pour que lorsqu'ils s'accrochent à des légumes et se donnent la main, il y ait des sons. - Qu'en est-il de ta voix?

Certains personnages peuvent parler le finnois, le suédois, le dada, le français merdique, en sons, ou ne pas parler. Ou chanter des chansons coiffé d’un masque de cheval. Les personnages différents peuvent produire des sons différents. Je m’enthousiasme en imaginant une ambiance sonore mystique pour l’entrée des personnages et un micro avec des effets. J'ai mon processeur vocal qui peut vous faire ressembler à un robot ou à un extraterrestre ou à une fille ou un garçon, qui pourrait être cool.

Comment envisager l'interaction avec le public? Le personnage peut arriver du public. C'est cool si le public est des deux côtés et que la scène est comme un couloir au milieu.

Je peux faire des origamis pour eux, je peux faire des tours de magie et disparaître dans une boîte avec quelques épées et apparaître dans le public. ÇA POURRAIT ÊTRE BIEN. Je peux aussi inviter les enfants à monter sur scène et leur donner des objets à tenir et quand ils se donnent la main, il y a des sons. - Quelque chose à rajouter qui pourrait aider à définir le projet et à en faire de la publicité? Les enfants ont besoin de bons spectacles et de représentations queer pour s'identifier. Tournée: Sudpöl, Luzern : 28-29.02.20 Centre culturel suisse, Paris : 10-13.03.20 © Augustin Rebetez © Augustin Rebetez © Augustin Rebetez

  • 12 LE GDRA/ CHRISTOPHE RULHES/JULIEN CASSIER Selve – Itu jekët Sylvana La Guerre des Natures – Tome 2 Toulouse/Taluwen Qu’il mette en scène, écrive, joue de la musique ou mène des enquêtes anthropologiques, Christophe Rulhes, né dans une famille paysanne, cherche toujours à donner à lire la diversité culturelle du monde, apprécier la multiplicité joyeuse des identités et montrer que tradition et modernité sont des notions peu adaptées. C’est un chercheur qui poursuit la possibilité d’un théâtre à la croisée des sciences humaines et du spectacle, qui témoignerait dans sa forme même et au présent des liens hybrides et multiples qui lient les êtres entre eux. En 2005, il fonde avec Julien Cassier le Groupe de Recherches Artistiques, Le GdRA. À Vidy, ils ont présenté Lenga en 2016. Du 5 au 11 février Relâches dim. 9.02 Durée 1h40 Théâtre/Danse/Musique En français et en wayana, surtitré en français Pavillon Tarif M Code SMS SELV VIDY+ Rencontre: jeu. 6.02
  • Genève > Sam. 8.02 Aux frontières de la Guyane, le GdRA rencontre Sylvana Alimina Opoya, amérindienne wayana d’Amazonie. Ils font le portrait scénique de cette femme et de cette forêt, à travers ce spectacle métis porté par la vie, la danse et les mots, les images et les sons.

Christophe Rulhes, le musicien-anthropologue occitan, et Julien Cassier, l’acrobate-danseur, emmènent les artistes venu·e·s de la danse, du théâtre, de la musique et des arts visuels du GdRA (Groupe de Recherches Artistiques) audevant de ceux et celles qui portent des savoirs traditionnels et des langues en voie de disparition. Ils en tirent un cycle de spectacles, intitulé La Guerre des Natures, qui fait sien la lutte entre nature et culture, entre cultures minoritaires et hégémonie occidentale. Ils avaient présenté à Vidy le tome 1, Lenga, dans lequel des artistes sud-africain, malgache et occitan faisaient de la langue perdue de leurs grands-parents la sève de leurs danses.

Le tome 2 est consacré à une jeune femme qui vit à Taluwen, un village aux confins de la Guyane française. Sylvana, dont le nom veut dire forêt, raconte au GdRA l’empoisonnement par l’orpaillage, le prosélytisme des évangélistes, les épidé- mies de suicide chez les siens et une culture menacée de pétrification. Elle confie les récits de sa famille et ses rêves à elle, nourris des secrets de la forêt ancestrale. Son histoire, qui se transmue en scène en contes et en images, en danse et en sons, dit ce que c’est que de penser comme une forêt et comme une Wayana, de participer à un territoire, de se nourrir de l’ancien pour inventer le prochain.

On the borders of Guyana, the GdRA meets Sylvana Alimina Opoya, a member of the Amazon’s Wayana tribe. They stage the dramatic portrait of this woman and this forest, in an intercultural piece brought to life by dance, words, images and sounds.

Création 2019 Julien Cassier, originaire de Haute-Garonne, acrobate et voltigeur, est le chorégraphe et le scénographe du GdRA qu’il codirige avec Christophe Rulhes. Il nourrit sa pratique scénique des enquêtes anthropologiques du groupe, qu’il coordonne également. Il ouvre alors l’acrobatie à la chorégraphie, à la parole et au multimédia. La danse de cet acrobate est physique et engagée, dans tous les sens du terme, impliquant le corps tout entier dans l’action.

13 Une création du GdRA: Christophe Rulhes Julien Cassier Conception, mise en scène: Christophe Rulhes Texte: Sylvana Opoya Christophe Rulhes Chorégraphie: Julien Cassier Chloé Beillevaire Musique: Christophe Rulhes Collaboration artistique, images filmées: Nicolas Pradal Scénographie: Le GdRA avec des dessins de Benoît Bonnemaison-Fitte et des photographies d’Hélène Canaud Costumes: Céline Sathal Lumière: Marie Boethas Création et régie son: Pedro Theuriet © Le GDRA Direction technique et régie générale: David Løchen Création numérique: Aurélien Wojtko/Loomprod Construction: Pierre Paillès Administration: Frédéric Cauchetier Production, diffusion, presse: AlterMachine/Elisabeth Le Coënt, Noura Sairour Créé et interprété par: Bénédicte Le Lamer Chloé Beillevaire Julien Cassier Christophe Rulhes Production: Le GdRA Coproduction et accueil en résidence: Théâtre Vidy-Lausanne – Les 2 Scènes, Scène nationale, Besançon – 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg, CirqueThéâtre d’Elbeuf – Usine, Centre national des arts de la rue, Tournefeuille – AGORA, Pôle national des arts du cirque, Boulazac – Scène nationale d’Albi – Théâtre Romain Roland Villejuif – Théâtre Garonne, scène européenne – Théâtre d’Arles, Scène conventionnée art et création pour les nouvelles écritures – CIRCa, Pôle national des arts du cirque, Auch Avec le soutien de: Spedidam – Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre du programme New Settings Spectacle soutenu par LaB E23, programme Interreg France-Suisse 2014-2020 bénéficiant d’un soutien financier du FEDER.

Tournée: Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon : 26-29.11.19 L’Empreinte, Scène nationale, Brive-Tulle : 16.01.20 Scène nationale d’Albi : 21.01.20 Théâtre de Mende avec les Scènes croisées de Lozère: 24.01.19 Festival SPRING, Scène nationale 61, Théâtre d’Alençon: 10-11.03.20 Festival SPRING, Le Préau – CDN de Vire: 17.03.20

14 Note d'intention L’Anthropocène nommée, la Guerre des Natures débutée il y a cinq siècles se poursuit et donne son nom à la nouvelle série d’écriture théâtrale du GdRA. Au fil de portraits glanés dans le monde, ce sont quelques histoires contemporaines de cette lutte qui sont racontées et mises en scène.

Après LENGA premier volet de la série créé au Théâtre Vidy-Lausanne en 2016, avec Lizo James, Xhosa d’Afrique du Sud et Maheriniaina Ranaivoson, Merina de Madagascar, le deuxième volet SELVE est un récit de Sylvana Opoya, «amérindienne» de Guyane Amazonienne. La guerre des natures oppose en batailles successives les «terriens» – humains et non-humains qui savent qu’ils appartiennent à la Terre – aux «modernes» – ceux qui pensent depuis quelques siècles déjà que la Terre leur appartient. Christophe Rulhes et Julien Cassier pensent, avec Catherine Jeandel, Bruno Latour, Christophe Bonneuil et bien d’autres, que s’il existe une guerre des civilisations sur notre planète, c’est celle-là.

Sylvana, Lizo ou Mahery sont pris dans ce conflit, nous aussi. Elle s’appelle Sylvana, vit dans la selve amazonienne, au bord du fleuve Lawa, en lisière de forêt profonde. Elle connaît le littoral proche de l’épaisse Amazonie où elle a un temps étudié. Elle a vécu jusqu’à l’âge de 11 ans à Taluwen, village amérindien wayana d’horticulteurs, pêcheurs, chasseurs et cueilleurs sédentarisés depuis plus de trente ans. Après ses études en lettres modernes à l’Université de Cayenne, elle est de retour au village comme Intervenante en Langue Maternelle dans l’école où elle a grandi. Elle a souhaité rejoindre sa famille meurtrie.

Elle désire transmettre sa langue aux enfants de Taluwen.

SELVE s’écrit après des temps d’entretiens réalisés auprès de Sylvana Opoya. Les discussions sont filmées en français et en wayana. Elles fabriquent une littérature orale, à destination d’un théâtre de la Personne, joué et publié en Métropole, en Guyane et ailleurs. Sylvana y dit à sa façon la fragilité et les forces d’un monde aux horizons incertains, en prise avec les autres, les esprits, les revenus sociaux, l’argent, le travail des «palasisis», entre héritage et innovation, langues et traditions diverses, cosmogonie, réseaux sociaux et outils numériques. Elle raconte son métier novateur d’Intervenante en Langue Maternelle dans lequel elle rencontre quotidiennement des élèves bilingues français-wayana.

Elle dit son village et ses nombreux problèmes, ses promesses et ses perspectives. Ailleurs en Amazonie, en novembre 2016, six garimperos brésiliens clandestins furent tués, fléchés par un clan Yanomami dans la province du Roraima. Le leader Yanomami Davi Kopenawa, mainte fois menacé de mort bénéficie d’une protection policière rapprochée. De nos jours, des leaders «amérindiens» sont assassinés froidement. La situation des «natifs» d’Amérique reste peu considérée. Kopenawa et d’autres caciques rappellent fréquemment la destruction de leur environnement par l’avancée des «blancs mangeurs de terre», l’orpaillage et la déforestation.

Ils insistent sur le lien qui unit leur langue, le territoire, la forêt, les fleuves. En écho au témoignage direct donné par Sylvana Opoya, SELVE ramène au plateau des extraits d’entretiens filmés par le GdRA en Guyane auprès de leaders particulièrement engagés dans la lutte d’autodétermination : Ti’iwan Couchili, Aïmawale Opoya, Yanuwana Tapoka, Josy Joseph, Brigitte Wyngaarde, René Monerville participent par leurs témoignages filmés à l’écriture de la pièce. Comment ces personnes souhaitent ou non prendre la parole depuis leurs peuples Wayana, Teko, Kali’na, où les adolescents se suicident trop souvent – on parle, comme pour les indiens Guarani du Mato-Grosso au Brésil, d’une épidémie de suicide en Guyane – dont les villages pollués au mercure d’orpaillage traversent des enjeux de développement et dont les populations fragiles se sont stabilisées à des centaines ou des milliers de membres sur trois pays? Pleinement vivantes dans le présent, connectées à leur télévision numérique, passionnées ou non de musique reggaeton ou afro-américaine, intéressées ou pas par les traditions chamaniques et culturelles de leurs ancêtres, admiratrices ou pas d’une certaine idée de la France, fières ou pas de leurs appartenances, de leur féminité et de leur département Guyanais, aimant ou pas l’écriture et les lettres françaises tout autant que leur langue maternelle, comment ces personnes nous apprennent la résilience des identités personnelles en situation d’adversité et de pluralité? Quelle est le territoire imaginaire et concret de leur subsistance? Avec pour axe central le récit de Sylvana Opoya et de sa famille, plusieurs autres témoignages viennent pétrir un texte nourri de paroles amérindiennes en Amérique du Sud.

Vous pouvez aussi lire
Partie suivante ... Annuler