Global Warming Un jeu inopportun 2 à 4 joueurs - 90 Minutes

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
Global Warming
 Un jeu inopportun
          1
2 à 4 joueurs - 90 Minutes
Global Warming
Un jeu inopportun
2 à 4 joueurs - 90 Minutes
Un jeu de S. Deniz Bucak
Traduction: Stéphane Athimon

Aperçu
Dans « Global Warming », vous êtes le leader d’un pays de l’ouest, qui achète du pétrole pour faire
fonctionner ses industries et pour fournir des produits à ses consommateurs (ici ses électeurs) pour
qu’ils restent heureux. Le pays avec le peuple le plus heureux l’emportera. Mais, néanmoins, faîtes
attention – plus vous utiliserez de pétrole, plus vous contribuerez au réchauffement climatique (Global
Warming). Si le réchauffement climatique atteint le seuil critique, la catastrophe écologique se produira
et dans ce cas le vainqueur sera celui qui aura le moins participé au réchauffement.

Contenu
1 plateau de jeu
60 marqueurs de pétrole (carrés en plastique noir)
3 marqueurs de réchauffement climatique (3 barils noirs de pétrole)
5 tours de forage dans les 4 couleurs des joueurs
4x1 marqueurs de contribution au réchauffement (train) dans les 4 couleurs des joueurs et 1 noir
4x1 marqueurs de Bonheur de la population (camion) dans les 4 couleurs.
90 cartes
1 dé
1 livret de règles

Préparation du plateau de jeu
Le plateau de jeu est divisé en plusieurs zones. La banque, sur la gauche du plateau, montre les
ressources financières des joueurs.
La carte du monde sur la droite indique les pays producteurs de pétrole, leurs capacités à produire du
pétrole (« Oil ») et le nombre de champs de pétrole disponible dans chaque pays.
Attention dans une partie à 3 joueurs, en Arabie Saoudite, le nombre de champs de pétrole est réduit à
3 (pas 4 !).
La carte du monde est entourée par la Piste du Bonheur (la Rue). Les marqueurs représentants la
satisfaction des clients (les camions) sont placés sur la case zéro de la piste. Une partie à 4 joueurs
s’arrête lorsqu’un joueur atteint la case 20, une partie à 3 joueurs s’arrête lorsqu’un joueur atteint la
case 25, et une partie à 2 joueurs quand un joueur atteint la case 30 (reportez-vous aux indications
sur la piste).

                                                   2
On trouve aussi autour de la carte mondiale, la piste de Réchauffement Climatique (les voies
ferrées). Les marqueurs appropriés (les trains) sont placés sur la case zéro. Le train noir montre le
total du réchauffement atteint, les trains de couleurs indiquent eux la contribution de chaque joueur au
réchauffement.

         Piste du Réchauffement Climatique               Piste du Bonheur de la population

                                             Capacité          Champs de Pétrole

                                                   3
Préparations complémentaires
Une des cartes bleues événements (4 cartes) est mélangée avec les autres
cartes pour créer une pioche faces cachées. Les trois cartes bleues restantes
seront utilisées plus tard. Chaque joueur reçoit 5 cartes de la pioche (pas la
carte bleue) et 5 $. Les ressources financières des joueurs sont indiquées par 1
puits de pétrole des joueurs qui est placé sur la case appropriée de la banque.

           Les barils de pétrole sont placés sur la piste de Réchauffement
           Climatique (les voies ferrées) sur les positions 30, 60 et 100.
           Ensuite, on place les marqueurs de pétrole sur les pays. Le nombre de
           marqueurs est indiqué sous le nom du pays (« Oil »).

Le joueur qui a fait le plein d’essence le plus récemment commence la partie.

La Partie
La partie se joue en manches. A chaque manche, les joueurs peuvent choisir une des actions
suivantes :

Action du Joueur
A son tour, chaque joueur réalise une action. Ensuite, le tour de jeu se déroule dans le sens horaire.
Les actions possibles pour un joueur sont :
°   Piocher des cartes : Le joueur peut piocher trois cartes et ensuite en défausser deux de sa main.
    Les joueurs ne peuvent pas avoir plus de 7 cartes en main à la fois. Les cartes excédentaires
    doivent être défaussées immédiatement. Si toutes les cartes ont été utilisées, on mélange la pile
    de défausse et on forme une nouvelle pioche.
    Attention : Il y a des cartes qui après leur utilisation ne sont pas remises dans le deck, mais elles
    sont retirées du jeu.
°   Placer une tour de forage : Le joueur place une de ses tours sur un champ de pétrole vide dans
    une des régions productrices de pétrole. Le joueur ne peut pas placer une tour de forage dans une
    région où tous les champs de pétrole sont utilisés. Si toutes les tours des joueurs ont été placées,
    un joueur peut déplacer une de ses tours d’une région vers une autre région.
°   Produire du Pétrole : Pour chaque tour de forage placée par un joueur, il peut payer le coût de
    production pour cette région. Il retire donc un marqueur de pétrole qu’il place devant lui. Un joueur
    peut produire avec toutes ses tours de forage ou bien il peut choisir avec quelle tour il veut
    produire.
°   Jouer une carte : le joueur joue une carte et la lit aux autres joueurs. Les différents types de
    cartes sont expliqués plus loin dans ces règles.
°   Passer : Le joueur ne fait rien. Les autres joueurs jouent dans le sens horaire.

                                                    4
Types de Cartes
Il y a 5 sortes de cartes : Industrie, Consommateur, Ecologie, Action et Evénements.

°   Cartes Industries (Noires) : Les cartes industrie coûtent un certain nombre de marqueurs de
    pétrole pour pouvoir être jouées. En retour, le joueur reçoit la somme d’argent inscrite sur la carte.
    La carte montre aussi un thermomètre et un dé. Lorsqu’une carte industrie est jouée, le joueur
    lance le dé, et il ajoute ou multiplie par le nombre obtenu sur le dé, il augmente à la fois, le
    marqueur de réchauffement climatique général (le train noir) et son propre marqueur de
    contribution au réchauffement climatique (son train) du nombre obtenu. Les cartes industrie
    peuvent aussi avoir d’autres effets, comme écrit sur la carte. Les cartes Industrie sont défaussées
    après utilisation.

°   Cartes Consommateur (jaune) : Les cartes consommateur coûtent la somme d’argent
    indiquée sur la carte pour pouvoir être jouées. Le joueur reçoit le nombre inscrit sur la
    carte en points de Bonheur de la population. On déplace le camion du même nombre de
    cartes. Les cartes consommateur sont défaussées après utilisation.

°   Carte Ecologie (vert) : Les cartes écologie coûtent la somme d’argent indiquée sur la
    carte pour pouvoir être jouées. Ces cartes réduisent le réchauffement climatique global
    du nombre de points inscrits sur la carte, mais elles ne réduisent pas la contribution
    personnelle au réchauffement climatique du joueur. Elles donnent des points de bonheur
    au joueur qui les joue. On déplace le camion du joueur de manière adéquate. Les cartes
    écologie sont défaussées après utilisation.

°   Cartes Action (rouge) : Jouer une carte action ne coûte rien. Leurs effets peuvent être
    de différentes natures. Certaines sont plus utiles pour un joueur, d’autres influent sur les
    régions de la carte. Il y a aussi des cartes qui annulent les effets d’autres cartes actions
    et des cartes qui sont retirées du jeu après utilisation. « Véto » est la seule carte qui peut
    être jouée en dehors du tour de jeu d’un joueur. Les cartes action sont défaussées après
    utilisation.

°   Cartes Evénements (bleu) : Jouer une carte événements ne coûte rien. Le joueur qui
    pioche cette carte doit la lire et la jouer immédiatement. Il ne peut pas la mettre sur la
    pile de défausse. Après avoir été utilisées, les cartes événements sont remises dans la
    boîte de jeu et une nouvelle carte bleue est placée sur la pile de défausse.

                                                         5
Particularités de certaines cartes
Explications sur les icônes présentes sur certaines cartes :

°   Barils de pétrole avec des flèches : le joueur doit
    déplacer un des barils de pétrole sur la piste de
    Réchauffement Climatique dans la direction appropriée
    (vers l’avant ou l’arrière) d’une ou deux cases.

°   Trains avec une valeur : l’impact de ces cartes change dès que
    le train noir atteint ou dépasse la case indiquée de ma piste de
    Réchauffement Climatique.

Signes du Réchauffement Climatique
Les barils de pétrole sur la piste de Réchauffement Climatique représentent les différentes phases
de l’influence du pétrole sur le réchauffement climatique et de son impact grandissant sur
l’écologie. Ces phases d’influence sont les suivantes :

°   1er Baril :
    Dés que le train noir atteint le premier baril, tous les joueurs perdent une des cartes qu’ils ont en
    main. Chaque joueur prend une carte dans la main du joueur à sa droite et il la défausse.

    Dés que le train d’un joueur atteint le premier baril, il doit retirer une de ses tours de forage du jeu.
    Lorsque tous les joueurs ont passé le premier baril, celui-ci est retiré de la piste.

°   2ème Baril :
    Dés que le train noir atteint le second baril, tous les joueurs perdent des points de Bonheur. Le
    joueur qui a le plus contribué au Réchauffement Climatique (dont le train est devant), perd 5 points
    de bonheur, le joueur suivant 3 points et le 3ème 1 point.

    Dés que le train d’un joueur atteint le deuxième baril de pétrole, la prochaine carte jouée doit être
    une carte écologie (ou une carte action qui lui permet d’obtenir une carte écologie au cas où il n’en
    n’a pas). Lorsque tous les joueurs ont passé le second baril, celui-ci est retiré de la piste.

°   3ème Baril :
    Dés que le train noir atteint le troisième baril, la partie se termine. Ce qui est expliqué dans la
    phase suivante de ces règles.

                                                     6
Fin de la partie
La partie peut se terminer de 4 façons :

°   Si le total du marqueur du réchauffement climatique (le train noir) atteint le troisième baril de
    pétrole, la partie se termine, après avoir appliqué les effets des cartes qui venaient d’être jouées.
    Le joueur qui a fait que le marqueur de réchauffement climatique a atteint le troisième baril rajoute
    5 points à sa contribution personnelle (le train de sa couleur) Le gagnant sera le joueur qui
    aura le moins pris part dans le Réchauffement Climatique. Cette victoire s’appelle le : « Je
    vous l’avais bien dit ».
°   Si un joueur atteint la dernière case Bonheur il l’emporte. A 4 joueurs, le nombre de points
    nécessaire est 20, à 3 joueurs il faut 25 points et à 2 joueurs il faut 30 points (reportez-vous à la
    piste du Bonheur sur le plateau de jeu).
°   S’il n’y a plus de pétrole sur la carte mondiale, la partie s’arrête immédiatement, après que le
    dernier marqueur de pétrole ait été produit. Le vainqueur est le joueur qui a le plus de points de
    Bonheur de population.
°   Si tous les joueurs passent, les uns après les autres, la partie est terminée. Le vainqueur est le
    joueur qui a le plus de points de bonheur de population.

S’il y a égalité pour les points de Bonheur à la fin de la partie, le vainqueur est celui des joueurs à
égalité qui a le plus d’argent. S’il y a aussi égalité pour l’argent, alors le vainqueur est celui auquel il
reste le plus de marqueurs de pétrole. S’il y aussi égalité pour le pétrole, le vainqueur est celui auquel
il reste le plus de cartes. S’il y a toujours égalité, les joueurs à égalité se partagent la victoire.

Si le jeu se termine à cause du Réchauffement Climatique et qu’il y a égalité sur la piste du
réchauffement climatique, alors tous les joueurs perdent.

Appendice – Explication des cartes
    °   Tornado : En commençant par le joueur actif, les joueurs doivent retirer une de leur tour de
        forage de la carte mondiale. America signifie toutes les régions au Nord et au Sud de
        l’Amérique, Arabia couvre tous les champs de pétrole de cette région. Si un joueur n’a pas de
        tour de forage dans la région concernée, il ne doit donc pas en retirer.
    °   Public apathy : C’est une carte permanente et elle ne peut seulement être remplacée par
        « Veto ». les joueurs peuvent jouer des cartes écologie à l’aide d’autres cartes.
    °   Emissions trade : Le joueur peut réduire sa contribution personnelle au réchauffement
        climatique à un taux de 5$ par case.
    °   Oil strike : Les marqueurs de pétrole sont pris dans une autre région.
    °   Ice caps melt : Le train noir est avancé de 5 cases.
    °   Subsidies : Le joueur peut placer ou replacer ses puits de forage sur la carte mondiale comme il
        le souhaite.
    °   Veto : Peut-être jouée contre “public apathy”.

                                                     7
Contexte :
Le réchauffement climatique : c’est explicitement la hausse de température que subissent les océans et
l’atmosphère de la terre. Avec plus de 90% de certitudes, les scientifiques ont déterminé que le réchauffement
climatique n’était pratiquement dû qu’à des activités humaines, telles que la déforestation et l’utilisation de
combustibles fossiles, qui ont pour effet d’augmenter les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.
Cette découverte est reconnue par les académies des sciences de tous les principaux pays industrialisés et elle
n’est contestée par aucun organisme scientifique national ou de rang international.

Les relevés instrumentaux de la température montrent la température moyenne à la surface de la terre qui a
augmenté de 0.74°C (1.33°F) pendant le XXème siècle. Les projections du modèle climatique sont résumées dans
le quatrième rapport d’évaluation des Groupements d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du climat
(GIEC) de 2007. Ces projections indiquent que la température à la surface de la terre, pendant le XXIème siècle,
augmentera probablement de 1.5 à 1.9°C (2.7 à 3.4°F) pour les scénarios avec des émissions de gaz les plus bas,
et de 3.4 à 6.1°C (6.1 à 11°F) pour les plus élevés. Les portées de ces estimations résultent de l’utilisation de ces
modèles qui ont une sensibilité différente sur les concentrations de gaz à effet de serre.

Une augmentation de la température globale aura pour effet, l’augmentation du niveau des eaux, et cela changera
la quantité et le modèle des précipitations. Il y aura aussi une probable expansion des déserts subtropicaux. Le
réchauffement le plus fort est attendu en Arctique, et il sera associé aux retraits des glaciers, du permafrost, et de
la banquise. Les autres conséquences possibles du réchauffement pourront inclure des conditions météorologiques
extrêmes plus fréquentes avec des canicules, des sècheresses, des épisodes pluvieux très importants. Il y aura
aussi l’extinction de certaines espèces à cause du changement de températures et il y aura des changements au
niveau de l’agriculture. Le réchauffement et les changements qui y sont liés, varieront de région en région, tout
autour du monde, bien que la nature de ces changements régionaux soit incertaine. Dans un monde à 4°C, les
limites de l’adaptation humaine seront probablement dépassées dans beaucoup d’endroits du globe, alors que les
limites de l’adaptation des systèmes naturels seront largement dépassées sur tout le globe. En conséquence, les
écosystèmes desquels dépendent les moyens d’existences humains, ne seront pas préservés.

Les réponses proposées au réchauffement climatique incluent la réduction des émissions de gaz, l’adaptation aux
effets du réchauffement, et la géo-ingénierie pour retirer les gaz à effets de serre de l’atmosphère ou parvenir à
renvoyer les rayonnements ultra violets nocifs vers l’espace. Le principal effort international pour cette réduction,
c’est le protocole de Kyoto qui cherche à stabiliser la concentration de gaz à effet de serre pour empêcher une
« dangereuse interférence anthropique ». En mai 2010, 192 états avaient ratifié le protocole. Les seuls membres
de la CCNUCC à qui on avait demandé de signer le traité mais qui ne l’ont pas encore ratifié sont les USA et
l’Afghanistan.

                                                        8
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler