2018-2022 TrajecToire - SOCIÉTÉ CIVILE - Fondation IFRAP

 
l e m en su el de l a fo n dat i o n i F R A P

                     SOCIÉTÉ CIVILE                    E n q u ê t e r p o u r r é f o r m e r N ° 18 7

                             Trajectoire
                             2018-2022
                                  Baisser plus
                                 les dépenses
                                pour alléger la
                               pression fiscale
                               des entreprises
Février 2018 - 8 €
❚ é t ude ifr a p : fin a nce s publique s

                                                               Sommaire
2
      ❙ Introduction : trajectoire 2018-2022
        Une baisse supplémentaire des dépenses combinée à une baisse des impôts
        sur la production permettrait d’accélérer le retour à l’équilibre des finances
        publiques et la baisse du chômage ���������������������������������������������������������������������������������������������� p. 4

      ❙ Chiffres 2017 et objectifs 2022 ��������������������������������������������������������������������������������� p. 4
      ❙ I. Le scénario de référence������������������������������������������������������������������������������������������� p. 5
      Le scénario économique ������������������������������������������������������������������������������������������������������������ p. 5
      Le scénario budgétaire ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������� p. 6

      ❙ II. Trajectoires alternatives en matière de finances publiques ����������� p. 10
        1. Parvenir à un effort d’ajustement structurel de 0,5 % par an entre 2018 et 2022 ���������������� p. 11
        2. Les conséquences d’une baisse de la fiscalité de production ����������������������������������������������� p. 13
        3. Q uel effort supplémentaire d’économies de dépenses
            pour accompagner une baisse de la fiscalité de production ? ����������������������������������������������� p. 18
      Identification des taxes à baisser ������������������������������������������������������������������������������������������� p. 20
      Les arbitrages et compensations à réaliser ������������������������������������������������������������������������� p. 20
      Les effets sur la situation budgétaire 2018-2022 ���������������������������������������������������������������� p. 22

      ❙ Conclusion������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ p. 26
      ❙ Annexes ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� p. 28
      Présentation du modèle Nemesis ������������������������������������������������������������������������������������������ p. 28
      Évolution des dépenses publiques hors crédits d’impôts ������������������������������������������������� p. 29
      Programme de baisse de dépenses ������������������������������������������������������������������������� p. 30
      ERRATUM
      Dans le numéro 186 de Société Civile de janvier 2018 « Aligner les retraites public/privé : les économies, la méthode, le calendrier »,
      certains chiffres du tableau figurant page 14 intitulé « les résultats de la simulation iFRAP » ont été modifiés. Une version à jour de ce tableau
      et des commentaires est disponible sur le site de la Fondation iFRAP à l’adresse suivante :
      http://www.ifrap.org/sites/default/files/publications/fichiers/etude_ifrap_aligner_les_retraites_public_prive.pdf
      Par ailleurs, il convient de noter que la source de ce tableau est : Drees, EIC 2009 - Traitements : Fondation iFRAP

                                                            est une publication de la Fondation iFRAP. Fondation reconnue d'utilité publique.
      S O C I É T É CNuméro
                      I V Ispécial
                            LE                              Mensuel. Prix au numéro : 8 €. Abonnement annuel : 65 €. 5 rue Cadet, 75009 Paris.
                                                            Tél. 01 42 33 29 15. contact@ifrap.org. Site Internet : www.ifrap.org

      Directeur de la publication : Agnès Verdier-Molinié. Directrice de la rédaction : Sandrine Gorreri. Équipe de rédaction : Christian Arnault,
      Philippe François (retraites, santé), Manon Meistermann (éducation), Samuel Servière (fiscalité). Conseil éditorial : Bertrand Nouel. Responsable
      du service abonnements : Monique Olivet. Conception éditoriale et graphique, secrétariat de rédaction :                       (03 87 69 18 01). Mise
      en page, correction-révision : Pixel Image. Impression : Socosprint Imprimeurs, 36 route d’Archettes, 88000 Épinal. Dépôt légal : février 2018.
      ISSN : 1299-6734. CPPAP : 0120 G 82410.

                                                    Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
❚ finances
                                                                                     ❚ 12          POUR 2017
                                                                                           TRAVAUX publiques

➐         Dépenses
           Trajectoire publiques,
                           2018-2022
       prélèvements          obligatoires
                                                                                                                                              3
        Une baisse supplémentaire des dépenses
        combinée à une baisse des impôts sur la
    Laproduction
        trajectoire    2017-2027
                  permettrait        pour le
                                d’accélérer retrouver
                                              retour
         leà plein-emploi      et la croissance
             l'équilibre des finances publiques
                               tout en baissant le chômage
N
              ous voilà au moment crucial de la pré-                      publiques pour 2017-2027 pour retrouver le
              paration de la présidentielle de 2017                       plein-emploi et la croissance� Cette trajectoire

L
         e Gouvernement
              par les états-majors  a présenté      le budgetde sifs
                                            des candidats,                    d'un programme
                                                                          consiste   en :              de baisse de dépenses
         2018
    droite        (PLF de
              comme       2018)     et la Il
                               gauche�      loiest
                                                detemps
                                                    program- pour publiques            de plusdegrande
                                                                          ❙ des économies              dépenses ampleur        ? Des
                                                                                                                     (100 milliards
    eux de réfléchir sur les réformes et l’évolution d’euros de baisse, dont 23 milliards de sur
         mation       des  finances     publiques       2018-          mesures      ciblées    de   baisse   de    la  fiscalité    ces-
 2022
    des (LPFP
          finances2018-2022)           qui ont
                       publiques 1qu’ils       veulent    mettre la sions
                                                    été adop-              production      pourraient-elles
                                                                                  d’immobilier        de l’État compenser          ces
                                                                                                                    ou des collecti-
 tésenauœuvre
           Parlement.
                   pour le Nous     disposons
                              prochain             désormais
                                             quinquennat�              effets,
                                                                          vités)en    donnant un
                                                                                   concentrées      surcoup      d'accélérateur
                                                                                                          la période      2017-2022   à
 deLesla objectifs
           vision gouvernementale                 tant  sur
                       à atteindre ? Diminuer la part des      le      l'économie       ?
                                                                          sauf pour ce qui concerne les retraites où les
 plan   économique
    dépenses     publiques  quedans
                                  sur la
                                       celui
                                           richesse   nationale, Pour
                                                 des finances                  répondre
                                                                          réformes    durent à toutes
                                                                                                 jusqu’en  ces2027
                                                                                                                 questions,
                                                                                                                       ;         nous
 publiques      jusqu’en      2022.
    réduire le déficit et la dette par rapport au PIB,                 avons    procédé     à  des   travaux     de  modélisation
                                                                          ❙ des baisses de prélèvements obligatoires (envi-
 Labaisser
       croissance
               les impôtsest etpressentie
                                  le taux derevenir          sur
                                                  prélèvements         économique
                                                                          ron 90 milliardsafind’euros)
                                                                                                 de nous      interroger
                                                                                                           étalées   jusqu’ensur 2024la ;
 unobligatoires�
      rythme d’au         moins     1,7   %    par   an
                        Non pas pour faire plaisir à la sur     la     robustesse     du   scénario     gouvernemental.
                                                                          ❙ des cessions d’actifs venant augmenter excep-
 période     2018-2022.
    Commission                 Les dépenses
                        européenne       mais pour      relancer ❙ Concrètement,
                                                    publiques             tionnellement les   nous    avons reproduit
                                                                                                   recettes    publiquesdans  (20 unmil-
 baisseraient       pour    atteindre       51,6
    la création d’emplois marchands et renouer      %  du   PIB        premier     temps   la  trajectoire   économique
                                                                          liards d’euros d’ici 2024) pour accélérer             et desle
 enavec
      2022 une contre     56,1 au-dessus
                 croissance      % en 2017          2 % par an, finances
                                                de(dépenses                        publiques et
                                                                          désendettement          du atteindre
                                                                                                      Gouvernement  moins dans
                                                                                                                             de 80  un%
 publiques       y   compris     crédits
    ce dont nous sommes loin depuis 2012�     d’impôts).      Le       scénario     dit  de référence.
                                                                          de dette par rapport au PIB dès 2026�
 solde
    Pourpublic
            cela, ilserait
                       faut unealors   proche Chaque
                                   stratégie�      de l’équi- pro- ❙ Nous         examinerons
                                                                          Nous proposons              ensuite
                                                                                               de fixer           l’évolution
                                                                                                         un maximum         de 50des
                                                                                                                                   % de
 libre  (-  0,3  point     de  PIB).
    jet de réforme devra être accompagné d’un                          finances    publiques      et  des  différentes
                                                                          dépenses publiques par rapport au PIB en 2022�   variables
 Lechiffrage
     retour à l’équilibre         des finances
                  et d’un calendrier                    L’erreur deDès
                                                    publiques
                                              précis�                        l’économie       dans le cadre
                                                                                 les cinq premières         années,delascénarios
                                                                                                                           baisse des
 peut   être   considéré     comme      relativement
    faite en 2012 a été de lancer des augmenta-            lent,       alternatifs
                                                                          prélèvements obligatoires donnera la et
                                                                                        sur   le   plan    économique               les
                                                                                                                               priorité
 notamment          au   regard    de   nos
    tions d’impôts tous azimuts pour redresser  engagements            conséquences        d’un    ajustement       structurel
                                                                          à la baisse de la fiscalité sur le capital et de        2
                                                                                                                                     à la
 européens.      Quelles      seraient   les   conséquences
    les comptes publics sans avoir calculé ce que                      0,5   point minimum
                                                                          diminution                par an.sur les entreprises�
                                                                                          de la fiscalité
 d’un
    celaeffort    renforcé
           créerait    commedemauvaisbaisse chocs
                                               des dépenses
                                                       sur notre ❙ Nous   Le planexaminerons
                                                                                     de redressement    également
                                                                                                             modélisécomment
                                                                                                                          par la Fon-
 publiques      sur   l’évolution    de   l’économie
    économie� Si le gouvernement a compris que            ?            mettre
                                                                          dation iFRAP offre un motifdes
                                                                                  en  œuvre      une   baisse           taxes sur
                                                                                                                    d’espoir�        la
                                                                                                                                 Si nos
 LeleGouvernement             craint-il    les  effets
        matraquage fi scal décidé était allé trop       réces-         production      gagée    par  une   baisse
                                                                          préconisations sont appliquées, le PIB mar-des  dépenses.
    loin, le virage a été trop tardif pour en voir                        chand de la France devrait remonter forte-
    les fruits avant la fi n du quinquennat� Si le                        ment d’ici à 2022 et atteindre, cette année-là,
    prochain gouvernement ne veut pas travailler                          1 723 milliards d’euros� C’est fondamental car
    pour le suivant,
❚❚1 Présentation            il devra2017.
                   le 27 septembre     mettre à profit tout               la création de valeur ajoutée marchande per-
❚❚2 On  distingueimparti
    le temps       deux composantes      du solde public
                              dès les premiers            : la composante
                                                      jours�              metconjoncturelle
                                                                                la créationquid’emplois
                                                                                                  évolue enmarchands
                                                                                                             fonction de la:conjonc-
                                                                                                                              739 000
ture économique et la composante structurelle. L’effort structurel aboutit à une amélioration définitive et pérenne du
    Lapublic.
solde   Fondation
               Dans leiFRAP      propose
                         cadre des            dans cettedeétude
                                    règles européennes                    d’ici 2022�
                                                               suivi des finances         Nous
                                                                                   publiques       ne de
                                                                                              (Pacte   sommes       pas
                                                                                                          stabilité et de condamnés
                                                                                                                          croissance)
figure
    uneun modélisation
           objectif de moyen determe  (OMT) qui porte
                                 la trajectoire     des sur
                                                        finances          au marasme�
                                                             le solde structurel.

                                              Étude RÉALISÉE
                                              ÉTUDE réalisée PAR
                                                             par LA
                                                                 la FONDATION
                                                                    Fondation iFRAP
                                                                              iFRAP avec la COLLABORATION
                                                                                    AVEC LA collaboration DE
                                                                                                          de                                ▪▪▪

                                                      Société
                                                       SociétéCivile
                                                               Civilen°n°187
                                                                          169❚ ❚Février 2018
                                                                                 Juin 2016
fINANCES pubLIquES ❚ programmation 2018-2022

      Cadrage budgétaire et économique du Gouvernement
                                  Chiffres 2017 & Objectifs 2022
4
       PRÉLÈVEMENTS
                                  DÉPENSES PUBLIQUES                SOLDE PUBLIC                       DETTE
        OBLIGATOIRES

           44,7 %                          56,1 %                        - 2,9 %                       96,7 %
           43,3 %                          51,6 %                        - 0,2 %                       90,2 %
                                           PIB                        CHÔMAGE
         CROISSANCE                                                                           EMPLOI MARCHAND
                                  (Mds € constants 2010)            MÉTROPOLITAIN

           1,89 %                    2 157 Mds €                          9,4 %               18 077 milliers
           1,81 %                    2 349 Mds €                          6,1 %               19 421 milliers

                                            Stratégie iFRAP
              26 Mds € de baisse de dépenses supplémentaires d’ici 2022
               16 Mds € de baisse d’impôts sur la production d’ici 2022
               Objectif : ajustement structurel de 0,5 % de 2019 à 2022

                                                    Résultats

               Dette                   Dépenses                     Prélèvements                       Solde
              publique                 publiques                     obligatoires                      public

      96,7 %                       56,1 %                        44,7 %             43 %
                       88,7 %
                                                   50,6 %                                                       0,4 %

                                                                                             - 2,9 %

       2017     2019     2022       2017    2019    2022          2017       2019   2022      2017      2019    2022

                Chômage                             9,4 %                                  6,2 %
               métropolitain                        en 2017                                en 2022

         Emploi marchand                           18 077                                  19 517
                (en milliers)                       en 2017                                en 2022
                    PIB
          (en milliards d'euros                     2 157                                  2 353
            constants 2010)                         en 2017                                en 2022

                                      Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

I qL
    e scénario de référence
Nous reproduisons à l’aide du modèle                           reproduire un scénario dans lequel les hypo-
                                                                                                                           5
Nemesis3 le scénario de référence contenu dans                 thèses de croissance du PIB sont celles rete-
la LPFP (loi de programmation des finances                     nues par le Gouvernement dans la présentation
publiques) 2018-­2022. Nous cherchons à                        de la LPFP 2018-2022.

                                        2017            2018         2019             2020      2021        2022
 PIB                                   1,89 %          1,68 %       1,69 %         1,72 %      1,70 %      1,81 %
 PIB en volume
                                       2 157,3         2 193,7      2 230,8        2 269,1     2 307,6     2 349,3
 (en milliards d'euros de 2010)
 PIB en valeur
                                       2 288,6         2 353,1      2 422,6        2 501,4     2 588,4     2 681,7
 (milliards d'euros courants)

Le scénario économique                                         de 2 288,6 milliards en 2017 à 2 681,7 mil-
La croissance des prix accélérerait lentement                  liards en 2022. La croissance relativement sou-
sur la période pour atteindre 1,8 % en 2022.                   tenue sur l’ensemble de la période permet des
Conjuguée à une croissance du PIB en volume                    créations régulières d’emplois. Entre 240 000 et
qui reste ferme sur la période, cela permet une                270 000 emplois seraient créés chaque année
croissance en valeur renforcée atteignant 3,6 %                sur la période dans ce scénario de référence,
en 2022 (contre 2,7 % en 2017 et 1,6 % en                      permettant une baisse régulière du chômage
2016). Le PIB en euros courants passerait ainsi                qui atteindrait 6,1 % en 2022.
Emploi (en milliers)
                                            2017           2018           2019         2020      2021       2022
 Emploi total dans le scénario             26 392         26 657          26 922      27 165    27 437     27 708
 de référence LPFP 2018-2022
 Emploi marchand dans le scénario          18 077         18 346          18 617      18 868    19 146     19 421
 de référence LPFP 2018-2022

                    Variation annuelle de l'emploi total dans le scénario de référence
                                               (en milliers*)
       300
                                                                                                                     ❚❚3 Voir la
                                265                                                   272          270               présenta-
       250                                     265
                                                                  243                                                tion du
             239                                                                                                     modèle
       200                                                                                                           en annexe.

       150                                                                                                           * REMARQUE
                                                                                                                     Des écarts
                                                                                                                     sont pos-
       100                                                                                                           sibles,
                                                                                                                     liés à l'appli-
                                                                                                                     cation des
        50                                                                                                           règles
                                                                                                                     d'arrondi ;
                                                                                                                     cette
                                                                                                                     remarque
                                                                                                                     vaut pour
             2017               2018            2019               2020               2021          2022             l'ensemble
                                                                                                                     de l'étude.

                                               Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

                                   Évolution du taux de chômage dans le scénario de référence
                                                   (en % de la population active)
               10 %
       6
               9,5 %
                        9,4 %
               9,0 %
                                        8,9 %
               8,5 %
                                                                  8,2 %
               8,0 %
                                                                                    7,6 %
               7,5 %
                                                                                                     7%
               7,0 %

               6,5 %
                                                                                                                     6,1 %
               6,0 %

               5,5 %

               5,0 %
                            2017             2018            2019              2020             2021                2022

           Le scénario budgétaire                                        qui figure dans le scénario gouvernemental.
           Nous présentons ensuite l’évolution des finances              À noter que nous présentons ici les recettes et
           publiques qui peut être associée à ce scénario                les dépenses publiques au format « comptabilité
           de référence économique de la LPFP 2018-                      nationale », c’est-à-dire en tenant compte des
           2022. Nous avons tenté de simuler à l’aide du                 crédits d’impôts. Les dépenses publiques hors
           modèle Nemesis un « compte de référence »                     crédits d’impôts, telles que le Gouvernement
           dont les dépenses et les recettes publiques évo-              a pris l’habitude de les présenter, sont données
           luent comme indiqué dans les documents de                     en annexe4.
           présentation budgétaire de la LPFP 2018-2022.
           Bien entendu, ces documents ne procurent pas                  Le scénario gouvernemental prévoit un retour
           tous les détails sur les évolutions des différents            très progressif à l’équilibre des finances
           postes de dépenses et de recettes des adminis-                publiques malgré les hypothèses de crois-
           trations publiques.                                           sance plutôt optimistes (persévérance du cycle
           Nous avons donc fait des hypothèses sur les                   conjoncturel positif jusqu’en 2022).
           rythmes d’évolution des différents sous-postes                En 2022, les dépenses seraient très proches des
           permettant une évolution globale des dépenses                 recettes (le déficit public ne serait plus que de
           et des recettes publiques, conforme à celle                   6 milliards d’euros (- 0,2 % du PIB)).

           Dépenses, recettes et solde des administrations publiques (APU)
           dans le scénario de référence
             En milliards d’euros courants          2017        2018           2019          2020          2021            2022
            Dépenses des APU                     1 284,2       1 310,2        1 331,3       1 336,1       1 358,7      1 383,3
            Recettes des APU                     1 217,2       1 246,4        1 259,1       1 295,9       1 336,6      1 376,9
❚❚4 Voir
page 29.
            Solde des APU                           - 67,0      - 63,7        - 72,3        - 40,3        - 22,0           - 6,4

                                             Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

           Évolution des dépenses et des recettes des APU dans le scénario de référence
                                       (en milliards d'euros)

       1 400                                                                                                  7
                                                                                           1 383
                                                                                  1 359
                                                                                                1 377
       1 350                                                     1 336
                                                 1 331
                                   1 310                                          1 337
       1 300       1 284

                                                                 1 296

       1 250
                                                 1 259
                                   1 246
                                                                             Dépenses des APU
       1 200           1 217
                                                                             Recettes des APU

       1 150
                       2017        2018          2019            2020             2021          2022

Il convient de noter que l’évolution des dépenses        y compris crédits d’impôts serait négatif à partir
publiques envisagée par le Gouvernement                  de 2020 (suite à la transformation du CICE en
repose sur des hypothèses d’économies assez              allégements de cotisations en 2019).
importantes en matière de dépenses publiques.            Alors que le taux de croissance des dépenses
Le taux de croissance en volume des dépenses             en volume s’est plutôt établi aux alentours de
publiques hors crédits d’impôts serait proche de         1 % entre 2011 et 2017, ce fort ralentissement
0 % à partir de 2020 (inférieur à 0,5 %) tandis          nécessitera des mesures d’économies qui ne
que le taux de croissance des dépenses publiques         sont pas pour l’instant totalement explicitées.

                          Évolution du solde des APU dans le scénario de référence
                                         (en milliards d'euros courants)
       0
                                                                                                   -6,4
     -10
                                                                                  -22,0
     -20

     -30
                                                              -40,3
     -40

     -50
                                 -63,7
     -60
               -67,0
                                              -72,3
     -70

     -80
                2017             2018          2019             2020              2021             2022

                                           Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

               Dépenses, recettes et solde des administrations publiques (APU)
               dans le scénario de référence
                En % du PIB                               2017         2018             2019           2020         2021        2022
    8
                Dépenses des APU                         56,1 %       55,7 %            55 %          53,4 %       52,5 %      51,6 %
                Recettes des APU                         53,2 %        53 %             52 %          51,8 %       51,6 %      51,3 %
                Solde des APU                           - 2,9 %       - 2,7 %           -3%           - 1,6 %      - 0,9 %     - 0,2 %

               Malgré l’effort portant sur les dépenses                       prélèvements obligatoires mises en œuvre par
               publiques, le solde des APU ne reviendrait que                 le Gouvernement tout au long du quinquennat
               très progressivement vers l’équilibre, qu’il attein-           (prélèvement forfaitaire unique, IFI (impôt sur
               drait à peine en 2022 dans le scénario de réfé-                la fortune immobilière) en lieu et place de l’ISF,
               rence de la LPFP 2018-2022. Pourquoi cela ?                    réforme de la taxe d'habitation, baisse de l'IS…).
               Car les recettes publiques faiblissent malgré le               Le taux de prélèvements obligatoires baisserait
               retour de la croissance du fait des baisses de                 ainsi de 1,4 point entre 2017 et 2022.

               Évolution du taux de prélèvements obligatoires
                                                                    2017         2018          2019        2020       2021      2022
                Impôts et cotisations sociales
                                                                  1 051,7       1 077,5    1 087,2       1 120,4     1 157,4   1 193,8
                (en Mds € courants)
                Taux de prélèvements obligatoires                  46,0 %       45,8 %     44,9 %         44,8 %     44,7 %    44,5 %
                Taux de prélèvements obligatoires
                                                                   44,7 %       44,5 %     43,6 %         43,5 %     43,5 %    43,3 %
                hors crédits d'impôts
               ❚❚Note : Le taux de prélèvements obligatoires à 46 % en 2017 (ligne du milieu du tableau) est le taux de prélèvements
               obligatoires hors cotisations sociales imputées et cotisations supplémentaires (c’est celui que l’on retrouve dans les
               statistiques d’Eurostat sur les prélèvements obligatoires et qui est obtenu à partir des données de comptabilité natio-
               nale). Le taux qui est le plus souvent commenté en France est cependant celui de la dernière ligne qui est le taux de
               prélèvements obligatoires hors crédits d’impôts.

               Une part importante de la baisse des prélève-                  effectif et le PIB potentiel, appelé « écart de
               ments obligatoires est réalisée en 2019 grâce à                production ». C'est cet écart de production qui
               la transformation du CICE (crédit d’impôt) en                  permettra de déterminer quel est l'impact de la
               allégements de cotisations sociales employeurs.                conjoncture sur le solde public et, par différence,
               Comme indiqué précédemment, le cadre euro-                     le solde structurel. Enfin, l'ajustement structurel
               péen des finances publiques fixe un objectif sur               correspond à l'effort entre n-1 et n corrigé des
               l'ajustement structurel, c'est-à-dire une amélio-              effets sur les prélèvements obligatoires5.
❚❚5 Pour
plus d'ex-
               ration définitive du solde public. Cette notion                En adoptant la croissance potentielle retenue
plications,    a été introduite dans le règlement « six-pack »                par le Gouvernement, nous obtenons un écart
voir sur le
site des fi-
               réformant le pacte de stabilité et de croissance               de production positif à partir de 2020 qui
nances pu-     qui prévoit une surveillance budgétaire accrue.                atteint 1,3 % en 2022. Finalement, entre 2017
bliques,
www.per-
               Le volet préventif du pacte prévoit que le défi-               et 2022, le solde conjoncturel serait amélioré
formance-      cit structurel des États membres doit converger                de 1,2 point et le solde structurel de 1,5 point.
publique.
budget.
               vers un « objectif de moyen terme », et pour y                 En cinq ans, cet effort structurel peut apparaître
gouv.fr, la    parvenir, il s'agit de distinguer, dans l'évolution            faible (0,3 point par an en moyenne).
rubrique
« Le cadre
               des finances publiques, la composante conjonc-                 Nous avons ici un point de fragilité de la
européen       turelle et la part structurelle.                               LPFP 2018-2022. Le scénario économique
des fi-
nances pu-
               Il faut pour cela déterminer la croissance poten-              du Gouvernement est jugé « vraisemblable »
bliques ».     tielle du PIB et calculer l'écart entre le PIB                 et la situation économique « favorable » par

                                                    Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

le Haut Conseil des Finances publiques 6.                          l’amélioration du solde conjoncturel, d’autant
Pourtant le retour à l’équilibre des finances                      que les réformes et les économies de dépenses à
publiques est très progressif et finalement                        réaliser apparaissent davantage « structurelles ».
assez peu « ambitieux », ce qui se traduit par                     Dans son avis, le Haut Conseil des Finances                     9
un écart à l’effort structurel minimal requis                      publiques ne dit pas autre chose : « Le Haut
de 25 milliards d’euros (en cumulé) en 2022.                       Conseil constate que l’effort structurel serait quasi
Bien entendu, le Gouvernement peut escomp-                         inexistant en 2017 et très faible dans la prévision
ter que son scénario économique « prudent »                        pour 2018, alors même que le chemin à parcou-
sera dépassé en termes de croissance et que                        rir pour ramener le solde structurel à l’objectif de
la conjoncture positive permettra un retour                        moyen terme reste important, et que l’amélioration
plus rapide à l’équilibre des finances publiques.                  de la conjoncture économique crée des conditions
Néanmoins, il est toujours risqué de compter sur                   plus favorables à la réalisation d’un tel effort. »

Détermination de l’ajustement structurel associé au scénario de référence
                                                             2017       2018        2019           2020        2021       2022
 Croissance potentielle                                     1,25 %     1,25 %      1,25 %         1,25 %      1,25 %     1,35 %
 Croissance du scénario de référence LPFP 2018-2022         1,89 %     1,68 %      1,69 %         1,72 %      1,70 %     1,81 %
 PIB en volume (milliards d'euros constants de 2010)        2 157,3    2 193,7     2 230,8        2 269,1     2 307,6    2 349,3
 PIB potentiel (milliards d'euros constants de 2010)        2 176,9    2 207,1     2 231,7        2 259,6     2 287,8    2 318,7
 Écart de production                                        - 0,9 %    - 0,5 %       0%           0,4 %       0,9 %      1,3 %
 (1) Solde des APU                                          - 2,9 %    - 2,7 %      -3%           - 1,6 %     - 0,9 %    - 0,2 %
 (2) Solde conjoncturel                                     - 0,5 %    - 0,3 %       0%           0,2 %       0,4 %      0,7 %
 (3) Solde des mesures exceptionnelles et temporaires*      - 0,1 %    - 0,1 %      -1%           - 0,1 %     - 0,1 %     0%
 Solde structurel = (1)-(2)-(3)                             - 2,4 %    - 2,3 %      -2%           - 1,7 %     - 1,2 %    - 0,9 %
 Ajustement structurel                                       0,3 %       0%         0,4 %         0,2 %       0,5 %      0,3 %

Évolution de la dette publique dans le scénario de référence
                                             2017           2018          2019             2020             2021         2022
 Dette publique
                                           2 213,4         2 277,1       2 349,4       2 389,7            2 411,7       2 418,1
 (en Mds d'€ courants)
 Dette publique (en % du PIB)               96,7 %         96,8 %         97 %         95,5 %             93,2 %        90,2 %

Le tableau ci-dessous permet de mettre en regard                   de l'inflation) et de finances publiques (dette,
ce scénario anticipé du quinquennat d’Emma-                        dépenses, recettes) au cours des deux précédents
nuel Macron avec ce que furent les évolutions                      quinquennats. Même si on doit rappeler que le
en matière de PIB, de prix de PIB (indicateur                      quinquennat de Nicolas Sarkozy fut marqué par

❚❚6 Dans son avis n° HCFP - 2017 - 3 relatif au projet de loi de programmation des finances publiques pour les années
2018 à 2022 du 24 septembre 2017 le Haut Conseil des Finances publiques relevait que « le scénario de croissance
potentielle retenu par le Gouvernement se situe dans la moyenne des estimations disponibles. Le Haut Conseil considère
qu’il constitue une base raisonnable pour asseoir la programmation des finances publiques à moyen terme. (…) Le scé-
nario macroéconomique du Gouvernement conduit à une fermeture de l’écart de production négatif à l’horizon 2020 puis
à un écart de production positif et croissant. Le Haut Conseil estime que sa fermeture totale au cours de la période de
projection est vraisemblable en l’absence de nouvelle crise majeure. En revanche, il considère que l’hypothèse d’un écart
de production positif en fin de période est plutôt optimiste. Il relève qu’elle conduit à réduire le déficit effectif affiché en
fin de période et à présenter une trajectoire de dette publique plus favorable ».

                                                    Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

     la profonde crise économique et financière de               sur celui des finances publiques : retour d’une
     2008-2009 puis par la crise de la dette publique            croissance relativement soutenue, retour d’une
     au niveau européen et que le quinquennat de                 progression des prix régulière, diminution du
10   François Hollande continua de subir les stig-               poids de la dette de plus de 7 points de PIB,
     mates de ces deux crises, on ne peut que relever            diminution du poids respectif des dépenses
     le fort changement de régime que constitue                  et des recettes publiques de 4,1 points et
     cette prévision tant sur le plan économique que             1,9 point de PIB.

     Évolutions économiques et des finances publiques au cours des quinquennats
     de N. Sarkozy et F. Hollande et prévisions pour le quinquennat d’E. Macron
                            Taux de         Taux de                                                          Variation
                                                            Progression        Progression Variation des
                           croissance     croissance                                                            des
                                                            de la dette         de la dette    dépenses
                             annuel      annuel moyen                                                        recettes
                                                             (en points        (en milliards publiques (en
                             moyen       de l'indice du                                                        (en %
                                                               de PIB)           d'euros)     % du PIB)
                             du PIB       prix de PIB                                                         du PIB)
      Nicolas Sarkozy
                              0,3 %           1,2 %            23,7 %              607          4,6 %         1,6 %
      (T3 2007-T2 2012)
      François Hollande
                              1,1 %           0,8 %              9%                363           -1%          1,8 %
      (T3 2012-T2 2017)
      Emmanuel Macron
                              1,7 %*         1,5 %*           - 7,3 %*            186*         - 4,1 %*      - 1,9 %*
      (T3 2017-T2 2022)
     ❚❚* Prévisions sur la base de la LPFP 2018-2022 Les évolutions de dette pour le quinquennat d’Emmanuel Macron
     peuvent différer légèrement de ce qui est présenté dans les tableaux et graphiques précédents puisque
     nous les calculons du T3 2017 au T2 2022.

     Quel crédit accorder à ce scénario économique ?             tée par le Gouvernement repose sur des écono-
     Les zones de fragilité du scénario gouvernemen-             mies de dépenses publiques assez conséquentes
     tal concernent à la fois la crédibilité du scénario         intervenant plutôt dans la seconde partie du
     économique et l’importance de l’effort réalisé              quinquennat. Le Gouvernement n’a pas pour
     en matière d’ajustement des finances publiques              le moment donné beaucoup de précisions sur
     (économies de dépenses).                                    les dépenses publiques sur lesquelles il ferait
     ❙ Le scénario économique du Gouvernement                    porter son effort (concertation CAP 2022).
     considère que le cycle conjoncturel continue-               ❙ Que l’on réfléchisse avec ou hors crédits d’im-
     rait d’être porteur sur la totalité du quinquen-            pôts, le respect de la trajectoire indiquée néces-
     nat avec un taux de croissance supérieur au                 site de réaliser, à l’horizon de 2022, 60 milliards
     taux de croissance potentiel de l’ordre de 0,4 à            d’euros d’économies de dépenses publiques
     0,5 point à partir de 2019. Ceci est-il possible            (relativement à un scénario d'évolution tendan-
     sans tension sur les prix ?                                 cielle où elles évolueraient au rythme de 1,3 %
     ❙ L’amélioration des finances publiques présen-             par an en volume). Un tel effort est-il crédible ?

     II q T
           rajectoires alternatives
          en matière de finances publiques
     Nous avons voulu examiner dans cette partie                 requis par le pacte de stabilité, étant donné
     différentes hypothèses :                                    notre situation, dans le cadre du scénario éco-
     ❙ Quelles seraient les conséquences d’un ajus-              nomique de référence ?
     tement structurel de 0,5 point par an tel que               ❙ Dans le cadre d'un scénario économique favo-

                                        Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ fINANCES pubLIquES

rable de croissance forte, quelle serait l’uti-             ❙ Une accélération du rythme de baisse des
lisation possible du supplément de recettes                 dépenses publiques est-elle envisageable en
publiques comparativement aux recettes du                   complément d’une baisse de la fiscalité de
scénario de référence ?                                     production ?                                              11

q 1. Parvenir à un effort d’ajustement structurel de 0,5 % par an
     entre 2018 et 2022
Nous réalisons donc une simulation afin d’exa-              Comme nous pouvons le constater dans le
miner les conséquences sur l’économie d’un                  tableau et les graphiques ci-dessous, un tel
effort supplémentaire d’économies de dépenses               effort d’économies de dépenses supplémen-
publiques nécessaire pour parvenir au 0,5 %                 taires pèse sur la croissance économique (de
d’ajustement structurel annuel sur toute la                 l’ordre de 0,2 point de croissance par an en
période 2018-2022�                                          moyenne sur la période 2018-2022)�
Scénario avec un effort d’ajustement structurel de 0,5 % par an
                                                                   2018       2019      2020       2021     2022
 Ajustement structurel dans le scénario de référence
                                                                   0%        0,4 %     0,2 %       0,5 %   0,3 %
 LPFP 2018-2022
 Écart par rapport à l'ajustement minimum                         - 0,5 %   - 0,1 %    - 0,3 %     0%      - 0,2 %
 Économies cumulées de dépenses supplémentaires
 nécessaires pour réaliser l'ajustement minimum                    - 11       - 14      - 20       - 20     - 26
 (en milliards d'euros courants*)
❚ * Voir en annexe le détail des économies supplémentaires de dépenses publiques programmées sur le quinquennat.

Cette plus faible croissance a bien entendu                 forcément sur le chômage� Le taux de chômage
des conséquences en termes de moindres créa-                atteindrait 7,2 % en 2022 contre 6,1 % dans le
tions d’emplois et donc de repli moins rapide               scénario de référence�
du taux de chômage� L'écart en emplois par                  En revanche, comme nous pouvons le voir
rapport au scénario de référence atteindrait                page 12, les effets sur la situation budgétaire
335 000 emplois en 2022, ce qui se répercute                de la France seraient positifs�

  Effet sur le taux de croissance annuel des efforts d'économies de dépenses supplémentaires
                 permettant de réaliser l'effort structurel minimum de 0,5 % par an
                    (écart au taux de croissance du scénario de référence en points)
                   2018                2019                2020                 2021               2022
      0

   0,05
                                                                                        - 0,07 %
  - 0,10

  - 0,15
                                               - 0,19 %
  - 0,20
                                                                                                           - 0,21 %
  - 0,25
                                                                     - 0,26 %
  - 0,30

  - 0,35
                            - 0,37 %
  -0,40

                                              Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
fINANCES pubLIquES ❚ programmation 2018-2022

                     Écart d'emplois dans le scénario avec effort structurel supplémentaire
                                    (écart au scénario de référence en milliers)

12                   2017               2018                 2019               2020         2021             2022
         0
       - 50
      - 100
      - 150
                                       - 108
      - 200
                                                             - 161
      - 250
                                                                               - 241
      - 300
                                                                                             - 266
      - 350
                                                                                                              - 335
      - 400

                Évolution du taux de chômage dans le scénario de référence et dans le scénario
                       avec effort structurel annuel de 0,5 % (en % de la population active)
              10 %
                                             9,2 %
          9,5 %
                     9,4 %                                      8,7 %
          9,0 %
                                       8,9 %                                      8,4 %
          8,5 %
                                                                                              7,8 %
              8%
                                                             8,2 %                                            7,2 %
          7,5 %
                                                                               7,6 %
              7%
                                                                                           7,0 %
          6,5 %
          6,0 %                    Taux de chômage scénario effort structurel 0,5 %
                                   Taux de chômage scénario de référence                                6,1 %
              5,5%
          5,0 %
                            2017             2018               2019              2020        2021            2022

     Dépenses, recettes et solde des administrations publiques dans le scénario
     avec économies de dépenses supplémentaires pour parvenir à l’effort structurel requis
                                                    2017              2018        2019      2020       2021            2022
                                                      En milliards d'euros courants
     Dépenses des APU                            1 284,2         1 296,5         1 314,2   1 311,8    1 334,6         1 352,0
     Recettes des APU                            1 217,2             1 243       1 253,3   1 287      1 326,1         1 363,4
     Solde des APU                                   - 67            - 53,5      - 60,9    - 24,9      -8,5            11,4
                                                            En pourcentage du PIB
     Dépenses des APU                            56,1 %              55,3 %      54,6 %    52,9 %     52,1 %           51 %
     Recettes des APU                            53,2 %               53 %        52 %     51,9 %     51,7 %          51,5 %
     Solde des APU                               - 2,9 %             - 2,3 %     - 2,5 %    -1%       - 0,3 %         0,4 %

                                             Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

         Évolution de la dette publique dans le scénario avec économies de dépenses
     supplémentaires pour parvenir à l’effort structurel minimum requis (en milliards d'euros)
                                                                                                                  13
     2 450
                                                                                    2 412          2 418
                                                                  2 390
     2 400

                                                  2 349
     2 350
                                                                      2 353            2 361           2 350
                                                      2 328
     2 300
                             2 277

                                     2 267
     2 250
                 2 213
                                                           Dette publique dans le scénario de référence
                     2 213
     2 200                                                 Dette publique dans le scénario avec économies
                                                           de dépenses supplémentaires

     2 150
                 2017          2018               2019             2020             2021           2022

On remarque en particulier que le solde des                effet également sur le désendettement, puisque
administrations publiques s'améliorerait signifi-          celle-ci ralentirait dès 2019 pour se situer en 2022
cativement, passant de - 0,2 % dans le scénario de         à 2 350 milliards d'euros au lieu des 2 418 mil-
référence à + 0,4 % dans cette hypothèse. Avec un          liards d'euros prévus dans le scénario de référence.

q 2. Les conséquences d’une baisse de la fiscalité
     de production
Nous avons souhaité présenter les conséquences             des prélèvements obligatoires qui pèsent sur
économiques d’une baisse de la fiscalité de pro-           les coûts de production comparativement à nos
duction. En effet, le Gouvernement a présenté              principaux partenaires européens. Le Gouver-
dans le PLF 2018 des mesures d’abaissement                 nement a d'ailleurs annoncé récemment réflé-
progressif du taux d’IS et une nouvelle architec-          chir à cette question dans le cadre du Conseil
ture pour les allégements de cotisations sociales          national de l'industrie.
à la charge des employeurs mais il n’a pas, pour           La Fondation iFRAP s'est déjà penchée sur ce
l’instant, mis en avant de mesures d’allégement            sujet et a pu mettre en avant de façon « micro »
de la fiscalité de production qui pèse sur les             les écarts conséquents entre des ETI (entre-
entreprises.                                               prises de taille intermédiaire) françaises et alle-
Pourtant, comme l’indique le graphique sui-                mandes, les écarts de fiscalité sur la production
vant, la fiscalité de production est l’élément             et le handicap que cela constitue dans la com-
spécifique qui accroît sensiblement le poids               pétition internationale.

                                             Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

                Comparaison entre les grands pays de la zone euro des prélèvements obligatoires
                        qui grèvent les coûts de production (en % du PIB - année 2015)

14   18
                  2,7
     16
     14            2
                            = 3,7
                  1,7                                   2,1
     12                                                                                    ■ Impôts sur les sociétés
                                                        2,9                   2,4
     10                                                                                    ■ Autres impôts sur la production
                                                                              1,1
      8                              2,4
                                     0,4                                                   ■ Impôts sur la production portant
      6           11,4                                                                        sur les salaires
                                                        8,7                   8,2
      4                              6,6                                                   ■C
                                                                                             otisations sociales à la charge
                                                                                            des employeurs
      2

                  France            Allemagne            Italie              Espagne
          Source : Document de travail Coe-­Rexecode n° 64, septembre 2017

     Des baisses de fiscalité sur la production sont                     abaissement des impôts sur la production de
     un moyen d’amortir les conséquences écono-                          21 milliards d’euros à l’horizon 2022 (baisse
     miques négatives d’efforts supplémentaires                          pour moitié sur les impôts sur la production
     d’économies de dépenses publiques.                                  portant sur les salaires et pour moitié sur les
     Afin d’apprécier les conséquences d’une baisse                      autres impôts de production).
     de la fiscalité de production, nous simulons un

     Chronologie de la baisse de la fiscalité sur la production
      En milliards d’euros courants                               2018          2019       2020         2021           2022

      Baisses cumulées de fiscalité de production
                                                                  -7            - 14       - 21          - 21          - 21
      (en milliards d’euros courants)

     Comme nous pouvons le constater dans les gra-                       en termes de contribution du commerce exté-
     phiques et tableaux ci-dessous, un tel effort de                    rieur à la croissance sont moins marquées car
     baisse de la fiscalité de production d’un peu                       le dynamisme de la consommation accroît les
     plus de 20 milliards d’euros (avec une mon-                         importations.
     tée en régime entre 2018 et 2020) permettrait                       Les impôts sur la production sont de deux
     un gain de 0,2 point de croissance par an en                        types, ceux dont l’assiette est la masse salariale
     moyenne sur la période 2018-2022.                                   (classés sous la catégorie D291 en comptabilité
     La mesure qui permet une baisse des coûts de                        nationale) et les autres (D292). Les principaux
     production des entreprises aboutit à des baisses                    impôts des catégories D291 « Impôts sur les
     de prix qui stimulent la consommation et les                        salaires et la main-d’œuvre » et D292 « Impôts
     exportations (+ 0,54 % en 2022 par rapport                          divers sur la production » sont donnés dans le
     au scénario de référence). Les conséquences                         tableau suivant :

                                             Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ fINANCES pubLIquES

Effet sur le taux de croissance annuel de la baisse de fiscalité de production entre 2018 et 2020
                    (écart au taux de croissance du scénario de référence en points)
   0,40 %                                                                                                                   15
                                                                 0,34 %
   0,35 %

   0,30 %
                                            0,25 %                                    0,25 %
   0,25 %
                                                                                                            0,18 %
   0,20 %
                     0,15 %
   0,15 %

   0,10 %

   0,05 %

   0,00 %
                         2018               2019                 2020                 2021                  2022

Évolution des principaux impôts sur la production de 2010 à 2016
En milliards d’euros courants                                      2010     2011    2012     2013    2014     2015   2016
Impôts sur les salaires et la main-d’œuvre (D291)                   27,5    28,4    30,3     33,7    34,7     34,8   35,3
Taxes sur les salaires                                              11,4    11,7    12,1     13,1    13,1     13,2   13,5
Versements transports                                               6,3      6,6     7,0       7,3   7,7       7,8   8,2
Forfait social                                                      0,7      1,2     2,7       4,7   4,9       5,0   5,2
Taxe au profit du fonds national d’aide au logement (Fnal)          2,5      2,6     2,7       3,1   3,0       2,9   2,7
Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)              1,9      2,0     2,0       2,1   2,1       1,9   1,9
Cotisations patronales au profit de l’association pour la
                                                                    1,8      1,5     1,4       1,4   1,5       1,5   1,3
garantie des salaires (AGS)
Contribution au développement de l’apprentissage                    0,7      0,7     0,7       0,8   0,8       1,4   1,5
Impôts divers sur la production (D292)                             40,0     43,8    45,3     46,0    47,0     47,3   47,2
Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises                   10,3     11,7    12,6     12,2    12,8     13,0   13,5
Cotisation foncière des entreprises                                 4,9      5,2     5,5       5,9   6,2       6,4   6,5
Impositions forfaitaires sur les entreprises de réseaux             1,2      1,1     1,1       1,2   1,3       1,3   1,3
Taxe sur le foncier bâti et non bâti (partie entreprises           11,6     12,2    12,7     13,2    13,6     14,0   14,7
TVA sur subventions et sous/compensations agriculture               0,6      0,6     0,6       0,8   0,8       0,9   0,9
Contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S)               5,1     5,3      5,6       5,7   5,5       4,4   3,6
Taxes pour frais de chambres de commerce et d’industrie             1,1     1,2      1,3       1,3   1,0       0,5   0,7
Taxe sur les surfaces commerciales                                  0,6     0,6      0,7       0,7   0,7       0,9   0,9
Taxes pour frais de la chambre d’agriculture                        0,2     0,2      0,2       0,3   0,3       0,2   0,2
Taxes pour frais de la chambre des arts et métiers                  0,3     0,2      0,2       0,2   0,2      0,2    0,2
Imposition sur les pylônes                                          0,2     0,2      0,2       0,2   0,2      0,2    0,2
Taxe sur la création de bureaux en Île-de-France                    0,3     0,2      0,3       0,5   0,6      0,6    0,7

                                                   Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

     Une grande partie de cette fiscalité est fléchée                     La taxe sur les salaires a l’inconvénient d’être
     vers les collectivités locales. Il est d'ailleurs                    ciblée principalement sur le secteur finances/
     intéressant de noter l'effet sur l’activité éco-                     assurances et le secteur non marchand (ceux
16   nomique locale, comme le montre le graphique                         qui ne payent pas de TVA). D'où notre propo-
     ci-dessous.                                                          sition de baisser la taxe au profit du Fnal (Fonds
     Si on cherche une baisse de 20 milliards d’eu-                       national des aides au logement, dans le cadre
     ros de fiscalité de production, on pourrait ima-                     d’un renouvellement de la politique du loge-
     giner 7 milliards sur un prélèvement à assiette                      ment) et d’une baisse du versement transport
     salaire et 13 milliards pour un prélèvement                          et du forfait social.
     avec une autre assiette.

                     Montant de la fiscalité locale par salarié (avec VT) et taux de chômage
                  sur les régions métropolitaines française dans l'ordre décroissant de fiscalité
                                                                                                                                12,5
             3 000                                                                                                              12,0
                                                                                Fiscalité locale/salarié (en euro)              11,5
             2 800                                                                                                              11,0
                                                                                Taux de chômage (en %)
             2 600                                                                                                              10,5
                                                                                                                                10
             2 400                                                                                                              9,5
             2 200                                                                                                              9,0
                                                                                                                                8,5
             2 000                                                                                                              8,0
                       die

                               A

                                      ie

                                                 e

                                                          ire

                                                                     s

                                                                           t

                                                                                    e

                                                                                              té

                                                                                                    ire

                                                                                                              e
                                                                          Es
                                                                   lpe
                                               nc

                                                                                   ain

                                                                                                           gn
                                C

                                     an

                                                                                         om
                                                      Lo

                                                                                                   Lo
                             PA
                       an

                                            Fra

                                                                                                          eta
                                                                         d
                                                                -A
                                    cit

                                                                                uit

                                                                                         -C
                                                                     an
                  rm

                                                     de

                                                                                                   la
                                                                ne
                                Oc

                                                                               Aq
                                          e-

                                                                                                        Br
                                                                                      he
                                                                     Gr

                                                                                              de
                No

                                                     l

                                                              hô
                                          -d

                                                                              e-
                                                  Va

                                                                                    nc
                                     uts

                                                                                           ys
                                                           -R

                                                                          ell
                                                e-

                                                                                   Fra

                                                                                         Pa
                                                                          uv
                                                          ne
                                               ntr
                                    Ha

                                                                                e-
                                                                         No
                                                         rg
                                            Ce

                                                                               gn
                                                     ve

                                                                              go
                                                     Au

                                                                                                             Source : Insee & cabinet Modaal
                                                                          ur

                                                                                                                    Auteur : Medef Bretagne
                                                                         Bo

     Répartition de la baisse envisagée de fiscalité de production
      En milliards d’euros courants                                                                                    2016
      Impôts sur les salaires et la main-d’œuvre                                                                       - 6,4
      Versements transports                                                                                            - 2,4
      Forfait social                                                                                                   - 2,5
      Taxe au profit du Fonds national d’aide au logement (Fnal)                                                       - 1,5
      Impôts divers sur la production                                                                                 - 13,6
      Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises                                                                 - 6,5
      Cotisation foncière des entreprises                                                                              - 3,5
      Contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S)                                                            - 3,6
      Total baisse de la fiscalité de production                                                                       - 20

     Pour les 13 milliards de baisse sur les autres                       porte sur la valeur ajoutée et la CFE une assiette
     impôts de production, il faudrait faire un mix                       constituée par les valeurs locatives foncières.
     entre la cotisation sur la valeur ajoutée des                        On peut également proposer la finalisation de
     entreprises (CVAE) et la cotisation foncière des                     la baisse de la contribution sociale de solidarité
     entreprises (CFE) : la CVAE a une assiette qui                       des sociétés (C3S).

                                               Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

Comme nous pouvons le constater dans les                    production des entreprises aboutit à des baisses
graphiques et tableaux ci-après, un tel effort              de prix qui stimulent la consommation et les
de baisse de la fiscalité de production d’un peu            exportations (+ 0,54 % en 2022 par rapport
plus de 20 milliards d’euros (avec une montée               au scénario de référence). Les conséquences        17
en régime entre 2018 et 2020) permettrait                   en termes de contribution du commerce exté-
un gain de 0,2 point de croissance par an en                rieur à la croissance sont moins marquées car
moyenne sur la période 2018-2022.                           le dynamisme de la consommation accroît les
La mesure qui permet une baisse des coûts de                importations.

           Supplément d'emplois dans le scénario de baisse de la fiscalité de production
                           (écarts au scénario de référence en milliers)
   300

                                                                                            275
   250

                                                                                   226
   200

   150                                                        164

   100
                                             87

    50

                            31

             2017           2018             2019              2020                2021     2022

          Évolution du taux de chômage dans le scénario de référence et dans le scénario
                avec baisse de la fiscalité de production (en % de la population active)
         10,5 %
                    9,4 %
          9,5 %
                                   8,9 %
                                                    8,2 %
          8,5 %
                                   8,8 %
                                                                    7,6 %
                                              8,0 %
          7,5 %                                                                     7,0 %
                                                                    7,1 %
          6,5 %

                        Taux de chômage scénario de référence                       6,2 %   6,1 %
          5,5 %
                        Taux de chômage scénario baisse de la fiscalité de production
                                                                                            5,2 %
          4,5 %
                     2017          2018             2019            2020             2021   2022

                                            Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

     Dépenses, recettes et solde des administrations publiques (APU)
     dans le scénario avec baisse de la fiscalité de production
                                                2017          2018          2019          2020            2021           2022
18
                                                 En milliards d'euros courants
      Dépenses des APU                        1 284,2       1 309,8        1 330,4      1 334,3          1 356,1        1 380,2
      Recettes des APU                        1 217,2       1 239,9        1 246,4      1 277,6          1 319,6        1 361,2
      Solde des APU                             - 67         - 69,9         - 84         - 56,8          - 36,6          - 19
                                                       En pourcentage du PIB
      Dépenses des APU                         56,1 %        55,7 %        54,9 %        53,3 %          52,3 %         51,3 %
      Recettes des APU                         53,2 %        52,7 %        51,4 %         51 %           50,9 %         50,6 %
      Solde des APU                           - 2,9 %        -3%           - 3,5 %       - 2,3 %         - 1,4 %        - 0,7 %

         Évolution de la dette publique dans le scénario avec baisse de la fiscalité de production
                       et dans le scénario de référence (en milliards d'euros courants)
          2 500
                                                                                            2 461                  2 480
          2 450                                                            2 424                                   2 418
          2 400
                                                          2 367                                  2 412
                                                                                2 390
          2 350
                                                              2 349
          2 300
                                     2 283
                                             2 277
          2 250
                         2 213
                                                                         Dette publique dans le scénario de référence
                                 2 213
          2 200                                                          Dette publique dans le scénario de baisse
                                                                         de la fiscalité de production
          2 150
                         2017            2018              2019            2020             2021              2022

     q 3. Quel effort supplémentaire d’économies de dépenses
          pour accompagner une baisse de la fiscalité de production ?
     Nous avons examiné les conséquences écono-                       l’économie, le second améliore sensiblement
     miques d’un effort structurel supplémentaire                     l’économie (amélioration des conditions
     pour parvenir à l’effort minimal requis de 0,5 %                 d’offre des entreprises) mais pèse sur la
     par an. Nous avons examiné les conséquences                      situation des finances publiques (moindres
     d’une baisse de la fiscalité de production.                      recettes fiscales).
     Le premier scénario améliore les finances                        Nous examinons maintenant un scénario qui
     publiques au prix d’une détérioration de                         nous paraît le plus pertinent à l’horizon 2022.

                                         Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
programmation 2018-2022 ❚ finances publiques

  Le scénario économique favorable
  Dans cette partie, nous avons simulé une trajectoire économique un peu plus favorable                                19
  que celle retenue dans le scénario de référence. Les chiffres se présentent ainsi :
                                                    2017        2018         2019         2020      2021      2022
    Taux de croissance retenu dans le
    scénario économique de référence               1,89 %      1,68 %       1,69 %       1,72 %    1,70 %    1,81 %
    (LPFP 2018-2022)
    Taux de croissance du scénario
    économique favorable avec baisse de
    la fiscalité de production et économies        1,89 %      2,01 %       1,87 %       1,61 %    1,62 %    1,64 %
    supplémentaires de dépenses
    publiques
    Effet sur le taux de croissance de la
    baisse de la fiscalité de production et
    des économies de dépenses                      0,00 %      0,32 %       0,18 %       -0,10 %   -0,08 %   -0,16 %
    supplémentaires (par rapport au
    scénario de référence)
    Écart à la base : scénario de baisse de
    fiscalité de production et des
    économies de dépenses                          0,00 %      0,32 %       0,51 %       0,40 %    0,32 %    0,16 %
    supplémentaires (par rapport au
    scénario de référence)

  L’écart serait positif dans ce nouveau scénario en 2018 et 2019. En revanche, la croissance
  serait plus faible en fin de mandat. L’hypothèse à 2,01 % de croissance en 2018 n’est
  pas irréaliste étant donné que la Banque de France a récemment revu ses prévisions de
  croissance à 1,9 % en 2018 ; auparavant, l’OCDE avait ciblé 2,2 % et le consensus des
  économistes se situait plutôt à 2 %. Pour 2019, la fourchette se situe entre 1,7 et 2 %.

Dans le cadre d’un scénario économique favo-                     ❙ une baisse de la fiscalité de production pour
rable, nous envisageons :                                        16 milliards d’euros afin de stimuler l’économie.
❙ des économies de dépenses publiques sup-                       Cette baisse de la fiscalité de production (notam-
plémentaires afin d’atteindre en moyenne                         ment de la CVAE) est en partie compensée par
l’effort minimal requis de 0,5 % par an sur                      une hausse de l’IS (une part arbitrable de l’IS
la période. Cet effort supplémentaire d’écono-                   pourrait être donnée aux régions pour compen-
mies de dépenses atteint 26 milliards d’euros                    ser partiellement la perte de CVAE dans le cadre
en 2022 ;                                                        de la réforme de la fiscalité locale).

Baisse de la fiscalité de production à partir de 2019
 En milliards d'euros

 Baisse d'impôts sur les salaires et la main-d'œuvre (D291 : VT, forfait social, Fnal)                          -4

 Baisse d'impôt divers sur la production (D292 : CVAE, CFE, C3S)                                                - 12

 Augmentation de l'IS résultant d'une baisse des taxes sur la production et de suppression de niches            +7

                                                  Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
finances publiques ❚ programmation 2018-2022

                    Identification des taxes à baisser                             ont été obtenues après exploitation des Natio-
                    Le total des impôts sur la production repré-                   nal Tax lists8 publiées par Eurostat, par pays.
                    sente selon la dernière étude de l’institut                    Notre stratégie de baisse des impositions sur
     20             COE-Rexecode7 en France, 3,7 points de PIB                     la production envisage une décrue de 16 mil-
                    en 2015 que la Fondation iFRAP estime pour                     liards d’euros sur 82,5 milliards identifiés soit
                    2016 à 82,5 milliards d’euros. Les données                     - 19 % environ.

                    Les principaux impôts sur la production et les baisses proposées par la Fondation iFRAP
                                                                                            2016
                     En milliards d'euros courants                                                                            Organisme
                                                                                  Baisses        Recettes      Effort
                                                                                                                              bénéficaire
                     Impôts sur les salaires et la main-d'œuvre                    - 3,9            10,9     - 35,8 %
                     Versements transports                                         - 2,4            8,2      - 29,2 %            BC*
                     Taxe au profit du FNAL                                        - 1,5            2,7      - 56,1 %            État
❚❚7 Document         Impôts divers sur la production                               - 12,1           23,6     - 51,2 %
de travail n° 64,
Les écarts de        Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)       - 6,5            13,5     - 48,0 %          BC, D, R
prélèvements         Cotisation foncière des entreprises (CFE)                     - 3,5            6,5      - 53,6 %             BC
obligatoires
entre la France      Contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S)         - 2,1            3,6      - 59,0 %          CNAVTS
et la zone euro,
septembre            Total baisse de la fiscalité sur la production
                                                                                   - 16,0           34,5     - 46,4 %
2017, en parti-      identifiée
culier p.28 :
www.coe-rexe-        Par rapport au total des impôts sur le production             - 16,0           82,5      - 19 %
code.fr/public/
                    ❚❚Note de lecture : *BC désigne le bloc communal, R les régions, D les départements.
content/
download/
37819/384850/
version/2/file/     En 2017 est intervenu un transfert d’une fraction de CVAE vers les régions. Sur le plan comptable
Doc-Travail-64-     l’évolution est la suivante pour les parts départementales et régionales uniquement (à l’exclusion
Ecarts-
Prelevements-       de la part du bloc communal) :
obligatoires-
entre-France-
et-Zone-Euro-
2017-09.pdf          En milliards d'euros courants                                 2016            2017       Évolution        Différence
                     CVAE part départementale                                      8,178           4,133       - 49,5 %          - 4,045
❚❚8 http://ec.
europa.eu/           CVAE part régionale                                           4,157           8,793       111,5 %           4,636
eurostat/
statistics-          Total                                                        12,335           12,926       4,8 %            0,591
explained/
index.php/          ❚❚Sources : OFL (observatoire des finances locales) rapport 2017.9
Tax_revenue_
statistics#         Relevons par ailleurs que les données de                        les produits fiscaux suffisants permettant de
Further_
Eurostat_           l’Observatoire des finances locales (OFL) sont                  procéder à l’imputation.
information         plus larges concernant les versements trans-
                    ports que celles au sens de la National Tax list                 En milliards d'euros courants                 2015
❚❚ 9 http://104.
199.35.159/         d’Eurostat. L’OFL permet en effet d’identifier                   Communes                                     0,014
phocadown-
load/               pour 3,91 milliards de versements transports                     GFP (groupements à fiscalité propre) /
OFGL2017_           divers (tableau ci-contre), lorsque Eurostat                     EPCI (étab. publics de coopération           2,892
publica-                                                                             intercommunale) / Métropoles
tion%20             n’en identifie que 2,4 milliards. Il est ainsi
globale.pdf voir    logique que l’effort porte sur les versements                    Syndicats                                     1,01
en particulier
les pp.179-180      transports attribués aux groupements à fisca-                    Total                                        3,916
et 187.             lité propre, EPCI et métropoles, qui ont seuls                  ❚❚Sources : OFL 2017

                                                          Société Civile n° 187 ❚ Février 2018
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler