Octobre rose - CHC

Octobre rose - CHC

Octobre rose - CHC

L’infoSites Périodique trimestriel Bureau éditeur: 4000 Liège 1 – Bureau dépôt: Liège X 102 | septembre 2017 J o u r n a l i n t e r n e d ’ i n f o r m a t i o n d u C H C Octobre rose Entreprise pp 2-14 Octobre rose contre le cancer du sein Horizon 2019 Nouvel organigramme de direction L’organigramme de MontLégia lui aussi en chantier People pp 15-16 Vis mon job de… technicienne de surface Brèves p 17-19 Services p 20-24 Accréditation Prêts pour la visite simulée?

Qualité Visionnez la chambre des erreurs! Maternités du CHC à l’honneur

Octobre rose - CHC

Construire l’avenir au quotidien Le rapport annuel du CHC est sorti de presse fin juin.

2016 aura été une année marquée par les importants travaux de MontLégia, mais pas seulement. La démarche d’accréditation, la nouvelle gou- vernance médicale, les nouvelles offres de soins, la mobilisation de la technologie au service de nombreux projets… sont autant de facettes de notre entreprise. Le rapport annuel, ce sont aussi des chiffres. Citons les plus impor- tants. En 2016, 110 personnes (36 équivalents temps plein – ETP) ont rejoint les équipes du CHC. Avec 4.254 salariés (2.999 ETP) et 961 indépendants (médecins, dentistes, kinés, psychologues…), le CHC se situe parmi les plus gros employeurs de la province.

2016 a été une année record en termes d’investissements, avec 64,3 M°€ consacrés à la clinique du MontLégia (42,3 M°€) mais aussi aux autres projets (22 M°€). Le chiffre d’affaires de 2016 est en hausse de 3,8% par rapport à l’année précédente. La version complète du rapport annuel est consultable sur intranet et sur internet. A consulter également, le rapport annuel du départe- ment infirmier.

Le service communication va bientôt entamer la rédaction du rapport annuel 2017 .Toutes vos suggestions sont les bienvenues. Editeur responsable: A. Javaux, rue de Hesbaye 75 – 4000 Liège Réalisation: Service communication Graphisme: www.stereotype.be Tiré à 5.800 exemplaires – Encre végétale ISSN: BD 49.431 Sommaire e ntreprise 4 |  Octobre rose contre le cancer du sein Dépistage Actions de sensibilisation 5 |  Le calendrier de tous les seins dévoilé 6 | Nouveaux mammographes 7 |  Grippe saisonnière: vite vacciné(e), vite protégé(e) 8 |  Horizon 2019 Nouvel organigramme de direction 10|  L ’organigramme de MontLégia lui aussi en chantier 12|  MontLégia: état des lieux de septembre 13|  Maison mixte d’Ans: permis accordé 14|  Sainte-Elisabeth Nouveaux accès et parkings L ’hépatite C, un «tueur silencieux» p eople 15 |  Vis mon job de… technicienne de surface 16 |  Carnet de famille Nouvelles agréations b rèves 17-19 s ervices 20 | Accréditation Prêts pour la visite simulée? 21 |  Témoignages de terrain 22 |  Semaine sécurité patient: visionnez la chambre des erreurs 22 |  Smiley des Peupliers prolongé jusqu’en 2020 23 |  Benchmark: les maternitésdu CHC à l’honneur 24 |  CHC-Eupen-Saint-Vith: la téléprésence médicale et AVC intranet.chc.be www.facebook.com/chcliege www.chc.be www.linkedin.com/company/chc-asbl Certains articles traitent de sujets également abordés sur nos autres supports.

Retrouvez-les grâce aux icônes.

entreprise Rapport annuel | CM L’infoSites 102 | septembre 2017 02

Octobre rose - CHC

Vous l’avez peut-être découvert à l’entrée de votre site, le CHC édite désormais CHeCk-up, un magazine à destination des pa- tients/résidents et des visiteurs. Cette nouvelle carte de visite de notre groupe hospitalier est diffusée via les cliniques, poly- cliniques et maisons de repos (entrées, salles d’attente…). Le magazine présente bien entendu l’offre de services du CHC, mais apporte aussi un éclairage sur les coulisses de l’entre- prise, en présentant des secteurs moins connus du grand public.

A titre d’exemple, le lecteur du numéro de septembre est convié à une visite du pôle hôtelier, mais nous envisageons déjà d’autres métiers comme la logistique, la maintenance, l’entretien… L ’idée est d’offrir un autre regard sur le groupe, notamment pour les personnes qui attendent en consultation et souhaitent lire des infos moins focalisées sur la santé. La plupart des informations contenues dans ce magazine sont connues des collaborateurs du CHC, mais le magazine est évidemment à disposition de chacun. Gratuit et tiré à 15.000 exemplaires, il paraîtra à raison de quatre numéros par an.

Pour relayer les infos du CHC, il y avait déjà, en plus d’InfoSites, le Journal de paie, Azimut info, blue- print, le rapport annuel, intranet, internet et les réseaux sociaux… Désormais, trois nouveaux sup- ports s’ajoutent aux autres pour annoncer les projets et réalisations des différents services du CHC. Autre nouveauté de la rentrée, CHeCk-in. Blueprint, magazine des médecins du CHC destiné aux généra- listes, a changé de formule et de nom. Le trimestriel est désormais remplacé par une newsletter électronique mensuelle. Le public visé reste le même, les médecins du CHC et les généralistes, et le contenu a été adapté en fonction des nouveaux formats.

Toujours au rayon médical, les différents services qui collaborent à la prise en charge du patient cancéreux éditent un nouveau ma- gazine Actualités onco-hématologiques du CHC, qui présente les avancées thérapeutiques implémentées dans nos services.

Si les supports se multiplient, vous devez garder le même réflexe: relayer l’information vers le service com- munication qui se chargera de la traiter et de la diffuser au plus grand nombre. Initiative de service ou projet ins- titutionnel, grande nouveauté ou anecdote amusante, toutes les informations ou presque sont bonnes à parta- ger. D’avance merci pour votre collaboration. | Catherine Marissiaux C’est arrivé dans votre service… onco-hématologiques n° 1 – septembre 2017 du CHC Actualités Onco-P05.indd 1 13/09/17 14:24 03 L’infoSites 102 | septembre 2017

Octobre rose - CHC

Dépistage gratuit Comme chaque année en octobre, le service de sénologie du CHC propose un bilan sénologique gratuit à toutes les colla- boratrices de 40 ans et plus, salariées ou indépendantes.

Les épouses et compagnes des membres du CHC peuvent éga- lement participer à ce test, qui consiste en une mammogra- phie, un examen clinique et une échographie mammaire, aux mêmes conditions. Les médecins souhaitant encourager une démarche volontaire, aucune quote-part personnelle n’est de- mandée pour cet examen.

Le dépistage se fait au rythme d’une fois tous les ans ou tous les deux ans, selon l’âge et les antécédents familiaux. Cette action de dépistage se déroulera du lundi 2 au mardi 31 octobre 2017 . En pratique 1  La prise de rendez-vous se fait au service d’imagerie médi- cale de chaque site, en précisant qu’il s’agit du bilan sénolo- gique gratuit du CHC. Le personnel est autorisé à quitter son poste le temps de l’examen, environ une vingtaine de minutes, à condition que celui-ci soit réalisé sur son site de travail. Le person- nel de la clinique de l’Espérance, des maisons de repos et des polycliniques extérieures (à l’exception de Polymédic et d’Aywaille) a la liberté de choisir son site.Toutefois, en raison de l’éloignement, le dépistage devra se faire en dehors des heures de travail.

1  Le jour de votre rendez-vous, n’oubliez pas la demande d’examen signée par le médecin (généraliste ou spécialiste) ainsi qu’une vignette de mutuelle. 1  Les services d’imagerie médicale •  Saint-Joseph – (04.224)88.01 •  Saint-Vincent – (04.239)47 .10 •  Notre-Dame Waremme – (019.33)94.55 •  Notre-Dame Hermalle – (04.374)70.50 •  Sainte-Elisabeth – (087 .21)37 .10 •  Polymédic (Grâce-Hollogne) – 04.263.30.63 •  Centre médical Ourthe-Amblève (Aywaille) – 04.384.58.20 Dépistage | Marianne Lebrun Octobre rose contre le cancer du sein Octobre sera rose au CHC, cette année plus que les autres encore.

Le dépistage du cancer du sein reste offert aux collaboratrices et aux épouses/compagnes des collaborateurs. Le service d’imagerie investit dans de nouveaux mammographes. Et surtout, les actions de sensibilisation au dépistage ont résolument opté pour l’humour et l’optimisme, avec le calendrier de tous les seins, les guirlandes de soutiens-gorge et la clinique du MontLégia éclairée en rose. www.chc.be © CHC - service communication 10.000 soutiens-gorge pour soutenir le dépistage Déposez votre soutien-gorge à l’entrée avant le 29 septembre Plus de 10.000 nouveaux cancers du sein chaque année en Belgique Plus d’info sur chc.be Une bonne raison de le dégrafer Aujourd’hui, plus de 10.000 nouveaux cas de cancer du sein sont enregistrés chaque année en Belgique.

Pour soutenir la cam- pagne de dépistage, le CHC a lancé en septembre une grande récolte de soutiens- gorge. Récolter 10.000 soutiens-gorge, voilà le défi que le CHC s’était lancé! Ces sou- tiens-gorge seront assemblés en guirlande et exposés sur les façades des cliniques durant le mois d’octobre.

Autre action, la clinique du MontLégia sera éclairée en rose durant tout le mois d’octobre. entreprise L’infoSites 102 | septembre 2017 04

Octobre rose - CHC

Pare-chocs, airbag, œufs sur le plat, planche à repasser, miches, balcon, gants de toilette, melon… les expressions (tantôt flatteuses, tantôt moins) sont nombreuses pour désigner les seins. C’est de ces formules que sont partis les mannequins d’un jour, soignantes et patientes de l’hôpital de jour de Notre-Dame Hermalle, pour mettre en valeur tous les seins avec beaucoup d’humour, offrir un calendrier au regard décalé et conscientiser au dépistage du cancer du sein.

Poser seins nus pour un calendrier, il fallait oser le faire! L ’idée est venue d’une collègue, Sabine Scholz, et c’est très vite devenu le projet d’une équipe, témoigne Liliane Pleyers, infir- mière chef de l’hôpital de jour médical, très impliquée dans le Relais pour la vie – Visé. Quelle aventure! Beaucoup de travail, mais aussi beaucoup d’émotions, et tout au long du projet, une bienveillance mutuelle et un soutien général qui en ont fait une expérience extraordinaire! Il a fallu obtenir le feu vert de la direction, puis on a proposé à certaines de nos patientes de participer, en se limitant volontairement aux patientes qui ont terminé leur traitement.

Ont démarré les réunions pour réflé- chir au type de photos qu’on allait faire: on voulait un regard décalé, de l’humour, mais il ne fallait pas rater le coup, le sujet est délicat. Après décision des thématiques, il fallait trouver le photographe qui soit suffisamment sensible, et aussi réunir les éléments des décors… Si six patientes, quatre soignantes et une volontaire appa- raissent sur ce calendrier, l’équipe backstage compte les esthéticiennes sociales, la graphiste et les nombreuses per- sonnes qui ont assuré la logistique et la coordination du projet qui a pris quasi un an pour être mis sur pied.

Sans oublier les hommes, aussi présents dans cette aventure. Le photographe, le directeur de la clinique, les nombreux sponsors qui ont four- ni le matériel des décors, les journalistes qui ont relayé et sou- tenu l’initiative… Mille mercis à tous, résume Liliane. Le projet a manifestement été porteur pour les patientes qui se sont réapproprié une nouvelle image de leur corps. Une patiente m’a confié que participer à ce projet, c’était rendre ce qu’elle avait reçu comme humanité durant son traitement, raconte Sabine Scholtz. C’était une façon de passer à autre chose, tourner la page… Tout en développant avec l’équipe du projet une complicité et une convivialité uniques.

Lors de la présentation du calendrier finalisé, on lisait dans leurs yeux à la fois de la fierté et de l’émo- tion face au chemin parcouru. On sentait aussi une chaleur, une symbiose formidable au sein de toute cette équipe de femmes, tous par- cours confondus, manifestement investies et tenues désormais par le projet qu’elles ont porté toutes ensemble.

Notre-Dame Hermalle | Catherine Marissiaux Le calendrier de tous les seins dévoilé 1  Le calendrier est vendu au prix de 10€ au profit de One day for life et donc du Relais pour la vie et la Fondation contre le cancer 1  En vente à l’accueil des 6 cliniques du CHC 05 L’infoSites 102 | septembre 2017

Octobre rose - CHC

A l’initiative du service d’imagerie médicale et des radiologues, cinq nouveaux mammographes de la firme General Electric vont progressivement remplacer les appareils en place: un à la clinique Notre-Dame Waremme, un à la clinique Notre-Dame Hermalle, un à la clinique Sainte-Elisabeth et deux pour la clinique du Mont- Légia dès 2019.

En attendant le déménagement des trois sites liégeois vers MontLégia, un de ces deux appareils sera installé à la clinique Saint-Joseph.

Dans le même temps, des échographes de dernière génération compléteront l’équipement de chaque site et les unités de mam- mographie seront rénovées et/ou rafraîchies. Le renouvellement des mammographes a déjà commencé par la clinique Notre-Dame Hermalle, où les travaux ont été terminés en août. En novembre, ce sera au tour de la clinique Saint-Joseph, puis, dans le courant du premier trimestre 2018, Notre-Dame Wa- remme et Sainte-Elisabeth recevront leur nouvel appareil. Il est à noter que le mammographe récemment installé à la cli- nique Notre-Dame Hermalle est le 2e appareil de ce type dispo- nible en Belgique, après Courtrai.

Ces mammographes sont équipés des dernières technologies, comme la tomosynthèse ou mammographie 3D. La mammogra- phie standard telle qu’on la connait est une image dite bidimen- sionnelle (2D). La tomosynthèse est une technologie d’imagerie à 3 dimensions (3D) qui permet d’obtenir des images du sein dans sa totalité, sous forme de coupes de type scanner, afin de mieux visualiser les tissus mammaires et de détecter d’éventuelles ano- malies, pour ensuite les traiter avant qu’elles n’évoluent. La réso- lution d’image est donc très performante.

La mammographie 3D peut être réalisée chez les femmes de tout âge et pour tout type de sein. Elle est particulièrement perfor- mante pour les seins denses, car la densité rend plus difficile la détection de lésions lors d’une mammographie 2D. Cette tech- nologie améliore la qualité d’image par rapport à une mammo- graphie 2D avec une dose de rayon X identique. Elle est à l’heure actuelle la moins irradiante du marché.

La position du sein en tomosynthèse est identique à celle d’une mammographie 2D, le confort de la patiente est donc préservé. Un autre atout de ces mammographes de dernière génération est l’auto-compression, une nouvelle méthode de compression du sein.

Grâce à une télécommande, la patiente peut contrôler elle-même la compression appliquée à ses seins, avec l’aide du manipulateur. Une bonne compression permet de réduire la dose de rayons X et contribue à améliorer la détection d’une éventuelle anomalie.

Sénologie | Marianne Lebrun Nouveaux mammographes Le CHC investit dans le dépistage Agenda 1  samedi 14 octobre, 13h30 Journée médicale Cercle de Wallonie (Seraing) Au programme: •  Les pathologies hématologiques – Cas cliniques •  Docteur, mon enfant a tout le temps mal au ventre… – Les douleurs abdominales récurrentes en pédiatrie •  Pharmacologie – Complications iatro- gènes des traitements médicamenteux •  Y a-t-il un médecin dans l’avion? 1  dimanche 22 octobre, 10h Journée portes ouvertes à la clinique Notre-Dame Hermalle à l’occasion de son 60e anniversaire 1   vendredi 17 novembre, 8h30 Prise en charge de la douleur de l’enfant Palais des congrès de Liège 1  mardi 21 novembre, 19h30 Irons-nous tous aux soins intensifs? Pr J.-L.

Vincent, UCL, conférence organisée dans le cadre du 60e anniversaire de la clinique Notre-Dame Hermalle (lieu à préciser) 1  Commission de contacts médecins géné- ralistes-médecins hospitaliers Asbl des médecins, rue de Hesbaye 104, 4000 Liège •  mardi 26 septembre, 12h30 L’itinéraire clinique thrombose vei- neuse profonde, Dr Laure Gilis •  mardi 24 octobre, 12h30 Une clinique d’hépatologie intégrée pour la prise en charge des patients présentant un problème avec l’alcool, Dr Boris Bastens et Marie Stevens •  mardi 28 novembre, 12h30 Le SYLOS ou SYstème LOcal de Santé au CHC, Dr Quentin Dulière Renseignements et inscriptions: www.chc.be 1  vendredi 10 novembre Le rire pour soutenir l’Espace + Jérôme de Warzée présentera le best of de ses sketches lors d’une représentation excep- tionnelle organisée au profit de l’Espace +.

La représentation se tiendra au Théâtre de Liège. Réservations • anne.lambert@chc.be • 0492 25 14 95 entrée: 30€/personne sur réservation uniquement entreprise L’infoSites 102 | septembre 2017 06

Octobre rose - CHC

Comme l’an dernier, les vaccinations pourront se faire au sein même des unités de soins par un/e collègue infirmièr/e. Le changement de législation de l’an dernier (désormais l’injec- tion ne doit plus nécessairement être réalisée par un méde- cin) et l’adaptation de l’organisation de la vaccination au CHC (avec des vaccinations organisées par et dans les services) ont permis de simplifier la démarche et d’augmenter la couverture vaccinale. La preuve dans les graphiques, avec un taux de vac- cination générale qui remonte (mais qu’on peut toujours amé- liorer).

Faut-il rappeler l’intérêt de la vaccination? Se protéger soi- même et protéger son entourage, qu’on pense à sa propre famille ou aux patients et résidents qui font confiance au CHC.

Les acteurs de santé sont le 2e groupe cible visé par la cam- pagne du Conseil supérieur de la santé dans la mesure où ils sont 3 à 4 fois plus exposés au virus que la moyenne de la population. Alors, contre la grippe, relevez votre manche! Pratiquement La vaccination est gratuite pour tous. Elle a lieu d’octobre à mi-décembre. Pour les 6 cliniques et la crèche 1  Vous travaillez dans un service de soins (personnel médi- cal et non médical). Inscrivez-vous auprès de l’infirmièr/e chef. La vaccination se fera au sein de votre service, par l’infirmièr/e chef ou l’infirmièr/e de votre choix.

1  Vous travaillez dans un service administratif ou logis- tique. Inscrivez-vous via le CAT (tél 4700) qui vous don- nera un rendez-vous de vaccination sur votre site. 1  Autre possibilité: si vous avez rendez-vous à la méde- cine du travail en octobre ou en novembre (examen annuel ou de reprise), vous pouvez profiter de l’occasion pour vous faire vacciner. Pas besoin d’inscription. Pour l’UCP 1  Inscription auprès du secrétariat de la cuisine centrale (tél 2920 – 2924) pour une vaccination sur site. Pour l’UAL 1   Inscription auprès de Marc Sibourg (tél 7434) pour une vaccination sur site.

Pour les maisons de repos 1   Inscription auprès de la direction de la maison de repos pour une vaccination sur site. Pour les polycliniques extérieures 1   Inscription auprès de Ginette Bastin (04 224 85 16) pour une vaccination sur site. Plus d’information sur la vaccination 1 Intranet 1  Conseil supérieur de la santé: www.css-hgr.be Grippe saisonnière | Catherine Marissiaux Vite vacciné(e), vite protégé(e) A chaque rentrée, le CHC propose à l’ensemble de ses collaborateurs (personnel salarié, prestataires indépendants et volontaires) de se faire vacciner gratuitement contre la grippe saisonnière.

La campagne de vaccination se déroule d’octobre à mi-décembre sur toutes les entités.

Vite vacciné(e), vite protégé(e) SAISONNIERE Dans les services de soins, vaccination par votre collègue infirmièr(e) Pratiquement La vaccination est gratuite pour tous. Elle a lieu d’octobre à mi-décembre. Pour les 6 cliniques et la crèche • Vous travaillez dans un service de soins (personnel médical et non médical). Inscription auprès de l’infirmièr(e) chef et vaccination dans votre service. • Vous travaillez dans un service administratif ou logistique. Inscription via le CAT (tél 4700) pour un rendez-vous de vaccination sur votre site. • Autre possibilité : si vous avez rendez-vous à la médecine du travail en octobre ou en novembre (examen annuel ou de reprise), vous pouvez profiter de l’occasion pour vous faire vacciner.

Pas besoin d’inscription.

Pour l’UCP • Inscription auprès du secrétariat de la cuisine centrale (tél 2920 – 2924) pour une vaccination sur site Pour l’UAL • Inscription auprès de Marc Sibourg (tél 7434) pour une vaccination sur site. Pour les maisons de repos • Inscription auprès de la direction de la maison de repos pour une vaccination sur site. Pour les polycliniques extérieures • Inscription auprès de Ginette Bastin (04 224 85 16) pour une vaccination sur site. www.stereotype.be GRIPPE Taux de couverture vaccinale au CHC 2007-2016 2016 2015 2014 2012 2011 2010 2009 2008 2007 26 27,4 24,3 19 12,71 15,9 17,6 19,4 24,4 Taux de couverture vaccinale (%) par site en 2016 Saint-Joseph 21 N.D.

Hermalle 21,8 Espérance 35,4 N.D.Waremme 43,9 Saint-Vincent 19,8 Sainte-Elisabeth 15,9 Taux de couverture vaccinale (%) au Réseau senior Résidence Les Peupliers Résidence Saint-Charles Résidence Saint-Joseph Racour Résidence Notre-Dame de Lourdes Résidence d'Heusy Résidence Saint-Joseph Membach Résidence Carrefour Saint-Antoine Résidence de La Vierge des Pauvres 31,5 20,8 10,4 1,5 15 14,1 28,4 23 Vaccination organisée dans les unités de soins 07 L’infoSites 102 | septembre 2017

Octobre rose - CHC

entreprise Modifier le mode de gouvernance et l’organigramme de direction représente un chantier ambitieux. Par où commencer? Nous partons bien entendu de l’existant. Depuis des an- nées, le CHC est organisé selon un organigramme matri- ciel, avec d’une part son métier de base, c’est-à-dire les entités de soins au sens large (cliniques, polycliniques, maisons de repos, résidences services, crèche), et d’autre part des fonctions de support, c’est-à-dire les ser- vices de groupe et directions transversales (des achats, administrative, financière, générale, médicale, des soins infirmiers, des infrastructures, des ressources humaines, qualité).

L ’existant, c’est aussi l’équipe actuellement en place, composée d’hommes et de femmes, avec diffé- rentes missions (certains sont multi-casquettes, d’autres pas) et aussi une pyramide des âges à prendre en consi- dération.

Quelle a été la méthodologie pour une telle réflexion? L ’approche s’est faite par étapes et sur plusieurs mois, avec le comité de gestion mais aussi avec les directions concernées. Nous avons évalué les éléments qui man- quaient dans le management du CHC par rapport à notre stratégie (nouvelle clinique du MontLégia, gouvernance médicale par pôles) mais aussi aux éléments extérieurs (évolution du secteur, réforme De Block…). Pour propo- ser un modèle cohérent, je me suis appuyé sur 8 prin- cipes qui ont été de vraies lignes de conduite (ndlr: voir ci-contre). La composition de l’équipe de direction à l’hori- zon 2019 a été validée fin mai par le Conseil d’administra- tion.

Elle a été présentée en juin aux cadres lors de leur traditionnelle matinée, aux représentants des travailleurs lors du Conseil d’entreprise et aux médecins lors du Co- mité permanent de concertation(2) .

Pratiquement, le casting se présente comment? Nous restons dans la même logique, avec certains membres de la direction multi-casquettes. Comme lors des différents comités, je tiens à présenter les futures missions de chacun dans l’ordre alphabétique des per- sonnes, parce que diriger une institution telle que la nôtre est un travail nécessairement collectif dans lequel il n’existe pas une fonction plus importante que l’autre… (1)  Une version longue de cette interview est parue en juin, dans Azimut info, journal des cadres et des médecins. (2)  Les délais de réalisation d’InfoSites ne nous permettaient pas de faire paraître l’information dans le numéro de juin.

Claudio Abiuso deviendra directeur des opéra- tions (avec la tutelle sur les achats) et directeur des activités extrahospitalières. Il reste direc- teur en charge du développement stratégique (impliquant la supervision, comme actuelle- ment, de la cellule méthodes et organisation). Jean-Marie Bertrand, récemment pensionné, reste chargé de mission part time. Il continue à s’occuper de la gestion des ressources humaines médicales, du partenariat avec la Communauté germanophone et de la coordination des pôles médicaux. Frédéric Carrier assurera la direction des cliniques Notre-Dame Waremme, Notre-Dame Hermalle et Sainte-Elisabeth.

Frédéric Cnocquart reste directeur du Réseau senior et assurera la direction du secteur handicap.

 Juan de Callataÿ reste à la direction des ressources humaines. Quentin Dulière devient directeur médical adjoint. Isabelle François deviendra directrice de la clinique du MontLégia. Myriam Henri reste coordinatrice de la phar- macie (A158). Horizon 2019 | Propos recueillis par Catherine Marissiaux Nouvelle organisation Nouvel organigramme de direction Pour répondre aux changements de MontLégia mais aussi à la réforme annoncée par Maggie De Block, ministre fédérale de la santé, notre groupe se devait d’adapter progressivement son mode de gouvernance et son organigramme. C’est une étape nécessaire et logique dans l’évolution du CHC.

Rencontre avec Alain Javaux, directeur général(1) .

L’infoSites 102 | septembre 2017 08

Octobre rose - CHC

Jean-Pierre Hoste garde la direction transversale du département infirmier. Alain Javaux reste directeur général et directeur du secteur de la petite enfance. Anne-Pascale Jeghers reste coordina- trice de la pharmacie (A152). Sabrina Lava prendra les rênes de la direction hôtelière, qui comprend les activités alimentaires mais aussi l’entre- tien et les accueils, et reste directrice du contrôle de gestion et de la cellule de «Business intelligence médicale». Patrick Leurquin reste à la direction des achats (au sein de la direction des opérations).

Xavier Meert reste directeur général adjoint et directeur financier et repren- dra la direction administrative. Philippe Miermans assumera la direc- tion de l’amélioration continue, de la qualité et de la sécurité patient (et à ce titre il sera responsable de la gestion intégrée des risques institutionnels). Le changement va se faire par étapes, on imagine… Immanquablement, nous devrons phaser ces évolutions en fonction de différentes contraintes. Par exemple, la muta- tion vers MontLégia va s’appuyer à la fois sur les directions «historiques» des 3 sites liégeois et sur la future direction de MontLégia, mais aussi sur la future direction des opéra- tions.

Impossible d’expliquer le phasage complet (toujours théorique) à ce stade. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y aura des glissements progressifs de matières entre directeurs avec comme optique principale l’efficience et la continuité. Une information systématique se fera au fur et à mesure de ces évolutions.

Quelle sera la prochaine étape? Maintenant que l’organigramme de direction à l’horizon 2019 est connu, on peut embrayer avec celui de la clinique du MontLégia. C’est le travail qui est mené en collaboration par le département infirmier, les ressources humaines et la directrice du futur site MontLégia. Je sais que c’est aussi le sujet d’un autre article, donc j’y renvoie le lecteur. (ndlr : voir p 10) Françoise Muller reste directrice du dé- partement infirmier et directrice adjointe de la clinique Notre-Dame Hermalle. Elle accédera à la pension courant 2019. Philippe Olivier conserve la direction médicale.

Marc Sonnet se maintient à la direction technique et des infrastructures. Huit principes, huit lignes de conduite 1.  Clarifier l’organigramme quant aux responsabilités hiérar- chiques: désormais, les équipes de support des sites (main- tenance, entretien, …) seront sous la direction hiérarchique de la direction de groupe correspondante. 2.  Simplifier l’organisation des sites hospitaliers: nous aurons une direction pour la clinique du MontLégia et une autre pour les 3 autres sites, avec en appui une direction du dé- partement infirmier forte.

3.  Intégrer les structures en amont et en aval de l’hospitali- sation et anticiper les effets de la réforme De Block, avec le développement de structures comme les polycliniques, centres de prévention, services à domicile, convalescence, répit… 4.

 Impliquer les directions actuelles dans la gouvernance des pôles médicaux: le rôle de directeur de pôle pourrait dans certains cas être assuré par des gestionnaires, en l’occur- rence certains directeurs actuels.

5.  Professionnaliser la gestion des opérations avec la création d’une direction propre, en charge des aspects logistiques: magasins (y compris les achats), gestion des flux internes et externes (hors patients), informatique, stérilisation (en sup- port logistique), archives… 6.  Professionnaliser la prise en charge hôtelière: une direction hôtelière chapeautera les matières en lien avec l’hébergement: prise de RDV, accueil, gestion des flux de patients, gestion des séjours et des transferts, signalisation interne, buande- rie, restauration, entretien ménager, équipement hôtelier des chambres… 7.

 Développer nos compétences dans le domaine de la prise en charge de la personne handicapée, en lien avec la maison mixte en projet à Ans. 8.  Améliorer le contrôle interne. 09 L’infoSites 102 | septembre 2017

Octobre rose - CHC

entreprise •  Dominique Bonhivers reste directrice des soins infirmiers de la clinique Notre-Dame Waremme, Marie-Anne Nélis reste son adjointe •  Evelyne Wey reprendra la direction des soins infirmiers de la clinique Notre-Dame Hermalle (Françoise Muller accédera à la pension en 2019), avec l’actuel adjoint Michel Dandin •  Un appel à candidature sera lancé pour la direction des soins infirmiers de la clinique Sainte-Elisabeth, avec comme adjointe Marie-Christine Millet Le transfert de l’activité vers MontLégia ne se fera pas comme un simple copier-coller des unités et services actuels, au contraire.

L ’objectif est de par- tir du fonctionnement futur de MontLégia, en te- nant compte des besoins de cette nouvelle struc- ture mais également des lignes de conduite de la nouvelle gouvernance et du futur organigramme de direction (voir p 8).

Ici comme ailleurs, l’évolution est envisagée en partant de l’existant. Ce travail, entamé au 1er se- mestre, montre des réalités bien différentes selon qu’on envisage les unités de soins ou les autres services. •  Les unités de soins présentent une photo plus simple, d’abord parce que leur structure est défi- nie par la loi, ensuite parce que les techniques et procédures de soins sont pour la plupart déjà harmonisées ou en voie de l’être. •  Quatorze autres services administratifs, logis- tiques et médicotechniques (voir liste complète p.11) montrent des réalités beaucoup plus contrastées d’un site à l’autre, qu’il s’agisse du fonctionnement, du nombre de salariés, des outils… Les services de soins La structure de l’organigramme des services de soins est définie selon des normes qui exigent un/e directeur/trice du département infirmier (DDI) par site hospitalier, un/e adjoint/e à la direction du département infirmier (ADDI) par 150 lits et un/e infirmièr/e chef d’unité (ICU) par unité.

Dans le courant du 1er semestre, Jean-Pierre Hoste, direc- teur des soins infirmiers, a rencontré les DDI et ADDI afin de connaître leurs aspirations. Avec la direction générale et la direction des ressources humaines, il a défini l’organigramme de direction du département infirmier et attribué les postes. Cela se présente comme suit: •  Isabelle Thys deviendra directrice des soins infirmiers de la clinique du MontLégia, avec comme adjoints Delphine Antoine, Véronique Collyn, Bernard Destexhe, Pierre Omazic et Geneviève Wetz Horizon 2019 | Catherine Marissiaux L’organigramme de MontLégia lui aussi en chantier Maintenant que l’organigramme du comité de direction à l’horizon 2019 est connu, celui de la cli- nique du MontLégia s’élabore à son tour.

Plusieurs directions sont à la manœuvre: les ressources humaines, les soins infirmiers, la future direction de site et la direction générale, mais aussi les direc- tions transversales.

Afin de répondre aux différentes questions, six réunions d’information générale seront organisées courant octobre sur les 6 sites hospitaliers. Vous pouvez d’ores et déjà poser vos questions par mail à rh@chc.be 1  Des questions? Des réponses! • lundi 2 oct. à 9h30 clinique Saint-Vincent (grande salle de réunion) • lundi 9 oct. à 9h30 clinique Saint-Joseph (salle Mère Idalie) • mercredi 11 oct. à 14h clinique Sainte-Elisabeth (réfectoire) • mercredi 18 oct. à 14h clinique de l’Espérance (salle Belle-Fleur) • jeudi 19 oct. à 14h clinique Notre-Dame Hermalle (Espace +) • lundi 23 oct. à 9h  clinique Notre-Dame Waremme (salle de réunion de la direction) L’infoSites 102 | septembre 2017 10

Les missions des ADDI devraient évoluer, notamment à Mont- Légia, avec une redistribution des tâches et des unités. Les fonctions d’expertise (hygiène hospitalière, ICANE, itiné- raires cliniques, dossier infirmier informatisé…) poursuivront leurs missions multisites même si leur base (bureau princi- pal) sera située à MontLégia. Si les attributions théoriques ne changent pas, leur mise en pratique sera adaptée au nouvel environnement.

Au niveau des unités de soins, les situations sont plus diverses, allant d’une seule unité à transférer (ex: néonatologie où on peut envisager un «simple» copier-coller) à plusieurs unités à mixer (ex: unités C+D présentes sur les 3 sites).

Depuis la ren- trée, Jean-Pierre Hoste rencontre les infirmiers chefs d’unité (ICU) en entretien individuel, en compagnie de leur DDI res- pectif. Cette rencontre est obligatoire pour les ICU des trois sites liégeois, optionnelle pour ceux des autres sites qui se- raient intéressés par un poste à MontLégia. Les directions des soins infirmiers (de site et de groupe) définiront ensuite l’orga- nigramme et attribueront les postes d’ICU pour fin d’année. Très logiquement, les équipes seront constituées seulement quand on aura positionné les cadres.

Les autres services A la demande des ressources humaines, le service méthodes et organisation a réalisé au 1er semestre un cadastre complet de ces services et a rencontré ses responsables à deux re- prises. Ces réunions assidues (28 en 2 mois) ont permis de lister les tâches réalisées par chacun et de relever les diffé- rences, notamment en matière d’horaires, de ressources, d’organisation ou encore d’outils. C’est en tenant compte à la fois de ce cadastre et du futur organigramme du CHC (nouvelles fonctions et directions) que s’envisage la structure d’organisation de la clinique du Mont- Légia.

Certaines questions de fonctionnement doivent encore être réglées. Par exemple, aura-t-on un accueil général ou deux accueils (adultes et enfants) ? Les navettes intersites doivent- elles dépendre de la logistique (direction des opérations) ou des accueils (direction hôtelière) ?

Toutes ces questions et bien d’autres doivent d’abord trouver un aboutissement avant de pouvoir établir un organigramme. C’est l’objet de la réflexion conjointe entamée dès le 2e tri- mestre par la direction générale, la direction des ressources humaines et la future direction de MontLégia. Parmi les autres interlocuteurs dans cette réflexion, on retrouve aussi le service méthodes et organisation, qui a réalisé le cadastre, et les direc- tions des services de groupe puisque dès le déménagement vers MontLégia, certains services qui dépendent aujourd’hui de la direction de site dépendront désormais de la fonction de groupe (par exemple, la maintenance dépendra hiérarchique- ment de la direction technique et des infrastructures, l’accueil et l’entretien dépendront de la direction hôtelière – NB ceci sera valable pour MontLégia mais également pour les 3 autres sites).

La définition complète des services et des missions progresse en privilégiant la logique plutôt que l’héritage historique. La structure théorique sera validée dans le courant du 3e tri- mestre, avant d’en retenir un organigramme de fonctions, puis de nommer des responsables. Durant l’été, le département des ressources humaines a rencontré les responsables des 14 services afin de connaître les aspirations de chacun. Comme pour le nursing, ces rencontres étaient obligatoires pour les responsables issus des 3 sites liégeois et optionnelles pour ceux des 3 autres sites. Comme pour les soins infirmiers, l’ob- jectif est d’arriver à un organigramme théorique en fin d’année, pour ensuite désigner les responsables, voire les recruter.

Comment désigner la bonne personne? Trois scénarios sont envisagés, pour les services de soins infir- miers comme pour les autres: •  S’il y a un responsable pour un seul service à transférer et ouvrir à la clinique du MontLégia, cette personne devrait, sauf extraordinaire, garder ses responsabilités. •  S’il y a deux ou plusieurs responsables pour un seul poste, la sélection se fera sur base d’une épreuve d’assessment. Celle-ci sera menée par un organisme externe pour garantir l’impartialité.

•  Enfin, dans le cas d’un nouveau service (nouvelle fonction), ce poste sera proposé prioritairement aux responsables non retenus dans les épreuves antérieures, sinon proposé à un recrutement interne ou externe.

Quoi qu’il advienne, que les cadres actuels aient été retenus ou pas pour le poste de leurs rêves, un accompagnement sera mis en place pour tous afin de les aider à relever les défis de demain ou à se repositionner dans une autre fonction. Pour les soins infirmiers comme pour les autres services, les organigrammes et les responsables devraient être connus début 2018. Dès que cette étape sera validée, la constitution des équipes pourra alors être envisagée, en tenant compte du particulier (compétences, souhaits de chacun) et du général (temps de travail, pyramide des âges).

1  Les 14 services administratifs, logistiques et médicotechniques Administration de site Cuisine et diététique Entretien Maintenance Magasin Service social Pharmacie Secrétariats médicaux centralisés Courses et navettes intersites Imagerie médicale Consultations médicales et paramédicales Pastorale Qualité sécurité patient Volontariat NB:  s’il n’est pas cité dans cette liste, le labora- toire dispose lui aussi d’un groupe de travail spécifique qui planche sur l’organisation, l’organigramme et le positionnement de ses cadres… 11 L’infoSites 102 | septembre 2017

Côté chantier Quelques éléments extérieurs comme les quais de décharge- ment et la dalle de fluides médicaux sont toujours en cours de réalisation.

Cette dernière étape devrait marquer la fin du gros œuvre. A l’intérieur du bâtiment, la plupart des chapes de béton sont réalisées et les premières cloisons déjà finies sur plusieurs niveaux. Le montage des six premiers ascenseurs a lui aussi démarré. Les châssis et les vitrages sont tous posés, les dernières céramiques des façades seront posées en no- vembre.

Les abords ont eux aussi bien avancé: on a souvent parlé des parkings et des voies d’accès. La réalisation de l’héliport est en cours. Les premières plantations devraient démarrer dès l’automne ou au printemps prochain. La volonté est vraiment d’avoir des abords et des accès parfaitement finis dès l’ouver- ture de l’hôpital, même si cela complique parfois un peu les choses en termes d’accès ou de stockage de matériaux pour les entreprises, explique Marc Sonnet, directeur technique et des infrastructures.

Côté dossiers D’importants lots viennent d’être attribués. Parmi ceux-ci, le marché pour la production d’énergie ainsi que d’autres lots plus spécifiques comme les transports pneumatiques, les rails lève-personne et les véhicules autoguidés (encore appelés AGV ou tortues) qui transporteront les chariots des magasins vers les unités de soins.

Les cloisons modulaires pour le bloc opératoire ont également été commandées. Le dossier pour les équipements de cuisine et les contrôles d’accès a égale- ment été finalisé. Un autre gros marché, en l’occurrence celui du mobilier intégré, a été attribué le 10 août dernier. Ces dos- siers sont maintenant repartis à la Région wallonne pour vali- dation de l’adjudicataire avant de pouvoir passer la commande. D’autres lots sont toujours à l’étude. Parmi ceux-ci, on peut citer les bornes wifi et la téléphonie, mais aussi les tentures et les accessoires. La signalisation intérieure constitue elle aussi un gros morceau au vu de l’enjeu: les services doivent être directement et facilement accessibles depuis les différentes entrées mais aussi depuis le parking en sous-sol.

Si la signa- létique est toujours en réflexion, il est déjà acquis que le CHC optera pour le système des routes comme réalisé à Sainte- Elisabeth.

La peinture intérieure et la décoration sont aussi à l’étude. Le souhait d’une personnalisation des services ou unités revient régulièrement parmi les questions des utilisateurs, et c’est bien légitime, explique Isabelle François, chef de projet. Les meilleurs exemples actuels se trouvent en pédiatrie à l’Espé- rance, où les fresques et la décoration font partie intégrante de la démarche d’humanisation des soins. Comment allons-nous procéder à MontLégia? Il faut bien évidemment faire la part des choses entre le bâtiment dans son ensemble, qui doit res- ter cohérent, et les différents souhaits des équipes.

Les archi- tectes ont défini les espaces qui resteront toujours les mêmes d’un service à l’autre, et les murs qui pourront être person- nalisés. Ils pourraient éventuellement définir les gammes de couleurs pour garder une cohérence globale. Pour la person- nalisation des services, nous envisageons de travailler avec des écoles de design social pour développer ou reproduire les décorations particulières mais, bien entendu, ce sont les équipes de chaque unité concernée qui définiraient le briefing créatif des artistes, notamment pour préciser les conditions et le ressenti à retrouver dans la décoration.

Volet équipement Le volet équipement se poursuit. Pour rappel, on avait réalisé en 2015 l’inventaire des stocks et des besoins, et calculé le delta pour faire les premières estimations. Cet inventaire a été entièrement refait durant le premier semestre et affiné: les besoins spécifiques, l’état du matériel (après 2 ans et dans 2 ans), tous ces éléments ont été réévalués lors de nouvelles rencontres avec tous les utilisateurs. Un nouveau delta entre les besoins et le matériel de stock a été calculé, une nouvelle évaluation des budgets et de la faisabilité est en cours. Tous ces éléments sont indispensables pour la rédaction du cahier des charges.

Impossible d’obtenir rien que du matériel neuf pour l’ouver- ture de MontLégia, tout le monde en est bien conscient. Entre Clinique du MontLégia | Catherine Marissiaux Etat des lieux de septembre Vu de l’extérieur, le bâtiment n’a pas l’air d’avoir beaucoup changé depuis juin. Et pourtant, les corps de métier sont toujours plus nombreux à l’intérieur. Et les volets à suivre de cet important chantier avancent de manière ordonnée, eux aussi. Voici l’état des lieux de septembre.

entreprise L’infoSites 102 | septembre 2017 12

Vous pouvez aussi lire