AGIR AVEC LES GENS DU VOYAGE

 
AGIR AVEC LES GENS DU VOYAGE
AGIR AVEC
                                        LES
                                  GENS DU VOYAGE

                ASSOCIATION NATIONALE ET EUROPEENNE
                                                ASSOCIATION LOI DE 1901
                                           S.O.S. GENS DU VOYAGE
                                            Sosgensduvoyage@wanadoo.fr
          Association Nationale et Européenne S.O.S. Gens du Voyage MAISON DES ASSOCIATIONS «PIERRE BOT»
                     Siège Social : 119, rue Sadi Carnot - 93700 Drancy (France) - Tél. : 0033-(0)6 80 13 73 76
Bureau : Cité Gaston Roulaud - 116, Rue Roger Salengro - 93700 DRANCY Tèl. 0033-(0)1.48.30.78.24 Fax 0033-(0)1.48.32.84.16
               Parution au J.O. N° 1961 le 05 05 2001 - N° Agrément RMI A.P. 01.6130 - N°SIRET 47763004000012
NOS OBJECTIS POUR AGIR
   ETRE UNE ASSOCIATION POUR LES GENS DU VOYAGE

               « S.O.S. GENS DU VOYAGE »

    ASSOCIATION SOCIALE NATIONALE ET EUROPEENNE
                        Association loi 1901

                          IDENTITE

                          SIEGE SOCIAL :
              116, Rue Roger Salengro - 93700 DRANCY
                         Tél. : 01.48.30.78.24

                          HORAIRE

                     Du lundi au vendredi
                        De 14h à 18h
    LISTE DES REPRESENTANTS CHARGES DE L’ADMINISTRATION
              ET DE LA DIRECTION DE L’ASSOCIATION

PRESIDENT……………………………………………...Robert CHARPENTIER
DIRECTEUR GENERAL………………………………..Joseph CHARPENTIER
VICE PRESIDENT……………………………………….ZEPP Pascal
SECRETAIRE…………………………………………….Paul LAGRENE
TRESORIER……………………………………………...Thierry CHAUVEAU
MEMBRE D’HONNEUR ET CONSEILLER…………...Jean Paul ALGRE
CONSEILLER JURIDIQUE……………………………..Fabrice HELEWA
3

                            NATURE DU PROJET
UN CONSTAT NATIONAL

       Dans la plupart des grandes villes, le développement de l’urbanisation, de zones d’activités
et la réorganisation des réseaux routier ont affecté le mode de vie des Gens du Voyage sous deux
aspects :

      * La modification des déplacements en fonction des terrains disponibles et tolérés.
      * La raréfaction de l’activité économique

      Sur chaque département, il en découle une relative fidélisation de quelques familles de pas-
sage ainsi qu’un accroissement du stationnement de familles semi sédentaires accentué entre le
mois d’octobre et avril. Des effets saisonniers sont également observés suivant les travaux agri-
coles. Un certain nombre de paramètres conduisent donc les Gens du Voyage à fréquenter régu-
lièrement et différemment, suivant les saisons, les départements.

       De plus, une demande importante d’un lieu d’accueil, d’informations, d’écoute, de conseil
et d’aide, a également été relevée, que ce soit au niveau des familles du voyage ou des adminis-
trations et services locaux.

       Enfin, il est important de bien faire la différence entre les gens du voyage nomades, semi
sédentaires ou sédentaires qui se réclament du voyage et d’autres catégories Sans Domicile Fixe,
qui eux, pour des raisons de rupture sociale, familiale ou professionnelle, entrent dans la margina-
lité en s’installant plus ou moins temporairement en caravane.
       Les modes de réponses doivent être adaptés en fonction des situations spécifiques.

      Les exigences de ce contexte départementale induisent la mise en œuvre, relativement ra-
pide, d’une réponse la plus adaptée possible. En effet, ces situations sociales risquent de se déve-
lopper et d’entraîner des conflits de plus en plus forts avec les intervenants locaux.

LE DIAGNOSTIC

     Les différentes études, les actions entreprises depuis quelques années maintenant et notre
connaissance des familles mettent en évidence un cumul de difficultés.

