Carrières-sur-Seine Comité de lecture Du Vésinet, Septembre 2019

 
Comité de lecture Du Vésinet, Septembre 2019

Carrières-sur-Seine

                DIX / Marine Carteron Le Rouergue Doado noir 14,90 € 978-2-8126-1732-4
J'avais beaucoup aimé le triptyque Les Autodafeurs de la même auteure.

Pour ce roman en « one shot » elle reprend avec talent les bases du roman policier 10 petits
nègres d'Agatha Christie en les situant dans le monde actuel, pour un programme de
téléréalité dans une villa sur une île déserte.
Ils sont dix, ados d’une même école et adultes membres du personnel de l’établissement ou
ayant été en contact.
Ils ont tous des travers, une forte personnalité, des secrets ou quelque chose à se reprocher,
mais tous pensent que non.
Ainsi quand a lieu le premier crime, ils pensent à un accident, ne se remettant pas en cause.

C'est prenant, on cherche le coupable parmi les personnages tous très différents et quand
on croit savoir et bien non!
Les premiers crimes sont assez cruels et sanglants. C'est pourquoi ce texte très réussi
s'adresse plus aux grands ados. 14-15 ans

           Keep Hope / Nathalie Bernard et Frédéric Portalet Thierry Magnier 14,80 €
9791035202224
D'un côté une jeune fille, Hope, toujours sur les routes du Québèc, avec son père trop
protecteur, qui ne lui laisse que peu de liberté et de vie sociale. De l'autre une ex flic, Valérie,
obstinée dans ses recherches des enfants disparus. Un soir leurs regards se croisent. De là
l'une et l'autre vont poser des questions pour peut-être se rejoindre.

Un polar bien ficelé, des personnages psychologiquement intéressants et attachants. Des
références littéraires, cinématographiques et musicales apportent un petit plus. Comme
l'histoire est un peu une course contre la montre, le roman se lit tout aussi vite. A partir de
13 ans.

            L’internat de l’île aux cigales / Julie B. Bonnie Albin Michel jeunesse 13,50 €
978-2-226-43760-0
5 jeunes ados ont été choisis pour faire leurs scolarités à l'internat de l'île aux cigales. Ils
peuvent y exercer chacun leurs talents (musique, chant, théâtre…). Ils ont bien conscience
que c’est un privilège.
Au début craintifs, emmenés par un plus grand ils vont passer une année mouvementée
pleine d'amitié et de solidarité.

Ce roman est parfois léger avec la mise en place du groupe musical et les répétitions (que j’ai
parfois zappées), parfois plus profond et intéressant avec la recherche d'enfants déportés
qui auraient été cachés dans les sous-sols de la vieille maison.
On découvre aussi au fur et à mesure de la lecture, les différents caractères des adolescents.
Un joli petit roman moins anodin qu'il n'y parait. 10-11 ans

              L’impossible Madame Bébé / Agnès Desarthe Gallimard jeunesse 9,50 €
978-2-07-511925-2

Nana arrive à la grande école en CP pleine d'envies et d'espoirs. Mais il y a Madame Bébé,
une surveillante très très sévère. Entre elles deux le courant ne passe pas.
Madame Bébé n’aime pas les enfants et n’a même pas choisi ce métier de surveillante. Mais
une petite Nana peut faire changer les choses avec un peu d’empathie et d’imagination.
Un petit roman sympathique qui montre, si c'était encore à faire, le pouvoir des livres. 8-9
ans
Croissy-sur-Seine
Titre, Ed., Coll,   Auteur    Genre            Résumé et commentaires
ISBN, Prix

De sang et de                 Roman            Autrefois dans le royaume d’Orisha vivaient ensembles les majis,
rage Tome 1                                    capables de se servir de la magie octroyée par les dieux, et les
                    Tomi      Ados
                              A partir de 14   kosidans n’ayant aucun pouvoir sur celle-ci. Mais le roi Saran, qui est
Nathan              Adeyemi
                              ans              un kosidan et qui craint l’ampleur des pouvoirs des majis, rompt cette
978-2-09-258365-4                              entente lors du Raid ou il fait disparaître la magie et extermine tous
                                               les majis adultes exerçant leurs pouvoirs. Zélie est la fille d’une maji
18,95 €
                                               qui a été tuée lors du Raid et d’un kosidan. Elle est un devin, c’est à
                                               dire qu’elle serait capable de se servir de la magie si celle-ci était
                                               encore présente à Orisha. Mais depuis le Raid, plus aucune trace de
                                               magie n’est détectable dans le royaume. Pourtant un jour, la fille du
                                               roi Saran, Amari, voit la manifestation de la magie lorsque sa servante
                                               et amie Binta, qui est un devin, touche un parchemin ancien devant le
                                               roi. Celui-ci la tue sur le champ avant que la nouvelle ne se propage.
                                               Amari est dévastée par la mort de son amie et par vengeance elle vole
                                               le parchemin et s’enfuit. Lors de sa fuite, elle rencontre Zélie et lui
                                               demande de l’aider. Zélie, après une courte hésitation, l’aide à sortir
                                               de la ville royale. Afin de ramener sa fille, et surtout le parchemin, le
                                               roi envoie son fils Inan à la poursuite de la fugitive. Inan n’a été élevé
                                               que dans un seul but, succéder à son père et continuer l’éradication
                                               de toute magie. Pour Zélie, son frère Tzain et Amani commence une
                                               longue fuite pendant laquelle Zélie va commencer à exprimer sa
                                               magie grâce au parchemin. Ils vont également apprendre que le
                                               parchemin est un des trois artéfacts qu’il faut réunir afin de rétablir la
                                               magie et de rendre sa liberté au peuple des majis. Au cours de sa
                                               traque, Inan va découvrir, à son plus grand désespoir, qu’il est capable
                                               de se servir lui aussi de la magie alors qu’il n’est pas devin. C’est grâce
                                               à son nouveau pouvoir qu’il va localiser Zélie et se trouver face à elle
                                               dans un combat singulier. Malgré leur haine réciproque, ils ne
                                               peuvent nier une forte attirance l’un vers l’autre. Mais face à de
                                               nouveaux dangers ils doivent faire une trêve et allier leurs forces. Ils
                                               vont ainsi ensembles réussir à récupérer les deux autres artéfacts.
                                               Pour ramener la magie dans le royaume il leur faut apporter les trois
                                               artéfacts dans un temple sacré et effectuer un rituel. Mais Inan, bien
                                               qu’amoureux de Zélie, retombe sous l’emprise de son père et la trahit,
                                               lorsqu’il voit les dégâts et les morts dus à l’utilisation de la magie par
                                               certains devins. Malgré toutes les embuches et les pièges qui lui sont
                                               tendus, Zélie arrive malgré tout à accomplir le rite. Pendant ce temps,
                                               le roi blesse mortellement Inan quand il découvre que son fils est
                                               devenu un maji, et Amari folle de rage tue son père. Lorsque Zélie
                                               revient à elle, elle est persuadée que le rituel n’a pas fonctionné. Mais
                                               quand elle voit Amani capable de manipuler elle aussi la magie elle
                                               sait qu’il a été accompli et que les problèmes ne font que commencer.
Un récit dense et prenant dans un univers très particulier qui fait
                                            référence à l’Afrique et à sa culture. Pas de temps morts, le récit est
                                            très bien mené du début à la fin. Les trois personnages principaux, qui
                                            racontent cette histoire, sont en proie à de nombreux
                                            questionnements dus à des sentiments contradictoires qui leur
                                            donnent de la profondeur et qui incite le lecteur à la réflexion en
                                            particulier sur les thèmes de la violence, de la vengeance et de
                                            l’oppression. Bref une lecture addictive et très agréable. J’attends la
                                            suite avec impatience. Les tomes 2 et 3 sont prévus pour 2020.

                                            Oui. Coup de cœur.

L’éblouissante                      Roman   En 1941 Viktor et Nadia sont deux jumeaux de 12 ans qui vivent à
lumière des deux                            Leningrad. Lorsqu’Hitler décide d’envahir l’Union Soviétique et que les
                      Davide        Ados
étoiles rouges.                             troupes allemandes progressent très rapidement vers le nord, les
                      Morosinotto
L’affaire des                               autorités russes décident d’évacuer par train les enfants de Leningrad
cahiers de Viktor                           vers des kolkhozes situés à l’est. Viktor et Nadia doivent faire partie
et Nadia                                    du voyage mais ils sont séparés dès le début du trajet. Tandis que le
                                            train de Viktor gagne effectivement l’est, celui de Nadia est stoppé
l’école des loisirs
                                            tout près de Leningrad. Une fois arrivé, Viktor apprend que sa sœur
978-2-211-23630-0                           ne pourra pas le rejoindre. Ayant juré à ses parents de ne jamais se
                                            séparer d’elle, il n’a qu’une idée en tête : la rejoindre. Ainsi il va
18,00 €
                                            s’évader du kolkhoze et va faire le chemin en sens inverse pour la
                                            retrouver. De son côté Nadia, étant restée près de Leningrad, est prise
                                            dans les bombardements ennemis et se retrouve dans une zone
                                            envahie par les allemands. Les deux enfants, après de nombreuses
                                            épreuves et chacun aidés par leurs amis, vont réussir non seulement à
                                            se retrouver, mais aussi à déjouer un complot et à aider à
                                            l’organisation de la résistance de la ville de Leningrad face aux
                                            allemands.

                                            Une histoire racontée au travers de six cahiers écrits par Viktor et
                                            Nadia, chacun racontant à l’autre ce qu’il a vécu. Ces cahiers sont
                                            analysés par un commissaire du peuple pour évaluer si les enfants
                                            sont coupables ou non de trahison. Celui-ci fait des commentaires en
                                            marge du texte des cahiers apportant ainsi une note d’humour. Des
                                            cartes et des photos de l’époque sont insérés dans le texte. Cette
                                            forme de présentation très originale donne un récit très vivant et
                                            facile à lire. De plus, le côté historique du roman lui apporte un intérêt
                                            particulier. On suit donc avec plaisir et curiosité les aventures de
                                            Viktor et Nadia, même si celles-ci sont parfois tragiques. En effet, les
                                            héros doivent dans certaines situations tuer pour survivre et les
                                            horreurs de la guerre ne leur sont pas épargnées.

                                            Oui. Coup de cœur.
L’explorateur                        Roman             Suite à l’accident d’un avion qui survolait l’Amazonie, quatre enfants,
                                                       Fred, Connie, Lila et son petit frère Max doivent vaincre leurs peurs
Gallimard             Katherine      Jeunes ados (9    pour survivre seuls dans la jungle. Mettant en commun les
Jeunesse              Rundell        à 13 ans)         connaissances des uns et des autres ils réussissent à trouver à boire et
978-2-07-059984-4                                      à manger ainsi qu’un abris pour dormir. Pourtant, au cœur de cette
                      Hannah
                                                       jungle, ils ressentent une présence. Peu de temps après, ils
20,00 €               Horn
                                                       découvrent une carte qui leur indique un endroit marqué d’une croix.
                                                       Ils décident de construire un radeau et partent le long du fleuve afin
                                                       d’atteindre cet endroit. Ils y découvrent une ancienne cité dans
                                                       laquelle vit un homme. Fred pense qu’il s’agit d’un explorateur
                                                       disparut dans la jungle des années auparavant. Au départ l’homme est
                                                       hostile à l’invasion de son domaine par ces quatre enfants. Mais petit
                                                       à petit, il s’adoucit et leur apprend les rudiments de la survie au fin
                                                       fond de la jungle, tout en leur divulguant une partie de son histoire.
                                                       Mais Max tombe gravement malade et a besoin de soins très
                                                       rapidement. L’explorateur va alors faire une dernière chose pour les
                                                       enfants apprendre à Fred le maniement de son avion et leur donner
                                                       celui-ci afin de pouvoir emmener Max pour le soigner. En échange, il
                                                       demande aux enfants de jurer qu’ils ne dévoileront jamais son secret.

                                                       Un récit un peu plat qui ne transporte pas vraiment le lecteur. La
                                                       deuxième partie qui correspond à l’arrivée du personnage de
                                                       l’explorateur est un peu plus enlevée et aborde des sujets graves
                                                       comme l’extermination du peuple indien ainsi que la déforestation.
                                                       Malgré ce plaidoyer en faveur de l’Amazonie, une grande partie du
                                                       récit reste peu intéressante. Malgré tout, les explorateurs font
                                                       toujours rêver les jeunes ados.

                                                       A vous de voir.

          Bibliothèque de Port- Marly

          Toto ninja chat et l’évasion du cobra royal/Dermot O’leary –Gallimard jeunesse -12,9€

          Toto, une jolie chatte presque aveugle et son frère Silver, viennent d’arriver à Londres, entendant du
          bruit la nuit près de leur maison, ils vont enquêter. Il rencontre ainsi, le mystérieux Facedechat, qui
          va leur faire découvrir la ville, avant que l’on apprenne l’évasion du terrible Brian, le cobra royal du
          zoo. Si Silver est un goinfre gaffeur, Toto cache un secret, elle est ninja et son don est bien utile en
          cas de danger…..un petit roman graphique à partir de 8/9 ans, dynamique et sympas. Un deuxième
          tome est annoncé.
L’apprenti, Magic Charlie T.1/Audrey Alwett, Stan Manoukian – Gallimard jeunesse – 16,5€

Charlie vit avec sa mère et son chat surprenant, dans une petite ville. Un jour on les prévient que sa
grand-mère a été retrouvée, elle avait disparu depuis plusieurs année, là, le jeune garçon découvre
qu’il est magicien. Il veut savoir ce qu’il est arrivé à sa grand-mère et doit se trouver un mentor. Il
rencontre ainsi Maitre Lin et son apprentie Sapotille. Il découvre que beaucoup terrorisé par un
chevalier de mort qui vole la mémoire des gens. Il y a quelquechose de pourri au royaume de la
magie, et Charly va tout faire pour aider sa grand-mère à retrouver la mérmoire.

Un roman sympa, Audrey Alwett est la scénariste de la série BD Princesse Sara.

Si loin de l’arbre/Robin Benway – Nathan – 16,95€

Grace, 16 ans, vient d’avoir une enfant, qu’elle a baptiser Peach, et qu’elle fait adopter. Elle n’est pas
prête à l’assumer seule. Pleine de doute et d’espoir, elle décide d’en savoir plus sur sa vraie mère,
étant elle-même une enfant adoptée. Avec l’aide de ses parents adoptifs, elle apprend qu’elle a un
frère ainé et une petite sœur, avec aussi des secrets, des espoirs et des doutes. Ils vont s’apprivoiser,
se confier et décider de trouver leur mère. Chacun va du coup, grandir et affronter ensemble,
l’histoire de leur adoption.

Beaucoup d’émotion et de sensibilité dans ce roman.

Pages et compagnie/Anna James –Fleurus – 15,9€

Mathilda « Tilly » Pages, vit avec ses grands parents qui tiennent une librairie à Londres, Pages et
Compagnie. C’est les vacances scolaire, elle profite pour relire ses livres préféré, et discuter avec
Oskar, le fils de la voisine. La mère de la fillette à mystérieusement disparu quelques années
auparavant. Un après midi, Tilly à la surprise de rencontrer dans la librairie, Anne Shirley, le
personnage de son roman préféré en chair et en os, et aussi Alice, échappée du pays des merveilles.
Elle finit par découvrir, qu’elle peut rencontrer les personnages de ses romans préférés, mais aussi,
entrer dans leur univers tout comme son ami Oskar. Son grand père lui révéle que c’est un don
familial et lui fait visiter la bibliothèque souterraine de la British Library, géré par des bibliothécaires
qui ont le même don. Tilly va découvrir qui est son père mais aussi essayer de découvrir le secret de
la disparition de sa mère. L’histoire rappel un peu Cœur d’Encre de Cornelia Funke, en plus
accessible, ça se lit bien et à la fin, sont listés les romans cité par l’héroine.

Le Vésinet

Albums
Ecoute papa qui jardine et qui joue / Michèle Moreau. – Didier jeunesse (Mon

                         petit livre sonore). 11.90 euros. – ISBN 2278089455

                         Un petit livre sonore au jardin avec papa ; sons de poules, de verre brisé,
d’eau qui

                         coule ou du papa qui tire sur un radis.

                         A part un ou deux sons, le reste n’a pas grand intérêt, ni au niveau de
l’histoire ni au niveau de l’illustration. Un livre prétexte ? Non. (existe aussi papa siffle et papa
souffle).

                         Je marche avec Vanessa : le récit tout simple d’une bonne action / Kerascoët.
– La

                         Pastèque. 16 euros. – ISBN 2897770414

                       Une histoire sans texte qui montre l’exclusion d’une petite fille par un petit
garçon (nouvelle ou à cause de sa couleur ?). D’autres enfants ont vu cette injustice et

                         une petite fille en particulier va en être touchée, si bien que le lendemain elle
va

                         la chercher pour aller à l’école, l’agressée est acceptée par les autres enfants
et

                         c’est l’agresseur qui en est étonné.

Très bel album, évident, la démarche face à ce problème est expliquée en fin d’ouvrage aux enfants
et un lexique adapté au sujet pour en parler avec les enfants.

Documentaires
Cuisine au beurre noir / Michel Besnier et Henri Galeron. – Motus (Pommes

                   pirates papillons). 10.90 euros. – ISBN 236011087X

                   Un nouvel ouvrage de poésie avec nos deux compères sur le thème de la cuisine
(clin

                   d’œil dès le titre) ; toujours avec beaucoup d’humour, de jeux de mots improbables,

                  absurdes, mais aussi de situations. Les animaux sont mis en scène, mais pas que, les
                  illustrations répondent bien au texte, le complète parfois, sont souvent décalées.
On trouve toujours différents types d’écritures de poésies. Un ouvrage à consommer sans modération.
9 ans.

Romans

                   Norman n’a pas de super pouvoir / Kamel Benaouda. – Gallimard jeunesse

                   (Grand format). 14.50 euros. – ISBN 2075110859

                  Norman, 13 ans, vit dans une société où tout le monde a des supers pouvoirs, sauf
lui…       Gros problème car ça le met très mal à l’aise vis à vis de toute le monde (c’est

                       une normalité dans sa société). Il en parle a ses copains et ceux-là vont l’aider à
              faire croire à un faux super-pouvoir pour passer l’examen qui va déterminer
              celui-ci et le mettre en pratique. Oui mais voilà, il va finir par être démasqué et vendu par
la fille qu’il aime. Honte sur lui et la famille, d’autant plus qu’il avait été approché par l’Académie, un
clan prestigieux avec des gens qui sauvent la planète… il est emmené dans une école spéciale, mais là,
on veut se servir de lui et de son non pouvoir pour quelqu’un d’autre (donc l’endormir puis le tuer),
mais ses amis vont venir à la rescousse…

Nouveau Lauréat au Prix du concours Premier roman jeunesse RTL-Télérama 2018. Une histoire
accrocheuse (pouvoirs) avec des collégiens, des aventures puisqu’il faut bien se mettre en situation, et
des rebondissements inattendus. L’équipe de copains est vraiment sympa, le personnage de Norman
très attachant, et nos lecteurs s’y identifieront facilement. Un roman ado sans prétention, à la lecture
facile, pour une bonne accroche. Preuve en est, nous on le met en roman d’accroche pour notre prix
des Lecteurs ados.
Ce qui coule dans nos veines / Sophie Adriansen. – Gulf Stream éditeur
                         (Electrogène réaliste). 17 euros. – ISBN 2354886942

                        C’est l’histoire d’Adam et de Garance, la narratrice, qui tombent amoureux.
                        Ils sont en prépa et leurs projets sont déjà tracés. Mais Adam va tomber
                        malade, et leur vie va en être bouleversée. En effet, Adam est atteint
                        d’une leucémie, et suivant ses convictions (Témoin de Jéhovah), il refuse la
               transfusion sanguine qui lui sauverait la vie. Il signe une décharge pour
               sortir de l’hôpital et part en Belgique avec sa mère. Garance va tenter
               d’alerter l’opinion publique pour rendre visible son cas et tenter de faire changer d’avis
Adam, elle ne connaissait pas ses convictions.

Roman sicklit’ sur un sujet qui en englobe un autre : croyances ; secte ou religion et sa limite face à la
vie, le côté légitimité médicale par rapport au patient, de son droit à choisir. Mais aussi le côté familial
et l’incompréhension devant cette décision.

Juste une coquille à noter ; maintenant on est donneur d’organes de fait, et si on ne veut pas il faut
s’inscrire sur une liste (le livre dit qu’il faut une carte de donneur…).

Malgré tout on apprend beaucoup de choses sur ces sujets et ça donne vraiment matière à réflexion.
On nous peint une Garance sensible qui refuse de subir sans rien faire.

Cette histoire est inspirée de faits réels et c’est ce qui aura amené cet auteur à l’écriture.

Oui, grands ados.

                         Direct du cœur / Florence Medina. – Magnard jeunesse (M les romans).
                         13.90 euros. – ISBN 2210965284

                           Tim est en seconde, sa mère a fait en sorte qu’il prenne une option pour le
                 bac, histoire de grappiller des points, option qui sera Langue des Signes
                           Française (c’était la moins loin). Beaucoup d’à priori de sa part jusqu’à ce
                 qu’il se laisse emmener à une soirée au Café signes et qu’il rencontre « la
                 fille violette », elle –même malentendante…

C’est le héros qui nous raconte son histoire ; de sa vie avec ses potes et sa passion du skate, des jeux-
vidéos, de son côté « je me la coule douce », qui vit avec une maman bienveillante qui veille au grain.
Un ado très désinvolte avec ses centres d’intérêt, normal. Tout bascule avec cette option incroyable
puisqu’il va s’ouvrir à ce nouveau monde, se faire un ami avec qui il va jouer (et va se rendre compte
qu’il est comme lui), tomber amoureux. Seule ombre au tableau, cette jeune fille n’est pas facile et il
faudrait déjà qu’il la retrouve... Et, en parallèle, ce père qu’il n’a jamais eu va finir par avoir des remords
et débarquera, mais la rancœur d’être mis au ban de sa famille ne passera pas. Evidemment on finit
par une happy end ; il retrouve cette jeune fille après quelques évènements et accepte de rencontrer
sa demi-sœur.

Ce qui est intéressant, c’est son évolution par rapport à la vision qu’il avait de ce handicap, de ce monde
qu’il finit par mieux découvrir et finalement tout à fait comprendre.

Sinon, c’est écrit en langue « ado » donc parfois un peu sans filtre, presque vulgaire.

Nous le mettons dans notre sélection du Prix des Lecteurs « ados ».

Bibliothèque de Saint-Cyr-l’école

                                       BANDES DESSINEES

                                   La cité sans nom, T.3. La Terre déchirée / Faith
                           Erin Hicks.           – Rue de sévres, 2019. 16 €. ISBN :
                           978236981376.

                                   La volonté de nos deux héros est mise à rude épreuve. Leur ruse
                           sera- t-elle suffisante face à la soif de pouvoir d’Erzi et aux sombres
                           desseins de Mura ? Une seule chose est sûre : ils sont le dernier espoir
de la Cité sans Nom Devenu général de Toutes-Lames après son coup d’État, Erzi détient
également la formule du napatha, le feu destructeur des bâtisseurs de la Cité sans Nom. Le jeune
homme en fait immédiatement usage contre l’armée yisun venue assiéger la Cité. Kaidu et Rate,
impuissants face à cette démonstration de force, ont pourtant pris leur décision : quoi qu’il en
coûte, ils arracheront la formule du napatha des mains d’Erzi. La tâche ne sera pas aisée,
d'autant que l’énigmatique Mura se dresse sur leur chemin...

        OUI ! Suite et fin de cette série originale.
MANGAS

                         Yotsuba, T.14 / Kiyohiko, Azuma. – Kurokawa, 2019.
                 7,65 €. ISBN : 9782368527160.

                         Le monde vu par une énergique et joyeuse petite fille de 6 ans, Koiwai
                 Yotsuba ! La petite fille aux cheveux verts préférée de tous est de retour ! Et
cette fois, Yotsuba élargit ses horizons en faisant un voyage dans la capitale avec son père !
Avec ses trains, ses quartiers et ses déjeuners de luxe, le parc d’attractions géant de Tokyo
promet des aventures hilarantes et chaleureuses dans ce volume tant attendu !

       OUI, toujours un petit régal à lire.

                                       MANGAS ADOS

                               La Lanterne de Nyx, T.1 / Takahama, Kan. –
                       Glénat, 2019. 10,75 €. ISBN : 9782344033708

                               Quand le Japon découvre la France 1878, la France fait rayonner
                       sa puissance industrielle et culturelle en organisant des expositions
                       universelles, tandis que le Japon s’ouvre au monde après 200 années
                       d’isolationnisme. A Nagasaki, Miyo, orpheline qui a pour seul talent le
don de clairvoyance au travers des objets qu’elle touche, parvient à trouver un emploi,
commercialisant des objets importés d’Europe. Au contact de l’Occident, elle découvrira un
monde nouveau qui la conduira jusqu’à Paris...

       Oui ! Un premier tome intéressant. Série à suivre.
Echoes, T.1 / Kei Sanbe. – Ki-oon, 2019. 7,90 €.
                         ISBN : 9791032704738.

                                 Senri est l’unique rescapé d’un massacre qui a emporté toute sa
                         famille. A cinq ans, il a été retrouvé seul au milieu des cadavres de ses
                         deux parents assassinés. Kazuto, son jumeau, a quant à lui été kidnappé
                         puis tué. Depuis, le meurtrier reste introuvable... 13 ans plus tard, la
colère de Senri ne s’est toujours pas apaisée. Et pour cause : Kasuto et lui étaient plus que des
frères. Douleur, peur... les émotions de l’un étaient ressenties par l’autre, parfois accompagnées
de visions pendant les pics d’angoisse. Senri a donc vécu le calvaire de son jumeau comme si
c’était le sien. Son seul indice pour retrouver l’assassin, des cicatrices sur le bras du coupable,
entraperçues à travers les yeux de Kasuto... Alors le jour où il voit par miracle à la télé un
homme avec les mêmes stigmates, son sang ne fait qu’un tour : il tient sa vengeance !

       OUI ! Un thriller qui tient en haleine. A noter : beaucoup de violence… Par l’auteur de
la série Erased. Le deuxième tome est sorti fin août.

Bibliothèque de Chatou

       -   Le garçon Rose Malabar, Claudine AUBRUN, 6-8ans. Syros. 3,50€.
           978-2-7485-2546-5

                              Gabriel doit faire une rédaction sur le sujet « quel métier voulez-vous
           faire ? ». Il voudrait être sage-femme mais n’ose pas le dire, pourtant, Alice assume son
           rêve d’être conductrice de TGV. Un jour, Rudy arrive à l’école avec un sweat rose
           malabar et une dispute éclate. Gabriel va décider d’aller aider son ami et de révéler son
           secret.
           Avis : Court. Bien écrit. Le sujet des relations filles-garçons et parents-enfants est bien
           abordé par le biais de la rédaction. Cela permet une réflexion sur les clichés sexués mais
           de façon légère.
-   Le secret du Renard, Isabelle RENAUD, 6-8ans. L’école des loisirs. 6,50 €
    978-2-211-23957-8

                       Tom vit à la campagne, il aime les animaux et va commencer à
    apprivoiser un renard. De nouveaux voisins arrivent suite à la naissance d’un nouveau
    bébé. Louise ne voulait pas déménager, elle n’a pas envie de vire à la campagne car elle a
    peur de s’y ennuyer. Tom et Louise vont devenir amis. Les visites du renard vont la faire
    changer d’avis.
    Avis : Court. Bien écrit. Plusieurs thèmes abordés : la naissance d’un bébé, la création
    d’une fratrie et les modifications que cela va entraîner, le changement d’environnement
    (ville-nature), l’amitié. Lecture facile, douce et agréable.

-   Attention fragile ! Jean-Marie Defossez, 6-8 ans. Bayard éditions. 6,50 €
    978-2-7470-9875-5

                   Quentin a des difficultés de concentration, il est dans une école spécialisée.
    Chaque semaine, Cécile vient leur apprendre à dessiner les animaux et Quentin se
    découvre une véritable passion. Avec ses amis il va découvrir un jardin abandonné où la
    nature semble avoir repris ses droits, il va pouvoir dessiner tout ce qu’il a sous les yeux.
    Mais le jardin est menacé de destruction à cause de la construction de bâtiments.
    Avis : Court et bien écrit. Le sujet du handicap est abordé à travers Quentin et ses amis
    (concentration, béquilles, mutisme, …) qui vont apprendre à dépasser leurs difficultés
    pour une cause commune qui leur tient à cœur : la protection du jardin.

-   Hôtel Heartwood, T.1, Kallie George, 9 ans, Casterman. 12,90€
    978-2-203-16289-1
Série en quatre tomes (automne, hiver, printemps, été). On suit les
    aventures de Mona la petite souris qui cherche un abri car sa maison a été détruite. Elle
    trouve par hasard refuge dans l’hôtel Heartwood, au cœur d’un arbre, qui est peuplé par
    des animaux très différents. Mona va devoir affronter la méchanceté d’un écureuil et
    faire face à de nombreuses épreuves si elle veut rester dans ce merveilleux endroit.
    Avis : Coup de Cœur. Jolie histoire, belles illustrations de Stéphanie Graegin, on s’attache
    à la petite souris et on a envie de savoir si elle pourra rester.

-   La tribu des Zippoli, David NEL.LO, 9 ans, Actes Sud Junior. 13€80
    978-2-330-10842-7

                     Guillem n’aime pas lire, à la bibliothèque de l’école il s’arrange toujours
    pour n’emprunter que des bandes dessinées. Mais un jour la terrible bibliothécaire
    (vieille, laide, désagréable…) va le forcer à emprunter un « vrai » livre. Il va alors prendre
    un ouvrage poussiéreux posé au bout d’une étagère. Quand Guillem commence à le lire il
    se rend compte que le narrateur s’adresse à lui directement et quand sa mère ou son
    frère veut lire le livre, l’histoire redevient normale.
    Avis : histoire amusante, livre qui s’adapte à chaque lecteur en fonction de son vécu et
    de ses représentations. On rêve d’ouvrir nous aussi un livre où le narrateur nous parlerait
    directement et on craint de rencontrer la terrible bibliothécaire.

-   Capitaine Rosalie, Timothée de Fombelle, 9 ans, Gallimard Jeunesse. 12€90
    978-2-07-510769-3

                       C’est la guerre de 14-18 et le papa de Rosalie est parti au front. Rosalie
    qui a cinq ans et demi reste seule avec sa maman. Comme celle-ci doit travailler Rosalie
    va à l’école des grands même si elle n’a pas encore l’âge. Les lettres envoyées par son
    papa lui permettent de garder espoir mais un jour sa maman en reçoit une qu’elle refuse
de lire à Rosalie et qui semble la rendre très triste. Rosalie a appris à lire dans la classe
    des grands et elle va chercher la lettre que sa maman a cachée.
    Avis : Très belle histoire de Timothée de Fombelle où la guerre est abordée avec
    beaucoup de pudeur et surtout par des allusions. Le personnage de Rosalie est attachant.
    Les illustrations sont peu colorées et expriment aisément l’absence, la tristesse et la
    mort. L’histoire se termine sur une note apaisée.

-   Les guerriers de glace, Estelle Faye, 9 ans. Fantasy, Nathan. 9€43
    978-2-09-257683-0

                      Dans le village de Rosheim, Alduin et Léna sont les meilleurs amis du
    monde. Pourtant tout les sépare : Alduin est le fils du chef; Léna est la fille de la
    guérisseuse. Un jour, ils découvrent que les Guerriers de Glace, ces êtres cruels qui
    vivent au-delà des montagnes, reviennent au village pour enlever une jeune fille. Alduin
    décide de partir sauver son ami. Il va se faire aider par un ancien soldat très mystérieux.
    Avis : univers médiéval. Alduin est volontaire et courageux, Léna est débrouillarde. Le
    thème de la guerre est abordé grâce au vieux soldat, qui permet d’évoquer les horreurs
    dont les hommes sont capables mais aussi la solidarité et l’entraide dont, lui, fait preuve.

-   Les Vanderbeeker T.1 : On reste ici Karina YAN GLASER, 10 ans, Casterman. 12€90
     978-2-203-15940-2

    Les Vanderbeeker sont une famille de cinq enfants, un garçon et quatre filles. Ils
    occupent l’étage d’un immeuble qui appartient à M.Beiderman. Quand celui-ci décide
    de ne pas renouveler le bail, la famille se voit contrainte à déménager avant Noël… Les
    enfants, qui étaient très attachés à leur appartement, décident d’amadouer monsieur
    Beiderman par milles petites attentions, comme lui déposer un chaton sur le pas de sa
    porte, mais certaines vont virer au drame comme le petit déjeuner surprise qui va se
    répandre sur la paillasson. Les enfants vont alors chercher d’autres moyens, moins
    aimables et plus directs, pour garder leur maison mais toutes leurstentatives semblent
    vouées à l’échec.
Avis : Peu être pas original mais bien écrit et très attachant. Les liens qui unissent les
    frères et sœurs sont très forts, l’amour qu’ils ont pour leur maison, l’énergie et
    l’inventivité dont ils font preuve pour tenter de la garder. Le personnage du propriétaire
    est d’abord antipathique puis mystérieux et finalement touchant. On a envie de savoir la
    fin.

-   Ma fugue dans les arbres, Alexandre Chardin, 9 ans. Magnard. 12€90
    978-2-210-96619-2

    Albertine et Sylvain ont perdu leur maman quand ils étaient petits. Un mystère semble
    d’ailleurs entourée la mort de la mère. Leur papa ne les voit que le weekend car il est
    très pris par son travail. Les deux enfants sont gardés par Pierre que les enfants appellent
    Nours. Le jour de son anniversaire Albertine demande à son père une balançoire dans les
    arbres. Celui-ci refuse. Nours, qui aime beaucoup les enfants, va accéder à la demande
    de la fillette mais quand son père va découvrir la balançoire il va se mettre dans une
    colère terrible contre sa fille et contre Nours qu’il va renvoyer. Albertine va alors fuguer
    dans les arbres et refuser d’en descendre. Avec l’aide de son petit-frère qui lui apporte
    des provisions et des vêtements elle va pourvoir tenir très longtemps, suffisamment en
    tous cas pour connaitre les secrets de son père.
    Avis : Coup de cœur. Belle histoire très touchante d’une petite fille qui va renouer une
    relation avec son père en perçant le mystère qui existait autour de la mort de sa mère. La
    complicité entre le frère et la sœur est très forte et l’attention que Nours porte aux
    enfants est attendrissante.

-   Vingt-quatre heures dans l’incroyable bibliothèque de M.Lemoncello, Chris
    Grabenstein, 10 ans. Milan. 19€90
    978-2-7459-8402-9

    Douze enfants de douze ans sont enfermés dans une bibliothèque pendant une nuit.
    Pour en sortir ils doivent résoudre toutes sortes d’énigmes. Ils sont aidés par des
    bibliothécaires virtuelles qui apparaissent sous forme d’hologrammes. Les codes secrets
    correspondent à des cotes de documents.
Avis : On retrouve l’univers de Charlie et la Chocolaterie de Roald Dahl mais dans une
    bibliothèque, qui plus est, très moderne puisque tout est robotisé et virtuel. Un esprit de
    compétition va se développer entre les enfants. L’histoire est agréable à suivre malgré
    quelques longueurs.

-   L’île au Manoir, Estelle Faye, RF. Scrineo. 7 ,90€
    978-2-36740-619-0

    Adam vit sur une île au milieu de l’océan Atlantique. Une nuit, en hiver, il aperçoit une
    fille sur la plage. En s’approchant d’elle il se rend compte que son visage ressemble à
    celui d’une noyée. En voulant la rejoindre il ne va trouver sur la plage qu’une vieille clef.
    Il va se retrouver plongé au cœur d’une aventure qui nécessitera l’aide de ses amis pour
    déjouer les projets d’un magicien dont le projet est de détruire l’île.
    Avis : La mise en page peut être gênante car le texte est encadré par des vagues.
    L’histoire est courte (120p.) mais bien construite, on a envie de savoir la suite. Les
    phrases sont courtes et le vocabulaire employé simple ce qui rend le texte accessible.

-   Longtemps j’ai rêvé de mon île, Lauren Wolk, 9 ans. L’école des loisirs. 16,50€
    978-2-211-23448-1

    Un bébé arrive sur une des îles qui composent l'archipel Elizabeth dans le Massachusetts
    à l’intérieur d’une nacelle qui flotte. Corneille est recueillie et élevée par Osh et sa
    voisine, Miss Maggie. En grandissant elle cherche à connaître ses origines, l’endroit d’où
    elle vient et pourquoi elle a été ainsi abandonnée. Elle va orienter ses recherches vers
    une île voisine sur laquelle, une nuit, elle a vu brûler un feu. Seulement cette île a
    accueilli des lépreux qui vivaient là, reclus, et que personnes n’osaient approcher.
    Avis : Coup de cœur. Le roman est très bien construit, de manière à ce qu’on devine
    rapidement d’où vient Corneille mais on ignore comment et pourquoi elle est arrivée une
    nuit sur cette île. Ses recherches vont permettre des retours en arrière sur la vie des
lépreux, la façon dont ils vivaient et comment ils étaient traités. Une histoire de trésor et
    de voleurs va pimenter l’intrigue.

-   La mémoire des couleurs, Stéphane MICHAKA, 13 ans, SF, Pocket Jeunesse. 17,90€
    978-2-266-27324-4

    Mauve est un adolescent qui arrive dans l’arrière boutique d’une brocante. A part son
    nom il ne se souvient de rien. Anna, qui tient la boutique avec l’aide de Lucie sa nièce,
    semble l’attendre. Elle a déjà accueilli Rouge et Gris, de la même façon et ne semble
    s’inquiéter de rien. Mauve va s’apercevoir qu’il peut lire dans les pensées des gens. Il va
    progressivement retrouver la mémoire grâce aux rêves qu’il fait. Il vient de la planète
    Circée où les livres jugés dangereux par « l’Oracle » ont tous été détruits. Cette planète
    semble idéale car là-bas sil n’y a pas de racisme, pas de guerre ni de conflits. Mais il n’y a
    plus de livres, d’artistes ni d’écrivains. Tout cet univers est sous contrôle de « l’Oracle »
    et ceux qui lui désobéissent sous envoyés en punition sur la Terre. Mauve se souvient
    progressivement de ce qui a causé sa punition. S’il ne fait rien, la Terre subira le même
    sort que la Planète Circée et passera sous le contrôle de « l’Oracle ».
    Avis : L’intrigue est bien construite car au début on ne sait pas si Mauve vient d’une autre
    planète ou s’il est amnésique, quand la mémoire lui revient on se demande s’il ne faisait
    pas partie d’une secte. Même à la fin on peut se demander s’il vit ou rêve ce qui lui
    arrive. Un autre point positif de la construction est la vision idyllique que l’on a de la
    planète Circée qui va peu à peu se transformer en vision infernale. On ne peut
    s’empêcher de faire des parallèles avec le monde actuel (disparition des livres au profit
    du virtuel…). D’ailleurs la Terre subira le même sort que la planète Circée si Mauve
    échoue dans sa mission.

-   Un si petit oiseau, Marie PAVLENKO, 13 ans, Flammarion. 17€50
    978-2-08-144384-6

    Abigail a perdu son bras suite à un accident de voiture. Elle a du arrêter ses études de
    vétérinaire et tente de réapprendre à vivre avec un moignon et une prothèse. Pour sa
    petite sœur la vie continue et cela est douloureux pour Abigail. Ses parents et sa tante
vont tout faire pour l’aider, ainsi qu’un ancien camarade de classe qu’elle retrouve par
        hasard et qui se passionne pour les oiseaux.
        Avis : Coup de cœur.
        Le sujet est difficile mais traité par Marie Pavlenko avec beaucoup d’humanité et parfois
        même d’humour. On a l’impression de revivre avec Abi. C’est un roman plein d’espoir où
        la jeune fille va pouvoir s’appuyer sur ses parents, sa tante et surtout son ancien
        camarade de classe. Elle va se rendre compte que certaines choses sont devenues
        impossible comme d’être vétérinaire mais que beaucoup d’autres sont encore réalisables
        comme se passionner pour la nature, ré envisager des études et un métier, mais surtout
        aimer et être aimée même avec un bras en moins.

    -   Nos mains en l’air, Coline PIERRE, 13 ans, Rouergue. 14,80€
        978-2-8126-1800-0

        Victor fait partie d’une famille de cambrioleurs, son père et ses frères tentent de lui
        enseigner l’art du cambriolage mais il préfère tenir, en secret, des permanences d’écoute
        aux victimes de violences. Ne pouvant échapper à l’autorité de son père il est forcé
        d’aller braquer un manoir. Tout a été calculé pour que les habitants de la maison soient
        absents ce jour-là et Victor est bien surpris quand il se retrouve nez à nez avec Yazel, la
        nièce des propriétaires qui est sourde et malmenée par son oncle et sa tante. Yazel voit
        en Victor un sauveur et lui demande de l’emmener en Bulgarie pour y répandre les
        cendres de ses parents décédés dans un accident de voiture. Victor est partagé entre
        l’envie de faire plaisir à la fillette et de réaliser son rêve, ce qui lui permettrait aussi de
        réparer les fautes commises contre son gré, et la raison. Il ne peut partir avec cette
        enfant sans être accusé d’enlèvement, ni passer la frontière sans autorisation parentale.
        Avis : Belle histoire, très touchante où on suit les aventures complètement improbables
        de Victor et de Yazel. Les sentiments des deux personnages sont très bien décrits : la joie
        de la petite qui se sent sauvée, libérée, aimée par ce jeune homme et le
        questionnement, les craintes mais aussi l’envie de réaliser les rêves de la petite et de
        l’emmener en Bulgarie. Le thème de la surdité est également très bien abordé dans ce
        roman. En effet, Yazel communique par signes quand ses appareils auditifs n’ont plus de
        piles et si Victor veut la comprendre, il n’a d’autres choix que d’apprendre à signer.

-   Les larmes des Avalombres, Alexandre CHARDIN, 10 ans, RF, Magnard jeunesse. 13,90€
    978-2-210-96513-3
Nandeau vit avec son père mais celui-ci disparait régulièrement quand vient la Nuit de Grand
    sang. Il décide d’élucider le mystère qui plane autour de son père. Son seul allié est un
    renard, Rubah, qui en s’alliant à un humain est rejeté des autres animaux. Nandeau part sur
    les traces des Avalombres ces mystérieux chevaliers sanguinaires dont les larmes rendent
    fort celui qui les boit tout en le liant pour toujours à Tourkoul un être maléfique.

    Avis : Petite lecture agréable. Quête des origines qui traite de la conquête du pouvoir et du
    prix à payer pour conquérir le monde.

-   Nous sommes l’étincelle, Vincent VILLEMINOT, 13 ans, SF, Pocket jeunesse. 18,90€
    9782266290913

    L’histoire commence en 2061 avec trois enfants qui vivent dans la forêt et vont être
    kidnappés par des braconniers anthropophages. Il y a des retours en arrière pour
    comprendre comment la société en est arrivée là en 2025. On nous décrit alors la révolte
    d’une génération d’étudiants contre une société où tout est imposé, urbanisé, robotisé. Ce
    mouvement de révolte se veut pacifique et les jeunes décident de quitter les villes pour aller
    vivre à la campagne et reconstruire une société dans les bois. On assiste à la traque de ces
    camps par la police, la manipulation médiatique, la volonté des politiques de garder ces
    jeunes dans la ville. Les trois enfants que nous suivons sont la troisième génération suivant
    le mouvement de révolte.
    Avis : La construction est très intéressante, on ne comprend pas tout de suite le lien entre les
    enfants kidnappés et la société de 2025 mais ensuite on devine les choses. Les deux intrigues
    celle des enfants et celle des jeunes révoltés finissent par se rejoindre.
    Petit point négatif : le langage utilisé par certains personnages et notamment les enfants est
    parfois très familier voire grossier.

-   Five Feet apart (Club Albin Michel), Rachael LIPPINCOTT, 13 ans, Albin Michel. 16,90€
    978-2-226-44138-6
Stella est atteinte de la mucoviscidose. Depuis qu’elle est toute petite elle fait des séjours à
    l’hôpital. Les infirmières qui s’occupent d’elle l’ont vue grandir. Stella a toujours été une
    malade sage et raisonnable, elle a même créé une application sur son Smartphone pour
    gérer la prise de ses médicaments. La maladie de Stella et la mort accidentelle de sa petite
    sœur ont entrainé la séparation de ses parents. Un jour Will arrive dans le service, il refuse
    de prendre son traitement alors que sa mère lui paye des essais thérapeutiques très
    onéreux. Stella et Will vont tomber amoureux mais ils ne peuvent s’approcher l’un de l’autre
    à moins de deux mètres sous peine de se contaminer, ce qui rend difficile une histoire
    d’amour.
    Avis : Coup de cœur. Le sujet de la maladie, de la mort et du divorce sont abordés dans le
    roman mais l’héroïne va y faire face avec courage, l’espoir est présent et la fin optimiste.
    Un film existe, A deux mètres de toi réalisé par Justin Baldoni en 2019. Le sujet rappelle Nos
    étoiles contraires mais la fin n’est pas aussi tragique.

-   Monde de Lucrèce T.2, Anne GOSCINNY, 10 ans, Gallimard jeunesse. 12€50
    978-2-07-509311-8

    Deuxième tome de la série. Lucrèce est une jeune adolescente qui vient de rentrer au
    collège, elle a un groupe de copines, « les Lines » car leur prénom se terminent tous par
    « L.I.N.E », une grand-mère qui n’accepte pas son âge et annonce ses fiançailles. Sa maman
    est avocate et s’est remariée avec Georges, Lucrèce à un demi-frère. Elle qualifie elle-même
    sa famille de « loufoque ».
    Avis : Léger, amusant et agréable à lire. Les illustrations de Catel Muller sont plaisantes.

-   Ciao Bianca , Vincent VILLEMINOT, 13 ans, Fleurus . 13€90
    978-2-215-16763-1
Mathieu a quitté la maison dès qu’il a eu 18 ans. Sa mère enchainait les histoires
        amoureuses, il n’a jamais connu son père et le nouveau compagnon de sa mère était violent.
        En partant Matthieu a aussi laissé les jumeaux, Gavi et Lena, son demi-frère et sa demi-sœur.
        Pendant trois ans il enchaine les petits boulots, ne pouvant se payer des études, et vit avec
        sa copine dans un studio. Quand il reçoit un appel de sa tante lui annonçant la mort de sa
        mère il n’a d’autre choix que d’aller à l’enterrement. Il y retrouve sa tante et les jumeaux. Il
        pense rentrer chez lui le soir et tourner la page définitivement ? Seulement, sa mère avait
        tout prévu avant sa mort et Matthieu doit aller zen Italie déposer ses cendres avec les
        jumeaux.

Avis : Malgré le sujet de la mort et de la maladie, Vincent Villeminot nous propose une belle histoire.
Les trois frères et sœur vont se retrouver dans un combi Volkswagen sur les routes d’Italie. Ce temps
va leur permettre de se retrouver, les jumeaux vont lui raconter la maladie de leur mère et comment
son état de santé s’est dégradé et Mathieu, lui, va devoir expliquer pourquoi il est parti et n’a pas
donné signe de vie pendant trois ans. Le roman est très touchant avec quand même quelques
touches humoristiques.
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler