ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu

 
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES
           2019-2020
    Rapport d’activité
    Plaquette          2017 : 2019-2020
              pédagogique
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
Sommaire

                             PRÉSENTATION DU MÉMORIAL
                                         5

                                   L’OFFRE PÉDAGOGIQUE
                                             14

                                 RENCONTRES D’ARTISTES
                                          17

                                              PRIMAIRE
                                                 18

                                               COLLÈGE
                                                 19

                                       COLLÈGE ET LYCÉE
                                             20

                                                 LYCÉE
                                                   22

                                    VISITE PARTICIPATIVE
                                             23

                                           ATELIER CNRD
                                                24

                                 PARCOURS INTERMUSÉES
                                          25

                                       LES PARTENAIRES
                                              27

                 Des élèves accompagnés de leurs enseignants, en visite au mémorial : dans la
                 maison et dans l’exposition permanente. © Maison d’Izieu • Photographies ©
                 Maison d’Izieu - Extérieurs © Y. Perrin

Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                               3
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
Présentation du mémorial
                                                                                 La Maison d'Izieu, mémorial des enfants juifs
                                                                                 exterminés, a pour vocation de contribuer à la
                                                                                 réflexion et l'éducation de tous les publics sur
                                                                                 le crime contre l'humanité et les
                                                                                 circonstances qui l'engendrent. Elle a pour
                                                                                 mission de maintenir vivant le souvenir des
                                                                                 enfants qui y avaient trouvé refuge à partir de
                                                                                 mai 1943, notamment de ceux qui s'y
                                                                                 trouvaient encore le 6 avril 1944, jour de leur
                                                                                 arrestation par les nazis qui les déportèrent
                                                                                 ensuite à Auschwitz-Birkenau.
                           Enseignants en visite dans l’exposition permanente.
                           © Maison d’Izieu                                   Elle est également un lieu de formation
                                                                              d'enseignants et de professionnels de la
                                                      médiation, français et européens et possède un centre de
                                                      documentation spécialisé sur les thèmes de la Shoah, de l'enfance
                                                      dans la guerre, du jugement des crimes contre l'humanité, de la
                                                      création d'une justice pénale internationale et de la construction de
                                                      la mémoire de la Shoah.

                                                      L’accueil des classes

                                                      14 000 scolaires visitent déjà la Maison d'Izieu chaque année avec
                                                      leurs enseignants. Comme il nous est impossible d'accueillir dans de
                                                      bonnes conditions plus de 150 élèves par jour, il est conseillé de
                                                      réserver si possible avant la fin de l'année scolaire précédant la visite
                                                      pour avoir le choix des dates. La période la plus chargée s'étend de
                                                      janvier à juin ; la période de septembre à décembre, plus calme, est
                                                      propice à l'accueil de groupes qui ont des projets spécifiques
                                                      (rencontre d'artistes ou de témoins ; thématiques EMC ; préparation
                                                      de voyages...).
                                                      Le service d'accueil des publics est à la disposition des enseignants
                                                      du primaire (à partir du cycle 3), du collège et du lycée pour les aider
                                                      à construire leur projet pédagogique avant la venue de leurs classes.

                                                      La Maison peut mettre à disposition des outils didactiques traduits en
                                                      plusieurs langues pour les ateliers et des audioguides pour la visite.
                                                      Toutes les médiatrices sont bilingues, voire trilingues (italien,
                                                      allemand, espagnol et anglais), ce qui facilite l'accueil des groupes
                                                      étrangers dans le cadre d'échanges linguistiques et des projets

                                                     Plaquette pédagogique : 2019-2020                                          4
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
impliquant des classes européennes ou bilingues (Esabac, Abibac ou
Bachibac).

Les visites et ateliers sont adaptés à l'âge des élèves. Ils sont aussi
modulables en fonction des attentes des enseignants qui pilotent le projet,
toutes les disciplines étant concernées par les thématiques que nous
développons à Izieu: Lettres, Langues, Histoire, Philosophie, EMC, Arts
plastiques.

La formation des enseignants

Chaque année, la Maison d'Izieu organise des stages de formation continue
dans le cadre du Plan Académique de Formation ouvert en priorité aux
enseignants de l'Académie de Lyon, mais accessible également à ceux de
l'Académie de Grenoble et de Clermont-Ferrand.

En 2018/2019, deux stages ont été retenus par les IPR-IA d'Histoire-
Géographie :
-     Antisémitisme, antijudaïsme, antisionisme et négationisme
-     Comment s’écrit l’histoire d’Izieu ?

Ces stages d'une journée permettent de découvrir le site et de prendre la
mesure de ses outils pédagogiques avant d'y conduire des classes. Ils sont
ouverts aux enseignants de toutes disciplines.

La Maison d’Izieu est aussi à l'origine de stages de formation pour
enseignants et médiateurs culturels qui se déroulent sur le temps des
vacances scolaires allaiant conférences, visite de sites majeurs du
patrimoine, des soirées culturelles, des rencontres avec des témoins
(Allemagne, Espagne, Grèce, Pologne...)