       Les problématiques vécus majoritairement par des familles du voyage peuvent s’énoncer
ainsi :
       * Le Social : Connaissance des ses droits, régularisation, suivi administratif…
       * Le logement : Lieux de stationnement, accès au domaine privatif, renouvellement de la
        caravane (crédits - aides au logement…)
       * L’activité professionnelle : Reconnaissance des savoir faire des Gens du Voyage,
        adaptation de la législation aux métiers pratiqués, régularisation….
       * L’illettrisme : Scolarisation, alphabétisation…
       * La santé : Prévention, suivi P.M.I…

                                               2
Nous constatons, sur certains départements, des besoins plus ou moins forts par rap-
port à une thématique particulière. Nous avons également vérifié que les demandes priori-
taires d’un groupe familiale d’un secteur à un autre, ne se hiérarchisent pas de la même fa-
çon, même si elles s’articulent toutes autour d’un tronc commun évoqué ci-dessus.

LE CONCEPT

      Une présence quotidienne auprès des familles du « voyage » basée sur la connais-
sance, le respect et la volonté d’agir ensemble.

LA METHODOLOGIE

      Notre moyen privilégié d’intervention repose sur une relation quotidienne basée sur
la confiance et les échanges de la vie de tous les jours.

      Notre méthode se résume ainsi : être avec, pour connaître et agir ensemble.
      Nous favorisons la rencontre, la disponibilité et les visites sur les différents lieux de
stationnement. Il s’agit en fait d’une réelle action de proximité.
      En fonction des demandes et de nos possibilités, nous essayons de mettre en place
une réponse adaptée au profil de chaque bénéficiaire.

     De plus, face à l’ensemble des problématiques rencontrés par les familles, nous es-
sayons de favoriser la mise en place d’actions partenariales (villes - Etat- - Caf-
Associations…)

      Car nous ne devons pas oublier que notre action de proximité doit s’opérer en étroit
partenariat avec les structures de droit commun. C’est ce travail commun qui favorisera la
reconnaissance et les respect culturel des familles.

ORGANISATION

       SOS GENS DU VOYAGE est une association Loi de 1901 dont le conseil d’adminis-
tration se compose d’un comité national et européen constitué de membres fondateurs, et
de membres actifs.
       Un bureau est choisi au sein du comité permanent et un secrétariat national assure la
mise en œuvre des décisions et le fonctionnement de la structure.

MISSION

      * Accueil des Gens du Voyage
      * Mise en œuvre de projets adaptés aux gens du voyage
      * Accompagnement social des familles
      * Rôle de conseiller et de médiateur entre les populations des gens du voyage et les
        pouvoirs publics
      * Programme d’information et de prévention médicale.
      * Projets d’insertion sociale

                                               3
INTRODUCTION

  UNE PRESENCE QUOTIDIENNE
AUPRES DES FAMILLES DU VOYAGE
  BASEE SUR LA CONNAISSANCE
   LE RESPECT ET LA VOLONTE
       D’AGIR ENSEMBLE

              4
LE SUPPORT DU PROJET

UN RESEAU NATIONAL D’ANTENNES SOCIALES

      La mise en place d’un réseau d’antennes sociales spécialisés dans l’accueil des familles du
voyage et dans le conseil auprès des différentes structures locales constitue le point de départ
d’un projet global évolutif d’accompagnement et d’insertion de la communauté des gens du
voyage.

      Susceptible d’être développé en fonction des besoins recensés des séjours des Gens du
Voyage et de la participation des acteurs locaux, ce projet peut s’inscrire dans le cadre du schéma
départemental relatif aux conditions d’accueil spécifiques des Gens du Voyage.

    Les antennes sociales doivent également assurer une fonction de médiation entre la com-
munauté sédentaire et celle du voyage, plus particulièrement lors des différents.

       L’adaptabilité et la souplesse du fonctionnement « Antenne Sociale » permettent de pren-
dre en compte à la fois le facteur temps et la dimension qualitative du projet d’action sociale
qu’il sera nécessaire de développer en direction des Gens du Voyage dans les prochaines années.

       L’association « SOS GENS DU VOYAGE », habilitée à passer convention avec les col-
lectivités et établissements publics, assure la gestion, l’encadrement et le fonctionnement de
chaque antenne. Dans un souci de cohérence d’intervention auprès de cette population mobile,
elle permet un suivi adapté, relayé par son réseau d’antennes implantées en région d’Ile de
France et Provinces.
LES OBJECTIFS DU PROJET

Toutes nos actions s’articulent autour de trois objectifs principaux :

      1. La lutte contre l’exclusion sociale et culturelle

      2. L’accueil des Gens du Voyage dans le respect des personnes et des traditions.

      3.Le lien social nécessaire à la reconnaissance mutuelle des communautés Gens du
        Voyage et les sédentaires.

Chaque objectif se déclinera en plusieurs thèmes ou actions.

MISSION DE L’ASSOCIATION « SOS GENS DU VOYAGE »

      * Accueil des Gens du Voyage
      * Mise en œuvre de projets adaptés aux gens du voyage
      * Accompagnement social des familles.
      * Rôle de conseiller et de médiateur entre les populations Gens du voyage et les pouvoirs
        publics.
      * Programme d’information et de prévention médicale
      * Projet d’insertion Social
       * Aide aux devoirs, rattrapage scolaire
       * Initiation à l’informatique
       * Initiation à l’Anglais
       * Pour continuer les traditions des Gens du Voyage, initiation des jeunes à la guitare
LES PRIORITES DU PROJET
Immédiatement, dés la mise en activités de la structure, nous interviendrons à deux niveaux :

      1) En direction des familles du voyage :

            * Accueil et suivi des familles
            * Régularisation administrative
            * Médiation
            * Alphabétisation
            * Scolarisation
            * Insertion professionnelle

      2) En direction des partenaires sociaux ou administratifs :

Accompagnement de l’insertion sociale :

            * Aide à monter des projets dans le cadre de la réinsertion sociale et la lutte contre
              l’exclusion des Gens du Voyage
            * Mettre en œuvre ou participer à la réalisation des projets retenus.

Intervention en économie sociale et familiale :

            * Conseiller et proposer les démarches, les moyens les plus appropriés à la résolution
              de problème particulier.
            * Identifier et analyser la nature des besoins exprimés.

Actions en direction du logement adapté et du stationnement :

            * Informer sur les données administratives et législatives.
            * Effectuer des démarches auprès des services administratifs, municipaux ou
              spécialisés afin de trouver des solutions adaptées.
            * Engager des intervention de médiation entre les Gens du Voyage et les organismes
              concernés (courrier, interventions téléphoniques, rapports etc…)

L’objectif général consiste en ce que les Gens du Voyage s’approprient ou se réapproprient les
dispositifs de droit commun même au titre que tout autre citoyen et, en même temps, dans le res-
pect de leur identité et culture.

En ce qui concerne l’alphabétisation, la scolarisation et l’insertion professionnelle, une approche
spécifique sera privilégiée. En effet, il est nécessaire d’associer les partenaires compétents en la
matière ‘Éducation Nationale, Direction Départementale de l’Action Sociale, Caf, Mission lo-
cale,ANPE, Associations locales…) et de prendre en compte les supports existants (structures
d’accueil ou de loisirs, équipements sportifs, écoles…) tout en tenant compte de la spécificité du
« Monde du Voyage ».
Par rapport au bénéficiaires du R.M.I. nous solliciterons les services concernés pour obtenir les
agréments nécessaires à l’action.

                                                  7
L’ACCUEIL

Au cœur du projet, un lieu d’accueil favorise l’écoute la parole, les échanges et les rencontres,
la mise en œuvre d’actions et de réponses permettant la reconnaissance de chacun dans le tissu
social.

CONSTATS :

     1. Demande d’un lieu d’information, d’orientation, de conseil et d’aide.
     2. Demande d’un lieu ouvert à tous (enfants, adolescents, adultes).
     3. Absence d’un lieu de rencontre entre les populations sédentaires et Gens du Voyage.

OBJECTIFS :

     * Créer un lieu d’accueil convivial
     * Permettre aux usagers de recueillir des information formelles ou informelles.
     * Orienter vers les structures existantes et les organismes compétents.
     * Accompagner et répondre aux différentes demandes sociales (courrier, travail,
       Éducation civique…)
     * Créer des animations permettant les échanges avec les sédentaires.
     * Créer une boîte postale.

MOYENS :

     * Accueil régulier : présence d’une médiatrice d’accueil et de coordination.
     * Aménagement d’un espace de qualité à la fonction d’accueil
     * Recueil de l’ensemble des informations administratives, locales, etc…

                                                8
LA SCOLARISATION

CONSTATS :

   1. La grande majorité des enfants du voyage ne sont pas scolarisés.
   2. Niveau très hétérogène.
   3. 60 % des enfants n’ont jamais été scolarisés.
   4. Forte demande des parents pour la scolarisation.
   5. Taux d’alphabétisation important de la population 70% à 80%
     (repport Delamont—Juillet 1990)

OBJECTIFS :

   * Scolariser régulièrement les enfants du voyage, l’école étant le principal vecteur de
     socialisation de l’enfant. C’est le point de passage obligatoire de l’insertion sociale
   * Ne pas perdre la tradition et l’identité des Gens du Voyage
   * Donner le goût de l’école, le désir d’apprendre
   * Créer des comportements d’écolier.
   * Favoriser l’intégration des enfants des groupes scolaires de proximité.
   * Réconcilier les parents avec l’école.
   * Conseiller l’inscription au CNED (cours par correspondance).

MOYENS :

   * Informer et sensibiliser les parents des enfants du voyage à la nécessité de
     scolarisation.
   * Préparer l’arrivée des petits voyageurs dans les groupes scolaires en relation
     avec les enseignant et les parents d’enfants sédentaires.
   * Intervenir auprès des enfants du voyage pour les sensibiliser à la scolarisation.
   * Prévoir un dispositif temporaire afin de préparer l’enfant à l’accès au système
     scolaire « classique » par l’intervention de véhicule de sensibilisation sur les lieux
     de stationnement.

                                            9
L’ALPHABETISATION

CONSTATS :

   1. Souhait des femmes de savoir lire et écrire.
   2. Intérêts des mamans pour le travail scolaire des enfants.
   3. Les femmes ont envie d’accéder à une certaine autonomie

OBJECTIFS :

   * Repérer les besoins
   * Mettre en place un atelier en liaison avec une structure spécialisée.
   * Orienter si possible vers les organismes et les associations locales.

MOYENS :

   * Assurer un contact avec les centres d’alphabétisation
   * Orienter les personnes vers ces structures
   * Création d’un atelier animé par une personne spécialisée.
   * Soutenir et aider les jeunes du voyage à passer le permis de conduire, établissement
     d’un contrat.

                                              10
L’INSERTION DANS LE CADRE DU R.M.I.

CONSTATS :

     1. Un nombre élevé de familles du voyage bénéficiaire du R.S.A.
     2. Des difficultés économiques.
     3. Au niveau de la santé, recours CMU et CMU Complémentaire plus Carte Vitale.
     4. Des difficultés pour trouver le financement nécessaire à l’achat d’une nouvelle caravane.
     5. Sédentarisation de certains groupes familiaux.

OBJETCTIFS :

     * Améliorer la vie quotidienne.
     * Régulariser le statut professionnel.
     * Apporter une couverture sociale.
     * Permettre l’acquisition d’une caravane.
     * Proposer un programme d’actions permettant de reprendre, maintenir ou favorise le
       voyage.

MOYENS :

     * Agréer l’Association service instructeur avec élection de domicile au titre « SDF Gens
      du Voyage »
     * Analyser avec les bénéficiaires le plus possible leur « réalité »

           * Lieu, contexte de vie
           * Place au sein du groupe
           * Activité (situation) professionnelle
           * Déplacements
           * Situations administratives
           * État de santé

     * Élaborer des contrats d’insertion.

L’idée générale du contrat d’insertion étant d’inciter et de créer des conditions pour une meil-
leure adaptation au mode de vie de leur choix.

     * Contrat « insertion administrative » : Compréhension des papiers, décodage…
     * Contrat « insertion économique » : Recherche de marchés, de statut travailleur
       indépendant adapté.
     * Contrat « insertion sociale » : Engagement dans les actions collectives, lutte contre
       l’illettrisme, participation à des activités d’économie sociale et familiale
     * Contrat « santé » : Recherche ou régularisation d’une couverture sociale, prévention et
       éducation sanitaire, (action individualise ou par rapport à un groupe.

                                                11
LE RENFORCEMENT DE L’ACTIVITE ECONOMIQUE

CONSTATS :

   1. Les voyageurs sont constamment à la recherche de débouchés qui leur permettent de
      faire vivre leur famille.
   2. Le nombre important de bénéficiaires R.S.A.
   3. Les familles vendent soit des produits finis, soit leurs services.
   4. Le passage d’un commerce à un autre ou d’une activité à une autre caractéristiques
      importante.
   5. Un statut professionnel mal adapté à la spécificité de la population « Gens du voyage ».

OBJECTIFS :

   * Donner un travail à des personnes sans emploi dans des situations morales et matérielles
     difficiles.
   * S’inscrire de façon moins marginale dans le contexte socio économique.
   * Réactualiser les métiers traditionnels du voyage disparus ou de travaux abandonnés
     parce que non rentables.

MOYENS :

   * Établir un bilan de l’activité professionnelle de la famille.
   * Régulariser le statut professionnel auprès du Tribunal de Commerce et de la Chambre des
     Métiers et assurer le suivi de l’activité.
   * Trouver des interventions ponctuelles pour des activités de service ou dépannages
     occasionnels auprès des particuliers, des entreprises, des associations ou des collectivités
     locales.
   * Créer une bourse d’emploi et de services nouveaux dans le commerce ambulant.

                                             12
LE STATIONNEMENT

CONSTATS :

   1. Insuffisance d’aires d’accueil.
   2. Difficultés de stationnement.
   3. Conflits avec les élus, les riverains…
   4. Problèmes de fonctionnement des terrains aménagés…

OBJECTIFS :

   * Être l’élément d’écoute des populations des Gens du Voyage, en vue de leur
     stationnement, pour les grands voyageurs, les semi sédentaires, et les sédentaires.
   * Être associé à la réflexion et à la mise en place du schéma départemental
   * Être un axe de médiation entre les municipalités, les administrations et les familles
     de voyage.
   * Favoriser la mise en place de d’habitat mixte ou habitat familial.
   * Diriger les groupes de passage sur les zones de tolérance,terrain de grand passage.
   * Être associé étroitement au fonctionnement d’une aire d’accueil.

MOYENS :

   * Déplacements des médiateurs sur les terrains aménagés, les terrains familiaux et toutes
     zones occupées par des caravanes.
   * Création et animation d’un groupe départemental de techniciens regroupant les différents
     thématiques des Gens du Voyage (DDASS -DDE…)

                                              13
L’HABITAT FAMILIAL

CONSTATS :

   1. Des difficultés de stationnement accrues.
   2.Le souhait des familles d’acquérir un terrain
   3. Une fixation sur un secteur géographique précis pour la période hivernale
   4. Des situations conflictuelles avec l’environnement local.

OBJECTIFS :

   * Permettre l’accès au logement par la création d’un habitat évolutif « adaptable » aux
     Gens du Voyage sur des terrains familiaux.
   * Favoriser l’insertion des familles dans le tissu urbain ou communal tout en reconnaissant
     un mode de vie non sédentaire.
   * Répondre aux besoins locaux en articulation étroite avec un schéma départemental.
   * Faciliter la scolarisation des enfants du voyage dans des écoles locales.

MOYENS :
   * Au milieu du FSL, agréer, l’A.S.D.T. pour un accompagnement social adapté au profil
     des familles du voyage.
   * Associer étroitement les familles au montage et à la réalisation du projet.
   * Mettre en place un comité de pilotage associant les différents partenaires (Etat, Conseil
     Général, DDE, CAF…).
   * Il pourra être animé par l’A.S.D.T.
   * La maîtrise d’ouvrage, en fonction des décisions locales sera éventuellement confiée à
     l’A.S.D.T.

                                             14
LES BASES GENERALES DES MEDIATEURS

      Les médiateurs sont à l’écoute de chaque famille. A partir d’un entretien, il doivent être
en capacité d’établir une relation de confiance.
      Les médiateurs sociaux conseillent et proposent des réponses adaptées aux demandes des
familles;

      Les médiateurs peuvent être appelés à accompagner les familles dans les démarches ad-
ministratives afin de permettre le plein exercice de leurs droits. Ils favoriseront une reconnais-
sance mutuelle entre les familles du voyage et les intervenants sociaux ou administratifs.

      Ils pourront être sollicités en cas de problèmes, de conflits ou litiges avec les habitants
par rapport à des stationnements de caravane. Les médiateurs proposeront des actions d’inser-
tion et des contrats adaptés au mode vie des gans du voyage dans le cadre d’un programme dé-
partementale d’insertion.
      Les médiateurs sociaux ont une fonction d’information globale (connaissance et accès
aux droits…). Ils accueillent informent et orientent par rapport à tous les problèmes sociaux qui
touchent à la vie quotidienne. Leurs interventions portent à la fois sur un traitement des diffi-
cultés immédiates (CAF, créances…) et sur une action éducative à plus long terme visant
l’autonomie des personnes.

       Toutes les interventions des médiateurs doivent viser une réelle insertion des familles du
voyage et permettre de lutter contre toutes les formes d’exclusion de cette population spéci-
fique.

CONCLUSION :

      Notre accompagnement social des familles du voyage repose sur la connaissance de ce
public particulier, sur le respect de leur identité culturelle et sur leurs savoirs faire.

      La réalisation de ce projet doit permettre d’éviter l’enlisement dans lequel la plupart des
familles sont entraînées. Il s’agit d’éviter une marginalisation irrémédiable.

     Agir pour et avec des familles du voyage rend explicite le sens de notre projet. Il faut
prendre en compte l’urgence de la situation et proposer des réponses adaptées.

      Cette ACTION D’INSERTION par l’accompagnement au fonctionnement de notre
structure sociale, participe à cette construction.

                                                                   Le Président
                                                             Joseph CHARPENTIER

                                                15
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler