PROFESSION DE FOI / CANDIDATURE ILE DE FRANCE - ABF

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
PROFESSION DE FOI / CANDIDATURE ILE DE FRANCE
2018
1.       ISABELLE D’ARPIANY :

J’étais très heureuse de rejoindre le CA-Abf d’Ile de France en 2016, peu avant le moment où je
prenais la direction d’une médiathèque qui allait être transférée à un Etablissement Public
territorial d’envergure. Avant cela, j’ai dirigé plusieurs bibliothèques et établissements culturels et
j’ai assuré la présidence d’une association de coopération de bibliothèques, en province.

En 2017, j’ai participé à la réflexion sur le bien-fondé d’une éventuelle loi pour les bibliothèques
avec la sénatrice Sylvie Robert et d’autres représentants de l’Abf. J’ai également co-organisé le
dernier voyage d’étude dans les bibliothèques danoises et suédoises au printemps dernier. Voyage
très impliquant et inspirant. J’ai participé également aux derniers oraux pour les auxiliaires de
bibliothèques. Je présente ma candidature pour continuer le travail entrepris au sein de l’Abf – CA
d’Ile de France et notamment pour apporter ma contribution sur des sujets tels que :

Les droits culturels et leur mise en place en bibliothèques

L’évolution des bibliothèques, les nouveaux services, le design de services

Et pourquoi pas organiser d’autres voyages, d’autres visites. Il me semble très important
aujourd’hui de réfléchir collectivement sur tous les sujets qui traversent notre métier en pleine
mutation, et de le faire de la façon la plus respectueuse, sereine et constructive possible.

2.       HELENE BEUNON :

C’est avec plaisir que je vous adresse mon souhait de participer au Conseil d’Administration du
groupe Ile-de-France de l’Abf lors des prochaines élections. Au sein de cette association, j’ai
successivement donné des cours aux auxiliaires de bibliothèques et pu contribuer à la formation
de nombreux collègues, participé aux CA depuis 3 mandats en assurant la présidence par intérim,
puis la vice-présidence du groupe pendant ces 3 dernières années. Aujourd’hui en poste dans un
réseau communautaire qui a pour objectif de faire coopérer de nombreuses bibliothèques
communales, tant urbaines que rurales, ce travail m’absorbe suffisamment pour que je souhaite
reprendre un rôle impliquant moins de responsabilités au sein du futur CA.

Je vois avec intérêt de nombreux jeunes collègues s’impliquer dans l’association, ils y ont toute
leur place et j’espère pouvoir les épauler encore du mieux que je peux.
Les axes pour lesquels je peux apporter ma contribution sont :
        L’impact social des bibliothèques (pour lequel j’ai participé à l’organisation de plusieurs
        journées d’étude), sujet sur lequel une recherche-action est en cours de construction avec
        la participation de l’Abf.
         La participation des usagers à l’inscription de la bibliothèque dans le territoire.
         La mise en réseau pour laquelle je travaille actuellement sur le terrain et participe à la
         commission bibenréseau.

     ABF-ILE DE France 20191
3.       NADEGE BOUVARD :

Pendant 25 ans, j’ai été tour à tour (et parfois en même temps) à la tête de services de la culture,
de la jeunesse et à la direction de médiathèques. J’ai mené à bien la construction d’une
médiathèque, l’automatisation des prêt/retour, l’ouverture du dimanche, la mise en place d’espace
numérique et de jeux vidéo. Le ministère de la culture et le ministère de la recherche et de
l’enseignement supérieur m’ont désignée comme personnalité qualifiée pour siéger au Conseil
National de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle. Je siège également au sein de
l’AMSCTI. Je suis une militante depuis longtemps du rôle des bibliothèques comme acteur de
culture scientifique et aujourd’hui comme acteur incontournable de la lutte contre la fracture
numérique. Transférée une première fois en 2011 puis une seconde fois en 2016, je suis très au
fait de la réforme des territoires notamment dans le Grand-Paris et de ces conséquences sur les
bibliothèques. J’ai assisté à de nombreux congrès de l’Abf mais je n’ai jamais eu le temps d’y
militer activement. Mes nouvelles fonctions me le permettent enfin et c’est la raison pour laquelle je
souhaite m’engager au sein des instances de l’Abf Ile-de-France comme membre du conseil
d’administration ou membre du bureau.

4.       FLORIANE BRUN :

8 ans dans le monde des bibliothèques, 4 ans adhérente à l'Abf... et toujours aussi passionnée par
mon métier ! Je m'appelle Floriane Brun, j'ai 34 ans et je travaille au sein du réseau des
médiathèques de Colombes. Cette passion sincère de mon métier, je veux aujourd'hui continuer à
la faire vivre davantage encore à travers l'Abf (qui m'a permis d'avancer, de me questionner, de
nouer des liens...). Si je désire aujourd'hui faire partie du conseil d'administration du groupe Abf Ile
de France, c'est pour :

– Mettre les compétences que j'ai pu développer au service de tous

– Proposer mes idées et apporter ma vision d'un métier sans cesse en mouvement

– Défendre avec énergie et détermination les dossiers qui me sembleront importants...

Forte de mes convictions, je remplirais, si je suis élue, mon rôle avec conscience et enthousiasme
pour le bénéfice de tous !

5.       MONIQUE CALINON :

Conservateur à la Bibliothèque nationale de France
Chargée de collections en littérature française

Bonjour, je souhaite ardemment me présenter à nouveau aux élections des membres du CA de
l’Ile de France en 2018. J’y siège déjà. Travaillant depuis de nombreuses années à la Bibliothèque
nationale de France (1992-1996 EPBF, puis 2000-2018, BnF) je suis une des seules personnes du
CA qui n’appartiennent pas à la Fonction publique territoriale, ce qui amène de la diversité et des
opportunités.
J’avais déjà été une élue du CA du groupe Paris, en étant sa secrétaire.
En parallèle à cette activité présente, je suis aussi la responsable de la commission nationale
Bibliothèques universitaires et bibliothèques spécialisées (BUBS).
J’aime beaucoup le travail collectif et l’organisation d’événements. J’ai été enseignante de lettres
et également souvent formatrice à la BnF. Les sujets de l’information et de la formation
m’intéressent énormément.
Je serais très heureuse de continuer d’agir au côté de mes camarades de l’Abf.

     ABF-ILE DE France 20192
6.       AUDE DANINO :

Après des études d'Histoire, c'est grâce à un travail étudiant que j'ai découvert le métier de
bibliothécaire. En 2013, j'ai intégré la fonction publique en tant que référente numérique et
petite enfance à la médiathèque de Noyal-sur-Vilaine avec le grade d'adjoint du patrimoine.
Depuis 2016, je travaille au sein du réseau des Médiathèques de Choisy-le-Roi où je
suis référente Médiation des collections : j'imagine et construis des dispositifs innovants pour
mettre en avant nos collections. Je suis également attachée au numérique ainsi qu'au jeu (jeu
vidéo, jeu de plateau...) et leur place dans les médiathèques.
Engagée dans diverses associations à titre personnel, j'ai découvert l'Abf l'année dernière en
participant au Troc2postes. J'ai par la suite participé au voyage d'étude au Danemark organisé par
l'association.
Depuis quelques mois, j'ai eu la chance d'assister à quelques réunions du CA du groupe Paris Ile
de France et cela m'a permis d'apprécier les échanges ainsi que la pertinence des réflexions qui y
sont menées sur notre métier.
Voici les thèmes qui me sont chers et sur lesquels j'aimerais travailler en tant que membre du CA =
- La formation. Formatrice pour l'Abf depuis septembre, je souhaite continuer à m'y
investir pleinement. Former nos futurs collègues à nos valeurs communes du métier
me semble essentiel.
- L'image des bibliothèques. En effet, je souhaite que les bibliothèques continuent
d'être perçues pour ce qu’elles sont, c'est à dire des lieux ouverts, de culture, où
cohabitent convivialité et vivre-ensemble et au sein desquelles l'innovation a toute sa
place.
- L'échange sur nos pratiques. J'aimerais pouvoir participer à l'élaboration de journées
d'études pour que nous puissions avoir des réflexions communes sur notre profession
et ses évolutions.
- L’accompagnement. Je souhaiterais participer à l’accompagnement des collègues qui
en ont besoin sur les enjeux importants et parfois difficiles qui traversent notre quotidien : le
manque de moyens, l’ultra polyvalence, notre rôle social, l’accompagnement des publics
adolescents et le bien-être au travail sont des sujets qui me tiennent à cœur.

C'est donc pour toutes ces raisons que je souhaite participer pleinement au CA Ile de France.

7.       JULIENNE DEBARGE :

Je suis bibliothécaire dans les bibliothèques municipales en Ile de France depuis une petite
vingtaine d’années, et actuellement en poste à Viry-Chatillon. Je suis également membre du
Conseil d’administration Ile de France depuis 1 mandat. J’ai pu y faire des rencontres
professionnelles constructives et participer activement à la vie du groupe. Cette année j’ai
également participé au jury d’examen de la formation Abf ; une belle expérience et un réel plaisir
de voir autant de collègues ayant à cœur de se former.

J’ai depuis peu intégré un des nouveaux réseaux issus de la réforme territoriale. Le Challenge est
de taille, les méthodes de travail sont à réinventer et l’ensemble des collègues ont besoin d’être
écoutés et accompagnés face à ces changements. C’est pour cela que je souhaite poursuivre mon
engagement au sein de CA : débattre, faire évoluer la profession, s’enrichir mutuellement.

     ABF-ILE DE France 20193
8.       CLARISSE DIRE :

Je suis conservatrice territoriale des bibliothèques, issue de la promotion Gerda Taro et Robert
Capa (2017-2018), directrice des bibliothèques de Sainte-Geneviève-des-Bois (réseau de Lecture
publique de Coeur d'Essonne agglomération) depuis juillet 2018.
J'ai débuté ma carrière dans les bibliothèques universitaires : j'ai été tour à tour assistante de
conservation dans un fonds ancien puis magasinier et responsable des services aux publics avant
de réussir le concours. J'ai également travaillé un an et demi au Paraguay, en tant que
responsable de la médiathèque de l'Alliance française d'Asuncion. J'ai formé une trentaine de
bibliothécaires lors d'un cycle de formation de 4 mois.
Dans ces temps de mutations aux enjeux culturels et sociétaux forts, je crois à la nécessité de
porter une vision commune, tout en maintenant un espace de débat, essentiel pour faire avancer
notre profession. Je souhaite participer activement à la vie du groupe Ile-de-France en tant que
membre du Conseil d'administration.

9.       JULIEN DUFETELLE :

Engagé dans le métier de bibliothécaire depuis plus de 10 ans autour des problématiques
d'accueil des publics et désormais du numérique, par ailleurs formateur sur ces sujets, je souhaite
en candidatant au conseil d’administration de l’Abf Île de France pouvoir y apporter cette
modique mais enthousiaste expérience, mais également participer à construire des propositions de
formations, journées      d'étude     et tout     autre dispositif    qui contribuera à soutenir et
enrichir notre métier et nos collègues !

10.      LAURENCE GAIDAN :

Après trois années passées au Conseil d’administration de l’Abf Île de France je souhaiterais
poursuivre        mon         investissement         pour         ce         prochain       mandat.
Au-delà de la motivation personnelle liée à la vie de l’association, il me semble important, en tant
que professionnelle de la lecture publique (responsable de la bibliothèque Louise Michel - Paris
20), de participer à l’évolution du métier grâce aux journées d'études par exemple.
Particulièrement impliquée ces dernières années sur la formation, je m’engage à continuer à
donner de mon temps et de mon énergie en ce sens.

11.      VALERIE GERVAIS :

Responsable de la section jeunesse et de l’action culturelle au sein de la Médiathèque de Villebon-
sur-yvette (Essonne), je suis adhérente de l’Abf depuis trois années. J’ai participé, il y a deux ans
à l’organisation du congrès (commission animation) en 2017. Cette expérience m’a fait prendre
conscience de mon besoin d’échange et de partage sur mes pratiques professionnelles.
L’information diffusée, lors de journées de formation ou au congrès, sur les évolutions du métier de
bibliothécaire et du monde des bibliothèques m’aide à valoriser nos activités auprès des élus. La
vie de cette association me donne de l’enthousiasme pour transmettre une vision positive de mon
métier aux collègues, stagiaires et public. Toutes ses raisons m’amène à participer activement aux
actions menées par l’Abf aussi je pose ma candidature au conseil d’administration du groupe Ile-
de-France.

     ABF-ILE DE France 20194
12.    CLAIRE GAUDOIS :

Après un premier mandat de 3 ans au CA du groupe Ile de France de l’Abf, j’ai décidé de postuler
à nouveau.
Mes motivations n’ont pas changé : veiller, comprendre et accompagner les mutations en cours,
rendre possible pour tous l’accès aux éléments constitutifs d’une culture générale en phase avec
son époque, aider à la construction de la citoyenneté, favoriser l’échange et le lien social dans les
espaces publics que sont les bibliothèques…
Ces trois années au CA du groupe Ile de France m’ont permis de découvrir le fonctionnement de
l’association, de participer localement mais aussi nationalement grâce au travail de la commission
Bibliothèques en réseau dont je fais partie.
Nous avons pu avancer sur les sujets qui me paraissent toujours aussi importants à accompagner :
La réflexion, la mutualisation d’outils d’aides à la décision, la mise en relation des réseaux de
lecture publique issus- ou non - de la réforme territoriale et qui innovent chaque jour pour améliorer
les services au public
Le nécessaire accompagnement des bibliothécaires pour intégrer et médiatiser la culture
numérique et participer à l’inclusion numérique
L’évolution du rôle et des missions des bibliothèques publiques et la communication en direction
des publics et des décideurs à ce propos (changer l’image de la bib) grâce entre autres à
l’amélioration de l’évaluation de nos actions.

13.    SEBASTIEN LAGARDE :

Depuis huit ans membre de l’association des bibliothécaires de France (Abf) et ,depuis cinq ans,
investit au conseil national de l’Abf sur différents mandats, cette profession de foi signifie ma
candidature au poste de président du groupe régional Ile de France.

Actuellement, responsable de la commission ressources humaines et formations, responsable la
commission Vie de l’association et membre du bureau national depuis deux ans, ma volonté est de
m’inscrire quasi exclusivement au poste de président du groupe régional. Pour cela, je ne serais ni
candidat au bureau national, ni responsable de la
commission vie de l’association.

Etre président, c’est coordonner les activités et synergies du groupe. Si les médiathèques, tous
types de médiathèques, sont des lieux de vie, des lieux d’apprentissage, de vivre ensemble, alors
ma volonté sera de faire émerger et de développer au sein de notre groupe un espace où se
partageront nos expériences, nos envies, nos idées, nos questions.

Etre membre de l’Abf, c’est faire vivre notre profession aux travers de ses évolutions, de ses
dynamiques qui nous motivent et nous questionnent.

14.    ALICE SCULFORT :

Responsable de la bibliothèque de Viroflay dans les Yvelines depuis 2017, j’ai auparavant occupé
le poste de responsable numérique aux Mureaux et été référente territoire à la BDVO. Ces
expériences m’ont permis de côtoyer des publics très variés et de rencontrer des modalités
d’exercice du métier très diverses. Ma connaissance de ces différents publics m’a aidé à
appréhender les diverses réalités de terrain que les bibliothécaires peuvent rencontrer et les

  ABF-ILE DE France 20195
difficultés qui y sont liées (publics difficiles, territoire sous-dotée). A mes yeux, l'Abf par le travail de
ses différents groupes offre des solutions à tous les types de territoire

L'autre raison forte de ma candidature est la fermeture de la bibliothèque départementale des
Yvelines (en tant que BDP), ce qui a mis en exergue l’importance du réseau et me motive à me
présenter au conseil d’administration de l’Abf, consciente du rôle d’accompagnement que
l’association peut assurer auprès des bibliothécaires.

En effet, je suis intimement convaincue par l’importance des réseaux de lecture publique il me
semble nécessaire que les bibliothécaires soient dotés d'outils pour la construction et la
valorisation de ces projets. Et il est parfois difficile, seul, de réussir.

15.     ANNE-MARIE VAILLANT :

Adhérente depuis de nombreuses années, et ancienne membre du conseil d’administration et du
Bureau de l’ABF PACA entre 2007 et 2012 je prends, au 2 janvier, mon poste de directrice adjointe
de la bibliothèque André Malraux à Paris.

Persuadée que l’échange de pratiques, la discussion et la réflexion quant à l’évolution de notre
profession reste la clef de voute de notre action associative je souhaite continuer à militer et
poursuivre mon engagement associatif au sein du groupe Ile de France et fais donc acte de
candidature au Bureau régional.

16.     HELENE VALOTTEAU :

Dans la perspective du renouvellement du CA du groupe Abf Ile de France, dont je faisais partie
sur la mandature qui s’achève, je souhaite me représenter, au poste de trésorière. J'ai en effet
repris la trésorerie en mai 2017, et j'aimerais assurer ce poste sur un mandat complet afin de
suivre et évaluer les outils mis en œuvre depuis lors (assurance, accès au compte en ligne,
tableaux de gestion...).

Les finances ne sont évidemment pas le cœur de nos activités, mais une bonne gestion permet de
belles réalisations, comme le voyage d’étude au Danemark en association avec le groupe Nord.
Indépendamment du rôle de trésorière, j’ai à cœur de continuer à m'investir au sein de ce nouveau
CA et pour l'association.

En tant que professionnelle travaillant en bibliothèque spécialisée, il me semble important
également de représenter au CA les collègues et les réalités de cette catégorie d'institutions, très
présentes à Paris. Je vous remercie par avance de votre attention et de la confiance que vous
voudrez bien m’accorder.

17.     CECILE VAN PRAËT :

Membre de l’ABF depuis de nombreuses années, j’ai commencé par être bénévole pour la
commission communication. A ce titre et pendant plusieurs années j’ai été community manager de
la page Facebook de l’ABF. J’ai également eu la chance de réfléchir aux côtés des autres
membres de la commission aux axes de communication de l’Association et d’animer des tables
rondes.

J’ai quitté la commission il y a 2 ans et me suis concentrée sur ma prise de poste et mes
activités de formatrice/intervenante à la fac. Aujourd’hui j’ai à nouveau envie de m’investir
pour l’association mais cette fois-ci à un niveau plus local sur l’Ile de France.

  ABF-ILE DE France 20196
Je ne désire pas un « poste » plutôt qu’un autre mais simplement être là où je peux être
utile en fonction du projet à venir et partagé.
Je suis intéressée par toutes les actions permettant de transmettre, de mettre en lumière
 et de partager avec les collègues, le grand public ou les élus les valeurs du métier de
 bibliothécaire.

  ABF-ILE DE France 20197
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler