Pays d'Auge laissez-vous conter - le

 
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Villes et Pays d’art et d’histoire
                                                                                      au fil du pays

                                                                   conter
                                                              laissez-vous
                                                                                                        le
                                                              Pays d’Auge
Lisieux 03/2007
Conception graphique LM communiquer, Maquette & fabrication

aufildupays.indd 1                                                                            26/03/2007 15:52:57
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Au sud-ouest du Pays d’Auge,                                               Entre prairies et vergers,                                                 Quadrillant le paysage, de
         entre les haies des rebords de                                             les fermes augeronnes                                                      nombreux chemins creux
         plateau, s’ouvrent de vastes                                               se dispersent dans le bocage.                                              offrent leur ombre et leur
         panoramas sur la plaine de                                                                                                                            fraîcheur aux promeneurs.
         Falaise.
                       armoricain, le Pays d’Auge forme un long triangle

                                                                           Un ensemble                                                                     Un pays d’herbages...
                       ouvert sur la Manche par la “Côte Fleurie”.
                       Au contact du bassin parisien et du massif

                                                                           géographique cohérent                     Du plateau crayeux qu’est le          Les plateaux, recouverts d’un
                                                                           Le Pays d’Auge est avant                  Pays d’Auge, les cours d’eau          limon fertile, sont très tôt
                                                                           tout une entité géographique.             ont façonné un ensemble de            cultivés en parcelles encloses
                                                                           Sa frontière avec les plaines             paysages variés. Au sud de            de haies. Bordées de fossés,
                                                                           de Caen et de Falaise est                 Lisieux, ils ont creusé des vallées   celles-ci assurent le drainage
                                                                           matérialisée par une vigoureuse           encaissées entre des versants         tout en abritant les cultures
                                                                           cuesta* d’une centaine de mètres          dressés. Ces vallées s’élargissent    du vent. Jusqu’au XVIIe siècle,
                                                                           de hauteur. Limité au sud par le          plus au nord laissant serpenter       ce paysage de bocage évolue
      Les paysages

                                                                           plateau du Merlerault, le Pays            la Touques ou la Calonne. Au          peu. Alors, progressivement, la
                                                                           d’Auge se distingue du Lieuvin            sud-ouest, la Vie et ses affluents    spécialisation de l’agriculture
                                                                           et du Pays d’Ouche à l’est par            n’ont laissé du plateau que           augeronne dans l’élevage
                                                                           ses vallées aux formes molles             des lambeaux. “L’ossature”            s’accompagne du couchage
                                                                           où coulent les nombreux                   constituée de plateaux, de            en herbe des anciens labours.
                                                                           affluents de ses deux principaux          vallées et de versants, confère       Sur les terres les moins fertiles,
                                                                           cours d’eau, la Touques et la             pourtant à ces paysages               autour de Saint-Gatien et plus
                                                                           Dives.                                    augerons une réelle unité.            généralement en bordure des
                                                                                                                                                           plateaux, la forêt a subsisté.

                                                                           *Cuesta : talus en pente raide dans les
                                                                           bassins sédimentaires.

aufildupays.indd 2                                                                                                                                                                26/03/2007 15:53:21
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
La Dives serpente en bordure           Le plateau augeron subit                         Les défrichements                          Le pommier, emblème
     du Pays d’Auge, drainant les           l’assaut des vagues à Villers-                   et les besoins en bois                     du Calvados, illumine
     eaux qui ruissellent du plateau.       sur-Mer dans un paysage                          de construction n’ont laissé               la campagne de ses f1eurs.
                                            appelé le “chaos”.                               de la forêt augeronne
                                                                                             que quelques beaux lambeaux.

  Le long des versants, des haies
  basses, épaisses, régulièrement                                                                                           Avec leurs crêtes, les falaises
  taillées, séparent les parcelles.                                                                                         séparant Houlgate de Villers-
  L’habitat s’y disperse en très                                                Les paysages côtiers                        sur-Mer constituent le paysage
  petits hameaux et en fermes                                                   Le rivage augeron, la “Côte                 côtier le plus original. Le
  isolées. Les fonds de vallées,                                                Fleurie”, est un littoral de                ruissellement des eaux et
  à l’habitat plus rare mais plus         ...et de vergers                      falaises séparées par des zones             l’assaut des vagues font glisser
  groupé, sont tapissés de prairies       Au printemps, les prairies se         basses aux longues plages de                sur une épaisse couche d’argile
  verdoyantes. La technique des           couvrent du blanc des fleurs          sable fin. Les eaux des fleuves,            d’énormes blocs de calcaire.
  “prés baignants”, encore utilisée       de poiriers puis de pommiers.         ralenties par une faible déclivité          Ceux-ci, entassés sur la plage et
  dans la vallée de 1’Orbiquet,           Dès le Moyen Age, ces arbres          et par des cordons de dunes se              recouverts par des algues, ont
  consiste à fertiliser les prés en les   fruitiers, grands consommateurs       répandent en marais, autrefois              donné leur nom à ces falaises des
  inondant grâce à un ingénieux           d’eau, cohabitent fort bien avec      exploités en salines.                       Vaches Noires. Les nombreux
  système de canaux.                      les cultures céréalières. Depuis le                                               et beaux fossiles qu’on y trouve
                                          développement de l’élevage, les                                                   en font un lieu protégé, apprécié
                                          pommiers offrent toujours leur                                                    des paléontologues. A l’est,
                                          ombre aux troupeaux de vaches.                                                    près de la chapelle Notre-Dame
                                                                                                                            de Grâce, s’ouvre un immense
                                                                                                                            panorama sur Honfleur et la
                                                                                                                            baie de Seine.

aufildupays.indd 3                                                                                                                                     26/03/2007 15:53:42
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Cette carafe en verre du                                                                L’église romane de                                                   Détail d’autel.
           IVe siècle, conservée au                                                                Putot-en-Auge appartient
           Musée de Lisieux, provient                                                              au vaste mouvement
           d’une nécropole lexovienne.                                                             de construction religieuse
                                                                                                   de la période ducale.
                                   alors que son agriculture s’oriente vers l’élevage
      Le pays au fil des siècles
                                   d’Auge se singularise à partir du XVIle siècle,

                                                                                                                                Des Lexovii aux Normands
                                   Lointain héritier d’une cité antique, le Pays

                                                                                        Un enchevêtrement de                    L’organisation de la cité gauloise
                                                                                        limites anciennes                       des Lexovii est conservée                Des ducs aux rois
                                                                                        Le nom Auge apparaît vers               par les Romains. Sa capitale             La période ducale est marquée
                                                                                        850 pour désigner une forêt, le         Noviomagus (Lisieux) est                 par de nombreuses fondations
                                                                                        saltus algiae, dont la localisation     fortifiée à la fin du IIIe siècle        religieuses. L’abbatiale de Saint-
                                                                                        exacte est incertaine. Une              contre les Saxons. Un premier            Pierre-sur-Dives est consacrée en
                                                                                        vicomté d’Auge relevant                 évêque y est mentionné au VI        e
                                                                                                                                                                         1067, le prieuré de Saint-Hymer
                                                                                        du bailliage de Rouen est               siècle. A partir du XIe siècle,          fondé en 1066 ou 1067. Le sort
                                   bovin, source de profits.

                                                                                        mentionnée dès le XIIe siècle.          le Pays d’Auge participe au              du Pays d’Auge, comme celui
                                                                                        Elle ne correspond qu’au nord et        dynamisme de l’ensemble                  de l’ensemble de la Normandie,
                                                                                        à l’ouest du Pays d’Auge actuel.        anglo-normand, solidement tenu           est lié à celui du royaume de
                                                                                        Celui-ci se superpose plutôt            par Guillaume le Conquérant.             France à partir de 1204. Au
                                                                                        aux limites de l’ancien diocèse         Bonnevllle-sur-Touques est l’une         XIVe siècle, il se trouve ainsi au
                                                                                        de Lisieux, héritées du pagus*          de ses résidences favorites.             cœur des désordres de la Guerre
                                                                                        antique des Lexovii.                                                             de Cent Ans. En 1357, les
                                                                                                                                                                         Anglais brûlent Orbec et pillent
                                                                                                                                                                         Honfleur. Lisieux est bientôt
                                                                                                                                                                         saccagée à son tour.

                                                                                        *Pagus: territoire d’une cité ou
                                                                                        subdivision de celle-ci.

aufildupays.indd 4                                                                                                                                                                          26/03/2007 15:54:11
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
L’homme d’Etat François               Vers 1825, Trouville devient                                                Au XIXe siècle, la production
     Guizot, député du Calvados            la “Reine des Plages”.                                                      industrielle est souvent logée
     entre 1830 et 1848, s’établit                                                                                     dans des édifices de grande
     dans l’ancienne abbaye du                                                                                         qualité architecturale, établis
     Val-Richer.                                                                                                       dans les vallées, comme ici à
                                                                                                                       Beuvillers.

  La renaissance                                                           Les mutations                     Le Pays d’Auge bénéficie
  du Pays d’Auge                                                           économiques des XIXe              également de l’apparition d’une
  Dès le milieu du XVe siècle,        La Réforme installe plusieurs        et XXe siècles                    activité nouvelle : le tourisme.
  villes et campagnes se relèvent.    temples protestants. La              L’évolution historique du         Le chemin de fer amène sur
  La croissance de la population      cathédrale de Lisieux est            Pays d’Auge au cours des          la Côte Fleurie de nombreux
  et le dynamisme des activités       dévastée par les huguenots en        deux derniers siècles intéresse   “baigneurs” qui occupent
  artisanales et agricoles            1562. La reconquête catholique       essentiellement le domaine        les hôtels et villas de ses
  contribuent à l’essor des villes.   se diffuse dans les campagnes        économique. L’embouche*,          prestigieuses stations : Trouville,
  Honfleur envoie ses marins          augeronnes à partir du milieu        activité traditionnelle du Pays   Deauville, Houlgate, Villers...
  vers le Nouveau Monde. Orbec        du XVIIe siècle sous l’égide de      d’Auge cède peu à peu la place    A Lisieux, le culte de Thérèse
  s’étend vers le sud en direction    Dominique Georges, curé du Pré       à la fabrication de fromages      Martin, dès sa mort en 1897,
  d’une nouvelle église achevée       d’Auge puis abbé du Val-Richer.      exportés par chemin de fer.       attire des foules de fidèles. La
  en pleine Renaissance. Les          Son action d’enseignement            Les activités industrielles se    guerre n’épargne pas les villes
  campagnes se couvrent de            pour le clergé et les fidèles, les   multiplient le long des cours     du Pays d’Auge, Lisieux est
  fermes et de manoirs. Dès le        missions organisées dans les         d’eau, notamment l’Orbiquet.      incendiée le 7 Juin 1944. Elle
  XVII siècle, le Pays d’Auge
         e
                                      villages, la création de nouvelles   La production drapière continue   s’est relevée de ses ruines et le
  se spécialise dans l’élevage et     confréries de charité, marquent      d’enrichir Lisieux. Enfin des     Pays d’Auge construit son avenir
  devient le grand pourvoyeur en      durablement les consciences et le    travaux de modernisation des      en accord avec ce riche passé.
  viande du marché parisien.          patrimoine augeron.                  ports de Honfleur et Trouville
                                                                           favorisent leur activité.
                                                                                                             *Embouche : engraissement du bétail sur
                                                                                                             prairie, pour la consommation de viande

aufildupays.indd 5                                                                                                                        26/03/2007 15:54:30
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Dans l’ancien quartier                                                                              Ce moine au sourire ironique                  La restauration des maisons
          canonial de Lisieux, l’hôtel                                                                        marque l’entrée du chœur                      anciennes de Pont-l’Evêque a fait
          du Haut-Doyenné est un                                                                              des religieux de l’abbatiale                  l’objet de soins particuliers,
          élégant exemple de demeure                                                                          de Saint-Pierre-sur-Dives.                    notamment par la restitution des
          aristocratique du XVIIIe siècle.                                                                                                                  couleurs des pans de bois.
                              marquées par leurs activités commerciales et

                                                                             La ville de Lisieux s’organise              La présence d’un cours d’eau a          Chacune de ces villes a conservé
                              Autour de Lisieux, capitale du Pays d’Auge,

                                                                             autour de sa cathédrale - l’un              été également déterminante dans         un habitat ancien remontant
                              gravitent plusieurs petites villes fortement

                                                                             des premiers édifices gothiques             l’implantation des autres villes        souvent à la fin du Moyen
      D’une ville à l’autre

                                                                             de Normandie -, du palais                   augeronnes, bâties en fond de           Age et à l’Ancien Régime. La
                                                                             épiscopal et de l’ancien quartier           vallées. Pont-l’Evêque, dont la         variété du bâti d’Orbec donne
                                                                             canonial. Au XIXe siècle, l’essor           longue rue principale franchit          un bon aperçu de l’architecture
                                                                             de la production textile marque             les méandres de la Touques,             augeronne. A Pont-l’Evêque
                                                                             profondément le paysage                     doit son existence à la présence        s’alignent les hôtels particuliers
                                                                             urbain. C’est alors que la brique           d’un gué. Saint-Pierre-sur-             et les maisons en pan de bois
                                                                             s’impose. Vers 1930, la ville               Dives, dominée par les tours            harmonieusement colorées.
                                                                             se transforme pour accueillir               de l’abbatiale, égrène au bord          Le couvent des Dominicaines,
                                                                             les pèlerins de Sainte-Thérèse.             de l’eau ses lavoirs, moulins           construit au XVIe siècle
                                                                             La Basilique, héritière des                 et tanneries. Orbec, d’abord            constitue le centre d’un quartier
                                                                             grandes églises de pèlerinage du            blottie au pied de son château          ancien brillamment restauré.
                              industrielles.

                                                                             XIXe siècle, surprend par son               aujourd’hui disparu, s’est              A partir du second Empire, le
                                                                             remarquable décor de mosaïques              étendue au fil de ses ruisseaux         commerce des fromages enrichit
                                                                             et de vitraux. La reconstruction            après la guerre de Cent Ans.            et métamorphose Saint-Pierre-
                                                                             de Lisieux, après l’incendie de             Au XIXe siècle, les activités           sur-Dives. D’intéressants
                                                                             1944, attend toujours d’être                industrielles de la vallée de           quartiers résidentiels prolongent
                                                                             mieux comprise.                             l’Orbiquet en ont fait une cité         alors la ville vers la campagne.
                                                                                                                         prospère.

aufildupays.indd 6                                                                                                                                                                           26/03/2007 15:54:48
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Dans son jardin de Dives,                         Ce vitrail sorti de l’atelier                              Des hauteurs de Houlgate,
                               Euclides Ferrara da Costa                         Duhamel-Marette (XIXe siècle)                              un vaste panorama embrasse
                               a transformé des débris de                        illustre la pose de la première                            la baie du Calvados.
                               vaisselle en un extraordinaire                    pierre de l’église Saint-Martin
                               décor, rare exemple d’art                         de Villers.
                               brut en Normandie.

  Les ports
  Les embouchures des fleuves,                Des pentes verdoyantes                      Les villes balnéaires
  abritées des vents par les                  protègent les bassins du port de            Vers 1825, le peintre Charles
  falaises, se sont très tôt prêtées          Honfleur des vents de l’estuaire.           Mozin, relayé à Paris par              En 1859, le duc de Morny
  aux installations portuaires.               Modeste port de pêche et de                 la plume de plusieurs amis,            décide la mise en valeur des
  Touques a prospéré sous la                  commerce à l’époque ducale,                 met à la mode le petit village         marais situés face à Trouville,
  protection du château de                    Honfleur devient une place                  de pêcheurs de Trouville.              au-delà de la Touques, en
  Bonneville. Plusieurs bâtiments             importante à la faveur des                  Attirés par le charme sauvage          contrebas d’un hameau nommé
  comme l’église romane Saint-                troubles de la guerre de Cent               de l’endroit, les nombreux             Deauville. La nouvelle station
  Pierre ou l’amirauté rappellent le          Ans puis des expéditions vers le            estivants en font rapidement           est structurée par de grands
  passé de ce port. En 1066, Dives            Nouveau Monde. Marchands                    une véritable station balnéaire.       axes reliant ses principaux
  a abrité les derniers préparatifs           et corsaires contribuent ainsi              Le relief de la côte offre de          équipements : la gare, le casino,
  de l’expédition de Guillaume                à l’enrichissement de la ville.             remarquables points de vue aux         l’établissement des bains, les
  le Bâtard vers l’Angleterre.                Elle conserve de ce passé un                villas. Propriétaires et architectes   grands hôtels et l’hippodrome.
  L’église est contemporaine de               exceptionnel ensemble urbain                rivalisent d’inventivité pour          Les architectes de Deauville
  l’événement, bien qu’en partie              pour l’essentiel antérieur au               faire de “la reine des plages”         ont largement puisé dans
  reconstruite aux XIVe et XVe                début du XIXe siècle. Pour le               un terrain d’expérimentations          le répertoire régional, de la
  siècles.                                    découvrir, il convient de se                où se croisent tous les courants       pittoresque villa Strassburger à
                                              laisser aller à la flânerie dans ses        architecturaux du XIXe siècle.         la gare résolument moderne.
                                              rues étroites, loin des sentiers
                                              battus.

aufildupays.indd 7                                                                                                                                          26/03/2007 15:55:05
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
L’église romane de Vieux-Pont          Ce visage accueille le visiteur             A Notre-Dame-de-Livaye,
                                                                                      domine les vallées de l’Oudon          du château de Saint-Germain-de-             la structure de l’église est
                                                                                      et de la Dives et au-delà,             Livet, reconstruit à la Renaissance.        entièrement en bois,
                             Hors des bourgs de marché, l’habitat rural se disperse

                                                                                      la plaine de Caen.                                                                 ôtant aux murs tout rôle porteur.
                             Leurs petites routes mènent souvent à la découverte
                             inattendue d’une église, d’un manoir, d’une ferme.
      De bourgs en hameaux

                                                                                          Les bourgs de campagne                     Les églises rurales                     La richesse de ces petits
                             en une multitude de villages et de hameaux.

                                                                                          La campagne augeronne est                  Les églises du Pays d’Auge              sanctuaires réside avant tout
                                                                                          maillée d’un réseau d’anciens              dominent les hameaux dispersés.         dans leur mobilier et leur décor.
                                                                                          bourgs. Cambremer, Blangy-le-              Elles se caractérisent par              Le renouveau catholique des
                                                                                          Château, Beaumont-en-Auge,                 la sobriété de leur décor et            XVIIe et XVIIIe siècles s’exprime
                                                                                          Beuvron-en-Auge, Bonnebosq                 l’harmonie de leurs proportions.        par de remarquables autels-
                                                                                          ou Saint-Julien-le-Faucon                  Plusieurs d’entre elles comme           retables. L’Eglise y affirme
                                                                                          regroupent leurs vieilles maisons          Moyaux, Vieux-Pont, Saint-              ses dogmes et s’approprie les
                                                                                          autour d’une place de marché               André-d’Hébertot ou Drubec              dévotions populaires. Après
                                                                                          ou le long d’une large rue. A la           sont flanquées d’élégants               la fougue décorative des
                                                                                          différence de ces bourgs, celui            clochers romans.                        retables du XVIIe siècle comme
                                                                                          de Livarot a connu un fort                 Ouville-la-Bien-Tournée,                à Courtonne-la-Meurdrac,
                                                                                          développement économique                   Bonneville-la-Louvet et Manerbe         les formes s’assagissent. La
                                                                                          et urbain au XIXe siècle. Cette            jalonnent la période gothique.          finesse et la fantaisie du style
                                                                                          prospérité transparaît dans les            Les siècles suivants se sont            rocaille envahissent les retables
                                                                                          riches décors de brique et de              souvent contentés de multiplier         de La Roque-Baignard ou de
                                                                                          céramique des constructions.               les percements, sans apporter de        Douville-en-Auge, avant un
                                                                                                                                     réelle innovation architecturale.       retour à la rigueur des ensembles
                                                                                                                                                                             néoclassiques.

aufildupays.indd 8                                                                                                                                                                                      26/03/2007 15:55:24
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Les placards des sacristies             Dans le parc du château de                                                             Le château de Crèvecœur est
     abritent souvent des ornements          Canon alternent les vastes                                                             un rare exemple d’architecture
     liturgiques antérieurs                  perspectives classiques                                                                militaire médiévale en Pays
     à la Révolution.                        et les bosquets romantiques.                                                           d’Auge, associant une forteresse
                                                                                                                                    de pierre et des bâtiments
                                                                                                                                    d’exploitation en pan de bois.

                                      Manoirs et châteaux
  Outre les retables, l’ensemble      Le manoir, résidence d’un             Mais c’est surtout dans la pierre
  du mobilier religieux antérieur     hobereau ou d’un riche                des châteaux qu’apparaissent                   Vendeuvre, sans doute élevé
  au XIX siècle est souvent
             e
                                      fermier, se distingue par la          les modèles architecturaux                     selon les plans de Jacques-
  conservé : la statuaire, les        présence de certains éléments         venus de la cour. Le château de                François Blondel vers 1750,
  bancs fermés, les chaires à         liés à ses droits seigneuriaux,       Fervaques illustre le passage                  abrite un exceptionnel ensemble
  prêcher, les fonts baptismaux.      notamment le colombier. Le            de l’architecture médiévale                    de mobilier miniature. Le
  Les placards des sacristies         décor du logis fait souvent           aux prémisses de l’architecture                parc du château de Canon
  abritent parfois encore les         l’objet de soins particuliers.        classique. Celui de Saint-                     fut aménagé vers 1760 entre
  vêtements sacerdotaux et les        Le répertoire décoratif de la         Germain-de-Livet se cache sous                 classicisme et romantisme. Ces
  objets liturgiques des XVIIe        Renaissance est adapté au pan         les frondaisons d’un frais vallon.             pages de l’histoire des jardins
  et XVIII siècles. Après la
                 e
                                      de bois : au “Vieux Manoir”           En partie reconstruit dans la                  se lisent dans les parterres,
  période révolutionnaire, la         d’Orbec, construit en 1568, les       seconde moitié du XVIe siècle, il              les pièces d’eau, les statues,
  ferveur religieuse du XIXe          alignements de petits pilastres       montre l’assimilation - parfois                les bosquets, les étonnantes
  siècle, puisant dans les styles     cannelés remplacent les séries        incertaine - des modèles antiques              fabriques et les fameuses
  historiques, renouvelle le décor    de pinacles gothiques. Sous les       par des bâtisseurs français.                   “chartreuses”.
  et l’architecture de certaines      encorbellements, les rageurs*
  églises comme Saint-Philbert-       cèdent la place aux frises
                                                                            *Rageurs : gueules grimaçantes sculptées aux
  des-Champs ou Tortisambert.         géométriques.                         extrémités des pièces de bois horizontales

aufildupays.indd 9                                                                                                                                    26/03/2007 15:55:34
Pays d'Auge laissez-vous conter - le
Les bâtiments de la ferme                           Utilisant l’argile, les bâtisseurs       Sur les demeures les plus
                                                                                 augeronne sont dispersés                            ont fermé les murs de torchis.           riches, le torchis fait place à
                                                                                 dans un vaste enclos.                                                                        un élégant jeu de tuileaux ou
                                                                                                                                                                              de petites briques, parfois
                                                                                                                                                                              multicolores.
                            ce savoir-faire s’exprime également dans la pierre
                            savoir-faire remarquable dans le travail du bois ;
                            Les bâtisseurs augerons ont su faire preuve d’un

                                                                                                                                  Le bois...
                                                                                                                                  En l’absence de suffisamment de         Poteaux, sommiers et sablières
      Formes et matériaux

                                                                                                                                  pierre de qualité, les bâtisseurs       constituent un solide squelette.
                                                                                                                                  ont utilisé d’autres ressources         Le bâti augeron se caractérise
                                                                                                                                  naturelles : la terre et le bois.       par la succession régulière de
                                                                                      Le clos augeron                             L’argile est un matériau                pièces secondaires verticales - les
                                                                                      L’habitat des campagnes est                 abondant et facilement                  colombes - et par l’importance
                                                                                      dispersé en fermes isolées et en            accessible. Les chênes sont             des pièces obliques. Jusqu’au
                                                                                      hameaux aux constructions                   débités dans plusieurs massifs          XVIe siècle, l’encorbellement est
                                                                                      étalées dans l’espace. Ces fermes,          forestiers dont le plus important       courant à la ville comme à la
                                                                                      “clos augerons”, se caractérisent           est l’ancienne forêt de Touques.        campagne. Il permet le
                                                                                      par la juxtaposition autour d’un            A ces nécessités s’ajoutent les         développement d’un important
                                                                                      logis de différents bâtiments               qualités de mise en œuvre et            décor sculpté.
                                                                                      d’exploitation : étable, laiterie,          l’aspect chaleureux du bois.            A partir du XVIIe siècle, la
                            et la brique.

                                                                                      cellier et pressoir à pommes,               Devenue un phénomène culturel,          richesse décorative disparaît au
                                                                                      fournil et bien sûr bouillerie*.            la technique du pan de bois est         profit d’une composition
                                                                                                                                  utilisée à la campagne comme à          beaucoup plus rigoureuse.
                                                                                                                                  la ville, pour les fermes comme         L’assemblage minutieux de
                                                                                                                                  pour les manoirs.                       petites pièces obliques en devient
                                                                                                                                                                          l’unique ornement.
                                                                                      *Bouillerie : bâtiment abritant l’alambic
                                                                                      dans lequel on distille le cidre.

aufildupays.indd 10                                                                                                                                                                               26/03/2007 15:55:51
En Pays d’Auge, l’appareillage                  Cette porte du XVIIe siècle                  Au XIXe siècle, le pan de bois            Les mosaïques dorées de la
                      de brique et pierre forme un                    donne accès à une riche ferme                est supplanté par la brique,              basilique de Lisieux illustrent
                      motif de damiers original.                      des environs de Saint-Pierre-                égayée par des décors multi-              la spiritualité de sainte Thérèse.
                                                                      sur-Dives.                                   colores de céramique.

                                                                                                                                                    La céramique
                                                                                                                                                    du Pré d’Auge
                                                                                                                                                    La qualité de l’argile des
  ...et la terre                                     Depuis la fin du Moyen Age, la                                                                 environs de Lisieux est à
  Crue, la terre entre dans la                       brique et la pierre cohabitent                                                                 l’origine d’une très importante
  composition du torchis,                            dans les constructions en                      Dans la plaine, le calcaire                     production de céramique,
  mélangée à du foin ou de la                        maçonnerie, souvent appareillées               Sauf exception, les églises sont                mentionnée dès le début du XIIIe
  paille souple. Du crin de vache                    en damiers. Mais la brique ne                  systématiquement construites en                 siècle. Au XVIe et XVIIe siècles,
  donne souvent une cohésion à                       s’impose qu’à partir du XIX      e
                                                                                                    pierre calcaire d’extractions                   elle se distingue dans les
  l’ensemble. Ce torchis appliqué                    siècle, alors que sa production                locales. Dans la plaine autour de               domaines de la vaisselle de luxe
  entre les colombes sur des pièces                  devient industrielle. Ses                      Saint-Pierre-sur-Dives et                       et de la céramique
  de bois légères constitue un                       possibilités techniques et                     Mézidon-Canon, le calcaire est                  architecturale : pavés, briques,
  élément souple qui s’adapte à la                   décoratives conviennent aux                    utilisé pour l’ensemble des                     tuiles vernissées et surtout épis
  respiration et à la vie du bois et                 bâtiments industriels comme                    constructions. Sa mise en œuvre                 de faîtage. Au XVIIIe siècle, les
  de l’ensemble de la structure.                     l’usine Laniel de Beuvillers. Les              associe de petites plaques de                   ustensiles domestiques se
  Cuite, la terre est transformée en                 architectes des riches demeures                pierre et des blocs au grain fin                caractérisent par leur exécution
  briques, tuiles, tuileaux à la                     bourgeoises de Lisieux, Livarot                renforçant les arêtes des murs et               soignée, la qualité de leur
  teinte rose orangée. Associée au                   ou Saint-Pierre-sur-Dives ont su               les entourages d’ouvertures.                    glaçure où domine le vert de
  calcaire et au silex, elle produit                 également tirer parti de ses                                                                   cuivre, et parfois la richesse de
  un subtil jeu de couleurs.                         atouts.                                                                                        leur décor.

aufildupays.indd 11                                                                                                                                                              26/03/2007 15:56:06
Les laîches ou roseaux,                             Dans ces alambics, le cidre est         Les fromages augerons
                                                                               qui jonchaient autrefois                            transformé en eau de vie, le            atteignent leur maturité dans
                                                                               le parcours des processions                         calvados.                               les hâloirs, vastes bâtiments
                                                                               religieuses, cerclent les                                                                   aérés grâce à de petites
                                                                               fromages de livarot.                                                                        ouvertures.
                              Cidre, calvados, fromages... Lors d’une halte,
                              laissez-vous surprendre par les saveurs des

                                                                                                                               Ce lait sert à la fabrication des
      Saveurs et traditions

                                                                                                                               trois grands fromages augerons,
                                                                                                                               camembert, livarot, pont-             De la pomme au cidre
                              produits de l’agriculture augeronne.

                                                                                                                               l’évêque. L’origine de ces            Le “cidre mousseux du Pays
                                                                                                                               fromages reste obscure, ce qui a      d’Auge” est mentionné au XIIIe
                                                                                                                               souvent laissé place à la légende.    siècle. Au milieu du XVIIe siècle,
                                                                                         Un pays de fromages                   Selon une solide tradition, le        le Pays d’Auge est réputé pour
                                                                                         Des mouchetures brun foncé,           pont-l’évêque est cité au XVe         ses “cidres si agréables au goût
                                                                                         des cernes sombres autour des         siècle dans une copie du Roman        qu’ils réparent aisément le
                                                                                         yeux, un large front, une             de la Rose. Vendu à Paris             défaut de vin”. Jusqu’à la fin du
                                                                                         poitrine bien développée, tels        seulement vers 1600, il reste         XIXe siècle, le cidre est produit
                                                                                         sont les principaux caractères de     néanmoins le plus ancien des          exclusivement dans les fermes.
                                                                                         la vache normande. Issue des          trois. Marie Harel s’est vue          Nombre d’entre elles conservent
                                                                                         races cotentine, augeronne et         attribuer l’invention du              leur pressoir, composé d’un
                                                                                         cauchoise, elle offre à la fois une   camembert en 1791. Il est             “tour” où les pommes sont
                                                                                         viande reconnue pour sa saveur        pourtant mentionné dès la fin du      écrasées et d’une presse qui en
                                                                                         et sa tendreté et un lait de          XVIIe siècle. Le livarot, cité à la   extrait le jus.
                                                                                         grande qualité.                       même époque, devient au XIXe
                                                                                                                               siècle le fromage le plus
                                                                                                                               consommé de Normandie.

aufildupays.indd 12                                                                                                                                                                         26/03/2007 15:56:28
La poêlée du pêcheur.                        Bateau à quai dans le port                        L’élevage des chevaux en Pays
                                                  de Trouville.                                     d’Auge contribue à la qualité
                                                                                                    et à l’entretien des paysages.

                                                                               Le cheval
                                                                               Les riches prairies et la douceur                 Les dévotions populaires
                                                                               du climat ont favorisé une                        Le culte des saints guérisseurs
  Le chemin de fer a eu un rôle                                                tradition équine née de la                        demeure vivace. Près de la
  déterminant dans l’essor de ces                                              création du Haras du Pin au                       source de Saint Méen, au Pré
  productions. A partir de 1880,                                               XVIIe siècle. Le duc de Morny,                    d’Auge, des linges votifs sont
  quelques grands noms se             La pêche                                 fondateur de Deauville,                           accrochés à un tronc pour la
  partagent l’activité fromagère :    Le long des quais de Trouville et        passionné de cheval, n’est sans                   guérison d’une maladie de peau.
  Lanquetot, Lepetit, Bisson. A la    Honfleur s’alignent les chalutiers       doute pas étranger à la pérennité                 A Saint-Vaast, Saint-Ortaire
  même époque, le cidre connaît la    multicolores. Au petit matin, les        de cette tradition. Le dynamisme                  soigne l’arthrose et les
  même évolution. Jouxtant            marins ramènent dans leurs               de l’élevage dans les haras                       paralysies. Les confréries de
  souvent les cidreries, des          casiers ou leurs filets, crevettes,      contribue au développement                        charité, associations pieuses de
  distilleries permettent d’écouler   coquilles Saint-Jacques, poissons        économique du pays et à                           laïcs, ont conservé leur mission
  les excédents de cidre pour en      plats, maquereaux ou merlans.            l’entretien d’un paysage de                       première, le service des morts de
  faire l’eau de vie qui fait la      Les truites de mer remontent le          qualité. Eleveurs et amateurs se                  la paroisse. Chaque année à
  renommée de notre                   cours de la Touques pour la              retrouvent lors des courses                       Préaux-Saint-Sébastien et Saint-
  département, le calvados. Tous      ponte et en font un cours d’eau          hippiques, des matchs de polo                     André-d’Hébertot, elles se
  ces produits bénéficient            spécialement apprécié des                ou encore des célèbres ventes                     rassemblent sous leurs
  aujourd’hui d’appellations          pêcheurs.                                deauvillaises de yearlings*.                      bannières, autour de leurs
  d’origine contrôlée.                                                                                                           prévôts, au son des tintenelles.
                                                                               *Yearling: poulain né l’année précédente.

aufildupays.indd 13                                                                                                                                         26/03/2007 15:56:41
Manche

aufildupays.indd 14   26/03/2007 15:56:58
aufildupays.indd 15
                      Principaux sites du Pays               Honfleur                           Orbec                                  Visites-découvertes,
                      d’art et d’histoire                    Enclos médiéval,Vieux bassin,      Maisons XVe-XIXe siècles,              mode d’emploi
                                                             église Ste-Catherine, maisons de   architecture en pan de bois,
                      Blangy-le-Château                      marins et d’armateurs, greniers    église Notre-Dame (XVe-XVe             Laissez-vous conter le Pays
                      Constructions en pan de bois et        à sel, musées (Eugène Boudin,      siècles), musée du Vieux Manoir,       d’Auge, Pays d’art et d’histoire,
                      en brique.                             ethnographie, marine).             patrimoine industriel.                 en compagnie d’un guide-
                                                             A proximité, Côte de Grâce,        A proximité, source de l’Orbiquet.     conférencier agréé par le
                      Cabourg                                manoir du Désert.                                                         ministère de la Culture et de la
                      Urbanisme et villégiature                                                 Pont-l’Évêque                          Communication.
                      balnéaires, hippodrome.                Houlgate                           Espace culturel des Dominicaines
                                                             Urbanisme et villégiature          (exposition du Pays d’art et           1h30 ou un peu plus...
                      Cambremer                              balnéaires.                        d’histoire : «Pont-I’Evêque histoire   Les visites et animations durent
                      Constructions en pan de bois.                                             d’une ville» et expositions d’art      en moyenne une heure et
                      Dans les environs, distilleries et     Lisieux                            contemporain), quartier ancien         demie.Vous y participez sans
                      cidreries, haras.Village sauvegardé    Cathédrale St-Pierre (XIIe-        de Vaucelles (hôtels particuliers,     la contrainte d’une inscription
                      de Beuvron-en-Auge, manoir du          XIIIe siècle), quartier canonial   maisons en pan de bois).               préalable.
                      Champ-Versan à Bonnebosq.              (manoirs canoniaux, hôtel du       A proximité, prieuré de Saint-
                                                             Haut-Doyen), église St-Jacques,    Hymer et village de Beaumont-          Crédits photographiques
                                                                                                en-Auge (ancien prieuré).              R. Murie : p2 n°2 ; p4 n°2 ; p6
                      Crèvecoeur-en-Auge                     basilique Ste-Thérèse, musée                                              n°2, 3 ; p7 n°1, 3 ; p8 n°1 ; p9
                      Château médiéval, enceinte             d’art et d’histoire, patrimoine                                           n°2 ; p10 n°1 ; p13 n°2
                                                                                                Saint-Pierre-sur-Dives                 Calvados Boulard : p12 n°2
                      fortifiée, dépendances en pan          industriel et architecture de la
                                                                                                Abbaye (XIIIe et XVIIIe siècles),      Inventaire général/P. Corbierre :
                      de bois, chapelle romane. A            reconstruction. A proximité,                                              p8 n°3 ; p12 n°3
                                                                                                quartier des tanneries, halles         PAE/V. Delaveau : p2/3 n°1, 4,
                      proximité, chapelle romane de          château de St-Germain-de-Livet     en bois, jardin conservatoire          5 ; p4/5 n°3, 6 ; p7 n°2 ; p8/9
                      Ste-Marie-aux-Anglais.                 (XVe-XVIe siècles) et domaine de   des plantes et légumes du Pays         n°2, 4 ; p10/11 n°2, 4, 5, 6
                                                             St-Hippolyte.                                                             J.-P. Pattier : p2 n°3 ; p3 n°3,
                                                                                                d’Auge. A proximité, château de        4 ; p6 n°1 ; p10 n°3 ; p11 n°4 ;
                      Deauville                                                                                                        p13 n°3
                                                                                                Vendeuvre (XVIIIe siècle).
                      Urbanisme et villégiature              Livarot                                                                   Musée d’art et d’histoire de
                                                                                                                                       Lisieux/J.-P. Pattier : p4 n°1
                      balnéaires, établissement des bains    Patrimoine industriel, musée du    Trouville-sur-Mer                      Musée d’art et d’histoire :
                      pompéiens, patrimoine équestre         fromage, habitat urbain XIXe-XXe   Villégiature balnéaire, port de        p5 n°1
                                                                                                                                       Musée de Trouville/M. Beck-
                      (hippodromes). A proximité,            siècles, Manoir de l’Isle.         pêche, musée villa Montebello.         Coppola : p5 n°2
                      prieuré de Saint- Arnoult, manoir                                         A proximité, ancien port médiéval      Fondation Schlumberger/P.-J.
                      des Evêques à Canapville.              Mézidon-Canon                                                             Coulmin : p9 n°3
                                                                                                de Touques, forêt de St-Gatien.        Leprieur Raymond, La Coupe de
                                                             Château et jardins de Canon                                               la laîche, 1984. Photo R. Murie :
                      Dives-sur-Mer                          (XVIIIe siècle). Habitat et        Villers-sur-Mer                        p12 n°1
                                                                                                                                       OT Honfleur/C. Montandon :
                      Eglise (XIe-XIVe siècles), halles en   constructions publiques des        Villégiature balnéaire, site des       couverture
                      bois, Maison bleue (art brut).         années 20 et 30.                   falaises des Vaches noires.            OT Villers/G. Keters : p13 n°1

26/03/2007 15:57:04
Le Pays d’Auge appartient au réseau      national
   des Villes et Pays d’art et d’histoire

   Le Ministère de la Culture et de la Communication attribue l’appella-
   tion Villes et Pays d’art et d’histoire aux collectivités qui animent leur
   patrimoine. Il garantit la compétence des guides-conférenciers et des
   animateurs du patrimoine et la qualité de leur action.
   La diffusion et la communication du patrimoine, le développement des

                                                                                   Et les fermes sont là dans le bleu des herbages.
   activités éducatives, la sensibilisation des habitants, le développement

                                                                                   Après les toits salés commence le grand foin,
   du tourisme culturel sont les quatre missions principales liées au label
   Villes et Pays d’art et d’histoire. Depuis la signature de la convention
   Pays d’art et d’histoire en 1999, le Pays d’Auge s’engage à sensibiliser

                                                                                                                                      L UCIE DELARUE-MARDRUS / H ONFLEUR
   le public local et étranger à la richesse et la diversité de son patri-
   moine.

                                                                                   Se joindre au goudron des cordages.
   Laissez-vous conter le   Pays d’Auge, Pays d’art et d’histoire…

                                                                                   L’odeur des pommes vient de loin
   …en compagnie d’un guide-conférencier agréé par le Ministère de la Culture et

   de la Communication.
   Toute l’année, le Pays d’art et d’histoire du Pays d’Auge propose des
   visites guidées autour de thématiques très variées : villégiature bal-
   néaire, manoirs et châteaux, églises rurales, villes et villages, prieuré
   de St-Hymer, patrimoine paysager et gastronomique… Les program-
   mes sont disponibles auprès des offices de tourisme du Pays d’Auge.
   Le guide vous accueille. Il connaît toutes les facettes du Pays d’Auge
   et vous donne des clefs de lecture pour comprendre l’échelle d’un
   paysage, l’histoire du pays au fil de ses villes et villages. Le guide est à
   votre écoute. N’hésitez pas à lui poser vos questions.

   Renseignements, réservations

   Pays d’Auge Expansion
   Tél 33 (0)2 31 14 10 87
   Fax 33 (0)2 31 62 94 33
   Carrefour de l’Espérance,
   100 avenue Guillaume le Conquérant
   BP 87195 14107 LISIEUX Cedex
   Site web : www.pays-auge.fr
   Courriel : pae@pays-auge.fr

   A proximité, en Normandie,

   Coutances, le Clos du Cotentin, Le Havre, Fécamp, Dieppe, Elbeuf
   et Rouen bénéficient de l’appellation Villes et Pays d’art et d’histoire.
   Aujourd’hui, un réseau de 140 villes et pays vous offre son savoir-faire
   sur toute la France.

aufildupays.indd 16                                                                                                                                                        26/03/2007 15:57:08
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler