SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE

 
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM   Page 1

      PLAN      D ’A S S A I N I S S E M E N T   PA R   SOUS-BASSIN   HYDROGRAPHIQUE   [ PA S H ]

                                         RAPPORT DE PROJET DE PASH

                               SOUS-BASSIN DE LA VESDRE
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM   Page 2
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre      14/01/04 12:34 AM                        Page 3

                                                                           PROJET DE PASH    ,   LA   V ESDRE : P RÉFACE
                                                                                                                                        [.]
        Depuis quelques années, le Gouvernement wallon                      réhabilitation de nos eaux usées. Il détermine,
        a redéfini de manière fondamentale la politique de                  pour l’ensemble du territoire du sous-bassin
        la gestion de l’eau sur le territoire régional.                     hydrographique de la Vesdre, la manière dont est
        En plein accord avec les lignes directrices énon-                   organisé l’assainissement (collectif ou autonome),
        cées par les directives européennes, la Wallonie a                  les endroits d’implantation des stations d’épura-
        mis en place une gestion intégrée du cycle de                       tion et les tracés des collecteurs et des égouts
        l’eau, privilégiant une approche scientifique basée                 existants ou à créer. Chacun pourra être rensei-
        sur les caractéristiques hydrographiques plutôt                     gné sur la situation qui est la sienne par une
        que l’ancienne vision administrative basée sur des                  simple consultation de ce plan.
        limites communales, provinciales ou nationales.                     La Région a mis en œuvre, sur 4 ans, plus d’un
        C’est ainsi que quatorze sous-bassins hydrogra-                     milliard d’euros pour l’assainissement collectif et a
        phiques ont été délimités en Région wallonne,                       très sérieusement renforcé les avantages finan-
        appartenant aux quatre grands districts hydrogra-                   ciers à destination de ceux qui sont en assainis-
        phiques internationaux (Meuse, Escaut, Rhin et                      sement autonome (primes à l’installation, contrô-
        Seine).                                                             le des installations et non-perception du coût de
                                                                            l’assainissement).
        L’assainissement des eaux usées, élément essen-
        tiel du cycle de l’eau, doit être réalisé de manière                Je me réjouis dès lors de l’arrivée de ce PASH, qui
        cohérente et efficace si l’on souhaite assurer un                   concrétise sur le terrain la volonté régionale et qui
        développement durable à notre patrimoine                            informe chaque citoyen de sa situation et de ses
        hydrique.                                                           droits.

        Le présent Plan d’Assainissement par Sous-bassin                    Qu’il me soit permis enfin de remercier tous ceux
        Hydrographique (PASH) est donc un outil essen-                      qui ont œuvré à la réalisation de ce magnifique
        tiel pour mener à bien une véritable politique de                   travail.

                                                                            Le Ministre de l’Aménagement du Territoire,
                                                                            de l’Urbanisme et de l’Environnement

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                            3
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM            Page 4

                       P ROJET       DE    PASH ,       LA   V ESDRE : C ONCEPTION         ET RÉALISATION
   [.]
               PROJET   RÉALISÉ PAR          :

                                          Association Intercommunale pour le Démergement et l’Epuration
                                          des communes de la Province de Liège [AIDE]

               COORDINATION          GÉNÉRALE ET ÉLABORATION DES DOCUMENTS CARTOGRAPHIQUES ET DU RAPPORT                                                 :

                                          Société Publique de Gestion de l’Eau [SPGE]

               L’AVANT-PROJET   DE   PASH        A ÉTÉ APPROUVÉ PAR LE   GOUVERNEMENT   WALLON EN DATE DU   8   JANVIER    2004

               Crédits photographiques : Piette Communication, extraits de "SPGE – Rapport d’activités 2001",
                                         Médiathèque Commission européenne, MET, Christian Genard et Michel Brent
               Maquette et mise en pages : Institut de Conseil et d’Etudes en Développement Durable (ICEDD)

           4                                                                                          S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre      14/01/04 12:34 AM                        Page 5

                                                                                    PROJET DE PASH            ,   LA   V ESDRE : S OMMAIRE
                                                                                                                                                      [.]
                1.            D ES PCGE        AUX   PASH                                                                                     6
                2.            L EXIQUE                                                                                                        9
                3.            C ONTEXTE       LÉGISLATIF                                                                                     12
                3.1                       I NTRODUCTION                                                                                      13
                3.2                       O BJET                                                                                             13
                3.3                       P RINCIPES : LES RÉGIMES D ’ASSAINISSEMENT   ET LES CRITÈRES POUR LES ÉTABLIR                      14
                3.4                       L E PASH , OUTIL DE PLANIFICATION                                                                  16
                3.5                       P ROCÉDURE D ’APPROBATION DU PASH                                                                  18
                3.6                       L’APRÈS PASH : RÉVISION                                                                            19
                4.            C OMPOSITION       DU    PASH                                                                                  20
                4.1                       P RÉSENTATION D ’ UNE FEUILLE - TYPE                                                               21
                4.2                       L A LÉGENDE - TYPE                                                                                 22
                4.3                       D ÉCOUPAGE EN FEUILLES DU SOUS - BASSIN   HYDROGRAPHIQUE                                           26
                5.            C ARTE D ’ IDENTITÉ      DE LA   V ESDRE                                                                       28
                5.1                       G ÉNÉRALITÉS                                                                                       29
                5.2                       O CCUPATION DU SOL                                                                                 31
                5.3                       A SSAINISSEMENT                                                                                    32
                5.4                       R ÉSEAU HYDROGRAPHIQUE                                                                             34
                5.5                       S PÉCIFICITÉS ENVIRONNEMENTALES                                                                    36
                6.            L E PASH        DÉCODÉ                                                                                         38
                6.1                       I NTRODUCTION                                                                                      39
                6.2                       S TATIONS D ’ ÉPURATION PUBLIQUES                                                                  41
                6.3                       S YNTHÈSES AU NIVEAU DU SOUS - BASSIN                                                              44
                6.4                       S YNTHÈSE AU NIVEAU COMMUNAL                                                                       48
                6.5                       S YNTHÈSE PAR AGGLOMÉRATION [ STEP ]                                                               50
                7             EN    GUISE DE CONCLUSION                                                                                      52

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                          5
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM   Page 6

                                            PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :
                                            DES   PCGE   AUX     PASH [1]
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre      14/01/04 12:34 AM                        Page 7

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :   DES   PCGE   AUX   PASH
                                                                                                                                                       [1]
        ■ La réalisation des Plans d’Assainissement                                         Cependant, sur base des constats suivants, le
        par Sous-bassin Hydrographique (PASH) est                                           Gouvernement wallon a adopté le RGA afin de
        inscrite dans l’Arrêté du Gouvernement Wallon                                       planifier l’assainissement des eaux urbaines rési-
        (AGW) relatif au Règlement général d’assainisse-                                    duaires au travers des PASH. Ils remplaceront
        ment des eaux urbaines résiduaires (RGA)                                            donc les 262 PCGE élaborés initialement au
        approuvé par le Gouvernement le 22 mai 2003 et                                      niveau communal.
        publié au Moniteur le 20 juillet 2003.                                              Ce changement est dû à plusieurs facteurs, dont
        Le Gouvernement y a chargé la SPGE de l'élabo-                                      notamment :
        ration du plan d'assainissement par sous-bassin                                     • la nécessité d’intégrer la Directive Cadre euro-
        hydrographique et de ses révisions. La SPGE en                                        péenne 2000/60/CE dans toute Politique liée à
        confie la réalisation aux organismes d'épuration                                      l’eau et notamment de viser à une réflexion puis
        agréés (OEA) concernés qui agissent sous sa res-                                      une gestion par bassin hydrographique, avec le
        ponsabilité et sa supervision.                                                        sous-bassin comme unité opérationnelle ;
        L'ensemble des données découlant de la réalisa-                                     • les PCGE prévoyaient plus de 1.200 stations
        tion du plan et de ses révisions est intégré par la                                   d’épuration collectives, dont près de 1.000 res-
        SPGE dans un document cartographique coordon-                                         taient à réaliser : les répercussions des coûts
        né dont elle a la gestion.                                                            sur le citoyen auraient rendu l’opération irréali-
        Quatorze PASH couvriront à terme le territoire                                        sable ;
        wallon correspondant aux quatorze sous-bassins                                      • de nombreuses discordances entre PCGE ont été
        hydrographiques définis en Région wallonne (cfr                                       constatées tant dans leur confection que dans
        lexique).                                                                             leur contenu ;
        Jusqu’à présent, les Plans Communaux                                                • de nombreuses modifications étaient néces-
        Généraux d’Egouttage (PCGE) constituaient                                             saires ; au travers des PCGE, la Commune
        l’outil réglementaire de planification et de mise en                                  aurait dû assumer elle-même la révision de son
        œuvre de l’assainissement des eaux urbaines                                           PCGE ;
        résiduaires.
                                                                                            •…

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                           7
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM   Page 8

                     D ES PCGE     AUX   PASH :    LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [1]
               Quelles sont les principales différences entre le PCGE et le PASH ?

               • l’étendue du plan : communale pour le PCGE,          • l’échelle de référence : le 1/10.000 pour le
                 au niveau du sous-bassin hydrographique pour           PASH en lieu et place du 1/5.000 pour le PCGE.
                 le PASH ;                                              Le 1/10.000 permet d’être en adéquation avec
               • la représentation du PASH est uniforme sur             les échelles de référence des plans de secteur et
                 tout le territoire wallon ;                            du fond de plan IGN ;

               • des critères standardisés (cfr chapitre 3.3)         • le réseau d’assainissement, comprenant
                 sur l’ensemble de la Wallonie sont appliqués          l’égouttage et la collecte (collecteur), figure
                 pour déterminer les régimes d’assainissement ;        dans ces deux documents. Il en va de même
                                                                       pour certaines infrastructures d’assainissement,
               • le PASH spécifie un régime d’assainisse-              telles les stations d’épuration et les stations de
                 ment pour toute zone destinée à l’urbani-             pompage. Au PASH, le réseau y est repris à titre
                 sation au sein d’un sous-bassin hydrogra-             indicatif (cfr chapitre 3.4) car cette information
                 phique. Le PCGE reprenait la plupart des zones        évolue rapidement dans le temps.
                 constructibles aux plans de secteur mais sans
                 autre indication ;

           8                                                                         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM   Page 9

      PROJET DE PASH                        ,   LA   V ESDRE :
      L EXIQUE [2]
SOUS-BASSIN DE LA VESDRE - RAPPORT DE PROJET DE PASH PLAN D'ASSAINISSEMENT PAR SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE PASH - SPGE
prPashVesdre   14/01/04 12:34 AM    Page 10

                       LA   V ESDRE : L EXIQUE ,   PROJET DE PASH
  [2]
               Il s’agit d’une description des termes et des abré-   DGRNE : Direction générale des Ressources natu-
               viations les plus fréquemment utilisés au cours de    relles et de L’Environnement ;
               ce rapport.                                           "EH" : équivalent-habitant - unité de charge pol-
               Agglomération : zone dans laquelle la popula-         luante représentant la charge organique biodé-
               tion et/ou les activités économiques sont suffi-      gradable ayant une demande biochimique d'oxy-
               samment concentrées pour qu'il soit possible de       gène en cinq jours (DBO5) de 60 grammes par
               collecter les eaux urbaines résiduaires pour les      jour ;
               acheminer vers une station d'épuration ou un          OEA : Organisme d’Epuration Agréé. Association
               point de rejet final ;                                de communes agréée par l'Exécutif régional wal-
               Contrat d’agglomération : convention d'enga-          lon conformément aux articles 17 et 18 du décret
               gements réciproques résultant de la concertation      du 7 octobre 1985 sur la protection des eaux de
               entre des acteurs communaux, intercommunaux,          surface contre la pollution.
               la Région et la SPGE pour définir les priorités
               d'études et de réalisations, tant en matière
               d'égouts qu'en ce qui concerne les collecteurs, les
                                                                      Les huit OEA en Région wallonne :
               stations et le cas échéant, les travaux de voiries
               dans une agglomération donnée ;                        • AIDE : Association Intercommunale pour le
                                                                        Démergement et l’Epuration des communes
               Eaux urbaines résiduaires : les eaux usées
                                                                        de la Province de Liège ;
               domestiques ou le mélange des eaux usées
               domestiques avec les eaux usées industrielles          • AIVE : Association Intercommunale de
               et/ou des eaux de ruissellement ;                        Valorisation de l’Eau ;
               INS : Institut national de statistique. Il fournit,    • IBW : Intercommunale du Brabant wallon ;
               dans le cadre du rapport, des données de popula-       • IDEA : Intercommunale de Développement
               tion par secteur statistique. À ce jour, les der-        Economique et d’Aménagement de la région
               nières données de population disponibles sont            de Mons-Borinage-Centre ;
               celles du 01/01/2001.
                                                                      • IPALLE : Intercommunale de Propreté
               DGATLP : Direction générale de l’Aménagement             publique du Hainaut occidental ;
               du Territoire, du Logement et du Patrimoine ;

          10                                                                       S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:34 AM                        Page 11

                                                                           PROJET DE PASH    ,   LA   V ESDRE : L EXIQUE
                                                                                                                                         [2]
                                                                            Sous-bassin hydrographique : subdivision
         • IGRETEC : Intercommunale pour la Gestion                         naturelle des bassins hydrographiques telle que
           et la Réalisation d’Etudes Techniques et                         définie à l'article 3 de l'arrêté du Gouvernement
           Economiques ;                                                    wallon du 13 septembre 2001 délimitant les bas-
         • INASEP : Intercommunale Namuroise de                             sins et sous-bassins hydrographiques en Région
           Services Publics ;                                               wallonne. Il y a 14 sous-bassins en Région wal-
                                                                            lonne ;
         • INTERSUD : Association Intercommunale
           pour le développement économique et l’amé-                       Step : station d’épuration collective. Station
           nagement du territoire du Sud-Hainaut.                           d'épuration qui traite les eaux urbaines rési-
                                                                            duaires en provenance d'une agglomération ;

        PASH : Plan d’assainissement par sous-bassin                        Step publique : station d’épuration gérée par un
        hydrographique ;                                                    OEA et financée ou devant être financée par la
                                                                            SPGE ;
        PCGE : Plan communal général d’égouttage : ils
        ont été approuvés pour la plupart entre 1995 et                     Step "autonome" : toute autre step que
        2000 ;                                                              publique dont la gestion peut être assurée par un
                                                                            service public (la commune notamment). Au
        RGA : l’Arrêté du Gouvernement wallon relatif au                    PASH, ces step "autonomes" sont soit des step
        règlement général d’assainissement des eaux                         industrielles, soit des step assurant un assainisse-
        urbaines résiduaires ;                                              ment autonome communal ;
        SPGE : Société publique de Gestion de l'Eau ins-                    Zones destinées à l’urbanisation : les zones
        tituée par le décret du 15 avril 1999 relatif au                    visées à l’article 25, alinéa 2, 1° à 9° du code wal-
        cycle de l'eau et instituant une société publique de                lon de l’aménagement du territoire de l’urbanisme
        gestion de l'eau ;                                                  et du patrimoine. Il s’agit des zones d’habitat,
        Secteur statistique : sous-découpage commu-                         d’habitat à caractère rural, d’aménagement diffé-
        nal faisant appel à la notion de quartier en zone                   ré, d’activités économiques, de services et d’équi-
        urbaine et de village et/ou hameau en zone rura-                    pements communautaires, de loisir et d’extrac-
        le. Il y a plus de 9.000 secteurs statistiques en                   tion.
        Région wallonne ;

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                            11
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM   Page 12

                                             PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :
                                              C ONTEXTE   LÉGISLATIF       [3]
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 13

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C ONTEXTE   LÉGISLATIF
                                                                                                                                             [3]
        [3.1] INTRODUCTION
        Afin de replacer les PASH dans le contexte juri-
        dique déjà évoqué à l’introduction, voici quelques
        points importants du RGA. Pour de plus amples
        informations, nous reportons le lecteur au texte
        officiel du RGA.
        (http://wallex.wallonie.be)

        [3.2] OBJET
        Le Règlement général d'assainissement des eaux
        urbaines résiduaires fixe, dans les zones desti-
        nées à l'urbanisation ou en dehors de ces zones
        lorsqu'il existe des habitations, le régime d'assai-
        nissement des eaux urbaines résiduaires et les
        obligations qui en découlent.
        Le Règlement définit en outre les principes d'éta-
        blissement des plans d'assainissement par sous-
        bassin hydrographique et les conditions de leur
        révision.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                13
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM       Page 14

                        C ONTEXTE   LÉGISLATIF   :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [3]
               [3.3] PRINCIPES :      LES RÉGIMES                            au régime d’assainissement transitoire ci-
               D’ASSAINISSEMENT ET LES CRITÈRES POUR LES                     après) ;
               ÉTABLIR                                                     • il existe des spécificités environnementales qui
               Il existe trois régimes :                                     justifient que l'agglomération soit soumise à ce
                                                                             régime d'assainissement.
               1°   le régime d'assainissement collectif ;
                                                                           Le régime d'assainissement autonome s'applique
               2°   le régime d'assainissement autonome ;                  dans les zones destinées à l'urbanisation non
               3°   le régime d'assainissement transitoire.                visées précédemment et qui répondent, en outre,
                                                                           à une des conditions suivantes :
               Le régime d'assainissement collectif s'applique
               aux agglomérations dont le nombre d'EH est                  • elles figurent au PCGE sous la qualification
               supérieur ou égal à 2.000.                                    "zone faiblement habitée" ;
               Il s'applique en outre aux agglomérations dont le           • la population totale est inférieure à 250 habi-
               nombre d'EH est inférieur à 2.000 pour autant                 tants ;
               qu'à l'intérieur de celles-ci, une des situations sui-      • lorsque la population totale est supérieure à 250
               vantes se présente :                                          habitants et qu’ il n'existe pas de groupes d'ha-
               • il existe une station d'épuration collective exis-          bitations de plus de 250 habitants présentant
                 tante ou dont le marché de construction a été               une densité supérieure à 15 habitants par 100
                 adjugé à la date d'entrée en vigueur du présent             mètres de voirie ;
                 arrêté ;                                                  • il existe des spécificités locales et notamment
               • septante-cinq pour cent des égouts sont exis-               environnementales qui justifient que l'agglomé-
                 tants et en bon état, ou cette situation se véri-           ration soit soumise à ce régime d'assainisse-
                 fiera à terme (cfr deuxième paragraphe relatif              ment.

          14                                                                             S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 15

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C ONTEXTE   LÉGISLATIF
                                                                                                                                             [3]
        Le régime d'assainissement autonome s'applique
        en outre à toutes les habitations qui sont érigées
        en dehors des zones destinées à l'urbanisation.
        Le régime d'assainissement transitoire s'applique
        dans les zones destinées à l'urbanisation qui ne
        sont pas visées précédemment, soit en raison de
        l'hétérogénéité de la densité de l'habitat, soit en
        raison de l'incertitude quant à son évolution.
        Sur proposition conjointe de la commune et de
        l'organisme d'épuration agréé compétent adres-
        sée à la SPGE, le régime d'assainissement collec-
        tif peut se substituer au régime d'assainissement
        transitoire, pour autant qu'il existe, au moment
        de la demande :
        • un contrat d'agglomération conclu entre les par-
          ties ;
        • un plan pluriannuel de réalisation de l'égoutta-
          ge, joint au contrat d'agglomération, permet-
          tant à la zone destinée à l'urbanisation de
          répondre aux critères fixés ci-avant.
        Sur proposition de la commune, le régime d'as-
        sainissement autonome peut se substituer au
        régime d'assainissement transitoire.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                15
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM     Page 16

                      C ONTEXTE   LÉGISLATIF   :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [3]
               [3.4] LE PASH,      OUTIL DE PLANIFICATION                [3.4.1] LA    CARTE HYDROGRAPHIQUE

               Un plan d'assainissement par sous-bassin hydro-           Elle est constituée de feuilles à l'échelle 1/10.000.
               graphique est un dossier composé d'une carte              La carte est complétée par une carte générale
               hydrographique et d'un rapport relatif à ladite           d'assemblage selon une échelle variable couvrant
               carte.                                                    le sous-bassin hydrographique.
               Le plan couvre l'ensemble du territoire d'un sous-
               bassin hydrographique.                                     La carte hydrographique comprend
               Le plan et le rapport sont constitués à la fois sur        notamment :
               un support papier et un support numérique.                 1°   les limites des sous-bassins hydrogra-
                                                                               phiques ;
                                                                          2°   les limites communales ;
                                                                          3°   les cheminements des eaux de surface ordi-
                                                                               naires et les voies artificielles d'écoulement
                                                                               en y distinguant les voies d'eaux à ciel
                                                                               ouvert, les voûtements et les canalisations et
                                                                               en indiquant leur catégorie, leur sens d'écou-
                                                                               lement ;
                                                                          4°   la localisation des zones de prise d'eau et des
                                                                                zones de prévention définies en application
                                                                                du décret du 30 avril 1990 sur la protection
                                                                                et l'exploitation des eaux potabilisables ;
                                                                          5°   l'indication des zones destinées à l'urbanisa-
                                                                               tion et leur affectation au plan de secteur ;

          16                                                                              S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 17

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C ONTEXTE   LÉGISLATIF
                                                                                                                                                      [3]
         6°   les agglomérations dans lesquelles le régime                              [3.4.2] LE     RAPPORT RELATIF À LA CARTE
                                                                                        HYDROGRAPHIQUE
              d'assainissement collectif est applicable en
              distinguant :                                                             Le rapport relatif à la carte hydrographique expli-
              • les agglomérations dont le nombre d'EH est                              cite et justifie les éléments repris sur la carte, les
                supérieur ou égal à 2.000 ;                                             dispositions prévues et les options retenues.

              • les agglomérations dont le nombre d'EH est                              Le rapport comprend la liste et la taille nominale
                inférieur à 2.000 ;                                                     des stations d'épuration traitant les eaux urbaines
                                                                                        résiduaires des agglomérations dont le nombre
         7°   les périmètres dans lesquels s'applique le                                d'EH est supérieur ou égal à 2.000.
              régime d'assainissement autonome en préci-
              sant, le cas échéant, le régime d'assainisse-                             Le rapport reprend une série d'informations de
              ment autonome communal ;                                                  synthèse disponibles et relatives à :

         8°   les périmètres dans lesquels s'applique le                                • la longueur des réseaux d'égouttage existants,
              régime d'assainissement transitoire ;                                       programmés dans un programme triennal et
                                                                                          restant à réaliser ;
         9°   la localisation des autres éléments connus de
               l'auteur de projet et susceptibles d'avoir une                           • la population concernée par les différents
               incidence sur les décisions à prendre en                                  régimes d'assainissement, en distinguant la
               matière d'épuration des eaux usées ;                                      population égouttable et non égouttable ;

         10°   à titre indicatif, l'implantation des ouvrages                           • l'état du réseau d'égouttage et du taux de rac-
               existants et prévus par l'organisme d'épura-                               cordement, par agglomération ;
               tion assurant la collecte, le pompage et                                 • les habitations dont les eaux usées sont épurées
               l'épuration des eaux usées ;                                               et celles dont les eaux usées ne le sont pas.
         11°   à titre indicatif, le réseau d'égouttage exis-
               tant et à réaliser.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                         17
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM    Page 18

                      C ONTEXTE   LÉGISLATIF   :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [3]
               [3.5] PROCÉDURE D’APPROBATION            DU   PASH
               Le Gouvernement approuve l’avant-projet de plan           Durant ce délai, les communes, assistées, éven-
               d’assainissement par sous-bassin hydrographique           tuellement, de l’organisme d’épuration agréé
               et charge la SPGE de soumettre, dans les 30               concerné, organisent une enquête publique selon
               jours, le projet de plan à la consultation des ins-       les modalités fixées à l’article 43, §2 et §3 du
               tances suivantes :                                        Code wallon de l’Aménagement du territoire, de
               • les communes concernées par le sous bassin              l’Urbanisme et du Patrimoine.
                 hydrographique considéré ;                              Au terme du délai de consultation et après que la
               • les titulaires de prises d’eau potabilisable            SPGE ait communiqué la synthèse des avis éven-
                concernés ;                                              tuels des instances consultées, le Gouvernement
                                                                         arrête définitivement le plan d’assainissement par
               • les contrats de rivière concernés par le sous-          sous-bassin hydrographique.
                 bassin hydrographique considéré ;
                                                                         L’arrêté du Gouvernement adoptant le plan d’as-
               • les directions générales compétentes du                 sainissement par sous bassin hydrographique fixe
                Ministère de la Région wallonne.                         la date d’entrée en vigueur du plan. Il est publié
               Les instances susvisées rendent leur avis à la            au Moniteur Belge.
               SPGE dans un délai de 120 jours. À défaut d’avis
               de l’une de ces instances dans ce délai, l’avis de
               l’instance restée en défaut est réputé favorable.

          18                                                                           S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 19

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C ONTEXTE   LÉGISLATIF
                                                                                                                                                   [3]
        [3.6] L’APRÈS PASH :                           RÉVISION

        Le plan d'assainissement par sous-bassin hydro-                                 La procédure de révision est la suivante :
        graphique est révisé lors :                                                     • à la requête d’une commune, d’un OEA ou d’of-
        • du changement de régime d'assainissement col-                                   fice par le Gouvernement, la SPGE est chargée
          lectif en régime d'assainissement autonome, ou                                  de la révision de tout ou partie d’un plan d’as-
          inversement ;                                                                   sainissement par sous-bassin hydrographique ;
        • de la modification des limites des zones desti-                               • la SPGE en confie la réalisation aux OEA concer-
          nées à l'urbanisation ;                                                         nés qui agissent sous sa responsabilité et sa
        • de la substitution d'un régime d'assainissement                                 supervision ;
          transitoire par un régime d'assainissement col-                               • le dossier de révision suit la procédure décrite
          lectif ou autonome ;                                                            au point 3.5 ;
        • lors de la précision d'un régime d'assainisse-                                • les mises à jour des plans sont annoncées par
          ment autonome en régime d'assainissement                                        avis au Moniteur Belge. L’avis mentionne le
          autonome communal ;                                                             sous-bassin hydrographique et, le cas échéant,
        • dans son intégralité, tous les trois ans, pour                                  les zones concernées par les mises à jour. L’avis
          prendre en compte les évolutions, notamment                                     mentionne en outre, les lieux de consultation
          en matière de réseaux de collecteurs et                                         des documents.
          d'égouts, au sein des régimes d'assainissement.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                      19
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM   Page 20

                                              PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :
                                             C OMPOSITION   DU     PASH [4]
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 21

                                                                           PROJET DE PASH   ,    LA   V ESDRE : C OMPOSITION    DU   PASH
                                                                                                                                                           [4]
                                                                                                [4.1] PRÉSENTATION D’UNE      FEUILLE-TYPE

                                                                                                Une feuille-type est composée de trois cadres
                                                                                                géographiques figurant :
                                                                                                • la zone principale reprenant l’information du
                                                                                                  PASH au 1/10.000 ;
                                                                                                • la situation du cadre principal dans le sous-bas-
                                                                                                  sin ;
                                                                                                • la localisation du sous-bassin dans la Wallonie.
                                                                                                Le numéro de feuille et le nombre total de feuilles
                                                                                                nécessaires pour couvrir le sous-bassin sont éga-
                                                                                                lement figurés systématiquement sur la feuille-
                                                                                                type, tout comme la date d’impression du plan.

                               4.2.1A          4.2.1B                       4.3.1

                               4.2.2

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                              21
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM      Page 22

                        C OMPOSITION     DU     PASH :    LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [4]
               [4.2] LA   LÉGENDE-TYPE
                                                                                                                                        4.2.1A
               La légende se compose, d’une part d’éléments liés
               directement à l’assainissement, dont la gestion
               dépend de la SPGE avec l’aide des OEA concernés,
               et d’autre part d’informations gérées et issues de
               l’Administration.

               [4.2.1] LES   INFORMATIONS D’ASSAINISSEMENT
               GÉRÉES PAR LA   SPGE

               A. ZONAGE
               En principe, un régime d’assainissement doit être
               spécifié pour toute zone destinée à l’urbanisation
               (cfr chapitres 2. Et 3.2.) aux plans de secteur
               (PDS).
               Dans ce cadre, les zones d’extraction sont traitées
               de manière spécifique. En effet, par défaut, cette
               affectation a été considérée comme étant du res-
               sort de l’assainissement autonome ; ces zones
               sont en effet situées en général à l’écart des
               zones d’habitat et représentent des superficies
               importantes, peu bâties. Par conséquent, les
               zones d’extraction n’ont pas été figurées au PASH,
               tout assainissement à l’intérieur de ces zones
               étant de type autonome comme pour toute habi-
               tation située hors zone destinée à l’urbanisation
               aux plans de secteur. Si un assainissement collec-
               tif doit être prévu pour la zone ou une partie de la
               zone d’extraction, elle serait reprise au PASH sous

          22                                                                          S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 23

                                                                           PROJET DE PASH   ,    LA   V ESDRE : C OMPOSITION     DU   PASH
                                                                                                                                                            [4]
                                                                                                la légende relative aux activités industrielles ou
                                                                              4.2.1B            artisanales.
                                                                                                Certaines zones d’équipement communautaire et
                                                                                                de service public sont également dans ce cas :
                                                                                                zone réservée le long des autoroutes, située aux
                                                                                                abords de gares ferroviaires, délimitant des
                                                                                                pylônes de haute tension, cimetière, … Ces zones
                                                                                                ont également été exclues de toute représenta-
                                                                                                tion au niveau du PASH.
                                                                                                Le RGA vise à réglementer l’assainissement des
                                                                                                eaux urbaines résiduaires. Il s’en suit que lors-
                                                                                                qu’une zone d’activité industrielle ou artisanale
                                                                                                est reprise dans l’assainissement collectif, les
                                                                                                eaux domestiques du zoning sont reprises dans le
                                                                                                réseau d’assainissement public. Quant aux eaux
                                                                                                usées de type industrielle, elles seront traitées in
                                                                                                situ, sauf autorisation de rejet dans le réseau
                                                                                                d’égout. Dans ce cas, elles sont considérées
                                                                                                comme des eaux urbaines résiduaires et sont sou-
                                                                                                mises aux mêmes règles.

                                                                                                B. OUVRAGES D’ASSAINISSEMENT
                                                                                                Les informations liées aux réseaux d’assainisse-
                                                                                                ment, comprenant le réseau de collecte (collec-
                                                                                                teurs) et d’égouttage, ainsi que celles relatives
                                                                                                aux ouvrages d’assainissement (stations de pom-
                                                                                                page, stations d’épuration) peuvent évoluer assez
                                                                                                rapidement dans le temps en fonction de l’état
                                                                                                d’avancement de divers projets. Ces projets,

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                               23
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM   Page 24

                       C OMPOSITION   DU     PASH :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [4]
                                                                       financés par la SPGE, sont reliés de manière infor-
                                                      4.2.2
                                                                       matique à la cartographie ce qui permet d’auto-
                                                                       matiser l’état des diverses infrastructures et tron-
                                                                       çons en fonction de l’évolution des dossiers.
                                                                       Ces informations sont donc figurées au PASH à
                                                                       titre indicatif, en particulier l’état d’avancement
                                                                       qui y est repris.

                                                                       [4.2.2] LES INFORMATIONS             ISSUES DE
                                                                       L’ADMINISTRATION

                                                                       A. INFORMATIONS GÉRÉES PAR LA DGRNE
                                                                       Les informations relatives aux eaux de surface,
                                                                       aux zones de baignade et aux eaux souterraines
                                                                       sont fournies par la DGRNE
                                                                       Les dates de mise à jour de ces différentes infor-
                                                                       mations sont reprises dans la légende.
                                                                       Les zones de prévention à l’étude sont celles qui
                                                                       ont fait l’objet d’une analyse par la DGRNE et un
                                                                       report dans une base de données cartographiques
                                                                       coordonnée.

          24                                                                          S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 25

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C OMPOSITION   DU   PASH
                                                                                                                                               [4]
        B. INFORMATION GÉRÉE PAR LA DGATLP
        Certaines informations des plans de secteur font
        partie du plan d’assainissement puisqu’un régime
        d’assainissement doit être précisé pour chaque
        zone destinée à l’urbanisation. Par ailleurs, en
        fonction de l’affectation au plan de secteur, la
        typologie du zonage peut être différente (cfr
        4.2.1).
        Le plan de secteur numérique utilisé pour le PASH
        intègre ses modifications à la date du
        24/06/2002.
        Il est à remarquer que le plan de secteur numé-
        rique n’a pas de valeur juridique, les différents
        types d’affectation sont donc repris à titre indica-
        tif.

        C. LE FOND DE PLAN TOPOGRAPHIQUE
        Le fond de plan topographique est celui de l’IGN
        avec laquelle une Convention a été passée –
        n° TS 03394.
        Celle-ci autorise la SPGE à utiliser les "nouveaux"
        fonds de plan IGN, en fonction de leur disponibili-
        té. Ils se caractérisent par un niveau de détail
        nettement supérieur aux "anciens" fonds de plan.
        Dans un sous-bassin, un mélange d’anciens et
        nouveaux fonds de plan est fréquent ; au fur et à
        mesure de la parution des nouveaux fonds, le
        PASH sera mis à jour.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                  25
prPashVesdre     14/01/04 12:35 AM                         Page 26

                                                  C OMPOSITION   DU   PASH :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [4]
               [4.3] DÉCOUPAGE                            EN FEUILLES DU SOUS-BASSIN HYDROGRAPHIQUE

                                                                                                                                                              4.3.1
               DU DÉCOUPAGE DANS LE SOUS-BASSIN
               [4.3.1] CARTE

          26                                                                                               S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:35 AM                        Page 27

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C OMPOSITION    DU     PASH
                                                                                                                                                          [4]
        [4.3.2] LISTE              DES FEUILLES PAR COMMUNE                                     Commune                       N° feuille
        Une commune est reprise dans une feuille pour                                           BAELEN                        03,   04
        peu qu’un minimum d’un hectare en zone desti-                                           BEYNE-HEUSAY                  01
        née à l’urbanisation caractérisé par un régime                                          CHAUDFONTAINE                 07
        d’assainissement soit présent sur cette dite                                            DISON                         03,   09
        feuille.                                                                                EUPEN                         04,   05
                                                                                                FLERON                        01,   07
                                                                                                HERVE                         02,   03, 08
                                                                                                JALHAY                        09,   10, 13, 14
                                                                                                LIEGE                         01
                                                                                                LIMBOURG                      03,   04, 09, 10
                                                                                                LONTZEN                       04
                                                                                                OLNE                          01,   07, 08
                                                                                                PEPINSTER                     08,   09
                                                                                                RAEREN                        06
                                                                                                SOUMAGNE                      01,   02, 07, 08
                                                                                                SPA                           12,   13, 15
                                                                                                SPRIMONT                      07,   08, 11, 12
                                                                                                STAVELOT                      14
                                                                                                THEUX                         08,   09, 12, 13, 15
                                                                                                THIMISTER-CLERMONT            03
                                                                                                TROOZ                         07,   08
                                                                                                VERVIERS                      02,   03, 08, 09
                                                                                                WELKENRAEDT                   03,   04

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                             27
prPashVesdre   14/01/04 12:35 AM   Page 28

                                             PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :
                                                 C ARTE D ’ IDENTITÉ [5]
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                          Page 29

                                                                                        PROJET DE PASH               ,      LA     V ESDRE : C ARTE D ’ IDENTITÉ
                                                                                                                                                                                              [5]
         [Carte. 5.1] Situation du sous-bassin hydrographique de la Vesdre

                     MOUSCRON

                                                                                                                                      WAREMME
                                                                                                                                                     LIÈGE
                                                            ATH

               ESCAUT-LYS                                                            NIVELLES                                    MEUSE AVAL                              VERVIERS
                                      TOURNAI            DENDRE                 SENNE
                                                                          SOIGNIES
                                                                                                                                                                              VESDRE
                                                                                                                                       HUY

                                                                         MONS                                    NAMUR
                                                                                                 CHARLEROI
                                                                        HAINE
                                                                                                SAMBRE                                                                    AMBLEVE
                                                                                        THUIN

                                                                                                                   DINANT

                                                                                                 PHILIPPEVILLE                                        OURTHE
                                                                                                                                 MARCHE-EN-FAMENNE

                                                                                                MEUSE AMONT
                                                                                                ET OISE                      LESSE                                             MOSELLE
                                                                                                                                                              BASTOGNE

                                                                                                                                             NEUFCHÂTEAU

                                                                                                                                    SEMOIS-CHIERS

                                                                                                                                                                      ARLON

                                                                                                                                                             VIRTON

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION     DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                                                               29
prPashVesdre   14/01/04 12:36 AM           Page 30

                        C ARTE D ’ IDENTITÉ :        LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [5]
                [5.1] GÉNÉRALITÉS
                  [Tab. 5.1] Généralités
                  A. Superficie du sous-bassin :            70.320 Ha
                  B. Population :                    206.777 habitants
                  C. Densité :                            2,94 hab/Ha
                  D. Evolution de population :        + 5% sur 20 ans

          30                                                                           S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 31

                                                                                    PROJET DE PASH   ,    LA   V ESDRE : C ARTE D ’ IDENTITÉ
                                                                                                                                                                 [5]
        [5.2] OCCUPATION                        DU SOL (SOURCE : MRW –
        DGATLP, 2002)

         [fig. 5.2.1] Occupation du sol : principales affectations                             [fig. 5.2.2] Occupation du sol : affectations urbanisables

                                                                                                        Zone
                                                                                               d'aménagement                Zone d'activité économique
                                    Zone urbanisable                                                   différé              7% Zone de loisirs
                  Autre             19%                             Zone agricole
                                                                    30%                                  13%                      2%
                    1%

           Zone verte
            et de parc                          Zone forestière                                          Zone d'habitat et d'équipement communautaire
                   9%                           41%                                                      78%

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                                    31
prPashVesdre     14/01/04 12:36 AM          Page 32

                             C ARTE D ’ IDENTITÉ :           LA   V ESDRE ,    PROJET DE PASH
  [5]
                 [5.3] ASSAINISSEMENT
                 L’assainissement de certaines habitations situées                  Des différences de population pour le sous-bassin
                 dans le sous-bassin concerné peut être pris en                     seront donc constatées selon le mode de calcul.
                 charge dans un autre sous-bassin et vice et versa.                 Dans le cas du sous-bassin de la Vesdre, près de
                 La population totale du sous-bassin n’est donc                     20.000 habitants sont assainis dans le sous-bas-
                 pas équivalente à la population assainie ou devant                 sin de l’Ourthe.
                 être assainie à terme dans ce sous-bassin.

                                                                                    (1) Population "raccordable" : Population liée à un assainis-
  [Tab. 5.3.1] Population
                                                                                    sement collectif et donc "raccordable" à une Step publique si
  E. Population dont l’assainissement se situe dans le sous-bassin : 188.209        l’ensemble du réseau d’assainissement (collecte et égouttage)
  F. Population "raccordable (1)" :                                  156.375        était réalisé.
                                                                                    (2)Population "raccordable épurée" : population liée par son
  G. Population située en assainissement autonome :                   21.615
                                                                                    réseau d’assainissement existant ou futur à une Step existante.
  H. Taux de population en assainissement collectif = (F)/(E) :       83,1%
                                                                                    (3)
  I. Population "raccordable épurée (2)" :                           110.460            Capacité nominale d’une Step : nombre d’EH pour les-
                                                                                    quels une Step a été dimensionnée. Ce nombre d’EH tient
  J. Taux de population épurée = (I)/(F) :                            70,6%         compte des EH issus de la population actuelle et future, des EH
                                                                                    d’origine industrielle rejetant en égouts publics, des EH issus de
                                                                                    l’activité tertiaire : artisanat, écoles, administrations, bureaux,
                                                                                    … et des EH provenant du tourisme.
                                                                                    (4)EH Potentiellement raccordable : nombre d’EH actuels en
  [Tab. 5.3.2] Equivalent-Habitant (E.H.)                                           assainissement collectif, susceptibles d’être épurés si tous les
                                                                                    réseaux d’assainissement étaient réalisés (en ce compris les
  K. Capacité nominale des Step installées ou à installer (3) :     292.950         raccordements particuliers). Ces EH tiennent compte de la
  L. Capacité nominale des Step installées (existantes) :           233.400         population actuelle, des EH issus des activités artisanales et des
  M. EH "potentiellement raccordable (4)" :                         238.190         EH industriels rejetant en égout public. Ils ne tiennent pas
                                                                                    compte de l’évolution de la population ou de la migration de
  N. EH "potentiellement raccordable épurés (5)":                   186.830         celle-ci au travers d’activités tertiaires ou touristiques.
  O. Taux d’équipement = (L)/(K) :                                   79,7%          (5) EH potentiellement raccordable épurés : EH liés à une
  P. Taux de couverture théorique = (N/M) :                          78,7%          Step existante.

            32                                                                                         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 33

                                                                                PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : C ARTE D ’ IDENTITÉ
                                                                                                                                               [5]

                                                 [fig. 5.3.3] Régime d'assainissement

                                                 RA collectif Ia                                              RA collectif Ib
                                                 80,6%                                                        2,4%

                                                                                                                 RA transitoire
                                                                           RA autonome                           3,0%
                                                                                 14,0%       RA autonome
                                                                                             en zone urbanisable
                                                                                             11,4%

                                                                     RA autonome
                                                             hors zone urbanisable
                                                                             2,6%

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                  33
prPashVesdre   14/01/04 12:36 AM      Page 34

                        C ARTE D ’ IDENTITÉ :   LA   V ESDRE ,    PROJET DE PASH
  [5]
               [5.4] RÉSEAU    HYDROGRAPHIQUE (SOURCE : MRW –
               DGRNE, 2002)

               Le réseau hydrographique peut être subdivisé en
               différentes catégories selon le gestionnaire du
               cours d’eau.
               Ainsi, on distingue:
               • Les voies navigables : dont la gestion est
                 confiée au Ministère de l’Equipement et du
                 Transport ;
               • Les cours d’eau de 1ère catégorie gérés par le
                 Ministère de la Région wallonne ;
               • Les cours d’eau de 2ème catégorie gérés par les
                 Provinces ;
               • Les cours d’eau de 3ème catégorie gérés par les
                 communes ;
               • Les cours d’eau non classés de gestion privée.

          34                                                                       S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 35

                                                                               PROJET DE PASH    ,   LA   V ESDRE : C ARTE D ’ IDENTITÉ
                                                                                                                                                [5]
        [Tab. 5.4.1] Liste des cours d’eau situés dans le sous-bassin (Source : DGRNE)
         Nom                         Lg(km)              Nom               Lg(km)     Nom             Lg(km)      Nom            Lg(km)
                                                                                                             1ère catégorie : 168,8 km
         Helle                                5,9        Hoegne                35,2   Vesdre              117,8   Wayai             10,0

                                                                                                            2ème catégorie 388,93 km
         Bach                             10,7           Escherbach             0,6   Kirmessief            1,0   Ruyff             15,5
         Baelen                           14,7           Fierain                5,7   Klapperbach           1,2   Sawe               6,1
         Bilstain                         13,2           Fond des cris          0,1   Mangombroux           2,9   Schimmerischerbach 7,1
         Bois de beyne                     4,5           Fond des trois bois    4,8   Marais                3,6   Sohan              3,5
         Bola                             10,9           Froide fontaine        1,0   Mosbeux               7,5   Soumagne          33,8
         Borchene                          5,7           Geloury                3,5   Ourthe                0,1   Soyeuruy           4,5
         Bovegnee                          5,2           Gileppe               23,7   Paires                3,6   Spohrbach          3,7
         Carrieres                         4,0           Grand ry               3,5   Pierre lairy          3,4   Statte             2,2
         Chawion                           9,4           Haasbach               2,5   Pre l'eveque          3,1   Steinbach          3,6
         Chenals                           2,0           Haveignee              4,2   Pres de mont          1,9   Targnon            5,8
         Cossart                           5,1           Helevy                 3,8   Quarreux              0,8   Thuron             4,9
         Coulee                            1,1           Helle                 34,3   4085                  1,5   Vaux               4,4
         Dison                             3,0           Hodjaurys              1,7   4084                  2,1   Vesdre            24,2
         Eau rouge                        11,8           Hoegne                18,6   Queues                5,0   Walthinne          2,7
         Elnoumont                         0,8           Hozay                  1,2   Roittes               1,2   Wayai              8,5
         Eschbach                          8,0

                                                                                                      Autres cours d'eau : 683,56 km

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                   35
prPashVesdre    14/01/04 12:36 AM        Page 36

                          C ARTE D ’ IDENTITÉ :           LA   V ESDRE ,         PROJET DE PASH
  [5]
                                                                                      [Tableau 5.5.2] Inventaire des sites Natura 2000
                [5.5] SPÉCIFICITÉS       ENVIRONNEMENTALES                            dans le sous-bassin – sources : MRW - DGRNE, 2003
                                                                                           Nom du site                                              Surface (Ha)
                                                                                      1    Affluents du lac d'Eupen                                          508,5
                                                                                      2    Basse vallée de la Vesdre                                           0,2
                                                                                      3    Bois de la Géronstère                                             457,9
                                                                                      4    Bois de Staneux                                                   621,3
                                                                                      5    Coteaux calcaires de Theux et le Rocheux                           68,7
                                                                                      6    Fagnes de la Polleur et de Malmédy                                189,7
                                                                                      7    Fagnes de la Roer                                                 155,9
      [Tab. 5.5.1] Inventaire des zones de protection des captages                    8    Fagnes de Malchamps et de Stoumont                                535,9
      sources : MRW - DGRNE, 2003                                                     9    Fagnes de Stavelot et vallée de l'Eau Rouge                       706,4
      Nom de la zone             Type                              Statut (Ha)        10   Fagnes du Nord-Est                                              2.247,1
                                                         À l'étude Zone arrêtée       11   Grotte Jaminon                                                      0,1
      Aquifère thermo-minéral                                                         12   La Gileppe                                                      1.185,7
      de Chaudfontaine           Surveillance                            99,8         13   Osthertogenwald autour de Raeren                                    8,0
      Eaux de Spa et environs    Prévention éloignée                  3.830,4         14   Plateau des Hautes-Fagnes                                       3.352,8
      Eaux de Spa et environs    Prévention rapprochée                  111,7         15   Vallée de la Gueule en amont de Kelmis                              7,0
      Eaux de Spa et environs    Surveillance                         5.849,3         16   Vallée de la Helle                                                760,0
      Heuvel P1, G1, Medael E1   Prévention éloignée        46,7                      17   Vallée de la Hoëgne                                               609,3
      Heuvel P1, G1, Medael E1   Prévention rapprochée      31,1                      18   Vallée de la Soor                                                 447,2
      Chabottes, Doux Fonds G1   Prévention éloignée        72,0                      19   Vallée de la Vesdre entre Eupen et Verviers                       548,9
      Chabottes, Doux Fonds G1   Prévention rapprochée       7,2                      20   Vallée du Wayai et affluents                                       87,4

                                 Sous-total (Ha)           157,1     9.891,2               Surface totale (Ha)                                          12.498,1

                                 Total (Ha)          10.048,3                              Couverture du sous-bassin                                             18%

           36                                                                                         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 37

                                                                           PROJET DE PASH    ,   LA   V ESDRE : C ARTE D ’ IDENTITÉ
                                                                                                                                                         [5]

        [5.5.3] ZONES               DE BAIGNADE (SOURCE : MRW – DGRNE,               [Tableau 5.5.3] Inventaire des zones de baignade
        2003)                                                                        dans le sous-bassin
        L’Arrêté du Gouvernement wallon du 24 juillet                                Nom :
        2003 mentionne 31 zones de baignade ainsi que                                Zone de baignade à Royompré, dans la Hoëgne à Jalhay, en
        les mesures de protection nécessaires à cette fin.                           rive gauche, à hauteur du gué du village de Royompré
        Une zone de baignade est l’endroit où sont situé                             Zone amont :
        les eaux de baignade, définies comme les eaux ou                             • La Hoëgne, de la zone de baignade au lieu-dit "la
        parties de celles-ci, douces, courantes ou stag-                               Passerelle du Centenaire" ;
        nantes dans lesquelles la baignade :                                         • Le ruisseau de Dison, de sa confluence avec la Hoëgne à la
                                                                                       confluence du ruisseau de Bolimpont ;
        • est expressément autorisée,
                                                                                     • Le ruisseau la Statte, de sa confluence avec la Hoëgne à
        ou                                                                             son point d’origine ;
        • n’est pas interdite et habituellement pratiquée                            • Le ruisseau la Sawe, de sa confluence avec la Sarre à son
          par un nombre important de baigneurs (*).                                    point d’origine.
        Cet arrêté précise de plus la notion de zone
        amont : tout ou partie du réseau hydrographique
        situé à l’amont d’une zone de baignade.

        (*) Une information plus détaillée est présente dans l’AGW du
        24 juillet 2003

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                            37
prPashVesdre   14/01/04 12:36 AM   Page 38

                                             PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE :
                                                 L E PASH     DÉCODÉ       [6]
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 39

                                                                           PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : L E PASH   DÉCODÉ
                                                                                                                                                [6]
        [6.1] INTRODUCTION                                                           Il est à remarquer que le pourcentage de popula-
                                                                                     tion situé hors zone urbanisable aux plans de sec-
        Les différents tableaux repris ci-après sont issus
                                                                                     teur varie d’une commune à l’autre et d’un sous-
        des bases de données cartographiques gérées par
                                                                                     bassin à l’autre.
        la SPGE en y intégrant les données de population
        par secteur statistique issues de l’INS (cfr                                 Les estimations de population (colonne "POP"
        lexique). Pour rappel, les dernières informations                            dans les différents tableaux) sont d’autant plus
        de population disponibles datent du 1er janvier                              fiables que la zone de travail est grande. Ainsi,
        2001.                                                                        pour l’ensemble d’un sous-bassin ou pour une
                                                                                     agglomération de grande dimension, l’erreur esti-
        Des traitements spécifiques ont été développés
                                                                                     mée est inférieure à 1%. Par contre, pour des
        pour effectuer une répartition correcte de la popu-
                                                                                     agglomérations de petite dimension, la marge
        lation d’un secteur statistique au sein des diffé-
                                                                                     d’erreur peut être beaucoup plus grande.
        rentes agglomérations et régimes d’assainisse-
        ment, notamment lorsque l’entièreté du secteur                               Dans le cadre du projet de PASH et afin d’attirer
        ne se situe pas en zone destinée à l’urbanisation.                           l’attention sur les modifications qui ont eu lieu
                                                                                     entre les PCGE et le PASH, différentes informa-
        Sur base de nos traitements, 96% de la popula-
                                                                                     tions des PCGE sont reprises, dont notamment la
        tion wallonne, provenant des secteurs statis-
                                                                                     liste des Step prévues dans les PCGE et leur deve-
        tiques, peut être réparti dans l’un ou l’autre régi-
                                                                                     nir au niveau des PASH, et ce plus particulière-
        me d’assainissement en zone destinée à l’urbani-
                                                                                     ment pour les Step de moins de 2.000 EH.
        sation. Il reste donc un reliquat de 4% affecté à
        la population située hors zone urbanisable aux                               Les PCGE ne faisaient pas à proprement parlé de
        plans de secteur, et donc par définition, sous le                            distinction entre une step publique et "autonome"
        couvert également du régime d’assainissement                                 (cfr lexique). Dans les PASH, le régime d’assainis-
        autonome.                                                                    sement collectif vise, exclusivement, des zones
                                                                                     dont l’épuration est assurée par des Step
                                                                                     publiques.

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                   39
prPashVesdre   14/01/04 12:36 AM     Page 40

                        L E PASH     DÉCODÉ    :   LA   V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [6]
               Les agglomérations liées à des Step "autonomes"            La comparaison PASH-PCGE est effectuée pour les
               reprises aux PCGE et correspondant le plus sou-            synthèses au niveau du sous-bassin, tant au
               vent à des Step existantes, sont intégrées dans            niveau du zonage que des réseaux d’assainisse-
               les PASH de différentes manières :                         ment.
               • l’agglomération passe dans le régime d’assainis-         Les valeurs de population fournies par agglomé-
                 sement autonome ou autonome communal si la               ration, c’est-à-dire par Step, représentent des
                 step est et reste de gestion communale ;                 estimations sur les EH issus de la population
               • la Step est reprise par l’OEA : elle devient de          domiciliée qui pourront arriver, à terme, à cette
                 facto publique, l’agglomération est reprise en           step lorsque l’ensemble du réseau de collecte et
                 assainissement collectif ;                               d’égouttage sera réalisé.

               • la Step est ou sera déclassée, l’agglomération           Remarques : il ne faut pas confondre capacité
                 initiale sera reprise, toute ou en partie, en            nominale des step, exprimée en EH, et EH issus
                 assainissement collectif (vers une step                  de la population. En effet, outre la population, la
                 publique) ou reprise en assainissement autono-           step doit être dimensionnée en prenant en comp-
                 me.                                                      te d’autres apports potentiels d’eaux usées, tels
                                                                          les activités tertiaires et industrielles, et doit tenir
               • l’agglomération est reprise en assainissement            compte de l’évolution démographique future.
                 transitoire en cas d’incertitude sur le devenir de
                 la Step.

          40                                                                              S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
prPashVesdre      14/01/04 12:36 AM                        Page 41

                                                                                  PROJET DE PASH   ,   LA   V ESDRE : L E PASH      DÉCODÉ
                                                                                                                                                            [6]
        [6.2] STATIONS D’ÉPURATION                                  PUBLIQUES

        [6.2.1] STEP               PUBLIQUES PRÉVUES AU                    PASH

        [Tableau 6.2.1] Liste des Step publiques prévues                                    Code            Dénomination                Capac New(8)
        au PASH                                                                             Step                                        (EH)(7)
        Code              Dénomination                                      Capac New(8)
        Step                                                                (EH)(7)         Station d'épuration à réaliser
                                                                                                                               2.000 EH et plus
        Station d'épuration existante                                                       62122/01        LA BROUCK                    14.000
                                                            2.000 EH et plus                63084/02        WELKENRAEDT                   8.000
        63058/04          WEGNEZ                                     170.000                62122/02        BASSE FRAIPONT                2.200
        63004/01          MEMBACH                                      24.600               63057/04        MAGNEE                        2.000   X
        63035/01          HERVE                                        18.000                                                Moins de 2.000 EH
        62099/01          SOUMAGNE                                      9.800               63058/03        XHENDELESSE                   1.000
        62100/01          LOUVEIGNE                                     5.150               63057/01        OLNE                            800
        63058/01          LE BOLA                                       2.300               63035/07        MANAIHAN                        500
                                                           Moins de 2.000 EH                63046/01        BILSTAIN                        500
        63084/01          HENRI-CHAPELLE                                1.800               63084/05        HENRI-CHAPELLE SUD              200
        62022/02          LA WALTINNE                                   1.500               63089/01        EL SAUTE                        200
        00002/04          ROETGEN (D)                                     250         X     62100/05        GROS CONFIN                     150

        Station d'épuration en cours de réalisation
                                         2.000 EH et plus
        63058/02    GOFFONTAINE                     30.000

        (7) CAPAC (EH) : capacité nominale des Step exprimée en EH
        (8) NEW : Step qui n’était pas prévue aux PCGE

         S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004                                                                               41
prPashVesdre   14/01/04 12:36 AM     Page 42

                          L E PASH   DÉCODÉ     :    LA     V ESDRE ,   PROJET DE PASH
  [6]
               [Tableau 6.2.2] : Raisons du maintien des Step à réaliser de moins de 2.000 EH
               Code        Dénomination             Capac          Raison du maintien
               Step                                  (EH)
               63058/03    XHENDELESSE              1.000        Volonté communale, contrat d'agglomération à signer (Art 11§1 du RGA)
               63057/01    OLNE                       800        Volonté communale, contrat d'agglomération à signer (Art 11§1 du RGA)
               63035/07    MANAIHAN                   500        Taux d'égouttage > 75%
               63046/01    BILSTAIN                   500        Volonté communale, contrat d'agglomération à signer (Art 11§1 du RGA)
               63084/05    HENRI-CHAPELLE SUD         200        Taux d'égouttage > 75%
               63089/01    EL SAUTE                   200        Taux d'égouttage > 75%
               62100/05    GROS CONFIN                150        Taux d'égouttage > 75%

               [6.2.2] RAISONS   DU MAINTIEN DES STEP DE MOINS                     zone, contrat auquel il est annexé un plan plu-
               DE 2.000 EH                                                         riannuel de réalisation des égouts afin de par-
               Sur base du RGA, le maintien d’agglomérations                       venir au minimum au taux de 75% d’égouttage
               (et donc de Step) de moins de 2.000 EH en assai-                    (Art. 11§1 du RGA).
               nissement collectif peut intervenir pour une des
                                                                                 [6.2.3] STEP     PUBLIQUES NON REPRISES AU                         PASH
               raisons suivantes :
                                                                                 Il s’agit de Step publiques qui étaient prévues aux
               • la step était existante ou en cours de réalisation
                                                                                 PCGE et qui ne se retrouvent plus au PASH.
                 au moment de la réalisation du PASH ;
                                                                                 Le plus souvent, leur zone initiale d’influence figu-
               • 75% du réseau d’égouttage y est existant ;
                                                                                 rée aux PCGE est, au PASH, localisée en assainis-
               • il existe une raison environnementale qui le jus-               sement autonome ou transitoire. Dans certains
                 tifie ;                                                         cas, la totalité ou une partie de leur zone d’in-
               • la commune, en accord avec son OEA, a conclu                    fluence est liée, au PASH, à une autre Step
                 ou conclura un contrat d’agglomération pour la                  publique.

          42                                                                                      S OCIÉTÉ P UBLIQUE   DE   G ESTION   DE L’E AU , JANVIER   2004
Vous pouvez aussi lire