Comment rédiger une médiagraphie - Collège de Bois-de ...

 
Comment rédiger une médiagraphie - Collège de Bois-de ...
Comment rédiger une médiagraphie

Bibliothèque
Mars 2013
Table des matières
INTRODUCTION ...............................................................................................................................................4
    RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉSENTATION D’UNE MÉDIAGRAPHIE ...................................................................................4
OUVRAGE DE RÉFÉRENCE ...............................................................................................................................5
    OUVRAGE ENTIER .............................................................................................................................................5
    ARTICLE TIRÉ D’UN OUVRAGE DE RÉFÉRENCE ..........................................................................................................5
      Sans auteur .............................................................................................................................................5
      Avec un auteur de l’article ......................................................................................................................6
LIVRE................................................................................................................................................................7
    AUCUNE MENTION D’AUTEUR .............................................................................................................................7
    UN SEUL AUTEUR .............................................................................................................................................7
    DEUX AUTEURS ................................................................................................................................................7
    TROIS AUTEURS OU PLUS ...................................................................................................................................8
    L’AUTEUR EST UN ORGANISME ............................................................................................................................8
       Organisme...............................................................................................................................................8
       Organisme gouvernemental/Ministère ..................................................................................................8
    COLLECTIF ......................................................................................................................................................9
       Pour le livre entier ..................................................................................................................................9
       Pour un chapitre d’un livre collectif........................................................................................................9
    VOLUME PARTICULIER DANS UNE SÉRIE .................................................................................................................9
    BANDE DESSINÉE ............................................................................................................................................10
ARTICLE DE PÉRIODIQUE ..............................................................................................................................11
    ARTICLE DE REVUE ..........................................................................................................................................11
    ARTICLE DE JOURNAL ......................................................................................................................................11
MÉMOIRE ET THÈSE ......................................................................................................................................12
DOCUMENT AUDIOVISUEL ...........................................................................................................................13
    DOCUMENT SONORE (CD AUDIO) .....................................................................................................................13
      Enregistrement musical ........................................................................................................................13
      Enregistrement non-musical.................................................................................................................13
      Livre audio ............................................................................................................................................13
    DOCUMENT VIDÉO (DVD) ...............................................................................................................................14
DOCUMENT ÉLECTRONIQUE.........................................................................................................................15
    ARTICLE D’UN OUVRAGE DE RÉFÉRENCE EN LIGNE .................................................................................................15
    ARTICLE DE PÉRIODIQUE EN LIGNE .....................................................................................................................15
       Accessible directement dans Internet ..................................................................................................15
       Accessible à partir d’une base de données (Repère, Eureka.cc, etc.)...................................................15
    MÉMOIRE ET THÈSE EN LIGNE ...........................................................................................................................16
    SITE INTERNET ...............................................................................................................................................16
       Site Internet entier ...............................................................................................................................16
       Partie d’un site Internet ........................................................................................................................16
    COURRIEL .....................................................................................................................................................17
    DOCUMENT EN VERSION ÉLECTRONIQUE REPÉRÉ DANS INTERNET .............................................................................17

                                                                                                                                                                   2
NOTES DE BAS DE PAGE ................................................................................................................................18
    NOTES DE CONTENU .......................................................................................................................................18
    NOTES DE RÉFÉRENCE .....................................................................................................................................18
    PRÉSENTATION DES NOTES DE RÉFÉRENCE ...........................................................................................................19
TABLEAU RÉCAPITULATIF .............................................................................................................................21
LISTE DES ABRÉVIATIONS .............................................................................................................................24
    ABRÉVIATIONS COURANTES ..............................................................................................................................24
    ABRÉVIATIONS POUR LES MOIS DE L’ANNÉE (À UTILISER DANS LES RÉFÉRENCES DES ARTICLES DE PÉRIODIQUES) .................24
MÉDIAGRAPHIE.............................................................................................................................................25

                                                                                                                                                           3
Introduction
        Une médiagraphie est la liste de tous les documents consultés pour la réalisation
d’un travail de recherche. Ces documents peuvent être des ouvrages de référence, des
livres, des articles de périodiques, des mémoires ou des thèses, des documents
audiovisuels et des documents électroniques.

        La présentation des éléments décrivant chacun des documents doit être
constante et obéir à certaines règles. Notamment, l’ordre des éléments et la ponctuation
doivent être respectés. Ce guide énonce les règles de présentation à suivre pour les
différents types de documents. Pour chaque type de document, un modèle est proposé,
accompagné de quelques exemples présentant les différents cas de figure possibles.
Toutes les informations nécessaires à la rédaction d’une médiagraphie se retrouvent
dans les documents, généralement sur la page de titre, dans la notice bibliographique
du catalogue de la bibliothèque, ou encore dans la notice fournie par une base de
données.

         Les règles de présentation proposées dans ce guide proviennent d’un document
officiel adopté à la Commission des études, le 30 mars 2004. La présente version a été
mise à jour en mars 2013, pour inclure plus de types de documents, et sa présentation a
été modifiée afin d’en faciliter la consultation.

   Règles générales de prés entation d’une m édiagraphie

      La médiagraphie se retrouve à la fin du travail de recherche.

      Les références sont généralement ordonnées par ordre alphabétique des
       noms d’auteurs (ou des titres lorsqu’il n’y a pas d’auteur).

      Si plusieurs documents ont le même auteur, le classement se fera alors par date,
       en commençant par le plus récent.

      L’ordre des éléments dans une référence et la ponctuation doivent être
       respectés. Le nom et le prénom de l’auteur sont suivis d’un point, mais tous les
       autres éléments sont séparés par des virgules. Les références se terminent
       aussi par un point.

      Dans les références, les titres (de livres, d’articles, de films, etc.) sont écrits en
       minuscules (sauf s’il s’agit de noms propres), à l’exception de la première lettre
       qui est en majuscule.

                                                                                           4
Ouvrage de référence
    Un ouvrage de référence est un document de consultation utilisé pour la
    recherche d’une information dans un domaine précis1. Par exemple, une
    encyclopédie, un dictionnaire, un atlas, un répertoire sont des ouvrages de
    référence.

    Un ouvrage de référence possède un ou plusieurs auteurs, mais il arrive parfois
    qu’ils ne soient pas identifiés. L’auteur d’un ouvrage de référence n’est pas
    nécessairement une personne : il peut s’agir d’une collectivité, d’une association,
    d’un organisme, d’un gouvernement. Il peut être dirigé ou édité par un ou
    plusieurs directeurs. Pour plus de détails, voir les règles prévues pour les livres,
    p. 7.

 Ouvrag e entier

    NOM, Prénom de l’auteur ou du directeur. Titre de l’ouvrage de référence : sous-
    titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la
    collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu), année, nombre de
    volumes (s’il y a lieu) ou nombre de pages.

    CREPALDI, Gabriele. Petite encyclopédie de l’impressionnisme, Paris, Solar,
    2006, 425 p.

    SILLAMY, Norbert (dir.). Dictionnaire encyclopédique de psychologie, Paris,
    Bordas, 1980, 2 v.
          N.B. Lorsqu’un ouvrage est dirigé par, édité par, sous la direction de, etc., la mention
          (dir.) est ajoutée à la suite du nom de cette personne.

 Article tiré d’ un ouvrag e de référence

    * S’il s’agit d’un ouvrage de référence en ligne, voir la section « Article d’un
    ouvrage de référence en ligne », p. 15.

    Sans auteur

    « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) » dans Prénom, Nom de l’auteur ou du
    directeur (s’il y a lieu), Titre de l’ouvrage de référence : sous-titre (s’il y a lieu),
    mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a
    lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu), année, numéro du volume (s’il y a
    lieu), page(s) de l’article.

    1
      QUÉBEC. OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, « Ouvrage de référence » dans
    Le grand dictionnaire terminologique (GDT),
    [http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8369170], (page consultée le 20 mars 2013).

                                                                                                      5
« Mystère » dans Axis : l’univers documentaire Hachette : dictionnaire
encyclopédique, Paris, Hachette, 1993, v. 4, p. 2109.

Avec un auteur de l’article

NOM, Prénom de l’auteur. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) » dans
Prénom, Nom de l’auteur ou du directeur (s’il y a lieu), Titre de l’ouvrage de
référence : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur,
coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
année, numéro du volume (s’il y a lieu), page(s) de l’article.
      N.B. Un article peut aussi avoir été écrit par plusieurs auteurs. Dans ce cas, les
      règles prévues pour les livres écrits par plusieurs auteurs s’appliquent (voir p. 7-8).

LUCAIRE, François. « L’Afrique noire » dans Encyclopaedia Universalis, Paris,
Encyclopaedia Universalis, 2002, v. 1, p. 459-509.

KRZYWKOWSKI, Isabelle. « Frankenstein » dans Pierre BRUNEL et Valérie
TRITTER (dir.), Encyclopédie du fantastique, Paris, Ellipses, 2010, p. 334-337.

ROMEY, Georges. « L’armure » dans Nombre et temps, objets, lieux
remarquables, v. 3 de Dictionnaire de la symbolique : le vocabulaire fondamental
des rêves, Paris, Albin Michel, 1995, p. 83-86.
      N.B. Dans l’exemple ci-dessus, l’auteur de l’article est aussi l’auteur du dictionnaire.
      Il n’est donc pas nécessaire de répéter son nom. De plus, l’exemple fait référence à
      un volume en particulier qui porte un titre différent. Le titre du volume est alors
      précisé. Pour plus de détails sur les volumes, voir la section « Volume particulier
      dans une série », p. 9.

                                                                                                 6
Livre
   Un livre peut être un ouvrage de fiction (roman, bande-dessinée, pièce de
   théâtre, etc.) ou non (documentaire, manuel, essai, étude, livre d’art, etc.).

   Un livre possède généralement un ou plusieurs auteurs, mais il arrive aussi qu’il
   n’y en ait pas. L’auteur d’un livre n’est pas nécessairement une personne : il peut
   s’agir d’une collectivité, d’une association, d’un organisme, d’un gouvernement.
   Un livre peut avoir été dirigé ou édité par un ou plusieurs directeurs. Un livre peut
   aussi être un ouvrage collectif dont chaque chapitre est écrit par un auteur
   différent.

 Aucune mention d’auteur

   Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur,
   coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
   année, nombre de pages.

   Je me souviendrai : 2012, mouvement social au Québec, Antony, La boîte à
   bulles, coll. « Contre cœur », 2012, 246 p.

 Un seul auteur

   NOM, prénom de l’auteur. Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition
   (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de
   la collection (s’il y a lieu), année, nombre de pages.

   BRIQUEL, Dominique. Les Étrusques, 2e éd., Paris, Presses universitaires de
   France, coll. « Que sais-je? », nº 645, 2012, 126 p.

   TREMBLAY, Michel. Un ange cornu avec des ailes de tôle, Montréal, Actes sud,
   1994, 245 p.

 Deux auteurs

   NOM, prénom du premier auteur et prénom NOM du deuxième auteur. Titre du
   livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll.
   « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
   année, nombre de pages.

   MORIN, Edgar et Anne Brigitte KERN. Terre-patrie, Paris, Éditions du Seuil,
   1993, 216 p.

                                                                                                7
Trois auteurs ou plus

  NOM, prénom du premier auteur et al. Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu),
  mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a
  lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu), année, nombre de pages.
        N.B. Lorsqu’il y a plus de trois auteurs, on ajoute la mention et al. à la suite du
        premier auteur. Il s’agit de l’abréviation pour et alii, une expression latine signifiant
        « et autres ».

  MUHLMANN, Géraldine et al. L’histoire des idées politiques, nouv. éd., Paris,
  PUF, coll. « Quadrige », 2012, 818 p.

L’auteur est un organism e

  Organisme

  NOM DE L’ORGANISME. Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition
  (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de
  la collection (s’il y a lieu), année, nombre de pages.

  NATIONS UNIES. Origines et évolution du problème palestinien, New York,
  Nations Unies, 1985, 3 v.
        N.B. Lorsqu’un livre compte plusieurs volumes, le nombre de volumes est écrit à la
        place du nombre de pages.

  AMNISTIE INTERNATIONAL. Contrôler les armes, Paris, Autrement, Amnesty
  International, 2010, 140 p.

  Organisme gouvernemental/Ministère

  NOM DU PAYS. NOM DE L’ORGANISME GOUVERNEMENTAL OU DU
  MINISTÈRE. Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu),
  ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection
  (s’il y a lieu), année, nombre de pages.

  CANADA. SANTÉ CANADA. Tuberculose : la résistance aux anti-tuberculeux au
  Canada, Ottawa, Santé Canada, 2008, 30 p.

  CANADA. MINISTÈRE DES FINANCES. La réforme du secteur des services
  financiers canadiens, Ottawa, Ministère des finances, 1999, 98 p.

                                                                                                    8
Collec tif

   Un ouvrage collectif est un livre dont chaque chapitre est rédigé par un auteur
   différent. Un directeur ou un éditeur est généralement chargé de coordonner
   l’ensemble. C’est son nom qui apparaît alors sur la couverture ou la page de titre
   du livre, accompagné de la mention dirigé par, édité par, compilé par, sous la
   direction de, etc.

   Pour le livre entier

   NOM, Prénom du directeur (dir.). Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), mention
   d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu),
   numéro de la collection (s’il y a lieu), année, nombre de pages.
         N.B. Il arrive qu’il y ait plusieurs directeurs. Dans ce cas, les mêmes règles que pour
         les auteurs s’appliquent.

   NICOLAS, Serge (dir.). La psychologie cognitive, Paris, Armand Colin, 2003,
   220 p.

   LEVY, Joseph J. et al. (dir.). Enjeux psychosociaux de la santé, Sainte-Foy,
   Presses de l’Université du Québec, 2003, 330 p.

   Pour un chapitre d’un livre collectif

   NOM, Prénom de l’auteur du chapitre. « Titre du chapitre : sous-titre (s’il y a
   lieu) » dans Prénom NOM du directeur du livre collectif (dir.), Titre du livre
   collectif : sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll.
   « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
   année, page(s) du chapitre.

   BOGLIONI, Pierre. « La scène de la mort dans les premières hagiographies
   latines » dans Claude SUTTO (dir.), Le sentiment de la mort au Moyen Âge,
   Montréal, L’Aurore, 1979, p. 183-210.

Volume particulier dans une s érie

   NOM, Prénom de l’auteur. Titre du volume, numéro du volume de Titre du livre :
   sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom
   de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu), année,
   nombre de pages.

   LEVI-STRAUSS, Claude. L’origine des manières de table, v. 3 de Mythologiques,
   Paris, Plon, 1968, 478 p.

   LABERGE, Marie. Florent, v. 3 de Le goût du bonheur, Montréal, Boréal, 2000,
   758 p.

                                                                                                   9
Bande dessinée

  NOM, Prénom de l’auteur et prénom NOM du dessinateur (ill.). Titre du volume
  (s’il y a lieu), numéro du volume (s’il y a lieu) de Titre de la bande dessinée :
  sous-titre (s’il y a lieu), mention d’édition (s’il y a lieu), ville, éditeur, coll. « Nom
  de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu), année,
  nombre de pages.
        N.B. Les bandes dessinées sont souvent le fruit d’une collaboration entre un auteur
        et un dessinateur. Le rôle du dessinateur sera précisé par l’abréviation (ill.), pour
        « illustrateur ».

  LAMONTAGNE, Jacques et Sinisa RADOVIC (ill.). Tu as vu le diable, v. 1 de
  Van Helsing contre Jack l’Éventreur, Toulon, Soleil, coll. « 1800 », 48 p.

  MASSE. Les deux du balcon, Grenoble, Glénat, coll. « 1000 feuilles », 62 p.
        N.B. Comme l’auteur est aussi le dessinateur, il n’est pas nécessaire d’indiquer son
        rôle dans la réalisation de la bande-dessinée.

                                                                                                10
Article de périodique
   Un périodique est une publication en série paraissant à intervalles réguliers
   (hebdomadaire, mensuel, trimestriel, etc.) dont chaque numéro porte une
   mention chronologique ou numérique et est publié sous un même titre2. Une
   revue et un journal sont des périodiques.

   * S’il s’agit d’un article de périodique en version électronique, repéré dans
   Internet, voir la section « Article de périodique en ligne », p. 15.

 Article de revue

   NOM, Prénom de l’auteur de l’article. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) »
   dans Titre de la revue : sous-titre (s’il y a lieu), volume (s’il y a lieu), numéro,
   date, page(s) de l’article.
          N.B. Pour les auteurs multiples, les règles prévues pour les livres s’appliquent.

   NOËL, Kathy. « Mirabel, 100M$ de trop » dans Revue Commerce, v. 104, nº 1,
   janv. 2003, p. 22-26.

   FABRE, Guilhem et Stéphane GRUMBACH. « Le "vrai Grand Bond en avant" : la
   politique de recherche et d’innovation en Chine » dans Le Débat, nº 173, janv.-
   fév. 2013, p. 88-104.

 Article de journal

   NOM, Prénom de l’auteur de l’article. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) »
   dans Titre du journal : sous-titre (s’il y a lieu), date, page(s) de l’article.

   DUFOUR, Valérie. « Vidéotron annule la vente à Entourage » dans Le Devoir,
   27 mars 2003, p. A1.

   « Congrégation générale : le prochain pape devra être un homme de terrain »
   dans Le Devoir, 6 mars 2013, p. A5.
          N.B. L’exemple ci-dessus est une dépêche provenant d’une agence de presse. Il n’y
          a donc pas d’auteur en particulier.

   2
    Ibid., « Périodique », [http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8366240], (page
   consultée le 20 mars 2013).

                                                                                                 11
Mémoire et thèse
   Un mémoire ou une thèse est un exposé écrit complet d'une question ou de
   l'étude d'un problème3, produit par un étudiant à la maîtrise ou au doctorat.

   * S’il s’agit d’un mémoire ou d’une thèse en version électronique, voir la section
   « Mémoire et thèse en ligne », p. 16.

   NOM, Prénom de l’auteur. Titre du mémoire ou de la thèse : sous-titre (s’il y a
   lieu), mémoire de maîtrise ou thèse de doctorat, Université d’attache, année,
   nombre de pages.

   ST-LOUIS, Tatiana. Le double et le texte : homonymes, pseudonymes et auteurs
   chez Dostoievski, King, Auster, Poe et Nabokov, mémoire de maîtrise, Université
   de Montréal, 2012, 105 p.

   CARRIER, Marc. L’image des byzantins et le système de représentation selon
   les chroniqueurs occidentaux des croisades (1096-1261), thèse de doctorat,
   Université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, 2006, 500 p.

   3
     Ibid., « Mémoire de maîtrise », [http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8366307],
   (page consultée le 20 mars 2013).

                                                                                                     12
Document audiovisuel
 Docum ent sonore (CD audio)

   Un document sonore est un enregistrement audio. Il peut s’agir de musique, de
   l’enregistrement d’un entretien, d’une entrevue, d’une conférence, etc. Le plus
   souvent les documents sonores sont enregistrés sur des CD audio, mais ils
   peuvent aussi être sur des cassettes ou des disques vinyles.

   Un livre audio est une autre forme de document sonore : il s’agit de
   l’enregistrement audio du texte d’un livre papier, que ce soit un ouvrage de
   fiction, comme un roman, ou un documentaire.

   Enregistrement musical

   NOM, Prénom de l’interprète ou du compositeur. Titre de l’œuvre : sous-titre (s’il
   y a lieu), Nom de l’orchestre (s’il y a lieu), sous la dir. de Prénom Nom du chef
   d’orchestre (s’il y a lieu), ville, maison de production, année, nombre d’unité(s).

   BEETHOVEN, Ludwig van. Symphonies 7 & 8, Gewandhausorchester, sous la
   dir. de Ricardo Chailly, Londres, Decca, 2012, 1 CD.

   LOCO LOCASS. Le Québec est mort, vive le Québec, Montréal, Audiogram,
   2012, 1 CD.

   Enregistrement non-musical

   NOM, Prénom de l’auteur. Titre de l’œuvre : sous-titre (s’il y a lieu), ville, éditeur,
   coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
   année, nombre d’unité(s).

   VÉDRINE, Hubert. La politique étrangère américaire, Paris, De vive voix, coll.
   « 60 minutes pour comprendre le siècle », 2009, 1 CD.

   SARTRE, Jean-Paul et Michel CONTAT. Sartre, autoportrait à 70 ans : entretiens
   avec Michel Contat, Paris, Gallimard, coll. « À voix haute », 2005, 6 CD.

   Livre audio

   NOM, Prénom de l’auteur. Titre du livre : sous-titre (s’il y a lieu), ville, éditeur,
   coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y a lieu),
   année, nombre d’unité(s).

   KERR, Philip, Un requiem allemand, v. 3 de La trilogie berlinoise, Paris, Audiolib,
   2012, 1 CD.

                                                                                        13
FERRY, Luc. Schopenhauer : l’œuvre philosophique expliquée, Vincennes,
  Frémeaux & associés, 2012, 2 CD.

Docum ent vidéo (DVD)

  Un document vidéo peut être un film, un documentaire, une émission de
  télévision, etc. De nos jours, le support le plus courant pour enregistrer un
  document vidéo est le DVD ou le disque Blu-Ray.

  NOM, Prénom du réalisateur. Titre de l’œuvre : sous-titre (s’il y a lieu), ville,
  éditeur, coll. « Nom de la collection » (s’il y a lieu), numéro de la collection (s’il y
  a lieu), année, nombre d’unité(s).

  VILLENEUVE, Denis. Incendies, Montréal, Films Séville, 2011, 1 DVD.

  NAUD, Hélène. Assèchement du Saint-Laurent : la biodiversité en péril,
  Montréal, Société Radio-Canada, coll. « Découverte », 2011, 1 DVD.

                                                                                       14
Document électronique
 Article d’un ouvrage de référence en ligne

   NOM, Prénom de l’auteur. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) » dans Titre
   de l’ouvrage de référence : sous-titre (s’il y a lieu), [URL de l’article], (date de
   consultation de la page).

   TESSIER, Max. « Miyazaki Hayao (1941- ) » dans Encyclopaedia Universalis,
   [http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/miyazaki/], (page consultée le
   7 mars 2013).

   CANADA. STATISTIQUE CANADA. « Cinémas, statistiques d’exploitation, par
   province, 2009 » dans Annuaire du Canada 2011,
   [http://www.statcan.gc.ca/pub/11-402-x/2011000/chap/culture/tbl/tbl14-fra.htm],
   (page consultée le 7 mars 2013).
         N.B. Dans l’exemple ci-dessus, l’auteur est un organisme gouvernemental. On écrit
         alors d’abord le nom du pays, puis le nom de l’organisme gouvernemental.

 Article de périodiq ue en ligne

   Accessible directement dans Internet

   Un article de périodique en ligne est directement accessible dans Internet
   lorsqu’il se trouve sur le site web d’une revue ou d’un journal.

   NOM, Prénom de l’auteur. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) » dans Titre
   de la revue ou du journal : sous-titre (s’il y a lieu), date de publication de l’article,
   [URL de l’article], (date de consultation).

   FORGET, Dominique. « Morts suspectes chez les bélugas » dans Québec
   Sciences, 22 novembre 2012, [http://www.quebecscience.qc.ca/actualites/Morts-
   suspectes-chez-les-belugas], (page consultée le 7 mars 2013).

   CÔTÉ, Nathalie. « Trop jeune pour jouer à l’ordinateur? » dans La Presse, 20
   janvier 2013, [http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201301/18/01-4612706-trop-
   jeune-pour-jouer-a-lordinateur.php], (page consultée le 7 mars 2013).

   Accessible à partir d’une base de données (Repère, Eureka.cc, etc.)

   NOM, Prénom de l’auteur de l’article. « Titre de l’article : sous-titre (s’il y a lieu) »
   dans Titre de la revue ou du journal : sous-titre (s’il y a lieu), volume (s’il y a lieu),
   numéro (s’il y a lieu), date, page(s) de l’article dans Nom de la base de données,
   (date de consultation).
         N.B. Lorsque l’article est accessible à partir d’une base de données, on écrit la
         référence comme s’il s’agissait d’un article papier, mais en ajoutant la base de
         données utilisée pour trouver l’article.

                                                                                             15
FORTIN, Julie et Marie D. MARTEL. « Web design et pratique collaborative : le
   développement d’un site Web pour la jeunesse » dans Documentation et
   bibliothèques, v. 57, nº 2, avril-juin 2011, p. 80-89 dans Repère, (page consultée
   le 7 mars 2013).

   ALLARD, Sophie. « Tout sur l’intimidation », dans La Presse, 13 avril 2012,
   p. VIVRE2 dans Eureka.cc, (page consultée le 7 mars 2013).

Mémoire et thès e en lig ne

   NOM, Prénom de l’auteur. Titre du mémoire ou de la thèse : sous-titre (s’il y a
   lieu), mémoire de maîtrise ou thèse de doctorat, Université d’attache, année,
   [URL du mémoire ou de la thèse], (date de consultation).

   MUNCH, Philippe. Le pouvoir de l’ombre : l’imaginaire du complot durant la
   Révolution française (1789-1801), thèse de doctorat, Université Laval, 2008,
   [http://www.theses.ulaval.ca/2008/25490/], (page consultée le 12 mars 2013)

Site Internet

   Site Internet entier

   NOM, Prénom de l’auteur, du créateur ou NOM de l’organisme. Titre du site
   Internet : sous-titre (s’il y a lieu), [URL du site], (date de consultation).
         N.B. Le nom de l’auteur, du créateur ou de l’organisme responsable d’un site Internet
         se trouve généralement avec la mention de droit d’auteur (copyright), souvent au bas
         des pages, ou encore dans la section « À propos » (About).

   RIO TINTO. Rio Tinto Alcan, [http://www.riotintoalcan.com/FRA/index.asp], (page
   consultée le 12 mars 2013).

   ROBERT, Thierry et al. Ludicité : gamification et jeux dans l’espace public,
   [http://www.ludicite.ca/], (page consultée le 12 mars 2013).

   Partie d’un site Internet

   NOM, Prénom de l’auteur, du créateur ou NOM de l’organisme. « Titre de la
   page ou de la section du site Internet : sous-titre (s’il y a lieu) » dans Titre du site
   Internet : sous-titre (s’il y a lieu), date (s’il y a lieu), [URL de la page ou de la
   section], (date de consultation).

   LEGAULT-ROY, Manuel. « Le thé japonais Nadeshiko : la frontière entre thé noir
   et thé Pu er » dans Blogue Camellia Sinensis, 18 décembre 2012,
   [http://camellia-sinensis.com/carnet/?m=201212], (page consultée le 12 mars
   2013).

                                                                                                 16
« Analyse du trafic web : débuter avec Google Analytics » dans Comment ça
  marche, mars 2013, [http://www.commentcamarche.net/faq/36028-analyse-du-
  trafic-web-debuter-avec-google-analytics], (page consultée le 12 mars 2013).
        N.B. Dans l’exemple ci-dessus, il n’y a aucune mention d’auteur.

  COLLÈGE DE BOIS-DE-BOULOGNE. « Devenir programmeur de jeux vidéos »,
  dans You Tube, [http://youtu.be/ljEE9uKj5Zg], (page consultée le 12 mars 2013).

Courriel

  NOM, Prénom de l’auteur (adresse courriel de l’auteur). Titre du courriel : sous-
  titre (s’il y a lieu), date, courriel à Prénom NOM du destinataire (adresse courriel
  du destinataire).

  TREMBLAY, Jacques (jacques.tremblay@univalberta.ca). Précisions sur la
  médiagraphie, 12 décembre 2012, courriel à Annabelle CÔTÉ
  (acote@dmail.com).

Docum ent en v ersion électronique repéré dans Internet

  Cette section inclut tous les documents électroniques qui ne sont pas des articles
  de périodique, des articles d’ouvrages de référence, des mémoires ou des
  thèses. Les documents considérés dans cette section proviennent généralement
  de sites Internet, où ils sont habituellement accessibles en cliquant sur un lien
  permettant de les télécharger en format pdf, epub, word, excel, etc. Les livres
  électroniques entrent dans cette catégorie.

  NOM, Prénom de l’auteur. Titre du document : sous-titre (s’il y a lieu), ville (s’il y
  a lieu), éditeur (s’il y a lieu), année (s’il y a lieu), [URL du document], (date de
  consultation).

  VILLE DE MONTRÉAL. Profil sociodémographique : agglomération de Montréal,
  janvier 2013,
  [http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/MTL_STATS_FR/MEDIA/DOCU
  MENTS/PROFIL_SOCIOD%C9MO_AGGLOM%C9RATION.PDF], (page
  consultée le 12 mars 2013).

  THIBAULT, Céline. Dépister la violence conjugale pour mieux la prévenir,
  Montréal, Ordre des infirmières du Québec, 2004,
  [http://www.oiiq.org/sites/default/files/185_doc.pdf], (page consultée le 12 mars
  2013).

                                                                                      17
Notes de bas de page
       Les notes en bas de page donnent un complément d’information ou précisent les
sources d’où proviennent les passages cités ou paraphrasés dans le texte. Ces notes
présentées au bas de la page sont identifiées dans le texte par des appels de note
consécutivement numérotés qui constituent un renvoi au numéro de la note en bas de
page.

        On peut distinguer deux types de notes de bas de pages : les notes de contenu
et les notes de référence.

   Notes de contenu

        Les notes de contenu apportent un bref éclaircissement, un commentaire, une
précision ou un élément d’information supplémentaire. La note de contenu constitue
pour le lecteur un élément d’information intéressant, mais accessoire, qui viendrait
rompre l’unité du discours si son contenu était dans le texte. En voici un exemple.

   Notes de référence

        Les notes de référence donnent la source précise d’une citation textuelle ou
d’une citation d’idée. Une citation textuelle reproduit exactement le texte tel qu’il est
écrit dans l’ouvrage consulté (voir l’exemple à la page suivante), tandis que la citation
d’idée reprend ce qu’a voulu dire l’auteur de l’ouvrage consulté en d’autres mots.

       De plus, les notes de référence assurent un accès rapide et précis aux sources
citées afin que le lecteur puisse vérifier le bien-fondé d’une citation, ses termes ou son
contexte.

                                                                                       18
Présentation des notes de référence

        La présentation des notes de référence ne diffère pas, dans son principe, de la
méthode relative à la médiagraphie. Cependant, il faut tenir compte de certaines petites
différences :

          La note est automatiquement précédée du numéro correspondant à l’appel
           de note.
          Le nom de l’auteur est inversé : on écrit d’abord le prénom puis le nom (en
           majuscules).
          Le nom de l’auteur est aussi suivi d’une virgule et non d’un point comme dans
           la médiagraphie (voir l’exemple ci-dessous).
          La page précise d’où est tirée la citation textuelle ou la citation d’idée est
           indiquée à la place du nombre de page total de l’ouvrage.

        La première mention d’une référence et les mentions subséquentes ne sont pas
forcément identiques. Aussi, les expressions latines suivantes permettent de ne pas
avoir à répéter les mêmes éléments à plusieurs reprises : ibidem, idem, loc. cit. et
op. cit.

       Ibidem (ou Ibid.) : écrire Ibidem ou Ibid. (« au même endroit ») quand on cite
       une œuvre plus d’une fois, et ce, de façon consécutive (voir l’exemple de la note
       2 à la page suivante).

       Idem (ou Id.) : Idem ou Id. (« du même auteur ») remplace le nom de l’auteur
       quand on cite consécutivement deux de ses ouvrages (voir l’exemple de la note
       5 à la page suivante).

       loc. cit. : utiliser la mention abrégée loc. cit. (loco citatio : « passage cité ») pour
       citer plusieurs fois, mais non consécutivement, des articles ou tout document
       faisant partie d’un recueil (article de périodique, chapitre de livre, article
       d’ouvrage de référence, partie d’un site Internet, pièce musicale d’un album, etc.)
       (voir l’exemple de la note 6 à la page suivante).

       op. cit. : utiliser la mention abrégée op. cit. (opere citatio : « œuvre déjà citée »)
       pour citer plusieurs fois, mais non consécutivement, le même document (voir
       l’exemple de la note 4 à la page suivante).

                                                                                            19
20
Tableau récapitulatif
Le tableau ci-dessous présente quelques exemples en fonction de différents types de
documents. Pour obtenir plus de précisions et davantage d’exemples illustrant
d’autres cas de figure, se référer aux pages concernées dans le guide.

 Type de document         Exemples

 Ouvrage de référence     CREPALDI, Gabriele. Petite encyclopédie de l’impressionnisme,
 (p. 5)                   Paris, Solar, 2006, 425 p.

 Article d’un ouvrage     Aucune mention d’auteur :
 de référence (p. 5)      « Mystère » dans Axis : l’univers documentaire Hachette :
                          dictionnaire encyclopédique, Paris, Hachette, 1993, v. 4, p. 2109.
                          Avec mention d’auteur :
                          KRZYWKOWSKI, Isabelle. « Frankenstein » dans Pierre
                          BRUNEL et Valérie TRITTER (dir.), Encyclopédie du fantastique,
                          Paris, Ellipses, 2010, p. 334-337.

 Article d’un ouvrage     TESSIER, Max. « Miyazaki Hayao (1941- ) » dans
                          Encyclopaedia Universalis, [http://www.universalis-
 de référence en ligne
                          edu.com/encyclopedie/miyazaki/], (page consultée le 7 mars
 (p. 15)                  2013).

 Livre (p. 7)             Aucune mention d’auteur :
                          Je me souviendrai : 2012, mouvement social au Québec,
                          Antony, La boîte à bulles, coll. « Contre cœur », 2012, 246 p.
                          Un auteur :
                          BRIQUEL, Dominique. Les Étrusques, 2e éd., Paris, Presses
                          universitaires de France, coll. « Que sais-je? », nº 645, 2012,
                          126 p.
                          Deux auteurs :
                          MORIN, Edgar et Anne Brigitte KERN. Terre-patrie, Paris,
                          Éditions du Seuil, 1993, 216 p.
                          Trois auteurs et plus :
                          MUHLMANN, Géraldine et al. L’histoire des idées politiques,
                          nouv. éd., Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2012, 818 p.
                          Organisme comme auteur :
                          CANADA. SANTÉ CANADA. Tuberculose : la résistance aux
                          anti-tuberculeux au Canada, Ottawa, Santé Canada, 2008, 30 p.

 Chapitre d’un livre      BOGLIONI, Pierre. « La scène de la mort dans les premières
 collectif (p. 9)         hagiographies latines » dans Claude SUTTO (dir.), Le sentiment
                          de la mort au Moyen Âge, Montréal, L’Aurore, 1979, p. 183-210.

                                                                                            21
Volume dans une         LEVI-STRAUSS, Claude. L’origine des manières de table, v. 3
série (p. 9)            de Mythologiques, Paris, Plon, 1968, 478 p.

Bande dessinée          LAMONTAGNE, Jacques et Sinisa RADOVIC (ill.). Tu as vu le
(p. 10)                 diable, v. 1 de Van Helsing contre Jack l’Éventreur, Toulon,
                        Soleil, coll. « 1800 », 48 p.

Article de périodique   Revue :
(p. 11)                 FABRE, Guilhem et Stéphane GRUMBACH. « Le "vrai Grand
                        Bond en avant" : la politique de recherche et d’innovation en
                        Chine » dans Le Débat, nº 173, janv.-fév. 2013, p. 88-104.
                        Journal :
                        DUFOUR, Valérie. « Vidéotron annule la vente à Entourage »
                        dans Le Devoir, 27 mars 2003, p. A1.

Article de périodique   Accessible directement dans Internet :
en ligne (p. 15)        CÔTÉ, Nathalie. « Trop jeune pour jouer à l’ordinateur? » dans
                        La Presse, 20 janvier 2013, [http://www.lapresse.ca/vivre/
                        sante/201301/18/01-4612706-trop-jeune-pour-jouer-a-
                        lordinateur.php], (page consultée le 7 mars 2013).
                        Accessible à partir d’une base de données :
                        FORTIN, Julie et Marie D. MARTEL. « Web design et pratique
                        collaborative : le développement d’un site Web pour la
                        jeunesse » dans Documentation et bibliothèques, v. 57, nº 2,
                        avril-juin 2011, p. 80-89 dans Repère, (page consultée le 7 mars
                        2013).

Mémoire et thèse        ST-LOUIS, Tatiana. Le double et le texte : homonymes,
(p. 12)                 pseudonymes et auteurs chez Dostoievski, King, Auster, Poe et
                        Nabokov, mémoire de maîtrise, Université de Montréal, 2012,
                        105 p.

Mémoire et thèse en     MUNCH, Philippe. Le pouvoir de l’ombre : l’imaginaire du
ligne (p. 16)           complot durant la Révolution française (1789-1801), thèse de
                        doctorat, Université Laval, 2008, [http://www.theses.ulaval.ca/
                        2008/25490/], (page consultée le 12 mars 2013).

Document sonore (CD     Enregistrement musical :
audio) (p. 13)          LOCO LOCASS. Le Québec est mort, vive le Québec, Montréal,
                        Audiogram, 2012, 1 CD.
                        Enregistrement non-musical :
                        SARTRE, Jean-Paul et Michel CONTAT. Sartre, autoportrait à
                        70 ans : entretiens avec Michel Contat, Paris, Gallimard, coll. « À
                        voix haute », 2005, 6 CD.
                        Livre audio :
                        KERR, Philip, Un requiem allemand, v. 3 de La trilogie berlinoise,
                        Paris, Audiolib, 2012, 1 CD.

                                                                                          22
Document vidéo          NAUD, Hélène. Assèchement du Saint-Laurent : la biodiversité
(DVD) (p. 14)           en péril, Montréal, Société Radio-Canada, coll. « Découverte »,
                        2011, 1 DVD.

Site Internet (p. 16)   Site entier :
                        RIO TINTO. Rio Tinto Alcan, [http://www.riotintoalcan.com/
                        FRA/index.asp], (page consultée le 12 mars 2013).
                        Partie d’un site :
                        COLLÈGE DE BOIS-DE-BOULOGNE. « Devenir programmeur
                        de jeux vidéos » dans You Tube, [http://youtu.be/ljEE9uKj5Zg],
                        (page consultée le 12 mars 2013).

Courriel (p. 17)        TREMBLAY, Jacques (jacques.tremblay@univalberta.ca).
                        Précisions sur la médiagraphie, 12 décembre 2012, courriel à
                        Annabelle CÔTÉ (acote@dmail.com).

Document                THIBAULT, Céline. Dépister la violence conjugale pour mieux la
                        prévenir, Montréal, Ordre des infirmières du Québec, 2004,
électronique repéré
                        [http://www.oiiq.org/sites/default/files/185_doc.pdf], (page
dans Internet (p. 17)   consultée le 12 mars 2013).

                                                                                          23
Liste des abréviations
   Abréviations courantes

      Terme                               Abréviation

      collection                          coll.
      directeur                           dir.
      édition                             éd.
      édition mise à jour                 éd. mise à jour
      édition révisée                     éd. rév.
      édition entièrement révisée         éd. ent. rév.
      édition revue et augmentée          éd. rev. et aug.
      et alii                             et al.
      ibidem (au même endroit)            ibid.
      idem (du même auteur)               id.
      illustrateur                        ill.
      loco citatio (passage cité)         loc. cit.
      nouvelle édition                    nouv. éd.
      numéro                              nº
      opere citatio (œuvre déjà citée)    op. cit.
      page                                p.
      tome                                utiliser « volume »
      volume                              v.

   Abréviations pour les mois de l’année (à utilis er dans les références
des articles de périodiques)

      janvier : janv.                     juillet : juil.
      février : fév.                      août : août
      mars : mars                         septembre : sept.
      avril : avril                       octobre : oct.
      mai : mai                           novembre : nov.
      juin : juin                         décembre : déc.

                                                                       24
Médiagraphie
COLLÈGE ÉDOUARD-MONTPETIT. Normes de présentation matérielle des travaux
écrits, février 2012, [http://blogues.college-
em.qc.ca/bibli/files/2012/02/normesA2009.pdf], (page consultée le 14 mars 2013).

COLLÈGE FRANÇOIS-XAVIER-GARNEAU. BIBLIOTHÈQUE. Comment rédiger une
bibliographie, [http://biblio.cegep-
fxg.qc.ca/images/stories/documents/comment_rediger_une_bibliographie_2010.pdf],
(page consultée le 14 mars 2013).

DIONNE, Bernard. Pour réussir : guide méthodologique pour les études et la recherche,
5e éd., Laval, Beauchemin, 2008, 524 p.

QUÉBEC. OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE. Le grand dictionnaire
terminologique (GDT), [http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/], (page consultée le 14 mars 2013).

                                                     Guide préparé par Roseline Dufault
                                                                    pour la bibliothèque
                                                         ©Collège de Bois-de-Boulogne

                                                     Dernière mise à jour : 11 avril 2013

                                                                                         25
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler