Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page ii Équipe de réalisation Rédaction et coordination Zoë Ipiña, Biologiste M. Sc. ABQ# 3027 Chargée de projet, OBV Yamaska Cartographie générale Catherine Plante, Géographe B. Sc. Chargé de projet, OBV Yamaska Révision interne Catherine Laurence-Ouellet Géographe B.Sc., DESS PTDL Directrice, OBV Yamaska Comité technique Charles Brunelle, Inspecteur municipal, Bolton Ouest Paul McKeogh, Directeur général, Brome Jean-Pierre Dufault, Inspecteur municipal, Brome Claude Lalonde, Directeur général, Cowansville Jean-François Daigle, Directeur du service de l’Aménagement urbain et de l’Environnement, Cowansville Virginie Hébert, Inspectrice en bâtiment et environnement, Cowansville Hugues Bourret, Technicien sénior en Génie civil, Cowansville Jules Brodeur, Président, CSBVLD Yves Daoust, Administrateur, CSBVLD Réal Monast, Administrateur, CSBVLD Pierre Loiselle, Directeur général, Dunham Jean Bourret, Directeur général, Lac-Brome Isabelle Valois, Inspectrice adjointe en environnement et en bâtiment, Lac-Brome Yani Authier, Directeur de l’aménagement et du développement, Sutton Sébastien Héroux, Directeur des travaux publics, Sutton Simon Lajeunesse, Coordonnateur aux cours d’eau, MRC Brome-Missisquoi Clément Robidoux, Biologiste, Corridor Appalachien Jean-François Ouellet, Biologiste, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs Jérome Guay, Biologiste, Ministère des Transports du Québec Diane Langlois, Agente de planification, Direction de Santé publique de la Montérégie Claudine Beaudoin, Conseillère aux opérations régionales et à l’aménagement du territoire, Ministères des Affaires municipal, des Régions et de l’occupation du territoire Steve Garceau, Biologiste, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Nathalie Ares, Technicienne Agroenvironnement, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation Comité de suivi Jonathan Beauregard- Conseiller, Brome Arthur Fauteux, Maire, Cowansville Lucille Robert, Conseillère, Cowansville Ghyslain Vallières, Conseiller, Cowansville Alain Tanguay, Conseiller, Dunham Patrick Ouvrard, Conseiller, Lac-Brome Charles Weldon, Conseiller, Sutton On peut citer le présent rapport de la façon suivante : OBV Yamaska, 2010. Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon, Organisme de bassin versant de la Yamaska, 54 p.

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page iii Table des matières Table des matières . . iii Liste des figures . . v Liste des tableaux . . vi Introduction . 1 Portrait général du bassin versant . 2 Géophysique . 2 Localisation . 2 Géologie et pédologie . 2 Hydrologie . 7 Utilisation du sol . 11 Milieux naturels . 16 Faune . 20 Flore . 21 Qualité de l’eau du bassin versant . 22 L’indice de la qualité bactériologique et physicochimique de l’eau à sept paramètres (IQBP7 . 22 L’indice biologique global normalisé (IBGN . 25 L’indice d’intégrité biotique (IIB . 25 L’indice Diatomées de l’Est du Canada (IDEC . 26 Problématique d’érosion . 27 Gestion durable des eaux de pluie . 27 Température des tributaires . 27 Qualité de l’eau du lac Davignon . 29 Les infrastructures . 30

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page iv Réseau des eaux usées et potables . 30 Barrages . 33 Réseau routier et transport . 34 Les municipalités . 35 Projets et points particuliers . 37 Lac-Brome . 37 Sutton . 37 Dunham . 40 Cowansville . 40 Potton . 40 Bolton Ouest . 40 Objectifs . 41 Les Actions . 42 Réseaux d’égouts, pluviaux et installations septiques . 43 Infrastructures routières . 45 Règlementation . 47 Études et suivi liés à la qualité de l’eau . 48 Conservation et restauration du territoire . 50 Sensibilisation et développement du sentiment d’appartenance . 51 Bibliographie . 52

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page v Liste des figures Figure 1 Localisation du bassin versant du lac Davignon . 3 Figure 2 Topographie du bassin versant du lac Davignon . 4 Figure 3 Pédologie du bassin versant du lac Davignon . 5 Figure 4 Géologie du bassin versant du lac Davignon . 6 Figure 5 Stations hydrométriques du bassin versant du lac Davignon . 9 Figure 6 Délimitation des sous-bassins du bassin versant du lac Davignon . 10 Figure 7 Utilisation du sol du bassin versant du lac Davignon 2007 . 12 Figure 8 Utilisation du sol 1999 du bassin versant du lac Davignon . 13 Figure 9 Utilisation du sol 1989 du bassin versant du lac Davignon . 14 Figure 10 Pertes de superficies forestières 1999-2009 dans le bassin versant du lac Davignon . 15 Figure 11 Localisation des propriétés de Conservation de la Nature . 16 Figure 12 Territoires d'intérêt du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome-Missisquoi . 17 Figure 13 Milieux humides du bassin versant du lac Davignon . 18 Figure 14 Milieux humides validés et caractérisés . 19 Figure 15 Station d'échantillonnage du Réseau-Rivières dans le bassin versant du lac Davignon . 22 Figure 16 les sept paramètres de l'IQBP7 . 23 Figure 17 Résultats de l'IDEC pour 2009 . 26 Figure 18 Densité de marques d'érosion par km2 dans le bassin versant du lac Davignon . 28 Figure 19 Les territoires de contraintes du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome-Missisquoi . 31 Figure 20 Rejets, lieux d'entreposage, carrière et sablières situées dans le bassin versant du lac Davignon . 32 Figure 21 Localisation des barrages du bassin versant du lac Davignon . 33 Figure 22 Les grandes affectations du territoire du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome- Missisquoi . 36 Figure 23 Détails du plan de conservation de la ville de Sutton . 38 Figure 24 Synthèse du plan de conservation de la ville de Sutton . 39 Figure 25 Processus d'établissement de la liste d'actions . 42

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page vi Liste des tableaux Tableau 1 Superficie des secteurs du bassin versant du lac Davignon . 7 Tableau 2 Débit moyen annuel (1979-2009) à la station hydrométrique 030314 . 8 Tableau 3 Comparaison des données des stations hydrométriques 030338 et 030314 . 8 Tableau 4 Évolution de l'utilisation du sol du bassin versant du lac Davignon . 11 Tableau 5 Répartition des superficies agricoles détenues par les exploitations agricoles du bassin versant du lac Davignon . 11 Tableau 6 Espèces de poisson présentes dans le lac Davignon (1969-1978 . 20 Tableau 7 Espèces fauniques menacées, vulnérables ou susceptible d’être ainsi désignées dans le bassin versant du lac Davignon . 20 Tableau 8 Classe de qualité de l’eau . 23 Tableau 9 Valeurs annuelles de l'IQBP7 2001-2009 . 24 Tableau 10 Valeurs regroupées de l'IQBP à la station 03030041 de 2001 à 2007 . 24 Tableau 11 Cote de qualité des écosystèmes selon l'IBGN . 25 Tableau 12 Classe de l'indice d'intégrité biotique . 25 Tableau 13 Stades d'eutrophisation . 29 Tableau 14 Suivi de la réalisation des inventaires et de la vidange systématique des installations septiques individuelles . 30 Tableau 15 Importance relative des différentes municipalités dans le bassin versant du lac Davignon ... 35 Tableau 16 Réglementation existante . 37 Tableau 17 Volume de sédiments érodés (m3 ) pour des sections de 200 m (Till de Lennoxville - Estrie 2005-2006 . 45

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 1 Introduction Suite aux événements de fleurs d’eau de cyanobactéries de 2007, privant la ville de Cowansville d’eau potable pendant deux semaines, des investissements de près de un million ont été consacrés à l’usine de filtration. La ville de Cowansville conjointement avec l’OBV Yamaska (anciennement COGEBY) a commandé une étude afin d’évaluer le bilan de phosphore du lac Davignon. Plusieurs recommandations en sont ressorties et celles-ci ont été présentées en conférence publique. Par la suite, l’OBV Yamaska a organisé une rencontre des municipalités du bassin versant du lac Davignon, ainsi que des principaux intervenants du milieu, afin de les renseigner et les concerter. Ce fut aussi l’occasion d’établir un premier contact vers l’élaboration de partenariats pour l’amélioration du bassin versant. Par la suite, la ville de Cowansville a organisé une journée d'orientation pour le lac à Cowansville. Cette journée a permis une meilleure sensibilisation et information du conseil municipal ainsi que de la permanence, afin de mieux déterminer les besoins et les choix s’offrant à la municipalité pour progresser vers l’élaboration d’un plan d’action pour le lac Davignon.

Cette démarche vient s’imbriquer directement dans la mise en œuvre du Plan directeur de l’eau (PDE) du bassin versant de la rivière Yamaska et principalement, l’enjeu sur la qualité de l’eau. Une série d’actions devra être mise en place dans les prochaines années afin d’améliorer la qualité de l’eau. Dans le but de cibler les actions prioritaires et d’établir un échéancier de réalisation, la rédaction d’un plan d’action concerté pour le bassin versant du lac Davignon s’avérait nécessaire. À cet effet, l’OBV Yamaska et à la ville de Cowansville se sont associés afin de de réaliser en partenariat ce plan d’action.

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 2 Portrait général du bassin versant Géophysique Localisation Le bassin versant du lac Davignon est situé dans la municipalité régionale de compté (MRC) de Brome Missisquoi. Quoique le lac se trouve dans la municipalité de Cowansville, son bassin versant recoupe aussi les municipalités de Lac-Brome, Sutton, Dunham, Brome, Potton et Bolton–Ouest (voir Figure 1). La création du lac remonte à 1969 lors de l’érection de deux barrages créant un réservoir à même la rivière Yamaska Sud-est.

Géologie et pédologie Entièrement compris dans la région des Appalaches, ce bassin versant représente une superficie totale d’environ 212 kilomètres carrés (lac inclus) (Groupe Hémisphère, 2007). Son amont, à l’extrémité est, débute dans les reliefs accidentés des monts Sutton et parcourt ensuite des régions vallonnées passant d’une altitude d’environ 800 mètres à 120 mètres (voir Figure 2). Il fait partie de l’amont du plus grand ensemble qu’est le bassin versant de la Yamaska. Mis à part les massifs montagneux, le sol est majoritairement issu de dépôts de tills avec quelques secteurs sableux et graveleux. On y retrouve aussi des sols organiques et argileux de façon marginale (voir Figure 3). L’assise géologique est constituée majoritairement de sédiments marins et volcanites du groupe Oak Hill avec quelques secteurs du type de formation de Tibbit Hill composée de schistes à chlorite et métabasalte (COGEBY, 2009) (voir Figure 4). Le bassin versant du lac Davignon étant inclus dans l’unité de paysage de Sherbrooke, l’érablière à tilleul se trouve à être le domaine bioclimatique avec un climat principalement de type modéré subhumide, continental (ROBITAILLE, 1998).

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Page 3 Figure 1 Localisation du bassin versant du lac Davignon

Plan d'action pour le bassin versant du lac Davignon

Page 4 Figure 2 Topographie du bassin versant du lac Davignon

Page 5 Figure 3 Pédologie du bassin versant du lac Davignon

Page 6 Figure 4 Géologie du bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 7 Hydrologie La Yamaska Sud-est est l’affluent principal du lac Davignon. À l’intérieur de son bassin versant on retrouve deux tributaires principaux soient les ruisseaux North Branch et Jackson. Afin de mieux cibler des secteurs d’interventions, des secteurs du bassin-versant ont été subdivisés (voir Figure 6 et Tableau 1). Il est important de noter que les subdivisions ne sont pas du même niveau. Par exemple, les sous- bassins du North Branch (NB), du Jackson (JA) et de la Yamaska Sud-est partie amont (YSE) se jettent dans la subdivision Yamaska Sud-est partie suburbaine (YSE-139).

Tableau 1 Superficie des secteurs du bassin versant du lac Davignon Sous-bassins Superficie (km2 ) Proportion (%) North branch (NB) 71.34 33.7 Jackson (JA) 42.38 20.0 Yamaska Sud-est, partie amont (YSE) 35.41 16.7 Yamaska Sud-est, partie suburbaine (YSE-139) 50.18 23.7 Yamaska Sud-est, partie urbaine (YSE-aval) 12.60 5.9 Bassin versant du lac Davignon 211.9 100 La station hydrométrique Yamaska Sud-est 030314 du centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) est située en aval du lac Davignon (voir Figure 5). En rassemblant les données de cette station pour les 31 dernières années soit de 1979 à 2009 (CEHQ, 2009) (voir Tableau 2), on arrive à une moyenne de débit annuel de 4,28 m3 /sec avec un écart type de 0,98. Le débit annuel maximum étant de 6,83 m3 /sec et le débit annuel minimum de 2,68 m3 /sec. L’apport du bassin versant du lac Davignon représente ainsi environ 5 % du débit total de la rivière Yamaska à son embouchure. Le débit varie à l’intérieur d’une année en fonction des précipitations et des saisons avec des crues généralement dans les 50 m3 /sec et des débits d’étiage estival de récurrence deux ans de 0,16 m3 /sec (CEHQ, 2005).

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 8 Tableau 2 Débit moyen annuel (1979-2009) à la station hydrométrique 030314 Source : (CEHQ, 2009) La station hydrométrique Yamaska Sud-est 030338 du centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) était située en amont du lac Davignon. Cette station a été fonctionnelle sur une période relativement courte de trois ans (octobre 1980 à septembre 1983) et aucun jaugeage n’a été réalisé à partir de mai 1981 pour des débits au-delà de 4 m3 /sec. Il faut ainsi considérer ces données avec précaution. Elles nous permettent tout de même de vérifier qu’il y a une bonne corrélation entre les débits journaliers en amont et en aval du lac (voir Tableau 3), malgré une légère diminution des pointes de crue causée par le lac lui-même. Il serait donc valide de considérer les débits relevés à la station 030314 pour évaluer le débit entrant au lac.

Tableau 3 Comparaison des données des stations hydrométriques 030338 et 030314 1 2 3 4 5 6 7 8 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 Débit moyen annuel (1979-2009) Station hydrométrique 030314 Débit m3/s années 50 100 150 30338 30314 1980 1981 1982 1983 Débit m3/s

Page 9 Figure 5 Stations hydrométriques du bassin versant du lac Davignon

Page 10 Figure 6 Délimitation des sous-bassins du bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 11 Utilisation du sol La cartographie thématique effectuée par télédétection du bassin versant du lac Davignon a été réalisée pour les années 1989, 1999 et 2007 (voir Figure 7,8 et 9) (Groupe Hémisphère, 2007). Elle a permis d’observer l’évolution de l’utilisation du sol au cours des vingt dernières années (voir Tableau 4). On remarque principalement une augmentation du couvert forestier, ainsi qu’une diminution des superficies en friche. Les friches ont ainsi évolué en bonne partie vers des forêts et quelques-unes sont devenues des cultures agricoles. On peut cependant remarquer quelques pertes de superficies forestières dans le bassin versant du lac Davignon entre 1999 et 2009 grâce aux études réalisée par GéoMont (Belvisi, 2005) (Sokpoh, 2010) (voir Figure 10).

Tableau 4 Évolution de l'utilisation du sol du bassin versant du lac Davignon Utilisation du sol 1989 (km2 ) 1999 (km2 ) 2007 (km2 ) 1989 (%) 1999 (%) 2007 (%) Coupe forestière 1,42 0 0 0,67 0 0 Culture à grand interligne 1,45 5,30 3,30 0,69 2,51 1,57 Culture à interligne étroit 0,15 1,83 3,14 0,07 0,87 1,49 Eau 0,22 0,27 0,32 0,10 0,13 0,15 Forêt 138,86 144,20 169,48 65,79 68,34 80,32 Friche 58,53 46,56 27,73 27,73 22,07 13,14 Milieu humide 1,56 1,50 1,40 0,74 0,71 0,67 Pâturage ou aire gazonnée 0,69 5,19 0,45 0,33 2,46 0,21 Sol nu 4,86 2,40 0,81 2,30 1,14 0,38 Terrain de golf 0,02 0,02 0,02 0,01 0,01 0,01 Urbain 1,21 0,94 1,07 0,57 0,44 0,51 Villégiature 1,17 1,88 2,44 0,55 0,89 1,16 Zone minière 0,91 0,91 0,84 0,43 0,43 0,40 Source : (Groupe Hémisphère, 2007) 67 exploitations agricoles font partie du bassin versant du lac Davignon totalisant une superficie d’environ 50 km2 répartis dans différent type de production (voir Tableau 5). Cependant de ces 50 km2 , seulement 30 km2 sont cultivés. Tableau 5 Répartition des superficies agricoles détenues par les exploitations agricoles du bassin versant du lac Davignon Type de production végétale Superficie (km2 ) Acériculture 4,64 Autres superficies 0,06 Céréales, oléagineux, légumineuses et autres grains 0,99 Fourrages récoltés 12,84 Fruits 0,11 Horticulture ornementale plein champ et en conteneur 0,23 Légumes frais 0,06 Pâturages (fourrages non récoltés) 10,23 Superficies non cultivées 19,86 total 49,01 Source : (Laurin, 2010)

Page 12 Figure 7 Utilisation du sol du bassin versant du lac Davignon 2007

Page 13 Figure 8 Utilisation du sol 1999 du bassin versant du lac Davignon

Page 14 Figure 9 Utilisation du sol 1989 du bassin versant du lac Davignon

Page 15 Figure 10 Pertes de superficies forestières 1999-2009 dans le bassin versant du lac Davignon

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 16 Milieux naturels Il est intéressant de noter que l’amont du bassin versant chevauche l’aire de conservation des monts Sutton. Il s'agit de la plus grande propriété privée dédiée à la conservation au Québec (MDDEP (a), 2002)(voir Figure 11). Aussi, une zone écologique a été identifiée au schéma d’aménagement de la MRC Brome-Missisquoi, celle-ci se situe dans la municipalité de Brome (voir Figure 12). De plus, une cartographie plus spécifique des milieux humides a été réalisée en 2008 à l’aide des photographies ariennes de 2006 (GéoMont, 2008). Selon cette cartographie, le bassin versant du lac Davignon contiendrait 7,75 km2 de milieux humides (voir Figure 13). La différence entre la superficie de milieux humides provenant de la cartographie de l’utilisation du sol présentée précédemment et la superficie donnée par GéoMont s’explique par la difficulté pour la première méthode de différencier les milieux humides boisés des forêts. La cartographie réalisée par GéoMont est ainsi plus précise. Les milieux humides sont des éléments essentiels d’un bassin versant. Ils remplissent plusieurs fonctions écologiques très utiles à la gestion des eaux, allant de la purification de l’eau jusqu’à la prévention d’inondations. « À certains endroits, au Canada et au Québec, on estime avoir perdu jusqu’à 70 % des milieux humides sous les pressions de développements de toute nature » (Canards illimités Canada, 2006). Il est donc important de porter une attention particulière à ces milieux naturels inestimables. L’organisme Corridor Appalachien a d’ailleurs effectué la validation, ainsi que la caractérisation de plusieurs des milieux humides du bassin versant (voir Figure 14).

Figure 11 Localisation des propriétés de Conservation de la Nature

Page 17 Figure 12 Territoires d'intérêt du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome-Missisquoi

Page 18 Figure 13 Milieux humides du bassin versant du lac Davignon

Page 19 Figure 14 Milieux humides validés et caractérisés

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 20 Faune Aucunes données récentes ne sont disponibles concernant les espèces de poisson dans le bassin versant du lac Davignon. Cependant, des pêches expérimentales ayant eu cours de 1969 à 1978 ont permis de noter la présence de 16 espèces de poisson dans le lac Davignon (voir Tableau 6) (CDPNQ, 2010). De plus, huit (8) espèces fauniques menacées, vulnérables ou susceptible d’être ainsi désignées selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (LEMV) ont des occurrences relevées dans le bassin versant du lac Davignon (voir Tableau 7) (CDPNQ (a), 2010).

Tableau 6 Espèces de poisson présentes dans le lac Davignon (1969-1978) Poisson Genre Espèce Période de protection des activités de reproduction Début Fin achigan à petite bouche Micropterus dolomieu 01 mai 01 août barbotte brune Ameiurus nebulosus 15 mai 01 juillet carpe Cyprinus carpio 01 juin 15 juillet crapet de roche Ambloplites rupestris 01 juin 15 juillet fouille-roche zébré Percina caprodes maskinongé Esox masquinongy 15 avril 15 juin méné à grosse tête Pimephales promelas 15 mai 01 septembre méné à museau arrondi Pimephales notatus 15 mai 01 septembre méné à nageoires rouges Luxilus cornutus 15 mai 15 juillet méné jaune Notemigonus crysoleucas 01 mai 01 août méné pâle Notropis volucellus meunier noir Catostomus commersoni 01 avril 01 juin ouitouche Semotilus corporalis perchaude Perca flavescens 01 avril 01 juin truite arc-en-ciel Oncorhynchus mykiss 15 octobre 15 mai truite brune Salmo trutta 15 octobre 15 mai Source : (CDPNQ, 2010) Tableau 7 Espèces fauniques menacées, vulnérables ou susceptible d’être ainsi désignées dans le bassin versant du lac Davignon.

Nom français Nom Latin Statut chat-fou des rapides Noturus flavus susceptible couleuvre à collier Diadophis punctatus susceptible couleuvre tachetée Lampropeltis triangulum susceptible grenouille des marais Lithobates palustris susceptible salamandre à quatre orteils Hemidactylium scutatum susceptible salamandre pourpre Gyrinophilus porphyriticus vulnérable salamandre sombre du Nord Desmognathus fuscus susceptible tortue des bois Glyptemys insculpta vulnérable Source : (CDPNQ (a), 2010)

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 21 Flore La flore située dans le bassin versant du lac Davignon comporte quelques espèces à statut particulier. On retrouve entre autres le phytolaque d’Amérique et l’élyme des rivages qui sont toutes deux susceptible d’être désignée au Québec ainsi que la floerkée fausse proserpinie désignée vulnérable au Québec. La flore de ce territoire mérite donc une attention particulière afin de préservée ce patrimoine naturel et la biodiversité qu’il contient. Malheureusement, on n’y trouve aussi une espèce exotique envahissante, il s’agit de la renouée japonaise.

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 22 Qualité de l’eau du bassin versant L’indice de la qualité bactériologique et physicochimique de l’eau à sept paramètres (IQBP7) Afin d’assurer une surveillance de base des principales rivières du Québec, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) maintient, depuis 1979, un réseau de suivi de la qualité de l’eau, le Réseau-rivières. Une station du Réseau-rivières se situe dans le bassin versant du lac Davignon soit la station 03030041 située sur la Yamaska Sud-est à la hauteur du pont- route de la 139 à Brome Ouest (voir Figure 15).

Figure 15 Station d'échantillonnage du Réseau-Rivières dans le bassin versant du lac Davignon À partir des données recueillies, il est possible d’établir l’indice de la qualité bactériologique et physicochimique de l’eau à sept paramètres (IQBP7). L’IQBP sert à évaluer la qualité générale de l’eau des rivières et des petits cours d’eau en considérant les usages suivants (Hébert, 1997): la baignade et les activités nautiques la protection de la vie aquatique la protection du plan d’eau contre l’eutrophisation l’approvisionnement en eau brute à des fins de consommation

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 23 Les sept variables présentées à la Figure 16 sont les sous-indices constituant l’IQBP. En faible quantité, leur présence dans l’eau est généralement reliée au milieu naturel. Cependant lorsqu’on constate une augmentation de leur concentration, ces substances peuvent avoir un effet important sur les usages de l’eau de surface (Hébert, 1997). Afin de déterminer l’IQBP d’un échantillon, la valeur des sept sous-indices qui le constituent est mesurée et transformée pour obtenir une valeur entre 0 et 100. L’IQBP prendra la valeur la plus faible des sous- indices (le facteur déclassant). Une valeur de 100 est associée à une bonne qualité et une valeur de 0 est associée à une très mauvaise qualité. Afin de connaître la valeur de l’IQBP pour une période donnée (valeur de plusieurs échantillons), la valeur médiane de tous les indices prélevés durant cette période est utilisée (Hébert, 1997). La valeur de l’IQBP est ensuite séparée en 5 classes donnant une appréciation de la qualité de l’eau et des informations sur les principaux usages de l’eau (voir Tableau 8). Tableau 8 Classe de qualité de l’eau I IQ QB BP P C Cl la as ss se e d de e q qu ua al li it té é d de e l l’ ’e ea au u 80-100 A : «Eau généralement de bonne qualité permettant tous les usages, y compris la baignade » 60-79 B : «Eau de qualité satisfaisante permettant généralement la plupart des usages» 40-59 C : «Eau de qualité douteuse, certains usages peuvent être compromis» 20-39 D : «Eau de mauvaise qualité, la plupart des usages risquent d’être compromis» 0-19 E : «Eau de très mauvaise qualité, tous les usages risquent d’être compromis» Source des données : (Hébert, 1997) IQBP7 Phosphore total (PTOT) Coliformes fécaux (CF) Turbidité (TURB) Matières en suspension (MES) Azote ammonia- cal (NH3) Nitrites- nitrates (NOX) Chlorophylle α totale (CHLA) Figure 16 les sept paramètres de l'IQBP7

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 24 20 40 60 80 100 CF CHLA MES NH3 NOX PTOT TURB IQBP Classes de qualité : 0-19 Très mauvaise 20-39 Mauvaise 40-59 Douteuse 60-79 Satisfaisante 80-100 Bonne L’IQBP a aussi ses limites. En effet, le suivi de descripteurs conventionnels de la qualité de l’eau ne nous renseigne pas sur la présence de substances toxiques, pas plus que sur la perte ou la dégradation d’habitats essentiels au maintien de la vie aquatique. Des approches complémentaires basées sur l’intégrité de l’écosystème doivent alors être utilisées si l’on veut établir un diagnostic plus global (Hébert, 1997).

À la station 03030041, en regroupant les valeurs de l’IQBP7 obtenues de 2001 à 2007 (voir Tableau 10) la classification ressort une eau généralement de bonne qualité avec un IQBP7 de 84 dont les facteurs déclassant sont les coliformes fécaux, les nitrites-nitrates et la turbidité (MDDEP, 2007). On remarquera cependant que cette valeur était beaucoup plus faible en 2008 avec un indice de 58 tandis que pour 2009, l’IQBP7 était de 88 (voir Tableau 9) (MDDEP, 2010).

Année IQBP7 Classe 2001 85 A 2002 81 A 2003 79 B 2004 85 A 2005 75 B 2006 84 A 2007 86 A 2008 58 C 2009 88 A Tableau 9 Valeurs annuelles de l'IQBP7 2001-2009 Tableau 10 Valeurs regroupées de l'IQBP à la station 03030041 de 2001 à 2007

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 25 L’indice biologique global normalisé (IBGN) Grâce à l’IBGN, il est possible d’évaluer la santé de l’écosystème d’un lac ou d’une rivière. La valeur de cet indice est évaluée grâce à l’analyse des macro-invertébrés benthiques qui sont des organismes vivants au fond des lacs et des cours d’eau comme les mollusques, les larves d’insectes, les vers, etc. Le nombre d’espèces présentes dans le milieu, ainsi que la présence de certains taxons plus sensibles à la pollution permettent de déterminer la qualité du milieu. L’IBGN varie entre 1 et 20 et est composé de six classes qui déterminent la cote de santé de l’écosystème (MDDEP, 2002). Aucune donnée récente n’est disponible sur cet indice, cependant l’IBGN suivant un échantillonnage en amont du lac Davignon dans la partie aval du bassin versant en 1994 avait reçu une bonne cote de qualité (COGEBY(a), 2009). Tableau 11 Cote de qualité des écosystèmes selon l'IBGN I IB BG GN N C Co ot te e d de e q qu ua al li it té é d de es s é éc co os sy ys st tè èm me es s 18 - 20 Excellente 15 - 17 Bonne 12 - 14 Moyenne 8 - 11 Faible 4 - 7 Très faible 1 - 3 Extrêmement faible Sourcedesdonnées:(MDDEP,2002) L’indice d’intégrité biotique (IIB) Cet indice renseigne sur la santé des écosystèmes fluviaux et sur leur intégrité biotique. Elle informe également sur la capacité de support de l’écosystème aquatique, sur sa capacité d’y maintenir un écosystème équilibré qui est fonctionnel, qui s’adapte à son milieu et qui y évolue tout en ayant une structure comparable à un écosystème naturel. Afin de compléter l’analyse du milieu aquatique, l’IIB combine sept variables analysant les différents aspects de la structure des communautés de poissons présentes dans le milieu. Parmi les sept variables, trois décrivent la composition et l’abondance, trois décrivent l’organisation trophique et une dernière traite de la condition des poissons. Cet indice varie entre 12 et 60, la cote 60 étant considérée comme une intégrité biotique excellente et la cote 12 étant considérée comme une valeur très faible de l’IIB (MDDEP, 2002). Aucune donnée récente n’est disponible sur cet indice, cependant l’IIB suivant un échantillonnage en amont du lac Davignon dans la partie aval du bassin versant en 1995 était classé moyen (COGEBY(a), 2009). Tableau 12 Classe de l'indice d'intégrité biotique Source des données : (MDDEP, 2002) I II IB B I In nd di ic ce e d d’ ’i in nt té ég gr ri it té é b bi io ot ti iq qu ue e 57 - 60 Excellent 48 - 54 Bon 39 - 45 Moyen 27 - 36 Faible 12 - 24 Très faible

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 26 L’indice Diatomées de l’Est du Canada (IDEC) «L’IDEC permet d’évaluer la qualité de l’eau et le statut trophique des cours d’eau à partir de la structure des communautés de diatomées. Les diatomées sont les algues d’une teinte généralement brunâtre qui tapissent le fond des cours d’eau. De par leur sensibilité aux nutriments (surtout le phosphore et l’azote) et à la matière organique, les diatomées sont un excellent indicateur de la qualité de l’eau et du niveau d’eutrophisation des cours d’eau. L’indice mesure la différence entre les communautés de diatomées des cours d’eau à l’état naturel, sans aucune pollution, et les communautés des cours d’eau pollués. Les valeurs de l’indice varient entre 0 et 100, une valeur élevée reflétant un niveau d’intégrité biologique élevé et une bonne qualité de l’eau. » (Campeau, 2010) .

En 2009, les résultats d’IDEC montraient un bon état (69) à la station 3030041 et une dégradation vers un état moyen(50) de la qualité de l’eau avant l’entrée au lac Davignon (voir Figure 17). La répétition de ces analyses en 2010 sera nécessaire pour établir la variabilité interannuelle. Figure 17 Résultats de l'IDEC pour 2009

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 27 Problématique d’érosion L’érosion est un processus naturel qui sculpte au travers du temps le relief d’un territoire. D’un point de vue hydrique, cette érosion correspond au transport de sédiments dans nos cours d’eau. Quoi qu’initialement naturel, ce phénomène peut être exacerbé par des facteurs humains venant amplifier l’érosion et par le fait même les apports en nutriments à un lac. La formation d’un delta à l'embouchure de la Yamaska Sud-est dans le lac Davignon démontre la présence de ces processus d'érosion et de transport dans le bassin versant. Une étude réalisée à l’échelle de la Yamaska a permis d’identifier des marques d’érosion sur le territoire à l’aide de la photo-interprétation des orthophotos 2006 (GéoMont, 2009). De façon générale, on remarque que la densité des marques est faible à travers le bassin versant. On retrouve tout de même un secteur avec une densité élevée dans la municipalité de Lac-Brome (voir Figure 18).

Gestion durable des eaux de pluie Il existe déjà, dans la MRC Brome-Missisquoi, des normes relatives à certains projets de développement concernant les eaux de ruissellement lorsqu’il y a une imperméabilisation supérieure ou égale à 1 500 m2 . Ces normes limitent le taux de ruissellement entrant dans un cours d’eau ou un tributaire en provenance de ce projet de développement à un taux de conception de 25 L/s/ha sauf exception (MRC Brome-Missiquoi, 2009). Comme le ruissellement des eaux de pluie a un impact considérable sur les phénomènes d’érosions et la qualité de l’eau, il est important que les bonnes pratiques soient respectées. Un guide sur ce sujet a d’ailleurs été produit par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) (Boucher, 2010). L’évaluation des pratiques en matière de gestion des eaux de pluie dans le bassin versant nous donnerait une meilleure idée de l’impact de celles-ci sur la qualité de l’eau.

Température des tributaires L’étude du groupe Hémisphères avait constaté une température des tributaires élevée lors de leurs relevés en septembre 2007. Il est donc important de s’assurer de maintenir et d’améliorer le couvert végétal des bandes riveraines dans l’optique d’offrir de l’ombre aux cours d’eau et ainsi diminuer leur température. Les arbres et non seulement les arbustes sont donc importants dans la composition de la bande riveraine. Une température élevée des tributaires peut nuire à la santé d’un lac en diminuant l’oxygénation de la couche d’eau profonde du lac et favorisant le relargage du phosphore habituellement séquestré dans les sédiments.

Page 28 Figure 18 Densité de marques d'érosion par km 2 dans le bassin versant du lac Davignon

Page 29 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Qualité de l’eau du lac Davignon Le réseau de suivi volontaire des lacs (RSVL) existe depuis 2004 et permet aux riverains de s’impliquer concrètement dans la protection de leur plan d’eau. Il est basé sur un partenariat entre le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, les associations de propriétaires riverains et les organisations participant à la protection et à la gestion des plans d’eau. Ce réseau vise quatre (4) objectifs : acquérir des données afin d’établir le niveau trophique d’un grand nombre de lacs et suivre leur évolution dans le temps; dépister les lacs montrant des signes d'eutrophisation et de dégradation; éduquer, sensibiliser, soutenir et informer les associations de riverains et les autres participants; dresser un tableau général de la situation des lacs de villégiature au Québec (MDDEP (b), 2002). Le Comité de sauvegarde du bassin versant du lac Davignon (CSBVLD) a réalisé des prélèvements dans le cadre de du RSVL en 2008 et 2009. Le tout résultant en une évaluation d’un niveau trophique de mésotrophe à méso-eutrophe à l’aide de l’échelle de Carlson (MDDEP, 2009) (MDDEP, 2008). Les évaluations du stade trophique suivant l’échelle de Carlson présentées dans des études antérieures montraient en 1979, 1992 et 2007 un stade mésotrophe (Groupe Hémisphère, 2007). Cependant, une évaluation complète de l'état trophique du lac devrait tenir compte notamment de certaines composantes du littoral telles que les plantes aquatiques, le périphyton et les sédiments. C’est pourquoi qu’en considérant des paramètres supplémentaires l’étude de l’état trophique de 1992 concluait à un stade eutrophe (LGL, 1993).

L’eutrophisation est un processus naturel décrivant le vieillissement (voir Tableau 13) d’un plan d’eau par l’enrichissement en matières organiques et en éléments nutritifs menant à la prolifération des végétaux aquatiques. Quoique naturel, ce processus habituellement lent et s’étalant sur une échelle temporelle très grande peut être accéléré par l’impact des activités humaines. Il est plus difficile d’évaluer ce phénomène dans le cadre d’un plan d’eau que l’on peut considérer naturalisé, mais tout de même d’origine artificielle.

Tableau 13 Stades d'eutrophisation Niveau Âge Description Oligotrophe Jeune Pauvre en éléments nutritifs. Flore réduite. Oxygène dissous dans toute la masse d’eau. Mésotrophe Moyen Enrichissement en matière organique. Déficit relatif en oxygène. Transparence entre 4 et 1 mètre. Eutrophe Vieux Non transparent (

Page 30 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Les infrastructures Réseau des eaux usées et potables Le seul réseau d’aqueduc et d’égout d’importance est celui de la ville de Cowansville et celui-ci n’est que partiellement inclus dans le bassin versant. Cependant, la prise d’eau de Cowansville se situe dans le lac Davignon (voir Figure 19). Sur les 24 ouvrages de surverse de la municipalité, deux ont un trop-plein qui se jette dans le lac Davignon. Un plan d’intervention a été réalisé en 2007 par Teknika HBA afin d’établir l’état du réseau d’alimentation en eau potable et des réseaux d’égouts. Une liste de travaux y est proposée dans le but de régler des problèmes fonctionnels sur les réseaux. Plusieurs éléments du plan ont été réalisés et un échéancier pour les trois prochaines années a été établi. Entre autres, la réparation du collecteur de la rue principale est prévue pour 2012.

Pour ce qui est des autres municipalités du bassin versant, la majorité des résidences ont un système de puits et installation septique individuelle. Toutefois, un système de type marais artificiel avec roseaux, conçu pour desservir 75 personnes, est présent depuis 2005 à Sutton Junction, tandis que l’on retrouve dans le secteur ouest de Lac-Brome, un système de type fosse septique conçu pour 118 usagés depuis 1986 (voir Figure 20). Concernant l’alimentation en eau des propriétaires de puits privés il est recommandé de sensibiliser ceux-ci à l’importance de faire analyser l’eau de leurs puits afin de s’assurer de la qualité de leur eau potable.

Du côté des installations septiques individuelles, la MRC a octroyé un contrat pour réaliser l’inspection d’environ 380 installations septiques dans le cadre du programme d’aide à la prévention des cyanobactéries «PAPA». Cependant, le programme ne visait aucun secteur à l’intérieur du bassin versant du lac Davignon. Par ailleurs, toutes les municipalités du bassin versant, à l’exception de Bolton Ouest, ont complété un inventaire des installations septiques de leur territoire. Aussi, le village de Brome, ainsi que la municipalité de Dunham ont fait inspecter les installations de plus de 15 et 20 ans respectivement, par des tests de coloration et fait corriger les installations jugées polluantes. Il est à noter que des puisards jugés non polluants par le test de coloration ont été relevés dans les inspections effectuées au village de Brome.

Tableau 14 Suivi de la réalisation des inventaires et de la vidange systématique des installations septiques individuelles Municipalité Inventaire complété Vidange systématique implantée Lac-Brome Oui Oui Sutton Oui Oui Dunham Oui Non Brome Oui Prévue débutée printemps 2011 Bolton Ouest Non En projet Cowansville Oui Oui

Page 31 Figure 19 Les territoires de contraintes du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome-Missisquoi

Page 32 Figure 20 Rejets, lieux d'entreposage, carrière et sablières situées dans le bassin versant du lac Davignon

Page 33 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Barrages 38 barrages sont identifiés dans le bassin versant du lac Davignon dont six de forte contenance, 29 de faible contenance et trois considérés comme de petits barrages (voir Figure 21). La majorité des barrages ont une utilisation récréative et de villégiature. Cependant, ont retrouve aussi certains barrages utilisés pour la régulation et le contrôle des inondations, l’agriculture, la pisciculture, la prise d’eau, et l’épuration. Il pourrait être intéressant d’évaluer si on observe un effet d’accumulation de sédiments dans les lacs de barrage, puis un transport de ces sédiments lors des crues, ainsi que l’impact de ces multiples barrages sur la température des tributaires.

Figure 21 Localisation des barrages du bassin versant du lac Davignon

Page 34 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Réseau routier et transport Le bassin versant compte un réseau routier d’environ 244 km, dont 38,87 km de route de juridiction provinciale, (routes 104, 139 et 215) (Guay, 2010). L’entretien et les chantiers du MTQ font maintenant l’objet d’un suivi environnemental plus serré grâce à l’augmentation de la présence, ainsi que de la compétence des surveillants de chantiers. Les techniques et les procédures pour améliorer les pratiques de contrôle de l’érosion sont en développement.

Un oléoduc est présentement en usage dans le secteur de Dunham. Des débats sont en cours sur le projet d'inversion du flux du pétrole dans cet oléoduc reliant Montréal et le port de Portland, ce qui demanderait d’implanter une station de pompage à Dunham. Le projet préoccupe la population, des élus municipaux ainsi que des organismes environnementaux qui demandent au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement de se pencher sur la question.

Page 35 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Les municipalités Sept municipalités touchent au bassin versant du lac Davignon. En ordre d’importance de superficie, il s’agit des municipalités de Lac-Brome, Sutton, Dunham, Brome, Potton, Bolton Ouest et Cowansville (voir Tableau 15). Dans le bassin versant les principales affectations du territoire sont récréo-forestière et agro-forestière (voir Figure 22). Tableau 15 Importance relative des différentes municipalités dans le bassin versant du lac Davignon Municipalités Pourcentage du territoire du bassin versant inclus dans la municipalité Pourcentage du territoire de la municipalité inclus dans le bassin versant Lac-Brome 42 % 42 % Sutton 34 % 29 % Dunham 9 % 9 % Brome 6 % 100 % Potton 4 % 3 % Bolton Ouest 3 % 6 % Cowansville 2 % 10 % En vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU) et de la Loi sur les compétences municipales (LCM), les instances municipales peuvent adopter des règles en matière d’environnement touchant notamment la protection des rives, la plantation et l’abattage d’arbres, la végétalisation, les installations septiques des résidences isolées et l’utilisation de pesticides et d’engrais sur les terrains privés (MAMROT, 2007). Pour ce qui est de la protection des rives du territoire du bassin versant du lac Davignon, un règlement de contrôle intérimaire (RCI) concernant la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables est en vigueur depuis 2007. De façon générale les municipalités ont toute une règlementation concernant l’abattage d’arbres, mais celle de Bolton Ouest serait avant- gardiste du à une exigence supplémentaire au niveau de la surface terrière résiduelle exigée (maintient d’un volume de bois minimum) (Brunelle, 2010). De plus, Bolton Ouest applique un règlement sur le contrôle de l’érosion. La ville de Lac-Brome détient elle aussi une réglementation sur le contrôle de l’érosion et est la seule à réglementer l’usage de pesticides et d’engrais. Le tableau suivant présente les municipalités ayant une règlementation qui leur est propre touchant à des sujets liés à l’eau. Au moment de la rédaction (printemps 2010) les municipalités de Sutton et Brome étaient en refonte de leur règlementation.

Page 36 Figure 22 Les grandes affectations du territoire du bassin versant du lac Davignon pour la MRC Brome-Missisquoi

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 37 Tableau 16 Réglementation existante Municipalités Sujet réglementé Lac- Brome Sutton Dunham Brome Bolton Ouest Cowansville Abattage d’arbres X X X X X X Pesticides et engrais X - Installation septique X X - - à venir à venir X Contrôle d’érosion X X - - X à venir Projets et points particuliers Certains projets ou points particuliers concernant les municipalités méritent d’être mentionnés. Malgré qu’ils n’aient pas nécessairement eu lieu dans le bassin versant du lac Davignon, ils témoignent du développement de l’expertise, ainsi que de la sensibilisation des municipalités aux problématiques liées à l’eau.

Lac-Brome La ville de Lac-Brome et le groupe Teknika HBA ont rédigé un plan d’action dont l’objectif est de réduire la prolifération des cyanobactéries dans le lac Brome. Des actions ont été réalisées autour de trois thèmes majeurs : la sensibilisation, la régulation et l’intervention. Aussi, un projet pilote est en cour dans les sous-bassins des ruisseaux Pearson et Inverness afin de démontrer l’efficacité de seuils en fossés de routes, ainsi que de marais filtrant.

Un suivi de la qualité de l’eau du bassin versant du lac Brome, ainsi que divers projets visant la protection du lac Brome et de son bassin versant sont réalisés grâce au dévouement de Renaissance Lac Brome, un organisme de citoyens. Certains milieux humides ont aussi été validés, caractérisés et délimités avec la collaboration du Corridor Appalachien. Sutton Avec la collaboration de Corridor Appalachien la municipalité de Sutton a réalisé un plan de conservation détaillé aux figures ci-dessous. Certains milieux humides ont aussi été validés et caractérisés.

Page 38 Figure 23 Détails du plan de conservation de la ville de Sutton

Page 39 Figure 24 Synthèse du plan de conservation de la ville de Sutton

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 40 Dunham Des projets de sensibilisation, ainsi que des réglementations visant à protéger la santé du lac Selby ont été élaborés. Cowansville Une étude de l’eutrophisation du lac Davignon a été réalisée en 1993, ainsi qu’une évaluation du bilan de phosphore du lac Davignon en 2007. En collaboration avec l’OBV Yamaska des rencontres de concertation ont été organisées avec les municipalités du bassin versant du lac Davignon afin de développer un plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon.

Une caractérisation des milieux naturels de la municipalité a été réalisée pour la partie d’affectation urbaine du territoire. Potton La totalité des lots de la municipalité de Potton incluse dans le bassin versant du lac Davignon sont en conservation et appartiennent à l’organisme Conservation de la nature Québec. Bolton Ouest La partie de Bolton Ouest incluse dans le bassin versant du lac Davignon contient 20 résidences dont huit (8) sont occupées à temps plein. Un lot en conservation appartenant à Conservation de la nature Québec est situé dans ce secteur. Un répertoire des ponceaux de la municipalité a été réalisé afin d’effectuer un meilleur suivi de ces structures. La municipalité faisant majoritairement partie du bassin versant du lac Brome elle participe aux efforts d’échantillonnage pour le suivi de la qualité de l’eau du lac Brome. Elle s’implique aussi dans l’amélioration des mesures de contrôle de l’érosion sur son territoire.

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 41 Objectifs Dans l’objectif premier d’améliorer la santé du lac Davignon, des actions sont mises de l’avant afin de diminuer les apports en nutriments, sédiments et polluants au lac. Par la suite, de manière à assurer l’avancement et la continuité de ces actions, des projets ayant pour but d’obtenir une meilleure connaissance du territoire et de ses problématiques sont proposés. En parallèle, le travail de concertation, diffusion de l’information et sensibilisation vise à créer et maintenir une mobilisation nécessaire à la réussite du plan d’action et à la concrétisation de concepts novateurs et structurants.

Page 42 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Corridor Appalachien Comité de sauvegarde du lac Davignon MDDEP MAPAQ MAMROT MSSS MTQ Bolton-Ouest, Brome Cowansville, Dunham Lac-Brome, Potton Sutton MRC Brome--Missiquoi Les Actions Afin d’établir une liste d’actions possibles dans le bassin versant du lac Davignon pour améliorer la situation du lac, des rencontres avec les élus, ainsi que des employés de chacune des municipalités du bassin versant ont été demandées. De plus, les suggestions de plusieurs représentants ministériels québécois, ainsi que celles d’intervenants locaux ont été sollicitées. En est ressortie 21 actions regroupées en six(6) catégories (voir Figure 25). Le ratio aire du bassin versant/ aire du lac étant élevé, il est nécessaire de souligner l'importance des actions dans le bassin versant. Actions Réseaux d'égouts, pluviaux et installations septiques Infrastructures routières Règlementation Études et suivi de la qualité de l'eau Conservation et restauration du territoire Sensibilisation et développement du sentiment d'appartenance Figure 25 Processus d'établissement de la liste d'actions

Page 43 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Réseaux d’égouts, pluviaux et installations septiques Afin d’améliorer la qualité des eaux rejetées dans l’environnement, les actions suivantes sont proposées. Actions Planification Projet Volets Échéancier proposé Maitresd’œuvreet partenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 1.Élaborer et réaliser un plan d’intervention pour la mise à niveau des systèmes d’égouts a) Inventaire des résidences non raccordées à aucun système d’égouts ou d’installation septique Cowansville $ b) Identification des solutions et évaluation des coûts pour corriger les situations $$ c) Rédaction d’un plan d’intervention incluant une liste des priorités pour corriger la situation aux endroits sans système d’égouts ou d’installation septique $ d) Réalisation du plan d’intervention $$$ 2. Corriger les branchements croisés au réseau d’égouts et de pluviaux a) Déterminer une procédure d’identification des secteurs contaminés et de la vérification des branchements Cowansville $ b) Ajouter un point à la procédure d’inspection finale des nouvelles résidences concernant la vérification du branchement adéquat aux réseaux d’égouts $ c) Établir une démarche concernant la prise de rendez-vous pour les visites de constructions existantes pour les secteurs contaminés identifiés d) Vérification du branchement adéquat au réseau d’égouts $$ e) Élaborer et appliquer une stratégie pour l’application de correctifs lorsque nécessaire $$ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 44 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon 3. Déterminer les sites d’impacts du réseau pluvial a) Cartographie du sens d’écoulement du réseau pluvial. Cowansville $ b) Délimitation des bassins d’écoulement associés à la sortie des pluviaux au lac ou au cours d’eau. Cowansville OBVYamaska $ 4. Installer des systèmes de traitement d’eaux pluviales dans les puisards municipaux s’évacuants au lac a) Identification des puisards s’évacuants au lac Cowansville $ b) Installation des systèmes de traitements $$ 5. Inspecter et corriger les installations sanitaires individuelles a) Compléter l’inventaire des résidences ayant des installations septiques individuelles ou inexistantes Bolton Ouest $ b) Déterminer une procédure d’inspection systématique pour s’assurer que les installations sanitaires soient de moindre impact environnemental.

Bolton Ouest Brome Cowansville Dunham Lac-Brome Sutton $ c) Réaliser une inspection des installations selon la procédure déterminée. Bolton Ouest Brome Cowansville Dunham Lac-Brome Sutton $$$ d) Élaborer et appliquer une stratégie pour l’application de correctifs lorsque nécessaire Bolton Ouest Brome Cowansville Dunham Lac-Brome Sutton $$ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 45 Infrastructures routières La méthode du tiers inférieur pour l’entretien des fossés est utilisée depuis plus de 15 ans par les centres de services de la direction de l’Estrie du Ministère des Transports du Québec (MTQ). L’évaluation environnementale et économique de cette méthode a même fait l’objet d’un rapport dont les conclusions démontrent des gains environnementaux et économiques indéniables par rapport à la méthode traditionnelle (Robineau, 2008). Comme le démontrent les données tirées de cette étude (voir Tableau 17), le volume de sédiments érodés diminue grandement avec l’utilisation de la méthode du tiers inférieur tout en diminuant le temps de creusage et nombre de chargements de camion.

Tableau 17 Volume de sédiments érodés (m 3 ) pour des sections de 200 m (Till de Lennoxville - Estrie 2005-2006) Pente moyenne (%) Tiers inférieur Méthode traditionnelle 3 3 14 5 11 45 7 7 65 10 13 207 Source : (Robineau, 2008) Malgré que la méthode soit connue des municipalités, la gestion actuelle de l’entretien des fossés municipaux du bassin versant se fait rarement par la méthode du tiers inférieur, et ce, pour diverses raisons : - Devis d’appel de service ne précisant pas la méthode ; - manque de formation des opérateurs ; - lacune dans la supervision des chantiers ; - manque de suivi de l’état des fossés. Le manque de suivi de l’état des fossés donne comme résultat un entretien souvent tardif des fossés, ce qui rend son entretien impossible par la méthode du tiers inférieur. En effet, lorsqu’un fossé est complètement comblé un reprofilage complet du fossé devient nécessaire. Un meilleur suivi permettrait ainsi d’intervenir dans les délais permettant l’application du tiers inférieur. Par ailleurs, une étude récemment réalisée au Québec dans un bassin versant semblable à celui de Davignon a identifié les routes comme principale source de sédiments durant la période estivale (Olsen, et al., 2009). Quoi que cette conclusion n’est pas été vérifiée dans le bassin versant du lac Davignon, l’affectation du territoire principalement récréo-forestière porte à croire que l’hypothèse d’un apport sédimentaire routier majoritaire est plausible. C’est pourquoi, les actions suivantes sont proposées.

Page 46 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Actions Planification Projet Volets Échéancier proposé Maitresd’œuvreetpartenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 6. Améliorer l’entretien des fossés a) Établissement d’une procédure de suivi des fossés municipaux permettant la réalisation d’un entretien par le tiers inférieur Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton $ b) Développement d’un devis technique municipal concernant l’entretien des fossés Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, MRC, MTQ $ c) Organisation de formation sur le contrôle de l’érosion et des sédiments en chantier (incluant tiers inférieur) Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, MRC, MTQ $ 7. Implanter des mesures de contrôle de l’érosion dans les fossés sensibles à l’érosion a) Réalisation d’une cartographie du réseau de fossés avec leurs pentes MRCBrome-Missisquoi $ b) Identifier les zones sensibles à l’érosion Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, MRC, MTQ $ c) Déterminer les mesures de contrôle des sédiments ou de débit à installer dans les fossés ciblés Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, MRC, MTQ $ d) Implanter les mesures de contrôle Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, MRC, MTQ $$ $$$ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 47 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Règlementation Tel que présenté ci-haut dans la section sur les municipalités, certaines municipalités ont des règlementations touchant l’environnement que d’autres n’ont pas. Il serait ainsi profitable que toutes les municipalités du bassin versant règlementent ces sujets et ce le plus uniformément possible. De plus, la sensibilisation et l’éducation sur cette règlementation est un élément primordiale pour obtenir un respect de celle-ci. C’est pourquoi, les actions suivantes sont proposées : Actions Planification Projet Volets Échéancierproposé Maitresd’œuvreetpartenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 8. Règlementer l’application des pesticides et fertilisants Rédaction, adoption, et application Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Sutton $ 9. Règlementer le contrôle de l’érosion a) Rédaction, adoption et application Brome, Cowansville, Dunham, Sutton $ b) Implantation de surveillant de chantiers Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $$ 10. Sensibiliser et éduquer à la règlementation touchant l’environnement a) Règlementation existante Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $ b) Règlementation nouvelle Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 48 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Études et suivi liés à la qualité de l’eau Les principales préoccupations concernant la qualité de l’eau du lac Davignon proviennent des événements de fleurs d’eau de cyanobactéries et de l’accumulation des sédiments dans le lac. Il faut aussi considérer que le lac représente la source d’eau de la ville de Cowansville. Afin de mieux définir la source de ces problématiques, les projets suivants sont proposés : Actions Planification Projet Volets Échéancier proposé Maitresd’œuvreetpartenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 11. Échantillonner la qualité de l’eau a) Établir la stratégie d’échantillonnage des paramètres bactériologiques et physico- chimiques pour le bassin versant Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $ b) Établir la stratégie d’échantillonnage des paramètres bactériologiques et physico- chimiques pour les petits affluents en pourtour du lac Cowansville, Dunham $ c) Établir la stratégie d’échantillonnage d’un indicateur biologique (IDEC) pour le bassin versant Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $ d) Mise en œuvre de la stratégie Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton 25000$ e) Réévaluation de la stratégie en fonction des secteurs problématiques Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac- Brome, Sutton $ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 49 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Actions Planification Projets Volets Échéancier proposé Maitresd’œuvreetpartenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 12. Échantillonner la qualité de l’eau du territoire de la municipalité de Cowansville a) Établir la stratégie d’échantillonnage d’indicateur biologique (IDEC) du bassin versant Cowansville OBVYamaska Dunham $ b) Mise en œuvre de la stratégie d’échantillonnage $ c) Réévaluation de la stratégie en fonction des secteurs problématiques $ 13. Réaliser la bathymétrie et l’étude des sédiments du lac a) Réaliser les relevés bathymétriques Cowansville OBVYamaska 3000$ b) Réalisation de la cartographie Cowansville OBVYamaska 500$ c) Caractérisation temporelle, chimique et minéralogique des sédiments du lac Cowansville OBVYamaska GéotopCollaborationuniversitaire 10000$à15000$ 14. Vérifier l’impact des sablières et carrière du territoire Brome Lac-Brome Sutton $ $$ 15. Délimiter des sous bassins de niveau supérieur OBVYamaska, MDDEPCEHQ $ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 50 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Conservation et restauration du territoire Afin de préserver et améliorer la qualité des milieux naturels, les projets suivants sont proposés : Actions Planification Projet Volets Échéancierproposé Maitresd’œuvreetpartenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 16 Caractériser les milieux humides a) Validation des milieux humides répertoriés et caractérisation Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, CorridorAppalachien $$ b) Identification des milieux humides nécessitant une délimitation Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, CorridorAppalachien $ c) Délimitation des milieux humides Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, CorridorAppalachien $ $$ 17. Établir un plan de conservation des milieux naturels Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome $$ $$$ 18. Implanter des corridors riverains Établir une stratégie d’implantation de corridor riverain (projet pilote corridor de liberté) Bolton Ouest, Brome, Cowansville, Dunham, Lac-Brome, Sutton, OBVYamaska,MRC,MDDEP $$ 19. Restaurer les milieux riverains a) Caractériser la bande riveraine par la production de l’IQBR et identifier les secteurs problématiques MRC,OBVYamaska,GéoMont 10000$ b) Identifier les solutions de revégétalisation et restauration du caractère naturel du milieu riverain MRC,OBVYamaska $ c) Prioriser, planifier, et réaliser les interventions MRC,OBVYamaska $$$ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Page 51 Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Sensibilisation et développement du sentiment d’appartenance La diffusion de l’information, la sensibilisation et le développement du sentiment d’appartenance vise à créer et maintenir une mobilisation nécessaire à la réussite du plan d’action. C’est pourquoi, les projets suivants sont proposés : Actions Planification Projet Volets Échéancier proposé Maitresd’œuvreet partenaires Coût 2010 2011 2012 2013 2014 2015 20. Élaborer une stratégie et un plan de communication a) Développement et choix des outils de communication et de sensibilisation (ex. : page web, dépliant, guide du riverain, guide du développeur, etc.) et formation des personnes ressources à la municipalité (ex : inspecteurs, réceptionniste, etc.) Cowansville $ b) Lancement du plan d’action (ex. : conférence de presse) Cowansville $ c) Diffuser le suivi d’avancement du plan d’action Cowansville $ 21. Mettre en valeur les milieux naturels et les actions Développement d’activités de mise en valeur du lac Davignon, site de démonstrations, etc.

Bolton Ouest Brome Cowansville Dunham Lac-Brome Sutton MRC,OBVYamaska $ $ = 0 à 10 000 = 10 000 à 100 000 = 100 000 $ et plus

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 52 Bibliographie Belvisi Julien Portrait des pertes de superficies forestières en Montérégie entre 1999 et 2004 [Livre]. - [s.l.] : Agence géomatique montérégienne, 2005. - p. 25. Boucher Isabelle La gestion durable des eaux de pluie, Guide de bonnes pratiques sur la planification territoriale et le développement durable [Livre [ s.l.] : MAMROT, 2010. Brunelle Charles Responsable de l’émission des permis et certificats. - Bolton Ouest : [s.n.], 2010. - communication personnelle.

Campeau Stéphane Suivi biologique des cours d’eau du bassin versant de la rivière Yamaska à l’aide de l’indice IDEC. Rapport déposé au Conseil de gestion du bassin versant de la Yamaska (COGEBY) [Rapport [ s.l.] : Université du Québec à Trois-Rivières, 2010. - p. 19. Canards illimités Canada Plan de conservation des milieux humides et de leurs terres hautes adjacentes de la région administrative de la Montérégie [En ligne] // Canards illimités Canada. - 2006. - avril 2010. - http://www.canardsquebec.ca.

CDPNQ (a) Occurrences sélectionnées [Rapport [ s.l.] : Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, 2010. - 4382. CDPNQ Liste des espèces de poisson capturées dans un plan d'eau (Davignon) [Rapport [ s.l.] : Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, 2010. - 4382. CEHQ Débits d'étiage aux stations hyrométriques du Québec [En ligne] // Centre d'expertise hydrique Québec. - Gouvernement du Québec, 21 octobre 2005. - avril 2010. - http://www.cehq.gouv.qc.ca/debit- etiage/index.htm.

CEHQ Historique des niveaux et des débits de différentes stations hydrométriques [En ligne] // Centre d'expertise hydrique Québec. - Gouvernement du Québec, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, 3 septembre 2009. - 9 avril 2010. - http://www.cehq.gouv.qc.ca/hydrometrie/historique_donnees/fiche_station.asp ?NoStation=030314. COGEBY Portrait du bassin versant de la rivière Yamaska [Livre]. - Granby : Conseil de gestion du bassin versant de la rivière Yamaska, 2009. - version 2 : p. 228.

COGEBY(a) Diagnostic du bassin versant de la Yamaska [Livre]. - Granby : Conseil de gestion du bassin versant de la Yamaska, 2009. - Version 2008, mise à jour, décembre 2009 : p. 157.

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 53 GéoMont Atlas du bassin versant de la Yamaska [Livre]. - 2009. - version 2 sur disque dur USB. GéoMont Cartographie de base des milieux humides de la Montérégie [Rapport]. - 2008. - p. 28. - Disponible à URL suivant: http://foliogis.ducks.ca/qc/fr/monteregie/reg16_rapport_avril08.pdf. Groupe Hémisphère Évaluation du bilan de phosphore du lac Davignon-Cowansville [Livre]. - 2007. - p. 42 p. et 2 annexes. - Rapport technique réalisé pour le COGEBY (conseil de gestion du bassin versant de la Yamaska) et la ville de Cowansville.

Guay Jérôme Service des Projets, Direction de l'Est-de-la-Montérégie, Ministère des Transports du Québec. - avril 2010. - communication personnelle. Hébert Serge Développement d’un indice de la qualité bactériologique et physico-chimique de l’eau pour les rivières du Québec [Livre]. - Québec : ministère de l’Environnement et de la Faune, Direction des écosystèmes aquatiques, 20 p., 4 annexes., 1997. - envirodoq no EN/970102.

Laurin Robert Rapport sur les productions végétales dans le bassin versant du lac Davignon [Rapport]. - [s.l.] : ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, 2010. LGL Étude de l'eutrophisation du lac Davignon [Rapport [ s.l.] : Lalonde, Girouard, Letendre et associés, 1993. MAMROT Fiche d'information Pouvoirs réglementaires des municipalités locales et régionales en regard de la problématique de la prolifération des cyanobactéries [En ligne]. - Gouvernement du Québec, 14 septembre 2007. - avril 2010. - http://www.mamrot.gouv.qc.ca/publications/amenagement/algues_bleu_vert.pdf. MDDEP (a) La conservation dans les monts Sutton [En ligne] // Ministère du Développement durable de l'Environnement et des Parcs. - Gouvernement du Québec, 2002. - avril 2010. - http://www.mddep.gouv.qc.ca/biodiversite/sutton/index.htm.

MDDEP (b) Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) [En ligne]. - ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs, 2002. - mai 2010. - http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/rsvl/index.htm. MDDEP Banque de données sur la qualité du milieu aquatique (BQMA) / Indice de qualité bactériologique et physicochimique [Livre]. - Québec : Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, 2007.

MDDEP Banque de données sur la qualité du milieu aquatique (BQMA)/ Indice de qualité bactériologique et physicochimique [Livre]. - Québec : ministère du Développement Durable de l'Environnement et des Parcs, 2010. MDDEP Glossaire des indicateurs d'état [En ligne]. - ministère du Développement Durable de l'Environnement et des Parcs, 2002. - 2010. - http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/sys- image/glossaire2.htm#ibg.

Plan d’action pour le bassin versant du lac Davignon Page 54 MDDEP Réseau de surveillance volontaire des lacs, Lac Davignon (407) - Suivi de la qualité de l'eau 2008 [Rapport [ s.l.] : ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs, 2008. MDDEP Réseau de surveillance volontaire des lacs, Lac Davignon (407) - Suivi de la qualité de l'eau 2009 [Rapport [ s.l.] : ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des parcs, 2009. MRC Brome-Missiquoi Règlement numéro 03-0406 régissant les matières relatives à l'écoulement des eaux des cours d'eau de la MRC Brome-Missisquoi modifié par les règlements 06-0607 et 04-0409. - 2009.

Olsen T., Buffin-Bélanger T. et and Nozais C. L’identification des sources de sédiments à l’aide de l’analyse spatio-temporelle de sédigrammes de crue. - Sherbrooke : Rendez-vous international sur la gestion intégrée de l'eau, Université de Sherbrooke, 1-3 juin , 2009. Robineau Pascal Monast Évaluation environnementale et économique de la méthode du tiers inférieur pour l'entretien des fossés routiers [Livre] / éd. Québec Ministère des Transports du. - 2008. ROBITAILLE A. & SAUCIER, J.-P. paysages régionaux du québec méridional [Livre]. - Québec : Publications du Québec, 1998. - p. 220.

Sokpoh Kossi Portrait des pertes de superficies forestières en Montérégie entre 2004 et 2009 [Livre]. - [s.l.] : Agence géomatique montérégienne, 2010.