Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

3 N O U V E A U X C O M P O R T E M E N T S L E S MOBILITÉ EMPLOI SANTÉ TOURISME • Le magazine des diplômés de l’EPFL Juin 2016 No 4 Un alumnus au pôle Nord p.8 Martin Vetterli p.26

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

4 Nous vous aidons à les protéger Vos idées vous appartiennent Brevets Marques Designs Veille technologique P&TS SA / Av. Jean-Jacques Rousseau 4 / Case postale 2848 / 2001 Neuchâtel Tél. + 41 - 032 - 7271427 / Fax + 41 - 032 - 7271424 / info@patentattorneys.ch / www.patentattorneys.ch

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

C’est également vers le futur que se tourne ce numéro du magazine Alumnist à travers son dossier consacré aux «nouveaux comportements».

Les nouvelles technologies, ainsi que les nouveaux modes de fonctionnement individuels et collectifs, sont de formi­ dables opportunités pour innover dans les domaines qui nous concernent au quotidien: notre alimentation, nos habitats, nos déplacements… Sans prétention d’exhaustivité, ce dossier propose un panorama d’une mutation dont nous sommes à la fois les témoins et les acteurs, et offre de nombreuses pistes de réflexion pour nos vies profes­ sionnelles, personnelles, ainsi que pour les domaines de recherche à l’EPFL. Ce 4e numéro d’Alumnist vous procurera donc, je l’espère, l’envie de découvrir les innovations actuelles et futures, ainsi que celle d’accompagner votre Ecole dans ses défis de demain.

|| Alumnist Préambule Chères diplômées, chers diplômés, Comme vous le savez, 2016 constitue ma dernière année à servir l’EPFL en tant que Président. Le professeur Martin Vetterli a été nommé en février dernier par le Conseil fédéral, sur proposition du Conseil des Ecoles polytechniques fédérales, et prendra ses fonctions en janvier 2017. Ses qualités reconnues et son expérience sont autant de garanties pour offrir un futur radieux à notre Ecole. Pour ma part, l’année en cours constitue un défi passionnant afin de transmettre à mon successeur une Ecole toujours plus dynamique, et d’assurer une transition sereine.

Autre nouveauté pour cette année: l’inauguration sur le campus du bâti­ ment ArtLab, situé juste en dessous de l’Esplanade. Riche de ses pavillons dédiés aux grands projets de recherche de l’EPFL, aux expositions muséales, et aux archives du Montreux Jazz Festival, celui-ci constituera une véritable pas­ serelle entre science, technologies, arts et société. En tant que diplômé-e-s de l’Ecole, nous sommes heureux de vous inviter à le visiter en avant-première le 4 novembre prochain, dans le cadre du premier Gala EPFL Alumni. �L’année en cours constitue un défi passionnant� Patrick Aebischer, Président de l'EPFL 3

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

E d i t o Chères diplômées, chers diplômés, Ce début d’année 2016 fait souffler un vent de nouveauté sur le réseau des alumni. Ces nouveau­ tés commencent directement dans votre poche, avec une toute nouvelle version de l’application PocketCampus, qui vous permet désormais de rester connecté avec les autres diplômé-e-s, de tenir vos données à jour, et de vous inscrire aux événements se déroulant près de chez vous, depuis votre smartphone.

Autre nouveauté, la création de plusieurs «Clubs» alumni dans les mois à venir. Le premier d’entre eux: un club consacré aux femmes ingénieures diplômées de l’EPFL, elles qui ne représentent aujourd’hui qu’un peu plus d’un quart des alumni.

L’objectif: identifier et implémenter des solutions pour mieux valoriser les carrières de nos alumni femmes. L’EPFL Alumni a également coordonné pour vous la toute première présence de l’Ecole à un événement sportif majeur: les 20 km de Lausanne. Plus de 500 coureurs (diplômé-e-s, étudiant-e-s, collaborateur- trice-s) étaient réunis sous les couleurs de l’EPFL pour un moment de sport et de bonne humeur en avril dernier. Nous espérons que son succès en appellera d’autres, en vous donnant envie de vous réunir autour de l’Ecole pour des compétitions sportives, en Suisse comme à l’étranger. Enfin, n’oubliez pas de vous inscrire au tout pre­ mier Gala des Alumni, qui aura lieu le 4 novembre prochain, pour des retrouvailles et des décou­ vertes hautes en couleur.

Nous nous réjouissons de vous voir lors de cette soirée exceptionnelle. Nous espérons que vous partagez notre enthou­ siasme pour ces nouveautés, ainsi que pour ce magazine au cœur duquel vous pourrez une nouvelle fois découvrir la variété des carrières et histoires individuelles des alumni. Je vous souhaite une excellente lecture! || Annelies Garcia, directrice de l’EPFL Alumni 4 Alumnist Edito Sommaire PLONGÉE POLAIRE AVEC GHISLAIN BARDOUT Diplômé en Génie mécanique en 2009, l’explorateur documente depuis 2010 la vie sous la banquise grâce aux missions Under the Pole.

8 VOLÉE DE PHYSIQUE 1995: LA VIE APRÈS L’EPFL Entre souvenirs de campus et trajectoires de vie, cinq diplômés évoquent leur parcours. 24 Under The Pole - Pôle Nord 2010 EPFL / DR

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

5 DOSSIER: LES NOUVEAUX COMPORTEMENTS De la finance à la mobilité, de la santé au travail, la déferlante du numérique et les nouvelles technologies bouleversent la société et définissent de nouveaux usages. LE FUTUR PRÉSIDENT DE L’EPFL Portrait de Martin Vetterli, qui prendra ses fonctions à la présidence de l’Ecole en janvier 2017. DES DIPLÔMÉS CHEZ FISCHER CONNECTORS Mondialement reconnue pour ses innovations dans le marché de la connectique, l’entreprise vaudoise emploie de nombreux alumni et anciens collaborateurs de l’EPFL.

13 26 UN ALUMNUS PASSIONNÉ De la recherche aux MOOCs, en passant par le soutien aux start-up, Roland Loos (EL’87) s’implique dans de nombreux projets EPFL. 28 18 Alumnist Sommaire Thierry Parel Thierry Parel Alain Herzog / EPFL

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

Gilles Nahon 6 Alumnist E P F L A L U M N I L A SEED N IGHT 21 AVRIL 2016 La Seed Night de l’EPFL Alumni a eu lieu le 21 avril 2016 au Rolex Learning Center de l’EPFL. L’événement a rassemblé 15 start-up à fort potentiel issues de l’EPFL et du canton de Vaud, des Business Angels, des cadres de l’industrie et des alumni pour un total de 250 invités.

Un grand succès et une belle soirée pour tous les amateurs d’innovation. Plus d’informations et de photos sur le site de l’EPFL Alumni. Gilles Nahon Gilles Nahon Evénements

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

7 DR DR Alumnist C ’ E S T A R R I V É P R È S D E C H E Z V O U S VISITE DE L’ECAL LAB 26 MAR S 2016 L’EPFL+ECAL Lab est une unité de l’EPFL créée en 2003 par Nicolas Henchoz, ancien porte-parole de l’EPFL, et son équipe, en collaboration avec la Haute Ecole d’arts appliqués de Lausanne (ECAL). Le laboratoire, situé au sein de l’ECAL, a pour vocation d’explorer le potentiel des nouvelles technologies à travers le design – c’est-à-dire de stimuler l’innovation aux in- terfaces entre technologie, design et architecture. Les alumni ont eu l’occasion de visiter le laboratoire le 26 mars 2016.

V ISITE D E PHON AK 8 D É C E M B R E 2 0 1 5 Vous vous souvenez de la victoire d’Alinghi lors de l’America’s Cup en 2003? Des systèmes de communication sans fil issus de la technologie innovatrice de l’entreprise Phonak (Groupe Sonova) y avaient déjà joué un rôle crucial. Phonak développe, produit et distribue mondialement des systèmes auditifs de pointe et des appareils sans fil depuis plus de soixante ans. Quarante alumni de l’association Suisse orientale ont eu l’opportunité de visiter l’entreprise basée à Stäfa (ZH).

MARTIN VETTERLI EN ASIE 2 4 E T 2 5 M A R S 2 0 1 6 De passage en Asie pour le congrès international sur l'acoustique et le traitement du signal (ICASSP), Martin Vetterli en a profité pour rencontrer les alumni vivant sur place. Il a ainsi eu l'occa­ sion de partager un moment avec les diplômés vivant à Shanghai le 24 mars dernier, et ceux à Singapour le 25 mars. DR FCasas FCasas Evénements

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

8 Un alumnus sous la banquise Ghislain Bardout (GM’09) mène depuis 2010 des missions d’exploration baptisées Under The Pole, visant à documenter la vie sous la banquise.

Texte: Arnaud Aubelle S i chacun se représente aisément les étendues blanches du Cercle polaire, on a longtemps ignoré ce qui se passait sous ces immenses plaques de glace. Depuis son diplôme EPFL obtenu en 2009, Ghislain Bardout documente ce monde jusqu’ici méconnu et en rap­ porte des images à la fois spectaculaires et d’une grande valeur scientifique. Cette vocation d’aventurier s’est construite pas à pas. Elle est d’abord le fruit d’un rapport à la nature établi très tôt, au fil d’une jeunesse passée sur les rives lémaniques et ponctuée de nombreuses plongées dans le lac. Elle est aussi due à une rencontre: celle faite à l’âge de 25 ans avec l’explorateur Jean-Louis Etienne.

Alors à l’EPFL, Ghislain Bardout décide de mettre ses études en suspens durant deux ans pour l’accompagner dans le projet Total Pole Airship, mission scientifique ayant pour but l’exploration en dirigeable de la banquise. L’expédition, interrompue début 2008 suite à un accident, constitue néanmoins sa première approche de la banquise et la source d’une unique motivation: y revenir.

De retour à Lausanne, il obtient son diplôme en Génie Mécanique tout en travaillant à l’écriture de sa première ex­ périence en tant que chef d’expédition: Under The Pole. La première étape de six mois consiste en une étude de faisabilité qu’il prépare seul. Un cap important est franchi en mars 2008 lorsque Rolex s’intéresse au projet, puis lorsqu’un accord est trouvé quatre mois plus tard: c’est le premier sponsor majeur, celui qui offre au projet toute sa crédibilité et fait basculer Under The Pole du papier à la réalité. «La préparation d’une Ghislain Bardout − Lucas Santucci / Under The Pole − Groenland 2015 Alumnist Projet Ghislain Bardout (devant à droite avec son chien) et son équipe lors de la mission Under The Pole II.

A gauche, sa femme et son fils, qui ont pris part à l’expédition.

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni

9 telle expédition est constituée d’une succession de barrières à faire tomber, comme dans un projet entrepreneurial, souligne Ghislain Bardout. L’accord avec le premier sponsor était l’une des plus importantes.» L’expédition débute le 26 mars 2010 après plusieurs phases d’entraînement. Seul à initier le projet, Ghislain Bardout est désormais rejoint par sept collabora­ teurs formant une équipe polyvalente, à même de progresser sur la banquise, et disposant chacun d’une spécialité (photographe, infirmier, mécanicien…). Cinquante et une plongées sont effec­ tuées et permettent de rapporter des images uniques au monde.

Au retour, le projet vit à travers différents médiums qui permettent de découvrir toute la richesse de l’entreprise: la réalisation d’un film diffusé dans l’émission Thalassa en France et sur la chaîne du National Geographic à l’international, d’un livre, la rédaction de publications ou encore des programmes éducatifs mis en place en collaboration avec l’Education nationale française. L’ensemble de ces éléments permet de proposer au grand public un kaléidos­ cope de la vie polaire sous-marine. Fort de ce premier succès, Ghislain Bardout et son équipe travaillent à une nouvelle expédition: Under The Pole II, qui se déroule à partir de janvier 2014.

Alors que la première mission avait duré quarante- cinq jours, ce nouveau projet est d’une toute autre ampleur. Il est réalisé sur vingt et un mois et 300 plongées sont cette fois effectuées permettant une étude encore plus complète de la faune, mais aussi de la résistance de l’être humain aux condi­ tions extrêmes (une étude sur la physiolo­ gie des plongeurs en milieu glacial est par exemple réalisée). Autre nouveauté plus personnelle: si la première expédition avait déjà été réalisée avec son épouse Emmanuelle, leur fils Robin, 2 ans au moment du départ, fait à présent partie de l’équipage.

Cette seconde expédi­ tion constitue enfin un témoignage de premier plan sur les effets dévastateurs du réchauffement climatique, à travers l’étude de la banquise et de la fonte des glaces, mais aussi des modifications dans la vie quotidienne des Inuits, contraints à des changements significatifs dans leurs habitudes, par exemple dans leurs méthodes de pêche et de chasse. Si les compétences techniques acquises lors de ses études lui sont extrêmement précieuses, Ghislain Bardout souligne également un autre apport décisif de sa formation d’ingénieur EPFL: la capacité à endurer une très forte masse de travail et à résister à la pression.

Enfin, c’est cette formation d’ingénieur qui a initia­ lement séduit Jean-Louis Etienne et a donc permis de lancer sa carrière d’explorateur.

Aujourd’hui, Ghislain Bardout et sa femme travaillent à l’écriture d’une troisième expédition Under The Pole en établissant un calendrier prévi­ sionnel ainsi que la feuille de route de la mission. Un important travail de préparation est également fait avec les différents partenaires institutionnels et privés. Parallèlement, il pose les bases d’un nouveau projet à l’ambition inédite: l’élaboration d’un sous-marin scientifique révolutionnaire, qui per­ mettrait des plongées de longue durée à des profondeurs extrêmes. Le projet, qui n’en est aujourd’hui qu’à ses prémices et demandera quatre ou cinq années de développement, correspond en tout point à la philosophie de l’explorateur, qu’il résume en quatre mots: «innova­ tion, travail, passion et persévérance».

|| Lucas Santucci / Under The Pole - Groenland 2014 Lucas Santucci - Martin Mellet / Under The Pole - Groenland 2014 Alumnist Projet Franck Gazzola / Under The Pole - Groenland 2015 Plus d’images et de détails sur les expéditions Under The Pole sont disponibles sur www.underthepole. com. Pour ses projets futurs, Ghislain Bardout est en recherche de partenaires scientifiques ou financiers. Si vous êtes intéressé-e, n’hésitez pas à prendre contact: ghislain@underthepole.com.

Nouveauxcomportements les - EPFL Alumni
Vous pouvez aussi lire