L'ÉNERGIE ÉTAT DE 2016 - HEC Montréal

 
2016
   ÉTAT DE
L’ÉNERGIE
AU QUÉBEC
AUTEURS
Johanne Whitmore et Pierre-Olivier Pineau
                                                                TABLE DES MATIÈRES
INFOGRAPHISTE
Brigitte Ayotte (Ayograph)

RÉVISEURE
Sylvie Dugas                                                    1. INTRODUCTION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                  1
REMERCIEMENTS
Benjamin Israël (Institut Pembina), Claude Sirois et Martin     2. RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 2015. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                                 2
Tremblay (ministère des Transports du Québec), André
Besner et Guy Lefebvre (Hydro-Québec), Louis Bellemare
(ministère du Conseil exécutif), Raynald Ouellet (Port de       3. SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                                         4
Sept-Îles), Patrick Robitaille et Pierre-Luc Gosselin (Port
de Québec), Hani Matta (Port de Montréal), Martin Imbleau                           3.1 - SOURCES D’ÉNERGIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    6
(Gaz Métro), Sylvain Audette (HEC Montréal).

NOTE AUX LECTEURS                                                                   3.2 - TRANSFORMATION DE L’ÉNERGIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                8
La publication annuelle État de l’énergie au Québec est une
initiative de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de   		                           Production de combustibles fossiles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    8
HEC Montréal.                                                   		                                 Transport par pipeline. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .        10
Le document État de l’énergie au Québec 2016 présente une       		                                 Transport maritime. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .      11
synthèse des renseignements les plus à jour sur les enjeux
énergétiques au Québec, à l’aube de l’année2016. Plusieurs      		                                 Transport ferroviaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .      12
données de 2015 ne sont toutefois pas encore disponibles.
Il y a donc, dans certains cas, un décalage entre les           		                                 Transport routier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    12
données présentées et la situation actuelle.                    		                           Production d’électricité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .      13
À PROPOS                                                        		                           Production de biocombustibles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                 15
Créée en 2013, la Chaire de gestion du secteur de
l’énergie de HEC Montréal a pour mission d’accroître les
connaissances sur les enjeux liés à l’énergie dans une                              3.3 - CONSOMMATION DE L’ÉNERGIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                17
perspective de développement durable, d’optimisation et
                                                                		                           Secteur des transports. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .        18
d’adéquation entre les sources d’énergie et les besoins de
la société. La création de cette chaire et de ce rapport est    		                           Secteur industriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   23
rendue possible grâce au soutien d’entreprises partenaires :
BMO, Boralex, Énergie renouvelable Brookfield, Enbridge,        		                           Secteur du bâtiment – résidentiel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                24
Gaz Métro, McCarthy Tétrault, Pétrolia, PwC, Valero.
                                                                		                           Secteur du bâtiment – commercial et institutionnel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                              26
CORRESPONDANCE
Chaire de gestion du secteur de l’énergie                                           3.4 - EFFICACITÉ DU SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                     27
HEC Montréal
3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 2A7 CANADA                                4. ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE LIÉES
Téléphone : 514 340-6472
                                                                   AU SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Page Web : energie.hec.ca
Twitter : @HECenergie

Dépôt légal : 4e trimestre 2015
                                                                5. CONTRIBUTION DE L’ÉNERGIE À L’ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. . . . . . . 35
ISSN 2368-674X (version PDF)
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales
du Québec, 20145                                                6. PERSPECTIVES POUR 2016. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives Canada, 2015

Illustrations : ©iStockPhoto.com, ©dollarphotoclub.com          7. SOURCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
1 INTRODUCTION
L’État de l’énergie au Québec 2016 est la deuxième édition d’un bilan annuel qui           Les données sur la biomasse en sont un bon exemple. Cette source d’énergie
rassemble les données les plus récentes sur le secteur de l’énergie au Québec.             neutre en carbone, qui représente une part significative du potentiel énergétique
La première édition a suscité beaucoup d’intérêt auprès de différents acteurs              et économique du Québec et du Canada, et qui peut contribuer à réduire les
québécois. Un outil innovateur (voir graphique 3.1), présenté en primeur,                  émissions de GES, n’est pas comptabilisée dans le bilan annuel de Statistique
a également permis aux lecteurs d’avoir une première vue d’ensemble du                     Canada intitulé Bulletin sur la disponibilité et écoulement d’énergie au Canada.
système énergétique de la province afin de faire le lien entre les différentes             Cette publication n’offre donc qu’un portrait partiel du système énergétique.
sources d’énergie, leur transformation en divers produits énergétiques, leur               Les contributions des énergies éolienne, solaire et géothermique, tout comme
consommation par secteur et l’efficacité globale du système. La Chaire de                  les biogaz, n’y sont pas détaillées, étant même parfois exclues. Même pour les
gestion du secteur de l’énergie est heureuse de pouvoir ainsi contribuer à une             données sur les énergies plus conventionnelles, cette publication contient des
meilleure compréhension du secteur de l’énergie qui, plus que jamais, requiert             incohérences inexpliquées (visibles dans le graphique 3.1, page 7) : le Québec aurait
une profonde transformation pour répondre aux aspirations des Québécois et                 consommé 6,37 milliards de mètres cubes (Gm3) de gaz naturel en 2013, tout en
Québécoises à la prospérité économique et à l’atteinte des objectifs de lutte              n’ayant été approvisionné que par 5,78 Gm3 (incluant les variations de stocks).
contre les changements climatiques.
                                                                                           L’Institut de la statistique du Québec (ISQ), l’orga­nisme gouvernemental responsable
Ce bilan sur le secteur de l’énergie est d’autant plus nécessaire que les bases            de produire, d’analyser et de diffuser des informations statis­       tiques officielles,
de données statistiques sur l’énergie sont dans un état déplo­rable, au Canada             objectives et de qualité sur le Québec, a annoncé en 2015 la fin de sa Banque de
comme au Québec. Actuellement, les agences gouvernementales ne font                        statistiques officielles, puis s’est rétractée. Les quelques statistiques énergétiques
au mieux que rendre disponibles certaines de ces données. La collecte et                   qu’elle présente sont toujours dispo­nibles, mais celles-ci ne sont pas mises à jour
le suivi des données sont souvent discontinus ou abandonnés. Ce manque                     de façon systématique.
d’information nuit à l’action, alors que le gouvernement du Québec entend
réduire de 37,5 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) sous le niveau de            Force est de conclure que les statistiques énergé­t iques sont dans un piètre
1990 d’ici 2030 et qu’il s’apprête à dévoiler une nouvelle politique énergétique.          état. L’État de l’énergie au Québec ne peut rectifier cette situation préoccupante.
Au Québec, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) n’a               Toutefois, ce bilan présente, à l’heure actuelle, le portrait le plus complet du
pas mis à jour ses statistiques énergétiques depuis 2013 – la dernière année               système énergétique à partir des sources officielles les plus récentes. Les
recensée étant 2011. Le fascicule Profil statistique de l’énergie au Québec, publié        auteurs espèrent que ce document contribuera à une meilleure compréhension
par le MERN en 2015 dans le cadre de sa démarche vers une nouvelle politique               du secteur de l’énergie au Québec et qu’il incitera les autorités à ajouter la
énergétique 2016-2025, présentait ainsi le plus souvent des données de 2011.               collecte et la diffusion des données énergétiques à leur liste de priorités.
À l’heure de l’information en continu et des mégadonnées, ce déficit dans nos
statistiques sur l’énergie est non seulement inacceptable, mais consternant de
la part des gouvernements.

                                                                                      11
2 RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 2015
Plusieurs événements ont marqué le secteur énergétique du Québec au cours de l’année 2015. Cette liste, non exhaustive,
présente un tour d’horizon des principaux événements qui se sont produits en 2015.

1er JANVIER • MARCHÉ DU CARBONE
Dix-sept distributeurs de carburants (produits pétroliers raffinés et gaz naturel) sont désormais assujettis au Système de plafonnement et d’échange de droits d’émission
de gaz à effet de serre (SPEDE), soit le marché du carbone québécois conjoint avec la Californie. Au prix plancher de la tonne de carbone en 2015 (12,10 US$), cela ajoute
2,8 ¢/litre au prix de l’essence.

13 FÉVRIER • POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE 2016-2025
La première des quatre tables rondes d’expert est organisée par le gouvernement québécois dans le cadre de sa démarche vers la nouvelle politique énergétique. Elle
porte sur l’efficacité et l’innovation énergétiques. Les autres tables rondes auront pour thème les énergies renouvelables (30 mars), la décarbonisation du transport routier
(24 avril) et les hydrocarbures (15 juin). Des consultations publiques suivaient ces tables rondes et des lettres ouvertes pouvaient être déposées en ligne jusqu’au 15 juillet.
La documentation se trouve sur le site www.politiqueenergetique.gouv.qc.ca. Les orientations de cette politique devraient être dévoilées à la fin de 2015.

16 MARS • PRODUCTION DE PÉTROLE EN GASPÉSIE
La compagnie Junex annonce avoir récupéré un volume total de 7 200 barils de pétrole léger de son puits Galt No4 Horizontal, sans aucune opération de fracturation
hydraulique.

13 AVRIL • EXPANSION DU MARCHÉ DU CARBONE
À la veille du Sommet de Québec sur les changements climatiques réunissant les premiers ministres des provinces et des territoires du Canada, l’Ontario annonce qu’elle
se joindra au marché du carbone de la Californie et du Québec, sans toutefois préciser son échéancier.

1ER MAI • CHANGEMENT DE DIRECTION À HYDRO-QUÉBEC
Départ du PDG de l’entreprise, Thierry Vandal, après 10 ans à ce poste. Éric Martel lui succède le 6 juillet.

12 MAI • DEMANDE D’EXPLOITATION DE LA CENTRALE AU GAZ À BÉCANCOUR
Hydro-Québec demande à la Régie de l’énergie d’autoriser l’utilisation de la centrale de TransCanada Energy (TCE) de Bécancour en période de pointe pour y traiter du gaz
naturel liquéfié. Cette centrale de 507 MW est inactive depuis 2006 à cause d’une demande en électricité plus faible que prévu lors de la signature du contrat avec TCE
en 2003. Une audience a eu lieu le 1er septembre.

                                                                                       2
17 JUILLET • STRATÉGIE CANADIENNE DE L’ÉNERGIE
Les premiers ministres des provinces canadiennes rendent public un rapport intitulé Stratégie canadienne de l’énergie, faisant état d’une stratégie basée sur des principes
de collaboration et de transparence, de responsabilité sociale et environnementale ainsi que de sécurité énergétique et de stabilité. Quatre comités de travail sont créés,
mais aucune autre mesure concrète n’est mise en place

24 AOÛT • ENTENTE ENTRE LES DISTRIBUTEURS DE GAZ ET TRANSCANADA
La conversion prévue par TransCanada d’un gazoduc en oléoduc dans le cadre de son projet Énergie Est avait soulevé des craintes chez les distributeurs gaziers de l’Ontario
et du Québec, dont Gaz Métro. Ces distributeurs, qui se montraient défavorables au projet Énergie Est, concluent finalement une entente de principe avec TransCanada
qui devrait protéger les approvisionnements gaziers pour les consommateurs de gaz naturel.

1ER SEPTEMBRE • GAZ NATUREL EN GASPÉSIE
Ressources Québec, une filiale d’Investissement Québec, annonce un investissement de 3,8 M$ dans l’exploration gazière sur le site Bourque, près de Murdochville, en
Gaspésie. S’il est possible d’y produire du gaz naturel, les promoteurs du projet, Pétrolia et Tugliq, l’achemineraient par gazoduc, soit à Port-Daniel, à Grande-Vallée ou à
Gaspé, où il serait liquéfié puis acheminé par voie maritime sur la Côte-Nord en remplacement de produits pétroliers raffinés.

11 SEPTEMBRE • ÉCHANGE PROVINCIAL D’ÉLECTRICITÉ
Les gouvernements du Québec et de l’Ontario signent le Protocole d’entente concernant la poursuite de la collaboration et les possibilités d’entente de commerce
d’électricité entre l’Ontario et le Québec, en appui à la réduction des GES pendant la remise à neuf des installations nucléaires de l’Ontario.

9 OCTOBRE • ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS
Le gouvernement du Québec dévoile son Plan d’action en électrification des transports 2015-2020, doté d’un budget de 420 M$. Il vise à atteindre d’ici 2020 le nombre
de 100 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés au Québec, ainsi qu’à réduire de 150 000 tonnes par an les émissions de GES et de 66 millions le
nombre de litres de carburant consommés annuellement.

19 OCTOBRE • ÉLECTIONS FÉDÉRALES
Un gouvernement majoritaire libéral dirigé par Justin Trudeau est élu. Ce nouveau gouvernement a annoncé qu’il collaborerait avec les provinces pour établir une Stratégie
énergétique nationale ainsi qu’un cadre pancanadien de lutte contre les changements climatiques.

27 OCTOBRE • ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES STRATÉGIQUES (ÉES) SUR LES HYDROCARBURES
Le gouvernement du Québec rend publiques 42 des 64 études commandées dans le cadre des évaluations environnementales stratégiques portant sur l’exploitation et
le transport de pétrole et de gaz au Québec. Ces rapports serviront de référence en vue de l’élaboration de la future loi sur les hydrocarbures, mais aussi de la nouvelle
politique énergétique de la province. Des consultations publiques ont eu lieu par la suite, soit du 16 au 19 novembre 2015. Le rapport final de l’ÉES devrait être remis
au gouvernement au début de 2016.

30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE • SOMMET DE PARIS SUR LE CLIMAT (COP21)
Cette conférence, qui se tient dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, vise un accord international sur le climat, applicable
à tous les pays, dans le but de limiter le réchauffement mondial à 2°C d’ici 2100. Le Québec s’y rend avec des cibles ambitieuses de réduction des émissions de GES de
20 % en 2020, 37,5 % en 2030 et 80 à 95 % en 2050 sous le niveau de 1990.

                                                                                     3
3 SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE
               DU QUÉBEC

Parler d’énergie n’est jamais chose simple, tant pour les citoyens que les politiciens ou les chefs d’entreprise, puisque cela
fait référence à tout un système complexe et dynamique qui relie diverses composantes. Comme pour le corps humain ou les
écosystèmes naturels, la variation d’une des composantes du système peut avoir des répercussions sur d’autres composantes,
voire sur l’ensemble du système.

Les défis énergétiques du 21e siècle requièrent une         Pour mieux visualiser cette approche systémique, le        par divers secteurs d’activité (industrie, transport et
approche plus systémique permettant de prendre              graphique 3.1 montre comment s’écoule l’énergie,           bâtiments résidentiel, commercial et institutionnel).
en considération les liens entre les sources d’énergie,     depuis sa source jusqu’à sa consommation finale,           Une partie des combustibles fossiles est aussi
leur transport et leur transformation en différents         dans le contexte régional de la province du Québec.        destinée à un usage non énergétique, soit en tant
produits, leur consommation par divers secteurs             Dans un système énergétique, on distingue la               que matière première pour la production d’engrais
d’activité et le bilan global de l’efficacité du système.   production d’énergie primaire de sa transformation         chimique ou de plastique.
Cela, sans oublier les impacts économiques et               en énergie secondaire et de sa consommation
environnementaux engendrés à chacune de ces                 finale. Une fois transformée, l’énergie peut être          À la fin du parcours (côté droit du graphique 3.1 ; voir
« étapes » d’utilisation de l’énergie. Pour gérer ou        transportée jusqu’au consommateur afin de                  également la section 3.4 du rapport) sont calculées
régler un enjeu énergétique, il ne suffit donc plus de      répondre à la demande de services énergétiques             les pertes d’énergie – surtout sous forme de
déterminer si une source d’énergie est « bonne » ou         comme l’éclairage, le chauffage, la climatisation,         chaleur – liées à certaines inefficacités du système
« mauvaise » – ce qui reviendrait à n’étudier qu’une        la motorisation de procédés industriels et la              au cours de la transformation, du transport et de la
facette du problème de manière isolée –, mais plutôt        mobilité (transport). Ainsi, la disponibilité totale des   consommation de l’énergie. On constate que moins
de comprendre comment nos différents besoins,               sources d’énergie primaire, que cette énergie soit         de la moitié de l’énergie produite et transformée
comportements et modèles de consommation                    produite localement ou importée, est représentée           sert directement à répondre à la demande de
alimentent, voire même contribuent à privilégier            dans la section sources d’énergie, à gauche du             services énergétiques dans l’économie québécoise.
la production d’une source d’énergie au détriment           graphique 3.1. L’énergie s’écoule ensuite vers la droite   Ce résultat donne à penser qu’il est indispensable
d’une autre.                                                pour être transformée en produits énergétiques             d’améliorer l’efficacité globale du système énergétique.
                                                            qui, par la suite, seront transportés et consommés

                                                                                      4
GRAPHIQUE 3.1 • BILAN ÉNERGÉTIQUE DU QUÉBEC, 2013

                                    SOURCES D’ÉNERGIE                                        TRANSFORMATION                                                     CONSOMMATION                                                EFFICACITÉ DU SYSTÈME

                                                                               Importations (121 PJ)                                                    Exportations (124 PJ)

                              Éolien (68 PJ)
 ÉNERGIE PRODUITE AU QUÉBEC

                                                                                                                       Distribution
                                                                                       Génération                      d’électricité 621
                                                                                                        757              (878 PJ)
                                                                                       d’électricité
                              Hydro (814 PJ)                                                                                                                                                                                                Pertes liées aux systèmes
                                                                                         (825 PJ)
                                                                                                                                                                                                                        électriques, y compris la transmission (281 PJ)

                                                                                                                                                                                                                                                                                TOTAL DES PERTES ÉNERGÉTIQUES (1 127 PJ)
                                                                                                                                      132
                                                                                                        149
                                                                     19
                                                                                4
                                                                                                                                                                                                                                                       Pertes liées à la
                                                                                                                                                                                                                                 transformation de la biomasse (17 PJ)
                                                                                                                                                                                            BÂTIMENTS
                                                                                                                                                                                                            67

                              Biomasse (178 PJ)                                                                                                                                     240     Résidentiels
                                                                                                                                                                                              (334 PJ)      268
                                                                                                                                                                                     48
                                                                                     Production de                                                                             25    22                                                                              Autres
                                                                                                                                                                                                            59
                                                                                    biocombustibles                                                                                  85     Com. et inst.                                                             pertes
                                                                                                                                                                                     66                     138
                                                                                        (158 PJ)                                                                                     47       (197 PJ)                                                              (734 PJ)

                                                      Exportations (88 PJ)

                                                                                                                                                                                                            216                                                       Pertes
                                                                                                                                                                                    295
                              Gaz naturel (317 PJ)                                                                                                                                                                                                                      liées
                                                                                                                                                                                             Industriel                                                         au raffinage
                                                                                                                                                                                     81
                                                                                                                                                                                              (636 PJ)                                                                (94 PJ)
                                                                                                                                                                                                            420
                                                                                                                                                                                    152
 ÉNERGIE IMPORTÉE

                                                                                                                                                                                     20
                                                                                                                                                                                     87

                              Charbon (20 PJ)

                                                                                                                                                                                    12
                                                                                                                                                                                     5                                                                    ÉNERGIE UTILE
                                                      Exportations (14 PJ)                                                                                                                                                                                     (956 PJ)
                                                                                                                                                                                                            392
                                                                                                                                                                                    504
                                                                                                                                                                                             Transport
                                                                                                                                                                                              (523 PJ)
                                                                                                                                                                                                            131
                                                                                     Production de
                                                                                                                           Distribution
                              Pétrole (772 PJ)                                      produits raffinés 664
                                                                                                                           de produits
                                                                                        (758 PJ)
                                                                                                                             raffinés
                                                                                                                             (887 PJ)
                                                                                                        94                                                                           85
                                                                                                                                                                                          Non énergétique
                                                                                                                                                                                               (85 PJ)

                                                                                Importations (226 PJ)                                                      Exportations (142 PJ)
1 PJ (278 GWh) est équivalent à la consommation
énergétique d’environ 10 000 ménages québécois
Notes
 Notes: :Certains
          Certainstotaux  nene
                     totaux   s’additionnent  pas pas
                                 s'additionnent    parfaitement    en raison
                                                        parfaitement          d’arrondissement
                                                                         en raison               et du fait
                                                                                    d'arrondissement        quefait
                                                                                                        et du    les que
                                                                                                                     procédés  énergétiques inférieurs à 3 PJ ne sont pas affichés sur
                                                                                                                         les procédés                                                                                                                  Réalisation : Benjamin Israël
leénergétiques
    diagramme. La    disparitéàdans
                  inférieurs    3 PJ les données
                                     ne sont  pas du   gaz naturel
                                                   affichés   sur lereflète les données
                                                                     diagramme.          fourniesdans
                                                                                    La disparité  par Statistique
                                                                                                       les données  Canada.
                                                                                                                       du gazLes notes méthodologiques
                                                                                                                               naturel reflète            pour l’élaboration du graphique 3.1,                                  Collaboration : Johanne Whitmore (HEC Montréal),
                                                                                                                                                                                                                                                  Réalisation : Benjamin Israël
ainsi  que l’explication de certains changements par rapport au bilan de 2012, sont disponibles sur le site de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie : energie.hec.ca
 les données fournies par Statistique Canada. Les notes méthodologiques pour l’élaboration du graphique 3.1, ainsi que
                                                                                                                                                                                                                                Pierre-Olivier Pineau (HEC Montréal), David Layzell
                                                                                                                                                                                   Collaboration : Johanne Whitmore (HEC Montréal),
                                                                                                                                                                                                                              (CESAR),Pierre-Olivier   Pineau
                                                                                                                                                                                                                                       Bastiaan Straatman       (HECTechnologies).
                                                                                                                                                                                                                                                            (whatIf?   Montréal),
Sources   : Statistique
 l’explication          Canada,
                 de certains      2015; Office par
                              changements      de l’efficacité
                                                    rapport au énergétique,   2015 sont
                                                                  bilan de 2012,   ; WhatIf? Technologies
                                                                                         disponibles  sur leinc.
                                                                                                              site de la Chaire de gestion du
                                                                                                                                              5                                                          David Layzell (CESAR), Bastiaan   Straatman    (whatIf?  Technologies).
et CESAR (CanESS, scénario de référence 2013) ; Hydro-Québec, 2014.
 secteur de l’énergie : energie.hec.ca

Sources : Statistique Canada, 2015; Office de l'efficacité énergétique, 2015; WhatIf? Technologies inc. et CESAR (CanESS, scénario de référence 2013); Hydro-Québec, 2014.
3.1 • LES SOURCES D’ÉNERGIE
Les sources d’énergie dites primaires (tableau 3.1.1) correspondent à l’ensemble des matières brutes extraites du milieu naturel
(par ex., pétrole brut, charbon, vent, soleil, eau courante) avant toute transformation. Ces énergies sont ensuite converties en
produits énergétiques utiles (dites « énergies secondaires »), qui sont consommés par les usagers. Cette conversion consiste
en une transformation en énergie électrique, en un traitement ou un raffinage. Au Québec, c’est le cas du pétrole brut acheté
de producteurs étrangers ou canadiens qu’on transforme ensuite en produits pétroliers tels l’essence, le diesel ou le mazout.
Les énergies primaires sont souvent substituables, pourvu qu’elles permettent à l’utilisateur de satisfaire sa demande en
services énergétiques (par ex., éclairage, transport, chauffage).

Le système énergétique du Québec se distingue              au mazout, électricité qui sert essentiellement à                                          sentait 3 % du bilan énergétique québécois. La
de celui des autres régions du monde par sa                approvisionner les communautés non connectées                                              centrale a toutefois été définitivement fermée le
par t impor tante d’approvisionnement local en             au réseau électrique.                                                                      28 décembre 2012. Le gouvernement du Québec
énergies renouvelables (49 % du total), c’est-à-                                                                                                      prévoit que toutes les activités de déclassement,
dire provenant de sources dont les stock s ne              En 2012, l’uranium, utilisé pour alimenter l’unique                                        de démantèlement et d’évacuation du combustible
s ’épuisent pas. Les deux principales sources              centrale nucléaire de Gentilly-2 (675 MW), repré­                                          nucléaire irradié prendront fin en 2062.
locales d’énergie primaire sont la force hydraulique
(transformée en hydroélectricité) et la biomasse,          TABLEAU 3.1.1 • DISPONIBILITÉ DES SOURCES D’ÉNERGIE PRIMAIRE AU QUÉBEC, 2013
les ressources éoliennes (utilisées de façon plus
modeste) venant en troisième lieu. Les autres                               Énergies primaires                                               Pétajoules                                        Équivalence
besoins énergétiques du Québec sont comblés par
                                                                            Pétrole                                                                 772                                   126 millions de barils
                                                             Importations

les hydrocarbures, qui proviennent entièrement
d’importations et comptent pour la moitié, soit                             Gaz naturel                                                             317                                     8,3 milliards de m3
51 %, du bilan (voir l’encadré à la page 9). Le pétrole,
dont plus des trois quarts sont consommés par le                            Charbon                                                                   20                                   1 million de tonnes
secteur des transports, représente 36 % du bilan
énergétique, tandis que la part du gaz naturel,
surtout consommé par le secteur industriel, s’élève                         Hydro                                                                   814                                           226 TWh
                                                             Production

à 15 %. Le charbon, entièrement consommé par le
                                                                            Éolien                                                                    68                                           19 TWh
secteur industriel, ne répond qu’à 1 % des besoins
énergétiques du Québec. Moins de 1 % de la                                  Biomasse*                                                               178
production d’électricité québécoise est produite
                                                                            Total                                                                 2 169
à partir de génératrices fonctionnant au diesel ou
                                                           Sources : Statistique Canada, 2015 ; Hydro-Québec, 2015 ; WhatIf? Technologies inc. et CESAR, 2015 ; EIA, 2015.
                                                           Note : (*) La donnée de production d’énergie à partir de la biomasse provient du modèle CanESS (scénario de référence pour 2013) ainsi que d’Hydro-Québec, 2014.
                                                           Il est à noter qu’ Hydro-Québec agglomère la production d’électricité à partir de la biomasse et des déchets.

                                                                                                  6
LE SAVIEZ-VOUS ?

ÉVOLUTION DE L’APPROVISIONNEMENT EN PÉTROLE AU QUÉBEC
Hormis quelques milliers de barils de pétrole qui ont été produits en sol québécois à la suite de différents travaux d’exploration pétrolière, le Québec importe
la totalité du pétrole raffiné utilisé sur son territoire. Ces importations sont longtemps venues d’Europe et d’Afrique. Nos sources d’importation de pétrole ont
cependant changé radicalement, comme l’indique le graphique 3.1.1. Depuis 2013, les États-Unis représentent plus de 50 % des importations québécoises,
le Texas et le Dakota du Nord arrivant en tête des États auprès desquels nous nous approvisionnons. Ce changement est lié au développement ultrarapide
de la production de pétrole de schiste aux États-Unis, ce qui en a fait un produit plus compétitif que les importations traditionnelles d’Algérie et d’autres pays
producteurs. Les raffineries québécoises, qui peuvent recevoir du pétrole brut par bateau, par pipeline (à Montréal) et par train, sont en mesure de modifier
très rapidement leurs sources d’approvisionnement, en fonction des meilleurs prix qu’elles réussissent à obtenir sur le marché.

Les livraisons de pétrole au Québec en provenance d’autres pays que le Canada vont vraisemblablement chuter en 2016, avec la mise en service de la ligne
de pipeline 9B d’Enbridge. Celle-ci transportera jusqu’à Montréal 300 000 barils par jour de pétrole provenant de l’Ouest canadien, mais aussi de producteurs
américains. Environ 100 000 barils de pétrole par jour devront encore être importés pour approvisionner la capacité de raffinage du Québec.

GRAPHIQUE 3.1.1 • ÉVOLUTION DE LA PROVENANCE DES IMPORTATIONS EN PÉTROLE BRUT
AU QUÉBEC, 2011 À 2015
                                                    RUSSIE
                                            100 %                                                                  CANADA
                                                                                 ROYAUME-UNI                       TRINITÉ-ET-TOBAGO
                                                                                                                   CÔTE D’IVOIRE
                                             90 %
                                                             KAZAKHSTAN
Volumes des importations d’huiles brutes,
 de pétrole ou de minéraux bitumineux

                                             80 %
                                                                                  NIGÉRIA
                                             70 %                         AZERBAÏDJAN
                                                                                  MEXIQUE
                                             60 %
                                                                               ANGOLA
                                             50 %                                                                 50 %
                                                                                  NORVÈGE
                                             40 %

                                             30 %
                                                                                                  ÉTATS-UNIS
                                                               ALGÉRIE                                                                 Source : Statistique Canada, 2015.
                                             20 %
                                                                                                                                       Note : (*) Total des neuf premiers mois de l’année 2015 (janvier à septembre).
                                                                                                                                       Les données sur les importations utilisées pour élaborer le graphique 3.1.1,
                                             10 %                                                                                      issues du Tableau 990-0027 de la base de données sur le commerce
                                                                                                                                       international canadien de marchandises de Statistique Canada, ne sont pas
                                              0%                                                                                       entièrement conformes à celles du Tableau 134-0001 – Approvisionnement
                                               2011             2012                    2013   2014            2015*                   de pétrole brut et équivalent aux raffineries, également de Statistique Canada.

                                                                                                        7
3.2 • TRANSFORMATION DE L’ÉNERGIE
Les sources d’énergie primaire sont transformées en différentes formes d’énergie secondaire pour être plus facilement
transportées, distribuées et utilisées. Ainsi, l’énergie hydraulique (cours et chutes d’eau) ou éolienne (vent) peut être transformée
en électricité ; les produits et les déchets issus de matières organiques peuvent être transformés en biocombustibles, tels que
le biogaz, l’éthanol et le biodiesel ; et le pétrole peut être transformé en produits raffinés, tels que l’essence et le diesel utilisés
dans les véhicules. Le gaz naturel, passant par une étape d’extraction des liquides de gaz (éthane, propane ou butane) et des
impuretés, est aussi transformé pour devenir un produit standard. Ce produit peut être utilisé directement ou transformé en
gaz naturel comprimé (GNC) ou liquéfié (GNL) pour réduire son volume.

PRODUCTION DE                                              GRAPHIQUE 3.2.1 • CAPACITÉ TOTALE                                             GRAPHIQUE 3.2.2 • PRODUCTION
COMBUSTIBLES FOSSILES                                      DE RAFFINAGE DE PRODUITS PÉTROLIERS
                                                           AU QUÉBEC, 2014
                                                                                                                                         DE PRODUITS PÉTROLIERS RAFFINÉS
                                                                                                                                         AU QUÉBEC, 2014
                                                                                                                                                                         Mazouts lourds
                                                                                          Capacité totale du Canada :                                                        7 % Mazouts légers 5 %
               En 2015, le Québec ne produisait                                             1 873 000 barils par jour
                                                                              2 000 000                                                                                                         Charges
                 ni p ét role br u t ni gaz naturel.                                                                                                                                        pétrochimiques
                                                                                                                                                                                                  3%
                 Toutefois, il disposait d’installations
                                                                                                                                                                                               Carburéacteur
                 industrielles pour transformer et                                                                                                                                                  3%
                                                                                                                                                Carburant diesel                                  Asphalte 3 %
                raffiner ces sources d’énergie. Deux                                                                                                 35 %
                                                                                                                                                                                                    Gaz de
             raf f ineries de pétrole sont ac tives                           1500 000                                                                                                              distillation
                                                                                                                                                                                                    2%
sur son territoire : celles de Suncor à Montréal                                                                                                                                     Autres 4 %

et de Valero à Lévis. En 2014, leur capacité totale
s’élevait à 402 000 barils par jour de produits
                                                            Barils par jour

                                                                                                                    Autres régions
                                                                                                    1 471 000       canadiennes : 79 %
pétroliers raffinés (PPR), soit près de 21 % de la                                                                  (13 raffineries)                         Essence pour moteurs
                                                                              100 0000                                                                               38 %
capacité de raffinage au Canada (graphique 3.2.1).
L’essence et le carburant diesel représentaient 73 %
de leur production totale de PPR (graphique 3.2.2).
Cette production dépasse largement les ventes
                                                                                                                                                                        Autres 2 %
intérieures de produits pétroliers au Québec, qui                              500 000

s’élèvent à 355 346 barils par jour.                                           402 000
                                                                                                                                                                  Propane et mélanges
                                                                                                    265 000
                                                                                                                                                                    de propane 1 %
                                                                                                  Valero (Lévis)    Québec : 21 %
                                                                                                                    (2 raffineries)                                     Butane 1 %
                                                                                                    137 000
                                                                                                Suncor (Montréal)                                                  Produits naphte et
                                                                                     0                                                                            autres mazouts
En 2013, les raffineries québécoises émettaient              transport, dans lequel de plus en plus véhicules
0,11 kg éq. CO2/litre de PPR, contre 0,22 kg éq. CO2/        lourds utilisent le GNL. Les industries québécoises
litre de PPR en Ontario et 0,16 kg éq. CO2/litre de PPR      qui ne sont pas desservies par le réseau actuel de
en moyenne au Canada (Environnement Canada,                  distribution du gaz naturel peuvent également être
2015 ; Statistique Canada, 2015). Cette différence           approvisionnées en GNL, qui peut coûter moins
s’explique en grande partie par l’utilisation du gaz         cher et émettre moins de GES par unité d’énergie
naturel comme combustible dans les raffineries               que les PPR. La capacité actuelle de l’usine de
québécoises. À titre de comparaison, la combustion           Gaz Métro est de 460 m 3 de GNL par jour, mais
d’un litre d’essence (le PPR le plus commun) émet            un projet d’agrandissement vise à tripler cette
2,3 kg éq. CO2, soit 31 fois plus que les émissions          capacité de production. Financée par la compagnie
liées au raffinage.                                          Stolz LNGaz, une nouvelle usine de liquéfaction
                                                             de gaz naturel ayant une capacité de 6 700 m3 de
Le Québec produit également du gaz naturel                   GNL par jour pourrait être construite à Bécancour.
liquéfié (GNL), c’est-à-dire du gaz naturel refroidi         D’autres projets, moins avancés, sont également en
à − 162 °C, température où il se transforme en               développement au Québec.
liquide. Cette production est faite dans une usine
exploitée par Gaz Métro à Montréal (tableau 3.2.1).          Le transport et la distribution du pétrole brut, des PPR
Cette production, qui servait initialement à stocker         et du gaz naturel sont assurés par les réseaux routier,
du gaz naturel pour les périodes de pointe,                  ferroviaire, de pipelines, de terminaux portuaires
approvisionne actuellement aussi le secteur du               ainsi que de stations-service.

TABLEAU 3.2.1 • USINES DE GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ EN SERVICE OU APPROUVÉES
AU QUÉBEC, 2015

            Société               Lieu                                        Capacité
                                                 460 m3 de GNL
 Gaz Métro                Montréal
                                                 Agrandissement à 1 380 m3 (été 2016)
                                                 6 700 m3 de GNL
 Stolt LNGaz inc.         Bécancour
                                                 Projet ayant obtenu les autorisations gouvernementales

Source : MERN, 2015.

                                                                                         9
TRANSPORT PAR PIPELINES
Les pipelines servent fréquemment à transporter                                            flux, approuvée par l’Office national de l’énergie,
le pétrole brut, les PPR et le gaz naturel. Comme                                          permettra d’acheminer 300 000 barils par jour
l’illustre le graphique 3.2.3, le Québec possède déjà                                      jusqu’à Montréal, va redonner aux pipelines une plus
un réseau de pipelines qui traversent le fleuve Saint-                                     grande place dans l’approvisionnement pétro­lier
Laurent et d’autres cours d’eau. L’utilisation de ce                                       au Québec. Cela diminuera le nombre de navires
réseau change au fil des ans : si le pipeline Portland-                                    arrivant d’outre-mer pour fournir en pétrole les
Montréal a été fréquemment utilisé pour permettre                                          raffineries de Valero et Suncor. Le projet Énergie
à des pétroliers, de taille trop grande pour naviguer                                      Est de TransCanada pourrait ajouter un important
sur le fleuve Saint-Laurent, d’approvisionner les                                          pipeline au réseau québécois existant : sa capacité
raffineries de Montréal à partir de Portland (Maine),                                      prévue est de 1,1 million de barils par jour, soit
la fermeture de plusieurs raffineries (Texaco en 1982,                                     presque quatre fois celle de la ligne 9B. Ce pipeline, qui
Pétro-Canada en 1982, L’Impériale en 1983, Gulf en                                         pourrait approvisionner les raffineries québécoises,
1986 et Shell en 2010) en a considérablement réduit                                        est toutefois essentiellement destiné à l’exportation
l’usage. La ligne 9B de Enbridge, dont l’inversion du                                      du pétrole.

GRAPHIQUE 3.2.3 • CARTES DES RÉSEAUX DE PIPELINES (GAZODUCS ET OLÉODUCS) AU QUÉBEC, 2015
Réseau de gazoducs                                                                                                                       Réseau d’oléoducs

           Vers
      l’Alberta
              Rouyn-Noranda                                                                                                                     TransCanada Énergie Est
                                            Entreposage     Trans Quebec & Maritimes
                                               Intragaz –
                                           Pointe-du-Lac      Saint-Nicolas                                                                                                 Québec
                                                               Entreposage
 TransCanada            Témiscaming                            Intragaz –                                                                                  Pipeline St-Laurent       Lévis
                                                               St-Flavien                 Canaport GNL                                                                                       Saint-John
                                    Montréal
                                    Ottawa                                      Emera                                                     Vers l’Alberta               Montréal
                                                                                                                                                                 Ottawa                  South
                                                                                                                                                                                       Portland

                                                                                                                                                                                 Portland Montreal
                                                                                         LÉGENDE
                                                                                                                                          Enbridge (9B)             Trans-Northern
                                                                                              Terminal GNL existant
                                                            Maritimes                                                                                                                                     LÉGENDE
                                                            & Northeast                                                                                                                                     Existant       Proposé
                  Spectra Energy                                                              Entreposage souterrain
                                                                                                                                                   Nanticoke                                                Produits pétroliers raffinés
                                                                                              Usine de liquéfaction,
           Enbridge                                                                           stockage et regazéification
                                                                                                                                                                                                            Pétrole brut

Sources : Association canadienne de pipelines d’énergie, 2015 ; Pipeline Saint-Laurent, 2015 ; TransCanada, 2015 ; Valener inc., 2015.

                                                                                                                                  10
TRANSPORT MARITIME                                        GRAPHIQUE 3.2.4 • CARTE DE LA MANUTENTION DE PÉTROLE BRUT, D’ESSENCE, DE MAZOUT
Dans le domaine du transport maritime, le Québec          ET DE CARBURÉACTEUR DANS LES PORTS DU QUÉBEC, 2011 À 2014
                                                          Manutention de pétrole brut, essence, mazout et carburéacteur dans les ports du Québec, 2011 à 2014
compte de nombreux ports où sont chargés et
déchargés le pétrole et les PPR, tels que l’essence,                                                                                                                 SEPT-ÎLES                    2011   2012   2013   2014
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Blanc-Sablon

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Harrington
les carburéacteurs et le mazout. Certains ports                                                                                                                      Marchés internationaux (en millions de tonnes)
                                                                                                                                                                     Chargements                0      0       0        0                                                                Natashquan
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Harbour

hébergent des terminaux dans lesquels les produits                                                                                                                   Déchargements             0,1     0       0       0,2
                                                                                                                                                                                                                                                                                 Port-Menier                  k m 25           0             50 k m

                                                                                                                                                                     Marchés intérieurs (en millions de tonnes)
pétroliers sont entreposés pour être ensuite                                          Ivujivik
                                                                                                       Salluit
                                                                                                                 Baie Déception                                      Chargements
                                                                                                                                                                     Déchargements
                                                                                                                                                                                                  0,01
                                                                                                                                                                                                  0,4    0,4
                                                                                                                                                                                                            0     0
                                                                                                                                                                                                                0,4
                                                                                                                                                                                                                         0,02
                                                                                                                                                                                                                         0,3
                                                                                                                        Kangiqsujuaq
transportés par navires-citernes ou encore par                                   Akulivik
                                                                                                                                Quaqtaq                                                                                                                                                 Port-Menier
                                                                                 Puvirnituq
convois ferroviaires ou routiers à travers le Québec ou                                                                         Kangirsuk                                                                                               Port-Cartier
                                                                                                                                                                                                                                                                                                            ÎL E
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   D’ AN
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           TI CO
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   ST I

vers d’autres marchés canadiens et internationaux                                                Inukjuak          Aupaluk
                                                                                                                                          Kangiqsualujjuaq
(graphique 3.2.4). Depuis 2012, Statistique Canada                                                                           Kuujjuaq
                                                                                                                                                                                                                                             Matane
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Gaspé

                                                                                                      Umiujaq
ne recueille plus de données sur les activités de                                                                                                                                                                                                                                                                          Îles-de-la-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Madeleine

transport maritime intérieur et international dans                                               Kuujjuarapik                                                                                                            Rimouski

les ports canadiens. Le mandat relèverait désormais                                                                                                                                                                                                                                                                                       km 5 0      10 km

de Transports Canada. Toutefois, aucune nouvelle                                                                                                                                                                                                                                            LÉGENDE
                                                                                                                                                                                          QUÉBEC                  2011       2012     2013      2014
donnée permettant de faire un bilan du traf ic
                                                                                                                                                                                                                                                                          Marchés internationaux et intérieurs
                                                                                                                                                                                                                                                                          (pétrole brut, essence, mazout et carburéacteur)
                                                                                                                                                                                      Marchés intérieurs/internationaux (en millions de tonnes)                           Source: Port de Montréal, Port de Québec et
portuaire et des marchandises transportées n’a été
                                                                                                                                                                                      Chargements                  3,5     4,2     1,8    2,5                             Port de Sept-Îles
                                                             MONTRÉAL                        2011     2012       2013    2014                                                         Déchargements                11     11,6    10,1    9,3

émise jusqu’à présent, de sorte que les données              Marchés internationaux (en millions de tonnes)
                                                             Chargements               1,2     1,1     1,0               0,7
                                                                                                                                                                                                                                                                          Marchés internationaux (pétrole brut,
                                                                                                                                                                                                                                                                          essence, mazout et carburéacteur) et
                                                                                                                                                                       SOREL               2011                                                                           intérieurs (Carburants et produits
des gouvernements fédéral et québécois sur les
                                                             Déchargements             5,0     4,2     4,9               5,0
                                                                                                                                                                      Chargements            0,1 Mt                                                                       chimiques de base)*
                                                             Marchés intérieurs (en millions de tonnes)                                                               Déchargements           0 Mt                                                                        Source: Statistique Canada

volumes de marchandises manipulées dans les                  Chargements
                                                             Déchargements
                                                                                         0,5
                                                                                         1,5
                                                                                                0,4
                                                                                                1,7
                                                                                                        0,6
                                                                                                        1,3
                                                                                                                         0,9
                                                                                                                         1,0
                                                                                                                                                                                                                                                                          Marchés intérieurs
                                                                                                                                                                                                                                                                          (Carburants et produits chimiques de base) *
                                                              Comprend les chargements et déchargements du terminal Kildair à Sorel-Tracy.
ports au Québec ne sont pas à jour. Pour produire                                                                                                    Côte-Sainte-Catherine
                                                                                                                                                                                                                                                                 1 tonne de pétrole ≈ 7,33 barils
                                                                                                                                                                                                                                                                 * Les données désagrégées sur les mouvements
le graphique 3.2.4, une collecte de données a été            40 2 0   0     40      80 k m
                                                                                                                                               Valleyfield                                                                                                       intérieurs de Carburants et produits chimiques de base
                                                                                                                                                                                                                                                                 ne sont pas disponibles dans la base de données de
                                                                                                                                                                                                                                                                 Statistique Canada.
effectuée auprès des autorités des principaux ports                                                                                                                                                                      Réalisée à partir des données de Statistique Canada (54-205-XWF), des ports de Montréal, Québec et Sept-Îles.

québécois, en collaboration avec le ministère des         Sources : Statistique Canada, 2012 ; collectes individuelles auprès des autorités des ports de Québec, Montréal et Sept-Îles, 2015.                                                                                  Service de l’économie, de la prospective et des stratégies
                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Direction de la planification
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Novembre 2015
                                                          Note : Depuis 2012, Statistique Canada ne collecte plus les données sur les activités du transport maritime intérieur et international dans les ports canadiens (Le transport
Transports du Québec.                                     maritime au Canada - 54-205-X). Jusqu’à maintenant, aucune source équivalente de données ne permet d’avoir un portrait aussi complet du trafic portuaire et des
                                                          marchandises selon les points de chargement et de déchargement autrement que via une collecte de données auprès de chaque port.

                                                                                                                        11
TRANSPORT FERROVIAIRE                                    GRAPHIQUE 3.2.5 • ÉVOLUTION DES CHARGEMENTS FERROVIAIRES EN MAZOUT ET PÉTROLE
Aucune donnée liée au transport de produits pétro­       BRUT (WAGONS PAR MOIS) DANS L’EST CANADIEN, EN LIEN AVEC L’ÉVOLUTION DU PRIX
liers par convois ferroviaires au Québec n’est           DU PÉTROLE (DOLLARS PAR BARIL), DE JANVIER 2005 À JUILLET 2015
rendue publique pour des raisons de confidentialité                                                      7 000                                                                                                                                                                                                                      140
                                                                                                                                                                                   133$US           Début de la                                                     5 874 wagons
et de compétitivité. Seules des données agrégées                                                                                                                                                  crise financière                                                                                                    OPEP maintient
                                                                                                                                                                                                                                                                      mars 2013
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       son niveau de
sont offertes par Statistique Canada pour l’ensemble                                                                                                                                                  de 2008

                                                             Mazout et pétrole brut (nombre de wagons)
                                                                                                         6 000                                                                                                                         116$US                                          4 080 wagons                 production malgré
de l’Est canadien. Le graphique 3.2.5 montre que                                                                                                                                                                                                                                         oct. 2013                   la chute des prix
                                                                                                                                                                                                                                                                                              108$US                     du pétrole
le transport de produits pétroliers par convois                                                                                                                                                                                                                                                                         27 nov. 2014
ferroviaires était relativement stable avant 2012.                                                       5 000                                                                                                                                                                                                                      100

Par la suite, la hausse de la production des sables

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Prix du pétrole ($US/baril)
bitumineux et de pétrole de schiste dans l’Ouest                                                         4 000                                                                                                                                                                                                                      80
canadien et aux État s- Unis, jumelée au prix
élevé du pétrole, ont contribué à la croissance                                                          3 000                                                                                                                                                                                                                      60
                                                                                                                                                                                                                                                                 Accident à
du transport du pétrole brut et du mazout par                                                                                                                                                                                                                   Lac Mégantic
convois ferroviaires. Antérieurement, le réseau                                                                                                                                                                                                                 6 juillet 2013                                        47$US
                                                                                                         2 000                                                                                                                                                                                                                      40
d’oléoducs et le transport maritime comblaient la                                                                                                                                             42$US                                                                         2 489 wagons
                                                                                                                                                                                                                                                                              août 2013
majorité des besoins de transport de ces produits.
                                                                                                         1 000                                                                                                                                                                                                                      20
Le déraillement ferroviaire survenu à Lac-Mégantic,                                                                                                                                                                                                                                                    1 223 wagons
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         mai 2015
le 6 juillet 2013, s’est déroulé dans une période
où les chargements ferroviaires de mazout et de                                                             0                                                                                                                                                                                                                       0
                                                                                                                 Jan-05

                                                                                                                          Juil-05

                                                                                                                                    Jan-06

                                                                                                                                             Juil-06

                                                                                                                                                       Jan-07

                                                                                                                                                                Juil-07

                                                                                                                                                                          Jan-08

                                                                                                                                                                                    Juil-08

                                                                                                                                                                                              Jan-09

                                                                                                                                                                                                       Juil-09

                                                                                                                                                                                                                 Jan-10

                                                                                                                                                                                                                          Juil-10

                                                                                                                                                                                                                                    Jan-11

                                                                                                                                                                                                                                             Juil-11

                                                                                                                                                                                                                                                       Jan-12

                                                                                                                                                                                                                                                                 Juil-12

                                                                                                                                                                                                                                                                           Jan-13

                                                                                                                                                                                                                                                                                    Juil-13

                                                                                                                                                                                                                                                                                              Jan-14

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Juil-14

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Jan-15

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Juil-15
pétrole brut étaient élevés. À la suite de l’accident,
le nombre de wagons transportant ces produits
                                                         Sources : Statistique Canada, 2015 ; Banque mondiale, 2015.
a temporairement diminué pour revenir à un
cours normal en octobre 2013. Les chargements
ferroviaires de pétrole brut et de mazout vers l’Est     ressources). Les municipalités sont responsables de                                                                                                                        En 2012, le réseau de distribution de l’essence et
ont ensuite baissé lorsque le prix du pétrole a          quelque 105 000 km de routes, alors que d’autres                                                                                                                           de carburant diesel de la province comptait
commencé à chuter.                                       minis tères des gouvernement s québécois et                                                                                                                                3 963 stations-service, un nombre en baisse de 13 %
                                                         canadien ainsi qu’Hydro-Québec sont responsables                                                                                                                           depuis 2008, selon Statistique Canada. À noter que
                                                         des 189 800 km restants (MTQ, 2014). Ce réseau                                                                                                                             cette donnée n’a pas été mise à jour pour l’année 2013.
                                                         routier est principalement utilisé pour les livraisons                                                                                                                     À la fin de 2013, la Régie de l’énergie (2015) dénombrait
TRANSPORT ROUTIER                                        de PPR par camion des raffineries et terminaux                                                                                                                             2 891 essenceries au Québec, soit une quantité
Le réseau routier québécois compte environ               pétroliers (recevant des importations de PPR) aux                                                                                                                          inférieure de 2,9 % par rapport à 2010. De 2010 à 2013,
325 000 kilomètres (km) de routes, dont 30 450 km        stations-ser vice. Le transpor t d’hydrocarbures                                                                                                                           les ventes de ces essenceries ont diminué de 0,4 %
sont sous la responsabilité du minis tère des            ne représente que 1,4 % des véhicules km de                                                                                                                                dans l’ensemble du Québec ; c’est à Montréal, où elles
Transports (autoroutes, routes nationales, routes        marchandises transportées au Québec (Trépanier                                                                                                                             ont chuté de 10,3 %, que le plus important recul a été
régionales, routes collec trices et d ’accès aux         et coll., 2015).                                                                                                                                                           observé parmi les régions du Québec.

                                                                                                                                                   12
PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ                                            GRAPHIQUE 3.2.6 • PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ AU QUÉBEC PAR SOURCE, 2014

                En 2014, la production d’électricité
                 québécoise tot alis ait 201 T Wh,                                                                             Hydroélectricité
                 dont 99 % provenaient de sources                                                                            (industriel) 10,0 %
                                                                                                                                                                   Biomasse
                 h y d ro é l e c t r i q u e s e t m o i n s d e                                                                                                    0,2 %
                                                                                                                                                                     Diesel
                 1 % de sources éoliennes, de la                                                                                                                     0,2 %
                                                                                                                                       Autres 0,9 %
              biomasse et d’hydrocarbures fossiles                                             TOTAL
                                                                                              201 TWh
                                                                                                                                                                    Éolienne
                                                                                                                                                                     0,3 %
( graphique 3.2.6). H ydro - Québec produi t et
achète la plus grande part de l’hydroélectricité                          Hydroélectricité                                                                   Biomasse (industriel)
                                                                              89,1 %                                                                               0,3 %
québécoise, soit près de 90 % de la production
totale. On compte plus de 60 sociétés productrices
d’électricité au Québec. Certaines d’entre elles sont
aussi engagées dans la distribution, le courtage
                                                                    Source : Statistique Canada, 2015.
ou l’exportation d’électricité. La plupart ont des
contrats avec Hydro-Québec Distribution, à qui
elles vendent leur produc tion issue de parcs
éoliens, de centrales de cogénération ou de petites
centrales hydroélectriques. La province compte dix
redistributeurs d’électricité qui sont en charge de
petits réseaux de distribution d’électricité, distincts             GRAPHIQUE 3.2.7 • IMPORTATIONS ET EXPORTATIONS TOTALES D’ÉLECTRICITÉ
de celui d’Hydro-Québec. La division Hydro-Québec                   QUÉBÉCOISE, 2014
TransÉnergie est responsable à elle seule du plus                                                                     New-York 1,5 %
                                                                                                                                                                                                                   Nouvelle-
                                                                                                                                                                                                                 Angleterre (ISO)
vaste réseau de transport d’électricité en Amérique                                                                                                                                                Maine
                                                                                                                                                                                                                       4%
                                                                                                         Ontario                                                                      Ontario       7%
                                                                                                                              Autres 0,1 %
du Nord, qui comprend 530 postes et 34 187 km                                                             10 %                                                                         12 %
de lignes à différentes tensions (tableau 3.2.2 et
                                                                                                                                                                        Nouveau-
graphique 3.2.8).                                                                                                                                                       Brunswick
                                                                                                                                                                          13 %
                                                                                             IMPORTATIONS                                                                              EXPORTATIONS
Selon Hydro-Québec, les taux de perte d’énergie                                                 TOTALES                                                                                   TOTALES           Vermont
                                                                                               35,36 TWh                                                                                 31,27 TWh            35 %
électrique étaient de 5,91 % sur le réseau de trans­
mission et de 2,3 % sur le réseau de distribution                                                                                                                              New-York
                                                                                  Terre-Neuve et Labrador (2013)                                                                 29 %
en 2014.                                                                                      88 %

                                                                    Sources : Énergie NB, 2015 ; IESO, 2015 ; ONE, 2015 ; Statistique Canada, 2015.
                                                                    Note : (*) La catégorie « autres » inclut des importations marginales en provenance du Nouveau-Brunswick, du Vermont et de la Nouvelle-Angleterre.

                                                                                                           13
TABLEAU 3.2.2 • INFRASTRUCTURE DU RÉSEAU D’ÉLECTRICITÉ                                                             GRAPHIQUE 3.2.8 • CARTE DES PRINCIPAUX ÉQUIPEMENTS DE
AU QUÉBEC EN DATE DU 31 DÉCEMBRE 2013                                                                              PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION D’ÉLECTRICITÉ AU QUÉBEC, 2014

                        Interconnexions (capacité maximale)
                                                                                                                           84°                                                                    72°                                 66°                                          60°                                 54°
                                                                                                                                                    Ivujivik                                                                                            Centrales                                  Hydroélectrique
                                                                                                                                                                                                                                                        de 300 MW
                                                                                                                                                                            Salluit                                                                     et plus
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Thermique
                                                        Importation             Exportation
              Régions                 Nombre               (MW)                    (MW)                                                         Akulivik
                                                                                                                                                                                                   Kangiqsujuaq                                         Centrales                                  Thermique à moteur
                                                                                                                                                                                                                                                        des réseaux                                diesel
                                                                                                                                                                                                                      Quaqtaq
Ontario                                  8                   1 970                   2 705                                                                                                                                                              autonomes

                                                                                                                    60°

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              60°
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Hydroélectrique
                                                                                                                                               Puvirnituq
Nouveau-Brunswick                        3                    785                    1 029                                                                                                                      Kangirsuk                               Autres
                                                                                                                                                                                                                                                        installations
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Centrale en construction
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Poste à 735 kV
Vermont                                  3                   2 170                   2 275                                                                                                         Aupaluk                                                                                         Ligne à 735 kV
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Ligne à 450 kV
New York                                 2                   1 100                   1 999                                                  Inukjuak                                             Tasiujaq                       Kangiqsualujjuaq
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   à courant continu
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Interconnexion
Terre-Neuve (Labrador)1                  2                   5 150                         0                                                                                                                       Kuujjuaq
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   transfrontalière
                                                                                                                                                                                                                                                                                           85 MW   Capacité d’exportation

Total                                   18                  11 175                   8 008                                                                                                                                                                                                         Réseaux voisins
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   schématisés
                                                                                                                                                   Umiujaq
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Parc éolien
                                                                                                                                                                                        QUÉBEC

                                                                                                                                                                                                                                                           Tracé de
                                                                                                                    55°

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              55°
                                                                                                                                    Kuujjuarapik
                    Transport                                            Distribution

                                                                                                                                                                                                                                                        1927 du itif)
                                                                                                                                                                                                                                                        (non défin
                                                                                                                                                                                                                                  Schefferville
                                                                                                                                           La Grande-2-A
     Tension            Lignes (km)     Postes                       Tension         Lignes (km)

                                                                                                                                                                                                                                                                 Conseil pri
                                                                                                                                                                                    Laforge-2
                                                                                                                                                      Robert-Bourassa
                                                                                                                                                                                                          Brisay
                                                                                                                                                                                       Laforge-1
765 et 735 kV             11 683             39                       34 kV                    734                                                         La Grande-3

                                                                                                                                                                                                                                                                             vé
                                                                                                                             La Grande-1
                                                                                                                                                                                  La Grande-4

± 450 kV c.c.              1 218             2                        25 kV             109 752
315 kV                     5 438             70                       12 kV                4 853                                                           Eastmain-1
                                                                                                                                                               Eastmain-1-A
                                                                                                                                                                                                                             15 MW
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      n définitif)
                                                                                                                                                                                                                                                                                       nseil privé (no
                                                                                                                                                                                                                                                                    Tracé de 1927 du Co
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Blanc-Sablon
230 kV                     3 230             54                 4 kV et moins                  241                                                                                                                                                                                         Saint-Augustin
                                                                                                                                                                                                                                              Romaine-4                                   Lac-Robertson
161 kV                     2 125             43                       Total             115 583                                                                                                                                  Romaine-3                                                  La Tabatière
                                                                                                                                                                                                       Sainte-Marguerite-3
                                                                                                                                                                                                                                              Romaine-2
120 kV                     6 938         218

                                                                                                                    50°

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              50°
                                                                                                                                                                                                Manic-5-PA     Manic-5                        Romaine-1
                                                                                                                                                                                                René-Lévesque (Manic-3)                                                                            La Romaine
                                                                                                                                                                                              Outardes-4         Toulnustouc
69 kV et moins             3 555         104                                                                                                                                                Bersimis-1
                                                                                                                                                                                                                                         Port-Menier
                                                                                                                                                                                                              Outardes-3                        Île
                                                                                                                                                                                  Péribonka                     Jean-Lesage (Manic-2)      d’Anticosti                                                       Terre-Neuve-
Total                     34 187         530                                                                                                       Obedjiwan                                  Bersimis-2        Outardes-2                                                                                   et-Labrador
                                                                                                                                                                                                                           nt                Gaspé
                                                                                                                                                                                                                        ure
                                                                                                                                                                                                                     -La Rimouski
                                                                                                                                                                                                                   nt
                                                                                                                            85 MW

                                                                                                                                                                                                                 ai
                                                                                                                                                    Clova

                                                                                                                                                                                                               eS
                                                                                                                                                                                                                             435 MW                                               Îles de la

                                                                                                                                                                                                             uv
                                                                                                                                                                       Trenche                                                                                                    Madeleine

                                                                                                                                                                                                          Fle
                                                                                                                                                                                                                 300 MW                                                                        Îles-de-la-Madeleine
                                                                                                                                                                                                              350 MW
            Puissance installée des centrales     2                                                                                                                                                                                                                                               L’Île-d’Entrée
                                                                                                                                   85 MW                                                                                          NOUVEAU-
                                                                                                                                                                                                 Québec                                                                ÎLE-DU-
                                       (MW)           (%)
                                                                                                                                                                                                                                  BRUNSWICK                            PRINCE-
                                                                                                                                                345 MW                                                                                                                ÉDOUARD
                                                                                                                                                    1 250 MW
                                                                                                                                                                       Bécancour

Hydroélectricité                       38 433         89                                                                               65 MW           Carillon
                                                                                                                                                                           Montréal
                                                                                                                    45°

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              45°
                                                                                                                           ONTARIO

Éolien                                  2 399          6
                                                                                                                                                  800 MW
        3
                                                               Sources : Statistique Canada, 2014 ;                                            325 MW                                                       MAINE
                                                               (1)
                                                                   Hydro-Québec, 2014 ; Hydro-Québec                                                        1 800 MW                         2 000 MW

Combustion (gaz naturel, mazout)        1 272          3                                                                                                Beauharnois                         50 MW                                           NOUVELLE-
                                                               TransÉnergie, 2015 ; (3) Hydro-Québec, 2015
                                                                                                                                                                             225 MW                                                          ÉCOSSE
                                                                                                                    Toronto                                              VERMONT

Biomasse                                 444           1       (en date du 19 octobre 2015) ;.                            Lac Onta rio
                                                                                                                                                            ÉTATS -UNIS
                                                                                                                                                                                   NEW
                                                               Note : (2) Les données de Statistique Canada                                                                      HAMPSHIRE
Combustion interne (diesel)              132          0,3      sur la puissance installée des centrales                               NEW YORK                                                            0            100       200 km

                                                               (Tableau 127-0009) n’ont pas été mises à                      78°                                                      72°                                                    66°                                                                 60°
Total                                  42 956         100      jour pour l’année 2014.
                                                                                                                   Source : Hydro-Québec, 2015.

                                                                                                              14
Vous pouvez aussi lire