GUIDE DE L'ÉTUDIANT DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE - Année universitaire 2019-2020 - Faculté des Sciences Humaines et Arts - Accueil

 
GUIDE DE L'ÉTUDIANT DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE - Année universitaire 2019-2020 - Faculté des Sciences Humaines et Arts - Accueil
Faculté des Sciences Humaines et Arts

DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE

   GUIDE DE L’ÉTUDIANT

            
  Année universitaire 2019-2020
GUIDE DE L'ÉTUDIANT DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE - Année universitaire 2019-2020 - Faculté des Sciences Humaines et Arts - Accueil
SOMMAIRE

                                         1ère partie :

Présentation du Département de Philosophie                            4

1. L’offre de formation, les débouchés                                4

2. Règlement intérieur du Département                                 6

3. Organisation du Département de Philosophie                         7

4. Noms et spécialités des enseignants-chercheurs                     8

5. Métaphysique allemande et philosophie pratique (EA 2626)           10

6. Sociétés et associations liées au Département de Philosophie       12

7. Relations internationales                                          13

8. Présentation générale de la Licence                                14

                                         2ème partie :

Programmes et horaires des cours                                      17

1. Licence                                                            17

2. Master Recherche mention Philosophie                               42

3. Présentation et horaires des cours et des séminaires de Master 1   45

4. Présentation et horaires des cours et des séminaires de Master 2   50

5. Préparation au Capes et à l’Agrégation                             54

6. Présentation et horaires des cours d’agrégation                    56

7. Master parcours « Médiations et société »                          58

                                               2
1ère PARTIE :

   PRÉSENTATION GÉNÉRALE

DU DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE

               3
Présentation générale
                        du Département de Philosophie

        L’offre de formation
        1/ Le Département de Philosophie assure un enseignement sur 8 ans – 3 années de
Licence, 2 années de Master (parcours « Philosophie Politique et Histoire de la Philosophie »,
ou parcours « Médiations et Société » à partir du M2) et 3 années de Doctorat – qui par la
spécialisation de ses enseignants-chercheurs couvre toutes les périodes de l’histoire de la
philosophie occidentale : Philosophie Antique, Philosophie classique, Philosophie Moderne
(XVIIe et XVIIIe siècles : de Descartes à Diderot et Rousseau ; Philosophie allemande : de
Kant à Marx), Philosophie Contemporaine (Phénoménologie : Husserl et Heidegger,
Philosophie Française, Philosophie analytique anglo-saxonne). Il assure en même temps une
formation dans les divers domaines d’application de la pensée philosophique : philosophie
morale et politique, philosophie des sciences, philosophie de l’art, métaphysique, logique,
philosophie du langage, épistémologie des sciences humaines.
     2/ Les études doctorales sont assurées par l’Équipe d’Accueil 2626, « Métaphysique
allemande et philosophie pratique » (MAPP), qui organise des journées d’études en histoire de
la philosophie, des tables rondes autour des publications récentes et des colloques
internationaux. Elle organise en outre un séminaire de Master sur la question de l’identité.
     3/ Le Département de Philosophie assure une préparation aux concours externes de
recrutement de l’enseignement secondaire (Agrégation et CAPES de philosophie). La
préparation couvre tous les aspects du programme de l’agrégation. Les enseignements sont
dispensés aux niveaux de la troisième année de Licence et des deux années de Master.
     4/ Le Département de Philosophie propose un cursus pré-professionnalisant dans les
domaines suivants : documentation et archivistique, travail social et jeunesse, institutions et
métiers de la culture et du patrimoine, connaissance des institutions et carrières administratives,
métiers de l’éducation primaire et secondaire.
     5/ Le Département de Philosophie propose également deux parcours de Master : un
parcours intitulé « Histoire de la philosophie et philosophie politique », ainsi qu’un parcours
intitulé : « Médiations et Société »
     Le master Médiations et Société est adossé au département de philosophie et 30 heures de
cours de philosophie politique et d’éthique (normative et appliquée) sont communes aux
étudiants recrutés dans ce master et aux étudiants de M2 suivant le parcours recherche. Ce
master professionnel est pluridisciplinaire. Il offre, à côté des cours de philosophie, des modules
en communication, en droit, en psychologie du travail. Plusieurs professionnels de la médiation
interpersonnelle (familiale, interculturelle ou sociale) interviennent ainsi que des enseignants
qui font le point sur les pratiques de la médiation dans les relations internationales, dans les
entreprises, mais aussi dans le domaine de la santé et de l’environnement. Il y a 300 h de cours
par semaine du lundi au vendredi, de septembre à février. Les stages débutent au mois de mars.
Les étudiants soutiennent un mémoire et un rapport de stage.
     Pour comprendre ce qu’est la médiation, il faut délimiter son rôle par rapport au droit, la
distinguer de la simple résolution des conflits et la penser comme une pratique ayant une
déontologie rigoureuse. L’idée est également de mesurer les enjeux démocratiques de la
médiation qui est un processus par lequel les différents acteurs décident ensemble de normes
pouvant guider leur action. La médiation correspond à une approche horizontale et non verticale
des problèmes survenant au sein d’une collectivité, d’une entreprise, d’un groupe ou d’une
famille. Elle va de pair avec la promotion d’un type de gouvernance favorisant la participation

                                                4
des individus et l’exercice de leur raison publique et de leur citoyenneté en dehors des rendez-
vous électoraux et de ce qui, traditionnellement, renvoie à la sphère publique. C’est pour former
une nouvelle génération de médiateurs familiaux et sociaux, de consultants en entreprise, mais
aussi de décideurs, que nous proposons ce master professionnel pluridisciplinaire et généraliste.
    6/ Le Département de Philosophie propose également aux étudiants des cours de langues
vivantes, d’allemand et d’anglais philosophiques, de méthodologie (à la recherche et à
l’enseignement), ainsi que de nombreux parcours complémentaires au choix de la première à la
troisième année (Licence) en Anthropologie, Archéologie, Economie, Géographie, Histoire,
Histoire de l’Art, Lettres, Musicologie, Psychologie, Sociologie.
    7/ Le Département de philosophie accueille de nombreux étudiants étrangers et offre à ses
étudiants la possibilité de séjours d’études à l’étranger grâce aux accords Erasmus et aux
conventions passées avec des Universités européennes et non-européennes.

   Les débouchés

     Les étudiants qui accomplissent leur scolarité jusqu’à leur Licence SCIENCES
HUMAINES, mention Philosophie, ont plusieurs voies possibles pour leurs débouchés.
Le débouché classique est la préparation des concours de recrutement pour l’enseignement
secondaire (CAPES et AGREGATION).
La Licence permet également d’entrer en Masters, recherche et professionnel. L’un des deux
conduit au-delà au Doctorat. L’autre offre une formation professionnalisante. Des passerelles
sont possibles. Un étudiant titulaire du Master professionnel peut, sous conditions, s’inscrire en
Doctorat. Un étudiant titulaire du Master recherche peut candidater au Master professionnel.
Après la Licence, il est possible de présenter le concours de professeur des écoles (ESPE).
La Licence constitue une excellente préparation à des concours administratifs dans la Fonction
Publique, catégorie A.
Enfin, munis d’une Licence, les étudiants peuvent, sous conditions de préparations
complémentaires et de concours, s’orienter vers le journalisme, le monde de la culture, l’édition,
etc.

                                                5
RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU DÉPARTEMENT
                     (Annexe aux statuts de l’UFR)

La Faculté des Sciences Humaines et Arts a créé dans ses statuts un Département de
Philosophie. Le Département de philosophie a pour mission la gestion et l’organisation
pédagogiques des formations habilitées par le Ministère (diplômes nationaux) ou
l’établissement (diplômes d’Université) qui relève de son secteur disciplinaire. Cette mission
s’exerce dans le cadre d’une délégation de la Faculté des Sciences Humaines et Arts au
Département de Philosophie.

L’Assemblée du Département de Philosophie est constituée de tous les personnels de
l’Université qui exercent dans le Département, soit en tant qu’enseignants, soit en tant que
personnels administratifs et techniques.

Elle s’adjoint chaque année un représentant étudiant par niveau (soit 3 étudiants de licence et
deux de Master). Ces représentants des étudiants sont membres à part entière de l’Assemblée
du Département. La désignation par les étudiants de leurs délégués s’effectue dans les trois
semaines suivant la rentrée, et est organisée par les responsables d’années.

Les chargés de cours qui effectuent au moins 96h éq. TD sont également membres de
l’Assemblée du Département.

L’Assemblée du Département élit un Directeur du Département et un bureau.

Elle se prononce sur les choix du Département en matière de politique de formation, elle vote
le budget du Département, et se détermine sur toute question qui peut lui être soumise par le
directeur du Département. L’Assemblée du Département de Philosophie se réunit au moins
trois fois par an, sur convocation du Directeur du Département. L’ordre du jour des réunions
est établi par le Directeur du Département (bureau) et communiqué (affiché) à l’avance. Un
compte rendu de la réunion est établi.

                                              6
Organisation du Département de Philosophie

Adresse et Numéro de téléphone du Département de Philosophie :
Faculté des Sciences Humaines et Arts
Bât. E 15 – TSA 81118
8 rue René Descartes
86073 Poitiers cedex
Tél : 05.49.45.45.48.

Site internet du Département de Philosophie :
http://sha.univ-poitiers.fr/philo/
Le site est périodiquement mis à jour. La totalité des informations utiles concernant les activités,
les enseignements et l’actualité du Département sont disponibles sur le site. L’étudiant peut s’y
reporter régulièrement. L’attention est attirée tout particulièrement sur le lien « informations
aux étudiants » dans la rubrique « informations pratiques » sur la page d’accueil.

Secrétariat du Département de Philosophie : Chantal Vincelot
Tél : 05.49.45.45.48.
e-mail : chantal.vincelot@univ-poitiers.fr
Jours et heures d’ouverture au public :
Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi : de 8 H 30 à 12 H et de 13 H 30 à 16 H 30

Directeur du Département : M. Philippe Grosos
Tél : 05.49.45.44.03.
e-mail : philippe.grosos@univ-poitiers.fr

•   Responsable des Relations Internationales : Arnaud François
•   Référent insertion : Arnaud François
•   Responsable de la Licence : Thomas Boyer-Kassem
•   Responsable double licence Philosophie-Droit : Alexis Cukier
•   Responsable du Master : Sylvain Roux
•   Responsable de la préparation à l’Agrégation et au CAPES : Philippe Grosos
•   Responsable de l’Équipe d’Accueil (EA 2626 - MAPP) : Gilles Marmasse

                                                 7
NOMS et SPÉCIALITÉS
                                             des
       ENSEIGNANTS-CHERCHEURS DU DÉPARTEMENT

Professeurs :

Arnaud FRANÇOIS – arnaud.francois@univ-poitiers.fr
       enseignement : philosophie allemande, philosophie générale.
       recherche : philosophie de la vie et du vivant, philosophies allemande et française,
philosophie et littérature.

Philippe GROSOS – philippe.grosos@univ-poitiers.fr
       enseignement : philosophie allemande, phénoménologie, esthétique.
       recherche : idéalisme allemand, phénoménologie, esthétique

Gilles MARMASSE – gilles.marmasse@univ-poitiers.fr
       enseignement : philosophie générale, histoire de la philosophie moderne et
contemporaine, philosophie morale et politique
       recherche : histoire de la philosophie allemande, philosophie morale et politique.

Sylvain ROUX – sylvain.roux@univ-poitiers.fr
        enseignement : histoire de la philosophie antique et antiquité tardive, métaphysique,
esthétique, philosophie politique.
        recherche : Histoire du platonisme, néoplatonisme ; histoire de la métaphysique ;
philosophie française contemporaine.

Maîtres de Conférences :

Thomas BOYER-KASSEM – thomas.boyer.kassem@univ-poitiers.fr
        enseignement : philosophie des sciences, épistémologie, logique, philosophie
analytique, histoire des sciences.
        recherche : épistémologie sociale, relations sciences-société, philosophie de la
physique, métaphysique des sciences.

Alexis CUKIER – alexis.cukier@univ-poitiers.fr
       enseignement : philosophie morale et politique, philosophie anglosaxonne, philosophie
contemporaine
       recherche : philosophie sociale et politique, Théorie critique, marxisme, philosophie et
sciences sociales

Alexandra ROUX – alexandra.roux@univ-poitiers.fr
      enseignement : philosophie du XVIIe siècle (Descartes, Leibniz, Malebranche,
Berkeley), philosophie allemande (Fichte, Schelling), philosophie générale ;
       recherche : Malebranche et sa réception, Schelling, Eschenmayer, fidéisme, théologie
spéculative.

                                               8
A.T.E.R. :

- Camille de Vulpillières – camille.de.vulpillieres@outlook.fr

Chargés de cours :

- David ANNONIER : David.Annonier@ac-poitiers.fr
- Ugo BATINI : ugo.batini@yahoo.fr
- Victor BEGUIN : victor.beguin@sfr.fr
- Laurence CHARPENTIER : laucharpentier@free.fr
- Arnaud DESJARDIN : desjardin.ar@orange.fr
- Alexandre FILLON : alexandre.fillon1@gmail.com
- Marie-Hélène LUÇON : mh.motard@sfr.fr
- Johann MICHEL : johann.michel@univ-poitiers.fr
- Emmanuel NAL : emmanuelnal@gmail.com
- Benoît PAIN : Benoit.Pain@ac-poitiers.fr
-Ernesto RUIZ-ELDREDGE : eruizeldredge@gmail.com

                                              9
(MAPP, Équipe d’accueil 2626)

                                   Directeur : G. Marmasse
                                 Directrice-adjointe : A. Roux
                                 Secrétaire : Chantal Vincelot
                                     Tél.: 05.49.45.45.48.
                          e-mail : chantal.vincelot@univ-poitiers.fr
                       Site internet : http://philo.labo.univ-poitiers.fr

L’équipe d’accueil Métaphysique Allemande et Philosophie Pratique (MAPP, EA 2626) est
rattachée à l’École doctorale Humanités de l’Université de Poitiers.
Héritier d’une tradition prestigieuse d’étude de l’idéalisme allemand, le MAPP s’articule
désormais en trois axes : histoire de la philosophie allemande ; métaphysiques,
phénoménologie, logique ; philosophie pratique.

       I- AXES DE RECHERCHE

Histoire de la philosophie allemande

Métaphysiques, phénoménologie, logique

Philosophie pratique

       II- COMPOSITION DE L’ÉQUIPE

Membres titulaires :

Thomas BOYER-KASSEM
Solange CHAVEL
Alexis CUKIER
Arnaud FRANÇOIS
Philippe GROSOS

                                               10
Gilles MARMASSE
Alexandra ROUX
Sylvain ROUX

Membres associés :

Enseignants-chercheurs associés au laboratoire
Andrea BELLANTONE, professeur à l’université catholique de Toulouse
Michel BOUDOT, maître de conférences à l’UFR de droit de l’université de Poitiers
Giorgios FARAKLAS, professeur à l’université Panteion des sciences sociales et politiques
d’Athènes
Susanna LINDBERG, professeure à l’université de Tempere (Finlande)
Alain Patrick OLIVIER, professeur à l’université de Nantes
Roberta PICARDI, professeure à l’université du Molise à Campo Basso (Italie)

Enseignants de classes préparatoires et du secondaire
Victor BÉGUIN, professeur agrégé
Christel BOULINEAU, inspectrice de l’Education nationale
Anne CHARPENTIER, professeure de philosophie au lycée Berthelot de Châtellerault
Arnaud DESJARDIN, professeur agrégé de philosophie, formateur à l’ESENESR
François FELIX, professeur de philosophie au Gymnase de Nyon (Suisse)
Simon LEMOINE, professeur dans l’académie de Poitiers
Emmanuel NAL, maître de conférences en philosophie et anthropologie au sein du
département des sciences de l’éducation de l’université de Mulhouse
Philippe SOUAL, professeur de classes préparatoires littéraires au lycée Fermat de Toulouse

       III- SÉMINAIRES DE L’ANNÉE 2019-2020

Thème : Nature et environnement
Le calendrier des séances sera précisé en septembre 2019 sur le site de l’équipe.

                                              11
Sociétés et Associations liées au Département de Philosophie

L’Association des Professeurs de Philosophie de l’Académie de Poitiers.
L’A.P.P.A.P. créée en 1986 par des professeurs de philosophie du secondaire et de l’université
regroupe aujourd’hui plus de la moitié des professeurs de l’académie de Poitiers.
L’association n’est pas une régionale de l’APPEP (Association des professeurs de philosophie
de l’enseignement public) mais une association académique indépendante, ce qui lui garantit
l’autonomie de son fonctionnement et de ses décisions.
L’association est un interlocuteur reconnu par le rectorat mais aussi par le ministère de
l’Education Nationale. Depuis l’année 2001, elle prend part à la réflexion sur la réforme des
programmes de philosophie du secondaire en siégeant d’une part à la commission suivi de
programmes, d’autre part au groupe d’experts.
Ses activités disciplinaires :
- Elle organise des conférences
- Elle participe à l’organisation des journées de formations permanentes
- Elle a organisé avec la mairie de Poitiers des nuits philosophiques
- Elle publie un bulletin (distribué gratuitement)

L’Association PASSAGES
Présidente : Anaïs Dubourg-Bataille – passages.poitiers@gmail.com
Association des étudiants de philosophie de Poitiers qui entendent promouvoir leur discipline
par la curiosité et le sens critique. Soucieuse d’interdisciplinarité, l’association souhaite ouvrir
le dialogue avec le cinéma, le théâtre, la sociologie.
Elle a, à cette fin, élaboré plusieurs projets :
- Philosophie et cinéma
- Philosophie et théâtre
- Exposition photographique
- Série de conférences
- Semaine citoyenne
- Cercle de lecture
- La philosophie à la rencontre des lycéens

                                                12
Responsable : Arnaud François

       Le Département de Philosophie de l’Université de Poitiers est signataire d’un accord
Erasmus (échange d’étudiants en Europe) avec les Universités de Munich (Ludwig-Maximilian
Universität, LMU), de Wuppertal, d’Iéna et de Würzbourg (Allemagne), de Louvain-la-Neuve
(Belgique), de Grenade, de Madrid (Universidad Complutense de Madrid), d’Oviedo et de
Valence (Espagne), de Dublin (University College, Irlande), de Messine (Italie), de Prague
(Université Charles, République tchèque), de Bucarest, de Cluj-Napoca (Université Babes
Bolyai) et de Craiova (Roumanie).

       Par ailleurs, le département est lié, par des conventions d’échange d’étudiants, avec
plusieurs universités à l’extérieur de l’Europe, notamment avec l’Université de Montréal
(Canada) et avec plusieurs universités en Colombie. Pour plus d’informations, se renseigner
auprès du (ou de la) responsable des relations internationales au sein du département de
philosophie.

        Ces échanges peuvent, selon les accords, concerner des étudiants et étudiantes de
licence, de master, et / ou de doctorat.

        Selon les cas également, les cours sont délivrés en français, en anglais, ou dans la langue
officielle du territoire d’accueil. Sur le site du département de philosophie (onglet « Relations
Internationales », à gauche de l’écran) figurent tous les liens internet permettant de se
renseigner à ce sujet.

                                                13
LICENCE
                                 Présentation générale
        Responsable de la LICENCE de Philosophie : Thomas BOYER-KASSEM
          Responsable de la LICENCE de Philosophie-Droit : Alexis CUKIER

Le Département de Philosophie de l’Université de Poitiers offre deux formations en Licence
Sciences Humaines et Sociales : l’une avec Mention Philosophie, l’autre avec double mention
Philosophie et Droit (en lien avec l’UFR de Droit).
Contenu de l’enseignement proposé (pour la philosophie) :
   •   des cours couvrant toutes les périodes de l’histoire de la philosophie : Philosophie
       Antique, Philosophie du Moyen-Âge, Philosophie Moderne (XVIIe et XVIIIe siècles :
       de Descartes à Diderot et Rousseau ; Philosophie allemande : de Kant à Marx),
       Philosophie Contemporaine (Phénoménologie : Husserl et Heidegger, Philosophie
       Française, Philosophie analytique anglo-saxonne)
   •   de multiples domaines d’enseignement : métaphysique, logique, philosophie morale et
       politique, philosophie du langage, épistémologie, histoire et philosophie des sciences,
       esthétique, concepts du monde contemporain
   •   des formations complémentaires : des cours de langue vivante et de méthodologie, des
       parcours complémentaires au choix dans d’autres disciplines en Sciences Humaines

Cet enseignement est encadré par un dispositif pédagogique exigeant :
   •   en 1ère et 2e année (L1 et L2) les étudiants sont encadrés par le professeur responsable
       de l’année, avec l’aide des tuteurs
   •   Le tutorat est assuré par les meilleurs étudiants de quatrième ou cinquième année : aide
       individuelle aux étudiants, exercices personnalisés en petits groupes à la demande.
   •   des travaux dirigés hebdomadaires assurés par les enseignants : exposés, devoirs sur
       table, devoirs à domicile. Les travaux dirigés donnent lieu à une évaluation qui
       intervient dans la note de contrôle continu.

La Licence se fait en trois ans (six semestres) à la fin desquelles l’étudiant reçoit (en cas de
réussite aux examens) son diplôme.

Pour la double licence Philosophie-Droit, chaque semestre comprend six UE disciplinaires : 3
UE de Philosophie et 3 UE de droit, à quoi s’ajoutent une UE de Langues vivantes et une UE
Outils compétences transversales.

Pour la licence mention philosophie, chaque semestre comprend quatre UE disciplinaires de
philosophie à quoi s’ajoutent une UE de Langues vivantes et une UE Outils compétences
transversales. Au cours de la licence, la spécialisation est progressive : en L1, les cours sont
communs à tous les étudiants ; en L2, une option est à choisir parmi Philosophie,

                                              14
Anthropologie, Sciences politiques, Presse et métiers de la communication, International,
Préparation MEEF ; en L3, cette option est poursuivie au sein d’un « parcours ».

Une licence professionnelle est accessible à partir de la L3.
Ce cadre unique pour toutes les mentions, ainsi que la possibilité de bi-disciplinarité offerte aux
étudiants, permettent de faciliter les changements d’orientation des étudiants tout au long du
cursus Licence. Les parcours pré-professionnalisants sont enfin conçus comme une préparation
à une orientation post-licence pour les étudiants ne souhaitant pas obligatoirement s’engager
dans un Master.

Pour plus de renseignements :
http://formations.univ-poitiers.fr/plugins/poitiers/odf/_content/program-licence-philosophie-
2.pdf

                                                15
2ème PARTIE :

PROGRAMMES DES COURS & T.D.

LICENCE, MASTER, CONCOURS

              16
PROGRAMMES DES COURS & T.D.
                               de la LICENCE 2019-2020

                              Licence Première Année
                                          Semestre 1

Mention Philosophie et Mention double licence Philosophie-Droit

UE 1 – Histoire de la philosophie ancienne – H1PH101U

- Histoire de la philosophie ancienne 1 – H1PH101M
S. Roux : « Introduction à la philosophie de Platon » – 12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM : Mardi de 14 H à 15 H
TD Gr 1 : vendredi de 14 H à 15 H
TD Gr 2 : vendredi de 15 H à 16 H

         Ce cours a pour objectif de présenter les grands aspects de la pensée platonicienne et
d’introduire à une lecture des principaux Dialogues. En s’appuyant sur certains textes essentiels,
il étudiera plus particulièrement trois thèmes. Le premier concernera la nature et le devenir de
l’âme. Son traitement permettra de comprendre la théorie des vertus et l’analyse des conduites
humaines dans l’éthique de Platon. Le second thème concernera l’existence des formes
intelligibles (les Idées) et conduira à analyser le statut du monde sensible et la question de la
connaissance. Enfin, le dernier thème portera sur le gouvernement de la cité et le problème des
régimes politiques.
Le TD consistera en l’étude de textes importants de la pensée platonicienne, afin de se
familiariser avec la méthode d’explication des textes anciens.

Bibliographie : les textes de Platon sont disponibles en GF (volumes séparés ou regroupés en
un seul volume : Œuvres complètes, sous la direction de L. Brisson, Paris, Flammarion, 2008).
Pour une présentation générale, voir : L. Robin, Platon [1935], Paris, PUF, 1997 ; M. Dixsaut,
Platon, Paris, Vrin, 2003. Les concepts principaux sont analysés par L. Brisson et J.-F. Pradeau,
Dictionnaire Platon, Paris, Ellipses, 2007. Une présentation des grands textes est donnée par
L. Mouze, Platon, Paris, Hachette « Supérieur » (coll. Prismes), 2001.

- Histoire de la philosophie ancienne 2 – H1PH102M
Laurence Charpentier : « L’Épicurisme antique » – 12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM : mercredi de 17 H à 18 H
TD Gr 1 : mercredi 18 H à 19 H
TD Gr 2 : mercredi 19 H à 20 H

        La philosophie épicurienne se soucie avant tout d’élaborer une éthique. Cette éthique ne
saurait néanmoins être comprise qu’en lien avec la théorie de la connaissance et la philosophie
de la nature développées par l’épicurisme. C’est en étudiant ces différents aspects que nous
pourrons saisir la rigueur de la démarche philosophique de cette École.

                                               17
Bibliographie :
Épicure. Lettres, maximes, sentences, trad. et commentaires de J.- F. Balaudé, Livre de Poche,
1994.
Lucrèce. De la nature, trad. de J. Kany-Turpin, Garnier-Flammarion, 1997.
Rodis-Lewis, G., Epicure et son école, Gallimard, 1976.

UE2 – Philosophie morale et politique – H1PH102U

- Philosophie morale et politique 1 – 12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – H1PH103M
C. de Vulpillières : « Le cosmopolitisme »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – Mardi de 15 H à 18 H
CM : Mardi de 15 H à 16 H
TD Gr 1 : mardi de 16 H à 17 H
TD Gr 2 : mardi de 17 H à 18 H

        Ce cours s’interrogera sur la façon dont on peut envisager aujourd'hui une unité politique
à l’échelle de l’humanité, par contraste avec la conception antique du cosmopolitisme : si l’on
ne peut plus concevoir les hommes comme également soumis à une loi naturelle organisant le
cosmos, quel peut être le fondement d’une communauté politique universelle, et comment doit-
elle s’articuler avec les communautés particulières déjà constituées ? C’est le surgissement de
problèmes transnationaux liés à la mondialisation et au changement climatique qui explique la
résurgence actuelle de ce thème. Il s’agira d’étudier les thèses en faveur d’une organisation
politique à l’échelle mondiale mais aussi d’un système de redistribution des richesses entre
Etats.

Bibliographie :
- Kant, Projet de paix perpétuelle
- Beck, Qu’est-ce que le cosmopolitisme ?
- Archibugi et Held, Cosmopolitan Democracy
- Beitz, Political Theory and International Relations

- Philosophie morale et politique 2 – H1PH104M
A. Cukier : « Le contrat social »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM : Mardi de 19 H à 20 H
TD Gr 1 : mardi de 17 H à 18 H
TD Gr 2 : mardi de 18 H à 19 H

        Ce cours propose d’examiner la notion de « contrat social », fondamentale dans le
moment moderne de la philosophie politique. Nous lirons les principaux chapitres qui lui sont
consacrés dans deux œuvres majeures de ce moment philosophique : le Léviathan de Thomas
Hobbes (1588-1679), paru en 1651 et Du contrat social de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)
paru en 1762. On examinera particulièrement la manière dont une nouvelle conception des
rapports entre anthropologie et politique permettent à ces deux auteurs de redéfinir, autour du
contrat social (ou pacte social), les concepts de droit, de loi et de gouvernement.

                                               18
Bibliographie :

- Thomas Hobbes, Léviathan, ou Matière, forme et puissance de l'État chrétien et civil,
Gallimard, « Folio Essais », 2000.
- Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Flammarion, « GF », 2001.

Cours à destination des étudiants de la double licence mention « Philosophie-Droit » :

UE3 – Problèmes fondamentaux de la philosophie
J. Michel – « Comprendre et interpréter »
24 H TD – lundi de 10 H à 12 H

        Avant d’être un ensemble de techniques savantes (philologiques, juridiques...),
l’interprétation se joue dans nos activités ordinaires. Quand interprète-t-on ? L’être humain ne
passe pas son temps à interpréter dans la vie de tous les jours : dans les activités routinières, la
compréhension immédiate suffit. L’interprétation se justifie lorsque nous sommes confrontés à
un sens problématique.

Bibliographie :
H-G. Gadamer, Vérité et méthode. Les grandes lignes d’une herméneutique philosophique,
Paris, Seuil, 1996.
P. Ricœur, Du texte à l’action, Paris, Seuil, 1998.
J. Michel, Homo interpretans, Paris, Hermann, 2017.

Cours à destination des étudiants de la licence mention « Philosophie » :

UE3 – Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre

- Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre 1 – H1PP101M
U. Batini : « La vérité du mythe »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – mardi de 11 H à 13 H

        Nous chercherons à déterminer, à partir de l’opposition classique que l’on a pu poser
entre le mythe et la philosophie, quel est le régime de signification propre au mythe. Il s’agira
d’interroger la façon dont le mythe permet de réfléchir l’origine puis de penser la logique
inhérente à son développement afin de constituer au sens propre une mythologie. Nous nous
appuierons pour cela sur les travaux de Cassirer et Lévi-Strauss, ce qui nous permettra de nous
questionner sur la permanence d’une pensée mythique.

Bibliographie :
- Pradeau, Les Mythes de Platon, Paris, GF, 2004
- Vernant, Mythe et pensée chez les Grecs, Paris, La Découverte, 2005
- Cassirer, Essai sur l’homme, Paris, Les Éditions de Minuit, 1975

- Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre 2 – H1PP102M
Marie-Hélène Luçon : « Freud, Malaise dans la civilisation »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – lundi de 9 H à 11 H

                                                19
Freud, qui était psychanalyste et non pas philosophe, n’a cessé de mettre en évidence la
portée philosophique et anthropologique de ses découvertes. Au-delà de sa réflexion sur l’art et
sur la religion, Malaise dans la civilisation est une méditation sur la condition humaine et ce
que l’on peut attendre de la culture dans son rapport à l’agressivité humaine. De quelle nature
est le malaise dont il est fait ici état ? Constitue-t-il un horizon indépassable de la condition
humaine ?

Bibliographie :
- Freud, Cinq leçons sur la psychanalyse, éd. Petite Bibliothèque Payot, Paris, 2015
- Freud, Le malaise dans la culture, trad.fr Dorian Astor, éd. G.F, 2010
- Revue Française de Psychanalyse, 1993, n°57-4, « Malaise dans la civilisation »

UE4 – Problèmes fondamentaux de la philosophie

- Problèmes fondamentaux de la philosophie 1 – H1PP103M
Arnaud Desjardin : « La technique »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – Vendredi de 17 H à 19 H

        Ce cours fait le constat que notre époque contemporaine, ayant perdu de vue la
technique, parle plutôt, avec une fascination ou une crainte irrationnelles, de technologie,
conçue comme l’application industrielle du progrès scientifique. Or chez les Anciens, tekhnê
désignait un savoir-faire efficace, distinct de la simple expérience par la connaissance de la
règle, et renvoyant tout aussi bien à l’architecture qu’à la médecine ou à la rhétorique. Il s’agira
donc ici d’interroger le rapport de la technique à la nature, mais également de caractériser sa
relation au savoir scientifique. La technophobie et la technophilie contemporaines ne
témoignent-elles pas avant tout d’une mécompréhension de la réalité profonde de la technique ?

Bibliographie :
- Aristote, Physique, livre II.
- René Descartes, Discours de la méthode [1637], 6ème partie.
- Martin Heidegger, « La Question de la technique » [1954], dans Essais et Conférences, Paris,
Gallimard, coll. « Tel ».
- Gilbert Simondon, Du mode d’existence des objets techniques [1958], Paris, Aubier, 2012.
- Jürgen Habermas, La technique et la science comme idéologie [1973], Paris, Gallimard, coll.
« Tel ».
- Jean-Pierre Seris, La technique [1994], Paris, PUF, 2013.

- Problèmes fondamentaux de la philosophie 2 – H1PP104M
David Annonier : « Vérité et méthode »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – Lundi de 11 H à 13 H

        Si, selon le précepte de Descartes, toute recherche de vérité requiert la mise en œuvre
d’une méthode, comment s’assurer de la fiabilité de cette méthode ? Se donner une méthode et
la suivre n’implique-t-il pas d’avoir déjà une certaine idée du vrai ?
L’objectif de ce cours consistera à mettre en lumière ce cercle en parcourant quelques textes
classiques de l'histoire de la philosophie.

                                                20
Une bibliographie précise sera donnée à la rentrée mais la lecture de l'article “la vérité” d’Anissa
et Pierre Henri Castel (Notions de philosophie II, éd.Folio) accompagnera de manière utile le
cours.

UE 5 – Langues vivantes

- Anglais : L’emploi du temps vous sera communiqué à la rentrée
- Espagnol : Lundi de 18 H 30 à 20 H 30 à la Maison des Langues

UE 6 – Outils et compétences transversales – H1PH1C1U
- Méthodologie du travail universitaire – H1PH1C1M                     6H
(cours assuré par Hélène Olivesi)
- Numérique – H1PH1C2M                                                10 H
(cours assuré par Marie Cloutour)
- Recherche documentaire – H1PH1C3M                                    8H
(cours assuré par Fabienne Lancella)

                                            Semestre 2

UE 1 – Histoire de la philosophie classique – H1PH201U

- Philosophie classique 1 – H1PH201M
Ph. Grosos : « Le scepticisme de Montaigne »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM mardi de 8 H à 9 H
TD Gr 1 : mardi de 9 H à 10 H
TD Gr 2 : mardi de 10 H à 11 H

        L’objet de ce cours est d’introduire à la philosophie de Montaigne. Pensée de la relativité
des cultures, ce philosophe a renouvelé la tradition sceptique en développant une sagesse toute
méditative. Il s’agira d’en comprendre les enjeux en abordant quelques-uns des thèmes
développés dans les Essais : la raison, les sens, le bien présent, l’amitié, la coutume, les lois, la
mort.

Bibliographie :
- Michel de Montaigne : Essais, GF, 3 volumes
- Jean Starobinski, Montaigne en mouvement, Paris, Gallimard, 1982
- Paul Mathias, Montaigne, Paris, Vrin, 2006

- Philosophie classique 2 – H1PH202M
A. François : « Introduction à la pensée de Spinoza »

                                                 21
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP -
CM mercredi de 16 H à 17 H
TD Gr 1 : mercredi de 17 H à 18 H
TD Gr 2 : mercredi de 18 H à 19 H

        Ce cours consistera dans l’étude d’une des philosophies majeures de l’âge classique, à
savoir celle de Spinoza (1632-1677). Il s’agira, en suivant le plan de l’ouvrage principal de cet
auteur (l’Éthique, publication posthume en 1677), de ressaisir les grands axes de sa pensée,
mais aussi, par là même, de percevoir la singularité de cette pensée par rapport à celles des
autres grands métaphysiciens de l’âge classique, d’une part celle de son grand prédécesseur
Descartes, d’autre part celles de ses principaux contemporains (Leibniz en particulier).

Bibliographie :
- Deleuze, Gilles, Spinoza et le problème de l’expression, Paris, Minuit, coll. « Arguments »,
1968, 322 p.
- Macherey, Pierre, Introduction à la lecture de l’Éthique de Spinoza, Paris, PUF, coll.
- Matheron, Alexandre, Individu et communauté chez Spinoza, Paris, Minuit, coll. « Le sens
commun », 1969, 647 p.
- Moreau, Pierre-François, Spinoza, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 128 p.
- Moreau, Pierre-François, Spinoza, Paris, PUF, coll. « Épiméthée », 2e éd., 624 p.
- Spinoza, Baruch, Éthique, trad. Bernard Pautrat, Paris, Seuil, coll. « Points », 3e éd., 713 p.

UE 2 – Logique et philosophie des sciences – H1PH202U

- Logique – H1PH203M
Th. Boyer-Kassem : « Introduction à la logique propositionnelle »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM mardi de 12 H à 13 H
TD Gr 1 : mardi de 10 H à 11 H
TD Gr 2 : mardi de 11 H à 12 H

        Comment reconnaître un argument fallacieux d’un argument valide, en philosophie ou
ailleurs ? Y a-t-il des règles à suivre pour conduire une bonne déduction ? La théorie de la
logique propositionnelle, que nous étudierons, propose de répondre à ces questions grâce à une
formalisation des propositions du langage naturel. On s’intéressera notamment aux conditions
de validité d’un argument, à la syntaxe et à la sémantique des propositions logiques. Le cours
s’appuiera sur des exercices, distribués en cours.

- Philosophie des sciences – H1PH204M
Th. Boyer-Kassem : « Qu’est-ce qu’une preuve scientifique ? »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM jeudi de 12 H à 13 H
TD Gr 1 : jeudi de 10 H à 11 H
TD Gr 2 : jeudi de 11 H à 12 H

        Ce cours introduira à la philosophie des sciences à travers l’étude du concept de « preuve
scientifique ». L’idée qu’il existe des preuves scientifiques de certaines choses est souvent
invoquée dans le discours commun sur la science, par exemple lorsqu’on parle des « preuves

                                               22
scientifiques du réchauffement climatique ». On étudiera le problème classique de l’induction
de Hume, les concepts de réfutation et de corroboration de Popper, la pensée de Kuhn sur le
choix des théories, ou encore le concept de preuve statistique.

Bibliographie :
- Hume, D. (1748/2006), Enquête sur l’entendement humain, Paris, GF Flammarion,
- Kuhn, T. S. (1962/1983), La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion.
- Popper, K. (1959), La logique de la découverte scientifique, Payot.

UE 3 –Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre – H1PH203U

- Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre 1 – H1PH205M
G. Marmasse : « Lecture des Méditations métaphysiques de Descartes »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP
CM jeudi de 8 H à 9 H
TD Gr 1 : jeudi de 9 H à 10 H
TD Gr 2 : jeudi de 10 H à 11 H

        Comment me convaincre que je ne suis pas le jouet d'un « mauvais génie, non moins
rusé et trompeur que puissant », qui entretiendrait mes sens dans l'illusion d'une réalité ? Or,
dans ce cas même, « je suis », puisque je doute... Nous étudierons dans ce cours les démarches
démonstratives des Méditations métaphysiques, dans le but, à la fois, de s’initier à la pensée de
Descartes et d’approfondir la méthode de l’explication de texte.

Bibliographie :
- DESCARTES René, Méditations métaphysiques : objections et réponses suivies de quatre
Lettres, Paris, GF-Flammarion, 2011.
- ARBIB Dan, Les Méditations métaphysiques objections et réponses de Descartes : un
commentaire, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2019.
- RODIS-LEWIS Geneviève, Descartes, Paris, Livre de poche, coll. « Textes et débats », 1984.
(Une bibliographie complémentaire sera distribuée en début de semestre.)

- Apprentissage d’une notion philosophique ou étude d’une œuvre 2 – H1PH206M
A. Roux : « La liberté »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP - mercredi de 14 H à 16 H

        Plus qu’une notion, la liberté est un problème. On s’attachera à l’explorer en montrant
tout d’abord que cette notion renvoie à une réalité dont l’existence s’avère problématique : on
fera alors le point sur son rapport à des notions connexes, celles de causalité, de contingence et
de nécessité, de fatalisme et de déterminisme. On verra par ailleurs que sa définition divise les
philosophes, ce que l’on précisera en étudiant les différentes manières de concevoir la liberté,
que ce soit comme puissance, puissance d’agir, pouvoir de choix, pouvoir de transgression, ou
comme indépendance, autonomie, maîtrise de soi, création de soi.
On s’appuiera sur le recueil de textes choisis & présentés par A. Hatzenberger (éd.) dans le
volume de poche La liberté (Garnier-Flammarion, coll. Corpus).

                                               23
UE 4 – Option Philosophie : Problèmes fondamentaux de la philosophie – H1PO206N

- Problèmes fondamentaux de la philosophie 1 – H1PP201M
B. Pain : « L’homme et la nature : du cosmos divin à la biosphère »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – vendredi de 14 H à 16 H

        Il s’agit de retracer les grandes étapes de la représentation de la nature dans la
philosophie occidentale et du sens que l’homme donne à sa présence dans l’univers, ou, plus
précisément, dans son environnement biologique. Si la vision dominante de l’Antiquité se
caractérise par une conception holistique qui voit la nature comme un tout divin dont l’homme
est une partie subordonnée, les monothéismes, à la fois rejetteront la divinité de la nature et
subordonneront entièrement sa finalité à l’existence et au salut de l’humanité. Ils prépareront
ainsi à la fois l’approche scientifique (au sens des sciences expérimentales) de la nature, et le
projet de domination technique de celle-ci nées l’époque moderne. Notre époque revient de
façon critique sur ces deux piliers de la modernité et cherche à concevoir à nouveau la nature
comme un tout face auquel l’homme n’est pas en situation d’extériorité et de surplomb. S’agit-
il pour autant de revenir à des conceptions oubliées ?

Bibliographie :
- Platon, Les lois, livre X ;
- Aristote, Physique, livre I et II,
- Lucrèce, De la nature (surtout livres I à III) ;
- Bacon, Novum Organon, Préface et livre I,
- Descartes, Discours de la méthode, sixième partie ;
- Heidegger, « La question de la technique » (dans Essais et 11 conférences)
- Prigogine et Stengers, La nouvelle alliance, Paris, Gallimard, 1979
- Serres, Le contrat naturel, Paris, François Bourdin, 1990

- Problèmes fondamentaux de la philosophie 2 – H1PP202M
Marie-Hélène Luçon : « La connaissance de l’être »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – vendredi entre 16h et 20h

La distinction entre l’être et l’apparence conduit à s’interroger sur la possibilité, pour l’homme,
de dépasser les apparences pour accéder à la connaissance de ce qui est vraiment.
À partir de quatre auteurs (Platon, Kant, Nietzsche, Bergson), il s’agira d’examiner les
problèmes posés par cette connaissance. Est-elle possible ou impossible ? La sensibilité est-elle
l’obstacle ou le levier de cette connaissance ? Quel statut ontologique accorder au devenir ?

Bibliographie :
Platon, République L. VII, éd. G.F
Platon, Phédon, éd.G.F
Kant, Critique de la Raison Pure, « Préface » et « Esthétique Transcendantale », éd.G.F
Nietzsche, Le crépuscule des idoles, « comment, pour finir, le « monde vrai » devint une
fable », éd. G.F
Bergson, La pensée et le mouvant, « L’introduction à la métaphysique » et « La perception du
changement », éd.G.F

UE 5 – Langues vivantes

                                                24
- Anglais : L’emploi du temps vous sera communiqué à la rentrée
- Espagnol : L’emploi du temps vous sera communiqué à la rentrée

UE 6 – Outils et compétences transversales – H1PH2C1U
- Recherche documentaire – H1PH2C1M                                        8H
(cours assuré par Fabienne Lancella)
- Numérique – H1PH2C2M                                                    10 H
(cours assuré par Marie Cloutour)
- Projet personnel et professionnel de l’étudiant – H1PH2C3M               4H

L’unique cours de l’UE 6 de la double licence Philosophie-Droit est mutualisé avec le
cours de l’UE3-1
                             Licence Deuxième Année
                                          Semestre 3

UE 1 – Histoire de la philosophie moderne – H2PH301U

Histoire de la philosophie moderne 1 – H2PH301M
B. Pain : « Introduction à la philosophie théorique de Kant »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – vendredi de 14 H à 16 H

        Ce cours se proposerait d’introduire à la théorie de la connaissance, de l’expérience et
de l’objectivité chez Kant. Il serait consacré à la lecture de l’Esthétique transcendantale, de
l’Analytique des concepts, du Schématisme et de l’Analytique des principes dans la Critique
de la raison pure (1781 et 1787).

Bibliographie :
- Kant, Critique de la raison pure, trad. Alexandre J.-L. Delamarre et François Marty à partir
de la traduction de Jules Barni, Paris, Gallimard, coll. « Folio ».
- Castillo M., Kant. L’invention critique, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque des Philosophies »,
1997
- Eisler R., Kant-Lexikon, trad. Anne-Dominique Balmès et Pierre Osmo, Paris, Gallimard, coll.
« Tel », 2011
- Philonenko A., L’œuvre de Kant, Paris, Vrin, coll. « À la recherche de la vérité », 2 tomes,
rééd. 1996
- Rivelaygue J., Leçons de métaphysique allemande, Paris, Grasset, 1992.

Histoire de la philosophie moderne 2 – H2PH302M
Marie-Hélène Motard : « Les Pensées de Pascal »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – lundi de 11 H à 13 H

        Les Pensées de Pascal, éditées pour la première fois en 1670, correspondent à des
fragments de réflexion rédigés par Pascal tandis qu’il projetait d’écrire une Apologie de la
religion chrétienne, un projet qui fut interrompu par la maladie et la mort. Est-il possible, à

                                              25
partir de ces fragments, de reconstituer ce qui ferait l’unité de la pensée de Pascal ? Peut-on
parler d’une philosophie de Pascal ?

Bibliographie :
- Pascal, Pensées, Texte établi par Léon Brunschvicg, chronologie, introd., notes, archives de
l'œuvre, index par Dominique Descotes, Paris, Flammarion, 1992. 376 p. (GF)
- Brun, J., La Philosophie de Pascal, Paris, Presses universitaires de France, 1992.
- Magnard, P., Le Vocabulaire de Pascal, Paris, Ellipses, 2001 ; Pascal, La clé du chiffre, Paris,
La table ronde, 2007

UE 2 – Art & langage – H2PH302U

- Philosophie de l’art – H2PH303M
Ph. Grosos : « Le matérialisme pictural de Diderot »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – mardi de 10 H 30 à 12 H 30

       Bien qu’il n’ait découvert qu’assez tardivement la peinture, Diderot y a consacré de
profondes méditations dans ses Salons, de 1759 à 1781. Or, loin d’être sans rapport avec son
matérialisme, celles-ci permettent d’aborder à leur façon, l’ensemble de sa pensée
philosophique.

Bibliographie :
- Denis Diderot, Œuvres IV, Esthétique – Théâtre, Paris, Robert Laffont, collection
« Bouquins », 1996
- Colas Duflo, Diderot philosophe, Classiques Champion, 2013
Annie Ibrahim, Diderot, Paris, Vrin, 2010

- Philosophie du langage – H2PH304M
Victor Béguin : « La traduction comme problème philosophique »
12 H CM + 7 H TD + 5 H APP – lundi de 16 H à 18 H

La traduction est une activité éminemment paradoxale : elle est à la fois quotidiennement et très
diversement pratiquée, et le plus souvent déclarée infidèle et donc impossible par essence. Entre
une pratique non théorisée et une théorie où l'adage « traduire, c'est trahir » barre tout accès à
une véritable réflexion, il nous semble essentiel d'interroger la traduction elle-même
comme problème philosophique. Cela permettra d'aborder de manière concrète, c'est-à-dire à
partir de la diversité des langues et des pratiques discursives, certains des grands problèmes que
pose le langage humain. Nous travaillerons à partir d'un corpus de textes théoriques allemands
qui, chacun à leur manière, partent d'une interrogation sur la traduction pour proposer des
réflexions générales sur le langage : seront ainsi étudiés des textes de Goethe, Humboldt,
Schleiermacher, Hölderlin et Benjamin. Les textes étudiés seront systématiquement distribués
en cours.

Bibliographie :
- F. Schleiermacher, Des différentes méthodes du traduire, trad. Antoine Berman et Christian
Berner, Paris, Seuil, 1999.
- W. von Humboldt, Sur le caractère national des langues et autres écrits sur le langage, trad.

                                               26
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler