Nous avons laissé un problème de santé publique, simple et dont la solution est connue, devenir le charnier des femmes des pays en développement ...

 
Nous avons laissé un problème de santé publique, simple et dont la solution est connue, devenir le charnier des femmes des pays en développement ...
“Nous avons laissé un problème de santé
                             publique, simple et dont la solution est
                             connue, devenir le charnier des femmes
                             des pays en développement, en particulier
                             l’Afrique. ”
                             Fred Sai, Conseiller Spécial du Président du Ghana, à propos de l’avortement à
                             risque, Compte à rebours 2015, Table Ronde Mondiale, Londres, 2004.

Introduction
Pour cette année seulement, on           inégalités entre les sexes au sein des    la reproduction dans la prévention
estime à 19 millions le nombre           sociétés. L’incapacité des femmes,        des grossesses non désirées. Il est
de femmes et de filles confrontées       et particulièrement des jeunes            impossible d’ignorer que le manque
à des grossesses involontaires et        femmes et filles, à satisfaire leurs      d’accès à une contraception
non désirées qui vont faire face         droits fondamentaux en matière de         moderne entraîne les grossesses
aux conséquences mortelles de            reproduction et de sexualité et à         non désirées vers l’avortement
l’avortement à risque. Près de           avoir le contrôle de leur propre          à risque.
70 000 d’entre elles vont en mourir      corps, les force à un choix difficile :
et des centaines de milliers d’autres    supporter l’exclusion sociale ou      Il est urgent d’entamer un débat
devront supporter des blessures          risquer leur vie et leur santé en ayant
                                                                               ouvert et éclairé pour montrer
débilitantes et souvent irréversibles.   recours à l’avortement à risque.      l’injustice fondamentale des
Plus de 96% de ces femmes                                                      causes et des conséquences de
viendront des pays les plus pauvres      Durant le Sommet Mondial des          l’avortement à risque. Peu de
du monde.                                Nations Unies en septembre dernier, gouvernements et d’organisations
                                         les leaders de ce monde ont           internationales ont le courage de
Pour des raisons allant des droits       réaffirmé leur engagement envers      prendre une position arrêtée sur
humains à la religion, l’avortement      les Objectifs de Développement du le droit à l’avortement. Le
entraîne plus de désaccords              Millénaire dont celui de réduire la   gouvernement du Royaume-Uni et
politiques et sociaux que presque        mortalité maternelle et d’améliorer   l’IPPF sont deux des rares à avoir
tous les autres sujets. Cela reste       la santé maternelle. Le Sommet a      le courage et la résolution d’agir
un problème particulièrement             également réaffirmé un précédent      dans une lutte aussi cruciale pour
complexe et émotif dans beaucoup         engagement mondial envers             le bien-être des femmes.
de pays, parfois sans aucune place       l’accès universel à la santé de la
laissée à un débat équilibré.            reproduction. Le processus de revue À travers le travail de son
                                         de cet engagement a montré que        Département pour le
Ce rapport offre une vue                 peu de progrès avaient été réalisés   Développement International, le
d’ensemble sur la situation actuelle     dans ce sens bien que les Objectifs   Royaume Uni a mis en place une
de l’avortement à risque autour          de Développement du Millénaire        approche concernant l’avortement
du monde. Il a pour objectif             aient déjà été adoptés il y a cinq    basée sur la santé publique. Ce
d’ouvrir un débat nécessaire et          ans. Il a de plus mis en évidence le  faisant, ce pays s’est construit une
opportun entre les gouvernements,        fait que l’avortement à risque est    réputation internationale de
les parlementaires, les experts de la    l’un des principaux contributeurs à   leadership et d’expérience dans
santé publique, du développement         ces niveaux obstinément élevés de     ce domaine. L’IPPF est déterminée
et de la médecine, de même que           décès maternels, particulièrement     à jouer un rôle constructif dans
ceux qui défendent et offrent des        dans les pays en développement.       cette entreprise en partenariat
moyens d’avortement sans risque                                                avec le Département pour le
et légaux comme l’IPPF.                  Des études objectives et              Développement International.
                                         scientifiques montrent que limiter    Avec plus de 15% de la mortalité
L’avortement à risque est l’un des       l’accès à l’avortement ne le fait pas maternelle directement attribuable
plus grands contributeurs à la           disparaître : elle le rend seulement  à l’avortement illégal et à risque,
mortalité maternelle mondiale :          clandestin et dangereux. Dans un      probablement jusqu’à 50% dans
une tragédie humaine qu’il est           nombre croissant de pays, les         certains pays d’Afrique et d’Asie
réellement possible de prévenir          autorités sanitaires et les leaders   du Sud-est, s’attaquer de front à la
et qui met en lumière l’échec des        politiques sont prêts à réexaminer    réduction et même à l’élimination
gouvernements nationaux et de la         leurs politiques sur l’avortement     de cette cause de décès, qu’il est
communauté internationale face           quand ils comprennent combien         possible de prévenir, est de la plus
à un problème de santé publique          l’avortement à risque contribue à la grande importance.
qui perpétue l’une des plus grandes      mortalité et santé maternelles. Du
injustices sociales séparant les         reste, l’intérêt renouvelé pour le
nations riches et pauvres.               problème de la prévention des         Steven W. Sinding
                                         grossesses non planifiées a focalisé  Director-General,
L’avortement à risque est une cause      l’attention des divers acteurs sur    Directeur Général de la Fédération
et une conséquence de la pauvreté,       le rôle que jouent la planification   internationale pour la planification
il est aussi intimement lié aux          familiale et les services de santé de familiale
Nous avons laissé un problème de santé publique, simple et dont la solution est connue, devenir le charnier des femmes des pays en développement ...
IPPF/Chloe Hall
                                                                                                                                                                          L’Association
Mort et Négation : Avortement à risque et Pauvreté

                                                                                                                                                                          Membre éthiopienne
                                                                                                                                                                          s’efforce de réduire
                                                                                                                                                                          le nombre de
                                                                                                                                                                          grossesses non
                                                                                                                                                                          désirées en
                                                                                                                                                                          établissant des
                                                                                                                                                                          systèmes de
                                                                                                                                                                          distribution à base
                                                                                                                                                                          communautaire pour
                                                                                                                                                                          les services de
                                                                                                                                                                          contraception dans
                                                                                                                                                                          les zones rurales.

                                                     Avortement à risque, mortalité maternelle
                                                     et les Objectifs de Développement du Millénaire
                                                     L’Organisation Mondiale de la Santé dit de l’avortement qu’il est à risque      “Les L atino-américains
                                                     lorsqu’il est pratiqué par « des personnes n’ayant pas les capacités            commencent à c onsidérer
                                                     nécessaires ou dans un environnement ne disposant pas des normes                l’avortement c omme u n
                                                     médicales essentielles ou les deux ». L’impact de l’avortement à risque met     problème d e m ortalité
3-4

                                                     en lumière les immenses inégalités sociales et de santé publique qui            maternelle e t p lus s eulement
                                                     séparent les pays développés des pays en développement, de même qu’au
                                                                                                                                     de m oralité m aternelle.”
                                                     sein des pays où l’avortement est illégal ou sévèrement restreint. Il y a une
                                                     vérité simple : l’avortement à risque affecte de manière disproportionnée       New York Times, le 6 janvier 2006
                                                     les femmes les plus pauvres dans les pays où il est pratiqué.

                                                     L’avortement à risque :
                                                     une cause et une conséquence de la pauvreté
                                                     La pauvreté a de multiples             décès annuels liés à la maternité,       bout de son potentiel
                                                     dimensions dont le manque de           70 000, soit 13%, sont dus à             d’apprentissage, ce qui est
                                                     ressources économiques, l’absence      des complications des suites             directement lié à la pauvreté, a
                                                     de droits de l’homme, la mauvaise      d’un avortement à risque.                un impact évident sur la capacité
                                                     santé et la privation de choix. Au                                              d’une femme à jouer pleinement
                                                     Sommet du Millénaire des Nations       Atteindre les Objectifs de               son rôle dans la vie économique,
                                                     Unies, en octobre 2000, 191 pays       Développement du Millénaire, et          sociale et politique de sa
                                                     se sont accordés sur le caractère      particulièrement celui d’améliorer       communauté. Une grossesse non
                                                     impérieux de la réduction de la        la santé et de réduire la mortalité      désirée force souvent les jeunes
                                                     pauvreté et des inégalités dans le     maternelle, demandera une action         femmes et filles qui y sont
                                                     monde. L’amélioration de la santé      de grande envergure. Les causes          confrontées à choisir entre un
                                                     maternelle et la réduction de          de la mortalité ou de la mauvaise        avortement à risque, qui met leur
                                                     trois quarts du nombre de décès        santé maternelles sont nombreuses        vie et leur santé en danger, ou
                                                     maternels ont été identifiées          et complexes, mais dans ces pays         l’arrêt de leurs études pour mener
                                                     comme deux des objectifs               où les femmes ont la responsabilité      leur grossesse à terme.
                                                     principaux des Objectifs de            de la totalité des revenus du foyer
                                                     Développement du Millénaire dans       et de l’éducation de la famille,         “Dans de nombreuses r égions
                                                     la lutte contre les inégalités.        la mort et la maladie dues à             d’Afrique, le risque pour une
                                                                                            l’avortement à risque ont un coût        femme p auvre de mourir à
                                                     Presque tous les décès maternels       économique et social élevé.              cause d’une grossesse ou d’un
                                                     se produisent dans des pays en
                                                                                                                                     accouchement est 200 fois plus
                                                     développement, cela représente         L’égalité d’accès à l'éducation pour
                                                                                                                                     élevé q ue p our u ne f emme
                                                     l’un des plus vaste et des plus        les filles est un autre des principaux
                                                     injustes écarts sur la santé entre     objectifs des Objectifs de               au Royaume-Uni. ”
                                                     nations développées et en              Développement du Millénaire. Le          Département pour le
                                                     développement. Des 500 000             fait qu’elle ne puisse pas aller au      Développement International,
                                                                                                                                     Royaume-Uni.
Nous avons laissé un problème de santé publique, simple et dont la solution est connue, devenir le charnier des femmes des pays en développement ...
Avortement à risque : le coût de l’inégalité des genres
Beaucoup de femmes, mariées ou           Elles n’ont pas le contrôle de leur            avortement à risque, mais c’est
non, n’ont tout simplement aucun         propre corps comme elles n’ont pas             également un important facteur
contrôle sur leur propre vie sexuelle.   de pouvoir de décision, de mobilité,           d’augmentation des taux d’infection
Elles n’ont pas accès, ou ne sont pas    ni de maîtrise des ressources de               au VIH parmi les jeunes femmes
autorisées à accéder, à des services     leur foyer. Ces inégalités sociales,           de beaucoup de pays.
de planification familiale et en         politiques et économiques
conséquence n’ont que peu de             empêchent beaucoup de femmes                   Les inégalités des sexes, les normes
choix lorsqu’elles tombent enceinte.     de demander ou d’accéder à des                 culturelles, les pratiques religieuses
Les normes culturelles et religieuses    services de santé.                             et la pauvreté sont autant de
dominantes ne laissent aux femmes,                                                      facteurs limitant les opportunités
particulièrement les jeunes femmes       Les jeunes femmes, les adolescentes            pour les femmes et les filles de faire
et filles, que deux possibilités: être   et les fillettes sont particulièrement         des choix quant à leur propre vie
menacées de mort ou de blessures         vulnérables à la coercition, aux abus          sexuelle et reproductive. Cela leur
des suites d’un avortement à risque      et à l’exploitation sexuels. Presque           interdit la possibilité de dire
ou faire face à l’exclusion sociale      50% des agressions sexuelles dans              “non” à un rapport sexuel,
et à l’abandon.                          le monde ont lieu sur des                      particulièrement si elles sont pauvres
                                         adolescentes de 15 ans ou moins.               ou vivent dans des communautés
Beaucoup de filles et de femmes          Elles n’ont aucun pouvoir dans des             marginalisées. Cela a des
ne peuvent pas jouir de leurs            relations où des hommes plus âgés              conséquences extrêmes pour de
droits en matière de sexualité et        contrôlent leurs vies. Cela les met            nombreuses femmes, surtout les
de reproduction à cause de leur          non seulement en danger de subir               plus pauvres d’entre elles.
statut inférieur dans la société.        une grossesse non désirée et un

Des millions de femmes souffrent de blessures
ou de maladies suite à un avortement à risque.
La mort d’une mère, d’une fille ou         Dans les pays où l’avortement est autorisé seulement pour des raisons
d’une sœur due à un avortement à           limitées, des milliers de femmes sont hospitalisées chaque année avec
risque a un effet dévastateur sur une      de sérieuses complications suite à des procédures à risque.
famille ; les blessures et maladies
débilitantes ou les handicaps                                                  Hospitalisations            Hospitalisations
permanents dont souffrent des                                                  suite à un                  pour 1 000 femmes
centaines de milliers de femmes            Pays                                avortement                  de 15 à 44 ans
à cause de cela sont tout aussi            Afrique
dévastateurs.                              Egypte      1996                                 216,000                            15.3
                                           Nigeria     1996                                 142,200                             6.1
Si l’on y accède suffisamment tôt,
                                           Asie
les soins médicaux peuvent traiter
les complications dans la majorité         Bangladesh 1995                                    71,800                            2.8
des cas, mais de nombreuses                Phillipines 1994                                   80,100                            5.1
femmes n’ont pas accès aux soins           Amérique Latine
de santé primaire. Toutes les femmes       Brésil      1991                                 288,700                             8.1
n’ont pas accès à des traitements en       Chili       1990                                  31,900                            10.0
milieu hospitalier pour des                Colombie 1989                                     57,700                             7.2
complications médicales liées à            Republique
l’avortement à risque bien que, les        Dominicaine 1990                                  16,500                             9.8
données de 10 pays indiquent               Mexique     1990                                 106,500                             5.4
l’étendue réelle du problème et son        Pérou       1989                                  54,200                            10.9
impact ultérieur
sur le système de soins.                   Alan Guttmacher Institute, Sharing Responsibility; Women, Society and Abortion WorldwideAlan
                                           Guttmacher Institute, Sharing Responsibility; Women, Society and Abortion Worldwide
L’impact de l’avortement
à risque sur la santé                    Septicémie avec anémie 3%                      plus négligés en Afrique”. Plus de
                                         Abcès pelvien 3%                               80% des 809 cas étudiés à tous les
Une étude de l’OMS au Nigéria en                                                        niveaux du système de santé kenyan
                                         Perforation de l’utérus avec
2000 a démontré que 75% des                                                             ont eu des complications suite à un
femmes ont subi des blessures ou         péritonite 3%
                                         Lacération de la paroi                         avortement à risque. Des sept décès
des maladies. L’étude de 144                                                            enregistrés, six étaient dus à des
femmes ayant subi un avortement          vaginale 3%
                                                                                        complications au second trimestre,
à risque à Ilorin au Nigéria à mis en    Fistule vésico-vaginale 1%
                                                                                        ce qui souligne l’importance du
avant des complications typiques :                                                      besoin de services d’avortement sans
                                         Une étude plus récente de l’Ipas au            risque et accessibles aussi tôt que
Septicémie 27%                           Kenya (”The Magnitude of Abortion              possible pendant la grossesse.
Anémie (hémorragie) 13%                  complications in Kenya”,                       L’étude estime que chaque année
Décès 9%                                 International Journal of Obstetrics            20 893 Kenyanes seront
Déchirure du col de l’utérus 5%          and Gynaecology) appuie les                    hospitalisées pour causes de
                                         données sur le Nigéria et désigne              complications liées à un avortement
Blessure des intestins 4%
                                         l’avortement à risque comme étant              à risque.
Vaginite chimique 4%                     “l’un des problèmes de santé les
Grossesses non désirées et avortement à                                                    L’avortement à risque en
                                                                                                                                                Europe
Mort et Négation : Avortement à risque et Pauvreté

                                                     risque à travers le monde
                                                     Il y a approximativement 211                  qu’il y ait des différences d’un pays        L’OMS e stime q u’il y a e ntre
                                                     millions de grossesses dans le                à l’autre, les femmes à travers le           500 000 et 800 000 avortements
                                                     monde chaque année; 87 millions               monde qui choisissent de mettre              à r isque c haque a nnée e n
                                                     de femmes tombent enceintes                   fin à leur grossesse le font pour            Europe. D es f emmes m eurent
                                                     involontairement et environ 46                des raisons très similaires.                 encore d ’avortements à r isque
                                                     millions de grossesses se terminent           • Elles choisissent de ne plus avoir         en E urope d e l ’Est m ais l a
                                                     par un avortement provoqué. 31                  d’enfants.
                                                                                                                                                situation s ’améliore. Entre 6% et
                                                     millions d’autres grossesses ne vont          • Elles sont trop jeunes ou ont trop
                                                     pas à leur terme (fausse-couche) ou                                                        23% de décès maternels s ont l e
                                                                                                     peu de ressources financières              résultat d ’avortements à r isque
                                                     résultent en des enfants mort-nés.              pour avoir un enfant.
                                                                                                                                                en E urope Centrale et de l’Est.
                                                                                                   • Elles souhaitent terminer
                                                     Des femmes de tous les pays du
                                                                                                     leurs études.
                                                     monde cherchent à mettre fin à                                                             Afin de faciliter l’accès des femmes
                                                     des grossesses non désirées par               • Elles souhaitent espacer les               à un avortement sans risque et
                                                     l’avortement : parmi les 46 millions            naissances.                                légal, le réseau européen de l’IPPF,
                                                     de femmes qui choisissent d’avorter           • Leur relation avec leur partenaire         en partenariat avec d’autres
                                                     chaque année, 78% vivent dans                   a pris fin ou est instable.                organisations, a organisé un atelier
                                                     des pays en développement et                  • Une grossesse serait dangereuse            de travail de deux jours entre le
                                                     22% dans des pays développés.                   pour leur santé.                           personnel et les volontaires des
                                                     Annuellement, 19 millions                                                                  Associations Membres d’Albanie,
                                                                                                   • La grossesse est le résultat d’un
                                                     d’avortements sont considérés                                                              d’Arménie, de Bosnie-Herzégovine,
                                                                                                     viol ou d’un inceste.
                                                     comme à risque, dont 96% dans                                                              de Géorgie, du Kazakhstan, de
                                                     des pays en développement.                    • Les croyances sociales ou                  Pologne, du Tadjikistan et
                                                                                                     religieuses empêchent les                  d’Ouzbékistan. Une réunion
                                                     Un certain nombre d’études                      femmes non mariées de porter               supplémentaire s’est tenue avec
                                                     indépendantes a montré que, bien                un enfant.                                 d’autres Associations Membres
                                                                                                                                                européennes afin d’aider à
                                                                                                                                                améliorer la qualité des services
                                                                                                                                                d’avortement que ces pays
5-6

                                                                                                                                                fournissent.

                                                                                                                                                Une loi interdisant l ’avortement
                                                                                                                                                a été votée en Roumanie en
                                                                                                                                                1966. Cela a entraîné une
                                                                                                                                                énorme augmentation de la
                                                     Total des avortements                         Mort et négation :                           mortalité m aternelle qui est
                                                     par région du monde                           Avortements à risque dans                    passée de 80 décès pour 100 000
                                                                                                   les pays en développement                    naissances en 1964 à 180 en
                                                     Afrique 16%
                                                     Asie 58%                                      Afrique 4,2 millions                         1988. Après l’abrogation de
                                                     Europe 17%                                    Amerique et Caraïbes                         cette loi en 1989, ce ratio est
                                                     Amerique Latine et Caraïbes 9%                3,8 millions                                 redescendu à 40 décès pour
                                                                                                   Asie 10,5 millions                           100 000 naissances en 1992.
                                                     Alan Guttmacher Institute, Sharing Responsibility; Women, Society and Abortion Worldwide   Cette chute est presque
                                                                                                                                                entièrement due à l’accès facilité
                                                     “Face au conservatisme g randissant d ans d e n ombreuses r égions d u                     des femmes à des services
                                                     monde et à la concurence pour les ressources, le défi est de                               d’avortement sans risque qui a
                                                     maintenir la concentration des efforts d e d éveloppement s ur                             eu pour conséquence une
                                                     l’importance de la santé et des droits sexuels et de la reproduction,                      baisse du nombre de décès
                                                     comme il est précisé dans les Objectifs de Développement du                                résultant de complications dues
                                                     Millénaire. Pour cela l’IPPF doit intensifier ses efforts d e p laidoyer,                  aux a vortements à risque.
                                                     en p artenariat a vec l es g ouvernements e t o rganisations q ui
                                                     partagent ses idées, et étendre ses services t raditionnels d e
                                                     planification familiale et particulièrement d ’avortement sans risque.”
                                                     Dr. Jacqueline Sharpe, Présidente de l’IPPF.

                                                     Pour réaliser ce rapport, l’IPPF s’est appuyée sur des données provenant
                                                     de plusieurs sources et plus largement de la publication de référence du
                                                     Guttmacher Institute “Sharing Responsibility: Women, Society and
                                                     Abortion Worldwide” (“Partage des Responsabilités: les Femmes, la
                                                     Société et l’Avortement dans le Monde”), 1999.
Les naissances non désirées sont des                                                               Causes des grossesses
                                                                                                   involontaires et non désirées:
évènements fréquents pour les femmes
                                                                                                   • Manque de contrôle des femmes
du monde entier                                                                                      sur leur propre corps du fait des
De plus en plus, les femmes désirent des familles plus réduites. A                                   inégalités entre les sexes
l’exception des pays d’Afrique sub-saharienne et d’une poignée d’autres                            • Manque d’accès aux services de
pays, cela signifie le plus souvent avoir deux ou trois enfants. Dans la                              planification familiale
plupart des pays développés, avoir une famille peu nombreuse est la
                                                                                                   • Manque d’information sur les
norme culturelle. Malgré tout, beaucoup de femmes à travers le monde
                                                                                                     méthodes de contraception
continuent à avoir plus d’enfants qu’elles ne le voudraient.
                                                                                                     modernes et utilisation de
                                                                                                     méthodes traditionnelles
Cote D’Ivoire                                                                                      • Echec ou usage irrégulier de
                                                                                                     la méthode de contraception
                                                                                                   • Stigmatisation des femmes

                                                                        Subsaharienne
Kenya
                                                                                                     célibataires et de l’utilisation de

                                                                           Afrique
Nigéria                                                                                              la contraception
                                                                                                   • Manque de contrôle des femmes
Zimbabwe                                                                                             sur les circonstances des relations
                                                                                                     sexuelles
Egypte                                                                                             • Violence sexuelle, viol et inceste

                                                                        Afrique du Nord
                                                                        & Moyen-Orient
                                                                                                   • Manque de pouvoir de
Maroc                                                                                                négociation des femmes en ce qui
                                                                                                     concerne l’utilisation de la
Tunisie                                                                                              contraception en raison des
                                                                                                     normes culturelles et religieuses
Bangladesh
                                                                                                   De meilleurs choix en matière
Inde                                                                             Asie              de contraception
                                                                                                   Afin de pouvoir contrôler au mieux
Indonésie
                                                                                                   l’espacement des naissances et
                                                                                                   d’avoir ainsi une famille de la taille
Philippines
                                                                                                   désirée, femmes et hommes
                                                                                                   doivent utiliser correctement et
Brésil                                                                                             régulièrement une contraception
                                                                                                   sûre pendant la majorité des années
                                                                                 Amerique Latine

Colombie                                                                                           de fécondité de la femme.

Mexique                                                                                            Il semble avéré qu’en général le
                                                                                                   nombre de femmes, mariées ou
Pérou                                                                                              non, utilisant régulièrement des
                                                                                                   moyens de contraception modernes
France                                                                                             pour éviter une grossesse non
                                                                                                   désirée est bien en deçà du nombre
Japon                                                                                              de celles qui souhaiteraient retarder
                                                                                 Pays Developés

                                                                                                   ou mieux espacer leurs grossesses.
Canada                                                                                             Les raisons en sont complexes et
                                                                                                   vont de l’ancrage profond des
                                                                                                   attitudes sociales et culturelles aux
Suède
                                                                                                   circonstances économiques en
                                                                                                   passant par l’incapacité des femmes
Etats-Unis
                                                                                                   à négocier l’utilisation de
                                                                                                   contraceptifs dans leurs relations.
0             10        20           30            40         50                60
                                                                                                   Cela vient aussi du fait que dans
                                                                                                   de grandes parties du monde les
En % des naissances de ces 5 dernières années                                                      besoins de contraception ne sont
                                                                                                   pas satisfaits et qu’hommes et
         Non désirées        Préférées plus tard                                                   femmes n’ont pas accès aux services
                                                                                                   de planification familiale dont ils
Alan Guttmacher Institute, Sharing Responsibility; Women, Society and Abortion Worldwide           auraient besoin. De nombreux
                                                                                                   couples sont forcés d’avoir recours
                                                                                                   à des méthodes de contraception
                                                                                                   traditionnelles qui ne sont pas
                                                                                                   réellement efficaces dans la
                                                                                                   prévention des grossesses. Cela les
                                                                                                   conduits inévitablement à des
                                                                                                   grossesses non désirées.
Mort et Négation : Avortement à risque et Pauvreté

                                                     Etudes de cas :
                                                     grossesses non désirées
                                                     Népal

                                                     Au Népal, les mariages précoces et         Ils ont découvert qu’elle n’était pas    clinique de l’association péruvienne
                                                     les multiples grossesses non désirées      revenue parce qu’elle avait un           de l’IPPF, l’INPPARES, déprimée et
                                                     ont conduit de nombreuses femmes           examen ce matin là. C’était à            bouleversée. Elle a révélé durant la
                                                     à avoir recours en secret à des            présent le week-end et bien que la       conversation avoir été violée six
                                                     avortements à risque. L’avortement         clinique soit officiellement fermée      semaines plus tôt mais ne pas avoir
                                                     a été légalisé sous des conditions         pour la journée, le directeur            porté plainte, ni cherché de soins
                                                     spécifiques en 2002 et la loi a été        s’inquiétant des délais                  médicaux parce qu’elle avait
                                                     promulguée début 2004. Cette               supplémentaires a ouvert la clinique     honte. En désespoir de cause, elle
                                                     réforme légale faisait partie de la        spécialement pour la jeune fille qui     avait tenté de provoquer une fausse
                                                     Législation sur la Protection de la        était accompagnée de son tuteur.         couche en prenant des
                                                     Grossesse qui visait également                                                      médicaments et souffrait à présent
                                                     d’autres droits de la femme.               Une femme enceinte de 36 ans,            de saignements vaginaux.
                                                     L’association membre de l’IPPF,            ayant entendu parler des services
                                                     l’Association de Planification             de l’Association de Planification        Le petit ami et la mère de Carmen
                                                     Familiale du Népal (FPAN) a                Familiale du Népal, s’est présentée      étaient présents pendant l’entretien
                                                     commencé à fournir des services            dans une clinique mi-2005. Elle et       et elle a pu parler ouvertement de
                                                     d’avortement en 2004 dans trois            son mari, un manœuvre, étaient           ce qui était arrivé et des différentes
                                                     de ses cliniques.                          pauvre et avaient déjà du mal à          options à sa disposition. En plus des
                                                                                                élever leurs sept jeunes enfants. Elle   informations sur les soins post-
                                                     Une jeune fille de 14 ans est              était désespérée à l’idée qu’un          avortement, il lui a été conseillé de
                                                     arrivée à la clinique FPAN’s Valley        huitième enfant l’empêche de             faire des tests de dépistage du VIH
                                                     et a demandé un avortement. Au             subvenir correctement aux besoins        et d’autres infections sexuellement
                                                     début elle refusait de se confier à        de sa famille.                           transmissibles. Elle a décidé de subir
                                                     l’équipe médicale, mais elle a                                                      une intervention par aspiration qui
                                                     finalement révélé avoir eu des             Malheureusement, la FPAN ne peut         s’est déroulée sans complications.
7-8

                                                     relations sexuelles avec un lointain       pas proposer ses services                Lors d’une visite de suivi, des
                                                     parent et être tombée enceinte.            gratuitement à toutes les patientes,     conseils sur les différentes
                                                     Etudiante brillante, elle craignait        et la femme ne pouvait pas se            méthodes contraceptives lui ont été
                                                     que cette grossesse n’affecte ses          permettre de payer les 750 roupies       donnés. Elle a dit ne plus avoir
                                                     examens à venir et ne l’empêche            (environ 10 €) de frais. Réalisant       besoin de contraception, son petit
                                                     de poursuivre ses études.                  qu’elle était dans une situation         ami l’ayant quittée à cause des
                                                                                                extrêmement vulnérable et                stigmates associés au viol et à
                                                     C’était la première fois qu’une            craignant qu’elle n’ait recours          l’avortement.
                                                     personne si jeune faisait appel à la       à une méthode d’avortement
                                                     clinique pour ce genre de service et       “traditionnelle” et risquée, l’équipe                                             IPPF/Chloe Hall
                                                                                                                                                                                  Les femmes ont
                                                     l’équipe n’avait donc pas prévu de         de la FPAN a décidé de lever elle-                                                accès à des services
                                                     procédure à suivre. Une réunion a          même des fonds pour                                                               de contraception
                                                     été rapidement organisée avec les          l’intervention.                                                                   à la clinique de
                                                                                                                                                                                  Nouadhibou
                                                     médecins du service et le personnel                                                                                          de l’Association
                                                     d’encadrement pour débattre des            Pour beaucoup de femmes, un                                                       Membre
                                                                                                                                                                                  mauritanienne; ces
                                                     implications légales d’une telle           avortement sans risque est très cher,                                             services sont
                                                     intervention et de la meilleure façon      elles ne peuvent pas se le permettre                                              fondamentaux dans
                                                     d’aider la jeune fille. Au Népal, il est   et s’endetter n’est pas une option.                                               la prévention des
                                                                                                                                                                                  grossesses non
                                                     illégal de pratiquer un avortement         C’est l’une des nombreuses raisons                                                désirées.
                                                     sur une mineure de moins de seize          pour lesquelles elles ont recours à
                                                     ans sans l’accord de ses parents ou        l’avortement à risque.
                                                     d’un tuteur. Il a été décidé de lui
                                                     fournir dès le lendemain un service        Cette femme a eu droit à un                                                       IPPF/Christian
                                                     d’avortement si la jeune fille pouvait     avortement sans risque, à un                                                      Schwetz
                                                     revenir avec une lettre de                 conseil post-avortement et à des                                                  L’Association
                                                                                                                                                                                  Membre
                                                     consentement d’un tuteur.                  conseils sur la contraception. Elle a                                             thaïlandaise s’assure
                                                                                                dit à l’équipe que si elle avait connu                                            que les femmes
                                                     Elle n’est pas revenue à la clinique       les services de la FPAN plus tôt elle                                             connaissent
                                                                                                                                                                                  différentes
                                                     le lendemain ce qui a inquiété             aurait fait des démarches pour avoir                                              méthodes de
                                                     l’équipe médicale. L’équipe de la          moins d’enfants.                                                                  contraception.
                                                     FPAN se trouvant sur le terrain a
                                                     mené une enquête discrète, a               Pérou
                                                     rencontré la jeune fille en secret et
                                                                                                Carmen, une jeune femme de
                                                     l’a plus amplement conseillée.
                                                                                                19 ans, s’est présentée dans une
                                                     Tous les cas présentés dans ce rapport proviennent d’Associations
                                                     Membres de l’IPPF.
IPPF/Chloe Hall
Buzensu doit
marcher plusieurs
heures pour
rejoindre les services
disponibles le jour
du marché. La
clinique du samedi
est le seul endroit où
elle peut trouver des
services de
contraception.

                         L’investissement mondial dans la planification familiale
                         Lors de la Conférence                   à cet accès universel, les grands         inadéquats ou d’opposition
                         Internationale sur la Population        de ce monde sont plus loin que            politique ou religieuse, contribuent
                         et le Développement du Caire            jamais de tenir leur engagement.          directement aux grossesses
                         en 1994, la communauté                  En effet, les fonds versés aux            involontaires et non désirées et aux
                         internationale s’est engagée à          services de planification familiale au    niveaux élevés de mortalité
                         faire de l’accès universel à la         niveau mondial ont baissé au cours        maternelle et de mauvaise santé
                         planification familiale et aux          de cette période.                         dus aux avortements à risque qui
                         services de santé sexuelle et de la                                               en découlent.
                         reproduction une réalité d’ici 2015.    Les services de planification familiale
                         Plus d’une décennie plus tard, et       non existants ou de mauvaise
                         malgré d’autres promesses relatives     qualité, à cause de financements

                         La règle du bâillon mondial             elle entrave toute considération          reproduction, sa conséquence
                         (La ‘Gag rule’)                         équilibrée de libéralisation des lois     réelle a été d’augmenter le
                                                                 sur l’avortement basée sur les            nombre de grossesses non
                         Introduite pour la première fois
                                                                 intérêts de la santé et des droits        désirées et d’avortements qui
                         en 1984 et réintroduite par le
                                                                 de l’homme. Cela a eu un impact           les suivent inévitablement.
                         Président George W. Bush en
                                                                 dramatique au niveau mondial sur          “Il n’a jamais été facile de
                         2001, la ‘Gag Rule’ met les
                                                                 la capacité des Associations              quantifier complètement
                         organisations non gouvernementales
                                                                 Membres de l’IPPF et de beaucoup          l’impact de la ‘Gag Rule’. Ses
                         ne venant pas des Etats-Unis dans
                                                                 d’autres organisations à fournir          ramifications sont insidieuses
                         une situation intenable en les
                                                                 des services complets de santé            et se sont développées au long
                         forçant à choisir entre continuer
                                                                 sexuelle et de reproduction qui, en       des années. Il est impossible
                         leur travail de sauvegarde la santé
                                                                 rejetant la ‘Gag Rule’, ont perdu         d’identifier combien de morts
                         et les droits des femmes ou perdre
                                                                 beaucoup de leurs financements.           peuvent ê tre i mputées a ux
                         le financement des USA. La ‘Gag
                                                                 Cette politique a réduit la liberté       services qui auraient pu être
                         Rule’ interdit aux organisations
                                                                 de parole et d’association des            fournis en l’absence de cette
                         touchant des fonds des USA
                                                                 organisations liées par ces               règle, combien de personnes ont
                         d’utiliser leur argent pour fournir
                                                                 règlements. Cependant, les                dû cesser de parler de ce grave
                         des informations, des services et
                                                                 manifestations anti-avortement            problème de santé publique ou
                         des soins d’avortement ou même
                                                                 sont autorisées, ce qui souligne          combien d’organisations se sont
                         de débattre de l’avortement ou de
                                                                 bien la nature idéologique de             vu i nterdire le droit d e t ravailler
                         critiquer l’avortement à risque. Elle
                                                                 cette règle.                              avec l eurs g ouvernements et
                         empêche même ces organisations
                         de travailler sur ces problèmes                                                   d’autres ONG pour satisfaire les
                         à la demande de leur propre             La ‘Gag Rule’ échoue dans sa              besoins de santé urgents de
                         gouvernement.                           tentative de réduire l’incidence          leurs propres communautés.”
                                                                 mondiale de l’avortement.                 Fédération Américaine du
                                                                 Au contraire, en handicapant              Planification familiale, Rapport sur
                         La ‘Gag Rule’ restreint sévèrement                                                la règle du bâillon Mondial, 2003.
                                                                 gravement la prestation de
                         la liberté de parole, elle interfère
                                                                 services de santé sexuelle et de
                         dans la relation médecin-patient et
Mort et Négation : Avortement à risque et Pauvreté

                                                     Profil national: Kenya

                                                     Le besoin d’accéder à la                 et 2000, grâce à la demande de            travers le Kenya reste très élevée,
                                                     contraception                            couples souhaitant limiter la taille de   avec 24% des couples ne pouvant
                                                                                              leur famille et au lancement par le       pas accéder aux services dont ils ont
                                                     L’IPPF est impliquée dans une            gouvernement d’un programme de            besoin ; de plus, les services de
                                                     approche sur deux fronts pour la         planification familiale national, le      planification familiale ont été
                                                     réduction, et l’élimination, de la       Kenya a connu une diminution              diminués, principalement à cause
                                                     mortalité des femmes liée à              rapide de son taux de natalité qui est    de la règle du bâillon (‘Gag Rule’).
                                                     l’avortement. Le premier est de          passé en moyenne de 8 enfants par         Cependant le taux d’avortement
                                                     fournir les services qui permettent      femme à tout juste peine plus de          reste élevé ce qui signifie que les
                                                     de diminuer le besoin de recourir à      quatre. Cependant, les décès              kenyanes continuent à y avoir recours
                                                     l’avortement: là où de bons services     maternels ont très peu diminué et le      pour gérer leur fécondité.
                                                     de contraception sont fournis, le taux   taux d’avortement est resté élevé (il
                                                     d’avortement baisse. Cependant,          est estimé à plus de 300 000 par an).     L’accès à la contraception réduit le
                                                     quelle que soit l’efficacité des moyens                                            nombre de grossesses non désirées
                                                     de contraception fournis et utilisés,   Comme l’avortement est                     et par conséquent le nombre
                                                     il y aura toujours des grossesses       rigoureusement limité selon la loi         d’avortements. Là où le besoin de
                                                     non désirées.                           kenyane, la seule exception étant          planification familiale n’est pas
                                                                                             pour sauver la vie de la mère, la          satisfait, comme le démontre
                                                     Le deuxième but de l’IPPF est de        grande majorité des avortements            l’expérience kenyane, les femmes ont
                                                     rendre l’avortement légal et sans       sont illégaux et à risque, ce qui          recours à l’avortement pour éviter
                                                     risque partout. Cela paraît évident:    représente 30 à 50% du taux                d’avoir des enfants. Dans les pays où
                                                     il n’y a que dans les pays où les       national de mortalité maternelle.          l’avortement est illégal ou restreint,
                                                     femmes ont le droit d’accéder à des L’impact sur les ressources du                 cela veut dire que les femmes
                                                     services d’avortement sans risque       système de santé kenyan est énorme         mettent en danger leur vie et leur
                                                     que les complications médicales des avec presque 60% des ressources de             bien-être en faisant appel à
                                                     suites d’un avortement à risque et      la maternité de l’hôpital national         l’avortement clandestin. Des services
                                                     la mortalité maternelle sont            Kenyatta consacrées aux victimes           d’avortement sans risque et légaux
                                                     réellement rares.                       d’avortements à risque.                    doivent exister de même que des
9 - 10

                                                                                                                                        plannings familiaux et des services
                                                     Cette approche est clairement mise       La non satisfaction des besoins en        de santé de la reproduction efficaces
                                                     en évidence au Kenya. Entre 1980         termes de planification familiale à       pour prévenir les décès et combattre
                                                                                                                                        l’impact sanitaire de l’avortement
                                                                                                                                        à risque.
                                                     Le Kenya et la règle du bâillon mondial (‘Gag Rule’)
                                                                                                                                    “ La p ersistance d e l a n on
                                                     L’Association Membre de l’IPPF au Kenya, l’Association de planification
                                                                                                                                    satisfaction d es b esoins e t d es
                                                     familiale du Kenya (FPAK), fournit une part importante des services de
                                                     contraception et de santé de la reproduction du pays. Placée devant le choix   échecs d e l a c ontraception s era
                                                     entre perdre tous les fonds et l’aide technique de l’Agence Américaine pour    invariablement a ssociée à d es
                                                     le développement international et cesser tout son travail sur l’avortement     niveaux é levés d e g rossesses
                                                                                                                                    non p lanifiées e t n on d ésirées,
                                                     sans risque, la FPAK a choisi de perdre ces fonds afin d’être libre de se battre
                                                     pour la santé et le bien-être des femmes kenyanes. La perte de ces fonds a     obligeant d e n ombreuses
                                                     entraîné la fermeture de trois cliniques de la FPAK, la réduction des services femmes à f aire a ppel à d es
                                                     dans les cliniques restantes et une coupe dans les budgets alloués aux         avortements à r isque a vec p our
                                                     programmes à base communautaire. Cela a rendu l’accès aux services et aux      conséquence u n t aux é levé d e
                                                     informations sur la planification familiale pour les kenyans en situation de   complications d ont l a s térilité,
                                                     pauvreté beaucoup plus difficiles et conduira inévitablement à plus de
                                                                                                                                    de l ongues m aladies e t l a
                                                     grossesses non désirées et d’avortements à risque.
                                                                                                                                    mort. ”
                                                                                                                                    The Magnitude of Abortion
                                                     La nécessité de réviser la législation sur l’avortement                        complications in Kenya, RCOG
                                                     Début 2004, un certain nombre de médecins, accusés d’avoir pratiqué des        International Journal of Obstetrics
                                                     avortements, étaient mis en accusation pour meurtre. En réaction, le Comité and Gynaecology
                                                     Kenyan de pilotage de la santé reproductive, constitué de divers
                                                     représentants de la société kenyane, a été établi afin de défendre les accusés
                                                     et de promouvoir la santé et les droits en matière de reproduction au Kenya.
                                                     Grâce au travail du Comité de Pilotage, un projet de motion de libéralisation
                                                     de la loi sur l’avortement devrait bientôt être présenté au Parlement kenyan
                                                     et une révision détaillée de la question de l’avortement est actuellement
                                                     menée. La mobilisation de ceux qui soutiennent un meilleur accès à
                                                     l’avortement sans risque a directement conduit à la remise en cause des lois
                                                     kenyanes sur l’avortement. Si ces organisations, y compris la FPAK, s’étaient
                                                     soumises à la règle du bâillon cette remise en cause n’aurait pu avoir lieu
                                                     même sur ordre de leur propre gouvernement.
IPPF/Asociación Civil
de Planificación
L’Association
Membre
vénézuelienne et ses
volontaires sont des
éléments clés dans
la campagne de
décriminalisation de
l’avortement au
Venezuela.

                                                                                                       29 pays ont libéralisé leurs
                        Les efforts de réforme de la loi sur                                           lois sur l’avortement malgré
                        l’avortement au Venezuela                                                      l’imposition de la règle du
                                                                                                       bâillon (‘Gag Rule’) en 1984
                        L’Amérique du Sud a longtemps          vénézuélienne de l’IPPF,
                        souffert des ravages liés aux          l’Association Civile de Planification   Albanie -1996
                        restrictions sévères de l’avortement   familiale (ACPF). Dans un pays où       Algérie - 1985
                        avec des taux de décès maternels       l’Eglise Catholique a une grande        Afrique du Sud - 1996
                        parmi les plus élevés au monde.        influence sur la société, cette         Australie - 2002 (deux états)
                        Au Venezuela, l’avortement n’est       proposition de décriminalisation        Belgique - 1990
                        légal que pour sauver la vie d’une     est un premier pas vers l’ouverture     Bénin - 2003
                        femme et il n’y a d’exception ni       d’un débat public et législatif sur
                                                                                                       Botswana - 1991
                        pour le viol, ni pour l’inceste,       l’avortement.
                                                                                                       Bulgarie - 1990
                        ni même pour préserver la santé
                        d’une femme. De plus, la loi        L’ACPF a participé à la rédaction          Burkina Faso - 1996
                        prévoit jusqu’à deux ans de prison  des propositions et a fait une             Cambodge - 1997
                        pour une femme ayant eu recours     présentation sur les problèmes de          Canada -1988
                        à l’avortement et jusqu’à 30 mois   santé publique liés à l’avortement         Espagne - 1985
                        pour la personne l’ayant pratiqué.  à risque à la Commission du                Ethiopie - 2004
                                                            Congrès sur les Femmes, la Famille         France - 2001
                        Le 1er décembre 2004, une           et la Jeunesse, qui soutient               Ghana - 1985
                        proposition de décriminalisation    aujourd’hui la proposition. La             Grèce - 1986
                        de l’avortement a été présentée     Commission a changé radicalement           Guinée - 2000
                        publiquement devant l’Assemblée de position après que ses membres
                                                                                                       Iran - 2005
                        Nationale. Pour les professionnels  aient entendu les témoignages de
                                                                                                       Malaisie - 1989
                        de la santé, las de voir des        femmes qui auraient eu besoin
                        femmes mourir des suites de         d’un accès à des services                  Mali - 2002
                        complications liées à un avortement d’avortement sans risque et qu’ils         Mexique - 2000 (deux états)
                        à risque, ce fut un événement       aient constaté l’impact de la              Népal - 2000
                        important. Le projet de loi est     mortalité et de la morbidité               Pakistan - 1990
                        l'aboutissement des efforts de      maternelles. Ils ont reconnu que           République Tchèque - 1986
                        nombreuses associations féministes, la criminalisation de l’avortement         Roumanie -1989
                        d’universités, de sociétés          ne l’empêchait pas d’exister, ni ne        Slovaquie - 1986
                        d’obstétrique et de gynécologie,    réduisait la demande mais faisait          Suisse - 2002
                        du Ministère de la Santé et des     seulement souffrir les femmes,             Tchad - 2002
                        prestataires de services de santé   et ils ont donc admis que la
                        de la reproduction, dont            législation actuelle devait être
                        l’Association membre                réformée.
Mort et Négation : Avortement à risque et Pauvreté

                                                     L’opposition à la planification familiale mine les efforts pour
                                                     réduire les grossesses non désirées et les avortements à risque.
                                                                                                                                                                     IPPF/Chloe Hall
                                                                                                                                                                     Les services
                                                                                                                                                                     gratuits de
                                                                                                                                                                     planning familial
                                                                                                                                                                     dispensés par
                                                                                                                                                                     l'Association
                                                                                                                                                                     membre de
                                                                                                                                                                     Nouakchott en
                                                                                                                                                                     Mauritanie sont
                                                                                                                                                                     essentiels si l'on
                                                                                                                                                                     veut éviter que
                                                                                                                                                                     des femmes
                                                                                                                                                                     comme Mimoona
                                                                                                                                                                     ne rejoignent les
                                                                                                                                                                     statistiques de
                                                                                                                                                                     mortalité
                                                                                                                                                                     maternelle.
11 - 12

                                                     La communauté de la santé et des     “Des s ervices d e p lanification      Arménie, au Kazakhstan, au
                                                     droits en matière de sexualité et    familiale a ccessibles e t             Kirghizistan et en Ouzbékistan
                                                     de reproduction fait face à une      efficaces p euvent p ermettre          pourrait être divisé par deux si
                                                     opposition politique de plus en      d’éviter j usqu’à 3 5% d es d écès     les femmes n’utilisant pas de
                                                     plus hostile de la part des Etats-   maternels.”                            contraceptifs ou faisant appel
                                                     Unis, du Vatican et d’autres         Reducing Maternal Death:               à des méthodes traditionnelles
                                                     gouvernements conservateurs et       Evidence and Action, A Strategy        se tournaient vers les méthodes
                                                     chefs religieux. Cette opposition    for DfID, September 2004.              modernes.
                                                     fait que l’accès universel aux
                                                     services de santé de reproduction    L’étude de 15 pays d’Afrique de        Les femmes bangladeshi ayant
                                                     reste un lointain espoir pour la     l’Ouest a montré que ceux où           un bon accès à des services de
                                                     majorité des pauvres du monde.       la contraception était la plus         planification familiale de grande
                                                     La conséquence directe en est que    répandue avaient le taux de            qualité, ont un taux d’avortement
                                                     des femmes et filles à travers le    mortalité maternelle le plus bas       de 2,3 pour 1000 par rapport
                                                     monde continuent à supporter le      et vice versa.                         6,8 pour les femmes n’y ayant
                                                     poids de politiques qui ne                                                  pas accès.
                                                     parviennent pas à régler la nature   Là où l’accès à des informations
                                                     et l’ampleur de la mortalité         et à des services de planification
                                                     maternelle et de l’avortement à      familiale intégrés était possible le
                                                     risque.                              niveau d’avortement a chuté :
                                                                                          le nombre d’avortements en
Créer les bases du changement :
les interventions basées sur des témoignages.
Le débat idéologique sur                 libéralisation des lois sur             loin ceux de l’Europe Occidentale et
l’avortement masque une vérité           l’avortement et l’amélioration de       de l’Amérique du Nord.
cachée : confrontées à une               l’accès à des services sans risque
grossesse non désirée, beaucoup de       sont imparables.                     La Colombie, qui interdit
femmes recherchent l’avortement                                               l’avortement même pour sauver
sans se soucier de sa légalité ou de     On trouve des preuves que la         la vie d’une femme, atteint une
sa sécurité. Les conséquences            criminalisation de l’avortement      moyenne d’un avortement par
mortelles en sont trop évidentes :       ne fait pas baisser les taux         femme durant ses années de
les vies de ces femmes sont mises        d’avortements mais au contraire      procréation. Au Pérou, ce chiffre
en danger et trop souvent, celles-ci     met en danger la vie de ces femmes passe à deux avortements par
meurent ou souffrent de séquelles à      dans toutes les régions du globe. En femme. Pour les femmes pauvres,
vie. L’illégalité et la stigmatisation   Amérique Latine, l’avortement est    incapables de se payer des
attachées à l’avortement rendent         illégal ou sévèrement restreint dans traitements sûrs, cela signifie avoir
les témoignages difficiles à trouver.    quasiment tous les pays et pourtant recours illégalement à un
Cependant, lorsque l’on fait des         le taux d’avortement y est l’un des  avortement à risque pratiqué par
recherches et que l’on analyse les       plus élevés du monde, dépassant de une personne non qualifiée dans de
faits, les arguments pour la                                                  mauvaises conditions sanitaires.

Profil national: Ouganda
La controverse autour des                La conséquence de cet accès             et vulnérables des zones rurales.
conditions dans lesquelles               restreint aux services de               Cette déclaration a été débattue
l’avortement devrait être légal en       planification familiale est qu’en       publiquement avec les membres du
Ouganda cache une dure réalité           moyenne la femme ougandaise             Parlement ougandais, des officiels
pour les femmes. Actuellement,           donne naissance à sept enfants au       du Ministère de la Santé et les
l’avortement est illégal sauf pour       cours de sa vie soit deux de plus       médias, ce qui a considérablement
sauver la vie ou préserver la santé      qu’elle ne le voudrait. Beaucoup        stimulé le débat public. Ceci a
physique ou mentale d’une femme.         de femmes bravent la loi pour           amené le directeur du Programme
Cependant, des barrières                 mettre fin à des grossesses non         pour la Santé de la reproduction à
administratives supplémentaires          désirées dans de mauvaises              reconnaître publiquement que la
existent : un avortement ne peut         conditions sanitaires et de sécurité.   légalisation de l’avortement ferait
être pratiqué que par un médecin         L’impact en est principalement          baisser le taux de mortalité
enregistré et l’avis de deux autres      ressenti par les femmes les plus        maternelle. Le Ministère de la
médecins est généralement                pauvres, surtout celles vivant dans     Santé prévoit de réviser la loi sur
demandé. Selon le code pénal             des zones rurales qui sont amenées      l’avortement et est en train de
ougandais, pratiquer un                  à utiliser des instruments coupants     chercher à mieux interpréter la loi
avortement illégal est puni de sept      et des herbes dans une tentative        actuelle pour éviter plus de décès
ans d’emprisonnement pour la             désespérée de mettre fin à une          et de maladies liés à l’avortement
femme et son médecin, malgré             grossesse dont elles ne veulent pas.    à risque.
tout cette loi n’a pas vraiment fait     Plus de 75% d’entre elles
diminuer le nombre d’avortements         connaîtront des complications de     Sur la base de preuves établissant
illégaux et à risque.                    santé. L’avortement à risque         que l’avortement sans risque réduit
                                         représente aujourd’hui un tiers des  effectivement le taux de grossesses
L’Ouganda est l’un des pays les          décès maternels en Ouganda.          non désirées, l’Association membre
plus pauvres du monde avec près                                               de l’IPPF a demandé au
de 40% de la population vivant en        Des preuves aussi fortes ne peuvent Gouvernement d’abroger la
dessous du seuil de pauvreté. Les        être ignorées. Il y a déjà une vague législation actuelle, très restrictive,
résultats d’une recherche du DfID        de soutien au changement. En         sur l’avortement, très restrictives,
parus en 2005 ont montré qu’un           septembre 2005, l’IPPF et            sur le motif de la protection de la
tiers des femmes ougandaises             l’Association de Planification       santé publique. Cela n’aurait pu
n’ont pas recours à la contraception     Familiale de l’Ouganda ont facilité  avoir lieu si l’Association pour la
car elles n’ont pas accès aux            l’enquête menée par des membres planification familiale de l’Ouganda
services. Cela étaye la thèse de         du Parlement norvégien. Leurs        avait signé la règle du bâillon.
l’Association de Planification           découvertes ont conduit la
Familiale de l’Ouganda et donne          délégation à faire une déclaration
des arguments tangibles pour             soulignant l’importance de
générer un support public et un          l’accroissement de l’accès à un
investissement politique pour une        avortement légal et sans risque, en
réforme de la législation sur            particulier pour les femmes pauvres
l’avortement.
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler