OPTIONS COMPLÉMENTAIRES - Année scolaire 2018-2019

 
OPTIONS COMPLÉMENTAIRES

   Année scolaire 2018-2019
CONSIGNES
Lors de la deuxième année de l'École de maturité, les élèves doivent choisir une option complémentaire
qu'ils suivront en troisième année. Cette option permet à chacun d'approfondir une discipline selon ses
intérêts personnels.

Dans le canton de Vaud, il y a douze options possibles :
      -   applications des mathématiques                    page 3
      -   arts visuels                                      page 4
      -   biologie                                          page 5
      -   chimie                                            page 5
      -   économie et droit                                 page 6
      -   géographie                                        page 7
      -   histoire                                          page 8
      -   histoire et science des religions                 page 9
      -   informatique                                      page 10
      -   musique                                           page 11
      -   physique                                          page 12
      -   sport                                             page 13

Chaque discipline a une dotation horaire de trois périodes hebdomadaires (en sciences expérimentales,
une des trois périodes se transforme en deux périodes de laboratoire à quinzaine) et donne lieu à un
examen oral.

Les enseignants de référence mentionnés dans les descriptifs des disciplines sont à disposition pour des
renseignements complémentaires. Le choix doit être mûrement réfléchi, car il pourra difficilement être
modifié ultérieurement.

La maturité se veut généraliste et, pour éviter la spécialisation, des règles d’exclusion ont été instaurées :
- les élèves d'une option spécifique ne peuvent pas choisir la même discipline en option complémentaire,
- le choix de la musique ou des arts visuels comme option spécifique exclut celui de la musique, des arts
visuels ou du sport comme option complémentaire.

Il est important de relever, que selon le nombre d’élèves inscrits dans les différentes options
complémentaires, le nombre de cours ouvert sur les deux sites du Gymnase du Bugnon peut varier. En
cas d’effectif insuffisant ou trop important, les élèves peuvent être amenés à suivre les cours de l’option
complémentaire sur l’autre site, voire même à modifier leur choix.

Les inscriptions se feront en ligne entre le 22 janvier et le 2 février 2018, selon une procédure qui vous
sera explicitée par courriel en temps voulu.

                                                    -2-
APPLICATIONS DES MATHÉMATIQUES
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique physique et
application des mathématiques.

Cette option est proposée indifféremment aux élèves des deux niveaux de mathématiques. Elle s’adresse
tout particulièrement aux futurs étudiants en psychologie, sciences sociales, sciences politiques, HEC,
droit, …

Objectifs
Ce cours aborde des sujets ne figurant pas dans le cours de base et vise l’élargissement de la culture
mathématique, la compréhension de situations liées aux sciences et sciences humaines à l’aide d’outils
mathématiques. L’utilisation de l’informatique permet de se libérer de l’aspect calculatoire.

Sujets
Le cours commencera par un peu de formalisme d’écriture mathématique (indices, sommes Σ,
produits Π) et par la statistique descriptive. Il se poursuivra par des sujets choisis d’entente avec les
élèves dans la liste suivante:
    -    théorie des jeux, comportements stratégiques dans des relations économiques et sociales,
         différents systèmes de vote ;
    -    cryptographie, quelques algorithmes de chiffrement et de déchiffrement, histoire et utilisation
         actuelle ;
    -    équations différentielles, problèmes en sciences (physique, biologie), sciences humaines et
         économie ;
    -    représentation plane d’objets tridimensionnels, axonométrie, perspective, projections.
    -    approfondissement des notions de statistique : régression linéaire, méthodes de sondage,
         échantillon, inférence statistique, interprétation qualitative.

Renseignements
Ours et Sévelin :        Daniela Gaugaz – daniela.gaugaz@vd.educanet2.ch

                                                   -3-
ARTS VISUELS
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique arts visuels ou
musique.

Portrait / autoportrait

Le portrait constitue à coup sûr l’un des genres artistiques les plus ambigus, dont il vaut mieux renoncer
à chercher une définition unique valable pour tous les temps et tous les styles. En effet, selon la
civilisation dans laquelle il s’insère et qu’il contribue à créer, le portrait assume des fonctions qui
diffèrent profondément, de même que se modifie sa nature selon les milieux sociaux au service desquels
il se met.

Au sein de la hiérarchie des genres, sa place est également problématique. Avec l’homme pour sujet, il
devrait occuper la deuxième place dans l’échelle de prestige des peintures, juste après les tableaux
d’histoire qui exaltent la grandeur morale de l’homme. Mais la glorification d’individus qui, hors du
cercle familial et au-delà d’une durée éphémère, sont ravalés au rang d’inconnus, heurte le sens moral
de critiques qui ne voient plus dans ce genre qu’une expression de la vanité personnelle.

Cependant, par-delà les époques et les styles, certaines caractéristiques du portrait restent constantes :
celles en particulier qui, sous des formes diverses, rattachent ce genre artistique spécifique à l’idée de la
mort et de la survie. En effet, associée au plaisir de contempler ses traits tels qu’ils apparaissent à
l’autre, la pensée de la survie et la conjuration de l’état éphémère a de tout temps constitué un puissant
facteur de succès pour ce type de représentation, un des plus stables de l’histoire humaine.

Du portrait d’apparat au portrait psychologique, en passant par le portrait de donateur ou de groupe
(sans oublier ce genre dans le genre que constitue l’autoportrait), les maîtres soussignés se proposent
d’explorer tout au long de l’année les différents aspects de la problématique du portrait à travers un
parcours historique large, comme dans le travail d’atelier.

Renseignements

Ours et Sévelin :         Yves Zbinden – yves.zbinden@vd.educanet2.ch

                                                    -4-
BIOLOGIE
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique biologie et chimie.

L’option complémentaire de biologie est ouverte à tous les élèves ayant un intérêt pour l’étude des
sciences de la vie et qui désirent aller au-delà des connaissances acquises en discipline fondamentale.
Elle est particulièrement recommandée aux élèves qui désireraient entreprendre des études médicales,
paramédicales ou de sciences.

Le programme développé dans l’option complémentaire de biologie sera centré sur l’homme, ses
origines, son fonctionnement (physiologie, en particulier du système immunitaire et du système
nerveux), son comportement et ses capacités de plus en plus importantes à modifier la nature par ses
biotechnologies.

Renseignements

Ours :                  Françoise Jaunin – francoise.jaunin@vd.educanet2.ch
Sévelin :               Jean-Pierre Lardet – jeanpierre.lardet@vd.educanet2.ch

                                               CHIMIE
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique biologie et chimie.

Cette option est ouverte à tous les élèves intéressé-e-s par la chimie et désirant approfondir les notions
acquises en discipline fondamentale durant les deux premières années de gymnase. Elle est
particulièrement recommandée aux futurs étudiants de la faculté de médecine, de la faculté des sciences
et des EPF (Z ou L).

L'option a pour but de compléter le cours de chimie donné en discipline fondamentale, notamment au
niveau quantitatif. Elle permet également, d'entente avec les élèves, d'aborder des sujets plus spécifiques
tels que les piles, la chimie des solutions et la chimie organique.

Renseignements

Ours :                  Nancy Geiser – nancy.geiser@vd.educanet2.ch
Sévelin :               Alexandre Aubert – alexandre.aubert@vd.educanet2.ch

                                                   -5-
ÉCONOMIE ET DROIT
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique économie et droit.

Cette option complémentaire est particulièrement recommandée aux futurs étudiants des facultés des
HEC, de droit, des sciences politiques et sociales et éventuellement de l’École hôtelière.

Objectif

Développer une réflexion sur des concepts de micro et macroéconomie.
Utiliser les méthodes quantitatives nécessaires à la gestion des entreprises.
Expliquer les principes et mécanismes fondamentaux du droit.

Sujets pouvant être traités

En économie politique :
- l’offre et la demande
- la théorie du producteur
- la théorie du consommateur
- les dérèglements du marché
- le commerce international
- le marché du travail
- développement de sujets d’actualité

En économie d'entreprise :
- principes de comptabilité générale
- la notion de l’entreprise
- la production
- le marketing
- la gestion des ressources humaines

En droit :
- le contrat de vente
- le contrat de bail
- le contrat de travail
- le contrat d’entreprise
- le contrat de mandat
- notions de droit civil
- la poursuite pour dettes et faillite

Examen

L'examen mettra en évidence la capacité d'analyse et de synthèse des candidats.

Renseignements

Ours :                    Caroline Vannod – caroline.vannod@vd.educanet2.ch
Sévelin :                 Natacha Comisetti – natacha.comisetti@vd.educanet2.ch

                                                   -6-
GÉOGRAPHIE

« La terre nous en apprend plus sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'homme
se découvre quand il se mesure avec l'obstacle ».
Antoine de Saint-Exupéry ; Terre des hommes, éd. Le Livre de Poche, (France : 1939), p. 7.

La Terre peut être considérée comme un espace ou une écriture à décrypter pour mieux en comprendre
son fonctionnement – ou son dysfonctionnement. Produit d’enjeux sociaux, économiques et
environnementaux, la surface de la Terre traduit les intentions multiples – souvent contradictoires – des
Hommes et la géographie s’efforce d’en saisir leurs portées et conséquences.

C’est ainsi que l’enseignement de la géographie en option complémentaire vise les buts suivants :
• saisir les enjeux actuels qui transforment les espaces,
• permettre une prise de conscience des réalités contemporaines,
• être à même d’élaborer une réflexion critique sur les impacts des décisions que chacun est amené à
prendre.

Les thèmes abordés seront déterminés après discussion avec les élèves inscrits, de manière à ne pas
reprendre des thématiques déjà étudiées en cours de base et à présenter, si possible, un éventail de sujets
de nature variée développant des aspects naturels, écologiques, humains, économiques et politiques de
la discipline.

Une volonté marquée de fonctionner par projets ainsi qu’un ancrage fort dans les différents aspects du
développement durable seront à la base de l’enseignement.

Le cours proposera également des travaux sur le terrain ainsi que plusieurs visites liées aux thématiques
qui auront été retenues.

Renseignements

Ours et Sévelin :        Luc Rochat – luc.rochat@vd.educanet2.ch

                                                    -7-
HISTOIRE

L’histoire en option se distingue du cours donné en tronc commun par une orientation résolument
contemporaine, et par l’accent mis sur le passé comme résultat d’une construction intellectuelle.
À travers des sujets tels que: la Guerre froide, le conflit israélo-palestinien, les conflits religieux et le
nouvel ordre mondial, le professeur privilégiera la connaissance des partis politiques et des grandes
évolutions économiques, l’évolution de la société occidentale (mœurs, émancipation des femmes),
l’image comme instrument de propagande et les différents courants de l’historiographie actuelle. Nous
exploiterons des documents de fiction, reportages, ou émissions télévisées pour nourrir le propos.
Les thèmes abordés font partie de ce que l’on peut désigner comme une ''histoire du temps présent''. Il
est possible de parler d’événements récents si l’on considère que le passé ne s’écrit pas une fois pour
toutes, mais qu’il est matière à d’incessantes révisions. Ce qui est dit aujourd’hui sera critiqué,
réinterprété par d’autres plus tard. L’accent sera mis sur l’étude des sources et les élèves auront
l’occasion de pratiquer le débat.
L’histoire thématique (la peur en Occident, les représentations du corps, etc.) permet quant à elle de
remonter le temps pour, selon les termes de Georges Duby, ''préciser les relations que les idéologies
entretiennent, au cours de leur histoire, avec la réalité vécue de l’organisation sociale."
Nous privilégierons l’étude de documents originaux, la construction d’une argumentation et les élèves
auront l’occasion de pratiquer le débat.
L’option complémentaire a pour objectif d’initier les élèves à cette restitution du passé récent qui tient
compte des interprétations discordantes, en relation avec l’actualité. Elle apportera des outils pratiques
pour prendre la parole en public ou se forger une opinion en vue, par exemple, de votations ou
d’élections.

Idéalement, le projet d’étude sera discuté et mis au point avec les élèves (objectifs, méthodes,
organisation, évaluation). L’enseignement essaiera d’être le plus varié possible (ateliers, exposés,
excursions, rencontres, visites d’exposition, consultation d’archives, multimédia).

Si le cours s’adresse à tous ceux qui s’intéressent au passé et au monde dans lequel nous vivons, il est
susceptible de fournir un bagage utile pour les élèves se destinant à des études de droit, d’économie, de
lettres ou de sciences sociales.

Renseignements

Ours :                   Carla Häusler – carla.hausler@vd.educanet2.ch
Sévelin :                Olivier Reymond – olivier.reymond@vd.educanet2.ch

                                                    -8-
HISTOIRE ET SCIENCE DES RELIGIONS

Objectifs

    -   Tenter de définir ce qu’est une religion et de comprendre le fonctionnement des phénomènes
        religieux.
    -   Acquérir des connaissances de base sur les principales religions dans le monde.
    -   Acquérir les outils méthodologiques de base nécessaires à l’approche du phénomène religieux,
        afin d’être en mesure de s’intéresser de manière plus ou moins autonome aux traditions qui ne
        pourront pas être traitées.
    -   Réfléchir sur les problèmes auxquels les religions veulent répondre.
    -   Étudier l’influence des religions sur l’évolution historique et culturelle.
    -   Répondre aux questions posées par l’actualité et aux problèmes qui vous interpellent.

Contenus

Il s’agira très concrètement de se demander comment définir une religion. Vous découvrirez les enjeux
et les difficultés qui gravitent autour de ce thème, en recourant aux outils et méthodes propres aux
sciences humaines.

Nous tenterons également de spécifier en quoi le savoir dans le domaine du « religieux » peut favoriser
une meilleure connaissance de la société dans laquelle vous serez de plus en plus amenés à agir, en
adultes responsables et dotés d’une perspective critique scientifiquement fondée.

Enfin, après ces préambules nécessaires, nous focaliserons notre attention sur certaines grandes
traditions (par leur poids démographique et/ou leur rôle dans le développement de la pensée, leur
influence dans l’histoire humaine, leur rapport avec l’Occident dans le passé et de nos jours, etc.).
L’acquisition de ces savoirs devrait vous permettre de mieux appréhender la dimension religieuse des
faits de société et d’en rendre compte avec discernement.

Afin de rendre plus concret l’enseignement d’histoire et sciences des religions, nous aurons l’occasion
de visiter différents lieux sacrés et d’engager la discussion directement avec des représentants des
principales religions étudiées. Vous pourrez également affiner votre savoir en menant une recherche
dans un domaine qui vous intéresse plus particulièrement. Cette recherche sera par ailleurs l’occasion de
mettre en œuvre de manière autonome les outils méthodologiques propres à la discipline que vous aurez
acquis et de se pencher sur des traditions plus marginales.

Débats d’idées autour de thèmes d’actualité, visites d’expositions ou soirées au théâtre compléteront le
programme. Ces différentes démarches nous permettront d’apporter quelques éléments de réponse à vos
attentes et d’ancrer des points de repère dans un monde en constante mutation.

Renseignements

Ours :                  Anne Roland-Wurzburger – anne.roland@vd.educanet2.ch
Sévelin :               Chimène Crausaz – chimene.crausaz@vd.educanet2.ch

                                                  -9-
INFORMATIQUE

Cette option complémentaire est ouverte à toute personne désireuse d'acquérir les bases, ou
d'approfondir ses connaissances en informatique. Elle ne s'adresse pas qu'aux férus d'informatique, mais
également aux élèves curieux de découvrir un domaine de plus en plus présent dans notre vie
quotidienne. Un cadre d'apprentissage adapté aux différents besoins et intérêts sera mis en place et
permettra à chacun de développer de nouvelles compétences.
Cette option amènera l'élève à développer son esprit critique grâce à l'analyse des solutions aux
problèmes qu'il devra résoudre, mais aussi par un regard personnel sur le rôle de l'informatique dans la
société actuelle.
Pour les élèves se destinant à une école scientifique telle que l'EPFL ou économique comme HEC, cette
option leur donnera un avantage certain. Les élèves des branches littéraires ou en sciences humaines
profiteront de leurs connaissances nouvellement acquises, et particulièrement grâce à leurs facultés
d'analyse.
Contenu
L'atteinte de ces objectifs pourra se faire en abordant quelques sujets parmi les thèmes suivants :
            - Histoire de l'informatique
            - Architecture matérielle de l'ordinateur
            - Architecture des réseaux
            - Notions d'algorithmique
            - Introduction à la programmation au moyen d'au moins 2 langages informatiques
            - Introduction à la création de pages web, HTML, CSS, JavaScript
Cette liste n'est pas exhaustive et pourra être complétée de divers sujets, tels que robotique, bases de
données, etc.
Évaluation
Durant l'année, les évaluations se baseront sur des travaux écrits, mais aussi sur d'éventuels travaux
personnels.
L'examen oral portera sur la défense d'un projet personnel élaboré durant le deuxième semestre.

Renseignements
Ours :                    Antonio Terra – antonio.ferreiraterra@vd.educanet2.ch
Sévelin :                 Bernard Furrer – bernard.furrer@vd.educanet2.ch

                                                  - 10 -
MUSIQUE
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique arts visuels ou
musique.

L'option complémentaire de musique est ouverte à tous les élèves. Il est évident qu’elle sera plus
facilement accessible à celles et ceux qui sont au bénéfice d’une certaine pratique musicale et qui auront
suivi le cursus musical en 1ère et 2ème année de maturité.

Savoir et savoir-faire

La maîtrise des éléments de base du solfège (rythmes, valeurs, tonalités) permettra l'approfondissement,
par la pratique vocale et instrumentale, de la connaissance des formes musicales de base : canon, fugue,
variation, rondo, concerto, sonate, etc.. Ces formes sont l'objet d'écoutes et d'analyses, voire
d'exécutions, selon le niveau de capacité des intéressés.

Les élèves seront invités à réaliser des harmonisations de mélodies données, des enchaînements
d'accords et, au vu des compétences, nous aborderons la composition (style chanson) et des
improvisations sur la base de grilles d'accords, notamment ceux du blues.

Une bonne pratique musicale requiert une bonne qualité d'écoute. On portera donc aussi une attention
particulière au développement de la capacité auditive, ainsi qu'aux questions liées à l'oreille, son
fonctionnement, sa préservation.

La pratique d’un instrument est vivement conseillée.

De bonnes connaissances en solfège sont nécessaires.

Examen

 L'examen (oral) porte sur les points suivants :
 -   une lecture de rythmes, une lecture mélodique (préparées)
 -   l'identification de l'époque, (voire de la forme) de pièces entendues
 -   l'identification d'intervalles joués au clavier, ainsi que d'accords de 3 sons
 -   des enchaînements d'accords simples, au clavier ou à la guitare
 -   une prestation, vocale et/ou instrumentale, en solo (chant, mélodie préparée)
 -   une prestation en ensemble (trois à quatre voix)

Renseignements

Ours :                   Christine Niggeler – christine.niggeler@vd.educanet2.ch
Sévelin :                Denis Corboz – denis.corboz@vd.educanet2.ch

                                                   - 11 -
PHYSIQUE
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique physique et
application des mathématiques.

Aspect professionnel

A l’Université, la physique est au programme d’études de médecine, pharmacie, biologie, géologie,
police scientifique. A l'EPFL, elle est présente en mathématiques, en physique et dans presque toutes les
filières d’ingénieur.
L’enseignement de la physique dispensé en discipline fondamentale au cours des deux premières années
de gymnase a été conçu comme une ouverture à la science. Il comporte très peu de formulation
mathématique et omet plusieurs domaines importants (ondes, magnétisme). Il ne constitue donc pas une
formation suffisante à la poursuite d’études scientifiques. Le rythme rapide de l’enseignement
universitaire exige des connaissances préalables sérieuses.
L’option complémentaire « physique » propose à ceux qui désirent poursuivre des études scientifiques
ou des études de médecine et qui n’ont pas choisi l’Option spécifique « physique et applications des
mathématiques » un renforcement des bases de la physique, des formulations rigoureuses et un terrain
d’exercice à l’application des concepts fondamentaux.

Aspect culturel

La démarche du physicien consiste à montrer que le monde qui nous entoure obéit à quelques lois
fondamentales et que notre Univers est organisé. La physique se base sur une démarche complète du
type hypothético-déductif et où les hypothèses peuvent être testées expérimentalement. L’étude de cette
recherche et la compréhension profonde des principes qui régissent le monde constitue également un
complément intéressant à des études de philosophie.
L’option complémentaire « physique » permet de se pencher sur les fondements de la pensée
scientifique.

La physique comme champ d'application des mathématiques

Aborder la physique en troisième année permet d'utiliser les concepts mathématiques étudiés au
gymnase (étude de fonctions, limites, dérivées, intégrales, produits scalaires ou vectoriels) et par là, de
mieux les comprendre, et de savoir les appliquer. Cette mise en œuvre des concepts mathématiques
constitue également un excellent exercice préalable à de futures études HEC.

Programme

La mécanique, l'électricité, le magnétisme et les ondes sont au programme de l'option complémentaire.
Le niveau est très proche de celui du cours de médecine (1er module) de l'Université de Lausanne et
couvre une bonne partie de son programme.
L'enseignement sera très différent de celui dispensé en option fondamentale : moins de culture générale,
plus de recherche d’efficacité en vue de la poursuite d’études scientifiques. Les bonnes conditions
d’enseignement (2 périodes de cours, 2 périodes de TP à quinzaine) permettent de suivre le rythme de
chacun et d’aborder également des sujets annexes suivant l’intérêt des participants.

Renseignements

Ours :                  Thomas Fleischer – thomas.fleischer@vd.educanet2.ch
Sévelin :               Nicolas Wälchli – nicolas.waelchli@vd.educanet2.ch

                                                  - 12 -
SPORT
Cette option ne peut pas être choisie par les élèves qui suivent l’option spécifique arts visuels ou
musique.

Remarque préliminaire

Le sport en option complémentaire (offert aux élèves de 3ème année de voie maturité) se différencie de
l’éducation physique telle qu’elle est abordée et pratiquée dans le cadre des périodes régulières de
gymnastique. Ces dernières visent en effet principalement à mettre le corps en mouvement pour
apprendre les techniques sportives, développer la coordination motrice et les qualités physiques
comme la force, la vitesse, la souplesse et l'endurance. En option complémentaire, le sport devient un
champ d'investigation à partir duquel on tente de trouver des éléments de réponses à ces questions :

                    Comment mon corps fonctionne-t-il lors d'activités physiques ?
                      Comment parvenir à mieux en exploiter les possibilités ?
                          Comment le monde du sport fonctionne-t-il ?

Il va sans dire que la démarche décrite ci-dessus n'implique pas un abandon de toute activité physique.
Bien au contraire... Les occasions de "faire du sport" resteront nombreuses, car un des principes de base
de cette option veut que l'aspect théorique d'un domaine d'étude débouche sur une expérimentation
pratique ou en découle.

Contenu       1) Vivre un test à l’effort
              2) S’entraîner suite au test dans le but de participer à une course
              3) Physiologie de l’effort
              4) Théorie et pratique sur les différentes méthodes d’entraînement
              5) Dans la tête du sportif… (Psychologie du sport)
              6) Nutrition
              7) Pratique sportive en relation avec la santé
              8) Découverte d’une nouvelle activité sportive.

Renseignements

Ours et Sévelin :       Sylvie Jaccoud – sylvie.dufour@vd.educanet2.ch
                        Pascal Mornod – pascal.mornod@vd.educanet2.ch
                        Stéphane Juillerat – stephane.juillerat@vd.educanet2.ch

                                                 - 13 -
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler