PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015

 
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
© iStock

           PRÉSENTATION DES PROJETS
           MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL
           À PROJETS MONTAGNE 2015
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
SOMMAIRE

PARTIE 1. MONTAGNE ET TERRITOIRE                                                                                          4

Projet 1 : Organisation du 15e congrès des sédimentologistes français . . . . . . . . . . .                               5
Projet 2 : Paléo-climat, paléo-usage, paléo-sols, paléo-contaminations,
           paléo-biodiversités dans les territoires de montagne (PALÉO-5D) . . . . .                                      7
Projet 3 : Effet du changement climatique sur le développement de la végétation
           aquatique dans les lacs d’altitude (VALA) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .              9
Projet 4 : Analyse des mobilités touristiques dans une zone de montagne à forte
           densité animale (HUMAN) . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   11
Projet 5 : Plate-forme de recherche-action collaborative au service de la gestion
           territoriale des ressources et patrimoines préalpins (PREALPS) . . . . . . . . 13

PARTIE 2. STATIONS ET HABITATS                                                                                            16

Projet 6 : Chauffage de l'habitat de montagne par géothermie de surface (Geotherm) . . 17
Projet 7 : Innovation et Performance en Territoires de Montagne (IPTM) . . . . . . . . .                                  19
Projet 8 : Ski Areas Safety in Europe (SASE) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

PARTIE 3. DES MONTAGNES ET DES HOMMES                                                                                     24

Projet 9 : Développement et validation d’un système embarqué de mesure
           des forces en 3 dimensions (MEF3D) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .             25
Projet 10 : Expédition Scientifique Medex Manaslu 2015 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    29
Projet 11 : Stress Post-Traumatique et montagne (ESPT) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    31
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015

L’Université Savoie Mont Blanc (USMB) se positionne depuis de nombreuses années
comme un acteur déterminant de l’accompagnement du développement des territoires
de montagne. Elle a fait de la montagne, un de ses enjeux stratégiques aux côtés d’autres
thématiques qui accompagnent le territoire sur ses domaines d’excellence comme la
physique des particules, l’industrie et les technologies, le solaire, l’environnement.

Ce positionnement stratégique a été réaffirmé en 2014 avec la mise en place d’un champ
transversal recherche/formation « Montagne, Tourisme, Sport, Santé » (MT2S), qui fédère
10 des 19 laboratoires de l’USMB en sciences de la vie et de l’environnement, sciences et
technologies et sciences humaines et sociales. Il regroupe de nombreuses formations de
l’USMB qui sont alimentées par la qualité de ses laboratoires. Les formations du champs
MT2S concernent près de 10% des étudiants de l’USMB.

Le champ MT2S permet de produire des recherches pluridisciplinaires de haut niveau
autour de la thématique Montagne pour répondre aux défis sociétaux exprimés dans les
programmes nationaux (ANR) et européens (H2020) et déclinés au niveau de la Région
Auvergne-Rhône-Alpes, notamment dans le cadre des programmes « DSI 7 » (sports,
tourisme et aménagements de montagne) et « Montagne 2040 ».

Pour soutenir cette expertise, l’Université Savoie Mont Blanc a lancé en juillet 2014 un
appel à projets (AAP) Montagne en collaboration avec le Cluster Montagne et le Labex
ITEM (lnnovation en TErritoires de Montagne). Cet appel à projets a été financé conjoin-
tement par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Assemblée des Pays de Savoie.

Les 11 projets de recherche portés par 10 laboratoires de l’USMB ont impliqué 48 cher-
cheurs, 16 doctorants, 13 ingénieurs ou technicien, une quinzaine de partenaires acadé-
miques en France et à l’étranger et 32 acteurs socio-économiques : stations de sports
d’hiver, entreprises industrielles et de services, parcs naturels, syndicats professionnels,
clusters, collectivités locales, fondations, fédérations, associations, etc.
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
© Asters
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
1.
MONTAGNE
ET TERRITOIRE

1. 15e congrès des sédimentologistes français

2. Paléo-climat, paléo-usage, paléo-sols, paléo-contaminations,
   paléo-biodiversités dans les territoires de montagne (PALÉO-5D)

3. Effet du changement climatique sur le développement
   de la végétation aquatique dans les lacs d’altitude (VALA)

4. Analyse des mobilités touristiques dans une zone
   de montagne à forte densité animale (HUMAN)

5. Plate-forme de recherche-action collaborative au service
   de la gestion territoriale des ressources et patrimoines préalpins
   (PREALPS)
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
P   R   É   S   E   N    T A T        I   O      N    D    E   S       P   R    O J     E    T   S

    PROJET 1 :
    15e congrès des sédimentologistes français

    PRÉSENTATION                                     les sédiments sont susceptibles de
                                                     fournir les informations nécessaires pour
    Du 13 au 17 octobre 2015 s’est tenu le           mieux comprendre le rôle de l’activité
    15e Congrès français de sédimentologie           humaine sur l’environnement terrestre.
    au centre des congrès le Manège à
    Chambéry. Ce congrès biannuel de                 Les processus d’érosion/transport/
    l’Association  des    sédimentologistes          dépôt des sédiments sont extrêmement
    français (ASF) qui représente la plus            actifs et contrôlent la morphologie
    grande manifestation francophone sur les         des environnements à la transition des
    sédiments a été organisé par l’Université        domaines terrestres et aquatiques, que
    Savoie Mont Blanc, l’Université Grenoble         ce soit le long des côtes marines, des
    Alpes et le CNRS en collaboration avec           rivières ou des lacs. La compréhension
    de nombreux partenaires.                         de ces processus d’érosion/transport/
                                                     dépôt sont fondamentaux pour définir
                                                     les règles nécessaires à la gestion
                                                     durable de ces environnements, que cela
    MÉTHODE                                          soit en terme de gestion des dragages,
                                                     construction d’ouvrage de protection ou
    Le comité d’organisation a rassemblé
                                                     gestion des barrages. Une collaboration
    des sédimentologistes, géomorpholo-
                                                     avec EDF (Missions Concessions Eau
    gues et hydrologues d’établissements de
                                                     Environnement Territoire) a porté sur
    la COMUE des universités Savoie Mont
                                                     la mesure des flux sédimentaires des
    Blanc et Grenoble Alpes, répartis dans 4
                                                     rivières.
    laboratoires : ISTerre, EDYTEM, LTHE et
    IRSTEA.                                          Ces questionnements scientifiques sont
                                                     nécessaires pour répondre aux défis
    Les     différents     aspects     de   la
                                                     sociétaux que sont les risques naturels,
    sédimentologie ont été abordés lors
                                                     l’environnement, et la gestion du
    d’une vingtaine de sessions réparties
                                                     domaine publique.
    sur 3 jours. Certaines spécificité des
    chercheurs ont été mises en avant
    comme l’étude de l’anthropocène et
    des processus d’érosion / transport /            MOTS CLÉS
    dépôt des sédiments. L’anthropocène
    est défini comme la période de temps à           Risques naturels, environnement
    partir de laquelle l'influence de l’homme
    sur le système terrestre est devenue
    prédominante, mais la détermination de
    son début reste encore un problème qui
    fait débat. Les archives que constituent

5
PRÉSENTATION DES PROJETS MENÉS DANS LE CADRE DE L'APPEL À PROJETS MONTAGNE 2015
D   E       L    '   A    A    P        M     O   N       T     A   G    N    E        2   0     1                                    5

    DONNÉES CLÉS
    Laboratoire porteur :
    Institut des Sciences de la Terre (ISTerre)
    - CNRS, IFSTTAR, IRD, UGA, USMB

    Composante de rattachement :

                                                                                                     © Université Savoie Mont Blanc
    UFR Sciences et Montagne

    Porteur du projet :
    Jean-Louis MUGNIER
    jean-louis.mugnier@univ-smb.fr
    04 79 75 86 76
    Durée du projet : 1 an

    CHIFFRES CLÉS                                     PARTENAIRES
    •   400 participants ;                            Laboratoires partenaires

    •   250 exposés oraux de 10 minutes ;             •       Environnements DYnamiques
                                                              et TErritoires de la Montagne
    •   100 communications scientifiques                      (EDYTEM) - CNRS, Ministère de la
        sous forme de posters ;                               Culture et de la Communication,
                                                              USMB
    •   2 excursions sur le terrain ;
                                                      •       Laboratoire d’Étude des Transferts
    •   1 table-ronde ouverte au grand                        en Hydrologie et Environnement
        public « homme et sédiments »                         (LTHE) - CNRS, G-INP, IRD, UGA
        organisé en partenariat avec EDF ;
                                                      •       Institut National de Recherche en
    •   1 forum des métiers à destination                     Sciences et Technologies pour
        des étudiants (entreprises secteur                    l’Environnement et l’Agriculture
        sédimentologie) ;                                     (IRSTEA) - Ministère de l'enseigne-
                                                              ment supérieur et de la recherche,
    •   1 forum enseignement à destination
                                                              Ministère de l'agriculture, de
        des professeurs de l’enseignement
                                                              l'agroalimentaire et de la forêt
        secondaire.
                                                      Partenaire socio-professionnel

                                                      •       EDF

                                                                                                                                6
P   R   É   S   E   N    T A T        I   O      N    D    E    S       P   R    O J      E    T   S

    PROJET 2 : Paléo-climat, paléo-usage, paléo-sols,
    paléo-contaminations, paléo-biodiversités dans les
    territoires de montagne (PALÉ0-5D)

    PRÉSENTATION                                     Les apports pour les partenaires socioé-
                                                     conomiques portent sur une meilleure
    Paléo-5D est un projet de mise en                connaissance de l’histoire des relations
    réseau et de dissémination de résultats          entre sociétés humaines et milieu
    scientifiques, réalisé en partenariat            alpin. Ces informations seront utilisées
    avec les laboratoires CARRTEL, LCME              comme support pour développer un
    et LECA de l’USMB. Il comprend un                écotourisme responsable en valorisant
    volet de soutien à des thèses en cours           les usages ancestraux des populations
    dans le domaine des reconstitutions              locales et en tirant profit des expériences
    paléo environnementales et fédère 5              du passé et une meilleure connaissance
    doctorants travaillant sur des approches         des effets locaux du changement
    paléo scientifiques, dont 3 doctorants           climatique. Ces informations seront
    du laboratoire EDYTEM et deux                    utilisées pour la rédaction du plan
    doctorants du laboratoire CARRTEL. Il            climat qui vise à adapter la politique
    comprend également un volet dédié à              locale au changement climatique en
    la mise en réseau d’acteurs du territoire.       cours et à venir. Les avantages pour les
    L'objectif à terme est de proposer des           partenaires académiques sont la mise en
    actions ciblées de dissémination de la           place d’un réseau à la fois performant
    connaissance scientifique envers les             scientifiquement et en prise avec les
    acteurs socio-économiques et le grand            territoires de montagne. Ce projet est
    public.                                          l’une des premières actions du thème
                                                     de recherche commun « Long term
    Ce projet met en relation les études             perspective on mountain ecosystems »
    paléo environnementales menées sur               intégré conjointement par les 4 unités de
    le vaste territoire des alpes françaises         recherche partenaires dans leurs projets
    du nord via notamment un référentiel             quinquennaux 2016-2020.
    chronologique commun, mais également
    des échanges d’informations, de                  Ce projet permet de décloisonner les
    résultats, de pratiques et d’échantillons,       recherches afin de tendre vers une
    entre études parfois menées                      approche holistique des changements
    indépendamment. Il a pour finalité de            globaux ; l’investigation de possibles
    concentrer les informations acquises             débouchés appliqués pour des recherches
    afin de pouvoir les communiquer aux              traditionnellement très fondamentales.
    acteurs du territoire, permettant ainsi de
    promouvoir l’utilisation des approches
    «paléo» dans l’accompagnement des                MÉTHODE
    politiques publiques et de la stratégie
    d’innovation des acteurs privés en               Paléo-5D repose sur la prise en
    termes d’adaptation au changement et             compte simultanée de 5 dimensions du
    de pratiques éco-responsables.                   changement global : le climat (extrêmes,
7
D                 E                 L    '   A                        A   P   M   O   N       T     A    G      N   E        2    0    1                          5
    © Laboratoire EDYTEM

                                               © Laboratoire EDYTEM

                                                                                                                                           © Laboratoire EDYTEM
                           notamment hydrologiques), les usages                           CHIFFRES CLÉS
                           locaux (déforestation, aménagement,
                           assainissement), les contaminations                            •       5 thèses ;
                           distantes (métalliques, organiques) et
                           de réponses des écosystèmes via les                            •       Prise en compte simultanée
                           sols (érosion, pédogenèse régressive)                                  de 5 dimensions du changement :
                           et la biodiversité (bassins versant et                                 climat, usages, sols,
                           lacs). Il s’appuie pour l’acquisition des                              contaminations, biodiversité.
                           connaissances, sur les travaux déjà
                           réalisés par les laboratoires partenaires,
                           mais également et surtout sur des                              PARTENAIRES
                           travaux de thèse en cours qui seront mis
                           en réseau via le projet pour être ensuite                      Laboratoires partenaires
                           plus facilement disséminés vers les
                           acteurs des territoires.                                       •       Centre Alpin de Recherche
                                                                                                  sur les Réseaux Trophiques
                                                                                                  et Écosystèmes Limniques
                           MOTS CLÉS                                                              (CARRTEL) - INRA, USMB

                           Risques naturels, environnement                                •       Laboratoire Chimie Moléculaire et
                                                                                                  Environnement (LCME) - USMB
                           DONNÉES CLÉS                                                   •       Laboratoire d’Écologie Alpine
                           Laboratoire porteur :                                                  (LECA) - CNRS, UGA, USMB
                           E nv i ro n n e m e n t s DYn a m i q u e s et
                                                                                          Partenaires socio-professionnels
                           TErritoires de la Montagne (EDYTEM)
                           – CNRS, Ministère de la Culture et de la                       •       Parc National de la Vanoise
                           Communication, USMB
                                                                                          •       Parc National des Écrins
                           Composante de rattachement :
                           UFR Sciences et Montagne                                       •       Conservatoire des espaces naturels
                                                                                                  de Haute-Savoie (ASTERS)
                           Porteurs du projet :
                           Fabien ARNAUD,                                                 •       Fondation Montagne Vivante,
                           Directeur de recherche CNRS /                                          Alpages et Forêts
                           fabien.arnaud@univ-smb.fr
                                                                                          •       Communauté de Communes
                           04 79 75 94 17                                                         de l’Oisans
                           Jérôme POULENARD,
                           Professeur des Universités                                     •       Les 2 Alpes
                           jerome.poulenard@univ-smb.fr
                           04 79 75 88 62                                                 •       Région Auvergne-Rhône-Alpes-
                                                                                                  ARC Environnement
                           Durée du projet : 3 ans
                                                                                                                                                                  8
P   R   É   S   E   N   T A T        I   O      N    D    E    S       P   R    O J      E    T   S

    PROJET 3 : Effet du changement climatique sur le
    développement de la végétation aquatique dans les
    lacs d’altitude (VALA)

    PRÉSENTATION                                    MÉTHODE
    Le projet Végétation Aquatique des Lacs         La     méthodologie,      pour   étudier
    d’Altitude (VALA), mené en collaboration        l’évolution des communautés végétales
    avec le réseau Lacs Sentinelles, le             dans les lacs d’altitude, se base sur un
    Conservatoire Botanique National Alpin          échantillonnage de la végétation sur le
    (CBNA), ASTERS, le Parc National de la          terrain avec un suivi physico chimique
    Vanoise et le Parc National des Écrins          saisonnier, en collaboration avec les
    a pour objectif d’étudier l’évolution des       gestionnaires des parcs.
    communautés végétales dans les lacs
    d’altitude en lien avec le changement           Des cultures de plantes ont été réalisées
    climatique et les perturbations                 en système expérimental au laboratoire
    anthropiques variées. Il porte sur              pour étudier la croissance et la survie
    l’étude des caractéristiques écologiques        à différentes températures. Les carac-
    et physiologiques de la végétation              téristiques physiologiques et morpho
    aquatique en lien avec la température           anatomiques des plantes d’altitude ont
    dans les lacs de montagne et ainsi              été étudiées notamment en mesurant
    mieux prédire les effets du changement          leurs capacités photosynthétiques à
    climatique sur leur distribution et             différentes températures ou en analysant
    leur rôle dans le fonctionnement des            les caractéristiques de surface de feuille,
    écosystèmes aquatiques.                         de tige, de racines, etc.

                                                    Les résultats montrent que la présence
                                                    de milieux aquatiques dans les lacs
                                                    d’altitude a été sous-estimée. On retrouve
                                                    par exemple des espèces aquatiques à
                                                    plus de 2 700 mètres d’altitude dans le
                                                    parc de la Vanoise.

                                                    MOT CLÉ
                                                    Environnement

9
D   E       L       '   A   A   P      M     O   N   T   A   G   N   E   2   0   1                                  5

    DONNÉES CLÉS
    Laboratoire porteur :
    Centre Alpin de Recherches sur les
    Réseaux Trophiques et Écosystèmes
    Limniques (CARRTEL) - INRA, USMB

    Composante de rattachement :
    UFR Sciences et Montagne

                                                                                     © Geoffrey Garcel
    Porteur du projet :
    Florent ARTHAUD
    florent.arthaud@univ-smb.fr
    04 79 75 88 70

    Durée du projet : 1 an

    CHIFFRES CLÉS
    •   1 thèse ;

    •   1 cryoplongeur.

    PARTENAIRES
                                                                                     © CARRTEL
    Laboratoire partenaire

    •   Laboratoire d’Écologie des Hydro-
        systèmes Naturels et Anthropisés
        (LEHNA) - CNRS, INRA, Université
        Lyon 1

    Partenaires socio-professionnels

    •   Parc National de la Vanoise

    •   Parc National des Écrins
                                                                                     © Extrait vidéo AAP Montagne

    •   Conservatoire des espaces naturels
        de Haute-Savoie (ASTERS)

    •   GIS Lacs Sentinelles

    •   Conservatoire Botanique National
        Alpin (CBNA)
                                                                                                                    10
P    R   É   S   E   N   T A T        I   O      N    D    E   S       P   R    O J     E    T   S

     PROJET 4 :
     Analyse des mobilités touristiques dans une zone
     de montagne à forte densité animale (HUMAN)

     PRÉSENTATION                                    l’année précédente. 12 entretiens ont été
                                                     réalisés, en complément des 24 réalisés
     L’augmentation de la pratique du ski            l’année précédente. Les données sur
     de randonnée et de raquette conduit à           la mobilité animale ont été collectées
     une présence humaine importante en              par la pose de 14 colliers GPS/GSM à
     montagne l’hiver, période critique pour         capteurs d’activités, permettant l’envoi
     la faune sauvage. Cette problématique           des données par SMS en temps réel.
     est au cœur des préoccupations des
     gestionnaires d’espaces protégés. Ce            Les enquêtes par questionnaires et
     projet est le fruit d’une collaboration         entretiens ont permis de repérer
     entre deux laboratoires de l’USMB, le           différents profils de pratiquants, du
     laboratoire Environnements DYnamiques           novice au plus aventureux, en passant
     et TErritoires de la Montagne (EDYTEM)          par l’hédoniste ou le promeneur. Il a
     et le Laboratoire d’Écologie Alpine             été possible d’analyser leur degré de
     (LECA) en partenariat avec le Parc              connaissance du territoire. L’étude a
     Naturel Régional du Massif des Bauges.          permis d’appréhender leur perception
     En analysant conjointement les mobilités        de l’animal sauvage et du dérangement
     humaines et animales, ce projet vise à          occasionné par leur pratique.
     comprendre comment les randonneurs
                                                     Ces questionnements scientifiques sont
     se déplacent dans les milieux de
                                                     nécessaires pour répondre aux défis
     montagne en période hivernale, en
                                                     sociétaux que sont les risques naturels,
     prenant en compte les motifs de leurs
                                                     l’environnement, et la gestion du
     sorties et leurs perceptions des animaux
                                                     domaine publique.
     sauvages.

     MÉTHODE                                         MOT CLÉ
     Des GPS traceurs ont été distribués aux         Environnement
     randonneurs du Parc Naturel Régional
     du Massif des Bauges pour collecter
     des données sur la mobilité humaine.
     Afin d’évaluer les motivations des
     pratiquants et leurs comportements
     face à la faune sauvage, une enquête
     par questionnaires et par entretiens
     semi-directifs a été réalisée. 384
     questionnaires ont été collectés, venant
     compléter les 174 questionnaires récoltés

11
D   E        L     '   A     A     P          M     O   N   T   A   G   N   E   2   0   1                                       5

    DONNÉES CLÉS
    Laboratoire porteur :
    E n v i r o n n e m e n t s DYn a m i q u e s e t
    TErritoires de la Montagne (EDYTEM) -
    CNRS, Ministère de la Culture et de la
    Communication, USMB

    Composante de rattachement :
    UFR Sciences et Montagne

                                                                                            © Pixabay
    Porteur du projet :
    Clémence PERRIN-MALTERRE
    clemence.perrin-malterre@univ-smb.fr
    04 79 75 81 82 / 04 79 75 86 13

    Durée du projet : 1 an

    CHIFFRES CLÉS

                                                                                            © Savoie Mont Blanc / Hagenmuller
    •    384 questionnaires passés ;

    •    Pose de 14 colliers GPS/GSM.

    PARTENAIRES
    Laboratoire partenaire

    •    Laboratoire d’Écologie Alpine
         (LECA) - CNRS, UGA, USMB

    Partenaire socio-professionnel
                                                                                            © Savoie Mont Blanc / Martelet

    •    Parc Naturel Régional du Massif
         des Bauges

                                                                                                                                12
P    R   É   S   E    N   T A T         I   O      N    D    E    S      P    R   O J      E    T   S

     PROJET 5 : Plate-forme de recherche-action
     collaborative au service de la gestion territoriale
     des ressources et patrimoines préalpins (PREALPS)

     PRÉSENTATION                                      de recherche interterritoriale destinée à
                                                       analyser et capitaliser les programmes
     Le projet PREALPS est porté par le                de recherche action collaborative
     laboratoire Environnements DYnamiques             et participative en cours dans les 3
     TErritoires de la Montagne (EDYTEM)               territoires partenaires et relatifs à la
     en partenariat avec l'Institut de                 gestion et valorisation de ces ressources
     Géographie et Durabilité de l'Université          patrimoniales, afin d'en tirer des retours
     de Lausanne et trois collectivités                d'expérience facilitant les transferts
     territoriales préalpines, le SIAC Chablais,       inter-territoriaux et inter-thématiques
     et les PNR du Massif des Bauges et de la          lors du montage des nouveaux projets
     Chartreuse. Il a pour objectif de renforcer       ou de la prolongation et de l'évolution
     et de pérenniser la mise en réseau de             des actions en cours. La dimension
     ces territoires préalpins savoyards,              appliquée et opérationnelle est au cœur
     présentant de fortes similitudes                  de ce projet transversal centré sur la
     spatiales et environnementales, par la            gestion et la valorisation des ressources
     structuration de l'accompagnement                 et patrimoines environnementaux,
     scientifique de leurs projets de territoire       notamment par les nouvelles pratiques
     fondés, que ce soit sous le label PNR             touristiques telles que le géotourisme,
     pour Chartreuse et Bauges, ou celui de            vecteur de diversification, d'équilibrage
     Geoparks pour Chablais et Bauges, sur             (été-hiver) et de spécification de
     la préservation et la valorisation de leurs       l'activité. Corollairement, ce projet met
     ressources et patrimoines naturels.               en lien ces ressources et patrimoines
                                                       avec les dimensions risques naturels
     Ce projet vise à bâtir une plateforme             et gouvernance territoriale, en
     collaborative permettant de regrouper             explorant notamment les ressorts de la
     les connaissances et les compétences              participation citoyenne comme auxiliaire
     des chercheurs et des acteurs afin de les         des processus de gestion.
     mettre en relation à des fins de gestion
     des ressources et des patrimoines. Avec           La méthodologie mise en œuvre dans
     pour philosophie, « bien connaître pour           ce projet présente trois particularités.
     bien gérer et en même temps, bien se              La première est de faire appel aux
     connaître pour mieux gérer ensemble ».            techniques et aux outils de la recherche
                                                       action collaborative, dont le maître
                                                       mot et co-construction entre les
                                                       chercheurs et les acteurs comme les
     MÉTHODE                                           élus, les gestionnaires, les techniciens,
     Conçu sur une durée minimale de 4 ans,            les socioprofessionnels, les habitants,
     le projet PREALPS repose sur la mise              les citoyens et même les scolaires. La
     en œuvre dès 2015 d'une plate-forme               deuxième particularité méthodologique
                                                       est d’impliquer des étudiants de l’USMB.
13
D   E       L    '   A    A    P                       M   O   N       T     A                     G    N   E   2   0       1                                       5

                                                                                 © Laboratoire EDYTEM

                                                                                                                        © Martin Kirchgessner
                                   © Matthieu Thomas
    Ces différents étudiants ont pu travailler
    dans le cadre d’atelier ou de stages
    de groupe ou individuels en lien avec
    d’autres programmes de recherche à
    dimension pédagogique comme l’IDEFI
    Promising ou le volet du programme

                                                                                                                                                © Matthieu Thomas
    de recherche du laboratoire Innovation
    et Territoires de Montagne (ITEM). La
    troisième particularité méthodologique
    est de faire appel à une méthode hybride
    et intégrée de recherche et d’analyse                          DONNÉES CLÉS
    en métrologie qui est à la fois environ-
                                                                   Laboratoire porteur :
    nementale et à la fois un monitoring
                                                                   Environnements DYnamiques
    territoriale.
                                                                   TErritoires de la Montagne (EDYTEM) -
    Grâce au projet PREALPS, de nombreux                           CNRS, Ministère de la Culture et de la
    outils d’aide à la gestion participative                       communication, USMB
    des patrimoines et des ressources                              Composante de rattachement :
    naturelles ont été mis en place, ainsi                         UFR Sciences et Montagne
    qu’un pôle de traitement d’enquêtes
    quantitatives et qualitatives au sein du                       Porteur du projet :
                                                                   Fabien HOBLEA
    laboratoire EDYTEM. Cet outil analytique
                                                                   fabien.hoblea@univ-smb.fr
    a permis de présenter des programmes
                                                                   04 79 75 81 36
    de recherche collaborative au-delà du
    projet PREALPS. Quatre publications                            Durée du projet : 4 ans (2015-2018)
    relatives aux travaux du programme
    PREALPS sont en cours de soumission.                           PARTENAIRES
    MOTS CLÉS                                                      Laboratoire partenaire

    Environnement, offre touristique                               •       Institut de Géographie et Durabilité
    et nouvelles pratiques                                                 (IGD) - Université de Lausanne

                                                                   Partenaires socio-professionnels

    CHIFFRES CLÉS                                                  •       Parc Naturel Régional
                                                                           du Massif des Bauges
    •   1 station de travail informatique
        (plate-forme basée à EDYTEM) ;                             •       Parc Naturel Régional
                                                                           de Chartreuse
    •   10 sondes enregistreuses
        submersibles pression-température.                         •       Syndicat Intercommunal
                                                                           d’Aménagement du Chablais
                                                                           (SIAC)
                                                                                                                                                                    14
© Dave Kuehn
2.
STATIONS
ET HABITATS

6. Chauffage de l'habitat de montagne par géothermie
   de surface (Geotherm)
7. Innovation et Performance en Territoires de Montagne (IPTM)
8. Ski Areas Safety in Europe (SASE)
P    R   É   S   E   N    T A T        I   O      N    D    E    S      P    R   O J      E    T   S

     PROJET 6 :
     Chauffage de l'habitat de montagne par géothermie
     de surface (Geotherm)

     PRÉSENTATION                                     MÉTHODE
     Le    projet    Geotherm     porte     sur       Deux installations ont été mises en
     le    développement       de    corbeilles       œuvre. Une installation à taille réelle
     géothermiques basses températures                comportant 5 corbeilles géothermiques
     pour répondre aux besoins énergétiques           financée par la société RYB TERRA dans
     des bâtiments de demain en milieu                le cadre d’une thèse CIFRE et implantée
     montagnard. Il est le fruit d’une                devant la halle technique de Polytech
     collaboration entre le Laboratoire               Annecy-Chambéry sur le campus du
     d’Optimisation de la Conception et               Bourget-du-Lac et une installation à
     Ingénierie de l'Environnement (LOCIE)            taille réduite en milieu contrôlé financée
     qui travaille sur le bâtiment et l’énergie       par l’appel à projet montagne 2015 de
     durable, l’Institut des Sciences de              l’Université Savoie Mont Blanc.
     la Terre (ISTerre) qui travaille sur les
     sciences de la terre et la société RYB           Cette installation comporte une cuve
     Terra qui développe des échangeurs               remplie de sable, qui est un d’un
     géothermiques compacts de nouvelle               matériau model, et soumise à des
     génération.                                      conditions thermiques et hydriques
                                                      spécifiques. Au sein de cette cuve est
     L’objectif de ce projet est de mieux             implantée une corbeille géothermique
     comprendre les transferts thermo-hy-             miniature (échelle 1/10ème). Des
     dro-mécanique qui se produisent dans             capteurs de température ainsi que des
     le proche sous-sol, en vue de pouvoir            sondes électriques sont positionnées au
     établir des lois de dimensionnement              voisinage de l’échangeur pour réaliser en
     des installations qui prendront en               temps réel des tomographies thermiques
     compte les spécificités du climat local          et hydriques du sol et ainsi mieux
     et la nature du sol en présence pour             comprendre les transferts de masse et
     les échangeurs de nouvelle génération.           de chaleur lorsque l’on vient prélever ou
     La société RYB TERRA a développé                 injecter de l’énergie dans le sol.
     des corbeilles géothermiques qui sont
     de bons compromis entre les capteurs
     horizontaux qui consomment de la
                                                      MOTS CLÉS
     place et les capteurs verticaux qui ne
     fonctionnent pas toujours de manière             Environnement,
     optimale selon le type de terrain.               aménagement hiver-été,
     L’adaptation montagne se fait par                défi blanc
     le dimensionnement qui est adapté
     à la demande énergétique qui est
     particulière et par le type d’installation
     qui est adaptée au type de sol que l’on
17   rencontre en montagne.
D   E       L    '   A     A    P         M   O   N       T    A   G   N   E      2    0   1                                    5

    DONNÉES CLÉS
    Laboratoires porteurs :
    Institut des Sciences de la Terre
    (ISTerre) - CNRS, IFSTTAR, IRD, UGA,
    USMB et Laboratoire Optimisation
    de la Conception et Ingénierie de

                                                                                               © Université Savoie Mont Blanc
    l'Environnement (LOCIE) - CNRS, USMB

    Composantes de rattachement :
    UFR Sciences et Montagne et
    Polytech Annecy-Chambéry

    Porteurs du projet :

    Jean-Luc GOT
    jean-luc.got@univ-smb.fr
    04 79 75 87 41
    Benoit STUTZ
    benoit.stutz@univ-smb.fr
    04 79 75 88 14

    Durée du projet : 4 ans

    CHIFFRES CLÉS                                     PARTENAIRE
                                                      Partenaire socio-professionnel
    •   1 installation à taille réduite
        en milieu contrôlé ;                          •       RYB TERRA

    •   1 thèse CIFRE.

                                                                                                                          18
P    R   É   S   E    N    T A T         I   O      N    D     E   S        P   R    O J       E    T   S

     PROJET 7 :
     Innovation et Performance en Territoires
     de Montagne (IPTM)

     PRÉSENTATION                                       offre quatre saisons. Pour autant, peu
                                                        de choses sont connues sur le processus
     À l’heure où les grandes stations de               qui les amène à innover et sur l’impact
     sport d’hiver arrivent à une certaine              de la prise en compte de la typicité de
     maturité en termes de renouvellement               leur offre sur les comportements des
     de leur offre, il convient de s’interroger         touristes. Il s’appuie sur plusieurs actions
     sur la manière dont la construction                terrain (en Haute-Savoie, Isère et à Dalat
     d’une offre innovante peut se faire,               au Vietnam) et collaborations avec des
     pour fidéliser les clientèles, en attirer de       entreprises (Alpes Bivouac et Raidlight).
     nouvelles, notamment en été. Ceci passe
     de plus en plus par le développement               Le second volet de ce projet est consacré
     de coopérations inter-organisationnelles           à l’évaluation de la performance des
     entre des acteurs très différents, mais            stations de sports d’hiver et à son lien
     dont la coordination reste souvent                 avec les comportements des touristes,
     faible, et par la mise en œuvre d’une              par la prise en compte, au-delà des
     responsabilité plus large des stations             dimensions      traditionnelles    de    la
     vis-à-vis de leurs parties prenantes.              performance (généralement vue essen-
     L’ensemble de ces innovations doit                 tiellement sous son aspect économique
     répondre aux enjeux sociétaux et envi-             et financier), des dimensions marketing,
     ronnementaux actuels.                              sociale et stratégique. Il s’appuie sur des
                                                        collaborations avec seize stations de
     Le projet IPTM a mobilisé plusieurs                sports d’hiver et sur une collaboration
     enseignants chercheurs de l’Institut de            poussée avec Val d’Isère.
     Recherche en Gestion et Economie. Il
     s’articule autour de deux thématiques
     clés : l’innovation et la performance en           MÉTHODE
     territoire de montagne et se découpe
     en deux grands axes, consacrés d’une               Pour le premier volet sur l’innovation, une
     part     aux   innovations    touristiques         collaboration a été engagée avec deux
     en montagne, et d’autre part à la                  entreprises, Raidlight et Alpes Bivouac,
     performance des stations de sport                  pour la partie sur la compréhension des
     d’hiver.                                           facteurs qui permettent à une petite
                                                        entreprise d’innover pour la station.
     Le premier volet du projet s’intéresse             Concernant la prise en compte des
     à l’innovation dans les territoires de             facteurs de typicité, le travail se fait avec
     montagne. L’innovation est aujourd’hui             une doctorante sur un terrain qui se
     l’une des voies poursuivies par les                trouve au Vietnam, où les acteurs publics
     stations de sport d’hiver pour tenter de           cherchent à comprendre comment
     faire face aux nombreuses mutations                innover grâce à la prise en compte des
     de leur environnement et aller vers une            facteurs de typicité.
19
D   E       L    '   A    A    P                  M   O   N                                  T     A    G      N   E        2   0                     1   5

                                                                                                                                    © Alpes Bivouac
                                                          © C. Cattin / OT Val Thorens
                                   © Dave Kuehn
    En ce qui concerne le volet sur la
    performance, une collaboration a été
                                                                                         DONNÉES CLÉS
    mise en œuvre avec la station de Val                                                 Laboratoire porteur :
                                                                                         Institut de Recherche en Gestion
    d’Isère. Pour comprendre quels sont
                                                                                         et Économie (IREGE)
    les liens entre les différents facteurs
    de performance et la satisfaction des                                                Composante de rattachement :
    clients touristes, une enquête auprès                                                IAE Savoie Mont Blanc
    de seize stations de sports d’hiver ou                                               Porteur du projet :
    de montagne sur les deux Savoie a été                                                Caroline MOTHE
    menée.                                                                               caroline.mothe@univ-smb.fr
                                                                                         04 50 09 24 41
    Cette recherche allie des méthodologies à
    la fois qualitatives et quantitatives. Pour                                          Durée du projet : 1 an
    comprendre l’innovation, et comment
    les entreprises Raidlight et Alpes
    Bivouac développent des innovations
                                                                                         CHIFFRES CLÉS
    pour les stations, des entretiens sur le                                             Volet 1 :
    terrain ont eu lieu avec les différents
    acteurs. Il en a été de même pour mieux                                              •       2 études de cas
                                                                                                 auprès de 2 entreprises
    comprendre comment intégrer les
    éléments de performance sociale. Pour                                                •       16 entretiens et 200 questionnaires
    cela, tous les acteurs de la gouvernance
                                                                                         Volet 2 :
    locale de Val d’Isère ont été interrogés
    ainsi que les consommateurs. Ce                                                      •       Interviews dans 16 stations de ski
    projet s’est également appuyé sur                                                            en Savoie et Haute-Savoie
    des méthodologies quantitatives. Des                                                         (480 questionnaires).
    questionnaires ont été distribués pour                                               •       Retranscription de 43 entretiens
    comprendre quel est l’impact de ces
    différents critères de performance sur la                                            •       Accords avec 16 stations
                                                                                                 de sports d’hiver
    satisfaction des clients dans les stations
    de sports d’hiver.
                                                                                         •       1 doctorant

    MOTS CLÉS                                                                            PARTENAIRES
    Aménagement hiver-été,                                                               Partenaires socio-professionnels
    offre touristique et nouvelles pratiques
                                                                                         Raidlight • Alpes Bivouac • Savoie Mont
                                                                                         Blanc Tourisme • Office du Tourisme de
                                                                                         Val Thorens • Val d’Isère

                                                                                                                                                          20
P    R   É   S   E   N    T A T        I   O      N    D    E    S       P    R    O J      E    T   S

     PROJET 8 :
     Ski Areas Safety in Europe (SASE)

     PRÉSENTATION                                     thématiques avec d’autres chercheurs
                                                      de l’union européenne et des exploitants
     Les accidents survenant lors de la               de remontées mécaniques.
     pratique du ski conduisent à un nombre
     croissant d'actions en responsabilité,
     visant tant les décideurs politiques             MÉTHODE
     que les fournisseurs d'équipements,
     les encadrants et enseignants, ou                SASE a pour but de faire ressortir
     encore de simples pratiquants. Ce                les convergences et divergences sur
     sujet complexe mobilise différentes              les règles concernant la sécurité des
     disciplines juridiques : droit des               domaines skiables en Europe. Très
     obligations, droit de la consommation,           peu de données ont été collectées au
     droit pénal, droit administratif, droit          niveau transnational sur les règles liées
     de l'urbanisme, droit de l'assurance,            à la sécurité et à l’indemnisation des
     etc. Il est à croiser également avec des         accidents de ski. Or ces règles peuvent
     aspects économiques et sociologiques,            amener à des distorsions de concurrence
     la sécurisation du domaine montagnard            et également, du point de vue de l’usager
     étant un argument développé par les              du domaine skiable, le conduire à recevoir
     opérateurs touristiques.                         des indemnisations très différentes selon
                                                      le pays. La mise en place de ce projet
     Le sujet est transnational, pour                 s’est faite à partir de questionnaires qui
     deux raisons. La première tient à la             ont été adressés à des chercheurs d’une
     géographie, les massifs montagneux,              dizaine de nationalités différentes afin
     et notamment l'arc alpin, traversent             de faire remonter les informations sur
     les frontières et les pratiquants font de        chaque système juridique.
     même. La seconde tient au droit, dès
     lors qu'un contrat de consommation est           Les résultats des études ont été mis en
     conclu, la victime a, en raison des règles       commun lors d’un séminaire international
     de l'Union Européenne, un large choix            qui s’est déroulé les 11 et 12 décembre
     de tribunaux pour porter son action (un          2015 à Trento en Italie. Ils ont été
     juge des Pays-Bas peut ainsi avoir à se          comparés et les divergences d’un pays à
     prononcer sur le comportement qui était          l’autre ont ainsi été mises en évidence.
     attendu d'un guide de haute montagne).           Cette rencontre était destinée à faire
                                                      le point sur l'état des connaissances, à
     Le projet fédère le Centre de Droit              identifier les sources de difficultés et les
     Public et Privé des Obligations et de la         problématiques émergentes, à échanger
     Consommation (CDPPOC) de l’USMB,                 sur les bonnes pratiques et les solutions
     l'Université de Trento en Italie, et de          juridiques innovantes, qu'elles émanent
     l'Université d'Innsbruck en Autriche. Le         du législateur, des acteurs du monde
     CDPPOC collabore également sur ces               judiciaire, ou des acteurs socio-écono-
21
D   E       L   '   A    A    P        M      O   N       T     A    G      N   E        2   0   1               5

    miques. L’équipe a élaboré une synthèse
    comparative à partir de ces résultats
    qui sera la base d’une publication
    internationale et qui servira à plus long
    terme pour l’élaboration de recomman-
    dations ou de conseils pour les décideurs
    et les acteurs des domaines skiables afin
    d’aller vers l’harmonisation des règles.

                                                                                                     © Pixabay
    MOTS CLÉS
    Gouvernance et politiques publiques

    DONNÉES CLÉS                                      PARTENAIRES
    Laboratoire porteur :                             Laboratoires partenaires
    Centre de Droit Public et Privé des
    Obligations et de la Consommation                 •       Faculté de Droit,
    (CDPPOC) - USMB                                           Université d’Innsbruck, Autriche

    Composante de rattachement :                      •       Faculté de Droit,
    Faculté de Droit de l'Université Savoie                   Université de Trento, Italie
    Mont Blanc

    Porteur du projet :
                                                      Partenaires socio-professionnels
    Christophe QUEZEL-AMBRUNAZ
    christophe.quezel-ambrunaz@univ-smb.fr            •       Ascenso, Recrutement Montagne
    04 79 75 84 82
                                                      •       Alterespace
    Durée du projet : 1 an

    CHIFFRES CLÉS
    •   1 séminaire ;

    •   10 pays européens.

                                                                                                             22
© Mathieu Robin
3.
DES MONTAGNES
ET DES HOMMES

9. Développement et validation d’un système embarqué de mesure
   des forces en 3 dimensions (MEF3D)

10. Expédition Scientifique Medex Manaslu 2015

11. Stress Post-Traumatique et montagne (ESPT)
P    R   É   S   E    N   T A T         I   O      N    D    E    S       P   R    O J      E    T   S

     PROJET 9 :
     Développement et validation d’un système embarqué
     de mesure des forces en 3 dimensions (MEF3D)

     PRÉSENTATION                                      mesures cinétiques lors de la pratique du
                                                       ski alpin émane des industriels adhérents
     MEF3D vise à développer un système                au cluster. L’environnement économique
     d’acquisition permettant d’étudier les            est donc garanti par ce partenaire, avec
     facteurs de la performance motrice,               le gage que les entreprises utiliseront
     notamment dans les sports de glisse afin          les ressources apportées par le projet
     de mettre au point un outil embarqué de           MEF3D. Des laboratoires universitaires
     mesure des forces de réaction (et des             partenaires, comme l’équipe Robioss
     moments) en 3 dimensions à l’interface            du laboratoire Pprime à l’Université de
     ski alpin/skieur. Le développement d’un           Poitiers et l’équipe Conception Instru-
     tel outil permettrait de réelles avancées         mentation et Contrôle de Systèmes
     dans des domaines variés comme la                 (CICS) du laboratoire Système et
     recherche scientifique, la performance            Matériaux pour la Mécatronique (SYMME)
     sportive, la santé et le développement            de l’USMB ont été intégrés au projet
     d'équipements de sport.                           pour leurs compétences reconnues en
                                                       instrumentation et mécatronique, de
     Ce projet s’appuie sur des collaborations,        façon à venir compléter les compétences
     avec des partenaires reconnus dans le             biomécaniques du Laboratoire Interu-
     domaine de la montagne, comme la                  niversitaire de Biologie de la Motricité
     Fédération Française de Ski (FFS), avec           (LIBM).
     laquelle le laboratoire travaille depuis 12
     ans (études, doctorant CIFRE) ou des
     industriels tels que l’entreprise Salomon         MÉTHODE
     (études, contrats de collaborations,
     doctorants CIFRE). Il s’inscrit dans une          Dans les disciplines de glisse comme
     planification pluriannuelle avec comme            le ski alpin ou le ski nordique, simuler
     base un l’encadrement d’un doctorat               l’activité en laboratoire s’avère plus
     réalisé par Thomas FALDA-BUSCAIOT.                compliqué et surtout, dénature l’activité.
                                                       Des tentatives de développer et valider
     Les entraîneurs comme les ingénieurs              des ergomètres peuvent être relevées
     produits souhaitent mieux comprendre              dans la littérature, mais il existe de trop
     les    facteurs    biomécaniques        qui       grandes différences entre les paramètres
     s’appliquent sur le skieur, mais aussi et         cinématiques, électromyographiques
     surtout l’influence de paramètres tels            ou énergétiques mesurés en condition
     que la technique ou le matériel. Leur             réelle de ski alpin et sur ces différents
     implication permet de s’assurer du lien           ergomètres. En ski nordique, il existe
     entre le projet et les besoins concrets           des plates-formes de force intégrées
     du terrain et du milieu sportif. Le cluster       sous une piste recouverte de neige, mais
     Sporaltec est ainsi très impliqué dans            cette situation ne peut pas s’appliquer
     ce projet puisque cette demande de                au ski alpin pour lequel il est nécessaire
25
D   E       L    '   A    A     P         M   O   N     T           A   G   N   E      2    0    1               5

                              © Pixabay

                                                        © Pixabay

                                                                                                     © Pixabay
    de réaliser des études sur les pistes de          Les retombées de ce projet sont
    ski, et nécessitant donc des systèmes             multiples. Pour le domaine sportif, une
    de mesure de la force en 3 dimensions             des retombées immédiates porte sur
    embarquables transportables par le                l’aide à l’entraînement de haut niveau, et
    skieur, fiables, validés, autonomes,              donc le potentiel gain de performance
    peu encombrants. Il n’existe pas d’outil          des athlètes skieurs alpins. Pour le
    disponible en ski alpin qui réponde               domaine industriel, cet outil de mesure
    entièrement aux exigences de cette                permettra de connaître précisément les
    activité. Les limites sont l’imprécision          forces de réaction en 3D à l’interaction
    (semelles de pression), le fait d’être            ski/skieur et donc de mieux dimensionner
    invasif pour le ski ou de modifier les            les équipements, d’innover dans les
    caractéristiques mécaniques, ou de                process, les matériaux ou les produits
    perturber l’athlète par une augmentation          avec une conception centrée sur
    trop importante de la masse, des fils et          l’Homme. Les innovations porteront sur
    la hauteur du système. C’est pourquoi,            les skis, les fixations et les chaussures.
    le travail de recherche va consister              Les mesures obtenues avec cet outil
    à repartir de l’existant et chercher              permettront aussi d’appréhender le lien
    à l’améliorer en s’appuyant sur des               entre caractéristiques théoriques du
    nouvelles technologies de mesure et de            ski et comportement réel du matériel
    stockage.                                         en situation de pratique. Il permettra
                                                      une réelle avancée technologique chez
    Cet outil sera validé scientifiquement
                                                      les équipementiers du ski alpin. Pour le
    par des tests de répétabilité, reproduc-
                                                      domaine de la santé, si les équipements
    tibilité, maintien dans le temps et de
                                                      sont développés en tenant compte
    comparaison à des systèmes validés
                                                      des réelles contraintes mécaniques de
    de mesure de force 3D. Il devra être
                                                      l’interface ski /skieur, les produits seront
    communiquant, embarquable (mesure
                                                      mieux adaptés et donc les risques
    sur le terrain), sans fil, peu encombrant,
                                                      de pathologies réduits. Il sera aussi
    peu couteux en énergie, non invasif
                                                      possible de travailler plus précisément
    pour l’équipement testé (et pour le
                                                      sur le phénomène des entorses du
    pratiquant), facile à mettre en œuvre et
                                                      genou, pathologie prédominante en ski
    avec des interfaces logiciels conviviales.
                                                      alpin.
    De plus, le système devra permettre la
    synchronisation avec d’autres systèmes
    de mesure (goniomètre, accéléromètre,
    centrales inertielles, semelles de                MOTS CLÉS
    pression, vidéo, etc.). Plusieurs
                                                      Équipement pour le sport et pratiques
    prototypes opérationnels seront réalisés
                                                      associées
    pour répondre aux différentes attentes
    dans les pratiques sportives.

                                                                                                                 26
P R É S E N TAT I O N D E S P R O J E T S D E L ' A A P M O N TA G N E 2 0 1 5

     DONNÉES CLÉS
     Laboratoire porteur :
     Laboratoire Interuniversitaire de
     Biologie de la Motricité (LIBM) -
     Université Claude Bernard Lyon 1,
     Université Jean Monnet, USMB

     Composante de rattachement :
     UFR Sciences et Montagne

     Porteur du projet :
     Frédérique HINTZY

                                                                                  © Pixabay
     frederique.hintzy@univ-smb.fr
     04 79 75 81 34

     Durée du projet : 3 ans

     CHIFFRES CLÉS                        PARTENAIRES
     •   1 doctorat ;                     Laboratoires partenaires

     •   1 étude de faisabilité           •   Institut Pprime, Equipe Robioss-
         du système de mesure.                CNRS, ISAE-ENSMA - Université de
                                              Poitiers

                                          •   Laboratoire Système et Matériaux
                                              pour la Mécatronique (SYMME) -
                                              USMB

                                          Partenaires socio-professionnels

                                          •   Fédération Française de ski (FFS)

                                          •   Salomon

                                          •   Cluster Sporaltec

27
P R É S E N TAT I O N D E S P R O J E T S D E L ' A A P M O N TA G N E 2 0 1 5

                                                                                 © Pixabay

28
P    R   É    S    E    N     T A T           I   O       N     D    E    S        P    R    O J        E    T   S

     PROJET 10 :
     Expédition Scientifique Medex Manaslu 2015

     PRÉSENTATION                                             moyen matériel non médicamenteux
                                                              et innovant de remédiation au mal aigu
     L e p r o j e t M E D E X- M a n a s l u - 2 0 1 5       des montagnes. La compréhension des
     a consisté à mettre en place une                         mécanismes d’action d’une pression
     expédition scientifique internationale                   expiratoire positive (PEP) comme
     en haute altitude (Népal, Manaslu trek/                  alternative non médicamenteuse à
     peak 5000-8163m) portée par une                          l’intolérance à l’altitude et le paramétrage
     équipe de 5 chercheurs français, experts                 précis de son utilisation sur le terrain
     de l’altitude et fédérant l’Université                   constitue une réelle innovation d’usage
     Savoie Mont Blanc, l’Université Grenoble                 à fort potentiel. Un certain nombre
     Alpes et l’Université d’Avignon pour une                 d’acteurs socio-économiques de la
     durée de 6 semaines (mars-avril 2015).                   montagne en région Auvergne-Rhône-
     L’équipe de recherche française associée                 Alpes sont ainsi intéressés par ce projet
     à l’expédition était composée de 5                       émanant d’une démarche R&D
     scientifiques et médecins expérimentés
     ayant tous une expérience de la haute
     montagne et d’expéditions scientifiques                  MÉTHODE
     de ce type.
                                                              M E D E X- M a n a s l u - 2 0 1 5 re g ro u p e
     Cette expédition avait pour double                       6 équipes de recherche internationales
     objectif de mieux comprendre les                         autour d’un projet de trek (3 semaines)
     adaptations et les mal adaptations                       au Népal dans la région du Manaslu d’une
     de l’organisme à l’altitude en haute                     part et d’autre part un projet d’ascension
     montagne mais aussi de travailler                        du Manaslu (8156 m) pour certains
     sur le développement d’un masque                         alpinistes. L’ensemble des participants
     spécifique qui permettrait de limiter les                au trek et à l’ascension du Manaslu s’est
     effets délétères du manque d’oxygène                     prêtée dans un premier temps à une
     en altitude (hypoxie) et ainsi passer                    batterie d’évaluations scientifiques et
     d’un dispositif travaillé en laboratoire                 médicales au niveau de la mer au Pays
     à un dispositif applicable sur le terrain                de Galles (Bangor University, février
     et utilisable par les pratiquants de                     2015). Les chercheurs ont ensuite
     la montagne, avec à long terme un                        installé leur laboratoire et toute la
     développement pour les maladies                          logistique nécessaire (tentes, production
     respiratoires.                                           d’énergie solaire et par éolienne, etc)
                                                              au niveau du camp de base du Manaslu
     Ce projet à la particularité de faire                    (~ 5000 m) où l’essentiel des mesures
     cohabiter d’une part une recherche                       de haute altitude ont été réalisées sur
     scientifique de pointe en lien avec                      l’ensemble des participants au trek
     l’intolérance à l’altitude et d’autre part               et à l’ascension du Manaslu. D’autres
     la proposition et le développement d’un                  mesures ont été réalisées au cours du
29
D              E            L    '   A     A    P        M     O   N       T     A   G    N    E      2                    0   1   5
    © Thomas Rupp

                                                                                                           © Thomas Rupp
                    sommeil et à l’exercice lors du trek et            MOT CLÉ Défi blanc
                    lors de l’ascension du Manaslu. Tous les
                    équipements ont fonctionné à l’énergie
                                                                       DONNÉES CLÉS
                    solaire grâce à des panneaux soumis aux
                                                                       Laboratoire porteur :
                    variations de la météo.
                                                                       Laboratoire Interuniversitaire de
                    Les évaluations ont consisté en des                Biologie de la Motricité (LIBM) -
                                                                       Université Claude Bernard Lyon 1,
                    mesures de liquide extravasculaire
                                                                       Université Jean Monnet, USMB
                    pulmonaire par échographie pleuro-
                                                                       Composante de rattachement :
                    pulmonaire, des mesures de perfusion
                                                                       UFR Sciences et Montagne
                    cérébrale et de pression intracrânienne
                                                                       Porteur du projet :
                    par Doppler transcrânien/transorbital,
                                                                       Thomas RUPP
                    des mesures de l’oxygénation cérébrale
                                                                       thomas.rupp@univ-smb.fr
                    et musculaire par spectroscopie proche             04 79 75 81 23
                    infrarouge (NIRS) et des mesures de
                                                                       Durée du projet : 1 an
                    la fonction cardiaque par échographie
                    en Speckle Tracking, avant et pendant
                    des phases de ventilation sous pression            CHIFFRES CLÉS
                    expiratoire positive. La symptomatologie
                    a été évaluée par questionnaire tout au            •       75 % des expérimentations
                    long du séjour.                                            réalisées ;

                    75 % des expérimentations prévues ont              •       5 chercheurs.
                    pu être réalisées. Le volume des données
                    récoltées et à analyser est important. Les
                    premiers résultats sont encourageants              PARTENAIRES
                    concernant l’efficacité de ce dispositif et
                                                                       Laboratoires partenaires
                    dans des conditions réelles d’utilisation
                    sur le terrain à très haute altitude. Des          Grenoble Institut des Neurosciences
                    données restent à exploiter afin de                (GIN) - CHU Grenoble, UJF, INSERM •
                    pouvoir développer concrètement cet                Laboratoire Hypoxie PhysioPatholo-
                    outil avec l’idée de le mettre à disposition       gie (HP2) - INSERM, UJF • Laboratoire
                                                                       de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire
                    du plus grand nombre à court terme
                                                                       (LaPEC) - Université d’Avignon
                    (travail en altitude, pratique sportive,
                    maladies respiratoires, etc.). Le potentiel        Partenaires socio-professionnels
                    pour ce type d’outil est très important,
                    s’agissant     d’une     alternative    non        Fondation     PETZL    •    Fédération
                    médicamenteuse sur laquelle il s’agira de          Française des Clubs Alpins et de
                                                                       Montagne (FFCAM) • Cluster Sporaltec
                    poursuivre le travail de recherche.                • Association EXALT, Centre d’expertise
                                                                       sur l’altitude • Alibert • Espace
                                                                       Montagne Grenoble
                                                                                                                                   30
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler