GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent

 
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
GuideDeFormation2018-CAPITAINE-COUVERT_FR.pdf 1 2018-03-15 13:26:37

                  GUIDE
                  DE FORMATION
                  Attestation visant les activités en mer
                  Mai 2018

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

                              Parcs Canada : 1 888 773-8888 • parcscanada.gc.ca | Sépaq : 1 800 665-6527 • sepaq.com
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
GuideDeFormation2018-CAPITAINE-COUVERT_FR.pdf 2 2018-03-15 13:26:38

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

            Numéro de catalogue : R64-428/2014F
            ISBN : 978-0-660-21596-9

            Photo de la couverture : Parcs Canada / L. Lévesque
            Crédit des illustrations : Parcs Canada
            Crédit des cartes : Parcs Canada

            PAGE 2 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 1 2018-03-19 14:13:56

 C
                                           Capitaines, capitaines-naturalistes
 M
                                       et guides de kayak, ce guide de formation
                                                   est conçu pour vous.
 J

CM

MJ

CJ

CMJ
                      leur permettent de s’émerveiller et d’apprendre. Ce guide rassemble les informations les plus importantes
                       pour comprendre et expliquer la richesse du parc marin. Il présente aussi l’essentiel du Règlement sur les
 N

                       activités en mer que chacun se doit de connaître. Nous espérons que vous aimerez consulter ce guide et
                                   qu’il vous aidera à faire vivre des expériences enrichissantes à vos visiteurs. Bonne lecture!

                                                                                                L’équipe du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

                                                                              ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 3
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 2 2018-03-19 14:13:56

                                                           Remerciements
 C

 M
                   Nous désirons souligner la collaboration de ces personnes qui ont contribué à l’enrichissement du
 J
                   présent guide de formation.
CM

MJ
                   Mélany Belzile                                   Université du Québec à Rimouski
CJ                 Véronik de la Chenelière                         Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins
CMJ                Peter Galbraith                                  Institut Maurice-Lamontagne, Pêches et Océans Canada
 N                 Denis Gilbert                                    Institut Maurice-Lamontagne, Pêches et Océans Canada
                   Jean-François Gosselin                           Institut Maurice-Lamontagne, Pêches et Océans Canada
                   Robert Michaud                                   Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins
                   Arnaud Mosnier                                   Institut Maurice-Lamontagne, Pêches et Océans Canada
                   Richard Sears                                    Station de recherche des Îles Mingan

      PAGE 4 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 3 2018-03-19 14:13:56

                                                                        SECTION 1 :
                                L’A B C du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent
 C

 M

 J

CM                              • La protection d’aires marines au Canada                                                          6
MJ
                                • Une protection particulière pour une région spéciale                                             7
                                • Nature et culture : l’histoire de la région est liée à la vie marine                             8
CJ

CMJ

 N
                                • Le parc marin dans le bassin du Saint-Laurent                                                   10
                                • L’estuaire du Saint-Laurent : un des plus grands estuaires au monde                             11
                                • Les grands écosystèmes du parc marin                                                            13
                                • Des phénomènes océanographiques qui favorisent l’abondance de nourriture                        14
                                • Le fjord du Saguenay : une vallée glaciaire envahie par la mer                                  17
                                • Des espèces essentielles dans la chaîne alimentaire                                             20
                                • La concentration des proies dans un territoire de chasse                                        22

                                                                              ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 5
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 4 2018-03-19 14:13:57

          La protection d’aires marines au Canada
                                                                                              Les aires marines protégées sont des outils précieux
                                                                                              pour maintenir l’abondance et la diversité des espèces
                                                                                              marines, pour protéger des espèces fragiles et pour
                                                                                              encourager l’utilisation durable des ressources par
                                                                                              l’encadrement des diverses activités qui y ont cours. Elles
                                                                                              permettent aussi d’accroître les connaissances sur le
                                                                                              milieu naturel et d’apprécier l’importance de ces endroits
                                                                                              exceptionnels.

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

         Le parc marin est une des premières aires marines
         protégées au Canada. Il fait à la fois partie du réseau                               Le Canada a le plus long littoral au monde :
         des aires marines nationales de conservation de
                                                                                               243 000 km de côte le long des océans (Atlantique,
         Parcs Canada et du réseau de Parcs Québec. Jusqu’à
         présent, c’est le seul parc protégeant exclusivement le
         milieu marin au Québec. À l’avenir, d’autres secteurs du                              s’ajoutent les 9 500 km de rives des Grands Lacs. Les
         Saint-Laurent et des eaux canadiennes seront protégés.                                gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral
         D’ailleurs, le gouvernement du Québec a annoncé un                                    unissent leurs efforts pour établir un réseau national
         projet de création d’une réserve aquatique près de la                                 d’aires marines protégées.
         péninsule de Manicouagan en 2013.

      PAGE 6 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 5 2018-03-19 14:14:02

                Une protection particulière pour une région spéciale

                                                 ¡
                                          st Sainte-Rose-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       1245 km2.
                                       l’E
                                 pà                  du-Nord
                               Ca
                                                        !
                                                                      Saint-Basile-
                                                                       de-Tableau
                                                     Fjord du
                                                                Saguenay
                                                                          !

                 !
                                       Anse à
                                      la Croix
                                                                                                                                                                                                                                 Les Escoumins !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Le parc marin
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       inclut la colonne
             Saguenay
             (La Baie)
                                                                                                                                                                                                                                         Essipit !
                               ¡170

                                                                                                                                                                                                                                              ¡   138

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       d’eau, le fond
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       marin et la
                                                 !

                                 Saint-Félix-d'Otis
                                                                                 !
                                                                Rivière-Éternité

                                                                                      L'Anse-Saint-Jean
                                                                                                          !
                                                                                                                                                                               !
                                                                                                                                                                                   Sacré-Coeur
                                                                                                                                                                                                             Les Bergeronnes
                                                                                                                                                                                                                           !
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       partie du rivage
                                                                                                                        Petit-Saguenay
                                                                                                                                  !
                                                                                                                                                                  ! L'Anse   de Roche   ¡
                                                                                                                                                                                        172
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       immergée à

                                                                                                                                                                                                                                                                                 nt
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       marée haute. Il

                                                                                                                                                                                                                                                                              e
                                                                                                                                                                                                                                                                           ur
                                                                                                                                                                                                                      Tête du Chenal

                                                                                                                                                                                                                                                                        a
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       exclut les îles et

                                                                                                                                                                                                                                                                     t-L
                                                                                                                                                                                                                        Laurentien

                                                                                                                                                                                                                                                                   in
                                                                                                                                                                                              Tadoussac

                                                                                                                                                                                                                                                               Sa
                                                                                                                                                                                                  !

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       les îlots et des

                                                                                                                                                                                                                                                              du
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       lots d’eau.
                                                                                                                                                                                                                                                                                              !

                                                                                                                                                                                                                                                        re
                                                                                                                                                                                                                                                                                            Trois-

                                                                                                                                                                                                                                                    ai
                                                                                                                                                              Baie-Sainte-Catherine !
                                                                                                                                                                                                                                                                                           Pistoles

                                                                                                                                                                                                                                                  tu
                                                                                                                                                                                                                                             Es
                                                                                                                                                                                                                     Île Rouge
                                                                                                                                                                                                                                             Île Verte

                                                                                                                                  !   Sagard                                                                                                                                                           La topographie
                                                                                                                                                                                                                                                                    !
                                                                                                                                                                                                                                                                        L'Isle-Verte                   du fond marin
                         ¡                                                                                                  ¡
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       du parc est
                                                                                                                            170
                         381

                                                                                                                                                                                                                                                        ¡
                                                                                                                                                                                                                                                        132

 C
                                                                                                                                                  Baie-des-Rochers !

                                                                                                                                                                                                  Île Blanche
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       caractérisée
                                                                                                                                                                  ¡
                                                                                                                                                                  138
                                                                                                                                                                                                                                    !
                                                                                                                                                                                                                                        Cacouna
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       par des vallées
 M

                                                                                                                                                                             Île aux Lièvres
                                                                                                                                                                                                                                        §
                                                                                                                                                                                                                                        ¨
                                                                                                                                                                                                                                        20                                                             sous-marines
 J                                                                                                                                                                                                                                                                                                     profondes, des
                                                                                                                                               Saint-Siméon   !                                                                                                                                        seuils, des hauts-
CM                                                                                                                                                                                                                                 Rivière-du-Loup
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       fonds et des
                                                                                                                                                                                                                               !

MJ                                                                                                                                                                                                                                                                                                     battures.
                                                                                                                                                                                                                 !
                                                                                                                                                                                                                     Notre-Dame-du-Portage

CJ
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Le parc marin
                                                                                                                              Saint-Fidèle !
                                                                                                                                                                         Les Pèlerins

CMJ                                                                                           Clermont
                                                                                                  !                                                                                                   ¡
                                                                                                                                                                                                      132                                                                                              couvre en partie
                                                                                                                                                                                              !       §
                                                                                                                                                                                                      ¨20

                                                                                                                                                                                               Saint-André
                                                                                                                                                                                                                                              0                10
                                                                                                                                                                                                                                                                         Kilomètres
                                                                                                                                                                                                                                                                                      20          30   l’habitat essentiel
                                                                                      ¡
                                                                                                              ¡¡
 N                                                                                              La Malbaie !362
                                                                                                                                                                                                                                                                                                       à la survie du
                                                                                       138                        138

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       béluga.

                     Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent a été créé par                                                                                                  Voilà une région qui mérite d’être explorée, étudiée,
                     les gouvernements du Canada et du Québec, pour les                                                                                                      admirée et protégée.
                     raisons suivantes :
                                                                                                                                                                             Le parc marin a été créé en 1998 par l’adoption de
                     • Une population résidente de bélugas vit dans la région.                                                                                               deux lois, fédérale et provinciale, nommées toutes les
                        Cette population est devenue l’emblème de la faune                                                                                                   deux Loi sur le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Ce
                        menacée du Saint-Laurent.                                                                                                                            parc est cogéré par les gouvernements du Canada et du
                     • Le fjord du Saguenay se distingue par ses paysages                                                                                                    Québec. Des représentants du milieu régional participent
                        majestueux et ses caractéristiques biologiques et                                                                                                    activement à l’atteinte des objectifs de la création du
                       physiques.                                                                                                                                            parc marin.
                     • Des phénomènes océanographiques très particuliers
                       se produisent à la confluence du Saguenay et du                                                                                                       Le mandat du parc marin est de :
                       Saint-Laurent.
                                                                                                                                                                                   le niveau de protection des écosystèmes d’une partie
                     • Cette région présente une diversité remarquable                                                                                                             représentative du fjord du Saguenay et de l’estuaire du
                        d’espèces animales et végétales.
                     Cet endroit est l’un des meilleurs au monde pour
                     observer les baleines : on peut y voir facilement une
                     grande variété d’espèces à partir d’un bateau ou de
                     la rive.

                                                                                                                  ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 7
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 6 2018-03-19 14:14:03

          Nature et culture : l’histoire de la région est liée à la vie marine

          Aujourd’hui, la nature exceptionnelle du Saguenay et du Saint-Laurent attire chaque année
          des centaines de milliers de visiteurs. Pourtant, ce n’est pas nouveau : la nature attire depuis
          très longtemps les humains dans la région. Tout comme le tourisme, notre histoire est
          intimement liée à la mer.

                Depuis des milliers d’années, les humains fréquentent les
                rives du Saint-Laurent. Des vestiges archéologiques
                indiquent qu’ils ont vécu sur les rives de l’estuaire du
                Saint-Laurent et du Saguenay il y a plus de 8 000 ans. À
                cette époque, les chasseurs-pêcheurs étaient intéressés
                par la faune marine, surtout les phoques, mais aussi les
                bélugas. Les chasseurs de phoques installaient leur cam-                      Tout juste avant l’arrivée des Européens,
                pement d’hiver à plusieurs endroits, comme au Cap de                          il y a quelques siècles, les Amérindiens
 C              Bon-Désir et à la baie Sainte-Marguerite. Ils échangeaient                    tiraient encore une part importante de
 M
                leurs biens avec les peuples de tout le Saint-Laurent, de                     leur nourriture de la mer. Ils se nourris-
                l’Atlantique aux Grands Lacs, jusqu’à la Baie-James.                          saient de saumons, d’oiseaux marins et
 J
                                                                                              de phoques. Certains groupes ont aussi
CM                                                                                            chassé le béluga à l’aide de pêches à la
MJ                                                                                            fascine près de l’embouchure du Saguenay.
CJ

CMJ

 N

                L’abondance de baleines et de morues a attiré les

                16e siècle, les pêcheurs basques venaient de France et
                d’Espagne pour chasser les grandes baleines. Ils chassaient                   La région du parc marin a été le théâtre
                probablement les deux espèces de baleine franche : la                         de nombreux échanges entre Européens
                baleine noire et la baleine boréale. En faisant fondre                        et Amérindiens. La grande alliance entre
                la graisse de baleines, ils obtenaient une huile de grande                    Français et Amérindiens a été conclue
                valeur commerciale sur le marché européen. Il reste                           en 1603 à la pointe aux Alouettes (Baie-
                quelques vestiges de fours sur les rives de l’estuaire                        Sainte-Catherine), à l’embouchure du
                du Saint-Laurent. On en trouve entre autres aux                               Saguenay. Grâce à cette alliance, les Français
                Bergeronnes et à l’île aux Basques.                                           ont pu coloniser et organiser le commerce
                                                                                              de la fourrure sur une grande partie de
                                                                                              l’Amérique du Nord. À cette époque,
                                                                                              Amérindiens et Français échangeaient les
                                                                                              fourrures au poste de traite de Tadoussac.
                                                                                              Les chasseurs Innus du Saguenay ont joué
                                                                                              un rôle crucial : en plus de chasser dans
                                                                                              cet immense territoire, ils rapportaient à
                                                                                              Tadoussac les fourrures des nations au-
                                                                                              tochtones vivant plus loin au nord.

      PAGE 8 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 7 2018-03-19 14:14:03

                 Navigation

                 Depuis longtemps, le Saint-Laurent est un important chemin d’accès au cœur de l’Amérique du Nord. Il est aussi une
                 des voies navigables les plus dangereuses au monde. À l’époque de la navigation à vue, plusieurs navires y ont fait
                 naufrage. Pour assurer la sécurité des navires, les Français ont fait appel à des pilotes expérimentés qui connaissaient

                 celui qui laissa son prénom aux plaines d’Abraham à Québec. De nos jours, la Corporation des pilotes du Bas-Saint-
                 Laurent assure le service entre Les Escoumins et Québec, incluant le Saguenay.

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ                                  siècle, les premiers outils d’aide à la
                                          e

 N
                  navigation ont été installés dans l’estuaire : bouées, feux.                 Vers 1850, les progrès de la navigation à
                                                                                                vapeur et la notoriété des paysages du
                       Le plus vieux phare du Saint-Laurent                                      Saguenay ont propulsé la région dans
                          (classé monument historique)                                                    l’ère du tourisme.
                              se trouve sur l’île Verte.
                                                                                              Depuis cette époque, l’industrie touristique s’est gran-
                  Il est en service depuis 1809. Avec la venue des navires                    dement développée. De nos jours, des centaines de
                  à vapeur au 19e siècle, le Saint-Laurent et le Saguenay                     milliers de personnes de partout au monde viennent
                  ont été empruntés pour le transport du bois. C’était le                     pour les paysages et la faune marine du Saguenay et de
                  début de l’ère du transport maritime de marchandises.                       l’estuaire du Saint-Laurent. Le tourisme est le moteur
                  Le bois des forêts du Saguenay était coupé dans les                         économique et social de toute la région du parc marin.
                  moulins à scie comme ceux de l’anse au Cheval, L’Anse-                      C’est une preuve que la vie des gens de la région est
                  Saint-Jean et la Grande Baie.                                               encore intimement liée à la richesse marine.

                                                                              ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 9
GUIDE DE FORMATION Attestation visant les activités en mer Mai 2018 - Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 8 2018-03-19 14:14:04

           Le parc marin dans le bassin du Saint-Laurent

          Le Saint-Laurent est depuis toujours
          une importante voie de circulation.                                                                 Le bassin du Saint-Laurent compte
          Bien avant l’époque de la traite des                       Le parc marin du Saguenay–Saint-         des milliers de lacs et de rivières qui
          fourrures, les Amérindiens se ser-                         Laurent est situé à mi-chemin entre      se rejoignent et acheminent l’eau
          vaient des rivières pour se déplacer                       les Grands Lacs et l’océan Atlantique.   douce dans le Saint-Laurent. C’est
          d’une région à l’autre. Comme une                          Il reçoit l’eau douce des rivières et    l’une des plus grandes réserves
          autoroute maritime, le Saint-Laurent                       des lacs situés en amont, et l’eau       d’eau douce au monde. De la tête
          sert de porte d’entrée pour accéder                        salée de l’Atlantique.                   des Grands Lacs jusqu’à l’océan
          au cœur de l’Amérique du Nord.                                                                      Atlantique, l’eau douce parcourt
          Il relie l’océan Atlantique aux Grands                                                              3 700 km.
          Lacs.

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

      PAGE 10 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 9 2018-03-19 14:14:05

              L’estuaire du Saint-Laurent : un des plus grands estuaires au monde

              Quelques caractéristiques de l’estuaire du Saint-Laurent :

              • Se classe parmi les plus grands et les plus profonds                          • Longueur : 400 kilomètres
                au monde.                                                                     • Largeur : environ 25 km à la hauteur de Tadoussac
                                                                                              • Profondeur : jusqu’à 350 mètres

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

                                                              L’estuaire                                       Le golfe

              Portion constituée                                                                               Le golfe est constitué principale-
              uniquement d’eau                                mélange à l‘eau salée de l’Atlantique.           ment d’eau salée. Ses rives sont
              douce provenant des                             La salinité augmente à mesure qu’on              très espacées. Il communique avec
              Grands Lacs et de ses                           approche de l’océan.                             l’océan par deux détroits : l’un au
                                                                                                               nord et l’autre au sud de l’île de
                                                                                                               Terre-Neuve.
              coulent vers l’océan.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 11
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 10 2018-03-19 14:14:06

         Le chenal Laurentien

           le chenal Laurentien, une profonde vallée qui s’étire sur 1200 km. À la tête du chenal, entre Les Escoumins et
           Tadoussac, sa profondeur passe de plus de 300 mètres à une vingtaine de mètres. Cette brusque remontée du
           fond marin marque la transition entre l’estuaire moyen et l’estuaire maritime et constitue la particularité topogra-
           phique la plus remarquable du parc marin.

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

      PAGE 12 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 11 2018-03-19 14:14:07

               Les grands écosystèmes du parc marin

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

              Le fjord du Saguenay :                                       L’estuaire moyen :                     L’estuaire maritime :
              une vallée glaciaire                                         une aire d’élevage                     une aire d’alimentation

              Le fjord du Saguenay est une vallée                          L’estuaire moyen est peu profond.      L’estuaire maritime est très profond.
              creusée par les glaciers. Il s’étend                         Ses eaux sont saumâtres, bien          Des couches d’eau de température
              sur plus de 100 km, entre Saint-                             mélangées et moins froides que         et de salinité différentes se super-
              Fulgence et Tadoussac. Sa profon-                            dans l’estuaire maritime. Une grande   posent. La remontée d’eau froide et
              deur maximale est de 275 mètres.                             diversité d’espèces y pratique des     salée à la tête du chenal Laurentien
                                                                           activités vitales comme la repro-      favorise la productivité biologique
              l’estuaire maritime : l’introduction                         duction et l’élevage des jeunes        et la concentration des proies.
              d’eau froide, salée et bien oxygénée                         (hareng, eider, béluga, phoque
              apporte aussi du plancton marin.                             commun), l’alimentation, le repos et
                                                                           l’hivernage.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 13
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 12 2018-03-19 14:14:08

         Des phénomènes océanographiques qui favorisent l’abondance de nourriture

         Chaque année, de nombreuses espèces                               Direction
                                                                           Direction
                                                                           Direction et  et force
                                                                                     et force
                                                                                        force des   des courants
                                                                                              des courants
                                                                                                  courants de surfacede
                                                                                                           de surface    surface
                                                                                                                      au milieu
                                                                                                                      au milieu     pendant
                                                                                                                                de la
                                                                                                                                de la         la première
                                                                                                                                      marée descendante.
                                                                                                                                      marée descendante.    heure
                                                                           de marée montante.
         de baleines, de phoques et d’oiseaux
         marins parcourent des milliers de kilo-
         mètres pour se rendre dans l’estuaire du
         Saint-Laurent. Comment expliquer ces
         migrations?

         Les baleines migratrices viennent ici
         principalement pour s’alimenter de ma-
         nière intensive. Ces géants engouffrent
         d’énormes quantités de nourriture.

          La saison estivale est critique :
             ils doivent reconstituer
            leurs réserves de graisse,
 C         essentielles au succès de la
 M        reproduction et à leur survie,
 J            pendant les mois où ils                                      Direction et force des courants de surface au milieu de la marée montante.
CM           n’ont pas accès à autant
MJ                de nourriture.
CJ

         Comme la nourriture est inégalement
CMJ
         répartie dans les océans, ils cherchent des
 N
         endroits où les proies sont abondantes,
         concentrées et facilement accessibles.

                   Les trois quarts de la

                sont pauvres en algues
             planctoniques. L’estuaire du
             Saint-Laurent fait partie du
              quart où elles prolifèrent.

         L’été, il peut y avoir jusqu’à 10 millions
         d’algues par litre d’eau!
                                                                           marin, la rencontre des eaux douces et salées, les courants et les remontées
         L’estuaire du Saint-Laurent est une des-                          d’eaux profondes.
         tination de choix pour les mammifères
         marins migrateurs. Les espèces résidentes                         Les marées : le moteur du système
         comme le béluga et le phoque commun                               Dans le parc marin, les marées sont plutôt fortes : la différence de niveau
                                  En effet, les condi-                     entre la marée haute et la marée basse, appelée marnage, peut atteindre
         tions océanographiques de cette région                            cinq mètres. Le mouvement de cet immense volume d’eau, conjugué
         favorisent l’abondance et la concentration                        aux caractéristiques géographiques particulières de la région, engendre
         des proies. Dans le parc marin, plusieurs                         des courants de surface qui peuvent atteindre jusqu’à sept noeuds
         facteurs favorisent la concentration des                          (± 13 km/h). La direction et la force des courants de surface varient au
         proies : les marées, la topographie du fond                       rythme des marées.
      PAGE 14 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 13 2018-03-19 14:14:09

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

                 Deux fois par jour, à la marée montante, les eaux de la                       La remontée d’eau froide augmente la productivité
                 couche intermédiaire froide se heurtent au fond marin                         des eaux. Elle amène près de la surface les sels nutri-
                 à la tête du chenal Laurentien. Ces eaux froides et sa-                       tifs contenus dans la couche intermédiaire froide. Ces
                 lées remontent vers la surface. Une partie de ces eaux                        sels nutritifs servent d’engrais aux algues planctoniques
                                                                                               (phytoplancton) qui vivent près de la surface pour
                 l’estuaire moyen. Cela explique la basse température                          capter l’énergie du soleil. Les remontées d’eau froide
                 de l’eau de surface à la tête du chenal Laurentien.                           permettent ainsi au phytoplancton de se multiplier.
                                                                                               Puisque ces algues sont à la base de la chaîne alimentaire
                 Le vent peut aussi provoquer des remontées d’eau
                 froide près des côtes. Le vent pousse l’eau de surface                        de la remontée d’eau froide.
                 loin de la rive, ce qui force l’eau froide à remonter pour
                 remplacer l’eau de surface.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 15
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 14 2018-03-19 14:14:09

           L’été, trois couches d’eau différentes se superposent dans le chenal Laurentien.

                                                                                                                     Couche de surface : eaux
                                                                                                                     moins salées et plus chaudes,
                                                                                                                     diluées par l’eau douce. La
                                                                                                                     faible salinité et la tempéra-
                                                                                                                     ture plus élevée rendent ces
                                                                                                                     eaux plus légères. Elles met-
                                                                                                                     tent environ trois mois pour
                                                                                                                     traverser l’estuaire maritime
                                                                                                                     et le golfe du Saint-Laurent.

                                                                                                                     Couche intermédiaire froide :
                                                                                                                     eaux salées et très froides,
                                                                                                                     vestiges des eaux refroidies
 C                                                                                                                   l’hiver précédent.
 M

 J
                                                                                                                     Couche profonde : eaux sa-
CM                                                                                                                   lées et froides provenant de
MJ
                                                                                                                     l’Atlantique. Elles mettent de 3
CJ
                                                                                                                     à 4 ans pour remonter jusqu’à
                                                                                                                     la tête du chenal Laurentien.
CMJ
                                                                                                                     À cause de leur forte teneur en
 N                                                                                                                   sel, ces eaux sont plus denses,
                                                                                                                     c’est-à-dire plus lourdes.

                                                                                               L’hiver, il n’y a que deux couches
                                                                                                   d’eau : une en profondeur
                                                                                                        et une en surface.
                                                                                               Comme les lacs et les rivières en amont sont

                                                                                               dans le Saint-Laurent est plus faible. Ainsi, la
                                                                                               couche de surface de l’estuaire reçoit moins
                                                                                               d’eau douce. Elle refroidit au contact de l’air et
                                                                                               se mélange à la couche intermédiaire jusqu’à
                                                                                               une profondeur de 100 mètres, aidée par les
                                                                                               tempêtes d'automne et d'hiver. Dans ce mélange
                                                                                               vertical , les eaux de surface entraînent avec elles
                                                                                               l'oxygène capté dans l'atmosphère, venant enrichir
                                                                                               les eaux intermédiaires. Au printemps, l’eau
                                                                                               douce revient dans l’estuaire, isolant de nouveau
                                                                                               la couche intermédiaire qui demeure froide.

      PAGE 16 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 15 2018-03-19 14:14:10

                  Le fjord du Saguenay : une vallée glaciaire envahie par la mer

                                                                                               Résultat : une vallée profonde, bordée de hautes falaises,
                  marée, la rivière Saguenay circule dans un fjord, une                        qui se termine par un seuil peu profond. De Saint-
                  profonde vallée glaciaire envahie par la mer.                                Fulgence jusqu’à Tadoussac, la largeur du fjord varie
                                                                                               entre 1,5 et 3 km.
                  La formation du fjord remonte à des milliers d’années
                  alors que l’Amérique du Nord était recouverte de                             Le fjord du Saguenay compte trois bassins profonds
                  glace. La pression exercée par les glaciers a creusé en                      de 160 à 275 mètres. Le plus profond des bassins est
                  profondeur le lit de la rivière sur plus de 100 kilomètres.                  aussi le plus long : il se situe entre Saint-Fulgence et la

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

                 rivière Sainte-Marguerite. C’est dans ce secteur qu’on                        La marée joue un rôle important dans les échanges
                 trouve les plus hautes falaises : les caps Éternité et Tri-
                 nité s’élèvent à 400 mètres au-dessus du niveau de la                         du Saguenay et du Saint-Laurent, la pression exercée
                 mer. En général, la hauteur des falaises donne un indice                      par la marée montante permet à l’eau de mer de
                 de la profondeur du bassin : le fjord est presque aussi                       franchir le seuil du fjord. Ainsi, l’eau froide et salée de
                 creux que les falaises sont hautes.                                           l’estuaire du Saint-Laurent s’introduit dans le fjord au
                                                                                               rythme des marées. Ce passage au-dessus du seuil

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 17
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 16 2018-03-19 14:14:10

           favorise l’oxygénation de l’eau car elle entre en contact                              L’existence du fjord du Saguenay
           avec l’air. À cause de sa forte densité, l’eau froide et
           salée coule en profondeur dans le Saguenay. Graduelle-                               permet à deux mondes étrangers de
           ment, elle traverse les bassins du fjord vers l’amont. À la                         cohabiter : les espèces d’eau saumâtre
           tête du fjord (Saint-Fulgence), elle remonte en surface.
                                                                                                     et les espèces d’eau salée.
           La couche de surface du Saguenay est composée d’eau
                                                                                               En été, les poissons d’eau saumâtre, comme la truite de
           saumâtre, c’est-à-dire légèrement salée. L’eau douce
                                                                                               mer et l’éperlan arc-en-ciel, vivent dans la couche de
           provenant du lac Saint-Jean et des rivières qui rejoignent
                                                                                               surface. Les poissons d’eau salée et les invertébrés ma-
           le Saguenay coule vers le Saint-Laurent. Au fur et à
                                                                                               rins vivent dans la couche profonde où l’eau est froide,
           mesure qu’elle coule vers l’aval, l’eau douce se mélange
                                                                                               très salée et bien oxygénée. On y trouve par exemple
           légèrement avec l’eau salée provenant de l’estuaire.
                                                                                               la morue franche, le sébaste, des étoiles et des ané-
           Sous cette couche, circule en direction opposée, l’eau
                                                                                               mones de mer. Le fjord du Saguenay est aussi l’habitat
           entrant à l’embouchure à la marée montante.
                                                                                               de phoques et de baleines. En été, le phoque commun
                                                                                               et le béluga y donnent naissance et élèvent leurs petits.
                                                                                               Le petit rorqual y est aussi fréquemment observé en
                                                                                               alimentation.
 C

 M         Le fjord du Saguenay en chiffres :
 J

CM

MJ
           Formation géologique :                           il y a environ 11 000 ans
CJ         Couche de surface :                              environ 20 mètres d’épaisseur, salinité : 5 à 25‰, température : 5 à 20 °C
CMJ
           Couche profonde :                                jusqu’à 255 mètres d’épaisseur, salinité : 25 à 31‰, température : 0 à 4 °C.
 N                                                          93% de l’eau du fjord se trouve dans cette couche.
           Amplitude de marée :                             généralement 4 mètres. Jusqu’à 6 mètres dans les grandes marées.

           Particularités du fjord du Saguenay :

           La plupart des fjords dans le monde, en Norvège par exemple, rejoignent directement l’océan. Le fjord du Saguenay
           se termine dans un estuaire, à plus de 1000 kilomètres de l’océan.

           La coloration naturelle de l’eau de la couche de surface est brunâtre. Comme une infusion de thé, les tanins et le
           fer contenus dans le sol de la forêt boréale teintent l’eau des précipitations. Cette eau teintée naturellement
           coule dans les rivières qui se jettent dans le Saguenay.

              Deux parcs pour protéger un fjord : le fjord est protégé des sommets jusqu’à
              ses plus grandes profondeurs ; les rives du fjord font partie du parc national
                    du Fjord-du-Saguenay et l’eau du fjord est dans le parc marin du
                                       Saguenay–Saint-Laurent.

      PAGE 18 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 17 2018-03-19 14:14:11

                  Les mouvements des masses d’eau engendrent des phénomènes de turbulence caractérisés par des vagues

                  Laurent. Ce phénomène est également observé au pourtour de la batture aux Alouettes et des bancs de l’Île
                  Rouge. Ce clapot se forme à la marée montante.

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

              Parcs Canada / R. Pintiaux

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 19
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_03-20.pdf 18 2018-03-19 14:14:12

             Des espèces essentielles dans la chaîne alimentaire

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

            Les algues planctoniques sont le premier maillon de la                             Des petits poissons comme le lançon, le capelan et le
            chaîne alimentaire marine. Elles servent de nourriture                             hareng se nourrissent à leur tour du zooplancton.
            à de minuscules organismes vivant au gré des courants
            qu’on appelle zooplancton. Parmi les divers types de                                  Certaines espèces de baleines et
            zooplancton, le krill est certainement le plus connu,
            mais les copépodes sont les plus abondants.                                          d’oiseaux raffolent de zooplancton,
                                                                                                    et le rorqual bleu consomme
            Certaines espèces de zooplancton sont herbivores et
            se nourrissent directement de phytoplancton. D’autres                                uniquement ce type de nourriture.
            espèces sont carnivores et se nourrissent de zoo-
            plancton.                                                                          D’autres espèces de baleines, d’oiseaux et de phoques
                                                                                               se nourrissent de poissons ou d’invertébrés.

      PAGE 20 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 1 2018-03-19 14:18:52

               Le krill
               « Krill » est le nom donné par les baleiniers norvégiens
               à des espèces de zooplancton : les euphausides. Cer-
               taines baleines en raffolent. Dans le Saint-Laurent, quatre
               espèces d’euphausides ont été répertoriées. Ces petits
               crustacés, semblables à des crevettes, mesurent de 2 à
               5 cm. Ils vivent dans tous les océans du monde, mais
               les grandes densités de krill sont plutôt rares. Elles se
               trouvent principalement dans les zones où les conditions
               (température, courants, forme du fond marin, phyto-
               plancton, etc.) sont favorables.
               Le krill dérive au gré des courants. Ses petites « pattes »,
               appelées appendices natatoires, sont incapables de com-
               battre la force du courant, mais leur permettent de se                                                  Photo : Pêches et océans Canada/J.-F. Saint-Pierre
               déplacer verticalement. Le jour, la lumière du soleil                          majorité de leur temps en profondeur où ils sont trans-
               pénètre la couche de surface. Pour se cacher des pré-                          portés par les courants qui remontent l’estuaire. Une fois
               dateurs, le zooplancton se déplace vers les profondeurs                        rendus à la tête du chenal, ils atteignent un cul-de-sac. Il
 C
               où il fait toujours sombre. La nuit, il fait le mouvement                      arrive parfois qu’il se forme d’immenses nuages de krill
               inverse vers la surface pour se nourrir.                                       pouvant atteindre plusieurs kilomètres de longueur sur
                                                                                              une centaine de mètres d’épaisseur. L’abondance du krill
 M

 J
               À l’occasion, on observe la présence de krill près de la                       dans l’estuaire varie d’une année à l’autre, ce qui a des
CM
               surface en plein jour. Ce phénomène n’est pas encore                           conséquences sur les espèces qui en dépendent, comme
               bien compris. Il est possible que le krill soit présent en                     le rorqual bleu.
MJ
               surface le jour lors de la période de reproduction ou
CJ             lorsque les courants de remontées sont très forts.                                    Les concentrations de krill mesurées dans le
CMJ
               Dans l’estuaire du Saint-Laurent, le krill s’accumule dans                            parc marin sont parmi les plus importantes
 N             le chenal Laurentien. En effet, ces organismes passent la                             de l’estuaire du Saint-Laurent.

               Les petits poissons
               Les capelans, les lançons et les harengs vivent en bancs.
               Leur présence en grande concentration attire plusieurs
               prédateurs, dont les bélugas, petits rorquals, rorquals
               communs, phoques et oiseaux marins. L’abondance des
               petits poissons varie beaucoup au cours de la saison et
                                                                      -
               tition et l’abondance des mammifères marins qui s’en
               nourrissent.

               Le capelan adulte est particulièrement concentré dans
               l’estuaire durant la période de frai, au printemps. Aussi,
               des bancs de capelans juvéniles âgés d’un an et de deux                                                                              Photo : J.-G. Beliveau
               ans vivent à l’année près de l’embouchure du Saguenay.
                                                                                              Les lançons sont beaucoup moins connus. L’étude sur
               Les harengs adultes migrent au printemps et à l’automne                        les proies des mammifères marins dans le parc marin
               pour se reproduire dans l’estuaire moyen du Saint-                             indique qu’ils pourraient jouer un rôle clé pour certains
               Laurent durant l’été.                                                          mammifères marins.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 21
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 2 2018-03-19 14:18:52

           La concentration des proies dans un territoire de chasse

           La forme de la tête du chenal laurentien, la circulation                           dans les fosses et sur les hauts-fonds. Contre ces
           des masses d’eau et le comportement du krill et des                                obstacles, le zooplancton peut former des masses
           poissons favorisent la concentration des proies. Les                               denses qui attirent les poissons. Les baleines, les
           courants de marée poussent périodiquement le zoo-
           plancton (krill et les autres) contre les escarpements                             ingurgiter de grandes quantités de nourriture. Le parc
           sous-marins et les parois abruptes du chenal Laurentien,                           marin demeure toutefois un territoire de chasse : les
                                                                                              animaux doivent travailler pour trouver leurs proies et
                                                                                              les concentrer davantage.

                                       Localisation des bateaux en observation dirigée vers les rorquals communs
                                                     de 1985 à 2009 (Sources : GREMM et Parcs Canada)

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N

                               Cette carte montre la position des bateaux au moment où ils observaient les rorquals
                               communs dans le parc marin. On voit bien que la majorité des bateaux se trouvaient
                               au-dessus des parois abruptes du chenal Laurentien, probablement parce que les
                               rorquals communs s’y alimentaient.

      PAGE 22 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 3 2018-03-19 14:18:53

               Barre de courants typique d’un front

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N           Parcs Canada

                    Les mammifères marins utilisent différentes stratégies de
                    chasse pour concentrer les poissons. Le petit rorqual peut
                    utiliser les caps rocheux, la surface de l’eau et les barres
                    de courants pour rassembler les poissons. Le rorqual

                    communs chassent souvent en groupe.

                    Des concentrations de proies peuvent aussi se former
                    dans les zones de rencontre entre deux masses d’eau. À

                    douces et plus chaudes qui s’écoulent à la surface du fjord
                    heurtent les eaux salées et froides qui remontent, à la
                    marée montante, du chenal Laurentien. Dans cette zone
                    appelée front, la différence de température et de salinité
                    entre les masses d’eau est marquée. Il peut arriver que
                    des organismes s’entassent d’un côté ou de l’autre du
                    front. La frontière entre les deux masses d’eau se détecte
                    à la surface par la présence de barres d’écume et de débris
                    et par la formation de barres de courant.
                                                                                                                          Parcs Canada / M. Conversano

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 23
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 4 2018-03-19 14:18:53

                                                                                     NOTES
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
 C
          _______________________________________________________________
 M
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
 J

          _______________________________________________________________
CM

MJ

CJ
          _______________________________________________________________
CMJ
          _______________________________________________________________
 N        _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________
          _______________________________________________________________

      PAGE 24 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 5 2018-03-19 14:18:54

                                                                        SECTION 2 :
                                                 Les mammifères marins : qui sont-ils?
 C

 M

 J
                                                 • Des mammifères adaptés à la vie marine                              26
CM

                                                 • Baleines à dents et baleines à fanons                               30
MJ

CJ
                                                 • Les baleines et les phoques susceptibles de venir                   31
                                                   au parc marin
CMJ

 N
                                                 • Les espèces en péril                                                32
                                                 • Les menaces liées aux activités humaines                            38
                                                 • Les impacts de la navigation sur les mammifères marins              39

                                                                                                                       Crédit des illustrations : Parcs Canada

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 25
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 6 2018-03-19 14:18:54

            Des mammifères adaptés à la vie marine

            Les baleines, les phoques, les otaries, les morses et les ours polaires sont des mammifères marins : ils passent
            une partie ou la totalité de leur vie dans l’eau. Bien qu’ils partagent leur environnement avec les poissons, ils en
            diffèrent complètement. Voici les grandes caractéristiques qui les distinguent.

              Mammifères (terrestres et marins)                                               Poissons
              Captent l’oxygène en respirant l’air par leurs                                  Captent l’oxygène dissous dans l’eau à l’aide de
              poumons.                                                                        branchies.
              Animaux à sang chaud : leur corps conserve une tempéra-                         Animaux à sang froid : la température de leur
              ture intérieure constante.                                                      corps varie selon la température de l’eau.
              Ils portent leurs petits dans l’utérus.                                         Ils produisent des oeufs.
              Ils allaitent leurs petits.                                                     Les jeunes poissons se nourrissent par eux-
                                                                                              mêmes dès la naissance.

            Les ancêtres des mammifères marins étaient des animaux terrestres à quatre pattes qui fréquentaient les milieux
            aquatiques. Ils ont évolué sur une longue période de temps vers ce qu’ils sont aujourd’hui : des animaux parfai-
 C
            tement adaptés à la vie aquatique.
 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ
                                                               Sur ce squelette de rorqual commun on remarque que les pattes avant
 N                                                             sont devenues des nageoires pectorales. On reconnaît l’épaule, le poignet
                                                               et les doigts. Les pattes arrière ont disparu et il ne reste que des vestiges
                                                               du bassin.

                                                               Le squelette du phoque possède des ressemblances avec celui d’un animal
                                                               terrestre. Ce n’est pas étonnant, puisque ces animaux passent une bonne
                                                               partie de leur temps sur la terre ferme ou sur la banquise.

      PAGE 26 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 7 2018-03-19 14:18:54

               Un corps adapté à la nage                                                      La respiration

               Les baleines et les phoques ont un corps fuselé qui offre                      Les évents, les narines des baleines, sont sur le dessus de
               peu de résistance à l’eau. Cette adaptation augmente                           la tête. Cette position permet une respiration rapide et

                                                                                              des baleines se ferment hermétiquement durant la plongée.
               Les baleines se propulsent à l’aide de leur puissante
               queue (nageoire caudale) et maintiennent leur équilibre                        À chaque séquence respiratoire, composée de plusieurs
               avec les nageoires pectorales. Les phoques se propulsent                       respirations, les baleines changent presque tout l’air
               avec les nageoires postérieures et utilisent les nageoires                     contenu dans leurs poumons. L’oxygène est emmaga-
               antérieures pour se diriger.                                                   siné dans les poumons, le sang et les muscles. Pendant
                                                                                              la plongée, le rythme cardiaque des baleines et des
               Le repos                                                                       phoques ralentit, ce qui permet d’économiser l’oxygène.
                                                                                              Grâce à ces adaptations, les mammifères marins peuvent
               Le repos permet aux animaux de reprendre des forces                            rester actifs pendant de longues périodes d’apnée.
               pour pouvoir continuer à s’alimenter et faire d’autres
               activités vitales. Que ce soit pour dormir ou prendre
 C
               une courte pause, le repos est essentiel à la survie des                       L’isolation thermique et les réserves d’énergie
               mammifères marins.
 M
                                                                                              Chez les phoques, la couche de graisse mesure entre
 J

                    Comme les mammifères marins                                               7 et 10 centimètres d’épaisseur, alors qu’elle atteint 15 à
                                                                                              20 centimètres chez le rorqual bleu et le cachalot. Chez
                 doivent faire surface pour respirer, ils
CM

MJ
                                                                                              le béluga, la couche de graisse mesure entre 2,5 et
                 ont dû développer des stratégies pour                                        9,5 centimètres d’épaisseur et peut compter pour la
CJ
                                                                                              moitié du poids de l’animal.
CMJ
                   dormir sans risquer de se noyer.
 N                                                                                            Cette graisse est très importante pour les mammifères
               Les dauphins mettent au repos un hémisphère du cer-                            marins. Elle sert d’isolant pour maintenir la température
               veau à la fois, laissant l’autre en éveil. Certaines espèces                   corporelle. Elle sert aussi de réserve d’énergie pour
                                                                                              survivre lorsque la nourriture est rare. L’épaisseur de
               billots de bois (billotage) et respirent lentement.                            la couche de graisse varie au cours de l’année, selon les
                                                                                              besoins en énergie et la disponibilité de la nourriture. Par
               Les phoques, eux, vont plutôt « s’échouer » sur des                            exemple, elle est plus mince au printemps car l’énergie
               parties émergées, comme des rochers. Les endroits où                           a été utilisée durant l’hiver, alors que la nourriture était
               les phoques vont souvent pour se reposer sont appelés                          rare. Pour refaire leurs réserves et assurer leur survie, les
                                                                                              mammifères marins doivent se rendre aux endroits où la
               la lumière du soleil pour se réchauffer.                                       nourriture est abondante.

                La migration

                Pourquoi tous les mammifères marins ne passent-ils pas l’année entière au parc marin? Le parc marin est un formidable

                à l’approche de l’hiver pour échapper aux glaces, pour rejoindre des lieux de rassemblement pour la reproduction ou

                de l’abondance de nourriture et passe l’été dans les eaux du Nord. Ainsi, tous ces mammifères marins entreprennent
                chaque année des migrations pouvant couvrir plusieurs milliers de kilomètres : cela démontre l’attrait du parc marin
                comme aire d’alimentation!

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 27
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 8 2018-03-19 14:18:54

          La vue                                                                              L’ouïe

          Dans l’eau, la lumière s’estompe à mesure qu’on s’éloigne                           L’ouïe est extrêmement développée chez les mammi-
          de la surface. À partir d’une certaine profondeur, c’est                            fères marins. Comme les autres sens, l’ouïe est essentielle
          l’obscurité totale, le jour comme la nuit. Dans ces condi-                          à leur survie. Les mammifères marins utilisent les sons
          tions, les mammifères marins ne peuvent pas toujours                                pour communiquer entre eux, pour percevoir leur envi-
          se servir de leur vision, même si elle est bien adaptée                             ronnement et pour chasser.
          à la vie sous-marine. C’est pourquoi ils ont développé
          de façon extraordinaire certains autres sens, comme le                              Plusieurs espèces de baleines ont développé une technique
          toucher et l’ouïe.                                                                  de localisation des proies et des obstacles par l’écho des
                                                                                              sons. C’est ce qu’on appelle l’écholocalisation.
          Le toucher

          Les baleines ont une peau très sensible. Les contacts                               Pour plus d’information concernant les baleines du
          jouent un rôle important lors des parades amoureuses                                Saint-Laurent, leurs adaptations à la vie en mer, leurs
          et dans le maintien des liens entre les mères et leurs                              activités vitales et plus, consultez baleinesendirect.org.
          petits. Certaines espèces utilisent le sens du toucher
          pour détecter les proies.
 C

 M        Les baleines à fanons portent des vibrisses (petits poils
 J
          tactiles) sur la tête et autour de la gueule. Les vibrisses
          aident les baleines à sentir à quel moment elles peu-
          vent ouvrir leurs évents lorsqu’elles font surface pour
CM

MJ
          respirer. Les vibrisses peuvent aussi aider à détecter des
CJ        proies dans l’eau ou dans les sédiments. Les phoques
CMJ
          ont des vibrisses de chaque côté de la gueule et au-
          dessus des yeux. Ça les aide à s’orienter et à déterminer
          la taille, la forme et la texture des objets et des proies.
 N

      PAGE 28 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 9 2018-03-19 14:18:55

                  L’écholocalisation

 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ

 N
                  L’écholocalisation est surtout associée aux baleines à dents, qui l’utilisent pour repérer les proies et les obstacles.
                  Cette adaptation fonctionne comme un sonar. La baleine émet des ultrasons qui rebondissent sur la cible et
                  reviennent sous forme d’échos captés et analysés par le cerveau.

                  Les baleines à dents possèdent une boule de graisse, appelée melon, sur le devant de la tête. Cet organe, associé
                  à l’écholocalisation, sert à la propagation des ultrasons. Il donne au béluga ce front bombé si caractéristique.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 29
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 10 2018-03-19 14:18:55

           Baleines à dents et baleines à fanons

           Les baleines (cétacés) se divisent en deux groupes distincts : les baleines à dents et les baleines à fanons.

             Les baleines à fanons ou mysticètes                                                Les baleines à dents ou odontocètes
             • Possèdent des fanons au lieu des dents. Les fanons sont des • Possèdent des dents toutes semblables, de forme
               lamelles cornées rattachées à la mâchoire supérieure et conique.
               bordées de poils vers l’intérieur de la bouche. Ils sont
               composés de kératine comme nos ongles et nos cheveux.
             • Capturent une multitude de petites proies à la fois (krill, • Utilisent leurs dents pour saisir les proies et non
                                                                                pas pour les mastiquer.
               laissant passer l’eau tout en gardant les proies à l’intérieur • Capturent leurs proies une à une (poissons et
               de la gueule.                                                    calmars).
                                                                              • Utilisent le système d’écholocalisation et possè-
                                                                                dent un melon.
             • Sont plutôt solitaires, mais peuvent se regrouper pour • Vivent et chassent souvent en groupe.
               se reproduire ou s’alimenter là où la nourriture est abon-
 C
               dante, comme au parc marin.
 M

 J
             • Les femelles sont généralement plus grosses que les mâles. • Sont généralement plus petites que les baleines
                                                                            à fanons, à l’exception du cachalot.
CM
                                                                          • Les mâles sont généralement plus gros que les
MJ
                                                                            femelles.
CJ
             • Possèdent 2 évents.                                                              • Possèdent un seul évent.
CMJ

 N                                                        Techniques d’alimentation des baleines à fanons

         Engouffreur                                                                           Écrémeur
         Les rorquals (rorqual bleu, rorqual commun, rorqual à                                 Certaines baleines à fanons, comme la baleine noire,
         bosse et petit rorqual) possèdent une gorge à sillons
                                                                                               bouche entrouverte. Leurs fanons sont plus longs et
         quantité d’eau et de nourriture entrent dans la gueule.                               leur tête est plus grosse que celle des engouffreurs.
         Les rorquals repoussent ensuite l’eau entre les fanons
         pour ne garder que la nourriture dans leur gueule.

      PAGE 30 • GUIDE DE FORMATION - ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER
Pages de GuideDeFormation2014-CAPITAINE-INTERIEUR_MOD_21-40.pdf 11 2018-03-19 14:18:56

                 Les baleines et les phoques susceptibles de venir au parc marin

                 Quatorze espèces de baleine et cinq espèces de phoque peuvent fréquenter l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent.
                 Dans le parc marin, on observe généralement six espèces de baleine et quatre espèces de phoque.

                  Fréquence d’observation                         Baleines à fanons            Baleines à dents           Phoques
                  Espèces fréquentes                              Petit rorqual                Béluga                Phoque commun
                                                                  Rorqual à bosse              Marsouin commun       Phoque du Groenland
                                                                  Rorqual commun                                     Phoque gris
                  Espèces régulières                              Rorqual bleu                                       Phoque à capuchon
                  Espèces rares                                   Baleine noire                Baleine à bec commune Phoque barbu
                                                                                               Cachalot macrocéphale

                                                                                               Dauphin à nez blanc
                                                                                               Épaulard
                                                                                               Globicéphale noir
                                                                                               Narval
 C

 M

 J

CM

MJ

CJ

CMJ              D’autres espèces de baleine ont été trouvées échouées,                            Le béluga et le phoque commun sont
                 mortes ou vivantes, dans l’estuaire et le fjord : dauphin bleu
 N

                 et blanc, rorqual boréal et baleine à bec de Sowerby. La                           les deux seules espèces résidentes.
                 carcasse des animaux morts peut avoir été amenée par
                 les courants ou poussée par l’étrave d’un bateau. Les                            Ils s’alimentent, se reproduisent, mettent bas et élèvent
                 animaux vivants peuvent s’être égarés. Nous ne consi-                            leurs petits dans le Saint-Laurent et le fjord du Saguenay.
                 dérons pas que ces espèces fréquentent le parc marin.                            À l’exception du phoque du Groenland qui visite le
                                                                                                  parc marin l’hiver, elles viennent dans les eaux pro-
                 Toute observation particulière devrait être rapportée                            ductives de l’estuaire pendant l’été pour s’alimenter et
                 au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères                               refaire leurs réserves d’énergie. Pour plusieurs espèces,
                 marins.                                                                          leur destination pendant la période hivernale nous est
                                                                                                  encore inconnue.

                                                                            ATTESTATION VISANT LES ACTIVITÉS EN MER - GUIDE DE FORMATION • PAGE 31
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler