CHEZ SOI ET PRÈS DE CHEZ SOI - LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES - Festival citoyen

 
CHEZ SOI ET PRÈS DE CHEZ SOI - LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES - Festival citoyen
LONGÉVITÉ,
       OUVRONS LES POSSIBLES

CHEZ SOI ET PRÈS DE CHEZ SOI
QUESTION 2
—
CHEZ SOI ET PRÈS DE CHEZ SOI,
COMMENT INVENTER UN "CHEZ
SOI" QUI AVANCE AVEC SOI ?
De quoi parle-t-on ?
La question des lieux et espaces de vie des personnes vieillissantes est un des enjeux
au cœur de la notion de longévité que peuvent accompagner les villes et les métropoles.
La plupart des enquêtes le confirme : près de 90 % des français déclarent souhaiter vieillir
"chez eux". Mais qu'est-ce que recouvre ce "chez soi" qui nous est si cher tout au long
de la vie, et qui semble devenir encore plus précieux avec l'avancée en âge ?

“Chez soi”, c'est-à-dire ?
• Au delà du "bâti", le chez-soi est vécu comme un refuge, garant de liberté, de contrôle,
   de sécurité mais aussi comme un espace où l'intimité peut "prendre place". Le terme
   de chez-soi ne désigne alors pas seulement l’adresse physique (le domicile) ou le cadre
   bâti mais plutôt la manière de se l’approprier et de l’investir, d'en faire son "territoire".
   Le lieu de vie devient ainsi le support et l’expression de l’identité de l’habitant (Villela-
   Petit, 1989), un peu comme une seconde peau. À la localisation géographique s’ajoutent
   alors les cultures, les émotions (Mallet, 2004). D'après le sociologue Bernard Ennuyer01,
  la notion de “chez soi”, qui s'appuie notamment sur l'opposition entre intérieur
  et extérieur, et qu'il prolonge à travers l'idée de "fort intérieur", (au sens d’un endroit
  fortifié, d’un château fort), désigne "le lieu à partir duquel il est possible pour un être
  de devenir soi". On fait corps avec son domicile, on peut même dire qu’on fait "corps et
  âme" avec ce dernier, ce qui renvoie aux "dimensions physiques et psychiques du chez
  soi"02.
• La notion de chez soi doit donc être appréhendée sous ses différentes dimensions :
   celle de la personne, celle de l’espace et celle des objets, chacune étant porteuse d'une
   signification et d'une forme d'ouverture qui lui est propre. Sur la base d’une proposition
   de Jean-Paul Filiod03, le chez-soi est envisagé de la manière suivante :
 - un chez-soi social : porteur de la culture domestique et matérialisé par des espaces
   et des objets, appréhendable et ouvert à tous ceux à qui l’on ouvre les portes
   de son chez-soi,
 - un chez-soi discret : composé des significations partagées par l’ensemble des
    personnes partageant un même espace (couple, famille, etc.), il recouvre des
    dimensions aussi matérielles que symboliques. Pour l'appréhender, une personne
    extérieure doit multiplier les médiations, témoigner et faire l’expérience de la subtilité
    et de l’attention,
 - un chez-soi secret, qui n’appartient qu’à la personne et est donc inaccessible aux
    autres,

01 Bernard Ennuyer, Op cit.
02 Bernard Ennuyer, Op cit.
03 D
    éfinition issue d'un groupe de travail avec Leroy Merlin Source composé de Marie-Reine Coudsi, Pascal Dreyer,
   Bernard Ennuyer, Bertrand Quentin, Jean-Paul Filiod, Camille Souvorof, Philippe Sachetti.

                                                                                                                        P / 49
                                                  LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
• Pris sous cet angle, le souhait de rester vieillir chez soi revêt alors une toute autre
   QUESTION 2                        dimension. Vieillir dans un lieu de vie qui me ressemble, dans lequel je me sens bien,
       —                            je suis “chez moi”, cela ne signifie pas seulement continuer à vivre dans le même espace
  Chez soi et près de               physique au fur et à mesure de l'avancée en âge, mais bien de rester “maître chez moi”.
  chez soi, comment                 Or, s'il s'avère souvent que si la dimension “matérielle” du maintien à domicile est assez
inventer un "chez soi"              facilement gagnée, il en est loin d'être de même pour la dimension plus symbolique de
 qui avance avec soi ?              ce souhait communément partagé. En effet, les besoins spécifiques liés au maintien à
                                    domicile des personnes âgées - qui se traduisent d'ailleurs souvent par des conséquences
                                    d'abord matérielles (équipements et aménagements spécifiques, etc.) - génèrent dans
                                    le même temps une perte de maîtrise de leur environnement domestique immédiat :
                                    multiplications des intervenants, nombreuses prises de décisions “pour” la personne
                                    mais sans concertation avec elle ... Bref, nombre de personnes âgées qui continuent
                                    effectivement à vivre à leur domicile ne s'estiment plus “maîtres” chez elles.
                                  • Enfin, au delà du caractère pluri-dimensionnel de cette notion de “chez soi”, il faut
                                     également prendre en compte les différentes échelles auxquelles elle prend sens.
                                     En effet, se sentir chez soi ne se résume pas qu'au domicile. Cette notion d'habiter
                                     se retrouve également dans le quartier dans lequel je déploie mes habitudes de vie
                                     sociale, mes repères et dans lequel “je suis investi humainement, émotionnellement
                                     et spatialement”. Le quartier devient alors une extension du domicile04, offrant des
                                    opportunités de rencontres, de convivialité et d'échanges, un espace de cohabitation
                                    entre générations. Plus largement, cette notion d'habiter se ressent à l'échelle de son
                                    territoire comme un “ensemble de lieux familiers et importants de la ville ou de la
                                    Métropole qui constituent un territoire de vie”05 et complètent le parcours de vie de la
                                    personne vieillissante.
                                  • “L'habitat au sens du territoire de l'être humain, au sens animal, se complète de zones,
                                     d'espaces complémentaires au sein de la Métropole. Elles sont nécessaires pour l'accès
                                     à certains services primordiaux, notamment pour poursuivre ses activités”06 de façon
                                     à rester en lien avec son territoire, sa ville dans ses aspects accessibles et aussi désirés
                                     (repères agréables, souvenirs, etc.). Le territoire devient alors une troisième échelle
                                     spatiale clé du parcours de vie de la personne vieillissante où l'on accepte de se rendre
                                     même loin de son domicile pour une finalité attendue et souhaitée.
                                  Ces trois échelles - domicile, quartier, territoire - sont à lier et à harmoniser pour une
                                  meilleure inclusion des générations entre elles et une prise en compte des besoins
                                  spécifiques de la personne vieillissante. C'est une invitation à prendre en compte tout
                                  l'environnement pour tendre vers un “urbanisme de la sollicitude”, qui prend soin des
                                  personnes et permet de se sentir chez soi dans son domicile, mais aussi dans son
                                  quartier et à l'échelle de son territoire.

                                  04 Saisine de Gaël Guilloux, Président et Cofondateur “Les Bolders” , Rapport “Vivre avec les autres générations”.
                                  05 Saisine de Gaël Guilloux, Op cit.
                                  06 Saisine de Gaël Guilloux, Op cit.

                         P / 50
                                  LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
POUR MIEUX EN PARLER                                                                                                                QUESTION 2
                                                                                                                                        —
                                                                                                                                   Chez soi et près de
L'habitat accessible et adapté au cœur des enjeux                                                                                  chez soi, comment
du vieillissement de la population.                                                                                              inventer un "chez soi"
                                                                                                                                  qui avance avec soi ?
Le Plan Local de l’Habitat élaboré par et pour la métropole nantaise, vise à accompagner
les besoins spécifiques de la population vieillissante en matière d’habitat à travers
le développement d’une offre de logements diversifiée, accessible et adaptée :
• Aux attentes des personnes âgées : la majorité de personnes âgées vit à domicile (soit
   94 %) alors que l’âge d’entrée en EHPAD est de 85 ans et 2 mois (DREES – 2015) et les 3/4
   des résidents des EHPAD sont des femmes.
• Au niveau de ressources des personnes âgées, en particulier les plus modestes.
• Au niveau de dépendance et à sa nature (physique / cognitive).
Deux enjeux principaux ont été identifiés sur le territoire :
• La satisfaction de la demande des ménages les plus modestes : accessibilité financière
   de l’offre.
• La prise en charge de la dépendance concernera 16 200 personnes en 2030, soit près de
   9 % de la population métropolitaine des plus de 60 ans07.
En 2015, sur 42 000 ménages vivant sous le seuil de pauvreté dans la Métropole
(cf. p. 28-29), 9 000 étaient âgées de plus de 60 ans (soit 21 %). On observe également
une progression importante du nombre de personnes âgées dans le parc social de
la Métropole.

                                                                     EN 2015,
    74,1 % DES MÉNAGES                                        SUR NANTES MÉTROPOLE
     sont propriétaires
   de leur logement chez                                       42 000             MÉNAGES PAUVRES

       les 65 ans et +                                              dont
                                                                                  ÉTAIENT ÂGÉS DE PLUS
                                                                 9 000            DE 60 ANS (SOIT 21 %)
                     Source : Insee

                                                                         C'EST LA PROPORTION
                                                                8%       DE PERSONNES DÉPENDANTES
         ÂGE MOYEN
        D'ENTRÉE EN EPHAD                                            BÉNÉFICIAIRES
                                                                        DE L'APA
         85 ans et 2 mois                                             (Allocation Personnalisée d'Autonomie)

                                                                      par rapport à la population
                                                                        RETRAITÉE TOTALE
                                                                                Source : Insee (2012)
                   Source : DRESS (2015)

07 Données issues du Plan Local de l’Habitat Nantes Métropole et des statistiques générales de l'Insee.

                                                                                                                        P / 51
                                                  LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Afin de répondre à cet enjeu de parcours résidentiel, l'offre de logements et
   QUESTION 2                              d'hébergements dite intermédiaire et de l'habitat avec services propose 6 grandes
       —                                   catégories (recensement de l'offre sur la métropole nantaise). 08
  Chez soi et près de
  chez soi, comment
inventer un "chez soi"                           Panorama de l'offre d'habitat à destination des personnes âgées
 qui avance avec soi ?

                                                 Initiative privée   Initiative       Domicile   Village
                                                     à but non       publique          service   retraite   Résidence
                                                      lucratif                                               service
                                                                                                                 Résidence service
                                                                                                                 privée à but lucratif

                        Accueil familial
                                                                                                                                    Résidence autonomie
                Cohabitation
         intergénérationnelle                                    Habitat                     Habitat
                                                               participatif                 regroupé                                          Domicile collectif
                                                                                                                                              (EHPA*)
      Habitat partagé                                                                   Non institutionnel
      ou cohabitation                                                                                                    Habitat
                                     Autres                                                                             regroupé
                                                                                                                    Institutionnel ou
                                     formes                                                                      Établissements médico-
                                    d’habiter                                                                          sociaux non                           Établissement
                                                                                Habitat                                médicalisés                           de soins de
                                                                             intermédiaire                                                                   longue durée

                                                                                                                                                                   EHPAD**
                                                                                                                                                                   privé

                            Habitat                                                                                     Établissement
                           ordinaire                                                                                    médico-sociaux                               EHPAD**
                                                                                                                                                                     public
                                                                                                                         médicalisés

                                                            * Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées
                                                    ** Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes

  08 Saisine Auran 2018 : l'Habitat des seniors : généraliser une offre avec services abordable.

                                P / 52
                                           LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Recensement de l'offre d'habitat à destination
                          des personnes âgées sur Nantes Métropole

CATÉGORIES                HABITAT            HABITAT                  HABITAT        AUTRES FORMES            HABITAT                  ÉTABLISSEMENTS
                          ORDINAIRE          REGROUPÉ NON             PARTICIPATIF   D'HABITER                REGROUPÉ                 MEDICO-SOCIAUX
                          “ADAPTÉ”           INSTITUTIONNEL                                                   INSTITUTIONNEL           MÉDICALISÉS
                                                                                                              OU                       (EHPAD)
                                                                                                              ÉTABLISSEMENTS
                                                                                                              MÉDICO-SOCIAUX
                                                                                                              NON MÉDICALISÉS

OFFRE                     60 783 logements   1 331 logements          Aucun connu     Non recensé             782 logements            5 588 places
MÉTROPOLITAINE            occupés par        - Domiciles services    à ce jour       - Habitat partagé       - Domicile collectif   EHPAD
                          des ménages        - Villages retraites                        ou cohabitation          (EHPA de petite
                          dont le référent   - Résidences services                   - Cohabitation             capacité)
                          à 65 ans et plus                                               intergénérationnelle - Résidence
                                                                                      - Accueil familial          Autonomie

SOURCE / Auran - 2018.

L'offre d'habitat dit intermédiaire est diversifiée mais constitue une part assez faible
de l'offre globale sur la Métropole : elle représente 3 % des logements et hébergements
occupés par des personnes âgées09. Dans le même temps, des formes d'habitats
innovantes émergent sur le territoire national et ailleurs : habitat collectif dédié aux
seniors, habitat participatif, habitat intergénérationnel, etc.
En voici quelques unes :
• Les projets BIMBY “Build in My Back Yard” (littéralement, construire dans mon fond
   de parcelle) : il s'agit de développer la capacité des acteurs de l'urbain (habitants,
   techniciens, élus) à mobiliser le foncier des zones pavillonnaires existantes pour
   contribuer au renouvellement et à la densification progressive de ces quartiers, en
   associant à la démarche les principaux concernés et en prenant en compte la spécificité
   de leur besoins en fonction de leur trajectoire de vie.
   Pour en savoir plus : bimby.fr/home
• La maison des Babayagas à Montreuil (93) est une alternative au maintien à domicile à
   travers la création d'un lieu de vie pensé par et pour les femmes âgées de 60 à 80 ans.
   Ce concept revendique apporter une réponse à l'arrivée des "baby-boomers" et fait
   le pari que les personnes peuvent elles-mêmes, individuellement et collectivement,
   prendre en charge leur vie dans un espace ouvert sur la ville et la société.
   Pour en savoir plus : www.lamaisondesbabayagas.eu
• Les maisons Abbeyfield s’appuient sur un concept anglo-saxon datant de 1956.
   Uniquement présentes en Belgique, il s'agit d'habitats groupés de taille familiale avec
   des appartements individuels pour seniors. Le principe étant que chaque habitant
   participe activement à l'organisation de la maison en se répartissant les tâches et les
   responsabilités, tout en conservant autonomie et indépendance.
   Pour en savoir plus : www.abbeyfield.be/fr
• En projet, une maison de retraite LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres)
   à Paris, initiée par Stéphane Sauvé, ancien directeur d'EHPAD, pour répondre
   à l'isolement dont souffrent 51 % des seniors LGBT dû à un fort taux de célibat et
   d'exclusion sociale. Les maisons de retraite "gay-friendly” existent depuis des
   années aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Scandinavie. Elles se répandent
   aujourd'hui dans toute l'Europe.

09 Auran, op. Cit.

                                                                                                                         P / 53
                                                   LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
QUESTION 2                                 Hébergements occupés par les personnes âgées (65 ans et plus)
       —
  Chez soi et près de
  chez soi, comment
inventer un "chez soi"
 qui avance avec soi ?
                                                                  EHPAD
                                                                   5 588               8,17 %

                                                         Habitat                     3,00 %
                                                    intermédiaire
                                                            2 055

                                                                                                                    88,83 %              Habitat ordinaire
                                                                                                                                         60 783

                                        SOURCE / Auran - 2018.

                                        Sur la métropole nantaise, les personnes âgées conservent dans leur majorité un
                                        logement ordinaire (89 % des 65 ans et plus).

                                        Un parc social métropolitain fortement mobilisé
                                        13 % des ménages dont la personne de référence a 65 ans et plus sont locataires du parc
                                        social. Une forte demande de logement social est à noter pour les demandes de mutation et
                                        pour les demandeurs entre 55 et 74 ans (probablement liée à de nouvelles ruptures dans le
                                        parcours de vie : licenciement, divorces, retraites, etc.). Cela pose la question de la possibilité
                                        d’une poursuite du parcours résidentiel au sein du parc social pour ces ménages âgés10.

                                                Nombre de demandes de logement social pour une attribution
                                                              au sein de Nantes Métropole
                                                     (demandes en cours au 1er janvier 2018 et attributions années 2017)

   10,0

    9,0                                                                        8,6
                                                                                                                        8,1
    8,0
                                                                                                    7,3
                                                            7
    7,0                                                                                                       6,3
                                   5,6                               5,7                                                                                        5,8
    6,0

    5,0                                                                                                                                      4,6
                4,1
    4,0                  3,5                                                                                                                           3,6

    3,0

    2,0

    1,0

      -
                 Moins de 55 ans                                 55 - 64 ans                              65 - 74 ans                           75 ans et plus

                                            Ensemble des demandes                         Demandes externes                          Demandes de mutation

                                        SOURCE / C.R.E.H.A. Ouest. Fichier de la Demande Locative Sociale.
                                        NB : les demandes externes concernent les personnes qui ne résident pas (encore) dans le parc social et les demandes de mutation
                                        correspondent à un changement de logement social qui n'est plus adapté aux besoins du locataire.

                                        10 L
                                            es plafonds de ressources pour l'accès au parc social pour une personne seule : entre 11 167 € et 27 515 € selon
                                           les types de financement de la construction du logement.

                               P / 54
                                        LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Peu de travaux d’adaptation “préventifs”
                                                                                                                                     QUESTION 2
Dans le sondage réalisé en mai 2018 par Viavoice11, 15 % des personnes sondées                                                           —
indiquaient avoir aménagé leur logement pour l'adapter aux besoins liés à l'âge.                                                    Chez soi et près de
D’après une enquête de la DREES, en 2014, en France comme en Loire-Atlantique,                                                      chez soi, comment
10 % des personnes de 60 ans et plus utilisent des équipements ou aménagements                                                    inventer un "chez soi"
de leur logement (barre d'appui, douche adaptée, élargissement des portes, etc.)                                                   qui avance avec soi ?
du fait d’un problème de santé, d’un handicap ou de leur âge, les femmes davantage
que les hommes (12 % contre 8 % en Loire-Atlantique), et les personnes de 75 ans et plus
davantage que les 60 - 74 ans (20 % contre 5 % en Loire-Atlantique)12.
Par ailleurs, dans le parc social, l’ensemble des organismes HLM du territoire
métropolitain conduisent des travaux d’adaptation selon les besoins des locataires.
C’est notamment le cas des logements bleus, une offre de logements adaptés sur
la Métropole développée par Nantes Métropole Habitat et la Ville de Nantes. La
spécificité des logements bleus est d’associer travaux d’adaptation des logements
et veille sociale permettant aux personnes de bien vieillir à domicile. LogiOuest
a également développé une offre de logements labellisés Habitat Senior Services.
Et les bailleurs Loire-Atlantique Habitation et SAMO disposent également de logements
dédiés. Au total, on identifierait environ 2 000 logements adaptés ou dédiés aux
personnes âgées au sein du parc social métropolitain13.

De nouveaux outils qui s'installent à domicile

                                 Zoom : les innovations techniques et technologiques,
                                              assistance ou surveillance ?
  Face à l’allongement de la durée de la vie et à la problématique du maintien à domicile, la silver économie
  développe un nombre important de nouveaux produits et/ou services afin de répondre aux besoins émergents
  des seniors. Ainsi, apparaissent sur le marché des cannes et des montres connectées, des piluliers intelligents,
  une téléassistance plus numérique, etc. Tout un ensemble d’objets qui vient questionner le pouvoir d’agir et de
  choisir de chaque utilisateur à la fois parce qu’il en est le public cible souvent avoir participé à la conception
  de ces dispositifs, mais également parce que dans la plupart des cas, ces objets pénètrent le quotidien par
  l’intermédiaire de la famille ou des services d'aide à la personne. Ces technologies permettent une assistance
  voire une surveillance du sujet âgé en cas de chute par exemple, et fournissent un “tableau de bord” de la santé
  journalière ; cette compilation de données est transmise directement, par sms ou mail, aux proches ou aux
  services d’aide afin de calibrer les interventions au domicile. Dès lors, ces innovations peuvent questionner
  l’avenir des auxiliaires de vie mais également la notion de situation subie ou choisie de la personne concernée
  lorsque l’acquisition est sollicitée par les proches, ainsi que l'usage qui est fait des données collectives.

11 Julie Le Bolzer, “Vieillissement: les Français sont confiants face à l'avancée en âge”, Les Echos, mai 2018.
12 DREES, Enquête vie quotidienne et santé 2014, 2016.
13 Recensement réalisé par l'Auran, 2015.

                                                                                                                         P / 55
                                                   LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
QUESTION 2                                                         Les objets connectés au domicile
       —
  Chez soi et près de
  chez soi, comment
inventer un "chez soi"       BORNES                                                                                        DÉTECTEURS
                             D’APPEL                                                                                        DE CHUTE
 qui avance avec soi ?

                                                                                                                                         DÉTECTEURS
                                                                                                                                         DE FLAMMES

                PILULIERS
               CONNECTÉS
                                                                                                                                                ROBOTS

                                            SOURCE / https://www.ocirp.fr/sites/default/files/ocirp_livre-lage-de-lautonomie.pdf p.25.

                         P / 56
                                  LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Vers des “quartiers favorables aux seniors”
                                                                                                                                   QUESTION 2
Comment tenir compte des évolutions cognitives, physiques, sensorielles et sociales des                                                —
individus dans l'urbanisme ? Comment créer un espace de vie rassurant, confortable, et                                            Chez soi et près de
ainsi diminuer un sentiment d’insécurité, de stress pouvant jouer sur les décisions des                                           chez soi, comment
individus de sortir de chez soi, de poursuivre des activités, etc. ? Comment prévenir le                                        inventer un "chez soi"
renoncement à la mobilité, facteur d’isolement et de repli ?                                                                     qui avance avec soi ?
Afin d’aider la Métropole à mieux identifier et prendre en compte ces enjeux, l’Auran
a proposé de consolider la notion de quartiers “seniors-friendly” (littéralement,
“quartiers favorables aux seniors”), qui permet d’identifier des quartiers particulièrement
adaptés aux besoins spécifiques des seniors. Ces quartiers reposent sur un
référentiel de critères, (qui s’appuient sur des données de la TAN, des bases SIREN
et de l’Observatoire des Loyers Commerciaux de la CCI), associant la notion de distance
et de temps de parcours piéton ainsi qu’un repérage des services essentiels et de leur
localisation (commerces alimentaires ; gares ferroviaires et arrêts du réseau structurant -
tramway, busway, chronobus ; services pour se soigner - médecins généralistes
et pharmacies).
Selon l’Auran, 40 000 personnes de plus de 65 ans résident au sein de ces secteurs14.
De fait, la plus grande part des seniors de la métropole nantaise vit en dehors de ces
périmètres.
Ces quartiers présentent, dans l’environnement des individus, une configuration
favorable et susceptible de répondre aux difficultés de déplacements qui peuvent être
de quatre ordres :
•L
  es difficultés physiques, dues à une fragilisation progressive du corps humain qui
 peut par exemple engendrer des troubles de l’équilibre ou encore un ralentissement de
 la vitesse de marche. Ainsi, cette typologie de difficultés représente la première source
 d’insécurité et d’inconfort.
•L
  es difficultés cognitives, qui se traduisent couramment chez les sujets âgés par des
 pertes ponctuelles de la mémoire, des troubles de concentration, une compréhension
 moins rapide (trouver un arrêt de bus, lire un plan, etc.) ou encore une diminution des
 capacités de réaction, d’anticipation. L’ensemble de ses évolutions cognitives peuvent
 entraîner des modifications des repères spatiaux.
•L
  es difficultés sensorielles telles que la perte progressive de l’ouïe ou de la vue génèrent
 une baisse de la perception du danger dans l’espace public, mais également dans
 l’environnement social.
•L
  es difficultés sociales, qui s’ancrent, au-delà de la mobilité, dans un rapport social
 et sociologique à l’environnement de l’individu. Par exemple, les modifications du
 quartier, les commerces, les lieux de sociabilité peuvent devenir un facteur de contrainte
 et modifier considérablement les déplacements des personnes âgées ; mais également
 un besoin de lien social grandissant avec l’âge. Ainsi, un espace public de qualité doit
 penser à offrir des opportunités de rencontres.
Aussi, une Métropole de la longévité anticipe la place des seniors dans l’espace public
et l’aménage afin qu’il reste le plus praticable possible et accessible à tous les usagers.

14 Estimation basée sur des données de populations carroyées de l'Insee, 2013.

                                                                                                                       P / 57
                                                 LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Accessibilité aux services essentiels : les secteurs “seniors friendly”

                                                                                                                          Grandchamps-
                                                                                                                          des-Fontaines                                                            Saint-Mars-
                                                                                                                                                                                                    du-Désert
                       Malville
                                                                                                                                                                Sucé-sur-Erdre
                                              Le Temple-
                                             de-Bretagne
                                                                                                                                                                                                                                Le Cellier
                                                                         Vigneux-de-Bretagne
Bouée                                                                                                                     Treillières           La Chapelle-
                                                                                                                                                 sur-Erdre

                       Cordemais
                                                                                                                                                                                                                    Mauves-
                                                                                                                                                                                       Carquefou                    sur-Loire

                                                                                                                          Orvault
                                                                                                  Sautron                                                                                              Thouaré-                   Divatte-
                                                                                                                                                                                                       sur-Loire                  sur-Loire
                                  Saint-Etienne-de-Montluc

                                                                                                                                                                                    Sainte-Luce-
Frossay                                                                                                                                                                               sur-Loire
                                                                                                                                                       Nantes
                                                                                                                                                                                                            Saint-Julien-
                                                                                                                                                                                                            de-Concelles
                                                                             Couëron

                                                                                                         Saint-Herblain
                                                                                                                                                                                                                                Le Loroux-
  Vue                                                                                                                                                                                                                           Bottereau
                                           Le Pellerin
                                                                                                     Indre                                                                           Basse-
                                                                         Saint-Jean-                                                                                                Goulaine
                                                                         de-Boiseau                                                                              Saint-Sébastien-
                                     Cheix-en-Retz                                                                                                                   sur-Loire                              Haute-Goulaine
                                                                                       La Montagne
              Rouans
                                                                           Brains

                                                                                                                           Bouguenais                    Rezé
                                                                                                                                                                                                                                 La Chapelle-
                                                                                                                                                                                                                                    Heulin
Chaumes-
 en-Retz                                                                                                                                                                                                        La Haie-
                                           Port-Saint-Père                                                                                                                          Vertou                     Fouassière
                                                                                           Bouaye
                                                                   Saint-Léger-
                                                                    les-Vignes                                                                                                                                                   Le Pallet
                                                                                                                Saint-Aignan-                           Les Sorinières                                 Saint-Fiacre-
                                                                                                                  Grandlieu                                                                             sur-Maine
                                                                                                                                           Pont-
                                                                                                                                        Saint-Martin

    Saint-Hilaire-            Sainte-Pazanne
    de-Chaléons                                            Saint-Mars-                                                                                                                                          Maisdon-
                                                                                                                                                                                          Château-              sur-Sèvre
                                                           de-Coutais                                                                                           Le Bignon
                                                                                       Saint-Philbert-                                                                                    Thébaud
                                                                                                                      La Chevrolière                                                               0    1      2    3 km
                                                                                       de-Grandlieu

          Accessibilité aux services essentiels                                                                                     Accessibilité aux services essentiels
              Tout à moins de 5 minutes                                                                                                      Voirie principale
              Tout à moins de 10 minutes                                                                                                     Voirie secondaire
              Tout à moins de 15 minutes                                                                                                     Tramway et Busway
                                                                                                                                             Chronobus
              Secteur n’offrant pas tout le panel de services                                                                                Voies ferrées

          SOURCE / Olc-cc 2018 / Siren 2018 / TAN 2017 / SNCF - Réalisation : Auran - Juin 2018.

                                                     P / 58
                                                               LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Parlons-en                                                                                                                 QUESTION 2
                                                                                                                               —
Inventez un “chez-soi” qui avance avec soi, c'est aussi s'interroger sur :                                                Chez soi et près de
• Quelles transitions des modes d’habiter ? À quelles évolutions de mes besoins et de                                    chez soi, comment
   mon mode de vie doit répondre mon logement ?                                                                         inventer un "chez soi"
                                                                                                                         qui avance avec soi ?
• Quels leviers et opportunités pour inventer collectivement de nouveaux modes de vie
  de l’habiter (abandon, poursuite ou évolution des activités / nouveaux types d’habitats
  intermédiaires) ?
• Quelle accessibilité financière de ces nouvelles formes d'habitat ?
• Vers un urbanisme de la “sollicitude” : ou comment tenir compte des évolutions des
   capacités des individus dans l'aménagement urbain ?
• Maître “chez soi” : comment garantir la liberté de décision des plus âgés sur leur
   environnement ?
• Innovations techniques/technologiques (essor de la domotique, robotique, Data, etc.) :
   pour rassurer qui et à quel prix ?
• Les conditions du maintien à domicile : quel niveau de service, pour qui et par qui ?
   Comment garantir l'équité face aux coûts engendrés par le maintien à domicile ?
• Quelles fonctions de proximité : vers une cohabitation des générations.

Pour aller plus loin
• Nantes Métropole, “La charte d’aménagement des espaces publics de Nantes Métropole”,
   Guide Accessibilité Piétons, 2013.
• Auran, “Pour des espaces “seniors-friendly” qui profitent à tous”, contribution au 3e
  grand débat, 2018 (disponible sur le site internet du grand débat).
  uran, “Revenus et patrimoine”, contribution au 3e grand débat, 2018 (disponible
•A
 sur le site internet du grand débat).
• Bernard Ennuyer, “La culture du domicile”, Leroy Merlin Sources, 2014.
• Pascal Dreyer et Bernard Ennuyer (dir.), “Le chez-soi à l’épreuve des pratiques
   professionnelles, acteurs de l’habitat et de l’aide à domicile”, Chroniques sociales, 2017.
• Roger Dadoun, “Chez soi : c'est quoi ? Est-ce rester coi, ou fouiller plus profond son moi ?”
   in “Le chez-soi à l’épreuve des pratiques professionnelles”, Chroniques sociales, 2017.
• Gaël Guilloux, la notion d’habiter, contribution au 3e grand débat, 2018 (disponible sur
   le site internet du grand débat).
• Association Hal’âge, “L’habitat participatif, citoyen, solidaire pour vieillir autrement vu”,
   projet en collaboration avec AG2R, 2015.
• Mélissa Petit, “L’aménagement du logement des jeunes retraités”, les chantiers Leroy
   Merlin source, Mars 2018.
• Marie Delsalle et Pierre Rapey, “J’y suis, j’y reste”, film documentaire, Leroy Merlin, 2012.
   Synopsis : recherche psychosociale sur les motivations des personnes âgées à rester
   chez elles.
• Mona Chollet, “Chez soi. Une odyssée de l'espace domestique”, Zones, 2015.

                                                                                                               P / 59
                                         LONGÉVITÉ, OUVRONS LES POSSIBLES / Le document socle / Janvier 2019
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler