POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009

 
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
POITIERS – Quartier de la
                    Gare
                    Etat initial 2008

Auteur : Agnès Hulin,
ATMO Poitou-Charentes

Date : avril 2009
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
                                            Sommaire

SOMMAIRE                                                                                       2

INTRODUCTION                                                                                   4

GLOSSAIRE                                                                                      5

DEFINITIONS                                                                                    5

I      DESCRIPTION DE L’ETUDE                                                                  6

I.1     LES CAMPAGNES DE MESURE                                                                7
I.2     LES POLLUANTS PRIS EN COMPTE                                                           9

II      LES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES LIEES AU TRAFIC SUR LE QUARTIER DE LA GARE
        12

II.1     METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS                                                 12
II.2     TRAFIC SUR LE QUARTIER DE LA GARE                                                    12
II.3     LES QUANTITES DE POLLUANTS EMISES PAR LE TRAFIC                                      14

III     MESURE DU NO2 PAR ECHANTILLONNEURS PASSIFS                                            15

III.1 EVOLUTION DES CONCENTRATIONS DE NO2 EN 2008 SUR LE RESEAU FIXE ET COMPARAISON AVEC
LES RESULTATS DES CAMPAGNES DE MESURE PAR ECHANTILLONNEURS PASSIFS                            19
III.2 CONCLUSIONS SUR LES MESURES DE NO2 PAR ECHANTILLONNEURS PASSIFS                         20

IV      RESULTATS DES MESURES PAR UNITES MOBILES                                              22

IV.1 ESTIMATION DES NIVEAUX DE FOND : LE PARKING MAILLOCHON                                  22
IV.2 ESTIMATION DE L’IMPACT DES VOIES DE CIRCULATION DANS LE QUARTIER DE LA GARE : PLACE
DUGUESCLIN                                                                                   23
IV.3 ESTIMATION DE L’IMPACT DES VOIES DE CIRCULATION DANS LE QUARTIER DE LA GARE : PARVIS DE LA
GARE 27
IV.4 ESTIMATION DE L’INCERTITUDE : INTERVALLE DE CONFIANCE AUTOUR DE LA MOYENNE ESTIMEE. 30
IV.5 CONCLUSIONS SUR LES MESURES PAR UNITES MOBILES                                          31

V       CONCLUSIONS                                                                           32

TABLE DES FIGURES                                                                             33

TABLE DES TABLEAUX                                                                            33

                            Référence                      POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094         2                  2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
ATMO Poitou-Charentes se dégage de toute responsabilité quant à une utilisation ultérieure de ses
données par un tiers. Elle rappelle que toute utilisation partielle ou totale de ses données doit faire
mention de la source, à savoir ATMO Poitou-Charentes.

                          Référence                         POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094           3                   2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
                                            Introduction

La Communauté d’Agglomération de Poitiers s’est engagée depuis 2007 dans des travaux sur le
quartier de la gare à Poitiers destinés de mettre en œuvre un pôle multimodal. Le programme de
réaménagement des espaces publics s'étend sur 19 000 m2 de l'entrée du tunnel, au sud, à la
passerelle des Rocs, au nord. Il vise à :
   o créer un grand parvis,
   o privilégier les piétons et les transports en commun
   o mettre en place une zone 30 ;
   o faciliter l'accès des piétons à l'hyper-centre (escalators, ascenseur,…)

Les travaux de voirie ont débuté en février 2007 et se sont poursuivis en 2008.

De janvier à mars 2008 ont eu lieu les dernières étapes de l’aménagement extérieur. Fin mars,
l’ensemble des équipements de la Ville et de la CAP a été livré. Fin juin a eu lieu la livraison du hall
multimodal par la SNCF permettant une mise en fonctionnement définitive de l’ensemble.

L’ensemble de ces travaux constitue la première étape d’aménagement du quartier. De nouveau
travaux sont prévus à plus long terme.

La communauté d’agglomération de Poitiers a souhaité qu’ATMO Poitou-Charentes réalise une étude
de l’impact des aménagements du quartier de la gare sur la qualité de l’air.

Les mesures de qualité de l’air ont débuté sur le quartier en juillet 2008, après la fin de la première
étape des travaux. Elles caractérisent un état initial et serviront d’une part à fournir des éléments de
réflexion sur l’organisation des futurs aménagements et d’autre part à évaluer leur impact sur la
qualité de l’air du quartier.

                          Référence                          POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094            4                   2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
                                             Glossaire

CAP : Communauté d’Agglomération de Poitiers
MJA : Moyenne Journalière Annuelle
NO : monoxyde d’azote
NO2 : dioxyde d’azote
NOx : oxydes d’azote (NO et NO2)
PL : Poids Lourds
PM : particules en suspension
PM10 : PM de diamètre inférieur à 10µm
VL : Véhicules Légers

                                            Définitions

Valeurs limites : Seuil maximal de concentration de substances polluantes dans l'atmosphère, fixé
sur la base des connaissances scientifiques, dans le but d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets
nocifs de ces substances pour la santé humaine ou pour l'environnement.
Articles R 221-1 du Code de l’environnement.

Objectifs de qualité : Niveau de concentration de substances polluantes dans l'atmosphère à
atteindre à long terme, sauf lorsque cela n'est pas réalisable par des mesures proportionnées, afin
d'assurer une protection efficace de la santé humaine et de l'environnement dans son ensemble.
Article R 221-1 du Code de l’environnement.

Seuil de recommandation et d’information : Niveau de concentration de substances polluantes
dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé
humaine des groupes particulièrement sensibles de la population rendant nécessaires des
informations immédiates et adéquates.
Article R 221-1 du Code de l’environnement.

Seuils d’alerte : Niveau de concentration de substances polluantes dans l’atmosphère au-delà
duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine ou de dégradation
de l'environnement justifiant l’intervention de mesures d’urgence.
Article R 221-1 du Code de l’environnement.

                          Référence                         POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094           5                   2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude

 Chapitre
     I.          I    Description de l’étude

L’objectif de l’étude est d’établir un état initial de la qualité de l’air sur le quartier de la gare à travers
deux types d’évaluation : le calcul des émissions atmosphériques, et la mesure de la qualité de l’air
sur site.
Les émissions de plusieurs polluants (dioxyde de carbone, particules en suspension, oxydes d’azote
et benzène) ont été estimées à partir des campagnes de comptage de véhicules réalisées en 2008
sur la zone.
Les campagnes de mesure se sont focalisées sur l’impact des véhicules automobiles à travers la
mesure du dioxyde d’azote (NO2) et des particules fines (PM10) sur le boulevard Jeanne d’Arc, le
boulevard du grand cerf et le boulevard du pont Achard.
Les campagnes de mesures ont été menées à l’aide d’unités mobiles pour le NO2 et les PM10 et à
l’aide d’échantillonneurs passifs pour le NO2.

La zone d’étude s’étend de la Porte de Paris au boulevard du Pont Achard, au sud de la gare.

                                  Figure 1 : Zone d’étude du quartier de la gare

                            Référence                              POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094              6                     2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
I.1       Les campagnes de mesure

          I.1.1   Le réseau de mesure fixe d’ATMO Poitou-Charentes sur Poitiers

Depuis de nombreuses années, ATMO Poitou-Charentes dispose sur                                la   Communauté
d’Agglomération de Poitiers de 3 stations fixes de mesures de la qualité de l’air.

           Figure 2 : Implantation des stations de mesures sur la Communauté d'Agglomération de Poitiers

Les stations de Chasseneuil et des Couronneries sont des stations péri-urbaines de fond. Situées à
distance de sources majeures d’émissions, elles sont implantées de manière à être représentatives
des niveaux de fond sur l’agglomération en zone périurbaine.

La station « place du marché » est située en plein centre-ville de Poitiers. C’est une station urbaine
de fond.

Les mesures du réseau fixe permettent un suivi global à l’échelle de l’agglomération, et peuvent servir
de base de comparaison lors des campagnes de mesure ponctuelles comme dans le cas de l’étude
du quartier de la gare.

          I.1.2   Mesure par unité mobile

Une unité de mesure mobile a été placée en trois emplacements du quartier de la gare.

      o   le premier site de mesures est situé sur le boulevard du Grand Cerf (site1),
      o   le second sur le parvis de la gare, devant le boulevard du Pont Achard (site 2) comme
          représenté sur la carte.
      o   un troisième point de mesure a été choisi au niveau du parking Maillochon sur un site non
          influencé par le trafic pour servir de mesure de référence et estimer les niveaux de fond de la
          zone.

                             Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                             DE 07-094             7                     2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
            SITE                                       DESCRIPTIF
                               Typologie :            Site sous influence du trafic
                               Descriptif :           Le site est sur le trottoir du Boulevard du
                                                      Grand Cerf, au niveau de la place
                                                      Duguesclin, à environ 700 mètres de la
     Place Duguesclin                                 gare.
                               Dates des campagnes de Du 13/02/2008 au 19/03/2008
                               mesure :               Du 23/04/2008 au 21/05/2008
                                                      Du 24/09/2008 au 22/10/2008
                                                      Du 13/11/2008 au 27/11/2008
                               Typologie :            Site sous influence du trafic
                               Descriptif :           Le site est à proximité du Boulevard du
                                                      Grand Cerf, au niveau du café de la gare.
     Parvis de la gare
                               Dates des campagnes de Du 19/03/2008 au 23/04/2008
                               mesure :               Du 21/05/2008 au 26/06/2008
                                                      Du 22/10/2008 au 27/11/2008
                               Typologie :            Site de fond urbain
                               Descriptif :           Il est situé au niveau du parking
                                                      Maillochon, à coté des locaux de La Poste.
                                                      Le site a été choisi sur un emplacement
    Parking Maillochon
                                                      non directement soumis à l’influence du
                                                      trafic.
                               Dates des campagnes de Du 13/02/2008 au 26/06/2008
                               mesure :               Du 24/09/2008 au 27/11/2008

Le tableau suivant présente le planning des campagnes de mesures automatiques sur les trois sites
retenus :

            2008           janv     fev    mar    avr   mai    juin   juil   août sept oct      nov
 Site1 : Place Duguesclin
 Site2 : Parvis de la gare
Site3 : Parking Maillochon
    (Site de référence)

        I.1.3   Mesure par échantillonneurs passifs

                         Les échantillonneurs passifs sont des capteurs de
                         taille réduite (15 cm) qui permettent de multiplier à
                         moindre coût le nombre de sites de mesure de
                         dioxyde d’azote (NO2), dans le but d’obtenir une
                         information sur la répartition spatiale du polluant.

                         A chaque campagne de mesures, un échantillonneur
                         passif est déposé sur chaque site sélectionné. Ils sont
                         exposés pendant une durée de deux semaines, puis
                         sont analysés en laboratoire par spectrophotométrie. Pour chaque point de
mesure, l’analyse fournit une concentration moyenne en NO2 sur la période d’exposition.

Une soixantaine d’échantillonneurs a été répartie sur la zone étudiée, regroupés par six en dix sites
le long des voies. Cette disposition permet de prendre en compte la variabilité qu’il peut y avoir sur
les concentrations mesurées sur un site en fonction de l’emplacement des points de mesure par
rapport à la voie.

Trois campagnes de prélèvement de deux semaines ont eu lieu aux dates suivantes :
        Du 13/02/2008 au 27/02/2008
        Du 27/02/2008 au 12/03/2008
        Du 12/06/2008 au 26/06/2008

                          Référence                         POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094           8                   2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
Le tableau suivant donne le planning des campagnes de mesures par échantillonneurs passifs :

              2008                 janv     fev     mar      avr     mai     juin      juil    août sept oct   nov
        Campagne par
    échantillonneurs passifs

I.2       Les polluants pris en compte

Les mesures portent sur les principaux polluants émis par le trafic routier : les oxydes d’azote (NOx)
et les particules fines en suspension (PM10). Les estimations d’émissions portent sur ces deux
mêmes polluants auxquels se rajoutent le benzène et le dioxyde de carbone.

          I.2.1    Les oxydes d’azote (NOx)

Les oxydes d'azote (communément définis comme NOx = NO + NO2) proviennent essentiellement de
la combustion des énergies fossiles. Le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2)
coexistent habituellement, le NO s’oxydant spontanément en NO2. En zone urbaine, les véhicules
automobiles sont une source majeure d’émission d’oxyde d’azote.
En 2000, les transports représentaient 64% des émissions de NOx de la ville de Poitiersa.
                                                  Oxydes d'azote (NOx)
                              5% 1%
                         6%
                                                                      Transports routiers
                   12%                                                Traitement des déchets
                                                                      Résidentiel
                                                                      Industries
                                                                      Tertiaire
                   12%                            64%                 Autres sources

                  Figure 3 : Emissions d’oxydes d’azote (NOx) sur la ville de Poitiers pour l'année 2000

Le dioxyde d’azote fait l’objet d’une réglementation dans l’air ambiant : en 2008, la valeur limite en
moyenne annuelle pour les concentrations de NO2 est de 44 µg/m3.

La réglementation fixe également un nombre maximal de dépassements d’une valeur horaire sur une
année. Ainsi, jusqu'en 2010, la valeur horaire de 200 µg/m3 ne doit pas être dépassée plus de 2 % du
temps (soit 175 heures). Cette limite est exprimée à travers le percentile 98.

Il existe enfin pour le NO2 un seuil d’information en moyenne horaire de 200 µg/m3 et un seuil d’alerte
de 400 µg /m3 ou 200b µg/m3.

                                    Dioxyde d’azote (NO2)
                               Valeurs réglementaires en µg/m3
                                        Valeur limite en 2008                                  44
              Moyenne annuelle
                                           Objectif de qualité                                 40
                                           Seuil d'information                                 200
               Moyenne horaire
                                             Seuil d’alerte                                    400
               Percentile 98 (en
                                   Valeur limite jusqu’au 31/12/2009                           200
              moyenne horaire)
              Percentile 98.8 (en
                                        Valeur limite en 2008                                  220
              moyenne horaire)
                                     Tableau 1 : valeurs réglementaires pour le NO2

a
    Source : cadastre des émissions de Poitou-Charentes 2000, ATMO Poitou-Charentes
b
  Si la procédure d’information et de recommandations pour le dioxyde d’azote a été déclenchée la veille et le
jour même, et que les prévisions font craindre un nouveau risque de déclenchement pour le lendemain.

                                Référence                              POITIERS – Quartier de la Gare
                                DE 07-094              9                     2008, Etat initial
POITIERS - Quartier de la Gare - Etat initial 2008 Auteur : Agnès Hulin, ATMO Poitou-Charentes Date : avril 2009
Description de l’étude
        I.2.2    Les particules fines en suspension (PM10)

Les particules en suspension constituent un ensemble très hétérogène, variable selon les sources
d’émissions et selon la saison. On y retrouve principalement :
    o des éléments minéraux liés à l’érosion de matériaux (sols, bâtiments) ou à la remise en
        suspension de particules déposées sur le sol,
    o des noyaux carbonés issus des processus de combustion, intimement liés à des composés
        organiques produits lors des combustions incomplètes,
    o des sulfates SO42- ou nitrates NO3- résultant des transformations des oxydes de soufre ou
        d’azote émis par différentes sources
    o ou encore des sels d’ammonium produits par la neutralisation des aérosols acides par
        l’ammonium présent dans l’air du fait de l’activité biologique.

Il faut distinguer :
     o les particules primaires issues de la combustion ou de l’érosion.
     o les particules secondaires qui résultent de transformations dans l’atmosphère. A titre
          d’exemple, le dioxyde d’azote et l’ammoniac réagissent pour former du nitrate d’ammonium.

Les PM10 sont les particules de diamètre inférieur à 10µm. Elles seules font l’objet d’une
réglementation dans l’air ambiant.

La valeur limite pour la moyenne annuelle des concentrations de PM10 est de 40 µg/m3.
La moyenne journalière de 50 µg/m3 ne doit pas être dépassée plus de 35 jours sur l’année
(percentile 90.4 ).

Il existe pour les PM10 un seuil d’information en moyenne journalière de 80 µg/m3 et un seuil d’alerte
                      a
de 125 µg /m3 ou 200 µg/m3.

                             Particules fines en suspension (PM10)
                                Valeurs réglementaires en µg/m3
                                                Valeur limite                        40
                 Moyenne annuelle
                                            Objectif de qualité                      30
                 Percentile 90.4 (en
                                                Valeur limite                        50
                moyenne journalière)
                                          Seuil d'information et de
                Moyenne journalière                                                  80
                                            recommandations
                     glissante
                                                Seuil d'alerte                      125
                                Tableau 2 : valeurs réglementaires pour les PM10

        I.2.3    Le dioxyde de carbone (CO2)

Le CO2, gaz incolore, inerte et non toxique, est le principal gaz à effet de serre à l'état naturel avec la
vapeur d'eau. Sa durée de vie dans l'atmosphère est d'environ 100 ans. Il est produit lorsque des
composés carbonés sont brûlés et en présence d'oxygène.
Ses sources naturelles sont également très nombreuses : éruptions volcaniques, respiration des
plantes, des animaux et des hommes, incendies naturels de forêts, décomposition de la matière
organique morte de plantes et d'animaux…

a
  Si la procédure d’information et de recommandations pour le dioxyde d’azote a été déclenchée la veille et le
jour même, et que les prévisions font craindre un nouveau risque de déclenchement pour le lendemain.

                            Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094            10                     2008, Etat initial
Description de l’étude
                                           Dioxyde de carbone (CO2) sur Poitiers

                                      6%
                                 8%
                                                                         Secteur résidentiel
                                                         38%             Trafic routier
                          11%
                                                                         Traitement des déchets

                                                                         Industrie

                           16%                                           Secteur tertiaire

                                                                         Autres
                                            21%

                    Figure 4 : Emissions de dioxyde de carbone sur la ville de Poitiers en 2000

En 2000, sur Poitiers, les émissions de dioxyde de carbone liées au trafic représentaient 21% des
émissions de la villea.

          I.2.4   Le benzène

Le benzène, composé organique volatil (COV), est un hydrocarbure aromatique cyclique. Les
émissions de benzène dans l’air extérieur proviennent du trafic routier et des émissions diffuses dans
l’industrie chimique où il entre comme matière première de synthèse pour la fabrication de plastiques,
de fibres synthétiques,…

a
    Source : cadastre des émissions de Poitou-Charentes 2000, ATMO Poitou-Charentes

                            Référence                                POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094              11                      2008, Etat initial
Les émissions atmosphériques liées au trafic sur le quartier de la gare

    Chapitre
                  II Les émissions atmosphériques liées au trafic sur le
      II.            quartier de la gare

II.1        Méthodologie de calcul des émissions

Les émissions de polluants atmosphériques sont estimées à partir de données de trafic routier, c’est
à dire, pour chacune des voies de circulation prises en compte :
         Le nombre moyen de véhicules circulant par jour (MJA)
         Le pourcentage de poids lourds sur la voie (%PL)
         Les vitesses de circulations.
Ces dernières sont estimées heure par heure à partir des données de trafic, de la vitesse maximale
autorisée, et de la capacité de chacune des voies.

Les calculs d’émission sont réalisés sur une base annuelle, en tenant compte d’un parc de véhicules
moyens estimés pour l’année considérée, ce qui permet de tenir compte du renouvellement du parc
automobile, et donc des progrès réalisés en terme d’émissions des moteurs.

Les émissions sont calculées à l’aide d’une méthodologie développée à l’échelle Européenne :
COPERT IV. Cette méthodologie est en fait une bibliothèque d’équations, dont les variables sont les
paramètres de circulation. Les estimations d’émissions sont réalisées pour chaque type de véhicule
et de motorisation, pour chacun des polluants pris en compte.

Les données de trafic qui ont servi au calcul des émissions proviennent de campagnes de comptages
routiers réalisées sur le quartier de la gare en 2008, et d’une synthèse des campagnes réalisées sur
l’agglomération de Poitiers.
                                                          a
Le calcul des émissions a été réalisé à l’échelle annuelle . Les polluants pris en compte sont :
        les oxydes d’azote (NOx)
        les particules en suspension (PM)
        le dioxyde de carbone (CO2)
        le benzène (C6H6)

II.2        Trafic sur le quartier de la gare

La graphique suivant représente pour les voies principales le trafic de véhicules légers (VL) et poids
lourds (PL).
                                                                Trafic 2008
                                        18000
                                        16000
                                                                                             PL
                                        14000
                       Véhicules/jour

                                                                                             VL
                                        12000
                                        10000
                                         8000
                                         6000
                                         4000
                                         2000
                                            0
                                                Bd du Grand    Bd Jeanne      Bd Pont        Rue de
                                                    cerf         d'Arc        Achard        Maillochon

                                         Figure 5 : Trafic mesuré sur le quartier de la gare en 2008

a
  Les émissions sont estimées à l’aide de l’outil CIRCUL’AIR développé par l’ASPA (Association pour
la Surveillance et l'étude de la Pollution Atmosphérique en Alsace), avec comme parc de véhicules le
parc roulant fourni par le CITEPA (Centre Interprofessionnel Technique d’Etudes de la Pollution
Atmosphérique).

                                         Référence                               POITIERS – Quartier de la Gare
                                         DE 07-094             12                      2008, Etat initial
Les émissions atmosphériques liées au trafic sur le quartier de la gare
Les voies de circulation étudiées dans le cadre de cette étude supportent un trafic relativement
important. En partant de la porte de Paris, le trafic sur le Boulevard Jeanne d’Arc est de plus de
11 800 véhicules/jour. En poursuivant vers le sud, il est d’environ 16 780 véhicules sur le boulevard
du Grand cerf qui longe la gare, soit à titre de comparaison plus de la moitié du trafic de l’autoroute
A10, qui supporte environ 30 000 véhicules/jour (dont 20% de poids lourds).
Le trafic diminue ensuite de plus de moitié sur le boulevard du pont Achard, où il n’est plus que de
7 800 véhicules/jours.

Le trafic poids lourds est modéré sur la plupart des voies mais non négligeable. Les poids lourds sont
proportionnellement plus importants sur le boulevard du Grand Cerf, où il est de 972 véhicules jours
(6% du trafic) ou sur le boulevard Jeanne d’Arc (6% du trafic).

                          Figure 6 : Trafic moyen journalier par voie (tous véhicules)

                          Référence                               POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094              13                     2008, Etat initial
Les émissions atmosphériques liées au trafic sur le quartier de la gare
II.3                Les quantités de polluants émises par le trafic

Les graphiques suivants représentent par kilomètre les émissions pour une journée moyenne sur les
voies étudiées pour les véhicules légers (VL) et les poids lourds (PL).

                     Em issions d'oxydes d'azote (NOx)                                    Em issions de dioxyde de carbone (CO2)
              12                                                                    2.5
                                                         PL                                                                        PL
              10                                                                     2
                                                         VL                                                                        VL

                                                                    tonne/km/jour
               8
 kg/km/jour

                                                                                    1.5
               6
                                                                                     1
               4
                                                                                    0.5
               2

               0                                                                     0
                      Bd du    Bd Jeanne Rue de      Bd Pont                                    Bd du    Bd Jeanne Rue de       Bd Pont
                    Grand cerf   d'Arc  Maillochon   Achard                                   Grand cerf   d'Arc  Maillochon    Achard

                    Em issions de particules en suspension
                                                                                                 Em issions de benzène (C6H6)
                                     (PM)
              0.9                                                                   0.14
              0.8                                        PL                                                                        PL
                                                                                    0.12
              0.7
                                                         VL                          0.1                                           VL
              0.6
                                                                      kg/km/jour
 kg/km/jour

              0.5                                                                   0.08
              0.4                                                                   0.06
              0.3
                                                                                    0.04
              0.2
              0.1                                                                   0.02

               0                                                                          0
                      Bd du    Bd Jeanne Rue de      Bd Pont                                     Bd du    Bd Jeanne Rue de      Bd Pont
                    Grand cerf   d'Arc  Maillochon   Achard                                    Grand cerf   d'Arc  Maillochon   Achard

 Figure 7 : émissions journalières des véhicules légers (VL) et poids lourds (PL) sur les voies du quartier de la gare

Les émissions sur le boulevard du Grand Cerf représentent près ou plus du double des émissions du
boulevard Jeanne d’Arc pour les quatre polluants étudiés, alors que le trafic n’est que de 30%
supérieur. Ces écarts sont liés principalement à un nombre de poids lourds plus élevé sur le
boulevard du Grand Cerf.

Les émissions d’oxydes d’azote (NOx) sont très dépendantes du trafic poids lourds. En effet, les
progrès techniques réalisés sur les moteurs des voitures particulières ayant entraîné une forte baisse
des émissions de NOx pour ce type de véhicules ces dernières années, les poids lourds représentent
aujourd’hui une part proportionnellement importante des émissions d’oxydes d’azote.
Sur le boulevard du Grand Cerf, les poids lourds sont à l’origine de 47% des émissions de NOx, alors
qu’ils ne représentent que 6 % du trafic.

L’impact des poids lourds est un peu moins marqué pour le CO2 et les particules, quant au benzène, il
est émis presque exclusivement par les véhicules essence.

Les émissions de dioxyde de carbone sont d’environ 2.3 tonnes par kilomètre et par jour sur le
boulevard du Grand Cerf.
De la porte de Paris à la fin du boulevard du Pont Achard, les émissions liées aux véhicules
représentent 985 tonnes de CO2 par an.

                                       Référence                                                POITIERS – Quartier de la Gare
                                       DE 07-094               14                                     2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs

 Chapitre
    III.         III      Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs

Les mesures par échantillonneurs passifs ont été réalisées en une soixantaine de points répartis sur
la zone d’étude en proximité des voies de circulation. En raison de la forte variabilité qui existe sur les
concentrations de NO2 en proximité du trafic (en fonction de la distance à la voie, de la configuration
de la zone, de la présence d’obstacles,…), les points de mesures ont été répartis, dans la mesure du
possible, des deux cotés de la rue sur 10 segments de voiries, allant de la porte de Paris au pont
Achard. Environ 6 échantillonneurs ont été implantés sur chacun des 10 segments de voie.

La carte suivante représente la distribution des échantillonneurs passifs sur la zone d’étude lors des
trois campagnes de prélèvement.

                       Figure 8 : Implantation des échantillonneurs passifs sur la zone d'étude

                              Référence                              POITIERS – Quartier de la Gare
                              DE 07-094             15                     2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs

Le graphique suivant représente sous forme de boxplot les résultats de mesure du NO2 par
échantillonneurs passifs pour les trois campagnes réalisées.

                90
                80
                70
                60
                50
                40
                30
                20
                10
                 0
                      13/02/2008      27/02/2008      12/06/2008

          Figure 9 Concentrations NO2 prélevées par campagne de mesure par échantillonneurs passifs

Les concentrations prélevées en proximité du trafic lors de la première campagne sont à plus de 90%
supérieures à la valeur limite de 44µg/m3 pour le NO2. Elles atteignent au maximum 82.5 µg/m3. Les
concentrations sont moins élevées sur les deux autres campagnes, mais plusieurs sites dépassent
également la valeur limite.

A noter que cette limite est annuelle, et que ces résultats ne permettent pas d’obtenir une information
sur un éventuel dépassement annuel.

                           Référence                            POITIERS – Quartier de la Gare
                           DE 07-094            16                    2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs
La carte suivante représente les résultats des concentrations en NO2 mesurées par échantillonneurs
passifs. Chaque valeur correspond à la valeur moyenne des trois campagnes sur chaque point de
prélèvement.

Afin de faciliter la lecture des résultats, la concentration moyenne des échantillonneurs les plus
proches a été associée à chaque portion de voie.

 Figure 10 : Concentrations moyennes prélevées par échantillonneurs passifs lors des trois campagnes de mesure.

On mesure sur l’ensemble de la longueur des voies étudiées des valeurs supérieures à 40 µg/m3 sur
la durée des campagnes. L’objectif de qualité (40µg/m3 en moyenne annuelle), et la valeur limite (44
µg/m3 en moyenne annuelle) risquent d’être dépassés sur l’année. Ces valeurs, relativement élevées,
sont liées à l’importance du trafic et à la configuration de la rue ; cette dernière est située en fond de
vallée et est bordée de part et d’autre de bâtiments qui favorisent les phénomènes d’accumulation.

Les concentrations ne sont cependant pas homogènes sur toutes les portions de voies étudiées : les
valeurs les plus élevées sont prélevées sur le boulevard Jeanne d’Arc (porte de Paris) et devant la
gare.

Les valeurs de NO2 mesurées sur le boulevard du Pont Achard sont moins élevées, en raison du
trafic plus faible supporté par la voie. L’objectif de qualité de 40µg/m3 est tout de même dépassé
ponctuellement.

                            Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094            17                     2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs
Les cartes suivantes détaillent pour trois portions de voies (Porte de Paris, Boulevard du Grand Cerf
et Parvis de la gare), les moyennes de NO2 mesurées par échantillonneurs passifs. Chaque valeur
correspond à la valeur moyenne des trois campagnes sur chaque point de prélèvement.

  Figure 11 : moyenne des mesures de NO2 réalisées par échantillonneurs passifs sur la zone « Porte de Paris- Bd
                                                Jeanne d’Arc »

Les valeurs les plus élevées en NO2 sur le boulevard Jeanne d’Arc se situent au niveau de la porte de
Paris, où les émissions du trafic des autres voies viennent s’additionner aux émissions du boulevard.
Les concentrations les plus fortes en moyenne sur les trois campagnes sont de 57 µg/m3. La valeur
la plus élevée a été prélevée lors de la première campagne du mois de février : elle était de 62 µg/m3.

 Figure 12 : moyenne des mesures de NO2 réalisées par échantillonneurs passifs sur la zone « Boulevard du Grand
                                                    cerf »

                             Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                             DE 07-094            18                     2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs
La portion de voie représentée sur la Figure 12 correspond à une portion du boulevard du Grand Cerf située au
nord de la gare. Des valeurs élevées ont été ponctuellement prélevées là où la rue est la plus étroite (la zone qui
apparaît en travaux sur la photo aérienne était occupée par des bâtiments lors des mesures).

         Figure 13 : moyenne des mesures de NO2 réalisées par échantillonneurs passifs sur la zone «Parvis de la gare»

      Devant la gare, les valeurs sont sensiblement différentes selon que l’on se situe sur le boulevard du
      Grand Cerf ou le boulevard du pont Achard, délimités par l’intersection avec le boulevard solferino.
      Le trafic est en effet beaucoup plus important au nord de l’intersection (16 782 veh/jours) qu’au sud
      (7 828 veh/jour) ; l’impact des émissions liées aux véhicules est par conséquent plus important sur les
      mesures de NO2 réalisées au nord de l’intersection.

      III.1   Evolution des concentrations de NO2 en 2008 sur le réseau fixe et

              comparaison avec les résultats des campagnes de mesure par

              échantillonneurs passifs

      Le graphique suivant représente les moyennes hebdomadaires de NO2 mesurées sur les stations
      fixes de l’agglomération de Poitiers. Les cadres superposés représentent les campagnes de
      prélèvements par échantillonneurs passifs.

                                   Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                                   DE 07-094             19                    2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs

         Figure 14 : moyennes hebdomadaires de NO2 prélevées sur les stations fixes de l'agglomération

La relation entre les valeurs prélevées par échantilloneurs passifs et mesurées sur les stations fixe
est cohérente, traduisant l’impact des conditions météorologiques sur la dispersion des polluants à
l’échelle de l’agglomération. On mesure sur les stations des valeurs assez élevées lors la première
campagne (du 13/02 au 27/02). Les valeurs décroissent assez brusquement lors de la seconde
campagne (du 27/02 au 12/03). Les concentrations prélevées sur le réseau fixe durant la campagne
du mois de juin, en conditions estivales plus favorables aux phénomènes de dispersion, sont un peu
plus faibles par rapport au restant de l’année.

Le tableau suivant représente les concentrations moyennes mesurées sur les stations fixes durant les
campagnes de prélèvements comparées aux moyennes annuelles.

                                                               Les
                                            Marché         Couronneries Chasseneuil
Moyenne annuelle                              30.57           14.78        12.69
Moyenne durant les 3 campagnes
de mesure par tubes                           33.89             16.65             17.37
Rapport moyenne
campagne/moyenne annuelle                     1.11               1.13               1.37
           Tableau 3 : Moyennes de NO2 prélevées sur les stations fixes de l’agglomération de Poitiers

Le rapport entre les deux moyennes est proche de 1 sur les stations Marché et Couronneries, les
deux stations les plus proches de la zone d’étude. On peut donc supposer que les campagnes, et
donc les valeurs prélevées par échantilloneurs passifs, sont relativement représentatives de l’échelle
annuelle.
Le risque de dépassement sur l’année de l’objectif de qualité (40 µg/m3) et de la valeur limite (44
µg/m3) est donc important, puisque ces deux valeurs sont dépassées ponctuellement en plusieurs
sites durant les campagnes de prélèvement.

III.2   Conclusions sur les mesures de NO2 par échantillonneurs passifs

Les campagnes de mesure de NO2 réalisées par échantilloneurs passifs sur les boulevards du
quartier de la gare ont révélé des concentrations assez élevées, révélatrice de l’impact du trafic.
L’objectif de qualité de 40 µg/m3 est dépassé en moyenne sur les trois campagnes sur toute la
longueur des voies étudiées. La valeur limite pour 2008 (44µg/m3) est également régulièrement
dépassée.
La comparaison des valeurs mesurées durant les campagnes sur les stations fixes avec celles des
moyennes annuelles montre que les campagnes sont relativement représentatives de l’échelle

                            Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094             20                    2008, Etat initial
Mesure du NO2 par échantillonneurs passifs
annuelle, le risque de dépassement sur l’année de la valeur limite et de l’objectif de qualité est donc
élevé.

On enregistre des écarts marqués entre les concentrations mesurées au nord ou au sud de la gare.
Au nord, les concentrations NO2 plus élevées sont la conséquence d’un trafic plus soutenu.
Les différences de concentrations entre les sites reflètent également l’importance de la configuration
de la rue au niveau du point de mesure, plus ou moins favorable à la dispersion des polluants.

                          Référence                         POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094          21                   2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles

 Chapitre
   IV.          IV Résultats des mesures par unités mobiles

Les campagnes de mesure par unités mobiles ont été menées en trois sites de la zone d’étude :
    o le parking Maillochon (site de fond)
    o la place Duguesclin
    o le parvis de la gare.
Contrairement aux mesures par échantillonneurs passifs, ce type de mesure permet d’accéder aux
valeurs horaires de NO2, et donc de calculer d’autres paramètres que les moyennes (perceptile,
valeur maximales,…).

Le site du parking Maillochon a été choisi pour représenter les niveaux de fond de la zone. Les écarts
mesurés entre ce site et « Parvis de la Gare » et « Place Duguesclin » sont directement liés à
l’influence locale des sources d’émissions proches des deux sites exposés.

IV.1     Estimation des niveaux de fond : le parking Maillochon

L’unité mobile a été placée en retrait des voies de circulation, à coté du parking Maillochon sur le
parking des bâtiments de la Poste. Le site a été choisi de manière à estimer les concentrations de
fond de la zone d’étude.

                            Figure 15 : emplacement de l'unité de mesure mobile

                          Référence                            POITIERS – Quartier de la Gare
                          DE 07-094            22                    2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles
Le tableau suivant compare les résultats des campagnes de mesure aux valeurs réglementaires. A
noter que ces dernières sont annuelles, et que la comparaison n’est donc réalisée qu’à titre indicatif.

                                                                            Du 13/02      Du 24/09
                                                                               au            au         Valeurs réglementaires
                                                                            26/06/08      27/11/08
    Parking Maillochon (site de fond)

                                                                                                       44 : valeur limite en 2008
                                                                               17.9          24.0      (moyenne annuelle)
                                                   Moyenne (µg/m3)
                                                                                                       40 : objectif de qualité (moyenne
                                                                                                       annuelle)
                                                                                                       200 : seuil d'information
                                        NO2

                                               Maximale horaire (µg/m3)         108           91
                                                                                                       400 : seuil d’alerte
                                                Centile 98 (moyennes           54.0          68.2      200 :   valeur       limite   jusqu’au
                                                  horaires, µg/m3)                                     01/01/2010
                                                Centile 99.8 (moyennes                                 200 : valeur limite à partir du
                                                                               78.0          87.0
                                                   horaires, µg/m3)                                    01/01/2010
                                                                                                       40 : valeur limite (moyenne
                                                                                                       annuelle)
                                        PM10

                                                   Moyenne (µg/m3)             22.26        23.19
                                                                                                       30 : objectif de qualité (moyenne
                                                                                                       annuelle)
                                                Centile 90.4 (moyennes
                                                                               33.5          36.3      50 : valeur limite
                                                 journalières) (µg/m3)
                                        NOx

                                                   Moyenne (µg/m3)             26.0          47.1

                                               Tableau 4 : résultats des campagnes de mesure menées sur le parking Maillochon

Les valeurs réglementaires sont largement respectées sur la période étudiée pour les polluants
mesurés. Les concentrations de NO2 sont supérieures de 4 à 6 µg/m3 à celles mesurées durant les
même périodes sur les sites péri-urbains du réseau fixe de l’agglomération. Elles représentent un
fond urbain pour le secteur étudié.
Les valeurs de PM10 sont également un peu supérieures (de moins d’un µg/m3 durant les 2
campagnes) à celles du fond péri-urbain.

IV.2                                    Estimation de l’impact des voies de circulation dans le quartier de la

                                        gare : Place Duguesclin

Le site de mesure est situé sur un trottoir du Boulevard du Grand Cerf, au niveau de la place
Duguesclin, qui correspond à la limite entre le boulevard Jeanne d’Arc et le Boulevard du Grand Cerf.
L’unité mobile était située à proximité immédiate du trafic (moins de deux mètres des voies).

                                                            Figure 16 : emplacement de l'unité de mesure mobile

                                                          Référence                             POITIERS – Quartier de la Gare
                                                          DE 07-094            23                     2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles

                                                   Du 13/02 Du 23/04 Du 24/09 Du 13/11
                                                                                                         Valeurs
                                                      au       au       au       au
                                                   19/03/08 21/05/08 22/10/08 27/11/08               réglementaires
                                                                                                  44 : valeur limite en 2008
                                                                                                  (moyenne annuelle)
                            Moyenne (µg/m3)          41.3       39.7        40.7        40.7
                                                                                                  40 : objectif de qualité
                                                                                                  (moyenne annuelle)
                             Maximale horaire                                                     200 : seuil d'information
                                                     132         134         124         125
                    NO2

                                 (µg/m3)                                                          400 : seuil d’alerte
 Place Duguesclin

                           Centile 98 (moyennes                                                   200 : valeur limite jusqu’au
                                                    106.3       92.7        96.7        98.3
                             horaires, µg/m3)                                                     01/01/2010
                              Centile 99.8
                                                                                                  200 : valeur limite à partir
                           (moyennes horaires,      127.4       122.0       116.5       122.3
                                                                                                  du 01/01/2010
                                µg/m3)
                                                                                                  40 : valeur limite (moyenne
                                                                                                  annuelle)
                            Moyenne (µg/m3)          36.2       27.5         Nd         31.3
                    PM10

                                                                                                  30 : objectif de qualité
                                                                                                  (moyenne annuelle)
                                Centile 90.4
                                (moyennes            58.6       34.5         Nd         54.7      50 : valeur limite
                           journalières) (µg/m3)
                    NOx

                            Moyenne (µg/m3)         107.6       76.5         110         132

                               Tableau 5 : résultats des campagnes de mesure menées sur la place Duguesclin

Le taux de fonctionnement pour les mesures de PM10 de la 3ème campagne place Duguesclin est
inférieur à 75%, la campagne n’est pas validée sur l’ensemble de sa durée, les résultats pour les
PM10 ne sont pas présentés dans ce tableau. Une campagne supplémentaire a été menée du 13/11
au 27/11 pour pallier au manque de données.

Les valeurs de NO2, NOx et PM10 sont sensiblement supérieures aux valeurs de fond de la zone
mesurée sur le parking Maillochon.

L’objectif de qualité pour le NO2 de 40µg/m3 est dépassé durant trois des 4 campagnes de mesure
réalisées place Duguesclin. A noter que cet objectif ne peut être appliqué qu’à une moyenne
annuelle, et n’est comparé ici aux résultats qu’à titre indicatif. Un dépassement de la valeur sur des
campagnes ponctuelles ne signifie pas que la valeur puisse être dépassée à l’échelle annuelle. Les
autres valeurs réglementaires (centile, maxima) ne sont pas dépassées durant les quatre
campagnes.

L’objectif de qualité de 30µg/m3 pour les PM10 est dépassé sur deux campagnes de mesure. La
valeur limite pour le centile 90.4 est également dépassée durant ces deux campagnes.
Les maxima horaires en NO2 atteignent 134 µg/m3, la limite de 200µg/m3 n’a donc jamais été
dépassée.

                                           Référence                           POITIERS – Quartier de la Gare
                                           DE 07-094          24                     2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles
Les concentrations moyennes de NO2 mesurées sur le site, de 40 à 41 µg/m3, sont sensiblement
inférieures aux valeurs prélevées par tubes à diffusion à quelques dizaine de mètres au sud où elles
varient entre 44 et 59 µg/m3.

  Figure 17 : Site « Place Duguesclin » et moyennes des mesures de NO2 réalisées à proximité par échantillonneurs
                                                      passifs

Ces différences s’expliquent par la configuration du site qui a accueilli l’unité mobile ; la proximité de
la place Duguesclin, qui représente une configuration ouverte, favorise la dispersion des polluants.
On peut donc supposer que les valeurs mesurées sur ce site ne sont pas représentatives des niveaux
maxima du boulevard, que l’on pourrait mesurer dans une zone où l’espace est plus étroit.

Profils horaires des concentrations en dioxyde d’azote

Le graphique suivant représente les profils des moyennes horaires de NO2 mesurées sur le site
« Duguesclin » (site exposé au trafic) et sur le site de fond « Maillochon » (site de fond) durant les
quatre campagnes de mesure.
                                                                    NO2
                   70.00       DUGUESCLIN
                   60.00       MAILLOCHON
                   50.00
           µg/m3

                   40.00
                   30.00
                   20.00
                   10.00
                     -
                           1   2    3   4   5   6   7   8   9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

    Figure 18 : profil des moyennes horaires de concentrations en NO2 sur les sites "Duguesclin" et "Maillochon"

Les concentrations mesurées sur le site Duguesclin atteignent en moyenne 60µg/m3 en heure de
pointe, soit sur ces mêmes heures un écart de l’ordre de 30 µg/m3 par rapport au fond de la zone. Cet
écart est dans une large mesure directement attribuable au trafic.

                                   Référence                              POITIERS – Quartier de la Gare
                                   DE 07-094                25                  2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles
Le rapport des concentrations NO/NO2

Ce rapport est un bon marqueur de la proximité d’un trafic automobile important. Les émissions de
NOx liées aux véhicules sont en effet très majoritairement représentées par le monoxyde d’azote,
mais ce dernier est rapidement oxydé en dioxyde d’azote. Des concentrations proportionnellement
importantes de NO sont donc révélatrices de l’impact du trafic à proximité.
                                                    Rapport NO/NO2
                         1.2
                          1
                         0.8
                         0.6
                         0.4
                         0.2
                          0

                                                Maillochon

                                                                                                Chasseneuil
                                   Duguesclin

                                                                                 Couronneries
                                                                  Marché
     Figure 19 : Rapport des concentrations NO/NO2 durant les campagnes de mesure sur le site « Duguesclin »

Le rapport est de 1 sur le site « Duguesclin ». Il est largement supérieur à celui des stations de fond
urbaine et péri-urbaine, traduisant l’impact du trafic à proximité (Boulevard du Grand Cerf) sur les
concentrations mesurées.

Rose des concentrations de NO2

Une rose des concentrations est une représentation des moyennes de concentrations mesurées en
fonction du secteur de vent enregistré sur une station météorologique durant la mesure.

La rose des concentrations suivante a été réalisée à partir des données de NO2 mesurées sur le site
« Duguesclin » et les données Météo-France de la station de Biard.

                    Figure 20 Rose des concentrations de NO2 sur le site « Place Duguesclin »

La rose des concentrations présente un profil relativement homogène dans tous les secteurs de
vents, avec une tendance plus faible par vent d’ouest. L’exposition au NO2 est importante quelle que
soit l’orientation du vent.

                               Référence                                     POITIERS – Quartier de la Gare
                               DE 07-094                     26                    2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles
Ce type de résultats est lié à la configuration de l’environnement du site. Dans ce type de rue dite
« canyon » la circulation de l’air est perturbée par les obstacles que représentent les bâtiments. L’air
est remis en circulation par le trafic des véhicules, et la mesure du vent sur la station Météo France,
située dans un endroit dégagé, est peu représentative des conditions locales au niveau du point de
mesure.
Par ailleurs, dans ce type de rue, les concentrations tendent à s’accumuler au niveau de la façade
des bâtiments sous le vent, là où la circulation des masses d’air est la plus faible (cf Figure 21), ce qui
correspondrait ici à une situation de vent d’Est et est à l’origine des valeurs plus élevées mesurées
dans ce secteur.

                                                    Vent

           Figure 21 : Influence de l’effet canyon sur le calcul des concentrations à l’échelle de la rue

IV.3    Estimation de l’impact des voies de circulation dans le quartier de la

        gare : Parvis de la gare

Le site « Parvis de la gare » est le second site choisi sur la zone dans le but d’estimer l’impact du
trafic sur les boulevards. Il est situé au sud du parvis de la gare, devant le boulevard du Pond Achard.

                               Figure 22 : emplacement de l'unité de mesure mobile

                            Référence                               POITIERS – Quartier de la Gare
                            DE 07-094              27                     2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles

                                                                Du 19/03         Du 21/05     Du 22/10
                                                                                                                   Valeurs
                                                                   au               au           au
                                                                23/04/08         26/06/08     27/11/08         réglementaires
                                                                                                         44 : valeur limite en 2008
                                                                                                         (moyenne annuelle)
                                   Moyenne (µg/m3)                  26.6           21.7         31.1
                                                                                                         40 :    objectif     de   qualité
                                                                                                         (moyenne annuelle)
                                   Maximale horaire                                                      200 : seuil d'information
                    NO2

                                                                    83             138           98
                                       (µg/m3)                                                           400 : seuil d’alerte
 Parvis e la gare

                           Centile 98 (moyennes                                                          200 : valeur     limite   jusqu’au
                                                                    66.3           53.4         72.0
                             horaires, µg/m3)                                                            01/01/2010
                           Centile 99.8 (moyennes                                                        200 : valeur limite à partir du
                                                                    77.0          117.7         86.7
                              horaires, µg/m3)                                                           01/01/2010
                                                                                                         40 : valeur limite (moyenne
                                                                                                         annuelle)
                    PM10

                                   Moyenne (µg/m3)                  23.5           23.1         23.0
                                                                                                         30 :    objectif de   qualité
                                                                                                         (moyenne annuelle)
                           Centile 90.4 (moyennes
                                                                    36.8           32.1         32.0     50 : valeur limite
                            journalières) (µg/m3)
                    NOx

                                   Moyenne (µg/m3)                  45.0           38.9         69.8

                                        Tableau 6 résultats des campagnes de mesure menées sur le parvis de la gare

L’ensemble des valeurs réglementaires est respecté pour les trois campagnes de mesure pour le NO2
et les PM10. Les valeurs sont inférieures à celles mesurées sur la Place Duguesclin en raison
principalement de la configuration plus ouverte et dégagée du site de mesure, plus favorable à la
dispersion des polluants, et au trafic moins important supporté par le Boulevard du pont Achard.
Les valeurs sont supérieures au fond mesuré sur le parking Maillochon, le site du parvis de la gare
est sous l’influence locale du trafic à proximité.

Les maxima horaires en NO2 atteignent 118 µg/m3, la limite de 200µg/m3 n’a donc jamais été
dépassée.

Profils horaires des concentrations en dioxyde d’azote

Le graphique suivant représente le profil des moyennes horaires de NO2 mesurées sur le site « Parvis
de la gare» (site exposé au trafic) et sur le site de fond « Maillochon » (site de fond) durant les trois
campagnes de mesure.
                                                            Moyennes horaires du dioxyde d'azote
                                       40
                                       35
                                       30
                                       25
                           µg/m2

                                       20
                                       15
                                       10                                                                 MAILLOCHON
                                        5                                                                 (FOND)
                                                                                                          PARVIS GARE
                                   -
                                             1   2    3   4 5   6   7   8   9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
                                                                                Heure

  Figure 23 : profil des moyennes horaires de concentration en NO2 sur les sites "Parvis de la gare" et "Maillochon"

Les moyennes horaires sur le site « Parvis de la gare » ne dépassent pas cette fois la limite de
40µg/m3. Les concentrations sont beaucoup plus basses que celles mesurées sur le site
« Duguesclin », où elles atteignent en moyenne horaire 60µg/m3.

                                                     Référence                              POITIERS – Quartier de la Gare
                                                     DE 07-094              28                    2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles

Le rapport des concentrations NO/NO2

Ce rapport est un bon marqueur de la proximité d’un trafic automobile important. Les émissions de
NOx liées aux véhicules sont en effet très majoritairement représentées par le monoxyde d’azote,
mais ce dernier est rapidement oxydé en dioxyde d’azote. Des concentrations proportionnellement
importantes de NO sont donc révélatrices de l’impact du trafic à proximité.

                                                      Rapport NO/NO2
                              1.2
                                1
                              0.8
                              0.6
                              0.4
                              0.2
                                0
                                                     Maillochon

                                                                                                Chasseneuil
                                      Parvis de la

                                                                                 Couronneries
                                                                   Marché
                                         gare

   Figure 24 : Rapport des concentrations NO/NO2 durant les campagnes de mesure sur le site « Parvis de la gare»

Le rapport NO/NO2 est plus faible sur le parvis de la gare que sur le site « Duguesclin ». On voit ici
de nouveau l’impact d’un trafic plus faible sur le site. Le rapport reste supérieur à celui des stations de
fond péri-urbaines de Chausseneuil et des Couronneries, mais est désormais à peu près identique à
celui du site urbain « Place du marché ».

Rose des concentrations de NO2

                     Figure 25 : Rose des concentrations en NO2 sur le site « Parvis de la gare »

Le site « Parvis de la gare est dans une zone plus ouverte et dégagée que le site « Duguesclin ». Les
concentrations les plus élevées correspondent cette fois à des secteurs correspondant aux voies de
circulation les plus proches, en particulier au niveau de leur intersection (secteur nord-ouest).

                              Référence                                       POITIERS – Quartier de la Gare
                              DE 07-094                       29                    2008, Etat initial
Résultats des mesures par unités mobiles
L’influence du boulevard du Pont Achard reste cependant peu visible sur le secteur sud-ouest (rue
large et trafic moyennement dense).

IV.4    Estimation de l’incertitude : intervalle de confiance autour de la

        moyenne estimée.

Les campagnes de mesures réalisées sur le quartier de la gare sont d’une durée limitée. Un
dépassement de la valeur limite ou de l’objectif de qualité sur la durée des campagnes ne traduit pas
nécessairement un risque de dépassement à l’échelle annuelle.

L’estimation d’indicateurs (moyenne, nombre de dépassements) sur une série temporelle incomplète
induit une incertitude. L’incertitude doit être comprise comme un paramètre permettant de dire
quelles sont les valeurs possibles de la concentration réelle autour de la concentration annoncée. Elle
est généralement traduite sous la forme d’un intervalle de confiance.

La méthode utilisée ici (méthode des plans de sondage) fournit une estimation de l’incertitude liée au
plan de sondage sous la forme d’intervalles de confiance à 95%.

Un intervalle de confiance est un intervalle supposé contenir, avec un certain degré de confiance, la
valeur à estimer. Par exemple, un intervalle de confiance à 95% (ou au seuil de risque de 5 %) a 95%
de chances de contenir la valeur du paramètre que l'on cherche à estimer ; autrement dit, la
probabilité pour que cet intervalle contienne la valeur à estimer est de 0,95.
L’intervalle de confiance est calculé à partir des données du site fixe de Poitiers « Place du marché ».

Les deux graphiques suivants représentent les intervalles de confiances pour la moyenne des NO2 et
PM10 pour chacun des trois sites de prélèvement de la zone.

       Figure 26 : Intervalle de confiance pour les concentrations en NO2 sur les sites du quartier de la gare

       Figure 27 : Intervalle de confiance pour les concentrations en PM10 sur les sites du quartier de la gare

                             Référence                               POITIERS – Quartier de la Gare
                             DE 07-094              30                     2008, Etat initial
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler