RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles

 
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
RAPPORT
                      DE GESTION
                      2018

BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
SOMMAIRE

     1.   Préambule                                                  3
     2.   La mise en œuvre du schéma directeur informatique et le    4
          programme BXL2021
     3.   Les opérations et le service                              8
     4.   Les marchés : la mutualisation des achats                 10
     5.   Les ressources humaines                                   13
     6. La communication                                            16
     7.   La gouvernance                                            18
     8.   La collaboration régionale                                20
     9.   L’innovation technologique                                21
     10. Perspectives                                               22
     11. Les comptes et bilans                                      23
         1. Compte de résultats en milliers d’euros                 23
         2. Bilan 2018 après affectation en milliers d’euros        24
         3. Commentaires sur les comptes annuels                    25
         4. Budget 2019                                             30

2 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
La Ville de demain
1. PRÉAMBULE                                                                                                                    se veut « Digital &
                                                                                                                                Citizen Friendly ».

2018 est une année particulière, puisque l’organisation a eu 25 ans !

C’est l’occasion de redéfinir sa finalité, de questionner ses objectifs et la   La mise en œuvre de cette stratégie de changement a impliqué une
manière dont elle les met en œuvre.                                             réorganisation interne : le fonctionnement de l’organisation, le support
                                                                                qu’elle assure, entièrement axés sur l’appui et la facilitation de la vision
Ce travail a consacré un recentrage de l’association sur la Ville de            stratégique de la Ville de Bruxelles, ont également impliqué des
Bruxelles, qui est sa raison d’être, et a entraîné des chantiers tels que la    modifications dans la manière de travailler.
refonte des statuts, le changement de nom, une réorganisation interne et
la mise en place d’une gouvernance où la transparence et l’expertise se         Enfin, cette nouvelle organisation s’est mise en place dans un cadre
conjuguent pour mettre en place une IT moderne et efficiente au service         rigoureux de gouvernance tel qu’il convient dans un service public.
de la Ville pour demain.
                                                                                Ces chantiers n’auraient pas été possibles sans l’implication de plus de
La Ville de demain se veut « Digital & Citizen Friendly ». Le schéma            200 collaborateurs motivés, qui mettent leur expertise au service de la
directeur informatique et le programme BXL2021 balisent le parcours pour        Ville de demain.
atteindre cette Ville digitale et orientée sur ses citoyens.

L’accélération impressionnante des technologies au cours des 10
dernières années a rendu possible et accessible l’innovation au cœur
des villes.

En plus d’accompagner la Ville dans sa transformation numérique,
i-CITY assiste les 3.850 membres du personnel, les 36.000 utilisateurs au       Mary-Odile Lognard,                        Fabian Maingain,
Département de l’Instruction publique, dans 79 écoles et 17 bibliothèques.      Directrice générale                        Président - Échevin de la
Au total, ce sont 296 sites communaux qui sont connectés au réseau              			                                        Smart City de la Ville de Bruxelles
d’acheminement des données.

                                                                                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 3
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
2.	LA MISE EN ŒUVRE DU SCHÉMA DIRECTEUR
    INFORMATIQUE ET LE PROGRAMME BXL2021
      Le schéma directeur informatique, défini en 2016 et revu en 2018 a posé les jalons
      et les principes structurants de l’IT de la Ville de Bruxelles de demain. Ces grands
      principes sont les suivants :

                                                                                                            Ce nouveau modèle
                                                                                                      conceptuel est soutenu par
                                                                                                        une nouvelle architecture
                                                                                                       IT composée de différentes
                                                                                                          couches : la couche de
     Une Ville qui se focalise
                                                                                                      l’organisation, qui concerne
   entièrement sur les besoins
                                                                                                      les processus opérationnels
    de ses citoyens, à qui elle                                             Un nouveau modèle
                                                                                                            « métier » de la Ville
     souhaite offrir un accès             Une ambition numérique          conceptuel IT, qui place
                                                                                                           dans ses interactions
    unique à son éventail de            forte, qui passe par l’analyse   le citoyen au centre de la
                                                                                                        avec le citoyen, la couche
     produits et de services.            et l’automatisation de tous              relation.
                                                                                                           logique qui comporte
                                         les processus afin d’opérer
                                                                                                          les fonctionnalités ICT
                                        une transition rapide vers un
                                                                                                         nécessaires et la couche
                                        fonctionnement entièrement
                                                                                                        physique qui se compose
                                                  numérique.
                                                                                                             de l’infrastructure.

4 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
2. La mise en œuvre du schéma directeur informatique et le programme BXL2021

                                                                                                                       • 22 chantiers
                                                                                                                       • plus de 120 projets IT

Ces principes de base se concrétisent en 22 chantiers, dont la plupart   BRUCITY, se matérialise dans le programme stratégique BXL2021, qui est
dépassent le domaine strictement technologique, mais concernent          composé de 3 sous-programmes : BRICKX (la construction du bâtiment),
les processus eux-mêmes. Chaque chantier englobe plusieurs projets       BEHAVIOUR (les changements organisationnels et culturels au sein
concrets avec des échéances précises. Ces 22 chantiers sont illustrés    même de la Ville) et BYTES, qui concerne directement l’IT et donc i-CITY.
dans le diagramme « Sunshine » présenté ci-dessous.
                                                                         Le programme thématique Bytes comprend lui-même 4 programmes :
Le déménagement dans le nouveau centre administratif, dénommé
                                                                         • Le programme Infrastructure ICT : traite de la gestion, de l’évolution et
                                                                            du monitoring de l’Infrastructure : datacenter, réseau, network, serveurs,
                                                                            stockage, systèmes opérationnels, connectivité, wifi, appareils et
                                                                            commodités (New Way of Working - NWoW, nouveaux PC, tablettes) ;

                                                                         • Le programme Master Data Management : traite tous les aspects liés à
                                                                            la gestion des données, depuis leur définition jusqu’à la mise en place de
                                                                            solutions type BI accessibles au business ;
                                                                         
                                                                         • Le programme Sécurité : gère la sécurité de l’information, des
                                                                            systèmes, des applications, des données ;

                                                                         • Le programme Modules fonctionnels : traite tous les aspects liés aux
                                                                            supports métiers : les nouvelles applications, leurs évolutions et leurs
                                                                            intégrations, sachant que le parc applicatif est en partie obsolète.

                                                                         En 2018, ces 4 programmes ont été structurés en 18 sous-programmes
                                                                         comprenant chacun différents projets, pour constituer une enveloppe de
                                                                         120 projets.

                                                                                                                             i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 5
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
2. La mise en œuvre du schéma directeur informatique et le programme BXL2021

               MODULES                                            ICT               MASTER DATA           SÉCURITÉ DE
             FONCTIONNELS                                   INFRASTRUCTURE          MANAGEMENT          L’INFORMATION

                  CiRM/CMT                                 New Way of Working        Master Data         Security Risk &
                                                                                     Management           Governance

                                                                                   Data Warehousing
           Platform Integration                               Building Brucity         & Business        Security Watch
                                                                                    intelligence Mgt

                                                                                  Data Development
               Acquisition de                             Infra Consolidation &      & Database        Security Awareness
                 solutions                                       Capacity           Operator Mgt

                      SIRH                                         Network        Document & Content    Security Identity
                                                                                     Management

               Coordination                                Cloud & Data Center
             Dématérialisation

6 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
2. La mise en œuvre du schéma directeur informatique et le programme BXL2021

La mise en œuvre de ces 4 piliers a démarré en 2018, avec notamment :            La mise en œuvre de plus de 120 projets IT n’est pas possible sans une
                                                                                 gouvernance spécifique, qui s’est mise en place en 2018, de concert avec
• Le projet CiRM/CMT : ce projet est la pierre angulaire des relations          la Ville. Ainsi, un PMO commun a été désigné.  Le PMO commun permet
   de demain entre la Ville, ses citoyens et ses agents. Le marché a été         d’instaurer une collaboration et une coordination entre les équipes projets
   attribué fin 2018 et le projet a démarré dans la foulée avec la phase test    et les organes de gouvernance pour sélectionner, prioriser et suivre de
   de certains processus ;                                                       façon structurée les projets stratégiques qui nous permettront d’atteindre
• Le New Way of Working : un renouvèlement complet du parc des PC/              ensemble les objectifs BXL2021.
   laptops pour plus de collaboration, la mise en place du télétravail, du
   « flexdesk » dans différents départements de la Ville. Windows 10, Office     Le PMO commun recueille les informations et avis de la gouvernance
   365 et Skype ont été installés dans 3 des 12 départements ;                   (sécurité, GDPR, architecture d’entreprise) et les projets sont acheminés
• La Place du Samedi : le déménagement de 120 collaborateurs vers le            vers l’organe décisionnel, le PSB (Project Steering Board), composé des
   bâtiment de la place du Samedi a permis la mise en place des principes        directeurs généraux de la Ville et du directeur du programme BXL2021.
   exposés ci-dessus (télétravail, flexdesk, collaboration, skype, …) en plus
   du « printing anywhere » ;                                                    Outre le programme de transformation de la Ville, en 2018, i-CITY a
• Le travail sur le réseau et le futur data center : i-CITY a commencé          développé plusieurs sites web, qu’il s’agisse de sites pour :
   l’étude sur le design du réseau de demain et l’étude du déménagement
   du data center, en impliquant la Région bruxelloise afin de tenter            -d es départements (archives.bruxelles.be, marches.bruxelles.be) ;
   d’optimiser les efforts et les coûts. Nous avons également mis en œuvre       - un projet d’aménagement (centreville.bruxelles.be) ;
   la partie Office 365 dans le cloud de Microsoft ;                             - des manifestations culturelles (contestation2018.bruxelles.be,
• Au niveau de la sécurité, i-CITY a mis en place une plateforme de                vauxhallsummer.bruxelles.be) ;
   firewall et de sécurité permettant d’augmenter le niveau de sécurité          - un colloque (hoteldeville20ans.bruxelles.be) ;
   général, d’avoir une vue sur les accès et d’optimiser la gouvernance des      - un conseil consultatif (divercity.bruxelles.be) ;
   données ;                                                                     - une asbl (bravvo.bruxelles.be).
• Le Data Protection Officer de i-CITY a assisté la Ville afin de tendre vers
   la conformité par rapport au règlement général sur la protection des
   données (RGPD).

La dématérialisation occupe une place à part, ce programme étant mis en
œuvre par la Ville, mais avec de fortes interactions chez i-CITY.

                                                                                                                                    i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 7
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
3.	LES OPÉRATIONS                                           La mise en œuvre d’une transformation majeure comme décrite au point
                                                             2. ci-avant ne peut se réaliser d’une façon optimale que si les activités
                                                             opérationnelles, en charge chez i-CITY, sont fournies avec qualité,
    ET LE SERVICE                                            productivité et rentabilité. Dans ce cadre, I-CITY est la première des asbl
                                                             de la Ville à disposer d’un contrat de gestion, qui couvre les années
                                                             2016 à 2019 et consacre les obligations réciproques de la Ville et de son
                                                             fournisseur de services informatiques.
                                      Renforcement du        La Ville confie à i-CITY les missions suivantes :
                                      Service Desk passant
                                                             • la gestion de toutes les infrastructures locales et services associés :
                                      de 3 à 6 personnes        les postes de travail fixes et mobiles (desktops, laptops, tablettes,
                                      bilingues                 smartphones, ... ) et leurs accessoires et périphériques (scanners,
                                                                imprimantes, ... ), les logiciels de bureautique générale (antivirus, suite
                                                                bureautique, ... ) ;
                                                             • la gestion des infrastructures partagées et services associés : les serveurs
                                                                d’application, de sécurité, d’annuaire, de fichier, d’impression, toutes les
                                                                applications métier et sites web maintenus ou hébergés par i-CITY ;
                                                             • la gestion des sauvegardes et récupération en cas de désastre (DRP) ;
                                                             • la gestion de la sécurité informatique ;
                                                             • la gestion des réseaux et datacoms ;
                                                             • la gestion de la téléphonie ;
                                                             • la gestion des logiciels d’application ;
                                                             • la formation ;
                                                             • la veille technologique.

                                                             La création d’un nouveau département « Service » a permis de mettre
                                                             une priorité sur la gestion du premier contact avec la ville.  Le Service
                                                             Desk a été renforcé, passant de 3 à 6 personnes bilingues, un système
                                                             d’escalade a été mis en place vers les 1re et 2e lignes. Un wiki a été mis
                                                             en place qui, fin 2018, comprend 200 des 500 procédures techniques
                                                             existantes. Un processus de « problem management » a été mis en place
                                                             et sera poursuivi en 2019.

                                                             i-CITY se doit de respecter les SLA (service level agreement) décrites dans
                                                             le contrat de gestion. Le respect de ces exigences est évalué et rapporté
                                                             trimestriellement aux départements de la ville.
 8 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
3. Les opérations et le service

Des délais d’intervention et  de résolution doivent être satisfaits en
fonction de la priorité établie selon l’importance (impact sur les activités
                                                                                                 Indice composite de
qui peut être bloquant, critique, important, normal, faible) et l’urgence                        performance
(niveau élevé, normal ou faible).
                                                                                                 90,7 % en 2018
Le Service Desk de i-CITY a répondu en 2018 à 19.439 (16.488 en 2017)
signalements d’incidents (8.600), requêtes (10.502), demandes de
changement (325) et problèmes (12) dont 61 % via e-mail (60,2 % en 2017)
et 34 % par téléphone (35,3 % en 2017). Le nombre de « tickets » a donc
augmenté par rapport à 2017 (+18 %) et 2016 (+14 %). Le taux de réouverture
des tickets pour les incidents (1,91 %) s’est encore réduit (2,22 % en 2017 et   l’installation, technique et data de 67 laptops, 14 smartphones, une dizaine
2,55 % en 2016).                                                                 de tablettes, une cinquantaine d’écrans, mais aussi le retrait de 45 PC fixes
                                                                                 qui seront reconditionnés et upgradés pour redistribution dans le parc
Un indice composite de performance a été mis en place, composé                   de la Ville.
des indices d’intervention, d’exécution et de résolution des incidents et
service request dans les limites fixées par le contrat de gestion (SLA). La      Pour la première fois, une enquête de satisfaction exhaustive, portant
performance moyenne correspond donc aux % de respect moyen des                   sur l’ensemble des utilisateurs a été réalisée en novembre 2018. Il
SLA. Il était de 84,4 % en 2017 et 90,7 % en 2018.                               s’agit d’objectiver leurs sentiments par rapport au service, au matériel
                                                                                 et aux applications. 850 réponses reçues ont été considérées comme
Au niveau des opérations, et ce afin de garantir une qualité, mais               représentatives pour ce type d’enquête.
également une meilleure continuité du service, i-CITY a installé plusieurs
nouvelles technologies. Un nouveau firewall (pare-feu) a été mis en              Le taux de satisfaction le plus élevé concerne le matériel, avec 52 %
place pour augmenter la sécurité, avoir une meilleure visibilité des             d’utilisateurs satisfaits et une note de 6,1 sur 10, alors que le moins bon
applications utilisées à i-CITY, mais aussi pour diminuer les intermédiaires     taux de satisfaction concerne le service, qui obtient une note de 5,6 sur
entre les composants informatiques existants. Une application de type            10. Les applications satisfont 42 % des utilisateurs (avec une note de 5,7
delivery controler a aussi été mise en place pour distribuer et optimaliser      sur 10). Le sentiment varie fortement d’une solution à l’autre, les plus
le trafic entre les différents serveurs et créer ainsi la redondance pour        insatisfaisantes (Saphir, Bob, Belpic, Orchestra) n’étant pas développées
éviter les ruptures de service. L’utilisation d’un monitoring des serveurs       chez i-CITY.
a été généralisée et optimalisée avec la mise en place d’un processus de
gestion des événements majeurs.                                                  Au sortir de cette enquête, i-CITY entend prendre des actions immédiates
                                                                                 et structurelles pour améliorer son niveau de service (notamment en
Enfin, pour l’Instruction publique, la migration et le « roll out » des PC       introduisant un serveur vocal interactif afin de gérer le temps d’attente
s’est poursuivi, avec 3.136 PC installés en Windows10, mais aussi la             avant la prise en charge téléphonique, mais aussi pour réduire le délai de
généralisation d’Office 365.                                                     prise en charge des problèmes, en haussant la clarté et la qualité de la
                                                                                 réponse) et trouver les solutions matérielles et logicielles qui répondent
Suite aux élections communales d’octobre 2018, la mise en place du               au mieux aux besoins d’une Ville en mutation, aux attentes des citoyens et
nouveau Collège et des nouveaux cabinets a impliqué la distribution et           des agents.
                                                                                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 9
RAPPORT DE GESTION 2018 - BRUSSELS DIGITAL & CITIZEN FRIENDLY - Ville de Bruxelles
4. L
    ES MARCHÉS :
   LA MUTUALISATION DES ACHATS

                    L’association a attribué 184 marchés,
                    pour un montant de 66.166.780,32 €

                    En 2018, i-CITY compte
                    135 adhérents actifs

10 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
4. Les marchés : la mutualisation des achats

Pour ses propres besoins ou ceux de la Ville de Bruxelles, i-CITY lance      • Fourniture, installation et exploitation d’un nouveau système de
des appels d’offres pour du matériel ou des services principalement             télécommunication UCC et système de vidéoconférence ;
informatiques.                                                               • Formations «Soft Skills» ;
                                                                             • Acquisition d’une solution RH de gestion des talents, de la performance et
En 2018, l’association a attribué 184 marchés, pour un montant de              de l’organisation.
66.166.780,32 €. Ce montant est supérieur aux budgets annuels puisqu’il
comprend des marchés à bordereau de prix ou en accord cadre, pour            Suite à un audit de 2017 au cours duquel il était apparu que certaines
lesquels les quantités sont présumées sur la totalité de la durée du         dépenses étaient effectuées en dehors du cadre légal, des procédures
marché.                                                                      de régularisation ont été mises en place. L’on épinglera notamment les
                                                                             marchés suivants :
Parmi ces marchés, 102 concernent des marchés de moins de 30.000 €.
                                                                             • Mise en place d’une procédure interne pour veiller à ce que les contrats
Les principaux marchés de fournitures attribués sont les suivants :            de travaux, de services ou de produits soient conclus sur la base d’une
                                                                               procédure de marché public et ce, même dans l’hypothèse où ils ne
• Acquisition de PC bureautiques, techniques et portables ;                    peuvent être fournis que par un opérateur économique déterminé pour
• Acquisition d’ordinateurs principalement à orientation graphique et          une raison liée à la protection de droits d’exclusivité, en ce compris les
  montage vidéo ;                                                               droits de propriété intellectuelle ;
• Acquisition d’imprimantes 3D ;                                             • Pour les services d’assurances, un premier marché relatif aux soins
• Acquisition de serveurs, de petits stockages et de la maintenance du        de santé du personnel a été attribué en 2018. Par ailleurs, un marché
  parc actuel des serveurs.                                                    de faible montant a été passé en 2018 en vue de la désignation d’un
                                                                               consultant dont la mission consiste à réaliser un audit du portefeuille
Les principaux marchés de services attribués sont les suivants :               d’assurances existant et ensuite à assister i-CITY pour mettre en
                                                                               concurrence le marché. Le portefeuille d’assurances devrait être
• Ressources externes : marché de 27 lots couvrant les différents métiers     renouvelé dans le courant de l’exercice 2019. Les seules polices qui ne
   de l’IT ;                                                                   sont pas mises en concurrence sont relatives à l’assurance groupe et ce
• Numérisation des autorisations urbanistiques ;                              pour deux motifs : tout d’abord les conditions du marché ne permettent
• Acquisition et mise en place d’une solution de CiRM et CMT ;                pas d’atteindre le taux de rentabilité des contrats en cours ; ensuite,
• Acquisition d’une solution PPPM (Project, Program & Portfolio               et c’est une conséquence du premier motif, ces polices concernant la
  Management) ;                                                                rémunération des travailleurs, il paraît peu probable qu’une réduction du
• Numérisation de l’ensemble des documents de la Ville de Bruxelles           taux de rentabilité soit acceptée par ces derniers, qui sont pourtant les
   (accord-cadre multi-adjudicataires) ;                                       bénéficiaires naturels de l’assurance ;

                                                                                                                         i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 11
4. Les marchés : la mutualisation des achats

• Accord-cadre par procédure ouverte de 27 lots pour des recours à des          totalement supprimées en 2019. Le chiffre d’affaires de la centrale d’achat
  ressources externes relatifs aux différents métiers de l’IT, mais également    se fait en Région Wallonne à 66 % et en Région Bruxelloise à 34 %. 53 %
  aux ressources humaines, à la formation, à des services juridiques ou au       des dépenses sont relatives à l’acquisition de matériel ou de fournitures,
  GDPR ;                                                                         alors que près de 47 % portent sur des licences ou solutions applicatives.
• Marché de services juridiques, tant pour des services qui relèvent du         Ces dépenses concernent essentiellement les licences Microsoft (37 %),
   champ d’application de la réglementation des marchés publics que              des serveurs et capacités de stockage (15 %), les PC et laptops (8 %), des
   pour ceux qui n’en relèvent pas. Ce marché a été attribué au début de         équipements sécurité (8 %).
   l’exercice suivant ;
• Le contrat relatif aux chèques-repas a été résilié. Ceux-ci seront            Certains adhérents ont effectué des achats d’importance portant par
   dorénavant commandés par le biais de la centrale d’achat de la Ville de       exemple sur des licences logicielles, l’achat de serveurs ou d’écrans, la
   Bruxelles ;                                                                   dématérialisation de factures.
• Un marché pour la désignation d’un bureau de recrutement de
   ressources permanentes et un autre pour le recrutement de ressources          Salon des Mandataires
   temporaires ont été attribués.
                                                                                 Le stand au Salon des Mandataires 2018 (14-15 février) n’est plus destiné,
Dans le courant de l’exercice 2019, l’action de régularisation sera maintenue.   comme en 2017, à mettre en avant la Ville dans sa dimension IT, et la
                                                                                 centrale d’achat de l’association. Il est entièrement axé sur cette centrale.
La centrale d’achat                                                              Le stand a été visité par des adhérents, par des personnes qui souhaitent
                                                                                 en savoir plus sur la centrale d’achat, par des candidats fournisseurs. 7
i-CITY est un pouvoir adjudicateur et peut faciliter l’acquisition de            sociétés dont les solutions ont  été choisies dans le cadre de marchés en
fournitures ou de services destinés à d’autres pouvoirs adjudicateurs            centrale d’achat sont également présentes sur le stand.
en les associant à ses propres marchés publics à travers une centrale
d’achat.  Ces pouvoirs adjudicateurs peuvent ainsi profiter à la fois de la      Rencontre autour de la centrale d’achat
mutualisation des coûts et de conditions plus avantageuses.
En vertu de la loi sur les marchés publics du 17 juin 2016 entrée en vigueur     La rencontre autour de la centrale d’achat le 22 novembre aux Ateliers
depuis juin 2017, les modalités d’accès aux nouveaux marchés ont été             des Tanneurs a permis aux participants (94 dont 67 adhérents) de mieux
modifiées. La convention d’adhésion à la centrale d’achat a donc été             s’informer quant à la législation, son évolution, son application, sur les
adaptée et proposée à la signature de l’ensemble des adhérents.                  avantages et modalités pratiques d’accès à la cette centrale. Elle a aussi
                                                                                 donné la parole à 12 soumissionnaires qui ont remporté des marchés
En 2018, i-CITY compte 135 adhérents actifs, qui ont commandé pour plus          pour lesquels des appels d’offres en centrale d’achat ont été lancés pour
de 14 M€. Les marges de la centrale d’achat ont diminué en 2018 et seront        répondre aux besoins de la Ville ou de l’association.

12 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
5. LES RESSOURCES HUMAINES

 Au 31 décembre 2018, le personnel de i-CITY se compose de 142
 personnes dont un seul contrat à durée déterminée, soit 137,20 ETP
 (équivalents temps plein).

Répartition du personnel                                              Évolution de l’effectif (ETP)

                                                19                     150

     33                                         General services       140

Services                                             8                 130

                                                     HR                120

                                                                       110

                                                                       100

                                                                        90

                                                   36                   80

                                                   Delivery             70

                                                                        60
                                                                             2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
    46
   Run

                                                                                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 13
5. Les ressources humaines

Le département RH a été très occupé en 2018 : en plus d’une                      L’accent est mis sur la recherche de talents pouvant répondre aux défis
réorganisation importante, l’association a fait l’objet d’un contrôle            technologiques liés à BXL2021 ainsi que sur la recherche de collaborateurs
approfondi de l’ONSS qui a débouché sur une régularisation de certains           ayant un esprit positif, constructif et une capacité d’adaptation.
frais forfaitaires fin 2018.                                                     Dans le cadre de la transformation, la mobilité interne a été privilégiée
                                                                                 afin de favoriser l’évolution professionnelle des collaborateurs. 15
Une vision managériale a été mise en place, qui ambitionne d’améliorer           collaborateurs ont pu profiter de la mobilité interne.
l’expérience client en augmentant le niveau de responsabilité et
d’autonomie des collaborateurs, leur flexibilité, et en rendant l’organisation   Compensation & Benefits
« agile » afin de s’adapter aux transformations.
                                                                                 En 2018, le département RH a adopté et implémenté dans son entièreté la
Les actions et les projets menés au sein du département RH s’imprègnent          méthodologie HR Framework afin de réaliser un benchmark des salaires
des objectifs transversaux de l’association et se déclinent dans les             et une grille salariale (qui sera terminée en 2019). Fin 2018, un système de
différents domaines de la GRH tels que le recrutement (dont la mobilité          gestion des talents a été implémenté.
interne), la politique de compensation & benefits, la politique formation, la
politique de gestion de carrière.                                                Suite au contrôle de l’ONSS survenu en début d’année, les frais forfaitaires
                                                                                 ont été revus et un ruling fiscal introduit auprès de l’administration
Recrutement                                                                      fiscale. Une plus grande transparence a également été adoptée dans la
                                                                                 classification des rôles et des frais forfaitaires liés aux rôles.
L’année 2018 a été un défi pour le recrutement. 30 personnes ont rejoint
l’organisation : 4 analystes fonctionnels, 6 first line officer/logistique,      Les avantages octroyés au personnel se rapprochent de ceux proposés au
2 Service Desk officers, 1 directeur, 2 architectes (data & applicatif), 2       personnel de la ville, notamment via l’affiliation à l’asbl SOBRU :
managers, 1 juriste d’entreprise en charge des marchés publics, 4 program
managers, 2 ingénieurs, … Dans le même temps, 14 personnes ont quitté                      • Réductions de prix pour des évènement culturels et de loisirs
l’organisation ; il en résulte une différence nette de 16 collaborateurs                      en famille ;
par rapport à 2017, ce qui porte le turn over à 17 %, en augmentation                      • Réductions sur les prix des stages de vacances des enfants ;
par rapport à l’exercice précédent (9 %). Notons que ce différentiel est                   • Réductions shopping et restaurants ;
fortement lié à la croissance.                                                             • Interventions et primes diverses : lunettes, lentilles et
                                                                                              prothèses ;
                                                                                           • … .

14 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
5. Les ressources humaines

                                                                                                Plus de 60 externes qui ont contribué
                                                                                                à la mise en œuvre de la stratégie de
                                                                                                i-CITY en 2018

Formation                                                                         • Un outil de gestion des talents (Team Scan) ;
                                                                                  • …
Un parcours de formation pour les managers a été proposé et réalisé
durant l’année : ce trajet de formation a été assorti de coaching individuel      Enfin, comme les autres années, une Convention Collective de Travail
selon les besoins de chaque manager.                                              90 (CCT90) a été proposée, ce bonus n’a pas été distribué, les différents
                                                                                  objectifs opérationnels liés aux SLA n’ont pas été atteints.
Par ailleurs, les équipes ont été encadrées par du coaching d’équipe
pour mieux encadrer les changements organisationnels, mais aussi pour             Le personnel externe
dégager des objectifs d’équipe SMART à court terme. Ces journées de
coaching ont également pour but d’améliorer la communication et la                Les nombreux défis auxquels l’organisation a fait face en 2018 nécessitent
collaboration des équipes sur fond de méthodologie INSIGHTS :                     le recours à des experts externes pour des compétences ponctuelles. Pour
                                                                                  cela, l’association a eu recours à un marché de « Ressources Externes »
                                                                                  pour l’achat de prestations de consultance – également mises à disposition
                                Insights Discovery a pour ambition de             des membres de la centrale d’achat.
   Let’s do       Let’s do      proposer aux collaborateurs une meilleure
    it right      it NOW
                                connaissance de soi et des différents styles      De la même manière, certaines ressources externes ont été acquises grâce
                                communicationnels existants. La méthodologie      au recours à d’autres centrales d’achat, notamment du CIRB.
 Let’s do it in   Let’s do it
                                donne les clés de la compréhension de l’autre
   a caring        together     afin de travailler ensemble dans le respect des   Au total, ce sont plus de 60 externes qui ont contribué à la mise en œuvre
     way                        différences de chacun.                            de la stratégie de i-CITY en 2018.

                                                                                  Bon nombre de collaborateurs porteurs d’un diplôme dans un domaine
                                                                                  scientifique et investis dans un programme innovant nous permettent
La gestion de la carrière et des talents                                          d’être éligibles à une réduction substantielle du précompte professionnel à
                                                                                  partir de 2019.
The HRframework propose une méthodologie de gestion intégrée des
ressources humaines qui comprend :

• Les rôles ;
• Les objectifs individuels et collectifs ;
• Les feedbacks continus et de fin d’année ;
• Un outil de benchmark ;
                                                                                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 15
6. LA COMMUNICATION

                            i-CITY est présent et
                            actif dans l’Internet
                            avec un site web, des
                            pages et réseaux
                            sociaux, des lettres
                            d’information
                            internes et externes.

  16 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
6. La communication

Les prémisses du changement d’identité                                           Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, Viadeo) sont
                                                                                 des canaux utilisés pour poster des messages – souvent illustrés – mettant
Les premières réflexions liées au changement d’identité ont débuté dès           en évidence les jobs, les marchés ou la participation d’i-CITY à des
2017 et c’est à l’issue d’un concours auprès des membres du personnel            évènements (Salon des Mandataires, par exemple).
que le nom i-CITY a été choisi, puis confirmé par le conseil d’administration.
Ce changement de nom a donné lieu à une modification des statuts lors de         i-CITY diffuse aussi des lettres d’information. Les lettres d’information internes
l’assemblée générale du 6 juin 2018.                                             (19 en 2018) sont destinées aux collaborateurs d’i-CITY; elles présentent
                                                                                 les nouveaux collaborateurs, décrivent des projets et réalisations, livrent
Au-delà du nom de l’organisation, i-CITY se doit également de changer            des informations dans le domaine des ressources humaines… Les lettres
d’identité visuelle. La cellule Communication externe de la Ville a créé         d’information externes (4 en 2018) font le lien avec des actualités i-CITY et
un nouveau logo qui associe BXL et i-CITY. Plusieurs logos ont été               informent les abonnés quant aux marchés publics et à l’emploi. Des actions de
proposés au conseil d’administration du 26 juin 2018, qui a choisi entre les     communication ont été spécialement menées pour le Salon des Mandataires.
variantes proposées.
                                                                                 La communication papier
Un appel d’offres a porté sur un marché pour l’accompagnement du
changement d’identité. Au cours du second semestre 2018, un travail a été        i-CITY propose à l’accueil ou lors de manifestations une palette de
mené avec la société retenue, Page in Extremis, autour du « look & feel » et     4 dépliants. Ils visent à présenter l’association (GIAL, le partenaire
de la charte graphique ainsi que du plan de communication.                       technologique de la Ville de Bruxelles), les possibilités d’emploi (Une
                                                                                 carrière dans l’IT public), sa centrale d’achat (Avec GIAL, des solutions IT en
La communication numérique                                                       centrale d’achat – Nos marchés en centrale d’achat IT).

i-CITY est présent et actif dans l’Internet avec un site web, des pages et       La communication de crise
réseaux sociaux, des lettres d’information internes et externes.
                                                                                 L’association a dû faire face en 2018 à des questions, notamment du
Son site web (toujours www.gial.be en 2018) présente l’association               Conseil communal et de la presse à la suite du dévoilement de l’audit
notamment à d’éventuels candidats à un emploi, à des fournisseurs, à des         réalisé en 2017 sur les marchés publics.
pouvoirs adjudicateurs susceptibles d’adhérer à la centrale d’achat (les
adhérents ont accès à une section réservée). Il met en exergue les offres        Cette situation a entraîné un nombre important d’articles de presse (568
d’emploi et les appels d’offres. Des articles sont consacrés à quelques          résultats dans les quotidiens, magazines et tweets de presse, mais hors TV
réalisations d’i-CITY.                                                           et radio) et un déficit d’image, préjudiciable notamment en ce qui concerne
                                                                                 le recrutement ou la centrale d’achat (désaffiliations ou non renouvellement
                                                                                 de conventions).
                                                                                                                               i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 17
7. LA GOUVERNANCE

i-CITY, association sans but lucratif, s’appuie sur deux organes de gestion,   L’assemblée générale s’est réunie à 3 reprises en 2018.
l’assemblée générale et le conseil d’administration.
                                                                               Les statuts ont été profondément revus en 2018, afin à la fois :
Au cours de la réunion du conseil communal du 26 février, le bourgmestre
et président de séance a suggéré que « chaque groupe non encore                • de clarifier le mandat de l’association et de consacrer son ancrage sur la
représenté (propose) le nom d’un observateur au conseil d’administration         Ville de Bruxelles ;
de GIAL, en attendant la réunion de l’assemblée générale nécessaire pour       • de se conformer à la nouvelle ordonnance de juillet 2018 consacrant le
leur nomination comme administrateurs ».                                         caractère communal de l’association ;
                                                                               • de répondre à la note de gouvernance adoptée par le Collège des
Durant l’exercice 2018, l’assemblée générale est composée :                      Bourgmestre et Échevins le 6 juillet 2017 ;
                                                                               • de permettre aux asbl para-communales de bénéficier des services de
• de membres représentant la Ville de Bruxelles, à savoir :                      i-CITY en en devenant membre adhérent.
  - son secrétaire communal ;
  - l’échevin de la Ville ayant l’informatique dans ses attributions :        À la suite de cette modification des statuts, l’assemblée générale sera
     M. Mohamed Ouriaghli (président jusqu’au 11 décembre 2018), puis          dorénavant composée de minimum 4 et au maximum 15 membres et ce
     M. Fabian Maingain (président à partir du 11 décembre 2018) ;             à partir de son renouvellement à la suite des élections communales de fin
  - les échevins ou conseillers communaux désignés par une                    2018. Ces membres sont :
     délibération du conseil communal : M. Sahid Aghzinnay,
     M. Mustafa Amrani, Mme Clémentine Barzin, Mme Amal Benghallam,            • les membres de droit : la Ville de Bruxelles, représentée par son
     M. Geoffroy Coomans de Brachène, Mme Dominique De Backer,                   secrétaire communal, le CPAS de Bruxelles et la Région ;
     M. Michaël François (à partir du 6 juin 2018), Mme Zoubida Jellab (à      • l’échevin de la Ville de Bruxelles qui a l’informatique dans ses attributions ;
     partir du 19 mars 2018), Mme Mounia Mejbar, M. Fabrice Van Ex (à          • 11 membres désignés par le conseil communal, conseillers ou non, dont
     partir du 19 mars 2018), M. Hendrik Van Hellem), M. Didier Wauters,         4 sont désignés sur proposition des partis démocratiques de l’opposition.
     M. David Weytsman ;
• de membres désignés par le CPAS de Bruxelles, M. Christophe Boulert         Le conseil d’administration quant à lui pourra être composé de maximum
   (à partir du 23 octobre 2018) ;                                             12 administrateurs, à savoir la Ville de Bruxelles, le CPAS de Bruxelles, la
• de membres désignés par la Région de Bruxelles-Capitale :                   Région de Bruxelles-Capitale et 8 administrateurs nommés sur proposition
   M. Rochdi Khabazi (jusqu’au 3 octobre 2018), M. Aziz Ait Hmad,              du conseil communal de la Ville, dont 4 sont désignés sur proposition des
   Mme Martine Bocquet.                                                        partis démocratiques de l’opposition au conseil communal.

18 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
7. La gouvernance

Durant l’exercice 2018, le conseil d’administration est  composé comme           La gouvernance avec la Ville de Bruxelles
suit :
• La Ville de Bruxelles, représentée par son secrétaire communal ;               Le contrat de gestion prévoit des moments d’alignement avec la Ville
• M. Rochdi Khabazi (jusqu’au 3 octobre 2018) et M. Aziz Ait Hmad,               à travers le comité TIC (trois réunions en 2018) et des « project steering
désignés sur proposition de la Région bruxelloise ;                              committees » et « service steering committees ».
• L’échevin qui a l’informatique dans ses attributions, par ailleurs président
  du conseil d’administration, à savoir M. Mohamed Ouriaghli (jusqu’au 11        Une tripartite réunit deux fois par mois le cabinet de l’échevin de
  décembre 2018) et M. Fabian Maingain (depuis le 11 décembre 2018) ;            l’informatique, l’administration de la Ville et i-CITY. La directrice générale
• M. Sahid Aghzinnay;                                                            de i-CITY siège au comité de direction de la Ville de Bruxelles.
• Mme Amal Benghallam
• M. Geoffroy Coomans De Brachène ;                                              Le PMO (Project Management Office) commun assure un alignement sur
• M. Michael Francois (à partir du 19 mars 2018) ;                               les projets, les ressources et la roadmap des projets, alors que le PSB
• Mme Zoubida Jellab (à partir du 19 mars 2018) ;                                (Portfolio Steering Board) valide ou non le lancement des projets.
• M. Fabian Maingain (à partir du 6 mars 2018 jusqu’au 6 juin 2018) ;
• M. Fabrice Van Ex (à partir du 19 mars 2018) ;                                 Les contrôles
• M. Hendrik Van Hellem ;
• M. Didier Wauters.                                                             Le conseil d’administration approuve les procédures de marchés publics
                                                                                 et décide de leur attribution. Il est informé via une note d’avancement
Le conseil d’administration s’est réuni à 17 reprises en 2018 (12 en 2017).      budgétaire trimestrielle des finances et des ressources humaines de
Une séance s’est déroulée par voie électronique.                                 l’organisation.

La direction                                                                     L’assemblée générale exerce le contrôle final sur l’organisation. Elle
                                                                                 approuve les comptes annuels et donne décharge aux administrateurs.
Le conseil d’administration a délégué la gestion journalière de                  En interne, des procédures de clôtures comptables mensuelles et de
l’organisation à la déléguée à la gestion journalière, Mary-Odile Lognard.       prévisions budgétaires ont été mises en place en 2018.
Un comité exécutif (ComEx) réunit chaque semaine la directrice générale
et les directeurs des départements.

Le conseil d’entreprise (CE) et le comité pour la prévention et la protection
du travail (CPPT) se réunissent une fois par mois.

                                                                                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 19
8.	LA COLLABORATION
    RÉGIONALE

La collaboration entre i-CITY et la Région bruxelloise (CIRB, IRISteam,
IrisNet) se fait principalement à travers l’adhésion de la Ville/i-CITY à
IrisNet 2 qui prévoit entre autres la mise à disposition des réseaux IrisNet
de fibre optique entre les bâtiments et IrisNet/Orange de communication
téléphonique & GSM et le réseau wifi.brussels.

En 2018, i-CITY a adhéré à IRISteam, permettant de doter d’un cadre légal
de nouvelles collaborations. Dans le même temps, le CIRB est devenu
adhérent à la centrale de marché de i-CITY.

i-CITY a également recours aux marchés du CIRB (centrale d’achat) pour
la fourniture de consultance informatique & plateforme GIS et utilise des
solutions du CIRB (Fidus, Nova).

La Ville (Organisation - Méthodes) siège au conseil d’administration
d’IRISnet.

Le recentrage des activités de i-CITY vers la Ville de Bruxelles et la
clarification de son mandat doivent permettre la mise en place de
nouvelles initiatives de mutualisation des ressources, dans un esprit de
collaboration entre services publics complémentaires visant à atteindre
plus d’efficience au bénéfice des citoyens bruxellois.

20 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
9.	L’INNOVATION
    TECHNOLOGIQUE

À la suite d’un marché attribué en 2016 par Citydev, i-CITY gère un fablab
(de « fabrication factory ») situé dans les locaux de l’incubateur pour projets
durables GreenBizz (rue Dieudonné Lefèvre 37 - 1020 Bruxelles).
Cityfab 1 est un espace dédié à la fabrication numérique. Ce fablab donne
accès à toute personne, quel que soit son niveau de connaissance, aux
outils et aux savoirs pour concrétiser des projets à l’aide de machines
pilotées par ordinateur.

L’équipe est composée de 3 personnes, soit 2,3 ETP, auxquelles peut
s’ajouter un étudiant ou stagiaire.

Cityfab met à disposition un matériel important : ateliers bois, découpe
laser, impression 3D, électronique, textile, prototypage, … et l’équipe
organise des formations à son initiative (2 à 3 par semaine) ou à la demande
(8 à 12 par mois depuis octobre) ainsi que des workshops thématiques à
destination de groupes ou du public scolaire. L’installation dans les locaux
définitifs a eu lieu en avril 2018 et d’avril à décembre 2018. Cityfab 1 a
dénombré 322 entrées payantes et 1.150 autres visites soit 1.472 entrées.

Ce projet trouve tout son sens dans un quartier, Tivoli, en pleine mutation.

                                                                                  i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 21
10. PERSPECTIVES

Les missions de i-CITY sont clarifiées et l’association est en ordre de
marche pour mettre en place le schéma directeur informatique, le
programme BXL2021, tout en respectant les exigences posées par le
contrat de gestion.

La gouvernance a été redéfinie dans le respect des différents cadres
législatifs en vigueur.

Les défis sont nombreux : l’accélération des innovations dans le domaine
de l’IT, le décalage entre les outils à usage personnel ou privé et ceux
qui sont mis à disposition par les pouvoirs publics, l’attente croissante et
légitime des citoyens-usagers, … tout cela participe à une augmentation du
niveau d’exigence tant dans la qualité que dans la diversité des outils mis à
disposition.

En tant qu’asbl communale, ses services doivent être délivrés dans un
strict respect de la gouvernance, mais aussi avec un souci d’efficience et
de maîtrise des coûts.

Les enjeux sont donc importants, mais passionnants. C’est à la fois un défi
et une responsabilité que les équipes de i-CITY se proposent de relever.

22 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
11. LES COMPTES ET BILANS

1. Compte de résultats en milliers d’euros

COMPTE DES RÉSULTATS                               2018             2017           Variation
RECETTES
I     Ventes et prestations                       34.944,2        30.593,8           4.350,4
      A. Recettes des activités d’exploitations   30.637,6        22.801,3           7.836,3
      A bis . Recettes des ventes                  4.163,6         7.690,6          -3.526,9
      D. Autres produits d’exploitation              143,0           101,9              41,0
DÉPENSES
II.   Coûts des ventes et des prestations         34.116,5         31.103,5          3.013,0
      A. Approvisionnements marchandises          15.867,5        16.427,6            -560,1
      B. Biens et services divers                  3.788,9          2.436,1           1.352,7
      C. Rémunérations et charges sociales        11.599,2        10.207,0            1.392,2
      D. Amortissements                             1.212,3        1.360,3            -148,0
      E. Réduction de valeurs                            ,3           18,8              -18,5
      F. Provision pour risques et charges         1.266,9           205,9            1.061,0
      G. Autres charges d’exploitation               381,4           447,8             -66,4
RÉSULTAT D’EXPLOITATION                             827,7           -509,7           1.337,4
IV. Résultats financiers                              -4,4            -6,5                2,1
V.    Résultats exceptionnels                          -3,1             -,8              -2,3
RÉSULTAT AVANT IMPÔTS                               820,2           -517,1           1.337,3

                                                              i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 23
11. Les comptes et bilans

2. Bilan 2018 après affectation en milliers d’euros

 ACTIF                                                 2018         2017        Variation
 ACTIFS IMMOBILISÉS
 II.    Immobilisations incorporelles                    410,0        285,1         125,0
 III.   Immobilisations corporelles                    3.100,6      2.833,9        266,7
 IV. Immobilisations financières                              ,3           ,3          ,0
 TOTAL DES ACTIFS IMMOBILISÉS                          3.510,9      3.119,3        391,6
 ACTIFS CIRCULANTS
 VII. Créances à un an au plus                         9.083,3      7.742,3       1.341,0
        A. Créances commerciales                       9.083,3      7.742,3       1.341,0
        B. Autres créances                                    ,0           ,0          ,0
 IX. Valeurs disponibles                               2.819,4      4.021,8      -1.202,4
 X.     Comptes de régularisation                      2.000,5      2.002,3          -1,8
 TOTAL DES ACTIFS CIRCULANTS                          13.903,2     13.766,4        136,8
 TOTAL DE L’ACTIF                                     17.414,2     16.885,7        528,5

 PASSIF                                                2018         2017        Variation
 FONDS SOCIAL
 IV. Fonds affectés                                    1.104,0      1.104,0            ,0
 V.     Perte reportée                                 -1.424,3    -2.244,5        820,2
 TOTAL DU FONDS SOCIAL                                  -320,3     -1.140,5        820,2
 PROVISIONS
 VII. A. Provisions pour risques et charges            3.354,7      2.087,8       1.266,9
 DETTES
 VIII. Dettes à plus d’un an                           4.066,7      4.066,7            ,0
 IX. Dettes à un an au plus                            7.280,5      9.132,8      -1.852,3
 X.     Comptes de régularisation                      3.032,5      2.738,8        293,7
 TOTAL DES DETTES                                     14.379,7     15.938,4      -1.558,7
 TOTAL DU PASSIF                                      17.414,2     16.885,7        528,5

24 - i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018
11. Les comptes et bilans

Les recettes de l’année écoulée ont atteint 34.944 k€ par rapport à             Afin de se conformer au nouveau régime TVA des associations de
30.594 k€ en 2017 soit une augmentation de 14 %.                                frais, deux options ont été envisagées : la transformation de i-CITY en
                                                                                association de frais et l’entrée de i-CITY dans l’unité TVA.
Le chiffre d’affaires de i-CITY est lié à 88 % à l’exécution de sa mission de
centre d’informatique de la Ville de Bruxelles, les pourcent restants étant     L’option retenue est la transformation de i-CITY en association de frais.
des activités liées à des administrations tierces bénéficiant de la centrale    Cette opération a été actée par le conseil d’administration du 20 juin 2017.
d’achat.                                                                        i-CITY est l’actionnaire unique de la filiale FOURWIN s.a. depuis le 26
                                                                                décembre 2001.  Cette filiale a été mise en liquidation par un acte de
L’activité 2018 présente un bénéfice avant impôts de 820 k€. Ce résultat        Me Eric Jacobs, notaire, le 27 septembre 2006.  Elle est actuellement mise
est la conséquence de la régularisation TVA (591 k€) effectuée par i-CITY       en liquidation par M. Francis Wilmet, réviseur d’entreprise. Une assemblée
fin 2017, mais prise en charge par la Ville de Bruxelles en 2018.               générale s’est tenue le 2 juillet 2018.

Les montants des budgets extraordinaires de la Ville liés à des projets
entamés en 2018 ou antérieurement et non encore aboutis ont été                 3. Commentaires sur les comptes annuels
réinscrits ou conservés en 2019 de manière à ce que les montants soient
disponibles.                                                                    Comptes du bilan

FILIALE et GAPI                                                                 Actif : 17.414 k€

En vue de rationaliser le coût TVA de gestion de l’infrastructure IT            • Les actifs immobilisés s’élèvent à 3.510 k€, en augmentation de 391 k€
gérée par l’asbl i-CITY, une association de frais en indivision dénommé           par rapport à l’année précédente. Cette augmentation est liée à de
« ICTBRU » a été mise en place en 2012 entre les entités suivantes : l’asbl       nouveaux investissements incorporels et corporels, principalement en
i-CITY, la Ville de Bruxelles, l’asbl Bravvo – Bruxelles Avance – Brussels        licences, serveurs, solutions de stockages, réseau et sécurité réseau.
Vooruit, l’asbl Bruxelles – Musées – Expositions, l’asbl Jeunesse à             • Les actifs circulants s’élèvent à 13.903 k€, par rapport à 13.766 k€
Bruxelles et la vzw Jeugd in Brussel.                                             en 2017.

Une nouvelle circulaire TVA modifiant le régime des associations de frais       Les créances purement commerciales s’élèvent à 9.083 k€. Le suivi
a été publiée par l’administration TVA le 12 décembre 2016. Suite à ces         administratif du recouvrement des clients est plus régulier. La majeure
changements, la structure de l’association de frais ICTBRU a été adaptée.       partie des créances échues à ce jour est liée à la Ville de Bruxelles.
En effet, l’asbl i-CITY ne pouvait plus être membre de l’association de frais
dans la mesure où l’asbl i-CITY est un assujetti TVA à 100 %.

                                                                                                                           i-CITY RAPPORT DE GESTION 2018 - 25
Vous pouvez aussi lire