Enfin, en partenariat avec l'École internationale de Yad Vashem, la Maison
d’Izieu organise chaque été à Jérusalem un séminaire de formation intitulé
« Histoire, mémoire et pédagogie de la Shoah en Israël ». Ce séminaire
s'adresse aux enseignants de l'Éducation nationale et aux personnels des
mémoriaux, des musées et des institutions culturelles. Le programme est
élaboré pour un public déjà formé à l'histoire et à la transmission de la Shoah,
il propose une approche nouvelle de la question à travers une ouverture
pluridisciplinaire, un contenu scientifique exigeant et surtout, une observation
in situ des pratiques pédagogiques mémorielles en Israël.
Ce séminaire bénéficie du soutien de la Fondation pour la Mémoire de la
Shoah.

        Plaquette pédagogique : 2019-2020                                          5
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
La Maison

Elle est le lieu où ont vécu les enfants et leurs éducateurs
pendant près d’un an. Plutôt qu’une reconstitution, la
muséographie privilégie une évocation de l’atmosphère de
l’époque de la colonie et de la présence disparue des enfants.
La Maison esquisse ainsi le quotidien de la vie des enfants.
Une signalétique discrète indique l’usage de chaque pièce ;
des lettres et des dessins des enfants sont exposés dans le
réfectoire ; le portrait de chaque enfant arrêté le 6 avril 1944
et déporté figure dans les dortoirs.

                           Plaquette pédagogique : 2019-2020       6
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
La nouvelle exposition

Première partie : « Pourquoi des enfants juifs à Izieu ? »

La « Colonie d’enfants réfugiés » d’Izieu a été créée en mai 1943 par l’Œuvre de
secours aux enfants (OSE), une organisation juive d’entraide. À deux mois du
débarquement, le 6 avril 1944, la colonie d’Izieu est liquidée par la Gestapo de Lyon
sur ordre de Klaus Barbie. La rafle se solde par la déportation de 44 enfants juifs et
de leurs 7 éducateurs. À l’exception d’une éducatrice, aucun des déportés d’Izieu
ne reviendra.

Arrivés pour la plupart en France dans l’entre-deux-guerres, les parents de ces
enfants sont originaires de toute l’Europe et même d’Algérie. En octobre 1940, ces
familles sont frappées par les lois antisémites du régime de Vichy. La politique
d’exclusion qui en résulte conduit d’abord les familles étrangères dans les camps
d’internement français. Puis, à l’été 1942, l’Allemagne nazie négocie avec la France
leur déportation. Grâce à l’action incessante des œuvres d’entraide, des enfants ont
pu sortir des camps d’internement avant cette collaboration meurtrière.

Ils sont alors placés chez des particuliers ou dans des maisons d’enfants. L’une
d’elles se trouve à Izieu dans le département de l’Ain. Elle est dirigée par un couple
de Juifs français originaires respectivement de Pologne et de Russie, Sabine et
Miron Zlatin. Durant onze mois, les Zlatin accueilleront près d’une centaine
d’enfants juifs. La plupart d’entre eux rejoindront un parent ou une autre maison
d’accueil. Quelques-uns passeront clandestinement en Suisse. Mais les 44 enfants
restés à la colonie d’Izieu voient leurs destinées brisées par la rafle du 6 avril 1944.
Sur l’ensemble de l’Europe, le chiffre des victimes juives du génocide est estimé
entre 5 et 6 millions. Sur ce total, environ 1 250 000 enfants juifs ont été assassinés,
soit près de 9 enfants juifs sur 10.

                                                                            © Maison d’Izieu
                                                                        © Studio Erick Saillet

               Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                 7
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
La nouvelle exposition

Deuxième partie : « De Nuremberg à La Haye : juger les criminels »

Le processus d’extermination est l’aboutissement de l’idéologie nazie fondée sur la
doctrine scientifique, répandue à l’époque, de « pureté raciale », qui impliquait une
hiérarchisation de l’humanité avec, au sommet, la race aryenne, considérée comme
supérieure, appelée à s’étendre et à remplacer les races dites inférieures.
Cette doctrine, inspirée de courants scientifiques apparus au XIXe siècle dans les
domaines anthropologique, biologique et génétique, supposait l’élimination pure et
simple de certaines catégories de l’espèce humaine. Les Juifs ont été massivement
exterminés aussi au nom de ces principes.
Le passage à l’acte fut facilité par l’adhésion progressive à la vision nazie du monde
d’une grande partie de l’élite intellectuelle, en particulier scientifique, médicale et
juridique. En Allemagne, nombre de ses représentants purent d’ailleurs poursuivre
leur carrière après la guerre. Très tardivement, lors de sa séance du 26 novembre
2010, l’Association allemande de psychiatrie et de psychothérapie reconnut la
participation de certains de ses membres aux crimes du IIIe Reich et rendit un
hommage officiel aux victimes.
Aussi, après la guerre, vint le temps de la justice, l’étape indispensable, malgré ses
insuffisances, voire ses ambiguïtés, pour établir les différents niveaux de
responsabilité des criminels, mettre en lumière les mécanismes de la destruction
conduisant des êtres humains à perpétrer des crimes contre d’autres humains et à
violer l’ordre de l’humanité.
Des crimes de masse avaient eu lieu avant la Seconde Guerre mondiale. D’autres
ont été commis depuis, d’autres le sont encore de nos jours. Le XXe siècle est celui
de la construction de la justice pour prévenir les crimes et lutter contre l’impunité.

                                                                           © Maison d’Izieu
                                                                       © Studio Erick Saillet

              Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                 8
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
La nouvelle exposition

Troisième partie : « La mémoire et sa construction »

Le « Musée mémorial des enfants d’Izieu », comme le Centre d’Histoire de la
Résistance et de la Déportation de Lyon, est né des suites du procès de Klaus Barbie
à Lyon.
Dans les villages d’Izieu et de Brégnier-Cordon,
depuis 1946, la mémoire de la colonie est restée
vivante. Au fil des ans, les commémorations se
sont succédé : hommages privés des familles ou
des proches touchés par l’événement,
cérémonies anniversaires officielles. Mais c’est
une volonté politique, au plus haut niveau, qui a
permis la création du mémorial.
Depuis son inauguration le 24 avril 1994 et
jusqu’à la fin des années 2000, le mémorial
d’Izieu a été le premier, et le seul lieu en France,
dédié à la mémoire de la déportation et de
l’extermination des enfants juifs.
À l’exception de quelques plaques, stèles
apposées en France à partir des années 1970 à la
mémoire des victimes juives, le paysage mémoriel
qui s’est dessiné en France pendant près de
cinquante années après 1945 est majoritairement
constitué de monuments et de mémoriaux dédiés
aux combattants, résistants et déportés politiques
où ne figurent que les Juifs résistants.

La mémoire de la Shoah s’exprime à partir des
années 1970 par la voix des victimes ou de leurs
descendants, par les associations et les parties
civiles des procès, mais les monuments et les
                                                                        © Maison d’Izieu
lieux dans lesquels elle s’incarne sont beaucoup                    © Studio Erick Saillet
plus tardifs. Une autre conséquence du procès de Klaus Barbie en France est la
modification fondamentale de l’enseignement de la Seconde Guerre mondiale et
l’introduction dans les programmes et les manuels scolaires de l’enseignement de
la Shoah et du rôle de Vichy.

Partout, en France comme ailleurs en Europe, la construction de la mémoire suit des
chemins plus ou moins longs et complexes, intimement liés aux contextes politiques
nationaux.

                Plaquette pédagogique : 2019-2020                                            9
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2019-2020 - Maison d'Izieu
Les salles pédagogiques

Trois salles pédagogiques, chacune équipée
d’un grand tableau numérique tactile,
permettent de recevoir les groupes d’élèves
pour les ateliers et les témoignages, ainsi que
des groupes d’adultes pour des formations et
conférences, ou encore des événements
culturels ponctuels.
Deux des salles peuvent être réunies pour
accueillir des conférences d’une centaine de
personnes.

                                                                  © Maison d’Izieu
                                                              © Studio Erick Saillet

                          Plaquette pédagogique : 2019-2020                            10
Le centre de documentation

Le centre de documentation a pour mission de constituer et enrichir un fonds
spécialisé sur les thèmes de travail et de recherche de la Maison d’Izieu :

• l’installation et la vie quotidienne de
la colonie d’Izieu ainsi que le parcours
des familles des enfants,

• la rafle du 6 avril 1944,

• les enfants dans la guerre,

• la France de 1939 à 1945 et le
gouvernement de Vichy,
                                                                          © Maison d’Izieu

• le crime contre l’humanité,

• la mémoire, l’art et l’histoire.

Suite à l’agrandissement du mémorial en 2015, le centre de documentation a été
déménagé dans de nouveaux espaces, comprenant une salle de lecture.
Il est accessible depuis janvier 2018 aux professeurs, chercheurs et institutions qui
travaillent sur ces thèmes, sur rendez-vous.

Dans le cadre des visites scolaires, il met à disposition des enseignants et des
élèves un ensemble documentaire (réalisations d’élèves, fac-similés, journaux,
ouvrages d’époque, ouvrages de référence, littérature et documentaires
jeunesse…) leur permettant de choisir, préparer, animer ou illustrer leurs projets
menés à la Maison d’Izieu.

Les fonds

Le fonds du centre de documentation de la Maison d’Izieu est composé de plus de
6 000 monographies (parutions antérieures à 1945, dictionnaires et manuels,
travaux universitaires, réalisations d’élèves et ouvrages de fiction en français,
allemand, anglais, italien et polonais destinés à un public d’adultes et d’enfants) et
d’un fonds d’archives et copies d’archives.

Il privilégie les documents liés à l’histoire et à la mémoire de la Shoah et de la
Seconde Guerre mondiale. Les thèmes des enfants juifs pendant la guerre, du crime
contre l’humanité, des procès et de la justice pénale internationale sont plus
particulièrement développés.

               Plaquette pédagogique : 2019-2020                                             11
Les questions de l’art, de la mémoire et de la représentation sont présentées à
travers des ouvrages de réflexion et des catalogues d’artistes et d’expositions.

Le premier fonds d’archives de la Maison d’Izieu a été déposé à la Bibliothèque
nationale de France (BnF) par Sabine Zlatin en 1994, avant l’ouverture de la
Maison d’Izieu.

