LES ENTREPRISES SOCIALES ET LES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE - Amazon S3

 
LES ENTREPRISES
SOCIALES ET LES
ÉTABLISSEMENTS
D’ENSEIGNEMENT
POSTSECONDAIRE
OPTIMISER L’IMPACT DU DÉVELOPPEMENT
EDWARD T. JACKSON

              WORLD UNIVERSITY SERVICE OF CANADA
              ENTRAIDE UNIVERSITAIRE MONDIALE DU CANADA
              1404 Scott | Ottawa, ON | Canada | K1Y 4M8
              1.613.798.7477 | 1.800.267.8699 | fax / téléc : 1.613.798.0990
              wusc.ca / eumc.ca
TABLE DES MATIÈRES
Acronymes .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 3
1. Introduction. .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 4
2. Les entreprises sociales et leur importance dans les pays du Sud.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 6
                       Obstacles à la croissance .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 6
                       Stratégies potentielles d’expansion.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 6
3. Le rôle des établissements d’enseignement postsecondaire canadiens à l’appui de la croissance des
entreprises sociales dans les pays du Sud..  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 9
                       Possibilités d’apprentissage pour l’entrepreneuriat social dans les pays du Sud.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 9
                       Recherche sur l’entrepreneuriat social dans les pays du Sud .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 10
                       Fournir des services d’accélération et d’incubation .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 10
                       Favoriser l’approvisionnement social.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 11
                       Faciliter l’investissement d’impact .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 12
                       Améliorer la mobilité internationale des étudiant.e.s.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 13
4. Modèles de partenariats mondiaux.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 15
                       Partenariats bilatéraux avec les établissements du Sud.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 15
                       Partenariats multiinstitutionnels dans un seul pays.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 15
                       Réseaux régionaux ou mondiaux.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 16
                       Stratégies pour des partenariats réussis.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 16
5. Conclusion.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 18
Annexe A: Définitions de l’entreprise sociale et de l’entrepreneuriat social.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 19
Annexe B: Le contexte canadien .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 21
Annexe C: Programme de la Table ronde 2018 de l’EUMC sur l’entreprise sociale et les établissements
d’enseignement postsecondaire .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 24
Références. .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 25
Autor.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 27
Remerciements.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 28

                                  2 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
ACRONYMES
AKFC 		       Fondation Aga Khan Canada
CCCI 		       Conseil canadien pour la coopération internationale
CECI 		       Centre d’études et de coopération internationale
CIRIEC		      Centre interdisciplinaire de recherche et d’information sur les entreprises collectives
CLSEW		       Centre for Learning, Social Economy and Work
CRDI 		       Centre de recherches pour le développement international
CRSH		        Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
DÉC		         Développement économique communautaire
DFS 		        Diversity Food Services
EUMC		        Entraide universitaire mondiale du Canada
IEPO		        Institut d’études pédagogiques de l’Ontario
IFC 		        Société financière internationale
IRIS		        Impact Reporting and Investment Standards
NESsT		       Nonprofit Enterprise and Self-sustainability Team, Inc.
RSE 		        Responsabilité sociale de l’entreprise
OCDE		        Organisation de coopération et de développement économiques
ODD		         Objectif développement durable
ONG		         Organisation non gouvernementale
PÉR		         Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés
RQP		         Rapport qualité-prix
RSI		         Retour sur investissement
UBC		         Université de la Colombie-Britannique
UQAM		        Université du Québec à Montréal

           3 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
1
INTRODUCTION
Les innovations des entrepreneuses et des
entrepreneurs sociaux peuvent créer de nouvelles
voies rentables vers l’atteinte des objectifs de
développement durable (ODD) au Canada et dans
le monde.
L’objectif global des entreprises sociales est
d’appliquer des méthodes commerciales pour
résoudre des problèmes sociaux, notamment
la pauvreté, le chômage, l’exclusion sociale, les
changements climatiques, l’insécurité alimentaire,
                                                            DÉFINIR L’ENTREPRISE
                                                            SOCIALE
                                                            Diverses définitions de l’entreprise sociale ont
                                                            émergé selon les disciplines, les juridictions,
                                                            les cultures et les zones géographiques à
                                                            travers le monde.
                                                            Le présent document adopte une définition de
                                                            l’entreprise sociale qui englobe les concepts
la violence basée sur le genre et plus encore.
                                                            plus américains de l’entrepreneuse.eur
Cependant, comme elles ont la double tâche de
                                                            social.e individuel.le et de l’entreprise sociale
construire une entreprise viable et un instrument
                                                            à but lucratif, ainsi que l’accent plus européen
de changement social, les entreprises sociales sont
                                                            mis sur les structures juridiques coopératives
vulnérables à l’échec dans un contexte où les féroces
                                                            et sans but lucratif, la solidarité sociale et la
du marché sont forces et la volonté de maintenir
                                                            gouvernance démocratique.
le statu quo bien établi dans la société. Alors que
les entreprises sociales peuvent créer de nouveaux          De manière générale, le présent document
produits et services pour répondre à des problèmes          reprend la définition de l’Organisation
sociaux réels, leur impact concret est souvent limité       de coopération et de développement
par un manque de portée.                                    économiques (OCDE), selon laquelle, dans
                                                            une entreprise sociale, « le comportement
C’est particulièrement vrai pour les entreprises des
                                                            entrepreneurial est combiné au désir d’utiliser
pays du Sud, où les intrants clés pour la croissance,
                                                            le marché comme un outil pour répondre aux
comme l’accès au capital financier, sont encore plus
                                                            besoins sociaux, servant l’intérêt général et le
limités. Les femmes entrepreneures se heurtent
                                                            bien commun au profit de la communauté ».
également à de nombreux obstacles supplémentaires
                                                            (2013: 3)
pour accéder à ces ressources en raison de divers
facteurs, notamment les normes sociales et les lois         L’Annexe A fournit des informations
discriminatoires.                                           supplémentaires sur les définitions.
Il existe des exemples prometteurs de croissance
réussie d’entreprises sociales dans des pays du Sud,
                                                          mouvement coopératif d’Antigonish dans les régions
mais peu de plateformes pour évaluer et partager ces
                                                          rurales de la Nouvelle-Écosse et du réseau des
leçons entre différents cadres de fonctionnement ou
                                                          caisses populaires du Québec, les établissements
pour mobiliser d’autres parties prenantes, y compris
                                                          d’enseignement postsecondaire canadiens ont
des pays du Nord, qui ont l’expertise et les ressources
                                                          déployé leurs capacités de recherche, d’éducation
pouvant aider ces entreprises sociales à optimiser
                                                          et de rayonnement pour promouvoir, analyser et
leur impact sur le développement.
                                                          renforcer les entreprises à vocation sociale dans ce
Parmi les partenaires et contributeurs potentiels,        pays. En même temps, le travail entrepris par les
mentionnons les établissements d’enseignement             établissements d’enseignement postsecondaire
postsecondaire canadiens, qui possèdent de vastes         canadiens comporte de nombreuses dimensions
connaissances et expériences grandissantes dans           internationales    importantes.    Ces     initiatives
le domaine de l’entrepreneuriat au Canada et sont         comprennent des possibilités d’apprentissage
engagés dans un processus d’internationalisation.         pour les étudiantes et étudiants étrangers, des
                                                          partenariats internationaux avec des établissements
Depuis l’émergence, il y a près d’un siècle, du

             4 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
d’enseignement postsecondaire et des entreprises                      Le présent rapport fait état des délibérations. La
    sociales aux vues similaires, ainsi que des                           section suivante jette les bases de la discussion
    recherches internationales. En combinant leur                         en examinant les obstacles à la croissance pour
    expertise nationale et leurs atouts internationaux,                   les entreprises sociales dans les pays du Sud et
    les établissements d’enseignement postsecondaire                      met en lumière quelques réussites récentes. La
    canadiens pourraient jouer un rôle clé en aidant les                  troisième section présente des pratiques nationales
    protagonistes à accroître le nombre d’entreprises                     prometteuses et des suggestions pour que les
    s’intéressant aux pays du Sud ou qui y sont                           établissements d’enseignement postsecondaire
    basées. L’annexe B fournit des renseignements                         canadiens s’engagent davantage dans les pays
    supplémentaires sur l’historique de la contribution                   du Sud. La quatrième partie explore le rôle des
    de la communauté canadienne d’enseignement                            partenariats pour un impact collectif. La section cinq
    postsecondaire à l’entrepreneuriat social et aux                      conclu ce rapport par un regard vers l’avenir.
    engagements internationaux.
    En octobre 2018, l’Entraide universitaire mondiale du
    Canada (EUMC) a réuni ses partenaires du milieu de
    l’éducation postsecondaire et des intervenants.e.s et
    partenaires choisis du secteur public, du secteur privé
    et de la société civile. Ensemble, nous avons examiné
    les façons dont les établissements d’enseignement
    postsecondaire canadiens déploient leurs diverses
    capacités pour élargir et approfondir le processus
    de développement de l’espace social commercial
    au Canada, et pour discuter comment ils peuvent
    étendre ces efforts de manière à optimiser l’impact
    du développement dans les pays du Sud1. Quatre
    objectifs ont fixé l’ordre du jour des discussions :
        •   Examiner les innovations en matière de
            soutien des universités et collèges à la
            croissance des entreprises sociales.
        •   Réfléchir à des programmes et des
            mécanismes pour promouvoir et financer
            la collaboration entre les établissements
            d’enseignement postsecondaire canadiens,
            les entreprises sociales et les autres parties
            prenantes des pays du Sud.
        •   Améliorer les réseaux d’institutions et de
            personnes partageant les mêmes idées pour
            soutenir les entreprises sociales dans les
            pays du Sud.
        •   Identifier les collaborations potentielles
            en matière de recherche, de mobilité
            des étudiant.e.s et de renforcement des
            capacités.

1
            Cet événement faisait partie de la série de tables rondes de l’EUMC, des événements annuels de premier plan qui réunissent
            les partenaires institutionnels de l’EUMC, des leaders d’opinion et des partenaires du secteur public, du secteur privé et de la
            société civile pour faire avancer le dialogue sur des enjeux mondiaux critiques. La table ronde 2018 de l’EUMC a eu lieu le
            22 novembre 2018 à l’Université d’Ottawa. En présence d’une quarantaine de professionnel.le.s du développement
            international et de scientifiques et gestionnaires engagé.e.s, l’événement comprenait des présentations en plénière par Ruka Sanusi
            du Ghana Climate Innovation Centre et Rachel Sibande de mHub au Malawi, l’honorable Mary Coyle, sénatrice canadienne,
            ainsi que six discussions de groupe dirigées. Voir l’annexe C pour l’ordre du jour complet.

                  5 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
2
LES ENTREPRISES
SOCIALES ET LEUR
IMPORTANCE DANS
LES PAYS DU SUD
OBSTACLES À LA CROISSANCE                                d’impact, le financement mixte et le financement
                                                         participatif – avec des services non financiers
Bien que les adeptes des entreprises sociales            comme des incubateurs et d’autres programmes de
puissent créer de nouveaux produits et services          formation et de mentorat, on pourra relever certains
pour s’attaquer à des problèmes sociaux réels, leur      de ces défis spécifiques.
impact concret se heurte souvent à un manque
                                                         Pourtant, de nombreuses juridictions n’ont
d’ampleur. En effet, les obstacles à cette expansion
                                                         toujours pas de cadres juridiques et réglementaires
des entreprises sociales sont bien connus tant des
                                                         appropriés au sein desquels les entreprises sociales
universitaires que des praticien.ne.s. Bon nombre
                                                         peuvent prospérer. En travaillant au-delà des
des obstacles auxquels font face les entrepreneuses
                                                         frontières politiques, les administrations publiques
et des entrepreneurs sociaux au Canada sont
                                                         peuvent jouer un rôle actif dans la construction
semblables à ceux qui existent dans les pays du Sud,
                                                         d’environnements juridiques et politiques plus
bien qu’ils sont souvent exacerbés par la pauvreté et
                                                         favorables (OCDE, 2013 : 16).
des inégalités plus importantes.
Le manque d’accès au capital sous des formes             STRATÉGIES POTENTIELLES
adéquates et dans une ordre approprié est un             D’EXPANSION
facteur restrictif clé partout dans le monde. Il en va
souvent de même pour le manque de connaissances          Ces dernières années, nous avons assisté à des
en gestion des affaires, en marketing, en finances,      réflexions et des actions plus systématiques sur la
en technologie, en gestion des opérations et en          manière de développer avec succès les entreprises
ressources humaines. Parfois, les entrepreneuses.        sociales, y compris dans les pays du Sud.
eurs sociales.aux elles/eux-mêmes n’ont pas un           L’accent a été principalement mis sur les moyens
esprit axé sur la croissance et préfèrent s’en tenir à   de déployer la technologie – en particulier les
l’importance de servir leur propre communauté            logiciels, les capteurs, les plateformes mobiles et les
d’une manière significative. Parmi les autres            téléphones intelligents – pour atteindre une certaine
obstacles, mentionnons le manque de transparence         échelle dans les ventes et la distribution. Bien que
des rapports de certaines entreprises sociales, la       l’utilisation de la technologie pour soutenir la
préférence des médias pour les reportages sur les        croissance a connu un certain succès, on comprend
entreprises sociales en démarrage plutôt que sur         de plus en plus que l’espoir d’une croissance en
les grandes entreprises sociales, et l’épuisement        « bâton de hockey » comme dans la Silicon-Valley
professionnel très répandu chez les entrepreneuses.      n’est pas appropriée pour les entreprises sociales.
eurs sociales.aux (Zimmer et Pearson, 2018).
                                                         Certain.e.s protagonistes du milieu ont remarqué
En combinant une gamme d’instruments                     que différentes stratégies sont nécessaires à dif-
d’investissement et de financement – notamment la        férents moments du cycle de vie d’une entreprise
philanthropie de risque, les fonds d’investissement      sociale. Nonprofit Enterprise and Self-sustainability

             6 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
Team, Inc. (NESsT), un incubateur sans but lucratif         effectifs à 140 personnes d’ici 2020.
d’entreprises sociales d’Europe de l’Est et d’Amérique
                                                            NESsT fournit du capital de croissance et des
latine, fait la distinction entre la première étape d’ex-
                                                            conseils d’affaires pour soutenir la croissance de
pansion de l’entreprise (ses cinq à dix premières an-
                                                            cette entreprise, dont l’utilisation de bicyclettes
nées de vie) qui nécessite souvent des subventions
                                                            plutôt que de motos a jusqu’ici permis d’économiser
et la philanthropie de risque, et l’étape ultérieure
                                                            80 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone. Alors
d’expansion, durant laquelle un apport en capitaux
                                                            que la population brésilienne achète de plus en plus
privés et l’établissement de normes ou de processus
                                                            en ligne, l’industrie brésilienne de la livraison de
sont plus efficaces pour la croissance (Comolli et
                                                            colis de 24 milliards de dollars poursuit sa propre
Etchart, 2014a, b et c, et Etchart et Comolli, 2013).
                                                            trajectoire de croissance ; Pedala devra donc faire
Par ailleurs, des chercheuses.eurs de l’Université          face à une concurrence intense dans les années à
Duke soulignent la nécessité pour les entreprises           venir. L’entreprise devra également renforcer ses
sociales de trouver de nouvelles sources externes           capacités en gestion et en marketing, des domaines
de capital flexible et sans restrictions, de diversifier    dans lesquels NESsT concentre son soutien.
leurs sources de financement et leurs types de capital
et d’obtenir du financement axé sur les résultats pour      Deuxième cas : la croissance de bKash à
prendre de l’ampleur. Sur le plan interne, elles/ils        l’échelle nationale grâce à des partenariats
soulignent que les entreprises doivent également            efficaces
rechercher la rentabilité tout en clarifiant les
paramètres de base et en freinant les dérives de leur       Un deuxième cas instructif, cette fois au niveau
mission (Clark et coll, 2018 ; Worsham et coll., 2017).     national, est celui de bKash. Ce fournisseur d’argent
                                                            mobile du Bangladesh dont la croissance est la plus
Pour sa part, l’OCDE (2016) identifie quatre straté-        rapide soutient des services de transfert d’argent
gies pour accroître l’impact des entreprises sociales       abordables et fiables pour les personnes pauvres
: l’expansion (croissance organisationnelle, fusions        et les non bancarisées ainsi que pour la population
et acquisitions, diversification), la duplication (suc-     bangladaise de classe moyenne. Cette coentreprise
cursales, franchise sociale), les partenariats et le        fondée par la BRAC Bank (une institution appartenant
partage des connaissances. D’autres comprennent             à une ONG), une entreprise privée, et travaillant avec
l’importance des gouvernements et des organisa-             Grameenphone (une autre entreprise appartenant
tions non gouvernementales (ONG) dans la création           à une ONG), bKash a démarré en 2012, avec 2,2
d’infrastructures de marché, ou d’écosystèmes sec-          millions de client .e .s . Aujourd’hui, l’entreprise
toriels, « au-dessus » du niveau de l’entreprise, pour      compte 30 millions d’abonné .e .s, plus de 90 000
compléter les chaînes de valeur, se suppléer aux ob-        points de service et plus de 30 000 commerçant .e .s
jectifs publics absents et harmoniser les politiques et     qui acceptent les paiements via son système.
les règlementations (Koh et Prabhu, 2016).
                                                            Parmi les facteurs qui ont contribué à son succès,
Les stratégies de mise à l’échelle peuvent, en fait,        mentionnons qu’il s’agit d’une entreprise spécialisée
être mieux comprises à travers le prisme de cas             qui n’est ni une banque ni une entreprise de
spécifiques.                                                télécommunications ; des investissements d’impact
                                                            reçus de la Fondation Gates et de la Société financière
Premier cas : Expansion locale de Pedala                    internationale (SFI) pour financer la croissance ; et
grâce à l’incubation                                        une banque centrale qui a généralement été souple
Un exemple représentatif au niveau local est tiré du        et coopérative.
portefeuille NESsT : Pedala. Entreprise sociale basée       Troisième cas : la croissance de d.light au
à Rio de Janeiro au Brésil, Pedala forme et emploie
des jeunes à risque comme messager.e.s à vélo dans          niveau international grâce au leadership
cette ville. Fondée il y a cinq ans par deux étudiant.e.s   individuel
brésilien.ne.s en commerce à la recherche d’une             Sur le plan international, d.light est une entreprise
carrière valorisante et collaborative, l’entreprise         sociale multinationale à but lucratif qui fournit des
emploie actuellement 50 personnes et cherche à              solutions d’énergie solaire hors réseau pour les
en recruter 30 autres dans les nouvelles régions aux        ménages sans accès fiable à l’énergie. À ce jour, elle
alentours de Rio. L’entreprise prévoit d’accroître ses

              7 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
a vendu près de 20 millions de produits d’éclairage et
d’énergie solaire dans 60 pays.
Parmi les facteurs qui expliquent le succès de son
expansion, mentionnons la relation étroite et la
tarification avantageuse établies avec un fabricant
basé en Chine ; les compétences et l’expérience d’un
cadre supérieur d’une entreprise verte qui a dirigé le
processus de croissance ; et un ensemble diversifié
d’investisseuses.eurs durablement engagé.e.s envers
cette expansion.
Alors que ces exemples mettent en lumière une gamme
de stratégies créatives et d’alliances pour soutenir la
croissance des entreprises sociales dans les marchés
des pays en développement, les contributions des
universités, collèges et cégeps dans ces cas particuliers
ont été marginales.
Le reste de ce document cherche à démontrer comment
ces établissements peuvent mieux soutenir ces efforts
et en tirer des leçons, en élargissant les initiatives
nationales réussies et les atouts internationaux
qui existent déjà afin d’accroître le soutien envers
les pays du Sud. Ce faisant, les établissements
canadiens peuvent aussi continuer d’accroître leur
soutien à l’échelle nationale, en profitant des réseaux
interculturels, des possibilités de collaboration et des
innovations qui en résulteraient et qui renforceraient
les efforts entrepreneuriaux au Canada.

             8 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
3
LE RÔLE DES ÉTABLISSEMENTS
D’ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE
CANADIENS POUR SOUTENIR LA
CROISSANCE DES ENTREPRISES
SOCIALES DANS LES PAYS DU SUD
Il existe au moins six façons pour les établissements
d’enseignement postsecondaire canadiens de
soutenir la croissance des entreprises sociales
                                                           établissements d’enseignement postsecondaire
                                                           canadiens d’orienter ces cours et d’autres cours
                                                           afin d’y inclure des notions sur la croissance
dans les pays du Sud : approfondir les possibilités        des entreprises sociales dans les pays du Sud.
d’apprentissage ; participer à la recherche ; offrir des   Cela pourrait prendre la forme d’un contenu de
services d’accélération et d’incubation ; favoriser        cours ou de possibilités de recherche, comme
l’approvisionnement social ; faciliter l’investissement    le programme de MBA en développement
d’impact ; et améliorer la mobilité étudiante. Ces         économique communautaire (DEC) de l’Université
domaines d’engagement tirent parti de l’expertise          du Cap-Breton, qui comprend une spécialisation en
nationale de la communauté postsecondaire                  bonne gouvernance et en consolidation de la paix à
canadienne et de ses atouts internationaux.                l’étranger, et dont les membres du corps enseignant
Certains exemples de pratiques prometteuses sont           participent à des recherches sur l’agriculture durable
mis en évidence dans chaque volet, ainsi que des           au Nigeria avec des agricultrices.
recommandations pour la suite des travaux, telles
                                                           Les établissements d’enseignement postsecondaire
qu’identifiées par les participant.e.s à la Table ronde
                                                           canadiens pourraient également envisager des
de 2018 de l’EUMC sur les entreprises sociales et les
                                                           moyens d’élargir ces possibilités d’apprentissage aux
établissements d’enseignement postsecondaire.
                                                           étudiant.e.s des pays du Sud. La Sauder School of
POSSIBILITÉS D’APPRENTISSAGE                               Business de l’Université de la Colombie-Britannique
                                                           (UBC) offre un cours de base sur l’entrepreneuriat
POUR L’ENTREPRENEURIAT                                     dans le bidonville de Kibera, à Nairobi. En explorant
SOCIAL DANS LES PAYS DU SUD                                une telle approche, les établissements devraient
                                                           s’interroger sur la façon de veiller à ce que ces
De plus en plus, les établissements d’enseignement         possibilités d’apprentissage demeurent pertinentes
postsecondaire        canadiens        ont     intégré     et accessibles aux entrepreneuses.eurs des pays du
l’entrepreneuriat social aux cours et aux programmes       Sud.
officiels offerts aux étudiant.e.s du Canada.
Par exemple, la Schulich School of Business de             Un système de délivrance de microcrédits – où
l’Université York offre un cours sur l’entrepreneuriat     les étudiant.e.s ou les praticien.ne.s obtiennent
social aux étudiant.e.s en commerce et en gestion          des « microcrédits » pour avoir démontré leur
dans le secteur social. L’Université du Québec à           apprentissage d’un ensemble très précis de
Montréal (UQAM) offre un programme de 15 crédits           compétences et de connaissances – pourrait être
en gestion d’entreprises sociales et collectives. Dans     particulièrement utile dans ce contexte. Pour
le domaine de la formation professionnelle, l’Institut     promouvoir l’accessibilité et l’abordabilité, les
Humber de technologie et d’études supérieures              microcrédits pourraient prendre la forme d’un
propose un cours sanctionné par un certificat sur          badge numérique ou d’un certificat de fin d’études
l’entrepreneuriat social.                                  pour aider les entrepreneuses et entrepreneurs
                                                           sociaux à développer leur entreprise. Ces
Il est à la fois souhaitable et faisable pour les          possibilités pourraient être offertes dans le cadre

             9 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
d’un enseignement en classe ou en ligne, d’un           Certains établissements ont élargi la portée de ces
apprentissage par l’expérience ou d’un partenariat      recherches pour inclure l’entrepreneuriat social dans
avec des accélérateurs ou des incubateurs.              les pays du Sud. Une membre du corps professoral de
                                                        l’UQAM est présidente de la commission scientifique
Les établissements d’enseignement postsecondaire
                                                        internationale du Centre international de recherche
canadiens pourraient également élargir les
                                                        et d’information sur l’économie publique, sociale et
possibilités d’apprentissage aux protagonistes
                                                        coopérative (CIRIEC), un réseau international sur les
jouant un rôle de soutien dans la promotion de
                                                        coopératives et l’économie sociale qui regroupe des
l’entrepreneuriat social. Depuis près de 60 ans,
                                                        universitaires, des fonctionnaires et des dirigeant.e.s
l’Institut Coady de l’Université St. Francis Xavier
                                                        syndicaux basés principalement en Europe et en
offre des programmes de perfectionnement
                                                        Amérique latine (Bouchard et Rousselière, 2015). Sur
professionnel aux professionnel.le.s en Afrique
                                                        la côte ouest, des chercheuses.eurs en géographie
et en Asie, particulièrement dans les domaines
                                                        de l’Université de Victoria ont utilisé la vidéo
du développement fondé sur les actifs et sur les
                                                        participative et d’autres méthodes de mobilisation
questions relatives au genre et au développement
                                                        pour mener des recherches communautaires avec
international. L’Institut propose depuis plusieurs
                                                        des travailleuses.eurs des coopératives de gestion de
années un cours sur l’entreprise sociale dans les
                                                        déchets au Brésil (Gutberlet et Tremblay, 2015).
pays du Sud, axé sur la pratique, qui comprend un
vaste programme international ainsi que des visites     En s’appuyant sur cette base, une recherche
locales sur le terrain.                                 participative et sensible au genre avec les
                                                        propriétaires, le personnel, les fournisseurs et
RECHERCHE SUR                                           les client.e.s d’entreprises sociales en pleine
L’ENTREPRENEURIAT SOCIAL                                croissance axées sur ou basées dans les pays du Sud
                                                        devrait donner des informations particulièrement
DANS LES PAYS DU SUD                                    précieuses. Ces renseignements pourraient aider
Dans de nombreuses disciplines, les établissements      les entrepreneuses.eurs à établir le bien-fondé
d’enseignement postsecondaire ont la capacité de        d’un investissement dans leurs entreprises. Les
recherche nécessaire pour analyser le processus         résultats de la recherche pourraient également
d’expansion des entreprises sociales et pour créer      s’avérer inestimables pour l’élaboration de
de nouvelles connaissances sur l’accélération et        nouveaux programmes par les gouvernements et les
le maintien de la croissance ou de la reproduction      organismes sans but lucratif qui cherchent à soutenir
des entreprises sociales afin d’en élargir et d’en      la croissance des entreprises sociales dans les pays
approfondir les effets.                                 du Sud. Ils pourraient aussi permettre d’élargir les
                                                        connaissances et les compétences des protagonistes
Plusieurs       établissements       d’enseignement     entrepreneuriaux au Canada en comprenant mieux
postsecondaire sont des chefs de file de la recherche   les facteurs qui ont permis aux entreprises sociales
sur l’entrepreneuriat social au Canada. Par exemple,    du Sud de se développer avec succès en surmontant
des chercheuses.eurs du Centre for Learning, Social     les nombreux obstacles qui se dressent devant elles.
Economy and Work (CLSEW) de l’Institut d’études
pédagogiques de l’Ontario (IEPO) de l’Université        FOURNIR DES SERVICES
de Toronto ont dirigé une série d’alliances de
recherche sur l’économie sociale financées par le
                                                        D’ACCÉLÉRATION ET
CRSH. Parallèlement, des professeur.e.s associé.e.s     D’INCUBATION
au Centre interuniversitaire de recherche sur
                                                        Un certain nombre d’universités et de collèges
les innovations sociales de l’UQAM ont mené
                                                        canadiens exploitent des accélérateurs ou des
des recherches sur la philanthropie-action,
                                                        incubateurs d’entreprises sociales en démarrage au
les incubateurs, les entrepreneuses.eurs et les
                                                        Canada. Organisé par la Beedie School of Business
partenariats de recherche université-communauté.
                                                        de l’Université Simon Fraser, RADIUS, un laboratoire
D’autres membres du corps professoral de la
                                                        d’innovation sociale, offre des services d’incubation
Shannon School of Business de l’Université du Cap-
                                                        et des espaces de travail coopératif ainsi qu’un
Breton ont effectué d’importantes recherches sur les
                                                        apprentissage expérientiel interdisciplinaire et
coopératives d’habitation locales (Leviten-Reid et
                                                        un fonds de démarrage pour les innovatrices et
Campbell, 2016).
                                                        innovateurs sociaux. Les thèmes prioritaires actuels

            10 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
touchent les moyens de subsistance des personnes         les innovatrices.teurs qui ont une attitude de
réfugiées, la promotion de la santé, les entreprises     croissance au sein de leurs cohortes et les encourager
des Premières Nations et l’avenir de l’emploi. Le        à s’attaquer au problème de façon concrète. Il est
Bureau de l’innovation sociale de l’Université           important d’être prudent quant à l’ordre dans un tel
Ryerson coordonne une chaire dotée en innovation         effort – trouver les bonnes personnes qui deviennent
sociale et en entrepreneuriat social et un réseau        des exemples de réussite qui, à leur tour, attirent plus
de « zones » d’incubateurs couvrant dix secteurs et      de gens dans le programme.
impliquant des étudiant.e.s, des entrepreneuses.
                                                         Les établissements d’enseignement postsecondaire
eurs, des mentor.e.s, cinq programmes périscolaires
                                                         canadiens qui créent et soutiennent des incubateurs
et la participation de l’Université Ryerson au Réseau
                                                         et des accélérateurs d’entreprises sociales dans les
international Changemaker de l’Université Ashoka.
                                                         pays du Sud devraient reconnaître et se préparer
Paul’s GreenHouse de l’Université de Waterloo est
                                                         au fait que l’incubation des bonnes idées prend
une communauté d’innovation pour les étudiant.e.s
                                                         du temps. Bien que l’engagement à l’échelle
et la population locale qui cherchent à résoudre un
                                                         internationale puisse être coûteux, ils devraient aussi
problème social ou environnemental en créant une
                                                         reconnaître qu’il vaut souvent la peine d’investir dès
entreprise, en modifiant les politiques ou en mettant
                                                         le départ dans des rencontres en personne avec des
sur pied des initiatives locales. Les participant.e.s
                                                         entrepreneuses.eurs, et passer à des espaces virtuels
peuvent assister à un laboratoire de découverte
                                                         seulement lorsque les relations sont mieux établies.
ou se joindre à une équipe d’innovation en milieu
de travail. Les étudiant.e.s qui ont de bons plans       FAVORISER
d’affaires peuvent obtenir une subvention de
démarrage de GreenHouse.                                 L’APPROVISIONNEMENT SOCIAL
Il y a beaucoup d’autres exemples à travers le           L’approvisionnement social est un outil puissant à
pays. Les universités, collèges et cégeps canadiens      la disposition des établissements d’enseignement
pourraient prendre des mesures pour investir plus de     postsecondaire canadiens pour permettre aux
temps et d’énergie dans l’incubation et l’accélération   entreprises sociales de prendre de l’ampleur.
des entreprises sociales axées sur les pays du Sud.      En utilisant intentionnellement leur pouvoir
Des modèles pourraient être tirés du secteur sans        d’achat pour se procurer des produits et services
but lucratif avec l’émergence d’organisations comme      d’entreprises sociales, les universités, les collèges et
UNLEASH. Soutenu par des entreprises (par exemple        les cégeps peuvent avoir un impact social et réaliser
la DBS Bank of Singapore) et des organisations           des économies opérationnelles (voir Strandberg,
multilatérales, UNLEASH est un laboratoire               2018). De toute évidence, ces fournisseurs de services
d’innovation itinérant qui permet aux jeunes, y          sociaux doivent être concurrentiels par rapport au
compris aux étudiant.e.s, de collaborer pour trouver     secteur privé en termes de qualité, de quantité et de
des idées qui aideront les entreprises à respecter les   respect des délais de leurs offres – ainsi que de prix.
directives sur les subventions et les contributions.
                                                         Le cas d’approvisionnement social le plus développé
Les entreprises créatives et transformatrices peuvent
                                                         au Canada est peut-être celui des Diversity Food
recevoir un soutien financier du fonds de capital de
                                                         Services (DFS), une entreprise sociale qui offre
risque du programme ainsi que des conseiller.ers
                                                         des services alimentaires sains et abordables aux
et des carrefours en ligne. En 2017, les activités de
                                                         étudiant.e.s, au personnel et aux membres du
UNLEASH étaient basées au Danemark et, en 2018,
                                                         corps enseignant par l’entremise des cafétérias et
à Singapour.
                                                         des kiosques de I’Unversité de Winnipeg, ainsi que
Les domaines prioritaires sur lesquels ces incubateurs   de la gestion des restaurants hors campus et des
et accélérateurs à vocation mondiale pourraient          services traiteurs. Fruit d’une coentreprise entre la
se concentrer sont le leadership, l’innovation,          Community Renewal Corporation de l’Université de
la technologie, la présence communautaire,               Winnipeg (un organisme de bienfaisance sans but
l’orientation vers des objectifs, le développement       lucratif ) et SEED Winnipeg (un organisme local de
de pipelines et des modèles commerciaux efficaces.       développement économique communautaire sans
De nombreux entrepreneuses.eurs bénéficient              but lucratif ), DSF emploie désormais plus de 100
d’une plus grande exposition aux complexités des         personnes, dont bon nombre sont des personnes
problèmes qu’elles/ils cherchent à résoudre. De tels     nouvellement établies ou aux prises avec des
programmes pourraient être efficaces pour identifier     problèmes d’emploi, offrant un salaire modeste,

             11 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
mais des avantages et de la formation, pour des           d’immobilisations qu’ils utilisent pour construire
revenus annuels de 3 millions de dollars. L’entreprise    des salles de classe, des bureaux et des résidences.
est également un important acheteur de produits           Ils administrent également d’importants fonds
alimentaires frais et biologiques (fruits, légumes        de pension et des fonds de dotation. Cependant,
et viande) de 60 fournisseurs du sud du Manitoba          presque sans exception, ils n’ont pas mobilisé leurs
(Jackson, 2018a).                                         capacités en tant que gestionnaires de capitaux
                                                          pour canaliser les fonds d’investissement vers la
L’approvisionnement social est un outil que les
                                                          croissance des entreprises sociales.
établissements d’enseignement postsecondaire
canadiens n’ont pas beaucoup utilisé, mais qui            L’une des occasions de le faire s’inscrit dans le
pourrait être utilisé pour aider les entreprises          nouvel intérêt manifesté par les universités, collèges
sociales d’envergure internationale et les entreprises    et fondations — sous la direction de l’Université
sociales basées dans l’hémisphère Sud (par                Simon Fraser et la McConnell Foundation —
exemple, pour la promotion des produits issus du          lesquels sont particulièrement intéressés à investir
commerce équitable). De plus, les établissements          davantage dans des infrastructures sociales telles
partenaires dans les pays du Sud peuvent également        que le logement à prix abordable, aux côtés de
y avoir recours. L’Université Ashesi au Ghana achète      gouvernements, d’investisseuses .eurs privé.e.s
des biens et des services aux entreprises de ses          et d’investisseuses.eurs d’impact. (Petter, 2018;
étudiant.e.s et, ce faisant, renforce ces entreprises.    Strandberg, 2017). L’expérience de la Community
                                                          Renewal Corporation de I’ Université de Winnipeg,
De telles approches peuvent également aider les
                                                          qui a mis sur pied des projets immobiliers durables
entreprises sociales à accéder au secteur public en
                                                          et sociaux d’une valeur de 200 millions de dollars, est
général. Toutefois, les marchés publics passés par
                                                          instructive. En particulier, le modèle de logements
des entreprises sociales affiliées à des établissements
                                                          à usage mixte et à revenu mixte de la Corporation,
d’enseignement postsecondaire sont à prendre
                                                          destiné aux étudiant.e.s, aux membres du corps
avec optimisme prudent, au mieux. En général,
                                                          professoral et à la collectivité en général, fournit
l’expérience de la vente de biens et de services au
                                                          également des locaux à louer pour des entreprises
secteur public au Canada s’est avérée complexe,
                                                          sociales et sans but lucratif ainsi que des installations
bureaucratique et coûteuse, et elle est encore plus
                                                          communautaires comme des espaces réservés aux
difficile dans les marchés émergents. Des secteurs tels
                                                          cérémonies de purification au foin d’odeur (Jackson,
que les soins de santé ou les énergies renouvelables
                                                          2018a). Les projets d’infrastructure sociale tels que
peuvent s’avérer plus ouverts, étant donné les
                                                          ceux-ci attirent toute une gamme d’investisseuses.
pratiques d’approvisionnement parfois plus axées
                                                          eurs, y compris des investisseuses.eurs d’impact,
sur la valeur dans ces secteurs. Néanmoins, pour en
                                                          créant à leur tour des occasions pour les entreprises
revenir au modèle de DFS, il est clair que la décision
                                                          sociales de prendre racine et de prospérer.
de la direction d’un établissement d’enseignement
postsecondaire d’acheter de la nourriture ou              Les universités, les collèges et les cégeps possèdent
d’autres biens et services (p. ex. conciergerie,          de nombreux atouts importants qui peuvent
entretien, logement, etc.) dans tout le campus, ainsi     servir de levier pour les investissements d’impact
que l’expertise et la patience des partenaires sans       dans les entreprises sociales. Ces atouts ou
but lucratif, peuvent, en fait, libérer le pouvoir de     forces comprennent : un historique de travail à
l’approvisionnement pour faire croître les entreprises    l’intersection de problèmes sociaux et de solutions ;
sociales fournisseuses.                                   un réseau d’intervenant.e.s multigénérationnel.
                                                          le.s (des étudiant.e.s de premier cycle et des cycles
FACILITER L’INVESTISSEMENT                                supérieurs, et des membres du corps professoral
D’IMPACT                                                  appartenant à différents groupes d’âges et qui en sont
                                                          à différents stades de leur carrière) ; une capacité à
Un autre domaine que les établissements                   créer et à intégrer de nouvelles connaissances sur la
d’enseignement postsecondaire canadiens n’ont             finance sociale dans leurs programmes ; une forte
pas encore pleinement développé est celui de leur         capacité en financement privé et développement
rôle d’investisseurs sociaux. Les universités, les        immobilier ; une expérience comme intermédiaires
collèges et les cégeps gèrent d’importants budgets        entre le secteur privé et les organisations sociales ;

             12 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
et comme la plupart sont financées par le                      ces fonds retournés pourraient être réinvestis dans
gouvernement, une politique positive au Canada en              de futures entreprises. Parallèlement à un tel fonds
matière d’innovations sociales, de finance sociale et          d’impact, l’établissement pourrait également, grâce
d’entrepreneuriat social.                                      à des cours d’apprentissage axés sur l’expérience et
                                                               à des stages sur le terrain, déployer des stagiaires
En revanche, les établissements d’enseignement
                                                               étudiant.e.s pour fournir des conseils juridiques et
postsecondaire sont habituellement bureaucratiques
                                                               commerciaux aux entrepreneuses.eurs, entre autres
et lents à se transformer ; il peut être difficile d’obtenir
                                                               contributions.
l’adhésion de leurs intervenants à l’innovation et au
commerce social. Et non seulement le cloisonnement             AMÉLIORER LA MOBILITÉ
des connaissances de chaque discipline ralentit le
processus de collaboration nécessaire à l’innovation           INTERNATIONALE DES
sociale, mais il y a aussi beaucoup de propriété               ÉTUDIANT.E.S
intellectuelle « inexploitée » dans ces établissements
qui pourraient être mobilisés pour résoudre des                Dans le domaine de l’enseignement universitaire,
problèmes sociaux. Enfin, étant donné que le                   les établissements d’enseignement postsecondaire
leadership à tous les niveaux de ces établissements            canadiens ont recours à l’apprentissage axé
change régulièrement, la continuité de la stratégie            sur l’expérience et aux stages pour envoyer des
est parfois un défi.                                           étudiant.es canadien.ne.s dans des pays du sud.
                                                               Elles/ils y étudient et soutiennent les efforts locaux
Néanmoins, les universités, les collèges et les                de développement tout en obtenant des crédits,
cégeps du Canada et du Sud jouent divers rôles                 une pratique qui pourrait encore être élargie pour
dans la promotion de la finance sociale pour le                soutenir davantage l’entrepreneuriat local. Par
développement durable. L’un de ces rôles comprend              exemple, le Nova Scotia Community College aide
l’incubation de jeunes entreprises de finance sociale,         ses étudiant.e.s canadien.ne.s à réaliser des projets
comme dans le cas de Brighter Investment. Incubée              de deux à trois semaines sur des sujets comme le
à la Sauder School of Business de l’Université de la           tourisme, l’eau et l’énergie solaire dans des pays
Colombie-Britannique, cette société de placement               comme la Tanzanie, le Kenya, le Vietnam et les
à vocation sociale mobilise des investissements à              Caraïbes. À l’Université Western, l’Ivey Business
long terme de particuliers, d’ONG et de fondations             School permet à une vingtaine d’étudiant.e.s de
dans un fonds qui, à son tour, accorde des prêts aux           premier cycle de se rendre pendant cinq semaines
étudiant.e.s ghanéen.ne.s de niveau postsecondaire             au Kenya, au Rwanda ou au Ghana pour enseigner
qui ont de bons résultats. Une fois diplômé.e.s,               aux étudiant.e.s en commerce africain.e.s comment
les étudiant.e.s sont tenue.s de rembourser leurs              utiliser les études de cas d’Ivey, préparer un nouveau
prêts à des taux d’intérêt raisonnables selon des              cas sur une entreprise africaine et effectuer des
calendriers souples, mais rigoureux. Au cœur                   recherches sur de petites entreprises locales. À
du modèle de Brighter Investment se trouve un                  l’Université de Winnipeg, un étudiant en études du
partenariat tripartite entre des investisseuses.eurs           développement a été volontaire à travers Uniterra,
d’impact, Brighter Investment en tant qu’entreprise            un programme conjoint de l’EUMC et du Centre
sociale et des étudiant.e.s africain.e.s de niveau             d’études et de coopération internationale (CECI),
postsecondaire.                                                auprès du Lanka Impact Investing Network au Sri
Un modèle plus direct pourrait voir un établissement           Lanka et travaille maintenant comme adjoint à la
d’enseignement postsecondaire créer lui-même un                recherche avec la Community Renewal Corporation,
fonds d’investissement d’impact pour canaliser des             organisme de bienfaisance et sans but lucratif de
capitaux vers des entreprises sociales prometteuses,           l’Université de Winnipeg (Jackson, 2018b).
axées sur la croissance, dirigées par des étudiant.e.s         Les établissements d’enseignements postsecondaire
canadien.ne.s et étrangèr.e.s ainsi que des                    canadiens pourraient également explorer la
partenaires internationaux. L’université, le collège           possibilité de faire venir au Canada des étudiant.e.s
ou le cégep détiendrait ainsi une participation dans           d’universités et d’écoles polytechniques africaines
chaque entreprise bénéficiaire d’un investissement.            pour travailler avec des entreprises sociales, et
Bien que quelques échecs soient à prévoir, les                 souligner ainsi le principe que le savoir peut et devrait
entreprises sociales prospères pourraient remettre             aussi passer de l’hémisphère Sud à l’hémisphère
une petite partie de leurs profits à l’établissement et        Nord.

              13 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
Les ONG canadiennes qui offrent des programmes
de coopération volontaire internationale et qui
travaillent avec des entreprises sociales des
pays du Sud pourraient aider les établissements
canadiens à résoudre le problème des contraintes
de temps qui empêchent souvent les étudiant.e.s de
participer davantage aux activités internationales
d’apprentissage axé sur l’expérience. En combinant
un apprentissage assisté par la technologie et un
apprentissage sur le terrain, les ONG pourraient aider à
mettre à l’essai de nouveaux modèles de collaboration
dans les deux directions, c’est-à-dire les étudiant.e.s
canadien.ne.s qui se déplacent et collaborent avec des
établissements du Sud, et les étudiant.e.s et du Sud qui
se déplacent et collaborent avec des établissements
canadiens.
Le milieu canadien de l’enseignement postsecondaire
est également un chef de file mondial dans l’offre de
possibilités d’éducation et de réinstallation pour les
jeunes réfugié.e.s. Grâce au Programme d’étudiantes
et d’étudiants réfugiés (PÉR) de l’EUMC, un réseau
national de comités étudiants bénévoles travaille
à maximiser la réussite des étudiant.e.s réfugié.e.s.
Au cours des 40 dernières années, l’EUMC et
ses partenaires ont permis à 1 800 étudiant.e.s
réfugié.e.s d’étudier dans des universités, collèges
et cégeps canadiens, dont plusieurs ont ensuite
créé des entreprises sociales novatrices au Canada
et dans leur pays d’origine. Ce programme de
mobilité étudiante unique en son genre offre aux
établissements      d’enseignement     postsecondaire
canadiens une occasion unique d’appuyer les ancien.
ne.s du programme et de leurs établissements dans
leurs efforts d’entrepreneuriat social au Canada et à
l’étranger.
En tant que centres de recherche, d’enseignement et
d’apprentissage, les universités disposent également
d’un large éventail de personnel professionnel,
notamment en gestion, finance, planification et
marketing, qui peut également être mobilisé pour
soutenir l’entrepreneuriat social dans les pays du Sud.
Bon nombre d’universités, de collèges et de cégeps
ont donné des occasion aux professionnel.le.s et au
personnel de soutien de partager leurs compétences
avec les entreprises sociales dans le cadre de
programmes de volontariat axés sur les compétences,
comme le programme Uniterra de l’EUMC et du CECI.
Ces occasions permettent d’approfondir l’engagement
de l’établissement envers le développement des
entreprises sociales en faisant appel à un large éventail
de talents au sein de l’établissement.

             14 | Les entreprises sociales et les établissements d’enseignement postsecondaire
Vous pouvez aussi lire