MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT DES ATHLÈTES À L'ULTIMATE - Créé en avril 2013 et modifié en mars 2018

 
MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT DES ATHLÈTES À L'ULTIMATE - Créé en avril 2013 et modifié en mars 2018
MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT
 DES ATHLÈTES À L’ULTIMATE

Document soumis auprès du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec dans le
                       cadre du programme de soutien au développement de l’excellence.

                                        Créé en avril 2013 et modifié en mars 2018
MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT DES ATHLÈTES À L'ULTIMATE - Créé en avril 2013 et modifié en mars 2018
1. Préambule                                                                                3
2. Introduction                                                                             4
3. Historique                                                                               4
4. Situation actuelle                                                                       4
5. Esprit sportif                                                                           6
6. Objectifs                                                                                6
7. Schéma du cheminement idéal de l’athlète                                                 8
8. Exigences de l'ultimate de haut niveau                                                  12
   A. Contexte de la performance sur le plan international                                 12
   B. Cadre d'une compétition internationale                                               14
   C. Portrait de l'athlète de niveau international                                        14
9. Principes fondamentaux de croissance et de maturation                                   17
   A. L'ultimate, un sport à spécialisation appropriée chez le jeune adulte                18
   B. Moments opportuns de l'entraînement                                                  19
   C. Recommandations et présentation des étapes du cheminement de l'athlète               21
       Un sport où la mixité prédomine                                                     21
       Stade 1 : U9 et U12                                                                 23
       Stade 2 : U16                                                                       25
       Stade 3 : U19                                                                       27
       Stade 4 : U19 et U23                                                                28
       Stade 5 : U20, U24 et sénior                                                        29
       Ultimate pour la vie (Tous les âges)                                                30
   D. Cheminement de l’athlète                                                             31
10. Cadre de référence                                                                     32
  A. Degré d'importance relative entre les quatre plans                                    32
  B. Volume d'entraînement et de compétition à chaque stade                                38
  C. Prescription des facteurs d'entraînement pour chacun des stades                       39
11. Exigences liées aux programmes contribuant au développement de l'excellence            42
  A. Règles d'identification des athlètes                                                  42
  B. Règles de classement prioritaire en matière de soutien à l'engagement d'entraîneurs   43
  C. Argumentaire des programmes sport-études au secondaire                                44
  D. Argumentaire du programme des Jeux du Québec                                          44
12. Annexes                                                                                45
  A. Le code d’éthique du joueur                                                           45
  B. Contrat de l’athlète                                                                  48
  C. Code d’éthique du parent                                                              50

                                                                                            2
1. Préambule
L’ultimate est un sport encore jeune, mais en plein essor au Québec. Sa vitesse de
développement s’explique principalement par son accessibilité et les valeurs qu’il
prône. Il gagne par contre à être connu puisqu’il prône des valeurs de persévérance,
de collaboration et d’excellence. De plus, il s’agit d’un sport auto arbitré et intègre
donc des valeurs d’honnêteté, de sens éthique et de respect.

Il s’agit d’un sport accessible à tous et se pratique sans autre équipement qu’un
disque et 8 cônes. C’est pourquoi de plus en plus d’écoles intègrent ce sport collectif
à leur cursus.

Il y avait, en 2018, plus de 7 500 membres au sein de la Fédération québécoise
d’ultimate (FQU), faisant du Québec la deuxième province comptant le plus de
joueurs au Canada. Avec l’expansion que le sport connaît (10 % d’augmentation en
2018), le temps est opportun pour déposer la 1re édition du modèle de développement
de l’athlète pratiquant l’ultimate.

Ce document renferme donc toutes les informations à jour quant à la définition du
sport, de même qu’aux lignes directrices, afin d’encadrer les individus désirant
pratiquer le sport, et ce, à tous les niveaux. Il convient de lire ce guide pour tous les
intervenants désirant intégrer l’ultimate dans leur milieu, que ce soit de façon
récréative ou de haut niveau.

                                                                                       3
2. Introduction
Le modèle de développement de l'athlète à l'ultimate prend en compte les principes
fondamentaux de croissance et de maturation, sur les plans physiques,
psychologiques, émotionnels et cognitifs, ainsi que les exigences du haut niveau
dans le but de guider les athlètes, les entraîneurs, ou toute autre personne dans
l'encadrement et le développement de l'expertise des athlètes. Afin de comprendre
le modèle de développement de l'athlète à l'ultimate, un historique et un portrait de
la situation actuelle se doivent d’abord d’être présentés.

3. Historique
L'ultimate a été inventé par un groupe d'étudiants universitaires américains à la fin
des années 1960. Le sport a rapidement évolué et voyagé à travers le monde. Au
Québec, il est pratiqué à Montréal depuis les années 1990. Les villes de Québec,
Trois-Rivières, Sherbrooke et Rimouski ont emboîté le pas quelques années après.
C’est seulement en 2007 que la fédération québécoise d’ultimate est née. L’ultimate
a obtenu la reconnaissance officielle du MELS en 2011. En 2017, la FQU compte
19 associations affiliées.

4. Situation actuelle
L'ultimate est en constante évolution et le nombre d’adeptes augmente au fil des
années. Le tableau 1 démontre la répartition des membres compétitifs et non
compétitifs au Québec, au Canada et partout dans le monde. La position du Québec
dans le Canada est importante, surtout chez les membres compétitifs. Au Québec,
ils représentent 10% des membres.

Tableau 1 : Répartition des membres
Fédérations
                                                 Ultimate Canada     World Flying Disc
                               FQU
                                                      (UC)*         Federation (WFDF)*
Membres                         6908                    36481             78 pays
Membres compétitifs              694                     3976              N/A
*Basée sur les données démographiques de 2016 (UC) et 2018 (WFDF)

                                                                                    4
Le deuxième tableau répartit plutôt les membres en fonction des associations
affiliées de la FQU.

Tableau 2 : Répartition des membres par associations affiliées en 2017

               Associations affiliées                   Membres
  Alma Ultimate (AU)                                      28
  Ultimate Québec (UQ)                                   1620
  Ultimate Trois-Rivières (UTR)                           127
  Association Ultimate Gaspé (AUG)                        60
  Ultimate Grand Montréal (UGM)                          3454
  Association d’Ultimate de Sherbrooke (AUS)              259
  Frisbee Ultime Lanaudière (FUL)                         112
  Ultimate St-Jean (USJ)                                  175
  Association Ultimate Rimouski (AUR)                     58
  Association d’Ultimate de l’Outaouais (AUO)             188
  Ligue d’Ultimate de Rouyn-Noranda (LURN)                220
  Ultimate Tremblant (UT)                                 87
  Ultimate Drummond (UD)                                  28
  Association d’Ultimate Frisbee de Plessisville          47
  (AUFP)
  Ligue d’Ultimate de la Vallée-de-l’Or (LUVO)             95
  Ultimate Frisbee Granby (UFG)                           147
  Ligue d’Ultimate d’Amos (LUA)                            65
  Ultimate St-Hyacinthe (USH)                              76
  Association Ultimate Victoriaville (AUV)                 72
  TOTAL                                                   6908

                                                                           5
5. Esprit sportif
L'esprit sportif est la règle la plus importante et fondamentale à l'ultimate. La
fédération internationale (WFDF) l'explique comme suit : « Tous les joueurs sont
responsables de l'administration et du respect des règlements et de l'esprit du jeu.
Aucun joueur ne doit volontairement enfreindre les règles. C'est pourquoi il n'y a pas
de sanction sévère en cas d'infraction, mais il existe plutôt une méthode pour
reprendre le jeu d'une manière qui simule ce qui aurait probablement eu lieu s'il n'y
avait pas eu de violation. Le jeu hautement compétitif est encouragé, mais ne doit
jamais sacrifier le respect mutuel entre les joueurs, le respect des règles ou tout
simplement le plaisir de jouer. »

Puisque l'ultimate est un sport prônant l'auto arbitrage, le maintien d'un bon esprit
du jeu est essentiel. Les éléments suivants sont nécessaires à l'esprit sportif:

    •   Connaissance des règlements
    •   Éviter les fautes et les contacts intentionnels
    •   Être honnête et respectueux
    •   Avoir une attitude positive
    •   Démontrer un bon contrôle de ses émotions

Dans le cadre du modèle de développement de l'athlète à l'ultimate, cette notion
d'esprit sportif sera incluse dans la section 4, le cadre de référence. Elle fera partie
de la qualité psychologique et sera développée comme toutes les autres habiletés.

6. Objectifs
Afin de maximiser la compréhension du développement à long terme, il est
primordial de comprendre quels sont les défis que la fédération québécoise
d'ultimate (FQU) et ses membres auront à relever. Puisqu'un des points forts est la
structure administrative de la FQU et des associations affiliées, une des priorités à
court terme concerne la consolidation du programme des équipes provinciales
juniors et d'en garantir l'excellence et la performance sur la scène nationale. Par
conséquent, la FQU pourrait retrouver une plus grande représentation d’athlète
québécois sur les équipes nationales juniors et séniors. Ensuite, un des défis est
d'augmenter le bassin de joueur partout au Québec et de maximiser leur potentiel.
C'est donc au niveau de la promotion du sport, du dépistage de talent et du
développement des joueurs et des entraîneurs que la FQU doit concentrer ses

                                                                                      6
énergies, dans les années à venir. De plus, la FQU doit travailler à uniformiser les
structures compétitives.

Finalement, la FQU a comme défi d'améliorer le soutien offert aux joueurs débutants
et expérimentés représentant le Québec au niveau national et international. Le
modèle devient donc essentiel dans l'atteinte de nos objectifs et dans
l'accomplissement de nos défis.

                                                                                  7
7. Schéma du cheminement idéal de l’athlète
Cette première section du modèle représente sous forme de schéma le cheminement
idéal de l'athlète, dans le but de réaliser ce qu'implique la démarche à suivre des
participants (athlètes, parents, entraîneurs, membres de la FQU, partenaires), dans
l'atteinte des plus hauts sommets possible de la performance à l'ultimate.

Le schéma propose toutes les activités et les programmes offerts dans le parcours de
l'athlète, et ce, tout au long de sa carrière. Pour chacun des stades, il est possible de
pratiquer l’ultimate de façon récréative ou compétitive. Il est primordial pour la FQU
d’encourager la pratique du sport selon le souhait ou l’ambition de l’athlète.

Différentes voies de compétition de haut niveau sont possibles, par exemple
l'ultimate de plage, qui comprend un réseau international. Puisque la communauté
québécoise pratiquant l'ultimate de plage n'est pas importante, cette pratique ne sera
pas considérée dans le document présent. Ensuite, il existe depuis les années 2000,
un circuit intérieur quatre contre quatre. Celui-ci est en continuelle croissance. Par
exemple, en 2000, seulement sept équipes participaient aux tournois intérieurs,
comparativement à l'année 2017, où 154 équipes étaient inscrites. Plus de 700
joueurs participent au championnat québécois sept contre sept (CQU7) extérieur,
soit une compétition où les équipes peuvent se qualifier pour les championnats
canadiens. Puisque le plus haut niveau possible de performance à l'ultimate est le
format sept contre sept à l'extérieur, c'est ce format qui est donc privilégié par le
présent modèle. De plus, l'ultimate sept contre sept est le plus pratiqué dans le monde
et offre la possibilité d'exceller sur la scène internationale.

Le tableau suivant présente les structures d'accueil, les programmes offerts par la
FQU et les réseaux de compétitions régionales, provinciales, nationales et
internationales, en fonction des catégories d'âges et des stades de développement.

                                                                                       8
Tableau 3 : Schéma du cheminement idéal de l’athlète

         Structures      Principales           Plus haut niveau   Programmes offerts     Formation des    Format de
Âges
          d’accueil   compétitions visées       de compétition     par la FQU ou UC       entraîneurs        jeu

                                                                                              Sport
 U9                       Festival mini-                           Initiation au mini-
           Local                                                                         Communautaire    4-4 mixte
 U13                        ultimate                                     ultimate
                                                                                           - Initiation
                          Championnat             Sélection             Camp de          Compétition -
 U16     Régional                                                                                         5-5 mixte
                           Provincial             régionale          développement       Introduction

         Régional         Championnat           Division Junior         Camp de           Compétition -   7-7 Ouvert
 U19
          (clubs)     provincial et canadien         élite           développement       Développement     - femme

 U19                      Championnat              Sélection      Équipe Québec U19 et    Compétition -
         Provincial                                                                                       7-7 mixte
 U23                        canadien              provinciale             U23            Développement

