SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS

 
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
2 018

SONDAGE SANOFI CANADA                                             ÉTABLIR
SUR LES SOINS DE SANTÉ                                            DES LIENS
L E P LU S I M P O R TA N T S O N DAG E S U R L ES R É G I M ES
D E S O I N S D E SA N T É AU CA N A DA
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
2018
  SONDAGE SANOFI CANADA
   SUR LES SOINS DE SANTÉ

        TABLE DES MATIÈRES

CHAPITRE 1
                                         ÉTABLIR DES LIENS
RÉGIMES DE SOINS                         Une vue plus claire de la valeur des régimes
DE SANTÉ                                 de soins de santé
4 Établir des liens pertinents
6	Aperçu de l’utilisation des
    avantages sociaux
8	Considérations relatives à                           DANNY PEAK
    la conception des régimes                           Chef principal, Stratégie nationale, Secteur privé
 9 PROFIL D’EMPLOYEUR Les                              SANOFI CANADA
    pharmaciens, supporter les
    assurés dans l’usage optimal
    des médicaments                      Lorsque le conseil consultatif s’est réuni cette année pour se pencher sur les
10	SOUS LA LOUPE Les coûts              résultats de l’édition 2018 du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, il
    des médicaments
                                         est apparu évident que nous pourrions tirer parti de l’expertise des personnes
                                         présentes pour découvrir certains liens intéressants. Ces nouveaux liens, qui
                                         peuvent à première vue paraître sans relation, pourraient donner une nouvelle
CHAPITRE 2                               perspective aux promoteurs, aux conseillers et aux fournisseurs sur la façon
SANTÉ ET MALADIES                        dont nous pouvons accroître la valeur des régimes de soins de santé.
                                            Les promoteurs siégeant au conseil consultatif ont particulièrement insisté
CHRONIQUES                               sur l’importance d’établir des liens entre les régimes de soins de santé (et
12 Un portrait plus précis de la santé   les programmes de promotion du mieux-être, s’il y en a) et les facteurs de
14	Les données : la clé de la           réussite des entreprises. Lorsque les soins de santé et le mieux-être sont liés
                                         à des objectifs relatifs à la sécurité au travail, par exemple, leur valeur – et
    prise en charge des maladies
                                         leur potentiel inexploité – comme contributeurs stratégiques à la réussite des
    chroniques                           entreprises devient beaucoup plus évidente. En termes simples, des employés
16 SOUS LA LOUPE L’arthrose              en santé se traduisent par des entreprises en santé : même à un niveau intuitif,
18	Le moment de s’attaquer aux          ce lien est tout à fait logique (surtout alors que la prévalence des maladies
    maladies chroniques                  chroniques augmente).
20	PROFIL D’EMPLOYEUR Le                   Cependant, nous savons que les promoteurs qui considèrent que les soins
    facteur sommeil – une prise de       de santé et le mieux-être font partie intégrante de la stratégie d’entreprise sont
    conscience pour le mieux-être        actuellement des exceptions à la règle. Comme le sondage de cette année et
                                         ceux des années antérieures le montrent, les promoteurs priorisent toujours
                                         la gestion des coûts au sein des diverses catégories d’avantages sociaux,
CHAPITRE 3
                                         sans savoir ce qui contribue vraiment au coût de leur régime. Cette priorité
TENDANCES EN MATIÈRE                     interne les empêche d’utiliser les avantages sociaux afin de mieux gérer les
                                         coûts qui ont une incidence sur l’ensemble de l’entreprise, comme les coûts
DE MIEUX-ÊTRE                            de l’absentéisme. Bien que les contrôles financiers internes soient importants,
22	La promotion du mieux-être           comme ils le sont dans tous les domaines d’activité, les membres du conseil
    est-elle mise de côté?               consultatif recommandent vivement aux promoteurs, aux conseillers et aux
23	
   SOUS LA LOUPE Les vaccins             fournisseurs de se remettre en question, eux-mêmes et les uns les autres, afin
    destinés aux adultes                 d’aborder les régimes de soins de santé de manière plus globale.
26	Portrait du mieux-être au travail       À cette fin, vous constaterez que le rapport de cette année est présenté
                                         dans une nouvelle mise en page et dans un format plus succinct et contient
27	PROFIL D’EMPLOYEUR
                                         un certain nombre de liens et d’actions recommandées – y compris les « Dix
    L’analyse des données de             appels à l’action » à la fin du rapport – visant à amener les régimes de soins
    demandes de règlement                de santé au niveau supérieur. Nous espérons que le Sondage Sanofi Canada
    oriente le programme de              sur les soins de santé contribuera à vous inciter à établir vous-même quelques
    mieux-être des soignants             liens importants et à prendre de nouvelles mesures stimulantes afin que les
                                         régimes de soins de santé puissent offrir leur pleine valeur aux participants et
CHAPITRE 4                               aux promoteurs.

PRATIQUES EXEMPLAIRES
28	Établissement d’un plan d’action
29	PROFIL D’EMPLOYEUR Des
   mesures simples, ingénieuses
   et à faible coût pour atteindre
   le mieux-être
30	
   SOUS LA LOUPE Les maladies
   cardiaques
32 Dix appels à l’action
                                         2   SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
TRAVAILLER EN PARTENARIAT POUR
AMÉLIORER LA SANTÉ DES CANADIENS

                NIVEN AL-KHOURY
                Présidente-directrice générale
                SANOFI CANADA

En tant que chef de file de la recherche et de la fabrication           long terme (par exemple, en utilisant l’assurance médicaments
biopharmaceutiques qui investit près de 19 % de ses revenus             et les soins de santé complémentaires plus efficacement pour
annuels dans la recherche et le développement, Sanofi                   réduire les coûts liés aux invalidités).
contribue grandement à l’écosystème des soins de santé du                  Un thème qui revient année après année dans le rapport,
Canada. Depuis plus de 100 ans, nos produits gardent les                c’est que nous pouvons en faire plus. Le Sondage Sanofi
Canadiens en santé et productifs. Au fil des décennies, nous            Canada sur les soins de santé lui-même en fait foi, car sa
avons trouvé des façons créatives de faire une différence               publication continue est rendue possible grâce au soutien
positive, en travaillant avec des partenaires qui partagent             de quatre compagnies d’assurance canadiennes et, pour
notre vision d’un système de santé viable pour les Canadiens.           la première fois cette année, d’un fournisseur de services
C’est dans cet esprit que nous sommes heureux de vous                   pharmaceutiques. Nous sommes ouverts aux occasions d’en
présenter l’édition 2018 du Sondage Sanofi Canada sur                   faire plus ensemble, dans le cadre de notre objectif commun
les soins de santé, qui entre maintenant dans sa troisième              d’améliorer la santé des Canadiens.
décennie de publication.                                                   En tant que présidente-directrice générale de Sanofi
   Grâce aux précieux commentaires des assureurs, des                   Canada, je vais bientôt faire la transition vers un poste mondial
conseillers en avantages sociaux et des promoteurs de                   au sein de Sanofi. Il a été enrichissant de rencontrer tant de
régime qui siègent au conseil consultatif, nous offrons le              gens unis dans leur engagement envers la santé et le bien-
Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé à titre d’outil            être des Canadiens. En tant que Canadienne, je garde espoir
éducatif et pratique pour établir la preuve que les régimes             et je suis optimiste que le Canada suivra le bon chemin qui
de soins de santé peuvent et devraient évoluer de façon                 mènera à une meilleure santé pour ses citoyens – une voie
nouvelle et emballante. Nous pouvons en faire plus pour                 qui favorisera et exploitera le pouvoir des innovations dans le
aider les participants à prendre en charge plus proactivement           domaine biomédical.
leur santé, en particulier ceux aux prises avec une maladie
chronique. Nous pouvons en faire plus pour concevoir des
régimes de soins de santé qui sont rentables et fonctionnent
en synergie pour procurer une valeur et une viabilité accrue à

                              Merci aux commanditaires diamant
    Depuis 21 ans, le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé permet de prendre le pouls des régimes de
  soins de santé, en analysant l’évolution des opinions des participants et des promoteurs sur divers sujets, dont la
promotion du mieux-être au travail, les préoccupations relatives à la santé et l’incidence des maladies chroniques.

LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA                     SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018   3
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
CHAPITRE 1
         RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ

    ÉTABLIR DES LIENS PERTINENTS
    Nous examinons les leviers qui pourraient susciter des réactions positives face aux régimes de soins
    de santé de la part des participants, tout en tenant compte du fait que les régimes actuels sont peut-
    être moins appréciés par les personnes qui en ont le plus besoin. De plus, la place grandissante
    qu’occupent les médicaments de spécialité soulève la question suivante : devrions-nous adopter un
    autre discours pour communiquer la valeur des régimes de soins de santé?

    Mieux-être, satisfaction et comptes de soins                              MAXIMUMS ET MINIMUMS              PARTICIPANTS

    de santé : un trio de valeur?
    • De façon générale, les participants aux régimes canadiens               LA QUALITÉ DU RÉGIME EST EXCELLENTE OU TRÈS BONNE
         demeurent très positifs à l’égard de la qualité de leur régime                    Programmes de                        Aucun programme de
         de soins de santé, 58 % d’entre eux le qualifiant d’excellent ou      68 %        promotion du mieux-                  promotion du mieux-         50 %
         de très bon. Ce chiffre représente une hausse par rapport aux                     être au travail                      être au travail
         48 % enregistrés l’an dernier et rappelle les résultats obtenus
         depuis que la question a été posée pour la première fois en           63 %        Satisfaction au travail              Insatisfaction au travail   39 %
         2006. Seulement 6 % des répondants décrivent leur régime                          Compte de soins                      Aucun compte de soins
         comme étant mauvais ou très mauvais.                                  68 %        de santé                             de santé                    51 %
    •    De plus, 62 % indiquent que leur régime répond extrêmement                        Excellente ou très                   Mauvaise ou très
         bien ou très bien à leurs besoins, ce qui constitue une               72 %        bonne santé                          mauvaise santé              48 %
         amélioration par rapport aux dernières années, alors que les
                                                                                           Revenu familial de                   Revenu familial de
         résultats se situaient entre 50 et 55 %. Seulement 7 % des            61 %        100 000 $ ou plus                    moins de 30 000 $           45 %
         répondants disent qu’il ne répond pas très bien ou pas bien
         du tout à leurs besoins.
    •    Finalement, 69 % sont d’accord pour dire qu’ils ont une               LE RÉGIME RÉPOND EXTRÊMEMENT BIEN OU TRÈS
         meilleure opinion de leur employeur en raison de leur régime de       BIEN AUX BESOINS
         soins de santé, une constance généralement observée depuis                        Programmes de                        Aucun programme de
         2008 (bien que l’intensité de l’opinion ait diminué, passant de       72 %        promotion du mieux-                  promotion du mieux-         54 %
         31 % des répondants qui étaient tout à fait d’accord en 2008 à                    être au travail                      être au travail
         18 % en 2018).                                                        66 %        Satisfaction au travail              Insatisfaction au travail   45 %
    •    Un examen plus approfondi des données permet de faire
         ressortir quelques variables qui suscitent clairement des                         Compte de soins                      Aucun compte de soins
                                                                               73 %        de santé                             de santé                    55 %
         divergences d’opinions. D’une part, trois facteurs liés au travail
         – les programmes de promotion du mieux-être au travail, le                        Excellente ou très                   Mauvaise ou très
                                                                               77 %        bonne santé                          mauvaise santé              50 %
         sentiment de satisfaction au travail et les comptes de soins de
         santé (CSS) – illustrent la capacité des employeurs à influencer                  Revenu familial de                   Revenu familial de
         positivement les perceptions (voir tableau).                          66 %        100 000 $ ou plus                    moins de 30 000 $           53 %
    •    D’autre part, les participants qui vivent des situations
                                                                              ÉCHANTILLON : Tous les participants (n = 1 503)
         personnelles difficiles, comme un revenu familial inférieur à
         30 000 $ ou une mauvaise santé, ont une opinion nettement
         moins favorable de leur régime de soins de santé. Ces résultats      MAXIMUMS ET MINIMUMS               PROMOTEURS
         laissent supposer que les régimes de soins de santé actuels
         sont moins appréciés par ceux qui en ont le plus besoin               LA QUALITÉ DU RÉGIME EST EXCELLENTE OU TRÈS BONNE
         (voir tableau).                                                                   Programmes de           Aucun programme de
                                                                               64 %        promotion du mieux-être promotion du mieux-être 56 %

                                 « D’un côté, ces résultats                                Compte de soins                      Aucun compte de soins
                 CHRIS BONNETT                                                 67 %        de santé                             de santé                    55 %
                 H3 CONSULTING   montrent comment un milieu
         de travail positif permet de faire connaître les                                  Objectifs précis pour                Aucun objectif précis
                                                                               68 %        le régime                            pour le régime              46 %
         avantages sociaux de qualité et de faire valoir
         leur importance. D’un autre côté, nous observons
                                                                               LE RÉGIME CONTRIBUE À LA PRODUCTIVITÉ
         que les employés en mauvaise santé continuent
         d’être moins satisfaits de la valeur de leur régime.                              Programmes de           Aucun programme de
                                                                               60 %        promotion du mieux-être promotion du mieux-être 52 %
         Ce sont eux, en fait, qui ont le plus besoin du
                                                                                           Compte de soins                      Aucun compte de soins
         régime, mais nous ne tenons peut-être pas                             64 %        de santé                             de santé                    52 %
         toujours compte de leurs expériences parce qu’ils
                                                                                           Objectifs précis pour                Aucun objectif précis
         se fondent dans la majorité des employés qui sont                     69 %        le régime                            pour le régime              39 %
         relativement en bonne santé. »
                                                                              ÉCHANTILLON : Tous les promoteurs (n = 502)

4       SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018                     LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
Les promoteurs sont eux aussi satisfaits
            CAROL CRAIG  « Il n’y a rien d’anormal avec le              en général
         TELUS           fait que les employés accordent                • P
                                                                           our leur part, 59 % des promoteurs qualifient leur régime
  de la valeur à la couverture des produits et des                        de soins de santé d’excellent ou de très bon, ce qui
                                                                          concorde avec les résultats de l’année dernière (62 %).
  services courants. Ils apprécient ces avantages, ce
                                                                        • Cinquante-six pour cent des promoteurs sont également
  qui permet aux promoteurs de retirer de la valeur de                    d’accord pour dire que leur régime de soins de santé
  leur investissement. »                                                  contribue bien au maintien d’une main-d’œuvre productive
                                                                          moins susceptible de s’absenter en raison d’une maladie
                                                                          ou d’une invalidité, tandis que 32 % indiquent qu’il y
  PARTICIPANTS                                                            contribue assez bien.
                                                                        • Comme c’est le cas pour les participants, les programmes
  ASPECT DU RÉGIME DE SOINS DE SANTÉ AUQUEL LES                           de promotion du mieux-être et les comptes de soins de
  PARTICIPANTS ACCORDENT LE PLUS DE VALEUR                                santé (CSS) influencent les opinions des promoteurs, mais
      51 %         Couverture des coûts courants
                   ou habituels
                                                                          dans une moins grande mesure (voir tableau).
                                                                        • Les promoteurs se distinguent sur un autre point
                                                                          intéressant : ceux qui ont au moins un objectif précis pour
      24 % Couverture des coûts imprévus
           et possiblement élevés
                                                                          leur régime de soins de santé en 2018 sont beaucoup plus
                                                                          susceptibles de qualifier leur régime d’excellent ou de très
                                                                          bon (69 % par rapport à 46 %) et de dire qu’il contribue à la
      25 % Les deux                                                       productivité (69 % par rapport à 39 %).

  ÉCHANTILLON : Tous les participants (n = 1 503)                       Les coûts habituels d’abord, la tranquillité
                                                                        d’esprit ensuite
                                                                        • Lorsqu’on leur demande de choisir entre deux énoncés
 LIENS + ACTIONS                                                          qui décrivent l’aspect de leur régime de soins de santé
                                                                          auquel ils accordent le plus de valeur, les participants sont
  +	Les employeurs peuvent influencer positivement l’opinion             deux fois plus susceptibles de choisir ses contributions aux
      des participants à l’égard des régimes de soins de santé            coûts de soins de santé courants ou habituels (51 %) que
      en intégrant certains facteurs comme des programmes                 son rôle en tant que couverture d’assurance pour les coûts
      de promotion du mieux-être au travail et un sentiment de            de soins de santé imprévus et possiblement élevés (24 %).
      satisfaction au travail.                                            Les 25 % de répondants restants disent se situer quelque
                                                                          part entre les deux, ce qui signifie probablement qu’ils
  +	Les CSS gagnent eux aussi la faveur des participants,                accordent une valeur égale aux deux aspects.
      mais ils les considèrent le plus souvent comme des                • À l’échelle régionale, les participants en Alberta semblent
                                                                          être les plus résolus (53 % accordant de la valeur à la
      compléments au régime (et non des solutions de rechange
                                                                          couverture des coûts habituels et 19 % à l’assurance),
      à la couverture déjà en place).
                                                                          tandis que ceux des provinces de l’Atlantique sont plus
                                                                          également répartis (46 % et 31 % respectivement).
  +	Les fournisseurs d’avantages sociaux qui aident les                • Les résultats coïncident bien avec les attentes des
      promoteurs à déterminer les objectifs annuels de leur               promoteurs : lorsqu’on leur demande à quel aspect ils
      régime de soins de santé sont beaucoup plus susceptibles            aimeraient que leurs employés accordent le plus de valeur,
      d’avoir des clients qui ont une opinion favorable de la qualité     55 % répondent la couverture des coûts de soins de santé
      et des répercussions de leur régime.                                courants ou habituels et 27 % la couverture des coûts
                                                                          imprévus et possiblement élevés.
  +	Les perceptions de la valeur qu’ont les participants
      cadrent avec les efforts déployés par les promoteurs pour         La valeur de l’assurance est-elle
      présenter les avantages sociaux comme faisant partie              sous-évaluée?
                                                                        • Lorsqu’on leur demande de choisir entre leur régime
      de la rémunération, ce qui les aide à attirer et à fidéliser
                                                                          de soins de santé et un montant en argent de 5 000 $,
      des employés. Cependant, compte tenu de la hausse du
                                                                          la majorité des participants (63 %) choisissent leur
      nombre de médicaments de spécialité plus coûteux offerts,           régime. Ce résultat est resté sensiblement le même
      le discours sur la valeur peut englober le rôle accru que           depuis que cette question a été posée pour la première
      joue le régime d’assurance médicaments comme source                 fois en 2003 (65 %).
      d’assurance pour les participants qui en ont le plus besoin.      • Les préférences semblent toutefois varier lorsque la
                                                                          somme s’élève à 10 000 $ puisque 55 % opteraient alors
                                                                          pour l’argent, ce qui représente un changement d’attitude
                                                                          constant depuis que ce scénario a été présenté pour
                                                                          la première fois en 2009 (où 38 % des répondants ont
            PIERRE MARION « Nous devons chercher à                        indiqué qu’ils prendraient l’argent).
                          améliorer la façon dont nous
            CROIX BLEUE MEDAVIE                                         • Par ailleurs, les participants ne sont pas nécessairement
  aidons les promoteurs à communiquer la valeur de                        convaincus que leur régime d’assurance médicaments
  leur régime aux participants. Nous pouvons isoler                       couvrirait des médicaments dont le coût s’élèverait à
                                                                          plus de 10 000 $ par année. Par exemple, à peine la
  la valeur de l’assurance pour qu’elle soit mieux
                                                                          moitié (53 %) des répondants sont certains que leur
  comprise et appréciée par tous les participants, et                     régime de soins de santé couvrirait un médicament dont
  non uniquement par le peu d’entre eux qui font des                      le coût s’élèverait à 60 000 $ par année et 59 % sont
  demandes de règlement. »                                                certains qu’un médicament coûtant 24 000 $ par année
                                                                          serait couvert.

LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA                SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018   5
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
CHAPITRE 1 : R É G I M E S D E S O I N S D E S A N T É

    APERÇU DE L’UTILISATION DES
    AVANTAGES SOCIAUX
    Les résultats liés à l’utilisation des avantages sociaux correspondent à nos attentes, bien que la couverture
    des services paramédicaux continue de susciter de l’ambivalence ou, à tout le moins, de la confusion.
    De plus, le conseil consultatif invite à la prudence en ce qui a trait aux communications : ne tombons pas
    dans la complaisance. Dernier point important, nous jetterons un coup d’œil rapide, mais révélateur sur
    l’opinion des participants et des employeurs à l’égard de la couverture du cannabis thérapeutique.

    Les médicaments, toujours en tête                                 PARTICIPANTS

    • Quatre-vingt-cinq pour cent des participants se sont             NOMBRE MOYEN DE DEMANDES DE RÈGLEMENT
      prévalus de leur régime d’assurance médicaments à au             POUR DES MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE
      moins une reprise au cours de la dernière année et la même       AU COURS DE LA DERNIÈRE ANNÉE
      proportion de répondants s’est prévalue au moins une fois                           Demandes de règlement
                                                                                      soumises par les participants                                9,4
      du régime de soins dentaires; 53 % ont présenté au moins
      une demande de règlement relative à un service paramédical                               Participants souffrant
      (p. ex., massothérapie ou psychothérapie).                                            d’une maladie chronique                                    10,9
    • Les participants qui ont présenté des demandes de                Participants en mauvaise santé financière                                         12,0
      règlement pour des médicaments sur ordonnance ont
                                                                        Participants en mauvaise santé physique                                               14,5
      soumis en moyenne 9,4 demandes pendant l’année,
      comparativement à 4,4 demandes de règlement pour des             ÉCHANTILLON : Participants ayant soumis au moins une demande de règlement pour un
                                                                       médicament sur ordonnance (n = 1 262)
      soins dentaires. Comme prévu, ce sont les participants
      qui prennent trois médicaments ou plus qui ont présenté
      le plus de demandes de règlement pour des médicaments            NOMBRE MOYEN DE DEMANDES DE RÈGLEMENT POUR LES
      (14,5), tout comme ceux qui disent être en mauvaise santé        ÉLÉMENTS CI-DESSOUS AU COURS DE LA DERNIÈRE ANNÉE
      (14,5). Les participants qui sont atteints d’au moins une                       Médicaments sur ordonnance                                   9,4
      maladie chronique ont eux aussi plus souvent recours à                                  Services paramédicaux                              8,1
      leur régime d’assurance médicaments (10,9 demandes
      de règlement).                                                                                    Soins dentaires                 4,4
    • Ce qui peut paraître surprenant, c’est que les participants      ÉCHANTILLON : Demandes de règlement pour des médicaments sur ordonnance (n = 1 262);
      qui disent avoir une mauvaise santé financière ont également     demandes de règlement pour des services paramédicaux (n = 783); demandes de règlement pour
                                                                       des soins dentaires (n = 1 279)
      soumis davantage de demandes de règlement pour des
      médicaments (12), en moyenne, que ceux qui décrivent leur
                                                                      PARTICIPANTS         PROMOTEURS
      santé financière comme étant excellente ou très bonne (8,3).
                                                                       LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ PRIVÉS DEVRAIENT-ILS
    Un clin d’œil aux coûts des régimes                                COUVRIR LE COÛT DU CANNABIS THÉRAPEUTIQUE?
    d’assurance médicaments
    • Lorsqu’on leur demande d’estimer le montant qui a été            n Oui
                                                                       n Non                             11 %
      payé par le régime d’assurance médicaments offert par
                                                                       n Ne sait pas                                                  32 %                  34 %
      leur employeur pour des médicaments sur ordonnance
      pour eux et leur famille au cours de la dernière année, selon                             25 % Participants                              Promoteurs
      les fourchettes fournies dans le sondage, les participants
                                                                                                                        64 %
      ont estimé un montant de 1 757 $ pour eux-mêmes et de
      2 009 $ pour leur famille. Les dépenses globales moyennes                                                                                  34 %
      combinées au titre du régime d’assurance médicaments
      se sont élevées à 2 298 $ pour ceux qui ont présenté au          ÉCHANTILLON : Tous les participants (n = 1 503); promoteurs (n = 502)

      moins une demande de règlement.
    • Parmi les participants qui prennent trois médicaments
      ou plus, les montants estimés ont grimpé à 3 843 $                         ADRIAN EBRAHIMI« Il peut y avoir une énorme
      pour eux-mêmes, ce qui a donné lieu à des dépenses                         SSQ ASSURANCE
                                                                                                différence entre l’efficacité
      combinées de 4 386 $.                                            de vos communications et l’efficacité avec laquelle
    • Si on regarde de plus près la répartition des résultats, on
                                                                       l’information est reçue. Dans notre industrie, nous
      constate que 6 % des répondants ont estimé des dépenses
      combinées se situant entre 5 000 $ et 14 999 $ et 3 % ont        adoptons toujours une démarche plutôt passive à
      déclaré des dépenses de 15 000 $ ou plus.                        l’égard des communications, qui se font à l’aide des
    • Si nous enlevons ces 9 % de répondants des résultats et          médias traditionnels que sont les courriels et les sites
      que nous nous concentrons sur ceux qui déclarent des             Web. Nous devons passer à des méthodes "juste à
      dépenses combinées de moins de 5 000 $, les moyennes             temps" pour permettre aux employés de découvrir
      descendent à 918 $ pour les demandes de règlement                rapidement les avantages sociaux auxquels ils ont droit
      personnelles (en baisse par rapport à 1 757 $), à 771 $ pour
                                                                       et éviter qu’ils supposent qu’un service en particulier
      les demandes de règlement familiales (en baisse par rapport
      à 2 009 $) et à 1 123 $ pour les demandes de règlement           n’est pas offert simplement parce qu’ils ont oublié. »
      globales (en baisse par rapport à 2 298 $).

6    SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018                       LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
LIENS + ACTIONS                                                        Les services paramédicaux rivalisent
                                                                        avec les médicaments
  +	Les employés qui décrivent leur situation financière               • Bien qu’un nombre moins élevé de participants (53 %)
      comme étant mauvaise font partie de ceux qui consomment             aient présenté des demandes de règlement pour des
      le plus de médicaments sur ordonnance, ce qui prouve qu’il          services paramédicaux, la fréquence des demandes,
      existe un lien entre la santé physique et la santé financière.      s’élevant à 8,1 par année en moyenne, se rapproche
                                                                          de celle des demandes de règlement pour des
  +	La fréquence des demandes de règlement pour des                      médicaments sur ordonnance (9,4).
                                                                        • La fréquence atteint 9,9 chez les répondants qui se
      services paramédicaux alimente le débat sur le recours
                                                                          disent en mauvaise santé.
      à ces services : les chiffres indiquent-ils une prise en
                                                                        • Les participants qui effectuent un suivi régulier de leur
      charge de la santé qui prévient les coûts dans d’autres             santé sont un peu plus susceptibles d’avoir utilisé un
      domaines d’avantages sociaux? Révèlent-ils une utilisation          service paramédical au moins une fois (59 %), tout comme
      inappropriée par ceux qui n’ont pas réellement besoin               ceux qui ont accès à des programmes de promotion du
      de ces services? Pourraient-ils indiquer une fraude? La             mieux-être au travail (62 %) et ceux qui ressentent des
      réponse est probablement une combinaison de ces trois               niveaux élevés de stress (59 %).
      facteurs et met en évidence le besoin d’analyser plus en          • La fréquence relativement élevée des demandes de
      profondeur les demandes de règlement.                               règlement indiquerait-elle une utilisation inappropriée ou
                                                                          peut-être frauduleuse des régimes? Selon les résultats de
  +	Compte tenu de la complexité croissante des régimes de               l’édition de l’année dernière du Sondage Sanofi Canada sur
      soins de santé, les communications aux participants ne              les soins de santé, 56 % des promoteurs se préoccupent
      doivent plus se contenter de dresser la liste des protections.      de la mauvaise utilisation ou de l’utilisation abusive des
      Elles doivent expliquer la raison des protections offertes          services paramédicaux.
      (communication de la valeur). Le moment où ces
      communications sont transmises est également de plus              Nous reposons-nous sur nos lauriers en
      en plus important, et les technologies actuelles – ainsi que      ce qui a trait aux communications?
                                                                        • Presque tous les participants (96 %) disent comprendre
      les attentes des clients – ont fixé la barre plus haut en ce
                                                                          ce qui est couvert par leur régime de soins de santé
      qui a trait à l’information « juste à temps », qui peut être
                                                                          et ce qui ne l’est pas; 65 % affirment le comprendre
      communiquée au moyen d’appareils mobiles, de vidéos sur             extrêmement bien ou très bien.
      demande, du clavardage et d’assistants virtuels.                  • Soixante-dix-sept pour cent des répondants sont
                                                                          d’accord pour dire que leur employeur fait du bon travail
  +	Les communications peuvent également favoriser un                    pour communiquer ce qui est couvert par le régime, bien
      changement de comportement au moyen de messages ciblés              que 21 % seulement diraient qu’il fait du très bon travail,
      axés sur les données des demandes de règlement, avec le             ce qui constitue une énorme baisse par rapport aux
      consentement des participants (voir le chapitre 2, page 12).        41 % obtenus en 2007, la dernière fois que la question
                                                                          a été posée.
  +    a coordination entre les fournisseurs d’assurance
      L                                                                 • Les promoteurs s’accordent eux aussi des notes élevées
      invalidité et les autres fournisseurs peut également faire          dans l’ensemble : 63 % affirment communiquer très
      partie intégrante des communications axées sur les                  efficacement ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas et
      besoins. Par exemple, les gestionnaires de cas d’invalidité         26 % disent le faire assez efficacement.
      peuvent recommander des services appropriés offerts               • Les membres du conseil consultatif du Sondage Sanofi
      dans le cadre du programme d’aide aux employés.                     Canada sur les soins de santé attirent toutefois l’attention
                                                                          sur le fait que ces résultats camouflent le besoin croissant
                                                                          de communiquer avec les participants de façon plus
  +	La hausse constante du nombre de Canadiens qui                       créative à l’aide de la technologie (voir la section Liens
      utilisent du cannabis thérapeutique entraînera une
                                                                          et actions).
      augmentation des demandes de règlement pour ce
      traitement. Les promoteurs peuvent collaborer de façon            Tâter le terrain :
      proactive avec leurs fournisseurs d’avantages sociaux             le cannabis thérapeutique
      pour déterminer s’ils couvriront ou non ce produit pour           • Près de deux participants sur trois (64 %) sont d’accord
      certaines maladies.                                                 pour dire que le coût du cannabis (ou marijuana)
                                                                          thérapeutique, lorsqu’il est autorisé par un médecin,
                                                                          devrait être couvert par le régime de soins de santé offert
                                                                          par l’employeur.
          MARK ROLNICK     « Pour certaines maladies,                   • Les participants âgés de 18 à 34 ans sont plus fortement
          PHARMAPRIX
                           les données cliniques sur les                  d’accord (72 %), tout comme ceux qui ressentent des
                                                                          niveaux élevés de stress (70 %).
  bienfaits thérapeutiques du cannabis thérapeutique
                                                                        • Les promoteurs, d’un autre côté, sont beaucoup plus
  sont de plus en plus nombreuses. Il est important                       indécis. Le tiers d’entre eux (34 %) souhaiteraient que leur
  que les promoteurs de régime qui offrent ce type de                     régime de soins de santé couvre le cannabis thérapeutique
  couverture aient les bons critères en place pour assurer                (dont 8 % qui affirment qu’il le couvre déjà), un autre tiers
  une sélection de produits adéquate. En tant que                         (34 %) ne veulent pas qu’il soit couvert et le tiers restant
  spécialistes des médicaments, les pharmaciens sont                      (32 %) ne le savent pas ou sont incertains.
  formés pour aider les patients à cet égard, les aidant                • Seulement 8 % des promoteurs disent que leur régime
                                                                          couvre déjà le cannabis thérapeutique, pourcentage
  à s’y retrouver dans la complexité de la sélection de                   qui augmente à 18 % parmi les employeurs du secteur
  produits, surtout s’ils prennent plusieurs médicaments. »               public et à 13 % chez les grands employeurs (500 employés
                                                                          ou plus).

LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA                 SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018   7
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
CHAPITRE 1 : R É G I M E S D E S O I N S D E S A N T É

    CONSIDÉRATIONS DANS LA
    CONCEPTION DES RÉGIMES
    Les promoteurs ne semblent pas tellement préoccupés par leur régime de soins de santé, ce qui pourrait
    s’avérer inquiétant compte tenu des tendances dans leur utilisation et la santé de la population. Nous voyons
    si les promoteurs évaluent leur régime ou subissent des pressions pour réduire les coûts et, finalement, nous
    mesurons le nombre de régimes qui sont à la carte ou qui comprennent des comptes de soins de santé (CSS).

    Pas trop de préoccupations
    • Le tiers des promoteurs (34 %) disent ne pas avoir de                 RYAN WEISS       « Il semble y avoir un
                                                                            GREAT-WEST, COMPAGNIE
      grandes préoccupations à l’égard de leur régime de                    D’ASSURANCE-VIE  manque de concordance
      soins de santé, pourcentage qui grimpe à 48 % chez          entre les efforts que nous déployons à l’échelle du
      les petits employeurs comptant moins de 50 employés         secteur pour sensibiliser davantage les gens à la
      (comparativement à 22 % des grands employeurs
                                                                  viabilité et les préoccupations des participants et
      comptant 500 employés ou plus).
    • Les promoteurs sont plus susceptibles de mentionner         des promoteurs à cet égard. Cela laisse supposer
      la viabilité du régime d’assurance médicaments comme        que nous, les assureurs et les conseillers, pouvons en
      étant leur principale préoccupation (33 %), suivie de la    faire davantage pour informer les gens et leur offrir
      viabilité du régime de soins dentaires (27 %).              des solutions, non seulement sur le plan des coûts,
    • Un promoteur sur cinq (21 %) se préoccupe des niveaux       mais aussi pour ce qui est d’établir des liens entre les
      d’absence et d’invalidité et 14 % de l’utilisation des      avantages sociaux et les répercussions sur la santé. »
      protections associées aux services paramédicaux.
    • La deuxième plus grande préoccupation des
      employeurs dont le personnel est syndiqué, après la         PROMOTEURS
      viabilité du régime d’assurance médicaments (34 %), est
      l’incapacité à apporter des changements importants à         PRINCIPALES PRÉOCCUPATIONS À L’ÉGARD DU RÉGIME
      leur régime de soins de santé en raison des conventions      DE SOINS DE SANTÉ
      collectives (30 %).
    • Il est également intéressant de noter que les promoteurs     Aucune                                                                               34 %
      qui reçoivent des analyses des données des demandes
                                                                   Viabilité du régime d’assurance médicaments                                          33 %
      de règlement pour les aider à déterminer les principaux
      problèmes de santé se préoccupent davantage de leur          Viabilité du régime de soins dentaires                                               27 %
      régime d’assurance médicaments (39 %) que ceux qui
      n’en reçoivent pas (25 %). Ce résultat laisse supposer       Niveaux d’absence et d’invalidité                                                    21 %
      que le dernier groupe est peut-être moins conscient          Utilisation des protections associées aux services
      des pressions qui sont actuellement exercées sur leur        paramédicaux
                                                                                                                                                        14 %
      régime d’assurance médicaments.
                                                                   Incapacité à apporter des changements importants en
                                                                                                                                                        13 %*
    Décortiquer les coûts                                          raison des conventions collectives
    • Un promoteur sur trois (34 %) indique que les coûts de       Manque de temps pour établir la stratégie à long terme,
      son régime de soins de santé ont augmenté au-delà            cerner les occasions, etc.
                                                                                                                                                        11 %
      du taux d’inflation l’an dernier et 18 % déclarent que la
      haute direction a demandé une réduction des coûts.           Augmentation du nombre de demandes de révision ou
                                                                   de plaintes d’employés
                                                                                                                                                         9%
    • Les pressions de la haute direction pour réduire les
      coûts ont augmenté à 31 % chez les employeurs du             * Pourcentage augmentant à 30 % chez les employeurs dont le personnel est syndiqué
      Québec (comparativement à 12 % en Ontario) et à
      26 % chez les employeurs du secteur public.                 ÉCHANTILLON : Tous les promoteurs (n = 502)
    • Dix-sept pour cent déclarent avoir un régime
      d’assurance médicaments qui prévoit des plafonds
      annuels; toutefois, 27 % ignorent si leur régime
      est plafonné.                                                                        « Le message à retenir pour
                                                                            CHRISTINE POTVIN
                                                                            FINANCIÈRE SUN LIFE
                                                                                           les assureurs est qu’ils doivent
    • Les promoteurs qui offrent également des comptes
      de soins de santé sont plus susceptibles d’avoir des        continuer à produire des données plus significatives.
      régimes d’assurance médicaments qui prévoient des           Nous continuerons de déployer plus d’efforts pour que
      plafonds (24 % comparativement à 14 % parmi ceux            tous les employeurs aient accès aux données qui les
      qui n’en offrent pas).                                      concernent, quelle que soit leur taille, tout en veillant
    • Comme prévu, les promoteurs qui ont des plafonds
                                                                  à ne pas les submerger avec un trop grand nombre
      sont beaucoup moins susceptibles d’indiquer que la
      haute direction leur a demandé de réduire les coûts         de données. Les données doivent être pertinentes et
      du régime de soins de santé au cours de la dernière         fournies au bon moment. Dans le cas de multiples
      année (10 % comparativement à 23 % parmi ceux               fournisseurs, elles doivent être intégrées. »
      qui n’en ont pas).

8    SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018                   LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
PROFIL DE PROMOTEUR DE RÉGIME • LKQ CORPORATION                           Les avantages sociaux...
                                                                           pas toujours évalués
   Pharmaciens : Supporter les assurés dans                                • Vingt-trois pour cent des promoteurs n’évaluent pas
                                                                             leur régime de soins de santé, mis à part les mesures
   l’usage optimal des médicaments                                           minimales requises dans le cadre du renouvellement.
   LKQ Corporation, un fournisseur de pièces automobiles situé             • Ce résultat augmente à 31 % chez les petits
   aux États-Unis, comptant 1 600 employés répartis dans                     employeurs (moins de 50 employés) et à 32 % parmi
   60 emplacements au Canada, cherche activement à gérer les                 ceux qui n’ont pas d’objectif précis pour leur régime.
   coûts de son régime d’assurance médicaments, en particulier             • Les trois principales méthodes d’évaluation
   en ce qui concerne les demandes de remboursement de                       mentionnées sont une évaluation financière
   médicaments traditionnels sur ordonnance. Au cours des dernières          (46 %), une analyse des données des demandes de
   années, l’entreprise a mis en place la substitution obligatoire des       règlement (35 %) et les sondages sur la satisfaction
   médicaments par des versions génériques, des franchises liées             des employés (28 %). Un promoteur sur cinq (21 %)
   aux frais d’exécution d’ordonnance et un programme de pharmacie           mentionne les données sur l’absentéisme.
   postale. Elle a réalisé quelques économies, mais les participants
   au régime n’étaient pas contents.                                       Rapport de situation :
       « Nous avons reçu plusieurs appels et plaintes de la part de nos    régimes à la carte et CSS
   employés, dit Éric St-Pierre, gestionnaire des ressources humaines      • La majorité des promoteurs (77 %) déclarent avoir un
   de l’entreprise. Ils avaient besoin de notre soutien pour passer en       régime de soins de santé traditionnel, un pourcentage
   revue leurs médicaments et comprendre la différence entre les             pratiquement identique à celui de l’année dernière
   médicaments génériques et les médicaments de marque. Il nous a            (80 %), et 23 % ont un régime à la carte.
   fallu beaucoup de temps pour répondre à leurs questions et nous         • Comme prévu, les régimes traditionnels sont plus
   n’avons pas les connaissances nécessaires. Et finalement, les             courants chez les employeurs qui comptent moins de
   options que nous avons introduites n’ont pas généré de grosses            50 employés (86 %), comparativement à 70 % pour
   économies, puisque chaque année nous continuons d’avoir une               les grands employeurs (500 employés ou plus).
   forte augmentation des primes. »                                        • Le tiers des promoteurs (33 %) disent offrir des CSS,
       Lorsque NFP Canada, le conseiller en avantages sociaux                soit à peu près le même résultat que l’an dernier (31 %).
   de LKQ, lui a parlé de HealthWATCH for Business, un régime              • Comme prévu, les employeurs qui ont un régime à
   d’assurance médicaments à liste gérée soutenu par des                     la carte sont beaucoup plus susceptibles d’offrir des
   pharmaciens, M. St-Pierre s’est montré ouvert au changement.              CSS (57 % par rapport à 26 % parmi ceux qui ont un
   « Habituellement, je travaillais seulement avec l’assureur et mon         régime traditionnel).
   conseiller pour gérer les problèmes liés au régime d’assurance          • Les CSS sont également plus courants chez
   médicaments. Mais la plupart des problèmes [rencontrés par les            les grands employeurs (43 %), ceux qui ont des
   participants au régime] se sont produits à la pharmacie, j’ai donc        programmes de promotion du mieux-être (43 %)
   été heureux d’apprendre que des pharmaciens sont au cœur de               et ceux dont le régime d’assurance médicaments
   HealthWATCH for Business », explique-t-il.                                prévoit des plafonds (45 %).
       Au début de mars 2018, LKQ a lancé le régime d’assurance            • Trente-six pour cent des promoteurs prédisent
   médicaments à liste gérée à deux paliers pour les médicaments sur         que les CSS joueront un rôle plus important dans
   ordonnance traditionnels (c’est-à-dire les médicaments autres que         leur régime de soins de santé au cours des cinq
   les médicaments de spécialité plus coûteux qui continuent d’être          prochaines années, un pourcentage qui augmente
   gérés par l’assureur de LKQ). Une campagne de communication               à 50 % parmi ceux qui offrent déjà des CSS.
   exhaustive a été essentielle à la mise en œuvre. « Nous voulions        • Les grands employeurs (40 %) sont un peu plus
   que nos employés comprennent comment cela fonctionnerait                  enclins que les petits employeurs (31 %) à prédire
   et quelle incidence cela aurait pour eux », dit M. St-Pierre.             un rôle plus important.
   HealthWATCH for Business a géré les communications, y compris
   des webinaires avec des chefs d’équipe et des notes d’information         PROMOTEURS
   pour les employés et les médecins.
       Un message clé est de demander de l’aide aux pharmaciens.             LES PROMOTEURS RELATENT QUE :
   L’équipe de HealthWATCH for Business, qui fait partie de Shoppers         la haute direction                    le régime
   Drug Mart, peut compter sur le personnel de pharmacie de plus             a demandé une              18 %       d’assurance      17 %
   de 1 800 pharmacies Shoppers Drug Mart et Loblaw partout au               réduction des                         médicaments
   Canada pour soutenir les participants au moment de l’exécution            coûts                                 prévoit un
   des ordonnances. Les systèmes informatiques des pharmacies ont                                                  plafond annuel
   également un accès direct à la liste HealthWATCH for Business.
       Pour les participants au régime qui choisissent de faire exécuter                                              ACCÈS À DES
                                                                             TYPE DE RÉGIME DE
   leurs ordonnances dans d’autres pharmacies, les pharmaciens               SOINS DE SANTÉ                           COMPTES DE
   ou les participants peuvent communiquer avec le centre d’appels            n Traditionnel                          SOINS DE SANTÉ
   désigné pour obtenir de l’aide.                                            n À la carte                            n De façon générale
       Les employés peuvent également profiter des économies                                                          n Dans les régimes
   supplémentaires et des points de fidélité, lorsque la réglementation                                                  traditionnels
   et la politique provinciales le permettent, quand ils magasinent                23 %                               n Dans les régimes
   chez Shoppers Drug Mart ou chez Loblaw. « Nous sommes très                                                            à la carte
   satisfaits du programme jusqu’à présent, souligne M. St-Pierre.
   Il ne nous a pas demandé beaucoup de travail et nous avons eu                                                                          33 %
   de bons commentaires de la direction et des employés. C’est la                                                           26 %
   première fois que nous avons eu des pharmaciens de notre côté,                                   77 %
   et je pense que c’est la clé. »
   LKQ Corporation n’a pas implanté HealthWATCH for Business au Québec.
                                                                             ÉCHANTILLON : Tous les promoteurs (n = 502)
                                                                                                                                   57 %

LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA                SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018         9
SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ - 2018 ÉTABLIR DES LIENS
SOUS LA LOUPE : LES COÛTS DES MÉDICAMENTS
                                                                                 DAVE PATRIARCHE           « Soit les petits
 L’UTILISATION DES MÉDICAMENTS                                                   MAINSTAY INSURANCE BROKERAGE
                                                                                                           employeurs
 EN GÉNÉRAL, ET NON PAS CELLE                                           n’accordent pas suffisamment d’attention à leur
                                                                        régime de soins de santé, soit ils empruntent la
 DES MÉDICAMENTS SPÉCIALISÉS,                                           voie opposée et paniquent. Certains prévoient
 SE CACHE DERRIÈRE LA                                                   des plafonds pour les médicaments ou mettent
 CROISSANCE DES DÉPENSES                                                en place des régimes avec CSS uniquement,
                                                                        généralement sur les conseils de courtiers dont
 Les promoteurs peuvent compter sur une croissance                      les données font craindre les médicaments plus
 faible à modérée pour ce qui est des coûts des médicaments             coûteux, bien que ces médicaments soient
 au cours des prochaines années, selon le Private Drug Plan             justement la raison pour laquelle nous avons besoin
 Drug Cost Forecast (2017-2019), accessible à l’adresse
                                                                        d’assurance. Nous avons besoin de meilleurs
 www.innovativemedicines.ca/fr. Le rapport annuel, fondé sur des
 recherches effectuées par IQVIA à la demande de Médicaments            outils pour informer les clients, et nous informer
 novateurs Canada (MNC), stipule que le coût des médicaments            nous-mêmes, sur la valeur de l’assurance. »
 couverts par les régimes privés d’assurance médicaments devrait
 augmenter à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de
 4,9 % jusqu’à la fin de 2019, ce qui ressemble à la hausse de         LIENS + ACTIONS
 4,7 % (TCAC) de la croissance observée de 2012 à 2016.
    « Les prévisions permettent d’effectuer des comparaisons —         +     es membres du conseil consultatif ont été un peu
                                                                            L
 les promoteurs de régime peuvent commencer à l’aide de ces                 étonnés que le tiers des promoteurs n’aient pas de grandes
 données nationales, puis discuter avec leur assureur ou leur               préoccupations à l’égard de leur régime de soins de santé;
 conseiller afin de tenter de savoir pourquoi les chiffres pour leur        parmi ceux qui en ont, les niveaux de préoccupations
 régime sont plus ou moins élevés », dit Joe Farago, directeur              sont étonnamment bas. À première vue, cela pourrait
 exécutif, Innovation en soins de santé, Médicaments novateurs              être interprété comme une bonne nouvelle, mais compte
 Canada. « Si le taux de croissance nationale ne représente
                                                                            tenu des réalités du marché, il est plus probable que ces
 pas l’expérience d’un promoteur, alors quelles autres variables
 peuvent bien contribuer aux coûts du régime? »                             résultats révèlent un manque de connaissances ou une
    Utilisation par rapport aux coûts L’analyse réalisée par                indifférence de la part des promoteurs.
 IQVIA révèle que les médicaments de spécialité à coût plus
 élevé ne sont pas les facteurs clés de la croissance globale du       +	Les membres du conseil consultatif du Sondage Sanofi
 coût des médicaments. Au lieu de cela, le nombre croissant                 Canada sur les soins de santé font ressortir la nécessité
 de demandeurs et la hausse des demandes de règlement par                   d’obtenir des fournisseurs des données intégrées,
 demandeur ont compté pour 75 % de la croissance de 2012 à                  faciles à comprendre et exploitables pour que les
 2016, et cette tendance devrait se poursuivre.
                                                                            promoteurs soient mieux informés sur la conception des
    Pourtant, on nous signale que certains promoteurs de
 régime constatent des hausses se situant dans les deux                     régimes et les tendances du marché, comme l’utilisation
 chiffres au chapitre des primes, particulièrement pour les                 accrue des protections de soins de santé et/ou soins
 petites et moyennes entreprises, après avoir fait l’expérience             dentaires et le partage du coût des primes. Cela est
 de demandes de règlement pour des médicaments de                           particulièrement important lorsque les promoteurs
 spécialité. « Si le marché a affiché un TCAC de 4,7 % et que               font appel à de multiples fournisseurs, puisqu’il s’avère
 le risque est réparti à parts égales, les promoteurs de régime             difficile à l’heure actuelle d’établir des liens entre les
 ne devraient pas avoir à se soucier des médicaments plus                   différents ensembles de données (p. ex., données sur
 coûteux. Toutefois, comme l’augmentation des primes touche
                                                                            les demandes de règlement pour des médicaments et
 un grand nombre de promoteurs, cela soulève des questions
 quant à l’efficacité du cadre de mutualisation en assurance                données sur l’invalidité).
 médicaments », précise M. Farago.
    Dépenses dans d’autres domaines Si les médicaments                 +     ’ils sont mieux informés, les conseillers et les
                                                                            S
 spécialisés ne sont pas un facteur à prendre en compte pour                promoteurs sont plus à même de prendre des décisions
 les hausses de primes qui vont au-delà de ce qui était attendu,            favorables à la fois pour le régime de soins de santé et la
 selon les coûts prévisionnels des médicaments, un examen                   santé des employés et d’éviter les décisions qui pourraient
 plus approfondi des autres avantages pourrait s’imposer. « Il est          avoir des conséquences négatives non voulues.
 à espérer que ces coûts prévisionnels aideront les promoteurs
 à aborder leur régime d’avantages sociaux sous un angle plus
 global, à se pencher sur leurs dépenses dans des secteurs             +     n examen plus approfondi des données sur l’invalidité
                                                                            U
 comme les soins dentaires et paramédicaux et à en évaluer les              peut en dire très long sur l’importance d’investir dans
 répercussions sur les primes », mentionne M. Farago.                       la santé des employés par l’intermédiaire des régimes
    Maladie chronique À la lumière des conséquences sur les                 de soins de santé, en illustrant les occasions manquées
 coûts liés à l’utilisation croissante, d’autres mesures peuvent            d’éviter ou de réduire au minimum les coûts relativement
 également être prises pour lutter contre les taux croissants de            élevés des demandes de prestations d’invalidité.
 maladies chroniques. « Il est nécessaire de tenir de nombreux
 autres débats pour répondre aux préoccupations en matière
 de santé des participants qui peuvent éprouver des difficultés
                                                                       +    I l importe en particulier d’informer – et peut-être de
 à gérer leur maladie chronique, plutôt que de simplement                    motiver – les petits employeurs à l’égard de la situation
 se tourner vers les programmes de mieux-être traditionnels,                 actuelle de leur régime de soins de santé et des
 souligne M. Farago. Les employeurs devraient demander                       occasions potentiellement inexploitées, puisque près du
 des résultats concrets et des paramètres de mesure améliorés                tiers d’entre eux n’évaluent même pas leur régime au-delà
 pour ce genre d’investissements. »                                          des mesures requises dans le cadre du renouvellement.

10    SONDAGE SANOFI CANADA SUR LES SOINS DE SANTÉ | 2018                  LE PLUS IMPORTANT SONDAGE SUR LES RÉGIMES DE SOINS DE SANTÉ AU CANADA
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler