Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...

 
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
tout/reste/a/faire

                                                                                                  anima(ex)musica
                                                                                                                    bestiaire utopique
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | internationales | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
“    C’est leur petite taille qui fait que nous sommes incapables de nous représenter l’apparence
des insectes. S’il était possible d’imaginer un mâle Chalcosoma avec son armure de bronze poli
et ses encornures complexes qui aurait la taille d’un cheval ou simplement celle d’un chien,
il deviendrait l’un des animaux les plus impressionnants de la planète.       Charles Darwin - 1871

                                                                                                                                                                                                          ”
                                                                                                                                                                                                                           (la descendance de l’homme et la sélection sexuelle)

Notre projet prend au mot cette étrange proposition de Charles Darwin.
Donner à voir l’invisible                                                                                                                          Donner de la visibilité à un monde invisible
Au départ deux invisibilités : celle de l'insecte, en raison de sa petitesse, et celle de la mécanique                                             Les arthropodes à eux seuls représentent en nombre d’espèces 80% du vivant :
cachée des instruments de musique. En effet, dans l’élaboration des créatures, nous nous                                                           un animal sur quatre est un coléoptère. Malgré leur supériorité numérique,
employons à donner à voir ce qui en général est, sinon microscopique, du moins extrêmement                                                         ils sont pour la plupart ignorés, niés et victimes du plus grand dénigrement
petit et à montrer la face cachée de l’instrument (ses viscères en quelque sorte) :                                                                (à l’exception des abeilles - Insectopédie de Hugh Raffles).
l’intérieur d’un harmonium, les marteaux du piano, les mécaniques de l’accordéon ,                                                                 Ils étaient là bien avant nous et le seront probablement après.
parfois en utilisant des instruments rares ou curieux (clavecin, ukulélé…) .                                                                       Les observer, les découvrir fait aussi partie de notre projet.
Cette combinaison permet à l’imaginaire de chacun de tenter une identification de ce qui est ainsi
représenté : de quel animal parle-t-on (l'occasion de reconnaître notre ignorance entomologique
et de souhaiter la combler un peu) ? De quels instruments s’agit-il (là encore, bien que plus
connus, les instruments révèlent souvent de grandes surprises quant à leur fabrication) ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     1
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | internationales | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
anima(ex)musica vu par

                                                                                                                     bertrand chamayou
                                                                                                                                          (pianiste)

Je connaissais les “musiques d'insectes” tentées par quelques compositeurs (Ravel, Ligeti…).                                                        Mais à part ces impressions lointaines (et sans parler du jour où j'eus, en plaquant un large
Je connaissais, encore mieux, les micro-bruits émanant de mon piano, qui “parasitent”                                                               accord sur un vieux piano ukrainien - éveillant sans doute après de nombreuses années
tout doucement le discours musical, de sorte que seul le pianiste peut les entendre :                                                               la belle et poussiéreuse endormie - l'effroyable surprise de voir une nuée d'araignées sortir
les impacts de marteaux, ou encore les étouffoirs qui se soulèvent, faisant “zinguer”                                                               précipitamment de l'instrument), je n'ai jamais associé les insectes, ou plutôt la grande famille
légèrement les cordes tout en libérant leur résonance ; ou encore la mécanique                                                                      des arthropodes, aux instruments de musique - je pense que je ne suis pas le seul !
qui cliquète, la pédale qui couine, quand il s'agit d'un piano fatigué ou tout au moins usé,                                                        Les imposantes sculptures d'anima(ex)musica offrent pourtant le spectacle d'une évidence
ce qui était bien sûr le cas du vieux Gaveau de 1920 sur lequel j'ai appris à jouer.                                                                poétique, tant l'hybridation, le métissage de ces deux territoires oniriques, que sont
Mais je ne connaissais rien de tel qu'anima(ex)musica.                                                                                              le monde microcosmique des arthropodes et le monde ineffable de la musique et
Quand on est enfant on ne craint pas de laisser son imagination se déployer avec la simplicité                                                      des instruments, donnent naissance à un univers envoûtant, surnaturel et on ne peut
que permet l'absence de préjugé, on ne craint pas de faire des raccourcis merveilleux                                                               plus naturel à la fois. Comme si ces animaux révélaient ce que nous musiciens appelons
qui nous paraissent hélas absurdes par la suite, et je me souviens d'avoir parfois pensé                                                            l'Innere Stimme, leur voix, leur musique intérieure.
à des bestioles quand j'entendais tous ces petits bruits de machinerie.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     2
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | internationales | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
anima(ex)musica vu par

                                                                                                                           olivier latry
                                                                                                                                         (organiste)

Une idée folle, un projet hors du commun… Et en finalité, des surprises, de l’émotion,                                                              Non, mais les faire revivre différemment, passionnément, leur redonner une âme.
des objets à la fois familiers et inédits, des “animaux-instruments”                                                                                Il serait légitime de s’insurger lorqu’on dénature ainsi des instruments de musique.
ou des “instruments-animés”…                                                                                                                        Mais leur seconde vie semble si convaincante qu’on ne peut que dire :
J’ai d’emblée été séduit par la démarche artistique anima(ex)musica ; redonner vie                                                                  “Chapeau bas, Messieurs ! Continuez ! Complétez ce bestiaire qui nous ravit les yeux,
à des instruments de musique voués à la disparition ne peut que susciter l’adhésion.                                                                sachant que leurs composants nous ont préalablement ravi les oreilles !…”
… Mais pour quoi faire ?...
Pas de démarche passéiste ici ; aucune velléité de musée instrumental.
Pas non plus de restauration pour tenter de ressusciter
ces instruments définitivement hors d’usage.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     4
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | internationales | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
anima(ex)musica vu par

                                                                                                                            anne le ralec
                                                                                                                                     (entomologiste)

Les arthropodes* d’anima(ex)musica ne sont pas des reproductions fidèles                                                                           * Arthropode : animal doté d’appendices articulés. Les insectes, araignées et autres crustacés
de leurs modèles naturels - où serait la poésie ? - mais à bien y regarder, nous y voyons                                                          appartiennent à l’embranchement, ou Phylum, des Arthropodes. Ils ont en commun d’être dotés
tous les caractères qui permettent de les reconnaître : la carapace, les appendices                                                                d’appendices articulés (pattes, pièces buccales), à l’origine du nom de cet embranchement,
locomoteurs articulés, les 6 pattes des insectes et les 8 de l’araignée, les hémélytres                                                            ainsi que d’un exosquelette, la cuticule ou carapace. Cet exosquelette rigide impose une
de la punaise, les longues antennes de la sauterelle qui nous indiquent qu’elle n’est pas                                                          croissance discontinue de l’animal, par mues successives. Au sein de l’embranchement,
un criquet (Orthoptère Coelifère) mais bel et bien une sauterelle (Orthoptère Ensifère),                                                           on distingue des groupes, ou taxons, regroupant les espèces selon leur histoire évolutive -
les élytres rayés du doryphore, qui lui valent son nom scientifique, Leptinotarsa decemlineata                                                     elles partagent un ancêtre commun - et reconnaissables par des caractères qui leur sont
(à 10 lignes)... Et finalement, cet assemblage instrumental nous restitue de façon inattendue                                                      propres. Ainsi, les insectes (Uniramia, Hexapoda) ont 3 paires d’appendices locomoteurs,
ce qui souvent permet à l’entomologiste aguerri de s’épargner une fastidieuse quête                                                                les araignées (Chélicérates, Araneides) 4 paires et les crustacés… davantage.
pas à pas de caractères de diagnose, pour nommer l’objet de sa récolte,                                                                            Leur caractère distinctif à eux est ailleurs.
un ensemble, une allure générale qui suffit à dire : c’est lui !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   6
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
sommaire
    1             2              7            8              12           17             20             23           26            36              39            40

préambule   anima(ex)musica   sommaire   la démarche     philosophie   médiation     résidences      calendrier   créatures    productions      bureau de       fiches
                  vu par                   le projet      du projet                internationales    budget      (8 unités)   partenariats   l’association   techniques
              B. Chamayou                 le collectif                                 (projets)                                 soutiens
                 O. Latry
               A. Le Ralec
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
la démarche
Anima(ex)musica bestiaire utopique - rencontres artistiques ...
la démarche

Le collectif Tout reste à faire redonne vie à des instruments                                     Leurs mouvements imitent la discrétion des insectes et                                             Son chant est déclenché par l'intrusion des spectateurs
de musique en inventant des créatures animées et sonores                                          se présentent sous forme de micro-déplacements, de vibrations,                                     dans son espace et contribue à l'inquiétante étrangeté
à partir d’instruments ou de pièces d’instruments de musique                                      d’ondulations, d’ouvertures et de fermetures. Cette métamorphose                                   de la rencontre : les créatures tapies dans l'obscurité génèrent
hors d’usage. Les créatures animées sont principalement inspirées                                 redonne aux instruments une nouvelle vie musicale.                                                 un discret bruit de fond qui peut s’apparenter à la rumeur
des arthropodes. Les instruments ne sont ni cassés, ni détruits :                                 Chaque créature fait l’objet d'une composition musicale dont                                       d'une forêt ou d'une jungle. En s'approchant de chaque animal,
ils sont démontés et remontés avec précision.                                                     l'orchestration renvoie aux instruments ayant servi à                                              on distingue clairement le son qu'il produit au sein de ce concert
En fonction de leur anatomie et des assemblages effectués,                                        sa fabrication. Le monde des insectes est aussi un monde sonore,                                   en y reconnaissant parfois les instruments qui le constituent.
ces créations sont rendues mobiles et animées.                                                    c'est pourquoi chaque spécimen est doté d'une partition.

références
radio                                                                                             presse écrite                                                                                      presse (web)
france inter > l’humeur vagabonde                                                                 libération (mardi 12 juillet 2016)                                                                 télérama (8 juillet 2016 > telerama.fr)
(émission du 4 mai 2016 > 20h45 - fin d’émission)                                                 A terme, les thaumaturges aimeraient en inventer une vingtaine,                                    […] Car ces instruments, s’ils sont hors d’usage dans la vie de tous
télévision                                                                                        qui pourraient former un musée itinérant. […] Desailly voyant encore                               les jours, reprennent ici leurs droits : ils sont à l’origine des créations,
france 3                                                                                          plus loin, lui qui aimerait nouer des contacts avec l’Insectarium                                  et retrouvent in fine, de manière allégorique, leur fonction initiale.
6 avril 2016 > Thierry Bretier - Stéphane Grammont                                                de Montréal, ou tenter des résidences en Afrique, en Chine,                                        Au final, on ne voit plus des insectes, mais bel et bien des objets d’art
culturebox                                                                                        en Europe de l’Est, au chevet d’instruments traditionnels défunts,                                 que magnifient le son, la lumière, le mouvement,
5 avril 2016 > Odile Morain (http://culturebox.francetvinfo.fr)                                   propices à d’autres chimères résurrectionnelles. Gilles Renault                                    les matériaux de composition. Sophie Rahal

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    9
  préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
le collectif

mathieu desailly (plasticien - graphiste)                                                        vincent gadras (scénographe -constructeur)                                                         david chalmin (compositeur, producteur)
Dabord décorateur pour le cinéma, le théâtre, l’opéra                                            Après un parcours professionnel éclectique il s’oriente en 1995                                    ingénieur du son et musicien, ses collaborations s’étendent de
(assistant d’Alexandre Trauner) et la télévision , il devient graphiste                          vers le spectacle vivant. Il se forme à la construction de décors                                  la musique classique au rock indé. En mai 2015, sa pièce Star-Cross’d
indépendant en 1988. Basé à Paris au sein d’un collectif de graphistes,                          puis se dirige vers la scénographie pour le théâtre et la danse.                                   Lovers est créée à la Philharmonie de Paris. Cette composition pour
il remporte l’appel d’offre concernant la communication du                                       Celle-ci s’appuie le plus souvent sur des principes de machinerie                                  les pianistes Katia & Marielle Labèque, guitare électrique et batterie
Printemps de Bourges dont il s’occupera pendant 4 ans. Il s’installe                             et de mouvement. Ses principales collaborations sont :                                             est basée sur le drame Shakespearien de Romeo et Juliette.
en Bretagne en 1995, et travaille pour diverses structures                                       > constructions pour Matthias Langhoff, Dominique Pitoiset,                                        Il accompagne une chorégraphie pour sept danseurs créée par
culturelles de la région : l’Orchestre de Bretagne, le festival Mythos,                          Yannis Kokkos, Alain Françon, Jean-François Sivadier,                                              Yaman Okur. En avril 2015, il présente un nouveau projet autour de
les Tombées de la nuit, le festival Paroles d’hiver, le festival                                 Stanislas Nordey, Jérome Deschamps,                                                                la musique de Moondog, commissionné pour King’s Place à Londres.
de Poche, le festival de Lanvellec, le festival du Film britannique.                             Mathurin Bolze, Sean Gandini.                                                                      En 2014, il a été commissionné par l’orchestre WDR de Cologne pour
De nombreux théâtres font appel à lui : le Grand Théâtre de Lorient,                             > scénographies pour François Verret, Lazare,                                                      composer une suite orchestrale issue des musiques de film de
le Carré - scène nat. de Chateau-Gontier, l’Aire Libre (St-Jacques de                            Dorothée Munyaneza, Séverine Chavrier, Chloé Moglia.                                               Bernard Herrmann, interprétée par l’orchestre, Katia Labèque
la Lande), le Strapontin (Pont-Scorff), le théâtre ONYX (St-Herblain),                           > animations "Le Petit Dragon" (Bruno Collet),                                                     et son groupe rock au sein duquel il est le guitariste. Depuis 2013,
Le Canal (Redon) et plus récemment le Cirque théâtre d’Elbeuf                                    Dimitri (Agnès Lecreux et Jean-François Le Corre),                                                 David s’est associé à Raphaël Séguinier pour créer le duo rock UBU-
ainsi que la Brèche à Cherbourg. Il collabore également avec                                     par-dessus tout (Lisa Klementz).                                                                   NOIR. Depuis 2012, il est également en charge du Studio KML à Rome.
les Universités Rennes 1 et Rennes 2. Il réalise des couvertures                                 Parallèlement, il invente des outils de tournage pour le cinéma                                    Depuis 2013, il collabore régulièrement avec le chanteur anglais
de roman pour l’éditeur Thierry Magnier. Il développe                                            d’animation (grues, travellings, plateaux modulables).                                             Matt Elliott, en tant que co-producteur et guitariste. Il est également
des collaborations avec des Cies de théâtre (Label Brut,                                         Lors de l’exposition Verso, il mécanise certains des objets                                        chanteur et guitariste au sein du projet Minimalist Dream House
Théâtre du phare, Cie Forget me not, Cie Vis Comica…) et de danse                                qui ont figuré sur les affiches de Mathieu Desailly.                                               des sœurs Labèque. Il compose régulièrement pour la musique
(Fabrice Lambert). Il signe des scénographies pour la Cie Forget me                                                                                                                                 à l’image. Il a collaboré entre autres avec les réalisateurs
not. En 2003, il fonde le collectif Le jardin graphique.                                                                                                                                            Felix Cabez, Cedric Ido, Antonin Martin-Hilbert,
En 2016, il fonde le collectif tout reste à faire.                                                                                                                                                  les artistes vidéo Nathalie Joffre, Luigi & Iango.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   11
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
philosophie du projet
animal ou instrument ?

                          redonner vie                                                                                   jeux d’échelle                                                                                    faux semblants
Rendre vivant à nouveau, tel est l’un des aspects poétiques                                      L’instrument de musique a pour unité de mesure l’échelle humaine                                  Suis-je face à un piano ou à un scarabée ? Animal ou instrument ?
et utopiques de notre projet. L’instrument de musique lorsqu’il est                              tant par sa fonction que par sa destination : les touches,                                        Bien que connaissant plus ou moins l’un et l’autre : lequel
joué semble vivant : la production sonore accentue et décuple                                    les cordes, les embouchures ont en commun d’être façonnées                                        l’emporte sur notre vision ? C’est sur cette double lecture possible
cette sensation. A contrario, lorqu’il est inerte, non pratiqué                                  pour la main ou la bouche de l’homme. Cette unité d’échelle                                       et ambigüe que nous construisons nos arthropodes :
et redevenu objet, il n’incarne plus celui ou celle qui le jouait,                               induit que dans leur re-construction, leurs métamorphoses                                         dans sa déconstruction, l’instrument de musique reste
il n’est plus son prolongement : il est de facto “mort”.                                         respectives, les instruments donnent une dimension constante                                      un instrument de musique, il est hors de question de
Il nous fallait déjouer ce funeste sort et faire confiance au poète                              aux œuvres, sensiblement toujours la même, alors que                                              découper un pavillon de trompette en centaines de petites pièces
en tentant de réanimer ces objets inanimés. Extraire                                             les coléoptères offrent dans la nature des échelles                                               de laiton pour réaliser des écailles. L’instrument doit rester
des instruments de musique, des éléments, les assembler et                                       fort différentes : de l’invisible au visible. Dans notre démarche,                                visible et garder son identité : je suis une clarinette, je suis
leur faire jouer une nouvelle partition visuelle autant que sonore :                             il ne s’agit pas tant d’agrandir, de surdimensionner                                              un clavier de piano, je suis un métronome. Au moment des
quoi de plus naturel que de leur associer du son et du mouvement                                 ces créatures mais plutôt de jouer sur la perception du visiteur :                                assemblages, deux scénarios sont possibles : soit l’anatomie
en leur donnant l’aspect animal. Nous avons choisi les insectes,                                 parce que la sauterelle est aussi grande que lui, son rapport                                     de l’animal s’impose et nous devons trouver les instruments
et plus largement les arthropodes car, de par leur anatomie                                      et sa vision sur elle changent, c’est bien lui qui doit s’adapter à elle.                         de musique (ou parties d’instrument) pour dessiner une aile,
quasi mécanique (pas de peau, pas de chair, assemblage de                                        A terme, le dispositif scénographique proposera un principe                                       un dard, des cerques, soit les instruments de musique s'imposent
sections et de rotules), ils nous semblent, par bien des aspects,                                immersif : l’ensemble des pièces sera dans une semi obscurité.                                    par leurs dessins et modifient la silhouette générale de l’insecte.
être davantage des pantins mécaniques que des êtres vivants                                      À l’approche des unes et des autres, un système lumineux                                          C’est sur cette ambiguité que nait probablement le trouble lorsque
à part entière. Le changement d’échelle permet alors une bascule,                                et sonore se déclenchera (grâce à un détecteur de présence) :                                     l’on est face à eux : l’insecte, comme les instruments le constituant,
une extrapolation possible : contrairement à son allure générale,                                en fonction du nombre de visiteurs, l’exposition développera                                      nous est connu mais il nous est impossible de discerner
l’anatomie précise d’une sauterelle n’est pas connue de tous :                                   des aspects différents.                                                                           clairement ce que notre esprit observe.
à partir de ce constat, l’imaginaire est possible.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   13
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
transversalité / collection et collecte

Le projet anima(ex)musica développe plusieurs axes, plusieurs entrées                                                                              Insectes et instruments de musique sont des marqueurs géographiques et culturels.
et ponts possibles entre des champs au demeurant fort éloignés :                                                                                   La cigale induit le soleil, le balafon sa provenance africaine. Chacun définit sa provenance par
- les arts plastiques : nous développons une grammaire visuelle autour de l’esthétique des instruments                                             ce qu’il est ou par ce qui le constitue : l’insecte par sa taille, sa couleur, ses propriétés, son habitat ;
de musique, seule et unique matière première du projet : en fonction de sa nature, de son origine                                                  l’instrument par son dessin, ses matériaux, sa production. L’entomologie associe à sa pratique
et sa date de fabrication, chaque instrument apporte son champ formel, sa couleur, son graphisme.                                                  l’idée de collection : cette dernière permet de présenter l’ensemble des espèces, leurs variétés,
En les associant, en les déstructurant, en isolant telle ou telle partie, nous leur conférons                                                      leurs différences. Pour se réaliser, ces collections nécessitent une collecte.
une nouvelle définition visuelle.                                                                                                                  Le coléoptère, séché et piqué par une épingle, décrit par une étiquette sur laquelle figure son nom,
- l’entomologie : les insectes et plus généralement les arthropodes constituent les champs                                                         son lieu et sa date de capture, vient enrichir la dite collection. Constituées pendant des décennies
d’investigation autour desquels nous travaillons, nous mettant en lien avec                                                                        par des professionnels ou des amateurs, les collections de coléoptères livrent des informations
des entomologistes, des scientifiques qui nous apportent leur savoir, leurs compétences                                                            essentielles à l’identification et à la localisation des diverses espèces dans un contexte historique.
et qui, en retour, apprécient la vulgarisation possible de leur pratique autour de ce projet.                                                      Les lieux de capture définissent alors le champ de la collection : régional, national
                                                                                                                                                   ou très souvent international.
- la musique : la nature même du projet nécessite un collectage d’instruments de musique                                                           C’est sur cet aspect hors frontière que nous souhaitons développer notre projet.
ainsi que le travail de compositions originales habillant chaque création.
Cette transversalité nous permet des lieux et des temps de rencontre, créant ainsi une porosité
possible entre des pratiques a priori sans lien. Historiquement pourtant, le scientifique, le musicien,
l’artiste, pouvaient être un seul et même individu : pendant la période baroque, celui qui étudiait le ciel,
était aussi celui qui le dessinait tout en composant de la musique. La complexité du monde d’aujourd’hui,
la spécialisation des pratiques et les enseignements ont clivé ces mondes. La spécificité de notre
démarche consiste aussi à remettre en lien des savoirs, des compétences hétérogènes
en permettant des rencontres, des développements possibles et des enrichissements mutuels.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   14
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
collection insectes

                  nom de l’animal
                                                                      année de la découverte
                     nom du collecteur

                                  situation géographique
                                 date et lieu de la capture
                                     (lorsque connus)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  15
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
collectes instruments

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  16
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
médiation
médiation

La médiation est construite sur le principe d'une maïeutique : il s'agit d’accueillir les perceptions sensibles du visiteur et d'apporter, petit à petit, au fil de l'échange, des éléments complémentaires
liés au contexte de création. La part de réception de l'œuvre est primordiale. Comment le public traverse cette exposition, en fonction de son histoire, de son parcours, de son éducation,
de sa personnalité etc. Cette vision subjective est le point de départ pour la découverte d’anima(ex)musica. La première étape est de parcourir l’exposition : observer, écouter, ressentir…
Pendant les performances, la possibilité d’être à côté d’une œuvre en train de se réaliser donne l’occasion d’échanger sur les processus de construction, d’invention, les inspirations plastiques
ou scientifiques directement avec les artistes. Certains outils mis à disposition invitent aussi à enquêter, questionner, explorer, comparer… La collaboration avec une entomologiste ouvre
ces possibles. L’immersion invite à une écoute singulière dans un univers envoutant où se mélange le monde des arthropodes et celui de la musique et des instruments.

Le projet anima(ex)musica se prête aisément à ces formes de médiation avec tout type de visiteurs.
avec les enfants > développer l’attention des enfants dans une                                   avec des personnes souffrant de déficiences sensorielles                                           Des outils sont mis à disposition pour développer les approches :
exposition d’art contemporain, en faisant appel à leur expérience                                non-voyants ou mal voyants > l’exposition provoque une expérience                                  binoculaire : un microscope binoculaire en accès libre
personnelle, ils découvrent des sculptures qui révèlent un caractère                             multi-sensorielle mais des propositions adaptées permettent                                        (prêt d’Agrocampus Rennes) avec possibilité d’observer
insolite du réel. En associant la vie des insectes (les sciences), les                           la sollicitation d'un autre sens que la vision, notamment l’ouïe                                   des insectes séchés ou dans blocs de résine.
instruments de musique et leur transformation (les arts plastiques)                              et le toucher qui entretiennent un autre rapport à la visite,                                      matériel pédagogique : des marque-pages peuvent être édités,
ou les sons diffusés (la musique), ils découvrent par exemple, l’arai-                           elle devient tactile et audio décrite : description des objets,                                    associant des textes rédigés par Anne Le Rallec, entomologiste,
gnée, aux huit pattes articulées qui s'anime doucement. Ces œuvres                               des instruments de musique et des types d’assemblage.                                              décrivant la vie des insectes présentés, à un descriptif de
permettent aussi une sensibilisation à l’histoire des collaborations                             Partager les expériences du toucher en mixant les publics nous                                     l’ensemble des instruments intervenant dans la fabrication.
entre les arts plastiques et le spectacle vivant (musique et                                     permet de constater qu’une touche de piano sans la voir peut                                       Des panneaux peuvent également être mis à disposition
conception scénique). Une traversée dans l’exposition peut passer                                provoquer en nous une image de transparence, de carapace                                           présentant des gravures entomologiques (Italie début XXe),
de la sieste musicale à l’observation inspirée                                                   lisse en fonction des expériences singulières de chacun.                                           des croquis préparatoires, des photos ou schémas témoignant
de la pratique des naturalistes …                                                                avec des personnes mal entendantes > visites et rencontres                                         de la démarche et du processus de fabrication.
                                                                                                 traduites en langue des signes.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   19
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
résidences internationales
résidences internationales
                                                                                                                             (le pourquoi)

anima(ex)musica, c'est une histoire de rencontres, de dialogue,                                                                                    Comment notre travail pourrait-il rester confiné à une ère culturelle,
d'ouverture à l'altérité, d'éclatement des catégories héritées :                                                                                   quand les variétés d'insectes prolifèrent, s'adaptant aux niches écologiques
rencontre entre la musique, les arts plastiques et la science de la nature.                                                                        les plus rigoureuses et quand chaque culture comme un biotope produit ses propres instruments ?
Dialogue entre deux dimensions du monde commun : microcosmique naturel et macrocosmique                                                            Comment ne pas partir à la découverte de ces agencements hiératiques ?
mécanique et poétique, nous rappelant que « poiema » avant de se métamorphoser                                                                     La beauté du monde c'est son irréductible diversité, son étrangeté, sa créativité et ses différences.
en « poème » désignait en grec une fabrication humaine.                                                                                            C'est ce que nous voulons donner à voir. Créer du dépaysement, rompre avec le familier
anima(ex)musica c'est comme un art de la nature. Mais aussi une ouverture à l'altérité culturelle.                                                 trop rassurant, avec nos certitudes établies. Voilà pourquoi, pour que vive notre histoire
Avec les insectes, la créativité de la nature semble avoir dépassé la mesure :                                                                     il nous faut voir ailleurs, voir ce que d'autres voient et que nous ne voyons pas.
à quelle rationalité obéissent ces formes, ces organes, ces couleurs ?                                                                             Et cela passe par le voyage, la rencontre de musiciens enracinés dans leur tradition,
Cependant il suffit de regarder les instruments de musique du monde pour constater que l'humanité                                                  de facteurs d'instruments populaires anciens ou modernes, pour enrichir notre regard.
affectionne le biscornu, le franchement bizarre, l'improbable. En matière d'instruments de musique                                                 En se sensibilisant à d'autres insectes et à d'autres rapports à leur monde.
l'humanité a fait preuve d'une inventivité délirante elle aussi ; mais là non plus rien n'est dû au hasard,
tout relève d'une logique scrupuleuse, fonctionnelle autant qu'esthétique ou historico-culturelle.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   21
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
résidences internationales
                                                                                                                                   (projets)

Il nous apparait aujourd’hui évident qu’en développant la même méthode que celle des scientifiques,                                                entomologique qu’instrumental. Une luciole pourraît être réalisée à partir de flutes traditionnelles
en déployant notre collectage d’instruments de musique à travers d’autres continents, d’autres                                                     japonaises,et un hispe hirsute avec des balafons africains. Le projet deviendra à plus ou moins long
cultures, nous produirons des pièces reflétant la variété et la richesse de ces dernières : la collection                                          terme une sorte de cabinet de curiosités ambulant présentant une photographie du monde insolite
prendra alors un aspect plus universel en permettant alors une lecture du monde tant sur le plan                                                   et décalée. Pour ce faire, nous allons développer des résidences et des partenariats à l’étranger.

                                                                                                                                                                                                                                      Japon
                                                                                                                                                                                                                                      Institut français Kyoto
                                                                                                                                                                                                                                      Villa Kujoyama

                                                                                                               Belgique
                                                                                                                     Liège
                                                                                                  festival Les Métamorphoses

                                               Québec                                                                                                                             Italie
                                                Montréal
                                                                                                                                                                                  Rome
                                               insectarium

                                                                                                              Mali
                                                               Brésil                                         Bamako
                                                                    Rio
                                                             insectarium
                                                                                                                                                         Maroc
                                                                                                                                                         Marrakesh (2018)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   22
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
calendrier-budget
calendrier récapitulatif et prévisionnel

          2013                                            2014                                              2015                                                                                                     2016

ATELIER D’ESTIENNE                              MUSÉE SAVOISIEN                                  MUSÉE DES BEAUX-ARTS                             ARCHIVES DÉPARTEMENTALES                         LA BINTINAIS                                     TOMBÉES DE LA NUIT
PONT-SCORFF                                     CHAMBÉRY                                         CHAMBÉRY                                         CONSEIL DÉPARTEMENTAL 35                         ÉCOMUSÉE DU PAYS DE RENNES                       HÔTEL DIEU
juillet > aout 2013                             17 > 21 sept. 2014                               22 > 26 sept. 2015                               RENNES                                           RENNES                                           RENNES
                                                                                                                                                  19 nov. 2015                                     3 > 30 avril 2016                                3 > 10 juillet 2016
présentation d’1 pièce                          présentation de 2 pièces                         présentation de 2 pièces
                                                                                                                                                  présentation de 4 pièces                         présentation de 4 pièces / exposition            présentation de 5 pièces + collectage
construction en atelier                         performance publique :                           performance publique :
                                                                                                                                                  exposition                                       + performance : création du méloé                performance : création du cloporte
                                                création de la sauterelle                        création de la punaise
                                                                                                            2017
CITÉ DES ARTS                                   BIBLIOTHÈQUES-MÉDIATHÈQUES                       LES DIMANCHES À RENNES                           ESPACE CULTUREL LE CAP                           SCÈNE NATIONALE                                  FESTIVAL PIANOSCOPE
CHAMBÉRY                                        BRETAGNE ROMANTIQUE                              HÔTEL PASTEUR                                    PLÉRIN                                           FESTIVAL                                         BEAUVAIS
                                                COMBOURG                                         RENNES                                                                                            MONSTRES ET MERVEILLES
12 > 17 sept. 2016                                                                                                                                28 janv. > 25 fév. 2017                                                                           22 sept. > 8 octobre 2017
                                                3 nov. > 14 déc. 2016                            15 > 22 janv. 2017                                                                                MAUBEUGE
présentation de 2 pièces                                                                                                                          exposition de 6 pièces                                                                            exposition de 7 pièces
                                                exposition pendant 6 semaines                    exposition de 6 pièces + performance :                                                            25 juin > 2 juillet 2017
performance + création du doryphore (#1)
                                                                                                 création du doryphore (#2)                                                                        exposition de 7 pièces + performance

                                                        2018                                                                                                                                                                                                            2019
GALERIE D’ART                                   ESPACE VICTOR HUGO                               THÉÂTRE LE CANAL                                 LE TAP                                           MUSÉE DES BEAUX-ARTS                             LIEU UNIQUE
CENTRE S.ALLENDE                                MÉDIATHÈQUE                                      IEM LA CLARTÉ                                    THÉÂTRE AUDITORIUM                               LA COHUE                                         NANTES
SAINT-MALO                                      PLOUFRAGAN                                       REDON                                            POITIERS                                         VANNES                                           janvier > mars 2019 (dates à confirmer)
15 novembre > 9 janvier 2018                    9 avril > 14 mai 2018                            1er juin > 15 juillet 2018                       septembre 2018                                   8 oct. 2018 > 7 janvier 2019                     exposition de 10 pièces
exposition de 7 pièces                          exposition de 8 pièces                           exposition de 8 pièces + performance             exposition de 8 pièces                           exposition de 9 pièces + performance             performance fabrication
                                                                                                                                                                                                                                                    performance création musicale

SPRING                                          LES FLÂNERIES MUSICALES                          LE PETIT ÉCHO DE LA MODE                         LA MADELEINE
FESTIVAL DES NOUVELLES                          REIMS                                            CHÂTELAUDREN                                     SAINT-MALO
FORMES DE CIRQUE
                                                20 juin > 11 juillet 2019                        12 juillet > août 2019                           octobre 2019
ROUEN
                                                exposition de 11 pièces                          exposition de 11 pièces                          exposition de 12 pièces
mars > avril 2019                               performance fabrication                          performance fabrication                          performance fabrication
exposition de 10 pièces
performance fabrication
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   24
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
formules / budget

Pour accueillir les créations d’anima(ex)musica, plusieurs formules sont possibles :
- l’exposition seule de l’ensemble des pièces (à ce jours 7 unités) ou de certaines d’entre elles
accompagnée de supports imprimés (posters didactiques), d’un microsocope (insectes présentés
dans blocs de résine). L’exposition peut être concentrée dans un seul et même lieu ou fractionnée
sur plusieurs sites (idée de parcours).
durée possible > 1 semaine à 3 mois.
- une performance in situ, à savoir la création d’une nouvelle pièce en public (atelier mobile).
durée > de 4 à 8 jours.
- exposition et performance peuvent être également mixées ensemble.
durée > exposition d’une semaine à 3 mois, performance de 4 à 8 jours.
Pour toute demande, nous consulter afin d’établir devis et étude technique.
Les caisses de transport conçues et fabriquées par nos soins font partie intégrante du dispositif
scénographique : sur une de leur face figurent le nom de l’animal, sa date et son lieu
de création ainsi que les instruments de musique ayant servis à sa construction :
ces boites font office de cartels et développent l’univers graphique et poétique de l’exposition.                                                 caisses de transport

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   25
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
bestiaire utopique
recherches / croquis préparatoires

                              planches
                              gravures
                            italiennes

                             croquis
                       préparatoires

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  27
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
lucanus cervus
                                                                                                                                     [scarabée]
                                                                                                                 hexapoda/insecta/coleoptera/lucanidae

                                                                                                                                                                                                                                                           date de création
                                                                                                                                        nom commun                                                                                                         mai 2013
                                                                                                                               lucane cerf-volant
         composition                            identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
         2 pianos                               la lucane cerf-volant est un gros                                les adultes mesurent de 5 à 8 cm,                                 les larves vivent dans ou sous                                          atelier [orgères]
                                                insecte, au vol lourd et bruyant.                                parfois beaucoup moins, en fonction de                            des troncs d’arbres pourris dont                                        dans le cadre d’une exposition
                                                le mâle est doté de grandes mandibules                           l’alimentation des stades larvaires.                              elles se nourrissent : elles sont                                       à la galerie d’art contemporain
                                                peu mobiles, évoquant des cornes de                                                                                                xylophages. la vie des adultes                                          (galerie d’estienne)[pont-scorff]
                                                                                                                 habitat
                                                cerf, à l’origine du nom de l’espèce ;                           habitent les forêts                                               est courte, limitée à la période                                        dimensions
                                                celles de la femelle sont beaucoup plus                          ou les zones de bocages.                                          de reproduction, et leur alimentation                                   poids      95 kg
                                                petites, mais bien plus efficaces.                                                                                                 réduite à un peu de sève ou de nectar.                                  longueur 2 390
                                                                                                                                                                                                                                                           largeur    1 390
                                                                                                                                                                                                                                                           hauteur    1 930

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  28
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
tettigonia viridissima
                                                                                                                                   [sauterelle]
                                                                                                       hexapoda/insecta/orthoptera ensifera/tettigoniidae

                                                                                                                                                                                                                                                           date de création
                                                                                                                                        nom commun                                                                                                         septembre 2014
                                                                                                                           grande sauterelle verte
         composition                            identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
         2 pianos droits                        comme tout insecte, la grande                                    longue de 3 à 4 cm, parfois même 5 cm,                            son alimentation est principalement                                     musée savoisien
                                                sauterelle verte possède 3 paires                                avec de longues et fines antennes,                                constituée de larves d’insectes,                                        dans le cadre du
                                                de pattes, la 3e, très développée,                               sa couleur varie du vert au jaune.                                mais aussi des végétaux.                                                bel air claviers festival
                                                lui permettant de sauter.                                                                                                                                                                                  [chambéry]
                                                                                                                 habitat
                                                elle est capable d’émettre un bruit                              elle vit dans les milieux enherbés                                                                                                        dimensions
                                                strident, grâce au frottement                                    ou buissonnants, dans les zones                                                                                                           poids      85kg
                                                de ses ailes : elle stridule.                                    non cultivées.                                                                                                                            longueur 1 580
                                                                                                                                                                                                                                                           largeur    625
                                                                                                                                                                                                                                                           hauteur    1 705

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  29
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
dolomedes fimbriatus
                                                                                                                                      [araignée]
                                                                                                                                     chelicerata
                                                                                                                                  arachnida araneae
                                                                                                                                      pisauridae

                                                                                                                                                                                                                                                            date de création
                                                                                                                                         nom commun                                                                                                         octobre-novembre 2014
                                                                                                                               dolomède des marais
composition                                      identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
1 mandoline                                      la dolomède des marais                                           la dolomède des marais mesure                                     prédatrice comme toutes les araignées,                                  atelier [orgères]
2 synthétiseurs (pieds)                          est une araignée                                                 de 1 à 2 cm, les femelles étant                                   elle se nourrit des proies qu’elle                                      dimensions
1 guitare (tête + mécanique)                                                                                      plus grandes que les mâles.                                       a chassées. pour cela, elle pose                                        poids      60 kg
1 guitare (graine)                                                                                                habitat                                                           ses pattes avant à la surface                                           longueur 1 216
3 trompettes (pistons)                                                                                            elle vit au bord de l’eau, dans les                               de l’eau, ce qui lui permet de                                          largeur    1 316
1 piano (leviers d’étouffoir)                                                                                     zones de marécages et est capable de                              détecter les mouvements d’animaux                                       hauteur    700
                                                                                                                  plonger, en respirant sous l’eau grâce                            qui se déplacent à proximité, comme
                                                                                                                  aux bulles d’air enfermées entre ses                              des libellules ou des têtards,et de
                                                                                                                  poils, ainsi que de marcher sur l’eau.                            les attraper en courant sur l’eau.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   30
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
coreus marginatus
                                                                                                                                      [punaise]
                                                                                                         hexapoda/insecta/hemiptera heteroptera/coreidae

                                                                                                                                                                                                                                                           date de création
                                                                                                                                        nom commun                                                                                                         septembre 2015
                                                                                                                                   corée marginée
         composition                            identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
         1 harmonium                            la corée marginée est un insecte                                 environ 1,5 cm, à l’état adulte                                   son alimentation se compose de plantes                                  musée des beaux arts
         1 piano                                piqueur-suceur, de couleur brune.                                habitat                                                           du genre rumex, comme l’oseille.                                        dans le cadre du
         1 contrebasse (cordier)                                                                                 elle vit à proximité de l’eau,                                    elle utilise ses stylets buccaux                                        bel air claviers festival
         1 métronome                                                                                             dans les haies, les lisères de bois                               pour piquer les tissus végétaux,                                        [chambéry]
                                                                                                                 et les prairies humides.                                          les feuilles et les graines, et                                         dimensions
                                                                                                                                                                                   aspirer leur sève. a l’occasion,                                        poids      80 kg
                                                                                                                                                                                   elle pique des courges, provoquant                                      longueur 2 500
                                                                                                                                                                                   quelques dégâts dans les potagers.                                      largeur    1 530
                                                                                                                                                                                                                                                           hauteur    700

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  31
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
méloé proscarabeus
                                                                                                                                        [méloé]
                                                                                                                   hexapoda/insecta/coleoptera/meloidea

                                                                                                                                                                                                                                                           date de création
                                                                                                                                        nom commun                                                                                                         avril 2016
                                                                                                                                 méloé printanier
         composition                            identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
         7 batteries                            le méloé printanier est un coléoptère                            long d’environ 3 cm, l’adulte                                     à l’état adulte, il est phytophage.                                     ecomusée
         1 tambourin                            au cycle de vie complexe.                                        présente des élytres très courts                                  face à une perturbation, cet insecte                                    du pays de rennes
         2 enceintes                            à l’éclosion, la larve grimpe sur                                et un abdomen mou et développé.                                   peut sécréter du sang, à différents                                     dans le cadre
         5 clarinettes                          une fleur, pour tenter de s’accrocher                                                                                              endroits de son corps.                                                  des dimanches
                                                                                                                 habitat                                                                                                                                   à rennes
         8 violoncelles                         à une abeille solitaire venue butiner.                           à l’état adulte, il habite
                                                la larve sera ainsi transportée                                  des zones herbeuses où                                                                                                                    dimensions
                                                jusqu’au nid de l’abeille où elle                                les femelles pondent leurs œufs.                                                                                                          poids      90 kg
                                                se nourrira d’un de ses œufs et de                                                                                                                                                                         longueur 2 300
                                                ses réserves de pollen et de nectar.                                                                                                                                                                       largeur    1 300
                                                                                                                                                                                                                                                           hauteur    1 695

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  32
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
oniscus ascellus
                                                                                                                                     [cloporte]
                                                                                                                          crustacea/isopoda/oniscidae

                                                                                                                                                                                                                                                           date de création
                                                                                                                                        nom commun                                                                                                         juillet 2016
                                                                                                                                  aselle des murs
         composition                            identité                                                         taille                                                            alimentation                                                            lieu de création
         15 tuyaux d’orgue                      l’aselle des murs est un                                         doté de 14 pattes, il mesure                                      détritivore, il consomme des débris                                     hôtel dieu [rennes]
         7 batteries                            de nos rares crustacées terrestres.                              1,2 à 1,8 cm de long.                                             végétaux, comme des feuilles mortes.                                    dans le cadre
         6 violoncelles (bouton)                                                                                                                                                   il participe ainsi au recyclage                                         des tombées de la nuit
                                                                                                                 habitat
         2 banjos                                                                                                il vit dans des lieux humides et                                  de la végétation.                                                       dimensions
         1 accordéon                                                                                             sombres, sous des pierres ou sous                                                                                                         poids      85 kg
         1 xylophone (enfant)                                                                                    l’écorce du bois mort et n’est actif                                                                                                      longueur 1 965
         1 harmonica                                                                                             que la nuit, évitant ainsi le risque                                                                                                      largeur    1 220
                                                                                                                 de dessèchement dû au soleil.                                                                                                             hauteur    720

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  33
préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
leptinotarsa decemlineata
                                                                                                                                     [doryphore]
                                                                                                               hexapoda/insecta/coleoptera/chrysomelidae

                                                                                                                                                                                                                                                            date de création
                                                                                                                                         nom commun                                                                                                         sept. 2016 > janv.2017
                                                                                                                                        doryphore
composition                                      identité                                                         description                                                       alimentation                                                            lieu de création
10 pianos droits (claviers)                      originaire du continent américain,                               les élytres jaunes de ce petit                                    strictement phytophages,                                                début > cité des arts / chambéry
1 piano mécanique                                le doryphore a été introduit                                     coléoptère, d’environ 1 cm de long,                               larves et adultes se nourrissent                                        [bel air claviers festival]
1 piano à queue                                  accidentellement en france en 1917.                              sont ornés de 10 bandes noires                                    exclusivement du feuillage de plantes                                   fin > hôtel pasteur / rennes
2 violons (têtes)                                                                                                 longitudinales. les larves passent                                de la famille des solanacées,                                           [les dimanches à rennes]
2 violoncelles (têtes)                                                                                            du rouge orangé au rouge foncé                                    avec une très nette préférence                                          dimensions
2 contrebasses (têtes)                                                                                            au cours de leur développement,                                   pour les pommes de terre, auxquels                                      poids      120 kg
2 baguettes de tambour                                                                                            avant de se nymphoser dans le sol.                                ils peuvent infliger de gros dégâts.                                    longueur 2 100
2 archets (boutons)                                                                                                                                                                                                                                         largeur    1 060
                                                                                                                                                                                                                                                            hauteur    1 500

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   34
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
trichognathus margipennis
                                                                                                                                    [margipenne]
                                                                                                             hexapoda / insecta / coleoptera / carabidae

                                                                                                                                                                                                                                                            date de création
                                                                                                                                         nom commun                                                                                                         juil. 2017 > sept.2017
                                                                                                                        trichognathus marginipennis
composition                       identité                                                                        description                                                       alimentation                                                            lieu de création
4 tubas                           unique espèce décrite dans                                                      son nom de genre renvoie à la pilosité                            Les adultes comme les larves sont                                       début > maison folies / maubeuge
1 trombone à coulisse             le genre trichognathus,                                                         de ses pièces buccales, son nom                                   des prédateurs qui chassent sur                                         [festival les folies]
10 trompettes + 1 cornet          ce carabe vit en amérique du sud,                                               d'espèce à ses élytres bordées de                                 les bords sableux de rivières                                           fin > atelier / orgères
2 nafirs + 2 clarinettes          en zone intertropicale,                                                         jaune (de margo, bord et penne, aile).                            et ruisseaux en zones herbeuses                                         dimensions
2 sourdines (trombones)           à l'est des andes.                                                              la tête et le thorax sont de couleur                              ou forestières, après le coucher                                        poids      120 kg
6 tambours                                                                                                        jaune-brun, les élytres vert foncé.                               du soleil. On ignore la nature                                          longueur 2 100
2 harmoniums (lamelles)                                                                                           il mesure de 1,6 à 1,8 cm.                                        exacte de leurs proies.                                                 largeur    1 060
1 piano droit + 1 piano pneumatique                                                                                                                                                                                                                         hauteur    1 500
1 métronome
1 violon
1 acordéon (soufflet)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   35
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
productions -bureau - fiches techniques
partenaires-soutiens                                                                                                                    prospections-développements
PRODUCTION / COPRODUCTION                                               PARTENAIRES                                                               NATIONAUX                                                                INTERNATIONAUX
> LES TOMBÉES DE LA NUIT (RENNES)                                       > BEL AIR CLAVIER FESTIVAL                                                > MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE DE PARIS                                   > MAROC (2019)
> VILLE DE RENNES                                                       > LE CANAL THÉÂTRE DU PAYS DE REDON                                       > MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE DE NANTES                                  ESAV MARRAKECH
> CONSEIL DÉPARTAL D’ILLE-ET-VILAINE                                    > (SCÈNE CONVENTIONNÉE THÉÂTRE)                                           > MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE DE TOULOUSE                                [ÉCOLE SUPÉRIEURE DES ARTS VISUELS]
> ÉCOMUSÉE DU PAYS DE RENNES                                            > FESTIVAL PIANOSCOPE (BEAUVAIS)                                          > CITÉ DE LA MUSIQUE - PARIS                                             FONDATION FOURTOU
> PAYS DE LA BRETAGNE ROMANTIQUE                                        > FESTIVAL SPRING                                                         > MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS [PARIS]                                      FONDATION DAR BELLAJ
                                                                        > (2 PÔLES CIRQUE EN NORMANDIE)                                           > LE 104 [PARIS]                                                         INSTITUT FRANÇAIS MARRAKECH
SOUTIENS
                                                                                                                                                  > LES JARDINS DE CHAUMONT                                                VILLE DE RENNES / INSTITUT FRANÇAIS
> AGROCAMPUS OUEST - CAMPUS DE RENNES                                   PARTENAIRES PRIVÉS
                                                                                                                                                  > MICROPOLIS [MILLAU]                                                    RÉGION BRETAGNE
> CONSERVATOIRE DE RÉGION DE RENNES                                     > PAPREC GROUP (LE RHEU)
                                                                                                                                                  > LES NUITS DE FOURVIÈRES [LYON]                                         > JAPON (2020)
> CONSERVATOIRE DE RÉGION DE FOUGÈRES                                   > MÉDIA GRAPHIC (RENNES)
                                                                                                                                                  > LES FOLLES JOURNÉES [NANTES]                                           RÉSIDENCES - VILLA KUJOYAMA
> CONSERVATOIRE DU PAYS DE REDON                                        > LRCG (RENNES)
                                                                                                                                                  …                                                                        (RÉSIDENCE ATELIER DE CRÉATION)
> CONSERVATOIRE DE VANNES                                               > SOCIÉTÉ EREM (ST-JACQUES-DE-LA-LANDE)
> VILLE DE CHAMBÉRY                                                     > LE PIANO À BRETELLES (RENNES)                                                                                                                    INSTITUT FRANÇAIS KYOTO
> UNIVERSITÉ RENNES 1                                                   > PIANOS DUROS (RENNES)                                                                                                                            VILLE DE RENNES / INSTITUT FRANÇAIS
                                                                                                                                                                                                                           RÉGION BRETAGNE
                                                                                                                                                                                                                           > AFRIQUE (2021)
                                                                                                                                                                                                                           MALI / BAMAKO
                                                                                                                                                                                                                           > QUÉBEC (2021)
                                                                                                                                                                                                                           MONTRÉAL - INSECTARIUM
                                                                                                                                                                                                                           …

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   37
 préambule | anima(ex)musica vu par | sommaire | démarche | philosophie du projet | médiation | international | calendrier | budget | créatures > scarabée | sauterelle | araignée | punaise | méloé | cloporte | doryphore | margipennis | partenariats | bureau | fiches techniques | contacts
Vous pouvez aussi lire