Kolia, - le vif-argent anton tchekhov et autres nouvelles

Kolia, - le vif-argent anton tchekhov et autres nouvelles

fondateurvickymessica direction lee fou messica & ludovic michel www.lesdechargeurs. fr 3,ruedesdéchargeurs75001paris•m°châtelet le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 photo Thierry Peyrard / conception graphique ©le pôle media pour les déchargeurs - licence E.S. 1-1021958 dossier de presse kolia, le vif-argent et autres nouvelles théâtre / lecture adaptation Micheline Weinstein avec Thomas Montpellier & Laure Trainini scénographie Laure Trainini lumières Fabrice Bihet musique Antoine Maunoury 18h00 les samedis 27 août au 17 déc. 2011 co-production les déchargeurs / [psi] . le temps du non en accord avec le grandtou anton tchekhov Un soir, Tcherviakov assistait à la représentation des Cloches de Corneville. Quand soudain... extrait de Mort de Tcherviakov, un fonctionnaire texte publié aux éditions [psi] • le temps du non avec le soutien de

le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 LA PIECE Tchekhov brosse tour à tour pour nous le portrait d’un intendant cherchant désespérément un nom propre, d’un savant dévoilant sa tendresse, d’un fonc- tionnaire terrassé, d’un gamin trahi, d’amoureux démasqués… Cinq nouvelles, pour public de tous âges, inscrites dans la Russie du XIXe , invitent à flâner dans ce qu’il y a d’universel chez l’humain, l’humour, l’injustice, l’ennui, l’amour du travail...

MOT DE L’AUTEUR Si chacun sur son lopin faisait ce qu’il pouvait, comme notre terre serait belle ! Quand j’écris, dit Tchekhov, je m’en remets entièrement au lecteur, et compte qu’il saura ajouter lui-même les éléments subjectifs qui manquent à mon récit...1 Et pour- quoi faut-il expliquer ? Il suffit de frapper c’est tout ; alors le lecteur sera intéressé et se mettra une fois de plus à réfléchir2 .

1. Lettre à Souvorine, 1er avril 1890. 2. Id., 17 décembre 1891. On ne doit jamais mentir. L’art a ceci de particulièrement grand qu’il ne tolère pas le mensonge. On peut mentir en amour, en politique, en médecine. On peut tromper les gens, voire Dieu, mais dans l’art, on ne peut mentir. Lettre sans date (1900 ?) NOTE D'INTENTION Le théâtre - la lecture - de scène, par contraste avec la réalité de la vie, est un mode de transmission privilégié.

Ce projet est né du désir de faire entendre la musique, l’humour, la profondeur, de la langue de Anton Tchekhov, à travers ses nouvelles, et de mettre en scène le fait de lire. Le choix difficile de chaque nouvelle, parmi leur volume considérable de beauté, s’est fait en fonction de sa brièveté, de sorte qu'elle s’adresse à un public de tous âges dès 11 ans. La forme narrative est interprétée ici dans la lignée de De l’art de lire à l’art de dire par deux comédiens / lecteurs. Dans un jardin, par un bel après-midi, deux personnages partagent leur amour de la lecture.

L’atmosphère particulière qui émane des nouvelles de Tchekhov, son écriture dépouil- lée ont déterminé la simplicité de la mise en scène, animée avec un minimum de moyens. Les récits sont accompagnés, en contrepoint, d'une musique originale afin de mettre en valeur leurs différents thèmes, la solitude, l’ennui, la cruauté, la passivité, les injustices sociales, celles des adultes envers les enfants et l’humour, la joie de vivre, la tendresse, l’amour du travail, l’espérance.

Il reste de la lecture de l’œuvre de Tchekhov une profonde mélancolie qui reflète son regard sur le monde, une nostalgie infinie des personnages, où la tristesse côtoie l’humour et la légèreté. Laure Trainini

le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 EXTRAITS Le savant regarde l'heure et prend un livre. Ivan Matveïtch se lève : “Ainsi vous me prêterez Gogol ? - Oui, oui, mais pourquoi vous précipitez-vous, mon cher ? Restez encore un peu, ra- contez-moi quelque chose...” Extrait de Ivan Matveïtch Un soir, Tcherviakov assistait à la représentation des Cloches de Corneville. Quand soudain… Extrait de Mort de Tcherviakov, un fonctionnaire Enfin seuls, commença Lapkine après un coup d'œil à la ronde. J'ai tant de choses à vous dire, Anna... Tant et tant de choses...

Extrait de Kolia, le vif-argent PARCOURS Anton Tchekhov / auteur Voici la biographie de Tchekhov telle qu’elle a été donnée par lui-même, en févr- ier 1892 : Je suis né à Taganrog, en 1860. J’ai terminé mes études au lycée de Taganrog, en 1879. En 1884, j’ai terminé mes études à l’Université de Moscou, Faculté de médecine. En 1888, j’ai reçu le Prix Pouchkine. En 1890, j’ai fait un voyage à l’île de Sakhaline, à travers la Sibérie, et retour par la mer. En 1891, j’ai fait un tour en Europe où j’ai bu de l’excellent vin et mangé des huîtres. En 1892, j’ai fait une bombe d’anniversaire avec V. A. Tikhonov. On a commencé à me publier en 1879, dans La Cigale. Mes recueils sont : Récits bariolés, Au crépuscule, Récits, Gens moroses, et une nouvelle, Le duel. J’ai péché aussi du côté de la dramatur- gie, mais modérément. Suis traduit dans toutes les langues, sauf les étrangères. Pourtant, les Allemands m’ont traduit, il y a déjà longtemps. Les Tchèques et les Serbes m’approuvent, eux aussi. Les Français ne sont pas contre. J’ai connu les mystères de l’amour à l’âge de treize ans. J’ai les meilleurs rapports avec les camarades médecins, tout comme avec les littérateurs. Célibataire. Souhaiterais recevoir une rente. Je professe la médecine et il m’arrive même, en été, des faire des autopsies légales, ce que je n’ai pas fait depuis deux-trois ans. […] Mais, trêve de plaisanteries. Écrivez ce que vous voulez. Si les faits vous man- quent, remplacez-les par du lyrisme.

le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 Laure Trainini / comédienne, metteur en scène Formation École internationale de théâtre Jacques Lecoq (Paris 2000/02) Atelier international de théâtre Blanche Salant & Paul Weaver, professeurs François Lamotte, Mylène Lormier (Paris 1998/99) Conservatoire national de région danse de Toulouse (1981/86) Après avoir dansé auprès d’Angelin Preljocaj et Philippe Jamet, Laure Trainini rejoint l’équipe artistique et pédagogique de l’ARIA, fondée par Robin Renucci, où elle développe son travail de comédienne et de formatrice. Elle enseigne le théâtre en milieu scolaire et extra scolaire depuis 2003. Elle est habilitée par la Délégation académique aux arts et à la culture de l’académie de Paris depuis 2008.

Repères Comédienne L’Ours, Le Jubilé d’Anton Tchekhov, mise en scène de Bernard Vercier (Festival LES Z’ÉSTIVALES, Le Havre 2009) Le Public a bien joué ce soir de Evelyne Loew / Jean Dasté, mise en espace de Serge Lipszyc (Théâtre du Fil de l’eau, Pantin 2006) Les Joyeuses Commères de Windsor de William Shakespeare, mise en scène de Stéphane Gallet (Rencontres internationales de Théâtre en Corse, tournée en Corse, Théâtre du Fil de l’Eau, Pantin, 2006) Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht, mise en scène de Pierre Vial, assis- tante à la mise en scène (Rencontres internationales de Théâtre en Corse, 2005) Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht, mise en scène de Stéphane Gallet (Rencontres internationales de Théâtre en Corse, Théâtre du Fil de l’eau, Pantin, 2004) Metteur en scène L’île des lents et l’île des vifs de Jean Tardieu interprétée par des enfants (Rencon- tres internationales de théâtre en Corse 2006) Thomas Montpellier / comédien Formation Cours Cochet, Jean-Laurent Cochet et Arnaud Denis (Paris 2008/11) La Théâtrerie sous la direction de Mylène Lormier (2008/09) Atelier international de théâtre Blanche Salant & Paul Weaver, professeurs Mylène Lormier, C. Deschaumes, J. Mela (Paris 2006/08) Thomas a commencé à jouer sur scène à l’âge de 15 ans. Il tourne régulièrement

le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 des court-métrages, dont L’homme qui voulait devenir invisible de Frédéric Jamain et Nicolas Peloille primé en 2010 au Festival du court-métrage de Saint-Maur. Il est également danseur de claquettes et chanteur (myspace.com/tmontpellier). Repères Comédien Les Sept Pêchés capitaux à partir de textes de Molière, Racine, Shakespeare, mise en scène de Daniel-Jean Colloredo (Théâtre Cours Jacquot, Paris 2010) On va faire la cocotte de Georges Feydeau, mise en scène de Philippe Sablayrolles (Comédie Saint Michel, Paris 2010) Un mari idéal d’Oscar Wilde, mise en scène d’Agnès Nédélec (Théâtre Laurette, Paris 2010) Cuisine et dépendances d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, mise en scène de Nico- las Luguy (Théâtre Laurette, Paris 2009) Le Cabaret Nono, mise en scène de Serge Noyelle (Tournée en France 2008) RobertoZucco de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Christian Lalos (Théâtre Jeune Public Strasbourg 1999) Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, mise en scène de Patrick Rabier (Théâtre Jean Le Bleu, Manosque 1994) Fabrice Bihet / créateur lumières Formation Théâtre du Tourtour, Paris Repères Régisseur son et lumières (ARIA, Corse) Régisseur général (Théâtre 95, Cergy-Pontoise, Théâtre Romain Rolland, Villejuif depuis 2009) Il coordonne les créations et tournées de la compagnie La Jolie Pourpoise, direc- tion Volodia Serre, la tournée en France de la compagnie russe Théâtre Kolyada. Yvonne, Princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, mise en scène d’Anne Barbot (Théâtre Romain Rolland, Villejuif 2011) Colères de François Rollin mise en scène de Joël Dragutin (Théâtre 95, Cergy- Pontoise)

le pôle presse sergine robert lepolepresse@gmail.com 01 42 36 70 56 La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars mise en scène de Balàzs Gera (Mai- son de la poésie, Paris 2009) Antoine Maunoury / musicien, auteur, compositeur Formation Ateliers d’Improvisation de Jean-Jacques Lemêtre (Conservatoire à ray- onnement régional, Cergy) Repères Trio et Quartet avec Christopher Wait, avec Christian Mesmin Blue Pepper, avec Joël Guicciardi. Le Grand Barouf avec Pascal Camors, Jean-Paul Adam, Marianne Guetté, Michel Bartissol, Alain Mourey.

Blue Train d’Etienne Liebig avec lequel il enregistre 38.000 pile ! The Champignons avec Michel Bartissol, Pascal Camors, Eloi Lesbros. Albums autoproduits : We are the Champignons, 2011 Tronches de vie, 2009 Mon album de coloriages, 2004 Portraits et Paysages, 2001 Concerts au Petit Journal Montparnasse, au Café Universel, au Enghien Jazz fes- tival, au Festival Ça va Jazzer / Les Mureaux, à la Cave à Jazz - Autour de Midi. (2004/11) Micheline Weinstein / psychanalyste, écrivain Enseignement de Françoise Dolto, François Perrier, Solange Faladé. Fonde en 1986, sous une première appellation, l’association Psi • LE TEMPS DU NON, dont le sous-titre est cela ne va pas sans dire.

Psi • LE TEMPS DU NON est à l’origine de la création de la compagnie « Le GrandTOU » et de l’ensemble de ses projets. www.psychanalyse.et.ideologie.fr.