DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion

 
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
DIAGNOSTIC LOCAL
 Personnes âgées
Territoire Sud 2017
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
INTRODUCTION

Un diagnostic pour qui et pourquoi?

     Issu du plan Alzheimer, le dispositif MAIA concerne l’ensemble des acteurs œuvrant auprès des
     personnes en perte d’autonomie. Le sigle, signifiant depuis la promulgation de la loi
     d’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) « Méthode d’Action pour l’Intégration des
     services et des soins dans le champ de l’Autonomie ».

     Le dispositif vise à améliorer l’offre de services et de soins du territoire et à fluidifier le
     parcours. Pour ce faire, il s’appuie sur une démarche de diagnostic visant à :
     • recenser l’offre de service
     • repérer les dynamiques partenariales
     • identifier les ruptures de parcours

     Il s’agit d’un outil à la disposition de l’ensemble des acteurs et au service d’une dynamique de
     projet territorial.

     Dans une démarche d’amélioration continue de l’offre, l’actualisation régulière de ce
     diagnostic est indispensable. Le document présent est donc amené à être mis à jour
     régulièrement.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
INTRODUCTION

Un diagnostic mais comment?

     Au vu des finalités de la MAIA, la méthodologie retenue pour le diagnostic s’articule autour de
     trois grandes phases superposées :
     • La construction d’une base documentaire propre à la méthode MAIA
     • La collecte de données quantitatives (chiffres INSEE, ORS,…)
     • La collecte de données qualitatives
     • Ce dernier est l’élément prédominant dans cette réalisation, notamment via les entretiens
       semi-directifs, la participation aux colloques et séminaires sur la question du vieillissement;
       mais aussi grâce à l’analyse des situations complexes suivies par le service de Gestion de
       Cas.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
INTRODUCTION

?

       Pour diverses raisons, le secteur amorce actuellement des transformations :

       •   Le évolutions législatives récentes : Les lois de Modernisation du système des santé du 26/01/2016 et
           d’Adaptation de la Société au Vieillissement du 28/12/2015
       •   La mise en œuvre de la déclinaison locale du « Plan Maladie Neuro-Dégénératives 2014-2019 »
       •   L’actualisation des schémas directeurs : le Projet Régional de Santé (PRS) et le Schéma Départemental de
           l’Offre de Sociale et Médico-Sociale (SDOSMS) arrivant à échéance fin 2017.

       La transformation de ces cadres de références offre l’occasion de questionner les pratiques en vue de gagner en
       efficacité, mais aussi de trouver de nouvelles réponses innovantes. Le présent diagnostic s’inscrit donc dans
       cette dynamique de changement.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
SOMMAIRE

PARTIE 1                                       PARTIE 6
Le Territoire                                  Les services tutélaires
PARTIE 2
                                               PARTIE 7
L’offre de soins
                                               L’offre de soutien
PARTIE 3
Les modes d’hébergement                        PARTIE 8
                                               Les services de coordination
PARTIE 4
Les interventions à domicile (hors libéraux)
                                               PARTIE 9

PARTIE 5                                       Les dynamiques partenariales
Les services d’action sociale
                                               SIGLES

                                               BIBLIOGRAPHIE
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
I. PRESENTATION DU TERRITOIRE
LE TERRITOIRE
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
PARTIE 1
LE TERRITOIRE

PRESENTATION

D’une superficie de 2 512 kilomètres
carrés, la Réunion est située dans
l’archipel des Mascareignes à environ 700
kilomètres à l’est de Madagascar et à 170
kilomètres au sud-ouest de l’île Maurice. Il
s’agit d’une île volcanique créée, par un
point chaud: culminant à 3 071 mètres au
piton des Neiges, elle présente un relief
escarpé travaillé par une érosion très
marquée. Le piton de la Fournaise, situé
dans le sud-est de l’île, est un des volcans
le plus actif du monde. Bénéficiant d’un
climat tropical et située sur la route des
cyclones, la Réunion abrite un endémisme
exceptionnel.

Avec 842 767 habitants, la Réunion a une
densité moyenne de population supérieure
à celle de la France métropolitaine.
Divisée en trois territoire de santé: le
Nord/Est, l’Ouest et le Sud; ce dernier est
composé de dix communes.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
PARTIE 1
 LE TERRITOIRE

DECOUPAGE ADMINISTRATIF

    La Réunion est un territoire français d’outre mer régi par l’article 73 de la Constitution en
    vertu duquel les lois et règlements sont applicables de plein droit comme en métropole.
    La Réunion forme ainsi un DROM –département et région d’outre mer- doté d’un conseil
    régional et d’un conseil départemental. Ces collectivités territoriales disposent globalement
    des mêmes compétences que les départements et les régions en métropole bien que des
    adaptations existent. L’article 73 de la Constitution laisse la possibilité de substituer à la région
    et au département une collectivité territoriale unique mais, à l’inverse de la Guyane ou de la
    Martinique, aucun projet en ce sens n’existe actuellement.
    L’Etat est représenté par un préfet. Le territoire est divisé en quatre arrondissements (Saint-
    Benoît, Saint-Denis, Saint-Paul et saint-Pierre).
    La Réunion compte actuellement 24 communes et 5 communautés d’agglomération et d’un
    point de vue de l’Union Européenne , elle constitue une région ultrapériphérique.
    Le territoire du Sud est composé de 2 intercommunalités et de 10 communes: Les Avirons,
    l’Etang-Salé, Saint-Pierre, Cilaos, Saint-Louis et Petite-Ile forment la Communauté
    Intercommunale des Villes Solidaires (CIVIS), l’Entre-Deux, Le Tampon, Saint-Joseph et Saint-
    Philippe la Communauté d’Agglomération du Sud (CASUD).
    En mars 2017, un arrêté du préfet de la Réunion fait de la Rivière la 25ème commune de l’île par
    scission du territoire de Saint-Louis. Le processus de création lancé aboutira en 2018.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
PARTIE 1
     I.
     LE LE TERRITOIRE
        TERRITOIRE

     DEMOGRAPHIE

 Au 1er janvier 2014, 842 767 personnes vivent à la Réunion. La population augmente de 0.6% par an
 depuis 2009, soit un peu plus qu’en France métropolitaine (+0.5). La réunion abrite 1.3% de la
 population française. L’Ile se place au 25eme rang des départements français les plus peuplés.
                                                                  Chiffres clés à La Réunion et en France en 2013
                                                              (Population, naissances, décès, mariages, espérance de vie)

                                                                                                         La Réunion                        France métropolitaine
                                                                                          2007              2012            2013                   2013
                    er
Population au 1 janvier                                                                      794 107           833 944         839 640               63 652 034
Naissances vivantes                                                                            14 808            14 288          14 002                 779 883
Naissances de mères mineures                                                                      554               491             460                   3 969
Taux de natalité (‰)                                                                             18,5              17,1            16,6                    12,2
Indicateur conjoncturel de fécondité                                                             2,47              2,42            2,40                    1,98
Décès                                                                                           3 974             4 167           4 258                 556 406
Taux de mortalité (‰)                                                                              5,0               5,0             5,1                     8,7
Taux de mortalité standardisé (‰)                                                                  9,7               9,4             9,3                     8,7
Taux de mortalité infantile (‰)                                                                    6,1               7,4             7,5                     3,3
Mariages enregistrés                                                                            3 040             3 004           2 791                 233 108
Taux de nuptialité (‰)                                                                             3,8               3,6             3,3                     3,5
Pacs                                                                                              504               885             976                 166 567
Divorces prononcés                                                                              1487              1497            1512                  121 849
Espérance de vie à la naissance :                               - hommes                         74,7              76,8            77,0                    78,8
(années)                                                        - femmes                         81,9              83,3            83,5                    85,0
Source : Insee, estimations de population et statistiques de l'état civil.
DIAGNOSTIC LOCAL Personnes âgées Territoire Sud 2017 - MAIA Réunion
DEMOGRAPHIE

  Bien qu’elle soit moins importante que lors de la décennie 1999-2009 (+1,6% par an), l’augmentation
  de la population des communes du Sud reste élevée entre 2009 et 2014:+0,9% par an. Avec 289 896
  habitants pour 942,8 km2 ce territoire a une densité de population supérieure à la moyenne
  nationale;
   Le ralentissement est malgré tout particulièrement marqué aux Avirons, à Saint-Louis, à Saint-
  Joseph ou au Tampon. Il s’explique par une diminution rapide de la taille des ménages que ne
  compense pas toujours l’augmentation du nombre de logements. Par ailleurs, la baisse de la
  population s’amplifie à Cilaos: la géographie des montagnes soumise aux éléments naturels vient
  contraindre le développement de la commune.
  Au 1er janvier 2013, la moitié des habitants de la Réunion vit sur le littoral, à une altitude inférieure à
  150 mètres. Un réunionnais sur quatre vit dans les « Hauts », à 400 mètres ou plus d’altitude. Dans le
  Sud, la proportion est plus élevée: 39% des habitants vivent à cette altitude.
   Deux villes regroupent plus de la moitié des habitants des Hauts (53%): Le Tampon au Sud,
  entièrement dans les hauteurs et Saint-Paul à l’Ouest.
  Le mouvement naturel du territoire Sud (solde des naissances et des décès) est positif en 2009 avec
  respectivement 5 153 naissances et 1 606 décès. Sur la période 2009-2011, les femmes mineures
  (moins de 18 ans) au moment de l’accouchement représentent 38,1% des naissances sur le territoire.
  Les personnes âgées de 75 ans et plus représentent 3,7% de la population du territoire, soit environ
  deux fois moins qu’au niveau national (8,7% en métropole).
PARTIE 1
  I.
  LE LE TERRITOIRE
     TERRITOIRE

3.DEMOGRAPHIE

                                     POPULATION DU TERRITOIRE SUD
                                                                  Taux de
                                                                                Taux de croissance   Pourcentage de la
                 Population municipale Population municipale croissance annuel
                                                                               annuel moyen entre    polutation âgée de
                 au recensement 2014 au recensement 2009 moyen entre 1999
                                                                                  2009 et 2014         plus de 60 ans
                                                                  et 2009
Les Avirons             11 315                10 455               3.8                 1.6                  14.2

Entre-Deux              6 634                 6 176                1.8                 1.4                  16.3

L’Etang-Salé            14 103                13 484               1.4                 0.9                  14.3

Petite-Ile              12 035                11 582               1.3                 0.8                  18.1

Saint-Joseph            37 362                35 846               1.7                 0.8                  15.2

Saint-Louis             52 803                51 460               1.7                 0.5                  13

Saint-Pierre            81 583                77 146               1.1                 1.1                  13.6

Saint-Philippe          5 101                 5 100                0.5                 0.0                  15.6

Le Tampon               76 796                72 658               1.9                 1.1                  14.1

Cilaos                  5 295                 5 989                -0.2               -2.4                  15.7

Sud                    303 027               289 896               1.6                 0.9                  15

La Réunion             842 767               816 364               1.5                 0.6                  13,9
PARTIE 1
 I.
 LE LE TERRITOIRE
    TERRITOIRE

3.DEMOGRAPHIE
PARTIE 1
  I.
  LE LE TERRITOIRE
     TERRITOIRE

DONNEES SOCIO-ECONOMIQUES

APA 2016               SEUIL DE PAUVRETE 2014   MINIMA SOCIAUX 2011      ILLETRISME
14 937 bénéficiaires
PARTIE 1
LE TERRITOIRE
ETAT DE SANTE

     Entre 2007 et 2009, le taux de mortalité du territoire de santé Sud (996,3 pour 100 000
     habitants) est supérieur à la moyenne nationale (827 pour 100 000 habitants). La mortalité
     prématurée (décès survenant avant 65 ans) représente 34,7% des décès: 41,5% pour les hommes
     et 25% pour les femmes.
     Ce territoire présente un taux de mortalité prématurée évitable liée aux pratiques de
     prévention primaire au dessus de la moyenne nationale. Le taux de mortalité par maladie
     cardio-vasculaire et le taux de mortalité par cancers, et notamment par cancer du sein, sont en
     dessous des niveaux nationaux.
     Les maladies de l’appareil circulatoires, les cancers, le diabète et la maladie mentale
     représente 84% des affections de longue durée dans le territoire sur la période 2008/2010.
     Le territoire Sud présente des taux d’admission en ALD pour diabète et maladies cardio-
     vasculaires bien supérieurs aux taux nationaux (en particulier pour le diabète). Pour les cancers
     et les maladies mentales, les taux d’admission sont en dessous des taux nationaux.
     Caractérisé par une surmortalité liée à l’alcool par rapport à la situation nationale, ce
     territoire présente également des taux de mortalité par suicide et accident de circulation
     supérieurs aux moyennes nationales.
     En revanche, le taux de mortalité par cancer du poumon est inférieur au taux national.
contre 39%. Les femmes représentent 80% des situations. A noter que chez les Réunionnais de 65 ans et plus, 25% vivent seuls. Cette situation tend à

  PARTIE 1
  Chez les 75 ans et plus, un tiers des personnes vivent seules. Cette situation de vie est moins présente à la Réunion que dans l’Hexagone en 2013 : 29%

  LE TERRITOIRE
CONSOMMATION DE SOINS

       En 2013, les Réunionnais ont consulté en moyenne 6 fois sur l’année un médecin généraliste,
       4 fois un masseur kinésithérapeute, 19 fois un infirmier et 1 fois un chirurgien dentiste, soit
       davantage que les Métropolitains ou les autres Ultramarins.
       En particulier, les Réunionnaises vont plus chez leur généraliste que les Métropolitaines,
       notamment entre 19 et 64 ans, probablement en lien avec un nombre moins important de
       gynécologues.
       Les Réunionnais font appel deux fois qu’en métropole à un infirmier libéral. La bonne
       implantation de ces professionnels, la plus forte prévalence de maladies chroniques (diabète)
       et la politique de maintien à domicile des personnes âgées expliquent ce recours plus
       important aux infirmiers libéraux.
       Les Réunionnais consultent davantage lorsqu’ils résident dans les zones où les praticiens sont
       les plus nombreux. Ainsi les habitants du Sud ont plus souvent recours aux masseurs
       kinésithérapeutes que le reste de l’île car ces derniers sont plus présents que dans le reste de
       l’île (139 pour 100 000 habitants contre 116 à la Réunion).
       Les Réunionnais recourent moins fréquemment aux soins hospitaliers qu’en métropole (170
       hospitalisations pour 1 000 habitants contre 216). Cet écart s’explique en partie par la
       jeunesse de la population. Entre 40 et 69 ans l’écart avec la métropole est le plus élevé (177
       contre 219 pour 1 000 habitants); à l’inverse, les personnes âgées de plus de 70 ans ont
       recours presque aussi fréquemment qu’en métropole (463 contre 483 pour 1 000 habitants).
L’OFFRE DE SOINS
PARTIE
  PARTIE 2
         2
  OFFRE DE
  L’OFFRE DESOINS
             SOINS
L’OFFRE LIBERALE

         Profession     Médecins   Infirmiers   Orthophonistes   Kinésithérapeutes   Neurologues   Gériatres   Pharmaciens
 Ville

 L’Etang Salé              6          35              6                 22               0            0            5
 Les Avirons              11          17              9                 21               0            0            3
 L’entre Deux              5          13              5                 13               0            0            1
 Cilaos                    4          13              2                 8                0            0            3
 Saint-Louis              54         114             43                 99               0            0            23
 Le Tampon                67         168             29                135               0            0            32
 Saint-Pierre             104        197             81                207               5            1            62
 Petite Ile               13          29             10                 22               0            0            8
 Saint-Joseph             35          88             17                 60               0            0            15
 Saint-Philippe            6          11              0                 5                0            0            2
 Source: « Les
 professionnels de        305        685             202               592               5            1           154
 santé » sur AMELI.fr

 Au   1er janvier 2016 on note également la présence de :
 -     5 Psychomotriciens
 -     20 Psychologues
 -     2 Ergothérapeutes
PARTIE
  PARTIE 2
         2
  II.
  OFFRE   DESOINS
      OFFRE
  L’OFFRE DE  SOINS
             DE SOINS
   1 – OFFRE
L’OFFRE      LIBERALE : ACTEURS DE 1ER RECOURS
         LIBERALE

                                       CONSTAT PARTAGE (A COMPLETER)

  FORCES                                                   FAIBLESSES
  ➢ Densité médicale en augmentation (+2% entre 2013       ➢ Sous-effectif de spécialistes par rapport à la
    et 2015)                                                 moyenne nationale, ce qui peut avoir un impact
  ➢ Dynamique de regroupements de professionnels en          en terme de repérage et de diagnostic
    maison de santé                                        ➢ Manque d’outils de diagnostic rapide pour le
  ➢ Taux de recours aux soins médicaux relativement          secteur libéral
    proche de celui de la métropole et au-delà des         ➢ Orientation tardive ou peu mise en œuvre vers
    moyennes nationales concernant les soins                 les professionnels paramédicaux du secteur
    paramédicaux (IDE et masseurs-kinésithérapeutes)         libéral
PARTIE
PARTIE 2
       2
L’ OFFRE DE SOINS
OFFRE DE SOINS
LES ÉTABLISSEMENTS

ST-LOUIS
Centre Hospitalier Universitaire Sud                                       CILAOS
                                                                           Centre Hospitalier Universitaire Sud
Centre Médico-Psychologique

ST-PIERRE
CHU Sud
Médecine gériatrique (20 lits)

Unité Mobile d’Accompagnement et de
Soins Palliatifs
                                                                                              ST-JOSEPH
Unité Intersectorielle de Géronto-                                                            CHU Sud
Psychiatrie
                                                                                              Service de Médecine Gériatrique
Unité Mobile de Gériatrie                                                                     Court séjour (44 lits) – Hôpital de jour
                                                                                              (4 lits) – Bilans gériatriques, présence
Consultation Mémoire                                                                          d’un plateau technique

Centre de maladies neuromusculaires                                                           Centre Médico-Psychologique
et neurologiques                       LE TAMPON
                                       Unité de Soins de Longue Durée                         Clinifutur
Centre Médico-Psychologique            (40 lits)                                              Soins de Suite et de Réadaptation (83
                                                                                              lits) – Présence d’un plateau technique
Clinique Béthesda                      Unité Cognitivo-Comportementale
Soins de Suite et de Réadaptation      (6 lits) – Unique UCC sur le Département

Clinique les Flamboyants Sud           Centre Médico-Psychologique
Centre de soins psychothérapiques
PARTIE
PARTIE 2
       2
OFFRE DE
L’OFFRE DESOINS
           SOINS
CONSTAT PARTAGE)

FORCES
➢ Consultation mémoire pluridisciplinaire
➢ Liens existants entre l’UCC du Tampon et les
  services sanitaires

FAIBLESSES
➢ Articulation gériatrie/psychiatrie
➢ Anticipation des retours à domicile
➢ Délai d’attente important pour la consultation
  mémoire
➢ Absence de CMRR
➢ Absence de référent « Alzheimer jeune » sur l’île
➢ Manque de lisibilité sur le parcours des personnes
  âgées avec des troubles psychiatriques

Informations complémentaires:
CHU Sud en 2015 :
Equipe mobile filière gériatrique: 1 186 interventions et 609 patients rencontrés (file active)
Consultations mémoire labellisées: 196 patients rencontrés (file active Mémoire)
EHPAD: 40 entrées, 44 385 journées, taux d’occupation de 93,5%, 130 lits moyenne/an
PARTIE 2
OFFRE DE SOINS

LES MODES D’HEBERGEMENT
PARTIE
  PARTIE 3
         2
  LES MODES D’HEBERGEMENT
  OFFRE DE SOINS
PREAMBULE

 Des modes de cohabitation en transition

 Décohabitation entre générations
 Disponibilité des enfants de plus en plus faible
                                                                    Années         2000     2015    2030
 1/3 des 75 ans et + vit seul
                                                                Taille moyenne
 D’ici 2020, 50% de personnes seules supplémentaires
                                                                des ménages en     3,22     2,80    2,53
  Les 2/3 seront des femmes                                          France

 Priorité politique au maintien à domicile

 Taux d’équipement en EHPAD : 63 lits/1 000 personnes âgées de 75 ans et + (142 en métropole)
 1 personne dépendante sur 10 vit en EHPAD (4/10 en métropole

 Un habitat largement inadapté à la perte d’autonomie
 Les séniors résident majoritairement dans les habitations les plus anciennes
 21% des logements présenteraient au moins 1 défaut technique important (critères décent loi SRU)
PARTIE 3
  LES MODES D’HEBERGEMENT

EHPAD et Accueils de Jour

 ST-LOUIS
 EHPAD de Saint Louis – CHU Sud
 50 places

                                                                           ENTRE-DEUX
  ST-PIERRE                                                                EHPAD de Bras Long – Fondation Père Favron
  EHPAD Bois d’Olives – Fondation Père Favron                              80 places, UPA (24), Accueil de jour (15 bénéficiaires
  90 places (accueil « principal » de PA souffrant de pathologies          par jour), hébergement temporaire (1)
  psychiatriques), Accueil de jour (15 bénéficiaires/jour) hébergement
  temporaire (1)

  EHPAD Ravine Blanche - Fondation Père Favron
  90 places, UPA (24), Accueil de jour (15 bénéficiaires/jour),
  hébergement temporaire (1), Plateforme d'Accompagnement et de
  Répit des Aidants Familiaux

  EHPAD Résidence St-Pierre – DV Réunion
  80 places, Unité Protégée Alzheimer (12), micro-crèche attenante                              ST-JOSEPH

  Accueil de jour de la Ravine Blanche
  De Saint-Philippe à Saint-Pierre Centre - 15 bénéficiaires / jour -
  Absence de démence sévère et de troubles du comportement,
  autonomie pour les repas et les déplacements (transferts)
                                                                           ST-JOSEPH
  Accueil de jour des Bois d’Olives                                        EHPAD de Saint Joseph – CHU Sud
  Tampon, Plaine des Cafres, Etang Salé, Saint-Louis, Bois d'Olives - 15   80 places, UPA (19), PASA
  bénéficiaires / jour - Absence de démence sévère et de troubles du
  comportement, autonomie pour les repas et les déplacements
  (transferts)
PARTIE 3
LES MODES D’HEBERGEMENT

EHPA et RPA

SAINT-PIERRE
EHPA Foyer du Sacre Cœur                                                         TAMPON
58 logements                                                                     RPA Bel Air

RPA Les Oliviers Fondation Père
Favron
58 logements dont 27 réservés aux
personnes âgées – Animations et
sécurité en partenariat avec le CCAS de                         LE TAMPON
Saint-Pierre

RPA Moza Fondation Père Favron
41 logements dont 27 réservés aux                                    ST-JOSEPH
personnes âgées – Animations et
sécurité en partenariat avec le CCAS de                                     SAINT-JOSEPH
Saint-Pierre
                                                                            RPA Les Emprières

RPA Les Tournesols                                                          RPA Iris

RPA Mondéo

RPA Les Charlottes – Mont Vert
                                          Informations complémentaires :
                                          • 21 Résidences Personnes Agées à la Réunion (914 logements) via les bailleurs
                                             sociaux
PARTIE 3
  LES MODES D’HEBERGEMENT

CONSTAT PARTAGE

     FORCES
     ➢ 470 places en EHPAD
     ➢ 79 places en Unité Protégée Alzheimer
     ➢ Accueil des personnes âgées avec des troubles
       psychiatriques
     ➢ Pôle d’activités et de soins adaptés            FAIBLESSES
     ➢ Projet de création de Maisons d’Accueillants    ➢ Manque de lisibilité sur les demandes d’admission
       Familiaux (MAF)                                   en EHPAD ainsi que sur les listes d’attente
     ➢ Projet de création d’une Unité d’Hébergement    ➢ Absence de commission régionale d’admissions et
       Renforcé                                          d’harmonisation des politiques d’admissions en
                                                         ESSMS
                                                       ➢ Capacité d’hébergement temporaire existante en
                                                         EHPAD peu utilisée
                                                       ➢ Manque d’alternative entre le domicile et
                                                         l’institution
                                                       ➢ Problématique du transport vers les accueils de
                                                       jour pour les personnes vivant dans les écarts
                                                       (points de ralliement)
                                                       ➢ Absentéisme du personnel en hausse (lié pour
                                                         partie au public accueilli de plus en plus « lourd »
                                                         et pour lequel il ne dispose pas de formation
                                                         adéquate)
PARTIE 3
 LES MODES D’HEBERGEMENT

 LES FAMILLES D’ACCUEIL

La dépendance est très majoritairement prise en charge à domicile à la Réunion. Ainsi en 2016, 13 738 Réunionnais
dépendants vivent à domicile, soit 9 personnes dépendantes sur 10 contre 6 sur 10 en métropole.

Parmi ces personnes dépendantes restant à domicile, 3,80 % vivent en famille d’accueil, soit 521 personnes dont près de 60%
dans le Sud. Ce chiffre s’explique en partie par le nombre de familles d’accueil dans le Sud: 332 sur 574 à la Réunion.

BENEFICIAIRES DE L’APA EN 2016 HEBERGES EN FAMILLES D’ACCUEIL                             CONSTAT PARTAGE

        GIR                 1        2        3      4     TOTAL                                    FORCES
                                                                                       ➢ Seule micro région à disposer
        Cilaos                       3                        3
                                                                                         d’accueil à temps partiel
        Entre Deux           1       4        5              10
                                                                                       ➢ Des sessions de formations
        Etang Salé           3       6        2      1       12
                                                                                         spécifiques « Alzheimer » à
        Le Tampon            2       44      23     10       79                          destination des familles
                                                                                         d’accueil
        Les Avirons          1       6        5              12
        Petite Ile           2       14       3      3       22
        Saint-Joseph         3       26      25     11       65
        Saint-Louis          5       19      11      5       40
        Saint-Philippe       1       2        1               4                                   FAIBLESSES

        Saint-Pierre        12       21      23      7       63
        TOTAL               30     145       98     37      310
• LES INTERVENTIONS À
• DOMICILE (HORS LIB

LES INTERVENTIONS A DOMICILE
                       (HORS LIBERAUX)
PARTIE 4
LES INTERVENTIONS À DOMICILE (HORS LIBERAUX)

LES SERVICES D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE

En 2016, 26 Services d’Aide et d’Accompagnements à Domicile (SAAD) interviennent auprès des personnes âgées
dépendantes à la réunion dont 12 dans le Sud: ADHERE SAP, A DOMICILE, AGE D’OR SERVICE, APEF SERVICES,
INTERCITES SAP, KORBEY D’OR, ORIAPA, PRO.RE.SAP, RAYON DE SOLEIL, SCOPAD, SIR et SMAPA , ainsi que les CCAS
de Saint-Joseph, du Tampon, de l’Entre Deux, de l’Etang Salé et de Saint-Pierre.

En mode prestataire, les SSAD délivrent au domicile des personnes âgées et des personnes handicapées des
prestations de service ménager et des prestations d’aide à la personne. Ces services poursuivent comme objectifs
le soutien à domicile, la préservation ou la restauration de l’autonomie dans l’exercice des activités de la vie
quotidienne, le maintien et le développement des activités sociales et des liens avec l’entourage.
En mode mandataire, ces services sont chargés de la gestion administrative relative au salariat de l’aide à domicile
choisie par la personne âgée ou en situation de handicap.

            Nombre des bénéficiaires des services des SSAD entre 2013 et 2015
                             En mode mandataire          En mode prestataire

 14000
 12000
 10000             4273                    4659                   5280
  8000
  6000
  4000             7242                    7314                   7292
  2000
     0
                   2013                    2014                   2015
PARTIE 4
  LES INTERVENTIONS A DOMICILE (HORS LIBERAUX)

  1 – L’OFFRE MEDICO-SOCIALE ET DE DROIT COMMUN
HAD/SSIAD/UMSPA/PSAD

  Hospitalisation A Domicile     Services de Soins Infirmiers à Domicile             Unité Mobile de Soins
                                                                                     Spécialisés Alzheimer
  Association Réunionnaise       Croix Rouge française
  d’Assistance Respiratoire
  (ARAR)                         Centre Intercommunal d’Action Sociale
  Intervention sur toute l’île   de Saint-Pierre
  Hospitalisation à domicile
  Maintien à domicile
                                                               Prestataires de Santé à domicile
  Formations professionnelles
                                                               ARAR
  Association de Soins à
                                                               AXDOM
  Domicile à la Réunion
                                                               ISIS REUNION
  (ASDR)
                                                               POUR ETRE BIEN CHEZ SOI
  Intervention sur toute l’île
                                                               SEPRODOM
  Hospitalisation à domicile
PARTIE 4
  LES INTERVENTIONS À DOMICILE (HORS LIBERAUX)

CONSTAT PARTAGE

  FORCES
  ➢ Bonne couverture en SSIAD
  ➢ Deux structures d’Hospitalisation A
    Domicile
  ➢ Bonne couverture en SAAD

                                          FAIBLESSES
                                          ➢ Absence d’offre de service à domicile spécialisée type ESA pour
                                            l’accompagnement des personnes touchées par la SEP et Parkinson
                                          ➢ Manque de lisibilité pour les acteurs et pour les usagers sur les critères
                                            d’admission et de prise en charge entre l’HAD et le SSIAD
                                          ➢ Frilosité des familles à se tourner vers des SAAD mandataires
                                          ➢ Manque de communication entre les intervenants au domicile lors des
                                            hospitalisations ou au retour d’hospitalisation
                                          ➢ Difficultés organisationnelles lors des absences de l’AD
                                          ➢ Problème de financement pour mettre en place des gardes de nuit
                                          ➢ Pas ou peu de disponibilité des professionnels les dimanches et jours fériés
                                          ➢ Absence d’Equipe Spécialisée Alzheimer sur la commune du Tampon
LES SERVICES D’ACTION SOCIALE
PARTIE 5
  LES SERVICES D’ACTION SOCIALE

LES2 CENTRES
     – LES SERVICES DU CONSEIL
              COMMUNAUX/       DÉPARTEMENTAL D’ACTION SOCIALE
                           INTERCOMMUNAUX

                 Le 6 janvier 1986, quand les Bureaux d’Aide Sociale deviennent les Centres Communaux d’Action Sociale,
   l’Etat leur délègue une compétence globale dans le vaste champ de l’action sociale et médico-sociale,
   consécutivement aux lois de décentralisation. Aujourd’hui, ce sont les CCAS qui aident et soutiennent les plus
   défavorisés dans un contexte cependant beaucoup plus large d’interventions de développement social local. Ils
   s’imposent à présent comme un outil politique incontournable de l’action sociale locale. Ils sont le moyen privilégié
   par lequel la solidarité publique, nationale et locale, peut réellement s’exercer.

   Légale ou facultative, une mission de solidarité

                 Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison
   avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l’institution locale de l’action sociale par excellence.

   •    Il participe à l’instruction des demandes d’aide sociale légale (aide médicale, Revenu de Solidarité Active, aide aux
       personnes âgées, handicapées...) et les transmet aux autorités décisionnelles compétentes

   • Il gère des équipements et des services : établissements et services pour personnes âgées et handicapées, centres
     sociaux, crèches, halte-garderie, centres aérés, etc.

   •    Il intervient également dans l’aide sociale facultative qui constitue souvent l’essentiel de la politique sociale de la
       commune : secours d’urgence, prêts sans intérêt, portage de repas à domicile, petits travaux, colis alimentaires,
       chèques d’accompagnement personnalisé, etc..
PARTIE 5
LES SERVICES D’ACTION SOCIALE

 LES CENTRES COMMUNAUX D’ACTION SOCIALE (CCAS)

LES AVIRONS                                   ENTRE-DEUX                                                          CILAOS
                                              Portage de repas, transport des PA,                                 Petits travaux, animations
Animations, soutien administratif à
                                              soutien administratif à domicile,
domicile
                                              amélioration de l’habitat

                                                                                                                  LE TAMPON
ETANG-SALÉ                                                                                                        Maison des générations
Animations, amélioration de l’habitat                                                                             Animations, amélioration de
                                                                                                                  l’habitat

ST-LOUIS                                                                                                          ST-PHILIPPE
Portage de repas ,amélioration de
                                                                                                                  Aides financières, petits
l’habitat, élagage , animations, soutien
                                                                                                                  travaux à domicile,
administratif à domicile
                                                                                                                  animations

ST-PIERRE
Portage de repas, activités animations
en gérontologie, amélioration de           PETITE ÎLE
l’habitat, accompagnement à la vie
                                           Amélioration de l’habitat,
quotidienne
                                           animations, Mobibus (transport à la
                                           demande)                                 ST-JOSEPH
                                                                                    Animations, amélioration de
                                                                                    l’habitat, petits travaux
PARTIE 5
LES SERVICES D’ACTION SOCIALE

LES AUTRES SERVICES D’ACTION SOCIALE

                                                                                                     SAINT-PIERRE
                                                                                                     Caisse de Retraite Complémentaire (CRC) –
 SAINT-LOUIS                                                                                         Service Action sociale
                                                                                                     Ron2keur : groupes d'aidants toutes
 Pôle APA Gérontologie – Antenne de Saint-Louis
                                                                                                     pathologies 1fois/mois, carnets de répit pour
 Etang Salé, Les Avirons, Cilaos, Saint-Louis, Le Tampon
                                                                                                     les aidants (CESU)
 Pôle Accueil Familial – Antenne de Saint-Louis
 Etang Salé, Les Avirons, Cilaos, Saint-Louis, Le Tampon                                             Caisse Générale de la Sécurité Sociale
                                                                                                     (CGSS)
                                                                                                     Aussi à Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-André

                                                                                                     Pôle APA Gérontologie – Antenne de Saint-
                                                                                                     Pierre
Informations complémentaires :                                                                       Etang Salé, Les Avirons, Cilaos, Saint-Louis,
                                                                                                     Le Tampon
• Conseil Départemental
Personnes âgées de + de 60 ans en perte d’autonomie                                                  Pôle Accueil Familial – Antenne de Saint-
                                                                                                     Pierre
Aides proposées : Allocation Personnalisée                                                           Etang Salé, Les Avirons, Cilaos, Saint-Louis,
d’Autonomie (APA), Service Famille d’accueil,                                                        Le Tampon
 Amélioration de l’habitat, Cellule des Informations
Préoccupantes (IP) , Aide Sociale à l’Hébergement
(ASH), chèque santé, Pass Loisir…

• Caisse Générale de Sécurité Sociale (CGSS)
Retraités du Régime Général, du Régime Agricole et de la Fonction Publique d’Etat relevant des GIR 5 et des GIR 6

Aides proposées : Plan d’Action Personnalisé (PAP), Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH), Aide aux retraités en Situation de
Rupture (ASIR), Aide à l’habitat

Financement d’Atelier de prévention « Atout Age »
PARTIE 5
  LES SERVICES D’ACTION SOCIALE

CONSTAT PARTAGE

  FORCES
  ➢ Interlocuteurs privilégiés de proximité
  ➢ Connaissance de la population
  ➢ Bonne collaboration avec les associations locales

  FAIBLESSES
  ➢ Peu de prestation de portage de repas
  ➢ Difficultés d’accessibilité pour les activités, les
    loisirs et les sorties
  ➢ Manque d’information sur les aides et les droits, les
    démarches restent problématiques pour beaucoup
  ➢ Pas ou peu d’accompagnement des personnes âgées
    isolées géographiquement
PARTIE 5
LES SERVICES D’ACTION SOCIALE

 LES SERVICES TUTELAIRES
PARTIE 6
   LES SERVICES TUTÉLAIRES

ASSOCIATIONS INTERVENANT SUR LE TERRITOIRE SUD

 SAINT-PIERRE
                                                                     Croix Rouge Française (antenne)
 APAP                                                                Intervention sur toute l'île - Majorité des mesures dans
 Intervention Sud et Ouest (de Saint-Pierre à Trois Bassins, les     le Sud
 hauts compris) - Majorité de personnes de moins de 60 ans
                                                                     Union Départementale des Associations Familiales
 Association Croix Marine (antenne)                                  (antenne)
 Intervention sur toute l'île (4 antennes) - De Saint-Philippe à
 Trois Bassins (Les Hauts compris) - Fonctionne par virements        1 mandataire privé
 - Permanences assurées par les mandataires (excepté le
 vendredi)                                                           1 préposé d’établissement employé par le CHU Sud

         Sur la Réunion, l’activité des quatre tribunaux fait état d’un total de 7 136 meures en cours au 30 septembre
         2015, soit un taux de recours aux mesures de protection de 1,21% des habitants de 20 ans et plus
         (sensiblement le même qu’en France métropolitaine).

         Le territoire Sud (ressort du Tribunal d’Instance de Saint-Pierre) représente avec 3 236 mesures, 45,3% de la
         population totale des majeurs protégés, ce qui peut s’expliquer notamment par le fait que ce territoire
         concentre 38% de la population totale du département.

         44% des majeurs protégés sur le département ont 60 ans et plus (idem qu’ en France métropolitaine: ce qui
         indique une surreprésentation des PA puisque la population réunionnaise demeure structurellement plus jeune
         que la population générale française.
PARTIE 6
  LES SERVICES TUTELAIRES
CONSTAT PARTAGE

  FORCES
  ➢ Réseau et interconnaissance
  ➢ Collaboration des acteurs de terrain
  ➢ Volonté de renforcer le travail partenarial

  FAIBLESSES
  ➢ Peu de connaissance du rôle du mandataire
    (professionnels comme grand public)
  ➢ Besoin d’approfondir leurs connaissances sur les
    pathologies psychiatriques et les maladies
    neurodégénératives
  ➢ Nombre de mesures par mandataire élevé
  ➢ Absence d'interlocuteur unique dans les
    administrations
  ➢ Lien avec l'hôpital en cas d'hospitalisation et de
    retour à domicile quasi inexistant
PARTIE 2
OFFRE DE SOINS

           L’OFFRE DE SOUTIEN
VI. PREVENTION, AIDE AUX AIDANTS ET LES
 ASSOCIATIONS D’USAGER
 1 –ASSOCIATIONS/ GROUPMENT / PLATEFORME / MAISON DE SANTE
LES ASSOCIATIONS

 Association France Alzheimer                                                            Association France Parkinson
 Réunion                                                                                 ✓ Visite à domicile
 ✓ Consultations individuelles                                                           ✓ Action de sensibilisation
 ✓ Formation des aidants familiaux                                                       ✓ Financement activités adaptées
 ✓ Atelier d’Arthérapie
   /Stimulation cognitives au
   domicile
 ✓ Actions de sensibilisation

 Plateforme des aidants de la                                                         Groupement d’Intérêt Public-Services A
 fondation Père Favron                                                                la Personne (GIP-SAP)
 ✓ Modelage corporel des aidants                                                      ✓ Bourse d’heures
 ✓ Matinées de bien-être sur St-                                                      ✓ Séjour Gran’R
    Pierre                                        Allo Maltraitance (ALMA)            ✓ Café des aidants
 ✓ Ateliers d’information sur St-                 ✓ Ecoute téléphonique               ✓ Soutien psychologique
    Pierre                                        ✓ Prévention

                               De nombreuses associations œuvrent dans le bien-vieillir des
                               personnes âgées : SOS Solitude, SOS gramoune isolés, Respa Seul,
                               SOS Suicide, Réunion en Forme…
PARTIE 2
  OFFRE DE SOINS
CONSTAT PARTAGE

     FORCES
     ➢ Associations intervenant en proximité sur le département
     ➢ Création d’un collectif inter-associatif
     ➢ Lien étroit entre les associations

                                                           FAIBLESSES
                                                           ➢ Recrutement, accompagnement et fidélisation des bénévoles
                                                           ➢ Difficultés à mobiliser les sources de financement
                                                           ➢ Manque d’information et d’accès aux dispositifs existants pour les
                                                             aidants
                                                           ➢ Manque d’anticipation de certains aidants sur la demande
                                                           ➢ Difficulté en l’absence de transport vers les lieux de séjour de
                                                             répit
                                                           ➢ Manque de solutions pour la garde de l’aidé lors des séjours de
                                                             l’aidant
                                                           ➢ Difficulté des aidants en activité

     Informations complémentaires :
     • 2 000 personnes touchée par la maladie de Parkinson à la Réunion
     • 6 400 PA de + de 75 ans touchées par la maladie d’Alzheimer
     • 400 malades jeunes de – de 60 ans atteints de troubles démentiels
        en 2014
     • 88 signalements en 2015 par ALMA Réunion
     • 772 aidants en 2015 ont bénéficié d’au moins une solution
        proposées par le GIP SAP
PARTIE 2
OFFRE DE SOINS

LES SERVICES DE COORDINATION
PARTIE 2
  OFFRE DE SOINS
LES COORDINATIONS

       Pour le public personnes âgées, deux types de réseaux prédominent au niveau national :
       • Les Centres Locaux d’Information et de Coordination gérontologique (CLIC), relevant
          du code de l ’action sociale et des familles
       • Les Réseaux Gérontologiques (Réseaux de santé) relevant du code de la Santé
          Publique

       Le Territoire Sud ne dispose pas de CLIC.

       Il existe sur le territoire réunionnais des Réseaux de Santé dédiés. Citons :

       •   REUCARE : Réseau de prévention de l’aggravation de la maladie Rénale chronique
       •   ONCORUN : Réseau régional de cancérologie
       •   SAOME : Santé Addiction Outre-MEr

       De plus, le territoire Sud est doté de services de coordination :
       • Les Gestionnaires de Cas de la MAIA, en charge des personnes âgées avec des
          troubles cognitifs en situation complexe ( 3 Gestionnaires de Cas)
       • les Coordinatrices d’Appui Territorial de la Plateforme Territoriale d’Appui, en
          charge des personnes (tout âge, toute pathologie, tout handicap) en situation
          complexe (2 Coordinatrices d’Appui Territorial ).
PARTIE 2
OFFRE DE SOINS

LES DYNAMIQUES PARTENARIALES
PARTIE 2
  OFFRE DE SOINS
LES REGROUPEMENTS DE PARTENAIRES

  Le territoire réunionnais est riche en démarches collaboratives. Ces collaborations se traduisent sous
  plusieurs formes :

  ▪   Regroupements formalisés de partenaires
  ▪   Instance de concertation
  ▪   Conventionnement entre opérateurs
  ▪   Fonctionnement sous forme de réseau informel

  ❖ Les fédérations d’employeurs
  Ces associations ont pour objectif d’accompagner les employeurs. Le regroupement s’opère
  généralement par type d’activité. Sont présents à la Réunion :

  ▪   La Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés non lucratifs (FEHAP OI)
  ▪   La Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP)
  ▪   L’Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (URIOPSS)
  ▪   L’Union Départementale des Centres Communaux d’Action Sociale (UDCASS)

  Concernant le secteur de l’aide à domicile, il semble coexister plusieurs fédérations : La Fédération des
  Particuliers Employeurs de France (FEPEM), la Fédération du Service au Particulier (FSEP OI) et autres.
PARTIE 2
    OFFRE DE SOINS
LES REGROUPEMENTS DE PARTENAIRES

❖ Les groupements

Ces personnes morales regroupant des partenaires publics et/ou privés ont pour objectif de traiter une
problématique. Les partenaires suivants sont spécialisés autour de la thématique « personne âgée » :

•   Le Groupement d’Intérêt Public Service A la Personne (GIP SAP) met en œuvre la politique envers les
    aidants familiaux et structure la filière d’aide à domicile. Il propose plusieurs services de répit aux
    aidants : bourses d’heures, séjour,…

•   Le Groupement d’Intérêt Economique Vieillissement Actif (GIE VA) réunit la CNAV, le RSI et la MSA
    dans une logique d’inter-régime. L’action se situe autour de la prévention et la préservation de
    l’autonomie : financement de plan d’aide personnalisé, programmation d’atelier de prévention,…

•   Le Groupement de Coopération Sanitaire TESIS (GCS TESIS) a pour vocation de développer la e-santé,
    c’est-à-dire l’usage du numérique dans la santé. Plusieurs projets sont en cours de développement :
    dossier de coordination, messagerie sécurisée partagée,….
PARTIE 2
  OFFRE DE SOINS
LES REGROUPEMENTS DE PARTENAIRES

❖ Les conventions entre opérateurs

Afin de faciliter le parcours de la personne âgée, certains partenaires conventionnent : EHPAD/Unité
Mobile de Soins Palliatifs, EHPAD/HAD, CCAS/EPSMR, SSIAS/HAD…

❖ Le réseau informel

Le territoire Sud témoigne d’un travail en réseau informel, d’une bonne connaissance des acteurs et
d’une réelle volonté de travailler en partenariat.
PARTIE 2
OFFRE
SIGLES DE SOINS

A                                                  E
AD       Aide à Domicile                           EHPA      Etablissement d’Hébergement pour
APA      Allocation Personnalisée d’Autonomie                Personnes Agées
ARAR     Association Réunionnaise d’Assistance     EHPAD     Etablissement d’Hébergement pour Personnes
         Respiratoire                                        Agées Dépendantes
ARS OI   Agence Régionale de Santé de l’ Océan     EMG       Equipe Mobile de Gériatrie
         Indien                                    EMGP      Equipe Mobile de Géronto-Psychiatrie
ASDR     Association de Soins à Domicile à la      EPSMR     Etablissement Public de Santé Mentale de la
         Réunion                                             Réunion
                                                   ESA       Equipe Spécialisée Alzheimer
C                                                  ESSMS     Etablissements et Services Sociaux et Médico-
CCAS     Centre Communal d’Action Sociale                    Sociaux
CCM      Centre de Consultation Mémoire            G
CD       Conseil Départemental                     GC        Gestion de Cas
CGSS     Caisse Générale de Sécurité Sociale       GHSR      Groupe Hospitalier Sud Réunion
CHU      Centre Hospitalier Universitaire          GIP-SAP   Groupement d’Intérêt Public pour les Services
CIAS     Centre Intercommunal d’Action Sociale               à la Personne
CMU      Couverture Maladie Universelle            GIR       Groupe Iso-Ressource
CMRR     Centre Mémoire de Ressources et de        GUT       Groupement d’Unité Territoriale
         Recherches
CNAV     Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse   H
CRf      Croix-Rouge française                     HAD       Hospitalisation à Domicile

D                                                  I
DPAPH    Direction des Personnes Agées et des      INSEE     Institut National De la Statistiques et des
         Personnes Handicapées                               Etudes Economiques
PARTIE 2
OFFRE
SIGLES DE SOINS

M
MAIA     Méthode d’Action pour l’Intégration des   SSIAD   Services de Soins Infirmiers A Domicile
         services d’aide et de soins dans le       SSR     Soins de Suite et de Réadaptation
         champ de l’Autonomie                      SRU     Solidarité et Renouvellement Urbain
MAMA     Maladie d’Alzheimer et Maladies
         Apparentées
                                                   T
MSA      Mutualité Sociale Agricole
                                                   TAS     Territoire d’Action Sociale
O
ORIAPA   Organisation Réunionnaise d’Information   U
         et d’Aide aux Personnes Agées             UCC     Unité Cognitivo-Comportementale
ORS      Observatoire Régional de Santé            UDAF    Union Départementale des Associations
                                                           Familiales
                                                   UHR     Unité d’Hébergement Renforcée
P
                                                   UMSSA   Unité Mobile de Soins Spécialisés Alzheimer
PASA     Pôle d’Activités et de Soins Adaptés
                                                   URPS    Union Régionale des Professionnels de Santé
                                                   USLD    Unité de Soins de Longue Durée
R
RSI      Régime Social des Indépendants

S
SDOMS    Schéma Départemental d’Organisation
         Sociale et Médico-Sociale
SEP      Sclérose En Plaques
SSAD     Services d’Aide et d’Accompagnement à
         Domicile
PARTIE 2
BIBLIOGRAPHIE ET SITES INTERNET CONSULTES
OFFRE DE SOINS

Articles                                                       ▪ Nos Iles, Notre Santé « les zonages des professionnels de
▪ ARS OI, « Plan maladies neurodégénératives 2014-2019 »,        santé de la Réunion »,2016
  2016
                                                               ▪ ORS, « La maladie d’Alzheimer et autres démences à la
▪ Indicateurs Santé-Social à la Réunion, territoire de santé     Réunion », 2016
  Sud, ORS de la Réunion – 2014
                                                               ▪ Plateforme d’information des études en santé, « Recours
▪ INSEE Analyses Réunion n°18 – Octobre 2016                     aux soins à la Réunion », 2016
▪ INSEE Analyses Réunion n°19 – Novembre 2016                  ▪ Profil de santé Sud, ORS de la réunion – 2012
▪ INSEE Partenaires « Une situation sociale hors norme »,      ▪ Rapport d’activité 2015, CHU La Réunion
  N° 25 - 2013                                                 ▪ « Réalisation d’un diagnostic des besoins des personnes
▪ INSEE Partenaires « Deux fois plus de personnes âgées          âgées de 55 ans et plus à la Réunion » ENEIS Conseil –
  dépendantes en 2030 à la Réunion » - n°29 – Mai 2014           juillet 2016
▪ INSEE Flash n°83, « Une dépendance plus précoce et plus
  couteuse », 2016                                             ▪ Schéma Régional des Mandataires Judiciaires à la
▪ INSEE Flash n°86, « »843 000 habitants au 1er janvier          Protection des Majeurs 2016-2021
  2014 », 2017
▪ INSEE Flashn°89, « Un réunionnais sur quatre vit dans les    ▪ STATISS 2014 Mayotte-Réunion, ARS
  Hauts », 2017
                                                               ▪   Sites Internet
▪ La maladie d’Alzheimer et autres démences à la Réunion,      ▪   AMELI
  ORS OI – Septembre 2016                                      ▪   ARS OI
                                                               ▪   CNAC
▪ La Réunion: un territoire spécifique en matière de prise     ▪   Conseil Départemental
  en charge des personnes âgées dépendantes – Armelle          ▪   UNCCAS
  Klein et Frédéric Sandron, CIST Mars 2016
Vous pouvez aussi lire