ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019

 
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Document d’accompagnement 2018-2019

     ESPÉ - Université de Lorraine
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Sommaire

           Préambule                                                  3

           Mémo : Le C2i2e en bref                                    3

       1. Qu’est-ce que le C2i2e ?                                    4

       2. L’évaluation des compétences du C2i2e                       7

       3. Le dispositif dans les universités lorraines

           3.1. La démarche régionale                                 9
           3.2. Le dispositif de formation
                 L’accompagnement du candidat                         9
                 Les activités spécifiques proposées pour le C2i2e    9
           3.3. Le dispositif de certification
                 Le portfolio numérique                               12
                 La commission de validation                          12
                 Le jury de certification                             12

       4. Pour terminer, quelques repères                             13

           Annexes

                 Construire son portfolio                             16
                 Les fiches d’activités                               17
                 Le référentiel                                       23
                 L’outil portfolio                                    24

 C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine       2
Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Préambule
Ce document a pour objectif de présenter le C2i niveau 2 « enseignant » et sa mise en œuvre en Lorraine. C’est le
document d’accompagnement et de référence de tout candidat à cette certification. Il fixe les attendus et les
modalités de formation et décrit le processus de certification. Il doit aider chacun à entreprendre dans les meilleures
conditions cette démarche qui relève de son initiative.

Les compétences dans l’usage pédagogique du numérique sont devenues incontournables pour exercer le métier
d’enseignant ou de formateur. Le C2i2e est l’expression de base de la maîtrise de ces compétences.

           Maitriser les compétences du C2i2e, c’est se donner les moyens d’exercer au mieux son métier.

                      Mémo : Le C2i2e en bref

                     C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                 3
                    Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
1. Qu’est-ce que le C2i2e ?
La certification informatique et internet (C2i) de l’enseignement supérieur
Par son arrêté du 9 juin 2011 paru au BOESR n°28 du 14 juillet 2011, le ministère de l'enseignement supérieur a créé le
C2i qui se décompose en deux niveaux :
     • le C2i niveau 1 qui atteste de compétences dans la maîtrise des outils informatiques et Internet, à acquérir au
         plus tard au niveau de la licence ;
     • le niveau 2 qui atteste de compétences professionnelles ou préprofessionnelles et se décompose en
         spécialités correspondant à des secteurs professionnels.
     •

Le C2i niveau 2 « enseignant » est un certificat spécifique qui a fait l’objet d’un arrêté particulier.

Un C2i pour les enseignants et les formateurs
Institué par la circulaire du 19 décembre 2005, le certificat informatique et internet de l’enseignement supérieur de
niveau 2 « enseignant » (C2i2e) a été créé formellement par l’arrêté du ministère de l’enseignement supérieur en date
du 14 décembre 2010 paru au BOESR n°5 du 3 février 2011.

«Le C2i2e atteste des compétences professionnelles dans l'usage pédagogique des technologies numériques,
communes et nécessaires à tous les enseignants et formateurs pour l'exercice de leur métier. L'acquisition du C2i2e
poursuit l'objectif d'offrir à chaque étudiant se destinant aux métiers de l'enseignement scolaire, de l'enseignement
supérieur et de la formation, la reconnaissance des compétences nécessaires en vue de son insertion
professionnelle».
                                                       Arrêté du 14 décembre 2010 paru au BOESR n°5 du 3 février 2011

Aujourd’hui, la formation initiale des enseignants conduite dans les ESPÉ intègre les compétences numériques et
celles du C2I® niveau 2 « enseignant » comme attendu par le ministère de l’éducation nationale.

Le référentiel des « compétences communes à tous les professeurs et les personnels d’éducation, pédagogues et
éducateurs au service de la réussite de tous les élèves » définit comme 9ème compétence :
« Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l'exercice de son métier
- Tirer le meilleur parti des outils, des ressources et des usages numériques, en particulier pour permettre
l'individualisation des apprentissages et développer les apprentissages collaboratifs.
- Aider les élèves à s'approprier les outils et les usages numériques de manière critique et créative.
- Participer à l'éducation des élèves à un usage responsable d'internet.
- Utiliser efficacement les technologies pour échanger et se former. »
                                                                   Arrêté du 1er juillet 2013 paru au J.O. du 18 juillet2013

                       C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                    4
                      Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Le cadre national des formations dispensées au sein des masters « métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la
formation » précise :
« La formation prend en compte les technologies de l'information et de la communication. Les étudiants et les
enseignants sont formés à l'usage pédagogique des outils et ressources numériques. Elle intègre leur mise en œuvre
pour délivrer les enseignements et assure l'acquisition des compétences qui y sont associées en référence au certificat
informatique et internet de l'enseignement supérieur de niveau 2 « enseignant ». »
                                                                 Arrêté du 27 août 2013 paru au J.O. du 29 août 2013

L’exigence de l’employeur
Concernant l’éducation nationale les exigences peuvent varier selon le contexte, l’année du concours, l’expérience
professionnelle du candidat, sa discipline, le type de concours préparé, le parcours de formation, etc.
Il est conseillé de se reporter au guide des concours du ministère de l’éducation nationale correspondant.
Cette certification est de plus en plus appréciée par les employeurs des métiers de la formation.

Le référentiel C2i2e
Le C2i2e est composé de 28 compétences réparties dans 7 domaines.

A : Compétences générales liées à l'exercice du métier

A1 Maîtrise de l'environnement numérique professionnel
A2 Développement des compétences pour la formation tout au long de la vie
A3 Responsabilité professionnelle dans le cadre du système éducatif

B : Compétences nécessaires à l'intégration des TICE dans sa pratique d'enseignement

B1 Travail en réseau avec l'utilisation des outils de travail collaboratif
B2 Conception et préparation de contenus d'enseignement et de situations d'apprentissage
B3 Mise en œuvre pédagogique
B4 Mise en œuvre de démarches d'évaluation

Voir annexe p 23 : le référentiel

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                5
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Principes et modalités de certification
« La certification C2i2e garantit un niveau de professionnalité dans l'usage des technologies de l'information et de la
communication dans l'enseignement et la formation.
Pour cela, cette certification repose sur la validation de compétences attestant de la maîtrise effective de gestes
professionnels accomplis en situations concrètes. Parmi celles-ci, doit figurer au moins une situation réelle
d'enseignement ou de formation en face-à-face mise en œuvre par le candidat.
Le C2i2e suppose la maitrise des compétences définies par le C2i® niveau 1.
La certification nécessite la validation d'au moins 23 des 28 compétences du référentiel national avec un maximum
de 2 compétences non validées par domaine.
Le processus de certification repose sur la constitution par le candidat d'un dossier numérique de compétences
faisant état des savoirs acquis et de la mobilisation des compétences requises pour l'obtention du C2i2e.

Dans la constitution de ce dossier numérique, le candidat doit rassembler tous les éléments qui apportent la preuve
des savoirs acquis, des aptitudes développées et des compétences maîtrisées en regard du référentiel du C2i2e.
Le dossier numérique de compétences, support de la validation des compétences, est mis à disposition du jury de
certification. »
                                              Arrêté du 14 décembre 2010 BOESR - DGESIP A3 n°5 du 3 février 2011

Les exigences
« La certification est le témoignage de compétences professionnelles.
Au même titre que d’autres compétences acquises ou confortées durant la formation professionnelle, celles qui
composent le C2i2e entrent dans un cadre usuellement admis, allant de la maîtrise avérée en fin de formation à leur
acquisition dans un terme proche.
Le caractère spécifiquement rapide des évolutions dans le domaine des TIC justifie que la maîtrise de base porte aussi
sur la compétence à intégrer ces évolutions et leurs conséquences au plan des didactiques et de la pédagogie.
L’évaluation de l’acquisition des 28 compétences ciblées par le référentiel du C2i2e doit tenir compte de ce
phénomène d’inscription dans le temps : sans concession sur les exigences qui fondent la certification, cette
évaluation devra faire la part de ce qui doit être maîtrisé et de ce qui est en voie de l’être. »
                                            Extrait du document d’accompagnement C2i2e – SDTICE – Novembre 2005

                     C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                 6
                    Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
2. L’évaluation des
                              compétences du C2i2e
Remarque
Toutes les citations et toutes les figures ci-dessous sont extraites d’un document national disponible sur le portail
C2i2e du ministère de l'enseignement supérieur : C2i ® niveau 2 « enseignant », Document d’accompagnement 2,
L’évaluation des compétences - Mars 2010.

Les trois axes de l'évaluation des compétences
« L'évaluation des compétences devrait concerner chacun des trois axes suivants :
     • l'axe des ressources disponibles internes (connaissances, habiletés, valeurs, identité, posture) et externes
         mobilisées dans l'environnement, comme des outils informatiques, des banques de données ou d'autres
         acteurs ;
     • l'axe de l'activité qui est celui de l'action contextualisée ;
     • l'axe de la distanciation, de la prise de recul, du retour réflexif sur les stratégies d'action et la combinatoire
         des ressources »

Complexité des compétences TICE
« Ces compétences TICE sont constitutives du métier d'enseignant. Elles lui sont intimement liées. Elles ne sont ni
périphériques, ni adjacentes mais intégrées au métier, aux gestes professionnels. Elles en reprennent donc la nature
et la complexité.
Ainsi, l'évaluation du C2i2e ne peut être correctement réalisée à travers une seule épreuve, a fortiori « sur table »,
car aucune épreuve, quelle qu'elle soit, ne pourrait convoquer l'ensemble des dimensions d'un métier. Il s'en suit que
l'évaluation de l'ensemble des compétences du C2i2e ne peut être convenablement réalisée sur un temps court et à
un instant donné. Elle requiert une variété de situations d'évaluation. »

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                   7
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
Traces de compétence
« La compétence ne peut se voir et se mesurer qu'à travers l'empreinte qu'elle laisse dans sa mise en oeuvre. Cette
empreinte peut prendre la forme d'indices, de signes perçus lors d'observations ou d'artefacts laissés par l'action elle-
même.
Les traces peuvent être directes lorsqu'elles résultent en droite ligne de l'activité et de la production même de
l'enseignant. Elles sont matérielles à travers tous les documents qu'il produit pour cette activité. Elles sont
immatérielles lorsqu'il s'agit de la posture, de la gestion du temps et de l'espace, de la réactivité, de la pertinence des
choix, etc.
Les traces peuvent également être indirectes lorsqu'il s'agit de documents présentant des travaux d'élèves, de
résultats d'évaluation des élèves, de comptes rendus d'activité, de rapports de visite, de photos ou de vidéos, de copie
d'écran, d'analyse de pratique, etc. »

Diversité des situations
Les situations support à l'évaluation ont une incidence forte sur ce que l'on peut évaluer. Elles doivent être variées et
multipliées.
On peut distinguer :

Les activités en situation professionnelle authentique :
Cette situation est la seule qui permette l'expression des compétences dans un geste professionnel intégral et
authentique. C'est-à-dire, un geste qui intègre toutes les dimensions de la compétence à savoir la mobilisation de
ressources internes et externes (cf. plus haut) dans un contexte où la complexité et les interactions imposent une
prise de décisions en continu. »... « Lorsqu'il n'y a pas d'observation directe, l'évaluation doit reposer sur la narration
de l'acteur et sur son analyse de pratique a posteriori. Cette démarche est typiquement représentative des dispositifs
de reconnaissance d'acquis de l'expérience professionnelle.

Les activités en situation de formation :
- la simulation : vise à reproduire des situations professionnelles dans un cadre formatif recréant peu ou prou les
conditions du réel. »
- l'étude de cas : propose soit l'observation de situations authentiques soit l'observation de simulations de situations
possibles. »
- les situations de formation : de nombreux travaux menés en formation
- les productions individuelles ou collectives, autoformation ou formation accompagnée, en réseau ou non - offrent
l'opportunité pour les enseignants et les évaluateurs, de vérifier la mobilisation de certaines compétences du C2i2e.
 - le contrôle de connaissances : se situe plus exclusivement sur l'axe de l'évaluation des ressources. Le contrôle de
connaissances fait en général suite aux cours, plus généralement aux apports théoriques. Il peut aussi vérifier des
connaissances acquises au cours d'une pratique ou d'une expérience.

Construction d'un dossier numérique de validation
« Le dossier numérique de compétences doit rendre compte de situations professionnelles au cours desquelles le
candidat a mobilisé les connaissances et compétences générales et spécifiques requises pour la délivrance du C2i®
niveau 2 « enseignant » :
    •    Décrire des activités, préciser des contextes de mise en œuvre ;
    •    Pour chaque activité :
                  - Fournir des traces directes ou indirectes de ces activités,
                  - Identifier les compétences qu'il juge avoir mobilisées,
                  - Conduire une analyse critique des situations présentées (prise de distance)
                  Ces trois éléments doivent être présents en même temps sinon il n'est pas possible d'évaluer
                  l'activité. »

Voir annexe p 16 : Construire son portfolio

                        C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                  8
                       Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
3. Le dispositif à
                              l’Université de Lorraine
3.1. La démarche régionale
L’université de Lorraine s’est engagée dans une démarche générale pour la mise en œuvre du C2i2e. En appui sur
l’IUFM de Lorraine, toutes les préparations au C2i2e reposent sur les mêmes modalités, les mêmes contenus et les
mêmes exigences. Le processus de certification est unique pour tous les candidats. Un seul jury statue sur la
délivrance des certificats. Le cadre réglementaire placé sous l’autorité de l’Université Lorraine a été habilité par le
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Selon les diplômes préparés ou le contexte des candidatures, la mise en œuvre du C2i® niveau 2 « enseignant », est
intégrée ou non dans les maquettes sans remise en cause des modalités, contenus et exigences prévus.

3.2. Le dispositif de formation
Pour respecter le cahier des charges national et l’esprit du C2i® niveau 2 « enseignant », la validation des
compétences doit être effectuée dans la durée en s’appuyant sur l’ensemble des activités menées dans le cadre du
master. Certains points, nécessitant des apports ou un accompagnement structurant, sont pris en charge par des
enseignements spécifiques mais tous les enseignements peuvent être concernés.
Au cours des enseignements et des activités, le candidat devra constituer un dossier numérique sur lequel s’effectuera
la validation des compétences en vue de la certification.

         L’accompagnement du candidat
Ce document est le premier élément d’accompagnement du candidat.
    •    Il présente le cadre général du C2i2e et son application locale
    •    Il présente les activités spécifiques mais non exclusives, qui seront réalisées dans le cadre du master pour
         acquérir les compétences du C2i2e et leur articulation avec la constitution du dossier numérique
    •    Il propose 5 fiches (une par domaine) précisant les activités, les items du référentiel C2i2e visés et ce qui est
         attendu dans le dossier numérique.
Le candidat est guidé et sollicité par les formateurs pour constituer son dossier lors des UE spécifiques consacrées à la
certification mais également lors d’autres moments de formation qui peuvent participer à la mobilisation de
compétences C2i2e. S’il ne suit pas de formation, il est malgré tout accompagné par un tuteur dans la constitution de
son dossier numérique.
Dans le cadre de ses activités, le candidat est invité à collecter tous les éléments permettant de justifier de
compétences C2i2e. Il pourra ainsi, au-delà des tâches prescrites, faire valoir ces éléments pour valider certaines
compétences.

         Les activités spécifiques proposées pour le C2i2e
Activité initiale : Appropriation du référentiel
Un premier temps est consacré à préciser le cadre institutionnel dans lequel se situe le C2i2e, son fonctionnement, ses
exigences.
Il a pour but d’expliquer les principes de la formation et le processus de certification ainsi que de préciser ce qu’est
l’évaluation de compétences professionnelles et le portfolio numérique de compétences.
Un test d’auto-positionnement est l’occasion d’une réflexion sur ses compétences et de mesurer le travail à fournir
pour obtenir le C2i2e.

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                   9
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
ESPÉ - Université de Lorraine - Document d'accompagnement 2018-2019
1) Conception d’activités d’apprentissage intégrant les TICE
En vue de la mise en œuvre d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE dans le cadre des stages, la conception
d’une activité d’apprentissage est à réaliser. Dans cette activité, les élèves doivent être eux-mêmes utilisateurs des
TIC.
Ce travail doit s’appuyer sur des critères d’analyse favorisant la réflexivité et construisant la professionnalité dans le
domaine des TICE. Ainsi, toutes les activités produites s’appuieront sur des théories de l’apprentissage et répondront
à un cahier des charges spécifiant les attendus en termes didactiques, pédagogiques et de dispositif. Ces attendus
doivent donner l’habitude de certaines pratiques professionnelles dans l’usage des TICE.

2) Analyse de la mise en œuvre d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE
Une des séances conçues lors de l’activité précédente, doit être concrètement mise en œuvre dans le cadre des
stages.
A l’issue de cette mise en œuvre, une analyse écrite est produite. Elle sert de base à une restitution orale qui a pour
but d’approfondir avec l’enseignant le travail de réflexivité. Les critères ayant servi à la conception doivent devenir le
cadre de ce travail réflexif.

3) Responsabilité de l’enseignant et aspects juridiques
Des enseignements magistraux complétés par des moyens d’auto-formation auront pour but d’apporter les
connaissances indispensables à construction d’une posture d’enseignant responsable sur le plan déontologique,
juridique et réglementaire.
Des tests permettront d’évaluer les connaissances.
Chaque étudiant devra présenter par écrit une attitude « responsable » concrète à partir d’éléments de pratiques et
documents déposés qui font la preuve du respect du droit et de la responsabilité professionnelle.

4) Collaboration et veille professionnelle
Dans le but de s’inscrire dans une démarche de collaboration, un travail visant la construction d’un corpus de
connaissances et de ressources sur un thème de veille professionnelle est à réaliser. Cette activité vise plusieurs
objectifs : la participation à un travail collaboratif en réseau, l’appréhension de la richesse d’un travail collectif dans la
constitution de ressources, la construction d’une posture de veille au service d’une formation tout au long de la vie, la
connaissance des repères institutionnels, disciplinaires, et professionnels, l’approfondissement de thèmes particuliers,
la connaissance des outils et des démarches documentaires permettant d’assurer une veille professionnelle.

Pour chaque étudiant, il s’agira d’entrer dans une logique de travail d’équipe, de situer son travail dans la
complémentarité et dans la durée, d’être actif dans sa participation.

5) Utilisation de l’environnement numérique professionnel
L’usage de l’environnement numérique dans l’ensemble de la formation doit être l’occasion de mobiliser des
compétences du C2i2e et de les faire évaluer. Cependant, il ne s'agit pas d'une activité circonscrite comme les activités
précédentes. La notion d’environnement numérique ne se réduit pas à l’ENT mais comprend le travail en réseau en
général, des outils spécifiques tels le TBI ou la classe mobile, les outils de communication à distance…
L’évaluation des compétences mobilisées par l’usage des environnements numériques se fera donc notamment au
cours de l’UE spécifique C2i2e en analysant tous les usages réalisés au cours des autres activités demandées.

Voir annexe p 17 : Les fiches d’activités

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                      10
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine      11
Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
3.3. Le dispositif de certification
La certification est un processus qui s’appuie sur un portfolio numérique constitué par le candidat. Ce dossier est
présenté à une commission de validation puis transmis au Jury de certification.

Attention : Les validations émises par les formateurs dans le portfolio numérique sont des évaluations proposées à la
commission de validation.

         Le portfolio numérique
Le portfolio numérique doit rendre compte d’activités et de situations professionnelles au cours desquelles les
connaissances et compétences requises pour la délivrance du C2i2e ont été mobilisées.

Le portfolio sera constitué de 5 dossiers contenant les éléments nécessaires à la validation :
    •    Conception d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE
    •    Analyse d’une mise en œuvre d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE
    •    Responsabilité de l’enseignant et aspects juridiques
    •    Collaboration et veille professionnelle
    •    Utilisation de l’environnement numérique professionnel

Il est hébergé sur la plate-forme de cours de l’Université de Lorraine dans un « cours » dédié au C2i2e.

Voir annexe p 24 : L’outil portfolio

         La commission de validation
La commission de validation étudie la recevabilité des dossiers numériques. Elle examine la qualité des éléments
fournis, valide les items, vérifie la possibilité d’une certification selon les règles nationales avant la transmission du
dossier au Jury de certification.

         Le Jury de certification
Au vu des dossiers transmis par la commission de validation, le Jury de certification se prononce sur la délivrance des
certificats en conformité avec les exigences nationales.

                       C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                 12
                      Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
4. Pour terminer,
                              quelques repères

TIC, TICE
TIC : Technologies de l'Information et la Communication
L’appellation TIC est centrée sur les outils. Se former aux TIC, c’est avant tout se former aux outils.
TICE : Technologies de l'Information et la Communication pour l'Éducation
L’appellation TICE est centrée sur l’éducation et les apprentissages. Se former aux TICE, c’est avant tout se former aux
usages et aux pratiques du numérique dans un cadre éducatif et pédagogique.

ENT universitaire ou scolaire
         ENT : Espace Numérique de Travail
« Un espace numérique de travail désigne un dispositif global fournissant à un usager un point d'accès à travers les
réseaux à l'ensemble des ressources et des services numériques en rapport avec son activité. Il est un point d'entrée
pour accéder au système d'information de l'établissement ou de l'école »
                              Extrait du SDET (schéma directeur des environnements de travail), document de cadrage
                                                             réalisé par le ministère français de l'Éducation nationale

L’ENT peut être considéré comme son bureau virtuel ou son portail d’accès à ses ressources et services lié à sa
formation ou sa fonction.
Il existe des ENT dédiés à l’enseignement scolaire. En région Grand-Est, les collèges et lycées disposent de l’ENT « Mon
Bureau Numérique ».
Il existe également des ENT dédiés à l’enseignement supérieur comme celui utilisé par les 4 universités lorraines.

         L’ENT de l’Université de Lorraine
L’Université de Lorraine propose un environnement accessible à tous les acteurs universitaires (étudiants,
enseignants-chercheurs, personnels administratifs et techniques), accessible depuis tout poste connecté à l'Internet,
personnalisé en fonction de votre profil et de vos besoins.
      Vous y trouverez notamment, en fonction de votre profil:
           • des actualités : de l’université, de votre composante ou thématiques (Bureau de la Vie Etudiante,
               Sport, Actu, Ciné, …) ;
           • des outils de communication : annuaires, listes de diffusion, messagerie, agenda (partageable) vos
               références de sites Webs ;
           • votre espace documents : cours en lignes, espace de stockage… ;
           • votre espace personnel : dossier individuel, notes, informations administratives, dates d’examens,
               emploi du temps … ;
           • un espace presse : les flux d’information des éditeurs de presse ;
           • un espace Web : un accès direct à de nombreux sites.

      http://ent.univ-lorraine.fr/

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                13
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
L’ENT de l’académie Nancy-Metz
MON BUREAU NUMERIQUE intègre plusieurs services innovants comme le cahier de textes enrichi, le classeur
numérique et des applications pour produire des séquences pédagogiques. C’est un espace de ressources,
d’informations, de communication, de collaboration et de travail personnalisé. Il permet également d’accéder aux
manuels et ressources numériques éducatives...

Son usage est en cours de généralisation dans les établissements publics du Grand-Est, collèges et lycées du second
degré.
 http://www.monbureaunumerique.fr/

Plate-forme de formation
Une plate-forme de formation est un dispositif technique dédié à la mise en place des enseignements et à la
réalisation à distance d’activités de formation. Tout en étant techniquement indépendante, une plate-forme de
formation est en général accessible par l’ENT. Elle peut être considérée comme un sous-ensemble de cet ENT. Des
tutoriaux sont proposés pour aider à sa la prise en main (fiches d’aide ; déposer mon devoir, répondre à un message
d’un forum, répondre à un test, etc.)
C’est la plateforme ARCHE (Accès aux Ressources et Cours Hébergés sur l’ENT), accessible par tous les étudiants
lorrains qui est utilisée pour le C2i2e.

             Accueil de la plateforme ARCHE                                 Exemple d’espace de cours

Sésame
Dans le cadre de l’Université de Lorraine, un sésame (login et mot de passe) est alloué à chaque étudiant. Il est unique
pour tous les dispositifs techniques mis à disposition.
Attention : Les étudiants déjà inscrits à l’université l’an passé se voient attribuer un nouveau sésame.
Pour être efficient, le sésame doit être activé. (Procédure disponible sur la page d’accueil de l’ENT de l’université)
http://ent.univ-lorraine.fr

                     C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                  14
                    Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Annexes

             Construire son portfolio

             Les fiches d’activités
                     Fiche n° 0 : Présentation du dispositif et appropriation du référentiel

                     Fiche n° 1 : Utilisation de l’environnement numérique professionnel

                     Fiche n° 2 : Responsabilité de l’enseignant et aspects juridiques

                     Fiche n° 3 : Conception d’activités d’apprentissage intégrant les TICE

                     Fiche n° 4 : Analyse de la mise en œuvre d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE

                     Fiche n° 5 : Collaboration et veille professionnelle

             Le référentiel

             L’outil portfolio

 C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                                  15
Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Construire son portfolio

Le portfolio doit rendre compte des situations professionnelles concrètes dans lesquelles les connaissances et
compétences du C2i2e ont été mobilisées.
Il est constitué de 5 dossiers correspondant à 5 types d’activités (présentés dans les pages qui suivent).

Pour chaque type d’activité, le candidat devra :
                - fournir des traces directes ou indirectes de ces activités,
                - identifier les compétences mobilisées,
                - proposer une analyse critique des situations présentées (prise de distance)

Ces trois éléments doivent être présents en même temps pour que les compétences soient évaluées.

Remarque

Pour les étudiants des masters MEEF, il est vivement recommandé de rassembler tout au long de la formation (M1 et
M2), les éléments qui attestent des pratiques numériques et des compétences du C2I2e mobilisées. Ces éléments
permettront de constituer un portfolio sans attendre le dernier semestre du master

Traces de compétence
La compétence ne peut se voir et se mesurer qu'à travers l'empreinte qu'elle laisse dans sa mise en oeuvre. Cette
empreinte peut prendre la forme d'indices, de signes perçus lors d'observations ou d'artefacts laissés par votre action.
Les traces peuvent être directes lorsqu'elles résultent en droite ligne de l'activité et de la production même de
l’étudiant. Elles sont matérielles à travers tous les documents produits dans les activités. Elles sont immatérielles
lorsqu'il s'agit de la posture, de la gestion du temps et de l'espace, de la réactivité, de la pertinence des choix, etc.
Les traces peuvent également être indirectes lorsqu'il s'agit de documents présentant des travaux d'élèves, de
résultats d'évaluation des élèves, de comptes rendus d'activité, de rapports de visite, de photos ou de vidéos, de copie
d'écran, d'analyse de pratique, etc.

Diversité des situations
Varier et multiplier les situations professionnelles mobilisant les TICE permettront de construire petit à petit ses
compétences C2i2e.
Les activités les plus pertinentes serviront à constituer le portfolio.
Elles proviennent à la fois :

           -   des situations professionnelles réelles
           -   et des situations de formation

Voir p 8

                       C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                               16
                      Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Fiche n° 0
Activité initiale : présentation du dispositif et appropriation du référentiel

Situations de formation

Présentiel : Appropriation du référentiel et de ses enjeux, apport sur l’évaluation de compétences professionnelles
Activités à distance : prise en main de l’outil d’évaluation de compétences professionnelles

Objectifs

Connaître les attendus du C2i2e, les contenus et les modalités de formation ainsi que le processus de certification
Maîtriser la notion de compétence et les principes de son évaluation
Construire un bilan de ses compétences

Activités

Un premier temps est consacré à préciser le cadre institutionnel dans lequel se situe le C2i2e, les compétences
visées, les exigences. Il doit permettre la compréhension du référentiel, son esprit, les différents domaines de
compétences et leur articulation. Il doit permettre également de comprendre ce que chaque compétence veut
dire.

Un deuxième temps est consacré à la notion de compétence, la distinction entre connaissance et compétence, à
l’expression de la compétence et à son évaluation.

Un auto-positionnement à travers l’usage de cartes heuristiques permet d’identifier l’ensemble de ses
compétences TIC.
Un auto-positionnement en ligne dédié au C2i2e est l’occasion d’une réflexion sur ses compétences TICE et de
mesurer le travail à fournir pour obtenir le certificat.

                   C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                 17
                  Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
FICHE 1
Utilisation de l’environnement numérique professionnel
Situations de formation

Apports théoriques sur les outils au service des étudiants, sur les outils au service des enseignants, sur les règles et
les usages de leur emploi
Activités à distance de prise en main de l’environnement professionnel

Objectifs

Choisir et utiliser les différents outils et services des environnements numériques (au sens large : ENT, réseaux, salles
informatiques, classes mobiles, TBI, etc. ) mis à disposition en formation et en stage en fonction des besoins, en
s’adaptant aux conditions d’échanges et en respectant les règles énoncées pour l’usage des réseaux numériques
(respect des consignes, respect de la charte, respect de la netiquette, respect des interlocuteurs)

Activités

Dans le cadre des activités de formation, utiliser régulièrement l’environnement numérique de formation et les
moyens de communication mis à disposition (ENT, plateforme de cours, messagerie universitaire, etc.). Ces usages se
font soit à la demande de l’IUFM dans le cadre des activités prescrites, soit dans le cadre du travail en autonomie.
Dans le cadre des stages, repérer les outils et services disponibles et les utiliser dans la mesure du possible (ENT,
intranet, site web, blog, TBI, classes mobiles, etc.).
Ils concernent tout autant les usages individuels que les usages en groupe, en présentiel et/ou en ligne : présentation
collective, mise en ligne et partage de documents, dépôt de devoirs, participation à des forums, écriture
collaborative, correspondance électronique, utilisation de ressources en ligne, utilisation d’intranet, etc.
Pour participer à l’évaluation et à la validation de compétences, la trace des usages doit être rendue accessible aux
formateurs.

Evaluation
Elle portera sur la bonne réalisation des activités demandées
et la pertinence des outils utilisés.
Le compte-rendu d’usages doit mettre en évidence la
pertinence des outils utilisés dans des situations variées :
usages en présentiel, en ligne, à des fins pédagogiques,
personnelles, administratives.
Elle portera également sur les aspects éthiques et juridiques
ainsi que sur le formalisme de la communication pratiquée
dans le cadre de l’institution.

                     C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                       18
                    Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Fiche n° 2
Responsabilité de l’enseignant et aspects juridiques

Situations de formation
Apports théoriques en présentiel et à distance sur les aspects déontologiques, juridiques et réglementaires de
l’usage des TIC en milieu éducatif
Activités à distance : expression d’une posture professionnelle, QCM

Objectifs
Connaître les enjeux, les lois, les règles et les exigences d’une utilisation professionnelle des TICE dans le milieu
scolaire
Connaître les risques encourus par les élèves, les outils pour les protéger, les moyens de les éduquer
Se construire une posture professionnelle et responsable

Activités
Les connaissances relatives à la responsabilité professionnelle et aux aspects juridiques dans l’usage des TICE
seront construites par des apports théoriques et des études de cas en présentiel et à distance en appui sur des
dispositifs d’information et d’autoformation en ligne.
Des tests permettront d’évaluer les connaissances acquises dans ce domaine.
Parallèlement, à travers l’usage des TIC (réseaux, sites, blogs, forums, messagerie, etc.) dans le cadre de la
formation et des différents stages, une posture d’enseignant responsable sur le plan déontologique, juridique,et
réglementaire sera construite.
En guise de synthèse, un écrit sera produit présentant une posture d’enseignant responsable adoptée dans le
cadre de sa pratique en formation professionnelle.

Evaluation
Elle portera sur les résultats aux tests de connaissances
proposés au cours de la formation et la rigueur des
choix et des attitudes adoptés dans les différentes
situations d’usages professionnels des TICE présentés.

                    C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                               19
                   Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Fiche n° 3
Conception d’activités d’apprentissage intégrant les TICE

ituations de formation
Apports sur les principes d’intégration des TICE dans les pratiques pédagogiques en présentiel et à distance
Production en groupe et en réseau de séances d’apprentissage intégrant les TICE

Objectifs
Concevoir des activités d’apprentissage intégrant les TICE dans lesquelles les élèves sont utilisateurs des TIC en
déterminant des situations d’apprentissage propices aux apprentissages visés, en opérant des choix de supports,
de médias et ressources adaptés au public et à la situation et enfin en justifiant ces choix.
Prendre connaissance des travaux de recherche en didactique et TICE ainsi que des sources professionnelles en lien
avec les activités conçues
Identifier les compétences du B2i mobilisées par les élèves

Activités
Dans un premier temps, un repérage des usages existants et des situations propices à l’utilisation des TICE sera
réalisé sur la base d’études de cas et en regard des théories de l’apprentissage.
Dans un deuxième temps, des activités d’apprentissage intégrant les TICE seront produites et les ressources
nécessaires à leur mise en œuvre seront produites.
Au-delà du scénario pédagogique (objectifs, activités, situations, pré-requis, différenciation, évaluation), les
documents produits devront présenter les attendus spécifiques TICE suivants :
        - L’organisation TICE de la classe pendant la séance en explicitant les choix
        - L’alternance et l’articulation entre les phases de travail faisant appel aux TICE et celles qui n'y ont
            pas recours. Ce point renvoie notamment aux consignes prévues.
        - Les effets attendus des TICE sur les apprentissages
        - Le contexte matériel pédagogique lié aux TICE et en quoi il devrait être facilitateur ou obstacle
        - Les références en didactique et TICE
        - L’évaluation des compétences B2i mobilisées par les élèves
        - L’anticipation d’un incident technique (les solutions envisagées en cas d’incident)
Le travail de groupe sera privilégié pour cette activité.

Evaluation
Elle portera notamment sur la pertinence didactique et
pédagogique de l’utilisation des TICE, l’aptitude à mettre
en relation les possibilités offertes par les logiciels
(généraux ou disciplinaires) et les objectifs
d’apprentissages, la mise en œuvre de solutions pour des
cas simples de différenciation, l’identification précise de
compétences du B2i, la concordance entre la production
écrite et la commande.

                    C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                             20
                   Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Fiche n° 4
Analyse de la mise en œuvre d’une activité d’apprentissage intégrant les TICE

Situations de formation
Dans le cadre du stage, tutorat pour l’adaptation à ce contexte d’une séance TICE conçue précédemment.
A distance, première analyse sur la mise en œuvre et production d’un écrit.
En présentiel, présentation orale de cette analyse.
A distance, finalisation de l’écrit réflexif.

Objectifs
Conduire des apprentissages intégrant les TICE dans lesquels les élèves sont eux-mêmes utilisateurs des TIC, en
tenant compte ou en s’adaptant aux conditions (pré-acquis et difficultés des élèves), et en gérant l’alternance des
activités
Identifier les conditions de réussite et les raisons des difficultés d’apprentissages avec les TICE

Activités
Après avoir mis en œuvre dans le cadre des stages une activité d’apprentissage intégrant les TICE (avec des élèves
utilisateurs des TICE) conçue comme demandé dans l’activité « Conception d’activités d’apprentissage intégrant
les TICE », en tenant compte ou en s’adaptant aux conditions (pré-acquis et difficultés des élèves), produire une
analyse écrite identifiant les conditions de réussite et les raisons des difficultés d’apprentissages avec les TICE ainsi
que des améliorations à apporter.
Devront également être précisés les points suivants :
- Le contexte matériel pédagogique lié aux TICE et en quoi il a été facilitateur ou obstacle
- Comment se sont passées l’alternance et l’articulation entre les phases de travail faisant appel aux TICE et celles
qui n'y ont pas recours. Ce point renvoie notamment à la gestion des transitions et à l’efficacité des consignes
prévues
- La prise en compte d’un incident technique (au sens large : empêchement de toute nature), s’il a eu lieu
- L’influence réelle observée des TICE par rapport aux effets attendus sur les apprentissages
- L’organisation de la classe pendant la séance : l’effet des choix
- L’évaluation des compétences B2i mobilisés par les élèves.
Une présentation orale de cette analyse écrite (en appui sur un support numérique) permettra d’approfondir et
d’étayer ce travail de réflexivité.
A la suite de cette présentation orale, l’analyse écrite sera reprise en vue de sa présentation dans le dossier
numérique de compétences.

Evaluation
Elle portera sur la qualité de l’analyse critique de la mise
en œuvre, la justification des choix et des réactions, la
variété des moyens mis en œuvre.

                    C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                     21
                   Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Fiche n° 5
Collaboration et veille professionnelle

Situations de formation
Apports sur les notions de collaboration et veille professionnelle
Collaboration en groupe et en réseau

Objectifs
Collaborer à la production de documents et de ressources dans un souci d’échange et de partage

Se construire une posture de « veilleur » professionnel en connaissant les repères institutionnels, disciplinaires et
professionnels ainsi que les outils et démarches nécessaires pour assurer cette veille

Activités
Produire dans le cadre d’un travail collectif, un corpus de connaissances sur un thème de veille professionnelle. Il
reposera sur la répartition des tâches et des sous-thèmes favorisant le travail d’équipe, la mutualisation et la
complémentarité entre les acteurs.
Les thèmes de la veille professionnelle auront pour objectif d’élargir le champ des TIC au service des apprentissages
(TICE et discipline, différentiation pédagogique, prise en compte du handicap, nomadisme, etc.)
Ce n’est pas une activité ponctuelle mais une activité menée en continue. Elle repose sur une planification de
l’action afin de mettre en évidence la notion de veille et figurer la capacité à se projeter dans la durée. Un
récapitulatif individuel de participation est constitué par chaque participant au travail collectif.
Cette activité de veille s’appuiera sur des apports en matière de recherche documentaire afin de s’assurer des
méthodes et des démarches adéquates dans le but de se constituer des ressources professionnelles et d’être en
mesure de construire des situations pédagogiques de recherche d’informations.

Evaluation
Elle portera sur la qualité des contributions apportées au
travail collectif et sur le degré d’implication dans cette
activité.
Elle portera également sur les différentes productions
réalisées dans le cadre de la recherche documentaire.

                   C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                                22
                  Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
(arrêté du 14-12-2010 ESR - DGESIP A3   Bulletin officiel n°5 du 3 février 2011 ESR)
Annexe I
Référentiel national du certificat informatique et internet de l’enseignement supérieur de niveau 2 « enseignant »
A - Compétences générales liées à l’exercice du métier

B - Compétences nécessaires à l’intégration des TICE dans sa pratique d’enseignement

                     C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                           23
                    Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
L’outil portfolio
Le portfolio de chaque candidat est accessible à partir de son cours C2i2e (plateforme ARCHE de l’Université Lorraine).

Il lui permet de constituer ses dossiers pour chaque type d’activités et de faire évaluer les compétences C2i2e qu’il
déclare maitriser. Il lui donne une représentation visuelle de sa progression vers la certification.

Pour chaque activité déclarée, le candidat :

    •    décrit l'activité (contexte, nature,...) qu’il soumet : PROPOSER UN COURT TEXTE EN COMMENTAIRE
    •    dépose des traces de l’activité réalisée : JOINDRE LES DOCUMENTS OU DES LIENS VERS DES RESSOURCES
    •    identifie les compétences qu'il juge avoir mobilisées : COCHER LES CASES CORRESPONDANTES
    •    exprime en quoi ses compétences sont maitrisées. : PROPOSER UN TEXTE EN FICHIER JOINT

De son côté, l'enseignant évalue le travail de l'étudiant :

    •    il peut demander des compléments ou des modifications
    •    il peut ne valider que certaines des compétences repérées par le candidat

Liste des dépôts d’un étudiant et correspondance avec les fiches d'activités décrite plus haut.

                      C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine                               24
                     Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Vue détaillée de l’état de chaque demande de validation

Vue sur une action

Vue finale pour un candidat

                 C2i2e – Document d’accompagnement – ESPÉ Université de Lorraine      25
                Rédaction : Elisabeth COUNIL Jean-Louis CHARPILLE – année 2018-2019
Vous pouvez aussi lire