École élémentaire 130 rue de Longchamp Compte-rendu du conseil d'école du lundi 18 novembre 2019

 
CONTINUER À LIRE
École élémentaire 130 rue de Longchamp
                   Compte-rendu du conseil d’école du lundi 18 novembre 2019
Présents
-Madame LAGADEC, IEN
-Monsieur REDLER, Adjoint de Mme la Maire du 16ème ARRT
-Mesdames BAPTISTA-HADI, BENICHOU, BERDUGO, CHESNEAU, CHETRIT, CRISTIANI, CYMERMAN,
DE MASINI, FITOUSSI, MAJBRUCH, MEYER-NAUDAN, POUJOL FERRY, SPIRA, TEMIME, VAINCHTEIN,
Messieurs ELKAIM et LAKROUF, les parents d’élèves élus
-Mesdames LEVI, DE LIVOIS, HUAUT, FAUCON, LE BERRE, RICHARD, DE SMET, TELLIER, NAVARRO-
PASCAL, ROUGIÉ, DEGRAIN, DUGER, PILLARD, TIXIER, PALEWSKA, REY et SAINTE-MARIE et Messieurs
BOUAZIZ et BEN SALEM, les enseignants
-Mesdames RAVAT et ROCHE, membres du RASED
-Madame GOUVERNEUR, REV
-Madame REBEYROTTE, directrice de l’école

Absents ou Excusés
-Madame BRASSEUR, Adjointe à Mme la Maire du 16ème, chargée des affaires scolaires
-Madame ABOU FADEL, représentante de Mme la Maire de Paris
-Madame FRANCO, DDEN
-Mesdames ALEXANDRE, AZOULAY, BOUAZIZ, CERTNER, KASSAB, MANDEL, les parents élus
-Mesdames HUAUT, DORCHIES-CHAPTINEL, TELLIER et SAINTE-MARIE, les enseignantes
                                      ---------------------------------------------------
L’ordre du jour était le suivant :

           1. Résultat des élections des représentants des parents d’élèves
              La composition du conseil d’école et les compétences du conseil d’école

           2. Règlement intérieur/vote pour l’année scolaire 2019-2020

           3. Organisation de la présente année scolaire
                 - la répartition des effectifs et la structure 2019-2020
                 - les évaluations nationales CP et CE1
                 - présentation du RASED (Réseau d’Aides et de Soutien aux Enfants en Difficulté)
                 - la mise en œuvre du projet d’école pour 2019-2020
                 - LSU (Livret Scolaire Unique)
                 - SIC (Section Internationale de Chinois)
                 - les APC (activités pédagogiques complémentaires)
                 - le périscolaire

           4. Questions et propositions de parents d’élèves élus
                 - problème de violence physique et verbale au sein de l'école.
                 - enrichissement de la bibliothèque. Chaque pourra donner ses livres déjà lus afin que d'autres
                     puissent en profiter.
                 - mise en place d'un dispositif d'aide aux devoirs.
                 - création d'un groupe de musique " Nos jeunes Talents"

           5. Sécurité

           6. Comptes rendus financiers
                 - Utilisation des crédits de fonctionnement/budget mairie 2019
                 - Coopérative scolaire : compte rendu financier pour 2018-2019
La séance démarre à 18h00
Cette année, l’école élémentaire connaît des changements :
- un renouvellement important de l’équipe enseignante : 11 nouvelles enseignantes dont 5 binômes (classes
   « berceaux » et temps partiels)
- l’ouverture d’une 12ème classe
- deux listes de parents aux élections des représentants des parents d’élèves

    1. Résultats des élections des représentants des parents d’élèves
12 sièges de titulaires et 12 sièges de suppléants étaient à pourvoir (nombre équivalent au nombre des classes de
l’école).

Nombre d’électeurs inscrits : 507
Nombre de votants :      237
Bulletins blancs ou nuls : 21
Suffrages exprimés : 216 (56 suffrages pour la FCPE et 160 suffrages pour la PEEP)
Nombre de sièges à pourvoir : 12
Nombre de sièges pourvus : 12 (3 sièges pour la FCPE, 8 sièges pour la PEEP au quotient électoral et 1 siège pour la
PEEP au plus fort reste)
La participation a été de 46,75% (48,23% en 2018-2019)

La composition, le fonctionnement et les compétences du conseil d’école (article D411-1 du Code de l’Éducation
nationale)
Sa composition

Dans chaque école, le conseil d'école est composé des membres suivants :
1° Le directeur de l'école, président ;
2° Deux élus :
a) Le maire ou son représentant ;
b) Un conseiller municipal désigné par le conseil municipal ou, lorsque les dépenses de fonctionnement de l'école ont
été transférées à un établissement public de coopération intercommunale, le président de cet établissement ou son
représentant ;
3° Les maîtres de l'école et les maîtres remplaçants exerçant dans l'école au moment des réunions du conseil
4° Un des maîtres du réseau d'aides spécialisées intervenant dans l'école choisi par le conseil des maîtres de l'école ;
5° Les représentants des parents d'élèves en nombre égal à celui des classes de l'école, élus selon les modalités fixées
par arrêté du ministre chargé de l'éducation ;
6° Le délégué départemental de l'éducation nationale chargé de visiter l'école.
L'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription assiste de droit aux réunions.
Le conseil d'école est constitué pour une année et siège valablement jusqu'à l'intervention du renouvellement de ses
membres.

Le fonctionnement
Le conseil d'école se réunit au moins une fois par trimestre, et obligatoirement dans le mois suivant la proclamation des
résultats des élections (décret n°2019-918 du 30 août 2019), sur un ordre du jour adressé aux membres du conseil, au
moins huit jours avant la date des réunions. En outre, il peut également être réuni à la demande du directeur de l'école,
du maire ou de la moitié de ses membres.
Assistent avec voix consultative aux séances du conseil d'école pour les affaires les intéressant :
a) Les personnels du réseau d'aides spécialisées non mentionnés au septième alinéa (4°) du présent article ainsi que les
médecins chargés du contrôle médical scolaire, les infirmiers et infirmières scolaires, les assistants de service social et
les agents spécialisés des écoles maternelles ; en outre, lorsque des personnels médicaux ou paramédicaux participent à
des actions d'intégration d'enfants handicapés, le président peut, après avis du conseil, inviter une ou plusieurs de ces
personnes à s'associer aux travaux du conseil ;
b) Le cas échéant, les personnels chargés de l'enseignement des langues vivantes, les maîtres étrangers assurant dans
les locaux scolaires des cours de langue et culture d'origine, les maîtres chargés des cours de langue et culture
régionales, les personnes chargées des activités complémentaires prévues à l'article L. 216-1 et les représentants des
activités périscolaires pour les questions relatives à leurs activités en relation avec la vie de l'école.
Le président, après avis du conseil, peut inviter une ou plusieurs personnes dont la consultation est jugée utile en
fonction de l'ordre du jour. Les suppléants des représentants des parents d'élèves peuvent assister aux séances du
conseil d'école.
Les compétences
Le conseil d'école, sur proposition du directeur de l'école :
1° Vote le règlement intérieur de l'école ;
2° Établit le projet d'organisation pédagogique de la semaine scolaire ;
3° Dans le cadre de l'élaboration du projet d'école à laquelle il est associé, donne tous avis et présente toutes
suggestions sur le fonctionnement de l'école et sur toutes les questions intéressant la vie de l'école, et notamment sur :
a) Les actions pédagogiques et éducatives qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux du service public
d'enseignement ;
b) L'utilisation des moyens alloués à l'école ;
c) Les conditions de bonne intégration d'enfants handicapés ;
d) Les activités périscolaires ;
e) La restauration scolaire ;
f) L'hygiène scolaire ;
g) La protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire notamment contre toutes les formes de
violence et de discrimination, en particulier de harcèlement ;
h) Le respect et la mise en application des valeurs et des principes de la République ;
4° Statue sur proposition des équipes pédagogiques pour ce qui concerne la partie pédagogique du projet d'école ;
5° En fonction de ces éléments, adopte le projet d'école ;
6° Donne son accord :
a) Pour l'organisation d'activités complémentaires éducatives, sportives et culturelles prévues par l'article L. 216-1 ;
b) Sur le programme d'actions établi par le conseil école-collège prévu par l'article L. 401-4 ;
7° Est consulté par le maire sur l'utilisation des locaux scolaires en dehors des heures d'ouverture de l'école,
conformément à l'article L. 212-15.
En outre, une information doit être donnée au sein du conseil d'école sur :
a) Les principes de choix de manuels scolaires ou de matériels pédagogiques divers ;
b) L'organisation des aides spécialisées.
En fin d'année scolaire, le directeur de l'école établit à l'intention des membres du conseil d'école un bilan sur toutes les
questions dont a eu à connaître le conseil d'école, notamment sur la réalisation du projet d'école, et sur les suites qui ont
été données aux avis qu'il a formulés.
Par ailleurs, le conseil d'école est informé des conditions dans lesquelles les maîtres organisent les rencontres avec les
parents de leurs élèves, et notamment la réunion de rentrée.

     2. Règlement intérieur
Le règlement intérieur en vigueur en 2018-2019 a été distribué aux familles en début d’année scolaire avec la charte de
la laïcité.
Le conseil d’école ne propose pas d’avenant et vote sa reconduction à l’unanimité pour 2019-2020.

    3. Organisation de la présente année scolaire
a-La répartition des effectifs et la structure
À ce jour, l’école accueille 305 élèves (307 en septembre 2019) : 60 CP+ 65CE1+ 58CE2+55CM1+66CM2
En juin 2019, lors du dernier conseil d’école, les effectifs annoncés étaient de 308 élèves : 60 CP + 62 CE1+ 63 CE2 +
58 CM1+65CM2. L’école avait atteint son seuil d’ouverture.
De nouvelles demandes d’admission étaient susceptibles de se présenter. Une ouverture de classe a donc été décidée
par le Rectorat de Paris début juillet à l’école élémentaire Longchamp.
Madame l’Inspectrice précise que si l’Académie de Paris perd 3000 élèves chaque année, le 16 ème arrondissement fait
exception et les classes de cet arrondissement sont très chargées.
L’école ne disposant que de la salle informatique pour accueillir une classe et cette salle ayant la contrainte de ne
pouvoir pour l’année scolaire 2019-2020, accueillir que 19 personnes (16 élèves) au plus, il résulte de cette situation
que l’école a 12 classes dont une qui accueille l’équivalent d’une demi-classe.
Le montant des travaux pour que cette salle retrouve une capacité d’accueil ordinaire a été estimé à 50 000€.

L’école élémentaire Longchamp comme toutes les écoles publiques de Paris, a pour obligation d’admettre de
nouveaux élèves de son secteur quel que soit le cours dans lequel ils seront admis.
Mme l’Inspectrice explique que les élèves ne se présentent pas dans les écoles par tranche de 30 élèves par niveau.
L’école doit donc s’adapter, y compris en faisant des classes de double niveau. Ce choix est généralement peu apprécié
des parents en début d’année, mais ses bénéfices sont visibles en fin d’année. Les enseignants sont formés pour gérer
ces cours doubles et l’on ne note pas de taux de réussite plus faibles sur les classes à double niveaux.

La structure qui a été proposée est telle qu’elle peut accueillir des élèves à tous les niveaux, dans toutes les classes sauf
dans le CE2-CM2B (30 élèves) et le CM1-CM2 (16 élèves -contrainte liée aux normes de sécurité).
L’idée dominante est toujours d’alléger autant que faire se peut les classes des plus jeunes élèves (CP et CE1).
Par ailleurs, à partir du CE2, les élèves qui font chinois sont répartis sur deux classes, conformément aux textes.
La constitution des classes s’est faite sur le principe suivant :
-Les classes à cours unique ont été constituées de groupes d’élèves hétérogènes (dans chaque classe, se trouvent des
élèves avec des acquis très solides, des élèves avec des acquis à renforcer, des élèves calmes et des élèves plus agités)
-Les groupes classes sont constitués avant d’être affectés aux enseignants afin de garantir l’équité de traitement pour
toutes les familles.
- Une classe à double niveau est constituée de deux groupes plus homogènes.

Questions des parents d’élèves élus au sujet de cette structure :
Pourquoi les élèves de CM1 faisant du chinois ont-ils été séparés sur 2 classes alors qu’ils étaient réunis en
CE2 ?
Les élèves de CM1 faisant du chinois ont été séparés tout comme les élèves de CE2 et de CM2 car les textes le
préconisent (extrait de la note de service n° 2012-194 du 13-12-2012 du Ministère de l’Éducation nationale : Dans les
écoles et établissements scolarisant également des élèves ne relevant pas de sections internationales, il n'est pas
souhaitable que les élèves des sections internationales soient constitués en classe (division) séparée des autres
élèves. Dans la mesure du possible, ils ne devront être regroupés que pendant les heures d'enseignements
spécifiques.)
Il est exposé chaque année lors de la réunion préalable aux admissions en CE2 SIC qui se tient généralement au mois
de mai, l’organisation de la SIC : les élèves d’un même cours sont, sauf cas très exceptionnel comme l’an passé,
répartis sur deux classes. Il n’est pas possible de les répartir sur davantage de classes compte tenu des emplois du temps
des PVP.
Cette organisation se justifie pour deux raisons : éviter un effet filière (l’idée des textes) mais aussi répondre à la
régulation des flux d’élèves.

Les raisons qui ont motivé le regroupement dans une même classe des élèves de CE2 l’an passé et uniquement les
élèves de CE2 sont les suivantes : une nouvelle enseignante de chinois, recrutée par le HANBAN (organisme qui
dépend du Ministère chinois de L’Éducation et qui affecte et forme des enseignants de chinois exerçant à l’étranger)
arrivait et elle nécessitait l’accompagnement pédagogique soutenu d’un professeur des écoles (M. Jung, le professeur
des Écoles de cette classe de CE2 SIC avait été nommé en tant qu’enseignant référent de l’enseignement du chinois au
moment de la création de la SIC à Longchamp).
Pour les CE2/CM1A et les CE2/CM1B : pourquoi ne pas avoir réunis les élèves par classe de niveau uniquement
pour les cours de chinois et avoir fait le choix de les réunir pour les sciences, les maths, la géographie, l’histoire ?
ce qui occasionne beaucoup de déplacements d’élèves d’une classe à l’autre.
Les élèves de CE2 ou de CM1 sont forcément réunis par cours sur le temps scolaire, pendant que l’autre groupe fait
chinois ; cela concerne 3 heures, les trois autres heures se déroulant sur la pause méridienne. Il en est de même en
CM2. Les enseignantes en profitent pour avancer dans le programme pour chaque cour dans certaines disciplines. Cela
n’est pas possible en CM2 : pendant que le groupe d’élèves de SIC est en chinois sur le temps scolaire, l’autre groupe
ne peut pas avancer dans les programmes : il renforce des compétences en français ou en mathématique.
Le groupe de parents PEEP fait part des difficultés dans les CE2-CM1SIC.
Les élèves oublient régulièrement leurs affaires dans leur casier ou leur cartable laissé dans le couloir. Un
accompagnement particulier de ces classes est demandé par les parents délégués.
Mme Navarro-Pascal précise que la difficulté est liée au manque d’autonomie des élèves dans les classes de CE2-
CM1 ; de nombreux aménagements ont été effectués (ex : classes contiguës, organisation pour que les élèves des 2
classes ne se croisent pas lors des échanges de service, mise en place d’outils et de cahiers identiques dans les 2 classes,
aménagement identique des classes…). Il lui semble difficile d’aller plus loin. Mme Navarro a conscience que les
enfants sont encore jeunes et se montre confiante : l’apprentissage de l’autonomie fait partie des enseignements et se
développera dans le courant de l’année scolaire.

Pourquoi y a-t-il une classe de CM1/CM2 avec uniquement 16 élèves ?
Cette année, à ce jour, il y a 66 élèves CM2. L’école en avait 67 à la rentrée, 68 au 1er octobre. Il n’était pas possible
de se limiter à 2 classes de CM2 d’où nécessairement un cours double avec des CM2.

Classe berceau
Suite à une demande des parents d’élèves, Madame l’Inspectrice rappelle que les deux enseignants dans une classe de
type « berceau » alternent toutes les 3 semaines entre leur institut de formation et l’école Longchamp. Le concours de
Professeur des Ecoles est, contrairement aux idées reçues, difficile à avoir. Les enseignants de ces classes font l’objet,
comme tous les enseignants en formation, d’un accompagnement spécifique par des personnes habilitées. Les
difficultés éventuellement rencontrées seront gérées.
Il est prévu d’avoir moins de stagiaires au niveau de l’académie de Paris l’an prochain.
b- Les évaluations nationales CP et CE1 : elles sont obligatoires pour tous les élèves
À la rentrée 2019, comme l’an passé, des évaluations nationales ont été mises en place pour apprécier les acquisitions
et les besoins de tous les élèves de CP et de CE1.
Ces évaluations se sont déroulées en début d’année scolaire dans la seconde quinzaine du mois de septembre. Pour les
élèves de CP, il y aura un point d’étape fin janvier 2020.

Au CP, en français, les repères concernent trois domaines : la connaissance des lettres, la connaissance des sons et la
compréhension du langage oral. L'élève doit être en capacité de reconnaître les lettres de l'alphabet (graphèmes) pour
lire et écrire : il doit pouvoir les nommer et identifier le son (phonème) qu'elles produisent. Il apprend progressivement
à associer des groupes de lettres pour lire et écrire des syllabes (groupe de phonèmes) afin de les mémoriser. C'est à
cette condition qu'il pourra lire des mots puis des phrases de manière aisée.
En mathématiques, les repères concernent quatre domaines : l'écriture des nombres, la compréhension des nombres, la
résolution de problèmes et la géométrie.
Au CE1, en français, les repères concernent quatre domaines : la compréhension à l'oral, la compréhension des textes à
l'écrit, la lecture à voix haute et l'orthographe
En mathématiques, ils concernent quatre domaines : la connaissance des nombres, le calcul jusqu'à 100, la résolution
de problèmes et la géométrie.

Les parents d'élèves ont été informés des résultats de leur enfant (édition de bilans individuels en français et en
mathématiques).
Dans le cas où un élève a des besoins d'accompagnement, un rendez-vous individuel a été ou sera proposé à ses
parents afin de leur présenter les dispositifs offerts par l'école pour l’aider à progresser.

c- Présentation du RASED
Un dépliant présentant le RASED au sein de l’école Longchamp a été remis aux parents délégués et figurera sur le site
de l’école.

L’équipe est constituée de 3 personnes, qui interviennent le plus souvent à la demande des enseignants et toujours en
accord avec les familles.
              Psychologue scolaire, Mme Florence Roche
Accompagnement des élèves avec difficultés psycho-affectives estimées non transitoires. Elle intervient auprès d’un
enfant avec l’accord de ses parents.
              Enseignante spécialisée à dominante relationnelle, Mme Savine Ravat
Accompagnement des élèves avec difficultés psycho-affectives estimées transitoires.
Intervention 3 x 45 min par semaine, en petits groupes d’élèves ou de manière individuelle. La pris en charge d’une
élève est subordonnée à l’autorisation écrite de ses parents.
              Enseignante spécialisée à dominante pédagogique, Mme Aurélie Benest
Elle gère notamment un dispositif d’aide à la lecture à destination des CE1.
Elle agit également pour réduire les écarts scolaires
Interventions 1 fois par semaine, le jeudi.

d- La mise en œuvre du projet d’école pour 2019-2020
Le projet d’école a été présenté et validé lors du conseil d’école en juin 2018.
Ce projet d’école s’appuie sur le projet académique qui a trois grandes ambitions :
 - Bâtir une École équitable et ambitieuse pour tous.
- Adapter l’organisation de l’Académie pour mieux accompagner les publics et les personnels.
- Renforcer et valoriser l’ouverture de l’École.

Pour chacune de ces ambitions, le Rectorat décline des actions en direction des élèves.
Par exemple, 3 actions sont associées à la première ambition :
- Favoriser l’accès aux savoirs de tous les élèves dans une École qui accepte les différences
- Personnaliser les approches pédagogiques
- Garantir la continuité et la diversité des parcours scolaires

Pour la deuxième ambition, l’action en direction des élèves sera relative à l’instauration d’un climat scolaire propice
aux apprentissages.

Les actions en direction des élèves associées à la troisième ambition sont les suivantes :
- Promouvoir des pratiques pédagogiques adaptées au contexte d’aujourd’hui
- Exploiter pleinement l’environnement culturel à travers des partenariats directement tournés vers les élèves
- Faire de l’ouverture internationale de l’académie un atout pour les élèves
Le projet d’école doit également s’appuyer sur des indicateurs qui lui sont propres.
Les points d’amélioration retenus sont de deux ordres
Ils sont centrés pour une part sur les élèves. Par exemple, il est repérable qu’il est nécessaire de mener un travail pour
rendre la lecture oralisée plus fluide.
D’autre part, il s’agit de renforcer le lien entre les élèves par la mise en place de projets fédérateurs à objectifs
multiples : tout en travaillant le vivre ensemble, favoriser l’investissement dans les apprentissages disciplinaires et
l’enrichissement culturel.

En 2019-2020, dans le cadre de la première ambition, il s’agira principalement de travailler en lecture : les élèves de
CM2 par exemple iront lire des albums aux élèves de maternelle ; cela leur permettra d’améliorer leur lecture oralisée
tandis que les élèves de maternelle travailleront dans ces situations la compréhension des textes et l’enrichissement du
vocabulaire.

Pour la deuxième ambition, il s’agira de poursuivre la mise en place de l’ENT (Environnement Numérique de Travail)
Question des parents d’élèves « Les devoirs peuvent être mis en ligne dès 16h30 chaque jour ? » Les enseignants
rassurent sur le fait que c’est le cas.
Par ailleurs, les enseignants vont vérifier les groupes auxquels sont envoyés les cahiers multimédias de chinois, de
façon à s’assurer que toutes les familles concernées ont bien accès aux documents.

Enfin la troisième ambition relative à l’ouverture à l’international concerne la SIC et également l’éducation musicale
avec un travail sur les musiques du monde.
En outre, le projet d’école s’accompagne d’un PEAC (parcours d’éducation artistique et culturelle). Les actions menées
par les professeurs de la ville de Paris (PVP) en éducation musicale et en arts plastiques constituent des temps forts du
PEAC :

Mme REY, professeure d’arts plastiques, intervient dans toutes les classes de l’école à raison d’une heure
hebdomadaire, et enseigne les arts plastiques dans le respect des programmes de l’Éducation nationale.
Elle varie autant que possible les techniques, les outils et les matériaux, afin que chaque élève expérimente diverses
approches de pratique et d’expression artistique. L’absence de salle dédiée dans l’école limite les formats et interdit
certaines techniques trop salissantes (terre, plâtre…).
Toutes les séquences s’appuient sur des références en histoire de l’art dont les reproductions sont présentées aux
élèves soit avant, soit pendant, soit après la phase de réalisation, combinant ainsi pratique, théorie, et culture.
L’utilisation des TNI est une aide précieuse dans les séances d’arts plastiques.
Du CE2 au CM2, Mme Rey présente des œuvres d’art en lien avec les différentes périodes historiques des
programmes.
Elle s’implique, en accord avec les enseignants et quand cela est compatible avec sa discipline, dans les projets de
classe et d’école. Cette approche transversale du projet est très fédératrice, et généralement très appréciée des élèves.
Elle organise une visite de musée ou d’exposition par classe et par an, avec, quand cela est possible, un atelier
privilégiant une pratique de création qui ne peut pas se faire en classe.

PROJETS DE SORTIE POUR 2019/2020
CP A : Cité de l’Architecture et du Patrimoine - Atelier « Jeux d’architecture », au 2ème trimestre.
CP B : Cité de l’Architecture et du Patrimoine - Atelier « Jeux d’architecture », au 2ème trimestre.
CP-CE1 : Fondation Jérôme SEYDOUX-PATHE, Atelier « Histoire du cinéma : la couleur dans les films muets », au
2ème trimestre
CE1 A : Musée en Herbe - Exposition « Walk the line with L’Atlas », au 2ème trimestre
CE1 B : Musée en Herbe - Exposition « Walk the line with L’Atlas », au 2ème trimestre
CE2 A-B : en cours de réflexion.
CM1 A-B : Musée Marmottan - Atelier « L’enluminure, écrire au Moyen-Âge », au 2ème trimestre.
CE2-CM1 C : Musée Bourdelle - Atelier modelage, au 2ème trimestre.
CE2-CM1 D : Musée Bourdelle ou Musée du Quai Branly - en cours de réflexion.
CM1-CM2: Musée en Herbe - Exposition « Walk the line with L’Atlas », au 2ème trimestre
CM2 A : Fondation Claude Monet, à Giverny, au 3ème trimestre
CM2 B : Fondation Claude Monet, à Giverny, au 3ème trimestre
Mme PALEWSKA-VIOLLE, professeure en éducation musicale expose les objectifs de l’Éducation musicale à
l’école : développer la sensibilité et la capacité d’expression artistique des élèves, développer l’écoute, développer
l’ouverture d’esprit sur des musiques qui ne nous sont pas forcément familières. Les élèves sont aussi éduqués à la
valeur, au sens et à l’utilité du silence, ainsi qu’à sa capacité expressive et travaillent également dans cette discipline
comme dans d’autres à l’acquisition du 4ème savoir fondamental enseigné à l’école élémentaire : respecter autrui.

Dans cette discipline, les compétences "chanter" et "jouer" sont plus spécifiquement travaillées, "écouter" étant une
compétence transversale. Les instruments pratiqués dans toutes les classes sont des petites percussions scolaires
(tambourins, claves, triangles, carillons, clochettes...). Ces pratiques musicales collectives favorisent et renforcent la
cohésion des groupes-classes, cohésion qui aide aux apprentissages. À partir du CE2, un lien est établi autant que
possible entre les œuvres musicales abordées et le programme d'histoire, afin d’aider les élèves à éveiller leur curiosité.
Un cahier de musique fourni par la Ville de Paris suit les élèves du CP au CM2. Une ou deux fois dans l’année, les
élèves qui apprennent à jouer d’un instrument ou à chanter en dehors de l’école sont invités à rapporter leur instrument
à l’école afin de le présenter à leurs camarades et à jouer devant eux. Par ailleurs autant que possible, un travail en
éducation musicale est proposé en lien avec des projets de classe (par exemple, cette année, en CPA, travail sur les
contes traditionnels ; en CP-CE1, travail sur les comédies musicales). Régulièrement des liens entre ce qui est fait en
musique et ce que les élèves font dans les autres disciplines à l’école est établi.

Les seules chansons imposées par l’Éducation Nationale sont la Marseillaise et l’Hymne européen, que les élèves
doivent connaître avant leur entrée en 6ème. Ces hymnes sont appris en CM1 et CM2.

Par ailleurs le répertoire des chansons est choisi parmi des chansons adaptées aux enfants : choix de chansons qui ont
une bonne qualité musicale, une bonne qualité de texte, des chansons dont l’apprentissage est à la portée des enfants et
va les faire progresser vocalement, rythmiquement et sur le plan de la mémoire, des chansons qui sont susceptibles de
motiver élèves et enseignants, des chansons qui vont mettre en valeur les voix des élèves. Ce peut être également des
chansons porteuses de messages humanistes, de respect et de solidarité, et des chansons qui peuvent exprimer des
émotions, des sentiments humains.

Pour faire ce choix parmi pléthore de chansons existantes. Pour aborder de nouvelles chansons avec les élèves, Mme
Palewska utilise ses propres compétences de musicienne et de chanteuse mais également des ressources pédagogiques,
notamment celles de CNDP ou d’inspections académiques régionales qui publient chaque année des recueils de
chansons adaptées, et des ressources provenant de sites internet pédagogiques.

Pour fêter la fin d’année 2019, des chorales seront formées en regroupant 2 ou 3 classes pour proposer aux parents des
petits spectacles musicaux qui auront lieu des matins de 8h40 à 9h15 dans le hall de l’école. Les dates seront
communiquées aux familles très prochainement.
- classes de CE2-CM1B et C.
- les 2 classes de CP.
- classes de CM2 et de CM1-CM2.
- classes de CE2-CM1A et D.
- classes de CE1 et de CP-CE1.
Après chaque spectacle est prévu un court moment convivial pour lequel les parents volontaires seront sollicités pour
apporter gâteaux et boissons

Les sorties musicales prévues cette année :
Le PSM (Parcours de Sensibilité Musicale) en partenariat avec le Conservatoire Municipal du 16 ème arrondissement se
poursuit cette année : les CPA, CPB et CP-CE1 ont ainsi obtenu 2 concerts et 2 ateliers au Conservatoire.
Ces ateliers permettent aux élèves de jouer sur différents instruments de musique dont l’école ne dispose pas, comme
des violons, violoncelles, piano, flûte traversière, etc… C’est un beau moment de découverte, qui suscite parfois chez
les élèves l’envie d’apprendre à jouer d’un instrument de musique.
Les CPA : la Flûte enchantée en janvier et Alice au pays des merveilles en mai
Les CPB et les CP-CE1 : La musique du roi en mars et Couleurs jazz en avril
Toujours dans le cadre du partenariat avec le Conservatoire du 16ème, les 2 classes de CE1 iront au Conservatoire
écouter un concert de jazz en mai prochain.
Par ailleurs, Mme Palewska a obtenu les ateliers pédagogiques musicaux suivants : musique baroque pour les CE2-
CM1C et les CM1-CM2, tout un orchestre dans mon piano pour les CE2-CM1 A et B, présentation du home studio
pour les CM2A et B. Ces ateliers pédagogiques sont proposés et financés par la Ville de Paris. Ils auront lieu au 2ème
trimestre.

Ces actions s’inscrivent dans le PEAC et sont reportées dans le LSU.
Le projet d’école s’accompagne aussi d’un Parcours citoyen et d’un Parcours santé. Les actions associées à ces
parcours seront également reportées dans le LSU.
e- Le livret scolaire numérique
Il sera remis aux familles, comme l’an dernier de façon semestrielle.
Absences et retards sont reportés dans le LSU.

f- Enseignement du chinois (SIC)
L’enseignement en SIC est dispensé par Mme ZHAO, professeure du collège Janson de Sailly pour la deuxième année.
Elle est assistée de Mme GAO, présente le lundi, le mardi et le vendredi depuis la reprise des vacances d’automne.
Elle sera présente jusqu’à la fin du mois d’avril 2020.
Un professeur des écoles est présent durant les cours de chinois qu’ils se déroulent durant le temps scolaire ou durant
la pause méridienne. Cette organisation a très vite porté ses fruits : les échanges en termes pédagogiques entre Mme
Zhao et le professeur des écoles ont conduit à instaurer un climat plus favorable aux apprentissages. Les parents
d’élèves constatent une nette amélioration.

g- Les activités pédagogiques complémentaires (APC)
Les informations ont déjà été diffusées aux parents. Elles se termineront fin mai.

h- Le périscolaire
Présentation :
Mme Gouverneur présente son parcours : animatrice pendant 5 ans, AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) auprès d’enfants
porteurs de handicap et REV (Responsable Éducatif Ville) depuis 4 ans.
À l’école Longchamp, l’équipe d’animation est aussi une équipe très renouvelée cette année.
Le thème de l’année est l’environnement : « Notre planète est vivante ».

L’interclasse de 11h30 à 13h20
Durant l’interclasse, les enfants sont entre 220 et 250 (90 le mercredi) soit une augmentation d’une vingtaine d’élèves
par rapport à l’an dernier.
Il y a un animateur pour 18 enfants, soit 14 animateurs au lieu de 12 l’an dernier.
Ils sont titulaires du BAFA (Brevet d’Aptitude à la Formation d’Animateur).

Durant ces deux heures d’interclasse, des jeux sont proposés aux enfants à différents endroits dans l’école afin de
désengorger la cour du bas et de permettre une meilleure surveillance et sécurité :
- Ping-pong / Atelier dessin / Jeux de société dans le préau
- Jeux sportifs dans la cour du haut
- Basket et jeux de cerceaux dans la cour du bas
- BCD

Pour le passage à la cantine, cela ne se fait pas par classe mais lorsque les enfants le souhaitent avec leurs camarades.
3 jours par semaine, l’organisation du service se fait en fonction de contraintes : cours de chinois et l’atelier « Lire et
faire lire » pour les élèves de CP.
À 13h, les derniers élèves rentrent au réfectoire.
Pour le repas, il est demandé aux enfants de prendre le menu complet sur leur plateau afin qu’ils puissent goûter à
tout.
Ils peuvent se resservir sur le plat chaud en fonction des quantités et en demandant à la responsable de cantine.
Afin d’éviter de jeter de la nourriture, il est également proposé aux enfants qui restent jusqu’à 18h00, fromage et fruits
qui n’ont pas été mangés à midi pour leur goûter.

L’équipe d’animation a un projet anti-gaspillage/recyclage sur lequel elle va commencer à travailler.
Elle dispose d’un lombricomposteur qui sera présenté aux enfants et qui va servir à récupérer certains déchets de la
cantine, des TAP, et du goûter. Les adultes peuvent participer avec les sachets de thé, marc de café, …

Mme Gouverneur organisera une visite pour les parents d’élèves délégués intéressés, à une date à fixer avec la Caisse
des Ecoles.
Elle propose également d’organiser une réunion en direction de tous les parents prochainement, un jeudi.

TAP (Temps d’Activités Périscolaires) de 15h à 16h30 :
Il y a entre 170 et 190 enfants inscrits aux TAP; les TAP sont davantage fréquentés le mardi que le vendredi. La liste
des ateliers est affichée sur le panneau dédié, à l’extérieur de l’école. Les activités sont encadrées pour moitié par des
associations et pour autre moitié par des animateurs.
Les ateliers sont proposés par tranche d’âge.
Il y a 1 animateur pour 18 enfants.
Les inscriptions se font selon le choix de l’enfant :
- au 1er trimestre, cela s’est fait lors de la 1ère semaine de rentrée                                                      -
-au 2ème trimestre, cela se fera lors de la dernière semaine avant les vacances de Noël
- au 3ème trimestre, cela se fera lors de la dernière semaine avant les vacances de Pâques
Les enfants sont inscrits pour un trimestre ; la fréquentation doit être régulière car il y a un projet dans chaque atelier
qui aboutira à un spectacle/exposition à chaque fin de trimestre : spectacle entre enfants lors des 2 premiers trimestres
et spectacle de fin d’année avec les parents lors du 3ème trimestre.

Goûter/Etude ou Atelier Lecture (16h30-18h) :
De 16h30 à 17h, les enfants ont une récréation pour profiter de leur goûter qui est fourni par les familles.
A 17h00, les enfants vont soit en étude soit en atelier lecture (BCD) soit en atelier du soir.
Il y a 2 études avec normalement un animateur pour 18 élèves. .
Les animateurs proposent une aide aux devoirs mais au vu du nombre d’enfants, ne peuvent pas tout vérifier.
L’étude se déroule dans une classe.
L’atelier lecture est ouvert aux enfants qui s’y sont inscrits.

Mme Rebeyrotte gère l’inscription à l’étude et aux ateliers du soir.

Centre de Loisirs de 13h30à 18h :
Les enfants sont entre 40 et 50 chaque mercredi.
Le thème cette année est : « Fantastique !!! » volontairement très générale, pour pouvoir varier les propositions.

Chaque 1er mercredi du mois, les élèves sont sollicités pour                                 proposer des activités.
Les autres mercredis, les animateurs proposent des activités manuelles et sportives ; sous peu des sorties vont être
proposées (la 1ère sera au cirque). Le programme sera affiché sur le panneau devant l’école.
Le goûter est fourni par le centre de loisirs.

4. Questions et propositions de parents d’élèves élus
   a- problème de violence physique et verbale au sein de l'école

Durant le temps de l’interclasse, Mme Gouverneur mentionne qu’elle doit gérer beaucoup de comportements violents,
d’insolence, de manque de respect envers les enfants mais aussi envers les adultes.
Elle demande aux animateurs d’être vigilants mais des situations peuvent leur échapper. Mme Gouverneur insiste sur
le fait que les enfants doivent s’adresser aux animateurs pour dire ce qu’il se passe et ne doivent pas répondre par la
violence et les insultes. Cela ne fait qu’envenimer le conflit.
Si des comportements de ce type deviennent trop fréquents, Mme gouverneur s’entretient avec les parents concernés
pour mettre un terme à cela.
A la fin de chaque service de cantine, les animateurs et Mme Gouverneur en informent également les enseignants et/ou
la directrice de l’école.
Cependant, rien de comparable à ce qui est observable dans les écoles de zone REP+.

Les enseignants sont peu confrontés à ce type de comportements pendant le temps scolaire, notamment parce que la
durée des pauses qu’ils gèrent est plus courte, et que durant la classe, ils sont investis dans les apprentissages.
Des parents délégués soulignent que des comportements inappropriés d’élèves en CE2-CM1D a généré l’annulation
des sorties scolaires à venir.
Mme Rebeyrotte précise qu’elle n’a été destinataire d’aucunes doléances pour cette classe depuis le début de l’année
scolaire.
PEEP et FCPE demandent à mettre en place un système de code couleurs pour gérer ces sujets dans le périscolaire,
comme cela se fait durant le temps scolaire.

    b- Suggestions du groupe de parents FCPE

Enrichissement de la bibliothèque.
Chaque enfant pourra donner ses livres déjà lus afin que d'autres puissent en profiter

Mise en place d'un dispositif d'aide aux devoirs
La FCPE présente le dispositif « Club Panda » déjà en place au collège Janson de Sailly et envisage de l’étendre en
élémentaire. Le soutien est assuré par des bénévoles, souvent retraités.
Mme Rebeyrotte et les enseignants sont intéressés par le dispositif, qu’ils souhaitent étudier avec la FCPE. Ils ne
souhaitent pas qu’il soit réservé aux élèves en difficulté.
Création d'un groupe de musique " Nos jeunes Talents"
La FCPE souhaite étendre à l’élémentaire l’orchestre d’élèves déjà en place au collège Janson de Sailly.
Mme Palewska Violle trouve l’idée intéressante mais doit réfléchir avec Mme Rebeyrotte et la Direction des Affaires
Scolaires aux modalités qui permettraient de mettre en place ce dispositif.
S’il est mis en place, cela ne pourra se faire que de 16h30 à 18h00.

5. Sécurité

    L’exercice évacuation incendie réglementaire a été réalisé pour le groupe scolaire le jeudi 26 septembre.

6. Comptes rendus financiers
Utilisation des crédits de fonctionnement/budget mairie 2019
La somme attribuée par la ville de Paris pour l’année 2019 a été dans un premier temps de 11285€ (10986,80€ en
2018).
Chaque cours a bénéficié d’une enveloppe de 1800€. Un quart de ce budget par cours a servi à l’achat de manuels
scolaires et le reste a été consacré à l’achat de cahiers, fournitures diverses et papier pour la reprographie.
Les professeurs de la ville de Paris ont des budgets variables selon leur discipline : les Arts visuels réclament beaucoup
de matériel et le budget alloué est plus conséquent que pour les deux autres disciplines.
Après l’ouverture de la 12ème classe, un budget supplémentaire d’un montant de 3100€ a été alloué à l’école par la ville
de Paris.
Tous ces derniers crédits ont servi à l’acquisition de manuels scolaires pour les classes de CE2-CM1.

Coopérative scolaire : compte rendu financier pour 2018-2019

Solde en début d’année scolaire (1/09/2018) : 12884,83€
Solde en fin au 31/08/2019: 15551,53€

En ce début d’année scolaire 2019-2020, la coopérative a consacré 4345,31€ à l’achat de manuels scolaires ou logiciels

Au final, pour cette rentrée des classes, la somme supplémentaire de 7400€ (3100€ de la mairie de Paris et 4345, 31€
de la coopérative scolaire) a été consacrée à l’achat de manuels scolaires et logiciels relatifs aux domaines
d’enseignement « questionner le monde » (histoire, géographie, sciences et EMC).

Merci aux familles pour leur large contribution à la coopérative scolaire.

La séance est levée à 20h30.

Mme Rougié et Mme Spira, les secrétaires de séance                       Mme Rebeyrotte, directrice de l’école
Vous pouvez aussi lire