Ce      fonds,      conservé      au
département des estampes et de
la photographie, est constitué
d’une partie des documents
qu’elle avait gardés depuis son
retour à la colonie quelques
semaines après la rafle du 6 avril
1944 : lettres et dessins des
enfants, photographies de la vie
quotidienne et des habitants de la
colonie, documents et courriers
concernant      l’installation    et
l’organisation de la colonie à Izieu
ou     encore     les    démarches
entamées après-guerre à la
mémoire des enfants et adultes
déportés et assassinés.
Un inventaire de ces documents a
été édité en 1994 par la BnF.
À ce fonds s’ajoutent :

• les documents et photographies
issus de la succession de Sabine
Zlatin, déposés à la Maison d’Izieu
après son décès en 1996,

• les photographies données par
                                                  © Maison d’Izieu / Coll. succession Sabine Zlatin
ceux qui ont séjourné à la colonie                       © Maison d’Izieu / Coll. Henry Alexander
                                                     © Maison d’Izieu / Coll. Marie-Louise Bouvier
ou ont eu un lien avec elle entre 1943
et 1944. Il s’agit des collections de Henry Alexander, Alec Bergman, Juliette
Collomb, Philippe Dehan, Guy Pallarés, Paulette Pallarés-Roche, Paul Niedermann,
Marie Perticoz, Roger Perticoz, Samuel Pintel et Suzanne Reveillard.

Ces photographies ont toutes été sourcées et répertoriées par la Maison d’Izieu.
Aucune d’elle n’appartient à quelque agence que ce soit.

                  Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                   12
• le fonds Pierre-Marcel Wiltzer, comportant l’ensemble de ses papiers de travail
liés à la création de l’association et à celle du mémorial.

Protégés et inventoriés par l’équipe du mémorial, ces documents sont
actuellement conservés à la Maison d’Izieu.

La Maison d’Izieu possède également des archives en lien avec le procès Barbie.
Alain Jakubowicz, avocat de parties civiles, a fait don au mémorial de ses dossiers
relatifs à l’instruction de ce procès.
Enfin, un important fonds sur le procès de Nuremberg, ayant appartenu à Robert
Falco qui fut juge suppléant d’Henri Donnedieu de Vabres lors de ce procès
historique, est conservé à la Maison d’Izieu. Au moment du procès de Klaus Barbie,
le dossier de travail du juge Falco à Nuremberg est remis à Guy Bermann, avocat
de parties civiles au procès de Klaus Barbie à Lyon. Son épouse a conservé ces
archives pendant 20 ans, avant de les verser à la Maison d'Izieu en novembre 2011,
sur le conseil d'Ugo Iannuci, alors président de L'Ordre des avocats de Lyon.

                                                        Le 5 février 1946, Edgar Faure présente le
                                                        télex relatant la rafle d’Izieu au Procès de
                                                        Nuremberg où il est procureur pour la
                                                        France. L’audience est consacrée aux
                                                        persécutions commises pour raisons
                                                        politiques, raciales ou religieuses. Le télex
                                                        est retenu comme pièce à conviction et
                                                        versée au dossier des preuves.

                                                        Il démontre effectivement que la rafle
                                                        commise à Izieu est un crime contre
                                                        l’humanité : il s’agit d’enfants, arrêtés
                                                        parce que Juifs. L’action est menée dans
                                                        le cadre d’un plan concerté. Il porte la
                                                        signature de Klaus Barbie.

                                                        Photostat du télégramme de Klaus Barbie
                                                        provenant du dossier de travail du juge
                                                        Robert Falco à Nuremberg.
                                                        © Maison d’Izieu / Fonds Falco

Les expositions itinérantes
La Maison a réalisé, seule ou en partenariat, différentes expositions itinérantes sur
des thématiques en lien avec l’histoire de la colonie d’Izieu.
Ces expositions sont mises librement à la disposition des établissements
scolaires, centres culturels, musées, bibliothèques, etc., en fonction des
disponibilités. Le prêt est gratuit mais le transport et l’assurance sont à la charge
du preneur.

                  Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                     13
L’offre pédagogique

                                                                                La Maison d’Izieu propose aux élèves de
                                                                                primaire, de collège et de lycée d’approfondir la
                                                                                visite du mémorial par un travail en atelier.

                                                                                Différents thèmes, historiques ou civiques, sont
                                                                                proposés en fonction du niveau des élèves, en
                                                                                faisant le lien entre les programmes de
                                                                                l’Éducation nationale et les thèmes de travail et
                      Dans le réfectoire de la maison, lettres et dessins des
                      enfants d’Izieu © Maison d’Izieu
                                                                                de recherche de la Maison d’Izieu.

                                                    Atelier recherche
                                                    La plupart des ateliers reposent sur un travail d’analyse et de
                                                    commentaire d’archives, effectué par les élèves en groupes, suivi
                                                    d’une restitution écrite ou orale.

                                                    Certains ateliers supposent des prérequis de la part des élèves, de
                                                    même, certains sont plus exigeants que d’autres. Afin que la majorité
                                                    des élèves tirent le meilleur parti des ateliers, n’hésitez pas à nous
                                                    contacter pour plus de renseignements.

                                                    Tous les ateliers utilisent les ressources du lieu, des documents
                                                    d’archives et différents supports audiovisuels, iconographiques,
                                                    littéraires.
                                                    Les intervenants ont à cœur d’être attentifs à l’actualité historique et
                                                    à proposer régulièrement de nouveaux documents dans les ateliers.

                                                    Les ateliers, d'une durée moyenne de deux heures, se font en groupe
                                                    de 30 élèves maximum (dédoublement dès 31). Les élèves sont mis
                                                    en activité à partir de différents corpus documentaires privilégiant les
                                                    archives de la Maison. Ils sont le plus souvent répartis en îlots mais
                                                    toujours dans une configuration favorisant les échanges et le dialogue.

                                                    Chaque atelier se combine avec une visite du site d'une durée de deux
                                                    heures.

                                                    Plaquette pédagogique : 2019-2020                                           14
Permanence pédagogique
                        Tel : 04 79 87 21 05 (choix n°4)

Pour les groupes menant des projets très spécifiques ou des publics demandant un
accompagnement particulier, il est possible sur demande et en fonction des
disponibilités de faire venir un membre du service recherche et médiation dans
l’établissement en amont de la venue, pour préparer la visite, l’atelier ou la rencontre
à venir.
La liste des ateliers présentés dans ce document est indicative. Les groupes peuvent
se faire conseiller sur le choix de leur thématique d’ateliers et accompagner dans
leur projet. Une permanence téléphonique est assurée les lundis, mardis et
mercredis entre 16h et 17h du jour de la rentrée scolaire au début des vacances d’été.

                                                             © Maison d’Izieu / Yannick Perrin

               Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                 15
Tarifs valable
 Types de visites :
                                           dès le 1er            Contraintes                Effectif
      détails,              Durées
                                          septembre               horaires                 maximum
explications brèves
                                              2019

                                                               Arrivée entre 9h15
      Visite simple
                                                               et 10h30 le matin
Visite accompagnée par       2h00          3 euros/élève                              30 élèves/médiateur
                                                               Arrivée à partir de
      un médiateur
                                                               13h15 l’après-midi

    Visite et atelier
 Visite accompagnée et                                         Arrivée entre 9h15
                             4h00           5 euros/élève                         30 élèves/médiateur
 atelier conduits par un                                       et 10h30 le matin
        médiateur

   Visite participative
Recherche en autonomie
 à l’aide d'un document                                        Arrivée entre 9h15
                             4h00           5 euros/élève                         32 élèves/médiateur
 de travail, suivie d’une                                      et 10h30 le matin
   restitution avec un
        médiateur

   Visite et rencontre
       d’un artiste
  Visite et découverte                                         Arrivée entre 9h15
                             4h00           7 euros/élève                                    30 élèves
  d'une oeuvre liée à                                          et 10h30 le matin
         l’histoire
   des enfants d’Izieu

  Visite et témoignage
   Visite suivie de la                                         Arrivée entre 9h15
                             4h00           7 euros/élève                                    60 élèves
 rencontre d’un témoin                                         et 10h30 le matin
de l’histoire de la Shoah

                            Un accompagnateur gratuit pour 10 élèves (primaire)
                            Un accompagnateur gratuit pour 15 élèves (collège et lycée)
                            1 entrée offerte pour les assistantes de vie scolaire et chauffeur du bus.
                            Si la réservation est confirmée, les enseignants bénéficient d’une entrée
                            gratuite pour préparer leur venue. Une salle pour déjeuner peut être réservée
                            au prix de 0,50 euros/personne.

                               Plaquette pédagogique : 2019-2020                                            16
Rencontres d’artistes
                                                                           Des plasticiens, des acteurs, des photographes,
                                                                           des cinéastes, des écrivains ou des musiciens,
                                                                           sont invités par la Maison d’izieu, chacun(e) pour
                                                                           une petite résidence de quelques jours. Ils
                                                                           disposent de 2 heures pour échanger sur la
                                                                           pratique de leur art ; présenter le cheminement
                                                                           d'un projet artistique ; découvrir une technique ;
                                                                           découvrir une œuvre...

                                                                                     Une mise en relation entre les équipes
                                                                                     d'enseignants et les artistes est programmée en
                        Vernissage de l’exposition de l’artiste Winfried Veit, le 27 amont, afin de rendre les rencontres plus fluides
                        janvier 2017 © Maison d’Izieu
                                                                                     et interactives.
                                                        Une pratique artistique pourra être envisagée dans le cadre d’une
                                                        réservation sur deux jours (sous réserve de disponibilité pour les
                                                        intervenants).

                                   Artistes                Spécialité(s)                      Projets                     Classes

                                                                Peintre         Présentation de son travail en
                                Olivier Camen                                    cours de réalisation, « Les              Collège et
                                                              Plasticien
                        http://www.oliviercamen.com                              enfants d’Izieu », peinture,               lycée
                                                               Vidéaste              installation et vidéo.
                                                                             Présentation de son film «
                                                             Comédienne      Denise  et Marco » racontant     Primaire,
                             Frederika Smetana                            l’histoire de son grand-père, juif collège et
                                                             Réalisatrice   polonais devenu résistant en        lycée
                                                                                        France.

                                 Bruno Giner                Compositeur          Présentation de son livre «
                                                                                                                          Collège et
                         http://brunoginer.wix.com/                             Survivre et mourir en musique
                                                             Musicologue                                                    lycée
                                 brunoginer                                        dans les camps nazis ».

                                                    Si vous souhaitez assister à une rencontre avec un artiste lors de votre
                                                    visite de la Maison d’Izieu, merci de contacter le service de réservation
                                                    du mémorial : reservation@memorializieu.eu

                                                    Ces rencontres sont organisées sous réserve de disponibilité des
                                                    intervenants aux dates demandées par les établissements.

                                                 Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                     17
Primaire
             Il est souhaitable que les élèves soient         1. « Vie quotidienne à la colonie
             préparés à leur venue, afin que la visite        d'Izieu »
             de la Maison d’Izieu ait un sens. Pour           Après une visite de la Maison, les élèves
             les ateliers, les élèves doivent avoir de
                                                              sont amenés à réfléchir à partir des
             quoi écrire (feuilles et crayons).
                                                              photographies prises à l’époque de la
             Durée moyenne des ateliers : 1h15 à              colonie et évoquant la vie quotidienne.
             1h30
                                                              Puis ils recherchent sur le site le lieu où
                                                              les photos ont été prises afin de
                                                              comparer les paysages d’hier et
                                                              d’aujourd’hui. Enfin, il leur est proposer
                                                              d’élaborer leur propre souvenir de leur
                                                              journée à Izieu.

                             2. « Parcours des familles »
                             À l'aide de documents de l'exposition permanente et des archives de
                             la Maison d'Izieu, les élèves étudient le parcours de plusieurs enfants
                             de la colonie ainsi que de leur famille avant, pendant et après la
                             Seconde Guerre mondiale. Ils élaborent par petits groupes une carte
                             qui leur permet de retracer le parcours des enfants et de leurs
                             familles, et qu'ils emporteront à l'école.

                             3. « Discriminations et droits de l’enfant »
                             Les élèves réfléchissent à la notion de discrimination à partir de
                             l’exemple des enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. On
                             identifie les droits fondamentaux de l’enfant, on discute de leur mise
                             en œuvre dans le monde d’aujourd’hui.

                                                                 Le service recherche et médiation se tient à
                                                                 votre disposition pour vous aider à
                                                                 répondre aux questions des élèves suite à
                                                                 leur visite.
                                                                 Au vu des thématiques abordées à Izieu, il
                                                                 nous semble préférable d'accueillir les
                                                                 enfants à partir du CE2.

           Élèves de primaire dans l’exposition permanente.
           © Maison d’Izieu

                             Plaquette pédagogique : 2019-2020                                                  18
Collège

                           L’atelier n°3 intitulé « Discriminations et droits de l’enfant » (voir page
                           précédente) est également disponible pour la classe de 6e (cycle 3).

                                                                4. « Aide et sauvetage »
                                                                Les élèves étudient des exemples
                                                                d'engagement        en   faveur    des
                                                                populations juives persécutées, en
                                                                découvrant la diversité des formes
                                                                d'aide et particulièrement dans le cas
                                                                de la colonie d'Izieu.
          Atelier recherche basé sur des corpus de documents.
          © Maison d’Izieu

                           5. « Les formes de l'engagement : résister, juger, faire
                           mémoire »
                           À partir d'exemples liés à l'histoire de la colonie puis à celle du
                           mémorial, les élèves sont amenés à réfléchir aux différentes formes
                           d'engagement prises en faveur des enfants d'Izieu et de leurs
                           éducateurs, pendant la Seconde Guerre mondiale, puis pour leur
                           rendre justice, et enfin pour perpétuer leur mémoire.

                           6. « Stéréotypes, préjugés et discriminations »
                           Après une définition des termes, les élèves sont amenés à choisir
                           parmi un large corpus faisant référence à des situations présentes et
                           passées (sexisme, racisme, antisémitisme, homophobie…) les
                           documents qui les interpellent. Ils les analysent puis les présentent à
                           leurs camarades pour nourrir le débat.

                           Plaquette pédagogique : 2019-2020                                         19
Collège & lycée

                                           7. « Politique antisémite du gouvernement de Vichy et
                                           collaboration à la "solution finale" »
                                           À l'aide de documents de l'exposition et des archives de la Maison
                                           d'Izieu, les élèves découvrent les divers aspects de la politique
                                           antisémite et mettent en évidence les différentes étapes de la
                                           collaboration d'Etat.

                                                                            8. « Shoah et cinéma »
                                                                            À partir de la projection d’extraits choisis, il
                                                                            s’agit de comparer les points de vue des
                                                                            réalisateurs et le message qu’ils veulent
                                                                            faire passer. De nouveaux extraits
                                                                            permettent de renouveler et d’enrichir
                                                                            l’approche chaque année.
                                                                            Les thématiques abordées lors de cet atelier
                                                                            (les étapes du processus ; la construction
                                                                            de la mémoire ; la représentation de
                                                                            l'extermination) varieront en fonction de
                  Atelier dans l’une des salles pédagogiques du mémorial.
                                                                            l'âge des élèves et des programmes
                  © Maison d’Izieu                                          scolaires.

                                                                            9. « Art et Shoah »
                                           À partir de poèmes, dessins, tableaux et œuvres musicales créés
                                           pendant et après la Shoah, les élèves réfléchissent au contexte de
                                           production et au message transmis par les artistes.

                                           10. « Comment s'écrit l'histoire des enfants d'Izieu ? »
                                           Après enquête sur les documents d'archives de la Maison, les élèves
                                           cartographient les parcours des enfants d'Izieu et prennent
                                           conscience de la complexité des situations pour les familles juives
                                           depuis les années 1920 jusqu'après la guerre.

                                           11. « La Maison dans son contexte géo-historique : un
                                           atelier itinérant de découverte, d'Izieu à Brégnier-
                                           Cordon »
                                           Une approche de l’environnement et de l’histoire de la Maison par
                                           l'observation, le questionnement et le partage de lectures à voix haute.

                                           Plaquette pédagogique : 2019-2020                                               20
12. « Parcours des familles »
                             Cet atelier totalement remanié emmène les élèves dans une
                             démarche thématique qui permet de comprendre la diversité
                             (religieuse, socio-économique, origines géographiques, etc.) des
                             populations juives d'Europe et de leurs destins, avant, pendant et
                             après la guerre.

                             13. « La déportation des enfants juifs de France (1942-
                             1944) »
                             Les élèves découvrent les mécanismes administratifs et idéologiques
                             qui ont entraîné la déportation de plus de 11400 enfants juifs de
                             France. La Maison d'Izieu est devenue depuis le procès de Klaus
                             Barbie en 1987 et le décret présidentiel de 1993 le symbole de ce
                             crime contre l'humanité.

                             14. « Du racisme à la "solution finale", 1933-1945 »
                             Les élèves identifient les mécanismes du processus menant à
                             l'extermination des Juifs d'Europe : racines idéologiques, propagande
                             et éducation nazie, politique d'exclusion, "solution finale".

                             15. « Système concentrationnaire nazi (1933-1945) »
                             À partir de documents d'archives et de témoignages, les élèves
                             appréhendent l'organisation des différents camps mis en place par les
                             nazis en Europe (ghettos, camps de concentration, centres de mise à
                             mort).

                                                       16. « Crimes de masse et justice
                                                       internationale »
                                                       À travers le regard du juriste et de l'historien,
                                                       les élèves réfléchissent à l'émergence d'une
                                                       justice internationale depuis Nuremberg
                                                       jusqu'à la création de la CPI, en s'appuyant sur
                                                       différents crimes de masse (Shoah, Ex-
                                                       Yougoslavie, Cambodge, Rwanda) et la façon
                                                       dont ils ont été jugés.
Dans l’un des dortoirs de la maison © Maison d’Izieu

                             Plaquette pédagogique : 2019-2020                                         21
Lycée

                              17. « Antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme et
                              négationnisme »
                              Une approche de la longue durée pour découvrir les différentes
                              formes prises par la haine des juifs dans l'Histoire et montrer le
                              fonctionnement la permanence des stéréotypes antisémites. Cet
                              atelier donne des clés pour tenter de comprendre la résurgence
                              actuelle et la nature irrationnelle des comportements antisémites et
                              négationnistes.

                                                                18. « Pourquoi et comment juger
                                                                les criminels après la guerre ? »
                                                                À l'aide de documents d'archives
                                                                présentant différents procès internationaux
                                                                (Nuremberg) ou nationaux (Allemagne,
                                                                France, Pologne, Jérusalem), les élèves
                                                                construisent un raisonnement sur la
                                                                spécificité de la Shoah dans l'Histoire,
                                                                l'importance de juger les criminels nazis et
                                                                le rôle des procès dans la construction des
                                                                mémoires.
        Samuel Pintel, ancien enfant d’Izieu, témoigne devant
        une classe © Maison d’Izieu

                                                     19. « Klaus Barbie, les procès et la
                              rafle d'Izieu dans la construction de la mémoire de la
                              Shoah en France »
                              À l'aide de documents d'archives, on étudie le long cheminement
                              judiciaire et le rôle des militants de la mémoire qui ont abouti à faire
                              entrer l'histoire des enfants d'Izieu dans la mémoire nationale.

                              Plaquette pédagogique : 2019-2020                                            22
Visite participative

                                                    20. Visite participative :
                                    « La famille Kaufman, une famille juive dans la guerre »

                                                                             En étudiant le parcours de la famille
                                                                             d'Henri Kaufman, un enfant d'Izieu, les
                                                                             élèves s'approprient le contenu de
                                                                             l'exposition pour appréhender les
                                                                             différentes phases de la politique
                                                                             antisémite du gouvernement de Vichy,
                                                                             de la mise en place de l'antisémitisme
                                                                             d'État à la collaboration à la "solution
                                                                             finale".

                                                                             La visite participative comprend une
                                                                             visite d’une heure de la maison, une
                       Des élèves dans la maison, ici le dortoir rose.
                       © Maison d’Izieu                                      heure de recherche dans l’exposition,
                                                                             d’un travail d’écriture et d’une
                                                                             restitution orale. Durée : 4h.

                                                   Plaquette pédagogique : 2019-2020                                    23
Atelier CNRD

                 21. Concours national de la Résistance et de la Déportation
                                         2019-2020

                   « 1940, Entrer en
               résistance, comprendre,
                  refuser, résister »

               Au travers de documents,
               témoignages et ressources
               audiovisuelles, les élèves
               construisent une réflexion
               afin de préparer au mieux les
               épreuves du CNRD.

                                                  Visite de l’exposition permanente.
                                                  © Maison d’Izieu

                        Plaquette pédagogique : 2019-2020                              24
Parcours intermusées
                       Musée de la Résistance et de la Déportation de
                       l’Isère / Maison d'Izieu / Camp des Milles

                       Afin de permettre aux collégiens d'appréhender au mieux la période
                       de la Seconde Guerre mondiale, la visite de trois hauts lieux d'histoire
                       et de mémoire est proposée : le Musée de la Résistance et de la
                       Déportation de l'Isère à Grenoble, la Maison d'Izieu - mémorial des
                       enfants juifs exterminés et la Fondation du Camp des Milles -
                       mémoire et éducation à Aix-en-Provence. Ces trois sites permettent
                       d'aborder des notions fondamentales de la Seconde Guerre
                       mondiale, de découvrir différents types de lieux de mémoire et de
                       comprendre l'importance de les conserver.

                       Deux types de parcours sont proposés :
                                                            précise les différents aspects
                       propres à chaque site :
                           ● Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
                              propose une mise en contexte historique et permet d'aborder
                              plus précisément la Résistance : visite guidée et atelier "
                              Réécris ton scénario BD " maquis.
                           ● La Maison d'Izieu, traite de la façon dont sont jugés les crimes
                              (procès de Klaus Barbie) : visite guidée et atelier " Crimes de
                              masse et justice internationale ".
                           ● Le Camp des Milles, propose un volet réflexif et citoyen : visite
                              guidée et atelier " Complice ou Résistant ? ".

                                                  , traite un sujet commun aux sites : thème
                       " Enfants cachés, enfants sauvés " :
                            ● Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère :
                              visite guidée et atelier " Oublie ton nom ".
                            ● La Maison d'Izieu : visite guidée et atelier " Comment s'écrit
                              l'Histoire des enfants d'Izieu ".
                            ● Le Camp des Milles : visite guidée et atelier " Actes justes ".

                       Ces deux parcours peuvent être réalisés sur trois jours consécutifs ou
                       trois temps scolaires distincts. Il est conseillé de commencer le
                       parcours par le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
                       afin de contextualiser les événements, puis de se rendre à la Maison
                       d'Izieu et de terminer le parcours par la visite du Camp des Milles.
                       Les équipes du Musée, de la Maison et de la Fondation se tiennent à
                       disposition pour toutes questions d'ordre pédagogique et de
                       fonctionnement propres à leur structure.

                       Plaquette pédagogique : 2019-2020                                      25
Parcours intermusées

                        Mémorial de la Shoah / Maison d'Izieu

                        Trois parcours thématiques sont proposés entre les deux
                        mémoriaux et s'adressent aux élèves du cycle 3, de troisième, de
                        première et de terminale. Pour plus d'informations, voir le site
                        internet des institutions.

                        Tarifs mémorial de la Shoah à Paris
                             ● Enfants réfugiés et enfants cachés (pour les élèves de
                                CM2) : 50€ par groupe au Mémorial
                             ● Parcours d’enfants (pour les élèves de 3e) : 35 € par
                                groupe au Mémorial
                             ● La construction de la mémoire (pour les élèves de la 1ère
                                à la Terminale) : 35 € par groupe au Mémorial

                        Tarifs Maison d’Izieu : 75 euros

                        Possibilité d'aide financière pour les déplacements ; voir auprès
                        de chaque institution.

                        Renseignements et réservations : 2 mois minimum à l'avance,
                        l’agenda pouvant être complet selon la période demandée.

                        Maison d'Izieu
                        reservation@memorializieu.eu
                        Tél : + 33 (0)4 79 87 21 05
                        Du lundi au vendredi de 14h à 17h

                        Mémorial de la Shoah
                        reservation.groupes@memorialdelashoah.org
                        tél. : +33 (0)1 53 01 17 26
                        du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30

                       Plaquette pédagogique : 2019-2020                                    26
La Maison d’Izieu reçoit le soutien du ministère de la Culture, du ministère de
l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du
département de l’Ain, du ministère des Armées-DPMA (Direction des patrimoines,
de la mémoire et des archives), de la Préfecture de la Région
Auvergne-Rhône-Alpes, du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche
et de l’Innovation, de la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte contre le
Racisme, l’Antisémitisme et la haine anti-LGBT) et du Fonds de dotation Sabine
Zlatin.
Avec le soutien de la Fondation Solidarités by Crédit-Agricole Centre-Est.

               Plaquette pédagogique : 2019-2020                                        27
Maison d’Izieu
mémorial des enfants juifs exterminés
        70 route de Lambraz
           F-01 300 IZIEU
         +33(0)4 79 87 21 05

            Réservations :
    reservation@memorializieu.eu
      www.memorializieu.eu
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler