Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

République Islamique de Mauritanie Ministère de l’Environnement et du Développement Durable Plan d’Action National en faveur du Flamant nain Phoeniconaias minor et de la Grue couronnée Balearica pavonina 2015 - 2020

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 2 Plan d’Action National en faveur du Flamant nain Phoeniconaias minor et de la Grue couronnée Balearica pavonina 2015 – 2020 Préparé par : Cheikh Hamallah DIAGANA Yelli DIAWARA En collaboration avec : Sidi Mouhamed Ould LEHLOUL Daf Sahle DAF Amadou Tidiane DIA Citation : Diagana C. H. & Diawara Y., 2015. Plan d’action national en faveur du Flamant nain Phoeniconaias minor et de la Grue couronnée Balearica pavonina 2015 – 2020. Nature Mauritanie, 65p. Nouakchott, Mauritanie Photos de Couverture - Flamant nain : © Tom Merigan - Grue couronnée : © PND

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 3 SOMMAIRE SOMMAIRE . . 3 RESUME . . 6 ABSTRACT . . 7 INTRODUCTION . . 8 PREMIERE PARTIE ETAT DES CONNAISSANCES . . 9 I. BIOLOGIE DES ESPECES . 10 1.1. Flamant nain Phoeniconaias minor . 10 1.1.1. Description générale . 10 1.1.2. Répartition géographique . 10 1.1.3. Ecologie et comportement . 11 1.1.4. Reproduction . 12 1.1.5. Statut de protection et de conservation . 12 1.2. Grue Couronnée Balearica pavonnina . 13 1.2.1. Description générale . 13 1.2.2. Répartition géographique . 13 1.2.3. Ecologie et comportement . 14 1.2.4. Reproduction . 15 1.2.5. Statut de protection et de conservation . 16 1.2.6. Aspects économiques et culturels . 16 II. SITES DE CONSERVATION DES ESPECES . 17 2.1. Parc National du Diawling (PND . 17 2.2. Chat boul et Aftout Es Saheli . 19 2.3. La Réserve de Biosphère Transfrontalière (RBT . 20 III. DONNEES SUR LES ESPECES DANS LA ZONE . 22 3.1. Répartition des espèces durant le cycle annuel . 22 3.1.1. Flamant nain . 22 3.1.2. Grue Couronnée . 23 3.2. Effectifs des hivernants sur l’aire de répartition . 23 3.2.1. Flamant nain . 25 3.2.2. Grue Couronnée . 26 3.3. Nombre de couples et succès de la reproduction . 27 3.3.1. Flamant nain . 27 3.3.2. Grue couronnée . 28 3.4. Menaces et facteurs limitants . 28 3.4.1. Facteurs affectant directement la taille de la population (augmentation de la mortalité . 29 3.4.2. Facteurs affectant indirectement la taille de la population (perte d’habitat et dérangements . 32 3.4.3. Synthèse et hiérarchisation des menaces . 35 3.5. Actions de conservation dejà réalisées pour les espèces . 36 3.5.1. Flamant nain . 36 3.5.2. Grue couronnée . 37

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 4 DEUXIEME PARTIE BESOINS ET ENJEUX POUR LA CONSERVATION DES ESPECES . 39 IV. STRATEGIE NATIONALE EN FAVEUR DES ESPECES . 40 4.1. Besoins optimaux pour les espèces . 40 4.2. Dispositions législatives et réglementaires de protection . 41 4.2.1. Sur le plan national . 41 4.2.2. Sur le plan International . 42 4.3. Stratégie d’intervention à long terme et synergie avec d’autres plans . 42 4.4. Durée du plan d’action . 43 4.5. Objectifs spécifiques du plan d’action . 43 4.6. Actions à mettre en œuvre . 44 4.6.1. Améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces . 44 4.6.2. Protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli . 44 4.6.3. Protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT et ailleurs . 45 4.6.4. Organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements . 45 4.6.5. Développer la communication sur la conservation des espèces . 46 4.6.6. Favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales . 47 4.6.7. Améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaptation au changement climatique . 47 4.7. Synthèse des actions à mettre en œuvre . 48 4.8. Calendrier de mise en œuvre et eléments de budget . 57 4.9. Rôle des partenaires potentiels du PAN . 59 4.10. Suivi et évaluation du PAN . 60 4.10.1. Bilans annuels (technique et financier . 60 4.10.2. Évaluation à mi-parcours . 61 4.10.3. Évaluation finale . 61 V. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES . 62

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 5 Liste des Abréviations CMB : Projet de Conservation des Oiseaux Migrateurs DAPL : Direction des Aires Marine Protégées et du Littoral EE : Education Environnementale FIBA : Fondation Internationale du Banc d’Arguin FST : Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Nouakchott ICF : Fondation Internationale pour la Grue couronnée ISET : Institut Supérieur d’Enseignement Technologiques de Rosso MAB : Programme UNESCO Homme et Biosphère MEDD: Ministère de l’Environnement et du Développement Durable NEZS : North of England Zoological Sociaty OMVS: Organisation pour la Mise en Œuvre du fleuve Sénégal ONG : Organisation Non Gouvernementale PAN : Plan d’Action National de Conservation PNBA : Parc National du Banc d’Arguin PND : Parc National du Diawling PNOD : Parc National des Oiseaux du Djoudj RBT : Reserve de Biosphère Transfrontalier du Bas delta SOGED : Société de Gestion et d’exploitation du barrage de Diama WIA : Wetlands International Afrique ZICO : Zone d’importance pour la conservation des oiseaux Liste des Tableaux Tableau 1 : Sites majeurs utilisés par les espèces dans la zone Tableau 2 : Evolution des effectifs des espèces (1995-2015) Tableau 3 : Nombre de couples et de poussins de flamant nain dans l’Aftout Tableau 4 : Nombre de couples et de poussins de Grue couronnée dans la RBT Tableau 5 : Facteurs affectant directement la taille de la population des espèces Tableau 6 : Facteurs affectant indirectement la taille de la population des espèces Tableau 7 : Synthèse des principales menaces Tableau 8 : Hiérarchisation des principales menaces Tableau 9 : Synthèse des actions à mettre en œuvre dans le cadre du PNA Liste des Figures Figure 1 : RBT Carte de distribution du flamant nain Figure 2 : Carte de distribution de la grue couronnée en Afrique Figure 3 : Carte de localisation du Parc National du Diawling Figure 4 : Carte de localisation du Chat Tboul et de l’Aftout Es Saheli Figure 5 : Localisation de la réserve de Biosphère du Delta Figure 6 : Evolution des effectifs dans la RBT en Mauritanie Figure 7 : Evolution des effectifs du flamant nain dans la RBT Figure 8 : distribution de flamants nains 2010-2013 en Afrique de l’Ouest Figure 9 : Evolution des effectifs de la grue couronnée dans la RBT

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 6 RESUME La Mauritanie est une zone d’hivernage et de reproduction importante du flamant nain Phoeniconaias minor et de la grue couronnée Balearica pavonina. L’Aftout Es Saheli qui est un site côtier constitue la seule zone de reproduction connue pour la population ouest africaine du flamant nain. La Grue couronnée se reproduit dans les bassins du parc de Diawling, cependant, le flamant nain plus discret et irrégulier, ne se reproduit que dans l’extrême nord de la partie inondée de l’Aftout Es Saheli. La présence de ces espèces est régulière en Mauritanie et les effectifs sont étroitement liés à la disponibilité de l’eau dans les bassins du Diawling, la lagune de l’Aftout esSaheli et les dépressions autour de Keur Macene.

Cependant, les deux espèces sont confrontées à différentes menaces d’origine anthropiques ou naturelle qui affectent directement ou indirectement leurs populations. Parmi celles-ci : la dégradation des habitats notamment au niveau des sites de reproduction et de nourrissage ; les perturbations du fait de l’homme (Chasse et braconnage, Recherche minière) qui engendre des dérangements au niveau des sites de reproduction ; la prédation terrestre (chacals, phacochères, etc.) du fait de l’accessibilité des sites de nidification ; le ramassage des œufs ; l’intensification de l’agriculture et extension des aménagements qui occasionnent une perte d’habitats propices des espèces. L’enjeu de ce plan national d’actions est notamment de poursuivre les efforts de conservation et de protection des sites de nidification des espèces, notamment le flamant nain, initiés par les partenaires (FIBA, PND, Nature Mauritanie, CMB, Coopération Espagnole) dans la réserve de biosphère du delta. Il a pour objectifs majeurs de (i) Sécuriser les sites d’hivernage, de repos et de reproduction des deux espèces (Flamant nain et Grue couronnée), grâce à des initiatives de conservation prenant en compte les besoins en matière d’habitat de l’espèce, ainsi que l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’adaptation des populations au changement climatique ; (ii) Augmenter la taille et assurer la pérennité/ou l’adaptation de la population des deux espèces, tout en impliquant les partenaires dans la gestion durable des sites. Ces objectifs généraux se déclinent en objectifs spécifiques suivants : 1. améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces ; 2. protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli ; 3. protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT et ailleurs 4. organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements ; 5. Développer la communication sur la conservation des espèces 6. favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales 7. améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaption au changement climatique.

Ces objectifs s’accompagnent d’actions complémentaires (38) permettant une meilleure connaissance de l’espèce par la réalisation d’études spécifiques et la sensibilisation des différents acteurs concernés par la conservation des espèces pour une meilleure prise en compte de l’espèce dans les activités humaines et les politiques publiques. La mise en œuvre de ce plan national d’actions 2015-2020, piloté par la DAPL et la RBT, assistées d’un opérateur technique (Nature Mauritanie) et d’un comité de pilotage national repose sur une bonne collaboration entre les services déconcentrés.

Le budget total de la mise en œuvre du PNA s’élève à 1 055 000 Euros.

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 7 ABSTRACT Mauritania is a zone of wintering and important breeding for the lesser flamingo Phoeniconaias minor and the Black Crowned crane Balearica pavonina. Aftout Es Saheli which is a coastal site constitutes the only breeding area known for the West African population of the lesser flamingo. The crowned Crane reproduces also in the basins of the Diawling National Park, however, the more discrete and irregular lesser flamingo, reproduces only in the extreme north of the flooded part of Aftout Es Saheli. The presence of these species is regular in Mauritania and number are closely related to the availability of water in the basins of Diawling, the lagoon of Aftout esSaheli and the depressions around Keur Macene.

However, the two species are confronted with various anthropic threats or natural which affect directly or indirectly their populations. Among those: the degradation of the habitats in particular on the level of the sites of reproduction and feeding; disturbances because of man (Hunting and poaching, mining Research) who generates disturbances on the level of the sites of reproduction; terrestrial predation (jackals, desert warthog, etc.) because of the nesting sites accessibility; the collecting of eggs; intensification of agriculture and extension of installations which cause a loss of favourable habitats of the species.

The main of this national actions plan is in particular to continue the efforts of conservation and protection of the sites of nesting of the species, in particular the lesser flamingo, initiated by partners (FIBA, PND, Nature Mauritania, CMB, Spanish Cooperation) in the reserve of biosphere of the delta. It has as major objectives: (I) to secure the sites of wintering, rest and reproduction of the two species (lesser Flamingo and Black crowned Crane), thanks to initiatives of conservation taking into account needs as regards habitat for the species, as well as the improvement of safety food and the adaptation of the populations to the climatic change ; (II) To increase the size and to ensure the perenniality or adaptation of the two species populations, while implying the partners in the durable management of the sites. These general objectives are declined in following specific objectives: 1. to improve knowledge for better preserving the species; 2. to protect, restore and make safe durably the sites of reproduction of the lesser flamingo on the level of Aftout Es Saheli; 3. to protect durably the sites of Black crowned crane in the RBT; 4. to organize the monitoring and to decrease the sources of disturbances; 5. To develop the communication on the conservation of the species; 6. to support the taking into account of the stakes of conservation of the species in the public policies 7. to improve the framework of life of the populations autochtones and to contribute to their efforts of adaption to the climatic change.

These objectives are accompanied by complementary actions (38) allowing a better knowledge of the species by the realization of specific studies and the sensitizing of the various actors concerned with the conservation of the species for best taken into account of the species in the human activities and the public policies. The implementation of this National Single Action Plan 2015-2020, controlled by the DAPL and the RBT, assisted by a technical operator (Natural Mauritania) and a national steering committee rests on a good collaboration between the decentralized services.

The total budget of the implementation of the NAP rises with 1,055,000 Euros.

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 8 INTRODUCTION La Mauritanie est une zone d’hivernage et de reproduction importante du flamant nain Phoeniconaias minor et de la grue couronnée Balearica pavonina. L’Aftout Es Saheli qui est un site côtier constitue la seule zone de reproduction connue pour la population ouest africaine du flamant nain. Le delta du fleuve Sénégal est également une zone d’hivernage et de reproduction de la grue couronnée.

La présence de ces espèces est régulière en Mauritanie et les effectifs sont étroitement liés à la disponibilité de l’eau dans les bassins du Diawling, la lagune de l’Aftout esSaheli et les dépressions autour de Keur Macene. La grue couronnée se reproduit dans les bassins du parc de Diawling, cependant, le flamant nain plus discret et irrégulier, ne se reproduit que dans l’extrême nord de la partie inondée de l’Aftout Es Saheli.

Ces espèces fréquentes souvent les mêmes sites en Mauritanie, malgré les différences de régimes alimentaires et de comportements. La présence des grandes diversités d’espèces dans ces mêmes milieux, renforce l’hypothèse des habitats riches en Mauritanie. Les menaces locales susceptibles d’affecter indirectement la population sont principalement le dérangement, l’intensification de l’agriculture, les changements climatiques, et les éventuelles pollutions liées la recherche minière et pétrolière. Le plan d’action s’applique à tous les habitats côtiers de la Mauritanie où les espèces sont fréquemment observées. Une prérogative particulière est donnée au delta du fleuve Sénégal ou les espèces concernées y sont observées, et constitue le seul site de reproduction des flamants nains.

L’objectif de ce plan d’action est de contribuer au développement des populations des groupes d’oiseaux, en proposant des d’actions prioritaires basées sur les aspects ci-après : - Garantir le niveau d’eau en période de crue naturelle dans les bassins du Diawling et de l’Aftout ; - Assurer la surveillance des sites de reproduction en particulier les bassins du Diawling et Aftout Es Saheli. Il s’agit, dans l’ensemble, de permettre aux populations d’oiseaux de flamants nains et de grue couronnées d’atteindre un niveau d’équilibre dans les sites de nidification, en tenant compte de leurs besoins en matière d’habitat, de ressource alimentaire et des activités humaines.

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 9 PREMIERE PARTIE ETAT DES CONNAISSANCES

Plan d'Action National - en faveur du Flamant nain et de la Grue couronnée Phoeniconaias minor

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 10 I. Biologie des espèces 1.1. Flamant nain Phoeniconaias minor 1.1.1. Description générale Le flamant nain est un échassier de grande taille, à la silhouette et au plumage très caractéristique. L’adulte a un cercle facial de peau nue et sombre, lui donnant une expression qui ressemble à de la colère. Le bec, la peau de la face et la région oculaire paraissent noirâtres de loin. La coloration du plumage est en général d’un rose vif profond, et quelques mâles ont une teinte cramoisie sur la poitrine et les parties supérieures du corps.

Source : Parc National du Diawling Le flamant nain a de longues pattes pourpres, un long cou, un bec courbe rouge foncé à l’extrémité noire, et un grand corps. Ses ailes sont roses claires avec des plumes noires aux extrémités. Il a les doigts palmés, les yeux jaune orangés, entourés d’un cercle brun. Le mâle est un peu plus grand que la femelle. Sa taille en hauteur est de 80cm. La différence avec le Flamant rose se situé principalement au niveau du bec, et la taille. 1.1.2. Répartition géographique Le Flamant nain (Phoeniconaias minor) est une espèce d'oiseaux qui se rencontre depuis l’Afrique (principalement dans la grande vallée du Rift) jusqu’en Inde. C’est le plus petit et le plus nombreux des flamants, comptant probablement jusqu’à un ou deux millions et demi d’individus.

FLAMANT NAIN Phoeniconias minor (Geoffroy St-Hillaire, E, 1798)  Ordre : Phoenicopteriformes  Famille : Phoenicopteridés  Genre : Phoeniconiais  Espèce : minor - Espèce monotypique  Biométrie : - Taille : 90 cm - Envergure : 95 à 100 cm. - Poids : 2200 à 2700 g  Longévité : 50 ans  Statut de conservation IUCN : - NT : Quasi menacé © Tom Merigan

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 11 Son principal lieu de reproduction est le lac Natron en Tanzanie, et au niveau de l'Aftout es Saheli en Mauritanie où le pH élevé de l'eau rend difficile l'approche des prédateurs. Figure 1 : Carte de distribution du flamant nain (Source BirdLife Internationale) 1.1.3. Ecologie et comportement Comme tous les flamants, il pond un unique œuf blanc crayeux sur un amas de boue. Son plumage est en majeure partie blanc rosâtre. La différence la plus nette avec le flamant rose, est la zone noire du bec beaucoup plus étendue. La différence de taille n’est évidente que si les deux espèces sont côte à côte, d’autant plus qu’au sein de chaque espèce, il existe aussi une différence de taille entre les sexes.

Le flamant nain est une espèce itinérante qui fait des longs déplacements en réponse aux conditions environnementales défavorables (del Hoyo et al. 1992). Les populations sud- africaines sont partiellement migratrices, avec des grands mouvements entre les sites de reproduction et les zones humides côtières lorsqu’elles ne sont pas en période de reproduction. Le flamant nain est un filtreur qui se nourrit, pendant la nuit et tôt le matin, principalement d’une cyanobactérie (Arthrospira platensis, Arthrospira fusiformis, Spirulin aplatensis). Le bec épais de l'oiseau est spécialisé et contient plus de dix milles lamelles microscopiques, pour saisir des aliments de taille minuscule. Lorsque cela est nécessaire, ils forment de concentrations denses pour s’alimenter (del Hoyo, 1992). La consommation journalière d'un adulte est d'environ de 72 g de matière sèche de cyanobactéries, principalement A. fusiformis.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 12 Le flamant nain vole en grande formation en V. Il vole à environ 60km/heure et peut parcourir plus de 1500km. Il vole avec le cou et les pattes tendus, un peu plus bas que le niveau du corps. 1.1.4. Reproduction Le flamant nain niche en colonies comprenant des milliers d’oiseaux. Juste après la parade nuptiale qui est spectaculaire pouvant avoir lieu tout au long de l’année, le couple se forme et construit un nid de boue, haut d’une trentaine de centimètres pour le protéger des flots et des éventuelles montées des eaux, et pour le garder en état.

La femelle dépose un seul œuf. L’incubation dure environ 28 jours, assurée par les deux parents qui se remplacent toutes les 24 heures. Le poussin est gris, avec des pattes épaisses et grises, et un bec droit. Il pèse de 73 à 98 grammes, et mange la coquille de son œuf. Il est nourri par les parents avec une soupe liquide rappelant le « lait de pigeon » pendant environ deux mois, jusqu’à ce que son bec soit assez développé pour filtrer sa nourriture.

A l’âge de six jours, le poussin rejoint une crèche regroupant des milliers de jeunes. Là, il court au bout d’une semaine, il a ses plumes à quatre semaines et vole à douze semaines. 1.1.5. Statut de protection et de conservation Les zones de reproduction à l’Est de l’Afrique et en Afrique du Sud ne bénéficient pas de protections particulières, mais les aires de nourrissage dans l’Est de l’Afrique sont partiellement ou totalement concentrées dans des Parcs Nationaux et des réserves. Le flamant nain est inscrit à - L’annexe II de la convention de Bonn du 23 juin 1979 relative à la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage - L’annexe II de la convention de Washington du 3 mars 1973 sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacés d’extinction (CITES, Annexe II) ; - CMS, Annexe II - Liste rouge UICN des espèces en danger : NT (quasi menacé) - Un Plan d’action international pour la conservation de l’espèce (2008) a été élaborée pour l’espèce

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 13 1.2. Grue Couronnée Balearica pavonnina 1.2.1. Description générale La grue couronnée est un oiseau échassier dont le plumage du corps et du cou sont gris foncés ou noirs. Les rectrices primaires sont noires mais leur extrémité est blanche sur les deux faces. Les rectrices secondaires et tertiaires sont marron. Les grandes couvertures intérieures sont ornées de fines plumes jaunâtres. La tête montre des couleurs très contrastées : le front et l'avant de la calotte, très bombés, sont noirs, tandis que l'arrière de la calotte porte une couronne formée de longues plumes dressées de couleur dorée. Source : Site web Parc National du Diawling La moitié supérieure des joues est blanche tandis que la moitié inférieure est rosâtre. De petites caroncules rouges sont parfois visibles entre la gorge et la mandibule inférieure. À l'arrière de la calotte, la tête est ornée de plumes jaune pâle érigées en cimier. Le bec est moyennement long, pointu et gris charbon. Le menton peut porter une caroncule peu développée, de couleur rouge. Les pattes quant à elles, sont longues, fines et de couleur grise. Les sexes sont identiques. Les immatures ressemblent aux adultes en plus terne, avec une couronne moins développée. Leurs yeux sont bruns. 1.2.2. Répartition géographique La sous-espèce B. p. pavonina est un grand oiseau (100 cm), de sexe semblable, haut sur ses pattes, noir (ardoisé) avec les ailes blanches. L’oiseau posé présente une grosse huppe jaune, GRUE COURONNEE Balearica pavonina (Linnaeus, 1758)  Ordre : Gruiformes  Famille : Gruidés  Genre : Balearica  Espèce : pavonina  Sous-espèces : - Balearica pavonina pavonina - Balearica pavonina ceciliae  Biométrie : - Taille : 105 cm - Envergure : 180 à 200 cm.

- Poids : 3000 à 4000 g  Longévité : 20 ans  Statut de conservation IUCN : - VU : Vulnérable © Thierry Helsens

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 14 en éventail, qui est bien visible à l’arrière de la tête. Ses joues sont nues et blanches. En vol, le cou est incliné de même que les longues pattes ; une grande tache blanche est particulièrement visible sur, et sous, l’aile. Elle se trouve en Afrique subsaharienne, depuis la Sénégambie jusqu’au Tchad. Elle fréquente principalement les zones humides et herbeuses, les grands marais, et on la voit également au bord des lacs ou des fleuves dans les eaux peu profondes.

B.p. ceciliae se trouve aussi en Afrique subsaharienne, depuis le Tchad jusqu’au Soudan, en Ethiopie et au Kenya. Celle-ci a plus de rouge sur les joues, s’étendant vers le haut avec juste une petite tache blanche en haut. Figure 2 : Carte de distribution de la grue couronnée en Afrique (source Bacuez, 2012) La Grue couronnée fréquente les habitats mixtes herbeux et humides aux eaux peu profondes. On la trouve souvent dans les plaines inondées, les rizières, les cultures humides et les champs d’altitude en Afrique de l’Ouest. Elle préfère les zones humides en Afrique de l’Est, comme les grands marais et les prairies humides, et on la trouve souvent près des lacs, des fleuves et des étangs.

1.2.3. Ecologie et comportement La grue couronnée est grégaire et ne migre pas. Elle peut cependant effectuer des déplacements saisonniers en fonction des ressources alimentaires, de la disponibilité des sites de nidification, des pluies ou des sécheresses. En vol, elle se déplace en formation. Elle se rassemble en groupes plus ou moins importants selon les possibilités de nourrissage. Bien que l'oiseau soit en mesure de s'installer dans les arbres, il bâtit généralement son nid au milieu des herbes aquatiques denses. Assez silencieuse de nature, la grue couronnée devient très loquace lors de la parade nuptiale. En effet, tandis que son sac gulaire rougit et enfle,

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 15 l'échassier pousse des cris stridents, qu'il accompagne de séries de sauts destinés à impressionner la partenaire. La Grue couronnée est sédentaire et ne fait que quelques déplacements journaliers ou saisonniers, et surtout entre les dortoirs et les aires de nourrissage. Elles dorment ensemble en dehors de la période de reproduction, souvent dans des grands arbres.

La Grue couronnée vole avec la tête, le cou et les pattes étirés. Il lui faut courir pour s’envoler. Elle gagne vite de la vitesse face au vent, et s’envole avec une poussée de ses larges ailes. Elle atterrit avec les ailes déployées et les pattes pendantes, et se pose debout après un dernier battement d’aile. Son vol est puissant et elle utilise aussi les courants thermiques pour planer. La grue couronnée cherche sa nourriture tout en marchant, le cou penché, en grattant ou frappant parfois le sol. Elle se nourrit essentiellement d'insectes, de crustacés et de mollusques, de petits poissons, d'amphibiens et de reptiles, mais consomme également des graines de nombreuses espèces de plantes sauvages ou cultivées. Elle est fréquemment associée au bétail ou aux troupeaux de grands herbivores qui délogent des insectes lors de leurs déplacements.

1.2.4. Reproduction La saison de reproduction a lieu entre juillet et octobre, selon la saison des pluies. Les deux sexes construisent une plate-forme circulaire avec des herbes et des laîches, souvent placée le long des limites, ou à l’intérieur des zones humides à végétation dense. Les couples de grues couronnées se forment pour la vie. Bien que monogame, l'oiseau se regroupe en vastes colonies en dehors de la période de reproduction.

La femelle dépose 2 à 3 œufs dans un nid construit au sol. Les deux parents incubent pendant environ 28 à 31 jours. Les poussins sont nidifuges, grandissent vite et sont indépendants vers 10 semaines. Ils suivent les parents dans les champs voisins pour se nourrir, très tôt après l’éclosion. Ils sont emplumés entre 60 et 100 jours après la naissance. Les juvéniles atteignent leur maturité sexuelle entre 4 et 5 ans.

Pendant la période de reproduction, la Grue couronnée effectue de belles parades nuptiales accompagnées de cris. Les parades débutent par des courbettes mutuelles et répétées entre les deux partenaires. Ensuite, ils déploient leurs grandes ailes et sautillent, courent et sautent en l’air avec les pattes pendantes. Pendant la nidification, les deux parents défendent le territoire et chassent hors du site tous les intrus qui se présentent.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 16 1.2.5. Statut de protection et de conservation L’espèce est protégée par la loi dans la majorité de ses sites de distribution, mais elle est considérée comme étant Vulnérable. Les populations de la sous espèce « ceciliae » semblent stables mais ont tendance à décliner doucement, tandis que les effectifs de la sous espèce « pavonina » ont chuté de façon dramatique.

La grue couronnée est inscrite à - CITES, annexe II - Un document “Status survey and conservation action plan for the black crowned crane (Williams, 2003) a été préparé pour la conservation de l’espèce 1.2.6. Aspects économiques et culturels La grue couronnée représente un Totem dans certains milieux culturels du bas delta. Sa présence est associée au retour de l’eau et elle est symbole de bonne productivité et de longévité.

Aujourd’hui protégée, la Grue couronnée, ainsi que les autres ressources aviaires de la RBT, attire des naturalistes. Les particularités ornithologiques du PND génèrent aussi une fréquentation touristique en période d’hivernage, période propice pour l’observation d’un grand nombre et d’une grande diversité d’oiseaux migrateurs.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 17 II. Sites de conservation des espèces Les sites côtiers de la Mauritanie, constituent des vastes étendus de plaines inondables et de vasières soumises à l’influence de la marée. Ces habitats sont exceptionnellement richesse en termes d’avifaune. Le Banc d’Arguin et les marais d’eau douce et saumâtre du delta du fleuve Sénégal sont surtout connus pour être les principaux sites d’hivernage de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau provenant du paléarctique occidental. Ces zones humides sont également des sites de nidification de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau à la distribution afro-tropicale et méditerranéenne. Parmi les sites de conservation des espèces : le Parc National du Banc d’Arguin ; le Parc National du Diawling ; la réserve du Chat Tboul (y compris Aftout Es Saheli) et la réserve de Biosphère du Delta (partie mauritanienne). 2.1. Parc National du Diawling (PND) Jusqu’au début des années 60, les zones humides du bas delta du fleuve Sénégal, alternance de plaines et bassins, inondés puis progressivement asséchés par le retrait des eaux de crues, étaient reconnues parmi les plus étendues et les plus riches de l’Afrique de l’Ouest. A partir des années 70, les écosystèmes se sont modifiés considérablement à cause de la dégradation des conditions climatiques (sécheresses), et la réalisation des travaux d’aménagement de la vallée du fleuve Sénégal (deux grands barrages). La pression hydrostatique de la retenue du barrage de Diama a fait remonter en surface la nappe salée, jusqu’alors souterraine, détruisant tant les ligneux que les graminées dont profitaient les pasteurs nomades (élevage mais aussi tissage de nattes par les femmes). Les populations se sont retrouvées en situation de crise. C’est pourquoi le Gouvernement mauritanien a décidé d’ériger, en 1991, 16 000 ha de ces anciennes terres d’inondation en parc national, dénommé parc national du Diawling (PND) » par décret de création n 91 - 00 du 1 janvier 1991. Le parc est désigné site Ramsar depuis 199 et est inclus dans la réserve de Biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal (qui comprend aussi le parc national des oiseaux du Djouj au Sénégal situé à quelques kilomètres, la réserve du Chott Boul).

Les populations résidentes (environ 30 000 personnes sédentaires ou nomades) ont été intégrées comme une composante essentielle du parc et comme partenaires de la gestion de ses activités. Le parc s’est évertué à recréer les conditions avant barrage » dans ses différents bassins, par la mise en place de nouvelles digues et d’ouvrages permettant une alimentation artificielle en eau douce des bassins, à partir de la retenue du barrage de Diama. Progressivement, la végétation caractéristique du bas delta a été restaurée, notamment des espèces importantes pour les collectivités locales comme le Sporobolus robustus (fabrication artisanale des nattes), l’Acacia nilotica (le tannage des peaux), l’Echinochloa colonna (pâturage de qualité), le Nymphea lotus (graine utilisée en couscous). Des milliers de palétuviers (Avicennia germinans) colonisent les zones basses du bassin du Ntiallakh. Les

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 18 ligneux, sont essentiellement constitués de différentes espèces d’acacias (dont Avicennia africana). (UICN, 2008) Figure 3 : Carte de localisation du Parc National du Diawling (source PND, 2014) Les différents bassins du parc constituent des zones de reproduction et de frayère pour bon nombre de poissons dul aquicoles et estuariens et les rendements de pêche sont élevés. L’assistance tant technique que financière a permis de structurer les groupes de pêcheurs, de les regrouper en coopératives et de les appuyer en matériels et équipements. Le parc accueille de grands rassemblements d’oiseaux d’eau, migrateurs et sédentaires tels les pélicans, les grues couronnées, les cormorans, les canards paléarctiques (souchets, pilets et sarcelles) et afro-tropicaux (dendrocygnes), les flamants roses ainsi que, plus rares, les flamants nains... On remarque également le retour d’espèces nidificatrices comme la Spatule africaine, les aigrettes, les hérons. Les espèces de mammifères, peu nombreuses, sont représentées par le Phacochère (Phacochoerus), et le Chacal commun (Canis aureus). Statut de Protection : D’une superficie de 16 000 ha,le PND fait partie intégrante de la réserve de Biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal. site RAMSAR). Le Site critique ZICO correspond au site Ramsar et est intégralement protégé. Situé près des zones humides du Djoudj au Sénégal, les échanges sont nombreux entre les individus de ces deux zones.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 19 2.2. Chat boul et Aftout Es Saheli Cette réserve naturelle est adjacente au parc du Diawling, c’est l’ancien site par lequel le fleuve Sénégal se déversait dans l’océan. Sa particularité est d’être une zone sous la protection de la marine nationale. Elle n’est pas classée officiellement (acte interne à la marine nationale) mais elle est incluse dans le plan de gestion du parc du Diawling et est gérée comme telle, car ces deux sites sont considérés comme faisant partie d’une même entité écologique.

La végétation y est constituée de vestiges de forêts de plaine inondable à Acacia (Acacia nilotica), et Tamaris (Tamarix senegalensis), d’étendues de Sporobolus robustus et Juncus rigidus, et de poches de étiver (Vetivera nigritana). Le site abrite le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), des populations d’Outardes arabes (ardeotis arabs), et des juvéniles de Phoeniconaias minor . Cette présense presque permanente de flamant nain est en relation avec le retrait du site et sa richesse en microfaune, notamment des Cyanobactéries (Arthrospira platensis, Arthrospira fusiformis, Spirulin aplatensis) entre autres (UICN, 2008). La particularité de ce site était la présence d’une brèche large de 1,2 km dans la dune côtière, qui était franchie régulièrement par de fortes houles associées à des marées de vives eaux (plusieurs fois par an). Or cette brèche s’est ensablée ces dernières années, et l’alimentation intermittente en eau de mer du site ne se fait plus, ce qui devrait à terme modifier les caractéristiques du milieu.

Figure 4 : Carte de localisation du Chat Tboul et de l’Aftout Es Saheli (source PND, 2014)

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 20 L’Aftout es Saheli, partie intégrante de la réserve du Chatt boul, est une longue dépression à l’arrière du cordon littoral au sud de Nouakchott. Cette dépression, formée de cuvettes argilo- limoneux et de sebkhas, s’étend de 16 36’ à 17 07’ de l’attitude nord et de 16 26’ à 1 9’ de longitude ouest. La lagune de l’Aftout es Saheli se confond avec le delta du fleuve Sénégal au sud et se prolonge jusqu’à Dramcha au nord de Nouakchott, soit une étendue de 16 km du nord au sud pour une largeur variant de 4 à 10 km.

L’Aftout es Saheli est aussi très fréquentée par les éleveurs saisonniers. En plus de la tribu Bouhboinie, éleveurs de camelin, il ya des tribus d’éleveurs de bovins et caprins, notamment les Tandkha, les Ikoumleine, les N’Taade, les Oulad Moctar et les Zwai. La lagune de l'Aftout est un site d'hivers par excellence pour les flamants roses et nains et reste le seul site de reproduction des flamants nains connus en Afrique de l'ouest.

Statut de protection : La réseve de Chat Tboul, adjacente au Diawling, d’une superficie de 1 500 ha. La réserve est incluse dans la réserve de Biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal. (site RAMSAR, 15 500 ha, inclus). Cependant le site est estimé ne bénéficier que d’une protection officielle limitée ou même nulle. Le site est une ZICO et abrite un nombre considérable d’oiseaux migrateurs, notamment les flamants (roses et nains). 2.3. La Réserve de Biosphère Transfrontalière (RBT) La Réserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du fleuve Sénégal (RBTDS) est née d’une longue histoire de coopération entre le Sénégal et la Mauritanie pour la gestion des écosystèmes humides des Parcs Nationaux du Djoudj (Sénégal) et du Diawling (Mauritanie) La RBT est la seconde réserve du type transfrontalier en Afrique. Elle a été créée en 2005 (641758 ha) sous l'égide de l'Unesco dans son programme Homme et Biosphère (MAB). Elle couvre une mosaïque d’écosystèmes du delta et des côtes à l’embouchure du fleuve Sénégal qui forme la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. La réserve constitue l’un des plus grands sanctuaires de l’Afrique de l’Ouest pour les oiseaux migrateurs qui viennent de tout l’Ouest de l’ensemble Asie-Europe-Afrique.

Elle concentre également plus de 274 espèces végétales, 87 espèces de poissons, 11 espèces de reptiles et 17 espèces de mammifères. La réserve de biosphère englobe, côté mauritanien 186 908 ha (dont 127 914 ha pour la partie continentale et 58 994 ha pour la partie maritime), entre la réserve naturelle de Chatt'Boul (site Ramsar) et le parc national du Diawling (site Ramsar). Côté sénégalais, elle couvre 454 860 ha dont 434 556 ha pour la partie continentale et 20 304 ha pour la partie maritime. Elle intègre le parc national de oiseaux de la Langue de Barbarie (site Ramsar, 46 espèces d’oiseaux), la réserve spéciale de faune de Guembeul (site Ramsar, 200 espèces d'oiseaux dont 124 sont protégées par les conventions de Berne et de Bonn) et le

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 21 parc national des oiseaux du Djoudj (site Ramsar, patrimoine mondial de l'Unesco, 3ième réserve ornithologique du monde, 3 millions d'oiseaux chaque années, près de 400 espèces d’oiseaux). Statut de protection : les parcs et reserves inclus dans la RBT sont des sites de Ramsar et beneficient d’un protection au niveau national. Cependant le site de l’Aftout qui est constitué d’une longue chaine de lagunes d’une salinité variée est perturbé par le développement de la petite agriculture et la chasse. Il ne bénéficie d’aucune mesure de protection de l’habitat. Figure 5 : Localisation de la réserve de Biosphère du Delta e (Source Hamerlynck et al. 2010)

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 22 III. Données sur les espèces dans la zone 3.1. Répartition des espèces durant le cycle annuel La restauration du système hydrologique du bas delta a favorisé le retour des conditions d’accueil des oiseaux migrateurs. La diversité des plans d’eau et la disponibilité de la nourriture favorisent le sejour pour des longues périodes de nombreux oiseaux. Il caractèrise aussi le retour d’un certain nombre d’espèces inféodées au milieu, notamment les grues couronnées et les flamants nains.

Les sites de l’Aftout Es Saheli, le bassin du Tichillit, le bassin du Bell et du Diawling, la totalité de la réserve de biosphère constituent des sites préferentiels pour les flamants et les grues. La réserve de biosphère, dans son ensemble, est utilisée par les espèce pour l’hivers. Tableau 1 : Sites majeurs utilisés par les espèces dans la zone Espèces / Sites Post nuptial Sites reproduction hivers Phoeniconaias minor Bassin de Bell, Nter Aftout Nord Bassin de Bell, RBT, Ntiallakh Balearica pavonina Pleine de Keur- Dioup, Diawling Bassin Bell RBT Bassin du Diawling Le tableau 1 fait ressortir les sites majeurs utilisés par les espèces durant leur cycle annuel. 3.1.1. Flamant nain Les bassins du Parc de Diawling en Mauritanie, sont les principaux sites fréquentés par les flamants nains entre novembre et janvier, en particulier, dans le bassin du Bell, plusieurs dizaines de milliers de flamants nains sont observés dans cette période en parade nuptiale. En période d’hivernage, on retrouve la grande concentration de flamant nain dans le bassin du Bell. En 2004, une mission WIWO a recensé plus de 3000 flamants nain dans le bassin du Diawling. Lorsque les eaux se retirent, les flamants se dispersent sur les lagunes du Nter, de Lekser et du Chat Tboul.

En fin janvier, les flamants regagnent les sites de reproduction de l’Aftout Es Saheli où ils tentent de se preparent pour la nidification, lorsque les conditions sont favorables (niveau d’eau élevé, absence de prédateurs, faible pression des éleveurs, etc). En période post nuptial, on retrouve la majorité des flamants dans le bassin du Bell, où des juveniles se rencontrent en compagnie d’adultes.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 23 Depuis 2011, une fréquentation d’à peu près une centaine de flamants nains à été observée d’une fa on sporadique dans la zone du Banc d’Arguin. 3.1.2. Grue Couronnée Les effectifs sont plus nombreux en janvier dans le nord du bassin Diawling Tichilit; en mars et avril vers le nord est du Diawling, Chatt Boul et Aftout, prés des périmètres de rizicultures. Le reste de l'année, on peut l'observer en couples ou en groupes dans les bassins de Bel, Diawling et la partie Est de N'tiallakh. La majeure partie du temps, on observe cette espèce en train de se nourrir et dans son site de nidification.

Le bassin du Bell constitue la zone favorable aux grues couronnées, on observe la grande majorité des effectifs au niveau de ce site notamment en période de reproduction. Pendant la période d’hiver, les effectifs se rencontrent un peu partout dans les sites de la RBT, cependant la zone de Tichillit constitue une zone de repos diurne. En 2002, plus de 300 individus y ont été observés après une journée de gagnage dans les rizières de Keur Dioup (Sidibé, 2002). En janvier 2013, un effectif de 130 grues couronnées a été recensé dans le seul bassin du Diawling-Tichillit. De février à avril, les effectifs se sont dispersés dans l’ensemble des sites de la RBT, notamment : Diawling, Bell, Nthiallakh. Au mois de juin on retrouve de nouveau la totalité des effectifs encore présents dans la zone au niveau du bassin de Diawling et du Bell.

Une étude de Wetlands International (2014), fait ressortir que le secteur du Diawling (sites de Ziré, Est de Cheyal), le secteur du Bell (Mréau) et le bassin Ntiallakh sont utilisés par les Grues pour l’alimentation tandis que les parades sont toujours observées dans le bassin du Bell. 3.2. Effectifs des hivernants sur l’aire de répartition Le parc du Diawling et sa zone periphérique accueillent depuis 2004 des effectifs croissants d’oiseaux migrateurs hivernants.

Ces zones humides constituent les premiers plans d’eau que les migrateurs rencontrent après la traversée du sahara. De ce fait la disponibilité des plans d’eau et la disponibilité de la nourriture favorisent le séjour pour des longues périodes de nombreux oiseaux migrateurs. A partir de 199 , un retour de l’avifaune traditionnelle du bas delta a pu être constaté avec 205 000 oiseaux en 1996, 135 000 en 1998 (Dodman et al. 1998), 270 000 en 2008. Les opérations de dénombrement effectuées le 15 janvier de chaque année permettent un suivi régulier de la dynamique de la population aviaire dans la zone.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 24 Figure 6 : Evolution des effectifs dans la RBT en Mauritanie (PND, 2014) L’évolution des effectifs d’oiseau d’eau dans le bas delta montre une augmentation significative du nombre de migrateurs. Le Pic de 2008 s’explique par une bonne année hydrologique pour le parc avec le début de la mise en œuvre du nouveau plan de gestion. La diversité des ressources biologiques qui fréquentent les unités écologiques, confirme la reconstitution et la richesse des écosystèmes de la réserve de biosphère du bas delta. Aussi les effectifs ont presque doublé en comparaison avec l’année 2009. Le tableau 2 montre l’évolution des effectifs des espèces (flamant et grue) dans la zone du bas delta.

Tableau 2 : Evolution des effectifs des espèces (1995-2014) Années Espèces Phoeniconaias minor Balearica pavonina 1995 ? 45 1999 437 22 2003 1762 33 2007 141 07 2009 458 4 2010 6517 239 2011 1042 133 2012 10880 257 2013 3993 130 2014 12000 112

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 25 3.2.1. Flamant nain Les bassins du Parc de Diawling et l’Aftout Es Saheli sont les principaux sites fréquentés par les flamants nains entre novembre et janvier, en particulier dans le bassin du Bell, plusieurs dizaines de milliers de flamants nains sont observés dans cette période en parade nuptiale. Ces sites se caractérisent par l’acueil et la reproduction de Phoeniconaias minor et sont fortement fréquentés en hiver et au printemps, avec un cumul des comptages annuels des flamants nains variant entre 400 et 10000 individus.

A partir du mois d'avril, la lagune de l'Aftout est totalement asséché, ce qui amènent les flamants nains en particulier à se replier au Djoudj (Sénégal) et d’y rester tant que la salinité du grand lac reste élevée. Figure 7 : Evolution des effectifs du flamant nain dans la RBT (PND 2014) Figure 8 : distribution de flamants nains 2010-2013 en Afrique de l’Ouest (Diawara 2013) La figure 6 montre l’evolution des effectifs du flamant nain dans la RBT. En 2010, un effectif de 6 10 individus a été recensé dans la zone. Cet effectif est faible en 2011 en raison d’un report de groupe de flamants nains au PNOD voisin selon les gestionnaires. La grande 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000 1995199920032007200920102011201220132014 2000 4000 6000 8000 10000 12000 PNBA RBT Sénégal Gbie GB Gui Eté Hiver

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 26 productivité et la diversité d’écosystème qui caractérisent les bassins du Diawling et de l’Aftout attirent la grande majorité des espèces en 2013 et 201 . La figure 7 met en exergue et confirme l’importance des sites de la RBT (Aftout en particulier) dans l’acceuil des effectifs des flamants nains en hiver en comparaison avec les autres sites potentiels en Afrique de l’Ouest. Entre 2010 et 2013, les sites de la RBT ont acceuilli plus de 10000 individus de flamants nains.

3.2.2. Grue Couronnée La Grue couronnée Balearica pavonina pavonina est une espèce résidente, qui niche dans la zone du bas delta du Fleuve Sénégal et les zones humides environnantes. Du côté mauritanien, cette espèce niche dans les formations de Sporobolus robustus peu élevées et entourées d'eau. Des adultes de grue, avec des petits, ont été observés plusieurs fois et récemment dans le bassin du Bel.

Les observations effectuées durant les dix dernières années dans la zone donnent un nombre variant entre 200 et 300 individus répartis comme suit: au nord du bassin Diawling/Tichillit : 250 individus prés des périmètres de riziculture, et environ 100 à 150 individus à la partie Est de Chat Boul également (périmètre riziculture) et dans la zone de l'Aftout. Et il est rare de faire une sortie sur le terrain, dans les bassins de Bell, Diawling et N'Tiallakh, sans rencontrer et observer un ou deux couples de Grue couronnée, durant toute l'année. Figure 9 : Evolution des effectifs de la grue couronnée dans la RBT (PND 2014) L’analyse des temdances montre une amélioration des effectifs et du nombre de la grue couronnée résidente ou hivernante au niveau du bas delta, bien que les effectifs fluctuent d’une année à l’autre, en raison des conditions d’acceuil des sites mais également des complementarités qui existent entre les entités écologiques du Diawling et du Dioudj. 50 100 150 200 250 300 1995 1999 2003 2007 2009 2010 2011 2012 2013 2014

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 27 D'après les informations obtenues auprès des populations locales et surtout les éleveurs et certains pêcheurs, cette espèce, niche chaque année dans la zone à partir de la fin du mois d'octobre jusqu'au mois de décembre. Le suivi ornithologique montre une nette amélioration des effectifs et du nombre de la Grue couronnée résidente ou hivernante au niveau du Bas Delta même si des fluctuations sont notées chaque année.

La grue couronnée est devenue quasiment résidente dans le Parc National du Diawling. Même en période de saison sèche, il est observé régulièrement, au niveau du bassin du Diawling et Bell, des groupes de 40 à 60 individus (depuis juin 2013). En juin 2013, au niveau des ouvrages de Lemer et Cheyal, un groupe de 20 individus a été observé à côté de l'eau prés des ouvrages d'alimentation en eau du Parc. 3.3. Nombre de couples et succès de la reproduction 3.3.1. Flamant nain La reproduction des flamants nains Phoeniconaias minor en Afrique de l’Ouest a été documentée pour la première fois en 196 dans l’Aftout es Saheli en Mauritanie (De Naurois 1965). Depuis cette date, si la reproduction des flamants nains dans le bas delta du Fleuve Sénégal a été soupçonnée, des juvéniles et des immatures de flamants nains étant parfois observés, la localisation de leur site de reproduction restait inconnue. Une petite population d'environ 10 000 individus de flamants nains, est observée en hivers dans le delta du fleuve Sénégal (Hamerlynck & Messaoud 2000) mais l’espèce est rarement observée au nord de Nouakchott.

Plus récemment, grâce aux efforts d’investigations et de prospection dans la zone de l’Aftout initiés en 2007 dans le cadre de la mise en place d’un réseau d’étude et de conservation des Flamants d’Afrique de l’ouest (Diawara et al. 200 ), il a été mis en évidence, en février 2008, la reproduction de flamants roses dans l’Aftout es Saheli (Diawara et al. 2008). Les colonies de l'hivers 2007-2008 et 2008-2009, se sont installées en fin décembre et les premiers poussins ont été observés dans les colonies respectivement le 27 janvier et le 12 février de l’année suivante.

Tableau 3 : Nombre de couples et de poussins de flamant nain dans l’Aftout Site Année Nombre de couple Nombre de poussins Succès % Aftout Es Saheli 2010 650 - 1300 572 30 Aftout Es Saheli 2011 480 360 72 Aftout Es Saheli 2012 0 0 0 Aftout Es Saheli 2013 3500 ? Aftout Es Saheli 2014 4000 ?

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 28 En janvier 2010 plusieurs observations de nidification des flamants ont été effectuées au niveau de l’Aftout Es Saheli (28Q 0358455, UTM 1845682). Deux groupes de flamants nain, dont le nombre de couples était estimé à 650 pour le premier groupe et 1300 pour le second, en nidification situées côte à côte sur des bande de sable entourées par l’eau à faible profondeur.

En Mars 2010, une cinquantaine de poussins de flamant nain qui se font nourrir par les parents en marge de la colonie au bord de l’eau a été observée. Les adultes de flamant nain étaient estimés à 650 couples et la majorité sont encore sur des œufs. En 2011, la reproduction a été considérée comme un succès en termes de nombre d’oiseaux envolés. Une colonie de 80 couples à été observée avec un succés d’envol de 72%. En 2014, 6000 couples de flamants roses et 4000 couples de flamants nains sont suivis au niveau de l’Aftout.

3.3.2. Grue couronnée Pendant la saison des pluies, les grues fréquentent les points d'eau où elles effectuent souvent des parades. En saison sèche, les grues sont en groupes pouvant dépasser une centaine d’individus à côté des périmètres de rizicultures. Et le reste de l'année, on l'observe en couple. Il est rare de voir un individu seul (solitaire). Quelques couples sont observés en parade dans les bassins du Bell et du Ntaillakh. Cependant peu de données existent sur la reproduction de l’espèce dans la zone.

Tableau 4 : Nombre de couples et de poussins de Grue couronnée dans la RBT Site Année Nombre de couple Nombre de poussins Succès % Bell, Ntiallakh 2010 6 8 62 Bell, Ntiallakh 2011 3 ? Bell, Ntiallakh 2012 0 0 Bell, Ntiallakh 2013 ? Bell, Ntiallakh 2014 ? 3.4. Menaces et facteurs limitants Les menaces peuvent être subdivisées en plusieurs catégories : - Les facteurs affectent directement la taille de la population à travers une augmentation de la mortalité des jeunes et adultes ; - Les facteurs qui affectent indirectement la taille de la population à travers la perte de l’habitat et les dérangements.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 29 Pour évaluer l’importance des menaces sur les espèces, nous utilisons la grille de Heredia et al. 1996 :  Critique : Un facteur causant ou peut être la cause du déclin rapide de population (sup 30% en 10ans)  Haute : Un facteur causant ou peut être la cause du déclin rapide de population ( 20- 30% en 10 ans)  Moyenne : Un facteur causant ou peut être la cause du déclin rapide de population (10- 20% en 10 ans  Basse : Facteur qui peut provoquer des fluctuations au sein de la population  Locale : Facteur susceptibles de provoquer de faibles fluctuations  Inconnue : Facteur qui peut affecter la population mais l’amplitude de l’effet est inconnue.

3.4.1. Facteurs affectant directement la taille de la population (augmentation de la mortalité) La tableau met en exergue les menaces qui pèsent sur les espèces et qui sont susceptibles d’affecter directement la taille de la population à travers l’augmentation de la mortalité. La pertinence du facteur pour la Mauritanie est mesuré sur une échelle de 1 : peu pertinent à 3 : très pertient. Tableau 5 : Facteurs affectant directement la taille de la population des espèces Menaces Importance Cause intensité Fréquence Acteurs Chasse et braconnage Haute Besoins alimentaires et loisirs Nombre de chasseurs par an En moyenne 5 chasse/ mois Braconniers venus d’autres localités Collecte des œufs Moyen Besoin alimentaire Nbre d’œufs collectés/an Début de reproduction Riverains, Aménagements hydro agricole Moyen Manque d’eau au niveau des sites locale Permanent Ouvrages d’alimentation Prédation aérienne Basse Destruction de la couvée Faible Limitée Oiseaux de proie Prédation terrestre Haute Elimination des œufs, jeunes et adultes faibles importante Période reproduction Chacals et Phacochère Compétition avec d’autres espèces Haute Sites de reproduction partagés avec d’autres espèces Nbre de couples des différentes espèces Période de reproduction Flamants roses, pélicans, laridés Collision avec les lignes haute tension et éoliens Inconnue Mortalité par collision/ électrocution faible Limitée Ligne de transport Parc éolien Capture des oiseaux Basse Parcs animaliers, domestication faible Limitée Capture

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 30  Chasse et braconnage : L’existence des zones amodiées tout autour des zones de conservation favorisent une surexploitation, parfois un braconnage à l’intérieur des aires protégées, qui se resultent par une dessimation des populations et une perturbation de la reproduction (flamants, spatules et grues). De même que l’amélioration des infrastructures routières et les zones touristiques du bas delta, favorise un afflux des braconniers soit amateurs de viande de brousse ou des chasseurs spécialisés. Les sites de nidification des espèces devienent ainsi accessibles et les actions de braconnage/chasse peuvent avoir un impact irreversible sur la survie des adultes. Ces derniers sont chassés pour la viande ou pour la medecine traditionnelle.  Importance : Haute  Espèces concernées : Flamant nain, Grue couronnée  Collecte des œufs La collecte des œufs est une pratique occasionnelle dans le bas delta qui prend de plus de l’ampleur. Les riverains s’incurssent parfois au niveau des sites de reproduction des flamants nains et des zones de reproduction des grues couronnées pour le ramassage des œufs pour la consommation. Les flamants etant extremement sensibles au dérangement, la moindre intrusion sur la colonie peut conduire à l’abandon du site et empecher à moyen terme toute reproduction sur un site de nidification.

 Importance : Moyenne  Espèces concernées : Flamant nain, Grue couronnée  Extension des amenagements hydroagricoles : La maitrise totale de l’eau pour les aménagements hydroagricoles peuvent priver les zones de reproduction et de gagnage des oiseaux de quantités suffisantes d’eau, lorsque des mesures approriées ne sont pas pris en compte. Ceci favoriserait l’accessibilité des sites de nidification aux prédateurs et autres sources de perturbation. Les zones de gagnage s’achessent assez rapidement provoquant un manque de nourriture pour les couvées (flamant nain).

Par ailleurs l’extension des casiers agricoles, le drainage pour la riziculture, la forte pression sur les zones humides, le développement de la végétation dans les zones de faible inondation et la coupe des arbres servant de reposoir constituent la cause principale de pertes d’habitat pour les grues couronnées (Triplet, 2009). Ces actions empiettent sur les habitats de prairies de Sporobolus robustus du bassin du Bell et du Diawling qui constituent des sites privilégiés de reproduction des grues couronnées.  Importance : Moyenne  Espèces concernées : Flamant nain, Grue couronnée

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 31  Prédation terrestre et aerienne : La prédation peut être localement importante sur les pontes, les poussins, les jeunes non volants, mais également sur les adultes. Les prédateurs terrestres comme les chacals Canis aureus et les phacochères peuvent occasionner des dommages considérables pouvant entrainer un abondon de la colonie par le dérangement qu’ils occasionnent. Ils constituent des dangers pour les sites de reproduction des flamants nains et un risque de mortalité pour les œufs et les poussins des grues couronnées. En effet, lorsque le niveau d’eau qui entoure les sites de reproduction n’est pas assez elevé, les prédateurs peuvent se frayer un chemin et detruire les couvées. L’impact sur la population peut s’averer importante etant donné que les flamants nains ne disposent que d’un seul site de reproduction au niveau de l’Aftout.

Par ailleurs, les poussins de la grue, mis à découvert par la degradation des habitats, constituent des proies faciles pour les oiseaux de proie (Milan, busard, etc.) et peuvent consituer des dangers potentiels pour la survie de l’espèce.  Importance :  Prédation terrestre : Haute ;  Prédation aérienne : Basse  Espèces concernées : Flamant nain, Grue couronnée  Compétition avec d’autres espèces : La cohabitation croissante des deux espèces de flamants au niveau de l’Aftout sur des sites où elles exploitent les mêmes ressources génère une concurrence alimentaire entre elles.

Le site actuel de nidification est très degradé et utilisé par plusieurs espèces, notamment les flamants roses et les laridés. Cela provoque également une compétition avec les flamants nains au niveau de l’occupation des zones de reproduction. En periode de reproduction, et lorsque l’ilot appareit en fin janvier dans l’Aftout, les flamants roses se bousculent pour s’installer les premiers, les flamants nains ne s’installent que tardivement par rapport au niveau d’eau qui entoure l’ilot de reproduction.  Importance : Haute  Espèces concernées : Flamant nain  Lignes haute tension et parc éolien : Présentement il n’exisite pas de ligne de transport d’energie dans la zone. Cependant le projet d’energie à partir du Gaz naturel de la Mauritanie prévoit une ligne de HT

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 32 pour desservir le Sénégal. Le tracé retenu passe aux abords de la zone protégée du Diawling. Ce qui pourrait augmenter le risque de collision et d’électrocution. Un parc éolien est en cours de construction au Sud de Nouakchott. Bien que se trouvant hors de portée de la zone de reproduction des espèces, ce parc se trouve sur le prolongement de l’Aftout Es saheli et ce couloir de migration pourrait être utilisé par les oiseaux pour leurs déplacement. Cependant, le risque de collision avec les éoliens reste très faible.

 Importance : Inconnue  Capture des oiseaux : Le prelevement par capture des oiseaux adultes pour le maintien en captivité, l’alimentation des parcs animaliers et le commerce constitue un facteur qui affecte la taille de la population des espèces, notamment pour la grue couronnée.  Importance : Basse  Espèces concernées : Grue couronnée 3.4.2. Facteurs affectant indirectement la taille de la population (perte d’habitat et dérangements) Parmi les menaces qui pèsent sur les espèces et qui sont susceptibles d’affecter indirectement la taille de la population à travers la perte de l’habitat et les dérangements nous pouvons citer : Tableau 6 : Facteurs affectant indirectement la taille de la population des espèces Menaces Importance Cause intensité Fréquence Acteurs Intensification de l’agriculture Moyenne Besoins alimentaires Deux campagnes par an Locaux et autres Intensification de l’agriculture Plantes aquatiques envahissantes Basse Perte et dégradation des habitats Permanent Typha, Salvinia, Développement des plantes envahissantes La route internationale digue rive droite Moyenne Perturbation Continue Engins motorisés La route internationale digue rive droite Sédentarisation/ campements sauvages Basse Perturbation occasionnelle Campements Sédentarisation/ campements sauvage La recherche minière et pétrolière/exploita Haute Perturbation Limitée Engins motorisés, campements La recherche minière et pétrolière

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 33 Menaces Importance Cause intensité Fréquence Acteurs tion Le changement climatique Basse Perte d’habitats Continue Le changement climatique Pollution et empoisonnement Basse Pesticides Limitée Agriculteurs construction d’un canal pour l’apport d’eau douce dans l’Aftout Haute Perte et dégradation des habitats Continue Engins motorisés, campements sédentarisés, aménagement des espaces agricoles Agro-sylovo- pastorale  Intensification de l’agriculture : L’extension des zones de culture à l’est du PND vers Keur Macène et l’intensification de l’agriculture favorise la destruction des habitats préferentiels de certaines espèces, notamment pour les grues couronnées. Cette menace peut devenir importante avec l’installation des privés pour l’agrobusiness, ce qui peut affecter les habitats des espèces mais aussi occasionner un deficit hydrique au niveau des sites. La Cela peut se traduire par une baisse de la population hivernante et nicheuse de l’espèce.  Importance : Moyenne  Espèce concernée : Grue couronnée et Flamant nain  La prolifération des plantes aquatiques : Le développement incontrôlé des plantes aquatiques envahissantes (notamment Typha, Salvinia et Pistia) occasionne la disparition des habitats pour les espèces ainsi que les que les sites d’alimentation qui deviennent d’accès difficile notamment pour les grues couronnées. Les sites préférentiels sont alors remplacées par des espèces envahissantes d’intérêt quasi-nul pour les grues.

Importance : Basse Espèce concernée : Grue couronnée  Existence d’une route internationale / Sédentarisation : La route internationale qui se trouve à l’Est de l’Aftout augmente le flux et le trafic routier dans la zone. Les engins motorisés peuvent affecter la quiétude des colonies. De même que l’existence de cette route favorise un tourisme sauvage et la sédentarisation des populations au niveau de campements venus des centres urbains qui s’installent auprès des colonies. Les conséquences peuvent être désastreuses pour les oiseaux qui sont perturbés et abandonnent les sites de nidification.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 34  Importance :  Route internationale : Moyenne  Sédentarisation : Basse  Espèces concernées : Grue couronnée, Flamant nain  Recherche minière et exploitation : La recherche minière et pétrolière dans la zone constitue un des facteurs de dérangements constants pour les populations d’oiseaux.  Importance : Haute  Espèces concernées : Grue couronnée, Flamant nain  Changement climatique : Les études récentes sur les changements climatiques prévoient un déficit pluviométrique qui s’accentuera au niveau du Sahel. Par son effet sur les zones humides, l’évolution climatique constitue une cause de dégradation des habitats d’hivernage de plusieurs espèces en Afrique, particulièrement en zone sahélienne (Mahé & Paturel 2009). Le déficit pluviométrique affectera la gestion hydrologique des barrages et pourra diminuer considérablement les possibilités d’alimentation des cuvettes de l’Aftout Es Saheli qui est exploitée par le flamant nain et la destruction des prairies de Sporobolus robustus convoitées par les grues couronnées.

 Importance : Basse  Espèces concernées : Grue couronnée, Flamant nain  Pollution et empoisonnement : Pesticides et autres polluants issues de l’intensification agricole peuvent produire des effets négatifs sur la reproduction des espèces. Ces pesticides qui se concentrent dans la chaine alimentaire, peuvent induire l’amincissement des coquilles des œufs et diminuer la survie des embryons. Cependant, les risques d’intoxication encourus par les flamants nains et les Grues couronnées par suite du traitement de cultures, ou des luttes anti acridienne ou aviaire, sont inconnus.

 Importance : Basse  Espèces concernées : Grue couronnée, Flamant nain  Canal d’eau douce de l’Aftout Le programme de renforcement de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté en Mauritanie, prévoit la diponibilsation de l’eau douce à travers un canal sur tout le long des dunes rouges jusqu’à Tiguint, pour permettre aux populations de développer l’agriculture maraichère et autres. Cette activité va à terme affecter largement l’habitat des oiseaux dans la zone de l’Aftout et la RBT toute entière.

 Importance : moyenne  Espèces concernées : Grue couronnée, Flamant nain

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 35 3.4.3. Synthèse et hiérarchisation des menaces Le tableau 7 donne la synthèse des principales menaces ainsi que le niveau estimé de l’importance de la menace. Tableau 7 : Synthèse des principales menaces Menaces Niveau estimé Flamant nain Grue couronnée Menaces directes Chasse et braconnage Haute Haute Dégradation des habitats Haute Haute Collecte des œufs Moyenne Moyenne Extension des Aménagements Moyenne Basse Prédation terrestre Haute Haute Prédation aérienne Basse Basse Compétition avec d’autres espèces Haute Inconnue Lignes HT et éolien Inconnue Inconnue Capture d’oiseaux Inconnue Basse Menaces indirectes Intensification de l’agriculture Moyenne Moyenne Plantes aquatiques envahissantes Inconnue Basse Recherche minière Haute Haute Changement climatique Basse Basse Pollution et empoisonnement Basse Basse Canal d’eau douce de l’Aftout Moyenne Moyenne Les différentes menaces, anthropiques ou non qui affectent directement ou indirectement les populations de flamants nains et de grues couronnées, peuvent être hiérarchisées en fonction de leur impact sur les populations :  Dégradation des habitats notamment au niveau des sites de reproduction et de nourrissage (importance Haute pour les deux espèces) ;  Les perturbations du fait de l’homme (Chasse et braconnage, Recherche minière) qui engendre des dérangements au niveau des sites de reproduction (importance Haute pour les deux espèces) ;  Prédation terrestre (chacals, phacochères, etc.) du fait de l’accessibilité des sites de nidification (importance Haute pour les deux espèces) ;  Ramassage des œufs (importance Moyenne pour les deux espèces) ;  Compétition avec d’autres espèces (importance Haute pour le flamant nain)  Canal d’eau douce dans l’Atout (importance Moyenne pour les deux espèces)  Intensification de l’agriculture et extension des aménagements qui occasionnent une perte d’habitats propices des espèces (importance Moyenne pour les deux espèces,

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 36 sauf l’extension des aménagements dont l’importance est Basse pour la grue et peut même être favorable pour le gagnage de l’espèce) ;  Prédation aérienne, pollution et changements climatiques (importance Basse pour les deux espèces)  Plantes aquatiques envahissantes (importance Basse pour la grue couronnée) ;  Capture et domestication (importance Basse pour la grue couronnée) ;  Lignes haute tension et parc éolien (importance Inconnue). Tableau 8 : Hiérarchisation des principales menaces Menaces Niveau estimé Flamant nain Grue couronnée Dégradation des habitats D Haute Haute Chasse et braconnage D Haute Haute Prédation terrestre D Haute Haute Recherche minière I Haute Haute Compétition avec d’autres espèces D Haute Inconnue Collecte des œufs D Moyenne Moyenne Canal d’eau douce de l’Aftout Moyenne Moyenne Intensification de l’agriculture I Moyenne Moyenne Extension des Aménagements D Moyenne Basse Prédation aérienne D Basse Basse Changement climatique I Basse Basse Pollution et empoisonnement I Basse Basse Plantes aquatiques envahissantes I Inconnue Basse Capture d’oiseaux D Inconnue Basse Lignes HT et éolien D Inconnue Inconnue 3.5. Actions de conservation dejà réalisées pour les espèces Différentes actions ont été menées par les partenaires pour améliorer le statut des espèces dans la zone, parmi ces actions on peut citer : 3.5.1. Flamant nain  Etudes de conservation des flamants sur le littoral ouest africain : ce projet financé par la FIBA visait à contribuer à la conservation des espèces et des habitats des populations de flamants dans les aires marines protégées de la sous-région couverte par le PRCM. Ce projet est une prolongation de l’étude sur la dynamique des flamants roses, initiés en 2002 en Mauritanie. Le projet a permis de consolider les acquis des suivis réalisés au PNBA et au bas delta ; d’impliquer les communautés locales dans la conservation et la surveillance des populations de flamants à travers un système de

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 37 surveillance rapprochée des populations en période de reproduction en s’appuyant sur la population locale.  Le PND a développé en 2011 des actions pour la conservation de la colonie de flamants dans l’Aftout Es Saheli, avec l’appui du projet de coopération Espagnole, le Ministère de l’Environnement, le PNBA/FIBA. Ces actions ont permis de faire : (i) le suivi de la reproduction à travers des recensements périodiques et le suivi de la qualité de l’eau ; (ii) la surveillance des alentours de la colonie afin d’éviter l’impact des braconniers potentiels ; (iii) la protection contre les prédateurs grâce à des méthodes de dissuasion et de capture.

 Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de conservation des oiseaux migrateurs (CMB) Financé par BirdLife International, l’ONG Nature Mauritanie a entrepris des actions de surveillance et de suivi de la colonie des flamants nains dans l’Aftout Es Saheli, en collaboration avec le PND. Un projet de protection et de gestion des sites de nidification du flamant a été élaboré et soumis, dans le cadre du projet CMB2, à des bailleurs potentiels. Ce projet vise à sécuriser les zones de nidification de l’espèce grâce a des initiatives de conservation ; d’augmenter la taille de la population du flamant nain en encourageant la protection et la conservation de l’espèce et les éléments de son habitat.

3.5.2. Grue couronnée  Depuis 1999, Wetlands International a mis en place un programme de conservation des espèces en danger. Parmi ces espèces figurent la grue couronnée. En collaboration avec la Fondation Internationale de la Grue (ICF), un Plan d’action (Status survey and conservation action plan for Black Crowned Crane) a été élaboré.  Des financements additionnels de la Fondation Internationale pour la grue (ICF), du Chester Zoo, du Disney Wildlife Conservation and Fund, ont permis de mener des investigations dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest (Guinée Bissau, Guinée, Burkina, Mauritanie, Nigéria, Sénégal) et ont permis de mettre en évidence la répartition et sites de nidification de l’espèce au niveau de certaines zones humides de l’Afrique de l’Ouest.

 Le projet de conservation de la grue couronnée dans la zone de riziculture de la région côtière de l’Afrique de l’Ouest, financé par The North of England Zoological Sociaty (NEZS) et le Chester Zoo, et mis en œuvre en Guinée, Guinée Bissau, Sénégal (Casamance), Gambie. Le projet a permis de déterminer la distribution de la grue couronnée dans la zone de riziculture de la région de l’Afrique de l’ouest, de développer un système de surveillance et améliorer les capacités locales à l’utilisation rationnelle des zones humides.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 38  BirdLife International et Weltands International ont lancé en 2013, une nouvelle initiative pour protéger et conserver la grue couronnée dans la zone côtière de l’Afrique de l’Ouest. Ce projet va permettre d’établir une cartographie sur la répartition de la grue, d’identifier son habitat en période de reproduction et de non reproduction et avoir une compréhension de ses liens avec les hommes tout en déterminant l’ampleur de l’approvisionnement et du commerce de l’espèce. Néanmoins, bien qu’il existe un certain nombre de données sur la distribution spatio- temporelle des espèces, il n’en demeure pas moins que plusieurs points d’ombres restent à clarifier sur les exigences pour la reproduction du flamant nain, la périodicité, le niveau d’eau adéquat dans l’Aftout, la présence humaine dans la zone et autres faunes en prolifération (chacals, phacochères, etc.). Aussi, peu d’actions concrètes de protection et de conservation des espèces ont été mises en œuvre sur le terrain. Le manque de données de terrain n'a pas permis d'établir une corrélation entre l'efficacité des actions menées et l'amélioration des effectifs de la population des espèces.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 39 DEUXIEME PARTIE BESOINS ET ENJEUX POUR LA CONSERVATION DES ESPECES

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 40 IV. Stratégie nationale en faveur des espèces L’objectif de la stratégie nationale en faveur du flamant nain et de la Grue couronnée est d’assurer les conditions optimales pour la reproduction des espèces et de les restaurer dans un bon état de conservation. Au-delà de la conservation d’oiseaux emblématiques du bas delta du fleuve Sénégal en Mauritanie, cette stratégie participe à la conservation des différents faciès d’un biotope remarquable abritant une biodiversité importante. Les bénéfices associés porteront ainsi sur d’autres espèces qui utilisent ces sites pour la reproduction, le gagnage et le repos.

4.1. Besoins optimaux pour les espèces En se basant sur les informations et dans la mesure des connaissances énoncées dans la 1ère partie de ce Plan National d’actions (manque de connaissance fines sur la biologie et l’écologie des deux espèces), il ressort que l’existence des conditions ci-après constitue un préalable à la conservation du flamant nain et de la Grue couronnée en Mauritanie :  Disponibilité d’eau autour des sites de nidification et isolements des ilots des prédateurs lors de la période de reproduction (flamant nain)  Absence des prédateurs terrestres et de braconniers chasseurs sur les sites de reproduction des espèces (flamant nain);  Absence d’impacts liés aux activités de recherche minière (derangement, pollution et empoisonnement) qui conduisent à l’abandon des nids (flamant) ;  Tranquilité relative des sites et abandon du ramassage des œufs des espèces (présence humaine très limitée)  Protection des sites de nidification et d’hivernage et disponibilité alimentaire accessible tout au long de la période de reproduction ;  Aménagement d’ilots de reproduction ( flamant nain) ;  Implication des populations de l’Aftout dans la gestion du site de reproduction (flamant nain).

Dans ce contexte, un site de reproduction optimal pour les espèces, notamment pour le flamant nain, est celui qui présente peu de risques de dérangements au nid (prédation, braconnage, ramassage d’œufs) et offre une ressource alimentaire facilement accessible (avec peu de compétition) et en quantité suffisante pour assurer l’élevage des jeunes. En effet, si le dérangement est répété ou permenant, il peut toutefois aboutir à la sous-exploitation temporaire de sites de reproduction, et, audelà d’un certain seuil d’intensité ou de fréquence, il peut causer la désertion de ces sites, la dégradation de la condition physique des oiseaux et de leur probabilité de survie ou compromettre le succès de leur reproduction (Triplet et al. 2003).

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 41 4.2. Dispositions législatives et réglementaires de protection 4.2.1. Sur le plan national La Mauritanie a adopté un grand ensemble de textes législatifs en faveur de la protection et la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles. Parmi les textes législatifs qui prennent en compte la protection et la conservation de la faune sauvage, on peut citer :  Loi cadre n° 2.000/045 du 26 Juillet 2000 portant Code de l'environnement Cette loi a pour objet d'établir les principes généraux qui doivent fonder la politique nationale en matière de protection de l'environnement et servir de base pour l'harmonisation des impératifs écologiques avec les exigences d'un développement économique et social durable. La politique nationale de l'environnement doit tendre notamment à garantir : - la conservation de la diversité biologique et l'utilisation rationnelle des ressources - naturelles, - la protection du sol contre la désertification ainsi que toute autre menace écologique, - la lutte contre les pollutions et nuisances, - l'amélioration du cadre de vie - et l'harmonisation du développement avec la sauvegarde du milieu naturel.  Loi n° 97-006 du 20 janvier 1997 portant code de la Chasse et la Protection de la Nature Cette loi définit les politiques et modalités de la gestion de la faune et la réglementation des activités de la chasse. Elle précise également la création des parcs nationaux ou communaux, des réserves naturelles, des zones d’intérêt cynégétique en vue d’une gestion durable de la faune et de son habitat.

Afin de faire participer les populations locales à la gestion de la faune, la loi prévoit la création des associations de gestion de la faune au sein de chaque commune d’intérêt cynégétique. En matière de conservation et de protection de la faune les espèces animales sauvages sont réparties en deux catégories distinctes. Les espèces de la première catégorie sont intégralement protégées par contre celles de la deuxième catégorie sont partiellement protégées.

 Loi No 2000-024concernant le Parc national du Banc d'Arguin Cette loi résume les règles relatives à la gestion et à la conservation du Parc national du Banc d'Arguin. Elle définit et fixe aussi les limites du Parc.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 42 4.2.2. Sur le plan International La Mauritanie a signé plusieurs conventions et accords internationaux et régionaux relatifs à la protection de l’environnement dont la mise en œuvre ainsi que leur intégration à la législation et la réglementation nationale demeure toutefois très limitée et peu concertée. Sur le plan international  Convention sur les zones humides (Ramsar, 1971)  Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d’extinction (CITES) (Washington, 1973),  Convention de Bonn sur les espèces migratoires appartenant à la faune sauvage (Bonn, 1979)  Convention sur les changements climatiques (Rio de Janeiro 1992),  Convention sur la diversité biologique (Rio de Janeiro 1992),  La convention sur les espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS)  Accord sur la Conservation des oiseaux d’Eaux Migrateurs d’Afrique et d’Eurasie (AEWA) : Promulgation de la loi N°2011-021 du 08 Mars 2011 relative à la ratification de l’Accord Sur le plan régional  Convention africaine sur la conservation de la nature et des ressources naturelles (Alger, 1968) ;  Convention relative à la coopération en matière de protection et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Abidjan, 1981) : Promulgation de la loi N°2011-007 du 16 Janvier 2011 portant ratification de la convention 4.3. Stratégie d’intervention à long terme et synergie avec d’autres plans L'objectif général pour la durée du Plan est de : (i) Sécuriser, à court terme (2 ans), les sites d’hivernage, de repos et de reproduction des deux espèces (Flamant nain et Grue couronnée), grâce à des initiatives de conservation prenant en compte les besoins en matière d’habitat de l’espèce, ainsi que l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’adaptation des populations au changement climatique ; (ii) Augmenter, à long terme (5 ans), la taille et assurer la pérennité/ou l’adaptation de la population des deux espèces, tout en impliquant les partenaires dans la gestion durable des sites.

Il conviendrait de réduire autant que possible les facteurs qui impactent les peuplements de flamants nains et de grues couronnées qui se reproduisent respectivement au niveau de l’Aftout Es Saheli et dans les différents bassins de la RBT. L’efficacité des mesures de conservation qui doivent êtres conduites au plus près des sites de reproduction est tributaire de

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 43 la constitution d’une équipe formée et mobilisée prioritairement pour la mise en œuvre de ces actions au niveau du PND et de la RBT. Il conviendrait également d’accentuer la sensibilisation des communautés sur les menaces que les perturbations (chasse, ramassage des œufs, dérangements, etc.) font peser sur les espèces et les flamants nains en particulier. D’autre part, pour plus de synergie et d’harmonisation, il conviendrait de prendre en compte les autres stratégies et plans d’action élaborés au niveau régional et international en rapport avec les deux espèces. Il s’agit notamment du : - Status survey and conservation action plan for the Black Crowned Crane Balearica pavonina - International Single Species Action Plan for the Conservation of the Lesser Flamingo Phoenicopterus minor.

Dans ces différentes stratégies, une série d’actions est envisagée pour les espèces dans l’ensemble du Bas delta mauritanien de manière globale et dans les zones de l’Aftout Es Saheli et la périphérie du PND de manière spécifique. La mise en œuvre de ce PAN doit être complementaire et en cohérence avec les stratégies developpées au niveau mondial. 4.4. Durée du plan d’action Le plan d’action national de conservation des espèces (flamant nain et grue couronnée) s'applique pour une période globale de 5 ans. Une évaluation des résultats obtenus à mi- parcours pourra être effectuée au bout des trois (3) premiéres années de mise en œuvre. Au cours de ce processus des nouveaux objectifs à court terme pourraient être identifiés afin de mener éfficacement à la stabilisation des sites d’hivernage et de reproduction des deux espèces.

Au terme de cette période de 5 ans, les résultats des actions réalisées seront évalués et en fonction de ceux-ci un nouveau PNA pourra être élaboré et mis en œuvre pour une durée à fixer. 4.5. Objectifs spécifiques du plan d’action La stratégie développée dans le cadre de ce Plan d’action national 2015-2020 est de :  Sécuriser les sites d’hivernage, de repos et de reproduction des deux espèces (Flamant nain et Grue couronnée), grâce à des initiatives de conservation prenant en compte les besoins en matière d’habitat de l’espèce, ainsi que l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’adaptation des populations au changement climatique ;  Augmenter la taille et assurer la pérennité/ou l’adaptation de la population des deux espèces, tout en implicant les partenaires dans la gestion durable des sites. Ces objectifs généraux se déclinent en objectifs spécifiques suivants : 1. améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces ;

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 44 2. protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli ; 3. protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT et ailleurs 4. organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements ; 5. Développer la communication sur la conservation des espèces 6. favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales 7. améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaption au changement climatique.

4.6. Actions à mettre en œuvre Les différents objectifs spécifiques (7 au total) sont regroupés dans trois domaines (protection, études, communication) et déclinés en différentes actions (38) à mettre en œuvre pour les atteindre. 4.6.1. Améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces Le Plan d’action national doit permettre de consolider et de renforcer les connaissances sur les deux espèces. Des études spécifiques doivent être menées afin de mieux appréhender la dynamique des espèces, la qualité des sites de nidification. Il s’agira également de soutenir les réseaux de surveillance et d’observateurs, de développer des bases de données spatialisées sur les espèces.

Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 1.1. Entreprendre des études approfondies pour évaluer les effectifs, la répartition et les tendances démographiques des deux espèces  Action 1.2. Effecteur des dénombrements et un suivi permanent des zones importantes pour les deux espèces  Action 1.3. Etudier et suivre la qualité physico-chimiques et microbilogique des principaux sites de reproduction du flamant nain  Action 1.4. Mettre en place un programme de suivi régulier pour les sites probables de nidification de la Grue couronnée au bas delta (Diawling, Chat Tboul, Aftout) et au niveau du Lac d’Aleg  Action 1.5. Etudier l'impact de la prédation ( phacochères et chacals) et du dérangement (activités anthropiques) sur le succès de la reproduction des deux espèces dans le delta  Action 1.6. Etudier l’impact des populations nomades et sedentaires dans la zone sur les peuplements aviaires et la reproduction des deux espèces 4.6.2. Protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 45 Le site de reproduction le plus probable du flamant nain en Afrique de l’Ouest se situe dans l’Aftout Es Saheli au niveau du bas delta en Mauritanie. Ce site ne bénéficie pas d’un statut clair de protection et fait face à des multitudes menaces qui compromettent la nidification de l’espèce. La mise en œuvre des mesures suceptibles de favoriser le succès de la reproduction de l’espèce dans l’Aftout s’imposent et doivent prendre en compte la gestion hydrologique et l’amélioration de la capacité d’acceuil des sites de reproduction. Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 2.1. Stabiliser un niveau d’eau dans l’Aftout Es Saheli et autour des ilots de nidification  Action 2.2. Restaurer le site de nidification et aménager des ilots de reproduction  Action 2.3. Identifier les sites potentiels d’accueil des nidificateurs et favoriser leur recolonisation  Action 2.4. Assurer un suivi rapproché des sites de reproduction  Action 2.5. Cartographier les zones de sensibilité majeure pour l’espèce (réproduction, nourrissage, repos, zone de crêche, etc) 4.6.3. Protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT et ailleurs Les sites propices pour la reproduction de la Grue couronnée ne sont pas connues avec précision, bien que majoritairement dans la reserve protégée de biosphère. Les actions anthropiques en rapport avec l’exploitation des prairies de Sporobolus robustus pour l’artisanat local peuvent affecter de fa on irreversible les zones de reproduction de l’espèce. Il s’agit, dans le cadre de ce plan d’action, d’identifier et de développer des mesures de protections directes des sites potentiels de reproduction de l’espèce. Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 3.1. Identifier et protéger les sites de nidification de la Grue couronnée dans la RBT  Action 3.2. Cartographier les zones de sensibilité majeure pour l’espèce (réproduction, nourrissage, repos, zone de crêche, etc)  Action 3.3. Assurer une surveillance permanente des sites en période de reproduction 4.6.4. Organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements Les sites de reproduction, notamment ceux des flamants nains, sont suivis depuis de nombreuses années par des bénévoles des ONG ou salariés de l’administration afin de déterminer le nombre de couples présents, l’avancée de la saison de reproduction et le changement d’individus. La présence d’observateurs permet aussi de relever certains dérangements, ou en cas de changement d’aire, d’alerter sur de potentielles nuisances à neutraliser.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 46 Dans le cadre de ce plan d’actions, il s’agira de renforcer cette surveillance et ce suivi qui représentent la base de la connaissance de l’évolution de la population nicheuse. Il est également essentiel d’assurer une surveillance rapprochée lors des phases sensibles de la reproduction (de l'incubation à l’envol des jeunes) sur les sites situés au cœur de zones à forte fréquentation humaine et sur les sites où les échecs sont fréquents, Déterminer et quantifier les causes probables de dérangement et renseigner la base de données. Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action .1. Mettre en place des postes de surveillance dans l’Aftout et au Diawling pour le suivi des peuplements nicheurs des deux espèces  Action .2. Développer un protocole de suivi standardisé pour l’ensemble des sites  Action 4.3. S’appuyer sur l’expertise des ONG nationales en matière de suivi et de gestion des populations d’oiseaux  Action 4.4. Contrôler le dérangement, incluant les activités récréatives (chasse, pêche, tourisme, recherche et exploitation des ressources) à proximité des sites de reproduction  Action . . Responsabiliser les populations de l’Aftout dans la surveillance du site 4.6.5. Développer la communication sur la conservation des espèces La préservation d’une espèce nécessite la prise en compte de ses besoins par un grand nombre d’acteurs et par conséquent, l’information et la sensibilisation de ces personnes. La réussite des mesures définies dans le PNA repose sur le principe de mobiliser l’opinion publique sur la nécessité de protéger les flamants nains et les Grues couronnées ainsi que leurs espaces vitaux.

Ceci permettra de favoriser l’appropriation des espèces et la prise de conscience des menaces qui pèsent sur elles par tout type de public (habitants, élus, usagers, environnementalistes, etc). Il s’agira de doter le PNA d’un éventail de matériels EPA adaptés permettant de faire connaître les espèces, les enjeux et les menaces qui pèsent sur leur survie et les mesures de conservation qui s’imposent. Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 5.1. Sensibiliser les publics (populations, décideurs, socioprofessionnels, gestionnaires, grand public,…) sur les facteurs de risque sur les espèces  Action 5.2. S’insérer dans les champs de l’éducation et de la formation (Education Environnementale)  Action 5.3. Développer des supports de communication (EPA, outils pédagogiques, outils multimedias, etc), de lobbying  Action 5.4. Engager les communautés (pêcheurs, éleveurs, agriculteurs, etc) dans la conservation et à l’utilisation durable des ressources naturelles  Action 5.5. Soutenir et developper des groupes de conservation communautaire et leurs activités  Action .6. Developpeer des actions d’educations environnementales dans la commune de Keur mace

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 47  Action 5.7 Sensibiliser et informer les visiteurs du delta (touristes) sur l’importance des populations d’oiseaux de l’Aftout. 4.6.6. Favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales Afin de renforcer le statut de protection des différents sites, il est nécessaire de favoriser l'intégration des enjeux de conservation des espèces dans les politiques de préservation de la biodiversité et de l'aménagement du territoire. Il s’agit notamment d’integrer les aires de reproduction dans des périmètres de protection réglementaire (aire protégée, reserve de faune, parc national, etc.) Par ailleurs, un plaidoyer national est nécessaire pour intégrer le site de l’Aftout et du Chat Tboul dans les limites du PND, en leur conférant ainsi un statut de protection national et international.

Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 6.1. Améliorer les législations nationales et ratifier les conventions en faveur de la protection et la conservation des sites et des espèces  Action 6.2. Favoriser la prise de mesures réglementaires pour préserver les sites de reproduction et d’hivernage sensibles  Action 6.3. Faire le plaidoyer pour étendre les limites du parc du Diawling à l’Aftout Es Saheli et au Chot Boul afin qu’ils béneficient d’un statut de protection clair  Action 6.4. Favoriser le partage des expériences et le transfert de connaissance  Action 6.5. Diffuser les connaissances et animer les réseaux nationaux  Action 6.6. Mettre en œuvre des études d’EIE et des expertises ornithologiques avant toutes actions de dévelopement  Action 6.7. Maintinir et renforcer le reseau national de suivi des oiseaux en Mauritanie 4.6.7. Améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaptation au changement climatique Le succès de la mise en œuvre des mesures de conservation des espèces depend en partie de l’appropriation des communautés des enjeux du plan national d’actions. Au dela des différentes actions de sensibilisation et de plaidoyers, il est important de soutenir et d’appuyer les efforts des communautés face à la vulnérabilité et au changement climatique. Le soutien des actions génratrices de revenus peut favoriser une reconversion des populations qui abandonnent des activités de vandaliseme des sites de reproduction des espèces au profit d’autres plus rentables économiquement et plus respectueuses de l’environnement et des mesures de conservation des espèces.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 48 Les actions ci-après sont nécessaires pour cet objectif :  Action 7.1. Appuyer les communautés pour une pêche durable au bas delta  Action 7.2. Appuyer l’artisanat local en faveur des femmes  Action 7.3. Valoriser les ressources fouragère (foin de riziculture) et appui au petit elevage d’embouche  Action 7. . développer l’aviculture familiale  Action 7.5. Appuyer les activités de cultures maraichères de subsistance 4.7. Synthèse des actions à mettre en œuvre Le tableau 9 donne la synthèse des actions a mettre en œuvre dans le cadre du PNA, la description de l’action, son degré de priorité ainsi que les institutions responsables de la mise en œuvre.

Le degré de priorité est défini comme suit : o Essentiel : une action qui est indispensable pour éviter un déclin des populations o Haut : une action qui est indispensable pour prévenir un déclin > 20% de la population en moins de 20 ans o Moyen : Une action pour éviter un déclin < 20% dans moins de 20 ans o Bas : Une action indispensable pour prévenir un déclin local ou un processus supposé avoir un faible impact sur la population Les délais de mise en œuvre sont fixés selon l’échelle ci-après: o Immédiat : action menée dans l’année o Court : action menée dans les 3 ans o Moyen : action menée dans les 5 ans o Long : action menée dans les 10 ans o En cours : action en cours et devant se poursuivre o Complétée : actions terminées

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 49 Tableau 9 : Synthèse des actions a mettre en œuvre dans le cadre du PAN Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader Objectif spécifique 1 : Améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces Resultat attendu : le deficit de connaissance sur les espèces est comblé favorisant une meilleure conservation des espèces 1.1. Entreprendre des études approfondies pour évaluer les effectifs, la répartition et les tendances démographiques des deux espèces Faire des protocoles avec les Universités pour des études de Master en rapport avec - Etudes éco-biologiques, dynamique des peuplements, - Etudes génétiques et analyses biologiques et toxicologiques - Étude des voies migratoires, des zones d’hivernage et de l’utilisation spatio- temporelle des zones de reproduction Haute Court (3ans) DAPL, RBT, Université, 1.2. Effecteur des dénombrements et un suivi permanent des zones importantes pour les espèces - Développer un protocole de dénombrement et de suivi des oiseaux - S’insérer dans le programme de dénombrement international des oiseaux d’eau - Produire des rapports périodiques sur les résultats des dénombrements Haute Moyen (5ans) RBT, ONG, DAPL, PND 1.3. Etudier et suivre la qualité physico-chimiques et microbilogique des principaux sites de reproduction du flamant nain Faire des protocoles avec les Universités pour des études de Master, en rapport avec : - Etudes microbiologiques, qualité des eaux des sites de reproduction, Haute Court (3ans) DAPL, RBT, Université, 1.4. Mettre en place un programme de suivi régulier pour les sites probables de nidification de la Grue couronnée au bas delta (Diawling, Chat Tboul, Aftout) et au niveau du Lac d’Aleg - Développer un protocole pour identifier, caractériser et suivre les sites de nidification de la grue couronnée - S’insérer dans le programme de dénombrement international des oiseaux d’eau - Produire des rapports périodiques sur les résultats des dénombrements - Cartographier les sites de reproduction Haute Moyen (5ans) PND, RBT, ONG, DAPL 1.5. Etudier l'impact de la prédation (phacochères et chacals) et du dérangement (actions anthropiques) sur le succès de la reproduction des espèces dans le delta. Faire des protocoles avec les Universités pour des études de Master, Doctorat, en rapport avec - L’étude de l’impact de la prédation et des actions anthropiques sur le succès Haute Court (3ans) ONG, DAPL, RBT, Université,

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 50 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader reproducteur des espèces, 1.6. Etudier l'impact des populations nomades et sedentaires dans la zone sur les peuplements aviaires et la reproduction des deux espèces Faire des protocoles avec les Universités pour des études de Master, en rapport avec - L’étude de l’impact des activités des populations nomades et sédentaires sur les oiseaux en général et sur la reproduction des flamants et des grues en particulier, Haute Court (3ans) ONG, DAPL, RBT, Université, Objectif spécifique 2 : Protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli Resultat attendu : les sites de reproduction du flamant nain sont sécurisés au niveau de l’Aftout Es Saheli favorisant un succès de la reproduction 2.1. Stabiliser un niveau d’eau dans l’Aftout Es Saheli et autour des ilots de nidification - Réviser le protocole de gestion hydrologique avec la SOGED - Entreprendre des travaux de curage et d’entretien des seuils dans l’Aftout - Creuser un chenal autour des ilots de nidification et maintenir un filet d’eau de 0 cm - Créer de nouveaux canaux permettant de favoriser la gestion hydraulique et d’augmenter l’hydraulicité du chenal Haute Immédiat (1ans) DAPL, RBT, SOGED, PND 2.2. Restaurer le site de nidification et Aménager des ilots de reproduction - Travaux de restauration, de rehaussement et de colmatage des sites de reproduction - Aménagements d’ilots et de nids artificiels Moyenne Court (3ans) RBT, ONG, PND 2.3. Identifier les sites potentiels d’accueil des nidificateurs et favoriser leur recolonisation - Suivre les sites de nidification et rechercher d’éventuels nouveaux sites Basse Court (3ans) PND, ONG, RBT 2.4. Assurer un suivi rapproché des sites de reproduction - protocole de suivi des sites de nidification, en l’adaptant aux objectifs et potentialités (ressources humaines, moyens financiers) - Rédiger des notes de synthèse annuelle sur les saisons de reproduction, Moyenne Moyen (5ans) ONG, DAPL, RBT, PND 2.5. Cartographier les zones de sensibilité majeure (réproduction, nourrissage, repos, zone de crêche, etc) - Réaliser l’inventaire et la cartographie, si possible exhaustifs, des sites de reproduction actuels et des sites potentiels - Cartographie des zones de sensibilité en fonction du degré d’importance - Assurer la protection des sites potentiels de recolonisation des dégradations et des activités humaines Basse Moyen (5ans) RBT, ONG, PND, Université

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 51 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader Objectif spécifique 3 : Protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT Resultat attendu : les sites préferentiels de la Grue couronnée sont identifiés et protégés au niveau de la reserve de biosphère du Delta 3.1. Identifier et protéger les sites de nidification dans la RBT - Suivre les sites de nidification et rechercher d’éventuels nouveaux sites - Initier des actions de protection des sites de reproduction et des sites d’hivernage majeurs Moyenne Court (3ans) DAPL, ONG, RBT 3.2. Cartographier les zones de sensibilité majeure (reproduction, nourrissage, repos, zone de crèche, etc.) - Réaliser l’inventaire et la cartographie, si possible exhaustifs, des sites de reproduction actuels et des sites potentiels - Cartographie des zones de sensibilité en fonction du degré d’importance - Assurer la protection des sites potentiels de recolonisation des dégradations et des activités humaines Basse Moyen (5ans) DAPL, RBT, ONG, PND 3.3. Assurer une surveillance permanente des sites en période de reproduction - protocole de suivi des sites de nidification, en l’adaptant aux objectifs et potentialités (ressources humaines, moyens financiers) - Rédiger des notes de synthèse annuelle sur les saisons de reproduction, Basse Moyen (5ans) ONG, PND, RBT Objectif spécifique 4 : Organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements Resultat attendu : les sources de dérangements des sites de nidification sont reduites grâce à la mise en place d’un réseau de surveillance et de suivi des sites 4.1. Mettre en place des postes de surveillance dans l’Aftout et au Diawling pour le suivi des peuplements nicheurs - Identifier les lieux les plus indiqués pour une surveillance optimale des sites de reproduction - Construire des postes de surveillance et faciliter l’accès aux postes en tout temps - Equiper et rendre fonctionnel les postes de surveillance Haute Court (3ans) PND, RBT 4.2. Développer un protocole de suivi standardisé pour l’ensemble des sites - Un protocole de suivi global des peuplements qui sera à la base de l’élaboration des autres protocoles sectoriels Moyenne Immédiat (1an) ONG, RBT, Université 4.3. S’appuyer sur l’expertise des ONG nationales en matière de suivi et de gestion des populations d’oiseaux - Mettre à profit l’expérience et l’expertise des ONG, notamment Nature Mauritanie, en matière de gestion et de suivi des oiseaux d’eau coloniaux - Confier certaines activités du plan aux ONG qui ont une expertise avérée dans la mise en Moyenne Moyen (5ans) RBT, DAPL, ONG

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 52 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader œuvre des plans d’actions (Nature Mauritanie, Naforé) 4.4. Contrôler le dérangement, incluant les activités récréatives (chasse, pêche, tourisme, recherche et exploitation des ressources) à proximité des sites de reproduction - Assurer une surveillance journalière lors des phases sensibles de la reproduction (de l'incubation à l’envol des jeunes) - Déterminer et quantifier les causes probables de dérangement et renseigner la base de données - Privilégier des modes de chasse peu dérangeants en période sensible Haute Moyen (5ans) DAPL, RBT, ONG 4.5. Responsabiliser les populations de l’Aftout dans la surveillance des sites de nidification - Mise en place des brigades de surveillance équipé, formé et motivé - Mettre en place un programme de surveillance des sites - Rapport et constats sur le terrain Moyenne Moyen (5ans) Communautés, RBT, ONG Objectif spécifique 5 : Développer la communication sur la conservation des espèces Resultat attendu : les communautés sont sensibilisés sur les facteurs de risque sur les espèces et des supports de communication sont prduits et diffusés 5.1. Sensibiliser les publics (populations, décideurs, socioprofessionnels, gestionnaires, grand public,…) sur les facteurs de risque sur les espèces - Faire connaître les espèces (flamant nain et Grue couronnée), leur biologie, leur fragilité lors de manifestations tout public (Journée de l’environnement, journée mondiale des oiseaux migrateurs, etc.).

- Réaliser des animations en ciblant les publics (intervention auprès des scolaires, animations et/ou conférences grand public...) concernés par les domaines vitaux des espèces. - Organiser des journées de sensibilisation - Sensibiliser les élus des communes concernées par la présence des espèces - Proposer des journées de sensibilisation des gestionnaires pour une meilleure connaissance et la prise en compte des menaces pesant sur les espèces Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, Université, Communautés 5.2. S’insérer dans les champs de l’éducation et de la formation (Education Environnementale) - Développer des projets pédagogiques dans les établissements scolaires en valorisant notamment le suivi des espèces. Basse Moyen (5ans) ONG, PND, établissements scolaires

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 53 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader - Organiser des sorties pédagogiques au profit des établissements scolaires de la zone 5.3. Développer des supports de communication et de lobbying - Développer des outils pédagogiques : exposition, brochure, malle pédagogique ; - Développer des outils multimédias : site Internet, banque d'images, film documentaire. - Développer des outils et des actions de communication en direction des publics cibles (élus, acteurs du tourisme, chasseurs, pratiquants de sports de nature, éleveurs, forestiers, etc.).

Basse Moyen (5ans) ONG, DAPL, Université 5.4. Engager les communautés (pêcheurs, éleveurs, agriculteurs) dans la conservation et à l’utilisation durable des ressources naturelles. - Impliquer les communautés dans les actions de conservation (restauration des sites de nidification, travaux d’entretien des chenaux, - Impliquer les communautés dans les actions de formation, de communication et de plaidoyer Basse Moyen (5ans) RBT, ONG 5.5. Soutenir et développer des groupes de conservation communautaires et leurs activités - Former les membres du Groupe de conservation communautaire amenés à intervenir dans les secteurs fréquentés par la espèces à la connaissance et reconnaissance. - Désigner un Point Focal pour sur chaque site et diffuser son contact aux groupes de supports afin de pouvoir les prévenir en cas de dérangement intentionnel constaté (braconniers, randonneurs, chasseurs, etc.). Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND 5.6. Developper des actions d’education environnementale dans la commune de Keur Macène - Protocole d’accord avec les établissements scolaires de Keur Macène - Impliquer les élèves dans la promotion de l’EE au niveau scolaire : acquisition de connaissance environnementales, journées sur la gestion des ressources naturelles ; entretien de micro- jardins en milieu scolaire - Animer des clubs verts : exposés sur des thématiques environnementaux ; jeux ciblés et concours - Visites écologiques à la découverte des aires Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, établissements scolaires

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 54 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader protégées 5.7. Sensibiliser et informer les visiteurs du delta (Touristes, naturalistes) sur l’importance des populations d’oiseaux de l’Aftout - Réalisation de panneaux d’interprétation pour informer et sensibiliser sur l’importance de préserver les sites de haute productivité biologique dans l’Aftout - Développer des outils pour mieux sensibiliser les visiteurs et les inciter à la protection des oiseaux qui fréquentent les cuvettes de l’Aftout - Exposition au siège de la RBT sur l’importance des oiseaux nicheurs dans l’Aftout - Sortie touristique au niveau des postes de suivi pour observer les oiseaux Basse Moyen (5ans) ONG, RBT , PND Objectif spécifique 6 : Favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales Resultat attendu : les znjzux sz conservation des espèces sont pris en compte dans les politiques nationales 6.1. Améliorer les législations nationales en faveur de la protection et la conservation des sites et des espèces - Inclure les recommandations du PNA dans les politiques publiques - Elaobrer et adopter des mesures réglementaires visant à préserver les sites. Haute Court (3ans) DAPL, ONG 6.2. Favoriser la prise de mesures réglementaires pour préserver les sites de reproduction et d’hivernage sensibles - Créer un cadre de concertation pour donner un statut de protection aux sites de reproduction (reserve, parc, ou extension d’aire protégée) - Proposer un plan de zonage en fonction de la sensibilité des sites et des exigences écologiques des espèces ; prise en compte de mesures spécifiques de gestion et de protection Haute Court (3ans) DAPL, PND 6.3. Faire le plaidoyer pour étendre les limites du parc du Diawling à l’Aftout Es Saheli et au Chot Boul afin qu’ils béneficient d’un statut de protection clair - Series de plaidoyer au niveau local et national sur la nécessité d’octroyer un statut de protection integrale aux zones de reproduction du flamant nain - préparation des documents et soumission aux compétences nationales pour approbation - classification des sites au niveau national - classification des sites au niveau International - Restructuration de la direction adminsitrative et la conservation du PND afin de couvrir les nouveaux sites.

Haute Court (3 ans) DAPL, PND, ONG

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 55 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader 6.4. Favoriser le partage des expériences et le transfert de connaissance - L’expertise des ONG devrait être mise à profit pour former les agents des aires protégées et autres institutions étatiques - Partager les connaissances avec d’autres projets de mise en œuvre PNA developpés sur des espèces dans la sous région Basse Moyen (5ans) DAPL, RBT, ONG 6.5. Diffuser les connaissances et animer les réseaux nationaux - Créer un site internet en relation directe avec le Plan National d’Actions et valoriser le travail des aires protégées et ONG. - Diffuser un Bulletin d’information de 2 pages mensuel/bimensuel pour maintenir le lien entre les acteurs de la conservation.

- organiser une rencontre annuelle des acteurs Basse Moyen (5ans) RBT, DAPL, ONG 6.6. Mettre en œuvre des études d’EIE et des expertises ornithologiques avant toutes actions de dévelopement - S’assurer que la législation nationale exige des études d’impact environnemental et social pour toutes les activités qui pourraient conduire à des destructions ou des dégradations d’habitat pour ces espèces. - Faire recours à de l’expertise ornithologique Moyenne Moyen (5ans) DAPL, ONG 6.7. Maintenir et renforcer le réseau national de suivi des oiseaux d’eau en Mauritanie - Renforcer les capacités du réseau de suivi des oiseaux d’eau (formation, matériels de suivi) - oyages d’échanges dans la sous région et participation à des journées spécifiques sur les oiseaux d’eau Basse Moyen (5ans) DAPL, ONG, RBT, PND, Université Objectif spécifique 7 : Améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaptation au changement climatique Resultat attendu : le cadre de vie des communautés de base est amélioré par la génération de revenus subsentiels 7.1. Appuyer les communautés pour une pêche durable au bas delta - Distribution de matériels de pêche durable - Formation et organisation des groupes de pêcheurs - Elaboration d’une convention de gestion des ressources halieutiques (code de conduite) Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND, Populations 7.2. Appuyer l’artisanat local en faveur des femmes - Organisation de la filière production artisanale de nattes à base de Sporobolus, - Formation aux techniques de tannage des peaux, techniques de cultures - Mise en place d’une unité de production Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND, Populations

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 56 Actions Descrption sommaire de l’action Priorités Périodes Institutions Leader artisanale (nattes, tentes, etc.) 7.3. Valoriser les ressources fouragères (foin de riz) et appui au petit elevage d’embouche - Acquisition d’équipement de fauche, de conditionnement et de transport du foin - Enrichissement et production de bottes de foin - Formation sur les techniques de conservation et de conditionnement du foin Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND, Populations 7.4. Developper l’aviculture familiale - Mettre en place des unités de production avicoles - Equipement et mise à disposition des poussins - Formation et renforcement des capacités Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND, Populations 7.5. Appuyer les activités de cultures maraichères de subsistance - Amélioration des intrants - Organisation de la filière - Petit matériels horticole, grillage de clôture, - Vulgarisation des techniques de goute à goute, Basse Moyen (5ans) ONG, RBT, PND, Populations Evaluation du PAN 8.1. Bilan du plan et evaluation - Réaliser une évaluation à mi-parcours - Réaliser un bilan technique et financier (coordinateur national du Plan) qui présentera pour chaque action la synthèse des résultats obtenus, son état d'avancement et son bilan financier, en intégrant les moyens humains mobilisés sur la durée du Plan. - Faire réaliser une évaluation du Plan par un organisme extérieur au suivi et à la mise en œuvre. Elle établira un bilan complet du Plan national d'actions et définira les éventuelles suites à donner aux actions entreprises dans ce Plan.

Haute Moyen (5ans) DAPL, RBT, ONG

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 57 4.8. Calendrier de mise en œuvre et eléments de budget Actions 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Eléments de Budget (Euros) Objectif spécifique 1 : Améliorer les connaissances pour mieux préserver les espèces 1.1. Entreprendre des études approfondies pour évaluer les effectifs, la répartition et les tendances démographiques des deux espèces 10 500 1.2. Effecteur des dénombrements et un suivi permanent des zones importantes pour les espèces 8 000 1.3. Etudier et suivre la qualité physico-chimiques et microbilogique des principaux sites de reproduction du flamant nain 12 500 1.4. Mettre en place un programme de suivi régulier pour les sites probables de nidification de la Grue couronnée au bas delta (Diawling, Chat Tboul, Aftout) et au niveau du Lac d’Aleg 9 500 1.5. Etudier l'impact de la prédation (phacochères et chacals) et du dérangement (actions anthropiques) sur le succès de la reproduction des espèces dans le delta.

8 500 1.6. Etudier l'impact des populations nomades et sédentaires dans la zone sur les peuplements aviaires et la reproduction des deux espèces 8 500 Objectif spécifique 2 : Protéger, restaurer et sécuriser durablement les sites de reproduction du flamant nain au niveau de l’Aftout Es Saheli 2.1. Stabiliser un niveau d’eau dans l’Aftout Es Saheli et autour des ilots de nidification 80 000 2.2. Restaurer le site de nidification et Aménager des ilots de reproduction 30 000 2.3. Identifier les sites potentiels d’accueil des nidificateurs et favoriser leur recolonisation 15 500 2.4. Assurer un suivi rapproché des sites de reproduction 10 000 2.5. Cartographier les zones de sensibilité majeure (réproduction, nourrissage, repos, zone de crêche, etc) 12 000 Objectif spécifique 3 : Protéger durablement les sites à Grue couronnée dans la RBT 3.1. Identifier et protéger les sites de nidification dans la RBT 10 000 3.2. Cartographier les zones de sensibilité majeure (reproduction, nourrissage, repos, zone de crèche, etc.) 8 500 3.3. Assurer une surveillance permanente des sites en période de reproduction 7 500 Objectif spécifique 4 : Organiser la surveillance et diminuer les sources de dérangements 4.1. Mettre en place des postes de surveillance dans l’Aftout et au Diawling pour le suivi des peuplements nicheurs 80 000 4.2. Développer un protocole de suivi standardisé pour l’ensemble des sites 10 000 4.3. S’appuyer sur l’expertise des ONG nationales en matière de suivi et de gestion des populations d’oiseaux 60 000 4.4. Contrôler le dérangement, incluant les activités récréatives (chasse, pêche, tourisme, recherche et 35 000

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 58 Actions 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Eléments de Budget (Euros) exploitation des ressources) à proximité des sites de reproduction 4.5. Responsabiliser les populations de l’Aftout dans la surveillance des sites de nidification 75 000 Objectif spécifique 5 : Développer la communication sur la conservation des espèces 5.1. Sensibiliser les publics (populations, décideurs, socioprofessionnels, gestionnaires, grand public,…) sur les facteurs de risque sur les espèces 20 000 5.2. S’insérer dans les champs de l’éducation et de la formation (Education Environnementale) 33 000 5.3. Développer des supports de communication et de lobbying 12 000 5.4. Engager les communautés (pêcheurs, éleveurs, agriculteurs) dans la conservation et à l’utilisation durable des ressources naturelles.

35 000 5.5. Soutenir et développer des groupes de conservation communautaires et leurs activités 15 000 5.6. Developper des actions d’education environnementale dans la commune de Keur Macène 30 000 5.7. Sensibiliser et informer les visiteurs du delta (Touristes, naturalistes) sur l’importance des populations d’oiseaux de l’Aftout 35 000 Objectif spécifique 6 : Favoriser la prise en compte des enjeux de conservation des espèces dans les politiques nationales 6.1. Améliorer les législations nationales en faveur de la protection et la conservation des sites et des espèces 17 500 6.2. Favoriser la prise de mesures réglementaires pour préserver les sites de reproduction et d’hivernage sensibles 16 000 6.3. Faire le plaidoyer pour étendre les limites du parc du Diawling à l’Aftout Es Saheli et au Chot Boul afin qu’ils béneficient d’un statut de protection clair 30 000 6.4. Favoriser le partage des expériences et le transfert de connaissance 25 000 6.5. Diffuser les connaissances et animer les réseaux nationaux 25 000 6.6. Mettre en œuvre des études d’EIE et des expertises ornithologiques avant toutes actions de dévelopement 30 000 6.7. Maintenir et renforcer le réseau national de suivi des oiseaux d’eau en Mauritanie 45 000 Objectif spécifique 7 : Améliorer le cadre de vie des populations autochtones et contribuer à leurs efforts d’adaptation au changement climatique 7.1. Appuyer les communautés pour une pêche durable au bas delta 30 000 7.2. Appuyer l’artisanat local en faveur des femmes 30 000 7.3. aloriser les ressources fouragères (foin de riz) et appui au petit elevage d’embouche 35 500 7.4. Developper l’aviculture familiale 35 000 7.5. Appuyer les activités de cultures maraichères de subsistance 25 000 Bilan du plan et evaluation 40 000 Total Budget PNA 1 055 000

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 59 4.9. Rôle des partenaires potentiels du PAN  Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable à travers la Direction des Aires Protégées et du Littoral (DAPL) o Initie, approuve et pilote le plan d’actions de conservation ; o Précise aux établissements publics la nature de leur contribution au PAN ; o Désigne un comité de pilotage du PAN en collaboration avec les institutions étatiques concernées o choisit l’institution coordinatrice de la mise en œuvre du PAN ; o choisit les ONG et les représentants scientifiques après avis du comité de pilotage.

 La Reserve de Biosphère Transfrontalière du Delta (RBT) à travers la Direction du PND o est le pilote délégué pour la mise en œuvre du PAN sur le terrain o assure une coordination technique ; o valide le programme annuel avec ses partenaires financiers et le diffuse (en prenant attache avec les institutions associées) ; o est responsable de l’établissement et de la diffusion du bilan annuel des actions du plan élaboré par les opérateurs (ONG) ; o coordonne, en lien avec le comité de pilotage, les actions de communication extérieure ; o réunit et préside le comité de pilotage, le cas échéant conjointement avec la DAPL ;  Les ONG (Nature Mauritanie) o centralise les informations issues du réseau technique et en réalise la synthèse ; o anime le PAN, participe au comité de pilotage, prépare les programmes d’actions annuels à soumettre au comité de pilotage et établit le bilan annuel des actions du plan pour le compte de la DAPL ; o assure le secrétariat et l’ingénierie du PAN ; o met en œuvre les actions de sensibilisation, information et assure la communication nécessaire pour une meilleur prise en compte des espèces par les élus, le public…  Universités (Facultés des Sciences et Techniques, ISET de Rosso) o Siègent au comité de pilotage ;

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 60 o Conseillent et éclairent le comité de pilotage sur les actions à promouvoir en fonction des orientations scientifiques relatives à la conservation de l’espèce o signent des protocoles de mise en œuvre des études consignées dans le PAN, développent les thématiques et mettent à disposition les étudiants ;  OMVS (SOGED) o Signe un protocole avec la RBT pour la gestion hydrologique de l’Aftout o Assure l’approvisionnement de l’Aftout en eau o Assure l’entretien des ouvrages d’alimentation du PND  Autres institutions associées (Directions, autres Minsitères) o diffusent le PAN auprès des partenaires locaux ; o animent avec les partenaires du PAN la mise en œuvre du plan o jouent un rôle dans la prise en compte du plan dans les politiques menées dans leur secteur o veillent à l’intégration des mesures prévues dans le plan dans les activités sectorielles dont ils ont la charge.

 Les collectivités locales et établissements scolaires o Les collectivités territoriales seront associées autant que possible à l’élaboration du Plan et à sa mise en œuvre. o Les établissements scolaires de la zone pourront être associés au Plan, notamment dans l’information, communication et sensibilisation.  Comité de pilotage du PAN : mis en place par la DAPL, le comité national de pilotage propose des orientations stratégiques et budgétaires. Il se réunit au moins une fois par an et à pour mission de : (i) suivi et évaluation de la réalisation et des moyens financiers du plan ; (ii) définition des actions prioritaires à mettre en œuvre ; (iii) définition et validation des indicateurs de réalisation et de résultat proposé par les ONG. A cette fin, les membres du comité de pilotage reçoivent chaque année, avant leur réunion, le bilan annuel de la mise en œuvre du Plan rédigé par l’ONG.

4.10. Suivi et évaluation du PAN 4.10.1. Bilans annuels (technique et financier) L’opérateur technique (ONG) élabore un rapport annuel technique et financier synthétisant les informations des partenaires impliqués dans la mise en œuvre du PAN.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 61 Ce rapport adressé au comité de pilotage national permet d'examiner les actions réalisées et de définir les orientations stratégiques et les actions à mettre en œuvre l'année suivante. Ce rapport annuel propose par action :  un bilan des réalisations en indiquant l'état d'avancement et les difficultés rencontrées ;  un bilan financier et/ou une évaluation des moyens humains mobilisés ;  une proposition de programmation chiffrée des actions pour l'année suivante.  Après validation, le bilan sera placé sur internet, zone réservée à tous les acteurs du plan d’actions.

4.10.2. Évaluation à mi-parcours Une évaluation du Plan sera effectuée à mi-parcours (soit en fin 2017) afin d'établir un bilan intermédiaire du Plan national d'actions et de pouvoir adapter la stratégie des trois années suivantes en fonction des résultats obtenus. Le contenu de l'évaluation à mi- parcours suivra le plan défini pour l'évaluation finale. 4.10.3. Évaluation finale L’évaluation globale du plan sera effectuée en dernière année du plan (en 2020). L’objectif est d’établir un bilan complet du plan national d’actions afin d’évaluer l’efficacité et la performance du plan et de définir d’éventuelles suites à donner aux actions entreprises pendant la durée du plan.

Cette évaluation s’appuiera sur le bilan technique et financier des actions mises en œuvre réalisé par l’opérateur du plan. Ce bilan présentera, pour chaque action la synthèse des résultats obtenus, son état d’avancement et son bilan financier, en intégrant les moyens humains mobilisés, sur la durée du plan. L’évaluation fera le point sur les résultats en termes de conservation (évolution des populations) et de connaissances acquises. Cette évaluation technique et scientifique portera sur les différentes actions du plan. L’efficacité du plan sera mesurée au regard de l’état de conservation de la population des espèces en début et en fin du PNA. Le jeu des acteurs sera également analysé.

Le bilan financier devra faire apparaître une estimation du bénévolat et du temps consacré par les partenaires institutionnels. Le bilan des différents objectifs et le résumé des points essentiels de l’évaluation constitueront des pistes de réflexion pour la rédaction, si le besoin est identifié, d’un nouveau plan d’actions.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 62 V. Références bibliographiques 1. Bacuez F., 2012, Grue couronnée au bas delta du fleuve Sénégal, Onithondar, http://ornithndar.blogspot.com/2012/12/2-plusieurs-dizaines-de-grues.html 2. Beilfuss, R.; Dodman, T.; Urban, E. K. 2007. The status of cranes in Africa in 2005. Ostrich 78(2): 175-184. 3. BirdLife International (2004). Birds in Europe : population estimates, trends andconservation status. BirdLife Conservation Series N° 12. BirdLife International, Cambridge, U.K. : 374 p.

4. BirdLife International (2013) Species factsheet: Balearica pavonina. Downloaded from http://www.birdlife.org on 01/10/2013 5. Childress, B., Nagy, S. and Hughes, B. (Compilers). 2008. International Single Species Action Plan for the Conservation of the Lesser Flamingo (Phoeniconaias minor). CMS Technical Series No. 18, AEWA Technical Series No. 34. Bonn, Germany. 6. Delany, S.; Scott, D. 2006. Waterbird population estimates. Wetlands International, Wageningen, The Netherlands. 7. Del Hoyo, J.; Elliot, A.; Sargatal, J. 1992. Handbook of the Birds of the World, vol. 1: Ostrich to Ducks. Lynx Edicions, Barcelona, Spain.

8. Del Hoyo, J., Elliott, A., and Sargatal, J. 1996. Handbook of the Birds of the World, vol. 3: Hoatzin to Auks. Lynx Edicions, Barcelona, Spain. 9. Diagana C. H., Diop M. S., & Kane A., 2014, Elaboration du Plan stratégique de conservation du delta du fleuce Sénégal. Vol. 1. Collecte de données de base et analyse de pa situation, Wetlands International Afrique, Dakar, Sénégal, 97 p. 10. Diagana C. H., Zeine El Abidine Ould Sidaty, Diawara Y., 2007, Nouvelles données sur la reproduction de la sterne caspienne dans l’Aftout Es Saheli (Mauritanie). Bull ABC Vol 14 N°2, 189-192 11. Diagana C. H., Zeine El Abidine Ould Sidaty, Diawara Y., 2006, Oiseaux nicheurs dans le delta du fleuve Sénégal en Mauritanie. Rapport d’investigation sur la nidification des oiseaux d’eau. Projet : “Sustainable management of wetlands and birds habitats of the Lower Senegal River” - Project No. 2AF00034A. 15 pp.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 63 12. Diagana C.H. & Dodman T. (2006). Numbers & distribution of waterbirds in Africa : Results of the African Waterbird Census/ Effectifs & distribution des oiseaux d’eau en Afrique : Résultats des dénombrements d’oiseaux d’eau en Afrique 2002-2004. Wetlands International, Dakar : 323 p. 13. Diawara Y., 2013, Statuts des populations de flamants roses et nains sur le littoral de l’Afrique de l’Ouest, Fondation Internationale du Banc d’Arguin, 6. 14. Dodman T., Béibro H.Y., Hubert E. & Williams E. (1999). African waterfowl census 1998. Wetlands International, Dakar : 292 p.

15. Dodman T. & Diagana C.H. (2003). African Waterbird Census 1999, 2000 & 2001.Wetlands International Global Series n° 16, Wageningen : 368 p. 16. Dodman, T. 2002. Waterbird population estimates in Africa. 17. Flamant N. Triplet, p., Benhini C. & Sueur F., 2005, Effets des dérangements sur les oiseaux d’eau en période estivale dans la réserve naturelle de la Baie de Sommé. Aves, 42/1-2 (2005) 18. Hamerlynck O., Messaoud O. 2000, Suspected breeding of Lesser Flamingo Phoeniconaias minor in Mauritanie, Bull of AfricanBird Club, 7 : 109-110 19. Isenmann P., Benmergui M., Brown P., Ba A., Diagana C. H., Diawara Y. & Ould Sidaty Z. A. 2010, Oiseaux de Mauritanie/Birds Of Mauritania, SEOF Editions – Paris, 408 p.

20. Mahé G., Paturel JE., 2009, 1896-2006 sahelian rainfall variability and runoff increase of Sahelian rivers. CR Geosciences 2009; 341: 538-46 21. Naurois R. de, 1965. Une colonie reproductrice du petit flamant Phoeniconaias minor dans l’Aftout Es Saheli (sud ouest mauritanien), Alauda, 33: 166-176 22. PND, 2012, Rapports annuels ad’activités 2006-2012 23. Sidibé I, Ahmed Ould B. & Ndiaye I., 2002., Investigations sur la reproduction et la migration des populations de Grue couronnées Balearica pavonina dans le delta Inférieur du flauve Sénégal, Wetlands International, Dakar, 17 p. 24. Triplet p., Sournia A., Joyeux E., & LE DREAN S., 2003, Activités humaines et dérangements, exemple des oiseaux d’eau. Alauda, 71 305-316 25. Triplet P., Yesou P., 2000, Controlling the flood in the Senegal Delta : do waterfowl populations adapt to their new environnement ? Ostrich: Journal of African ornithologiy, 71:1-2, 106-111

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 64 26. Trolliet, B.; Fouquet, M. 2001. La population ouest-africaine du Flamant nain Phoeniconaias minor: effectifs, répartition et isolement. Malimbus 23: 87-92. 27. Trolliet, B.; Fouquet, M.; Keia, N. 2007. Statut du Flamant nain (Phoeniconaias minor) en Afrique de l'Ouest. Ostrich 78(2): 512. 28. IUCN. 2012. IUCN Red List of Threatened Species (ver. 2012.1). Available at: http://www.iucnredlist.org. (Accessed: 19 June 2012).

29. IUCN (2013). IUCN Red List of Threatened Species. Version 2013.2. IUCN. 30. IUCN-BRAO, 2008, Evaluation de l’éfficacité de la gestion des aires protégées: parcs et reserves de Mauritanie, 41 p. 31. Wetlands International. 2002. Waterbird population estimates. Wetlands International, Wageningen, Netherlands. 32. Williams, E.T.C., Beilfuss, R.D. & Dodman, T. 2003. Status survey and conservation action plan for the Black Crowned Crane Balearica pavonina. 33. Wetlands International (2006). Waterbird Population Estimates – Fourth Edition. Wetlands International, Wageningen : 239 p.

34. Wetlands International (2014). Waterbird Population Estimates. wpe.wetlands.org. 35. Zwarts L., Bijlsma R.G., van der Kamp J. & Wymenga E. (2009). Living on the edge : Wetlands and birds in a changing Sahel. KNNV, Zeist : 564 p.

PLAN D’ACTION NATIONAL EN FAVEUR DU FLAMANT NAIN ET DE LA GRUE COURONNEE 2015-2020 65

Vous pouvez aussi lire