Samsung renouvelle son management au Maroc

Samsung renouvelle son management au Maroc

Samsung renouvelle son management au Maroc

Numéro 2 / Septembre 2012 / www.maghreb-digital.com / 20 DH Les Assises de l’AUSIM 2012 : l’entreprise à l’épreuve du numérique ! Iphone & Ipad : Comment se retrouver dans l’Apple store ? La sécurité de l’information à l’épreuve de la norme ISO 27001 Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08 ? ADSL : L’incompréhensible monopole de Maroc Telecom Patrick Fichou : Nouveau directeur Nokia Afrique du Nord Maroc élu meilleure destination offshoring pour 2012 Samsung renouvelle son management au Maroc Chris CY Chung : Président Directeur Général de Samsung Electronics Maroc Khalid Hmina : Directeur Marketing chez Samsung Electronics Maroc

Samsung renouvelle son management au Maroc

Du Maroc numeric au Flou numeric ! F lou numeric. Tel est le dénominateur commun de la stratégie de M.Abdelkader Amara, nouveau ministre en charge du dossier de technologies de l’information dans le gouvernement Benkirane. De plus en plus, les professionnels sont dans l’expectative. La démarche de M. Abdelakahder Amara est pour le moins “flou”. Dans ses sorties médiatiques et professionnelles, le focus est plutôt sur la spécificité du contexte politique et la phase de transition “exceptionnelle” s à l’ère du printemps arabe. Or, sur le dossier sectoriel, le flou est au rendez vous! Aucune vision claire et structurée n’a pu être dégagée jusqu’à présent. Une démarche pour le moins inquiétante dans la mesure où les attentes des professionnels sont importantes sur les différents dossiers urgents : egov, innovation, offshore, formation, mise à niveau du cadre réglementaire et juridique de l’ANRT, 4G, soutien des PME technologiques...

Le “flou numéric” résulte d’un double paradoxe. D’un côté, M. Amara capitalise sur la stratégie de son prédécesseur “Maroc numéric”. Pour lui, Il s’agit de garder le cap sur les différents objectifs fixés par cette stratégie dont le bouclage 2013. De l’autre côté, et d’une manière paradoxale, M. Amara insiste sur la nécessité de revoir cette feuille de route sectorielle aussi bien au niveau des objectifs et que des moyens. Le Ministre est en mode pause : ni rupture ni adoption de la feuille de route “Maroc Numeric”. Une attitude qui porte préjudice à l’élan volontariste dont a besoin le secteur des TIC.

Aujourd’hui, au-delà des stratégies, le Maroc a besoin de volontarisme et de courage politique. Pour preuve, Le Maroc vient d’être élu meilleure destination de l’offshoring pour l’année 2012, par l’Association Européenne de l’Offshoring (EOA). Le Royaume a ainsi surclassé cinq destinations pour ce prix international, à savoir l’Afrique du sud, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie et l’Egypte. Or, malgré cette consécration internationale, pour les professionnels, le doute est au rendez vous dans la mesure où le package incitatif du Maroc pour les investissements ‘l’offshore” n’est plus attractif. Il est devenu obsolète et sa mise à jour tarde à venir.

Certes, M. Amara bénéficie d’un capital de confiance et d’intégrité compte tenu de son historique politique. Personne ne met en doute sa volonté réformiste ni son sens de l’écoute et de disponibilité. Néanmoins, sur le plan opérationnel, le Ministre n’a pas réussi à susciter l’adhésion des professionnels à défaut d’une vision claire et volontariste pour le secteur des TIC.

Rachid JANKARI Directeur de la publication rachid@jankari-consulting.com 3 Edito Numéro 2 / Septembre 2012 REDEFINISSEZ ce que vous attendez de vos datacenters grâce au pouvoir de la convergence. HP ProLiant Gen8, optimisés par des processeurs Intel® Xeon® de la gamme E5-2600 – les serveurs les plus intelligents au monde révolutionnent l’informatique afin de vous préparer pour l’avenir.. La nouvelle génération de serveurs HP ProLiant avec une architecture HP ProActive Insight apporte plus de 150 innovations révolutionnaires dans le domaine de la conception* qui vous aideront à redéfinir la manière de répondre à des exigences de nouveaux services toujours plus nombreuses et à augmenter vos performances. Exploitez des avancées décisives telles que : • une performance 6 fois supérieure* • une productivité des administrateurs 3 fois plus importante* • un délai de résolution des problèmes réduit de 66 %* Seul le leader depuis 20 ans dans le domaine des serveurs pouvait proposer de tels résultats qui vous permettent de faire de l’innovation informatique le moteur du développement de votre activité.

Regardez une nouvelle vidéo Computerworld concernant les serveurs serveurs HP ProLiant Gen8 à l’adresse Internet hp.com/go/proliantgen8_ redefine ou contactez nous par email: gn8-maroc@hp.com *Pour des renseignements détaillés sur la justification des allégations, consultez le site hp.com/go/proliantgen8_redefine © Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Les informations contenues dans ce document sont sujettes à modification sans notification préalable. Intel, le logo Intel, Xeon et Xeon Inside sont des marques commerciales ou des marques déposées d’Intel Corporation aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. Serveurs HP ProLiant DL360p Gen8 et serveurs HP DL380p Gen8 optimisés par des processeurs Intel® Xeon® de la gamme E5-2600

Samsung renouvelle son management au Maroc

5 4 sommaire Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Télécoms • ADSL : L’incompréhensible monopole de Maroc Telecom • La gamme primée Nokia LUMIA, bientôt au Maroc Interviews • Samsung parie sur la communauté des développeurs ! • Apple : Le Maroc premier pays en volume sur l’Afrique ! E-gov • Egov au Maroc : une affaire de culture, de lois et de technologie ! Tribune Libre • L’aérien : Un métier qui respire la technologie • Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08 ?

Sécurité • La sécurité de l’information à l’épreuve de la norme ISO 27001 • Comment mieux protéger ses données en ligne ? Mobilité • Iphone & Ipad : Comment se retrouver dans l’Apple store ? • Le Parlement marocain publie une application IPad du dialogue national « Media & société » RH & TIC • Patrick Fichou : nouveau directeur Nokia Afrique du Nord • Samsung renouvelle son management au Maroc Technopark • Value Pass : une ambition maghrébine pour SAP • La librairie en ligne Livremoi.ma lève 3,6 MDH auprès de Maroc Numeric Fund E-entreprise • Disway distributeur régional en Afrique de EMC • Progiciels de gestion des entrepôts (WMS ) : au service de la performance logistique • Cisco et Amideast ouvrent un centre de formation Entrepreneur Institute au Maroc Innovation • Une « bonne » politique d’innovation… qu’est-ce que c’est ?

• Le Maroc adopte un plan pour le développement du très haut débit à l’horizon 2022 • Al Akhawayn remporte le concours Innov’IT de l’AUSIM Focus • Maroc élu meilleure destination offshoring pour 2012 Internet • Les Assises de l’AUSIM 2012 : l’entreprise à l’épreuve du numérique ! • Marrakech : Conférence internationale sur l’impact et le management des médias sociaux • Samsung présente la nouvelle génération d’appareil photo la Galaxy Camera 8 10 12 14 16 18 20 22 24 28 32 34 36 38 40 42 43 44 46 48 52 56 58 60 62 Directeur de la publication : Rachid Jankari - rachid@jankari-consulting.com Ont collaboré à ce numéro : Anouar Ouali Alami - Omar El Hayani - Hadj Messaoud Khabtou Aouatif El Fakir - Jamal Sikiti - Houssam Majdoubi - Redouane Semlali Fayçal Benaachou Responsable Commerciale : : Siham Rouchdy Assistante commerciale & administrative : Merieme Khairane Direction artistique : Afkar Digital Maghreb digital est édité par Jankari Consulting : BP 16593 Technopark Casablanca Tél : +(212) 5 22.873.809 - Fax : +(212) 5 22.873.806 www.maghreb-digital.com Dossier presse : 2012 / 05 - Dépôt légal : 2012 PE 0033 Imprimerie : Edit

Samsung renouvelle son management au Maroc

L Nokia Siemens Networks apporte au Maroc ses nouveautés du Congrès Mondial de la téléphonie mobile Nokia Siemens Networks, spécialiste mondial du haut débit mobile, a organisé des événementiels au Maroc, à Rabat et Casablanca, du 29 au 31 mai, pour présenter ses dernières solutions et produits innovateurs en matière de haut débit mobile et de gestion efficace de l’expérience client. Environ 500 visiteurs provenant de ses clients opérateurs au Maroc (dont Maroc Telecom, Meditel et Inwi) ont participé à ces événements. De nombreuses personnalités importantes du monde de l’entreprise et des nouvelles technologies de l’information et de la communication étaient également présentes.

La participation très appréciée de l’entreprise au Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone a été répliquée lors de ces événements qui ont inclus 15 démonstrations présentant leurs dernières innovations, dont notamment Liquid Net, CEM (Customer Experience Management) on Demand, Digital Liquid city, Smartphone challenge et Quality of Service differentiation. La société a également présenté sa stratégie mondiale pour créer les réseaux mobile les plus efficaces au monde, mettre en place l’intelligence qui maximise la valeur de ces réseaux et les services qui font fonctionner l’ensemble de façon transparente. A rappeler que la direction de Nokia Simens Networks Maroc est assurée par Mounir El Aichaoui L Data Plus décroche l’exclusivité ASUS sur le marché marocain Le constructeur informatique Asus a choisi la société Data Plus comme distributeur exclusif de ses produits sur le marché marocain.

Avec ce partenariat, Asus apportera un élan considérable à la Business Unit Distribution qui coiffe aujourd’hui la GMS et le Channel des PME PMI de Data Plus. Actuellement, la société marocaine dispose de 4 Business Units, à savoir la BU Grands comptes, Distribution, Télécom et export. Quand à Olivetti, elle reste la carte phare de l’entreprise, classée Top 3 des marques les plus vendues sur le marché. A rappeler, qu’Asus a créé l’événement en 2008 avec le succès fulgurant de ses premiers Netbook 10’’ EEEPC. Aujourd’hui, Asus revient en force avec une nouvelle gamme de produits « Tablette et PC portables ». 7 6 Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Tweets L iQetab - Fatima Al Fihria débarque sur App Store La jeune pousse Masarat App vient de publier sur l’Appstore l’un des premiers livres interactifs pour enfants réalisés au Maroc. Ce e-livre lisible sur Ipad raconte l’histoire de Fatima Al Fihria qui a fondé l’université Al Qarawiyine de Fès. Le livre interactif, disponible en arabe, français et anglais, contient : • L’histoire de Fatima Al Fihria, la femme qui a fondé la plus vielle Université au monde.

• Un récit vérifié en 3 langues • Des voix-off natives et une aide à la lecture, • De illustrations interactives, • Des interactions et des jeux très plaisants... Pour en savoir plus : iQetab : http://www.masaratapp.com Facebook : facebook.com/iqetab Twitter: twitter.com/masaratapp Itunes : http://itunes.apple.com/app id526065572?mt=8) L Taieb Debbagh rejoint l’UIT à Genève Taieb Debbagh, l’ex-secrétaire général du Departement de la Poste, Telecom et Technologies de l’Information a été nommé récemment en tant que chef de la division Appui aux projets auprès du Bureau de développement des télécoms de l’UIT.

Faits marquants du parcours professionnel de M. Taieb Debbagh • Doctorat en Informatiques des Organisations - Paris Dauphine 1979 • Directeur Associe de la societe IMS 1983-1998 • Professeur vacataire ISCAE-CSG 1982-1997 • Membre Fondateur de l’APEBI en 1989 • Directeur Associe CAPINFO 1999-2001 • Directeur General-Fondateur Consilium 2001-2006 • Président-Fondateur de l’Association Marocaine de Management de Projet (AMMP) en 2004 • Secrétaire Général du Département de la Poste, Telecom et Technologies de l’Information (Coordination Projet Maroc Numeric 2013) 2006-2010 • Enseignant Chercheur Univertsite Internationale de Rabat 2011-2012 • President «ISACA-Casablanca Chapter» en cours de constitution L Inwi lance Switchers, une Web série marocaine ! Inwi a lancé récemment une Web-série, première de son genre au Maroc, de 15 épisodes. Baptisée “Switchers”, cette web-série traite des rapports des jeunes avec le monde des télécoms. Toutes les épisodes, dont la durée moyenne de chacune est de 5 minutes, sontt diffusées en lligne sur le site www.switchers.ma A noter que l’histoire de « Switchers » tourne autour du concept de la téléphonie mobile et des services liés à Internet : navigation, utilisation des moteurs de recherches, des plates formes vidéo et, bien évidemment, des réseaux sociaux. Web-série « Switchers » : l’audience en chiffres • 2 848 561 internautes sur youtube • 477.000 visiteurs dont 265.350 visiteurs uniques du mini site switchers.ma • Plus de 724 000 pages vues depuis le lancement du mini site • 88 033 clics ont été générés Mohammed Chakib Rifi DG de Data Plus

Samsung renouvelle son management au Maroc

L Value Pass : Premier «Centre de Support» certifié par SAP au Maghreb Le premier semestre 2012 marque un tournant dans la vie de l’entreprise. ValuePass a été accrédité par SAP en tant que premier centre assistance et de support SAP PCOE (Partner Centre of Expertise). “Cette reconnaissance de l’expertise de nos équipes par l’éditeur allemand marque un tournant dans la montée en compétence de notre entreprise en tant que point de référence technique dans la région du Maghreb”, se félicite le directeur de l’entreprise Imad Haddour.

Le centre de support de ValuePass offre désormais aux entreprises qui ont déjà déployés les solutions de SAP des services d’assistance de proximité en langue française. Cette offre d’assistance sur les pays du Maghreb est multi-canal: téléphonique, via le Web, à distance et en présentiel, en fonction des besoins des clients. 5 Value Pass : une ambition maghrébine pour SAP Stéphane Henry Directeur-associé en charge du développement 8 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Imad Haddour Directeur-associé deValuePass L’intégrateur de solutions autour du progiciel de gestion SAP, ValuePass s’internationalise et décide d’étendre l’offre de ses services sur le Maghreb. L’entreprise vient d’être certifiée, également, premier centre de support SAP pour le Maghreb. Les détails.

U n pari maghrébin. ValuePass, société spécialisée dans le conseil et déploiement du progiciel de gestion SAP consolide son développement dans la région du Maghreb. “Capitalisant sur notre croissance au Maroc, nous avons décidé d’étendre le périmètre de notre intervention pour couvrir les pays du Maghreb”, révèle, sur un ton confiant, le jeune directeur associé de la société, Imad Haddour.

La dynamique d’investissement dans les systèmes d’information dans la région du Maghreb est prometteuse. De plus en plus de PME et de grands groupes investissent dans des solutions SAP, pour mieux optimiser la gestion de leurs ressources humaines et leurs processus de production. Traduisez : le Maghreb est un marché émergent pour SAP. L Certification distributeur SAP en 2009 “Nous avons déjà été certifié en 2009 en tant que distributeur agréé des produits SAP sur le Maghreb. L’extension de nos activités en Algérie et en Tunisie n’est que la traduction opérationnelle de nos ambitions de croissance qui ne datent pas d’aujourd’hui.”, explique, Stéphane Henry, directeur-associé en charge du développement. Pour preuve, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires de plus de 20 millions de DH dont 40% à l’export.

Techniquement, l’offre d’intégration de ValuePass autour des produits SAP couvre les différents métiers de l’entreprise : finance, achat, logistique, commercial, production, qualité, maintenance, gestion de la relation client et le décisionnel. L’entreprise, qui a démarré ses activités en 2005, assure la prestation autour du progiciel SAP, la vente des licences avec une prise en charge de la maintenance et l’assistance. Signe de son fort p o s i t i o n n e m e n t maghrébin, ValuePass compte déjà dans son portefeuille de références plusieurs entreprises du Maghreb. Il s’agit notamment du groupe tunisien Mabrouk, du groupe algérien Metidji et les entreprises marocaines : Tria Group, Ciments de l’Atlas, Sonasid, Coca Cola Export et le Groupe Buzzichelli Maroc. L Mise en place d’une unité « SAP mobility » Parallèlement au développement à l’international, ValuePass renforce son investissement dans la R&D (Recherche & Développement) en mettant en place une unité “SAP mobility” dédiée au développement de solutions mobiles au profit des clients sur la base de la plate-forme et les solutions SAP. “Ce choix technologique n’est pas fortuit. Nos croyons au potentiel de développement des systèmes d’information nomades y compris pour les progiciels de gestion ERP, tel que SAP”, martèle Imad Haddour. C’est aussi un choix qui confirme le positionnement de ValuePass sur la niche des services à valeur ajoutée autour des produits SAP.r Quellessontlessolutionsinwipourlesquellesvousavezopté? L’ensembledenoscadresetdenosmanagersintermédiaires sont dotés de téléphones portables. L’objectif de cette migrationaétédebénéficierdel’intraflottegratuitetillimité maisaussidemieuxcontrôlernosdépensesenplafonnant un certain de nombre de forfaits.

Voustravaillezavecbeaucoupdecadresquisontsouvent endéplacementàCasablanca.Enquoiest-ceprimordial pourvousde resteren contact permanent avec eux? Dansledomainedelalogistique,ilfautêtretrèsréactifetflexible. Souvent, nous mettons en place un programme rigoureux maisils’avèrequ’ildoitsubirdemultipleschangements.Afin d’évitertoutdésagrément,nousdevonsabsolumentpouvoir joindrelesresponsablesaupiedlevé,defaçonàréorganiser les choses et ce, à tout moment de la journée. En quoi une bonne qualité de couverture réseau est-elle importante dansvotre secteurd’activité ? C’est important car pour la plupart des responsables, le deuxièmebureauestlavoiture.Ilestcapitalpournosagents depouvoircommuniquertoutenétantmobilessurlesroutes. Etàcetitre,onpeutdirequeleréseauinwipermetd’établir sereinementdesconversationsaveclescollaborateurssans qu’ils se soucient d’un quelconque désagrément. Êtes-voussatisfaitduréseauinwi?

Parfaitement.Jepeuxdirequepouravoirpartagélesujetavec lesdifférentespersonneséquipées,noussommessatisfaits duréseauinwi.Jesaiségalementquelescollaborateurssont ravisd’utiliserlestéléphonesqu’onleuradonnés.D’ailleurs, laplupartd’entreeuxsoulignentquelematérielestfiableet leur plait énormément. En quoi est-ce important que cela se passe bien lorsque vousoptezpourunautreopérateur? Il est primordial que lorsque vous changez d’opérateur, les clientsnesoientpasimpactésparcetransfert.Lesimplefait d’avoir un carnet d’adresses de 100 personnes pose déjà une problématique quand il faut annoncer à tout le monde lechangement.Laportabilités’estdérouléecommeprévu, sans que nos clients ne s’en aperçoivent.

Géodis Maroc est une société spécialisée dans la prestation logistique, opérant sur 4métiers : le fret forwarding,lalogistique,ladistributionetletransportferroviaire.Lasociétéemp loie370collaborateurs etestessentiellementimplantée sur Casablanca etle portdeTangerMed. TÉMOIGNAGE « Je peux dire que pour avoirpartagélesujet aveclesdifférentespersonnes équipées, nous sommessatisfaitsduréseau inwi » Edern LaLannE Directeur logistique Retrouvez l’intégralité de l’interview sur : www.inwi.ma/entreprises Numéro 2 / Septembre 2012 Technopark

Samsung renouvelle son management au Maroc

r la société M2T, membres du Conseil d’administration de la société. Maroc . Les fonds levés seront totalement investis au Maroc et permettront à l’entreprise de se doter des moyens commerciaux et marketing nécessaires pour devenir l’acteur de référence de la distribution en ligne des biens culturels matériels et immatériels. A propos de Maroc Numeric Fund Maroc Numeric Fund a été crée dans le cadre du plan Maroc Numeric 2013, stratégie développée par le Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies. L’’Etat marocain (à travers MITC, société gestionnaire du Technopark), la BMCE Bank, Attijari WafaBank, la Caisse de Dépôts et de Gestion et la Banque Centrale Populaire sont les actionnaires à parts égales du premier fonds d’investissement dédié aux startups technologiques. Maroc Numeric Fund a une taille de 100 millions de dirhams. Maroc Numeric Fund investit des tickets de 1 à 8 millions de dirhams (pour plus d’informations : www.mnf.ma). Maroc Numeric Fund est une société anonyme simplifiée de droit marocain, au capital de 50 000 000 dirhams, dont le siège social est sis à Casablanca, route de Nouaceur, Technopark, A propos de Livremoi.ma Livremoi est une librairie en ligne exploitée par la société M&M Strategy , société à reponsabilité limitée de droit marocain au capital social de 1.110.000 dirhams, ayant son siège social à Casablanca. .

7 La librairie en ligne Livremoi.ma lève 3,6 MDH auprès de Maroc Numeric Fund La librairie en ligne Livremoi a réussi une une levée de fonds de 3,6 millions de dirhams auprès de Maroc Numeric Fund (MNF) et de son réseau de business- angel MNF Club Il s’agit du septième investissement pour Maroc Numeric Fund P lus qu’un simple levier financier, Maroc Numeric Fund est un véritable accélérateur pour les start-ups à fort potentiel. Au travers de sa société de gestion MITC Capital, le fonds intervient en tant qu’actionnaire actif en apportant aux entreprises de son portefeuille, en plus de l’investissement, conseils et suivi à ses dirigeants, tout en siégeant à leurs organes sociaux. Par ailleurs, un club de business angels baptisé MNF Club, un des principaux leviers de création de valeur de MNF, a été mis en place pour investir aux côtés du fonds afin d’amener leurs expériences opérationnelles aux entrepreneurs. Les membres de ce groupe siègent également aux cotés du fonds aux Conseils d’Administrations desdites entreprises.

Créée décembre 2008, Livremoi.ma commercialise l’intégralité des titres francophones, soit 1,5 millions de références, dans tous les domaines (médecine, loisirs, informatique, romans, littérature, jeunesse, mangas…). La librairie propose également un choix de plus de 50.000 références de livres numériques. La clientèle cible est constituée de consommateurs marocains, d’entreprises et d’institutions publiques et privées. « Notre société maîtrise l’intégralité de la chaîne de valeur de la vente à distance des biens matériels et immatériels. Nos partenariats avec les distributeurs et grossistes français, notre expertise logistique et notre service de conseil en ligne sont autant d’atouts qui nous permettront de diversifier notre offre dans les années à venir », précisent les fondateurs de Livremoi. En plus de l’exhaustivité de l’offre, le projet repose sur la qualité de l’équipe de gestion, Caroline Dalimier et Mathieu Malan respectivement, Président et Directeur Général de la société. En effet, Caroline Dalimier a travaillé dans le conseil en management, puis dans l’industrie pharmaceutique où elle a occupé des fonctions de gestion des ressources humaines, de marketing et de management de l’innovation. Caroline Dalimier est diplômée de HEC Paris et de l’institut d’Etudes Politiques de Paris. Mathieu Malan a eu plusieurs expériences concluantes au sein du secteur bancaire en France et au Maroc en tant que responsable informatique. Il a également collaboré à plusieurs projets de startups Internet en Europe et en Californie avant de co-fonder Livremoi. M. Malan est Ingénieur en électronique de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, Electronique, Informatique, Hydraulique et Télécommunications et titulaire d’un MBA de l’Université de Californie à Berkeley.

Les deux fondateurs deviennent ainsi avec Ali Bassit, Directeur Général de MITC Capital (société de gestion du fonds) et M. Mourad Mekouar, Directeur Génér de r 10 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 TÉMOIGNAGE « Notre chargée de compte chez inwi se préoccupe avant tout de nos problèmes avant de promouvoir ses produits » Salim EL JAI Directeur de développement des ventes Quellessontlessolutionsmobileinwipourlesquelles vous avez opté ?

Nous avons opté pour une flotte de téléphones portables de près de 120 lignes pour nos équipes commerciales ainsi que pour notre staff technique. Pourquoiunebonnequalitédecouvertureréseau est-elleimportantedansvotresecteurd’activité? La téléphonie, de manière générale, reflète un peu l’image de notre entreprise. Par conséquent, il est très important que la qualité du réseau ne vienne pas dégrader notre image.

Depuisquenoussommesengagésavecinwi,laqualité duréseaumobiles’estconsidérablementaméliorée. Commentjugez-vousleserviceclientèlechezinwi? Pour moi, la particularité du service clientèle inwi, c’estl’interlocuteurunique.Nousavonsunechargée de compte qui s’occupe de nos requêtes. Elle se préoccupe avant tout de nos problèmes avant de promouvoir ses produits. Je me sens privilégié, rassuré, parce que je n’ai pas l’impressiondedevoirtoutréexpliqueràchaquefois quejesuisencontactavecleserviceclientsde inwi.

Microdata est une entreprise qui compte 130 employés travaillant essentiellement dans l’intégration d’infrastructure IT. La société est installée sur 9 sites à travers le Maroc. Retrouvez l’intégralité de l’interview sur : www.inwi.ma/entreprises Numéro 2 / Septembre 2012 Technopark Omar Balafrej, Président de MITC Capital

Samsung renouvelle son management au Maroc

13 Disway distributeur régional en Afrique de EMC 12 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Disway, N°1 de la distribution de matériel informatique au Maroc, a annoncé récemment la signature d’un accord de distribution régional avec EMC, leader mondial des solutions d’infrastructures d’information. Cet accord de distribution couvre les territoires Maroc, Tunisie, Algérie, Sénégal, Côte d’ivoire et Cameroun. C onscients du besoin croissant des entreprises d’optimiser le stockage, la protection et l’exploitation de leurs données et informations, Disway et EMC confirment par cet accord régional leur volonté de toujours mieux répondre aux besoins des entreprises, quelle que soit leur taille.

Les produits et solutions EMC ont été conçus de manière à répondre aux plus importantes exigences des entreprises en matière de gestion et d’exploitation de leurs données. De L’archivage à la virtualisation, en passant par le stockage, la sécurité, la sauvegarde et réplication…, les produits et solutions EMC sont verticaux et peuvent être adaptés en fonction du secteur d’activité de l’entreprise.

« Disway se réjouit de nouer ce partenariat avec EMC qui bénéficie d’une place de leader et d’une grande notoriété. Les plus grandes entreprises de la région ont adopté des solutions EMC dans leur infrastructure. Grâce à ce partenariat, Disway va compléter son offre produits et continuer sa stratégie de diversification orientée vers les marques mondiales les plus reconnues.», déclare Hakim BELMAACHI, Directeur Général de Disway.

Cet accord de distribution sera accompagné par la mise en place d’une offre de service en vue de répondre aux exigences des entreprises en termes de support, d’assistance ou de maintenance. L A propos de EMC EMC Corporation est un leader mondial permettant aux entreprises et aux fournisseurs de services de transformer la manière dont ils opèrent et de leur proposer des solutions IT as a service. Le Cloud computing revêt une importance fondamentale dans cette transformation.

Grâce à des produits et des services innovants, EMC accompagne les départements informatiques dans leur transition vers le Cloud computing en leur offrant des solutions flexibles, fiables et économes pour le stockage, la gestion, la protection et l’analyse de leur actif le plus précieux : l’information. Karim Radi Benjelloun PDG de Disway Numéro 2 / Septembre 2012 E-entreprise Dématérialisez vos achats pour gagner en efficacité et en compétitivité. La dématérialisation des procédures de passation des marchés est au cœur des enjeux économiques entre les acheteurs et leurs fournisseurs potentiels. Elle couvre l’ensemble des étapes d’une consultation: Quels sont précisément les enjeux de la dématérialisation des achats ? L’introduction des nouvelles technologies et leur utilisation dans la gestion interne des marchés et dans la relation avec les fournisseurs apportent de nombreux avantages, comme le renforcement de la transparence et de l’égalité de traitement, l’uniformisation des usages au sein des institutions, la diminution des risques liés à la perte de documents, la mise en place d’outils de pilotage, etc.

Où en est la réglementation au Maroc ? Le cadre réglementaire général relatif à l’échange de données numériques existe à travers la loi 53-05. Cette loi permet d’accorder, sous certaines conditions, une force probante à un document électronique, au même titre qu’un document papier. Cette équivalence s’applique notamment aux réponses à un appel d’offres, pour un marché public ou privé.

Reste le texte spécifique à la passation des marchés. Pour les marchés de l’état, la réglementation est en cours de préparation pour autoriser notamment la soumission en ligne des réponses. Pour les établissements privés ou publics non administratifs, il suffit que leur réglementation propre prévoie le mode de réponse dématérialisé. C’est le cas par exemple de MASEN (Moroccan Agency for Solar Energy) – cf. https://masen.local-trust.com, une réalisation ATEXO Maroc.

ATEXO Maroc vous accompagne dans vos projets de dématérialisation ATEXO Maroc, filiale d’ATEXO, intervient depuis 2006 sur de nombreux projets de dématérialisation au Maroc. La société édite le progiciel d’e-procurement leader sur son marché, qui a été choisi par le Ministère des Finances pour le Portail des Marchés Publics : www.marchespublics.gov.ma Fortement impliquée dans la dématérialisation des processus des institutions, ATEXO édite aussi d’autres progiciels, dont la gestion électronique du courrier, le parapheur électronique ou la gestion des subventions. L’équipe d’ATEXO, de très haut niveau et alliant une double compétence fonctionnelle et technique, est en mesure de couvrir tous les aspects d’un projet : étude d’impact, plan de déploiement, actions de sensibilisation, assistance à la gouvernance, etc.

Contactez-nous pour vos projets de dématérialisation : commercial.maroc@atexo.com - www.atexo.com/ma Publi-rédactionnel

Samsung renouvelle son management au Maroc

Progiciels de gestion des entrepôts (WMS ) : au service de la performance logistique Bio-express Hadj messaoud Khabtou est manager au sein de Logistic Knowtion , cabinet spécialisé dans l’ingénierie de la supply chain et en la mise en place de solutions technologiques liées au E-supply chain. Auparavant, il a été manager projets et développement au sein de DHL, consultant senior au sein d’Archos Conseil, chef de projet logistique dans le groupe Sogefi à Paris.

Hadj messaoud Khabtou est ingénieur d’Etat, et titulaire d’un mastère en supply chain management de Grenoble Ecole de Management. E nfin une bonne nouvelle pour l’économie marocaine…!, Le Maroc figure parmi les pays qui ont vu leurs performances logistiques améliorées. En effet, le Royaume passe de la 113e place mondiale en 2007 à le 50e place cette année dans le domaine de la performance logistique. C’est ce qu’indique le rapport « Connecting to Compete 2012 » publié par la Banque mondiale, consacré au benchmark de la performance logistique liée au commerce international dans plus de 155 pays. Ce résultat est à mettre certainement au crédit des politiques publiques des grands chantiers d’infrastructures, et au programme de compétitivité logistique mis en place par les pouvoirs publics.

D’ailleurs le détail du scoring attribué au Maroc, montre bien que la note finale est portée par le domaine infrastructures ( 39ème selon ce critère ) et que l’effort reste encore à porter sur les domaines des services logistiques, tracking & tracing ( 59 ème selon ce critère ). L WMS : brique applicative indispensable En effet, la compétitivité logistique du Maroc gagnerait beaucoup en l’encouragement de la mise en place d’outils informatiques en support aux fonctions logistiques dans les entreprises.

La fonction logistique devient de plus en plus complexe, et de plus en plus globale, les entreprises doivent désormais mettre sur le marché de plus en plus de variantes de produits dans des délais très réduits pour satisfaire une demande changeante et volatile. Pour mieux maîtriser ses flux et ses coûts dans ce contexte, l’entreprise a de plus en plus besoin de couches opérationnelles des systèmes d’informations, pour aider les managers opérationnels à mieux livrer leurs clients avec les bons produits et au moindre coût / délai. Les progiciels de gestion des entrepôts ou en anglais « warehouse management systems ( WMS ) » se sont imposés comme brique applicative indispensable , qui propose une vue d’ensemble des flux physiques de l’entreprise. La gestion informatique des entrepôts a pour objectif de permettre une très bonne connaissance en quantité et en qualité des stocks, d’éviter les erreurs de préparation, d’optimiser l’exploitation des moyens et des surfaces, d’améliorer la traçabilité et d’optimiser les délais de traitement des flux entrants et sortants. r Hadj Messaoud KHABTOU hkhabtou@logisticknowtion.com Hadj messaoud Khabtou 14 L Les solutions Peu d’éditeurs spécialisés sont présents aujourd’hui sur le marché marocain, et pour les solutions déjà implémentées au Maroc ( Redprairie, Generix, Oracle, SAP…) , il faut dire que le coût de mise en place constitue un véritable frein au déploiement de ces solutions aux petites et moyennes entrevprises. D’autres solutions plus accessibles et aux fonctionnalités plus légères existent sur le marché, l’offre permet à tout utilisateur logistique de trouver le bon progiciel pour une application spécifique et des contraintes logistiques adaptées à un secteur d’activité particulier. L Les ten- dances : Le Saas ( Software as a service ) pour les PME C’est une offre pre packagée qui commence à émerger sur le marché marocain et qui permet aux TPE / PME d’accéder à des solutions WMS pour lesquels ils n’avaient pas auparavant les capacités d’investissement, c’est une solution flexible basée sur un modèle financier de paiement à l’utilisation. Malgré le faible taux de pénétration actuel, le marché des wms a à mon avis de beaux jours devant lui, surtout avec les projets logistiques lancés et la prise de conscience de notre tissue économique de l’importance de la compétitivité logistique pour stimuler notre croissance.

Reste à ce que les pouvoirs publics orientent plus l’effort vers la promotion de ces outils, et pourquoi pas œuvrer à l’émergence de solutions nationales aux fonctionnalités et surtout coûts en ligne avec les attentes de nos PME / TPE Marocaines. Numéro 2 / Septembre 2012 E-entreprise

Samsung renouvelle son management au Maroc

5 Cisco et Amideast ouvrent un centre de formation Entrepreneur Institute au Maroc A mideast s’allie à Cisco dans le but de délivrer de nouveaux outils technologiques et de formation afin de créer de nouvelles opportunités de revenus et de nouveaux clients pour les entreprises à travers l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient Cisco a procédé récemment à l’inauguration d’un centre de formation Cisco® Entrepreneur Institute au Maroc en collaboration avec America-Mideast Education and Training Services, Inc. (AMIDEAST). L’Entrepreneur Institute fournira des séances de formation accélérée grâce à l’utilisation de la technologie. Amideast –une organisation privée à but non-lucratif– offrira des sessions d’apprentissage individuelles en personne ainsi que des séances à distance afin d’aider les entrepreneurs à travers la région à améliorer leurs compétences et à optimiser les opportunités de développement des affaires. Cela servira également de forum aux propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME), leur permettant ainsi de collaborer et d’échanger leurs expertises en affaires. Les petites et moyennes entreprises représentent une part importante de l’économie aussi bien Nord- Africaine que Moyen-Orientale, ainsi, soutenir leur développement et piloter leurs performances pourra au final les aider à accélérer leur croissance économique et accroître le niveau de vie. Les cours de l’Entrepreneur Institute de Cisco sont conçus pour accélérer le business via une utilisation efficace de la technologie tout en encourageant les solutions innovantes via le partage des meilleures pratiques, qui à leur tour permettront non seulement une croissance continue mais aussi la création d’emplois.

L Focus sur la région MENA En vertu de l’accord avec le Cisco Entrepreneur Institute, Amideast a maintenant mis en place des centres de formation Cisco Entrepreneur Institute au sein de leurs bureaux marocains, ainsi qu’au Liban, à Oman, en Tunisie et en Cisjordanie / Gaza. Des entrepreneurs jeunes seront recrutés afin de participer aux cours de base de l’Institut, à savoir « Démarrage d’une entreprise », « Développement d’une entreprise » ainsi que « Les Essentiels d’une Entreprise iExec », de même que plusieurs cours individualisés dont « L’Etat d’esprit e n t re p re n e u r i a l » et « Web 2.0 ». « Démarrage d’une entreprise » et « Les Essentiels d’une Entreprise iExec » sont disponibles en français et en anglais. L Accélérateur de business Le Cisco Entrepreneur Institute offre quatre cursus de base, avec pour cible aussi bien les micro-entreprises que les entreprises de plus grand calibre. L’Institut a pour mission d’accélérer le business via une utilisation efficace des solutions technologiques, accroître l’emploi et assister au développement et au maintien de la croissance économique à travers le monde. Cela favorise l’innovation, la croissance et la prospérité tout en aidant à transformer les économies et le paysage social mondial en montrant la valeur que peut apporter la technologie aux affaires et en apportant un centre de ressources pour entreprises offrant conseils, mentorat, des solutions Internet pour entreprises et une technologie de réseau humaine.

Pour en savoir plus : Le Cisco Entrepreneur Institute : http://www.ciscoinstitute.net/ Nouvelles@Cisco en Afrique: http://newsroom.cisco.com/africa www.Amideast.org Hassan Bahej Directeur Général de Cisco Maroc 16 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 E-entreprise

Samsung renouvelle son management au Maroc

Une « bonne » politique d’innovation… qu’est-ce que c’est ? Bio-express Aouatif El Fakir est économiste. Diplômée de la première promotion de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Settat, elle a une première expérience professionnelle chez L’Oréal Maroc avant de reprendre ses études. Elle obtient un Diplômé d’Etudes Approfondies en management de la technologie et de l’innovation et un doctorat en économie de l’innovation de l’Université Paris Dauphine. Elle s’intéresse aux thématiques de la technologie, des systèmes d’innovation et de l’économie du développement. Elle a publié de nombreux articles et communications sur ces sujets. Aouatif El Fakir a reçu le Prix du meilleur article en sciences économiques de la Fondation Arabe de Science et Technologie en 2008.

E st-ce une augmentation des dépenses de recherche & développement ? Est-ce une politique de protection de la propriété intellectuelle ? Est-ce la course à l’armement ou la conquête de l’Espace ? Depuis que je m’intéresse à l’innovation, cette question n’a cessé de m’interpeller. J’ai trouvé quelques éléments de réponse en écoutant dernièrement les conférences de Charles Edquist au CNAM de Paris que je partage avec dans cet article. L’innovation est l’affaire de l’entreprise. Elle lance un nouveau bien ou service, développe une nouvelle technologie ou opte pour une nouvelle organisation. L’innovation peut être nouvelle aux yeux de l’entreprise (innovation de diffusion) ou aux yeux du monde (développement radical). La politique d’innovation, quant à elle est l’affaire de l’Etat, l’acteur politique par essence. La question évidente et difficile pour lui est comment, quand et où intervenir ?

Pour schématiser, le système d’innovation est une sorte d’engrenage qui se compose d’institutions, d’organisations et de réseaux. Entre ces composantes circule un flux qui s’appelle « l’apprentissage interactif » et qui permet de produire, échanger et utiliser des connaissances pour mieux résoudre les « problèmes » auxquels elles font face. L Division de travail : privé & public Dans ce système, l’innovation dépend principalement de la combinaison des différentes activités (production de connaissances, incubation, financement, politiques publiques…) dont l’importance- des activités- évolue dans le temps selon Charles Edquist.

La politique d’innovation doit donc garantir l’existence de ces différentes activités selon leur importance et les interactions entre elles. L’Etat peut décider d’allouer des ressources à certaines activités (R&D) ou d’instaurer des incitations fiscales ou encore de poursuivre une politique de commande publique en faveur de l’innovation. Ce qui implique, selon Charles Edquist, que la discussion et la conception d’une politique d’innovation doit se focaliser sur la division du travail entre le public et le privé.

Le financement des premiers stades de l’innovation, où le privé s’engage peu, sera pris en charge par le public comme la recherche fondamentale ou l’éducation dont les fruits ne se cueillent qu’à long terme ; la stimulation de la demande pour les innovations peut passer par une réglementation ou une commande publique, etc. r Aouatif El FAKIR Elfakir.aouatif@gmail.com Aouatif El Fakir 18 L Quid du système marocain de l’innovation ? Qu’en est-il au Maroc ? Que fait le privé et que fait le public ? Est-ce que les politiques publiques sont en phase avec le système marocain d’innovation ? L’innovation répond à un besoin ou suscite un usage. Que disent les chiffres pour Le Maroc : en 2010, la demande locale en biens manufacturés (11 milliards $ selon l’ONU) est satisfaite par l’importation (voitures, motos, téléphones, électroménagers ou équipements/ machines pour la production). 70% des exportations marocaines consistent respectivement en machines électriques et électroniques, habillement, produits chimiques, fertilisants, Sel, soufre, terre, pierre, plâtre, chaux et ciments, poissons & fruits de mer, légumes et minéraux ! Les exportations marocaines sont donc largement low-tech hormis les exportations électriques et électroniques où il y a 22% de produits high-tech. Pour ces dernières, le Maroc est plutôt une plateforme d’exportations pour des multinationales qui cherchent à réduire leur coût et qui peuvent être une source de technologie si le Maroc s’y prend bien. L Etre au bon endroit au bon moment !

Cela signifie que l’innovation au Maroc serait plutôt incrémentale dans des secteurs industriels où la technologie est largement standardisée ou encore dans les services. Dans ce cas, c’est le secteur privé qui prendrait l’initiative. La politique publique devrait plus viser l’interaction efficace entre entreprises et acteurs de conseil, de financement et de formation que l’augmentation des dépenses privées de R&D. En d’autres termes, il s’agit de mettre en œuvre des outils plus puissants que la « Prestation technologique réseau » pour la montée en gamme des industries marocaines, de pousser les multinationales à transférer leurs technologies vers les partenaires locaux, viser la création de start-ups innovantes (technologie ou pas),… Pourtant, le potentiel de développement et de croissance est plus fort quand l’innovation est plus radicale et plus technologique. Pour cela, le Maroc devrait, me semble-t-il, se positionner sur des technologies-clés émergeantes à horizon de 10-15 ans. L’Etat Marocain pourrait tirer profit de nombreux exercices mondiaux de prospective pour identifier les secteurs technico-industriels stratégiques. Il devrait ensuite investir énormément dans la production de connaissances et de compétences ; en l’occurrence dans une université marocaine de qualité et préparer le terrain pour les entreprises car lorsqu’une technologie émerge ce qui compte ce sont les connaissances scientifiques et techniques et les externalités de localisation, c’est-à-dire être au bon endroit au bon moment !

19 Oui, je veux m’abonner à Maghreb Digital Livrer ces abonnements à Mr/Mme : … … Tél … Adresse postale . . . … E-mail . . • Ci-joint mon règlement par chèque, à l’ordre de Jankari Consulting • Prière de m’envoyer une facture à l’adresse : . . . . Signature Merci de contacter le service d’abonnement : Tél: (212) 5 22.873.809 - Fax : (212) 5 22.873.806 - E.mail : contact@jankari-consulting.com Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 innovation Offre d’abonnement Maghreb Digital 3 off res ent rep rises • 5 abonnements annuels au prix de 500 DH • 10 abonnements annuels au prix de 999 DH • 20 abonnements annuels au prix de 2000 DH

5 Le Maroc adopte un plan pour le développement du très haut débit à l’horizon 2022 U n nouveau virage technologique. Le Maroc a décidé d’adopter un plan national pour le développement du très haut débit (THD) qui s’étend sur dix ans. Ce plan de lutte contre la fracture numérique sera piloté par l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) à l’horizon 2022. “Concrètement, le plan de THD, validé par le gouvernement, vise à généraliser l’accès aux services de télécoms à l’ensemble de la population dans un horizon de dix ans, soit d’ici 2022 ”, explique, le directeur général de l’ANRT, Azzeddine El Mountassir Billah, lors d’une rencontre récente avec la presse.

Techniquement, ce projet ambitieux de démocratisation de l’accès sera déployé sur deux phases. La première phase, à court terme, comprend plusieurs chantiers notamment le déploiement des technologies mobiles de 4ème génération à partir de 2014 et l’ouverture de la bande Wifi aux opérateurs télécoms pour la fourniture de l’accès aux réseaux haut débit en Outdoor. Parallèlement, l’ANRT projette le lancemnet de projets pilotes pour desservir des groupes d’habitations en fibre optique tout en fixant des modalités de raccordement des nouvelles constructions aux infrastructures télécoms. Ce focus du plan THD sur le renforcement du niveau des connexions en fibre optique résulte du fait qu’aujourd’hui, les réseaux télécoms des opérateurs couvrent uniquement les grands et principaux centres urbain au détriment des zones éloignées et difficiles d’accès.

La deuxième phase du projet THD 2022 sera focalisée, à long terme, sur deux volets. Primo, le renforcement des infrastructures télécoms pour assurer une meilleure qualité de service des différentes réseaux de données et une bonne connectivité des réseaux des différentes agglomérations et les réseaux de collecte. Secundo, l’exploration des différentes solutions technologiques permettant l’accélération de la généralisation de l’accès aux réseaux haut débit à l’ensemble de la population. Le plan THD 2022 n’est pas seulement technologique, il intègre aussi un chantier juridique. “La mise en œuvre de ce plan national sera accompagnée par l’adoption de mesures juridiques et réglementaires devant favoriser le partage d’infrastructures et la mutualisation des investissements”, martèle le directeur général de l’ANRT, Azzeddine El Mountassir Billah.

L’autorité de régulation prévoit, d’ailleurs, une mise à niveau du cadre juridique notamment la loi n°24-96 relative à la poste et aux télécoms et les décrets relatifs à l’exploitation des réseaux et les procédures en matière de litiges anti-concurrentielles. A rappeler qu’en attendant la mise en oeuvre du plan 2022 pour le THD, actuellement la quasi-totalié de la population marocaine est couverte par les réseaux mobiles de deuxième génération avec plus de 37,4 millions lignes mobiles actives et un taux de pénétration de 115%. Les principales villes offrent, également, des services haut débit mobile (3G). Le Maroc compte, aujourd’hui, plus de 3,7 millions abonnés internet dont 83% en internet 3G contre 17% pour l’internet haut débit (ADSL) 20 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Azdine El mountassir Billah, Directeur Général de l’ANRT Numéro 2 / Septembre 2012 innovation Rachid Jankari rachid@jankari-consulting.com

25 22 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 22 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 35 Al Akhawayn remporte le concours Innov’IT de l’AUSIM L a 5ème édition d’Innov’IT s’est déroulée le 5 mai à l’Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP), partenaire de cet avènement organisé par l’Association des Utilisateurs des systèmes d’information au Maroc (Ausim). « A travers l’organisation de ce concours, notre association a pour objectif de promouvoir le partage et l’innovation dans le domaine des technologies de l’information tout en assurant un échange constructif entre le milieu académique et le monde professionnel », a déclaré Mohamed Bennis, président de l’Ausim, lors de l’ouverture de la séance de présentation des projets en compétition.

13 établissements et écoles d’ingénieurs ont présenté des projets innovants ayant tous un point commun : un service mobile d’utilité publique. A la fin des présentations, le jury a primé trois projets : • Le premier prix a été décerné à l’équipe de l’université Al Akhawayn pour son application intitulée « Jabeklah » ou « eAssistance». Il s’agit d’un réseau social centré sur l’aide. L’application est conçue pour permettre aux utilisateurs de demander à la communauté connectée à « Jabeklah » n’importe quel type d’assistance à travers un terminal mobile.

• Le deuxième prix a été décerné aux étudiants de INSIAS (Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes) pour l’application « MoBuy ». Ce projet vise à rapprocher les services de ticketing et de paiement électronique de l’utilisateur final par le biais d’un terminal mobile. • La troisième place a été accordée au projet présenté par l’équipe de l’EHTP pour une application « MesPas ». Il s’agit d’un système de tracking via un terminal mobile. En plus des cadeaux habituels offerts aux équipes primées, cette années la 5ème édition d’innov’IT a pris un nouveau tournant. Ainsi, l’Apebi (association de professionnels des technologies de l’information) prend en charge les étudiants primés d’Al Akhawayn pour un voyage à la cité technologique en Inde. A cet effet, les étudiants auront à présenter leur projet à des sociétés et investisseurs potentiels indiens.

En outre, les autres sponsors d’Innov’IT ont promis de se mobiliser pour que les projets applicatifs prennent formes dans le monde des affaires. « Nous sommes honorés et heureux qu’Innov’IT ait élu domicile chez nous à l’EHTP et aussi admiratifs que la compétition s’impose en tant que vivier technogique et entrepreneurial », a expliqué Adnane Boukamel, directeur de l’EHTP. Avant l’évaluation du jury, les projets ont été validés par un comité académique composé de M. Mouhsine Lakhdissi, directeur technique à Neoxia Maroc, M. Zouheir Lakhdissi, DG de Dial Technologie, M. Abdessamad Kahir, consultant formateur en SI et M. Ahmed Sabaa, responsable sécurité des systèmes d’information à l’OCP.

Numéro 2 / Septembre 2012 Cérémoine de remise des prix du concours innovation Driss Ouaouicha Président de l’Université Al Akhawayn

Abdelkader AMARA Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies 25 Maroc élu meilleure destination offshoring pour 2012 C onsécration. Le Maroc vient d’être élu meilleure destination de l’offshoring pour l’année 2012, par l’Association Européenne de l’Offshoring (EOA). Le Royaume a ainsi surclassé cinq destinations pré-sélectionnées pour ce prix international, à savoir l’Afrique du sud, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie et l’Egypte.

Le trophée de l’EOA récompense les meilleures performances des pays d’accueil de l’offshoring en provenance d’Europe. “Ce trophée reconnaît les atouts majeurs du pays en termes de maturité du secteur, d’avantages directs aux entreprises, de qualité des infrastructures et des services, de qualité des entreprises installées, ainsi que de la réputation du pays sur la scène mondiale de l’offshoring”, se félicite Aberrafie Hanouf, directeur général de MedZ Sourcing, l’entreprise en charge de gestion des parcs technologiques dédiés aux activités de l’offshoring au Maroc. Le positionnement du Royaume sur ce créneau découle du potentiel du marché européen qui pèse plus de 30 milliards d’euros avec une perspective de multiplication par 10 d’ici 2020. “Aujourd’hui, le marché marocain de l’offshore est un marché mature avec 50.000 emplois crées , 7 milliards de chiffres d’affaires réalisés en 2011”, martèle M. Hanouf, sur un ton confiant.

24 Rachid Jankari rachid@jankari-consulting.com Réception du prix EOA par Abderrafie Hanouf, DG de MedZ Sourcing- Londres Sur le plan opérationnel, c’est la société MedZ Sourcing filiale de Medz , qui assure la conception et la programmation, la promotion, la commercialisation, la gestion et l’animation des zones dédiées aux activités de l’offshoring au Maroc. Le Royaume a réussi le challenge de leadership sur le marché européen de l’offshore grâce a ses coûts de production et ses loyers compétitifs. En effet, les sociétés basées dans les zones technologiques bénéficient d’un taux effectif d’impôt sur le revenu de 20%, d’un taux de 0% de l’impôt sur les sociétés pendant les 5 premières années et un abattement de 50% par la suite. Outre les coûts télécoms compétitifs, les entreprises offshores profitent d’aides spécifiques à la formation allant jusqu’à 5800 DH. “Malgré la dynamique de développement de l’offshore au Maroc, il n’en demeure pas moins que le pays doit réviser et renforcer son package incitatif pour préserver et consolider son leadership sur ce segment d’autant plus que la concurrence est rude ” a insisté, Mohamed Lakhlifi, président de la Fédération des TIC et de l’Offshoring (Apebi), en marge d’une rencontre à Rabat avec les membres de cette association professionnelle.

Actuellement, MedZ Sourcing (Holding CDG développement) gère trois parcs, à savoir : Casanearshore, Technopolis e FesShore qui accueillent une centaine d’entreprises nationales et internationales et emploient près de 20.000 personnes. Pour consolider son positionnement sur la niche de l’offshore , le Maroc a inauguré en juin 2012 une troisième zone technologique : FesShore. Ce nouveau maillon du réseau des parcs technologiques ouvert dans la ville de Fes est dédié aux activités de services informatiques, de traitement de données et de processus de métiers. Il est réalisé sur une superficie de 20 hectares et devrait abriter 130.000 m2 de surface bureaux et services. “L’investissement global est d’environ un milliard de dirhams et la création d’emploi estimé à plus de 12.000”, rappelle le directeur général de MedZ Sourcing.

A rappeler que le Maroc compte conserver son leadership sur le marché européen de l’offshore tout en se fixant comme objectif d’être dans le top ten mondial dans les 5 ans à venir. • Site pilote du projet Offshoring, Casanearshore est le premier pôle Nearshore du Maroc, le plus grand d’Afrique du Nord • Un parc de 53 ha lancé en décembre 2005 dans le cadre du projet Emergence et en activité depuis janvier 2008 • Un investissement de plus de 3,4 milliards de dirhams • Plus de 300 000 m² de bureaux et services prévus dont 270 000 m² de locaux prêts à l’emploi, • Plus de 26 000 emplois sur site à terme • Plus de 70 entreprises d’ores et déjà installées sur le site employant plus de 15 000 personnes Phasing : Tranche 1 : 42 000 m². Livrée fin 2007 : 100% d’occupation Tranche 2 : 54 000 m².

Livrée en septembre 2009 : 100% d’occupation Tranche 3 : 35 000 m² : livrée en Mars 2011 : 100% d’occupation Tranche 4 : 35 000 m²: livrée en Juin 2012, commercialisation en cours Tranche 5 : 100 000 m² à construire d’ici 2015, une zone qui prévoit 2 hôtels. Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Focus CasaNearshore à l’horizon 2015

7 Technopolis : 40 entreprises et plus de 5000 emplois • Indicateurs • un parc de 107 ha (300 ha à terme) lancé en 2005 dans le cadre du projet Emergence et inauguré en octobre 2008 • un investissement total de plus de 3,3 milliards de dirhams • 107 ha ( 300 000 m2 plateaux bureaux précablés en mode Plug & Play) - Plus de 40 entreprises déjà installées employant plus de 5 000 personnes - Plus de 30 000 emplois sur site à terme - L’Université Internationale de Rabat (7 pôles d’enseignement et de recherche) • un parc destiné à concentrer les compétences pour créer et soutenir des synergies entre les mondes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’entreprise afin de soutenir les activités à forte valeur ajoutée et en faire un pôle d’excellence • Un pôle multi-sectoriel • pôle valorisation de la recherche (incubateurs, pépinière d’entreprise, transfert de technologie) • pôle recherche et développement (microélectronique, nanotechnologies, génie logiciel) • pôle microélectronique (technologies image et mobile) • pôle médias (audiovisuel , applications multimédia) • pôle offshoring (ITO, BPO) • pôle académique (université privée, filière d’excellence, R&D appliquée) FesShore : Un investissement d’un milliard de DH Troisième maillon du réseau de parcs intégrés dédiés aux activités de services informatiques, de traitement de données et de processus métiers, Fes Shore se situe dans la capitale spirituelle, intellectuelle et culturelle du Maroc, au niveau de l’arrondissement Saïss sur la rocade périphérique menant vers l’aéroport international Fès Saïss.

S’inscrivant dans le cadre du programme Émergence, ce parc est réalisé sur une superficie globale de 20 hectares et devrait abriter 130.000m2 de surface bureaux et services. L’investissement global est d’environ 1 milliard de dirhams et la création d’emploi estimée à plus de 12.000. Le parc a été ouvert officiellement le 20 juin 2012. Chiffres-clés : • Surface brute : 20 hectares • Surface utile : 130 000 m2 de plateaux bureaux et services World Class • Investissement total : 1 milliard de dirhams • Emplois directs : 12 000 à terme • Première phase : 16.000 m2 livrée en juin 2012 26 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Focus

L’AUSIM, l’association des DSI du Maroc L’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Information au Maroc –AUSIM- est une association à but non lucratif créée en avril 1993. Elle compte parmi ses adhérents de nombreuses structures opérant dans des secteurs-clés : offices, banques, assurances, entreprises Industrielles … et jouant un rôle prépondérant au niveau de l’économie nationale. L’AUSIM œuvre activement à la promotion des Systèmes d’Information au Maroc et à la sensibilisation à leur utilisation tout en s’associant aux autres acteurs du secteur. Ainsi, l’AUSIM s’est fixé pour objectifs : • La promotion de l’utilisation des Systèmes d’Information au profit de la création de valeur.

• La participation aux grandes réflexions et réformes nationales sur le sujet. • Le partage et l’échange entre les membres des connaissances et des informations relatives aux systèmes d’information. • La contribution à la protection des intérêts des adhérents de l’AUSIM. • Le renforcement des liens qui l’unissent aux associations similaires au Maroc et à l’étranger. La vocation de l’AUSIM est de montrer la voie et de jouer le rôle de locomotive pour accélérer l’usage des Systèmes d’Information au Maroc.

Les membres de l’AUSIM représentent en majorité de grandes entreprises, administrations ou institutions : 2M Soread, Attijari Wafabank, Autoroutes du Maroc, Bank Al Maghrib, BMCE Capital, Banque Populaire, BMCI, Centrale Laitière, CDG, CMH, CNSS, CIH, Cosumar, Crédit Agricole, CTM, Lafarge Maroc, La Marocaine des Jeux et des Sports, Lydec, Maghrebail, Managem, Méditel, OCP, Marsa Maroc, Lesieur Cristal, ONE, ONP, ONEP, RAM, Renault Maroc, S2M, RCAR, Trésorerie Générale du Royaume, SGMB, Richbond, Wafasalaf, Eqdom, Bourse de Casablanca, Poste Maroc, Les Eaux Minérales d’Oulmès, Wafa Assurance, SNRT, Toyota Du Maroc, Fondation Mohamed VI, ONCF… L’Association a son actif plusieurs projets, notamment : • Le concours « Innov’IT » : Afin de promouvoir les technologies de l’information et l’usage des SI auprès des établissements d’enseignement supérieur national, l’AUSIM, organise chaque année le Concours Marocain de l’Innovation dans les Technologies de l’Information « Innov’IT ». Ce concours se présente comme une compétition entre des équipes d’étudiants issus des filières « ingénieur » en informatique, des établissements d’enseignement supérieur public au Maroc (Grandes Ecoles d’ingénieurs, FST, ENSA, etc.). Le thème de la 5ème édition du concours Innov’IT organisée en 2012 s’articulait autour des « Services Mobiles » alors que celui de l’année 2011 traitait le sujet des « Services en ligne ».

• Les « RDVs de l’AUSIM » : L’AUSIM constitue une plate-forme privilégiée d’échange et de débat autour des problématiques du secteur des technologies de l’information. Ainsi, l’association organise les «RDVs de l’AUSIM » sous forme de rencontres périodiques réunissant les membres de l’AUSIM et des experts du secteur pour aborder et débattre de problématiques communes relatives au Systèmes d’Information. Les « RDVs de l’AUSIM » ont permis de développer davantage le sens de partage entre les membres, d’élargir la réflexion sur certains sujets et d’enrichir les connaissances sur des questions d’actualités. La note d’orientation télécoms à l’horizon 2013, le capital humain dans les SI, le Green-IT, la protection des données à caractère personnel, le management par la qualité total, l’entreprise numérique ou encore le pilotage économique de la DSI, sont des exemples de thèmes débattus lors de ces rencontres par les membres et ce avec des professionnels et experts du secteur.

29 Les Assises de l’AUSIM 2012 : l’entreprise à l’épreuve du numérique ! D ans le cadre de ses actions de promotion et de sensibilisation à l’utilisation des Systèmes d’Information au Maroc, l’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Information au Maroc - AUSIM - organise les 10, 11 et 12 octobre prochains, à Marrakech, l’édition 2012 des «Assises de l’Ausim». Cette rencontre se veut un rendez-vous incontournable des Systèmes d’Information au Maroc et une plate- forme d’information, d’échange et de débats autour des Technologies d’Information et de communication (TIC). Cet événement a pour vocation de placer les Systèmes d’Information au cœur de la réflexion sur leur utilisation en tant que véritable levier de croissance économique et en tant qu’outil de performance et de compétitivité pour les entreprises.

Le thème principal de l’édition 2012 des « Assises de l’AUSIM » sera consacré à l’entreprise numérique et à ses opportunités et défis pour le Maroc d’Aujourd’hui et de demain. L’ère du numérique contraint les entreprises et les administrations marocaines à suivre l’évolution importante que connaissent les domaines de gouvernance, de management et de technologie et ce dans le cadre de leur quête permanente d’amélioration de leur performance et d’optimisation de leur process. L’Edition 2012 prévoit plus de 400 participants durant trois jours d’échange et de débats sous forme de conférences, tables rondes et d’ateliers et ce au sein du Palais des Congrès de la Palmeraie.

A l’instar de l’édition 2010, la 2ème édition des Assises de l’AUSIM est soutenue par le Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies. Des partenaires nationaux et internationaux participeront aux conférences et tables rondes et apporteront également leur contribution aux travaux tels que l’APEBI (Fédération des Technologies de l’Information, de Télécommunications et de l’Offshoring), l’ANRT (L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunication) et Maroc Numeric Cluster.

Cette 2ème édition verra la participation de l’association française le CIGREF, dont la vocation est identique à celle de l’AUSIM au Maroc à savoir la promotion de l’usage des Systèmes d’Information et le développement de la culture numérique. Les détails sur l’événement en ligne : www.lesassisesdelausim.ma 28 Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 internet Mohamed Bennis, Président de l’AUSIM Participation du CIGREF à l’édition 2012 “ “

27 • Le projet « Green Chip » : L’AUSIM s’est également engagée dans un programme ambitieux de collecte et de redistribution de matériel informatique usagé et reconditionné au profit des écoles publiques. En partenariat avec l’association Al Jisr, les membres de l’AUSIM ont fait don de près de 25 000 unités (UC, Ecran, Onduleur, Imprimante, etc.) pour le projet Green Chip. Le matériel qui n’a pas pu être mis à niveau a été démantelé et les déchets triés ont été livrés à la société Managem pour leur recyclage.

• Les études et rapports de l’AUSIM : S’inscrivant dans une démarche de sensibilisation de ses membres, l’AUSIM produit régulièrement des livrables thématiques visant à les informer régulièrement des dernières actualités, au Maroc et ailleurs, liées aux technologies et aux systèmes d’information ainsi qu’à leur macro environnement. ’AUSIM réalise également des travaux à forte valeur ajoutée au profit de la communauté : des rapports d’études, des bulletins de veille, des enquêtes… et des livres blancs qui constituent une synthèse de bonnes pratiques dans le domaine des SI. • Le livre blanc sur les enjeux majeurs de la loi 09-08 : L’AUSIM a réalisé en partenariat avec le cabinet Solucom, un livre blanc traitant de la mise en conformité à la loi 09-08 relative à la protection des données à caractère personnel et les enjeux majeurs pour les entreprises et administrations marocaines. Ce livre blanc présente les meilleures pratiques en matière de mise en conformité. Pour en savoir plus : M. Mohamed Bennis, Président de l’AUSIM, mohamed. bennis@ausimaroc.com Melle Abla El Housni, Chargée de Mission, abla.elhousni@ausimaroc.com Tél : 0522 23 57 57 Fax : 0522 98 55 55 30 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 internet Conférence de netwokring Maroc-Suède dans les TIC Morocco-Sweden Innovation & Business Network est une conférence organisée par Yacir chelbat- persson , CEO de Diversityindex, marocain, résidant en Suède, très actif et hautement engagé dans le domaine de la technologie, l’innovation et l’entreprenariat.

Ce meeting a été conçu spécialement pour les Marocains désireux d’explorer de nouveaux horizons, d’apprendre de l’expérience suédoise et danoise et de nouer des partenariats avec des organisations/entrepreneurs de cette région. Les sujets qui vont êtres abordés sont entre autres: l’innovation, les nouvelles technologies, partenariats potentiels, Incubateurs La conférence se tiendra à Malmö en Suède du 24 au 27 novembre 2012 Programme • 24 novembre : Dîner un Malmö • 25 Novembre: visite de sites dédiés à l’innovation et aux nouvelles technologies en Suède et au Danemark suivi d’un business match making • 26 Novembre : visite et rencontre avec trois des sociétés les plus innovantes de Suède et dîner avec des partenaires potentiels.

• 27 Novembre : Business to Business meeting et clôture de la conférence. Contact du comité d’organisation ; Maroc : Mlle Anouar Ouali Alami (oaanouar@gmail.com) Suède : Christina Beth ou Yacir Chelbat-Persson info@diversityindex.se Inscription en ligne : http://simpleeventsignup.com/event/13265 Agenda

(mediassociaux.fr), Myriam L’Aouffir (Marcom Manager, France Télévisions), Yann Gourvennec (Directeur International - Web et Médias Sociaux Orange), Nick Petrie (Social Media chez The Times) et Bobby Kakar (VP Marketing, Saudi Investment Bank), Fabrice Epelboin (Co-fondateur de Owni.fr), Sultan Sooud Al-Qassemi (DG de Berjel à Dubaï),... A noter que les interventions de la conférence seront en français et en anglais avec la disponibilité de services de la traduction simultanée. Les détails sur les thèmes et les intervenants de la conférence, dont le prix est fixé à 9900 DH, sont consultables sur le site SMI 2012 : www.smiconference.com L A propos de la société organisatrice de SMI’2012 iCompetences est un groupe de formation et d’organisation de conférences. iCompetences compte aujourd’hui parmi leurs clients plusieurs sociétés : Accenture, ABC Bank Algérie, Axa, Algérie Télécom, Al Baraka Bank Algérie, Atos Origin, Avea Turkey, Banque Centrale Populaire, Connectiva, Experian, Ericsson, Gras Savoye, Maroc Telecom, Meditelecom, Motorola, PNUD, Tunisiana, Thomson, Sonatel, Société Générale, Tunisie Telecom, Inwi (Zain Group), Wafa Assu-rance, Wataniya Telecom Algérie, Wincor Nixdorf L A propos de Farid Yandouz Farid Yandouz est le directeur général d’iCompetences (Région Afrique & Moyen Orient) depuis Avril 2010. Il été aussi Directeur du Développement du même cabinet depuis novembre 2007. Auparavant, M. Yandouz a occupé, pendant six ans le poste de directeur commercial Maroc et Tunisie, ainsi que directeur des ventes directes sur l’Afrique du Nord pour le compte du leader mondial des microprocesseurs, Intel Corporation. Il a contribué au développement de la présence de la multinationale américaine dans ces pays. Le parcours de M.Yandouz est aussi riche par une expérience internationale en Belgique, en France, et au Maroc où il a mis en pratique son savoir faire technique au sein de l’opérateur belge des télécommunications, Mobistar, ainsi que le constructeur télécoms, Nokia Siemens Networks.

M. Yandouz a obtenu en 2003 la bourse d’excellence Chevening Scholarship (financé par le UK Foreign & Commonwealth Office). Il est diplômé de l’Université de Coventry où il a obtenu son Master of Science in Operational Management / ICT (with Distinction). Il est aussi Ingénieur d’Etat de l’Institut National des Postes et des Télécommunications (INPT). 33 Marrakech : Conférence internationale sur l’impact et le management des médias sociaux L es réseaux sociaux et les nouveaux médias sont de plus en plus au coeur des stratégies des entreprises et des organismes publics. Pour mieux appréhender la dynamique liée à l’ère du digital tous azimuts, la société iCompetences organise la deuxième édition de sa conférence internationale (SMI) sur les médias sociaux les 11 et 12 Octobre 2012. “Notre objectif est d’offrir aux directeurs de communication, de marketing et des ressources humaines, et des systèmes d’information, des pays de la région MEA (Middle East Africa) l’opportunité de découvrir, pendant deux jours, l’état de l’art en matière des médias sociaux grâce à la présentation des études de cas et des intervenants internationaux de renommée ”, explique, d’emblée, le jeune directeur de la société iCompetences, Farid Yandouz.

A la différence de la première édition, la conférence SMI de 2012 couvre un périmètre large des problématiques relatif aux réseaux sociaux. Concrètement, le premier axe sera dédié aux tendances des médias sociaux et de la communication digitale en 2012 avec un focus sur les démarches et les outils nécessaires pour permettre à une entreprise de structurer sa présence sur ces nouveaux canaux de communication.

L E-réputation : mode d’emploi Le deuxième axe aura trait à la thématique de la réputation en ligne, connue communément sous l’expression “e-réputation”. Autrement dit, que faire pour bien gérer le risque informationnel compte tenu de la dynamique des médias sociaux? La conférence SMI consacre, d’ailleurs, un traitement spécial à la communication de crise dans l’univers du digital sous l’effet de cross-posting (publication multi-plateforme). Au-delà des tendances et des risques informationnels liés aux médias sociaux, se pose aussi avec acuité la problématique de mesure et de benchmarking. Pour répondre à l’enjeu d’évaluation d’une stratégie de présence en ligne, le troisième axe de la conférence de Marrakech passera en revue le retour sur investissement (ROI) d’une campagne sur les médias sociaux avec notamment la présentation des études de cas de Orange, Cora, Quick et France Télévisions. L Une conférence internationale avec un focus sur MENA “Pour mieux cerner les thématiques de la conférence, nous avons rassemblé un large panel de conférenciers internationaux et des responsables des activités multimédia et nouveaux médias d’entreprises de l’’Europe et de la région MENA. Le caractère mixte de consultants et de managers est une opportunité pour les participants afin d’appréhender la dynamique des médias sociaux”, martèle M. Yandouz, sur un ton confiant. C’est le cas, à titre indicatif de Frédéric Cavazza 32 Farid Yandouz, Directeur de la société iCompetences, Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 internet Maroc Stagiaires lance www.stagiaires.ma Maroc Stagiaires a lancé le site S t a g i a i r e s , premier site dédié au re c r u t e m e n t de stagiaires au Maroc. Ouvert gratuitement à tous les managers, il propose plusieurs fonctionnalités : recherche avancée dans la CVthèque, publication des offres de stages, gestion des candidatures, programmation de notifications,… Le site s’appuie sur la force des réseaux sociaux pour la diffusion des offres de stage. Stagiaires. ma dispose, en effet, d’une présence sur tous les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo, Google +, … A noter que Maroc Stagiaires a été fondée par Youssef El Hammal. La société est spécialisée dans le conseil et l’accompagnement des entreprises dans le recrutement de stagiaires.

Tweet

La GALAXY CAMERA dispose également du ‘Content Manager Smart’ qui est un projet novateur et un outil d’organisation qui crée intelligemment des dossiers, des visages étiquettes, et suggère même les photos à supprimer quand elles ne sont pas aussi réussie que vous le souhaitiez. Grâce à la combinaison de la connectivité sans fil et Android 4.1 Jelly Bean OS, les capacités Internet de l’appareil photo sont semblables aux derniers smartphone de façon à ce que les utilisateurs peuvent obtenir encore plus de plaisir. En plus des applications préinstallées de Samsung, les utilisateurs peuvent naviguer sur le Web et profiter des applications de Google Play ou Samsung Apps magasins. ‘S Suggest’ aidera à recommander de nuovelles applications à télécharger selon vos besoins. La GALAXY CAMERA avec 21x de zoom optique peut être contrôlée soit par bouton ou écran tactile rendant des photos prises d’une grande distance d’une très haute qualité, que les utilisateurs seront fiers de partager, pendant que l’OIS assure que les images restent claires et nettes. L’appareil photo de 16 mégapixels de 1/2.3 «BSI CMOS capte des images en couleurs vives, tandis que l’ouverture de l’objectif 23mm offre d’impressionnantes photos à grand angle incomparables pour aux photos de smartphones. L Le HD avec la commande vocale La GALAXY CAMERA possède 4,8 «(121.2mm) HD Super Clear LCD écran, ce qui rend le plaisir de filmer, partager et éditer des images à partir de la paume de la main extrème. Autre avantage de la technologie smartphone est l’option de commande vocale qui permet à l’utilisateur de commander un certain nombre de fonctions telles que «Zoom avant» et «Shoot » par la voix. Toutes ces caractéristiques sont logées dans un design superbe et ergonomique, la conception organique complétant ses fonctions professionnelles faciles à utiliser. 35 Samsung présente la nouvelle génération d’appareil photo la Galaxy Camera S amsung Electronics Co., Ltd, leader mondial dans les médias numériques et technologies de convergence numérique, a annoncé au salon IFA de Berlin le lancement de la GALAXY Camera. Développée pour répondre aux nouvelles modalités de notre nouveau mode de communication, la GALAXY Camera combine la photographie de haute performance avec le dernier Android OS 4.1, que l’on appelle Jelly Bean, et la 3G, 4G et Wi-Fi, permettant la création d’un tout nouveau type de périphérique pour ceux qui souhaitent prendre des photos et vidéos en haute qualité, faire leur montage facilement et spontanément de n’importe où, et à n’importe quel moment.

«La Galaxy Camera est le produit d’un véritable changement de paradigme dans la communication. Avec la croissance des réseaux sociaux et la prévalence des Smartphones et tablettes, les gens d’aujourd’hui communiquent plus vite que les mots le permettent. La Galaxy Camera a été créé pour montrer la voie dans cette nouvelle ère de la communication visuelle. Il s’agit d’un développement sans précédent, et qui permettra de consolider la position de Samsung comme un véritable innovateur », a déclaré Myoungsup Han, vice-président principal et chef des affaires d’imagerie numérique, Digital Media & Communications, Samsung Electronic.

L Partagez vos images n’importe où, n’importe quand Pratique : le «Cloud Backup automatique» est une fonctionnalité qui enregistre automatiquement vos précieuses photos via Samsung AllShare à l’instant où ils sont pris. La GALAXY CAMERA permet également aux utilisateurs de partager des photos en même momennt de prise des photos avec le «Share Shot ». Partage sur les réseaux sociaux et sur les services cloud, les utilisateurs peuvent également se connecter à une gamme d’appareils de la famille GALAXY dont le SIII et GALAXY Note II pour le partage facile et automatique des photos dans toute la famille GALAXY. Le nouveau dispositif permet la connexion à la 3G ou 4G, ce qui permet le partage de photos et la navigation partout. La caméra fonctionne également sur GALAXY une connexion Wi-Fi bi-bande avec agrégation de canaux et pour une accès plus rapide. La connectivité est prise en charge par un processeur quad-core qui permet la navigation Web rapide et multi-tâches, ainsi que le traitement d’images haute vitesse sans impact significatif sur la vie de la batterie.

L 35 fonctions de retouches La GALAXY CAMERA comprend un ensemble complet de 35 fonctions de retouches puissantes grâce à l’Assistant de Photo, permettant aux utilisateurs de faire des modifications qualité professionnelle sur n’importe quel moment. Les nouvelles fonctionnalités profitent du processeur ultrarapide quad-core et HD Super Clear LCD, donnant accès à une fonction comme « Calibration automatique des visages » modifications peuvent donc être faites avec facilité. Le «Movie Wizard» permet également aux utilisateurs de créer et d’éditer des vidéos de qualité facilement à partir de l’écran tactile. 34 Image Sensor 16.3 effective megapixel 1/2.3» BSI CMOS Lens F2.8, 23 mm, 21x Optical Zoom Lens IS OIS Display 121.2 mm (4.77»), 308 ppi, HD Super Clear Touch Display ISO Auto, 100, 200, 400, 800, 1600, 3200 Network 4G, 3G (HSPA+ 21Mbps): 850 / 900 / 1900 / 2100 MHz Processor 1.4GHz Quad-Core processor OS Android 4.1 (Jelly Bean) Memory 8GB + memory slot : micro SDSC, micro SDHC, micro SDXC Image JPEG format 16M, 14M, 12M Wide, 10M, 5M, 3M, 2M Wide, 1M Video MP4 (Video: MPEG4, AVC/H.264, Audio: AAC) Full HD 1920x1080 30fps Slow motion Movie 720x480 120fps Video Output HDMI 1.4 Value-added Features Smart Pro : 10 modes (Macro, Rich Tone, Action Freeze, Waterfall Trace, Light Trace, Beautiful Sunset, Blue Sky, Natural Green, Silhouette, Vivid Fireworks) Share shot, Auto Cloud Back-up Smart Content Manager, Photo Wizard, Movie Wizard Voice Control, Slow Motion Video, S Planner, S Suggest AllShare Play, Family Story, Drop box Google™ Mobile Services Google Search, Google Maps, Gmail, Google Latitude, Google Play Store, Google Plus, YouTube, Google Talk, Google Places, Google Navigation, Google Downloads, Google Chrome browser, Google Play Books, Google Play Movies GPS A-GPS, GLONASS Connectivity WiFi a/b/g/n, WiFi HT40 GPS/GLONASS Bluetooth® 4.0 Battery 1,650 mAh Dimension (WxHxD) 128.7 x 70.8 x 19.1 mm Weight 305g Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 internet

ADSL : L’incompréhensible monopole de Maroc Telecom A u Maroc, quiconque souhaiterait s’affranchir de la souffrance d’une connexion Internet via une clé 3G, se dirige vers une option : obtenir un abonnement ADSL. Problème : il n’a pas le choix, et doit obligatoirement s’orienter vers Maroc Telecom. Alors qu’on assiste à un environnement de plus en plus concurrentiel sur le segment de la téléphonie mobile, l’accès ADSL reste le parent pauvre de la concurrence des acteurs de télécommunication au Maroc. Des efforts marqués ont été déployés ces 2 dernières années pour faire baisser les prix des communications mobiles prépayées et post-payées. L’ANRT situe la baisse du prix moyen des communications mobiles de 1,12 DH / min à 0,62 DH / min, soit -45% en à peine deux ans !

L Les raisons du monopole ! Pourquoi le segment ADSL reste-t- il aussi fermé à la concurrence ? De nombreuses raisons pourraient l’expliquer. Tout d’abord, hormis des infrastructures de fibre optique détenues par Méditel et Inwi, Maroc Telecom reste le seul opérateur à détenir un réseau fixe au pays. Et ceci pour des raisons historiques évidentes. Du temps des PTT et de l’ONPT, le seul moyen d’acheminer le téléphone aux foyers marocains était la bonne vieille paire de cuivre classique. Maroc Telecom continue de gérer ce réseau et de l’étendre, mais d’une manière beaucoup plus lente que les réseaux mobiles.

Pour éviter que les opérateurs historiques n’aient le monopole sur l’ADSL (technologie qui ne peut transiter que sur réseau fixe), les régulateurs ont instauré une pratique très commune dans d’autres coins du Globe : le dégroupage. Tout opérateur qui souhaite commercialiser des offres ADSL doit s’acquitter auprès de l’opérateur historique (à qui appartient le réseau fixe) d’une redevance qui correspond à un « loyer » de la ligne fixe. Ce dégroupage peut être partiel, si l’abonné choisit d’avoir un abonnement téléphonique classique avec l’opérateur historique et un autre abonnement ADSL avec un opérateur différent, ou total si l’abonné choisit de ne plus payer aucun abonnement à l’opérateur historique. L’équation est alors simple pour un opérateur ADSL. Si le prix de la redevance est suffisamment bas pour permettre de proposer un abonnement ADSL à prix attractif, le jeu en vaut la chandelle. Sinon, l’opérateur préfère proposer d’autres solutions à ses clients pour accéder à Internet. L Pourquoi la 3G à la place de l’ADSL Et c’est justement la voie suivie par Méditel et Inwi. La redevance (fixée par l’ANRT) à payer à Maroc Telecom est jugée trop élevée. Celle-ci est de 100 Dh HT par mois à payer par l’opérateur ADSL à Maroc Telecom. Ces opérateurs se sont donc tournés massivement vers la technologie 3G qui permet d’offrir Omar EL HYANI omar.elhyani@gmail.com Bio-express Omar El Hyani est ingénieur, passionné de voyages. Il anime un blog multi-thématiques sur www.elhyani.net Omar EL HYANI 36 des débits relativement élevés pour des réseaux mobiles, mais sans atteindre le confort d’utilisation qu’offre l’ADSL.

Une autre raison explique le succès de la 3G au Maroc : la faible pénétration des réseaux fixes. Il est de l’ordre de 11% à fin 2011, ce qui reste très faible pour un pays du niveau de développement du Maroc. Méditel et Inwi (et même Maroc Telecom) ont donc préféré parier sur la 3G, plutôt que d’équiper de nouveaux foyers en réseaux fixes. Les investissements peuvent être lourds, et le retour sur investissement pas du tout certain. En attendant l’arrivée de la 4G (ou LTE) au Maroc, (c’est à dire pas avant 3 ou 4 ans), les réseaux 3G continueront à être saturés.

L La responsabilité de l’ANRT Que faire face à de tels problèmes? Le rôle de l’ANRT est primordial. Pour fixer la redevance de dégroupage, qui est depuis janvier 2011 de 73 Dh TTC, le régulateur avait effectué un benchmark international sur un certain nombre de pays. Le prix pratiqué en France par exemple est de 9€ à verser par les opérateurs alternatifs à France Telecom. Il est grand temps aujourd’hui que l’ANRT prenne l’initiative et réduise davantage ce tarif. On avait bien vu comment l’agence avait cédé aux pressions, et a procédé à la réduction des tarifs d’interconnexion entre réseaux mobiles, entraînant une grosse baisse sur les tarifs de communication entre réseaux GSM. Alors que d’autres pays investissent massivement dans des réseaux de fibre optique à domicile, nous en sommes toujours à souffrir devant les débits ridicules de la 3G. L’ADSL reste aujourd’hui un des rares bastions de non-concurrence dans le paysage des télécommunications au Maroc. Et il est temps que Maroc Telecom lâche le contrôle de cette vache à lait qu’est le réseau fixe et l’ADSL. 37 Jankari Consulting : le spécialiste des bases de données des TIC au Maroc Jankari Consulting est un cabinet de conseil et de formation dans le domaine de la communication interactive et des nouveaux médias. Jankari Consulting, c’est aussi une entreprise spécialisée dans la collecte et la mise à jour et la publication des bases de données professionnelles en relation avec le domaine des technologies de l’information au Maroc.

Depuis 2006, Jankari Consulting a son actif plusieurs projets d’intelligence économique orientée “marché des TIC au Maroc” : • 2007 : Lancement de la base de données des directeurs des systèmes d’information (DSI) du secteur privé au Maroc • 2008 : Lancement de la base de données des directeurs des systèmes d’information (DSI) du secteur public au Maroc • 2008 : Publication de la première édition “papier” de l’annuaire des DSI de l’Association des Utilisateurs des Systèmes d’information au Maroc (AUSIM) • 2009 : Publication de la deuxième édition “papier” de l’annuaire des DSI de l’Association des Utilisateurs des Systèmes d’information au Maroc (AUSIM) • 2009 : Publication de la première édition “papier” de l’annuaire des lauréats de l’Institut National Poste & Télécoms (INPT) • 2009-2010 : Publication de la première édition “papier” de l’annuaire des lauréats de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI) • 2010 : Publication de la base des Responsables de la Sécurité des Systèmes d’information (RSSI) • 2011 : Publication d’une nouvelle version électronique de la base de données des DSI du secteur privé. Outre la base de données électroniques, Jankari Consulting a publié une première version papier de l’annuaire des DSI 2011. • 2012 : Publication d’une nouvelle version 2012 de l’annuaire des DSI du Maroc.

Contact : Jankari Consulting Casablanca Technopark - Tél:(212) 5 22.873.809 - Fax :(212) 5 22.873.806 - commercial@jankari-consulting.com Publi-rédactionnel Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Télécoms

L Des prix pour le design ! Outre ses fonctionnalités révolutionnaires, la gamme Nokia Lumia offre un design remarquable qui a remporté des grands prix au niveau mondial. Ses couleurs magnifiques sont une bouffée d’air frais dans un monde terne de Smartphones en noir et blanc. Se préoccupant toujours de l’utilisabilité, Nokia a conçu un design monocoque en polycarbonate pour une meilleure réception et un affichage AMOLED avec la technologie ClearBlack pour une excellente visibilité à l’extérieur. “Dans un marché où il est difficile de se démarquer, la gamme Nokia Lumia apporte une perspective nouvelle. La forme iconique est personnelle et attrayante mais ne sacrifie pas la précision, la construction est moderne, efficiente et bien conçue jusque dans les moindres détails. C’est un effort considérable qui mérite les honneurs”, a déclaré le jury du prix « Design Excellence ». http://idsa.org/idea-2012-winners- announced-july-2-we-are-saving-best-last 39 La gamme primée Nokia LUMIA, bientôt au Maroc N okia lancera bientôt sa gamme primée Nokia Lumia sur le marché marocain. Le Maroc sera un des premiers marchés africains à accueillir les modèles Lumia 900, Lumia 800, Lumia 710 et Lumia 610. Lumia est la très attendue nouvelle famille de Smartphone de Nokia. Dans son design extérieur à faire tourner les têtes et ses matériaux innovants, il offre une expérience de navigation sur internet et les réseaux sociaux riche et rapide. C’est vraiment un ajout révolutionnaire à l’offre de Smartphone Nokia.

“Je suis extrêmement enthousiaste à l’idée d’introduire la famille de Smartphones Nokia Lumia au Maroc. Les Nokia Lumia 900, Lumia 800, Lumia 710 et Lumia 610 combinent à la fois notre passion pour le design et de puissantes fonctionnalités à l’intelligence et les capacités du Windows Phone”, affirme Patrick Fichou, Directeur Général Nokia Afrique du Nord, avant d’ajouter, “Aujourd’hui, avec les appareils Lumia, des téléphones mobiles plus intelligents et un éventail de nouveaux services, nous démontrons que nous pouvons changer la vitesse de Nokia”.

Originale, Simple avec un design qui attire l’attention, la gamme Nokia Lumia offre également de nombreux services intégrés, applications et expériences, qui se rajoutent à ceux qui peuvent être téléchargés via le Marketplace, qui compte aujourd’hui plus de 100.000 applications. À l’heure où les médias sociaux sont une partie intégrante de nos vies, la gamme Nokia Lumia intègre tous les principaux réseaux sociaux et les applications de communication tels que Facebook, Twitter, LinkedIn, e-mail, messagerie instantanée et SMS de façon intelligente et facile d’utilisation. L Nokia Lumia : une diversité de fonctionnalités Les Smartphones Nokia Lumia disposent d’une quantité de contenus de qualité tels que Nokia Maps, Nokia lecture et Nokia Music, qui vous permet, grâce à la Mix Radio, d’écouter en ligne des millions de chansons gratuitement et même les enregistrer pour les écouter en hors-ligne. Nokia Drive est une autre application originale qu’offre la nouvelle gamme : un système de navigation GPS hors-ligne gratuit qui fournit une interface, pour l’utilisation en voiture, optimisée, une fonction de recherche intégrée de performances élevées, une vue 2D ou 3D de la navigation visuelle et des vues satellites.

Les appareils intègrent également la suite complète Microsoft Office qui inclut : Excel, Word, OneNote et PowerPoint, ainsi que SkyDrive, qui offre gratuitement à l’utilisateur le stockage Cloud. La Suite Microsoft Office peut non seulement être utilisée pour visionner les documents, mais elle permet également la création et la modification des documents directement depuis votre Smartphone Nokia Lumia. Le partenariat avec Microsoft inclut également le Xbox Live qui garantit l’accès aux meilleures expériences de jeux.

Les services Bing inclus dans la gamme Nokia Lumia offrent une recherche rapide sur Internet, HTML5, Bing Vision (qui scanne et lit les codes QR), Bing traduction, Bing musique (qui reconnaît les chansons et redirige l’utilisateur vers la page d’achat correspondante au Marketplace) et la recherche vocale. 38 Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Télécoms Tweet L’APEBI consolide son partenariat avec les acteurs de l’économie numérique de la Région Languedoc-Roussillon L’APEBI et les acteurs de l’économie numérique de la Région Languedoc-Roussillon ont affirmé leur volonté de renforcer leur collaboration, à l’occasion d’une table- ronde croisée portant sur l’avenir du secteur, le 25 juin 2012 à Casablanca.

Afin de stimuler les opportunités d’affaires entre les deux partenaires, les participants se sont engagés à organiser des rencontres B2B régulières impliquant acteurs marocains et languedociens. L’élaboration d’une cartographie des compétences a également été mise sur la table afin de déterminer les besoins en formation des deux parties. Ces dernières se sont par ailleurs fixées comme objectif de mettre en place à l’horizon 2013 un Digiworld Club Maroc, en partenariat avec l’iDate, sur le modèle des Digiworld Clubs existants à l’étranger. L’Apebi participe au DigiWorld Summit de Montpellier L’APEBI sera présente au Digiworld Summit, le Congrès international de l’iDATE, les 14 et 15 novembre prochains à Montpellier. La trente-quatrième édition du DigiWorld proposera à une sélection d’acteurs emblématiques de discuter des analyses des experts de l’IDATE, au travers de leurs visions des Game Changers et de leurs effets sur les principaux maillons de la chaîne de valeur. Les détails en ligne sur ce congrès international : http://www.digiworldsummit.com

35 Samsung parie sur la communauté des développeurs ! E n marge du salon allemand de l’électronique iFA qui s’est tenu début septembre 2012 à Berlin, Maghreb Digital a interviewé Youssef Mamou, Head of Product Management chez Samsung Maroc sur les annonces produits de Samsung lors de cette messe Technologique. Les détails. Maghreb Digital : Quelles sont les annonces produits de Samsung en marge du salon technologique de l’IFA qui s’est déroulé récemment à Berlin ?

Youssef Mamou : Samsung a démontré que le segment du NOTE est un pari gagné et que ce troisième membre de la famille NOTE va renforcer cette réussite. En effet le Galaxy Note II regorge de prouesses technologiques et répond à des problématiques et à de nombreux besoins émis par les premiers détenteurs du Note. Ergonomie améliorée en réduisant la taille mais en agrandissant l’écran (saluer l’exploit technologique), stylet plus grand et plus maniable avec des fonctionnalités encore plus impressionnantes le tout couronné d’une puissance inégalée dans ce segment. Dans un autre volet, Samsung a dévoilé un condensé de technologie en proposant une Camera 16Mega Pixels avec zoom optique 21X le tout opérant sur la dernière version d’Android (Jelly Bean). A travers l’immense écran de 4.8’’, le photographe pourra non seulement avoir une reproduction parfaite de l’image prise mais en plus utiliser tout la puissance et le diversité des applications Android pour éditer, personnaliser et enfin partager instantanément avec les autres. Cette fonctionnalité unique est possible grâce à l’intégration du Wifi, de la 3G et même de la 4G.

Samsung parie sur les développeurs pour enrichir le catalogue des applications offertes à travers ses produits. Quels sont les axes de la stratégie de Samsung destinée à la communauté des développeurs ? Samsung en général et Samsung Maroc en particulier a dès 2010 investi dans la communauté des développeurs en signant des partenariats de réalisations et en sponsorisant des challenges de développement d’applications. La communauté ne fait que grandir et s’enrichit de nouveaux outils mis gratuitement à la disposition des développeurs. De plus en créant Samsung Apps, canal exclusif des smartphones et télé Samsung, la marque sud coréenne a pu créer un marché alternatif pour promouvoir les réalisations des développeurs et offrir une meilleure exposition de ces applications.

Quel est le calendrier de lancement sur le marché marocain des différents produits présentés en avant-première à l’IFA de Berlin ? L’équipe locale s’acharne de proposer les mêmes produits lancés dans le monde entier au même temps. Objectif : permettre au consommateur marocain d’avoir accès au Nec plus ultra de la technologie Samsung au Maroc. Donc, le Maroc sera inclus dans le lancement mondiale des produits tant convoités ( Galaxy Note II, Galaxy Note 10.1 et Galaxy Camera).

40 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Propos recueillis par Rachid Jankari Envoyé spécial à Berlin Numéro 2 / Septembre 2012 Interviews Youssef Mamou, Head of Product Management Samsung Maroc

43 Apple : Le Maroc premier pays en volume sur l’Afrique ! D ans une interview exclusive, Mehdi El Ouardighi, directeur général de la filiale marocaine de Micro Conseil International revient sur la stratégie de distributeur à valeur ajoutée de Apple et son positionnement sur le marché marocain. Les détails. Maghreb Digital : Quel est l’objectif de votre partenariat de distribution avec le grossiste Disway ? Mehdi El Ouardighi : Augmenter rapidement le nombre de points de ventes proposant les produits Apple et à travers cela, permettre une meilleure couverture géographique de la marque au Maroc, qui offrira aux utilisateurs potentiels Apple un réseau de proximité leur permettant d’accéder plus facilement à l’ensemble des gammes Mac, iPad et iPod.

Quel est le bilan des ventes de l’Ipad au Maroc ? Apple (et donc nous par extension) ne communique pas sur les chiffres par territoire. Cela fait partie de la politique générale d’Apple.Les résultats sont très encourageants avec un ratio iPad / Mac particulièrement élevé. Je rappelle, que l’Ipad 3 a été lancé sur le marché marocain le11 Mai dernier.. Vos projets et chantiers pour le 2ème semestre 2012? Le deuxième trimestre est déjà bien entamé et nos projets sont sur des horizons un peu plus grands.Le Maroc est le premier marché en volume sur l’Afrique (après l’Afrique du Sud). C’est le seul marché pour lequel MCI a aujourd’hui une filiale, qui est en train de monter en puissance (MCIMA) et qui, à terme assurera totalement la distribution depuis le Maroc (vers les revendeurs Agréés). C’est aussi le marché au plus fort potentiel de croissance et sur lequel nous allons concentrer nos efforts sur les deux années à venir. Nous allons par exemple développer de nouveaux points de vente Apple Premium Reseller, qui mettrons l’accent sur une expérience client Apple de premier ordre.

Je peux d’ailleurs vous annoncer l’ouverture d’un nouveau magasin Apple Premium Reseller à Rabat, sur l’avenue Annakhil-Hay Ryad. A Casablanca et Marrakech, nous étudions actuellement des projets d’Apple Premium Resellers, qui nous sont soumis par des investisseurs potentiels et nous sommes bien entendu disposés d’autres candidatures, proposant des emplacements dans des zones commerciales premium et à fort trafic piétons. MCI : Partenaire Value Added Distributor de Apple Filiale du groupe international MIDIS, Micro Conseil International est le partenaire privilégié d’Apple pour la distribution de ses produits sur l’Afrique depuis 1986.

Distributeur à valeur ajoutée, Micro Conseil international sélectionne le réseau de partenaires, assure la distribution des produits et le service après-vente et prend en charge la création de la demande dans chacun des marchés dont il a la charge. Micro Conseil international est présente localement au Maroc via sa filiale MCI MA créée en 2009 et située au Technopark de Casablanca. 42 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Propos recueillis par Rachid Jankari Mehdi El Ouardighi Numéro 2 / Septembre 2012 Interviews Egov au Maroc : une affaire de culture, de lois et de technologie ! O n vit au Maroc un réel gain d’intérêt pour le E-GOV ou l’administration électronique. A l’image de la récente rencontre à Rabat sur le sujet, où le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologie, a qualifié le EGOV de « Véritable pari technologique, que le gouvernement doit réussir car il y va de l’avenir du Maroc et de sa place dans le concert des nations développées ». Il va sans dire qu’au-delà du discours médiatique induit par le sujet du E-GOV, un réel travail de transformation est en train de s’opérer dans le sens du rapprochement de l’administration du citoyen en utilisant les nouvelles technologies.

Je me rappelle, il y a un an lorsqu’on a démarré le projet de dématérialisation des procédures administratives liant la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme (FRMA) à ses clubs et ligues affiliés, les principales difficultés auxquelles nous avions fait face n’étaient ni d’ordre financier ni d’ordre technique mais bien le manque de confiance dont faisaient preuve le personnel de la fédération et les responsables des clubs et ligues en s’imaginant incapables de manipuler des formulaires de saisie et des scanners. Un an après ces mêmes personnes étaient capables d’établir des cartes de licences et organiser des compétitions en une journée au lieu de 15jours.

Le premier préjugé, - nous l’avons compris - que Nous, Marocains (Administrations et Citoyens) devons bannir c’est : Le E-GOV est fait pour les « autres » ! Le 2ème aspect concerne les lois. Ceci me rappelle une récente réunion que nous avons eue avec des responsables au ministère de l’intérieur dans le cadre d’un projet d’informatisation complète d’une commune urbaine « Pilote ». Lors de cette réunion, nous avons présenté un prototype pour la dématérialisation de la procédure de « Légalisation des documents ». La première réponse du juridique était négativement intransigeante avec comme appui une loi du 30-Septembre-1976… Après discussion, plusieurs pistes se sont révélées pertinentes et nous avons appris à l’occasion qu’un travail de mise à jour de ces textes de loi avait déjà été initié. Deuxième préjugé que nous devons bannir lorsqu’on attaque le E-GOV c’est : Ce n’est pas la technologie qui modifiera des lois vielles de quatre générations ! Le troisième aspect à considérer est d’ordre technologique. Souvent, lorsqu’on parle de projets E-GOV, on pense à des projets de plusieurs dizaines de millions de Dirhams, pilotés en Top-Down et mettant en œuvre des ressources financières, humaines et technologiques colossaux. Cette approche est bien entendu nécessaire sur des projets type « passeport numérique » mais s’avère peut optimale sur des projets plus localisés de type « état civil » où seuls des projets pilotes (mais généralisables) ont pu percer. La technologie est aujourd’hui accessible, même pour des administrations de taille modeste. Des fonds dits de « Modernisation » sont également disponibles et peuvent initier bon nombre de projets E-GOV sans avoir recours à l’administration centrale. Troisième préjugé à bannir : Un projet E-GOV ne peut être tiré que par les hautes instances … Culture, Lois et Technologie. Il s’agit là, des trois leviers essentiels du développement du E-GOV marocain. E-gov Fayçal BENACHOU Directeur Associé au sein du cabinet RIBATIS Fayçal BENACHOU fbenachou@ribatis.com

L’aérien : Un métier qui respire la technologie L e métier de l’aérien est un métier fascinant, passionnant mais complexe contenu de l’architecture de ses processus qui s’enchaînent, se succèdent et conditionnent l’atteinte d’un objectif pourtant simple -transporter un passager et son bagage d’un point vers un autre dans les meilleures conditions de sécurité- Cet objectif dépend de la performance d’un nombre impressionnant de métiers réglementés, voici quelques exemples: Control aérien, navigation aérienne, traitement des vols au Sol, réservation, vente, gestion du programme des vols, traitement du Cargo, gestion de l’infrastructure aéroportuaire ….. Cette complexité était derrière le lancement du programme IATA « Simplifying the Business », un des programmes phare que l’aviation a connu et qui a permis une réduction importante des coûts.

Grâce à ce projet, les compagnies aériennes sont passées du billet papier au billet électronique , de la carte d’embarquement avec bande magnétique à la carte d’embarquement avec code à barre puis à la carte virtuelle QR code( dématérialisation de la carte d’embarquement) ….. Les processus ont été simplifiés, le parcours du passager aussi : ainsi, les fast track ont vu le jour, les canaux d’enregistrement se sont démultipliés: le Webcheck-in, kiosk check-in, SMS check-in et mobile check-in, ces canaux ont un unique objectif : fidéliser d’avantage des clients de plus en plus exigeants.

Ainsi, face à la complexité des métiers de l’aérien, les compagnies aériennes font des nouvelles technologies leur cheval de bataille, leur arsenal d’attaque dans un environnement rude, concurrentiel, hautement influencé par des aléas qui échappent parfois au calcul des visionnaires. Les compagnies aériennes aujourd’hui adoptent la technologie dès sa naissance,voientdanstoutenouveauté technologique une opportunité et prennent toujours la peine d’évaluer sa viabilité, ainsi la technologie RFID (Radio Fréquence IDentification) a été testée par plusieurs compagnies mais abandonnée par presque toutes les compagnies vu son coût difficilement justifiable.

Aujourd’hui le monde de l’aérien est en train de tester la technologie NFC (Near Field Communication) pour l’identification des passagers lors de l’embarquement, le passager ne se souciera plus de l’état de charge de son Smartphone pour visualiser son QR code à l’embarquement, la NFC fonctionne même quand le Smartphone est déchargé et pourrait inclure plus qu’une carte d’embarquement. L Sécuriser les processus clefs Savez-vous que lorsque vous enregistrez votre bagage au comptoir, au moment de l’impression r Mlle Ouali Alami Anouar oaanouar@gmail.com Bio-express Mlle OualiAlami Anouar Chef de département Business Support à la Royal Air Maroc, Mme Ouali Alami Anouar est en charge de l’implémentation des projets TIC dans le domaine du Ground Handling.

Cette lauréate de l’EMI est animée par une grande passion pour l’aviation et pour tout ce qui gravite autour du Web2.0, e-commerce et réseaux sociaux. http://twitter.com/oaanouar http://ma.linkedin.com/ in/anouar http://www.anouar.org Ouali Alami Anouar 44 r de l’étiquette bagage, un « télexe » est envoyé automatiquement vers un serveur pour alerter le système de tracking du rajout d’un bagage, d’un poids X, Numéro XXXXXX en votre nom ? Ces systèmes de tracking permettent de suivre le circuit du bagage dans les plateformes les plus complexes, le processus de traitement des bagages est considéré par tous les corps du métier de l’aérien comme l’un des processus les plus importants et névralgiques impactent directement la qualité de service et l’image de marque d’une compagnie aérienne.

Les plateformes les plus performantes réalisant les taux les plus faibles de perte des bagages sont celles qui traitent ce processus dans sa globalité intégrant l’aspect infrastructure, systèmes d’information à l’aéroport, processus de traitement des bagages par le « Handler » (compagnie d’assistance) et les différents systèmes d’information qui gèrent l’activité du traitement des bagages.

Le monde de l’aérien a vu la naissance d’un Siteweb « Trace me» qui a répondu au besoin vital des passagers pour localiser leur bagage et le sécuriser: le Siteweb vend des Tags qui coûtent 12,5 £ chacun pour une utilisation illimitée qui permet d’identifier mondialement le bagage, en cas de perte, le scan de ce tag permettra d‘envoyer automatiquement un SMS de notification au passager précisant le lieu où le bagage a été tracké.

L Les compagnies aériennes : Le choix entre être «In » ou «out» Les compagnies aériennes n’hésitent pas à déployer les nouvelles technologies et adopter les nouvelles tendances pour « charmer » leurs clients et les fidéliser, ainsi nous avons vu l’émergence de l’utilisation des tablettes que ça soit comme outils de distraction gratuitement offert aux passagers Business Class ou Premium class pendant le vol ou utilisées comme outil de travail par le personnel navigant , c’est le cas de United Continental et Virgin Australia.

Ce besoin d’être un « follower » féroce des tendances technologiques découle du constat que les clients qui génèrent les revenus les plus intéressants sont consommateurs en technologie et ne peuvent plus se contenter du système « Inflight Entertainment » traditionnel qui malgré son évolution a été rapidement dépassé par le monde du Mobile. Le monde de l’aérien ne fait pas l’exception, en 2011, les compagnies aériennes se sont intéressées aux réseaux sociaux et nous avons vu l’émergence de nouvelles formes d’engagement dont l’objectif est de rendre le voyage plus « social ». Un des exemples les plus connus est celui de KLM avec son programme « Meet & Seat » qui a offert à ses passagers la possibilité d’utiliser Facebook et Linkedin pour choisir des sièges à côté des connections Facebook ou Linkedin qui voyagent dans le même vol. 45 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Tribune Libre L’Ecole d’Ingénierie de l’UIC se dote d’une CISCO Networking Academy L’Ecole d’Ingénierie de l’UIC renforce la qualité de ses laboratoires et met en place une Académie CISCO en mesure de préparer et certifier ses étudiants ingénieurs, validant leurs connaissances et garantissant leurs compétences professionnelles.

Il s’agit de la certification la plus demandée de l’industrie des réseaux et télécommunications mais également de la plus reconnue comme norme industrielle en matière de conception et d’assistance réseau et télécommunications. Les certificats CISCO garantissent de hauts niveaux de spécialisation et de crédibilité depuis les technologies élémentaires de mise en réseau jusqu’aux domaines techniques plus spécifiques et plus évolués comme la sécurité, le sans fil, les réseaux de diffusion de contenu et la téléphonie IP.

Tweet

Prioriser en fonction du risque juridique L’exhaustivité immédiate est contre-productive : les entreprises parcourant le plus facilement et le plus rapidement leur chemin vers la conformité sont ainsi celles qui ont su hiérarchiser les traitements et les exigences, et de ce fait initier un véritable cercle vertueux de la conformité. Mobiliser les bons acteurs Un tel projet nécessite la mobilisation coordonnée d’une multitude d’acteurs, à la fois métiers, SI, juridiques et sécurité. C’est donc bien une véritable gouvernance de la conformité qu’il convient de penser en amont.

Traiter la conformité dans sa globalité Une erreur couramment rencontrée consiste à limiter la mise en conformité aux formalités déclaratives. Bien au contraire, l’essentiel des efforts doit être porté sur les autres exigences de la loi, principalement l’information et le respect des droits des personnes, l’application du principe de proportionnalité et la sécurité des données. Instaurer une véritable culture conformité Enfin, les efforts doivent être maintenus dans le temps, afin d’éviter la dérive naturelle du niveau de conformité, due aux évolutions des activités, des pratiques ou des systèmes d’information. Quels délais de mise en oeuvre ? Depuis sa promulgation, la loi 09-08 est applicable. Ainsi, tout nouveau traitement doit d’ores et déjà être conforme, les organismes disposant en revanche d’un délai de deux ans pour mettre en conformité l’ensemble des traitements préexistants. Si les experts ne s’accordent pas sur la lecture à avoir de ce délai, tous en fixent l’échéance entre mars et novembre 2012.

D’ores et déjà, la réflexion est plus qu’amorcée au sein de nombreux organismes. Sous la pression d’un grand public de plus en plus averti et d’un paysage concurrentiel de plus en plus mature, le niveau d’exigence en matière de conformité ne fera que croître. Par ailleurs, au fur et à mesure que la pédagogie laissera place à la sanction, il est fort à parier que les exigences de la loi iront en se durcissant.

Par conséquent, bien plus que de se mettre en conformité à une nouvelle loi, il s’agit de se familiariser dès aujourd’hui, à son rythme, avec ce qui permettra demain de répondre à des impératifs bien plus grands et bien plus pressants. Ainsi, l’absence logique d’une doctrine claire sur le sujet ne doit pas être subie, mais au contraire perçue comme une opportunité unique de participer à l’élaboration de cette doctrine. Ce vide toute relatif offre un droit précieux à l’erreur pour les organismes qui, même tâtonnant, auront joué le jeu de la mise en conformité.

47 Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08 ? E n tant que promoteur des SI au Maroc, et dans le cadre de ses missions d’animation du partage des connaissances entre ses membres, l’AUSIM a associé à ces efforts le cabinet Solucom, qui dispose de retour d’expérience riche en matière de mise en conformité, pour la réalisation de ce livre blanc sur la loi 09-08 pour la protection des données à caractère personnel. La loi 09-08, un enjeu clé … Le programme Maroc Numeric 2013 pose une ambition claire : celle d’élever au Maroc au rang mondial qui devrait être le sien, en agissant sur le levier de développement économique et humain que sont les technologies de l’information.

La protection de la vie privée doit être au coeur de ce projet ; Il s’agit d’un défi que le Royaume entend aujourd’hui relever, en se dotant de la Loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, à laquelle les organismes marocains doivent à présent se conformer. Fruit d’une réflexion qui fait écho à celles déjà menées en Europe, celle-ci permet au législateur de répondre à cette double préoccupation, du citoyen, et des partenaires internationaux.

Pour les entreprises, outre le respect d’une nouvelle obligation légale, il s’agit dès lors également de maintenir puis faciliter les échanges avec ses partenaires européens et de protéger son image, voire de faire de son souci de la protection de la vie privée un véritable atout concurrentiel. Ainsi, si l’éventail de sanctions prévues s’étend jusqu’à 300 000 Dh d’amende et 2 ans d’emprisonnement, il convient dès à présent de prendre la pleine mesure des enjeux connexes, purement métiers, et qui demain, deviendront prééminents.

Mise en œuvre complexe ! La loi 09-08 a pour objet l’encadrement des traitements de données à caractère personnel. Si les exigences qu’elle pose pour cela sont relativement claires et dénuées d’ambiguïté, les définitions qu’elle donne de ces traitements et de ces données à caractère personnel sont quant à elles extrêmement larges, et englobent généralement la quasi-totalité du système informatique et des procédures manuelles des organismes.

Du fait de ce périmètre, le réalisme s’impose : seule une démarche pragmatique et structurée, adaptée à chaque organisme, à son organisation et à sa culture, permettra une mise, et surtout un maintien en conformité efficace et à moindres coûts. Un riche retour d’expérience existe en Europe et le livre blanc permet de mettre en évidence les cinq piliers suivants, sur lesquels il conviendra de bâtir une telle démarche : Adopter une démarche centrée sur le traitement La mise en oeuvre d’une approche centrée sur la donnée constitue un écueil classique de ce genre de projet : longue et coûteuse, elle ne permet pas d’apporter les mêmes réponses qu’une démarche construite autour de la notion de traitement.

46 Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Tribune Libre Tweet Méditel lance la recharge Jahiz Alo à 1 Dh Cette nouvelle recharge est accessible sous forme de carte à gratter ou sous forme de recharge électronique dans tous les points de vente de la recharge. Elle permet au client de maîtriser davantage son budget. En effet, avec une recharge de 1 Dh, les clients Méditel peuvent effectuer plusieurs appels courts ou bien effectuer un seul appel de 33 secondes et ce, vers tous les opérateurs nationaux.

Méditel lance également, pour tous ses clients Alo, l’option plafonnement d’appel. Cette option permet au client de fixer le coût de ses dépenses à l’avance. Le service est immédiatement disponible pour tous les clients Alo et peut être utilisé de façon très simple. Il suffit de composer le numéro de téléphone de son correspondant suivi de ; puis du montant de plafonnement choisi (exemple 06xxxxxxxx*2 pour plafonner l’appel vers le 06xxxxxxxx à hauteur de 2 Dh).

La sécurité de l’information à l’épreuve de la norme ISO 27001 L a prise en compte des normes internationales de sécurité de l’information est un vrai sujet d’actualité pour beaucoup d’établissements public et privées au Maroc, et la tendance ne fait que commencer. En effet les risques liées à la sécurité de l’information sont bien réels compte tenu de l’ouverture de plus en plus d’établissements à l’extérieur et l’utilisation du web, e-gov et d’internet.. Les établissements devront en plus se conformer à des lois qui leur exige l’utilisation des bonnes pratiques dans ce domaine, on peut citer Balle III dans le secteur bancaire ou les circulaires de la DAPS (Direction des Assurances et de Prévoyance Sociale) dans le secteur de l’assurance, SOX pour les filiales marocaines des sociétés américaines, la loi 09-08 sur la protection des données personnels et qui est exigé pour toutes les sociétés marocaines en plus de ceux qui font de l’offshore. Aujourd’hui, la norme ISO 27001 constitue la norme de référence pour la mise en œuvre d’un Système de Management de Sécurité de l’Information (SMSI) et permet d’aller jusqu’à l’obtention d’une certification de son SMSI par un organisme certificateur accrédité. Cet article présente les différentes normes de la famille ISO 2700x et décrit les deux normes les plus connues, qui sont ISO 27001 et ISO 27002 (ex ISO 17799) et qui sont devenues des référentiels incontournables du monde de la sécurité de l’information. Présentation de la famille ISO 2700x Cette famille se décline en 7 volumes : • 27000 : Principes et vocabulaire • 27001 : Exigences d’un SMSI • 27002 : Code de bonnes pratiques (nouveau nom de l’ISO 17799:2005) • 27003 : Guide d’implémentation pour le SMSI • 27004 : Mesures et métriques pour le SMSI • 27005 : Gestion du risque pour le SMSI • 27006 : Guide pour la certification Contenu de la norme ISO/IEC 27001 La norme ISO/IEC 27001 définit les règles de mise en place d’un SMSI. Cette norme se compose de plusieurs clauses pour la mise en œuvre d’un SMSI et d’une annexe reprenant de manière synthétique les objectifs et mesures de sécurité décrits dans l’ISO 27002. Les premières clauses constituent l’introduction (objet, les références et glossaire). Les clauses 4 à 8 sont les clauses importantes de la norme. L’application de ces cinq clauses est obligatoire pour obtenir la certification.

La « Clause 4 - Système de Management de la Sécurité de l’Information » souligne la nécessité pour une organisation d’établir, implémenter, opérer, surveiller, réviser, maintenir et améliorer un SMSI ; et ce en fonction de ses activités et des risques à couvrir. La documentation autour de la mise en place de ce SMSI est primordiale, elle permet de démontrer les relations Jamal SKITI jskiti@aptitude.ma Jamal SKIT 48 entre les mesures et les résultats de l’appréciation des risques, et de remonter jusqu’aux objectifs définis dans la politique du SMSI.

La « Clause 5 - Responsabilités de la Direction » indique que la Direction doit montrer son engagement et doit fournir toutes les ressources nécessaires (matérielles, humaines, financières) lors de l’implémentation du SMSI. La « Clause 6 - Audits internes du SMSI » montre l’importance d’effectuer des audits internes à intervalle régulier pour s’assurer que la mise en place du SMSI est efficace et atteint les objectifs définis; que les processus et procédures de ce SMSI sont conformes à la norme ISO 27001 mais aussi à la législation ou régulation applicables. La « Clause 7 - Revues du SMSI par la Direction » impose la tenue de revues (au moins une fois par an) pour s’assurer de l’adéquation du SMSI, de sa conformité et de son efficacité. Lors de ces revues les résultats des audits internes du SMSI sont examinés et des actions correctives et préventives sont définies.

La « Clause 8 – Amélioration du SMSI » permet à l’organisme de vérifier que les actions mises en place sont efficaces dans le temps. Ceci est fait au travers des audits, de l’analyse des événements, des actions correctives et préventives et des revues. Contenu de la norme ISO/IEC 27002 (ex 17799) La norme ISO 27002 constitue un code de bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l’information. C’est à la fois un ensemble de mesures techniques et organisationnelles que l’entreprise devrait mettre en place pour gérer de manière sécurisée ses informations. La norme ISO 27002 explicite de manière plus détaillée le tableau de l’annexe A de la norme ISO 27001. Lors de la mise en place d’un SMSI, un certains nombre de ces mesures est sélectionnés. L’ISO 27002 est découpée en thèmes ou domaines. Chaque thème comporte un ou plusieurs objectifs composés d’une ou plusieurs mesures de sécurité. Les premiers chapitres introduisent la norme. Le « Chapitre 5 - Politique de sécurité de l’information » mentionne la nécessité pour l’organisme de disposer d’une politique de sécurité de l’information et de la réexaminer régulièrement. Le « Chapitre 6 - Organisation de la sécurité » décrit les mesures nécessaires pour l’établissement d’un cadre de gestion de la sécurité en interne et traite de tous les aspects contractuels liés à la sécurisation de l’accès par des tiers (clients, sous-traitants, …) au système d’information.

Le « Chapitre 7 – Gestion des actifs » montre l’importance d’inventorier et de classifier les actifs de l’organisme afin de maintenir un niveau de protection adapté. Ces actifs peuvent être : • des biens physiques (serveurs, réseau, imprimantes, baies de stockage, poste de travail, des matériels non IT), • des informations (database, fichiers, archives) • des logiciels (application ou système) • des services • de la documentation (politiques, procédures, plans) Lors de la mise en œuvre d’un SMSI, la difficulté consiste à trouver un niveau de granularité pertinent. Le « Chapitre 8 – Sécurité liée aux ressources humaines » donne les recommandations destinées à réduire le risque d’erreur ou de fraude en favorisant la formation et la sensibilisation des utilisateurs sur les risques et les menaces pesant sur les informations.

Le « Chapitre 9 - Sécurités physiques et environnementales » décrit les mesures pour protéger les locaux de l’organisme contre les accès non autorisés et les menaces extérieures et environnementales; protéger les matériels (emplacement, maintenance, alimentation électrique, mise au rebus …). Le « Chapitre 10 – Exploitation et gestion des communications » décrit les mesures permettant d’assurer une exploitation correcte et sécurisée des moyens de traitement de l’information ; de gérer les prestations de service assurées par des tiers ; de réduire les risques de pannes ; de protéger l’intégrité des informations et des logiciels ; de maintenir l’intégrité, la confidentialité et la disponibilité des informations et des moyens de traitement de l’information ; d’assurer la protection r 49 Bio-express Jamal SKITI M.Sc (Lille I), MBA (Sherbrooke), PMP, CISA, CGEIT, CRISC, ITIL, ISO 27001 Directeur Général d’Aptitude consulting avec plus de 20 ans d’expérience dans la gouvernance des systèmes d’information et la gestion des projets, à titre de consultant, formateur et auditeur.

Ayant exercé une activité opérationnelle en tant que Directeur des systèmes d’information dans une multinationale et comme Agent IBM en tant que prestataire de service informatique. Enseignant à l’université de Sherbrooke à Longueuil (Montréal) – 2ème Cycle de Gouvernance et d’audit des systèmes d’information. Président ASTEC (Association des Sociétés du Technopark) Vice President APEBI Secrétaire général de l’ISACA Casablanca Chapter Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Sécurité

7 r des informations sur les réseaux et la protection de l’infrastructure sur laquelle ils s’appuient, de maintenir la sécurité des informations et des logiciels échangés au sein de l’organisme et avec une entité extérieure et enfin de détecter les traitements non autorisés de l’information. Le « Chapitre 11 – Contrôle d’accès » décrit les mesures pour gérer et contrôler les accès logiques aux informations, à assurer la protection des systèmes en réseau, et à détecter les activités non autorisées. Ce thème couvre aussi la sécurité de l’information lors de l’utilisation d’appareils informatiques mobiles et d’équipements de télétravail. Le « Chapitre 12 - Acquisition, développement et maintenance des systèmes d’informations » propose les mesures pour veiller à ce que la sécurité fasse partie intégrante des systèmes d’information.

Ce thème traite aussi des mesures visant à prévenir la perte, la modification ou la mauvaise utilisation des informations dans les systèmes d’exploitation et les logiciels d’application et enfin à protéger la confidentialité, l’authenticité ou l’intégrité de l’information par des moyens cryptographiques. Le « Chapitre 13 - Gestion des incidents » souligne la nécessité de mettre en place des procédures pour la détection et le traitement des incidents de sécurité.

Le « Chapitre 14 - Gestion de la continuité des activités » décrit des mesures pour la gestion d’un plan de continuité de l’activité visant à réduire le plus possible l’impact sur l’organisme et à récupérer les actifs informationnels perdus notamment à la suite de catastrophes naturelles, d’accidents, de pannes de matériel et d’actes délibérés. Le « Chapitre 15 – Conformité » traite du respect des lois et des réglementations ; de la conformité des procédures en place au regard de la politique de sécurité et enfin de l’efficacité des dispositifs de traçabilité et de suivi des procédures, notamment les journaux d’activités, les audits et les enregistrements de transactions.

Processus de certification ISO/IEC 27001 pour les organismes La certification est un engagement dans la durée. Elle est composée de plusieurs audits : 1 - L’audit initial complet porte sur tout le SMSI et sur le respect de toutes les clauses. 2 - L’audit partiel (audit de surveillance) est effectué ensuite régulièrement (tous les six mois ou deux fois par an). Il porte sur une partie du SMSI et s’intéresse en priorité à la correction des causes des non-conformités mineures et à la prise en compte des remarques. L’audit initial débute par une revue de la documentation qui permet de s’assurer que l’organisme a écrit tout ce qu’il devait faire; de vérifier que ce qui est écrit est conforme aux clauses 4 à 8 de la norme ISO 27001. L’audit se poursuit par un audit sur site qui permet de vérifier que ce qui est écrit est appliqué; que cela est conforme aux clauses 4 à 8 de la norme ISO 27001; et enfin que l’ensemble est efficace (rationnel). Les certificats ISO27001 • peuvent exclusivement être attribués par une institution de certification accréditée, • sont reconnus sur le plan international, • sont valables trois ans, à l’issue desquels une nouvelle certification a lieu dans un souci de développement continu. Pendant leur validité, des vérifications annuelles de suivi sont réalisées. Ref bibliographiques : http://www.cert-ist.com; http://www.securite-informatique.gouv.fr 50 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Sécurité Tweet La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) et l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) ont signé récemment un accord relatif à l’harmonisation des attributions de fréquences de radiodiffusion et des services mobiles au Maroc avec celles des pays voisins.

serait préférable de veiller à chiffrer les données les plus sensibles. Si la synchronisation est activée, mieux vaut veiller à maintenir deux ou trois versions de vos données afin que la suppression accidentelle de données ne puisse pas se répercuter immédiatement sur la sauvegarde. L Assurer-vous de l’identité de vos correspondants Il est très facile par le biais de l’email d’usurper l’identité de quelqu’un d’autre pour obtenir de précieuses informations préjudiciables pour vous ou pour votre entreprise. Lorsque vous recevez un mail vous demandant ce type d’informations, ou lorsque vous avez un doute sur une adresse e-mail, prenez votre téléphone et assurez-vous de l’identité du correspondant avant de répondre. Si vous souhaitez automatiser la vérification de l’identité pour la messagerie, utilisez et demandez à vos correspondants les plus réguliers d’utiliser des solutions adaptées qui permettent d’associer à toute adresse e-mail une identité numérique infalsifiable. L Surveiller votre langue « La prudence est la mère de la sureté » dit l’adage. Soyez discret et ne communiquer les informations confidentielles qu’à vos collègues qui ont besoin de ces informations dans leurs activités.Ne communiquez pas d’informations sur vous que lorsque c’est strictement nécessaire. La loi vous protège, protégez-vous aussi ! Les produits Wi-Fi (norme 802.11), depuis leur entrée sur le marché au début des années 2000, ont remporté un grand succès tant auprès du grand public qu’auprès de l’Entreprise. Ce marché se porte toujours aussi bien et connaît une progression de 20% par an. Leur faible cout, la facilité de leur mise en œuvre, le sentiment de liberté qu’ils procurent, leur omni-présence (PCs portables, bornes, smartphones, réseaux d’entreprises, hôtels, cafés, aéroports, foyers, hôpitaux …etc.) expliquent leur succès et l’attachement des particuliers et des professionnels à ce moyen de communication.

Cependant ces outils pratiques, devenus quasiment indispensables cachent bien des pièges au rang desquels se trouve le vol de données, l’usurpation d’Identité ou pire les arnaques financières. Examinons ensemble ces quelques exemples : • Contrairement aux réseaux filaires, le Wi-Fi, comme les autres technologies sans fils, ne dispose pas de couche physique, délimitant ainsi son contour mais aussi le protégeant des accès externes. Ainsi en fonction de la puissance du signal, un voisin, un passant pourrait écouter et récupérer ce que vous faites, que vous soyez dans un café, chez vous ou dans vos bureaux. Des expéditions appelés « War Driving » permettent à automobiliste muni d’un PC portable d’une antenne spécifique d’écouter les réseaux Wi-Fi d’entreprise afin de leur voler de précieuses données. • Les solutions Wi-Fi à destination des particuliers ou des entreprises disposent d’une protection minimale paramétrée par défaut (chiffrement WEP) qui permettent une mise en œuvre facile du produit mais ne peuvent pas résister plus de 10 minutes à un apprenti hacker (voir pour plus d’infos cet article). • Il est tout aussi possible de déchiffrer un paquet chiffré avec la clef WEP sans connaître la clef elle- même, à cause de la faiblesse de l’algorithme du contrôle d’intégrité implémenté dans le protocole WEP.

• Plus difficile pour notre apprenti hacker, la possibilité de découvrir un SSID (identité du réseau Wi-Fi) caché sur un protocole plus sécurisé (WPA). Le principe de cette attaque est de forcer un client légitime à se ré-authentifier sur son réseau Wi-Fi en envoyant des commandes de dé-authentification tout en usurpant l’adresse MAC (physique) de la borne légitime. En se reconnectant de nouveau l’utilisateur « victime » livre tous les secrets d’authentification sur un réseau Wi-Fi d’embuscade.

• L’installation clandestine par des salariés de bonne foi d’un réseau Wi-Fi souhaitant « dépanner » un nouveau collègue ou un stagiaire afin qu’il puisse accéder au réseau d’entreprise, permettant ainsi à des passants de l’extérieur de s’inviter sur le réseau et de se livrer à des dégâts qui peuvent irreversibles pour l’entreprise. • Sans aller jusqu’aux tentatives d’intrusion, l’utilisation d’équipements de brouillage d’ondes radios peuvent rendre un réseau Wi-Fi, sécurisé ou non mais accessible, inutilisable jusqu’à la découverte de la source de brouillage, c’est-à-dire longtemps. r Comment mieux protéger ses données en ligne ? D epuis quelques années déjà, nos données informatiques ne sont plus en un seul endroit, à l’abri des regards indiscrets. Avec la multiplication des équipements, le micro- ordinateur professionnel, celui de la maison, le PC portable, le smartphone, les comptes de messagerie en ligne, le disque dur externe, les espaces de stockage en ligne, la carte microSD de l’autoradio ou la sauvegarde en ligne, nos données notamment les plus personnelles, les plus confidentielles peuvent se retrouver dangereusement partout.

Le danger que peut présenter la divulgation de données sensibles a rendu la gestion et la protection de ses données une exigence aussi importante de notre univers hyper connecté que la gestion de son compte bancaire ou la protection de sa maison. Si le législateur est de plus en plus sensible à la question de protection des données personnelles (CNIL en France, loi 09-08 au Maroc), cela ne couvre pas tous les autres types de données (financières, professionnelles …etc.) que chacun de nous devrait protéger. En outre, la loi ne répare pas les préjudices financiers, compétitifs, ou d’image subis suite à une divulgation ou à une perte. Il convient donc de prévenir et sans tomber dans la paranoïa aigue, quelques règles de bon sens suffisent à protéger efficacement ses données et d’éviter le pire. Faites le tri … La première question que l’on devrait se poser, serait de savoir ce qu’on souhaite protéger : c’est l’étape de la classification. Il convient de faire le tri dans ses données et de les classer en plusieurs catégories : l’important (qui ne peut être perdu) et le moins important, le confidentiel (qui ne doit être divulgué qu’à un nombre limité de personnes), le professionnel (informations sur les clients, brochures …etc.) et le strictement personnel (code cartes bancaires ou dossier médical par exemple). L Contrôler et Chiffrer L’accès aux données même les moins importantes doit être systématiquement contrôlé. Ainsi les ordinateurs, les Smartphones, les périphériques divers et les comptes en ligne doivent en permanence être protégés par un mot de passe adéquat. Il est aussi judicieux de prévenir la divulgation des données confidentielles ou personnelles en les chiffrant même lorsqu’elles sont sur le disque dur de l’ordinateur en utilisant un utilitaire « open source » comme truecrypt qui a l’intérêt en plus d’être libre, de tourner sur quasiment tout type de plate-formes (Windows, Mac, Linux). Il est tout aussi judicieux de ne livrer que le minimum d’informations qui permettent de vous identifier : photos, centre d’intérêts, gouts, date de naissance, liens familiaux …etc.

L Sauvegarder Sauvegarder ses données sur un support externe est l’unique manière de pouvoir les récupérer en cas de problème. Le support de sauvegarde, disque externe ou bandes, doit lui-même être mis en lieu sur, de préférence dans un coffre ignifuge. Si la sauvegarde en ligne est utilisée, ce qui est de plus en plus courant, il 52 Redouane SEMLALI Chef de projet redouane.semlali@m-secureit.com 53 Numéro 2 / Septembre 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Sécurité

7 r Bref, il n’est pas utile d’être un expert de la sécurité des SI pour s’apercevoir de la dangerosité de l’utilisation incontrôlé du Wi-Fi tant sur le plan personnel mais surtout en Entreprise. Si le zéro danger n’existe pas, il est tout même de possible d’éviter un certain nombre de tracas, en observant les quelques règles de prudence suivantes : • Tout d’abord bien positionner les bornes émettrices Wi-Fi et limiter si cela possible la puissance afin qu’il soit le plus faible possible en dehors des locaux de l’Entrepise.

• La borne Wifi doit être protégée par un mot de passe complexe. • Le SSID (l’identifiant) de la borne ne doit pas être visible. Seuls les salariés doivent le connaître. De même il ne doit pas facilement « devinable » : éviter le nom de la société ou le nom du service. • Si cela est possible effectuer un filtrage sur les adresses MAC des équipements qui s’y connectent. • Utiliser de préférence un algorithme d’authentification fort. Actuellement, seul le WPA2 est « incracable ». • Utiliser une authentification individuelle pour accéder à la borne par l’intermédiaire d’un serveur RADIUS ou d’un boitier VPN.

Terminologie Sécurité ESSID ou SSID : est le nom du réseau et premier niveau de sécurité. WEP (1999): 1 er protocole de sécurité sur Wifi S’appuie sur l’algorithme de sécurité RC4 (clef de 64 ou 128 bits) WPA (2003): améliore le WEP en utilisant TKIP (clef de 128 bits) Utilise la norme 802.1x pour authentifier les utilisateurs WPA-PSK : mode simplifié de mise en œuvre du WPA sans serveur Radius WPA2 (2004): Nom commercial de la norme 802.11i Repose sur l’algorithme AES : 128, 192 ou 256. Évolution de la sécurité Wi-FI dans le temps : WEP ==> 802.1x==>WPA ==> 802.11i (WPA2) 54 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Sécurité Tweet Samsung lance le nouveau Samsung Galaxy Note II A l’événement Samsung Mobile Unpacked qui a eu lieu à IFA Berlin, Samsung a présenté son nouveau GALAXY Note II.

Depuis la première introduction de la catégorie GALAXY Note, Samsung a continué à améliorer et à étendre les expériences du Galaxy Note produits. En Août, Samsung a élargi la catégorie supplémentvaire avec la note 10.1 GALAXY, qui dispose d’un écran large de 10,1 pouces, une caractéristique Multiscreen pour le multitâche ultime, et des fonctionnalités améliorées pour les capacités de la productivité, la créativité et l’apprentissage des utilisateurs.

Méditel lance la recharge par Facebook Les abonnés et clients de Méditel et ses 450.000 fans sur Facebook peuvent faire leur recharge directement à travers ce réseau social. Cette nouvelle application qui permet la recharge du mobile que de l’internet 3G est consultable en ligne sur l’adresse : www.facebook.com/meditel

Iphone & Ipad : Comment se retrouver dans l’Apple store ? L ’intérêt de l’IPhone et de l’Ipad ne se révèle pleinement qu’au travers de l’utilisation des applications développées pour l’environnement iOS, il y a juste un petit souci : il y en a beaucoup ! Pour cela, on peut se baser sur les catégories de l’Apple store et le type (gratuit ou payant). Ça peut suffire dans un premier temps et peut convenir à un grande majorité d’utilisateurs.

Néanmoins, plusieurs applications ont un intérêt limité et sont rapidement supprimées. En outre, il y a régulièrement des promotions et on peut ainsi acquérir une application payante à prix réduit ou à 0 DH et ce, légalement ! Pour cela, on peut soit consulter l’Apple store régulièrement soit utiliser une application dédiée. Après en avoir testé plusieurs, celle qui se détache du lot est APPSHOPPER. Appshopper présente plusieurs avantages et notamment : application universelle, existe en version complète et gratuite avec pub (pour l’enlever 0,79€), permet d’avoir une liste d’applications «à surveiller» (Wish list), dispose d’un site web (http:// www.appshopper.com) qui reprend l’ensemble des fonctionnalités de l’application et permet de synchroniser les données via le web (création d’un compte nécessaire). Installation et configuration Commencer par se connecter à l’Appstore, rechercher l’application APPSHOPPER et la télécharger via votre compte • Une fois que vous avez créé votre compte, renseigner les champs prévus à cet effet dans les paramètres de l’application.

• Configurer les notifications push (sur votre idevice) et/ou email pour recevoir les alertes relatives aux applications que vous suivez • Configurer la devise à considérer (utile pour avoir une idée sur le prix) • Vous pouvez aussi choisir les catégories d’applications qui vous intéressent Utilisation Appshopper permet d’avoir des infos sur les applications avec des copies d’écran et surtout l’historique de l’application (mises à jour, changement de prix) ce qui est pratique avant de décider d’en acheter ! • Une fois l’installation terminée et l’application lancée, il est possible de consulter deux onglets sur les quatre disponibles (Popular & What’s New). • Le premier onglet permet de partir à la découverte des applications les plus populaires et par conséquent, les plus intéressantes. C’est l’onglet à consulter d’autant plus que la sélection est réduite.

• Le deuxième onglet s’adresse à ceux qui veulent découvrir les nouveautés et profiter des promotions de lancement. Toutefois, le choix y est trop grand à réserver à quand vous avez du temps. Les deux onglets restants (Wish list & My apps) ne sont utilisables qu’une fois le compte créé sur le site web. L’onglet «Wish list» est un des atouts majeurs d’Appshopper. En effet, cet onglet permet de suivre l’évolution d’une ou plusieurs applications et notamment en cas de changement de prix (baisse ou gratuité temporaire) • L’onglet «My apps» permet de suivre les applications qu’on a acquises et qui ont du potentiel qu’elles n’ont encore atteintes. Cela permet de les désinstaller de votre machine tout en continuant à les suivre. Bonne chance dans votre quête de bons plans. !

Houssam Majdoubi maildehoussam@gmail.com Bio-express Houssam Majdoubi Ingénieur de formation (en procédés industriels et en énergétique) et titulaire d’un Mastère “Ingénieur d’affaires industrielles”, Majdoubi Houssam est actuellement cadre à la banque depuis 2001 où il effectue des missions de contrôle, d’accompagnement et de support des composantes du contrôle général. Houssam Majdoubi 56 13 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 Numéro 2 / Septembre 2012 Mobilité

57 Le Parlement marocain publie une application IPad du dialogue national « Media & société » 58 Numéro 2 / Septembre 2012 Mobilité Numéro 2 / Septembre 2012 Jamal Eddine Naji nouveau DG de la HACA Une application orientée “Cross-posting” “ “ U ne première. L’instance du dialogue national « Media & Société » lancé à l’initiative du Parlement marocain débarque sur la tablette Ipad de Apple.

En effet, les millions d’utilisateurs d’Ipad peuvent télécharger gratuitement l’intégralité des résultats des travaux de cette instance qui a démarré ses travaux à l’enceinte de la chambre des députés marocains en janvier 2010. Concrètement, l’application permet de consulter d’une manière interactive et multimédia la synthèse et les recommandations de la feuille de route de l’instance, mais aussi lire l’intégralité du diagnostic réalisé sous la direction du professeur Jamal Eddine Naji.

Sur un autre registre, l’application privilégie une approche de cross-posting (publication multimédia) puisqu’elle permet de consulter une vidéothèque des déclarations des différents intervenants du dialogue national. Ces vidéos sont d’ailleurs téléchargeables directement sur la plate-forme Youtube de Google.Parallèlement, l’application Ipad dispose d’une galerie photo qui retrace les moments forts du dialogue national sur les médias.

Outre la version arabe et française des différents documents de l’instance, l’application Ipad permet le téléchargement des rapports, en anglais et en espagnol. Ce choix de multi-languisme du contenu de l’application n’est pas fortuit. Il vise à permettre au plus grand nombre de professionnels à travers le monde des médias et de la communication d’accéder aux résultats de l’expérience marocaine. L’édition électronique sur l’Ipad est une opportunité pour le Parlement marocain de communiquer non seulement au niveau national, mais aussi et surtout international auprès d’un large public aussi bien néophyte que professionnel.

D’ailleus, la publication de l’application Ipad par l’instance «Media & Société » est adossé à un site web qui regroupe l’intégralité des travaux des auditions et des experts de l’instance www.mediasociete.ma. Techniquement, les utilisateurs de la tablette Ipad peuvent télécharger gratuitement l’application le magasin de Apple « Appstore » et via Itunes sur l’adresse : http://itunes.apple.com/fr/app/id524330928?mt=8 A rappeler que le projet de l’édition électronique de l’application Ipad a pu voir le jour grâce à l’accompagnement d’un consortium du cabinet Jankari Consulting et la société Mobiblanc.

61 Patrick Fichou : nouveau directeur Nokia Afrique du Nord P atrick Fichou a été nommé récemment directeur général de Nokia l’Afrique du Nord (Maroc, Tunisie, Algérie) . L’Afrique du Nord fait partie de la région Inde, Moyen Orient et l’Afrique où Nokia est active. Ses responsabilités comprennent la stratégie, les ventes, marketing, chaîne, affaires, le développement de l’équipe ainsi que le service consommateurs.

Avant ce poste, Patrick était responsable du compte global Orange de France Telecom. Il s’occupait des ventes et des activités de développement de l’entreprise avec les filiales de France Telecom Orange en Europe, le Moyen Orient et l’Afrique. Il s’est dédié à la négociation de partenariats stratégiques avec France Telecom Orange y compris les dispositifs, services, solutions d’entreprise, etc….Patrick a passé plus de 11 années de succès dans la gestion au sein de Nokia. Son succès est dû à sa vision et ses points forts quand il s’agit de l’ingénierie de la télécommunication, la gestion et le marketing stratégique.

Il a rejoint Nokia en 1998 et a passé 10 ans à travailler chez Nokia Networks dans la gestion de différents comptes clés en Europe. Avant de rejoindre Nokia, Patrick a occupé le poste de chef de projet chez Renault. Au cours de sa vie professionnelle, Patrick a démontré sa capacité de développer de nouvelles stratégies d’entreprises et de fixer de différents objectives. Patrick est titulaire d’un master en génie des télécommunications et un MBA de HEC Paris. Linkedin : http://fr.linkedin.com/pub/patrick-fichou/0/57b/6a8 60 Numéro 2 / Septembre 2012 RH & TIC Numéro 2 / Septembre 2012 APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : TECHNOPARK DE RABAT Le Technopark a développé depuis 10 ans une véritable expertise dans l’hébergement et l’accompagnement de start-ups et de PME opérant dans les secteurs des technologies de l’information, de la communication ou des Energies Renouvelables. Le Technopark à Casablanca, c’est : • 10 années au service des entreprises technologiques • 170 entreprises installées • 550 entreprises accompagnées depuis 2002 • Plus de 30 nouvelles entreprises installées chaque année • 700 millions de chiffre d’affaires consolidé Depuis 2 ans, la société gestionnaire du Technopark, MITC a décidé de se lancer dans un projet de duplication de son modèle afin de mettre en place des structures d’accueil régionales attractives offrant des services d’accompagnement de qualité et similaires aux services offerts au Technopark de Casablanca.

Dans ce cadre, le Technopark a ouvert récemment un nouvelle zone technologique à Rabat. Comment postuler ? Dans un souci de transparence, nous invitons les entreprises qui souhaitent etre les premières à s’installer au Technopark de Rabat à déposer leur dossier de candidature au Technopark Casablanca. Les dossiers de candidature sont téléchargeables à partir du site www.technopark.ma ou à récupérer directement au Technopark de Casablanca- Route de Nouaceur Documents à fournir Pour les Start ups (entreprise de moins de 2 ans) les pièces à fournir sont les suivantes : • Le formulaire de candidature (à télécharger sur www.technopark.ma, rubrique « s’installer au Technopark ») • Le business plan (un modèle du business plan à télécharger sur www.technopark.ma, Rubrique « s’installer au Technopark » • Copie des statuts • Copie du registre du commerce • Certificat d’identifiant fiscal • Copie d’affiliation à la CNSS • Les curriculum vitae (cv) des dirigeants • Copie d’une pièce d’identité Pour les PME (entreprises de plus de 2 ans) les pièces à fournir sont les suivantes : • Le formulaire de candidature (à télécharger sur www.technopark.ma, rubrique « s’installer au Technopark » • Présentation de la société (Activité et chiffres prévisionnels) • Bilan des 3 dernières années • Copie des statuts • Copie du registre du commerce • Certificat d’identifiant fiscal • Copie d’affiliation à la CNSS • Les curriculum vitae (cv) des dirigeants • Copie d’une pièce d’identité Qui contacter ?

Pour toutes informations complémentaires, merci de contacter Mme Afaf Bouabid au Technopark de Casablanca. Téléphone : 05 22 50 78 71 /05 22 50 75 52 Mail : a.bouabid@technopark.ma Eléments d’information : • Ne peuvent postuler à une installation au Technopark Rabat que les entreprises qui opèrent dans les secteurs des nouvelles technologies et des énergies renouvelables • Ne peuvent postuler que les entreprises déjà créées • Ne peuvent prétendre au Statut Start up que les entreprises qui ont moins deux années d’existence • Les visites des locaux du Technopark Rabat ne sont possibles qu’après l’ouverture du Technopark Rabat • Des locaux Start Up entre 12 et 19 m² à attribuer • Des locaux PME entre 24 et 68 m² à attribuer

25 62 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 62 Numéro 2 / Mai - Juin 2012 35 Numéro 2 / Septembre 2012 © 2012 Dell Products. Dell, le logo Dell, Compellent, EqualLogic et PowerVault sont des marques commerciales déposées ou non déposées de Dell Inc. aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Tous droits réservés. Dell renonce à tout intérêt de propriété des noms et marques de tiers. Dell Corporation Ltd, Dell House, The Boulevard, Cain Road, Bracknell, Berkshire, RG12 1LF, Royaume-Uni.

Les besoins de stockage de données croissent d’année en année. Il est temps de réagir. Rendez-vous sur YourDellSolution.com/ma Quels que soient les besoins de votre entreprise, vous trouverez la solution qui vous convient chez Dell grâce à sa gamme de produits de stockage de pointe. Dell™ PowerVault™ Dell™ Compellent™ Dell™ EqualLogic™ Samsung renouvelle son management au Maroc L a filiale marocaine de Samsung a procédé récemment à la nomination d’un nouveau PDG et d’un directeur marketing. Le nouveau président de la filiale marocaine, Chris CY Chung a eu déjà l’occasion d’occuper la fonction de directeur de cabinet du président de Samsung en 2012. Les détails.

Chris CY Chung : Président Directeur Général de Samsung Electronics Maroc Nommé à la tête de Samsung Electronics Maroc en janvier 2012, Chris CY Chung a plus de 20 ans d’expérience dans le secteur des télécommunications. Diplômé d’un Master (MS) en Science d’Ingénierie Electronique de l’Université Yonsei de Séoul, il a débuté sa carrière, en 1990, en tant que chercheur au laboratoire Microwave & Optics de l’Université Yonsei. Il a ensuite intégré Samsung Electronics, à Suwon en Corée, en 1992, en tant qu’ingénieur RF où il était chargé de développer les récepteurs DBS à diffusion directe par satellite.

En 1994, Chris CY Chung a rejoint Samsung Electronics à Séoul où il a occupé divers postes en tant qu’ingénieur des ventes, puis Directeur des Ressources Humaines et Directeur Marketing et des ventes internationales. Cette expérience lui a permis d’acquérir une expertise pointue sur le secteur des télécommunications et lui a apporté des connaissances en matière managériale lui ouvrant la voie sur des postes à responsabilités comme Directeur de la Stratégie de la division Mobile au sein de Samsung Electronics Royaume-Uni, où il a été chargé de l’activité mobile au Royaume Uni et en Irlande pendant 4 ans, avant de retourner en Corée en qualité de Directeur du cabinet du président de Samsung Electronics à Séoul en 2010. Khalid Hmina : Directeur Marketing chez Samsung Electronics Maroc Khalid Hmina a été nommé Directeur Marketing au sein de Samsung Electronics Morocco, en mars 2012.

Titulaire d’un Bachelor’s Degree et un MBA dans des universités à Boston dans l’état de Massachusetts, il débute sa carrière dans le monde des assurances aux Etats Unis. Après 6 ans d’expérience dans des entreprises prestigieuses aux Etats- Unis, il décide de rentrer au Maroc pour rejoindre la compagnie AXA en tant qu’assureur. En 2005, il change complètement de secteur. Il intègre Procter & Gamble en tant que Key Account Manager en charge du Modern Trade.

Il occupe, par la suite, le poste d’Operational Marketing Manager à Coca-Cola avant d’être promu pour s’occuper du Channel Marketing au sein de Coca-Cola au Maroc. Grâce à sa solide expérience en Marketing et en développement commercial, Khalid Hmina apportera toute son expertise et son savoir-faire pour accompagner le développement de la marque Samsung au Maroc. RH & TIC