Cadre budgétaire de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries 2018-2019 - Juillet 2018 - csdps

 
Cadre budgétaire de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries 2018-2019 - Juillet 2018 - csdps
Cadre budgétaire de la Commission scolaire
                       des Premières-Seigneuries

                                   2018-2019

               Document préparé par Louis Dandurand, CPA CA
                  Directeur du Service des ressources financières

Juillet 2018
OBJECTIFS ET PRINCIPES DE RÉPARTITION DES SUBVENTIONS DU PRODUIT DE LA TAXE
          SCOLAIRE ET DES AUTRES REVENUS ...................................................................................................... 7
     Préambule ................................................................................................................................................................ 7
     1.       Fondements légaux .......................................................................................................................................... 7
     2.       Objectifs de répartition des revenus .............................................................................................................. 10
     3.       Principes du modèle de répartition ................................................................................................................ 10
4.        RÈGLES BUDGÉTAIRES APPLICABLES À L’ENSEMBLE DES ÉTABLISSEMENTS ..................... 13
     4.1.     Règles générales ............................................................................................................................................ 13
     4.2.     Révision budgétaire ....................................................................................................................................... 14
     4.3.     Catégories d’allocations budgétaires ............................................................................................................. 14
              4.3.1           Allocations de base : ..................................................................................................................... 14
              4.3.2           Ajustements non récurrents (mesures 20000): .............................................................................. 14
              4.3.3           Allocations supplémentaires : ....................................................................................................... 14
              4.3.4           Allocations pour les investissements : .......................................................................................... 15
5.        MODÈLE D’ALLOCATION DES RESSOURCES À LA FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES .. 15
     5.1.     Financement de l’organisation scolaire ......................................................................................................... 15
     5.2.     Le modèle d’allocation des ressources aux établissements de la formation générale des jeunes .................. 16
     5.3.     Allocations de base à la formation générale des jeunes ................................................................................. 17
              5.3.1.          Autres dépenses éducatives (mesures 11032, 11042, 11052) ....................................................... 17
              5.3.2.          Allocations de base pour les activités éducatives des jeunes ........................................................ 18
              5.3.3.          Allocations de base pour l’organisation des services.................................................................... 19
              5.3.4.          Ajustements à l’allocation de base................................................................................................ 19
              5.3.5.          Ajustements aux allocations de base pour les activités éducatives ............................................... 20
     5.4.     Ajustements aux allocations de base pour les activités éducatives ................................................................ 22
              5.4.1.          Mesures d’appui (mesures 15000) ................................................................................................ 22
              5.4.1.1.        Milieu défavorisé (mesure 15010) ................................................................................................ 22
              5.4.1.2.        Soutien à la persévérance (mesure 15020).................................................................................... 23
              5.4.1.3.        Aide individualisée (mesure 15021) mesure dédiée ..................................................................... 23
              5.4.1.4.        Saines habitudes de vie (mesure 15022) mesure dédiée ............................................................... 23
              5.4.1.5.        À l’école, on bouge au cube ! (Mesure 15023) mesure protégée .................................................. 24
              5.4.1.6.        Aide aux parents (mesure 15024) mesure dédiée ......................................................................... 24
              5.4.1.7.        Partir du bon pied (mesure 15025) mesure dédiée ........................................................................ 25
              5.4.1.8.        Accroche-toi au secondaire (mesure 15026) mesure dédiée ......................................................... 25
              5.4.1.9.        Coup de pouce de la 2e année à la 6e année (mesure 15027) mesure dédiée ............................... 26
              5.4.1.10. Soutien à la mise en place d’interventions efficaces en prévention de la violence, de
                              l’intimidation et de la radicalisation (mesure 15031) mesure protégée ........................................ 26
              5.4.1.11. Agents de transition en soutien à l’intégration des familles immigrantes (mesure 15055) mesure
                              dédiée............................................................................................................................................ 27

                                              CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                                                                                       -1-
5.4.1.12. Ressources éducatives numériques (mesure 15082) ..................................................................... 27
5.4.1.13. Réseau pour le développement des compétences des élèves par l’intégration des technologies
             (RÉCIT) Mesure 15083 ................................................................................................................ 28
5.4.1.14. Formation continue du personnel enseignant sur l’usage pédagogique des technologies
             numériques (mesure 15084) ......................................................................................................... 28
5.4.1.15. Formation continue du personnel enseignant sur l’usage pédagogique de la programmation
             informatique (mesure 15085) ....................................................................................................... 29
5.4.1.16. Soutenir le leadership « pédago numérique » dans les établissements d’enseignement en
             formation générale des jeunes (mesure 15086)............................................................................. 29
5.4.1.17. Soutien technique aux usagers des établissements pour les appareils numériques dédiés à la
             pédagogie (mesure 15087) ............................................................................................................ 30
5.4.1.18. Stratégie de renforcement des langues (mesure 15090)................................................................ 30
5.4.1.19. Soutien à la bibliothèque scolaire (mesure 15100) ....................................................................... 31
5.4.1.20. Embauche de bibliothécaires (mesures 15101 et 15102) .............................................................. 31
5.4.1.21. Acquisition de livres et de documentaires (mesure 15103) mesure protégée ............................... 31
5.4.1.22. Mesure de sensibilisation à l’entrepreneuriat — esprit d’entreprendre (mesure 15111) .............. 32
5.4.1.23. Animation spirituelle et engagement communautaire (mesure 15120) ........................................ 32
5.4.1.24. Journées de suppléance pour la correction d’épreuves obligatoires et pour l’administration
             d’épreuves d’interaction orale en langue seconde (mesure 15130) .............................................. 32
5.4.1.26. Initiatives des établissements d’éducation préscolaire et d’enseignement primaire et secondaire
             (mesure 15170) mesure dédiée ..................................................................................................... 33
5.4.1.27. Soutien à la mise en œuvre de la politique culturelle à l’école (mesure 15180) ........................... 33
5.4.1.28. Formation en réanimation cardio-respiratoire au secondaire (mesure 15200) mesure protégée .. 34
5.4.1.29. Ressources professionnelles pour intervenir tôt pour la réussite et le développement global de
             l’élève (mesure 15211) mesure dédiée ......................................................................................... 34
5.4.1.30. Acquisition de livres de littérature jeunesse pour les classes de l’éducation préscolaire et du 1er
             cycle du primaire (mesure 15212) mesure protégée ..................................................................... 34
5.4.1.31. Agents de transition pour la mobilisation et la concertation des acteurs autour de la première
             transition scolaire (mesure 15215) mesure dédiée ........................................................................ 35
5.4.1.32. Soutien à l’éducation à la sexualité (mesure 15220)..................................................................... 35
5.4.2.       Adaptation scolaire (mesures 15300) ........................................................................................... 36
5.4.2.1.     Intégration des élèves (mesure 15310) ......................................................................................... 36
5.4.2.2.     Pour la libération des enseignants (mesure 15320) ....................................................................... 37
5.4.2.3.     Aide aux élèves handicapés et en difficulté d’adaptation et d’apprentissage ............................... 37
5.4.2.4.     Aide additionnelle aux EHDAA (mesure 15331) ......................................................................... 37
5.4.2.5.     Ajout aux élèves HDAA (mesure 15332) ..................................................................................... 37
5.4.2.6.     Aide additionnelle aux élèves handicapés ou présentant un trouble grave de comportement
             (mesure 15333) ............................................................................................................................. 38

                            CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                                                                 -2-
5.4.2.7.       Services régionaux et suprarégionaux de scolarisation (mesure 15340)....................................... 38
            5.4.2.8.       Projets de développement en adaptation scolaire (mesure 15350) ............................................... 39
            5.4.2.9.       Financement des places en vertu d’une entente avec le MSSS (mesure 15360) ........................... 39
            5.4.2.10. Mesures liées aux conditions de travail (mesure 15370) convention collective............................ 39
            5.4.2.11. Soutien à l’intégration à la formation générale des jeunes (mesure 15371) conventions collectives
                            ...................................................................................................................................................... 39
            5.4.2.12. Pour le soutien à la composition de la classe (mesure 15372) convention collective ................... 40
            5.4.2.13. Professionnels en soutien à la réussite des élèves (jeunes et adultes) (mesure 15377) convention
                           collective ....................................................................................................................................... 40
            5.4.3.         Régions et petits milieux (mesures 15500) ................................................................................... 40
     5.5.   Allocations supplémentaires à la formation générale des jeunes ................................................................... 40
            5.5.1.         Encadrement des stagiaires (mesure 30020) ................................................................................. 40
            5.5.2.         Aide à la pension (mesure 30110) ................................................................................................ 41
            5.5.3.         Frais de scolarité hors réseau (mesure 30120) .............................................................................. 41
            5.5.4.         Matériel didactique pour le cours d’histoire de 3e année du secondaire (mesure 30160) ............ 41
            5.5.5.         Matériel didactique pour le cours d’éducation financière pour la 5e année du secondaire
                           (mesure 30170) ............................................................................................................................. 42
     5.6.   Allocations spécifiques à la commission scolaire .......................................................................................... 42
            5.6.1.         Allocations financées par le modèle d’allocation de l’organisation scolaire ................................ 42
            5.6.2.         Autres mesures au primaire .......................................................................................................... 44
            5.6.3.         Engagements ou sommes prélevés à priori (facturation) .............................................................. 45
            5.6.4.         Allocations pour perfectionnement des cadres et des PNE........................................................... 46
     5.7.   Gestion centralisée......................................................................................................................................... 46
            5.7.1.         Plans d’effectifs des établissements .............................................................................................. 46
            5.7.2.         Assurance-écoliers ........................................................................................................................ 47
            5.7.3.         Conseils d’établissement .............................................................................................................. 47
            5.7.4.         Entretien ménager ......................................................................................................................... 47
            5.7.5.         Gestion centralisée (coûts collectifs) ............................................................................................ 47
     5.8.   Produit maximal de la taxe scolaire ............................................................................................................... 48
     5.9.   Allocations d’investissements à la formation des jeunes ............................................................................... 48
6.     MODALITÉS ENTOURANT LES ALLOCATIONS GÉRÉES PAR LES SERVICES ............................ 50
     6.1.   Accueil et intégration des élèves issus de l’immigration (mesure 15051) ..................................................... 50
     6.2.   Cours à domicile ............................................................................................................................................ 50
     6.3.   Mesures d’appui — effectifs à risque au préscolaire ..................................................................................... 51
     6.4.   Places MEES-MSSS non occupées ............................................................................................................... 51
     6.5.   Relocalisation d’élèves au secondaire ........................................................................................................... 52
     6.6.   Implants cochléaires primaire et secondaire .................................................................................................. 52
     6.7.   Équipe de soutien aux élèves présentant des troubles de comportement au primaire .................................... 52

                                            CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                                                                                         -3-
7.     MODALITÉS PARTICULIÈRES APPLICABLES AUX SERVICES DE GARDE ................................... 53
7.1.   Services de garde (mesure 30010) ................................................................................................................. 53
7.2.   Facturation aux services de garde .................................................................................................................. 54
       7.2.1.         Intégration des élèves des classes spécialisées ............................................................................. 54
       7.2.2.         Service de garde à l’école de l’Envol ........................................................................................... 54
       7.2.3.         Charge interne pour l’entretien ménager ...................................................................................... 54
       7.2.4.         Charge interne pour l’énergie ....................................................................................................... 54
       7.2.5.         Charge interne pour les coûts administratifs ................................................................................. 55
       7.2.6.         Charge interne pour les coûts des bénéfices marginaux du personnel .......................................... 55
       7.2.7.         Contribution à la planification stratégique.................................................................................... 55
       7.2.8.         Effort général pour l’atteinte de l’équilibre budgétaire ................................................................ 55
8.     MODÈLE D’ALLOCATION DES RESSOURCES À LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES
       ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE .......................................................................................... 56
8.1.   Règles générales ............................................................................................................................................ 56
8.2.   Allocations de base pour les activités éducatives des adultes de la formation générale et de la formation
       professionnelle............................................................................................................................................... 57
8.3.   Allocations supplémentaires à la formation générale des adultes et à la formation professionnelle ............. 57
       8.3.1.         Aide additionnelle aux élèves ayant des besoins particuliers (mesure 12040) ............................. 57
       8.3.2.         Soutien aux services d’accueil, de références, de conseils et d’accompagnement (mesure 12050)
                       ...................................................................................................................................................... 58
       8.3.3.         Ajustements pour les services du RÉCIT FGA (mesure 12060) .................................................. 58
       8.3.4.         Formation continue du personnel scolaire en formation générale des adultes (mesure 12070) ....58
       8.3.5.         Formation de courte durée menant à l’attestation d’études professionnelles (AEP)
                      (mesure 14010) ............................................................................................................................. 58
       8.3.6.         Projets pédagogiques particuliers et parcours de formation axée sur l’emploi (mesure 15040) ... 58
       8.3.7.         Maintien et le rehaussement des compétences des travailleurs (mesure 15165) .......................... 59
       8.3.8.         Accroche-toi en formation générale des adultes (mesure 15166) ................................................. 59
       8.3.9.         Soutenir le leadership « pédago numérique » dans les centres d’éducation des adultes (mesure
                      15167) ........................................................................................................................................... 59
       8.3.10.        Accroche-toi en formation professionnelle (mesure 15197) ......................................................... 60
       8.3.11.        Soutien de l’offre régionale en formation professionnelle (mesure 15550).................................. 60
       8.3.12.        Soutien au développement pédagogique (mesure 30130)............................................................. 60
8.4.   Gestion centralisée......................................................................................................................................... 60
8.5.   Assurance-écoliers ......................................................................................................................................... 61
8.6.   Conseils d’établissement ............................................................................................................................... 61
8.7.   Gestion centralisée (coûts collectifs) ............................................................................................................. 61
8.8.   Produit maximal de la taxe scolaire ............................................................................................................... 61
8.9.   Allocations d’investissements en formation des adultes et en formation professionnelle ............................. 62

                                       CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                                                                                    -4-
8.10. Outils numériques pour la formation professionnelle (mesure 50766) ..........................................................62
Annexe 1 - Liste des mesures budgétaires destinées à un transfert vers le budget des établissements ........................ 64
Annexe 2 - Modalités particulières concernant le personnel des établissements ......................................................... 67
Annexe 3 - Composition détaillée des allocations pour autres dépenses éducatives ................................................... 71
Annexe 4 - Définitions ................................................................................................................................................ 73
Annexe 5 - Critères de répartition................................................................................................................................ 75

                                           CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                                                                               -5-
Le présent document se veut un guide expliquant le cadre budgétaire en vigueur à la Commission scolaire
des Premières-Seigneuries conformément à l’article 275 et 275.1 de la Loi sur l’instruction publique.

On y retrouve donc les objectifs et les principes de répartition des subventions et du produit maximal de la
taxe scolaire et des autres revenus, les critères de répartition, la méthodologie utilisée pour allouer aux
différentes constituantes de notre Commission scolaire les allocations reçues du ministère de l’Éducation
et de l’Enseignement Supérieur, les revenus d’autres sources ainsi que l’explication des différentes
ponctions prélevées dans l’ensemble de nos établissements.

Ce document se veut également un lien entre les règles budgétaires du ministère de l’Éducation et de
l’Enseignement Supérieur (MEES) et leur application dans notre Commission scolaire. Il reprend aussi les
notions de centralisation*1 et de décentralisation* au regard du processus budgétaire propre à notre
Commission scolaire.

En espérant que ce document saura répondre à vos questions.

Louis Dandurand C.P.A. C.A.
Directeur du Service des ressources financières

1
    Les mots marqués d’un Astérisque réfèrent aux définitions se retrouvant à l’annexe 4
                                CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                     -6-
OBJECTIFS ET PRINCIPES DE RÉPARTITION DES SUBVENTIONS DU PRODUIT DE
LA TAXE SCOLAIRE ET DES AUTRES REVENUS

Préambule

En vertu de la Loi sur l’instruction publique (LIP)*, toute commission scolaire a l’obligation de
consulter le comité de répartition des ressources, les conseils d’établissement* et le comité de parents
sur les objectifs et les principes de répartition des subventions qu’elle entend utiliser. Elle doit rendre
publics les objectifs, les principes ainsi que les critères de répartition.

    1.       Fondements légaux

    1.1      Art. 275 de la LIP
    « La commission scolaire établit, après la consultation des conseils d’établissement et du comité
    de parents et en tenant compte des recommandations du comité de répartition des ressources faites
    en application du quatrième alinéa de l’article 193.3, les objectifs et les principes de répartition
    des subventions du produit de la taxe scolaire* et de ses autres revenus ».

    1.2      Art.275.1 de la LIP
    « La commission scolaire détermine, pour chaque année scolaire, la répartition des revenus visés
    à l’article 275 en tenant compte des recommandations du comité de répartition des ressources
    faites en application du quatrième alinéa de l’article 193.3.

    Cette répartition doit s’effectuer de façon équitable, en tenant compte des besoins exprimés par
    les établissements d’enseignement, des inégalités sociales et économiques auxquelles ces derniers
    sont confrontés, de son plan d’engagement vers la réussite (PEVR)* et des projets éducatifs de ses
    écoles et de ses centres.

     La répartition doit prévoir les montants alloués au fonctionnement des conseils d’établissement
    ainsi que les montants requis pour les besoins de la commission scolaire, de ses établissements
    d’enseignement et de ses comités ».

    1.3      Art. 275.2 de la LIP
    « La Commission scolaire inclut dans son rapport annuel une description des objectifs et des
    principes de répartition de ses revenus ainsi que les critères qui ont servi à déterminer les
    montants alloués ».

                          CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                   -7-
1.4     Article 193.2 de la LIP
« La commission scolaire doit instituer un comité de répartition des ressources, formé d’au plus
15 membres, dont le directeur général de la commission scolaire qui en assume la direction. Sous
réserve du troisième alinéa, les membres du comité doivent faire partie du personnel-cadre de la
commission scolaire.

Les membres du comité doivent, en majorité, être des directeurs d’établissement, dont au moins
un directeur d’un établissement où est dispensé de l’éducation préscolaire ou de l’enseignement
primaire, un directeur d’un établissement où est dispensé de l’enseignement secondaire et un
directeur de centre. Les directeurs d’établissement sont choisis par leurs pairs.

Le responsable des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté
d’adaptation ou d’apprentissage nommé en vertu de l’article 265 doit également être membre de
ce comité.

Au moins un membre du comité doit être membre du personnel-cadre de la commission scolaire
sans être expressément visé par l’un des trois premiers alinéas.

Sur demande du comité, d’autres membres du personnel de la commission scolaire peuvent
également participer aux séances du comité, mais sans droit de vote ».

1.5     Article 193.3 de la LIP
« Le comité de répartition des ressources doit mettre en place un processus de concertation en vue
d’établir les objectifs et les principes de la répartition annuelle des revenus conformément à
l’article 275, de déterminer cette répartition conformément à l’article 275.1, incluant les critères
servant à déterminer les montants alloués, et de déterminer la répartition des services éducatifs
complémentaires conformément à l’article 261.

Le comité peut ajouter à la concertation la répartition d’autres services professionnels, en sus des
services éducatifs complémentaires. La commission scolaire et les établissements d’enseignement
doivent fournir au comité tout renseignement ou document nécessaire à l’exercice de ses
fonctions.

À l’issue de cette concertation, des recommandations portant sur les objectifs et les principes de la
répartition des revenus, sur la répartition annuelle de ceux-ci et sur la répartition des services
éducatifs complémentaires et des autres services professionnels, le cas échéant, doivent être

                    CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                              -8-
présentées par le directeur général ou tout autre membre désigné par le comité à une séance du
        conseil des commissaires. Si le conseil des commissaires ne donne pas suite à une
        recommandation, il doit motiver sa décision lors de la séance où elle est rejetée. Une copie du
        procès-verbal des délibérations du conseil des commissaires dans laquelle est consignée la
        décision motivée doit être transmise au comité de répartition des ressources ».

        1.6      Article 193.4 de la LIP

        « Le comité de répartition des ressources doit faire annuellement une recommandation au conseil
        des commissaires quant à l’affectation des surplus des établissements d’enseignement de la
        commission scolaire conformément à l’article 96.24 ».

        1.7      Article 96.24 de la LIP

        « Le directeur de l’école prépare le budget annuel de l’école, le soumet au conseil d’établissement
        pour adoption, en assure l’administration et en rend compte au conseil d’établissement.

        Le budget maintient l’équilibre entre, d’une part, les dépenses et, d’autre part, les ressources
        financières allouées à l’école par la commission scolaire et les autres revenus qui lui sont propres.

        Le budget approuvé de l’école constitue des crédits distincts(2)au sein du budget de la commission
        scolaire et les dépenses pour cette école sont imputées à ces crédits.

        À la fin de chaque exercice financier, les surplus de l’école, le cas échéant, deviennent ceux de la
        commission scolaire. Toutefois, la commission scolaire peut, pour l’exercice financier suivant,
        porter au crédit de l’école ou au crédit d’un autre établissement d’enseignement ces surplus, en
        tout ou en partie, si le comité de répartition des ressources institué en vertu de l’article 193.2 en
        fait la recommandation et que le conseil des commissaires y donne suite. Si le conseil ne donne
        pas suite à cette recommandation, il doit motiver sa décision lors de la séance où elle est rejetée.

        En cas de fermeture de l’école, les surplus et les fonds de celle-ci, le cas échéant, deviennent ceux
        de la commission scolaire. »

2
 Crédits distincts réfère au fait que l’ensemble des revenus et dépenses d’un établissement doivent être regroupés
dans une même unité administrative.
                              CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                                             -9-
2.    Objectifs de répartition des revenus

2.1   L’équilibre budgétaire de la commission scolaire doit encadrer la démarche de répartition
      des ressources.

2.2   L’allocation* des ressources financières doit permettre d’offrir des services de qualité à la
      clientèle scolaire tel que prévu dans le PEVR et le projet éducatif de l’établissement.

2.3   L’allocation des ressources financières aux établissements doit favoriser l’autonomie de
      gestion, la responsabilisation et l’imputabilité en situant le plus près possible de l’élève
      l’exercice des choix budgétaires (principe de subsidiarité).

2.4   L’allocation des ressources financières doit permettre aux établissements une utilisation
      optimale des ressources grâce entre autres à la transférabilité* de celles-ci à l’intérieur du
      budget de fonctionnement* et à l’intérieur du budget d’investissements* à moins que les
      balises de certaines allocations ne le permettent pas.

2.5   L’allocation des ressources financières doit permettre d’assurer une répartition équitable
      des ressources en cohérence avec les objectifs visés par les mesures. Elle tient compte des
      inégalités sociales et économiques, des besoins, des contraintes, des réalités des
      établissements ou d’autres critères déterminés par le comité de répartition de ressources.

3.    Principes du modèle de répartition

3.1   L’ensemble du processus d’allocation des ressources s’effectue en conformité avec le
      principe de subsidiarité* et tenant compte des orientations qui découlent :

         du PEVR ;
         du projet éducatif des établissements qui s’inscrit en cohérence avec le PEVR ;
         du plan d’action des services qui permet la mise en œuvre du PEVR ;
         des orientations budgétaires annuelles du conseil des commissaires.

      Le tout dans une vision à court, moyen et long terme.

                  CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                           -10-
3.2   La transparence guide la commission scolaire dans l’élaboration de son modèle
      d’allocation des ressources*, notamment, en favorisant la consultation des instances
      concernées* tout au long du processus.

3.3   L’équilibre budgétaire est la base sur laquelle s’appuient les unités administratives* dans
      toutes leurs décisions financières. La commission scolaire a le rôle d’assurer une vigie sur
      la situation financière de ses établissements.

3.4   L’autonomie de gestion et la responsabilisation des unités administratives sont
      assujetties :
          aux lois, aux règlements, aux politiques et aux procédures en vigueur ;
          au respect des conventions collectives en vigueur ;
          à la mise en œuvre du PEVR ;
          à la mise en œuvre du plan d’action des services ;
          à la mise en œuvre du projet éducatif des établissements.

3.5   Les unités administratives faisant l’objet d’un mandat régional ou suprarégional sous
      entente MSSS*-MEES pour la clientèle EHDAA* sont assujetties à des règles de
      financement particulières tel que prévu au mandat.

3.6   Les soldes budgétaires (surplus ou déficit) à la fin d’une année financière sont
      transférables* en tout ou en partie dans le budget de l’établissement pour l’exercice
      financier suivant, selon les modalités prévues à cette fin, le tout dans le respect des balises
      de la politique sur la gestion des surplus des établissements.

3.7   La commission scolaire favorise un processus budgétaire impliquant la consultation des
      instances concernées de son organisation. La répartition des ressources aux
      établissements se fait par l’intermédiaire du modèle d’allocation des ressources*.

3.8   La commission scolaire détermine, après la consultation des instances concernées, les
      activités budgétaires qui sont gérées de façon centralisée ou décentralisée. Elle favorise le
      maintien de ressources financières centralisées afin de réaliser des économies d’échelle et
      éviter de transférer aux établissements, certains types de dépenses imprévisibles tels que
      l’absentéisme long terme, l’énergie, les assurances, l’entretien majeur, etc.

                  CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                            -11-
3.9    Les ressources allouées par la commission scolaire aux établissements tiennent compte
       des inégalités sociales et économiques, des besoins, des contraintes, des réalités des
       établissements ou d’autres critères déterminés par le comité de répartition de ressources.

3.10   Les revenus générés par les établissements font partie de leurs revenus propres et doivent
       être utilisés aux fins pour lesquelles ils ont été prévus.

3.11   Certaines activités doivent s’autofinancer en tenant compte des coûts directs et indirects.

3.12   L’attribution des ressources aux services centralisés* se fait dans le respect de leur plan
       d’action qui est présenté annuellement au comité consultatif de gestion à des fins de
       consultation et au conseil des commissaires à des fins d’approbation. De plus,
       l’attribution des ressources aux services centralisés de la commission scolaire tient
       compte de ce qui est requis pour soutenir les établissements dans leurs opérations
       administratives et pédagogiques, gérer les activités qui leur sont conférées et s’acquitter
       de leurs mandats notamment à l’égard :

           de la réponse aux obligations légales ;
           des responsabilités d’employeur du personnel de la commission ;
           du fonctionnement des différents services ;
           des responsabilités de propriétaire des immeubles ;
           des orientations du PEVR.

       À l’exception des mesures dédiées, les soldes disponibles pour les services à la fin d’une
       année financière ne sont pas transférables à l’année subséquente, à moins d’une
       autorisation spécifique de la Direction générale.

3.13   Les ressources allouées au conseil des commissaires et à ses différents comités, au comité
       de parents, au comité EHDAA* et aux autres comités prévus par la LIP tiennent compte
       des activités relevant de leur mandat respectif.

3.14   La répartition des ressources prévoit aussi les montants alloués au fonctionnement des
       conseils d’établissement attribués à partir d’un montant de base par ordre d’enseignement.

Entrée en vigueur

Les objectifs et les principes de répartition sont entrés en vigueur le 20 juin 2018.

                    CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                           -12-
4.   RÈGLES BUDGÉTAIRES APPLICABLES À L’ENSEMBLE DES ÉTABLISSEMENTS

 4.1.   Règles générales

 Les allocations de fonctionnement et d’investissements sont regroupées dans des fonds distincts.
 Il y a une complète transférabilité à l’intérieur du budget de fonctionnement et à l’intérieur du
 budget d’investissement sous réserve des contraintes liées à certaines allocations telles que
 spécifiées dans les règles budgétaires du MÉES. Il est possible de transférer du budget de
 fonctionnement vers le budget d’investissements, mais l’inverse n’est pas autorisé.

 Aucun déficit n’est permis au budget de fonctionnement. En situation de difficultés financières,
 des arrangements devront être pris avec la Direction générale pour établir un plan de
 redressement prévoyant un retour à l’équilibre budgétaire dans un délai raisonnable.

 En ce qui concerne le budget d’investissements, une autorisation de déficit peut être accordée
 par la Direction générale pour des projets d’envergure. Dans ce cas, une résolution du conseil
 d’établissement doit accompagner la demande et elle doit spécifier la période prévue de
 remboursement.

 La note de service sur la structure comptable indique les postes de dépenses centralisées et
 décentralisées. Seules les dépenses autorisées par l’établissement peuvent être comptabilisées au
 budget décentralisé. En contrepartie, les dépenses affectant un budget centralisé doivent être
 autorisées par les responsables de ce budget (directions de services ou Direction générale).

 Les paramètres budgétaires sont normalement transmis aux établissements vers la mi-juin afin
 que ceux-ci puissent préparer leur budget d’établissement avant la date déterminée
 annuellement (normalement vers la mi-octobre). Il est bien évident que la transmission de
 l’information aux établissements est conditionnelle à la date de publication des règles
 budgétaires, de l’adoption de règlement sur le produit maximal de la taxe scolaire et la
 production des paramètres budgétaires par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement
 supérieur (MÉES).

                   CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                           -13-
4.2.    Révision budgétaire

La révision budgétaire a lieu une fois par année, vers la mi-décembre, à la suite de l’acceptation
des états financiers de l’année précédente par le conseil des commissaires.

La révision budgétaire tient compte des résultats de l’exercice financier précédent, des clientèles
déclarées au 30 septembre et de tout autre ajustement budgétaire qui serait attribué à la
Commission scolaire depuis la parution des paramètres définitifs. Elle tiendra aussi compte de
changements survenus entre les paramètres de consultation et les paramètres définitifs, s’il y a
lieu.

4.3.    Catégories d’allocations budgétaires

4.3.1   Allocations de base :

- Représentent la partie la plus importante des revenus ;
- Une partie importante de ces allocations est octroyée pour la mise en place de l’organisation
   scolaire ;
- Les autres parties sont décentralisées aux établissements des différents ordres
   d’enseignement.

4.3.2 Ajustements non récurrents (mesures 20000) :

- Non-respect des mesures de contrôle de l’engagement du personnel (mesure 20010) ;
- Contrôle de l’effectif scolaire (mesure 20020) ;
- Grèves ou lock-out (mesure 20030) ;
- Corrections techniques (mesure 20040) ;
- Transfert d’effectifs scolaires ordinaire après le 30 septembre (mesure 20050) ;
- Opérations de vérification du cadre normatif (mesure 20060) ;
- Mesure d’optimisation (mesure 20070) ;
- Autres ajustements (mesure 20090).

4.3.3 Allocations supplémentaires :

- Visent à tenir compte de situations particulières ;
- Peuvent être versées à priori ou sur demande ;
- Peuvent être transférées directement aux établissements ou non (voir annexe 1) ;
- Ne sont pas attribuées automatiquement à toutes les écoles.

                  CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                          -14-
4.3.4 Allocations pour les investissements :

  - Servent à l’acquisition de mobilier, appareillage et outillage (MAO) et de l’équipement en
     technologie de l’information ;
  - Servent à la transformation des bâtiments ;
  - Sont transférables d’une année à l’autre ;
  - Sont non transférables vers le budget de fonctionnement.

5. MODÈLE D’ALLOCATION DES RESSOURCES À LA FORMATION GÉNÉRALE
  DES JEUNES

  5.1.   Financement de l’organisation scolaire

  Les allocations suivantes sont allouées à l’organisation scolaire afin de mettre en place le plan
  d’effectifs du personnel enseignant et les besoins des classes spécialisées. Ensuite, une portion
  de celles-ci sera retournée aux établissements selon des modalités convenues entre
  l’organisation scolaire et les établissements.

  Les allocations conservées par l’organisation scolaire sont les suivantes :

  Per capita
  o Montant de base par élève (maternelle 5 ans, primaire et secondaire) ;
  o Place MEES-MSSS occupée ou non occupée ;
  o Organisation scolaire ;
  o Maternelle (4 ans) demi-temps (mesure 11011) et temps plein en milieu défavorisé
     (mesure 11021) ;
  o Élève en animation Passe-Partout (mesure 11012) ;
  o Ajustement pour l’enfant scolarisé à la maison (mesure 11043 et 11053).

  Certaines allocations pour les activités éducatives des jeunes sont conservées et gérées par le
  modèle de l’organisation scolaire, soit :
  o Postes additionnels - orthopédagogues (mesure 15332) ;
  o Postes additionnels - enseignants ressources (mesure 15332) ;

                    CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                           -15-
5.2.       Le modèle d’allocation des ressources aux établissements de la formation
           générale des jeunes

Les principales méthodes de répartition retenues par la Commission scolaire sont les suivantes :

o      Montant fixe ou de base par établissement ;
o      Montant par élève selon la clientèle ;
o      Montant par élève selon la clientèle pondérée de la taxe scolaire ;
o      Selon des paramètres convenus avec les directions d’établissements ou avec le comité de
       répartition des ressources.

De façon générale, la Commission scolaire respecte la méthodologie retenue par le ministère de
l’Éducation et de l’Enseignement supérieur dans sa répartition des allocations aux commissions
scolaires.

La gestion des plans d’effectifs des différentes catégories de personnel des établissements se fait à
partir des principes suivants :

Pour le personnel enseignant :

o   Primaire : formation des groupes à partir de la clientèle scolaire en utilisant le maximum
    d’élèves par groupe selon les ratios prévus aux paramètres budgétaires et dans les conventions
    collectives.
o   Secondaire : formation des groupes à partir de la clientèle scolaire en utilisant la moyenne
    propre à chaque niveau.

La masse salariale des enseignants est gérée de façon centralisée incluant les coûts reliés à
l’absentéisme et aux autres bénéfices conventionnés.

Pour les autres catégories de personnel régulier (temps complet et temps partiel) :

o   Le nombre d’effectifs ainsi que la détermination de leur niveau pour les autres catégories de
    personnel sont décentralisés à l’exception du plan d’effectif du personnel d’encadrement qui
    est déterminé par la direction générale.
o   La masse salariale est centralisée.

                      CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                            -16-
o   Les coûts de remplacement à long terme (plus de 5 jours) pour les autres personnels sont
    assumés de façon centralisée.

Personnel des services de garde

o   Le nombre d’effectifs est décentralisé.
o   La masse salariale est décentralisée.
o   Les coûts reliés à l’absentéisme (droits parentaux, assurance-salaire, CSST) sont assumés
    collectivement selon une formule ressemblant à une mutuelle.

5.3.       Allocations de base à la formation générale des jeunes

5.3.1.      Autres dépenses éducatives (mesures 11032, 11042, 11052)

Les allocations pour autres dépenses éducatives ont trait aux dépenses autres que celles
concernant les enseignants et la gestion des écoles :

Un montant par élève, commun à toutes les commissions scolaires, est considéré pour les
catégories d’élèves suivantes :

o         élève régulier (incluant les places MEES-MSSS non occupées et les élèves à risques) ;
o         élève handicapé et élève ayant des troubles graves du comportement et les élèves
          scolarisés en vertu d’une entente MEES-MSSS.

Les allocations sont versées aux écoles selon la clientèle reconnue et selon les taux suivants :

          Élève              Préscolaire             Primaire               Secondaire
         Régulier               239 $                   268 $                 593 $
       Handicapé               1 595 $                  1 883 $              1 763 $

Le financement des autres dépenses éducatives pour les élèves handicapés a été revu par le MEES
en 2018-2019 et se retrouve maintenant financé dans le cadre de la mesure budgétaire 15333 -
Aide additionnelle aux élèves handicapés ou présentant un trouble grave du comportement sous la
forme d’un montant global par commission scolaire.

                     CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                             -17-
Dans un objectif d’appariement des allocations et des dépenses dans les différents documents
budgétaires (5, 6 et 9), la portion des plans d’effectifs correspondants au PNE a été regroupée
avec les allocations pour autres dépenses éducatives qui sont octroyées, entre autres, pour
assumer ce type de dépenses.

À ces montants s’ajoute l’ajustement pour le parcours de formation axé sur l’emploi
(mesure 15041) qui comprend, soit la formation préparatoire au travail (FPT) ou la formation
menant à l’exercice d’un métier semi-spécialisé (FMSS). Cet ajustement sert à couvrir l’achat de
matériel périssable et les déplacements pour les stages.

Les allocations consenties en 2018-2019 sont les suivantes :
         FPT 1                    FPT 2                  FPT 3                FMSS
         180 $                    253 $                    458 $              291 $

5.3.2.    Allocations de base pour les activités éducatives des jeunes

Les activités éducatives des jeunes ont trait à l’enseignement, au soutien à l’enseignement, aux
services complémentaires et au perfectionnement du personnel concerné. La partie des dépenses
relatives à la gestion des écoles est financée à l’aide du produit maximal de la taxe scolaire des
commissions scolaires (taxe scolaire) et d’une partie de l’allocation de base pour l’organisation
des services.

Calcul de l’allocation de fonctionnement de base pour les activités éducatives des jeunes

L’allocation de base pour les activités éducatives des jeunes est obtenue en faisant la somme des
éléments suivants :

o Un montant de base de 601 000 $, par commission scolaire, pour les autres dépenses
    éducatives ;
o Un montant propre à chaque commission scolaire au titre d’allocation pour besoins
    particuliers.

Le montant de base est réparti de la façon suivante :
o Allocation totale x 1/3 = Primaire/clientèle primaire ;
o Allocation totale x 2/3 = Secondaire/clientèle secondaire.

                      CADRE BUDGÉTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE 2018-2019
                                                                                            -18-
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler