JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL

REPUBLIQUE FRANCAISE 158e année – N° 8986 LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE Mardi 31 décembre 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE NOUMÉA - IMPRIMERIE ADMINISTRATIVE - 18 AVENUE PAUL DOUMER PARAIT LES MARDI ET JEUDI DE CHAQUE SEMAINE LE NUMERO : 120 FRANCS NUMERO SPECIAL _ _ SOMMAIRE _ _ NOUVELLE-CALEDONIE Congrès Délibérations Délibération n° 325 du 13 décembre 2013 relative au Plan Quinquennal de Sécurité Routière de la Nouvelle-Calédonie 2014-2018 (p. 11178).

Publications légales (p. 11226).

JOURNAL OFFICIEL

NOUVELLE-CALEDONIE CONGRÈS DÉLIBÉRATIONS 11178 31 décembre 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE Délibération n° 325 du 13 décembre 2013 relative au Plan Quinquennal de Sécurité Routière de la Nouvelle-Calédonie 2014-2018 Le congrès de la Nouvelle-Calédonie, Délibérant conformément aux dispositions de la loi organique modifiée n° 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie ; Vu la loi modifiée n° 99-210 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie ; Vu l’arrêté n° 2013-3063/GNC du 29 octobre 2013 portant projet de délibération ; Vu le rapport du gouvernement n° 77 du 29 octobre 2013 ; Entendu le rapport n°168 du 15 novembre 2013 de la commission des infrastructures publiques, de l’aménagement du territoire, du développement durable, de l’énergie, des transports et de la communication, A adopté les dispositions dont la teneur suit : Article 1er : Le Plan Quinquennal de Sécurité Routière de la Nouvelle-Calédonie 2014-2018 ci-annexé est approuvé.

Article 2 : La présente délibération sera transmise au haut-commissaire de la République ainsi qu'au gouvernement et publiée au Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie.

Délibéré en séance publique, le 13 décembre 2013. Le président du congrès de la Nouvelle-Calédonie, ROCH WAMYTAN _ _

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11179 31 décembre 2013        

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11180                    %            

           +   01 '  % * 2 3  4   5   6  7  0  )    5    8    9 % &  9 % &

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11181 31 décembre 2013      1   0  8    9 % &   5    9    5  8   ; )  5       0       9   5    5 (    1   0  5    

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11182       3  0   5 00   000  A+ 

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11183 31 décembre 2013             1213&45&5 5   3034607   5 5 /   5 &   5 $   5 1  30346007   5    5    5

/   5  30346007  A   5 0 1686 5 00

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11184 9      !     ? B   C B  , * B   5

JOURNAL OFFICIEL

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11185 31 décembre 2013     ? B              5 = 3777       5   5     A+    4   D  D      9  5    5    3    9  5    5  9   5        5   1 )  % & 0 )

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11186      4   0   8   10      # E  9  9  5     5   

 9 F    9  5  5   G  : 7  H    7  9 /I  5      9   5  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11187 31 décembre 2013     (**'7   

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11188     Evolution annuelle, de 2008 à 2012, des accidents corporels, tués, victimes hospitalisées et victimes non hospitalisées 557 456 493 483 522 333 303 297 279 311 521 424 378 383 337 55 61 63 64 51 100 200 300 400 500 600 700 2008 2009 2010 2011 2012 accidents corporels victimes hospitalisées victimes non hospitalisées victimes décédées            " 9     99  9   9  J   5   1  J  9   %J) 3  KL 

 3  KL  M  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11189 31 décembre 2013         + 5   #G     1   7   5 *   J    N $ N )     9   0    0   0  9   A *  B  5   A *  B  )   3 & ) J ) *

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11190     '  7 (   '  7  5          '  7   C  D  0     EF    B    6       

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11191 31 décembre 2013     '  7   4 ! B=   '  7   C   D " ' G   = 9$$G 

 N  o ""(G   o (G  O (  o #"G (   9   N  3  9   I   5   G   ! B=    $G   H    # G      : G     6       "*"G    IJ    J   & K L

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11192     Défaut de permis 28% Titulaire du permis 71% Non renseigné 1% 0 - 13 ans 5% 14 - 17 ans 7% 25 - 34 ans 22% 35 - 44 ans 16% 45 - 64 ans 18% 65 ans et + 4% N.R 1% 18 - 24 ans 27% 5% 7% 27% 22% 16% 18% 4% 24% 7% 11% 15% 16% 20% 7% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 0 - 13 ans 14 - 17 ans 18 - 24 ans 25 - 34 ans 35 - 44 ans 45 - 64 ans 65 ans et + % tués % population 2009 '  7                '  7  + M                               $  7  (97      I(**'7 (* (L      + M ( : G   

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11193 31 décembre 2013     '  7   C  D   :G )"G )G #G     2 D 5     5  P , 5 ; )

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11194 9                       N #   = ,Q  0   0  5  D  : G     N  0N1N0  00   G   D  ( G   B   0   N  0N1N0   G   o 8  9 &  D  ' G   B     N  0N1N0   G   o 8 &  D  # G     N  0N1N0  01   G   o 8  0N1N0 % &     N     &    6   N   &  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11195 31 décembre 2013            N   9'G " ' G ) G ( $ G      6  J  # G ( : G ( ( G " G              ' 55   0   RP ,        ' %

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11196     C B  ,  5    5  5   0 *     G     5   9    5   9  S   9    5   9  5      E  ! E  5   1    D  5      5   ;   5  9    5   9           :  5 > 5   T9  T 5  5 , T  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11197 31 décembre 2013      5 

9  9    9 T  5     T  T   1  C   4   o  Q  2  E    5    o     5   o  5   G   5  o    U!E         A+ 

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11198      * B   5   0 = 3777  5        9    5  5      ( E     U  5  0  5 = 3777   S  )  5  9  9  9  5  A  9 5   

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11199 31 décembre 2013      !   ? B   C B E   * B  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11200     ? B    T  9    9      -T  T  5    5   5  5  T   T   5      5  9  1  &  1  5

 5    9  9  V   5    T   - T     5   5   T     F    9  3 5 5  9   * 5    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11201 31 décembre 2013                   6  1   ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  2    5 6 1   B ∗ ∗ ∗  T  2      ∗ ∗ ∗ ∗ 4  T    5    6 ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  T   '  5  M0   5  6 ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  T '  5    ) 6 4     B    ∗ ∗ ∗ ∗ E 5  T  9             O   P     ∗ ∗ ∗   5  5    5 ) 6 ∗ ∗ ∗  W    W 6 ∗ ∗ ∗  T     6 ∗ ∗ ∗  T    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11202     ∗ ∗ ∗ ∗ E   5 

5     9  5 , T    6 ∗ ∗ ∗  5   ∗ ∗ ∗  9  T 5  6 ∗ ∗ ∗  T   2 T C !  E  6 ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  9    T  6 ∗ ∗ ∗ ∗ F  T  55    9 T  5    6 ∗ ∗ ∗ ∗ 3  6 J   O      ∗ ∗ ∗  W   W   ∗ ∗ ∗   T  6 ∗ ∗ ∗  T       5  6 J         ∗ ∗ ∗ ∗ E , W  T  W  5      1   P   ∗ ∗ ∗  9 + 6 ∗ ∗ ∗ ∗ 55  T    6 ∗ ∗ ∗    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11203 31 décembre 2013     ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  T    M0/ 6 ∗ ∗ ∗  T    RP 6 ∗ ∗ ∗     ) 6 ∗ ∗ ∗ ∗ E     ) 6 ∗ ∗ ∗ ∗ E  5  X / 0 ) 6 ∗ ∗ ∗  T    6 ∗ ∗ ∗  6 ∗ ∗ ∗ ∗ E 5    6 ∗ ∗ ∗ ∗ E 5    T  6 ∗ ∗ ∗  55  T    6 1     ∗ ∗ ∗ ∗ E   5    6 ∗ ∗ ∗ ∗ 3  T    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11204 (9     C B E      A    7   5     B   - 5    5        S  0   5   6  2  6   * 5   =Q  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11205 31 décembre 2013           

        6  1   ∗ ∗ ∗  T  T   5   5      6 4       ∗ ∗ ∗ ∗ E 5   T    2  6 ∗ ∗ ∗ ∗ E    5   G : 6 ∗ ∗ ∗ ∗ E  5 + 5  T  6 ∗ ∗ ∗   5   ∗ ∗ ∗ ∗ E    2   T  6 ∗ ∗ ∗  T  9    T 5  2  6 ∗ ∗ ∗  2  6 4     ∗ ∗ ∗   ,  2  6 ∗ ∗ ∗ ∗ E  5   2 +   6 ∗ ∗ ∗ ∗ F  5  :   5   ,  5   T?=E  5     5  ) 6 ∗ ∗ ∗ ∗ 3 

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11206     ∗ ∗ ∗   6 ∗ ∗ ∗ ∗ E   5  5     6 ∗ ∗ ∗ ∗ ?5  5       B  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11207 31 décembre 2013     * B       5  7 6  7   ,4  U!E      5   5 5  - 5  :  0 '    9  6   6    6  O   * 5   Q  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11208                    6  1   ∗ ∗ ∗  T     5     9     , 6 J   ∗ ∗ ∗   5  9  :  9 T   

6 ∗ ∗ ∗ ∗ F  ! E  5  T          J       P   ∗ ∗ ∗ ∗ 55   5 5      T 5   9  6 ∗ ∗ ∗   T    6 ∗ ∗ ∗ ∗ 55  T     6 ∗ ∗ ∗ ∗ F  T    ! E 6 ∗ ∗ ∗   G  T    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11209 31 décembre 2013     ∗ ∗ ∗  5(   6 J     ?    ∗ ∗ ∗ ∗ D    T   6 ∗ ∗ ∗ ∗ 7   5    ∗ ∗ ∗    T 5    T   , 6 ∗ ∗ ∗ ∗ D        O     

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11210      !  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11211 31 décembre 2013     4    & C4                                          4   ∗ ∗ ∗     + & 0 0+&1 %+&2 

'2+&2 3 ∗ ∗ ∗   ' 0+&0 1+&1 4+&2  '1+&2 3 ∗ ∗ ∗     '1+&0 2+&1 5+&2  '2+&2,       ∗ ∗ ∗  6  7 & ' 4 3 ∗ ∗ ∗   88 & & 29%&'4 3 ∗ ∗ ∗     7 & ' 59%&'1,  &  4   $   & C4          1R  & C4     & C4 6  & C4      & C4    

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11212     ;;!

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11213 31 décembre 2013      1686   Axe Communication / Coordination Etape 1 Échéance Début 2014 Etape 2 Échéance Fin 2014 Etape 3 Échéance Début 2014 Etape 4 Échéance Fin 2014 - Courant 2015 et avec une périodicité à définir chaque année Etape 5 Échéance Réunion(s) périodique(s) des partenaires chaque année de la durée du plan Indicateur n°1 Nombre d'accidents fiabilisés dans le fichier accident objectif qualité Indicateur n°2 Nombre et type de remontés de problèmes objectif qualité Indicateur n°3 objectif qualité Fiabiliser les indicateurs détaillés des accidents sur une période de 2 ans (2010 - 2012) Fiabiliser les indicateurs détaillés des accidents sur une période de 5 ans (2009 - 2013) Avoir une cartographie précise des accidents corporels sur 3 ans (2009 - 2010 - 2012) Janvier 2014 Délai global En continu sur 5 ans Maintenir un système de codification et d'échange quantitatif et qualitatif pour une exhaustivité du fichier des accidents corporels Résultats attendus Obtenir une base accident fiabilisée et complète sur 5 ans glissant Coût estimé de l'action Financement Indicateurs de résultats 90% des accidents corporels fiabilisés sur 3 ans glissant Point trimestriel Pilote de l'action Partenaires de l'action DITTT / BOSR-Dominique DOPPLER - LE CŒUR Forces de l'ordre / Services infrastructures voiries (Nouvelle-Calédonie / Province / Communes) / Service topographie (Nouvelle-Calédonie / Province / Communes) / DTSI / Service administratif (DITTT PC - CG / Parquet ...) Intégrer les zones de limitation de vitesse, les résultats de comptage routier et fiabiliser la domanialité des réseaux routiers Date de début Fiche action - plan quinquennal de sécurité routière 2014-2018 Objectifs généraux visés Disposer d'une analyse statistique et cartographique précise de l'accidentalité sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie permettant une aide à la décision dans le cadre de la politique de sécurité routière Détail du plan d'action Population visée Décideurs publics et / ou privés Titre de l'action Enrichir et fiabiliser la base de données des accidents corporels de la route sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie Fiche 5

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11214 #9     1686   Y *!E   0  

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11215 31 décembre 2013 ANNEXE II Thèmes/ Enjeux Action n° Intitulé de l'action 1 Rendre obligatoire le contrôle technique périodique des véhicules légers 2 Développer l'offre de centres de contrôle technique sur la NC pour les Poids Lourds et transports en commun 3 Généraliser la mise en place d'ethylotests anti démarrage dans les transports routiers de personnes et marchandises 4 Rendre obligatoire l'equipement en chronotachygraphes des véhicules de +3,5T et règlementer leur utilisation 5 Rendre obligatoire l'affichage du permis de conduire pour tous les conducteurs de véhicules professionnels (stés, entreprises, collectivités) 6 Réglementer l'accès à la profession de réparateur automobile 7 Mettre en application les contenus des enseignements prévus dans les programmes et les socles communs (premier et second degré) 8 Developper les formations de formateur sur le "porter secours" 9 Développer une offre de pistes d'éducation routière sur la NC pour sensibiliser les jeunes au code de la route 10 Prévenir les faits d'incivilités et de délinquances dans les transports en commun, scolaires notamment.

11 Rendre obligatoire les formations des gérants et des personnels de débit de boissons aux risques et responsabilités liées à un usage nocif d'alcool de leurs clientèles 12 Encourager la prise en compte de la prévention liée au risque routier dans les entreprises 13 Associer les pompistes à la sensibilisation de l'usager de la route au port de la ceinture 14 Autoriser l'examen relatif au diplôme d'Etat BEPECASER métropolitain en Nouvelle Calédonie 15 Rendre obligatoire la formation de remise à niveau périodique des moniteurs d'auto écoles 16 Favoriser le déploiement d'outils pédagogiques pour faciliter la préparation à l'épreuve théorique générale du code de la route 17 Instaurer un label qualité pour les auto écoles 18 Exonérer de toutes taxes les formations "permis de conduire" en auto école AXE - PREVENTION- FORMATION - EDUCATION AMELIORER L'ETAT DU PARC DE VEHICULES EN CIRCULATION RENFORCER LES EQUIPEMENTS DE PREVENTION SUR VEHICULES PROFESSIONNELS SENSIBILISER, DEVELOPPER & FACILITER LA FORMATION SUR LA SECURITE ROUTIERE EN MILIEU PROFESSIONNEL SENSIBILISER & DEVELOPPER L'EDUCATION SUR LA SECURITE ROUTIERE EN MILIEU SCOLAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11216 ANNEXE II Thèmes/ Enjeux Action n° Intitulé de l'action AXE - PREVENTION- FORMATION - EDUCATION 19 Développer la prévention aux risques routiers et à l'éducation routière en milieu carcéral 20 Mise en place de mesures d'incitation pour les -18 ans pour favoriser le développement de la conduite accompagnée 21 Réformer le dispositif "permis pour l'emploi " pour augmenter le taux de réussite du permis de conduire 22 En finir avec le permis à vie 23 Engager la construction d'un circuit routier polyvalent 24 Limiter les puissances et les vitesses maximales des véhicules pour les conducteurs de moins de 2 ans de permis 25 Rendre obligatoire l'équipement et le port de la ceinture de sécurité dans les véhicules de +3,5T 26 Mise en place d'un service de transports urbains et périurbains spécifiques pour les soirées en week-end 27 Développer la mise en place de taxes spécifiques pour les véhicules en fonction de leurs caractéristiques (poids par essieu, puissances…) 28 Réduction de la vitesse maximale par temps de pluie (mise en cohérence des vitessses sur le réseau routier) 29 Refonte du permis A2 30 Mise en place d'une qualification de conducteur routier de personnes 31 Suppression des strapontins dans les autocars 32 Réglementer le nombre de place assise dans les autocars 33 Réglementer la priorité aux transports en commun en sortie d'alvéole en milieu urbain 34 Mise en place de radars pédagogiques sur l'ensemble des communes de la NC 35 Rendre obligatoire le port du casque pour les cyclistes 36 Imposer la détention d'un éthylotest dans les véhicules AMELIORER LES CONDITIONS DE CONDUITE DES USAGERS DE LA ROUTE AMELIORER LES CONDITIONS D'APTITUDE A LA CONDUITE DEVELOPPER ET ACCOMPAGNER LES FORMATIONS DE CONDUITES INNOVANTES POUR DES PUBLICS SPECIFIQUES

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11217 31 décembre 2013 ANNEXE III DITTT 1 Demander l'extension des conditions d'homologation permettant la mise en place d’éthylotests électroniques d’anti démarrage pour les conducteurs récidivistes condamnés pour conduite en état d’ivresse DITTT 2 Réglementer et normaliser les plaques d'immatriculation pour rendre plus efficaces les contrôles routiers SIGN 3 Réviser et étendre en nouvelle calédonie les textes du code de la route métropolitain relatifs aux compétences des gardes champêtres et aux policiers municipaux COMGEND 4 Renforcer la répression des infractions graves génératrices d'accidents corporels COMGEND 5 Mettre en place un comité de suivi de la réglementation DITTT 6 Renforcer et maintenir en condition opérationnelle les matériels de contrôles routiers utilisés par les forces de l'ordre DITTT / Antinéa 7 Donner aux forces de l'ordre et à la justice les moyens de dépister l'usage des stupéfiants lors des contrôles routiers UFC Que choisir 8 Développer les systèmes de contrôles automatisés CLCCR 9 Mettre en place un système local automatisé de traitement des infractions relevées par des dispositifs de contrôles automatiques DITTT 10 Renforcer la réglementation applicable en matière de contrôle routier sur les véhicules de location avec chauffeur et les transports routiers de personnes SETTPRNC 11 Faire évoluer la règlementation relative aux transports de matières dangereuses y compris la formation des chauffeurs selon les principes figurant dans l'ADR (accord européen réglementant le transport international de marchandises dangereuses par voie routière) GT 18-09 12 Instaurer le principe de propriétaire payeur UFC Que choisir 13 Développer le réseau de fourrières sur le territoire de la Nouvelle Calédonie ASPAC 14 Rendre obligatoire les retraits de carte grise des véhicules déclarés épaves économiques ou non réparables par les assureurs SETTPRNC 15 Augmenter (par la reglémentation) le nombre de justificatifs et de points de conformité lors des importations de véhicules AXE- REPRESSION Renforcer la réglementation pour lutter contre la délinquance routière Action n° Thêmes / Enjeu Mieux encadrer le parc de véhicules Intitulé de l'action Renforcer les moyens opérationnels de contrôle routier Propositions

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11218 ANNEXE IV Thèmes/ Enjeux Action n° Intitulé des actions 1 Création d'un poste spécifiquement dédié au suivi et au pilotage des politiques de sécurité routière ainsi qu' à la coordination de l’ensemble des partenaires institutionnels et acteurs associatifs 2 Mettre en place une déontologie visant à mieux encadrer la publicité incitant à l'insécurité routière Encadrer les publicités incitatives à l'insécurité routière 3 Faire du CPSR un organe consultatif sur l'ensemble des actions relatives aux politiques de sécurité routière en Nouvelle Calédonie 4 Engager une étude sociologique globale sur les responsables des accidents corporels de la route pour mieux comprendre l'origine des comportements à risque 5 Enrichir et fiabiliser la base de données accidents corporels de la route sur l'ensemble de la Nouvelle Calédonie 6 Engager la mise en place de points repères sur l'ensemble du réseau routier principal du territoire facilitant la localisation des accidents de la route 7 Faciliter l'accès aux données accidents pour les partenaires du CPSR 8 Conduire périodiquement des enquêtes pluridisciplinaires dans l'analyse des accidents mortels de la route 9 Etablir un plan de communication globale multimédia pour assurer un « bruit de fond » permanent autour de la sécurité routière.

10 Utiliser le réseau des stations service comme vecteur d'information et de communication sur la sécurité routière 11 Trouver des ambassadeurs pour assurer la campagne de communication autour de la sécurité routière 12 Mener des actions de sensibilisation sur la sécurité routière auprès d'organisateurs et responsables d'évènements, festifs, sportifs et acteurs associatifs 13 Utiliser les acteurs coutumiers comme vecteurs dans les actions de sensibilisation sur la sécurité routière AXE- COMMUNICATION ET COORDINATION DEVELOPPER DES STRUCTURES DEDIEES A LA COORDINATION DES ACTEURS SENSIBILISER & IMPLIQUER LES ACTEURS INSTITUTIONNELS ET COUTUMIERS DEVELOPPER LES RESSOURCES ET MOYENS ADAPTES POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DE L'ACCIDENTALITE DEVELOPPER DES PARTENARIATS INNOVANTS ET UN PLAN DE COMMUNICATION ADAPTE ET MIEUX CIBLE

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11219 31 décembre 2013 PROCES VERBAL CONSEIL PERMANENT DE LA SECURITE ROUTIERE DU 2 OCTOBRE 2013 Liste des participants : (voir annexe I) Ordre du jour : - Bilan de l’accidentalité 2009-2013 ; - Présentation du plan quinquennal de sécurité routière (2014-2018) ; - Présentation du logiciel « Concerto » ; - Questions diverses. * * * En ouverture de séance, M. Philippe Dunoyer remercie les membres du conseil permanent de leur présence ainsi que les membres des trois groupes de travail pour leur implication dans le projet d’élaboration du futur plan quinquennal de sécurité routière pour la période 2014-2018.

I- Le bilan de l’accidentalité 2009-2013 : M. Pascal Jolly présente le bilan de l’accidentalité routière. I-1 : La période 2009-2012 : Ainsi, sur une période de 4 ans (2009-2012), on note une diminution des accidents corporels de la sécurité routière, une stagnation du nombre de tués sur la route, une baisse des victimes non hospitalisées et une légère hausse du nombre de victimes hospitalisées. Au cours de cette période, 206 accidents mortels de la circulation routière ont été enregistrés Secrétariat général du gouvernement - Nouméa, le Direction des infrastructures, de la topographie et des transports terrestres ----- Service de la sécurité et de la circulation routière ----- B.P A2 - 98848 Nouméa cedex Tél.

: 28.03.00 - Fax : 28.03.29 Mél : dittt@gouv.nc ----- N° CI13-3170- -DITTT/SSCR/RP

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11220 Les conséquences humaines de ces accidents : - 243 personnes décédées - 141 blessés hospitalisés plus de 24 heures - 87 blessés non hospitalisés Le profil type de l’accident mortel se traduit par un véhicule seul hors agglomération conduit par un homme de 34 ans le week-end (vendredi-samedi-dimanche).. Les principaux facteurs relevés dans les accidents mortels sur la période 2009-2012 sont : - l’alcool et/ou les stupéfiants au volant : 59% - la vitesse excessive : 49% - le non port de la ceinture : 71% - le défaut de permis : 28% I-2 : La tendance 2013 : Au 31 août 2013, on constate 255 accidents corporels de la circulation routière contre 312 à la même période (-28% sur la même période en 2012).

On dénombre dans ces accidents corporels : - 24 personnes décédées (-25% sur la même période en 2012) - 156 blessés hospitalisés plus de 24 heures (-28% sur la même période en 2012) - 198 blessés non hospitalisés (-16% sur la même période en 2012) Enfin, le coût des accidents corporels de la circulation routière pour les 8 premiers mois de l’année 2013 est provisoirement estimé à 6,29 milliards de francs CFP (dont 3,85 MdFcfp pour les accidents mortels de la circulation routière).

II- Présentation du plan quinquennal de sécurité routière (2014-2018) : II-1 : Méthode d’élaboration du plan quinquennal de sécurité routière: M.

Philippe Dunoyer rappelle les principaux objectifs du plan quinquennal de sécurité routière et la méthodologie déployée pour son élaboration. Les objectifs visés concernent la diminution de moitié du nombre d’accidents mortels et corporels tout en agissant sur le comportement du citoyen par une prise de conscience collective du risque routier.

M. Philippe Dunoyer rappelle le faible taux de réalisation des actions, inférieur à 50% du plan stratégique de sécurité routière (2009-2013). Il indique sa volonté d’aboutir à un plan quinquennal efficient, pragmatique et réaliste. Par ailleurs, le bilan du précédent plan a démontré la nécessité de créer un poste spécifiquement dédié au suivi, au pilotage et à la coordination des partenaires sur les actions de sécurité routière.

Enfin, il rappelle la nécessité de renforcer le rôle du conseil permanent pour en faire un organe de consultation obligatoire sur toutes questions relatives à la sécurité routière.

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11221 31 décembre 2013 M. Philippe Dunoyer remercie vivement les membres et partenaires du conseil permanent de sécurité routière (Etat, société civile, institutions, collectivités, professionnels..) pour leur participation active dans l’élaboration de ce plan quinquennal de sécurité routière. Ainsi, 3 groupes de travail ont été constitués. Des réunions régulières (12 réunions, une moyenne de 25 participants, 17 pilotes et 40 contributeurs) ont permis d’aboutir à 64 actions après ajustement.

II-2 : Les axes du plan quinquennal de sécurité routière 2014-2018 : Les membres des groupes de travail ont proposé la mise en place d’actions déclinées suivant 3 axes : - Axe n°1 : Prévention – Formation – Education (rapporteur Mme Mireille Munkel) - Axe n°2 : Répression (rapporteur Capitaine Guillaume Chanudet) - Axe n°3 : Communication – Coordination (rapporteur Mme Caroline Kawka) Les rapporteurs présentent les grandes lignes de ce futur plan.

Axe n°1 : Prévention – Formation – Education : Cet axe est composé de 3 thèmes, 7 enjeux et 36 actions. Le premier enjeu porte sur l’éducation avec la mise en place d’un nécessaire « continuum éducatif ».

En effet, il faut agir sur le comportement de demain en développant l’éducation et la sensibilisation à la sécurité routière dès le plus jeune âge par la mise en œuvre effective de l’attestation à la première éducation routière dans le premier cycle (maternelle-primaire), et l’attestation scolaire de sécurité routière dans le second cycle (collège-lycée). Par ailleurs, le second enjeu porte sur la formation : formation à l’accès au permis de conduire en développant et en accompagnant les formations de conduites innovantes pour des publics spécifiques (ex : prévention du risque routier en entreprise, relance de la conduite accompagnée, réforme du dispositif du permis pour l’emploi, prévention aux risques routiers et à l'éducation routière en milieu carcéral, instauration d’un label qualité pour les autos-écoles...) Enfin, le troisième et dernier enjeu porte sur la prévention par la mise en place d’un contrôle technique régulier des véhicules, l’équipement des véhicules professionnels en ceinture de sécurité, en chronotachygraphes et en éthylotests anti-démarrage, la limitation et la cohérence des vitesses sur le réseau routier.

Axe n°2 : Répression : Le plan quinquennal de sécurité routière 2014-2018 propose dans cet axe, 3 enjeux et 15 actions. Les enjeux portent sur le renforcement de la réglementation pour lutter contre la délinquance routière, le renforcement des moyens opérationnels de contrôle routier et l’encadrement des véhicules.

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11222 Ainsi, l’enjeu relatif au renforcement de la réglementation passe par : - l’extension des textes répressifs métropolitains au territoire (ex : lutte contre les stupéfiants au volant), - l’amélioration et le suivi de la règlementation locale (ex : évolution de la règlementation du transport de personnes, de marchandises et de matières dangereuses…).

Par ailleurs, ce suivi nécessite la constitution d’un comité technique de suivi de la réglementation De plus, l’enjeu relatif au renforcement du matériel répressif permettra de donner les moyens aux forces de l'ordre et à la justice de lutter contre les stupéfiants au volant. Par ailleurs, sera étudiée la mise en place d’un un système local de traitement automatisé des infractions routières. Enfin, l’encadrement du parc de véhicules par le développement d’un réseau de fourrières complètera le dispositif de lutte contre la conduite sous l’effet de l’alcool, de stupéfiants, ou de non détention de permis de conduire.

Axe n°3 : Communication-coordination : Le plan quinquennal de sécurité routière 2014-2018 intègre dans cet axe 4 enjeux et 13 actions. Les enjeux portent sur la coordination des acteurs et partenaires autour de la sécurité routière, le développement des ressources et des moyens adaptés pour une meilleure connaissance de l’accidentalité, le développement des partenariats innovants et un plan de communication adapté et l’implication des acteurs institutionnels et coutumiers comme vecteurs dans les actions de sensibilisation sur la sécurité routière.

S’agissant de la coordination des acteurs et partenaires, cet enjeu implique une coordination inter-institutionnelle des actions du plan quinquennal de sécurité routière et un renforcement des missions du conseil permanent de sécurité routière érigé en organe consultatif obligatoire toutes les actions et projets touchant à la sécurité routière.

Sur le second enjeu relatif au développement des ressources et des moyens adaptés pour une meilleure connaissance de l’accidentalité, ceci implique une fiabilisation et un partage des données issues du logiciel Concerto, la mise en place d’études sociologiques sur les accidents de la route et d’enquêtes détaillées des accidents pour mieux comprendre leurs causes. Sur le troisième enjeu, il est nécessaire d’encadrer règlementairement les publicités incitant à des comportements dangereux sur la route et d’engager une communication continuelle sur l’insécurité routière par la mise en place de partenariats innovants avec les entreprises.

Le quatrième enjeu vise à responsabiliser et impliquer les acteurs institutionnels et coutumiers dans une culture de sécurité routière. En conclusion, ce plan quinquennal ambitieux mais réaliste est un plan volontariste, basé sur une démarche participative impliquant tous les acteurs.

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11223 31 décembre 2013 Les membres présents à cette séance du conseil permanent de sécurité routière ont, à l’unanimité, adopté les axes, enjeux et actions inscrites dans le plan quinquennal de sécurité routière. Les tableaux remis en séance figurent en annexe de ce compte-rendu (Annexes II, II, IV). Un projet de délibération sera soumis au gouvernement, à l’avis du CES et à l’approbation du congrès de la Nouvelle-Calédonie.

III : Présentation du logiciel Concerto: Mme Dominique Doppler- Le Cœur indique que le logiciel « Concerto » est un applicatif SIG (Système d'information Géographique) dédié à la connaissance de l'accidentologie et intégrant un module statistique.

Il gère une base locale d’accidents géo-localisés construite à partir des données accidents anonymisées issues du bulletin d’analyse des accidents corporels (BAAC) saisies par les forces de l’ordre (gendarmerie, police).

Les fonctionnalités très complètes de CONCERTO permettent de réaliser des exploitations qui après analyse déboucheront sur l'identification des grands enjeux de sécurité routière en Nouvelle-Calédonie. La sélection spatiale permet de sélectionner directement des accidents en les pointant sur la carte (un par un, dans un rectangle ou un cercle) ou indirectement au travers des objets géographiques disponibles (commune, carrefours, voie, etc.). Il est rappelé que le logiciel ne peut être efficient que si les données sources (BAAC) sont correctement renseignées et exactes.

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11224 ANNEXE 1 : Liste des participants Présents : - M.

Philippe DUNOYER, président, membre du gouvernement chargé de la circulation et de la sécurité routière ; - Mme Cynthia LIGEARD, présidente de l'assemblée de la province Sud ; - M. Jean-Jacques BROT, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie ; - M Paul-Marie CLAUDON, directeur de cabinet du Haut-commissaire de la République ; - M Jean-Philippe GUERIN, commandant de la gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie ; - M Francis ROTA, directeur de la sécurité publique ; - M Philippe GRAVELIN, chef unité ordre public/Direction de la sécurité publique ; - M Guillaume CHANUDET, officier adjoint sécurité et circulation routières ; - M Sarah SERY, chargé du suivi du dossier sécurité routière - Haut-commissariat ; - M Frédéric SUBILEAU, directeur du service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) de Nouvelle-Calédonie ; - Mme Fatna AMARA, service pénitentiaire d'insertion et de probation ; - Mme Claire LANET, procureur de la République ; - M.

Romain PAIREAU, délégué de la sécurité et de la gestion des risques ; - Mme Mireille MUNKEL, directrice de l'équipement de la province Sud ; - M Thierry LAUNAY, Bureau ingénierie générale (DEPS) ; - M Thierry LAUNAY, bureau ingénierie générale de la direction de l’équipement de la province Sud ; - M. François WAIA, directeur des actions sanitaires et sociales de la province Sud ; - Mme Cécilia WAHEO, directrice adjointe des actions sanitaires et sociales de la province Sud ; - Mme Jeanine PATCHE, Province des Iles Loyauté ; - M Jean-Luc CHEVALIER, représentant la présidente de l'association française des maires de Nouvelle-Calédonie ; - M Jean-Luc FAURE, principal du collège de Magenta ; - M Christian PRALONG, directeur de l'Enseignement en Nouvelle-Calédonie ; - Mme Yolande VERLAGUET, directrice pédagogique de la direction de l'enseignement de la Nouvelle-Calédonie ; - M Christophe DELESSERT, conseiller pédagogique ; - M Jean-Claude CAROBOLANTE, collaborateur au gouvernement de Nouvelle-Calédonie ; - M Jean-Michel LEVEQUE, docteur du SAMU-CHT ; - M Pascal BUISINE, président de l'association Antinéa ; - M.

Jacky KAWKA, vice-président de l’association Antinéa ; - M Jean-Marie RENARD, président du comité des sociétés d'assurance ; - M Fabrice LOUYOT, président de l'association des motards du forum de Nouvelle-Calédonie ; - Mme Caroline KAWKA, représentant la présidente du syndicat des enseignants de la conduite ; - M Bernard VILLECHALANE, UFC/ Que choisir- Corail vivant ; - M Gilles PALIX, président du collectif de lutte contre la criminalité routière ; - Mme Jenny SPITZ, chef de service exploitation SMTU ; - M Jean-Luc CHAMBAULT, gestionnaire de la fourrière intercommunale ; - M Pascal JOLLY, directeur des infrastructures, de la topographie et des transports terrestres ; - M George SELEFEN, directeur adjoint de la direction des infrastructures, de la topographie et des transports terrestres ; - Mme Rina PARAU,chef du service de la sécurité et de la circulation routière de la DITTT ; - Mme Dominique DOPPLER-LE CŒUR, chef du bureau de l'observatoire de la sécurité routière DITTT ; - M Melito FINAU, chef du bureau des transports DITTT ;

JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 11225 31 décembre 2013 - M Patrick LEVENCHAUD, chef du bureau des contrôles techniques et des cartes grises DITTT ; - M Edgar CHARDON, chef du bureau de l'éducation routière DITTT ; - M Eric BAUDOUIN, contrôleur du bureau des transports DITTT ; Absents : - M Paul NEAOUTYINE, président de l'assemblée de la province Nord ; - M Neko HNEPEUNE, président de l'assemblée de la province des îles Loyauté ; - M André GOPEA, président de l'association des maires de Nouvelle-Calédonie ; - M Bernard ROUCHON, directeur de l'agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie ; - M Patrick DION, directeur général des enseignements (Vice-recteur) ; - M Pierre SIAPO, Province des Iles Loyauté ; - M Jean WEJIEME, Province des Iles Loyauté ; - Mme Marie-Pierre BEAULIER, chef du service pénitentiaire d'insertion et de probation ; - M Jean-François BOUILHAGUET, président du syndicat des entreprises des transports routiers de Nouvelle-Calédonie ; - M Thierry VALET, président de l'association prévention routière ; - M David SCHAVITS, direction de l'équipement de la province Sud ; - Mme Nathalie FRANCOIS, directrice de l'association pour la prévention des abus d'alcool ; - Mme Catherine GUILLAUME, gérante agence SOLUTIONS "Entreprise & Prévention NC" ; - M Eric FRANCHESCHINI, directeur du syndicat intercommunal du Grand Nouméa ; - M Michel DAVAREND, président de l’union fédérale des consommateurs de Nouvelle- Calédonie ; - Mme Jocelyne LECOURIEUX, UFC – que choisir ; - M François LEVACHER, UCF – que choisir – corail vivant ; - M Richard MARDJOEKI, directeur du syndicat mixte de transport interurbain (SMTI) ; - M Christophe LEFEVRE, directeur par intérim et chef du service planification et grand projet (SMTU) ; - Mme Ghislaine ARLIE, présidente de l’association française des maires de Nouvelle-Calédonie ; - M René POROU, chef du bureau de la délivrance des permis de conduire de la DITTT.

GREFFE DU TRIBUNAL MIXTE DE COMMERCE DE NOUMEA MODIFICATION AU R.C.S. Modification en date du 10 avril 2013. Numéro du registre du commerce : R.C.S. NOUMEAD 253 203. Raison sociale ou dénomination : «SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE MADIBEAU 2». Forme et capital : société civile immobilière au capital de 100 000 XPF FIXE. Adresse du siège social : 35 rue René Coty – Mont Vénus – 98800 Nouméa. Objet de la modification : Modification relative aux personnes dirigeantes et non dirigeantes à compter du 1er décembre 2012 : Nouveau : BEAUMONT Monique, Solange, gérant(e). Modifié : BEAUMONT Jean, gérant(e).

Modifié : BEAUMONT Marie-Hélène Jacqueline, gérant(e). Modifié : BEAUMONT Didier Georges Maurice, gérant(e). Zone historique greffe.

Evènements CFE : 34M Modification relative aux dirigeants d'une société de personne. Nouméa, le 10 avril 2013 Le greffier du registre du commerce _ _ GREFFE DU TRIBUNAL MIXTE DE COMMERCE DE NOUMEA MODIFICATION AU R.C.S. Modification en date du 10 avril 2013. Numéro du registre du commerce : R.C.S. NOUMEAB 865 261. Raison sociale ou dénomination : «SM2L INVEST». Forme et capital : société à responsabilité limitée au capital de 1 000 000 XPF FIXE.

Adresse du siège social : 104 route du Port Despointes – Faubourg Blanchot – résidence Kailua – BP 8460 – 98807 Nouméa CEDEX. Objet de la modification : Transfert du siège social à compter du 25 mars 2013 : Ancienne adresse : 14 rue de l'Observatoire Motor-Pool chez Sarl HV Finance– 98800 Nouméa.

Nouvelle adresse : 104 route du Port Despointes – Faubourg Blanchot – résidence Kailua – BP 8460 – 98807 Nouméa CEDEX.

Transfert de l'établissement principal à compter du 25 mars 2013 : Ancienne adresse : 14 rue de l'Observatoire Motor-Pool chez Sarl HV Finance – 98800 Nouméa. Nouvelle adresse : 104 route du Port Despointes – Faubourg Blanchot – Résidence Kailua – BP 8460 – 98807 Nouméa CEDEX. Zone historique greffe. Evènements CFE : 29M Autre modification concernant la personne morale. Nouméa, le 10 avril 2013 Le greffier du registre du commerce _ _ GREFFE DU TRIBUNAL MIXTE DE COMMERCE DE NOUMEA MODIFICATION AU R.C.S. Modification en date du 10 avril 2013. Numéro du registre du commerce : R.C.S. NOUMEAB 334 276.

Raison sociale ou dénomination : «MEDI-SERVICES». Forme et capital : société à responsabilité limitée au capital de 1 000 000 XPF FIXE.

Adresse du siège social : 8 rue Reverce – Vallée des Colons – BP 4458 – 98800 Nouméa. Objet de la modification : Modification de l'objet social à compter du 1er février 2013 : Ancien : – L'achat, la vente, l'importation, l'exportation, la réparation, l'entretien de tout appareillage, matériels, matériaux à usage médical, chirurgicale, para-médical, orthopédique, dentaire et para-pharmaceutique, ainsi que tous matériels de télécommunications, électroniques et d'informatiques, etc. Nouvelle mention : – L'achat, la vente, l'importation, l'exportation, la réparation, l'entretien, la location et le louage de tout appareillage, matériels, matériaux à usage médical, chirurgicale, para-médical, orthopédique, dentaire et para-pharmaceutique, ainsi que tous matériels de télécommunications, électroniques et d'informatiques.

Zone historique greffe. Evènements CFE : 12M Modification des principales activités de l'entreprise ou de l'objet d'un GEIE. Nouméa, le 10 avril 2013 Le greffier du registre du commerce _ _ GREFFE DU TRIBUNAL MIXTE DE COMMERCE DE NOUMEA MODIFICATION AU R.C.S. Modification en date du 10 avril 2013. Numéro du registre du commerce : R.C.S. NOUMEAB 802 967. Raison sociale ou dénomination : «TIEBAGOUMENE». Forme et capital : société en nom collectif au capital de 100 000 XPF FIXE.

Adresse du siège social : 2 rue Desjardins – Pointe Doniambo – BP E5 – 98848 Nouméa CEDEX. JOURNAL OFFICIEL DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 31 décembre 2013 11226 PUBLICATIONS LEGALES