D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire

 
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
2016-17   d’activité
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
Tout d’abord, je souhaite vous adresser                C’est donc dans cet esprit que l’URPS a le plaisir
au nom des élu(e)s et de toute l’équipe                de vous adresser, pour la première fois, son rap-
                                                       port d’activité (disponible sur notre site internet).
URPS nos meilleurs vœux pour cette
année 2018.                                            L’URPS Pharmaciens qui vous représente au
                                                       sein de nombreuses instances régionales a une
Depuis la création de l’URPS Pharmaciens des           exigence de transparence, ce document a donc
Pays de la Loire, nous vous avons constamment          vocation à vous présenter les différentes activités
soutenu dans l’évolution de vos pratiques profes-      de votre Union.
sionnelles et ainsi trouver un accompagnement
adéquate pour favoriser la pluridisciplinarité et la   Vous y trouverez toutes les instances auxquelles
coordination interprofessionnelle, clefs de voûte      nous participons ainsi que les expérimentations
d’une amélioration de la qualité de la prise en        que nous pilotons et aussi les projets transversaux
charge des patients.                                   auxquels l’Union apporte son expertise.

Le contexte politique et institutionnel lié à une      Nous sommes et restons en permanence à
« mutation » de l’activité des pharmaciens exige de    votre écoute pour prendre en considération vos
la part de votre URPS une grande adaptation. Nos       propositions et avis. Vos attentes doivent toujours
propositions de collaboration et la mise en place      être au cœur de nos initiatives.
d’outils au service de notre profession se doivent
donc de respecter cette évolution au service de la     Bien confraternellement
santé publique.
                                                                                       Alain GUILLEMINOT
                                                           Président de l’URPS Pharmaciens des Pays de la Loire
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
AIRE
	L’URPS des Pharmaciens                              	Projets pilotés par
  des Pays de la Loire                          P.4     l’URPS Pharmaciens                             P.13
 1 • Les missions                                      1 • Rappel du contexte
 2 • La communication de l’URPS                        2 • 	Panel d’observation sur les conditions
                                                             d’exercice des pharmaciens des Pays
 3 • L’Assemblée Générale
                                                             de la Loire (projet 2015)
 4 • L’Administration
                                                       3 • 	Projet "Gestion des hypoglycémies : suivi et
 5 • Vie de l’Union                                          accompagnement du patient diabétique de type 2
                                                             par le pharmacien d’officine"
                                                       4 • ETOPPIA
	Participation URPS                                   5• F
                                                           ormation en ETP en inter-professionnalité
  Pharmaciens aux instances                     P.8       avec l’URPS Infirmiers Libéraux des 2015/2016

 1 • 	La Conférence Régionale de la Santé             6• E
                                                           TP en interprofession URPS Pharmaciens /
       et de l’Autonomie (CRSA)                           IDEL 2016/2017

 2 • Les Conférences de Territoire                     7 • 	La Boîte à outils des pharmaciens
                                                             en inter-région
 3 • 	Le Comité Régional de Concertations sur les
       Soins de premier recours (CORECS)               8 • 	EOL : Entretien en Officine pour ma Liberté

 4 • 	Les Comités d’Accompagnement Territorial        9 • 	Sensibilisation inter-professionnelle
       des Soins de premiers recours (CATS)                  à la tabacologie

 5 • 	Le Comité Départemental de l’Aide Médicale      10 • Revue de médication : projet 2016/2017
       Urgente, de la Permanence des Soins et des
       Transports Sanitaires
 6 • 	L’Observatoire National de la Démographie
                                                      	Projets transversaux :
       des Professions de Santé                         expertise URPS Pharmaciens                     P.28
 7 • 	Le Groupement de Coopération                    1 • Rappel du contexte
       Sanitaire e-santé
                                                       2 • ONCOPLET : Réseau ONCO-PL
 8 • L’Inter URPS
                                                       3 • Coordination du projet "Thrombose et Cancer"
 9 • 	L’Association des Pôles et Maisons
       de Santé des Pays de la Loire                   4 • 	Soins palliatifs / HAD
 10 • 	Commissions (Pédiatrie, Gériatrie) OMEDIT      5 • 	Pharmappic : 1000 premiers jours
                                                             de vie de l’enfant
 11 • SRAE Nutrition
                                                       6 • 	PDA en EHPAD
 12 • Participation aux MAIA
                                                       7 • 	Télémédecine et déploiement
                                                             de la Messagerie Sécurisée
                                                       8 • 	Hypercholestérolémie familiale
                                                       9 • 	Soutien aux thèses étudiantes : faculté
                                                             de pharmacie de Nantes et Angers
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
L’URPS DES
 PHARMACIENS
 DES PAYS DE LA LOIRE
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
L’URPS DES PHARMACIENS
 DES PAYS DE LA LOIRE

DÉCOUVREZ                        Distincte de l’Ordre des Pharmaciens et des syndicats professionnels, l’Union
                                 Régionale des Professionnels de Santé des Pharmaciens des Pays de la Loire
L’URPS EN                        a vocation à représenter l’ensemble des pharmaciens d’officine. Depuis la loi
                                 Hôpital Patient Santé Territoire, chaque profession de santé dispose de son Union
QUELQUES                         Régionale, et a élu ses représentants.
                                 Les 9 élu(e)s de l’Union se mobilisent afin de contribuer à l’organisation de l’offre
CHIFFRES                         régionale de santé. Ces élus, répartis sur toute la région, mènent conjointement
                                 activité officinale et cette mission politique.
                                 Ils sont, notamment, l’interface entre les pharmaciens libéraux, l’Agence
                                 Régionale de Santé, les URPS représentant les autres professions de santé
                                 (Médecins, Infirmiers, Masseurs-kinésithérapeutes, Chirurgiens-dentistes, Sages-
                                 femmes, Orthophonistes, Orthoptistes, Biologistes, Podologues) et le secteur
                                 hospitalier/médicosocial.
L’UNION RÉGIONALE                Le positionnement régional de l’URPS se doit être alimenté par les réflexions et
DES PROFESSIONNELS               problématiques locales, inhérentes à la profession de pharmacien d’officine.

DE SANTÉ LIBÉRAUX                L’URPS Pharmaciens Pays de la Loire souhaite agir, en liens étroits avec ses
                                 mandants, dans une logique de préservation du maillage officinal et guidé par une
a été créée en 2011              volonté d’innovation.

                                 // U
                                     NE PRÉSENCE
                                    RÉGIONALE

                                                                               Pharmaciens                    Pharmaciens
                                                                               en MAYENNE                      en SARTHE

                                                Pharmaciens en
                                             LOIRE ATLANTIQUE
                                                                                 Pharmaciens en
                                                                                MAINE-ET-LOIRE

ET 2 PHARMACIENS                                   Pharmaciens
                                                                              1492
                                                                              PHARMACIENS TITULAIRES
MISSIONNÉS                                          en VENDÉE
                                                                              EN PAYS DE LA LOIRE

                                 // D
                                     ES MISSIONS ET DES VALEURS
               5 boulevard
              Vincent Gâche
           Immeuble SIGMA 2000
              44200 Nantes
                                                     Di                  Co                  cc
                                    Ob                    a lo g u e r        n s e ille r        o m pagne
                                                                                                        r
                                                                                             A

                                         server                                                                     Évo
                                                                                                                          lu er

DE NOUVEAUX BUREAUX
DEPUIS DÉCEMBRE 2016
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
 ’URPS DES PHARMACIENS
    L
    DES PAYS DE LA LOIRE

    1 • LES MISSIONS

    Distincte de l’Ordre des Pharmaciens et des syndicats            masseurs-kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes,
    professionnels, l’Union Régionale des Professionnels de          sages-femmes, orthophonistes, orthoptistes, biologistes,
    Santé des Pharmaciens Des Pays de la Loire a vocation            podologues) et le secteur hospitalier / médicosocial.
    à représenter l’ensemble des pharmaciens d’officine.
    Depuis la loi Hôpital Patient Santé Territoire, chaque           Le positionnement régional de l’URPS se doit d’être
    profession de santé dispose de son Union Régionale et a          alimenté par les réflexions et problématiques locales,
    élu ses représentants.                                           inhérentes à la profession de pharmacien d’officine.

    Les 9 élus de l’URPS Pharmaciens se mobilisent afin de           L’URPS Pharmaciens Pays de la Loire souhaite agir,
    contribuer à l’organisation de l’offre régionale de santé.       en liens étroits avec ses mandants, dans une logique de
    Ces élus, répartis sur toute la Région, mènent de front          préservation du maillage officinal et guidé par une volonté
    leur activité officinale et cette mission politique.             d’innovation.

    Ils sont l’interface entre les pharmaciens libéraux,             Afin de préserver son indépendance, le financement de
    l’Agence Régionale de Santé (ARS), les URPS représentant         l’URPS Pharmaciens est assuré par la cotisation de tous
    les autres professions de santé (médecins, infirmiers,           les pharmaciens exerçant à titre libéral en Pays de la Loire.

    CE QUE PEUT APPORTER L’URPS
    PHARMACIENS PAYS DE LA LOIRE ?

        EPRÉSENTER les pharmaciens au sein
       R                                                                 OUTENIR dans l’exercice des nouvelles missions
                                                                        S
       des instances de politique régionale sanitaire.                  des pharmaciens.

       I NFORMER sur les évolutions                                    D
                                                                         ÉVELOPPER des actions dans le domaine des soins,
       de la politique régionale de santé.                              de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion
                                                                        des crises sanitaires, de la promotion de la santé
       ORIENTER vers des acteurs spécifiques.                          et de l’éducation thérapeutique.

        CCOMPAGNER dans le développement de votre projet
       A
       d’exercice coordonné (Pôle ou Maison de Santé).

                                                    2 • LA COMMUNICATION DE L’URPS

                                                    Le site internet de l’URPS
                                                    www.urpspharmaciens.org/pays-de-la-loire

                                                    La Newsletter électronique
                                                    L’URPS Pharmaciens envoie très régulièrement des informations
                                                    par voie électronique.

                                                    La newsletter papier
                                                    Trois newsletters papiers sont envoyées dans l’année à l’ensemble
                                                    des pharmaciens de la Région et aux partenaires institutionnels de
                                                    l’URPS.
                                                          e financement de la communication URPS Pharmaciens
                                                         L
                                                         se fait sur fonds propres.

I L’URPS des Pharmaciens des Pays de la Loire
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
PLUS LARGEMENT, L’URPS PHARMACIENS CONTRIBUE À L’ORGANISATION
          DE L’OFFRE DE SANTÉ RÉGIONALE ET SES MISSIONS SONT DÉFINIES
          PAR LE DÉCRET N°2010-585 DU 2 JUIN 2010.

3 • L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE                              4 • L’ADMINISTRATION

L’URPS Pharmaciens des Pays de la Loire, suite        Joëlle BARBE,
aux élections de décembre 2015, est composée          Assistante administrative de l’URPS Pharmaciens,
de 9 élu(e)s, pharmaciens d’officine, répartis sur    est présente 27 heures par semaine.
l’ensemble de la Région.
                                                      Anne-Claire OGER,
                                                      Chargée de missions, est présente à temps plein.
             Alain
             GUILLEMINOT
             Président (44)
                                                      5 • VIE DE L’UNION
                               Frédérique
                               CHEYMOL
                               Vice-Présidente (44)   Les réunions de Bureau :

                                                      L’URPS Pharmaciens s’est réunie deux fois durant l’année
                                                      2016 : avril et octobre.
             Denis
             MACÉ                                     Ces réunions sont ouvertes à l’ensemble des membres du
             Trésorier (49)                           Bureau de l’Union. Y sont validées les principales décisions,
                                                      à court terme, relevant des projets et du budget.
                               Sophie
                               RIOLI-TOUFFLIN
                               Trésorière adjointe    La Commission de Contrôle :
                               (85)
                                                      Elle est composée de trois élu(e)s URPS et assure le contrôle
                                                      des finances de l’Union. Les réunions ont, normalement, lieu
             Cécile                                   en présence de l’expert-comptable.
             VERHAEGHE
             Secrétaire (85)
                                                      Les Assemblée Générales :
                               Philippe
                               LAMBERT                Deux Assemblée Générales sont réalisées dans l’année,
                               Secrétaire adjoint     depuis la naissance (2011) de l’Union.
                               (49)
                                                      Une en fin d’année, permettant de réaliser un zoom sur
                                                      l’année civile écoulée et d’établir un budget prévisionnel
             Françoise                                pour l’année suivante. La seconde étant réalisée à "l’exercice
             MAILLARD                                 clos", avant l’été, où la présence du Commissaire et Comptes
             Présidente de                            et de l’expert comptables est requise afin de certifier les
             la Commision de Contrôle (72)            dépenses et subventions de l’Union.

                                                      Les pharmaciens missionnés :

                                                      Hugo MÉAS, ancien élu URPS,
                                                      est mandaté au nom de l’Union sur différentes thématiques
                                                      et réunions de représentation (CATS notamment).
           Pierre               Stéphane
           BRUGUIERE            TOME                  Véronique BÉAL, est mandatée au nom de l’Union
           Membre de            Membre de             sur la thématique des "soins palliatifs" / relations HAD.
           la Commision         la Commision
           de Contrôle (72)     de Contrôle (53)

  Il est à noter que Frédérique CHEYMOL a été
  élue remplace Sophie GONNEVILLE au poste
  de Vice-Présidente depuis le 20 juin 2017.
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
PARTICIPATION
URPS PHARMACIENS
AUX INSTANCES
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
PARTICIPATION URPS PHARMACIENS
AUX INSTANCES

          Le tableau récapitulatif des élu(e)s URPS Pharmaciens participant aux instances est disponible sur le site
          de l’URPS Pharmaciens : www.urpspharmaciens.org/pays-de-la-loire/documents-collaboratifs.html

Durant une année, les élu(e)s de l’URPS Pharmaciens participent entre 10 et 15 réunions
institutionnelles réparties sur l’ensemble de la Région des Pays de la Loire.

1•L
   A CONFÉRENCE RÉGIONALE DE LA SANTÉ                             3•L
                                                                      E COMITÉ RÉGIONAL DE CONCERTATIONS
  ET DE L’AUTONOMIE (CRSA)                                           SUR LES SOINS DE PREMIER RECOURS
                                                                     (CORECS)
La CRSA est un organisme consultatif qui contribue
à la définition et à la mise en place de la politique régionale    Le CORECS est le lieu de concertation entre les différents
de santé.                                                          partenaires intervenant en matière d’organisation des
                                                                   soins de premier recours.
Elle est constituée :
• d’une assemblée plénière                                         Il permet de partager un diagnostic et de construire une
• d’une commission permanente                                      réflexion prospective sur l’offre de soins ambulatoires
•d e commissions spécialisées :                                   au niveau régional et de favoriser le développement des
 - prévention,                                                     exercices regroupés des professionnels par une mise
 - organisation des soins,                                         en cohérence des stratégies de ses membres. Il émet
 - prises en charge et accompagnements médico-sociaux,            également un avis sur les projets de maisons de santé.
 - droits des usagers.
                                                                        onsieur Alain GUILLEMINOT
                                                                       M
Monsieur Alain GUILLEMINOT siège à l’assemblée                         siège au sein de ce dernier.
plénière. Plusieurs réunions ont eu lieu en 2015 et 2016.

 i L
    es 10 comptes rendus des assemblées plénières
    sont accessibles sur le site internet de l’ARS Pays de
    la Loire : www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr

La CRSA est notamment, missionnée en 2016, pour établir
les nouvelles préconisations pour le Projet Régional de
Santé de 2018.

2 • LES CONFÉRENCES DE TERRITOIRE

Les Conférences de Territoire ont pour mission de "mettre
en cohérence les projets territoriaux sanitaires avec le projet
régional de santé et les programmes nationaux de santé
publique" (Décret n° 2016-1024 du 26 juillet 2016 relatif
aux territoires de démocratie sanitaire aux zones des
schémas régionaux de santé et aux conseils territoriaux
de santé). L’URPS est titulaire au sein de la conférence de
territoire de Vendée, et assure la suppléance du poste en
Mayenne, dans le Maine-et-Loire et dans la Sarthe.

Depuis le décret n° 2016-1024 du 26 juillet 2016 sur
les Conseils Territoriaux de Santé, les conférences de
territoires se sont vues remplacées. La représentation
de l’URPS Pharmaciens y est cependant la même, la
répartition géographique également.
D'activité 2016-17 - ARS Pays de la Loire
PARTICIPATION URPS PHARMACIENS
    AUX INSTANCES

    4 • LES COMITÉS D’ACCOMPAGNEMENT TERRITORIAL DES SOINS DE PREMIERS RECOURS (CATS)

    Les CATS sont les structures départementales d’accompagnement
    au projet des Maisons de SantéPluri-professionnelles (MSP).

        CATS de Loire         CATS de Sarthe (72)             CATS de               CATS du Maine-           CATS de la Vendée
        Atlantique (44)      Françoise MAILLARD            Mayenne (53)               et-Loire (49)               (CATS 85)
    Fréférique CHEYMOL         représente l’URPS       Sophie GONNEVILLE              Denis MACÉ                 Hugo MÉAS
      représente l’URPS       au sein du CATS 72.       représentait l’URPS        représente l’URPS          pour l’année 2015
     au sein du CATS 44.                                 pour l’année 2017        au sein du CATS 49.       représentait l’Union,
                                                        au sein du CATS 53,                                 Cécile VERHAEGHE
                                                          Stéphane TOME                                    en a pris la suite pour
                                                          en a pris la suite.                                   l’année 2016.

    5 • LE COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE L’AIDE                            6•L
                                                                         ’OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA
         MÉDICALE URGENTE, DE LA PERMANENCE                             DÉMOGRAPHIE DES PROFESSIONS DE SANTÉ
         DES SOINS ET DES TRANSPORTS SANITAIRES
                                                                           onsieur Alain GUILLEMINOT participe, une fois par
                                                                          M
        onsieur Alain GUILLEMINOT siège en tant que
       M                                                                  an, au nom de l’URPS Pharmaciens à l’ONDPS.
       Président de l’Union.
                                                                      L’Observatoire National de la Démographie des Professions
                                                                      de Santé (ONDPS) créé en 2003, auprès du ministre
                                                                      chargé de la santé, est une instance de promotion, de
                                                                      synthèse et de diffusion des connaissances relatives à la
                                                                      démographie et à la formation des professions de santé.

    7 • LE GROUPEMENT DE COOPÉRATION SANITAIRE E-SANTÉ

    Le GCS e-santé Pays de la Loire met en œuvre les politiques numériques de santé en région afin d’améliorer la prise
    en charge et la coordination autour des patients. Il travaille au déploiement des Systèmes d’Informations partagés pour
    faciliter la circulation des informations en toute sécurité et développe la télémédecine sur les territoires.

    Le GCS e-santé Pays de la Loire a été créé en juillet 2011. Relais opérationnel pour la mise en œuvre des projets prioritaires
    de télémédecine, d’e-santé et d’information partagée, il assure la mobilisation et la cohésion nécessaires pour porter les
    ambitions régionales en matière de santé.

    Le Groupement propose également à ses adhérents des services e-santé et des missions d’accompagnement.

       Denis MACÉ, pharmacien élu URPS Pharmaciens Pays de la Loire siège en tant que membre élu au GCS e-santé.

     i Source : www.esante-paysdelaloire.fr/fr/en_quelques_mots/

I Participation URPS Pharmaciens aux instances
8 • L’INTER URPS

L’Inter URPS réunit l’ensemble des Unions, il s’agit donc des médecins, IDEL, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeutes,
sages-femmes, orthoptistes, biologistes, orthophonistes et pharmaciens.

   Deux à trois réunions par an ont lieu.

9 • L’ASSOCIATION DES PÔLES ET MAISONS DE SANTÉ DES PAYS DE LA LOIRE

                                L’Association des Pôles et Maisons de Santé Libéraux des Pays de la Loire est une association
                                loi 1901 créée en 2010 à l’initiative de professionnels de santé exerçant dans les Maisons et
                                Pôles de Santé. L’APMSL-PDL est adhérente à la Fédération Française des Maisons et des
                                Pôles de Santé (FFMPS).
                              L’objectif de l’APMSL-PDL est de partager les expériences et les informations entre
professionnels de santé exerçant en Maisons de Santé Pluri- Professionnelles pour faciliter les démarches de regroupement,
de gestion et de mise en œuvre de leur projet de santé.
L’URPS Pharmaciens est adhérente à l’APMSL et dispose d’une voix consultative à l’Assemblée Générale et au Conseil
d’Administration.

   www.apmsl-paysdelaloire.com

10 • COMMISSIONS (PÉDIATRIE, GÉRIATRIE) OMEDIT

                                L’OMEDIT des Pays de la Loire, a mis en place en 2015 deux commissions : pédiatrie et
                                gériatrie auxquelles l’Union participe afin d’asseoir et réaffirmer le rôle des pharmaciens
                                sur ces deux thématiques.
                                Ces deux commissions regroupent un ensemble d’acteurs régionaux du monde hospitalier
                                principalement. Des actions stratégiques départementales (44) et/ou régionales y sont décidées.

11 • SRAE NUTRITION

                                L’URPS Pharmaciens et la SRAE Nutrition (Structure Régionale d’Appui en Expertise) ont
                                décidé d’unir leurs forces et de réaliser un état des lieux sur "la nutrition en officine"
                                auprès des pharmaciens des Pays de la Loire. La thématique de la nutrition, fondement de
                                la santé publique, est plébiscitée mais non maîtrisée par les pharmaciens.
Suite à cet état des lieux, une réflexion commune avec la SRAE va être menée afin de réaliser un plan d’actions régional.

   www.sraenutrition.fr

12 • PARTICIPATION AUX MAIA

MAIA signifie Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’Aide et de soins dans le champ de l’autonomie.
MAIA est une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et
plus en perte d’autonomie et de leurs aidants grâce à une démarche novatrice : l’intégration des services d’aide et de soins.
L’intégration fait l’objet d’une préoccupation internationale depuis les années 1990 et fait partie des politiques publiques en
France depuis 2008.
L’URPS Pharmaciens est présente à l’ensemble des MAIA de la Région. Dans un souci d’efficience, une sélection des
réunions est néanmoins faite s’agissant des sujets relevant ou non des pharmaciens.
PROJETS PILOTÉS
PAR L’URPS
PHARMACIENS
PROJETS PILOTÉS
PAR L’URPS PHARMACIENS

1 • RAPPEL DU CONTEXTE

Les actions conduites par l’URPS Pharmaciens s’inscrivent dans le cadre du Projet Régional de Santé mis en place de
2012 à 2016. Ce dernier a été évalué et de nouveaux axes stratégiques sont dessinés au vu de la mise en place du PRS
2018/2022.

L’URPS Pharmaciens participe aux groupes de travail mis en place sur les différentes thématiques prioritaires identifiées
par l’ARS et, de ce fait, participe à l’élaboration et est force de propositions pour le prochain Projet Régional de Santé.

                                                                                                                     EOL
                                                                                                                PHARMACIENS
// L
    ES PROJETS PILOTÉS                                                                                    EXPÉRIMENTATEURS

   PAR L'URPS                                                                                               sur 3 départements

   PHARMACIENS
   EN PAYS DE LA LOIRE
                                                               MAYENNE
                                                             ETOPPIA P.17
  REVUE DE MÉDICATION                                        EOL P.23                         SARTHE
         PHARMACIENS                                         R
                                                              evue de
                                                                                             rojet "gestion des
                                                                                            P
                                                              médication P.26
                                                                                            hypoglycémies" P.15
                                                                                            ETOPPIA P.17
                                                                                            EOL P.23

                       LOIRE-ATLANTIQUE                         MAINE-ET-LOIRE

                        rojet
                       P                                      ETOPPIA P.17
                       "gestion des                           EOL P.23
                       hypoglycémies"                                                                              ETOPPIA
                       P.15
                                                                                                                PHARMACIENS
                                                                                                            POUR 100 PATIENTS
                                                                                                            sur 3 départements

                                                                                  PROJETS RÉGIONAUX

                                                                             PANEL D’OBSERVATION P.14
                                        VENDÉE                               > 380 pharmaciens sur la Région
                                   Projet "gestion des                        ORMATION EN ETP EN
                                                                             F
                                   hypoglycémies" P.15
                                                                             INTER-PROFESSIONNALITÉ P.19
                                                                             > 80 pharmaciens formés depuis 2 ans

                                                                             LA BOÎTE À OUTILS P.21
                                                                             > en collaboration avec la Région Bretagne
     PROJET "GESTION
   DES HYPOGLYCÉMIES"                                                        S
                                                                              ENSIBILISATION INTER-PROFESSIONNELLE
                                                                              À LA TABACOLOGIE P.24
           PARTICIPANTS                                                       > 72 pharmaciens sur 240 professionnels inscrits
     sur 3 départements
PROJETS PILOTÉS
    PAR L’URPS PHARMACIENS

    2 • PANEL D’OBSERVATION SUR LES CONDITIONS D’EXERCICE DES PHARMACIENS
         DES PAYS DE LA LOIRE (PROJET 2015)

    CONTEXTE :

    L’URPS des pharmaciens des Pays de la Loire a souhaité            •O
                                                                        rganisation du travail au sein des officines
    se doter d’un outil qui lui permet de recueillir, de manière       et développement du "front office".
    périodique, l’opinion des 1 500 pharmaciens titulaires
    d’officines de la Région, sur leurs conditions d’exercice,        • I mplication dans les projets de Maisons et Pôles de
    les évolutions du contenu de leur activité, le travail inter-       Santé et dans les dispositifs conventionnels récemment
    professionnel, les projets de création de Maisons ou                mis en place (entretien pharmaceutique...).
    Pôles de Santé... Dans un contexte économique devenu
                                                                      •O
                                                                        pinion sur les projets de coopération
    très contraignant, le métier de pharmacien d’officine
                                                                       inter-professionnelle.
    est confronté à des évolutions importantes, et l’Union a
    souhaité disposer de données objectives sur la manière            • Usages du dossier pharmaceutique…
    dont les professionnels perçoivent ces transformations et
    cherchent à s’y adapter.                                          Ces données ont été rapprochées des caractéristiques
                                                                      des pharmaciens (âge, sexe, lieu de formation...)
    Un certain nombre de thèmes d’enquête ont donc été                et de l’officine dont ils sont titulaires (taille en termes
    selectionnés :                                                    de tranche de chiffres d’affaires, nombre de salariés,
                                                                      situation géographique…).

       Objectifs généraux :
          "Photographier", à l’instant T, les conditions d’exercice et pratiques professionnelles des pharmaciens d’officine.
          D
           isposer d’éléments afin de conduire des actions en corrélation avec les besoins analysés.

    COMITÉ DE PILOTAGE :

    Le comité de pilotage du Panel est constitué des représentants de l'URPS Pharmaciens et de l'ORS.

    Ce comité a pour mission de :                                     Il est composé de :

    •D
      éterminer les orientations et le contenu                       •A
                                                                        nne TALLEC,
     du questionnaire d'enquête.                                       Médecin de santé publique Directeur de l’ORS.

    •E
      xaminer les modalités pratiques du recueil                     •F
                                                                        rançois TUFFREAU,
     de données (information préalable des professionnels,             Directeur adjoint en charge des panels.
     calendrier, modalités de contact…).
                                                                      • Jean-François BUYCK, Médecin statisticien ORS.
    •D
      éfinir les conditions de réalisation de l'enquête
     (pilote et enquête finale).                                      • Alain GUILLEMINOT, Président URPS Pharmaciens.

    •S
      uivre la mise en œuvre des travaux et participer               • Hugo MÉAS, Pharmacien mandaté pour l’URPS.
     à l'analyse des résultats.
                                                                      •A
                                                                        nne-Claire OGER,
                                                                       Chargée de missions URPS Pharmaciens.

I Projets pilotés par l’URPS Pharmaciens
MODALITÉS DE RECUEIL :

L’objectif de l’URPS est de recueillir l’opinion de l’ensemble des pharmaciens titulaires d’officines de la Région (1 500),
en utilisant les ressources logistiques de l’URPS, qui dispose des adresses électroniques des 1 200 officines de la Région.
L’ORS a donc proposé de s’appuyer sur cette infrastructure pour effectuer ces enquêtes par voie électronique, auprès de
l’ensemble des professionnels, les relances étant effectuées par l’Union selon les mêmes circuits.

    70 pharmaciens ont répondu à l’enquête diffusée, par mail, entre le 23-03-2015 et le 26-04-2015.
   3
   Une rémunération à hauteur de 40 euros leur était proposée.

Remis du rapport final : mars 2016
Celui-ci a été diffusé à l’ensemble des partenaires institutionnels, de santé, de réseaux de l’Union.

Partenaires :

• Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire                • Observatoire Régional de Santé des Pays de la Loire

Perspectives 2019/2020 :
Des études, plus courtes, seront pensées avec l’ORS sur des thématiques ciblées comme l’inter-professionnalité, les
systèmes d’informations, etc. Une étude en inter-professionnalité, commune aux URPS intéressées, serait envisagée.

3 • PROJET "GESTION DES HYPOGLYCÉMIES : SUIVI ET ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT DIABÉTIQUE
     DE TYPE 2 PAR LE PHARMACIEN D’OFFICINE"

CONTEXTE :

Motivés en premier lieu par leur rôle pédagogique et leur         qu'ils peuvent y parler et qu'ils s'y sentent écoutés,
rôle thérapeutique, les pharmaciens se montrent très              60 % trouvent l'équipe officinale disponible.
présents auprès des patients diabétiques.
                                                                  Les pharmaciens d’officine sont bien placés pour aider la
37 % des patients diabétiques de type 1 et 46 % des               patientèle diabétique à prendre d’importantes décisions
patients diabétiques de type 2 disent avoir reçu le               en ce qui concerne notamment les soins des pieds et des
soutien de leur pharmacien pour mieux comprendre                  yeux, l’hygiène buccale et les produits contre la toux et le
leur traitement.                                                  rhume. D’autre part, en étant facilement accessibles, ils
                                                                  sont aptes à reconnaître les signes et les symptômes du
Il faut dire que ces derniers consultent plus souvent             diabète chez les clients et à les diriger vers le programme
leur pharmacien que leur médecin traitant ou leur                 de dépistage approprié.
diabétologue. Côté équipe officinale, la relation avec les
patients diabétiques est jugée satisfaisante par 2/3 des          Les pharmaciens s’impliquent de plus en plus dans
répondants, très satisfaisante par 38 %. Les pharmaciens          les questions d’observance et de respect d’un régime
qualifient leurs patients diabétiques de "fidèles", "à            médicamenteux précis.
l'écoute", et "en confiance, rassurés". Côté patients,
l'enthousiasme est bien présent : 88 % jugent leur                Notons également qu’en moyenne 185 personnes
pharmacie accueillante et chaleureuse, 67 % précisent             franchissent les portes d’une officine par jour.
PROJETS PILOTÉS
    PAR L’URPS PHARMACIENS

       Objectif général :                                                        DESCRIPTION DE L’ACTION :
                                                                                 L’étude a consisté en la réalisation et la remise
           méliorer la prise en charge et l’accompagnement des
          A                                                                      aux patients diabétiques d’un questionnaire par
          patients diabétiques de type 2 en pharmacies d’officines               les pharmaciens d’officine du département de
          en Pays de la Loire.                                                   la Loire-Atlantique. Ce questionnaire, composé
                                                                                 d’une douzaine de questions, était divisé en deux
                                                                                 entretiens effectués à six mois d’intervalle. Le
       Objectifs opérationnels :                                                 premier entretien (juin 2015) permettant de faire
       • Permettre à 100 (échelle choisie) pharmaciens                          un état des lieux de la situation du patient sur sa
          d’officine de la Loire Atlantique de réaliser 2 entretiens             maladie et notamment sur les hypoglycémies. Le
          pharmaceutiques autour du “suivi et accompagnement                     second entretien (novembre 2015) devait, quant à
          des patients diabétiques”.                                             lui évaluer l’évolution des connaissances et des
                                                                                 pratiques dans le temps par le patient.
       • Permettre aux pharmaciens de répondre aux enjeux de
          santé publique caractérisant leur activité professionnelle,
          s’agissant de la prise en charge du diabète de type 2.                 CONSTITUTION D’UN COPIL :
       • Favoriser les réponses, à la problématique de                          Dès lors, un comité de pilotage (COPIL) regroupant
          l’identification des hypoglycémies par le patient, de                  différents acteurs de santé s’est constitué à partir
          l’information des risques encourus ainsi que la possibilité            du mois d’octobre 2014. S’en est suivi trois autres
          de transmettre des conseils.                                           réunions. Dans ce COPIL, on trouve plusieurs
                                                                                 professionnels de santé et professionnels
       • Par le biais du COPIL : réaliser un protocole d’entretiens             paramédicaux à savoir deux endocrinologues,
          pharmaceutiques sur le suivi et l’accompagnement des                   un médecin généraliste nutritionniste, une
          patients diabétiques de type 2.                                        diététicienne et une infirmière du réseau diabète
                                                                                 44, et plusieurs pharmaciens d’officine, Monsieur
       • Mettre en place une soirée de formation                                GUILLEMINOT, Président de l’URPS Pharmaciens
          sur le diabète de type 2.                                              et Mme Anne-Claire OGER, chargée de missions.
                                                                                 L’expertise de tous ces acteurs de santé a permis
       • Organiser la mise en place des entretiens                              d’élaborer un questionnaire d’entretien adapté à la
          pharmaceutiques, sur le département de                                 problématique retenue : les hypoglycémies chez les
          Loire-Atlantique, sur le suivi et l’accompagnement des                 patients diabétiques de type 2.
          patients diabétiques type 2 par le pharmacien d’officine.

    L’objet de la première rencontre des membres du comité de pilotage a été d’introduire le projet après avoir présenté les
    participants au COPIL. Il fut rappelé qu’en 2011 le syndicat des pharmaciens de Loire-Atlantique et la CPAM avait mené
    une action de dépistage du diabète. C’est dans cet esprit que l’URPS eut la volonté de renforcer cette action avec un objectif
    différent : le suivi et l’accompagnement du patient. Cette première rencontre, et les suivantes, ont permis de poser le cadre
    de l’expérimentation, à savoir le territoire-cible, la place du pharmacien, la construction du questionnaire, l’évaluation.
    Chaque point nécessitait une validation du comité de pilotage.

    PLUSIEURS SOIRÉES D’INFORMATIONS :

    •2
      8-04-2015 : contexte du projet, les hypoglycémies chez
     les diabétiques de type 2, description de l’action mise en place.

    •2
      4-09-2015 : à la demande des pharmaciens ayant participé à la
     première soirée, cette dernière a été organisée autour de l’alimentation.
     Un outil pharmacien/patient a par la suite été créé.

    OUTILS À DISPOSITION SUR LE SITE DE L’URPS

    • Questionnaire                     • Cartons d’invitation
    • Guide                             •O
                                          util sur l’alimentation
    • Carnet passerelle                  et le diabète de type 2
    • Affiches

I Projets pilotés par l’URPS Pharmaciens
RÉSULTATS :
Au total, 82 pharmacies ont participé à ce projet avec
environ 400 patients interrogés. Une vingtaine de
pharmacies participantes ont renoncées au projet par
manque de temps. La tâche suivante consiste a recueillir
les données et à analyser l’évolution des connaissances
et des pratiques (à 4 mois) du patient DT2 par rapport au
questionnaire initial.

€ FINANCEMENT :
Action soutenue par l’Agence Régionale de Santé.

CONCLUSION
Les résultats de l’évaluation du projet seront communiqués,
une fois celle-ci terminée, via un rapport d’enquête et/
ou une synthèse des résultats. Ces documents seront
envoyés, fin 2016, aux pharmaciens d’officine ainsi qu’aux
partenaires : Agence Régionale de Santé (ARS), autres
URPS, Observatoire Régional de la Santé (ORS), Centre
Hospitalier Universitaire (CHU) de Nantes, financeurs du
projet développé. Une soirée de restitution des résultats
va être organisée à la Faculté de Pharmacie de Nantes.

4 • ETOPPIA

CONTEXTE :

2008 : Convention entre le service de cardiologie du CHU           Implication des pharmaciens d’officine
d’Angers et le CRRRF pour un programme hospitalier
ayant pour objectif la mise en place d’un projet de            Pistes d’amélioration souhaitées par les cardiologues :
réadaptation cardiaque.
                                                               •L
                                                                 a part importante que constitue l’observance médica-
Les limites de ce programme :                                   menteuse dans l’éducation thérapeutique du patient en
                                                                post-infarctus relève en grande partie du partenariat
• Absence de suivi des patients suite à leur éducation         avec le pharmacien.
   (seulement à 1 an).
                                                               •T
                                                                 ous les trois mois l’ordonnance basic est prescrite et le
•P
  as d’implication des pharmaciens hospitaliers                pharmacien se trouve face au patient bien plus souvent.
 (connaissance et observance du traitement).
                                                               Monsieur Sebastien FAURE assure la coordination du
•P
  as de participation de professionnels de santé de ville.    projet sur le département du Maine-et-Loire.

  Objectifs généraux :
      D
       évelopper la compétence de suivi des patients post-infarctus par le pharmacien d’officine.

      P
       ermettre aux pharmaciens d’assurer un suivi de prévention tertiaire auprès de patients ayant eu un infarctus.
PROJETS PILOTÉS
    PAR L’URPS PHARMACIENS

       Objectifs opérationnels :
       • Diminuer le risque de récidive chez ces patients.           • Améliorer l'observance du patient.

       • Structurer le programme de formation en                     • Faciliter l'orientation du patient dans son parcours
          partenariat avec la faculté de pharmacie d’Angers.             de soins éducatifs.

       • Formation de 15 pharmaciens à l’Éducation                   • Identifier des facteurs bio psycho-sociaux qui
          Thérapeutique du Patient dans le cadre de la mise en           peuvent aider le patient à se situer dans son
          place d’un programme d’ETP patients post-infarctus.            environnement et à améliorer sa qualité de vie.

       • Mettre en place des entretiens pharmaceutiques
          pour 100 patients.                                              L
                                                                           es critères d'inclusion
                                                                      Les patients éligibles seront les patients ayant
          B
           esoin de santé identifié                                  présenté un syndrome coronarien aigu avec sus
       Les pathologies cardiovasculaires sont une priorité            décalage du segment ST, ou des patients coronariens
       régionale inscrite dans le PRS 2011-2015.                      traités par des médicaments similaires (ordonnance
                                                                      BASIC), entre un et six ans auparavant et âgé de moins
          L
           es objectifs des différentes séances                      de 80 ans.
          du programme sont :
                                                                          L
                                                                           es modalités du programme
       • Permettre au patient l'acquisition de
          connaissances pour mieux comprendre sa maladie.             L'analyse d'entretiens de recueil des besoins éducatifs
                                                                      effectués auprès d'un échantillon de la population
       • Soutenir le patient dans sa démarche                        ciblée nous a permis d'affiner le diagnostic éducatif
          thérapeutique (expression / motivation).                    et de construire les séances à partir des besoins
                                                                      emblématiques des patients.

                                                                      1 - LE PREMIER CONTACT AURA LIEU À LA PHARMACIE
                                                                           OU CHEZ LE MÉDECIN TRAITANT QUI AURA ÉTÉ
                                                                           INFORMÉ DU PROGRAMME AU PRÉALABLE
                                                                      Le programme est proposé au patient par le pharmacien
                                                                      ou le médecin traitant (médecin généraliste ou cardio-
                                                                      logue). Si le patient est d'accord :

                                                                      • Son consentement sera recueilli par le pharmacien et
                                                                         signé par lui-même.
                                                                         (cf. annexe I)

                                                                      • La charte de déontologie pour ce programme d'ETP
                                                                         ainsi que la notice d'information lui seront expliquées
                                                                         et remises signées (cf. annexe I) (le double de ses
                                                                         documents faisant partie du dossier ETP du patient).

                                                                      • Dans tous les cas, le médecin traitant du patient
                                                                         valide l’inclusion du patient dans le programme. Si le
                                                                         cardiologue du patient n’est pas son médecin traitant, il
                                                                         sera informé de l’inclusion par courrier.

    2 - UN DIAGNOSTIC ÉDUCATIF SERA RÉALISÉ PAR LE PHARMACIEN
    Le pharmacien rencontre le patient et réalise un recueil des besoins, des ressources et des freins à l'apprentissage. Le
    patient et le pharmacien s'accorderont sur des objectifs éducatifs (cf. annexe II) (le double de ce document faisant partie du
    dossier ETP du patient). Le temps nécessaire est de 45 minutes environ.
        Les objectifs éducatifs définis sont communiqués au médecin traitant qui peut à son tour, s’il le souhaite, apporter des
        compléments d’informations.

I Projets pilotés par l’URPS Pharmaciens
3 - RENDEZ-VOUS INDIVIDUELS AVEC LE PHARMACIEN (30 MINUTES)
Selon le ou les objectifs éducatifs négociés et inscrits sur le document d'alliance thérapeutique, le patient pourra bénéficier
des différentes séances présentées ci-dessous. Au cours du programme, si le patient présente de nouveaux besoins, il
pourra bénéficier des séances correspondantes. Les patients sont accueillis avec leurs proches si besoin.
Un bilan intermédiaire (6 mois environ) est transmis au médecin traitant par le pharmacien éducateur. Si besoin, le
pharmacien pourra contacter le médecin traitant à tout moment pour lui signaler toute situation qu’il estimerait urgente
pour la santé du patient.

4 - BILAN À UN AN AVEC LE PHARMACIEN (45 MINUTES)
Il s'agit d'un entretien individuel. Le but étant d'évaluer la satisfaction du patient, d’évaluer l’acquisition des objectifs
mais également de faire émerger les nouvelles ressources et freins. Les pharmaciens seront attentifs à ceux-ci tout au long
du programme et pourront en faire part au médecin traitant du patient.
Le bilan à un an sera transmis au médecin généraliste et au cardiologue du patient.
79 patients ont été inclus dans le programme.

€ FINANCEMENT : Projet soutenu par l’ARS.

ÉVALUATION :
Thèse élaborée par Mme Marine VANDANGEON : “l’évaluation annuelle d’un programme d’éduction thérapeutique du
patient post-infarctus à l’officine : le programme ETOPPIA, 2016”
“Le Bilan des pharmaciens pour ce programme est positif. Ils sont satisfaits d’y avoir participé et souhaiteraient poursuivre
cette prise en charge dans leur officine. De plus, ils ont le sentiment que ces entretiens ont amélioré les connaissances
des patients et ont donc été bénéfiques pour leur santé. Cependant, afin d’améliorer le programme pour les prochaines
années, il conviendrait de revoir les critères d’inclusion des patients, d’améliorer les conducteurs de séances et les liens
interprofessionnels notamment avec les médecins".
Le programme est reconduit pour l’année 2017.

5 • FORMATION EN ETP EN INTERPROFESSIONNALITÉ AVEC L’URPS INFIRMIERS LIBÉRAUX DES 2015/2016

CONTEXTE :

Prévue par l’article 84 de la loi Hôpital Patient Santé            Cette démarche éducative repose sur la relation de soins
Territoire (HPST) du 21 juillet 2009, l’éducation                  et la place prépondérante du patient, comme acteur de
thérapeutique s’inscrit dans le parcours de soins du               sa santé. Il est nécessaire de coordonner les différents
patient. L’article 38 précise que les pharmaciens "peuvent         acteurs de la prise en charge autour du patient afin
participer à l’éducation thérapeutique et aux actions              de leur proposer une offre pertinente en Éducation
d’accompagnement de patients"                                      Thérapeutique du Patient. Cette coordination peut
Des rapports élaborés par l’INPES et la HAS ont montré             s’envisager dès le stade initial des formations.
l'intérêt de l'éducation thérapeutique du patient et ont           Une formation d’ETP commune contribue à créer
précisé les modalités de mise en œuvre.                            les conditions favorables à la transversalité et à la
De nombreuses études ont illustré les bénéfices de                 coordination des acteurs.
l'éducation thérapeutique du patient en termes de qualité de       Les Pharmaciens, acteurs essentiels dans la prise en
vie, de meilleure observance des prises médicamenteuses,           charge et l’accompagnement du patient, sont, à ce jour,
de réduction du nombre des complications, et de                    peu nombreux à disposer d’une formation à l’Éducation
diminution du nombre d'hospitalisations.                           Thérapeutique du Patient. Cette formation, au-delà d’être
PROJETS PILOTÉS
    PAR L’URPS PHARMACIENS

    indispensable à leur participation dans les programmes            au domicile du patient, connaît ses habitudes de vie et
    d’ETP, permet une approche pluridisciplinaire et                  développe ainsi une relation de confiance avec lui. Il est
    innovante dans la prise en charge du patient.                     un des premiers acteurs de l’éducation thérapeutique.
    Elle permet aussi une approche professionnalisante                Il réalise souvent des actions d’éducation thérapeutique
    dans la prise en charge des patients au niveau de                 sans aucune reconnaissance, ni formation spécifique.
    l’observance des traitements, dans le cadre des entretiens        Dans son décret de compétences, l’infirmier a une
    pharmaceutiques de suivi des patients chroniques, mis en          mission d’éducation à la santé. De plus, dans le cadre
    place par convention nationale.                                   du développement des Pôles et Maisons de Santé et la
                                                                      mise en place des parcours de santé des aînés, le rôle
    De même, l’infirmier libéral prend en charge le patient
                                                                      de l’infirmier libéral dans l’éducation thérapeutique se voit
    de façon globale parfois quotidiennement, intervient
                                                                      renforcé.

       Objectif général :
          D
           évelopper une culture d’Éducation Thérapeutique du Patient auprès des acteurs de santé de premier recours,
          dans les Pays de Loire.

       Objectif opérationnel :
          Organiser en inter-professionnalité, des formations permettant aux participants d'aider les patients atteints
           d'affection chronique à acquérir la capacité de gérer leur traitement afin de prévenir les complications résultant
           de leur propre maladie, tout en conservant ou améliorant leur qualité de vie. (Rapport l'OMS 1998).

    ORGANISMES FORMATEURS :
    • IREPS 44 : Instance Régionale d’Éducation et Promotion de la Santé.
    • Origami Santé.

    TERRITOIRE : RÉGION DES PAYS DE LA LOIRE
       IDE : 51 dont 13 participants dont la formation a eu lieu uniquement pour les infirmiers (35 prévu par l’avenant au CPOM).
       P harmaciens : 28 sur l’ensemble de la Région.

    NOMBRE DE PROFESSIONNELS PRÉVUS DANS LE CPOM
    • IDEL : 35
    • Pharmaciens : 30

     € FINANCEMENT : Action soutenue par l’Agence Régionale de Santé.

    6 • ETP EN INTERPROFESSION URPS PHARMACIENS / IDEL 2016/2017

    Reconduction de l’action en 2016            TERRITOIRE CONCERNÉ ET                       € FINANCEMENT :
    avec comme organisme formateur              NOMBRE DE PROFESSIONNELS :
    l’Association Française d’Éducation         Région Pays de la Loire                     Action soutenue par l’Agence
    Thérapeutique.                              avec 40 pharmaciens.                        Régionale de Santé.

    OBJECTIFS : Idem 2015.                      ÉVALUATION : Sera réalisée durant
                                                l’été 2017.

I Projets pilotés par l’URPS Pharmaciens
7•L
   A BOÎTE À OUTILS DES PHARMACIENS EN INTER-RÉGION

CONTEXTE :

"L’exercice coordonné y est développé pour répondre aux        Aussi et dans le cadre du regroupement des
problématiques de santé actuelles : prise en charge des        professionnels en Maison de Santé les pharmaciens
maladies chroniques, vieillissement de la population…          ont un intérêt incontestable à participer à ce format
Il s’agit de proposer un ensemble de services de santé de      d’exercice professionnel. Ils ont notamment la possibilité
proximité tant en matière de soins que de prévention et        de se constituer en SISA (Société Interprofessionnelles
constituent une réponse à l’évolution des modes d’exercice     de Soins Ambulatoire) : l’objet étant bien la coordination
souhaitée par de nombreux professionnels de santé, en          des soins et non le partage des charges, de participer aux
favorisant également l’ouverture et la coordination des        actions d’ETP et aux projets de promotion et prévention de
acteurs de prévention et d’éducation à la santé présents sur   la santé, de mettre en place d’outils favorisant l’exercice
les territoires.                                               professionnel coordonné (Messagerie sécurisée, Dossier
                                                               pharmaceutique, …).
Les Maisons de Santé Pluri-professionnelles sont définies
dans le Code de la Santé Publique Article L.6323-3."           Il s’agit également de permettre au pharmacien d’avoir
                                                               les outils nécessaires pour impulser ou participer aux
 i Source : Site internet APMSL                               dynamiques actuelles. Le pharmacien a toute sa place
    www.apmsl-paysdelaloire.com/maisons-de-sante-              dans la mise en place d’un Pôle ou Maison de Santé pluri -
    pluri-professionnelles/                                    professionnelle.
                                                               Il reste qu’une attention particulière doit être portée sur
Les pratiques professionnelles évoluent. La culture de         la déstabilisation éventuelle du maillage pharmaceutique.
l’exercice coordonné se développe. Les professionnels
de santé libéraux s’organisent et mettent en place des          i S
                                                                   ource : Site internet APMSL, texte écrit par l’URPS
initiatives pour prendre en charge la population de leur           Pharmaciens : www.apmsl-paysdelaloire.com/
territoire et répondre aux problématiques de continuité            jv_team/pharmacien-dofficine/
des soins et qualité de la prise en charge. On compte
aujourd’hui en Bretagne 60 Pôles et Maisons de Santé           C’est dans ce contexte que l’URPS Bretagne et l’URPS
pluri-professionnels et 50 en Pays de la Loire (30 sont en     Pays de la Loire ont décidé de réunir leurs forces afin
projet).                                                       de proposer aux pharmaciens d’officine des deux
Les demandes d’accompagnement/soutien dans ce type             régions un outil technique et pratique pour les aider
de projet de la part des pharmaciens sont réelles.             à comprendre ce nouveau mode de fonctionnement et
                                                               favoriser le regroupement interprofessionnel.

PROJET EN INTER-RÉGION :
L’URPS Pharmaciens de Bretagne est à l’initiative du
projet. Un besoin émergent a notamment été identifié
dans le cadre du regroupement de professionnels de
santé en Maisons de Santé.
Deux aspects sont notamment abordés, à savoir :
•U
  n angle plus généraliste sur ce que peut être une Maison
 de Santé et comment d’un point de vue "méthodologiste"
 cet exercice professionnel peut être construit.
•D
  e même qu’un aspect spécifique aux pharmaciens
 d’officine sera élaboré.
Une construction pertinente et efficace ne peut se faire
sans le soutien des acteurs régionaux à savoir les ARS
Bretagne et Pays de la Loire et l’Association des Pôles et
Maisons de Santé pour les Pays de la Loire.
Vous pouvez aussi lire