RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
RENDEZ-VOUS
ROYAN

PROGRAMME
DE CONFÉRENCES
ET DE CINÉ-ARCHI
2018-2019
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Programme
de conférences
et de ciné-archi
2018-2019

Le service du patrimoine présente son programme annuel de conférences                         Jeudi 20 septembre 2018                        Jeudi 4 octobre 2018
dédiées à l’architecture et au patrimoine, avec l’intervention de professionnels :            ROYAN 1950, UNE ARCHITECTURE                   MIES VAN DER ROHE ET
conservateurs, historiens de l’art, architectes, jeunes chercheurs… S’y ajoutent              DE DÉTAILS,                                    LE MINIMALISME ARCHITECTURAL,
quatre séances de ciné-archi, des projections de films (fictions ou documentaires)            par Charlotte de Charette, docteur en          par Gilles Ragot, professeur d’histoire
qui permettent un échange autour de grands thèmes d’architecture ou d’urbanisme.              histoire de l’art, animatrice du patri-        de l’art contemporain à l’université
Afin de maintenir la qualité et la fréquence de ces interventions, l’accès à ces              moine de Royan                                 Bordeaux-Montaigne
conférences est désormais payant. L’entrée des ciné-archi reste gratuite. Le                  Reflet d’une époque en quête de renou-         Connu dans le monde entier pour son
tarif est fixé à 3 € par conférence. Toutefois dans un souci d’accessibilité, un tarif        veau, l’architecture se métamorphose           célèbre aphorisme « less is more », l’archi-
préférentiel sera accordé pour l’achat de plusieurs séances (cf. informations                 dans les années 1950. À Royan, les formes      tecte allemand Ludwig Mies Van der Rohe
pratiques, p.12 ).                                                                            du Mouvement Moderne se mêlent                 (1886-1969) est une des quatre figures fon-
Comme chaque année, les thèmes sont variés et touchent aussi bien au « proche »,              aux références régionales ainsi qu’aux         datrices de l’architecture moderne. Après
avec Royan, La Rochelle ou Bordeaux… qu’au « lointain », avec le Zanskar et les               influences brésiliennes. Il en résulte un      avoir travaillé en Europe et enseigné dans
Antilles. De grandes figures seront évoquées, comme Mies van der Rohe, Mallet-                style unique, dont la richesse se révèle       la fameuse école du Bauhaus, Mies Van
Stevens ou Jean Nouvel, ainsi que des concepts, comme l’espace-temps ou la
                                                                                              dans les détails. Joyeuse et sans com-         der Rohe est contraint, après l’arrivée des
généalogie, appliqués à l’architecture.
                                                                                              plexe, l’architecture ose les couleurs         nazis au pouvoir, de poursuivre son œuvre
Nous vous souhaitons à tous de belles découvertes et espérons vous retrouver
                                                                                              vives et les formes dynamiques : piliers       aux États-Unis. Il va contribuer fortement
nombreux sur ces 18 rendez-vous.
                                                                                              en V, auvents en casquettes ou poignées        à introduire le Mouvement moderne sur le
                                                                                              en boomerang. Le style 50 royannais, c’est     continent nord-américain, en particulier
                                                           Éliane CIRAUD-LANOUE,              aussi l’art du cadre, des escaliers aériens,   sous sa forme la plus minimaliste.
                                           Adjointe en charge des Affaires Culturelles        des portes étonnantes ou des garde-
                                                                                              corps variés. C’est dans ce foisonnement
                                                                                              de détails, présentés ici, que s’affirme la
                                                                                              singularité de l’architecture moderne de
                                                                                                                                             À gauche
                                                                                              Royan.
                                                                                                                                             Détail des portes de Royan
                                                                                                                                             © Ville de Royan, A. Valli
SALLE JEAN GABIN                                       Photo couverture :
112, rue Gambetta                                      Maison Carrée et Carré d’Art, Nîmes,                                                  À droite
La salle ouvre à 18h,                                  Norman Foster, 1993                                                                   Maison Farnsworth, 1947-1951
les conférences débutent à 18h30.                      © Arslan                                                                              © The cool republic magazine
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Jeudi 18 octobre 2018                              Jeudi 8 novembre 2018                               Jeudi 29 novembre 2018                          Jeudi 6 décembre 2018
PLAIDOYER POUR LES GRANDS                          LE MÉMORIAL OU LA MÉMOIRE MISE                      CINÉ-ARCHI : ÉMILE AILLAUD,                     L’ESPACE-TEMPS OU LA QUATRIÈME
ENSEMBLES,                                         EN ESPACE,                                          UN RÊVE ET DES HOMMES,                          DIMENSION DE L’ARCHITECTURE
par Caroline Mazel, de l’agence Médiarchi          par Caroline Mazel, de l’agence Médiarchi           film documentaire de Sonia                      CONTEMPORAINE,
Durant les Trente glorieuses, 8 millions de        Chacun a à l’esprit le Monument aux Morts           Cantalapiedra, France, 2010, 58 min             par Gilles Ragot, professeur d’histoire
logements sont construits pour résoudre            de son village sous forme de stèle ou de            6 millions de logements sont construits en      de l’art contemporain à l’université
la pénurie qui frappe la France. Après un          statue de Poilus, de coq gaulois ou de              France de 1953 à 1973 selon les normes          Bordeaux-Montaigne
accueil enthousiaste, dès les années 1960,         veuve éplorée. Lieu de rassemblement,               d’un habitat de masse, pour répondre au         L’architecture ne connaît que trois dimen-
les premières critiques se font entendre           repère dans la ville, il avait pour vocation        mal logement qui gangrène les Trente glo-       sions : la longueur, la largeur et la hauteur.
à l’encontre des grands ensembles, jugés           de garder l’histoire et la mémoire d’un             rieuses. Dès les années 1960, la critique des   Pourtant, au début des années 1920, les
« inhumains » voire « concentration-               événement tragique. Nous nous inté-                 grands ensembles s’amorce. Un homme en          architectes de l’avant-garde moderne
naires ». Encore aujourd’hui, leur rejet est       resserons aux nouvelles générations de              renouvelle le visage : Émile Aillaud (1902-     mettent en avant une quatrième dimension
quasi systématique. Rares sont ceux qui            mémoriaux qui, plus qu’une œuvre d’art              1988). Ce documentaire dresse le portrait       de l’espace : celle du temps. Les cinéastes,
les considèrent comme des éléments de              posée devant nous, sont désormais des               de cet architecte poète et humaniste, à l’ap-   les peintres, les sculpteurs et après eux les
notre patrimoine. Pourtant, en dépit des           œuvres d’architecture à parcourir, à vivre          pui des nombreux projets d’architecture         architectes, inventent des dispositifs pour
difficultés qui ont façonné leur histoire,         et à émouvoir où par la puissance de la             sociale qu’il a réalisés. En décalage avec la   montrer comment le déplacement, le mou-
beaucoup présentent des qualités indé-             mise en espace et de la symbolique, l’ab-           production urbaine des années 1950 à 70,        vement, transforment à chaque instant la
niables, absentes de la production actuelle.       sence est matérialisée, le passé nous est           il a construit de grands ensembles origi-       perception que nous avons d’un volume ou
Détruits voire défigurés sous couvert des          transmis, la réflexion provoquée.                   naux (La Grande Borne à Grigny, les Tours       d’un espace et formalisent ainsi les avan-
vertus de la rénovation urbaine, ils sont vic-                                                         Nuages à Nanterre). Images d’archives et        cées les plus récentes des mathématiques
times d’un déficit de recherche historique.                                                            lecture de ses textes interrogent l’actualité   et de la physique qu’Einstein « popularise »
Cette conférence a pour finalité de parti-                                                             de sa pensée sur le « vivre ensemble ».         à cette époque par ses découvertes sur la
ciper à changer notre regard à leur égard.                                                             Film projeté dans le cadre du Mois du           relativité. En cela, ils n’inventent rien : l’ar-
À gauche                                                                                               Film documentaire. La projection sera           chitecture s’est de tout temps découverte
Les Orgues de Flandre, Paris, Martin van Treeck,                                                       suivie d’une discussion animée par Sonia        en mouvement. Mais ils font de cette évi-
1970-1980                                          À droite                                            Cantalapiedra, réalisatrice et Hugues           dence le cœur même de leur conception et,
© J. Barras                                        La Grande Borne, Grigny, Émile Aillaud, 1967-1971
                                                                                                       Drapeau, architecte DPLG.                       ce faisant, ils révolutionnent l’art de bâtir.
Mémorial international de Notre-Dame de Lorette,   © Raphaël
Arras, Philippe Prost, 2013-2014                   Maison La Roche, Le Corbusier, 1923-1925
© G. Bavière                                       © G. Ragot
2                                                                                                                                                                                                     3
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Jeudi 13 décembre 2018                          Jeudi 17 janvier 2019                          Jeudi 7 février 2019                             Jeudi 28 février 2019
LA BASE SOUS-MARINE DE                          CINÉ-ARCHI : LA SAPIENZA,                      ROBERT MALLET-STEVENS,                           L’ARCHITECTURE MODERNE
BORDEAUX : SOUS LE BÉTON,                       film d’Eugène Green, France-Italie,            ENTRE ART DÉCO ET PURISME,                       AUX ANTILLES,
LA CULTURE,                                     2014, 110 min, version originale               par Gilles Ragot, professeur d’histoire          par Charlotte de Charette, docteur en
par Mathieu Marsan, historien de l’art          sous-titrée                                    de l’art contemporain à l’université             histoire de l’art, animatrice de l’archi-
Mise en chantier dans le quartier de            Alexandre, architecte quinquagénaire           Bordeaux-Montaigne                               tecture et du patrimoine de Royan
Bacalan en septembre 1941, la base              au sommet de sa carrière, éprouve une          Avec Le Corbusier, André Lurçat et Auguste       L’architecture du XXe siècle occupe une
sous-marine accueille les premiers sub-         sorte de malaise mélancolique, notam-          Perret, Robert Mallet-Stevens (1886-1945)        part importante aux Antilles, en raison
mersibles allemands affectés à la cité          ment dans sa relation avec sa femme            est l’une des quatre figures majeures de         de leur histoire, des destructions cyclo-
girondine en janvier 1943. Depuis la            Aliénor. Il ressent le besoin de partir        l’avant-garde moderne de l’entre-deux            niques et des dommages sismiques.
Libération, cet encombrant vestige archi-       sur les traces de l’architecte baroque         guerres en France. Souvent abusivement           Entre les années 1930 et les années
tectural est devenu un lieu capable de          Francesco Borromini, afin d’écrire une         réduit à l’image d’un architecte dandy que       1960, on assiste à une pénétration des
stimuler tous les fantasmes. Toutes sortes      étude sur sa vie et son œuvre. L’épouse        lui valent ses origines sociales aisées et       idées du Mouvement Moderne dans les
d’artistes ont, à un moment donné, investi      d’Alexandre, qui est psychologue sociale,      son impeccable maintien, Mallet-Stevens          îles caraïbes. Cette architecture savante
les murs du bunker bordelais. Plus de cin-      l’accompagne à Stresa, au bord du lac          est un architecte au parcours original           s’adapte aux conditions locales, et se mêle
quante années d’initiatives artistiques         Majeur et dans le canton du Tessin sur le      formé aux racines de l’Art Déco dont il se       aux références vernaculaires. Cela abou-
ont bâti la réputation d’une base, tour         lieu de naissance de Borromini. Ils y ren-     détache pour adhérer sans dogmatisme à           tit à une forme originale de modernisme,
à tour lieu inédit et underground, dédié        contrent Lavinia, une jeune fille malade,      une forme de purisme radical. Il est égale-      audacieux et inventif, que l’on rencontre
à la plaisance puis à l’art contemporain        et son frère, Goffredo, qui aspire à devenir   ment l’un des fondateurs de l’Union des          aussi bien dans l’habitat populaire que
sous toutes ses formes. Cette conférence        architecte. Tandis qu’Aliénor reste auprès     Artistes Modernes en 1928 (U.A.M) dont           dans les bâtiments publics.
a pour objectif de présenter l’histoire de la   de Lavinia, Alexandre et Goffredo partent      l’impact fut décisif sur l’évolution des arts
construction du bunker le plus imposant         sur les traces de Borromini pour un voyage     décoratifs et du mobilier contemporain.
de Nouvelle-Aquitaine, son rôle durant          d’études. La rencontre de ce couple fra-
la Seconde Guerre mondiale, ainsi que           ternel va transformer la vie d’Alexandre
                                                                                               À gauche                                         À droite
les différentes expérimentations cultu-         et Aliénor.                                    Base sous-marine de Bordeaux, 1941               Villa Cavrois, Croix, Robert Mallet-Stevens, 1929-1932
relles qu’il a pu abriter tout au long de la    La projection du film sera accompagnée         © M. Marsan                                      © Liondartois
seconde moitié du XXe siècle.                   d’une discussion animée par Hugues             Église Sant’Ivo alla Sapienza, Rome, Francesco   Ancien hôtel de ville du Lamentin, Martinique,
                                                Drapeau, architecte DPLG.                      Borromini, 1643-1662                             Louis Caillat, 1935
                                                                                               © LPT                                            © DAC Martinique

4                                                                                                                                                                                                        5
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Jeudi 7 mars 2019                                     Jeudi 21 mars 2019                                         Jeudi 28 mars 2019                            Jeudi 4 avril 2019
LES VILLAS BALNÉAIRES DE                              CINÉ-ARCHI : DEUX OU TROIS                                 LA RECONSTRUCTION APRÈS LA                    LA GÉNÉALOGIE EN ARCHITECTURE :
LA ROCHELLE ET SES ENVIRONS                           CHOSES QUE JE SAIS D’ELLE,                                 SECONDE GUERRE MONDIALE EN                    LA QUÊTE DES ORIGINES
(1950-1980),                                          film de Jean-Luc Godard, France, 1967,                     NOUVELLE-AQUITAINE,                           par Caroline Mazel, de l’agence Médiarchi
par Gilles Ragot, professeur d’histoire               84 min                                                     par Gilles Ragot, professeur d’histoire       À l’évocation des termes généalogie,
de l’art contemporain à l’université                  Au milieu des années 60. En racontant                      de l’art contemporain à l’université          filiation, héritage, nous pensons géné-
Bordeaux-Montaigne                                    l’histoire de Juliette, ménagère « banale »                Bordeaux-Montaigne et Christophe              tique, droit ou encore psychologie,
En 2017, le Conseil d’Architecture et d’Ur-           qui vit dans un grand ensemble de la                       Bourel le Guilloux, conservateur              rarement architecture ! Pourtant, des
banisme de Charente-Maritime (CAUE)                   région parisienne et se prostitue occa-                    régional des Monuments Historiques            filiations existent entre les bâtiments des
confiait à Gilles Ragot une étude plurian-            sionnellement, Godard raconte - ou                         à la Direction régionale des Affaires         différentes époques et civilisations. On
nuelle sur les villas de la côte de Charente-         dénonce - pêle-mêle, la cruauté du capi-                   Culturelles, site de Poitiers                 peut parler d’une forme de continuité
Maritime entre 1950 et 1980. Après une                talisme, la platitude de la vie dans les                   En Nouvelle-Aquitaine, pas moins de 763       et souvent, la tradition est inscrite dans
première année consacrée à Royan et à la              grands ensembles, la salle de bains que                    communes ont été marquées par les com-        la modernité. Pyramides égyptiennes,
Côte de Beauté, la recherche s’est pour-              beaucoup n’ont pas encore, l’urbanisation                  bats et on y dénombre, en 1948, pas moins     abbayes cisterciennes ou encore fermes
suivie en 2018 au secteur de La Rochelle.             à outrance de Paris, la guerre du Viêtnam.                 de 71 601 bâtiments sinistrés, faisant de     paysannes ont été attentivement étudiées
La conférence présentera les résultats de             Juliette et les divers personnages ne                      cette région la cinquième de France la plus   par les plus grands, dont les architectes du
cette nouvelle recherche et montrera si               sont là que pour illustrer ces propos, par                 touchée. En 2018, la Direction Régionale      Mouvement Moderne, qui ont pourtant
le contexte urbain d’une ville moyenne,               quelques « tranches de vie »...                            des Affaires Culturelles a lancé un pro-      prétendu faire table rase du passé. En
moins touchée par les effets de la Seconde            La projection du film sera accompagnée                     gramme de recherche visant à dresser un       considérant que « l’architecture vient des
Guerre mondiale que Royan, donne nais-                d’une discussion animée par Hugues                         inventaire précis de la reconstruction dans   stratifications de la mémoire » - Roland
sance ou non à des typologies différentes             Drapeau, architecte DPLG.                                  notre région et à en révéler la diversité.    Simounet -, nous nous interrogerons
de celle d’une station balnéaire.                                                                                Cette intervention à deux voix en exposera    sur l’architecte créateur ou inventeur et
                                                                                                                 les enjeux et rendra les premiers enseigne-   sur les idées prétendument nouvelles
                                                                                                                 ments après 18 mois d’étude conduits par      d’aujourd’hui.
À gauche                                              À droite
Cité du bourg de Laleu, La Rochelle, années 1950      Centre d’amplification des télécommunications,             une équipe pluridisciplinaire.
© Région Poitou-Charentes, service de l’inventaire,   André Ursault, années 1950
Yann Cussey                                           © G. Ragot
Deux ou trois choses que je sais d’elle               Maison Carrée et Carré d’Art, Nîmes, Norman Foster, 1993
© Jean-Luc Godard                                     © Arslan

6                                                                                                                                                                                                        7
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Jeudi 18 avril 2019                           Jeudi 25 avril 2019                             Jeudi 2 mai 2019                                Jeudi 16 mai 2019
ENTRE TERRE ET CIEL,                          CINÉ-ARCHI : THE COMPETITION,                   COULEUR ET ARCHITECTURE                         JEAN NOUVEL,
L’ARCHITECTURE AU ZANSKAR,                    film documentaire d’Angel Borrego               MODERNE,                                        par Caroline Mazel, de l’agence Médiarchi
AU CŒUR DU ROYAUME HIMALAYEN,                 Cubero, États-Unis, 2015, 99 minutes,           par Gilles Ragot, professeur d’histoire         D’origine lot-et-garonnaise, Pritzker Price
par Amandine Lepers, architecte DPLG          version originale sous-titrée                   de l’art contemporain à l’université            2008, Jean Nouvel a débuté sa carrière
Cette conférence présentera les spéci-        Le réalisateur a suivi les agences de           Bordeaux-Montaigne                              avec une architecture de pamphlet.
ficités de l’habitat et de la construction    Jean Nouvel, Franck Gehry, Dominique            L’un des clichés les plus partagés concer-      Désormais « archi-star », il essaime ses
au Zanskar, région située dans la partie      Perrault et Zaha Hadid durant toutes les        nant l’architecture moderne du XXe siècle,      projets de par le monde. L’architecte se
Nord-ouest de l’État indien, véritable        phases de la compétition pour le musée          issue des recherches de l’avant-garde           revendique « sans recette », « sans style »
désert à 3500 m d’altitude. L’analyse de      national d’Andorre. Invités à participer au     internationale des années 1920, est de          à priori et dit souhaiter répondre aux
cette architecture des hauteurs, conçue       concours par la petite principauté, victime     la réduire à des formes blanches imma-          contextes plus qu’à sa propre patte. Ses
entre ciel et terre, conduit à s’interroger   consentante de l’effet Bilbao, les « starchi-   culées, ce que Le Corbusier appelait la         filiations, notamment liées à l’architecte
sur les liens entre la sauvegarde des tra-    tectes » se dévoilent dans le quotidien de      « loi du lait de chaux ». Si le blanc incarne   Claude Parent, les différentes périodes
ditions locales et les évolutions en termes   l’agence, auprès de leurs salariés, et dans     parfaitement l’exigence de pureté et            de sa carrière, ses prises de position et
de techniques parasismiques et de passif      leur processus de conception. On admire         d’hygiénisme, l’architecture moderne            concepts forces seront ici présentés et
solaire.                                      également leur aisance et leur savoir-faire     accorde une place fondamentale aux cou-         analysés.
                                              commercial lors d’un jury grandguigno-          leurs et leur assigne des fonctions dans
                                              lesque. Bref, on rit souvent jaune devant       la construction de l’espace. La couleur
                                              ce documentaire critique qui porte un           devient alors un matériau de construction
                                              regard sans complaisance, nécessaire, sur       à part entière.
                                              les idoles du monde de l’architecture et le
                                              système qui les désire.
                                              La projection du film sera accompagnée                                                          À gauche
À gauche                                                                                                                                      Maison Schroeder, Utrecht, Gerrit Rietveld, 1924
                                              d’une discussion animée par Hugues
Zanskar                                                                                                                                       © G. Ragot
© A. Lepers                                   Drapeau, architecte DPLG.
                                                                                                                                              À droite
À droite                                                                                                                                      Centre de Culture et de Congrès, Lucerne, Jean
The competition                                                                                                                               Nouvel, 1995-2000
© Angel Borrego Cubero                                                                                                                        © Mightymightymatze

8                                                                                                                                                                                                9
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
CALENDRIER
Début des conférences à 18h30

Jeudi 20 septembre 2018                    Jeudi 28 février 2019
Royan 1950, une architecture de détails    L’architecture moderne aux Antilles
Jeudi 4 octobre 2018                       Jeudi 7 mars 2019
Mies Van der Rohe et le minimalisme        Les villas balnéaires de La Rochelle
architectural                              et ses environs (1950-1980)
Jeudi 18 octobre 2018                      Jeudi 21 mars 2019
Plaidoyer pour les grands ensembles        Ciné-archi : Deux ou trois choses
                                           que je sais d’elle
Jeudi 8 novembre 2018
Le mémorial ou la mémoire mise en          Jeudi 28 mars 2019
espace                                     La Reconstruction après la Seconde
                                           Guerre mondiale en Nouvelle-Aquitaine
Jeudi 29 novembre 2018
Ciné-archi : Émile Aillaud, un rêve        Jeudi 4 avril 2019
et des hommes                              La généalogie en architecture :
                                           la quête des origines
Jeudi 6 décembre 2018
L’espace-temps ou la quatrième dimension   Jeudi 18 avril 2019
de l’architecture contemporaine            Entre terre et ciel, l’architecture au
                                           Zanskar, au cœur du royaume himalayen
Jeudi 13 décembre 2018
La base sous-marine de Bordeaux :          Jeudi 25 avril 2019
sous le béton, la culture                  Ciné-archi : The competition
Jeudi 17 janvier 2019                      Jeudi 2 mai 2019
Ciné-archi : La Sapienza                   Couleur et architecture moderne
Jeudi 7 février 2019                       Jeudi 16 mai 2019
Robert Mallet-Stevens,                     Jean Nouvel
entre Art Déco et purisme

10
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
INFORMATIONS PRATIQUES
SALLE JEAN GABIN
112, rue Gambetta
Tél : 05 46 38 37 06
Renseignements les mardis, jeudis et samedis
matins de 9h30 à 12h30
La salle ouvre à 18h, les conférences débutent
à 18h30.

TARIFS
La conférence : 3€
10 conférences : 25€
Tout le cycle (14 conférences) : 30€
Gratuit pour les scolaires (et leurs accom-
pagnants), les étudiants et les demandeurs
d’emploi.
Les ciné-archi sont gratuits.

ORGANISÉS PAR
LE SERVICE CULTURE ET PATRIMOINE
1, rue du Printemps
Tél : 05 46 39 94 45
Mail : animation.patrimoine@mairie-royan.fr
www.ville-royan.fr

                                                 Maquette
                                                 studio Symbole
                                                 d’après DES SIGNES
                                                 studio Muchir Desclouds 2015

                                                 Impression
                                                 IRO

12
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
« L’ARCHITECTURE EST UN ART
ESSENTIELLEMENT GÉOMÉTRIQUE...
UNE MAISON, UN PALAIS, EST COMPOSÉ
D’UN ENSEMBLE DE CUBES. »
Robert Mallet-Stevens, 1924.

                               Royan appartient au réseau                Le service Culture et Patrimoine
                               national des Villes                       Le service Culture et Patrimoine a
                               et Pays d’Art et d’Histoire               pour mission de mettre en œuvre
                               La Direction Générale des Patrimoines,    la convention « Villes d’Art et
                               au sein du ministère de la Culture et     d’Histoire » signée entre la Ville de
                               de la Communication, attribue             Royan et le ministère de la Culture et
                               l’appellation « Villes et Pays d’Art et   de la Communication. Il organise de
                               d’Histoire » aux collectivités locales    nombreuses actions pour permettre
                               qui animent leur patrimoine.              la découverte du patrimoine et
                               Elle garantit la compétence des           de l’architecture de la ville par ses
                               animateurs du patrimoine et des           habitants, jeunes et adultes, et par
                               guides-conférenciers, ainsi que           ses visiteurs. Il est partenaire des
                               la qualité de leurs actions. De           établissements scolaires dans leurs
                               l’architecture aux paysages, les villes   projets pédagogiques sur le thème
                               et pays mettent en scène le patrimoine    du patrimoine.
                               dans sa diversité. Aujourd’hui, un
                               réseau de 190 villes et pays vous offre   Laissez-vous conter Royan,
                               son savoir-faire sur toute la France.      Ville d’Art et d’Histoire...
                                                                         ...en compagnie de guides-
                               À proximité                               conférenciers agréés par le
                               Saintes, Rochefort, Poitiers, Thouars,    ministère de la Culture et de la
                               Cognac, le Pays Mellois, le Pays          Communication. Ils connaissent
                               Montmorillonnais, le Pays de              toutes les facettes de Royan et
                               l’Angoumois, le Pays du Confolentais,     vous donnent les clefs de lecture
                               le Pays de Parthenay, le Pays             pour comprendre un bâtiment, un
                               Châtelleraudais et le Pays de l’Ile       paysage, le développement de la
                               de Ré bénéficient de l’appellation        ville au fil de ses quartiers.
                               « Villes et Pays d’Art et d’Histoire ».
RENDEZ-VOUS ROYAN - PROGRAMME DE CONFÉRENCES ET DE CINÉ-ARCHI - VPAH Label Villes & Pays d'Art et d'Histoire en ...
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler