Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19

 
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
Note de couverture de la
       requête d’un financement accéléré COVID-19
         CONTEXTE
          Pays :                                                                          Cabo Verde

          Agent (s) partenaire(s) :                                                       UNICEF

          Agence(s) de coordination :                                                     UNICEF

                                                                                          Financement accéléré de la riposte au
          Intitulé du programme :
                                                                                          COVID19 – FAR-CV COVID19
          Montant total du financement accéléré COVID-19 :                                1 000 000 USD
          Commissions de l’agent partenaire (en supplément du
          montant total du financement accéléré COVID-19                                  70 000 USD
          demandé)1 :
          Commissions de l’agent partenaire en % du montant total du
          financement accéléré demandé :
                                                                                          7%

          Date de soumission de la requête pour un financement
          accéléré COVID-19 :
                                                                                          5/15/2020

          Date estimée de démarrage du financement accéléré
          COVID-19 :
                                                                                         6/1/2020
          Date estimée de clôture du financement accéléré COVID-
          19 (doit correspondre au dernier jour du mois, par exemple :                    6/30/2021
          le 30 juin 2021) :
          Date prévue pour la remise du rapport de fin d’exécution (au
          maximum 6 mois après la date de clôture du programme) :
                                                                                          12/30/2021

                                                                                                Fonds commun sectoriel
         Modalités du financement - (mettre un ‘X’)                                             Fonds commun de projet / Cofinancement
                                                                                         X      Projet autonome

1
  Commissions de l’agent partenaire : Les commissions générales de l’agent partenaire s’ajoutent à l’AMP et sont déterminées selon les règles
internes de l’agent partenaire. Réglées au siège de l’agent partenaire, elles correspondent à des frais généraux et contribuent généralement au
défraiement des frais administratifs et autres charges encourues au titre de la gestion et de l’administration des fonds transférés. Ces
commissions sont prédéterminées dans l’accord sur les procédures financières conclu entre l’agent partenaire et l’administrateur fiduciaire du
PME.
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
Financement accéléré de
  la riposte au COVID19
                     - République du Cabo Verde -
                              juin 2020 / juin 2021

 Note de présentation technique et financière pour une allocation d’un million de US$
                                     15 mai 2020

                                                                                        1
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
SOMMAIRE

ACRONYMES // TABLEAUX ET GRAPHIQUES                                      P. 3

Introduction                                                             P. 4
1- Contexte géographique, démographique, social et économique            p. 4
2- Fonctionnement et gestion du Système Educatif du Cabo Verde           p. 4

A/ Epidémie de COVID-19 et éducation                                     P. 5
1 - Epidémie de COVID-19 et fermeture des écoles                         p. 5
2 - Profils et moyens de communication des enfants scolarisés            p. 5

B/ Plan de Riposte de l’Education au COVID19                             P. 7
1 – Objectifs                                                            p. 7
2- Piliers et activités prévues                                          p. 8
3-Partenaires et financement                                             p. 11
4- Théorie du changement du Plan de Riposte de l’Education au COVID19    p. 12

C/ FAR-CV COVID-19 : un appui à l’accès et au renforcement des           P.14
capacités au plan de riposte et au retour à l’école
1- Objectifs prioritaires                                                p. 14
2- Participation et bénéficiaires                                        p. 15
3- COMPOSANTE 1 : Accès et Rétention                                     p. 17
4- COMPOSANTE 2: Capacités Institutionnelles                             p. 19
5- COMPOSANTE 3: Suivi et évaluation du financement                      p. 22

D/ Budget du FAR-CV COVID19 et financement                               P.23

E/ Suivi et Evaluation du FAR-CV COVID19                                 P.24
1- Gestion du FAR-CV COVID-19                                            p. 24
2- Pilotage de la mise en œuvre du PEE                                   p. 26
3- Plan de Suivi et Evaluation du FAR-CV COVID-19                        p. 26

F/ Risques et moyens de remédiation                                      P.27

G/ Pérennisation et efficacité de l’aide                                 P.29

ANNEXE A: Plan d’action budgétisé FAR-CV COVID19                         P.31
ANNEXE B : Extraits du CMR du Plan de Riposte : pilier II et pilier IV   P.32

                                                                                2
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
ACRONYMES
b-learning                   Blended learning (formule pédagogique qui résulte d’une combinaison de
                             séquences de formation en ligne et de formation en présentiel
COPIS                        Comité de Pilotage
COVID-19                     Maladie infectieuse due à un coronavirus
DEL                          Délégation (représentation administrative et pédagogique du Ministère de
                             l’Education au niveau des 22 municipalités du territoire)
DGPOG                        Direction générale de la planification du budget et de la gestion de l’éducation
DNE                          Direction nationale de l’Education
EaD/FAD                      Enseignement à distance / Formation à distance
EBO                          Enseignement de Base Obligatoire (1ère à 8è année du primaire)
ES                           Enseignement secondaire (de la 9è à la 12è année)
ESPIG                        Financement du Pme pour la mise en œuvre du PEE (ex : QIRD – RISE 2020)
FICASE                       Fundação Cabo-verdiana de Acção Social Escolar
GLPE                         Groupe local des partenaires en Education
HACT                         Harmonized Activities Cash Transfert
IGE                          Inspection générale de l’Education
MFSI                         Ministère de la Famille et de l’inclusion sociale
NOSI                         Nucleo Opéracional da Sociedade de informação
NEE                          Enfants avec des besoins spécifiques
NTIC                         Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication
PEE                          Plano Estratégico da Educação (2017/2021)
PGN                          Provas gerais nacionais (examen de fin de 12è année, équivalent Baccalauréat)
PME                          Partenariat mondial pour l’éducation (GPE)
PTF                          Partenaires et techniques et financiers
RTE                          Radio e Tecnicas Educativas – TV éducative du Ministère de l’Education
S&E                          Suivi et Evaluation
SEPC                         Service des Etudes, de la Planification et de la Coopération de la DGPOG
SIGE                         Système d’information et de gestion de l’éducation
UEAP                         Unité d’Evaluation et de Planification
UNI-CV                       Université du Cabo Verde

TABLEAUX ET GRAPHIQUES
Tableau 1 : Répartition des besoins en financement extérieur en date du 15 mai 2020                      p.12
Tableau 2 : Extrait du Cadre de Résultat du Plan de Riposte / Pilier I – Accès et Rétention              p.17
Tableau 3 : Extrait du Cadre de Résultat du Plan de Riposte / Pilier III – Capacités institutionnelles   p.20
Tableau 4 : Plan d’action du financement Accéléré FAR-CV COVID-19                                        p.22
Tableau 5 : Plan de financement des partenaires du GLPE du Plan de Riposte COVID-19                      p.23
Tableau 6 : Plan de suivi et évaluation du financement FAR-COVID19                                       p.27
Tableau 7 : Matrice de gestion des Risques du Plan de Riposte COVID-19                                   p.28

Graphique 1 : Populations scolarisées, niveau d’accès aux nouvelles technologies et zones d’ombre        p. 6
Graphique 2 : Paysage des initiatives nationales de gestion de l’éducation et de l’information par les   p. 8
Graphique 3 : Théorie du Changement du Plan de Riposte du Cabo Verde au COVID-19 et du
financement accéléré associé proposé par le PME                                                          p.14
Graphique 4: Synthèse des activités du FAR-CV COVID-19 par type d’activité                               p.22
Encadré : Vers une Education Digitale : pour de futurs citoyens éclairés, capables d’utiliser les
TICs et de créer des stratégies qui réduisent les disparités sociales, comportementales et politiques    p. 7

                                                                                                            3
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
Introduction

1 - Contexte géographique, démographique, social et économique

Le Cabo Verde est un territoire de situé dans l’Océan Atlantique, à 600kms de la pointe Ouest de
l’Afrique. Il forme un archipel de 10 îles divisées en 2 groupes : Barlavento, au nord (Santo Antão, São
Vicente, Santa Luzia, São Nicolau, Sal et Boa Vista), et Sotavento au sud (Maio, Santiago, Fogo et
Brava). Ses îles sont toutes d’origine volcanique, avec des reliefs escarpés, une végétation pauvre. Son
point culminant se situe sur l’île de Fogo (2829m) et Santa Luzia est inhabitée. La capitale du pays,
Praia, se situe sur la pointe sud-est de l’île de Santiago. L’administration est organisée en 22
municipalités, conseils (ou délégations pour le système éducatif), et 32 zones communautaires
(freguezas).

Le Cabo Verde compte une population de 567 346 habitants, avec un citoyen sur deux qui a moins de
22 ans (32% entre 0 et 14 ans). Une grande partie de la population vit dans les régions de Praia et de
São Vicente (44%), les zones les moins peuplées étant localisées à Tarrafal de São Nicolau et Santa
Catarina de Fogo (1% de la population totale).

La société capverdienne présente de fortes inégalités sociales, malgré une croissance qui se reflète
dans ses indicateurs de référence (coefficient de GINI, éducation, santé, accès à l’eau et l’électricité).
Par ailleurs, le pays subit une pression sociale liée à un solde migratoire devenu positif depuis ces
dernières années. Enfin la croissance économique de 5,1% peut présager d’un déclin lié à la crise du
COVID-19 dans un contexte où l’on manque de ressources naturelles, et où les potentiels économiques
sont fortement liés à la mobilité géographique pour la continuité et l’extension des activités
touristiques et maritimes.

2 - Fonctionnement et gestion du Système Educatif du Cabo Verde

Le système éducatif capverdien est régit par sa Loi de Base qui confère au Ministère de l’Education un
rôle de coordination centralisée pour permettre à chaque enfant de jouir de ses droits, d’exercer ses
devoirs en tant que citoyen, et de participer à la vie économique, culturelle et sociale du pays en
fonction des besoins et de l’évolution de la société. La réglementation délègue le suivi de l’efficacité
de la mise en œuvre de la politique et du Plan sectoriel (PEE 2017/2021) aux services centraux du
ministère (3 directions – 1 inspection), et la mise en œuvre opérationnelle aux 22 représentations
déconcentrées présentes dans chacune des municipalités du territoire national. Ces délégations
suivent un cadre de coordination locale selon des directives établies en étroite collaboration avec les
services centraux. Elles ont la responsabilité de: l’exécution des plans d’action, la supervision des
établissements et Conseils, la gestion du personnel, des ressources matérielles et financières, le
respect du temps scolaire, de l’organisation de l’occupation des salles de classe et des emplois du
temps des personnels, l’intégration des familles et de la société civile, la coordination des services
transverses (action sociale scolaire – FICASE : transports, bourses, fournitures, alimentation et santé
scolaire), l’appui au recrutement pour les postes vacants de l’enseignement supérieur.

Grâce au nouveau projet pédagogique et l’extension de l’EBO à 8 années, les conditions d’accès
universel à l’éducation de base sont aujourd’hui remplies au Cabo Verde (94% de taux net de
scolarisation à l’EBO et 54% au secondaire). De façon complémentaire, le nouveau modèle de réseau
scolaire a posé les jalons d’une offre éducative publique gratuite, avec un accent mis sur l’élimination
des disparités au niveau local. La création de 83 groupements scolaires privilégie la proximité
géographique des établissements (394 EBO, 41 Secondaires, 4 Enseignement Technique dont 90% sont

                                                                                                        4
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
publics) afin de faciliter le partage des projets éducatifs, des ressources humaines, physiques et
matérielles.

Les défis du système sont désormais l’accès des enfants les plus vulnérables (en suivant les critères du
Cadastro Único), le maintien des conditions d’apprentissage de qualité, la réussite scolaire pour tous
et une meilleure gestion du système à tous les niveaux. A cet effet, et parmi les nombreuses mesures
en lien avec la qualité prévue dans le PEE 2017/2021, on notera la formation et l’affectation
d’enseignants en nombres suffisants (ratio-élèves maître de 21 au 1er cycle de l’EBO), pluridisciplinaires
et multiniveaux dès la 5è année, équipés d’une tablette numérique à 90% (437 tablettes distribuées
en 2019), et formés en ligne (e-ME et Moodle) sur les TICs dans le cadre de l’inclusion numérique.

A/ Epidémie de COVID-19 et éducation

1 - Epidémie de COVID-19 et fermeture des écoles

Depuis le 23 mars dernier, l’ensemble des écoles du territoire capverdien sont fermées, suite à la
propagation du coronavirus. Le second trimestre a pu être clôturé à temps, avec la passation de
l’ensemble des épreuves comptant pour le contrôle continu, et les vacances de Pâques ont été
anticipées afin de permettre aux familles d’organiser au mieux leur période de confinement. L’Etat
d’Urgence décrété par le gouvernement n’a pas permis une rentrée scolaire dans les écoles afin de
suivre le 3è trimestre dans les conditions normales. Le retour en salles de classe est prévu pour
septembre 2020 dans le meilleur des cas. La quasi-totalité des épreuves de fin d’année, y compris les
candidatures libres sont annulées pour l’année scolaire en cours. Seul l’examen de 12è (PGN) est
maintenu en fin d’année scolaire, et proposera une préparation de l’épreuve orale, sur la base du
volontariat, et conformément aux normes d’hygiènes édictées par le gouvernement. Pour les autres
niveaux, la moyenne du 3è trimestre sera établie en calculant la moyenne pondérée des deux premiers
trimestres.

Afin d’anticiper les effets de cette crise, un plan de continuité pédagogique a été élaboré par le
Ministère de l’Education Dès à présent un service éducatif à distance est mis en place avec, dans un
premier temps, la diffusion de programmes éducatifs à la télévision et à la radio, afin d’assurer (i) le
maintien du lien entre les élèves, les enseignants et les contenus, (ii) la promotion de l’utilisation des
outils et plateformes numériques disponibles et, progressivement, (iii) la transmission de contenus
complémentaires et l’organisation d’activités qui élargissent les apprentissages et leur révision.

2 - Profils et moyens de communication des enfants scolarisés

Selon les chiffres du Ministère (source: SEPC/DGPOG/ME), 114 883 élèves sont inscrits dans
l’enseignement de base obligatoire (EBO) et dans l’enseignement secondaire (ES) en 2019,
respectivement 24,2% et 4,3% en zone rurale, répartis dans 471 écoles dont 90% sont publiques. On
observe toutefois 6% des enfants de 6 à 14 ans qui ne fréquentent pas l’école. L’enseignement
préscolaire, en phase de développement au Cap Vert, compte également près de 12 000 enfants
scolarisés. Autant de jeunes aujourd’hui confinés chez eux, dans des conditions de vie et d’accès aux
services essentiels et de communication disparates.

Dans le contexte actuel particulier de distanciation sanitaire imposée, les moyens de
(télé)communication sont devenus primordiaux pour espérer le maintien de lien éducatif pour le plus
grand nombre (élève, parents/tuteurs, enseignants, directeurs, municipalités, gouvernement). Selon

                                                                                                        5
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
les données disponibles1, le territoire national dispose d’une couverture à 54,6% des ondes radios,
81% pour la Télévision, et 69,5% concernant le réseau internet, avec respectivement 46,6%, 81,8% et
70,1% d’accès pour les ménages. Il est également à noter que 70,4% des enfants de plus de 10 ans ont
accès à un téléphone portable, 34 places numériques sont disponibles et couvrent l’ensemble des
municipalités, et 37% des ménages disposent d’ordinateurs portables. Enfin, l’accès à l’eau et
l’électricité différent d’une zone à l’autre, au détriment des régions rurales, avec 66,2% de la
population nationale qui bénéficie du réseau d’eau public (les autres y accèdent via des fontaines, des
réservoirs, les voisins, des points d’eau et puits), et 89,4% qui dispose d’électricité (85,7% en milieu
rural).

Les disparités en matière d’accès à la formation à distance (FAD) sur plus prononcées sur les îles de
Santo Antão et Fogo. Selon la cartographie des zones d’ombre dressées par le ministère, 4876 élèves
manquent de connectivité ou d’équipements pour l’accès à la FAD/EaD sur l’ensemble du territoire,
dont 2709 dans l’EBO (soit 3,2% des élèves et 13,4% des élèves du milieu rural), et 2167 au secondaire
(7,2% des élèves). A noter que des formations en codage (CODING) en 4è année d’EBO et des projets
WebLab en 5-12è années ont été menées dans certaines zones depuis 2019.

Par ailleurs, le taux d’alphabétisation de la population de plus de 35 ans atteint 98%, ce qui ne doit pas
cacher les difficultés de certains parents/tuteurs à pouvoir assurer le relai éducatif auprès de leurs
enfants dans des activités d’enseignement à distance.

Graphique 1 : Populations scolarisées, niveau d’accès aux nouvelles technologies et zones d’ombre

1   Voir Plan de Réponse de l’Education au COVID-19

                                                                                                        6
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
B / Plan National de Riposte de l’Education au COVID-19

1 - Objectifs

Le Plan d’atténuation et de réponse au COVID-19 élaboré par le Ministère de l’Education présente les
solutions pour le maintien de contacts réguliers, mais à distance, entre l’école et les élèves afin de (i)
stimuler ces derniers, et (ii) consolider leurs apprentissages en respectant les aspects de santé et
sanitaire prioritaires tout en (iii) tenant compte du niveau d’alphabétisation et des accès aux nouvelles
technologies disponibles sur l’ensemble du territoire. Le développement d’un processus
enseignement/apprentissage à distance de qualité et pérenne est la ligne directrice du système
éducatif afin de capitaliser au mieux les mécanismes et contenus préexistants et faire la promotion
d’une forme d’enseignement complémentaire, accessible à tous et en droite ligne avec l’engagement
du gouvernement en faveur d’une éducation adaptée pour répondre aux besoins.

Vers une Education Digitale : pour de futurs citoyens éclairés, capables d’utiliser les TICs et de créer des stratégies qui
réduisent les disparités sociales, comportementales et politiques.

Développement du SIGE. Depuis 1999, le ministère de l’Education priorise l’intégration continue des TICS pour un système
de gestion administrative et de pilotage du secteur commun et unique au sein de son nouveau modèle de réseau scolaire.
Les outils de pilotage sont développés en interne par l’UTIC, accompagné par NOSI, et sont basés sur le contrôle et l’inspection
et une systématisation de la production des statistiques, des indicateurs et des rapports (SIGE). Depuis 2018, ce système
intègre les sous-secteurs du préscolaire, de l’enseignement de base et du secondaire. Grâce à la collaboration avec le SIGAE
de l’enseignement Supérieur, le SIGE propose également des outils d’aide à l’optimisation des ressources allouées au secteur.
b/e-learning. Depuis 2015, le ministère propose une plateforme d’apprentissage en ligne libre (Moodle) sur son site officiel
(e-ME). Entre 2016 et 2018, le projet Mundo Novo, axé sur l’introduction des NTICs dans les écoles, a contribué à
l’équipement et la formation des enseignants dans 89 établissements dont 44 dans l’enseignement de base. En 2018, la
distribution de 470 tablettes dans des écoles des zones isolées permet l’accès quotidien aux NTICs à tous les enfants du pays
(1h/jour). La même année, l’équipement de salles informatiques de l’enseignement secondaire et technique et des centres
pédagogiques des regroupements (330 ordinateurs, 2 imprimantes laser A3, 8 projecteurs, 6 Switch, 19 UPS), ont permis une
meilleure démocratisation de l’utilisation des NTICs par les élèves durant les séances d’apprentissage. La même année, la
relance du Moodle du site du ministère a également été possible avec l’appui soutenu des enseignants via une approche
innovante de l’Enseignement à distance (EaD) afin de moderniser les méthodes d’enseignement-apprentissage en classe et
stimuler le développement des pratiques en ligne.
Infrastructures et connectivité
L’IAVE et NOSI sont les deux structures du système éducatif qui ont accompagné l’amélioration des infrastructures
technologiques et un meilleur accès au réseau de l’Etat (indicateur de bande passante, internet dans les écoles). Le
programme IGOV1 piloté par NOSI a permis l’installation de nouveaux équipements dans des DataCenters, de 44 WebLabs
dans plusieurs écoles à travers le pays, le raccordement de plusieurs lycées et institutions publiques à la fibre optique,
renforçant ainsi le réseau technologique privé de l’Etat (RTPE). Depuis octobre 2019, les services et infrastructures de
connectivité ont été activés au fur et à mesure, avec comme résultats : une plus grande réactivité des institutions, la
connectivité des écoles de Santiago (WebLabs), la connexion sans fil de certaines stations du RTPE au BTSMAX (sans passer
par les opérateurs), la mise en place de WebLAbs (44 écoles secondaires dans 22 municipalités et dans une communauté -
SOS Ribeirão Chiqueiro - avec vidéo conférence, mise en réseau et site web) et le projet de parc technologique sur l’ensemble
du territoire, qui permet l’accès aux équipements, à la connectivité mais aussi aux connaissances et utilisations
technologiques pour tous les citoyens (jeunes, étudiants, enseignants, travailleurs, communauté éducative). La formation
des jeunes à la construction et au développement des TICs est en prévision. A l’heure actuelle, 50% du réseau éducatif est
couvert (responsabilité de gestion administrative et pédagogique de l’enseignement secondaire dans les regroupements), 43
nouveau postes de travail ont été créés, 93 moniteurs et 930 enseignants ont été formés en robotique, 396 élèves ont
bénéficié de la formation « heure de code », et au total 12 823 étudiants ont été formés en NTICs.

              WebLab//containers                                         WebLab // formation

                                                                                                                              7
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
La première phase du Plan de Riposte de l’Education concerne la continuité éducative durant la
fermeture des écoles, mais inclut une composante complémentaire à développer lorsque leur
réouverture sera d’actualité. Le mode de formation à distance privilégié utilise les nouvelles
technologies à même de pénétrer au mieux les foyers, les zones d’ombre identifiées (conditions de vie
ne permettant pas l’accès aux matériels, connections et moyens de suivi suffisants) faisant l’objet de
mesures adaptées (fourniture de matériels, connections, documents papiers, soutien à distance, etc.).

A cet effet, depuis le début de l’épidémie, le ministère de l’éducation pilote le processus
d’enseignement-apprentissage « Aprender e estudar em casa » diffusé en ligne, à la télé et radio
nationale et communautaire qui permet à tous les élèves dotés de connectivité et de matériels de
télécommunication adéquats de suivre les cours adaptés aux programme en vigueur depuis la maison.
Les enseignants, quant à eux, s’assurent que leurs élèves reçoivent les contenus (audio, vidéo, en ligne
ou papier), qu’ils les utilisent correctement et leur fournissent l’appui pédagogique correspondant
(contenus complémentaires, exercices et applications concrètes, consignes, corrections et aide
individualisée si nécessaire).

A cette initiative s’ajoute celle coordonnée de la plateforme nationale en ligne « covid19.cv », qui
informe la population capverdienne sur l’évolution chiffrée de l’épidémie et communique sur les
mesures sanitaires à respecter, ainsi que les aides sociales disponibles (numéro vert, violences
domestiques, jeunesse etc.). L’initiative CaboVerde Digital du gouvernement, qui porte notamment le
projet WebLab sur le territoire, a également créé un portail spécial digital4>covid19 qui propose des
cours en ligne via des opérateurs privés.

Graphique 2 : Paysage des initiatives nationales de gestion de l’éducation et de l’information par les
NTICs – Focus sur l’épidémie COVID19

2 - Piliers et activités prévues

Le Plan de réponse au COVID19 se base sur une analyse fine des forces, faiblesses, opportunités et
risques du système éducatif. Sa première intention est d’assurer la continuité éducative en proposant
un processus d’enseignement-apprentissage à distance, accompagné par l’ensemble de la
communauté éducative (Riposte), tout en anticipant le retour en salles de classe lorsque la situation

                                                                                                      8
Note de couverture de la requête d'un financement accéléré COVID-19
le permettra, avec un maintien des normes sanitaires dans les établissements scolaires, le
développement d’un programme accéléré qui permettra de rattraper les lacunes lors de la reprise des
cours en présentiel (Rétablissement). Des mesures phares pérennes telles que l’accès aux nouvelles
technologies, la connectivité de l’ensemble des acteurs et des écoles, l’amélioration des capacités de
production de contenus d’EaD et de gestion du système, l’évaluation régulière et corrective des
processus et le plan d’information et de communication étendue à l’ensemble de la communauté
éducative accompagnent l’ensemble des 4 piliers annoncés de ce plan, à savoir2 :

[I] l’accès/rétention contre l’échec scolaire

Une cartographie des zones d’ombre n’ayant pas de connectivité a permis de lister les types de besoins
par école et acteurs (élèves, enseignants, directeurs) en fonction des normes et de l'environnement
géographique et social (Nombre par délégation). Le plan de riposte à ce niveau prévoit un
accompagnement de NOSI pour améliorer la connectivité et la sécurité d’accès de l’ensemble des
zones géographiques au réseau d’EaD et sa plateforme nationale (e-ME) sur le moyen terme (Activité
1.1.1), et la fourniture de 120 000 matériels didactiques nécessaires aux élèves résidants dans les zones
d’ombre identifiées à court terme (Activité 1.1.2). Au-delà de la continuité éducative, ces deux
mesures contribuent à faciliter l’accès à l’information des familles habitant dans les zones reculées. Le
plan prévoit également la distribution de tablettes aux 700 nouveaux enseignants en poste (Activité
1.1.3) et de 20 000 matériels audiovisuels prêts) aux familles non dotées (Activité 1.1.4). La production
de 620 contenus (Activité 1.1.5), leur diffusion (Activité 1.1.6) et le développement de supports Radio
(Activité 1.1.7) pour la continuité de leur diffusion sont également en cours. Ces supports sont adaptés
aux programmes en vigueur, aux besoins spécifiques lorsque cela est possible et aux moyens de
transmission du savoir et des compétences utilisés. Quant à l’action sociale en matière de santé et de
nutrition menée par la FICASE elle est maintenue et renforcée, notamment pour l’alimentation scolaire
dans les zones touchées par le COVID-19 (Activité 1.1.8). Cinquante établissements de garde d’enfants
respectant les normes d’hygiène pour les parents travailleurs (Activité 1.1.9) ainsi qu’un revenu social
de solidarité pour 13299 travailleurs du secteur informel (Activité 1.1.10) sont également mis à
disposition de foyers prioritaires.

Afin de préparer le retour en salle de classe, le Ministère et les 22 délégations seront en charge
d’accompagner les écoles dans le développement de leur plan de rétablissement qui tiendra compte
des directives nationales en matière d’organisation pratique, sanitaire et pédagogique, et sera adapté
au contexte local, en collaboration avec les responsables de conseils/municipes (Activités 1.2.1). Un
service d’hygiène continu est prévu dès à présent afin de maintenir les 474 établissements du territoire
aux normes et disposer des produits nécessaires pour répondre aux exigences sanitaires édictées par
le gouvernement (Activité 1.2.2). Enfin des transferts conditionnels sont prévus jusqu’en décembre
2020 pour 2788 familles touchées économiquement par le COVID-19, afin de permettre le retour de
leurs enfants à l’école (Activité 1.2.3).

[II] la qualité/pertinence du programme d’enseignement-apprentissage à distance

La Riposte en matière de qualité au Cabo Verde consiste en un mécanisme d’appuis et d’analyses
continues, piloté par la DNE, qui comprend : l’établissement de normes d’apprentissage minimales
(matériels, connectivité, mobilier, accompagnement, environnement de travail) (Activité 2.1.1), le
soutien scolaire à distance des élèves en difficulté par l’équipe pédagogique des délégations (par le
biais d’une plateforme téléphonique et internet) lorsque leurs enseignants n’y parviennent pas
(Activité 2.1.2), l’analyse continue et le réajustement des contenus du processus d’enseignement
apprentissage mis en place selon les programmes en vigueur et les normes d’apprentissage établies

2
    Voir Cadre de Résultat du Plan de Riposte en Annexe 2

                                                                                                       9
(Activité 2.1.3), l’évaluation régulière des apprentissages de élèves sur les notions révisée par le biais
du processus d’enseignement-apprentissage d’EaD mis en place.

Une équipe pluridisciplinaire sur l’ensemble du territoire est en train d’être étoffée, afin
d’accompagner et évaluer le processus, y compris l’identification d’enseignants qui ont les
compétences nécessaires pour la production de supports didactiques vidéos/audios.
Afin de préparer au mieux la reprise, des programmes accélérés seront développés en fonction des
lacunes observées suite aux évaluations des apprentissages menées (Activité 2.2.1), et une étude de
l’efficience du processus mis en place, y compris son niveau de pénétration au sein de la communauté
éducative et la production d’un manuel de procédure pour son maintien sera menée par la DNE (2.2.2).

[III] Le renforcement des capacités institutionnelles

Le plan de riposte prévoit une formation continue des enseignants à l’utilisation des plateformes
d’EaD, aussi à la production de contenus d’EaD et de supports complémentaires aux vidéos/audios
disponibles pour renforcer les apprentissages de leurs élèves (en fonction de leurs besoins et les
moyens disponibles dans la majorité des foyers) (Activité 3.1.1). Il est d’ailleurs prévu la disposition
d’une ligne d’appui aux enseignants, parents et tuteurs pour l’utilisation des plateformes d’EaD. Une
formation des cadres des ministères au pilotage du Plan de Riposte sera également proposée,
notamment pour la collection et l’analyse soutenue de données pour le S&E continu (SIGE, instruments
de collectes de données, enquêtes rapides, plan de S&E) (Activité 3.1.2).

Pour le retour en salles de classe en septembre, il conviendra de former les enseignants et personnels
non-enseignants à l’enseignement des programmes accélérés (Activité 3.2.1), à l’application des
normes sanitaires en vigueur (3.2.2) et à au soutien psychosocial des élèves (3.2.3). Afin de renforcer
la qualité de la Radio e Tecnologias Educativas (RTE), deux chaines seront créées et une formation des
cadres en matière de production et réajustement du système d’enseignement-apprentissage à
distance (EaD) sera fournie (Activité 3.2.4).

[IV] le renforcement de la Communication/sensibilisation de la communauté éducative.

Trois niveaux de communication sont pris en compte dans le plan de riposte et son plan de
Communication associé :

- Communication au Grand public : La diffusion du Plan du Système Educatif sera faite largement avec
des explications suffisamment simples de l’importance du processus d’EaD proposé sur les grands
médias pour permet un accès à tous, et ainsi atténuer les effets du COVID-19 sur les apprentissages.
Les heures de classe seront diffusées régulièrement, ainsi que les modalités et les contenus du
processus enseignement-apprentissage EaD. Cette large diffusion et sensibilisation est primordiale
pour assurer une adhésion de toute la communauté éducative du pays (Activité 4.1.1). La
communication à grande échelle concernera également la diffusion d’information et de message de
sensibilisation sur l’évolution du COVID-19, adapté aux différents publics d’enfants, notamment les
plus jeunes (dessins explicites, personnages dessinés connus et amicaux), mais aussi sur les risques
associés à l’isolement lié au confinement (violence faite aux enfants, grossesses précoces, etc.)
(Activité 4.1.2.)

- Communication aux Familles : L’information, la sensibilisation et la disponibilité seront privilégiées
pour faciliter l’adhésion du processus et l’utilisation des contenus par les bénéficiaires. Les
Délégations/Ecoles/enseignants transmettront également les horaires de classes virtuelles, les
supports complémentaires sélectionnés et/ou élaborés par les enseignants. Ils échangeront
régulièrement par téléphone ou internet/plateforme d’échange afin de s’assurer d’une bonne

                                                                                                       10
utilisation, compréhension et apporteront leur soutien pédagogique à distance lorsque cela est
possible, ou renverront vers le soutien scolaire en ligne disponible (Activités 4.1.3).

- Communication au sein du Réseau Educatif. Les ministères du niveau central et les délégations au
niveau déconcentré seront en charge de faire adopter et de diffuser les procédures de suivi des projets
stratégiques du Plan de Riposte et leur gestion opérationnelle à tous les acteurs du système (rôles,
responsabilités, moyens de collecte et indicateurs). Il s’agira d’éveiller aux nouveaux défis, motiver et
insérer les acteurs dans le processus pour apaiser les résistances et assurer la réussite de sa mise en
œuvre. La plateforme e-ME représente un vecteur de communication continue dynamique qui
permettra de faciliter les différentes interactions entre les enseignants, de promouvoir et diffuser les
bonnes pratiques en matière de gestion du processus mises en œuvre dans les regroupements
scolaires (Activité 4.1.4). Une attention particulière sera portée sur l’importance du rôle des directeurs
et professeurs principaux. La vulgarisation des directives sera primordiale pour une meilleure
compréhension et acceptation afin de guider au mieux cette équipe.

Le rétablissement sera préparé en amont par une campagne nationale de rescolarisation qui utilisera
des spots diffusés largement sur tous les médias (TV, Radio, Journaux, internet, réseau sociaux) qui
ciblera également les élèves du préscolaire (Activité 4.2.1). Le Ministère transmettra les directives liées
au protocole de rentrée (DNE -> Délégations et écoles) qui indiqueront les entités responsables au
niveau local, les dates et horaires ainsi que normes sanitaires à respecter, les contenus des
programmes accélérés, les services sociaux disponibles, etc. (Activité 4.2.2), Les directeurs d’écoles,
via le canal d’information établis auprès des parents, diffusera les informations officielles sur les jours
et les horaires, les normes sanitaires à respecter, le contenus des programmes accélérés, les
aménagements des bâtiments, et les services sociaux proposés (garderie, cantine, aides, …) (Activité
4.2.3)

Le plan définit de façon détaillée les différents acteurs impliqués, leurs responsabilités en matière de
gestion administrative, logistique et pédagogique, de Suivi et Evaluation, de diffusion d’informations
et de communication/collaboration avec les autres acteurs, et les résultats attendus associés. Au
niveau central il s’agit de la DGPOG, e la DNE, des Cabinets du Ministère et du Gouvernement, du GLPE.
Au niveau déconcentrés et décentralisé, ce sont les délégations, les écoles, les équipes pédagogiques,
les directeurs et professeurs principaux, les enseignants, l’équipe EMAI (NEE), les familles et les élèves.

Un système de Suivi et Evaluation est présenté avec un pilotage au niveau central par le COPIS, et la
production de rapports mensuels par les délégations qui viendront alimenter des décisions à prendre
en fonction des résultats de la mise en œuvre du processus (matrice de S&E disponibles avec 13
indicateurs présentés pour 11 dimensions). Les risques et leurs moyens d’atténuation sont également
décrits dans le document, ainsi que le plan de Communication spécifique à la crise du COVID19 et aux
mesures de sensibilisation et d’accompagnement de l’ensemble des acteurs, afin de garantir
l’adhésion du plus grand nombre, qui représente le plus grand défi du processus engagé.

3 - Partenaires et financement

Le développement du Plan de Riposte en un temps record, a été possible grâce à la mobilisation de
l’ensemble des partenaires, au niveau national et international, notamment par le biais du GLPE.

Les partenaires qui appuient le Ministère de l’Education de façon soutenue dans le plan de riposte au
niveau national sont le Ministère de la Famille et de L’insertion Sociale (MFIS) et la fondation nationale
d’action scolaire (FICASE) avec le maintien et le renforcement du programme d’alimentation et de
santé scolaire, NOSI avec l’élargissement de la connectivité aux TICs, les Radios et Télévisions

                                                                                                        11
nationales et communautaires (RCV, TCV, DTT) et autres opérateurs de téléphonie nationaux (CV
Telecom, UNITEL, Cabo Verde Broadcast).

Au niveau international, l’appui technique et financier régulier fourni par les partenaires du GLPE a été
renforcé lié à l’urgence de la situation. En fonction des besoins, les financements en cours ont été
prolongés et associés à des fonds supplémentaires de façon à pouvoir répondre au Plan de Riposte sur
l’ensemble du territoire national et spécifiquement dans les zones les plus touchées par le COVID19
(Boa Vista et Santiago), ainsi que dans les zones d’ombres présentant des difficultés d’accès (Santo
Antão, Fogo, …). Les activités financées sont les suivantes : Union Européenne (alimentation et santé
scolaire, revenus solidaires aux ménages, hygiène des structures de garde d’enfants), Banque
mondiale (production des contenus pédagogiques à diffuser à la TV/Radio, équipement en matériels
TICS aux élèves et enseignants, suivi des travaux de production sur le terrain) , Nations Unies (appui à
la programmation, rémunération des enseignants en charge du développement des contenus,
diffusion des contenus à la TV et à la Radio de façon continue), Ambassade du Brésil –Centre culturel
(contenus sensibilisation), UNESCO (Formation et évaluation des apprentissages).

L’ensemble des partenaires suggère que le fonds accéléré mis à disposition par le PME vienne couvrir
le financement des cinq groupes d’activités phares suivantes du Plan de Riposte, qui ne sont pas
couvertes par le fonctionnement régulier du Ministère, et qui concernent autant la phase de Riposte
que de Rétablissement :
     - Mise à disposition des matériels et supports nécessaires aux écoles et aux élèves dans des
        endroits non couverts par le réseau de connexion en place
     - Acquisition de 1200 tablettes pour les élèves les plus vulnérables afin de pouvoir suivre les
        programmes proposés
     - Programme de formation en ligne pour les enseignants et conseillers pédagogiques dans
        l’utilisation des plateformes en ligne et la production de contenus d’Enseignement à distance
     - Renforcement institutionnel du secteur dans la mise en place d’un studio Télé Educative et de
        l’équipe de la RTE dans la production de contenus

Tableau 1 : Répartition des besoins en financement extérieur en date du 15 mai 2020 pour la mise en
œuvre du Plan de riposte (USD)

4 - Théorie du changement du Plan de Riposte de l’Education au COVID19

Le Fonds Accéléré de Réponse au COVID-19 du PME au Cabo Verde (FAR-CV COVID-19) vient en appui
total à la stratégie du Plan national de l’Education de Riposte au COVID-19 au Cabo Verde. Il suit les
mêmes éléments stratégiques qui suivent :

     La Formation à distance (FAD) sert de levier positif dans la recherche de solutions à la crise et
      au retour dans les salles de classe lorsque la situation sanitaire le permettra.
     L’enfant est au cœur du processus d’enseignement-apprentissage alternatif proposé avec
      l’assurance d’un accès, d’un bien-être et d’une qualité pour le plus grand nombre.

                                                                                                      12
 L’adhésion de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative est sans nul doute le plus
      grand défi de ce plan. Ainsi, l’introduction des nouveaux mécanismes d’enseignement-
      apprentissages alternatifs de qualité sera accompagnée par une communication et une
      assurance de qualité transverses et soutenues.
     Le financement préparera également en parallèle le retour apaisé en salles de classes, avec le
      respect des normes sanitaires et pédagogiques édictées par le gouvernement.

Ainsi le financement complémentaire accéléré du PME pour la cherche de solution à la crise va
permettre d’améliorer l’environnement d’accès aux TICs et au soutien scolaire à domicile (dotation
matériels aux élèves vulnérables), mais aussi le maintien des normes sanitaires dans les
établissements, et le soutien aux familles économiquement touchées par la crise. Les mesures
associées permettront in fine à toutes les écoles de devenir des extensions du système d’information
établi au niveau central et déconcentré (e-ME, SIGE), dotées de moyens technologiques et de
conditions sanitaires nécessaires pour une meilleure prévention du décrochage et de l’échec scolaire,
notamment dans les zones les plus isolées géographiquement (cf. Santo Antão, Fogo). La qualité des
nouveaux processus d’enseignement-apprentissage sera analysée de façon continue, et les élèves
seront soutenus sur toute la période du travail à domicile afin (1) de réajuster les contenus de l’EaD en
fonction des programmes en vigueur, des normes d’apprentissages et de la satisfactions des acteurs
ce qui permettra de disposer d’une banque de matériels didactiques adaptés au niveau national, (2)
d’évaluer les lacunes des élèves et de développer des programmes d’apprentissages accélérés qui
permettront aux enseignants de réajuster le niveau de connaissance et compétence de leurs groupes
d’élèves au moment de la reprise des cours en présentiel. Les capacités institutionnelles seront
renforcées de concert, afin de capitaliser et pérenniser les mécanismes mis en place et adaptés aux
situations de crise futures (TV Educative), plus particulièrement (1) auprès des personnels enseignants
en matière d’utilisation et de production de contenus de formation à distance, d’enseignement des
programmes accélérés, et d’application optimale des conditions d’hygiène, (2) des experts en charge
de la production-diffusion de supports télévisuels, et auprès (2) des cadres du niveau central et des
délégations en matière de pilotage de mise en œuvre d’un processus d’enseignement-apprentissage
d’urgence/EaD (utilisation des outils de pilotage techniques pour la collecte et l’analyse des données,
la révision des contenus et mécanismes). Enfin, la Communication sera opérée de façon transverse,
sera adaptée à l’évolution et aux risques en lien avec la situation sanitaire, et touchera l’ensemble de
la communauté éducative pour une adhésion élargie des nouveaux modes d’enseignement-
apprentissage proposés. Elle informera tout aussi bien sur les contenus et mécanismes du processus
enseignement-apprentissage, sur l’évolution du COVID19 et les mesures barrières, que sur les
questions de nutrition et de bien-être, les violences envers les enfants, les grossesses à l’adolescence,
et lors de la réouverture des écoles sur les protocoles de rentrée et les services sociaux disponibles.
Cette communication sera menée par le biais de campagnes nationales mais aussi via des circulaires
et lettres d’information au sein des réseaux d’information internes (professionnels de l’éducation,
parents d’élèves, partenaires).

                                                                                                      13
Graphique 3 : Théorie du Changement du Plan de Riposte du Cabo Verde au COVID-19 et du
financement accéléré associé proposé par le PME

Légende :
XXXX : Piliers du Plan de Riposte et du financement accéléré PME

      : Résultats prioritaires de l’objectif de développement de la FAD
Xxx : Action de la phase de RIPOSTE
Xxx : Actions de la phase de RETABLISSEMENT
Xxx : Activités transverses de Communication
Xxx, Xxx : Activités proposées pour faire partie du financement Accéléré du PME

C/ FAR-CV COVID-19 : un appui à l’accès et au renforcement des capacités au
plan de riposte et au retour à l’école

Le financement accéléré proposé par le PME au Cabo Verde prévoit la mise en œuvre de 2
composantes et 5 activités sur une période de 12 mois (de juin 2020 à juin 2021). Les Composantes 1
et 2 sont détaillées dans les parties 3 et 4 qui suivent.

1 - Objectifs prioritaires

La justification du FAR-CV COVID19 est issue des limitations à pouvoir exécuter correctement le plan
de Riposte de l’Education sur fonds propres, et de la complémentarité des actions financées par
l’ensemble des partenaires du GLPE. Ce financement, d’un montant de 1 million d’USD vient
accompagner totalement l’atteinte des priorités du Plan de riposte, plus particulièrement en matière
d’accès et de renforcement de capacité.

Le résultat ultime que cherche à atteindre le Plan de Riposte est de faire de la formation/apprentissage
à distance (FaD/EaD) un levier qui serve de réponse transformationnelle à la situation d’urgence

                                                                                                     14
nationale, par le biais de ses actions qui viennent résoudre les questions d’accès, de qualité, de
renforcement de capacité et de communication, tant en phase de Riposte que de Rétablissement (voir
Théorie du Changement p.10 / 11), tout en instaurant un processus enseignement-apprentissage à
distance complémentaire pérenne, de qualité, efficace et adopté par tous.

Les indicateurs prioritaires du FAR-CV COVID19 sont les suivants, et participent directement à l’atteinte
des résultats du Plan de Riposte :

Accès/ Rétention : Taux d'assiduité des élèves au processus d'enseignement-apprentissage FAD
(global et par niveau)
Capacités institutionnelles : Taux d'exécution du Plan de Riposte conformément à son plan d'action
budgétisé

Compte tenu de la correspondance totale du FAR-CV COVID-19 et du Plan de Riposte ces indicateurs
de résultats seront mis en lien avec les objectifs de qualité et de communication du Plan de riposte par
le biais de leurs indicateurs prioritaires correspondants suivants3 :

Qualité/Pertinence : % d'élèves avec des seuils minimaux d'apprentissage en langue, calcul et
éducation à l'hygiène (par niveau) ; à cet effet, une partie des fonds d’urgence d’un montant de 70 000
USD versé par le PME en faveur du bureau pays Unicef au Cabo Verde (fonds pour aider les enfants et
les jeunes à accéder à des possibilités d’apprentissage pendant la pandémie COVID-19) pourra servir à
appuyer le ministère, en fonction des besoins, au moment de mener les études, évaluations et autres
enquêtes auprès des bénéficiaires du processus enseignement-apprentissage afin d’analyser sa
pertinence, son efficacité et efficience (ex : recrutement d’un équipe de chercheurs, élaboration de
questionnaires, analyse des données et rédaction de rapport, etc.)

Communication : Taux de pénétration et d’adhésion de l’EaD auprès de la communauté éducative

2 - Participation et bénéficiaires

L’ensemble de la communauté éducative est attendue de participer activement au Plan de Riposte
COVID-19 pour assurer son efficacité. Dans la cadre des activités du financement FAR-CV COVDI-19, il
s’agira plus particulièrement de mener les actions suivantes :
    - Communauté éducative : s’informer sur l’évolution du COVID-19 et son impact sur le
         déroulement de l’année scolaire en cours et à venir ; s’informer et avoir un avis éclairé sur
         l’importance, l’intérêt et les mécanismes et contenus du processus enseignement-
         apprentissage ; informer les autorités sur les familles qui ne disposent pas des matériels et
         connectivité nécessaires pour suivre correctement les programmes de FaD
    - Elèves : suivre le processus EaD d’enseignement-apprentissage proposé via les moyens de
         télécommunication et/ou les supports papiers transmis par l’école ;
    -     Enseignants : suivre les formations à distance sur l’utilisation de la FaD, la production de
         supports ; fournir les supports complémentaires et les corrections aux élèves ; s’assurer qu’ils

3   Voir les indicateurs de résultats immédiats du Cadre de Mesure des résultats en Annexe B p. 31-32

                                                                                                        15
Vous pouvez aussi lire