 U20                                                                                                      7-7 mixte,
                        Championnat du            Sélection       Équipe Canada U20,     Compétition –
 U24      National                                                                                         ouvert et
                           monde                  nationale          U24 et sénior       Développement
Sénior                                                                                                      femme

                                                                                                             9
Tableau 4 : Offre de service de l’ultimate pour tous les athlètes québécois

                      Niveau de
Catégories   Âges                       Format de jeu                 Durée de jeu              Structure d’accueil     Principales compétitions       Évènements de la FQU
                     compétition
                                       Ateliers ludiques,                                                               Rencontres ponctuelles ou
  Mini        6-8      Initiation                             Programme de 4 à 8 semaines        Association locale                                              Aucun
                                       expérimentation                                                                       hebdomadaire

                                                             Programme de 4 à 12 semaines
                     Initiation à la                                                            Association locale et    Matchs ou mini-festival
  Mini       9-12                        4 vs 4 mixte                Parties de 30 min                                                                    1 festival provincial
                      compétition                                                                    régionale                  régional
                                                             1 à 2 entraînements par semaine

                                        5 vs 5 ouvert,
                       Récréatif                                                                                              Ligue locale
                                       femme ou mixte
                                                                                                Association locale et
                                                                                                     régionale
                                       CQU4 U16 mixte        Programmes de 8 à 16 semaines                                  Ligue régionale         Championnat provincial par club
 Junior      13-15    Compétitif         CQU5 U16                  Parties de 50 minutes                                Tournois inter régionaux              de ligue
                                       Ouvert et femme       1 à 2 entraînements par semaine

                         Élite           5 vs 5 mixte                                           Association régionale      Sélection régionale      Jeux régionaux, Jeux du Québec

                                        5 vs 5 ouvert,
                       Récréatif                                                                                              Ligue locale
                                       femme ou mixte
                                                             Programmes de 8 à 16 semaines
                                                                                                Association locale et
                                                                   Parties de 50 minutes
                                                                                                     régionale
                                       CQU4 U19 mixte        1 à 2 entraînements par semaine                                                        Championnat provincial par club
                                                                                                                            Ligue régionale
                      Compétitif         CQU5 U19                                                                                                             de ligue
             16-18                                                                                                      Tournois inter régionaux
                                       Ouvert et femme                                                                                                  Jeux régionaux, JDQ

 Junior
                                                            Programme de 16 semaines / saison
                                        CQU7 Jr élite                                               Association                                       Championnat provincial ou
                         Élite                                      Parties de 90 minutes                                 Tournois provinciaux
                                       Ouvert et femme                                               régionale                                          championnat canadien
                                                              2 à 3 entraînements par semaine

             U19                                                  Programme de 10 mois                                    Tournoi préparatoire
                         Élite           7 vs 7 Mixte                                                   FQU                                                 Équipe Québec
             U23                                             2 à 3 entraînements par semaine                             Championnat canadien

                                                                                                                                                                           10
Récréatif      Au choix            Au choix            Association locale           Ligue locale

                                   CQU4
         18 ans                                                                                     Ligue régionale        Championnat provincial par club
Adulte            Compétitif       CQU5         Parties de 75 minutes
          et +                                                                                  Tournois inter régionaux             de ligue
                                   Mixte
                                                                        Association locale et
                                                                             régionale
                                CQU7 ouvert,
                    Élite      femme et mixte   Parties de 90 minutes                            Tournois provinciaux          Championnat provincial
                                 CQU4 mixte

                                                                                                                                                11
8. Exigences de l'ultimate de haut niveau
Les exigences de l'ultimate de haut niveau fournissent une description du contexte de
la performance sur le plan international comprenant le calendrier annuel, le cadre
d'une compétition ainsi qu'un portrait de l'athlète de calibre mondial.

A. Contexte de la performance sur le plan international
Il existe à l'ultimate trois principaux réseaux internationaux chapeautés par la « World
Flying Disc Federation » (WFDF), les « World Ultimate and Guts Championship »
(WUGC), les « World Ultimate Club Championship » et les Jeux Mondiaux. Les trois
championnats du monde ont lieu tous les quatre ans, mais ne se déroulent jamais dans
la même année. Les championnats du monde par club seront en 2018 à Cincinnati aux
États-Unis. La présence de l’ultimate aux Jeux Mondiaux a débuté en 2001.

Tableau 5 : Performance des équipes canadiennes lors des précédentes compétitions
                                                           Nombre de québécois
      Année             Lieu                Résultat
                                                                par équipe
                     Jeux Mondiaux (Mixte, 14 joueurs par équipe)
       2001         Akita, Japon              Or                     0
       2005     Duisburg, Allemagne         Bronze                   0
       2009      Kaohsiung, Taiwan        4e position                1
       2013      Medellín, Colombie         Bronze                   1
       2017      Wroclaw, Pologne           Bonze                    2
           Championnat du Monde des Nations (WUGC), 26 joueurs par équipe
       1998      Blaine, États-Unis    H:3 F:1 M:3                   0
       2000     Heilbronn, Allemagne H : 1 F : 3 M : 2               0
       2004       Turku, Finlande      H:1 F:1 M:2                   0
       2008      Vancouver, Canada     H:1 F:3 M:1                   2
       2012         Sakai, Japon       H:3 F:3 M:1                   8
       2016    Londres, Royaume-Unis H : 4 F : 3 M : 3               7
      * H : Hommes, F : Femmes, M : Mixte

Les clubs canadiens peuvent aussi participer au circuit de compétition américain, qui
est le plus fort au monde. De plus, depuis 2012, il est possible pour les athlètes
(essentiellement masculins, mais ouvert aux femmes) de faire partie d’une ligue
professionnelle (Toronto, Ottawa et Montréal).
Tableau 6 : Calendrier annuel pour une équipe participant aux compétitions majeures
                                                                                              Circuit
  Mois          WUGC                WUCC           Jeux Mondiaux            AUDL
                                                                                             Américain
                                  Qualification
            Qualification lors
                                    lors du        Qualification des
  Août      du Championnat
                                 Championnat        pays en 2020
             canadien 2019
                                 canadien 2017
Septembre
                                                        Début du
 Octobre                                              processus de      Camp des recrues
                                                        sélection
                                                      Sélection de
Novembre
                                                   l’équipe Nationale
                Début du            Début du
Décembre      processus de        processus de
                sélection           sélection
              Sélection de
                                  Sélection des                           Sélection de
 Janvier        l’équipe
                                      clubs                                 l’équipe
               Nationale                                 Camps
                                                   d’entrainements et                         Début du
 Février                                                tournois                            processus de
                                                                            Camps
                 Camps                Camps           préparatoires                           sélection
                                                                        d’entraînements
            d’entrainements      d’entrainements                                            Sélection des
  Mars
               et tournois          et tournois                                                 clubs
  Avril      préparatoires        préparatoires
  Mai
  Juin                                                                  Saison régulière        Camps
            Championnat du       Championnat du    Championnat du                          d’entrainements
 Juillet
             Monde 2020           Monde 2018        Monde 2021                                et tournois
                                                                             Séries         préparatoires
  Août
                                                                          éliminatoires
Septembre
                                                                                            Championnat
 Octobre
                                                                                             Américain

                                                                                                  13
B. Cadre d'une compétition internationale
Le tableau suivant indique le format d'une compétition internationale, comprenant la
durée totale, le nombre de parties et la durée d'une partie. Il expose le parcours de
l’équipe canadienne féminine aux WUGC en 2016, à Londres. Avec une fiche de 7
victoires et 2 défaites, l'équipe a terminée au 3e rang mondial.

Tableau 7 : Format d'une compétition internationale

    Format des WUCG 2016
Durée totale       7 jours
Nombre de parties  9
Durée d’une partie 120 minutes

C. Portrait de l'athlète de niveau international
La zone d'âge optimal de l'athlète de haut niveau est de 29 ans pour les hommes et
de 30 ans pour les femmes, correspondant à la moyenne d'âge des joueurs des équipes
canadiennes de l'année 2017. Les athlètes se retrouvent donc dans le stade de
perfectionnement, où l'âge est de 24 ans et plus.

Sur le plan physique, les résultats des tests physiques de l’équipe canadienne
participant aux Jeux Mondiaux en 2017 sont représentés dans le tableau suivant (8):

Catégorie de test            Tests                    Homme                 Femme
                           Poids (lb)                  177                   134
Anthropométriqu          Grandeur (m)                  1,84                  1,68
       e            Hauteur de portée debout
                                                       2,43                   N/A
                              (m)
                       Saut vertical (m)               76,2                   N/A
   Puissance
                        Triple saut (m)                9,25                   7,00
     Agilité               T-Test (s)                  9,50                   10,5
                    Accélération sur 10m (s)           1,65                   2,00
 Vitesse linéaire
                            40m (s)                    5,45                   5,90
      Force               3RM Squat            2,0 x poids corporel   1,75 x poids corporel
                     Allées-retour sur 300
   Anaérobie                                           55,0                   60,0
                           verges (s)

                                                                                     14
De plus, voici un portrait des qualités physiques requises et des systèmes énergétiques
(tableau 9).

   • Vitesse : Parcours d'une distance le plus rapidement possible.
   • Endurance-vitesse: Capacité à répéter ces parcours, le plus rapidement
     possible.
   • Agilité multidirectionnelle: Habileté à accélérer, décélérer et changer de
     direction sans perdre de vitesse.
   • Puissance des membres inférieurs : Mélange de vitesse et de force. C'est de
     déployer la plus grande force pour un temps donné.
   • Équilibre & Coordination
   • Souplesse : Capacité à réaliser des mouvements avec la plus grande amplitude
     articulaire et musculaire.

Selon les règles du format de jeu joué au Canada, en 7 contre 7 à l’extérieur, un match
normal se joue jusqu’à ce qu’une première équipe atteigne le total des points visé
(majoritairement 15), avec un écart d’au moins deux points ou jusqu’à ce qu’une
limite de temps soit atteinte (en moyenne de 90 à 120 minutes). Lors des compétitions
internationales, les athlètes peuvent jouer jusqu’à 10 parties en 7 jours.

Tableau 9 : Analyse physiologique lors d'un point (~2 minutes)
                                                Course (jogging      Récupération active
                              Sprint
                                                   rapide)             (jogging léger)
    Intensité (%
                         Très élevée (>90%)     Élevée (75-90%)          Faible (50%)
fréquence cardiaque)
 Durée de l’effort (s)           10                    30                      80
                            ± 90% SAA             ± 10% SAA               ± 1% SAA
      Systèmes
                             ± 8% SAL             ± 70% SAL              ± 40% SAL
    énergétiques
                              ± 2% SA              ± 20% SA               ± 60% SA
                                                                     Glycogène musculaire
     Carburant           Créatine phosphate   Glycogène musculaire
                                                                           et lipide
      Qualités            Vitesse et force                            Endurance de courte
                                               Endurance-vitesse
   fonctionnelles           maximales                                        durée

                                                                                        15
Filières énergétiques

Système anaérobie alactique (SAA)

   • Puissance : effort de moins de 10 secondes, vitesse maximale, puissance maxi-
     mâle et force maximale (sprint, sauts)
   • Capacité : 10 à 20 secondes, endurance-vitesse (course 200m)

Système anaérobie lactique (SAL)

   • Puissance : effort entre 20 et 60 secondes, endurance-vitesse (course 400m)
   • Capacité : 60 à 120 secondes, endurance-vitesse (course 800m)

Système aérobie (SA)

   • Puissance : effort de 4 à 10 minutes, endurance de courte durée (course 1500m)
   • Capacité : 10 minutes et plus, endurance de moyenne et longue durée (course
      3000m et 5000m, marathon)

Ensuite, sur le plan technique, les habiletés offensives à maîtriser sont les pivots et
les feintes, les lancers, la précision des lancers, lancer une passe du côté fermé, les
attraper, les sauts et le démarquage avec changement de direction. Pour la défensive,
marquer le lanceur, suivre le coureur, les interceptions, les changements de direction
et les sauts.

Au niveau tactique, on peut voir chez les athlètes de haut niveau, d'un point de vue
offensif, que leurs prises de décisions se font plus rapidement et instinctivement. Les
joueurs peuvent appliquer à la lettre des stratégies. Ils ont une bonne capacité
d'anticipation, de lecture du jeu et de communication. Un facteur important dans la
distinction entre les experts et les débutants est le maintien de la qualité de leur jeu,
peu importe les conditions météorologiques. Le vent, la pluie, la chaleur, le froid
n'affectent pas la performance des athlètes.

Finalement, au niveau psychologique, les athlètes ont d'excellentes habiletés
mentales telles que la concentration, la mémoire et le traitement de l'information, la
gestion de l'anxiété, la motivation et la pratique mentale. De plus, ils ont une
excellente connaissance des règlements, puisqu'ils doivent les appliquer eux-mêmes.
Cela leur demande donc d'avoir un esprit sportif exemplaire et une capacité à rester
objectif en tout temps.

                                                                                      16
9. Principes fondamentaux de croissance et de
maturation
Le modèle de développement de l'athlète doit prendre appui sur les principes de
croissance et de maturation. L'entraîneur doit être en mesure de bien connaître les
stades pendant lesquelles les périodes sensibles surviennent et élaborer des
programmes qui facilitent le développement, car les changements au niveau
physiologique et morphologique peuvent avoir un impact sur le rendement des
athlètes à l'ultimate. Ces termes peuvent paraître semblables, mais quelques nuances
les distinguent.

Le développement est un processus continu qui conduit à des changements au niveau
de la fonction, et cela, durant toute la vie. C'est le terme référant à la progression et la
régression. Il est associé à l'âge, mais il n'en est pas dépendant (Malina et coll., 2004).

La croissance correspond aux changements quantitatifs au niveau des structures qui
sont associées à l'âge. C'est donc une augmentation de la grosseur ou de la dimension
des di- verses composantes physiologiques. La croissance diminue après l'âge de 20
ans (Malina et coll., 2004).

La maturation englobe les changements qualitatifs et fonctionnels, au niveau des
cellules, des organes et des systèmes, qui se produisent avec l'âge. Ces changements
se déploient en termes d'intégration et de nature organisationnelle amenant une
modification dans le fonctionnement des organes et des tissus (Malina et coll., 2004).

Le tableau suivant (10) indique les stades de développement en fonction de l’âge.

              Stade de développement                        Âge
                   Petite enfance                         0 à 2 ans
                 Moyenne enfance                          2 à 6 ans
                  Grande enfance                       6 ans à puberté
                                                   H : 11-12 ans à 19 ans
                   Puberté normale
                                                   F : 10-11 ans à 18 ans
                      Maturité                           18 à 40 ans
                    Vieillissement                     40-65 à 75 ans

                                                                                         17
A. L'ultimate, un sport à spécialisation appropriée chez le jeune
adulte
Tous les sports ont leur moment spécifique de spécialisation. Par exemple, selon le
modèle de développement de l’athlète de Gymnastique Canada, la phase de
préparation initiale se situe à l'âge de 7-10 ans, le début de la spécialisation se fait
dans les alentours de 9 à 12 ans et le perfectionnement se fait de 14 ans, jusqu'à 18
ans. Ce sport est donc con- sidéré comme à spécialisation hâtive. À l'ultimate, qui est
un sport incluant la composante force-vitesse (sprint et saut), et endurance-vitesse, la
période d'entraînement de base se fait avant 12 ans, la phase de préparation initiale se
fait entre 13 et 16 ans, la spécialisation et l'entraînement spécifique entre 17 et 23 ans
et finalement, le stade de perfectionnement est à partir de 24 ans. Puisque cette
spécialisation se fait après la période de croissance, l'athlète de haut niveau a une
moyenne d'âge plus élevée (29-30 ans à l'ultimate).

Les athlètes participant à un sport à spécialisation appropriée chez le jeune adulte
misent sur la formation générale, donc sur le développement de leurs habiletés
motrices de bases et des qualités physiques plus lentement et sainement, en respectant
l'âge, les stades de développement et la santé de chaque athlète. Cela a pour
conséquences un développement équilibré, complet et misé sur la performance à long
terme. Une des lacunes de notre système actuel est que les entraîneurs ne sont pas
encore adéquatement qualifiés et misent trop sur la performance immédiate, au lieu
du développement des habiletés de bases, par exemple, en les encourageant à
pratiquer plusieurs sports. Alors, il est primordial de se souvenir que l'atteinte de
l'excellence prend du temps et que la construction de bases solides est la première
étape.

Tableau 11 : Comparaison des conséquences d'une spécialisation rapide opposée à un
développement approprié chez le jeune adulte
                                Spécialisation hâtive           Spécialisation appropriée
    Progression                   Progrès rapides                   Progrès plus lents
     Meilleures
                                Réalisées à 15-16 ans             Réalisées à 18 ans et +
   performances
     Constance                 Performances irrégulières         Performances régulières
  Carrière sportive      Abandon et épuisement avant 18 ans      Longue carrière sportive
     Blessures           Prédisposition aux blessures marquée      Moins de blessures
*Harre (1982)

                                                                                            18
B. Moments opportuns de l'entraînement
Chaque qualité physique s’entraîne en tout temps, par contre, il existe des moments
opportuns, en lien avec la période de puberté, où la poussée de croissance se fait
rapidement. La puberté reste un très bon moment pour entraîner les qualités
physiques, donc entre 10 et 13 ans pour les filles et 11 et 14 ans pour les garçons.

Graphique 1 : Moments opportuns pour développer de façon optimale les qualités
physiques et les habiletés sportives (Balyi et Way, 2005)

                                                                                 19
Flexibilité
Cette qualité physique est toujours entrainable, mais elle peut être développée à partir
de 5-6 ans. Elle a tendance à régresser en fonction de l'âge.

L'endurance aérobie (EA)
Le moment idéal pour stimuler l'endurance (effort bref, 10 à 15 minutes) est un peu
avant le sommet de croissance, donc entre 13 et 16 ans pour les garçons et entre 11 et
14 ans pour les filles. Pour les efforts prolongés, on recommande de les faire à partir
de 17 ans.

Force
La force s'entraîne à partir de 16 ans chez les garçons et environ 13 ans pour les filles.
Il est important d'entraîner cette qualité immédiatement après le sommet de
croissance. Ne pas développer la force maximale avant l'âge de 17 ans.

Vitesse
Pour les garçons, les meilleurs moments pour développer la vitesse sont à 7-9 ans et
à 13 -16 ans (effort de courte durée). Pour les filles, les deux périodes sont à 6-8 ans
et à 11-14 ans (effort de courte durée). L'entraîneur peut se fier à l'âge chronologique
pour la stimulation de cette qualité physique et non particulièrement au sommet de
croissance.

Force-vitesse
La puissance musculaire peut être entraînée à partir de 17 ans chez les garçons et de
16 ans chez les filles.

Habiletés sportives
Les habiletés générales propres au sport peuvent être développées à partir de 9 ans
chez les garçons et de 8 ans chez les filles. Par contre, il est important de ne pas
spécialiser les athlètes vers des positions distinctes. Pour les techniques plus avancées,
le moment optimal pour les garçons est à 15-16 ans, et pour les filles entre 14 et 17
ans.

Tactique et prise de décisions
Un bon moment pour commencer la portion tactique et la prise de décisions peut se
faire avec modération et graduellement à partir de 11 ans. Cela devient plus important
à partir de 14 ans.

                                                                                       20
C. Recommandations et présentation des étapes du cheminement de
l'athlète
Un sport où la mixité prédomine
L’ultimate est un des rares sports où la mixité est présente dès l’introduction jusqu’au
plus haut niveau de performance. C’est pourquoi la FQU intègre ses
recommandations, afin de favoriser autant le développement des athlètes féminines
que masculins, séparément et au sein des mêmes équipes. Une problématique existe :
il y a une faible représentativité des adolescentes qui sont actives physiquement ou
présentes dans les sports. La cause ? Principalement le manque de confiance en soi
suite à un développement des habiletés motrices limité. Selon Kino Québec, même
très jeunes et avec une capacité égale à celle des garçons, les filles se perçoivent
comme moins habiles dans les activités physiques et sportives que ces derniers.

Voici en premier lieu quelques éléments à prendre en considération lorsque les en-
traîneurs ou autres acteurs travaillent avec les adolescentes.

   • Les filles et les garçons voient le sport de deux points de vue complètement
     différents.
   • Pour les filles, l’étape de la socialisation est importante. Le sport est une bonne
     occasion de faire un réseau social.
   • Une jeune femme a plus de chance d’être active ou attirée par un sport si une
     amie proche l’est aussi.

Le tableau (12) suivant démontre quelques barrières qui se présentent devant les
adolescentes ainsi que les facteurs favorables :

                    Barrières                                        Facteurs favorables

• Les filles se sentent moins habiles et se sous-     • Proposer des activités amusantes et distrayantes
  estime.                                             • Consolider un groupe social et un sentiment
• Expériences négatives (discrimination, insécurité     d’appartenance
  des parents)                                        • Présence de modèle féminin
• Trop grande place de la compétition                 • Programme volontaire versus obligatoire
• Présence des garçons : elles se soucis énormément   • Développement des habiletés motrices dès
  du regard des autres                                  l’enfance
• Manque d'habiletés physique et être forcé de le     • Plaisir et participation incluant les défis et les
  démontrer devant ses pairs                            compétitions
• Période de menstruation : crampes abdominales et    • Sentiment d’efficacité personnel
  baisse d’énergie générale

                                                                                                       21
Voici quelques pistes d’actions pour les entraîneurs présentées dans le document
suivant : L’activité physique et sportive des adolescentes : Bilan, perspectives et pistes
d’action faite par Kino Québec en 2014. De plus, chacun des stades de développement
sera accompagné de nos recommandations en termes de mixité.

   • Encourager la participation des filles par l’intermédiaire des amies et du réseau
     social (ex: permettre les échanges au début des entraînements).
   • Proposer des défis qui leur permettent d’exprimer positivement leurs habiletés.
   • Offrir des occasions aux filles de prendre des décisions.
   • Intervenir en cas de propos discriminatoire.
   • Inclure des activités populaires chez les filles (Zumba, claque, etc.)
   • Être sensible à la peur qu’ont certaines adolescentes d’être étiquetées
     “masculines” parce qu’elles pratiquent un sport.
   • Laisser un peu de temps aux filles pour se changer, et ce, dans un vestiaire.
   • Encourager le sport féminin.
   • Favoriser un dynamisme et une cohésion d’équipe.
   • Être à l’écoute. Ne pas tenir pour acquis que, parce qu’une fille ne dit rien, tout
     va bien. Les athlètes féminines sont portées à intérioriser des problèmes
     émotionnels, tandis que les athlètes masculins les expriment à voix haute.
   • Permettre aux adolescentes de développer progressivement leurs habiletés. Si
       elles ne voient pas de progrès chez elles, elles voudront arrêter.
   • Leur donner de la rétroaction.
   • Prévoir des activités de groupe en dehors du sport.
   • Encourager la participation des adolescentes à tous les niveaux du sport et de
     l’activité physique, notamment à titre d’entraîneure ou d’organisatrice.

La plupart de ces recommandations s’appliquent aussi chez les garçons. La FQU
favorise le développement des jeunes en général, mais une approche spécifique vers
les filles est importante afin d’augmenter la littératie féminine. Dans le tableau des
recommandations présenté à fin de chaque stade, la section “Genres” indique les
bonnes pratiques à avoir en termes de mixité.

                                                                                       22
Stade 1 : U9 et U12

Objectif général : Apprentissage des mouvements fondamentaux et les lier ensemble
grâce au jeu.

Ce stade représente la période la plus importante pour la littératie physique, donc
l'initiation des habiletés motrices (courir, sauter, lancer, attraper, nager, grimper), le
développement de la confiance et du sentiment de compétence et pour la formation
de base essentielle à la pratique sportive à long terme. Côté & Hancock (2014)
représentent les objectifs de l’introduction du sport à l’enfance avec le modèle des 3P.
D’abord, la participation des enfants à une activité sportive donne une opportunité
d’être actif et par le fait même d’être en santé. Le sport permet le développement
d’habiletés personnelles, comme la coopération, discipline, leadership, le contrôle
des émotions et le développement psychosocial. Finalement, le sport favorise
l’apprentissage et la performance des habiletés motrices.

À ce stade, les influences sociales ont une grande importance, en commençant par les
entraîneurs (Fraser-Thomas & Côté 2007). Ceux-ci ont une grande influence face à la
participation des jeunes à des activités sportives. Ils doivent organiser
l’environnement sportif de manière à réaliser les 3P et ainsi, encourager le jeu
délibéré, être professionnels, appliquer leurs connaissances, communiquer de façon
optimale avec les jeunes dans un climat favorisant l’apprentissage et le plaisir.
Ensuite, la présence d’autres enfants dans les activités sportives permet de développer
des relations amicales, menant à l’augmentation de l’implication et de l’appréciation.
Finalement, le soutien des parents est essentiel au développement équilibré des
jeunes.

La participation des enfants aux activités sportives est récréative, quotidienne (60
minutes par jour) et incluant une multitude de sports. Noter qu’entre 5 et 7 ans,
l’enfant apprend à se différencier de l’objet et perçoit la profondeur. À partir de 7-9
ans, l’enfant peut agir efficacement avec les autres personnes et sa vision périphérique
est développée. Avant la puberté, les jeunes peuvent pratiquer jusqu'à trois sports. Les
principales qualités motrices à développer sont l'agilité et la coordination générale, le
temps de réaction, la vitesse et la fréquence gestuelle, l'équilibre et l'endurance (juste
avant le sommet de croissance). La maturité de la proprioception (la connaissance des
parties du corps, de la position et du mouvement de celles-ci dans l'espace) est atteinte
à la puberté. La notion de l'esprit sportif est déjà présente puisque les jeunes auront à
interagir entre eux. Les activités sociales et les interventions à caractères ludiques sont
importantes afin de maintenir un équilibre. Finalement, il est essentiel que les jeunes

                                                                                        23
enfants soient dans un environnement actif au quotidien, afin de développer des
savoir-faire moteurs qui les préparent aux étapes ultérieures de spécialisation de
l'athlète d'ultimate.

La Fédération québécoise d'ultimate offre pour cette clientèle du mini-ultimate. C'est
une première occasion de présenter les grandes lignes des règlements. L'esprit sportif
est présenté aux jeunes et aide au développement du savoir-être.

Ultimate Canada recommande d'encourager les jeunes à lancer et attraper des disques
et de les laisser jouer dans un environnement non structuré. Le but de ce stade est de
faire découvrir le sport de façon générale aux enfants dans un environnement positif.

Recommandations
                     •   Les filles et les garçons pratiquent et jouent ensemble.
     Genres          •   Intervenir lors de propos discriminatoires
                     •   4 contre 4 mixtes
                     •   Les jeunes sont actifs physiquement 60 minutes par jour.
                     •   Introduction des habiletés motrices de bases (courir, sauter, lancer, attraper, glisser,
    Physique             nager, grimper)
                     •   Facteur physique à développer : Endurance musculaire et aérobie, flexibilité,
                         équilibre et coordination.
                     •   Introduction des lancers à l’ultimate sur une courte distance (revers et coup droit) et
    Technique
                         les attrapés.
                     •   60 minutes de jeu non structuré par semaine
     Tactique        •   Parties de 3 contre 3, 4 contre 4 ou 5 contre 5
                     •   Utilisation du disque en mousse (U9) et du 145g (U12)
                     •   Parties non compétitives
  Psychologique      •   Miser sur la participation et le plaisir
                     •   Encourager la créativité et la confiance en soi
Contre-indications
                     • Participation à un seul sport
   (éléments à
                     • Jeu compétitif et emphase sur le résultat
    proscrire)

                                                                                                           24
Stade 2 : U16

Objectif général : Introduction et développement des habiletés de bases à l'ultimate et
de la condition physique. Développer la compréhension à l'esprit du jeu.

À ce stade, les principales qualités à développer sont la coordination spécifique, mais
dans une optique globale, le développement de la condition physique, donc de
l'endurance aérobie, de la vitesse de déplacement (de courte durée), de la force-
endurance et de la souplesse. Pour la force, elle peut être entraînée immédiatement
après la période de croissance, donc à partir de 13-14 ans chez les filles et de 16 ans
chez les garçons. C'est le moment où les jeunes consolident leurs habiletés techniques
propres à l'ultimate, sans laisser de côté les autres sports auxquels ils participent. Pour
les jeunes plus avancés, ce sera le moment d'introduire et de développer les tactiques
individuelles et collectives. Les activités en groupe sont de mise, afin de bâtir un esprit
d'équipe et de favoriser l'interaction en groupe. Le développement de l'esprit sportif
est aussi important, afin que les athlètes développent le contrôle de leurs émotions
ainsi que leur habileté de communication.

La FQU offre la possibilité aux jeunes de faire partie de la sélection régionale en vue
des championnats québécois.

Ultimate Canada recommande de débuter le jeu structuré afin de mettre en application
ce qui a été vu en pratique. Introduire des notions d'entraînement telles qu’un
échauffement, une période de retour au calme, les étirements, l'hydratation, la
nutrition et le repos. Les joueurs jouent avec un disque de 175g.

Recommandations
                    • Apprendre aux garçons et aux filles à jouer ensemble
                    • Donner la chance aux filles de prendre des décisions et d’être impliquées dans le jeu
Genres              • Garder des moments où les filles se retrouveront entre elles (sur et en dehors du
                      terrain)
                    • 5 contre 5 mixtes, avec grande valorisation des filles
                    • Les jeunes sont actifs physiquement 60 minutes par jour
Physique            • Développement de la vitesse, de la force, de l’agilité, de l’équilibre et de la
                      coordination
                    • Lancer du revers et du coup droit : cible statique et en mouvement, miser sur la
                      position du corps et la prise.
Technique           • Ajouter de la distance et varier les angles de lancer.
                    • Attraper en mouvements (vers le disque, en s’éloignant, en sautant) et avec une ou
                      deux mains.
                    • Offensive : Introduction des positions
Tactique
                    • Défensive : personne à personne

                                                                                                     25
• Introduction de l’esprit d’équipe, de la coopération, de la prise de décision de base,
Psychologique          de la motivation et de la concentration.
                     • Développement de la connaissance des règlements et mise en application.
Contre-indications
    (éléments à      • Utiliser la défensive de zone si les parties se font en mixte.
     proscrire)

                                                                                                       26
Stade 3 : U19

Objectif général : Consolider la condition physique générale et les habiletés propres
à l'ultimate.

Cette étape se concentre sur la préparation de l'athlète pour les exigences du sport à
la fois physiquement et mentalement. Le jeune se concentre de plus en plus vers la
pratique d'un seul sport, donc au développement des habiletés techniques spécifiques
et tactiques propres à sa position, en restant polyvalent. La formation physique de
l'athlète se poursuit en augmentant le volume et l'intensité de l'effort, en développant
sa force maximale, sa force-vitesse, sa résistance (capacité anaérobie lactique) et son
amplitude de mouvement articulaire et musculaire. À ce stade, la préparation mentale
est amorcée et la prise de décisions en condition aléatoire se consolide. Les joueurs
ont pleinement intégré l'esprit du jeu et le pratique sur le terrain. Ils sont engagés,
compétitifs et leur but est la performance. Par contre, ils apprennent à avoir une vie
balancée et à maintenir un équilibre entre l'ultimate, l'école, l'emploi à temps partiel
et la famille. L'athlète peut être initié à la compétition internationale.

La FQU offre la possibilité aux athlètes identifiés de participer à des camps de
développement et d’avoir accès aux services. Ultimate Canada chapeaute les équipes
nationales pour les championnats du monde et organise un championnat national.

Recommandations
                     • Favoriser le jeu et la compétition en genres séparés afin de poursuivre le
                       développement des habiletés propre à l’ultimate et favoriser le contexte social.
Genres
                       Développement du leadership féminin
                     • 7 contre 7 féminin et masculin
                     • Les athlètes participent à des entrainements spécifiques à leurs besoins.
Physique
                     • Introduction de la force-vitesse et de l’endurance-vitesse
                     • Ajout de type de lancer : Assiette, Marteau
Technique
                     • Variation de la hauteur du point de relâchement
Tactique             • Développement des habiletés spécifiques à une position.
                     • S’adapter aux conditions climatiques
Psychologique        • Les athlètes développent de bonnes habitudes de vie (alimentation, sommeil, repos)
                     • L’athlète se sent à l’aise de performer dans un contexte compétitif.
                     • Laisser l’entraîneur ou le responsable s'occuper des règlements et ne pas mettre
Contre-indications     l’emphase sur l’esprit du jeu,
    (éléments à      • Les contextes structurés (il faudrait plutôt mettre les athlètes dans des conditions
     proscrire)        aléatoires afin qu’ils développent leur méthode de collecte de données et de
                       résolution de problèmes.

                                                                                                     27
Stade 4 : U19 et U23

Objectif général : Perfectionner les habiletés propres à l'ultimate et optimiser la
spécialisation et la préparation à la performance.

Les aptitudes physiques, techniques, tactiques et mentales sont pleinement établies.
Les habitudes de vie de l'athlète sont bien ancrées et l'entraînement est orienté sur
l'optimisation de la performance en fonction de la discipline sportive. Les athlètes ont
de l'expérience dans un environnement compétitif. Durant cette phase, l'athlète atteint
la maturité physique et continue de développer sa compréhension de l'ultimate et des
exigences spécifiques de sa position sur le terrain et de l'entraînement des habiletés
que requiert sa position. L'athlète doit être en mesure de bien réagir aux situations de
pression, par exemple la sélection sur l'équipe nationale et la victoire d'un
championnat. S'assurer qu'un expert planifie le calendrier de l'athlète en le balançant
avec des périodes de repos et des périodes d'entraînement et faire un suivi de la forme
physique et de la santé globale.

Équipe provinciale U19 et U23 de la FQU afin de préparer les athlètes pour les
sélections nationales.

Ultimate Canada chapeaute les équipes nationales et organisera d’ici 2021, un
championnat canadien de sélection provinciale.

Recommandations
                     •   Les filles et les garçons compétitionnent ensemble et sont considérés comme égaux.
                     •   Favoriser le leadership d’une fille et d’un garçon au sein de l’équipe.
Genres
                     •   Intervenir en cas d’iniquité en termes d’implication sur le jeu et prise de décision.
                     •   7 contre 7 mixte
                     •   Développement de la puissance anaérobie lactique, de l’endurance de courte durée
Physique                 et de l’agilité multidirectionnelle.
                     •   Consolidation de la force-vitesse et de l’endurance-vitesse.
Technique            •   Consolidation d’une position spécifique sur le terrain.
                     •   La prise de décision et la capacité de réaction se font de manière instinctive et rapide
Tactique                 en situation de compétition.
                     •   Actions en situation de fatigue modérée.
Psychologique        •   Développement de la pratique mentale (imagerie, visualisation, discours interne).
Contre-indications
                     • Minimiser l’importance de l’encadrement des athlètes (physiothérapeute,
    (éléments à
                       préparation physique et mentale).
     proscrire)

                                                                                                           28
Stade 5 : U20, U24 et sénior

Objectif général : Maximiser les facteurs de performance en vue d'un rayonnement
international senior.

L'athlète a atteint le point culminant de son parcours vers l'excellence et a de grandes
compétences à tous les niveaux, lui permettant d'exceller dans les compétitions
nationales et internationales. Les habiletés physiques, techniques, tactiques et
psychologiques ont été développées, il doit donc les maximiser et les maintenir en
suivant un plan d'entraînement.

Le joueur doit :

   • Être prêt à s'entraîner individuellement et en équipe à haute intensité, et ce,
      partout au Canada
   • S'entraîner et compétitionner à un rôle et une position spécifique
   • Travailler avec les entraîneurs et l'équipe pour fixer les buts
   • Comprendre et appliquer les règlements nationaux et internationaux et l'esprit
     sportif
   • Prendre du repos au bon moment afin d'éviter les surcharges physiques et
     mentales.

La fédération québécoise offre un programme de soutien financier et des services
d’accompagnement pour les athlètes. Ultimate Canada chapeaute les équipes
nationales.

Recommandations
                     •   Les femmes et les hommes sont des athlètes accomplis et complètement égaux.
                     •   Valorisation des femmes qui agissent à titre d’entraîneuses et de capitaines.
Genres
                     •   Présences de modèles féminins et masculins pour les jeunes.
                     •   7 contre 7 mixte, masculin et féminin
                     •   L’entrainement de l’athlète doit être fait à partir d’une périodisation annuelle.
Physique
                     •   Gestion du temps en action et récupération.
                     •   L’athlète peut perfectionner ses habiletés techniques, donc l’exécution de celles-ci
Technique
                         en compétition.
Tactique             •   Prise de décision et actions en fonction du système de jeu.
                     •   La fatigue n’affecte pas la prise de décision.
Psychologique
                     •   Connaissance et application des règles.
Contre-indications   •   Automatisation du comportement et motivation extrinsèque

                                                                                                       29
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler