LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee

 
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
LA MER DU NORD BELGE

UNE EAU VIVE !
Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
PRÉFACE
  Chez beaucoup de gens, le terme « nature » évoque l’image de forêts, de bruyères,
  de prairies pleines de fleurs et autres paysages terrestres, mais on ne parle jamais
  de « paysage marin » - le mot existe pourtant, non ?

  Pour la plupart, la nature en mer ou dans les océans, ce sont des récifs tropicaux
  peuplés de poissons bigarrés ou de grands cétacés, pas vraiment quelque chose
  qu’on associe à la partie belge de la mer du Nord. La règle ici est on ne peut plus
  claire : on n’aime que ce qu’on connaît.

  Pourtant, les mers et océans sont le berceau de la vie, ils couvrent plus de 70 %
  de la surface terrestre, et il serait préférable de parler de la planète « mer » que de
  la planète « terre ». Et bien que la partie belge de la mer du Nord ne représente
  qu’une tête d’épingle par rapport à la superficie totale des mers du globe, cette
  petite zone abrite néanmoins une grande diversité : nos bancs de sable peu
  profonds sont caractérisés par une faune riche et unique.

  Mais notre zone côtière est densément peuplée et la partie belge de la mer du Nord
  est l’une des mers les plus fréquentées au monde. Ceci n’est pas sans conséquence
  pour le milieu marin. Malgré une amélioration perceptible ces dernières années
  de la pollution par les hydrocarbures et des métaux lourds, la pression sur tout ce
  qui vit dans la mer reste élevée et une grande part de la biodiversité marine dans
  la partie belge de la mer du Nord a déjà disparu. C’est pourquoi nous voulons par
  la présente brochure vous informer de l’importance de la mer du Nord pour la
  biodiversité marine et pour la politique actuelle.

  Récemment, un tiers de notre Mer du Nord a été désigné comme zone nécessitant
  d’être protégée. Je travaille intensément à développer ces mesures de protection.
  Il est notamment nécessaire de dresser l’inventaire des activités qui génèrent
  des pressions et de les éliminer progressivement afin que les générations futures
  puissent elles aussi continuer à profiter de la mer. J’examine en même temps
  comment mener une politique proactive pour donner un coup de pouce à la vie en
  mer. Je pense par exemple à l’aménagement d’habitats (comme les récifs), le retour
  de l’huître européenne dans nos eaux marines et la désignation de zones de repos
  et de chasse pour les phoques et les marsouins.

  L’avenir nous rendra au centuple l’énergie que nous investissons maintenant dans
  la mer.

  Johan Vande Lanotte
  Ministre de la mer du Nord
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
SOMMAIRE
                     1. LA MER DU NORD ET
                           SA BIODIVERSITÉ
                                              5
                                               5   La partie belge de la mer du Nord en quelques mots

                                               7   La biodiversité de la partie belge de la mer du Nord

                                              13   Un déferlement de produits et de services

                                              17   Sale temps pour la mer et sa biodiversité

  2. CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ DANS
        LA PARTIE BELGE DE LA MER DU NORD    19
                                              19   Conservation de la biodiversité marine

                                              23   La directive « Oiseaux », la directive « Habitats » et Natura 2000

                                              27   Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord... et un petit plus

                                              29   Mesures en faveur des aires protégées

                                              30   Un coup d’œil chez nos voisins

                                              31   Habitats protégés Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord

                                              33   Espèces protégées Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord

                           3. CONCLUSION     34
4. FAITES-VOUS CAUSE COMMUNE AVEC LA MER ?   35
            5. CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES       36
              6. POUR PLUS D’INFORMATION     39
                  7. QUELQUES DÉFINITIONS    40
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
1
            LA MER DU NORD ET SA BIODIVERSITÉ
            LA PARTIE BELGE DE LA MER DU NORD EN QUELQUES MOTS

            La mer du Nord est circonscrite par la Norvège, le Danemark,
            l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la France et la
            Grande-Bretagne. Au nord, elle rejoint l’océan Atlantique,
            au sud la Manche et à l’est la mer Baltique. La mer du Nord                              animaux qui vivent sur et entre
            couvre un volume de quelque 94 000 km² et une superficie                                 les bancs de sable constituent
            d’environ 750 000 km², soit près de 0,2 % de la superficie                               une importante source de
            totale des eaux de la planète.                                                           nourriture pour les oiseaux, les
                                                                                                     poissons et les mammifères
                                                                                                     marins. En outre, notre zone
                                                                                                     côtière est un lieu de reproduc-
                                        La partie belge de la mer du Nord couvre       tion idéal pour bon nombre d’espèces de
                                        environ 3 454 km², ce que l’on peut            poissons et d’invertébrés.
                                        comparer à la superficie de la Flandre         Près de la côte belge, le courant est paral-
                                        occidentale. C’est pourquoi cette partie       lèle à celle-ci. Plus on s’éloigne en haute
                                        est aussi appelée notre onzième province.      mer, plus les courants prennent une direc-
                                        Nos eaux marines couvrent quelque 0,5 %        tion SO-NE. La partie belge de la mer du
                                        de la superficie totale de la mer du Nord.     Nord étant en quelque sorte en entonnoir
                                        Elles englobent la mer territoriale, une       entre les côtes britanniques, françaises
                                        bande de 12 milles nautiques, soit un peu      et belges, la dérive nord-atlantique, qui
                                        plus de 22 km, devant la côte et la zone       prolonge le Gulf Stream, est à l’origine de
                                        économique exclusive (ZEE ou plateau           fortes marées. La différence de hauteur
                                        continental). Dans cette ZEE, notre pays       entre marée haute et marée basse est de
                                        peut excercer certains droits en matière       3 à 5 m en fonction du moment.
                                        d’extraction de matières premières, de
                                        production d’énergie, de conservation de       L’estuaire* de l’Escaut déverse ses eaux à
                                        la nature, de recherche scientifique, etc.     l’est de la partie belge de la mer du Nord.
                                                                                       L’Escaut véhicule des substances nutritives
                                        La mer baignant notre côte longue de           supplémentaires, de l’eau douce et des
                                        65 km est peu profonde : en moyenne            boues. L’eau riche en nourriture assure
                                        20 m avec un maximum de 46 m. On y             une production primaire accrue avec la
                                        trouve des bancs de sable plus ou moins        formation d’un plancton abondant. À
                                        parallèles au littoral. Les Bancs Hinder       cet endroit, il y a également un échange
                                        sont les plus éloignés de la côte et donc      intense de poissons et de crustacés entre
                                        les plus profonds. Les Bancs côtiers,          le fleuve et la mer peu profonde. Grâce
                                        les Bancs des Flandres et les Bancs de         à la boue dont la taille du grain est plus
                                        Zélande sont les plus proches du littoral et   fine, d’autres animaux terricoles peuvent
                                        les moins profonds. Lors de marées basses      y vivre. Plus vers l’ouest, l’influence de
                                        extrêmes, quelques sommets de ces bancs        l’eau douce et de l’eau riche en nourriture
                                        s’assèchent même.                              diminue et la taille du grain de sédiment*
                                        La partie belge de la mer du Nord peut         augmente, ce qui fournit à nouveau
Les termes désignés par un * dans
                                        être comparée à un paysage sous-marin          des conditions optimales pour d’autres
le présent texte et les suivants sont
définis à la p. 40.                     légèrement vallonné. Les nombreux              animaux et algues.

                                                                                                         la mer du nord et sa biodiversité   5
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
Les différences de relief combinées à des            Au fil des années, ces épaves ont elles
                      modes de courants ont pour résultat un               aussi été entièrement accaparées par des
                      gradient* de types de sédiments allant de            organismes.
                      la boue très fine au sable grossier.
                      Des sédiments plus grossiers se déposent             Tous ces facteurs combinés font que la
                      en général aux endroits caractérisés par             partie belge de la mer du Nord, aussi
                      un fort courant ou un important travail              petite soit-elle comparée à d’autres mers
                      des vagues. Les sédiments plus fins se               et océans, est particulière et héberge une
                      présentent là où le courant et le travail des        grande variété d’animaux et de plantes.
                      vagues sont plus faibles.
                      Cette diversité d’habitats* est encore plus          Mais, la partie belge de la mer du Nord
                      marquée par la présence de lits de gravier           subit une forte pression due aux activités
                      et par les structures en dur construites             humaines. La mer du Nord méridionale,
                                                                                                              2°0’0’’                                              4°0’0’’E

                      par l’homme, telles que les infrastructures          à laquelle appartient la partie belge, est
                      portuaires, les épis*, les bouées, les               avec la Manche contiguë, la région du
                                                                                                         52°0’0’’N

                                                                                                                                                                              52°0’0’’N
                      socles d’éoliennes, etc. Elles accueillent           monde où la navigation est la plus dense.
                      des organismes qui ne peuvent pas s’ac-              À cela s’ajoutent la pêche, les activités
                      climater aussi facilement ailleurs. Savez-           portuaires, les parcs éoliens, l’exploita-
                      vous du reste que plus de 200 épaves de              tion du sable et du gravier, les travaux
                      navires sont échouées sur le sol de notre            de dragage, les opérations militaires, les
                      mer du Nord ?                                        activités récréatives, etc.
                                                                                                         50°0’0’’N

                                                                                                                                                                              50°0’0’’N

                                                                                                                      2°0’0’’
                                                                                                                       2°0’0’’
                                                                                                                                 0°0’0’’   4°0’0’’E
                                                                                                                                            4°0’0’’E
                                                                                                                                                                   4°0’0’’E
                                                                                                          52°0’0’’N
                                                                                                          52°0’0’’N

                                                                                                                                                       52°0’0’’N
                                                                                                                                                       52°0’0’’N
                                                                                                          50°0’0’’N
                                                                                                          50°0’0’’N

                                                                                                                                                       50°0’0’’N
                                                                                                                                                       50°0’0’’N

                                                                                                                      0°0’0’’
                                                                                                                       0°0’0’’             4°0’0’’E
                                                                                                                                            4°0’0’’E

                                                                                                                            Bancs du Large
                                                                                                                            Bancs côtiers
                                                                                                                            Bancs des Flandres
emijl
                                                                                                                            Bancs de Zélande
                             limite 12 milles
                            Limiet
                             Limiet12 12zeemijl
                                          zeemijl
                             nautiques                                                                     espaces marins belges:

                                                    0   5   10                   20
                                                                                                           espaces
                                                                                                            espacesmarins
                                                                                                                            mer territoriale
                                                                                                                   marinsbelges:
                                                                                                                          belges:

                                                                 00   55   10
                                                                            10
                                                                                      zeemijl
                                                                                          20
                                                                                           20
                                                                                              zeemijl
                                                                                               zeemijl                      zone économique exclusive

        6   la mer du nord et sa biodiversité
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
LA BIODIVERSITÉ DE LA PARTIE BELGE DE LA MER DU NORD

« Biodiversité » est la contraction des              Toutes ces espèces sont reliées entre elles
mots « biologique » et « diversité ». Il             dans le réseau alimentaire marin, un réseau de
s’agit donc de la diversité des orga-                proies et de prédateurs. La base de ce réseau
nismes vivants : les animaux, les plantes,           est constituée par les bactéries et les virus.
les champignons et les micro-organismes              Leur importance a longtemps été sous-es-
ou, en d’autres termes, de l’ensemble de             timée, mais ils s’affirment par leur présence
la vie sur terre.                                    massive : une cuillérée d’eau de mer contient

La biodiversité est souvent considérée à             jusqu’à 1 million de bactéries et 10 millions de
trois niveaux :                                      virus. Ils dégradent les matières organiques en
                                                     éléments, les rendant ainsi disponibles pour
La diversité des espèces :                           être assimilées par les plantes et les animaux.
la diversité de toutes les espèces de plantes,       Les sacrophages comme les crabes jouent à
d’animaux, de champignons et de micro-               cet égard un rôle important.
organismes, par exemple toutes les espèces
d’oiseaux, de poissons ou d’algues.                  La base du réseau alimentaire marin est éga-
                                                     lement constituée par plus de 500 espèces de
La diversité génétique :
                                                     plancton, ces minuscules organismes qui se
la diversité des gènes dans les plantes, les
                                                     laissent dériver passivement dans l’eau. Selon
animaux, les champignons et les micro-orga-
                                                     qu’il s’agit de plantes ou d’animaux, on parle
nismes. Ainsi, une quinzaine de populations
                                                     de phytoplancton ou de zooplancton. Cer-
de cabillauds génétiquement différentes est
                                                     taines espèces, surtout les plus petites, en font
présente dans l’océan Atlantique, souvent géo-
                                                     partie durant toute leur existence. D’autres,
graphiquement séparées les unes des autres.
                                                     comme certains poissons et crustacés, n’y
La diversité des écosystèmes :                       séjournent qu’au cours des premiers stades de
la diversité de toutes les communautés vi-           leur cycle de vie.
vantes qui existent sur terre, comme les forêts,     Les diatomées et les cyanobactéries* sont
les déserts, les marais, les rivières, les mers et   des exemples de phytoplancton. Les rotifères,
océans, les montagnes, mais aussi l’environ-         ainsi appelés en raison de la couronne de cils
nement rural ou urbain. Un écosystème est            autour de leur bouche, les amphipodes et les
l’ensemble des espèces avec l’habitat où elles       méduses sont des exemples de zooplancton.
sont présentes.                                      Le zooplancton se nourrit du phytoplancton
                                                     avec lequel il constitue le menu des poissons
La combinaison des nombreux bancs de sable,          et autres animaux. Lorsqu’ils meurent, le phy-
du courant, des fortes marées, du gradient*          toplancton et le zooplancton se déposent sur
alimentaire avec un pic à l’embouchure de            le sol où ils deviennent une importante source
l’Escaut et une baisse orientée sud-ouest, les       alimentaire pour les organismes vivant au sol,
variations du type de sédiment* et la variété        appelés également le benthos*. Le plancton
des sous-sols durs et tendres font que la partie     vivant est lui aussi une proie pour les animaux
belge de la mer du Nord héberge une riche            du sol.
biodiversité constituée de milliers d’espèces
de plantes, d’animaux et de micro-organismes.
                                                                         la mer du nord et sa biodiversité   7
LA MER DU NORD BELGE Biodiversité et Natura 2000 dans la partie belge de la mer du Nord - Vlaams Instituut voor de Zee
Faune du sol

Le benthos se subdivise selon l’endroit où      Les sols mous où les lanices sont présents
les organismes sont présents et selon leur      en grand nombre constituent un habitat*
taille.                                         important pour la biodiversité marine. Le
                                                lanice est un polychète qui construit un long
Le méiobenthos est constitué d’orga-            tube. Aux endroits où ce ver est présent
nismes de taille inférieure à 1 mm qui          en populations denses, le nombre total
vivent dans le sol. Les amphipodes et les       d’espèces animales est de quatre à six fois
nématodes en sont des exemples. Ces             plus élevé qu’ailleurs. Le nombre d’orga-
groupes sont très divers et présents en         nismes y est même jusqu’à 34 fois plus élevé
très grandes densités.                          qu’ailleurs. Cela s’explique par le fait que le
                                                lanice augmente la quantité d’oxygène dans
La variante plus grande de cette catégorie      le sol, dégrade les matières organiques et
est le macrobenthos. Celui-ci contient          retient les sédiments. Il crée des conditions
entre autres les polychètes, les crusta-        favorables pour les espèces à longue durée
cés et les coquillages les plus connus.         de vie qui subissent une forte pression en
Les différences entre le macrobenthos           mer du Nord, raison pour laquelle on n’hésite
des substrats* tendres et durs sont bien        pas à l’appeler un ingénieur écosystème.
entendu importantes. On trouve de riches
communautés dans les chenaux et sur les
flancs des bancs de sable.

Les animaux qui vivent sur le sol – l’épi-      Par ailleurs, cet habitat s’avère important
benthos – sont les plus connus : ce sont        pour les poissons plats et les oiseaux. Il est
les crevettes grises, les étoiles de mer, les   clair que ces bancs de lanices hébergent une
oursins et certaines espèces de poissons.       riche biodiversité. Dans nos eaux marines, on
Les bernard-l’hermite, les escargots et les     trouve ces bancs le long du littoral occidental
ophiures appartiennent à cette catégorie.       et un peu plus loin en mer dans la partie
                                                orientale.
Enfin, il y a aussi les animaux qui vivent
juste au-dessus de l’eau, l’hyperbenthos.       Outre le substrat principalement tendre du
Les larves de poissons, les amphipodes et       sol marin, des lits de graviers sont également
les cumacés sont une importante source          présents dans les chenaux entre les bancs
de nourriture pour les poissons qui vivent      de sable. Des données historiques montrent
près du sol. Leur diversité augmente avec       que ces lits de graviers hébergeaient autre-
la profondeur.                                  fois des bancs d’huîtres plates indigènes, sur
                                                lesquelles vivaient de nombreuses autres
                                                espèces. Les lits de graviers constituaient
                                                des hauts lieux de biodiversité dans la partie

8   la mer du nord et sa biodiversité
belge de la mer du Nord. Le hareng utili-     en l’occurrence très probablement de        D’autres espèces, telles que la seiche
sait ces zones pour déposer ses œufs.         refuges qui, en raison de leur situa-       commune, la petite roussette et
Une étude récente montre que la               tion, sont d’un accès difficile pour les    d’autres espèces de requins, fixent
composition des espèces de ces lits           activités humaines. On y a découvert        leurs pontes à des éponges, des
de graviers s’est fortement modifiée :        des espèces uniques pour nos eaux           bryozoaires et des colonies de polypes
l’huître plate a pratiquement disparu         marines comme le troque-jujube et des       hydroïdes*.
de la mer du Nord méridionale et les          espèces qui perforent la pierre et vivent
espèces à longue durée de vie qui se          dans des cavités, telles que la moule       Les épaves de bateaux coulés, elles
reproduisent lentement, telles que le         perforante et le mollusque Gastro-          aussi, se révèlent être des oasis de
buccin, ont laissé la place aux espèces       chaena dubia.                               structures dures très riches en espèces.
opportunistes à courte durée de vie                                                       Lors d’une récente étude de dix épaves
comme l’étoile de mer.                        Les lits de graviers ont une fonction       de navires dans la partie belge de la
                                              importante comme lieu de nidification       mer du Nord, plus de 200 espèces
Malgré les changements, on a trouvé à         et de reproduction pour les espèces         d’animaux ont été observées, dont 46
différents endroits des lits de graviers      mises sous pression par la pêche. Ils       n’avaient pas encore été rencontrées au-
auxquels sont attachés des éponges            sont importants pour des espèces            paravant dans nos eaux marines. Outre
et des bryozoaires qui à leur tour            qui ont besoin d’un substrat dur pour       les bancs de sable, les lits de graviers
hébergent une faune de nudibranches,          pondre leurs œufs (entre autres le          et les épaves sont donc des habitats
des petits crustacés et des vers. Il s’agit   buccin, la seiche marine, les nasses).      importants pour la biodiversité marine.

                                                                                                       la mer du nord et sa biodiversité   9
Vie aquatique

En raison de ses nombreux bancs de sable             La partie belge de la mer du Nord constitue
et des abris qu’ils offrent, la partie belge de      une région très importante pour ces oiseaux
la mer du Nord constitue une pouponnière             en quête de nourriture qui viennent s’y
pour de nombreuses espèces de poissons               reposer avant de migrer vers des régions
et de coquillages. 140 espèces de poissons           plus lointaines.
sont présentes dans les eaux marines                 Il est intéressant de signaler à cet égard que
belges. Certaines espèces de raies et de             trois espèces de sternes, la sterne pierrega-
requins ont toutefois presque disparu de             rin, la sterne caugek et la sterne naine, qui
nos eaux et quelques autres espèces de               couvent dans l’avant-port de Zeebruges,
poissons sont (fortement) menacées.                  sont en nombre important sur le plan in-
La majeure partie de notre ichtyofaune               ternational. En hiver, les sternes échangent
marine est constituée d’espèces qui vivent à         nos contrées contre l’Afrique au climat plus
proximité du sol. Les poissons plats, comme          chaud. Mais, alors, les bancs de sable peu
la sole, le flet, la plie, le turbot et la limande   profonds de nos eaux côtières constituent
en sont de parfaits exemples. D’autres pois-         un territoire riche en nourriture entre autres
sons de fond sont entre autres le goujon et          pour la macreuse noire, le grèbe huppé et
le serpent de mer.                                   quelques espèces de mouettes.

L’hippocampe, une espèce insolite et ap-             Pour certains oiseaux marins, une eau de
parentée à l’aiguille de mer, redevient plus         mer plus limpide est importante pour leur
fréquent dans les eaux belges. Le hareng,            permettre d’attraper des proies. Cela est
le sprat et le maquereau sont des exemples           possible plus loin en mer, là où l’eau est
de poissons qui fréquentent surtout les              moins trouble. Le guillemot de Troï, le petit
colonnes d’eau.                                      pingouin et le fou de Bassan y plongent à la
Grâce à la faune riche et diverse en pois-           poursuite de leurs proies. Le plongeon cat-
sons, coquillages et crustacés, nos eaux             marin, la mouette pygmée et la mouette tri-
côtières accueillent également d’innom-              dactyle savent eux aussi apprécier les riches
brables oiseaux marins qui y trouvent une            ressources des bancs de sable. Encore plus
nourriture abondante. Une étude montre               loin en mer, on trouve des espèces telles
que quelque 60 espèces d’oiseaux marins              que le pétrel fulmar et le grand labbe.
sont présentes dans la partie belge de la
mer du Nord.                                         Les mammifères marins paraissent
                                                     actuellement être en nombre croissant dans
En automne, plus d’un million d’oiseaux              la partie belge de la mer du Nord. C’est
marins migrent vers des régions plus                 certainement le cas du marsouin commun,
chaudes en passant par l’entonnoir que               un petit cétacé et le mammifère marin le
forme la partie de la mer du Nord méridio-           plus commun chez nous. Cela s’explique
nale.                                                probablement par un déplacement de leurs
                                                     populations vers nos contrées.

10   la mer du nord et sa biodiversité
Depuis quelques années, on observe à        Le mammifère marin de loin le plus           menacée par la pollution, les pertur-
nouveau des femelles avec leurs jeunes      connu chez nous est le phoque                bations et le piégeage dans des filets
devant nos côtes. Ce petit cétacé,          commun. Ce nageur d’exception peut           emmêlants.
d’1,5 m de long, chasse en utilisant        atteindre près de 2 m de long. On a
son sonar. Aussi, les perturbations         le plus de chances de le voir devant         Il y a aussi le grand dauphin qui
acoustiques sont-elles un problème          Coxyde, à l’embouchure de l’Yzer et          jusqu’au milieu du siècle dernier était
pour cette espèce, au même titre que la     près de Zeebruges. Malgré son aug-           fréquent en mer du Nord méridionale.
pollution et le piégeage dans des filets.   mentation depuis quelques décennies,         Sa présence actuellement se fait rare.
                                            l’espèce est toujours menacée par la         Ce dauphin est menacé par la pollution,
Le dauphin à nez blanc se rencontre en      pollution, les perturbations, les filets     les prises accessoires, les perturbations
général plus loin du rivage, par exemple    emmêlants et dérivants, et le virus du       acoustiques et autres.
au voisinage des Bancs Hinder. Cette        phoque. Aucune colonie de phoques            L’un ou l’autre cachalot ou un autre
espèce de dauphin peut atteindre 3 m        ne se trouve en Belgique, car il n’y a pas   grand cétacé originaire de l’océan
de long et s’approche souvent des na-       assez de calme sur les plages.               Atlantique musardent sporadiquement
vires. La pollution et le piégeage dans                                                  jusque dans nos eaux. Pour bon nombre
des filets emmêlants constituent les        Le quatrième mammifère marin présent         de ces espèces, notre mer peu profonde
principales menaces pour le dauphin à       régulièrement dans nos eaux est le           ne convient toutefois pas comme habi-
nez blanc.                                  phoque gris. Cette espèce peut mesurer       tat, ce qui conduit de temps en temps à
                                            jusqu’à 2,5 m de long et est gravement       des échouages d’animaux affaiblis.

                    Ascidies
                                                              Diversité en espèces de quelques

                   Rotifères                                  groupes d’animaux et d’algues dans
              Algues brunes                                   la partie belge de la mer du Nord
              Échinodermes                                    (source : VLIZ).
                   Éponges

              Algues rouges

               Algues vertes

     Autres groupes de vers

       Cnidaires et cténaires

                Mollusques

                Bryozoaires

             Plathelminthes

                  Annélides

                  Vertébrés

                 Nématodes

               Arthropodes
                                                                                                                 Nombre d’espèces
                                0                     200                          400                      600
Nouveaux résidents

                Tout qui se promène sur la plage ne peut      Le réchauffement climatique déplace vers
                passer à côté des nombreuses coquilles        le Nord l’aire de répartition d’espèces
                de couteaux américains rejetés sur le         vivant plus au Sud. Ainsi, des animaux et
                rivage. Depuis 1987, cette espèce exotique    des plantes qui n’étaient pas présents au-
                colonise à grande vitesse nos eaux            trefois parce qu’il y faisait « trop froid » ap-
                côtières au point d’être plus fréquente que   paraissent devant nos côtes. Une balane
                les espèces indigènes. D’autres exemples      méridionale (Balanus amphitrite) en est
                d’espèces exogènes* présentes en              une exemple. Cette espèce est apparue
                nombre sont l’anémone, originaire de la       récemment dans la partie belge de la mer
                côte asiatique, la crépidule d’Amérique du    du Nord, et se fixe sur les bouées et autres
                Nord et l’huître japonaise désormais plus     structures en dur comme les socles des
                nombreuse que l’huître plate indigène         éoliennes. Le changement de température
                en voie de disparition. Ces espèces sont      de l’eau et le déplacement de l’aire de ré-
                arrivées chez nous comme passagères           partition des animaux et plantes peuvent
                clandestines dans l’eau de ballast des        conduire à des perturbations des relations
                navires ou en se laissant embarquer sur       écologiques entre les espèces et avoir une
                leurs coques. Il s’agit d’espèces oppor-      influence sur le réseau alimentaire marin.
                tunistes qui ont pu s’établir dans la zone
                côtière souvent perturbée de la mer du
                Nord et qui constituent maintenant une
                composante essentielle de notre biodiver-
                sité marine.

12   la mer du nord et sa biodiversité
UN DÉFERLEMENT DE PRODUITS ET DE SERVICES
Les écosystèmes* côtiers et marins ap-          buccin et le crabe de la mer du Nord.
partiennent aux écosystèmes les plus            Notre littoral est presque entièrement oc-
productifs au monde. La mer du Nord             cupé par des zones de loisirs et portuaires.
et sa biodiversité nous fournissent une         Aucune place donc pour l’élevage des
foule de services. Ces services sont            moules. Celui-ci est par contre autorisé
souvent répartis en services d’approvi-         au large de la partie belge de la mer du
sionnement, de régulation, culturels et         Nord, où quatre moulières sont délimitées.
de soutien.                                     Les moules pourraient y être élevées par
                                                la technique de la culture suspendue. Les
Les services d’approvisionnement sont           coquillages y croissent sur des cordes qui
les produits qui sont obtenus des éco-          pendent sous des bouées flottant dans
systèmes. Les produits de la mer les plus       l’eau. Cette technique présente quelques

évidents sont bien entendu les poissons,        avantages : les prédateurs, tels que les
les crustacés et les coquillages. En 2010,      crabes, les astéries et les oiseaux, ont
un total de 13 544 tonnes de poissons           moins facilement accès aux moules.
et de 2 003 tonnes de crustacés et de           Constamment immergées, ces choses
coquillages ont été débarquées et vendues       exquises peuvent filtrer tout le temps la
pour les ports d’Ostende, de Zeebruges et       nourriture de l’eau, ce qui favorise leur
de Nieuwport ensemble. Il va de soi qu’une      croissance plus rapide. Des expériences
partie de ce total a été capturée en dehors     montrent qu’une bonne production est
de la partie belge de la mer du Nord. Les       possible, jusqu’à 15 kg de moules par
poissons débarqués avaient une valeur           mètre de corde. Toutefois, aucune moule
totale de plus de 60 millions d’euros.          n’est élevée pour le moment dans la partie
La vente des crustacés et coquillages a         belge de la mer du Nord. À l’avenir, des
rapporté 4,4 millions d’euros. Les produits     expériences seront également envisagées
rapportés de la pêche ont donc eu une va-       avec d’autres coquillages, tels que l’huître
leur totale de près de 65 millions d’euros.     plate et la coquille Saint-Jacques.

Pour les espèces de poissons, la première       D’autres produits de la mer sont les
place au classement des captures les plus       couteaux, les étoiles de mer, etc. qui sont
importantes est occupée par la plie et la       vendus comme objet de décoration dans
sole, suivies par la raie, le cabillaud et la   les boutiques de souvenirs, les poissons
sole limande. La petite roussette, le gron-     et coquillages pour les amateurs d’aqua-
din perlon, la lotte, la limande et la barbue   riophilie et les parties constitutives des
complètent le top 10. Pour les crustacés et     plantes, animaux et micro-organismes ma-
les coquillages, la place de tête est occu-     rins utilisées en pharmacie, en cosmétique
pée - sans grande surprise - par la crevette,   et dans d’autres industries.
suivie par la seiche, divers coquillages, le

                                                                la mer du nord et sa biodiversité   13
Le pouvoir régulateur des écosystèmes           La mer et le littoral constituent aussi un
offre également un certain nombre d’avan-       laboratoire à ciel ouvert pour la recherche
tages. Les écosystèmes marins capturent         scientifique. Par ailleurs, la mer du Nord
le CO2, tant par la photosynthèse des           offre un tas de possibilités pour l’éduca-
algues que par son élimination vers les         tion et la sensibilisation. Balades guidées
profondeurs de l’océan. Plus d’un quart de      le long de l’eau et sur l’eau, classes de
la quantité de CO2 rejetée dans le monde        mer et découverte des oiseaux ne sont
entier est ainsi éliminé de l’atmosphère.       que quelques exemples de ce qui est
Mers et océans jouent de cette manière un       offert.
rôle de régulation du climat. Ils intervien-
nent également dans une certaine mesure         Les eaux marines et leur biodiversité sont
dans l’épuration des eaux : les algues,         également un thème artistique. La mer
par exemple, absorbent des engrais pour         et tout ce qui se passe autour d’elle sont
se développer, et la forte houle ainsi que      source d’inspiration pour les peintres, les
l’action des marées entraînent une dilu-        cinéastes, les écrivains, les musiciens, les
tion de la pollution.                           photographes, etc. La mer et ses habitants
                                                font régulièrement une percée dans notre
Des organismes tels que le lanice peuvent       vie quotidienne loin du littoral. Il suffit de
être présents en grands nombres. Ils            penser aux peluches des enfants qui ont la
assurent une certaine stabilisation des         forme d’un phoque ou d’un dauphin, aux
fonds marins en captant et en fixant les        gros mots du genre « Quel eMERdeur ! »...
sédiments*. Les dunes, à leur tour, jouent

un rôle dans la protection de l’arrière-pays    Enfin, il y a aussi les clichés typiquement
contre les inondations et les tempêtes.         belges liés à la mer et à ses produits : la
                                                casserole de moules fumante accompa-
Les services culturels sont des avan-           gnée de frites dorées, les donaces des
tages non matériels que les gens puisent        canards que les enfants cherchent le long
dans les écosystèmes. Le meilleur               de la ligne d’eau pour en faire des fleurs
exemple pour les zones côtières est le          en papier qu’ils vendent sur la plage,
tourisme et les activités récréatives. Nager,   peler des crevettes et s’en régaler sur
faire de la voile, patauger ou manger           une terrasse de la digue, etc.
une glace en regardant la mer : le littoral     Tous ces liens prévisibles et moins prévi-
belge accueille chaque année jusqu’à 20         sibles avec la mer confèrent une dimen-
millions de touristes, ce qui globalement       sion supplémentaire à la nécessité de sau-
représente plus de 2,5 milliards d’euros de     vegarder le milieu marin et sa biodiversité.
recettes.
                                                Les services de soutien sont indispen-
                                                sables au bon fonctionnement de tous
                                                les autres services de l’écosystème. Par

14   la mer du nord et sa biodiversité
exemple, la production d’oxygène           qu’elle permet la navigation, ses             élevé de notre électricité doit provenir
et le cycle des aliments et de l’eau.      avantages les plus importants sont            de sources d’énergie renouvelable.
Une caractéristique importante de          l’extraction de minéraux et l’énergie         Les turbines éoliennes en mer y
la partie belge de la mer du Nord est      éolienne.                                     contribuent. Trois parcs éoliens qui
sa fonction de reproduction pour                                                         hébergeront au total plus de 230
d’innombrables animaux marins. Les         L’extraction de sable et de gravier           turbines éoliennes sont actuellement
nombreux bancs de sable jouent à cet       dans la partie belge de la mer du             en construction dans la partie belge
égard un rôle essentiel. Ainsi, ils sont   Nord est une alternative aux carrières        de la mer du Nord, ce qui procurera de
à la base d’une biomasse supérieure        de sable de plus en plus rares dans           l’électricité verte à plus d’un demi-
et de la diversité des espèces. Un         le pays. Le sable et le gravier extraits      million de ménages. Trois nouveaux
autre trait caractéristique de nos eaux    sont principalement utilisés dans             projets de fermes éoliennes se sont
côtières est leur forte productivité,      le secteur de la construction, où ils         vu attribuer une zone dans nos eaux
entre autres par les apports des           servent à fabriquer du béton, et pour         marines.
eaux de l’Escaut riches en alluvions.      relever et élargir la plage afin de frei-     Tous ces services de l’écosystème
Cette forte productivité est à la base     ner l’érosion du littoral. Les chiffres les   ainsi que les activités et secteurs qui
d’un réseau alimentaire marin très         plus récents font état d’une extraction       y sont associés montrent que la mer
développé.                                 de près de 3 millions de m³ par an,           du Nord, son milieu et sa biodiver-
Outre ces quatre catégories de ser-        soit un chiffre d’affaires avoisinant le      sité sont également des employeurs
vices qui sont en relation directe avec    demi-milliard d’euros.                        d’envergure : sans eux, pas de travail
la biodiversité, la mer du Nord recèle     Afin de réduire les émissions de gaz          et donc aussi pas de revenus.
encore d’autres avantages. Outre           à effet de serre, un pourcentage plus

                                                                                                    la mer du nord et sa biodiversité   15
PRINCIPALES MENACES                   QUELQUES CAUSES SOUS-JACENTES

• Surpêche et disparition d’espèces   • Pêches non durables, prises accessoires
                                        de mammifères marins et d’espèces sans
• Pollution et eutrophisation           valeur commerciale
                                      • Apports de substances polluantes et
• Perturbation et destruction des       toxiques via les rivières, les rejets de
  fonds marins                          navires, les catastrophes (métaux lourds,
                                        hydrocarbures, apports excessifs d’azote
• Espèces exotiques* invasives          et de phosphore, etc.)
                                      • Activités qui perturbent les fonds marins,
• Tourisme et activités récréatives     telles que les filets dérivants qui raclent ou
                                        labourent le fond, les travaux de dragage,
                                        l’exploitation de sable et de gravier
                                      • Transport international, eaux de ballast
                                        des vraquiers, réchauffement du climat
                                      • Tourisme et activités récréatives,
                                        urbanisation du littoral, activités militaires
SALE TEMPS POUR LA MER ET SA BIODIVERSITÉ
                                                   Malgré le caractère unique et l’impor-          habitat* les espèces qui s’y sont fixées.
                                                   tance primordiale de la biodiversité ma-        Ce qui peut conduire à une augmentation
                                                   rine, la mer subit de fortes pressions des      locale de la biodiversité. Et les espèces
                                                   activités humaines. La quasi-disparition        exotiques* y apparaissent aussi.
                                                   d’espèces telles que le grand dauphin,
                                                   la raie bouclée, le bigorneau perceur et        Certaines espèces d’oiseaux, comme le fou
                                                   l’huître plate devant nos côtes en est une      de Bassan, paraissent plutôt éviter les parcs,
                                                   conséquence. Les espèces commerciales           tandis que d’autres, comme la sterne pierre-
                                                   telles que le cabillaud, la sole et la plie     garin et le grand cormoran, y sont vus plus
                                                   voient aussi leurs populations régresser.       souvent. Le parc éolien, parce qu’aucune
                                                                                                   pêche n’y est pratiquée, peut constituer un
                                                   Le tableau à la page de gauche énumère          abri pour les poissons et les mammifères
                                                   les principales menaces et quelques causes      marins. Le sommet des bancs de sable
                                                   sous-jacentes.                                  entre les fondations des turbines éoliennes
                                                                                                   reste épargné des perturbations dues à la
                                                   Certaines interventions peuvent avoir des       pêche au chalut à perche* et autres activités
                                                   effets à la fois positifs et négatifs sur le    qui troublent les fonds marins. Les turbines
                                                   milieu et sa biodiversité. Les parcs éoliens    éoliennes sont un phénomène très récent
                                                   qui sont construits en mer et produisent        dans les eaux belges et une surveillance à
                                                   de l’électricité verte en sont un exemple.      plus long terme permettra de déterminer de
                                                   Au cours de leur construction, de grandes       quel côté la balance se mettra à pencher.
                                                   quantités de sable sont déplacées, ce qui
                                                   provoque la mort de nombreux animaux            Comme il est impossible de faire fi de
                                                   terricoles. Le battage des pieux de fondation   l’influence humaine, il est indispensable de
                                                   peut être nuisible aux larves de poissons       trouver un équilibre juste et durable entre
                                                   et larves d’autres animaux. Mais une fois la    la conservation des richesses naturelles et
                                                   construction terminée, les fondations sont      les activités humaines, entre l’écologie et
                                                   rapidement colonisées par des espèces qui       l’économie.
                                                   s’y attachent ou qui utilisent comme

           zone bestemd voor inplanting
           zone  bestemd voor     inplanting
                                                                                                                                                                                                  diving bird

                                                                                                                                                                                                                   seal

           zone
           zone bestemd    voor
                         van      inplanting
                              windturbines
                                                                                                                                                                                                                                 shallow sandbanks

           zone  bestemd   voor
                            zone  inplanting
                                   destinée à
                                                                                                                                                                         echinoderm

                 bestemd   voor
                         van      inplanting
                              windturbines                                                                                                                                                                          zone best
                                                                                                                                                                                                                     gull/tern

                                                                                                                                                                                      sea otter

                                                                                                                                                                                                    nursery area

                         van  windturbines
                 l’implantation d’éoliennes
                         van windturbines
                              windturbines                                                                                                                                                                          van windt
                         van
                                                                                                                                                                mussel

                      baggerstortplaatsen                                                                                                                                                                           concessie
                      baggerstortplaatsen
                      baggerstortplaatsen
zone de déversement de  déblais de dragage
                      baggerstortplaatsen
                      baggerstortplaatsen                                                                                                                     S1

                                 vaarwegen                                                                                                                    S2                                                    stortplaa
                                 vaarwegen
                                 vaarwegen                                                                                                                    Br & W Oostende
                                 vaarwegen
                        voies devaarwegen
                                   navigation                                                                                                                  Br & W ZBO
                                                                                                                                                              Br & W Nieuwpoort
                                                                                                                                                                                                                    vaarwege
                          baggerplaatsen                                                                                                                                                                            baggerpl
                          baggerplaatsen
                          baggerplaatsen
                          baggerplaatsen
                           zone de dragage
                          baggerplaatsen
                                                                                                                                                                                                                    visserij
                                     visserij
                                     visserij
                                       pêche
                                     visserij
                                     visserij
                                     visserij                                                                                                                                                     Veerse
                                                                                                                                                                                                                    zand- en

                    zand- en grindwinning                                                                                                                                                                           ankergeb
                    zand-
           extraction     en
                      de sable
                    zand-     grindwinning
                               et de gravier
                          en grindwinning
                              grindwinning
                    zand-
                    zand- en
                          en  grindwinning                                                                                                                                                                          Paardenm
                                                                                                                                                                                                                    (gedumpt
                              zone  d’ancrage
                                ankergebied
                                ankergebied
                                ankergebied
                                                                                                                                                                                                                    zones aan
                                ankergebied
                                ankergebied                                                                                                                                                                         schelpdie
                              Paardenmarkt
                              Paardenmarkt
                               Paardenmarkt
                              Paardenmarkt
                                                                                                                                                                                                                    kabels en
                (gedumptePaardenmarkt
                               munitie WO I)
                              Paardenmarkt                                                                                                                                                              Vlakte
   (zone de dépôt(gedumpte
                (gedumpte      munitie
                   des munitions         WO
                                    de guerre)
                               munitie   WO I)I)
                                              I)                                                                                                                                                                    militaire o
                (gedumpte
                (gedumpte      munitie
                               munitie   WO
                                         WO   I)
                     zones aangeduid voor
                     zones
                       zones
                     zones   aangeduid    voor
                              désignées pour
                             aangeduid    voor
                     zones
                     zones schelpdierkweek
                             aangeduid
                             aangeduid    voor
                                          voor
                           schelpdierkweek
                   l’élevage  des coquillages
                           schelpdierkweek
                           schelpdierkweek
                   kabelsschelpdierkweek
                            en pijpleidingen
                   kabels
                   kabels   en
                            en pijpleidingen
                   kabels
                   kabels   en pijpleidingen
                         câbles
                            en   et gazoducts
                               pijpleidingen
                               pijpleidingen
                       militaire oefenzones                                                              0       5        10                 20
                                                                                                                                                                                      19/12/2011

               zonesmilitaire    oefenzones                                                                                                                                           © BMM
                        d’exercices
                       militaire
                       militaire     militaires
                                 oefenzones
                       militaire oefenzones
                                                                                                                                                                                      BEMAGIC: Laurence
                                 oefenzones                                                                                                   zeemijl
                                                                                                                                                                                  Projectie: UTM 31 - W

                                                                                                                     la mer du nord et sa biodiversité   17
2
CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ DANS
LA PARTIE BELGE DE LA MER DU NORD
CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ MARINE
La mer abrite une diversité fantastique de formes de vie qui sont reliées
                                                                                       La convention sur les espèces
entre elles de manière complexe, qui font fonctionner l’écosystème*                    migratrices appartenant à la
marin et sont à la base d’une foule de services. Néanmoins les activités               faune sauvage (1979) - connue
humaines et leur impact mettent tout cela sous forte pression. Une                     également sous le nom de
                                                                                       convention de Bonn - vise à
prise de conscience croissante de l’importance de la mer et de sa
                                                                                       protéger les espèces migra-
biodiversité a abouti à des initiatives de conservation à divers niveaux,              trices, à maintenir ou rétablir
pour lesquels des délégations belges ont souvent pris place à la table                 leurs habitats* et à éliminer les
des négociations. Après un bref aperçu des accords pris au niveau                      obstacles à la migration. Au
                                                                                       titre de cette convention, des
international, européen et local, la mise à exécution de ces accords
                                                                                       conventions partielles ont été
par la Belgique sur son territoire sera examinée de plus près.                         rédigées entre autres sur les
                                                                                       cétacés (ASCOBANS, accord sur
                                                                          la conservation des petits cétacés de la mer
                      Sur le plan international                           Baltique et de la mer du Nord) et les oiseaux
                                                                          d’eau (AEWA ou accord sur la conservation
                      La convention sur la diversité biologique a         des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eura-
                      été présentée lors du Sommet mondial de             sie). www.cms.int
                      Rio de Janeiro en 1992. Les objectifs prin-
                      cipaux sont la conservation et l’utilisation        La convention sur le commerce international
                      durable de la biodiversité et la réparti-           des espèces de faune et de flore sauvages
                      tion équitable de ses bénéfices. Le Plan            menacées d’extinction (1975) - connue sous
                      stratégique 2011-2020 de cette convention           l’acronyme CITES - entend éviter que la survie
                      contient 20 objectifs, notamment la déli-           d’espèces ne soit menacée par le commerce
                      mitation d’un réseau de zones maritimes             international. Sur la liste de cette convention
                      protégées d’intérêt particulier pour la             sont inscrites plus de 30 000 espèces végé-
                      biodiversité. Ce réseau devra englober à            tales et animales qui ont chacune un degré
                      l’échelon de la planète 10 % de toutes les          de protection adapté. Les cétacés en mer du
                      zones maritimes et côtières d’ici 2020.             Nord et ceux qui s’échouent sur nos côtes
                      www.cbd.int                                         relèvent de la CITES. www.cites.org

                      La convention sur les zones humides                 La convention de Bern (1979) vise la conser-
                      d’intérêt international - connue également          vation des espèces de flore et de faune
                      sous le nom de convention de Ramsar -               sauvages et de leurs milieux naturels. Une at-
                      date de 1971. Cette convention vise des             tention particulière est accordée aux espèces
                      actions nationales et une coopération               vulnérables et menacées, en ce compris les
                      internationale pour la conservation et l’uti-       espèces migratrices. La convention est une
                      lisation raisonnable des zones humides et           initiative du Conseil de l’Europe et annonce la
                      de leurs richesses. Dans la partie belge de         directive « Habitats » (cf. plus loin).
                      la mer du Nord, une zone située devant le           www.coe.int > topics > Culture, nature,
                      littoral occidental a été désignée comme            heritage > Biological diversity – Bern
                      zone Ramsar. www.ramsar.org                         Convention

                                                          conservation de la biodiversité dans la partie belge de la mer du nord   19
Union européenne

Deux directives constituent la pierre                         De plus amples informations sur la directive
angulaire de la politique européenne en                       « Oiseaux », la directive « Habitats » et
matière de biodiversité :                                     Natura 2000 peuvent être trouvées à partir
                                                              de la p. 23. Leur mise en application en
•     La directive « Oiseaux » protège                        Belgique est présentée à partir de la p. 27.
      toutes les espèces d’oiseaux vivant
      naturellement à l’état sauvage et les                   La directive-cadre Stratégie européenne
      régions où elles couvent, cherchent                     pour le milieu marin (2008) oblige les États
      leur nourriture et hivernent ;                          membres à réaliser un certain nombre
                                                              d’objectifs environnementaux supplémen-
•     La directive « Habitats » protège les                   taires. Ces objectifs valent pour tout l’espace
      espèces de faune (sans les oiseaux)                     marin d’un État membre et ne visent pas en
      et de flore ainsi que les zones                         particulier des zones protégées. L’objectif
      naturelles et semi-naturelles revêtant                  final est d’atteindre un bon état écologique
      une importance pour la protection                       dans toutes les eaux marines de l’UE d’ici
      de la faune et de la flore sauvages.                    à 2020. Onze thèmes sont traités, dont la
      Il s’agit essentiellement d’habitats                    conservation de la biodiversité, la limitation
      et d’espèces vulnérables, menacés                       des espèces exotiques*, l’intégrité du sol
      ou rares.                                               sous-marin, le maintien à niveau des stocks
                                                              de poissons et de coquillages, un réseau

En même temps que l’adoption de la                            alimentaire sain, l’eutrophisation* limitée
directive « Habitats », l’UE lançait le projet                et les quantités de déchets dans l’eau et les
« Natura 2000 » visant la réalisation d’un                    produits de la mer. De plus amples informa-
réseau écologique de zones naturelles et                      tions peuvent être trouvées dans la brochure
semi-naturelles. Contrairement aux réserves                   « Une stratégie marine pour la mer du Nord ».
strictement axées sur la conservation où                      http://ec.europa.eu/environment/water/
pratiquement toute activité est interdite, les                marine/directive_en.htm
sites Natura 2000 font l’objet d’une politique
de protection ou de restauration d’espèces                    La directive-cadre sur l’eau (2000) vise
ou d’habitats déterminés. Les activités                       à atteindre un bon état écologique et
économiques, récréatives et/ou culturelles                    chimique des eaux européennes d’ici à 2015
sont dès lors autorisées, à l’exception de                    et principalement les lacs et rivières, mais
celles qui sont dommageables pour la                          aussi les estuaires* ainsi qu’une partie des
nature et/ou empêchent la restauration de                     eaux côtières.
la biodiversité.                                              http://ec.europa.eu/environment/water/
http://ec.europa.eu/environment/                              water-framework/index_en.html
nature/natura2000/ index_en.htm

20   conservation de la biodiversité dans la partie belge de la mer du nord
Sur le plan régional                      Belgique

OSPAR (1992) est un accord régional       L’élément de base de la protection de             La protection des espèces dans la partie
pour la protection du milieu marin        l’espace marin belge est la loi sur le            belge de la mer du Nord figure dans
de l’Atlantique du Nord-Est, qui inclut   milieu marin du 20 janvier 1999. Cette            l’arrêté royal (AR) du 21 décembre 2001.
la mer du Nord. Il a été signé par 15     loi concerne tous les aspects de la poli-         Cet arrêté contient diverses espèces qui
parties contractantes, dont la Belgique   tique du milieu marin. Elle prévoit que           figurent également dans les directives
et l’UE. La commission OSPAR sur-         les mesures nécessaires peuvent être              « Oiseaux » et « Habitats ». Ainsi, une
veille l’exécution de cet accord. Une     prises pour mettre en œuvre la directive          protection rigoureuse de tous les
nouvelle édition du « Quality Status      « Oiseaux » et la directive « Habitats ».         cétacés et phoques y est la règle. Ces
Report » sur l’état écologique de         La loi permet d’interdire les activités           animaux ne peuvent, entre autres,
l’Atlantique du Nord-Est est parue en     dommageables et impose une auto-                  être perturbés, vendus ou mis à mort.
2010 : qsr2010.ospar.org.                 risation pour diverses activités et une
www.ospar.org                             évaluation des incidences des projets
                                          sur l’environnement. Elle contient aussi
                                          des dispositions visant la prévention
                                          et la réduction de la pollution et des
                                          perturbations en mer.

                                                                      conservation de la biodiversité dans la partie belge de la mer du nord   21
Pour le reste, toutes les espèces d’oi-                        sportive, comme l’interdiction d’utiliser à
               seaux sont protégées en mer. Certains                          des fins récréatives des filets emmêlants
               oiseaux marins sont très sensibles                             en dessous de la laisse de basse mer,
               aux perturbations. C’est la raison pour                        surtout pour protéger les petits cétacés
               laquelle des plongeons (par exemple                            comme le marsouin commun.
               le plongeon arctique et le plongeon                            Par ailleurs, il y a aussi la législation
               catmarin), les macreuses (par exemple                          relative aux diverses fonctions d’utilisa-
               la macreuse noire), les eiders à duvet                         tion de la mer, telles que l’exploitation du
               et les grèbes ne peuvent être perturbés                        sable et la production d’énergie éolienne.
               pendant la période hivernale. Les sternes
               (par exemple la sterne pierregarin, la
               sterne caugek, le sterne naine) et les
               pluviers (par exemple le pluvier à collier
               interrompu, le pluvier grand-gravelot) ne
               doivent absolument pas être dérangés
               pendant leur période de reproduction.
               Les tortues de mer et des espèces de
               poissons telles que le corégone, la petite
               alose, l’esturgeon, l’alose vraie et la lam-
               proie sont également protégés.

               L’AR interdit par ailleurs la mise à l’eau
               d’espèces exotiques*. Des restrictions
               sont également imposées à la pêche

22   conservation de la biodiversité dans la partie belge de la mer du nord
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler