Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup

Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
Plan de lutte contre le cancer en Ontario 2011-2015




«…Je veux vivre…Je suis encore jeune, beaucoup
de membres de ma famille ont atteint l’âge de
100 ans. Je veux être là et voir mes petits-enfants
grandir. Le dépistage a sauvé ma vie, je dis à tout
le monde de parler du dépistage avec son médecin
                                                              «
        – Eugenia Prountzopoulos, a survécu le cancer colorectal
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
Le cancer est un processus qui commence par une simple série de mutations                             Message de Terry Sullivan
génétiques survenant à l’intérieur des cellules. Il aboutit à un parcours qui change la vie
des patients et met en cause les membres de leur famille, les amis, des professionnels de la
                                                                                                      Je suis fier de vous présenter le Plan de lutte contre le cancer de l’Ontario
santé et le système de santé au complet.                                                              2011 2015.
En Ontario, un nouveau cas de cancer est diagnostiqué aux huit minutes. Comme la popula-              Ce plan réunit les meilleures idées de nos partenaires – le ministère de la
tion vieillit et l’espérance de vie allonge, plus de 400 000 Ontariens vivront avec le cancer en      Santé et des Soins de longue durée, les chefs de file des milieux cliniques
2015 ou y auront survécu. Le cancer demeure la principale cause de mortalité prématurée               et administratifs, les Programmes régionaux de cancérologie, les Réseaux
en Ontario.                                                                                           locaux d’intégration des services de santé, les médecins de famille, la Société
                                                                                                      canadienne du cancer, l’Institut ontarien de recherche sur le cancer, les
Action Cancer Ontario (ACO) est le conseiller en oncologie du gouvernement provincial.                patients et les groupes qui les représentent – sur la façon de positionner le
Nous sommes l’organisme chargé d’améliorer continuellement les services afin de veiller à             réseau de lutte contre le cancer pour relever les défis posés par le cancer
ce que les patients reçoivent les bons soins, au bon moment, de la bonne personne, au bon             au cours des quatre prochaines années.
endroit, à chaque étape de leur parcours avec le cancer.                                              Ce plan poursuit la transformation des services de cancérologie en Ontario,
Ce Plan de lutte contre le cancer est notre troisième depuis 2005. C’est un plan directeur            qui inclut l’élaboration de nouveaux modèles de prestation des soins axés
                                                                                                      sur les patients. Il est propulsé par un engagement envers la qualité en
qui décrit comment ACO, les professionnels et les organisations du secteur de la santé, les
                                                                                                      prévention, dépistage, diagnostic, traitement, suivi et soins palliatifs comme
spécialistes du cancer et le gouvernement provincial conjugueront leurs efforts afin de               moyen le plus efficace de gérer le cancer. Il produira ces résultats en op-
réduire le risque d’avoir le cancer en Ontario tout en améliorant la qualité des soins et des         timisant les ressources, gérant l’augmentation des coûts à long terme,
traitements dispensés aux patients d’aujourd’hui et de demain.                                        améliorant les résultats et haussant la satisfaction des patients.
Ce Plan de lutte contre le cancer est axé sur le patient pour ce qui est de la prévention,
                                                                                                      Bâtir sur une fondation solide
du dépistage, du diagnostic, du traitement, du suivi et des soins palliatifs. Il est mû par un
                                                                                                      Nous avons jeté une assise solide depuis que l’Ontario a produit le premier
engagement envers la qualité et guidé par notre vision, qui est de fournir à la population de
                                                                                                      plan provincial de lutte contre le cancer au Canada en 2005. Les stratégies de
l’Ontario le meilleur système de lutte contre le cancer au monde.                                     prévention et de détection précoce réussissent à sauver des vies. Il y a plus
                                                                                                      de patients qui vivent plus longtemps avec le cancer. Les temps d’attente ont
De meilleurs services de cancérologie à chaque étape                                                  diminué. Chaque Programme régional de cancérologie de la province a des




table des matières
                                                                                                      normes de soin claires. Les Ontariens ne sont plus obligés d’aller recevoir
                                                                                                      des traitements de radiothérapie en dehors de la province. Plus de gens
                                                                                                      survivent au cancer. Bref, nous avons évité la crise imminente en traitement
                                                                                                      du cancer à laquelle l’Ontario faisait face au début de la décennie.
01   Message de Terrence Sullivan                                                                     Or, le système de lutte contre le cancer a de nouveaux défis à relever à mesure
03   L’impact du cancer évolue                                                                        que la population de l’Ontario augmente et vieillit. Le nombre des personnes
     07 	Éléments moteurs de la qualité et de la responsabilité dans le système de                   chez lesquelles on diagnostiquera un cancer augmentera inexorablement.
         lutte contre le cancer de l’Ontario                                                          Au cours de la prochaine décennie, l’Ontario verra le nombre de personnes
     11	Notre bilan jusqu’à maintenant : progrès réalisés dans le cadre des deux premiers            vivant avec le cancer ou de survivants augmenter de plus du tiers, ce qui
         plans de lutte contre le cancer                                                              représente plus de 400 000 Ontariens comparativement à 300 000 en 2007.
13   Au sujet du plan                                                                                 Dans ce contexte, le cancer touche la vie d’à peu près chaque Ontarien, que
17   Priorités stratégiques                                                                           ce soit directement ou par l’entremise de membres de sa famille, d’amis et
     19	Priorité stratégique 1 : Mettre au point et appliquer une approche convergente pour          de collègues qui connaissent quelqu’un qui a le cancer.
         réduire le risque d’avoir le cancer
     25 Priorité stratégique 2 : Mettre en œuvre un dépistage intégré du cancer                       Pour relever le défi
     29	Priorité stratégique 3 : Continuer d’améliorer les résultats pour les patients par des       Pour continuer d’améliorer les taux de survie au cancer et fournir des soins
         soins accessibles, sécuritaires et de grande qualité                                         et des traitements à plus de personnes vivant avec le cancer, il faudra investir
     37 Priorité stratégique 4 : Continuer d’évaluer et d’améliorer l’expérience des patients         continuellement dans la capacité et l’infrastructure.
     42 Priorité stratégique 5 : Créer et appliquer des modèles innovateurs de prestation des soins
     45 Priorité stratégique 6 : Étendre nos efforts en médecine personnalisée
                                                                                                      Des stratégies nouvelles et plus sophistiquées s’imposent aussi pour assurer
                                                                                                      la viabilité à long terme des services de lutte contre le cancer. Nous étendrons
49   Facteurs habilitants de la réussite
                                                                                                      dans le présent plan les soins axés sur les patients et notre orientation
59   En résumé
                                                                                                      panprovinciale sur la qualité afin d’aider à garantir la viabilité financière
60   Stratégie d’investissement                                                                       du système de lutte contre le cancer tout en améliorant les résultats pour les



                                                                                                                                                                                         Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   1
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
Le cancer est un processus qui commence par une simple série de mutations                             Message de Terry Sullivan
génétiques survenant à l’intérieur des cellules. Il aboutit à un parcours qui change la vie
des patients et met en cause les membres de leur famille, les amis, des professionnels de la
                                                                                                      Je suis fier de vous présenter le Plan de lutte contre le cancer de l’Ontario
santé et le système de santé au complet.                                                              2011 2015.
En Ontario, un nouveau cas de cancer est diagnostiqué aux huit minutes. Comme la popula-              Ce plan réunit les meilleures idées de nos partenaires – le ministère de la
tion vieillit et l’espérance de vie allonge, plus de 400 000 Ontariens vivront avec le cancer en      Santé et des Soins de longue durée, les chefs de file des milieux cliniques
2015 ou y auront survécu. Le cancer demeure la principale cause de mortalité prématurée               et administratifs, les Programmes régionaux de cancérologie, les Réseaux
en Ontario.                                                                                           locaux d’intégration des services de santé, les médecins de famille, la Société
                                                                                                      canadienne du cancer, l’Institut ontarien de recherche sur le cancer, les
Action Cancer Ontario (ACO) est le conseiller en oncologie du gouvernement provincial.                patients et les groupes qui les représentent – sur la façon de positionner le
Nous sommes l’organisme chargé d’améliorer continuellement les services afin de veiller à             réseau de lutte contre le cancer pour relever les défis posés par le cancer
ce que les patients reçoivent les bons soins, au bon moment, de la bonne personne, au bon             au cours des quatre prochaines années.
endroit, à chaque étape de leur parcours avec le cancer.                                              Ce plan poursuit la transformation des services de cancérologie en Ontario,
Ce Plan de lutte contre le cancer est notre troisième depuis 2005. C’est un plan directeur            qui inclut l’élaboration de nouveaux modèles de prestation des soins axés
                                                                                                      sur les patients. Il est propulsé par un engagement envers la qualité en
qui décrit comment ACO, les professionnels et les organisations du secteur de la santé, les
                                                                                                      prévention, dépistage, diagnostic, traitement, suivi et soins palliatifs comme
spécialistes du cancer et le gouvernement provincial conjugueront leurs efforts afin de               moyen le plus efficace de gérer le cancer. Il produira ces résultats en op-
réduire le risque d’avoir le cancer en Ontario tout en améliorant la qualité des soins et des         timisant les ressources, gérant l’augmentation des coûts à long terme,
traitements dispensés aux patients d’aujourd’hui et de demain.                                        améliorant les résultats et haussant la satisfaction des patients.
Ce Plan de lutte contre le cancer est axé sur le patient pour ce qui est de la prévention,
                                                                                                      Bâtir sur une fondation solide
du dépistage, du diagnostic, du traitement, du suivi et des soins palliatifs. Il est mû par un
                                                                                                      Nous avons jeté une assise solide depuis que l’Ontario a produit le premier
engagement envers la qualité et guidé par notre vision, qui est de fournir à la population de
                                                                                                      plan provincial de lutte contre le cancer au Canada en 2005. Les stratégies de
l’Ontario le meilleur système de lutte contre le cancer au monde.                                     prévention et de détection précoce réussissent à sauver des vies. Il y a plus
                                                                                                      de patients qui vivent plus longtemps avec le cancer. Les temps d’attente ont
De meilleurs services de cancérologie à chaque étape                                                  diminué. Chaque Programme régional de cancérologie de la province a des




table des matières
                                                                                                      normes de soin claires. Les Ontariens ne sont plus obligés d’aller recevoir
                                                                                                      des traitements de radiothérapie en dehors de la province. Plus de gens
                                                                                                      survivent au cancer. Bref, nous avons évité la crise imminente en traitement
                                                                                                      du cancer à laquelle l’Ontario faisait face au début de la décennie.
01   Message de Terrence Sullivan                                                                     Or, le système de lutte contre le cancer a de nouveaux défis à relever à mesure
03   L’impact du cancer évolue                                                                        que la population de l’Ontario augmente et vieillit. Le nombre des personnes
     07 	Éléments moteurs de la qualité et de la responsabilité dans le système de                   chez lesquelles on diagnostiquera un cancer augmentera inexorablement.
         lutte contre le cancer de l’Ontario                                                          Au cours de la prochaine décennie, l’Ontario verra le nombre de personnes
     11	Notre bilan jusqu’à maintenant : progrès réalisés dans le cadre des deux premiers            vivant avec le cancer ou de survivants augmenter de plus du tiers, ce qui
         plans de lutte contre le cancer                                                              représente plus de 400 000 Ontariens comparativement à 300 000 en 2007.
13   Au sujet du plan                                                                                 Dans ce contexte, le cancer touche la vie d’à peu près chaque Ontarien, que
17   Priorités stratégiques                                                                           ce soit directement ou par l’entremise de membres de sa famille, d’amis et
     19	Priorité stratégique 1 : Mettre au point et appliquer une approche convergente pour          de collègues qui connaissent quelqu’un qui a le cancer.
         réduire le risque d’avoir le cancer
     25 Priorité stratégique 2 : Mettre en œuvre un dépistage intégré du cancer                       Pour relever le défi
     29	Priorité stratégique 3 : Continuer d’améliorer les résultats pour les patients par des       Pour continuer d’améliorer les taux de survie au cancer et fournir des soins
         soins accessibles, sécuritaires et de grande qualité                                         et des traitements à plus de personnes vivant avec le cancer, il faudra investir
     37 Priorité stratégique 4 : Continuer d’évaluer et d’améliorer l’expérience des patients         continuellement dans la capacité et l’infrastructure.
     42 Priorité stratégique 5 : Créer et appliquer des modèles innovateurs de prestation des soins
     45 Priorité stratégique 6 : Étendre nos efforts en médecine personnalisée
                                                                                                      Des stratégies nouvelles et plus sophistiquées s’imposent aussi pour assurer
                                                                                                      la viabilité à long terme des services de lutte contre le cancer. Nous étendrons
49   Facteurs habilitants de la réussite
                                                                                                      dans le présent plan les soins axés sur les patients et notre orientation
59   En résumé
                                                                                                      panprovinciale sur la qualité afin d’aider à garantir la viabilité financière
60   Stratégie d’investissement                                                                       du système de lutte contre le cancer tout en améliorant les résultats pour les



                                                                                                                                                                                         Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   1
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
patients et leur satisfaction. Ces initiatives s’harmonisent aussi avec les
                                                                 priorités du gouvernement, y compris son programme de transformation des
                                                                 soins de santé et le projet de loi 46, Loi sur l’excellence des soins pour tous.
                                                                                                                                                                            Nancy
                                                                                                                                                                            « Personne ne devrait avoir à
                                                                 Activités principales
                                                                                                                                                                            vivre l’expérience que constitue
                                                                 En plus d’être la locomotive de la qualité dans le système de lutte contre le
                                                                 cancer, Action Cancer Ontario joue un rôle clé de force motrice de la qualité                              ce diagnostic », affirme Nancy
                                                                 dans d’autres domaines de la prestation des soins de santé, y compris l’accès                              Ridgway, qui connaît trop bien
                                                                 aux soins, le nouveau Réseau rénal de l’Ontario et les services spécialisés
                                                                 comme la tomographie par émission de positrons (TEP). Ces domaines                                         l’effet dévastateur d’un diagnostic
                                                                 démontrent comment il est possible d’appliquer à d’autres domaines des                                     de cancer. Tout a changé instan-
                                                                 soins de santé les systèmes et les processus que nous avons mis au point
                                                                 pour le système de lutte contre le cancer en Ontario pour en faire des                                     tanément pour Mme Ridgway
        « Ce plan nous rapprochera                               éléments moteurs de la qualité, améliorer les soins axés sur les patients et                               lorsqu’elle a appris la nouvelle.
                                                                 optimiser l’utilisation des ressources.
                                                                                                                                                                            Tout d’abord, elle a été « très en
        beaucoup de la réalisation
                                                                 Des investissements mesurés et pragmatiques                                                                colère et effrayée ». Or, son anxiété
        de notre vision, qui est de                              Ce plan est ambitieux, mais il n’est pas extravagant. Il préconise des investi-                            s’est estompée ou est devenue
        créer le meilleur système                                ssements mesurés et pragmatiques dans les domaines où des améliorations
                                                                                                                                                                            au moins gérable à mesure qu’elle
                                                                 s’imposent selon nos partenaires, les patients qui ont le cancer et nos
        de lutte contre le cancer                                propres mesures du rendement.                                                                              rencontrait des oncologues, des
        au monde. »                                              Il inclut une orientation plus convergente sur la prévention, la détection                                 radiologistes et d’autres soignants.
                                                                 précoce et des façons éclairées par la recherche de gérer l’augmentation                                   « Une fois que nous avons eu
                                                                 des coûts, particulièrement à l’aube de l’ère de la médecine personnalisée.
                                                                 Il met davantage l’accent sur la possibilité de rapprocher les soins liés au                               un plan, j’ai pu me détendre un
                                                                 cancer le plus possible de la maison à mesure que la qualité le permet pour                                peu, affirme t-elle. Le plan a
                                                                 davantage d’Ontariens. Il met à contribution tous les partenaires dans un
                                                                 effort d’amélioration de la qualité.                                                                       vraiment aidé. »
                                                                 Le plus important, c’est que ce plan fera participer les patients plus acti-
                                                                 vement en leur donnant les connaissances et la compréhension qui leur




                                                                                                                                                       impact et
                                                                 permettront de prendre des décisions éclairées sur leurs soins et leur feront
                                                                 profiter d’occasions qui continuent d’améliorer leur expérience du système
                                                                 de lutte contre le cancer. Les deux éditions précédentes du Plan de lutte
                                                                 contre le cancer de l’Ontario ont démontré tout ce qu’il est possible de
                                                                 réaliser en quelques années à peine.
                                                                 Depuis 2005, nous avons appris que nous pouvons améliorer le système.




                                                                                                                                                    évolution du
                                                                 Nous comprenons ce qui fonctionne et pourquoi. Avec le Plan de lutte contre
                                                                 le cancer de l’Ontario 2011-2015, nous appliquerons ces connaissances dans
                                                                 tout le système et nous irons de l’avant en poursuivant la transformation
                                                                 des services de prévention, de traitement et de soins palliatifs dans toute la
                                                                 province. Cela nous rapprochera beaucoup de la réalisation de notre vision,




                                                                                                                                                         cancer
                                                                 qui est de créer le meilleur système de lutte contre le cancer au monde.




                                                                 Terrence Sullivan, PhD
                                                                 Président-directeur général Action Cancer Ontario



                                                                                                                                                    Rick et Nancy Ridgway
2   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
patients et leur satisfaction. Ces initiatives s’harmonisent aussi avec les
                                                                 priorités du gouvernement, y compris son programme de transformation des
                                                                 soins de santé et le projet de loi 46, Loi sur l’excellence des soins pour tous.
                                                                                                                                                                            Nancy
                                                                                                                                                                            « Personne ne devrait avoir à
                                                                 Activités principales
                                                                                                                                                                            vivre l’expérience que constitue
                                                                 En plus d’être la locomotive de la qualité dans le système de lutte contre le
                                                                 cancer, Action Cancer Ontario joue un rôle clé de force motrice de la qualité                              ce diagnostic », affirme Nancy
                                                                 dans d’autres domaines de la prestation des soins de santé, y compris l’accès                              Ridgway, qui connaît trop bien
                                                                 aux soins, le nouveau Réseau rénal de l’Ontario et les services spécialisés
                                                                 comme la tomographie par émission de positrons (TEP). Ces domaines                                         l’effet dévastateur d’un diagnostic
                                                                 démontrent comment il est possible d’appliquer à d’autres domaines des                                     de cancer. Tout a changé instan-
                                                                 soins de santé les systèmes et les processus que nous avons mis au point
                                                                 pour le système de lutte contre le cancer en Ontario pour en faire des                                     tanément pour Mme Ridgway
        « Ce plan nous rapprochera                               éléments moteurs de la qualité, améliorer les soins axés sur les patients et                               lorsqu’elle a appris la nouvelle.
                                                                 optimiser l’utilisation des ressources.
                                                                                                                                                                            Tout d’abord, elle a été « très en
        beaucoup de la réalisation
                                                                 Des investissements mesurés et pragmatiques                                                                colère et effrayée ». Or, son anxiété
        de notre vision, qui est de                              Ce plan est ambitieux, mais il n’est pas extravagant. Il préconise des investi-                            s’est estompée ou est devenue
        créer le meilleur système                                ssements mesurés et pragmatiques dans les domaines où des améliorations
                                                                                                                                                                            au moins gérable à mesure qu’elle
                                                                 s’imposent selon nos partenaires, les patients qui ont le cancer et nos
        de lutte contre le cancer                                propres mesures du rendement.                                                                              rencontrait des oncologues, des
        au monde. »                                              Il inclut une orientation plus convergente sur la prévention, la détection                                 radiologistes et d’autres soignants.
                                                                 précoce et des façons éclairées par la recherche de gérer l’augmentation                                   « Une fois que nous avons eu
                                                                 des coûts, particulièrement à l’aube de l’ère de la médecine personnalisée.
                                                                 Il met davantage l’accent sur la possibilité de rapprocher les soins liés au                               un plan, j’ai pu me détendre un
                                                                 cancer le plus possible de la maison à mesure que la qualité le permet pour                                peu, affirme t-elle. Le plan a
                                                                 davantage d’Ontariens. Il met à contribution tous les partenaires dans un
                                                                 effort d’amélioration de la qualité.                                                                       vraiment aidé. »
                                                                 Le plus important, c’est que ce plan fera participer les patients plus acti-
                                                                 vement en leur donnant les connaissances et la compréhension qui leur




                                                                                                                                                       impact et
                                                                 permettront de prendre des décisions éclairées sur leurs soins et leur feront
                                                                 profiter d’occasions qui continuent d’améliorer leur expérience du système
                                                                 de lutte contre le cancer. Les deux éditions précédentes du Plan de lutte
                                                                 contre le cancer de l’Ontario ont démontré tout ce qu’il est possible de
                                                                 réaliser en quelques années à peine.
                                                                 Depuis 2005, nous avons appris que nous pouvons améliorer le système.




                                                                                                                                                    évolution du
                                                                 Nous comprenons ce qui fonctionne et pourquoi. Avec le Plan de lutte contre
                                                                 le cancer de l’Ontario 2011-2015, nous appliquerons ces connaissances dans
                                                                 tout le système et nous irons de l’avant en poursuivant la transformation
                                                                 des services de prévention, de traitement et de soins palliatifs dans toute la
                                                                 province. Cela nous rapprochera beaucoup de la réalisation de notre vision,




                                                                                                                                                         cancer
                                                                 qui est de créer le meilleur système de lutte contre le cancer au monde.




                                                                 Terrence Sullivan, PhD
                                                                 Président-directeur général Action Cancer Ontario



                                                                                                                                                    Rick et Nancy Ridgway
2   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
L’obligation de faire face au cancer a focalisé davantage ses ré-
            flexions. « Ça fait apprécier vos êtres chers et votre qualité de
                                                                                               L’impact du cancer
                                                                                               Le cancer est en grande partie une maladie du vieillissement. Le nombre de
            vie et vous avez tendance à commencer à vous concentrer da-                        personnes chez lesquelles on diagnostiquera un cancer grimpera à mesure
            vantage sur ces aspects et à oublier les petites choses qui ont                    que la population de l’Ontario vieillira et augmentera. On estime que 45 %
            déjà semblé tellement importantes », affirme-t-elle. Durant son                    des hommes et 40 % des femmes de l’Ontario risquent d’avoir le cancer au
                                                                                               cours de leur vie.
            traitement, elle a appris à s’adapter continuellement. « Il faut
                                                                                               Comme de plus en plus d’Ontariens vivent avec le cancer et compte tenu
            s’habituer aux médicaments qui fatiguent, rendent léthargique                      des nouveaux médicaments et traitements coûteux, le coût du cancer pour
            et malade. Il y a ensuite un moment éclatant où l’on se sent                       le système de santé augmentera et engloutira un pourcentage toujours
            mieux. On passe ensuite à la série suivante de traitements »,                      croissant d’une enveloppe budgétaire limitée de la santé. Les coûts des
                                                                                               soins de santé représentent déjà plus de 40 % du total des dépenses du                  Nancy Ridgway
            dit-elle. Elle est profondément reconnaissante de l’appui qu’elle                  gouvernement provincial. Le coût humain, tant pour les patients qui ont le
            reçoit, y compris de ses soignants « qui me guident et m’aident                    cancer que pour les membres de leur famille, leurs amis et leurs collègues,
            pendant mes moments de terreur et de confusion. » Elle louange                     est incalculable.

            le personnel du Centre de cancérologie Odette du Centre des                        Changer l’incidence du cancer
            sciences de la santé Sunnybrook qui « fait du bon travail malgré                   Il y a plus de 200 types différents de cancer. Les quatre types les plus courants
            le stress et la pression… et qui est toujours de bonne humeur. »                   – cancer du poumon, de la prostate, du sein et colorectal – représentent
                                                                                               54 % de tous les cancers en Ontario. Le taux d’incidence de ces cancers
            La famille joue aussi un rôle crucial, dit t-elle, affirmant qu’il faut            augmente seulement dans le cas du cancer de la prostate. Grâce aux efforts
            « quelqu’un qui écoute ». Pour elle, le facteur le plus important,                 concertés de lutte contre le tabagisme, les taux de cancer du poumon ont
            c’est l’information : elle affirme que le fait d’avoir été informée                dégringolé de façon spectaculaire chez les hommes et demeurent stables
                                                                                               chez les femmes, car la diminution du tabagisme est plus récente chez celles
            des stratégies et des calendriers a aidé à alléger le stress et lui a              ci. L’incidence du cancer colorectal recule aussi autant chez les hommes que
            donné une idée de ce à quoi elle devait s’attendre. Elle apprécie                  chez les femmes, ce qui découle à la fois d’une augmentation du dépistage
            que ses soignants lui donnent juste assez de détails. « Il faut
            digérer l’information lentement, affirme t-elle. Il y a beaucoup                   Nombre de nouveaux cas de tous les cancers combinés, selon le sexe
            d’émotions, de contrariétés, de décisions à prendre en cours                       et l’année (chiffres réels jusqu’en 2007 et projections de 2008 à 2015)
            de route. »                                                                        nombre
                                                                                               45 000




«
                               – Nancy Ridgway, patiente atteinte d’un cancer du poumon
             Après une lutte courageuse contre le cancer, Nancy est décédée le 16 juin 2010.   40 000

                                                                                               35 000

                                                                                               30 000

                                                                                               25 000


Une fois que nous avons eu un                                  «                               20 000



plan, j’ai pu me détendre un peu.                                                              15 000

                                                                                               10 000                                                                                                                    hommes
                                                                                                                                                                                                                         femmes
                                                                                               5 000

                                                                                               0
                                                                                                        1990 1995 2000 2005 2010                                                                       2015
                                                                                                        					                                                                                         année

                                                                                                                                                                                   Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   5
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
L’obligation de faire face au cancer a focalisé davantage ses ré-
            flexions. « Ça fait apprécier vos êtres chers et votre qualité de
                                                                                               L’impact du cancer
                                                                                               Le cancer est en grande partie une maladie du vieillissement. Le nombre de
            vie et vous avez tendance à commencer à vous concentrer da-                        personnes chez lesquelles on diagnostiquera un cancer grimpera à mesure
            vantage sur ces aspects et à oublier les petites choses qui ont                    que la population de l’Ontario vieillira et augmentera. On estime que 45 %
            déjà semblé tellement importantes », affirme-t-elle. Durant son                    des hommes et 40 % des femmes de l’Ontario risquent d’avoir le cancer au
                                                                                               cours de leur vie.
            traitement, elle a appris à s’adapter continuellement. « Il faut
                                                                                               Comme de plus en plus d’Ontariens vivent avec le cancer et compte tenu
            s’habituer aux médicaments qui fatiguent, rendent léthargique                      des nouveaux médicaments et traitements coûteux, le coût du cancer pour
            et malade. Il y a ensuite un moment éclatant où l’on se sent                       le système de santé augmentera et engloutira un pourcentage toujours
            mieux. On passe ensuite à la série suivante de traitements »,                      croissant d’une enveloppe budgétaire limitée de la santé. Les coûts des
                                                                                               soins de santé représentent déjà plus de 40 % du total des dépenses du                  Nancy Ridgway
            dit-elle. Elle est profondément reconnaissante de l’appui qu’elle                  gouvernement provincial. Le coût humain, tant pour les patients qui ont le
            reçoit, y compris de ses soignants « qui me guident et m’aident                    cancer que pour les membres de leur famille, leurs amis et leurs collègues,
            pendant mes moments de terreur et de confusion. » Elle louange                     est incalculable.

            le personnel du Centre de cancérologie Odette du Centre des                        Changer l’incidence du cancer
            sciences de la santé Sunnybrook qui « fait du bon travail malgré                   Il y a plus de 200 types différents de cancer. Les quatre types les plus courants
            le stress et la pression… et qui est toujours de bonne humeur. »                   – cancer du poumon, de la prostate, du sein et colorectal – représentent
                                                                                               54 % de tous les cancers en Ontario. Le taux d’incidence de ces cancers
            La famille joue aussi un rôle crucial, dit t-elle, affirmant qu’il faut            augmente seulement dans le cas du cancer de la prostate. Grâce aux efforts
            « quelqu’un qui écoute ». Pour elle, le facteur le plus important,                 concertés de lutte contre le tabagisme, les taux de cancer du poumon ont
            c’est l’information : elle affirme que le fait d’avoir été informée                dégringolé de façon spectaculaire chez les hommes et demeurent stables
                                                                                               chez les femmes, car la diminution du tabagisme est plus récente chez celles
            des stratégies et des calendriers a aidé à alléger le stress et lui a              ci. L’incidence du cancer colorectal recule aussi autant chez les hommes que
            donné une idée de ce à quoi elle devait s’attendre. Elle apprécie                  chez les femmes, ce qui découle à la fois d’une augmentation du dépistage
            que ses soignants lui donnent juste assez de détails. « Il faut
            digérer l’information lentement, affirme t-elle. Il y a beaucoup                   Nombre de nouveaux cas de tous les cancers combinés, selon le sexe
            d’émotions, de contrariétés, de décisions à prendre en cours                       et l’année (chiffres réels jusqu’en 2007 et projections de 2008 à 2015)
            de route. »                                                                        nombre
                                                                                               45 000




«
                               – Nancy Ridgway, patiente atteinte d’un cancer du poumon
             Après une lutte courageuse contre le cancer, Nancy est décédée le 16 juin 2010.   40 000

                                                                                               35 000

                                                                                               30 000

                                                                                               25 000


Une fois que nous avons eu un                                  «                               20 000



plan, j’ai pu me détendre un peu.                                                              15 000

                                                                                               10 000                                                                                                                    hommes
                                                                                                                                                                                                                         femmes
                                                                                               5 000

                                                                                               0
                                                                                                        1990 1995 2000 2005 2010                                                                       2015
                                                                                                        					                                                                                         année

                                                                                                                                                                                   Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   5
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
et des changements des habitudes de vie. Les taux d’incidence sont à la
                                                                 hausse dans le cas de certains des types de cancer les moins courants, et
                                                                                                                                                   Éléments moteurs de la qualité et de
                                                                 en particulier le mélanome de la peau, le cancer de la thyroïde, du testicule,
                                                                 du rein (femmes seulement) et du foie, mais il diminue dans le cas d’autres
                                                                                                                                                   la responsabilité dans le système de
                                                                 cancers comme ceux de la vessie, de l’estomac, du pancréas et du col de           lutte contre le cancer de l’Ontario
                                                                 l’utérus. Les taux d’incidence des cancers varient selon le sexe et le type de
                                                                 cancer, mais le nombre de cas de cancer augmente à cause du vieillissement
                                                                                                                                                   Action Cancer Ontario est l’agence provinciale du gouvernement qui est
                                                                 de la population.
                                                                                                                                                   chargée d’améliorer continuellement les services de cancérologie et de donner
                                                                                                                                                   des conseils sur toutes les questions qui ont trait au cancer. Nous sommes la
                                                                                                                                                   force motrice de la qualité et de la responsabilité par une série d’initiatives
                                   Nombre de nouveaux cas de cancer de la prostate, du sein, colorectal et du poumon,
                                                                                                                                                   émanant de nos principes d’orientation, appliquées dans le contexte d’un
                                   selon l’année (chiffres réels jusqu’en 2007 et projections de 2008 à 2015)
                                                                                                                                                   cadre de qualité et d’un cycle d’amélioration dans tout le système et rendues
                                   nombre                                                                                                          possibles par les Programmes régionaux de cancérologie qui ont apporté des
                                   16 000                                                                                                          améliorations dans le système de lutte contre le cancer.


                                   14 000

                                                                                                                                                       Nos principes d’orientation
                                   12 000
                                                                                                                                                       > Transparence : Nous adopterons une approche axée sur la transpar-
               Prostate                                                                                                                                  ence pour diffuser des données reliées au rendement et susciter une                  Le Dr Som Mukherjee, médecin oncologue,
           (hommes                 10 000                                                                                                                                                                                                     évalue Dollard Morin, son patient, avant
           seulement)                                                                                                                                    culture de communications ouvertes avec nos collègues, nos parte-
                                                                                                                                                                                                                                              le traitement.
                                                                                                                                                         naires et le public.
              Colorectal                                                                                                                                                                                                                      Photo gracieuseté du Centre de cancérologie
           (deux sexes)            8 000                                                                                                               > Équité : Nous assurerons l’équité entre les régions pour l’élaboration              Juravinski, Centre des sciences de la santé
                                                                                                                                                                                                                                              de Hamilton
               Sein                                                                                                                                       d’un réseau provincial de cancérologie dynamique.
           (femmes                 6 000
           seulement)                                                                                                                                  > Décisions fondées sur la recherche : Nous prendrons des décisions
                                                                                                                                                         et dispenserons des conseils politiques en fonction des résultats des
               Poumon                                                                                                                                    meilleures recherches disponibles.
           et bronches             4 000
           (deux sexes)                                                                                                                                > Importance accordée au rendement : Nous proposerons de nou-
                                   2 000                                                                                                                 velles idées, préconiserons des changements et adopterons des
                                                                                                                                                         mesures visant à améliorer la qualité du réseau de cancérologie.

                                   0                                                                                                                   > Engagement actif : Nous effectuerons des consultations intensives
                                              1990 1995 2000 2005 2010                                                                      2015         et collaborerons avec d’autres organismes fournisseurs de services et
                                              					                                                                                        année         patients afin d’atteindre nos objectifs.
                                                                                                                                                       > Optimisation des ressources : Nous utiliserons judicieusement les
                                                                 Vivre plus longtemps avec le cancer et y survivre                                       ressources publiques et préconiserons l’utilisation efficace de ces res-
                                                                                                                                                         sources dans l’ensemble du réseau de cancérologie.
                                                                 Il y a plus d’Ontariens qui vivent plus longtemps avec le cancer ou qui y
                                                                 survivent à cause de la détection précoce par dépistage et parce que des              Compte tenu de ces principes d’orientation, nous avons pu propulser le
                                                                 traitements plus efficaces sont disponibles.                                          rendement dans l’ensemble du réseau de cancérologie en y appliquant
                                                                                                                                                       un cadre de la qualité et un cycle d’amélioration.
                                                                 Chez les hommes, les taux de mortalité causés par le cancer du poumon et
                                                                 des bronches, de la prostate, du côlon et du rectum ont diminué considér-
                                                                 ablement depuis 1982. Les hommes qui ont le cancer de la prostate sont
                                                                 presque aussi susceptibles que leurs pairs qui ne l’ont pas d’être vivants cinq   Le Cadre de la qualité et le cycle d’amélioration de la qualité
                                                                 ans après le diagnostic. Chez les femmes, les taux de mortalité causés par
                                                                                                                                                   ACO a établi un Cadre de la qualité qui comporte huit dimensions de la qualité
                                                                 le cancer du sein, du côlon et du rectum diminuent depuis 1982, tandis que
                                                                                                                                                   (c. à d. sécurité, efficacité, accessibilité, opportunité, sensibilité, orientation
                                                                 ceux qui découlent du cancer du poumon et des bronches ont augmenté au
                                                                                                                                                   patient, efficience et équité). Chacune de ces dimensions est intégrée dans
                                                                 cours des années 80 et 90 et sont stables depuis 1999.
                                                                                                                                                   l’élaboration d’initiatives d’amélioration du système de lutte contre le cancer.
                                                                 Même à la suite des améliorations de la détection précoce et du traitement        Les initiatives sont mises en œuvre au moyen d’un cycle d’amélioration de la
                                                                 du cancer, la survie relative à certains types, et en particulier le cancer du    qualité et du rendement qui comporte quatre étapes clés :
                                                                 poumon, demeure faible.


6   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o                                                                                                                                                                           Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   7
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
et des changements des habitudes de vie. Les taux d’incidence sont à la
                                                                 hausse dans le cas de certains des types de cancer les moins courants, et
                                                                                                                                                   Éléments moteurs de la qualité et de
                                                                 en particulier le mélanome de la peau, le cancer de la thyroïde, du testicule,
                                                                 du rein (femmes seulement) et du foie, mais il diminue dans le cas d’autres
                                                                                                                                                   la responsabilité dans le système de
                                                                 cancers comme ceux de la vessie, de l’estomac, du pancréas et du col de           lutte contre le cancer de l’Ontario
                                                                 l’utérus. Les taux d’incidence des cancers varient selon le sexe et le type de
                                                                 cancer, mais le nombre de cas de cancer augmente à cause du vieillissement
                                                                                                                                                   Action Cancer Ontario est l’agence provinciale du gouvernement qui est
                                                                 de la population.
                                                                                                                                                   chargée d’améliorer continuellement les services de cancérologie et de donner
                                                                                                                                                   des conseils sur toutes les questions qui ont trait au cancer. Nous sommes la
                                                                                                                                                   force motrice de la qualité et de la responsabilité par une série d’initiatives
                                   Nombre de nouveaux cas de cancer de la prostate, du sein, colorectal et du poumon,
                                                                                                                                                   émanant de nos principes d’orientation, appliquées dans le contexte d’un
                                   selon l’année (chiffres réels jusqu’en 2007 et projections de 2008 à 2015)
                                                                                                                                                   cadre de qualité et d’un cycle d’amélioration dans tout le système et rendues
                                   nombre                                                                                                          possibles par les Programmes régionaux de cancérologie qui ont apporté des
                                   16 000                                                                                                          améliorations dans le système de lutte contre le cancer.


                                   14 000

                                                                                                                                                       Nos principes d’orientation
                                   12 000
                                                                                                                                                       > Transparence : Nous adopterons une approche axée sur la transpar-
               Prostate                                                                                                                                  ence pour diffuser des données reliées au rendement et susciter une                  Le Dr Som Mukherjee, médecin oncologue,
           (hommes                 10 000                                                                                                                                                                                                     évalue Dollard Morin, son patient, avant
           seulement)                                                                                                                                    culture de communications ouvertes avec nos collègues, nos parte-
                                                                                                                                                                                                                                              le traitement.
                                                                                                                                                         naires et le public.
              Colorectal                                                                                                                                                                                                                      Photo gracieuseté du Centre de cancérologie
           (deux sexes)            8 000                                                                                                               > Équité : Nous assurerons l’équité entre les régions pour l’élaboration              Juravinski, Centre des sciences de la santé
                                                                                                                                                                                                                                              de Hamilton
               Sein                                                                                                                                       d’un réseau provincial de cancérologie dynamique.
           (femmes                 6 000
           seulement)                                                                                                                                  > Décisions fondées sur la recherche : Nous prendrons des décisions
                                                                                                                                                         et dispenserons des conseils politiques en fonction des résultats des
               Poumon                                                                                                                                    meilleures recherches disponibles.
           et bronches             4 000
           (deux sexes)                                                                                                                                > Importance accordée au rendement : Nous proposerons de nou-
                                   2 000                                                                                                                 velles idées, préconiserons des changements et adopterons des
                                                                                                                                                         mesures visant à améliorer la qualité du réseau de cancérologie.

                                   0                                                                                                                   > Engagement actif : Nous effectuerons des consultations intensives
                                              1990 1995 2000 2005 2010                                                                      2015         et collaborerons avec d’autres organismes fournisseurs de services et
                                              					                                                                                        année         patients afin d’atteindre nos objectifs.
                                                                                                                                                       > Optimisation des ressources : Nous utiliserons judicieusement les
                                                                 Vivre plus longtemps avec le cancer et y survivre                                       ressources publiques et préconiserons l’utilisation efficace de ces res-
                                                                                                                                                         sources dans l’ensemble du réseau de cancérologie.
                                                                 Il y a plus d’Ontariens qui vivent plus longtemps avec le cancer ou qui y
                                                                 survivent à cause de la détection précoce par dépistage et parce que des              Compte tenu de ces principes d’orientation, nous avons pu propulser le
                                                                 traitements plus efficaces sont disponibles.                                          rendement dans l’ensemble du réseau de cancérologie en y appliquant
                                                                                                                                                       un cadre de la qualité et un cycle d’amélioration.
                                                                 Chez les hommes, les taux de mortalité causés par le cancer du poumon et
                                                                 des bronches, de la prostate, du côlon et du rectum ont diminué considér-
                                                                 ablement depuis 1982. Les hommes qui ont le cancer de la prostate sont
                                                                 presque aussi susceptibles que leurs pairs qui ne l’ont pas d’être vivants cinq   Le Cadre de la qualité et le cycle d’amélioration de la qualité
                                                                 ans après le diagnostic. Chez les femmes, les taux de mortalité causés par
                                                                                                                                                   ACO a établi un Cadre de la qualité qui comporte huit dimensions de la qualité
                                                                 le cancer du sein, du côlon et du rectum diminuent depuis 1982, tandis que
                                                                                                                                                   (c. à d. sécurité, efficacité, accessibilité, opportunité, sensibilité, orientation
                                                                 ceux qui découlent du cancer du poumon et des bronches ont augmenté au
                                                                                                                                                   patient, efficience et équité). Chacune de ces dimensions est intégrée dans
                                                                 cours des années 80 et 90 et sont stables depuis 1999.
                                                                                                                                                   l’élaboration d’initiatives d’amélioration du système de lutte contre le cancer.
                                                                 Même à la suite des améliorations de la détection précoce et du traitement        Les initiatives sont mises en œuvre au moyen d’un cycle d’amélioration de la
                                                                 du cancer, la survie relative à certains types, et en particulier le cancer du    qualité et du rendement qui comporte quatre étapes clés :
                                                                 poumon, demeure faible.


6   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o                                                                                                                                                                           Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   7
Je veux vivre Je suis encore jeune, beaucoup
Information – La collecte de données sur le rendement au niveau du                      Facteurs habilitants
                                                                 système et la création d’indicateurs de la qualité.                                     Ce cadre de la qualité et ce cycle d’amélioration sont tributaires de nom-
                                                                 Connaissances – La synthèse des données, des éléments probants et des                   breux facteurs habilitants, comme les suivants, notamment : participation
                                                                 opinions d’experts dans des documents d’orientation clinique et organ-                  des chefs de file des milieux cliniques et universitaires, mise en œuvre
                                                                 isationnelle clairs.                                                                    efficace aux échelon régional et local, collecte et utilisation de données
                                                                                                                                                         de grande qualité par la gestion de l’information et les technologies de
                                                                 Transfert – Application des connaissances dans le contexte d’un pro-                    l’information. Nous décrivons ces facteurs habilitants ci dessous.
                                                                 gramme coordonné de participation des cliniciens.
                                                                                                                                                         Participation et leadership cliniques et normes factuelles : Des
                                                                 Rendement – Un système intégré de gestion du rendement basé sur
                                                                                                                                                         groupes provinciaux de leadership clinique ont été créés pour chaque étape
                                                                 des attentes contractuelles, des incitatifs financiers et la production de              du parcours du cancer et pour des sites précis atteints par la maladie. Ces
                                                                 rapports publics.                                                                       groupes collaborent avec des chefs de file des services cliniques régionaux
                                                                                                                                                         pour établir des priorités relatives à l’amélioration, mettre des connais-
                                                                                                                                                         sances en commun et propulser les améliorations de la qualité. Des éléments
                                                                                                                                                         du cadre de la qualité servent à surveiller et évaluer le rendement et à faire
                                                                                                                                                         progresser le changement. Les chefs de file du secteur clinique utilisent
                                                                                                                                                         des normes et des lignes directrices créées par le PSF pour propulser les
                                                                 Normes de chirurgie thoracique                                                          améliorations de la qualité à tous les stades du parcours du cancer.
                                                                 Il est possible de traiter le cancer du poumon par résection – intervention                                                                                                    Usman Ali reçoit un traitement de
                                                                                                                                                         Leadership régional : Les Programmes régionaux de cancérologie con-
                                                                 chirurgicale qui consiste à enlever une partie endommagée ou malade d’un                                                                                                       radiothérapie de Vanessa Barisic (G),
                                                                                                                                                         stituent le principal moyen d’appliquer le Plan de lutte contre le cancer de
                                                                 poumon (lobectomie) ou un poumon au complet (pneumonectomie). C’est ce                                                                                                         radiothérapeute médicale, et de Jen
                                                                                                                                                         l’Ontario. Ils comportent des réseaux d’intervenants, de professionnels de la
                                                                 qu’on appelle la chirurgie thoracique. La chirurgie thoracique est très complexe.                                                                                              Dewhurst (D), radiothérapeute.
                                                                                                                                                         santé, d’hôpitaux et d’organisations qui œuvrent en prévention et maîtrise
                                                                 Les résultats fructueux, comme une baisse de la mortalité et une diminution des                                                                                                Photo gracieuseté du Centre régional de
                                                                                                                                                         du cancer dans chacun des 14 Réseaux locaux d’intégration des services                 ancérologie RS McLaughlin de Durham,
                                                                 complications, sont reliés au nombre d’interventions chirurgicales pratiquées           de santé de la province. Chaque Programme régional de cancérologie est                 Hôpital Lakeridge Health.
                                                                 (volumes minimaux) et à la disponibilité d’une formation spécialisée en                 dirigé par un vice-président régional (VPR) d’Action Cancer Ontario qui
                                                                 chirurgie et des ressources hospitalières.                                              collabore de près avec les chefs de file des services cliniques régionaux. La
                                                                 En 2005, Action Cancer Ontario a établi des Normes oncologiques en chirurgie            responsabilité commune de la qualité et du rendement de chaque région
                                                                                                                                                         incombe aux VPR et aux chefs de clinique régionaux.
                                                                 thoracique. Les normes décrivent en détail la meilleure façon de pratiquer des
                                                                 interventions de chirurgie thoracique reliées au cancer en Ontario : les hôpitaux       Les Programmes régionaux de cancérologie répondent aux enjeux locaux
                                                                 doivent satisfaire à trois critères, soit (1) volumes importants d’interventions, (2)   liés au cancer, coordonnent les soins entre les fournisseurs locaux et
                                                                 infrastructure nécessaire et (3) ressources humaines nécessaires pour assurer           régionaux de soins de santé et cherchent à améliorer continuellement l’accès
                                                                 une grande qualité. Les normes ont été produites par un groupe d’experts                aux soins et la qualité, et à réduire les temps d’attente. Les Programmes
                                                                 constitué de chirurgiens thoraciques et de chefs de file de l’administration et         régionaux de cancérologie doivent mettre en œuvre les normes et les
                                                                 reposaient sur des données compilées et présentées par le Programme de soins            programmes provinciaux de lutte contre le cancer et veiller à ce que les
Christine Tang, médecin de famille, et Don
Jones, chirurgien, en train de pratiquer                                                                                                                 fournisseurs de services répondent aux exigences et atteignent les objectifs
                                                                 fondés sur la recherche (PSFR) et par l’avis des experts membres du groupe.
une intervention chirurgicale contre un                                                                                                                  établis dans leurs ententes de partenariat avec Action Cancer Ontario. Les
cancer. La radiothérapie et la chirurgie                         Depuis 2005, les interventions de chirurgie thoracique contre le cancer ont été         progrès sont suivis au moyen de revues trimestrielles structurées effectuées
sont deux des armes les plus importantes                         regroupées dans 15 hôpitaux de l’Ontario au lieu de 40, dont chacun pratique            avec chaque VPR, au moyen du bulletin de rendement du Programme
dans la lutte contre le cancer.                                  des volumes importants d’intervention et possèdent l’infrastructure et les              régional de cancérologie et de l’indice de qualité du réseau de cancérologie,
Photo gracieuseté du Centre régional de cancérolo-               ressources humaines nécessaires pour assurer une grande qualité.                        rapport public annuel.
gie Carlo-Fidani de Peel Hôpital Credit Valley
                                                                 À cette fin, ACO a établi un plan de mise en œuvre basé sur les partenariats avec       Cette approche a produit des améliorations importantes de l’accès et de
                                                                 les Programmes régionaux de cancérologie et leurs hôpitaux partenaires dans             la qualité à toutes les étapes du parcours du cancer. Un meilleur accès
                                                                 le cadre duquel des plans régionaux d’observation ont été établis. Les données          aux traitements de radiothérapie et à la chirurgie contre le cancer, une
                                                                 de planification du scénario décrivant comment les références pourraient                amélioration de la qualité du traitement chirurgical du cancer colorectal et
                                                                 changer à cause du regroupement qui ont été fournies visaient à aider les               une meilleure gestion des symptômes sont au nombre des exemples.
                                                                 Programmes régionaux de cancérologie à effectuer leur planification.
                                                                 Les décès associés à certains types de chirurgie thoracique ont déjà diminué à
                                                                 mesure que les normes ont été mises en œuvre.




8   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o                                                                                                                                                                            Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   9
Information – La collecte de données sur le rendement au niveau du                      Facteurs habilitants
                                                                 système et la création d’indicateurs de la qualité.                                     Ce cadre de la qualité et ce cycle d’amélioration sont tributaires de nom-
                                                                 Connaissances – La synthèse des données, des éléments probants et des                   breux facteurs habilitants, comme les suivants, notamment : participation
                                                                 opinions d’experts dans des documents d’orientation clinique et organ-                  des chefs de file des milieux cliniques et universitaires, mise en œuvre
                                                                 isationnelle clairs.                                                                    efficace aux échelon régional et local, collecte et utilisation de données
                                                                                                                                                         de grande qualité par la gestion de l’information et les technologies de
                                                                 Transfert – Application des connaissances dans le contexte d’un pro-                    l’information. Nous décrivons ces facteurs habilitants ci dessous.
                                                                 gramme coordonné de participation des cliniciens.
                                                                                                                                                         Participation et leadership cliniques et normes factuelles : Des
                                                                 Rendement – Un système intégré de gestion du rendement basé sur
                                                                                                                                                         groupes provinciaux de leadership clinique ont été créés pour chaque étape
                                                                 des attentes contractuelles, des incitatifs financiers et la production de              du parcours du cancer et pour des sites précis atteints par la maladie. Ces
                                                                 rapports publics.                                                                       groupes collaborent avec des chefs de file des services cliniques régionaux
                                                                                                                                                         pour établir des priorités relatives à l’amélioration, mettre des connais-
                                                                                                                                                         sances en commun et propulser les améliorations de la qualité. Des éléments
                                                                                                                                                         du cadre de la qualité servent à surveiller et évaluer le rendement et à faire
                                                                                                                                                         progresser le changement. Les chefs de file du secteur clinique utilisent
                                                                                                                                                         des normes et des lignes directrices créées par le PSF pour propulser les
                                                                 Normes de chirurgie thoracique                                                          améliorations de la qualité à tous les stades du parcours du cancer.
                                                                 Il est possible de traiter le cancer du poumon par résection – intervention                                                                                                    Usman Ali reçoit un traitement de
                                                                                                                                                         Leadership régional : Les Programmes régionaux de cancérologie con-
                                                                 chirurgicale qui consiste à enlever une partie endommagée ou malade d’un                                                                                                       radiothérapie de Vanessa Barisic (G),
                                                                                                                                                         stituent le principal moyen d’appliquer le Plan de lutte contre le cancer de
                                                                 poumon (lobectomie) ou un poumon au complet (pneumonectomie). C’est ce                                                                                                         radiothérapeute médicale, et de Jen
                                                                                                                                                         l’Ontario. Ils comportent des réseaux d’intervenants, de professionnels de la
                                                                 qu’on appelle la chirurgie thoracique. La chirurgie thoracique est très complexe.                                                                                              Dewhurst (D), radiothérapeute.
                                                                                                                                                         santé, d’hôpitaux et d’organisations qui œuvrent en prévention et maîtrise
                                                                 Les résultats fructueux, comme une baisse de la mortalité et une diminution des                                                                                                Photo gracieuseté du Centre régional de
                                                                                                                                                         du cancer dans chacun des 14 Réseaux locaux d’intégration des services                 ancérologie RS McLaughlin de Durham,
                                                                 complications, sont reliés au nombre d’interventions chirurgicales pratiquées           de santé de la province. Chaque Programme régional de cancérologie est                 Hôpital Lakeridge Health.
                                                                 (volumes minimaux) et à la disponibilité d’une formation spécialisée en                 dirigé par un vice-président régional (VPR) d’Action Cancer Ontario qui
                                                                 chirurgie et des ressources hospitalières.                                              collabore de près avec les chefs de file des services cliniques régionaux. La
                                                                 En 2005, Action Cancer Ontario a établi des Normes oncologiques en chirurgie            responsabilité commune de la qualité et du rendement de chaque région
                                                                                                                                                         incombe aux VPR et aux chefs de clinique régionaux.
                                                                 thoracique. Les normes décrivent en détail la meilleure façon de pratiquer des
                                                                 interventions de chirurgie thoracique reliées au cancer en Ontario : les hôpitaux       Les Programmes régionaux de cancérologie répondent aux enjeux locaux
                                                                 doivent satisfaire à trois critères, soit (1) volumes importants d’interventions, (2)   liés au cancer, coordonnent les soins entre les fournisseurs locaux et
                                                                 infrastructure nécessaire et (3) ressources humaines nécessaires pour assurer           régionaux de soins de santé et cherchent à améliorer continuellement l’accès
                                                                 une grande qualité. Les normes ont été produites par un groupe d’experts                aux soins et la qualité, et à réduire les temps d’attente. Les Programmes
                                                                 constitué de chirurgiens thoraciques et de chefs de file de l’administration et         régionaux de cancérologie doivent mettre en œuvre les normes et les
                                                                 reposaient sur des données compilées et présentées par le Programme de soins            programmes provinciaux de lutte contre le cancer et veiller à ce que les
Christine Tang, médecin de famille, et Don
Jones, chirurgien, en train de pratiquer                                                                                                                 fournisseurs de services répondent aux exigences et atteignent les objectifs
                                                                 fondés sur la recherche (PSFR) et par l’avis des experts membres du groupe.
une intervention chirurgicale contre un                                                                                                                  établis dans leurs ententes de partenariat avec Action Cancer Ontario. Les
cancer. La radiothérapie et la chirurgie                         Depuis 2005, les interventions de chirurgie thoracique contre le cancer ont été         progrès sont suivis au moyen de revues trimestrielles structurées effectuées
sont deux des armes les plus importantes                         regroupées dans 15 hôpitaux de l’Ontario au lieu de 40, dont chacun pratique            avec chaque VPR, au moyen du bulletin de rendement du Programme
dans la lutte contre le cancer.                                  des volumes importants d’intervention et possèdent l’infrastructure et les              régional de cancérologie et de l’indice de qualité du réseau de cancérologie,
Photo gracieuseté du Centre régional de cancérolo-               ressources humaines nécessaires pour assurer une grande qualité.                        rapport public annuel.
gie Carlo-Fidani de Peel Hôpital Credit Valley
                                                                 À cette fin, ACO a établi un plan de mise en œuvre basé sur les partenariats avec       Cette approche a produit des améliorations importantes de l’accès et de
                                                                 les Programmes régionaux de cancérologie et leurs hôpitaux partenaires dans             la qualité à toutes les étapes du parcours du cancer. Un meilleur accès
                                                                 le cadre duquel des plans régionaux d’observation ont été établis. Les données          aux traitements de radiothérapie et à la chirurgie contre le cancer, une
                                                                 de planification du scénario décrivant comment les références pourraient                amélioration de la qualité du traitement chirurgical du cancer colorectal et
                                                                 changer à cause du regroupement qui ont été fournies visaient à aider les               une meilleure gestion des symptômes sont au nombre des exemples.
                                                                 Programmes régionaux de cancérologie à effectuer leur planification.
                                                                 Les décès associés à certains types de chirurgie thoracique ont déjà diminué à
                                                                 mesure que les normes ont été mises en œuvre.




8   <   P l a n de l u t t e c o n t r e le cancer en Ontari o                                                                                                                                                                            Pl a n de lut t e c ont r e le c a nc e r e n Onta r io >   9
Vous pouvez aussi lire
Partie suivante ... Annuler