Real Madrid CF - Olympique Lyonnais

Real Madrid CF - Olympique Lyonnais

Qualifiés pour les huitièmes de finale de l'UEFA Champions League à l'issue de la 4e journée, le Real Madrid CF et l'Olympique Lyonnais se disputent la première place dans le Groupe E. Avant le coup d'envoi, les pensées se tourneront vers Ferenc Puskás, le joueur mythique du Real, décédé vendredi à l'âge de 79 ans. La légende hongroise faisait partie de l'équipe qui avait remporté la Coupe d'Europe des Clubs Champions 1960, marquant quatre fois en finale à l'occasion de la victoire 7-3 contre l'Eintracht Frankfurt à Glasgow.

• Seule équipe en Europe à compter 12 points en quatre matches, Lyon est en pole position et n'a besoin que d'un match nul pour être sûr d'accrocher la première place et affronter une équipe classée deuxième au prochain tour.

Cependant, la tâche s'annonce rude face à une équipe madrilène en quête d'une victoire qui la ramènerait sur la même marche que les Lyonnais avant la dernière journée en décembre.

• Lyon l'a emporté 1-0 face au FC Dynamo Kyiv le 1er novembre, se qualifiant ainsi pour les huitièmes de finale grâce à un but de Karim Benzema à la 14e minute. Avec cette victoire, l'OL égale son meilleur départ en UEFA Champions League. • Même résultat à Santiago Bernabéu où le but inscrit contre son camp par Banel Nicolita à la 70e minute a permis au Real de prendre les trois points face au FC Steaua Bucuresti. Les hommes de Fabio Capello se sont imposés trois fois depuis la défaite à Gerland dès la 1e journée. L'histoire se répète • Comme la saison dernière, Lyon a ouvert sa campagne par une victoire face au Real à Gerland (2-0 grâce à des buts de Fred et Tiago).

• Madrid a répondu en battant le Dynamo (5-1) et le Steaua (4-1) à la 2e et 3e journée. Lyon a disposé du Steaua (3-0) et du Dynamo (3-0), qui se rencontrent à Bucarest dans l'autre match du groupe. • L'objectif des hommes de Gérard Houllier est d'éviter la défaite à Santiago Bernabéu, comme la saison passée. Les Gones avaient obtenu un bon match nul 1-1 lors de la 5e journée, s'adjugeant ainsi la première place du groupe. Guti avait ouvert le score pour le Real avant que John Carew n'égalise d'une splendide talonnade à la 72e minute. Lyon vise la victoire • Une victoire à Madrid offrirait à Lyon son meilleur début de campagne en UEFA Champions League.

Les Lyonnais seraient également à une victoire de devenir seulement la cinquième équipe – la première depuis le FC Barcelona en 2002/03 – à remporter ses six matches de groupes.

• En sept matches à domicile face à des équipes françaises, Madrid a enregistré cinq victoires, un nul et une défaite. Lyon ne s'est imposé qu'à une seule reprise lors de ses quatre précédents déplacements en Espagne, 1-0 à la Real Sociedad de Fútbol en huitièmes de finale de l'édition 2003/04 de l'UEFA Champions, grâce à un but contre son camp de Gabriel Schürrer.

• Aucune équipe ne s'est qualifiée pour les huitièmes de finale sans encaisser le moindre but. Mais l'OL, le FC Bayern München et le PFC CSKA Moskva pourraient changer cette statistique, ayant réussi à ne pas encaisser de but lors de leurs quatre premiers matches.

• Le Madrilène Ruud van Nistelrooy a marqué trois fois en trois matches face au quintuple champion de France. Son coéquipier Mahamadou Diarra a passé quatre saisons entre Rhône et Saône avant de rejoindre le Real cet été. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 1 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE Santiago Bernabéu Stadium, Madrid Mardi, 21 novembre 2006 - 20:45HEC Groupe E - Journée 5

Données des équipes Real Madrid CF Compétitions de l'UEFA • Club le plus titré dans l'histoire des compétitions de l'UEFA, le Real Madrid CF a remporté les cinq premières éditions de la Coupe des clubs champions européens. • En tout, le Real a disputé 12 finales européennes, et en a gagné neuf. Ses trois derniers succès en UEFA Champions League ont eu lieu face à la Juventus (1-0, 1997/98), au Valencia CF (3-0, 1999/00) et au Bayer 04 Leverkusen (2-1, 2001/02).

Titres en compétitions de l'UEFA • Coupe des clubs champions européens : 1955/56, 1956/57, 1957/58, 1958/59, 1959/60, 1965/66, 1997/98, 1999/00, 2001/02 • Coupe UEFA : 1984/85, 1985/86 • Super Coupe de l'UEFA : 2002 • Coupe européenne/sud-américaine : 1960, 1998, 2002 Statistiques des dix dernières années (y compris cette saison) • Cette saison marque la dixième participation consécutive du club à la phase de groupes de l'UEFA Champions League.

Une période pendant laquelle les Madrilènes ont remporté la compétition à trois reprises (1997/98, 1999/00 et 2001/02). Ils se sont qualifiés pour les huitièmes de finale au cours des neuf dernières campagnes. 1997/98 : UEFA Champions League - vainqueur 1998/99 : UEFA Champions League - quarts de finale 1999/00 : UEFA Champions League - vainqueur 2000/01 : UEFA Champions League - demi-finales 2001/02 : UEFA Champions League - vainqueur 2002/03 : UEFA Champions League - demi-finales 2003/04 : UEFA Champions League - quarts de finale 2004/05 : UEFA Champions League - huitièmes de finale 2005/06 : UEFA Champions League - huitièmes de finale 2006/07 : UEFA Champions League - phase de groupes Saison 2005/06 Saison en championnat : Le Real a à nouveau terminé sur la deuxième place du podium, à 12 points du FC Barcelona.

Les Madrilènes ont terminé respectivement un point et deux points devant le Valencia CF et le CA Osasuna, assez pour leur offrir une qualification directe pour la phase de groupes.

Saison européenne : Madrid s'est qualifié automatiquement pour la phase de groupes. Les Madrilènes ont terminé à la deuxième place de leur groupe, derrière l'Olympique Lyonnais, enregistrant trois victoires, un nul et une défaite. Pour la deuxième saison consécutive, le Real s'est incliné en huitièmes de finale, 1-0 face à l'Arsenal FC. Repères • Le Real a marqué 828 buts en 400 matches européens. Bilan : 225 victoires, 70 nuls et 105 défaites. Le Real n'a concédé que 437 buts.

• La vaste majorité de ces matches (295) a été jouée dans le cadre de la Coupe des clubs champions européens et/ou de l'UEFA Champions League.

Comparé aux 31 autres équipes engagées cette année dans la compétition, c'est le FC Bayern München qui se rapproche le plus du Real avec 210 matches disputés dans le cadre de la plus prestigieuse compétition de clubs européenne. Le bilan du club madrilène : 295 matches, 172 victoires, 50 nuls, 73 défaites. 646 buts marqués, 326 encaissés.

Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 2 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Rien qu'en UEFA Champions League, le Real Madrid a disputé 123 matches. Il s'est imposé 69 fois, a enregistré 25 matches nuls et s'est incliné à 29 reprises. Les Madrilènes ont marqué 240 buts pour 139 encaissés. Statistiques Compétitions de clubs de l'UEFA • Plus large victoire 9-0 : Real Madrid CF - Odense BK 25/10/1961, match retour du premier tour de la Coupe des clubs champions européens 1961/62 • Plus large victoire à domicile 9-0 : Real Madrid CF - Odense BK (voir ci-dessus) • Plus large victoire à l'extérieur 0-8 : Olympiakos Nicosia FC - Real Madrid CF 24/09/1969, match aller du premier tour de la Coupe des clubs champions européens 1969/70 • Plus lourde défaite 5-0 : AC Milan - Real Madrid CF 19/04/1989, match retour de la demi-finale de la Coupe des clubs champions européens 1988/89 5-0 : FC Kaiserslautern - Real Madrid CF 17/03/1982, match retour des quarts de finale de la Coupe UEFA 1981/82 • Plus lourde défaite à domicile 2-4 : Real Madrid CF - FC Bayern München 29/02/2000, deuxième phase de groupes de l'UEFA Champions League 1999/00 0-2 : Real Madrid CF - AFC Ajax 22/11/1995, phase de groupes de l'UEFA Champions League 1995/96 0-2 : Real Madrid CF - Odense BK 06/12/1994, match retour du troisième tour de la Coupe UEFA 1994/95 1-3 : Real Madrid CF - SK Spartak Moskva 20/03/1991, match retour de la demi-finale de la Coupe des clubs champions européens 1990/91 0-2 : Real Madrid CF - FC Internazionale 01/03/1967, match retour des quarts de finale de la Coupe des clubs champions européens 1966/67 • Plus lourde défaite à l'extérieur 5-0 : AC Milan - Real Madrid CF (voir ci-dessus) 5-0 : FC Kaiserslautern - Real Madrid CF (voir ci-dessus) UEFA Champions League (de la phase de groupes à la finale) • Plus large victoire 6-0 : Real Madrid CF - KRC Genk 25/09/2002, première phase de groupes de l' UEFA Champions League 2002/03 • Plus large victoire à domicile 6-0 : Real Madrid CF - KRC Genk (voir ci-dessus) • Plus large victoire à l'extérieur 1-5 : SK Sturm Graz - Real Madrid CF 05/11/1998, phase de groupes de l'UEFA Champions League 1998/99 Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 3 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Plus lourde défaite 3-0 : Olympique Lyonnais - Real Madrid CF 13/09/2005, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2005/06 3-0 : Bayer 04 Leverkusen - Real Madrid CF 15/09/2004, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2004/05 4-1 : FC Bayern München - Real Madrid CF 08/03/2000, deuxième phase de groupes de l'UEFA Champions League 1999/00 • Plus lourde défaite à domicile 2-4 : Real Madrid CF - FC Bayern München (voir ci-dessus) 0-2 : Real Madrid CF - AFC Ajax (voir ci-dessus) • Plus lourde défaite à l'extérieur 3-0 : Olympique Lyonnais - Real Madrid CF (voir ci-dessus) 3-0 : Bayer 04 Leverkusen - Real Madrid CF (voir ci-dessus) 4-1 : FC Bayern München - Real Madrid CF (voir ci-dessus) Dernière mise à jour : 9 novembre 2006 Olympique Lyonnais Compétitions de l'UEFA • Après avoir chuté en quarts de finale de l'UEFA Champions League ces trois dernières saisons, l'Olympique Lyonnais vise cette année encore son premier trophée européen.

• En dehors de la Coupe UEFA Intertoto remportée en 1997, le meilleur parcours de l'Olympique Lyonnais en compétitions de clubs de l'UEFA remonte à la saison 1963/64, lorsqu'il avait éliminé le B1913 Odense, l'Olympiacos CFP et le Hamburger SV pour atteindre les demi-finales de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne. L'OL était ensuite éliminé par le Sporting Clube de Portugal, futur vainqueur de la compétition, après un match rejoué. Titres en compétitions de l'UEFA • Coupe UEFA Intertoto : 1997 Statistiques des dix dernières années (y compris cette saison) • Les Lyonnais participent à l'UEFA Champions League pour la septième fois consécutive.

Lors de l'édition 2003/04, le FC Porto, futur vainqueur, éliminait l'OL (tot. 4-2). Le PSV Eindhoven privait les Gones d'une place dans le dernier carré en 2004/05. Après un score cumulé de 2-2, consécutif à deux rencontres mouvementées où l'OL avait pourtant ouvert le score, les Néerlandais remportaient la séance des tirs au but 4 à 2. En 2005/06, l'AC Milan a arraché la victoire (tot. 3-1).

1997/98 : Coupe UEFA - seizièmes de finale, qualifié pour cette compétition après avoir remporté la Coupe UEFA Intertoto 1998/99 : Coupe UEFA - quarts de finale 1999/00 : Coupe UEFA - seizièmes de finale, après une élimination au tour qualificatif de la Coupe des clubs champions européens 2000/01 : UEFA Champions League - deuxième phase de groupes 2001/02 : Coupe UEFA - huitièmes de finale, après avoir fini troisième de son groupe en UEFA Champions League 2002/03: Coupe UEFA - seizièmes de finale, après avoir fini troisième de son groupe en UEFA Champions League 2003/04 : UEFA Champions League - quarts de finale 2004/05 : UEFA Champions League - quarts de finale 2005/06 : UEFA Champions League - quarts de finale 2006/07 : UEFA Champions League - phase de groupes Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 4 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

Saison 2005/06 Saison en championnat : L'OL remporte la Ligue 1 pour la cinquième année consécutive, terminant 15 points devant son dauphin, le FC Girondins de Bordeaux, et 22 points devant le troisième, le LOSC Lille Métropole. C'était bien plus qu'il n'en fallait pour garantir aux Lyonnais une place en phase de groupes de l'UEFA Champions League. Saison européenne : Les Gones ont conquis 16 points au cours de leurs 6 rencontres de phase de groupes. Les deux points manquant pour atteindre la perfection ont été laissés sur le terrain du Real Madrid CF, où les Lyonnais se sont contentés du match nul 1-1 lors de la 5e journée.

Après avoir terminé meilleure attaque de la phase de groupes la saison précédente, ils décrochent cette fois la deuxième place, au bénéfice de leurs 13 buts inscrits, derrière le FC Barcelona (16). L'OL disposait ensuite du PSV en huitièmes de finale, vengeant au passage leur élimination lors de l'édition 2004/05, en infligeant aux Néerlandais une défaite 5-0 sur l'ensemble des deux matches, avant de buter sur le Milan.

Repères • L'OL a joué 58 matches d'UEFA Champions League (de la phase de groupes à la finale). Son bilan est de 32 victoires pour 11 nuls et 15 défaites, avec 106 buts inscrits contre 58 encaissés. • Avec seulement deux défaites concédées sur ses 25 derniers matches de Champions League, Lyon est un modèle de régularité dans la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs. En Coupe des clubs champions européens (matches de qualification inclus), les Lyonnais totalisent 62 rencontres disputées, dont 34 victoires, 11 nuls et 17 défaites, avec 110 buts marqués contre 63 encaissés.

• Lyon n'a concédé qu'un seul score nul et vierge, que ce soit en Coupe des clubs champions européens ou en UEFA Champions League, tours de qualification inclus, le 29 mars 2006, lors d'une rencontre à domicile face au Milan AC.

• L'Olympique Lyonnais a disputé 132 matches européens, toutes compétitions confondues. Son bilan est de 73 victoires, 21 nuls et 38 défaites, pour 233 buts inscrits et 155 encaissés.

Statistiques Compétitions de clubs de l'UEFA • Plus large victoire 7-0 : Olympique Lyonnais - FA Red Boys Differdange 17/09/1974, premier tour aller de la Coupe UEFA 1974/75 • Plus large victoire à domicile 7-0 : Olympique Lyonnais - FA Red Boys Differdange (voir ci-dessus) • Plus large victoire à l'extérieur 0-5 : MŠK Žilina - Olympique Lyonnais 05/07/1997, phase de groupes de la Coupe UEFA Intertoto 1997 • Plus lourdes défaites 4-0 : PAOK Saloniki - Olympique Lyonnais 07/11/1973, deuxième tour retour de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1973/74 4-0 : SV Werder Bremen - Olympique Lyonnais 07/12/1999, huitièmes de finale retour de la Coupe UEFA 1999/2000 • Plus lourde défaite à domicile 2-5 : Olympique Lyonnais - VfL Borussia Mönchengladbach 05/11/1974, deuxième tour retour de la Coupe UEFA 1974/75 Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 5 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Plus lourdes défaites à l'extérieur 4-0 : PAOK Saloniki - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) 4-0 : SV Werder Bremen - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) UEFA Champions League (de la phase de groupes à la finale) • Plus larges victoires 7-2 : Olympique Lyonnais - Werder Bremen 08/03/2005, huitièmes de finale retour de l'UEFA Champions League 2004/05 5-0 : Olympique Lyonnais - AC Sparta Praha 08/12/2004, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2004/05 5-0 : Olympique Lyonnais - Rosenborg BK 25/09/2002, première phase de groupes de l'UEFA Champions League 2002/03 • Plus larges victoires à domicile 7-2 : Olympique Lyonnais - Werder Brême (voir ci-dessus) 5-0 : Olympique Lyonnais - AC Sparta Praha (voir ci-dessus) 5-0 : Olympique Lyonnais - Rosenborg BK (voir ci-dessus) • Plus larges victoires à l'extérieur 0-3 : FC Dynamo Kyiv - Olympique Lyonnais 17/10/2006, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2006/07 0-3 : FC Steaua Bucuresti - Olympique Lyonnais 26.09.2006, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2006/07 1-4 : Olympiacos CFP - Olympique Lyonnais 01/11/2005, phase de groupes de l'UEFA Champions League 2005/06 0-3 : Werder Bremen - Olympique Lyonnais 08/03/2005, huitièmes de finale aller de l'UEFA Champions League 2004/05 • Plus lourdes défaites 2-0 : FC Porto - Olympique Lyonnais 23/03/2004, quarts de finale aller de l'UEFA Champions League 2003/04 2-0 : Celtic FC - Olympique Lyonnais 30/09/2003, phase de groupes de la Champions League 2003/04 0-2 : Olympique Lyonnais - AFC Ajax 30/10/2002, première phase de groupes de l'UEFA Champions League 2002/03 2-0 : FC Barcelona - Olympique Lyonnais 10/10/2001, première phase de groupes de la Champions League 2001/02 3-1 : AC Milan - Olympique Lyonnais 04/04/2006, match retour des quarts de finale de l'UEFA Champions League 2005/06 • Plus lourde défaite à domicile 0-2 : Olympique Lyonnais - AFC Ajax (voir ci-dessus) • Plus lourdes défaites à l'extérieur 2-0 : FC Porto - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) 2-0 : Celtic FC - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) 2-0 : FC Barcelona - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) 3-1 : AC Milan - Olympique Lyonnais (voir ci-dessus) Dernière mise à jour : 9 novembre 2006 Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 6 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

Données de match Madrid • David Beckham a disputé son 100e match d'UEFA Champions League à Bucarest lors de la 3e journée. Le milieu de terrain madrilène est devenu le 3e joueur à atteindre ce total, après ses coéquipiers Raúl González (105 matches) et Roberto Carlos (103). • Beckham compte 111 matches en compétition de clubs de l'UEFA, deux de moins que Raúl et Roberto Carlos. Le prochain match de Míchel Salgado sera son 90e match européen, malgré l'absence du latéral droit lors des quatre premières rencontres. Iker Casillas a fait sa 80e apparition en compétition de clubs de l'UEFA contre le Steaua lors de la 3e journée.

• Casillas a disputé son 75e match d'UEFA Champions League contre le Steaua lors de la 4e journée. Pour Emerson, c'était la 75e apparition en compétition de clubs de l'UEFA. • Raúl a marqué son 54e but en UEFA Champions League contre le Steaua lors de la 3e journée. Il devance de huit buts Ruud van Nistelrooy. L'Espagnol a marqué en tout deux buts de plus en compétition de clubs de l'UEFA. Van Nistelrooy a atteint les 50 réalisations européennes en marquant à Bucarest. • Raúl et Van Nistelrooy comptent parmi les dix joueurs qui ont marqué trois buts dans la compétition cette saison. Didier Drogba et Kaká sont en tête, avec cinq buts en quatre journées.

• Mahamadou Diarra et Guti ont été chacun les auteurs de deux passes décisives, deux de moins que Juninho Pernambucano, leader de ce classement après quatre matches. • Van Nistelrooy a tiré huit fois au but, soit deux fois de moins que Kaká à l'issue de la 4e journée. • Fabio Cannavaro a commis onze faute lors des quatre premiers matches, six de moins que Florent Malouda. • Diarra a été victime de 12 fautes - 14 pour Shunsuke Nakamura et Ronaldinho. • Madrid a réussi le plus de frappes cadrées parmi les 32 équipes de la phase de groupes (32 tirs en 4 matches). • Les hommes de Fabio Capello détiennent également le record du nombre de tirs sur l'ensemble de la compétition cette saison, 61 pour les 4 premiers matches.

• Le club espagnol a également marqué le plus de buts lors des quatre premières journées (dix, un chiffre égalé par le Valencia CF). • En termes de possession, seul le FC Barcelona a fait mieux que Madrid (57 % en moyenne pour le Barça contre 56 % pour Madrid). • L'Espagne et la Hongries pleurent, Ferenc Puskás, symboles des "Magyars Magiques", décédé vendredi matin à Budapest à 79 ans des suites d'une longue maladie. Le Major galopant était champion de Hongrie avec le Kispest Honvéd FC et d'Espagne avec Madrid. Il avait fait partie de l'équipe de Madrid victorieuse en finale de la Coupe des clubs champions européens en 1960 - un mémorable succès 7-3 contre l'Eintracht Frankfurt.

Avec la Hongrie, Puskás décrochait l'or olympique en 1952 avant de terminer vice-champion d'un monde en 1954.

• Puskás, qui a également emmené, comme entraîneur, le Panathinaikos FC en finale de la Coupe d'Europe en 1971, a été désigné joueur en or par la Hongrie à l'occasion du Jubilé de l'UEFA en 2004. Le stade national de la Hongrie porte son nom. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 7 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• "Puskás était mon héros, quand j'étais petit en Ecosse", raconte Andy Roxburgh, le directeur technique de l'UEFA. "Chez moi, dans mon bureau, j'ai un ballon de football. Il m'a été donné et dédicacé par Ferenc Puskás.

J'ai aussi une médaille en or de son 75e anniversaire. C'était quelqu'un de charmant et de très humble, comme beaucoup de grands footballeurs. Il était très humain, il avait énormément d'humour." • Madrid a rendu hommage à Puskás en s'imposant 3-1 contre le Real Racing Club Santander à Santiago Bernabéu, samedi soir. Sergio Ramos, José Antonio Reyes et Diarra ont marqué avant qu'Ezequiel Garay sauve l'honneur des visiteurs en fin de match. La soirée s'est plutôt mal terminée pour Madrid, puisque Guti a été expulsé pour comportement violent.

• Ronaldo et Beckham (genou) n'ont pas joué. Ils n'avaient pas pris part aux dernières séances d'entraînement de la semaine. Antonio Cassano ne jouait pas non plus. Fabio Capello est donc allé chercher Miguel Ángel Nieto dans la réserve 2, mais le joueur est resté sur le banc. • "C'était une belle façon de rendre hommage à Puskás", a affirmé Casillas. "Je lui suis reconnaissant pour tout ce qu'il a apporté à ce club. C'était l'un des plus grands joueurs de tous les temps, il restera à jamais dans la mémoire des supporteurs de Madrid." • "Nous nous sommes créé beaucoup d'occasions", déclarait Capello.

"Le Racing a également prouvé qu'il pouvait être dangereux. Le score pourrait être flatteur pour nous, mais nous méritions cette victoire. Nous avons eu quelques très bons moments et nous avons bien travaillé en contre-attaque." • Ramos a inscrit son premier but pour le club cette saison. Diarra et Reyes ont inscrit leur deuxième but de la saison. • La dernière expulsion de Guti remonte au nul 1-1 à domicile contre la Real Sociedad de Fútbol le 8 avril. • Beckham s'est rendu vendredi à Rome avec son épouse Victoria pour rencontrer Tom Cruise avant son mariage avec Katie Holmes. Le milieu de terrain anglais n'a pu assister à la cérémonie de samedi, car ses obligations le rappelaient à Madrid.

• Beckham n'a pas joué le match de samedi contre le Racing en raison de l'inflammation d'un cartilage de son genou gauche. L'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre a reçu un traitement intensif pour son articulation et fera quelques exercices de gym dans les prochains jours pour être rétabli contre Lyon. • Casillas a disputé son 65e match pour l'Espagne lors de la défaite 1-0 contre la Roumanie à Cadix le 15 novembre. Ramos a également fait une apparition en seconde période de ce match amical.

• Cannavaro faisait partie de la sélection italienne qui a fait match nul 1-1 avec la Turquie à Milan le même jour.

Robinho a aidé le Brésil à s'imposer 2-1 contre la Suisse à Bâle. • Van Nistelrooy a marqué les quatre buts madrilènes lors de la victoire de Madrid 4-1 sur le terrain du CA Osasuna le 12 novembre. Le Néerlandais a ouvert le score en début de match et avait réalisé son coup du chapeau avant la pause. Il a marqué son quatrième but peu avant le coup de sifflet final, après que Valdo avait réduit l'écart pour les locaux en milieu de seconde période.

• Le dernier Madrilène à avoir inscrit un quadruplé à l'extérieur était Alfredo Di Stéfano lors de la saison 1956/57. Le dernier à avoir inscrit quatre buts en un match était Fernando Hierro en 1991/92. Fernando Morientes a fait un de mieux en marquant cinq buts contre l'UD Las Palmas à domicile en 2001/02. • Il y a deux saisons, Van Nistelrooy a marqué quatre buts en un match pour le Manchester United FC, lors de la victoire 4-1 contre l'AC Sparta Prague en UEFA Champions League le 3 novembre 2004. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 8 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• "J'avais l'impression de marquer à chaque fois que je tirais", a expliqué le buteur néerlandais. "C'était une sensation formidable, et je suis ravi d'avoir égalé mon propre record." • Van Nistelrooy a marqué ses quatre buts contre son ancien co-équipier à Manchester Ricardo López, qui gardait le but d'Osasuna. "Sur le terrain, je n'ai pas d'ami. Mais sinon c'est quelqu'un de formidable, et un de mes amis", raconte le buteur.

• Cette victoire était la première depuis les quatre buts à l'extérieur inscrits par Madrid lors de la victoire 4-2 sur le terrain du RCD Espanyol le 21 février 2004.

• Madrid s'est qualifié pour le cinquième tour de la Copa Del Rey en s'imposant 5-1 contre l'Écija Balompié, au 4e tour retour, le 9 novembre. Van Nistelrooy a réalisé un doublé. Beckham, Ronaldo et Rubén de la Red ont aussi trouvé le chemin des filets (tot. 6-2).

• Le gardien Diego López et le milieu de terrain Javi García disputaient leur deuxième match de la saison, après avoir joué le match aller. Álvaro Mejía, Francisco Pavón et Raúl Bravo jouaient en défense aux côtés de Ramos. De la Red disputait son premier match de cette campagne. • Ronaldo a reçu un coup lors du match de coupe, après avoir marqué son premier but de la saison. Victime d'une blessure au ligament interne du genou, il a été mis au repos pour un mois.

• Cette victoire a remis Madrid sur les rails après la victoire du RC Celta de Vigo 2-1 à Santiago Bernabéu le 5 novembre.

Nené donnait l'avantage aux visiteurs en première période. Emerson égalisait en marquant son premier but pour le Real, avant que Jorge scelle la victoire du Celta dans les dernières minutes. • Cette défaite était la première de Madrid sur son terrain depuis la victoire du Sevilla FC 2-0 dans la capitale espagnole le 27 octobre 2005.

• Cette défaite était également la première de Fabio Capello en tant qu'entraîneur à Santiago Bernabéu. L'Italien avait déjà été en charge du club, durant la saison 1996/97, où Madrid était resté invaincu en championnat et en Copa del Rey. Capello n'avait subi aucune défaite pour ses 30 précédents matches à Bernabéu. • C'était également la première fois que Madrid concédait deux buts en un match de championnat cette saison. La seule autre fois où les Madrilènes ont concédé plus d'un but remonte au 13 septembre et à la défaite 2-0 à Lyon en UEFA Champions League.

• "Nous avons perdu parce que nous avons laissé les autres prendre deux buts", a affirmé Capello.

"Nous n'avons pas su profiter des nombreuses occasions que nous nous sommes procuré. Nous avons bien joué et je l'ai dit à mes joueurs. C'était la première fois que j'ai vraiment aimé comment nous avons joué." • Madrid a déjà lancé ses recrutements pour la deuxième moitié de la saison, avec notamment un accord de 7 M€ avec le Fluminese FC concernant Marcelo. Le latéral gauche brésilien de 18 ans a signé un contrat jusqu'en 2012 et rejoindra officiellement le club espagnol en janvier, au moment de la fenêtre des transferts. "C'est une recrue importante pour nous. C'est un joueur jeune, et il apportera un peu de fraîcheur à l'équipe.

Il fait partie de notre stratégie d'amener des jeunes dans l'équipe", a déclaré le président du club, Ramón Calderón. "Nous sommes très contents, car c'est une perle que la moitié de l'Europe voulait." • Cannavaro et le capitaine de l'équipe adverse en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, l'ancienne star madrilène Zinédine Zidane, figurent sur la liste des nominés pour le titre de Joueur mondial de la FIFA 2006. Le prix sera décerné à Zurich le 18 décembre.

• L'ancienne star madrilène Michael Laudrup a été élu meilleur joueur danois de tous les temps lors d'une cérémonie à Copenhague le 13 novembre. Il avait déjà été désigné joueur en or du Danemark pour le Jubilé de l'UEFA en 2004. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 9 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Six joueurs de Madrid ont disputé les dix matches de Primera División de cette saison. Casillas est le seul à avoir disputé les 90 minutes à chaque fois. Diarra, Raúl, Roberto Carlos, Van Nistelrooy et Emerson ont fait une apparition dans toutes les rencontres jusqu'à présent.

Tous ont disputé la totalité des matches de Madrid en UEFA Champions League - dans leur intégralité (360 minutes) pour Casillas, Roberto Carlos et Emerson.

Lyon • Lyon compte six buteurs dans la compétition cette saison : Tiago, Fred, Karim Benzema (deux buts chacun), Kim Källström, Juninho Pernambucano et Florent Malouda. Benzema a marqué à chacune de ses trois premières apparitions en UEFA Champions League cette saison, ainsi que pour sa toute première participation, la saison dernière contre le Rosenborg BK. • Sylvain Wiltord est le joueur le plus expérimenté de cette formation lyonnaise, avec 74 matches en UEFA Champions League. L'ancien de l'Arsenal FC devance Grégory Coupet (53) et John Carew (52). Sidney Govou (45) atteindra peut-être les 50 cette saison.

• Juninho (48 apparitions) atteindra peut-être lui aussi ce seuil d'ici la fin de la phase de groupes. Coupet (88 matches européens), Wiltord (84), Carew (78) et Patrick Müller (53) l'ont déjà franchi. • Källström a disputé son premier match en UEFA Champions League contre Madrid lors de la première journée. Même chose pour Alou Diarra face au Dynamo lors de la 3e journée. • Carew est le meilleur buteur lyonnais en UEFA Champions League, avec 17 réalisations. Wiltord (15) et Juninho (12) affichent également des totaux à deux chiffres.

• Ces trois joueurs sont les meilleurs buteurs lyonnais en compétition de clubs de l'UEFA.

Carew est en tête avec 24 buts, suivi de Wiltord (20) et de Juninho (13). Govou n'en est encore qu'à huit buts en compétition de clubs de l'UEFA. • Fred, Tiago et Benzema sont au nombre des 12 joueurs auteurs de deux buts cette saison. Didier Drogba et Kaká sont en tête avec chacun cinq buts en quatre matches. • Juninho est le meilleur passeur (quatre), devant Govou (deux). Le meneur de jeu brésilien a également enregistré huit frappes cadrées, soit trois de moins que Kaká.

• Malouda a commis 12 fautes en 4 matches dans la compétition, une de plus que Michael Ballack. • Malouda a été victime de 13 fautes lors de cette saison d'UEFA Champions League, 2 de plus que Fred. Shunsuke Nakamura et Ronaldinho mènent ce classement (14). • Seul Madrid a enregistré plus de frappes cadrées que Lyon (32 contre 30) lors des quatre premiers matches. • Les Espagnols sont les meilleurs buteurs de la compétition (10 buts en 4 matches) et devancent les Lyonnais d'un but.

• Lyon est l'une des trois équipes à n'avoir encore concédé aucun but après trois matches, avec le FC Bayern München et le PFC CSKA Moskva.

Aucune équipe ne s'est jamais qualifiée pour les huitièmes sans concéder au moins un but. • Anthony Réveillère a fêté ses 27 ans le 10 novembre. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 10 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Lyon a consolidé sa position en tête du classement de Ligue 1 en s'imposant 1-0 sur le terrain du CS Sedan-Ardennes, lanterne rouge du Championnat, samedi soir. Face à une équipe qui avait concédé 25 buts pour ses 13 matches de Ligue 1 précédents, le champion de France a dû attendre les dernières minutes avant de trouver l'ouverture, sur une passe décisive de Juninho à Cris. La frappe du Brésilien était déviée dans ses propres filets par le défenseur Nadjim Abdou.

• Le coach lyonnais Gérard Houllier avait laissé Malouda et Tiago au repos. Wiltord était forfait pour cause de gastro-entérite.

Fred (cuisse) et Benzema (claquage) ne sont pas attendus avant 2007. Sidney Govou souffre d'une blessure à la cuisse. Mais il y a quelques bonnes nouvelles : le capitaine Claudio Caçapa est de retour pour son premier match depuis le 20 août, après une blessure à la cuisse. • "Nous avons montré une nouvelle fois que nous ne rendons jamais les armes", a déclaré le gardien Coupet, auteur de plusieurs belles parades, notamment face à l'ancien attaquant lyonnais Joseph-Désiré Job. "Avec quatre attaquants en moins, nous devions encore fournir un gros effort pour prendre les points - et une nouvelle fois, notre détermination a payé." • Cette victoire marque le premier succès de Lyon à Sedan depuis le 25 février 1968.

• Lyon a marqué 23 de ses 30 buts en Championnat en seconde période. Le champion de France a marqué sept buts dans la première demi-heure de jeu mais n'a encore jamais marqué dans le dernier quart d'heure de la première période.

• Lyon a enregistré sa première défaite de la saison, toutes compétitions confondues, le 4 novembre, en s'inclinant 1-0 sur le terrain du Stade Rennais FC lors de la 12e journée de Ligue 1. Le milieu de terrain camerounais Stéphane M'Bia marquait de la tête le seul but de la rencontre, mettant fin à une série de 14 victoires, Championnat, UEFA Champions League et Coupe de la Ligue française compris. Les hommes d'Houllier essuyaient leur premier revers depuis leur défaite 4-0 sur le terrain du LOSC Lille Métropole le 6 mai, pour l'avant-dernier match de la saison de Ligue 1 2005/06.

• Lyon a donc manqué l'occasion d'égaler le record de dix victoires successives en Championnat, actuellement détenu par le Stade de Reims Champagne, qui a réalisé l'exploit en 1949/50, le FC Girondins de Bordeaux (1953/54) et l'AS Saint-Etienne (1969/70).

La défaite à Rennes marque également le premier match sans but lyonnais depuis la défaite à Lille. Le jeune gardien rennais Simon Pouplin (21 ans) a stoppé plusieurs tirs en seconde période. Le but de M'Bia a été le premier concédé sur corner par le champion de France cette saison. • Juninho a été expulsé en fin de match face à Rennes, récoltant ainsi le premier carton rouge d'un Lyonnais depuis un an. Le dernier avait été reçu par Lamine Diatta sur le terrain du FC Nantes Atlantique le 25 septembre 2005. Juninho n'avait encore jamais reçu de carton rouge en Championnat de France. Sa dernière expulsion avait eu lieu en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2001/02, contre le Bayer 04 Leverkusen.

• "Félicitations à Rennes et à Pouplin", a déclaré Houllier. "Nous avons démarré lentement, et ce but aurait pu être évité si nous avions été plus attentifs. Nous aurions pu gagner 3-1 en seconde période, mais nous avons manqué de chance. Je refuse de dire que mes joueurs sont fatigués. Nous avons assez de talent dans l'équipe pour pouvoir faire face à l'exigence de jouer un match tous les trois jours." • Lyon semblait bien parti pour une deuxième défaite de rang en Ligue 1 après le but de Steve Savidan en seconde période, qui donnait l'avantage au Valenciennes FC à Gerland le 10 novembre.

Mais dans les dix dernières minutes, les buts des défenseurs centraux Cris et Sébastien Squillaci renversaient le cours du match. Le but de Squillaci (26 ans) a été son premier marqué avec le pied en Ligue 1. Il avait marqué ses onze buts précédents de la tête, dont dix pour l'AS Monaco FC et un pour Lyon.

• "Une défaite aurait été un hold-up, au vue de notre domination", a déclaré Houllier. "Mais les gens partent du principe que Lyon est imbattable. Heureusement, es joueurs savent combien il est difficile de battre chaque équipe que nous rencontrons. Je ne peux qu'admirer leur détermination leur refus de la défaite." Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 11 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

• Pour son match amical contre la Grèce le 15 novembre (1-0 à Paris), la France comptait quatre Lyonnais dans son onze de départ : Coupet,Wiltord, Eric Abidal et Malouda.

Le milieu défensif Alou Diarra et le latéral droit François Clerc ont remplacé respectivement Claude Makelele et Willy Sagnol à la mi-temps. Squillaci et Jérémy Toulalan étaient convoqués mais n'ont pas joué. Benzema et Govou étaient forfait sur blessure. • Tiago a disputé la totalité du match remporté 3-0 par le Portugal contre le Kazakhstan dans le Groupe A des éliminatoires de l'UEFA EURO 2008™ mercredi dernier.

• Plusieurs Lyonnais ont disputé des matches amicaux internationaux la semaine dernière. Müller est entré comme remplaçant en seconde période pour la Suisse, co-organisatrice de l'UEFA EURO 2008™, qui s'est inclinée 2-1 face au Brésil à Bâle. Carew a égalisé pour la Norvège, qui a imposé le nul 1-1 face à la Serbie à Belgrade. Yacine Hima est entré comme remplaçant pour l'Algérie à Luynes, en France, mais n'a pu empêcher sa sélection de s'incliner 2-1 devant le Burkina Faso.

• Le gardien lyonnais Rémy Riou, actuellement en prêt au FC Lorient, a disputé son premier match de la saison le 4 novembre et a gardé sa cage inviolée, tandis que le club promu remportait une victoire inattendue au stade Vélodrome contre l'Olympique de Marseille.

• Benzema a obtenu sa première convocation en A pour le match contre la Grèce. Il renonçait un jour plus tard à l'issue du match contre Valenciennes. Govou ne devrait pas revenir avant trois semaines, également pour une blessure aux ischio-jambiers contractée lors de ce match. Le retour de Benzema n'est pas attendu avant 2007. • Lyon a fait signer un nouveau contrat à son jeune ailier Hatem Ben Arfa (19 ans). Celui-ci est lié au club jusqu'à juin 2010. Blessé à la cheville, cela faisait depuis le 12 août qu'il n'avait pas disputé de match. Il est reapparu samedi soir face au CS Sedan-Ardennes.

Son contrat précédent devait expirer en juin prochain. L'international français des moins de 21 ans avait signé ce contrat en juillet 2004 après s'être fait remarquer le même été sous le maillot des Bleus lors du Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA.

• Le 11 novembre, le stade de Gerland a accueilli un test match entre les équipes de rugby française et néo-zélandaise. Les hommes de Bernard Laporte ont essuyé la plus lourde défaite à domicile de leur histoire (47-3). Gerland accueillera trois rencontres de la Coupe du Monde de rugby en 2007. Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 12 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE

Statistiques de la compétition • UEFA Champions League : repères de la phase de groupes Seul sans faute depuis le début de la phase de groupes, l'Olympique Lyonnais vise les sommets la semaine prochaine chez le Real Madrid CF.

Les champions de France doivent remporter leurs deux dernières rencontres pour devenir la cinquième équipe (la première depuis... Barcelone en 2002/03) à faire carton plein en phase de groupes. La première formation à avoir accompli cet exploit est l'AC Milan, au cours de la première édition de l'UEFA Champions League, en 1992/93. Depuis, seuls le Paris Saint-Germain FC (1994/95) et le FC Spartak Moskva (1995/96) ont réitéré cette performance. Le Barça y est parvenu juste avant que la compétition ne se déroule selon la formule actuelle.

Une situation peu enviable En cas de succès du Werder Bremen sur le Chelsea FC, tout autre résultat qu'une victoire sur la pelouse du PFC Levski Sofia ferait des Catalans les premiers tenants du titre éliminés en phase de groupes depuis la création de l'UEFA Champions League. Ce cas de figure, comme les autres cités précédemment, prend en compte les quatre saisons où la compétition était constituée de deux phases de groupes, entre 1999/00 et 2002/03. Gardiens invincibles Bien loin de ces considérations, Lyon est en chasse d'un autre record en UEFA Champions League. Aucune équipe n'a encore terminé la phase de groupes sans encaisser au moins un but, ce que Lyon, mais aussi le FC Bayern München et le PFC CSKA Moskva sont encore en mesure de réaliser.

A l'opposé, le FC Dynamo Kyiv et le Levski Sofia ont encaissé 13 buts en 4 rencontres, à 4 longueurs du triste record détenu par le Ferencvárosi TC depuis la saison 1995/96.

Frilosité offensive Si le CSKA est solide défensivement, il n'a en revanche marqué que deux buts. Il peut néanmoins se rassurer en pensant au Villarreal CF de l'an passé ou à l'AS Roma de la saison 2002/03 (première phase de groupes), ces deux équipes s'étant qualifiées en n'inscrivant que trois buts chacune. L'exemple de Villarreal est particulièrement frappant puisque la formation espagnole a atteint les demi-finales pour sa première participation à la compétition. La barre des sept points Bonne nouvelle pour ceux qui ont eu un peu de retard à l'allumage : sept équipes se sont extirpées de leur groupe avec sept points.

La première à réussir ce pari a été le Legia Warszawa en 1995/96. Le Bayer 04 Leverkusen l'a fait en 1999/00, suivi par le Liverpool FC en 2001/02. Le FC Lokomotiv Moskva et la Juventus ont réussi en 2002/03, tout comme le Rangers FC plus récemment, et le Werder Brême la saison dernière. Manchester d'attaque Le record du plus grand nombre de buts inscrits en phase de groupes appartient au Manchester United FC, 20 en 1998/99, avant de brandir le trophée. Ce record ne sera sans doute pas battu cette année car les deux équipes les plus prolifiques, le Real et le Valencia CF, en sont à dix.

• UEFA Champions League : Le saviez-vous ? La Coupe des champions : seize champions nationaux participent cette année à la compétition, mais aucun des huit groupes du premier tour n'est composé de quatre champions. Le Groupe A en compte trois, le Chelsea FC (Angleterre), le FC Barcelona (Espagne) et le PFC Levski Sofia (Bulgarie). Le quatrième club du groupe, le Werder Bremen, a terminé deuxièùe de la 1. Bundesliga, à cinq points du FC Bayern München. Les autres groupes comprennent deux clubs champions, à l'exception du Groupe H, dans lequel les Belges du RSC Anderlecht sont les seuls dans ce cas.

Les adversaires de leur groupe sont l'AEK Athens FC, 2e en Grèce, alors que le LOSC Lille Métropole et l'AC Milan ont terminé troisièmes, respectivement en France et en Italie. Neuf vice-champions et six clubs ayant terminé troisième accompagnent les seize champions. L'Arsenal FC est le seul club à avoir terminé quatrième de son championnat.

Mis à jour le 20.11.2006 10:32:10HEC fr.uefa.com 13 Real Madrid CF - Olympique Lyonnais DOSSIER DE PRESSE