L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

1 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

INTRODUCTION . 3 .CA : DES CANADIENS BRANCHÉS DEPUIS 25 ANS . 6 L’ACEI VUE DE L’INTÉRIEUR . 8 Gouvernance . 8 L’ACEI utilise les meilleures pratiques pour la selection des vendeurs . 8 Planification d’entreprise . 9 Finances et comptabilité . 9 Gestion du rendement . 9 Gestion de projetst . 9 FAÇONNER L’AVENIR D’INTERNET . 10 Actualisation du registre .CA (mise en œuvre d’un intergiciel . 11 Ouvrir la voie à l’IPv6 . 11 Noms de domaine .CA français accentués . 12 Publicité et promotions . 12 Actualisation de la politique en matière de règlement des différends . 12 TABLE DES MATIÈRES INVESTISSEMENT POUR L’AVENIR DANS LE LEADERSHIP À L’ÉGARD D’INTERNET . 13 Engagement envers la communauté Internet . 13 Programme d’investissement communautaire . 15 Prix Impact .CA . 15 Forum canadien sur l’Internet (FCI) . 15 Points d’échange Internet (PEI . 16 Dossier documentaire 2012 sur l’ACEI . 16 BIND 10 . 17 Leadership de l’ACEI en matière de gouvernance internationale d’Internet . 17 SÉCURISER INTERNET DE DEMAIN . 18 Restructuration des systèmes d’entreprise de l’ACEI . 18 Extensions de sécurité du système des noms de domaine (DNSSEC . 19 La menace que représentent les logiciels malveillants . 19 CONCLUSIONS . 21

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) est un chaînon d’une longue suite d’innovations qui a débuté au Canada en 1868. Depuis l’inauguration de notre service des postes national, soit aux premiers jours de notre nation, un incroyable enchaînement d’accomplissements dans divers domaines a établi des ponts couvrant les distances autrement infranchissables qui nous séparent. Cette évolution a permis aux Canadiens d’alors et d’aujourd’hui de vibrer à une cause commune : notre pays. Certaines de ces avancées historiques, mettant en perspective la mission essentielle de l’ACEI, jalonnent ce rapport aux membres. L’ACEI est fière de poursuivre cette tradition qui consiste à brancher les Canadiens les uns aux autres et à notre avenir commun.

Depuis l’an 2000, l’ACEI est responsable de l’exploitation de deux composants cruciaux d’Internet, soit du registre .CA, constitué de près de deux millions de noms de domaine, et du système de noms de domaine (DNS), qui relie les internautes de partout dans le monde aux destinations .CA en ligne qu’ils cherchent à atteindre. En quelques mots, l’ACEI déploie beaucoup d’énergie pour élaborer et offrir des services de haute qualité visant à faire en sorte que les expériences vécues en ligne par les Canadiens soient sûres et sécurisées. Exploiter son propre site .CA annonce aussi au monde entier que l’on est branché au Canada. Et cela n’est pas anodin. La recherche confirme que le .CA, plutôt que le .COM, est le choix de prédilection des Canadiens. Il suffit de percevoir le suffixe .CA à titre de drapeau canadien sur son sac à dos numérique. Tout au long de l’histoire de notre pays, d’un océan à l’autre, brancher les Canadiens entre eux a toujours constitué un immense défi. Pendant près de 150 ans, l’établissement d’une nation à partir d’une modeste population sur un vaste territoire a mis à l’épreuve notre détermination, notre ingéniosité et notre persévérance. Et l’avenir continuera de nous mettre à l’épreuve. La création du service des postes canadien Bien qu’au Canada, la première livraison postale remonte à 1693, alors que Pedro da Silva était rémunéré pour assurer le service postal entre Québec et Montréal, le ministère des Postes ne fut officiellement instauré que le 1er avril 1868 en vertu d’une loi (Loi sur la réglementation du service postal) adoptée à la Chambre des communes. Inspiré du service des postes britannique, au Canada, le bureau de poste constituait un ministère officiel du gouvernement fédéral placé sous la direction du ministre des Postes canadien. Pour la toute première fois, les citoyens de ce pays naissant étaient en mesure de se brancher les uns aux autres par la poste, malgré que des semaines pouvaient s’écouler avant que les communications parviennent à destination.

1868 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

4 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES L’ACEI est un organisme dirigé par ses membres, et tous les titulaires d’un domaine .CA sont admissibles à le devenir sans autres frais. Non seulement les membres ont-ils une foule d’occasions de participer à la gouvernance de l’organisme, mais ils sont aussi invités à s’exprimer sur la direction que prend l’essor d’Internet au Canada. Les avantages de l’adhésion sont légion. Les membres .CA ont maintes occasions de collaborer entre eux et avec d’autres titulaires d’un nom de domaine .CA. Ils peuvent assister à des événements de réseautage, prendre part aux consultations et aux enquêtes, recevoir des bulletins d’information et des rapports de vigie des médias. Ils peuvent élire le conseil d’administration et trancher, au moyen de leur vote, des questions soumises à l’Assemblée générale annuelle. Mais ce qui compte sans doute encore davantage, c’est que l’adhésion offre l’occasion de participer à des discussions continues qui façonnent l’avenir, non seulement du .CA, mais aussi d’Internet au Canada. De fait, le leadership dont fait preuve l’ACEI au sein de la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) ouvre pour les membres d’autres avenues de contribution à l’essor d’Internet à l’échelle de la planète. L’ACEI est dirigée par un conseil d’administration et exploitée par une équipe compétente et expérimentée. Au fil de l’évolution de l’ACEI et du marché d’Internet, le conseil et la direction de l’organisme doivent eux aussi suivre le rythme. Tendre toujours davantage vers la maturité organisationnelle, et ce, sur tous les plans, soit de manière à conserver une longueur d’avance dans cet environnement en transformation perpétuelle et toujours concurrentiel, constitue une priorité absolue en matière de leadership. Sa réussite découle du maintien d’un professionnalisme de haut niveau, de son engagement à améliorer son processus de dotation, ses activités d’exploitation, sa gestion et sa gouvernance et enfin, de l’importance primordiale qu’elle accorde aux besoins de ses titulaires. En outre, l’ACEI s’efforce de faire figure de leader éminent des discussions communautaires façonnant l’avenir d’Internet au Canada. De son point de vue, ce leadership constitue un prolongement logique de son engagement qui consiste à faire en sorte qu’Internet soit à la fois sûr, sécurisé et fiable.

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

5 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

6 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES Compte tenu de la forte préférence qu’on lui accorde, le .CA a connu un très bon rendement sur le marché canadien. Au cours des quatre dernières années, le .CA a pour ainsi dire doublé. Pendant l’année 2012, le .CA devrait atteindre 2 millions d’enregistrements. Sa part de marché est passée de 20 à 30 % au cours des dix dernières années et au cours des cinq dernières, le .CA a été l’un des domaines connaissant la plus forte croissance au monde.

.CA: DES CANADIENS BRANCHÉS DEPUIS 25 ANS Créée en 1987, l’ACEI rassemble les Canadiens en ligne depuis 25 ans! 10 % 10 % 76 % | 76 % | APPROBATION 78 % * Échelle de 10 points SATISFACTION DU CLIENT .CA TITULAIRE SATISFACTION DU CLIENT .CA REGISTRAIRE 54 % | 54 % | 24 % Résultat entre 6 et 7 * Résultat entre 8 et 10 * APPROBATION 86 % * Échelle de 10 points Résultat entre 6 et 7 * Résultat entre 8 et 10 * Base : Titulaires/membres qui ont eu affaire/un contact direct avec l'ACEI (soit 659 en 2012) Base : Tous les registraires (soit 21 en 2012) SATISFACTION DES TITULAIRES INDICATEURS CLÉS Susceptible de recommander Susceptible de recommander 75 % SATISFACTION DES REGISTRAIRES INDICATEURS CLÉS TAUX DE RENOUVELLEMENT .CA Exercice financier 2012 Exercice financier 2012 79,7 % * Susceptible de recommander Susceptible de recommander 81 % * * * ** MEILLEUR DE SA CATÉGORIE MEILLEUR DE SA CATÉGORIE MEILLEUR DE SA CATÉGORIE MEILLEUR DE SA CATÉGORIE *Source : The Strategic Counsel, Tracking Research, Mars 2012 **Source : Le registre .CA Source : ACEI Les données portent sur chaque année terminée le 31 mars. PART DE MARCHÉ | 2007 à 2012 10 20 30 40 50 60 70 2008 2009 2010 2011 2012 2007 .com .CA % de la part de marché .CA actifs 203 853 1 901 429 9 8 7 6 5 4 3 0,5 milion 1 million 1,5 million 2 millions 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 NOMS DE DOMAINE .CA ENREGISTRÉS | 2001 à 2012 Source : Zooknic Internet Intelligence, Dr Matthew Zook Les données portent sur chaque année terminée le 31 mars.

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

7 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR Une enquête récente menée au nom de l’ACEI par The Strategic Counsel auprès des internautes canadiens a révélé que bon nombre d’entre eux préfèrent un nom de domaine .CA pour leur site Web. En ce qui concerne les particuliers, 54 % des internautes canadiens ont affirmé qu’ils choisiraient un .CA par rapport à 10 % d’entre eux qui ont affirmé qu’ils préféreraient un domaine .com. Une tendance similaire s’est esquissée lorsque 49 % des internautes canadiens ont répondu qu’ils choisiraient un .CA par rapport à 17% qui choisiraient un .com, au moment de choisir un domaine pour une entreprise.

Cette préférence démontre les sentiments des internautes canadiens envers le .CA. Les statistiques suivantes, aussi compilées par The Strategic Counsel, indiquent combien le sentiment d’appartenance des internautes canadiens envers leur pays est vigoureux et pertinent. 1. 89 % d’entre eux estiment que le .CA constitue une ressource précieuse pour les Canadiens. 2. 79 % d’entre eux conviennent que les Canadiens devraient utiliser un nom de domaine .CA. 3. 75 % préfèrent soutenir les entreprises canadiennes. Selon d’autres constatations observées par The Strategic Counsel, nos partenaires intermédiaires et nos clients expriment également un appui solide au .CA. En résumé, être Canadien importe. La principale raison qui motive les Canadiens à choisir un .CA consiste à faire savoir qu’ils sont effectivement canadiens. Bénéficiant d’un domaine bien établi, les sites .CA sont reconnus comme sûrs, sécurisés et, au-delà de tout, ils inspirent confiance.

Source : The Strategic Counsel Source : The Strategic Counsel Q : Si vous souhaitiez enregistrer un site Web aujourd’hui à des fins personnelles, préféreriez-vous un nom de domaine .CA ou un nom de domaine .com? Q : Si vous souhaitiez enregistrer un site Web aujourd’hui à des fins commerciales, préféreriez-vous un nom de domaine .CA ou un nom de domaine .com? % du nombre total d’internautes canadiens nbre = 901 49 % des internautes canadiens préféreraient enregistrer un .CA à des fins commerciales. 10 20 30 40 50 Autre .com .CA 49 % 1 % 17 % % du nombre total d’internautes canadiens nbre = 691 54 % des internautes canadiens préféreraient enregistrer un .CA à des fins personnelles. 10 20 30 40 50 60 Autre .com .CA 54 % 1 % 10 %

L'AVENIR - CANADIENS BRANCHÉS SUR

8 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES GOUVERNANCE Récemment, le gouvernement du Canada a promulguéunenouvelleloirégissantlesorganisations à but non lucratif constituées en vertu d’une loi fédérale, notamment l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI). Il s’agit de la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif. Ces nouvelles règles remplaceront la loi qui régissait les organisations constituées en vertu d’une loi fédérale depuis près d’un siècle. La nouvelle Loi est moderne, flexible et mieux adaptée aux besoins du secteur des organismes sans but lucratif. Dans le but de veiller à sa conformité avec la nouvelle Loi, l’ACEI doit prendre certaines mesures, notamment créer un nouveau règlement administratif.

L’ACEI UTILISE LES MEILLEURES PRATIQUES POUR LA SELECTION DES VENDEURS Liste des dix principaux fournisseurs de l’ACEI pour l’année fiscale 2012 (en ordre alphabétique) : • CDW Canada Inc. • Compucom • Deloitte & Touche LLP • Internet Systems Consortium Inc. • Macadamian Technologies Inc. • Maplesoft Group • MIL ITF 350 Sparks JV • Thornley Fallis Communications • TRM Technologies, Inc. • Zentra Computer Technologies Inc. Devant la croissance rapide et soutenue des enregistrements, et pour accueillir tous ceux qui restent à venir, dans une démarche dynamique, l’ACEI a mis à niveau son infrastructure d’entreprise et propulsé sa vigueur et sa capacité organisationnelles. Des mesures visant à parfaire son aptitude à gérer la demande croissante mettant à l’épreuve ses systèmes, ses processus, son personnel et sa haute direction, et même son conseil à l’occasion, ont été prises à de nombreux égards. L’ACEI VUE DE L’INTÉRIEUR «  À l’ACEI, nous renforçons sans cesse notre structure organisationnelle et mettons en œuvre, sans relâche, des processus innovants visant à faire en sorte que les personnes et les systèmes nécessaires soient bien en place afin que se poursuive la réussite de l’ACEI au cœur de cette industrie à l’évolution incessante. » —  Paul Andersen, ing Président, conseil d’administration de l’ACEI

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR PLANIFICATION D’ENTREPRISE Au cours de l’exercice financier à venir, l’ACEI conclura avec succès le Plan stratégique triennal en vigueur. Celui-ci a été mis au point par le conseil dans le but de guider l’organisme dans l’évolution continue de l’ACEI et d’Internet au Canada. Sous la direction du conseil, un nouveau plan d’entreprise sera élaboré pour cartographier le cheminement de l’ACEI au cours des trois années à venir. Ce plan sera inspiré par le rythme du changement au sein de l’ACEI et visera à mettre à profit l’expertise qui s’y trouve en abondance. FINANCES ET COMPTABILITÉ Les politiques et les pratiques de l’ACEI en matière de gestion financière ont été renforcées, et de nouveaux effectifs d’expérience sont venus enrichir ce secteur d’activité. Alors que l’ACEI poursuit sa croissance et qu’elle a célébré son 10e anniversaire, il est maintenant essentiel de veiller à ce que sa fonction financière soit à la hauteur de ses nouveaux besoins. Il s’agit d’une question vitale. Ces améliorations font en sorte que l’équipe des finances de l’ACEI soit aussi en position d’assumer un rôle de leader dans le processus de planification d’entreprise.

GESTION DU RENDEMENT Pleinement consciente que son personnel constitue son actif le plus précieux, l’ACEI a mis au point une stratégie globale pour la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de processus de gestion du rendement et des objectifs actualisés. Ce faisant, elle réalise son engagementàappliquerunedémarcheprofessionnelle axée sur la clientèle et à promouvoir une culture axée sur les possibilités pour son personnel. Dans le même esprit, le conseil de l’ACEI est déterminé à enrichir ses compétences et à augmenter son expérience de façon à continuer à assurer, dans ce secteur à l’évolution fulgurante, une direction ouverte sur l’avenir.

GESTION DE PROJETS L’ACEI a adopté une nouvelle discipline de gestion de projetsdesplusrigoureusesquiapermisderationaliser le déroulement du travail, de raccourcir les délais et, au bout du compte, d’améliorer les résultats. Des processus et des systèmes internes à la fine pointe ne constituent que l’un des volets à l’appui du rôle essentiel que joue l’ACEI dans l’essor continuel d’Internet, dont tant de Canadiens dépendent au quotidien. Toutes ces initiatives internes sont enracinées dans l’amélioration continue, l’excellence opérationnelle et la bonne intendance du .CA.

Le premier service téléphonique interurbain au Canada C’est le 7 mars 1876 qu’Alexander Graham Bell a reçu un brevet pour le téléphone électrique, inaugurant ainsi, pour la population canadienne, une nouvelle ère en matière de communication et de liaison. Par la suite, Melville Bell, père de l’inventeur, a instauré au pays une entreprise de téléphonie. Cinq ans se sont écoulées avant que, le 15 mai 1881, la Bell Telephone Company of Canada mette la dernière main à la construction de la première ligne téléphonique interurbaine, permettant ainsi aux Torontois de communiquer avec les gens de Hamilton, ce qui, plus de 10 ans après la Confédération, se qualifiait sans aucun doute « d’interurbain ». 1881

10 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES Lorsqu’il s’agit de gérer les technologies naissantes et de voir au-delà de l’horizon, un personnel et un conseil compétents et diversifiés confèrent à l’organisme un avantage concurrentiel. Au cours de l’année qui s’est écoulée, des progrès énormes ont été accomplis dans plusieurs secteurs afin d’améliorer le produit fondamental de l’ACEI en vue de l’évolution d’Internet. Les demandes et les attentes nourries par les Canadiens à l’égard d’Internet se transforment au fur et à mesure que de nouvelles possibilités découlent des technologies et des développements innovants. L’ACEI se concentre sur ces attentes et s’efforce d’aller au-delà et de faire en sorte que ses services soient sûrs, sécurisés et fiables.

En janvier 2012, des demandes de nouveaux domaines génériques de premier niveau (gTLD) ont été reçues par l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN). On s’attend à ce que leur lancement ait lieu au début de 2013. Cet événement bouleversera considérablement le marché et représente, pour le .CA, une nouvelle source de concurrence. Devant cette nouvelle pression concurrentielle, la pertinence soutenue du .CA pour les Canadiens et l’engagement à l’égard des niveaux de sécurité les plus élevés qui soient préserveront le leadership de l’ACEI au sein du marché canadien d’Internet. L’ACEI sait que la population canadienne tient à ce que ses services soient sûrs, sécurisés,dignesdeconfianceetfiables.Ellecontinuera à honorer sa promesse, et ce, même alors que de nouveaux joueurs interviendront sur le marché. Dans cet esprit, l’ACEI a pris plusieurs mesures d’importance pour faire en sorte que ses clients soient bien servis, comme il se doit.

Demain, Internet ressemblera peut-être toujours, par certains aspects, à celui que l’on connaît aujourd’hui, mais il aura certainement évolué. Pour nous, à l’ACEI, demeurer au fait des développements qui surviennent inévitablement au fil du temps constitue la norme. FAÇONNER L’AVENIR D’INTERNET

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR ACTUALISATION DU REGISTRE .CA (MISE EN ŒUVRE D’UN INTERGICIEL) Au cours du dernier exercice financier, l’amélioration des systèmes de l’ACEI s’est poursuivie. Par exemple, le projet d’actualisation du registre .CA (la mise en œuvre d’un intergiciel), soit une mise à niveau de celui-ci afin qu’il s’harmonise avec les pratiques exemplaires mondiales, a pris fin au printemps et a été déployé en juin 2012. À présent, encore plus sécurisé et résilient qu’auparavant, le nouvel environnement dans lequel les partenaires intermédiaires collaborent avec l’ACEI est plus stable et plus robuste que jamais. Plus particulièrement la fenêtre de maintenance permettant la mise à niveau régulière des fonctionnalités du registre sera considérablement abrégée et ses incidences sur ses partenaires se trouveront passablement allégées, ce qui augmentera la disponibilité du service. Il ne s’agit là que d’une autre progression dans l’évolution du .CA.

OUVRIR LA VOIE À L’IPV6 La généralisation de l’adoption de l’IPv6, la dernière version du protocole Internet, est essentielle pour satisfaire la demande d’adresses Internet qui croît sans cesse. Les adresses de l’IPv4, soit de la génération précédente, sont désormais épuisées, rendant le besoin de l’adoption de l’IPv6 si pressant. L’ACEI a ouvert la voie en élaborant des processus et des politiques en matière d’adoption de l’IPv6 au Canada. En juin 2011, à l’occasion de la Journée mondiale de l’IPv6, l’ACEI a fait en sorte que son infrastructure d’entreprise, notamment son site Web public (acei.ca), soit fin prête pour l’IPv6. Le 6 juin 2012, le jour officiellement désigné à titre de Journée du lancement mondial de l’IPv6, les principaux fournisseurs de contenu Internet de partout au monde auront agi tout comme l’ACEI l’année précédente en adoptant l’IPv6 de façon permanente. L’achèvement du Chemin de fer Canadien Pacifique Le 7 novembre 1885, alors qu’une pioche-hache s’est abattue près de Craigellachie en Colombie- Britannique, une vision audacieuse s’est réalisée, et une jeune nation s’est trouvée littéralement unifiée. Plusieurs ont affirmé qu’on n’y arriverait pas. Pourtant, malgré les défis insurmontables et l’immensité du territoire, « le dernier clou » de la voie ferrée a complété le projet du Chemin de fer Canadien Pacifique, faisant en sorte que l’ensemble du Canada soit relié par les rails d’un océan à l’autre pour la première fois.

1885

12 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES NOMS DE DOMAINE .CA FRANÇAIS ACCENTUÉS Au cours du dernier exercice financier, l’ACEI a entrepris une consultation en deux étapes afin de jauger l’intérêt de la population canadienne envers l’utilisation des caractères français dans les noms de domaine .CA. Selon les résultats qui en sont issus, au début de janvier 2013, l’ACEI ira de l’avant dans la mise en oeuvre des noms de domaine français accentués. Le Canada est un pays bilingue, et cette initiative aidera les Canadiens à se sentir chez eux sur Internet, qu’ils parlent le français ou l’anglais.

PUBLICITÉ ET PROMOTIONS Le programme publicitaire de l’ACEI, couronné de succès, en est à sa troisième année et se poursuivra au cours de l’exercice financier 2013. De plus, en octobre 2011, l’ACEI a lancé sa toute première promotion du .CA à prix réduit ainsi que son programme coopératif sans précédent dans le but d’inciter ses partenaires intermédiaires à vendre davantage le .CA. Ce programme soutient les efforts déployés par ses partenaires intermédiaires pour rehausser le profil du .CA. Trente-neuf de nos partenaires intermédiaires, à la source de 88 pour cent de notre volume d’enregistrements, y ont participé. Le résultat : des clients ont économisé, et les enregistrements se sont multipliés. Tant le programme de publicité que la promotion à prix réduit ont été chaudement accueillis par ses registraires. À preuve, le taux de participation à ces activités a dépassé les prévisions. ACTUALISATION DE LA POLITIQUE EN MATIÈRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS L’an dernier, les modifications apportées à la Politique de l’ACEI en matière de règlement des différends relatifs aux noms de domaine (PRD) ont été diffusées dans le but d’accélérer les arbitrages amiables dans les cas d’enregistrements de mauvaise foi de noms de domaine .CA. La Politique a été réexaminée pour faire en sorte qu’elle satisfasse toujours les besoins des intervenants. À la suite d’un processus de consultation approfondie, la PRD et les règles afférentes sont entrées en vigueur le 22 août 2011. Outre ces modifications, l’ACEI a apporté des améliorations considérables à la section du site Web consacrée à la Politique, soit en y intégrant des fonctionnalités de recherche des décisions en la matière et en présentant celles-ci de façon plus détaillée, en en optimisant la présentation et en mettant à niveau l’organisation de son contenu.

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR ENGAGEMENT ENVERS LA COMMUNAUTÉ INTERNET L’ACEI est activement engagée, de plusieurs façons, au sein de la communauté Internet. En ayant recours aux médias sociaux, l’ACEI a su s’adapter à la manière toujours changeante dont les gens accèdent à l’information en ligne. Cela nous permet de prendre contact avec des intervenants au Canada et à l’échelle internationale. Nous prenons part à une gamme d’événements qui rassemblent les Canadiens et leur permettent de discuter de différents enjeux relatifs à Internet et nous en organisons.

En qualité d’organisme dirigé par ses membres, l’ACEI a créé un espace dans lequel les membres .CA jouent un rôle clé, non seulement en exprimant leur vote sur des enjeux de gouvernance déterminants lors d’événements tels que l’AGA, mais également en façonnant l’avenir d’Internet au Canada en prenant part aux consultations et événements des membres. Le leadership va au-delà de la prestation de services et de la fourniture de produits. Investir dans sa communauté est d’une importance capitale pour l’ACEI, tout comme assumer un rôle de leader dans le façonnement de l’avenir d’Internet, que ce soit au pays ou ailleurs dans le monde.

1958-1999 INVESTISSEMENT POUR L’AVENIR DANS LE LEADERSHIP À L’ÉGARD D’INTERNET 8 % L’ACEI DANS LES MÉDIAS SOCIAUX Taux de croissance 50 100 150 200 250 300 350 400 Remarque : Le taux de croissance indiqué est annuel, du 31 mars 2011 au 31 mars 2012 Adhésions Groupe LinkedIn Adhésions Groupe Facebook Visionnements canal YouTube Abonnés —Twitter Visites du blogue Public Domain Pourcentage d’augmentation 121 % 384 % 95% 68% Les progrès technologiques branchent les Canadiens En 1958, à partir de 139 tours couvrant 6 275 kilomètres, Bell Canada a mis la dernière main au plus vaste réseau de transmission par micro-ondes au monde de signaux de téléphone, de téléimprimeur et de télévision, soit de la Nouvelle-Écosse à la Colombie- Britannique. Au cours de la fin des années 1990, alors que le grand public a accédé à Internet, le trafic y a doublé chaque année. En 1998, les normes régissant le modem 56k ont été approuvées, conférant aux Canadiens des vitesses de téléchargement et un accès en ligne accélérés. La population canadienne a réagi en adoptant Internet et la vie en ligne. En 1999, l’entreprise canadienne Research in Motion (RIM) a lancé le tout premier BlackBerry (modèle 850), un simple téléavertisseur bidirectionnel, lequel a préparé le terrain à l’apparition du téléphone intelligent et d’encore plus de moyens de brancher entre eux les Canadiens.

Source : ACEI

14 Il y a maintenant deux ans que le fondateur et rédacteur en chef de Critize This! a estimé que ce site destiné à l’actualité du cinéma et du divertissement devait se réorienter. D’un domaine .net, il est passé au .CA, puis en a rationalisé le contenu de sorte qu’il devienne 100% canadien. « En matière de référencement, l’instantanéité des avantages a été frappante, a affirmé Brian. Quiconque au Canada, ou ailleurs, recherche du contenu canadien est directement aiguillé vers notre site. » Criticize This! est un site Web canadien primé qui traite de films, de musique, de jeux, de télé et d’événements de divertissement d’autres types. C’est en quelque sorte une plaque tournante destinée à tous ceux qui éprouvent un intérêt envers les industries canadiennes du cinéma et du divertissement. Grâce au .CA du site, les journalistes de Criticize This! profitent d’une longueur d’avance lorsqu’ils sont affectés à des événements tels que le Festival international du film de Toronto. Selon Brian, « Les studios étrangers débarquent en n’ayant que peu de connaissances des médias canadiens, sinon aucune. Grâce à notre domaine, ils savent au premier coup d’œil que notre public est canadien. C’est pourquoi ils communiquent avec nous pour s’assurer que nous obtenions une interview. » BRIAN MCKECHNIE Criticize This! Toronto, Ontario www.criticizethis.ca ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES Pourquoi suis-je membre? Brian accorde une valeur encore plus importante à l’adhésion .CA. Il l’exprime en ces mots : « J’adore suivre les échanges qui ont cours dans le Forum canadien sur l’Internet de l’ACEI. Ça me permet de demeurer au fait de l’évolution de l’industrie d’Internet. C’est sans compter que j’aime bien assister aux événements de l’ACEI et que l’organisation d’une réunion de l’ICANN par l’ACEI, ici même à Toronto, me ravit. »

15 PROGRAMME D’INVESTISSEMENT COMMUNAUTAIRE En juin 2010, le conseil de l’ACEI a approuvé le Programme d’investissement communautaire (PIC) au moyen duquel l’organisme appuie la communauté Internet, rehausse le profil de l’ACEI et rejoint de nouveaux intervenants. L’ACEI offre le soutien communautaire sous forme de projets de financement, de commandites et de bourses. En outre, plusieurs autres initiatives prises dans le cadre du PIC se sont révélées très fructueuses PRIX IMPACT .CA En 2011, l’ACEI a présenté les Prix Impact .CA inauguraux dans le but de saluer les gens et les organisations qui recourent à leur site .CA afin d’influer positivement sur la vie de leurs utilisateurs et de la communauté élargie des internautes canadiens. Cette année, des prix ont été décernés dans quatre catégories : secteur public et organisme à but non lucratif, apprentissage en ligne, petite entreprise et applications (y compris les jeux et les applications mobiles). Au début de 2012, l’intérêt manifesté à l’égard des Prix Impact .CA s’est intensifié alors que le nombre de concurrents a bondi de 26 pour cent. Les résultats des deuxièmes Prix Impact .CA ont été annoncés en mai 2012. FORUM CANADIEN SUR L’INTERNET En 2010-2011, l’ACEI a entrepris six consultations en personne à l’échelle du pays en engageant une discussion avec la population canadienne au sujet des enjeux relatifs à la gouvernance d’Internet. Cette démarche s’est conclue lors du premier Forum canadien sur l’Internet (FCI), un événement d’une journée tenu à Ottawa en février 2011. Par la suite, les services de Recherche Nanos ont été retenus pour mener une enquête nationale auprès des Canadiens dans le but de connaître leurs points de vue sur l’état actuel d’Internet. Le livre blanc Internet au Canada : Défis et possibilités, publié en octobre 2011, a constitué le fruit de cette démarche. En février 2012, à la suite d’une consultation de trois mois, l’ACEI a tenu le second FCI afin d’explorer l’avenir d’Internet et d’en débattre. L’événement a attiré 434 participants, ce qui représente une augmentation de 17 pour cent par rapport au FCI de l’année précédente. En novembre 2012, le président et chef de la direction de l’ACEI, M. Byron Holland, présentera le livre blanc dans le cadre du Forum sur la gouvernance d’Internet qui aura lieu à Baku en Azerbaïdjan. L’ACEI continuera à entreprendre ce type de recherche et à déployer de tels efforts de sensibilisation à titre d’éléments visant à maintenir son leadership au sein de la communauté des internautes canadiens et à lui apporter son soutien. EF 09 EF 1 0 EF 1 1 EF 1 2 PARTICIPATION À L’ACEI ET AUX ÉVÉNEMENTS DE L’ORGANISME | Exercices financiers 2009 à 2012 0 500 1000 1500 2000 2500 256 325 325 323 144 192 220 220 686 686 862 862 968 807 608 503 1454 Prix Impact .CA Forum canadien sur l’Internet Assemblée générale annuelle de l'ACEI Élections Source : ACEI CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR

16 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES POINTS D’ÉCHANGE INTERNET (PEI) Au nombre de ses objectifs à long terme, l’ACEI souhaite « canadianiser » davantage l’infrastructure d’Internet au pays. Dans cette perspective, les points d’échange Internet (PEI) ont été désignés, l’an dernier, à titre de priorité pour l’organisme, et ils le demeureront pour l’année à venir. Actuellement, au pays, plusieurs activités en ligne, qu’il s’agisse de l’envoi d’un simple courriel ou de transactions de commerce électronique, circulent au moyen de points d’échange Internet aux États-Unis, et ce, même si l’activité commence au Canada et s’y conclut. En gardant plus de données canadiennes au pays, l’ACEI contribue à sécuriser Internet davantage et à le rendre plus rapide. À cette fin, elle collabore étroitement avec la communauté Internet canadienne dans le but d’élaborer au pays une infrastructure de PEI viable.

DOSSIER DOCUMENTAIRE 2012 SUR L’ACEI L’an dernier, l’ACEI a publié le Dossier documentaire 2012, un recueil de renseignements, de faits et de données au sujet d’Internet en général et du système de noms de domaine (DNS) en particulier. De son avis, alors qu’il est devenu une partie intégrante de la vie de la population canadienne en si peu de temps, il revient à l’ACEI d’éduquer la population canadienne au sujet d’Internet. Le Dossier documentaire comporte trois sections principales : le marché mondial des noms de domaine, la place du .CA dans le marché national des noms de domaine et l’économie d’Internet au Canada. Cette nouvelle publication a connu une grande popularité auprès de ses intervenants et de ses clients. Nous envisageons de le mettre à jour régulièrement de sorte qu’il demeure actuel et pertinent.

RÉSEAU PROPOSÉ Plus rapide, coût moindre, sécurité et résilience accrues CRÉATEURS DE CONTENU ISP OTTIX TORIX Ottawa Toronto Vancouver Edmonton Calgary Winnipeg Montréal Halifax Chicago Seattle Légende: - Points d’échange Internet (PEI) $ New York INTERNET Vidéo Nouvelles Réseaux sociaux

17 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR BIND 10 BIND est le logiciel utilisé par la majorité des serveurs DNS sur Internet. BIND 9, la version actuelle, a été lancé il y a plus de dix ans et il devient difficile de l’adapter de façon à satisfaire les demandes toujours plus évoluées des internautes. Compte tenu de cette réalité, les travaux consacrés à BIND 10, un logiciel ouvert en cours de développement, ont été entrepris il y a quatre ans. Celui-ci satisfera les besoins du secteur commercial dynamique tributaire d’Internet, dont la croissance est fulgurante. Lorsque ces travaux seront terminés, BIND 10, une version du logiciel plus flexible et modulaire, profitera à la vaste majorité des internautes.

LEADERSHIP DE L’ACEI EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE INTERNATIONALE D’INTERNET L’ACEIatoujoursparticipéactivementàlagouvernance internationale d’Internet grâce au leadership dont elle fait preuve au sein de l’ICANN, le groupe qui coordonne le système de noms de domaine à l’échelle internationale. Des membres de la haute direction de l’ACEI ont joué des rôles de premier plan au sein de l’ICANN et assistent fréquemment aux réunions internationales afin de participer à d’importants échanges mondiaux. C’est avec fierté qu’à Toronto, du 14 au 19 octobre 2012, l’ACEI tiendra ICANN 45, l’une des trois réunions internationales qui auront lieu au cours de l’année, ce qui témoigne éloquemment du rôle de leader qu’elle joue au sein de l’organisme.

RÔLE INTERNATIONAL DE L’ACEI EN MATIÈRE D’INTERNET Sous les auspices d’organismes internationaux respectés, plusieurs membres de l’équipe de l’ACEI jouent des rôles d’importance dans l’essor et la gouvernance d’Internet sur le plan international. Byron Holland, président et chef de la direction de l’ACEI : Vice-président, conseil de l’Organisation de soutien pour les noms des codes de pays (ccNSO), ICANN Président-fondateur, groupe de travail en matière financière de l’Organisation de soutien pour les noms des codes de pays (ccNSO), ICANN Paul Andersen, ing., président, conseil d’administration de l’ACEI : Trésorier, conseil des fiduciaires de l’American Registry for Internet Numbers (ARIN) Heather Dryden, membre du conseil de l’ACEI : Présidente, comité consultatif gouvernemental (CCG), ICANN «  Le modèle multilatéral est l’un des principaux facteurs du succès qu’Internet connaît jusqu’à présent, et dans une perspective d’avenir, il aura toujours besoin d’un champion et d’un porte-parole. L’ACEI est en mesure d’assumer ce leadership. » —  Byron Holland Président et chef de la direction de l’ACEI

18 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES RESTRUCTURATION DES SYSTÈMES D’ENTREPRISE DE L’ACEI Faire en sorte que le .CA soit un domaine sûr et sécurisé constituera toujours l’une des priorités absolues de l’équipe de gestion, du personnel et du conseil de l’ACEI. Au cours de l’exercice financier 2012, parallèlement au projet d’actualisation du registre .CA (mise en œuvre d’un intergiciel) dont il est question ci-dessus, l’ACEI a achevé le renouvellement de son infrastructure de base, et ce, tant du réseau qu’en matière de sécurité. Dans la foulée, des pare-feu de nouvelle génération et du nouvel équipement de réseautage ont été installés. Ce fut là une entreprise complexe et importante qui, au bout du compte, créera un environnement flexible visant à soutenir sa méthode de développement grâce à des d’environnements distincts consacrés aux services d’entreprise, au développement, aux tests de performance, à l’assurance de la qualité, à l’évaluation et aux essais opérationnels ainsi qu’à un laboratoire multifonctionnel. La nouvelle infrastructure sera déployée au cours de l’exercice financier à venir. Celle-ci conférera au .CA un niveau de sécurité jamais atteint ainsi que bien d’autres avantages.

L’ACEI poursuit ses recherches pour démontrer ce qu’intuitivement, nous savons déjà. Les Canadiens accordent une très haute priorité à la sécurité d’Internet. L’ACEI investit une part importante du temps, de l’expertise et du budget de l’organisme dans le service visant à sécuriser le domaine .CA pour l’ensemble de la population canadienne. SÉCURISER INTERNET DE DEMAIN

19 CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR EXTENSIONS DE SÉCURITÉ DU SYSTÈME DES NOMS DE DOMAINE (DNSSEC) Alors que les attaques cybercriminelles s’intensifient partout au monde, rien n’importe davantage pour l’avenir d’Internet que de veiller à ce qu’il soit sûr et sécurisé pour la population canadienne. Les DNSSEC constituent un nouvel ensemble de spécifications de sécurité internationales, lesquelles, lorsqu’elles sont déployées, tiennent lieu de barrière de sécurité supplémentaire. L’ACEI a établi un partenariat avec OpenDNSSEC, une société suédoise, afin de renforcer sa mise en œuvre des DNSSEC. À l’ACEI, l’équipe travaille d’arrache-pied à sa préparation en vue de la signature de la zone .CA au second trimestre de l’exercice 2013. Les étapes à venir comprennent la mise en œuvre de la gestion des DNSSEC dans le registre, la collaboration avec nos FSI canadiens afin de mettre en service la résolution des DNSEEC et l’appui à ses titulaires de domaine .CA des lignes directrices relatives à la mise en œuvre des DNSSEC au second et au troisième niveau. Les DNSSEC sont essentielles à la protection de la stabilité et de la résilience d’Internet et constituent un volet essentiel de l’engagement de l’ACEI envers la sécurité d’Internet pour les Canadiens. LA MENACE QUE REPRÉSENTENT LES LOGICIELS MALVEILLANTS Au cours de l’an dernier, il est devenu plus évident que jamais que les nombreux ordinateurs personnels victimes d’un logiciel malveillant à l’insu de leur propriétaire constituent l’une des menaces les plus virulentes pesant sur la stabilité et la sécurité d’Internet au Canada. Dès que démarrent ces ordinateurs infectés, ils peuvent être manipulés au gré de cybercriminels sans que les utilisateurs s’en doutent. Afin de riposter à un logiciel malveillant particulierappeléDNSChanger,l’ACEI,encollaboration avec le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) de la Sécurité publique du Canada, a développé et hébergé un outil en ligne permettant de rechercher dans les ordinateurs ce logiciel malveillant qui a déjà infecté plus de 20 000 adresses IP canadiennes. L’ACEI continuera à inciter les Canadiens à prendre les mesures nécessaires au moyen d’antivirus pour éliminer tout logiciel malveillant des ordinateurs personnels. De même, l’ACEI commandite HabiloMédias, un organisme caritatif sans but lucratif œuvrant à la promotion de la littératie numérique et médiatique, et collabore avec son équipe dans la production de fiches-conseils destinées aux consommateurs portant sur des menaces en ligne naissantes et les façons de s’en protéger au moyen d’antivirus.

«  Avec la communauté Internet, l’ACEI élabore une vision dans le but de mettre en place une infrastructure canadienne plus autonome, soit une infrastructure et des services basés au Canada, à l’intention des Canadiens. » —  Jacques Latour Directeur, technologies de l’information (TI) de l’ACEI

20 20 Située à London en Ontario, la société 4Core Fitness propose des services d’entraînement personnel, des camps d’entraînement ainsi que des classes d’entraînement conçues pour les personnes âgées de 50 ans et plus. Les résidents de London peuvent visiter le gymnase privé d’Amanda, profiter d’une séance d’entraînement à la maison ou garder la forme dans un décor extérieur enchanteur. Amanda est un nouveau membre .CA et, parmi les avantages qui en découlent, elle compte bien tirer profit de sa participation aux événements destinés aux membres de l’ACEI. « Ce sont des occasions géniales de rencontrer d’autres propriétaires de sites Web et de partager des idées sur l’utilisation et les enjeux d’Internet qui ont une incidence sur nous », affirme Amanda. « Ça compte de faire partie d’une communauté locale en ligne, tant pour la prospection que pour le partage de renseignements généraux. » AMANDA TERRY 4Core Fitness London, Ontario www.4corefitness.ca Pour donner de l’élan à son entreprise, Amanda Terry a choisi le .CA! Tout récemment, elle a lancé un nouveau service d’entraînement personnel et elle voulait s’assurer que les gens seraient en mesure de la trouver sur le Web. C’est la raison pour laquelle elle a choisi le domaine canadien. « Lorsqu’une personne cherche un instructeur de conditionnement physique ou un entraîneur personnel, elle préfère en trouver un dans son voisinage », a expliqué Amanda. « Le domaine .CA favorise mon site Web dans les classements lors de recherches locales, ce qui augmente le nombre de demandes d’information. » Pourquoi suis-je membre?

ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR L’ACEI est fière de jouer un rôle de leader dans le façonnement de l’avenir d’Internet et dans la vie des Canadiens en ligne. Au cours des années à venir, la réussite exigera une équipe de direction robuste, un personnel exceptionnel, un conseil diversifié et compétent et un engagement soutenu envers la maturité organisationnelle. Notre compétitivité à titre de nation, nos perspectives économiques personnelles et même notre réputation dans le monde seront influencées, dans une certaine mesure, par le leadership dont l’ACEI fait preuve lorsqu’il s’agit de créer et de soutenir un Internet ouvert, accessible, fiable et sécurisé au Canada. Bien des événements se sont déroulés au cours de cette dernière année, et ce rapport fait état des pas de géant et des progrès accomplis en si peu de temps. Mais ce qui compte encore davantage que d’énumérer les victoires passées, c’est de comprendre en quoi les réalisations de l’année qui s’est écoulée permettront à l’ACEI de poursuivre cette histoire de réussite au cours des années à venir. Le rythme rapide du changement exige que l’organisme se concentre toujours sur l’avenir, puisque c’est là la seule voie que le leadership peut emprunter.

Les Canadiens ont pleinement adopté Internet. Rares sont les pays pouvant se targuer d’activités en ligne de l’ampleur de celles que l’on observe au Canada. Peut-être est-ce à cause de l’étendue de notre pays? Certains ont avancé que nos hivers y contribuent. Plusieurs croient que l’explication réside dans notre histoire, et qu’il s’agit de la poursuite de ce périple en quête du rapprochement de nos frontières, que ce soit par la voie des eaux ou des réseaux, lequel dure maintenant depuis 145 ans. L’augmentation incessante des enregistrements .CA n’est que l’un des nombreux signaux quotidiens attestant du besoin de la population canadienne d’être branchée et de son désir de l’être. CONCLUSIONS 1987 à aujourd’hui La naissance et l’essor du registre .CA Cette année, vingt-cinq années se seront écoulées depuis que des bénévoles associés à l’Université de la Colombie-Britannique ont rendu possible l’enregistrement de noms de domaine .CA. Un domaine .CA signifie que le site est canadien. Le 1er décembre 2000, l’Autorité canadienne pour les enregistre- ments Internet (ACEI) a officiellement endossé la responsabilité du registre .CA. Dès lors, le degré d’organisation, de vision, de sécurité et de service en matière de gestion du système de noms de domaine du Canada s’est trouvé transformé. Depuis, son essor s’est accéléré et conserve son rythme alors que près de deux millions de noms de domaine sont désormais enregistrés. Actuellement, en moyenne, les Canadiens passent mensuellement plus de 45 heures en ligne, soit davantage que les citoyens de tout autre pays dans le monde. Jamais il n’a été aussi rapide, facile et sûr pour la population canadienne de se brancher à son avenir.

22 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES

CANADIENS BRANCHÉS SUR L’AVENIR « Alors que le .CA entreprend son second quart de siècle, l’ACEI est propulsée par sa mission qui consiste à faire en sorte qu’il devienne le choix de prédilection des Canadiens lorsqu’ils s’identifient en ligne. » Paul Andersen, ing. Président, conseil d’administration de l’ACEI

24 ACEI 2011-2012 RAPPORT AUX MEMBRES AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET (ACEI) 350, RUE SPARKS, BUREAU 306, OTTAWA (ONTARIO) K1R 7S8 WWW.ACEI.CA

Vous pouvez aussi lire