Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?

 
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
Ed.resp. : Xavier Brenez - Union nationale des Mutualités Libres - Route de Lennik 788A, 1070 Anderlecht - Health Forum, trimestriel (mars,
                                                                                                                                     mars, avril,
                                                                                                                                            avril,mai
                                                                                                                                                  mai2019)
                                                                                                                                                      2019)--Bureau
                                                                                                                                                              Bureaude
                                                                                                                                                                     dedépôt
                                                                                                                                                                        dépôt : :Bruxelles
                                                                                                                                                                                  BruxellesXX--P911  186
                                                                                                                                                                                                P911186

                                                                                                                                                                                                           trimestriel • mars 2019 · n° 37
                                                                                                                                                                                                           Le magazine de l'Union Nationale des Mutualités Libres

                               de gouvernement ?
                            pour le prochain accord
                                   Quelles priorités
                                                                                 DOSSIER
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
Faites connaissance avec
    les Mutualités Libres !
                                   Avec plus de 2.000.000 d’affiliés, les Mutualités Libres constituent le
                                   troisième organisme assureur du pays.

                                   Les Mutualités Libres regroupent 5 mutualités :

                                                                             OZ
                                                                             Boomsesteenweg 5
                                                                             2610 Antwerpen
                                                                             www.oz.be

                                                                             OMNIMUT MUTUALITÉ LIBRE DE WALLONIE
                                                                             Rue Natalis 47 B
                                                                             4020 Liège
                                                                             www.omnimut.be

                                                                             PARTENAMUT
                                                                             Boulevard Louis Mettewie 74/76
                                                                             1080 Bruxelles
                                                                             www.partenamut.be

                                                                             FREIE KRANKENKASSE
                                                                             Hauptstrasse 2
                                                                             4760 Büllingen
                                                                             www.freie.be

                                                                             PARTENA ZIEKENFONDS
                                                                             Sluisweg 2 bus 1
                                                                             9000 Gent
                                                                             www.partena-ziekenfonds.be

    Colophon
    COORDINATION
    Steven Vervaet · steven.vervaet@mloz.be
    COMITÉ DE RÉDACTION
    Stéphanie Brisson · Ann Ceuppens · Aude Clève · Lies Dobbelaere
    Christian Horemans · Claire Huyghebaert · Güngör Karakaya · Murielle Lona
    Evelyn Macken · Nathalie Renna · Piet Van Eenooghe · Christiaan Van Hul
    Emilie Vanderstichelen · Vanessa Vanrillaer · Steven Vervaet
                                                                                                      Health Forum
    LAY-OUT                                                                                           Vous voulez recevoir le magazine
    Leen Verstraete · layout@mloz.b                                                                   régulièrement ou abonner vos collègues ?
    PHOTOS                                                                                            • www.mloz.be
    Shutterstock & Reporter                                                                           • health-forum@mloz.be
    TRADUCTION                                                                                        • Union nationale des Mutualités Libres,
    Annemie Mathues · Gisèle Henrotte · Julie Van Nieuwenhove ·                                         Health Forum, Route de Lennik 788A,
    Geertje Vandecappelle · Angélique Vanderbracht · Barbara Van Ransbeeck                              1070 Anderlecht
    EDITEUR RESPONSABLE
    Xavier Brenez · xavier.brenez@mloz.be                                                                     Suivez-nous sur Twitter !
2                                                                                                             @MutLibres
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
Les élections, un moment clé
pour nos soins de santé
                             Le 26 mai, nous serons tous appelés         oreille à la voix des citoyens.
                             aux urnes pour les élections fédé-          Les Mutualités Libres militent notam-
                             rales, régionales et européennes. Trois     ment pour davantage d’investisse-
                             niveaux de pouvoir qui ont chacun un        ments dans la prévention. Aujourd'hui,
                             impact important sur notre système          notre pays n'y consacre que 2,1 % du
                             de soins de santé. Quelles mesures          budget de la santé, bien en dessous
                             devraient figurer en tête de liste des      de la moyenne européenne de 3 %.
                             priorités des futurs gouvernements ?        Et ce, alors que chaque euro investi
                             Dans ce numéro de Health Forum, nous        dans la prévention en rapporte 4 !
                             avons donné la parole à différents          Une augmentation substantielle des
                             acteurs du secteur de la santé. Certains    ressources consacrées à la préven-
                             dossiers ont souvent été évoqués : la       tion dans les années à venir est donc
                             poursuite de la réforme du paysage          essentielle. Et ce, également pour
                             hospitalier, le financement des hôpi-       réduire l'incapacité de travail. En effet,
                             taux, la réforme de la nomenclature,        ces dépenses sont plus que jamais
                             etc. Pour les prestataires de soins, la     incontrôlables, avec 1,7 milliard d'euros
                             révision de l'exercice des professions      dépensés en 2017 pour l'incapacité de
                             de santé (AR 78), la revalorisation de la   travail primaire et 5,4 milliards pour
                             prestation intellectuelle et les nou-       l’invalidité. Il reste indispensable de
  "Aux Mutualités Libres,    velles professions de santé revêtent        mettre en place des mesures visant à
                             une grande importance. Tous sont            faciliter la réinsertion professionnelle
 nous avons prêté oreille    également conscients des énormes            et à renforcer les actions préventives.
                             possibilités offertes par l'innovation      L'accessibilité des médicaments
 autant que possible à la    et la digitalisation, mais n’ignorent pas   innovants est une autre préoccu-
                             que des efforts supplémentaires seront      pation citoyens. Une collaboration
  voix des citoyens pour     encore nécessaires pour surmonter les       européenne sera nécessaire dans ce
                             obstacles.                                  domaine, comme en témoignent les
  définir nos 10 priorités   Chacun fait bien entendu le lien avec       résultats encourageants de l'initiative
                             le patient. Aussi, j'invite les futurs      BeNeLuxA. Sans oublier l'impact de
pour l'avenir des soins de   élus à favoriser une plus grande            l'Europe sur les soins de santé et la
                             participation des citoyens dans les         protection sociale. La question clima-
                  santé."    années à venir. Nos concitoyens ont         tique ne s'arrête pas à nos frontières
                             des exigences et des attentes claires       nationales. Il en va de même pour la
                             en matière de changement climatique         promotion de la santé, la digitalisation
                             et de pollution de l'environnement.         et de nombreux autres aspects impor-
                             Les marches en faveur du climat en          tants du secteur des soins de santé.
                             sont une illustration. Les plateformes
                             citoyennes montrent qu'il en va de          Je vous invite chaleureusement à
                             même pour l'accès aux médicaments           découvrir nos 10 priorités. Parce que
                             innovants, l'analyse ADN dans les soins     ces élections sont un moment char-
                             de santé, etc. Lors de la définition de     nière pour nos soins de santé et parce
                             nos 10 priorités pour l'avenir des soins    que les Mutualités Libres sont prêtes à
                             de santé, nous avons, aux Mutualités        prendre leur rôle à bras-le-corps dans
                             Libres, déjà prêté le plus possible         les années à venir !

                                                                                                   XAVIER BRENEZ
                                                                                              Directeur général
                                                                     de l'Union Nationale des Mutualités Libres

                                                                                                                   3
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
6
Sommaire
3
EDITO

5
LE SAVIEZ-VOUS?                                                 DOSSIER
6                                                               Quelles priorités
DOSSIER                                                         pour le prochain
Quelles priorités pour le prochain
accord de gouvernement ?
                                                                accord de
                                                                gouvernement ?
18
ESPACE PRESTATAIRES

                                       20
Chirurgie robotique : “ Nous sommes
à l’aube d’une véritable évolution ”

20
ETUDE
Grossesses et contraception chez les
jeunes femmes

24                                     ETUDE
PARTNERSHIP
Des défis pour les mutualités          Grossesses et
africaines
                                       contraception chez les
26                                     jeunes femmes
UNE EUROPE SOCIALE ...

                                                                24
                                                                PARTNERSHIP
                                                                Des défis pour
                                                                les mutualités
www.mloz.be                                                     africaines
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
Le saviez-vous ?
Réserver la chirurgie                                    Premiers hygiénistes
de l’œsophage et du                                      bucco-dentaires à l’été
pancréas aux hôpitaux                                    2019
expérimentés                                             Les premiers hygiénistes bucco-dentaires seront diplô-
                                                         més à l'été 2019. Les patients pourront s'adresser à eux
Plus un hôpital a d'expérience dans le traitement        pour obtenir des conseils d'hygiène bucco-dentaire
du cancer de l'œsophage et du pancréas, plus             préventive ou un plan de soins préventifs. De plus, les
le traitement a de chances de réussir. À l'heure         hygiénistes bucco-dentaires pourront également effec-
actuelle, n'importe quel hôpital peut encore offrir      tuer des actes sur instruction d'un dentiste : détartrage,
ces traitements, mais la ministre de la Santé            maniement des appareils d'imagerie médicale, etc. Un
publique, Maggie De Block souhaite y mettre un           modèle de rémunération est également en cours d’éla-
terme à partir du 1er juillet 2019. Seuls les hôpitaux   boration pour cette profession paramédicale.
qui pratiquent 20 opérations par an seront encore        www.maggiedeblock.be
autorisés à effectuer de telles interventions. Cela
devrait garantir des soins de meilleure qualité aux
patients. Les hôpitaux qui souhaitent proposer
cette chirurgie devront conclure une convention          De plus en plus
spécifique avec l'INAMI. Cette centralisation des
soins oncologiques complexes est un élément              d'interprètes vidéo pour
important de la réforme hospitalière.
www.inami.fgov.be
                                                         aider les patients
                                                         Que faire lorsque... les patients ne maîtrisent pas le

Incontinence :                                           français ou le néerlandais ? Faire appel à un interprète
                                                         vidéo. Aujourd'hui, une centaine de médiateurs inter-
                                                         culturels sont prêts à apporter leur aide. Ensemble,
traiter avant tout                                       ils parlent 23 langues. Par le passé, ils intervenaient
                                                         principalement en étant présents aux côtés du patient
Essayons d'abord de traiter l'incontinence avant de      et du médecin, mais depuis fin 2016, un système de
passer aux couches. Et dans cet ordre-là. C'est ce       vidéo-conférence est également proposé. Les médecins
qu'a demandé le Centre fédéral d’expertise des soins     n'ont plus à se déplacer s'ils ont besoin d'un interprète
de santé (KCE), après avoir montré dans son étude        pour un patient qui parle une autre langue. L'an der-
que les forfaits pour les personnes souffrant d'in-      nier, on a compté 7.000 interventions à distance par
continence sont principalement utilisés pour ache-       un médiateur interculturel. En 2018, l'INAMI et le SPF
ter des couches et des serviettes. Alors qu’il existe    Santé publique ont mis en place ce système, basé sur les
des traitements efficaces contre l'incontinence, tels    commentaires des prestataires de soins de santé. Cette
que la rééducation et l'électrostimulation des mus-      année, les autorités élargiront encore les possibilités de
cles du plancher pelvien chez les kinésithérapeutes      vidéo-conférence, grâce à des médiateurs supplémen-
spécialisés, certaines interventions chirurgicales et    taires et un choix de langues toujours plus large (arabe,
des médicaments. En outre, tous les prestataires de      farsi, somali...).
soins de santé et les patients n'étaient pas au cou-     www.intercult.be
rant de l'existence de tels remboursements fixes.
www.kce.fgov.be

                                                                                                                      5
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
Quelles priorités pour le prochain
    accord de gouvernement ?
      Un rôle actif pour les citoyens                                            p. 7

      “Nous ne pouvons plus exclure le patient des débats”                       p. 10

      Ce que souhaitent les professionnels de la santé pour les années à venir   p. 12

      La parole à 2 acteurs-clés de la politique de santé                        p. 14

      2 journalistes santé ont la parole                                         p. 16

6
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
DOSSIER

Un rôle actif pour les citoyens
                     Conférence, laboratoire, forum, plateforme… Tous ces termes renvoient au même
                     système de consultation citoyenne validé internationalement et utilisé, depuis
                     quelques années déjà, par la Fondation Roi Baudouin. Et qu’expriment les citoyens
                     quand ils sont consultés ? Leurs priorités s’alignent-elles avec celles des autorités ?
                     Réponses avec Tinne Vandensande, senior coordinatrice de programme à la
                     Fondation Roi Baudouin.

Faut-il impliquer le citoyen pour          série de critères précis : 16 franco-          opinion". Ces deux méthodologies ont
trouver les réponses aux grands            phones et 16 néerlandophones aux               chacune leur plus-value et sont parfai-
défis des soins de santé de demain ?       profils très variés. "L’objectif n’est pas     tement complémentaires.
Aujourd’hui, une telle question ne se      d’être représentatif, mais c’est une
pose même plus. La véritable ques-         excellente manière de recueillir les           En ce qui concerne le Labocitoyen
tion serait plutôt de savoir comment       différentes opinions qui vivent dans la        consacré aux préférences des citoyens
lui donner la parole ou pour quels         société", précise Tinne Vandensande,           en matière de remboursement des
thèmes. La Fondation Roi Baudouin          senior coordinatrice de programme à            soins de santé, une enquête quan-
dispose d’une certaine expertise en        la Fondation Roi Baudouin. Ce panel            titative avait d’abord été menée par
matière d’organisation de conférences      de citoyens se réunit alors pendant 3          le KCE. L’objectif était de mesurer le
citoyennes, avec un total de plus de       week-ends au cours desquels ils ont            niveau d’importance des différents cri-
10 conférences réalisées aux niveaux       l’occasion de discuter et de débattre          tères qui, selon les citoyens, devraient
national et européen. En 2015, elle        avec des experts et des acteurs
s’est penchée sur la question du           concernés. "Il s’agit d’un investisse-
remboursement des soins de santé, en       ment important au niveau des res-                " Il faut pouvoir donner
partenariat avec l’INAMI et le KCE (voir   sources humaines et financières",
Health Forum, juin 2015).                  ajoute Tinne Vandensande. "Il faut           un lieu aux citoyens pour
                                           mettre sur pied une équipe, un comité
Approche délibérative                      d’accompagnement avec des experts.           confronter leurs opinions
                                           C’est pourquoi ne sont retenus que les
L’intérêt de réaliser une conférence       thèmes d’une grande complexité".                      entre eux, mais aussi
citoyenne s’évalue en fonction des 4
types d’enjeux politiques définis par      En complément d’une                                  avec les experts et les
Robert Hoppe, qui impliquent chacun        enquête
une approche différente. L’approche                                                        parties prenantes. C’est
délibérative est en effet préconisée       A la différence d’une enquête qui
pour les thématiques dont les enjeux       s’adresse à un individu et livre                     ainsi qu’ils peuvent se
sont non structurés et pour lesquels       l’opinion existante de l’individu, au
il n’existe pas de consensus éthique       moment de l’enquête, la conférence                   construire leur propre
ni de solution technique. Le système       citoyenne permet au citoyen de se
de remboursement des soins de santé        construire une opinion en toute                                      opinion. "
en est un exemple criant. En effet, la     connaissance de cause. "Une enquête
science n’apporte aucune réponse           peut se remplir en 15 minutes ou
toute faite à la question de savoir        moins encore, si elle est en ligne",
comment garantir des soins de qualité,     ajoute Tinne Vandensande. "Alors
durables et accessibles pour tous.         qu’une conférence citoyenne nécessite
De même, aucun consensus éthique           un certain temps pour délibérer. Il faut
ne détermine quelles interventions         pouvoir donner un lieu aux citoyens
doivent être remboursées ou non.           pour confronter leurs opinions entre
                                                                                        Tinne
                                           eux, mais aussi avec les experts et les      Vandensande
La procédure commence avec le              parties prenantes. C’est ainsi qu’ils
recrutement de 32 citoyens selon une       peuvent se construire leur propre

                                                                                                                                 7
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
justifier chaque décision de rembour-      Selon la ministre :                       Premièrement, les citoyens semblent
    ser une nouvelle intervention de santé.    "Les données génétiques permettent        disposés à partager les informations
                                               d’encore améliorer sensiblement les       sur leurs gènes et leurs génomes,
    À l’issue de ce Labocitoyen, les           soins, mais leur utilisation soulève      mais uniquement à condition que cela
    citoyens ont développé des critères        aussi de nouvelles questions. Quelles     serve à l’intérêt général (comprendre :
    pour le remboursement des soins            informations génétiques partager avec     la recherche scientifique) et que soit
    de santé qui mettent l’accent sur la       les gens ou pas ? Quelles données         élaboré un cadre juridique transparent.
    qualité de vie plutôt que sur le pro-      les chercheurs peuvent-ils utiliser       La plupart des citoyens veulent égale-
    longement de vie. Les participants ont     ? Ce sont des questions de société        ment garder le contrôle de l’utilisation
    également insisté sur l’importance de      auxquelles un ministre ne peut pas        de leur génome et des informations
    faire en sorte que le système de soins     répondre seul. L’avis des patients, des   relatives à leur santé. C’est pourquoi,
    de santé réponde aux besoins globaux       citoyens, est crucial. Ce panel citoyen   ils souhaitent pouvoir apporter ou
    du patient et de son environnement         a permis d’en prendre connaissance.       retirer librement leur consentement
    et que l’accent soit mis sur la préven-    Nous pourrons ainsi nous atteler à        personnel, explicite et éclairé. Autre
    tion, plutôt que sur une politique de la   développer une politique soutenue par     point important abordé lors du Forum :
    maladie.                                   les citoyens."                            les nouveaux rôles des professionnels
                                                                                         de la santé.
    Utiliser les informations                  "L’objectif est de poser ce genre de
    génomiques des patients ?                  questions assez tôt, avant que le pro-    "Aujourd’hui, la tâche de communica-
                                               blème ne soit véritablement d’actua-      tion de résultats d’un test génétique
    En décembre dernier ont été publiés        lité", précise Tinne Vandensande."Les     et de suivi revient au médecin, géné-
    les premiers résultats du Forum            technologies avancent à une vitesse       raliste ou spécialiste", ajoute Tinne
    citoyen consacré à l’utilisation des       telle qu’il sera bientôt très facile et   Vandensande. "Avec les tests géno-
    informations génomiques dans les           financièrement abordable de déchif-       miques, le patient va recevoir des tas
    soins de santé. Réuni à la demande de      frer l’entièreté du génome d’un indi-     de résultats, parfois inattendus, et
    la Ministre de la Santé publique Maggie    vidu. La demande est déjà très impor-     qui auront des conséquences sur la
    De Block et organisé en partenariat        tante pour le cancer par exemple. En se   personne elle-même, mais aussi sur
    par la Fondation Roi Baudouin et           posant ces questions en amont, il est     sa famille. C’est pourquoi de nouveaux
    Sciensano , ce Forum citoyen entendait     possible d’influencer les politiques".    profils tels que des conseillers géné-
    répondre à la question suivante : com-                                               tiques ou des coachs sociaux ou de
    ment la politique peut-elle organiser      Oui, mais pas n’importe                   santé verront certainement le jour." De
    de manière optimale l’utilisation de       comment                                   même, c’est toute la relation méde-
    l’information du génome dans les soins                                               cin – patient qui va évoluer. Comment
    de santé ?                                 Quels sont les messages clés for-         appeler une personne qui effectue
                                               mulés par le panel de citoyens ?          un test génomique alors qu’elle n’est

8
Quelles priorités pour le prochain accord de gouvernement ?
DOSSIER

                                                                            "Partenamut et moi"
                                                                            porte la voix de l’affilié
                                                                            au cœur des décisions
                                                                            La plupart des mutualités consultent
                                                                            leurs affiliés par le biais d’enquêtes de
                                                                            satisfaction, de questionnaires, on line,
                                                                            par téléphone ou directement en face à
                                                                            face. En 2018, la mutualité libre Parte-
                                                                            namut a mis sur pied un nouveau mode de
                                                                            consultation des affiliés : la communauté
                                                                            "Partenamut et moi". Actuellement, la
                                                                            communauté compte 1.200 membres aux
                                                                            profils et motivations variés. Elle permet
                                                                            non seulement de recueillir les opinions
pas malade ? Est-ce un patient ? Un pré-patient ? Selon le panel de         des affiliés sur des thèmes choisis, mais
citoyens, il est primordial de réfléchir à la description et au statut de   elle leur permet surtout de participer
cette nouvelle catégorie.                                                   activement à la prise de décision au sein
                                                                            même de leur mutualité. "La communauté
Influencer les futures politiques                                           Partenamut et moi s’inscrit parfaitement
                                                                            dans un mouvement général de transfor-
Les recommandations définies lors de ce Forum ne resteront bien             mation digitale et même, plus largement,
entendu pas lettre morte. "Le 2 décembre dernier, les recomman-             de transformation culturelle", explique
dations ont été transmises à la ministre Maggie De Block", explique         Lionel Lecocq, Digital Channel Expert.
Tinne Vandensande. "Il est également prévu de les transmettre à             "Notre objectif est de co-construire avec
d’autres acteurs concernés et développer, avec eux, un agenda pour          nos affiliés, leur raconter une histoire,
que les résultats soient inclus dans les politiques futures, c’est-         écouter les leurs et construire notre
à-dire pour le nouveau gouvernement. Un atelier avec les parties            histoire commune ensemble." Consulter
prenantes se tiendra également fin mars. Les résultats seront               la communauté permet également à la
transmis aux différents parlements et enfin, fin 2019, un symposium         mutualité de prendre des décisions en
sera organisé par Sciensano pour partager tous les enseignements,           toute confiance. "Nous avons récemment
les conclusions, les résultats avec les experts, les parties prenantes      réalisé une enquête sur la santé connec-
et les politiques". À l’avenir, impliquer le citoyen ou le patient dans     tée", explique Lionel Lecocq. "La première
les processus décisionnels et tenir compte de leurs préférences ne          question était de savoir si la technologie
pourra qu’apporter plus d’adhésion et de compréhension par rapport          en matière de santé est importante pour
aux politiques de soins de santé.                                           nos clients. La majorité des clients ont
                                                         NATHALIE RENNA     exprimé que c’est important, voire très
                                                  nathalie.renna@mloz.be    important. Ils ne sont pas hyperconnec-
                                                                            tés, mais 30% utilisent des objets connec-
                                                                            tés et des applications, principalement
                                                                            pour l’activité physique et l’alimentation
                                                                            saine. Ensuite, nous leur avons demandé
                                                                            à quelles entités ils font le plus confiance
                                                                            pour partager leurs données de santé.
                                                                            Selon les résultats, la première personne
                                                                            à qui ils se fient pour accéder aux don-
                     PLUS                                                   nées santé connectées est leur médecin.
                     D’INFOS ?                                              La mutualité arrive en troisième position,
                                                                            devant les proches et loin devant les insti-
      www.citoyensetsoinsdesante.be                                         tutions publiques. Cette information est
                                                                            très intéressante pour nous et nous per-
                                                                            mettra d’orienter nos prochaines actions."

                                                                                                                           9
"Nous ne pouvons plus exclure
     le patient des débats"
                          La population vieillit, le nombre de personnes en incapacité de travail de longue
                          durée augmente, tout comme les dépenses consacrées aux maladies chroniques
                          et aux médicaments innovants. Tous ces défis requièrent une politique de santé
                          énergique et efficace, mais aussi personnalisée. Quels sont les éléments-clés
                          sur lesquels les Mutualités Libres souhaitent mettre l’accent lors de la prochaine
                          législature ?

     Afin d'inspirer les politiciens, les       davantage dans les défis de santé            du Centre fédéral d’expertise des soins
     Mutualités Libres présentent leur          publique. D'autres enquêtes, menées          de santé (KCE). Pour les Mutualités
     vision de la politique de santé dans       par la Fondation Roi Baudouin et             Libres, ce pourcentage devrait passer
     un nouveau mémorandum. La mise en          l'INAMI par exemple, montrent éga-           à 70 % d'ici 2030", poursuit Xavier
     place d'objectifs en matière de santé      lement qu'ils ont des attentes pré-          Brenez. L'enjeu est important, car de
     est le fil rouge. "Ce débat n’est pas      cises en matière de prévention ou de         nombreuses études le montrent : plus
     nouveau. L'Organisation mondiale de        qualité de vie. La santé est leur priorité   notre littératie en matière de santé est
     la santé encourage les pays à se fixer     absolue. Il est donc tout à fait logique     bonne, plus nous vivons longtemps en
     des objectifs ambitieux depuis 1981",      que la politique de santé s’accorde          bonne santé. Il est donc capital que
     déclare Xavier Brenez, Directeur géné-     à ces souhaits et besoins", souligne         nous relevions ce défi d'une manière
     ral de l’Union Nationale des Mutualités    Xavier Brenez. "On peut y arriver en         inclusive. "Nous devons nous concen-
     Libres. "Ces objectifs de santé sont       organisant encore plus de plateformes        trer sur les groupes vulnérables qui
     essentiels parce qu'ils stimulent une      citoyennes. En réunissant les citoyens,      échappent au radar des soins de santé.
     politique plus concrète. En outre, ils     les prestataires de soins, les écono-        Il suffit de penser aux personnes âgées
     exhortent tous les acteurs du secteur      mistes de la santé, pour faire les bons      ou aux femmes enceintes en situation
     de la santé, ainsi que d'autres sec-       choix. Nous ne pouvons plus exclure le       précaire. C'est là que réside le plus
     teurs, à atteindre un objectif spéci-      patient des débats."                         grand défi. Si nous familiarisons ces
     fique. Cet engagement commun est                                                        groupes cibles spécifiques avec notre
     très important. De plus, comme les         Aider les groupes vulné-                     système de santé, nous pourrons éga-
     indicateurs sont mesurables dans le        rables à s'y retrouver                       lement réduire les inégalités de santé
     cadre des objectifs de santé, ils nous                                                  en Belgique."
     permettent de mieux suivre la poli-        Si l'on veut que les citoyens parti-
     tique et de l’ajuster en cas de besoin."   cipent à la définition de la politique       eHealth et médicaments
                                                de santé, il est primordial qu’ils soient    moins chers
                                                bien informés. Mais c’est justement en
     Les citoyens ont leur mot                  matière de "littératie en santé" que le      Le coût des soins de santé continue
     à dire                                     bât blesse. C'est la raison pour laquelle    d'augmenter. Selon les citoyens, la
                                                les Mutualités Libres y accordent beau-      mesure de réduction des coûts la plus
     Lorsque l’on évoque les objectifs de       coup d'attention dans leur mémoran-          importante est un meilleur échange
     santé, on parle aussi de participa-        dum. "Les chiffres pour la Belgique ne       d'informations entre les prestataires
     tion citoyenne. Les Mutualités Libres      sont pas bons. Notre enquête montre          de soins de santé. Pour les Mutualités
     estiment que la politique de santé doit    que seuls 6 Belges sur 10 comprennent        Libres aussi, il s’agit d’une priorité
     refléter les préférences et les priori-    correctement les instructions de leur        pour la prochaine législature. "Tous
     tés des citoyens. "L’enquête que nous      médecin. Le niveau de littératie en          les prestataires de soins devraient en
     avons réalisée révèle que 6 citoyens       santé dans notre pays est actuelle-          effet pouvoir échanger encore plus
     sur 10 souhaitent être impliqués           ment d'environ 40 % selon les chiffres       facilement les données médicales",

10
DOSSIER

confirme Xaviez Brenez. "eHealth est        "Je l'espère. Parce que nous sommes           "La santé est la priorité
fragmentée entre les niveaux fédéral        même en dessous de la moyenne
et régional, ce qui implique une lente      européenne de 3 %", explique Xavier               absolue des citoyens.
progression. Un objectif de cette légis-    Brenez. "Ici aussi, la fragmentation
lature était d'établir un dossier patient   entre les niveaux fédéral et régional               Il est donc tout à fait
électronique pour tous. Il n'a pas été      n'aide pas à faire avancer les choses.
atteint. L'échange de données entre         Néanmoins, il doit être possible de           logique que la politique
les médecins-conseils et les médecins       développer une politique de préven-
traitants est lui aussi obsolète. Près      tion plus ambitieuse et plus efficace.                    de santé s’accorde
de 6 millions de personnes ont déjà         Car le potentiel est énorme. Si nous
donné leur consentement éclairé à cet       travaillons sur les facteurs de risque                    à leurs souhaits et
échange électronique de données. Il         tels que le tabac, l'alcool, la mal-
s'agit maintenant de passer aux étapes      bouffe, la sédentarité ou la pollu-                                besoins."
suivantes et de collecter, structurer,      tion atmosphérique, nous pouvons
partager et utiliser ces données de         réduire considérablement le nombre
manière appropriée, afin d'améliorer la     de décès prématurés et faire aug-
performance des soins de santé".            menter le nombre d'années que les
Par ailleurs, les citoyens citent éga-      citoyens passent en bonne santé.
lement les médicaments moins chers          Cette conscience de l'importance de
pour contrôler les coûts. Ce sont           la prévention progresse également au
surtout les médicaments innovants           sein de la population." Les Mutualités
ultra onéreux qui constituent un sujet      Libres préconisent donc une approche
brûlant au programme de la prochaine        "Santé dans toutes les politiques". "La
législature. "Des initiatives telles que    santé n'est pas seulement l'affaire du
                                                                                      Xavier Brenez
le partenariat international BeNeLuxA       secteur des soins de santé. L’ensei-
sont déjà un pas dans la bonne direc-       gnement, les transports ou l’industrie,
tion. Nous devons continuer sur cette       tous ces secteurs doivent s'unir autour
voie", déclare Xavier Brenez. "Chaque       d'une politique de prévention ambi-
pays, pris séparément, n'occupe qu'une      tieuse et structurée, dotée d’objectifs
position faible pour négocier avec          concrets et mesurables."
l'industrie pharmaceutique. Heureuse-
ment, la pression sur les compagnies                                STEVEN VERVAET
pharmaceutiques augmente et on                               steven.vervaet@mloz.be
exige une plus grande transparence sur
leurs coûts et les subventions qu'elles
reçoivent des autorités. Nous ne
pouvons pas permettre qu’elles rem-
plissent deux fois leur tiroir-caisse."

Encore et toujours la préven-
tion
                                                                    PLUS
2,1 % du budget de la santé, voici                                  D'INFOS
ce qu’investit notre pays dans la
prévention. Est-ce que le prochain
                                                     Découvrez toutes les priorités des Mutualités Libres
gouvernement investira enfin davan-
                                                     dans notre mémorandum sur www.mloz.be/elections2019 !
tage dans des projets de prévention ?

                                                                                                                        11
Ce que souhaitent les
     professionnels de la santé
     pour les années à venir …
                                    "Investir davantage dans les soins
                                    bucco-dentaires préventifs pour les
                                    personnes âgées"
                                    En raison du vieillissement de la
                                    population, de plus en plus de personnes
                                    âgées ont encore leurs propres dents. Pour
                                    l’association flamande des dentistes pour
                                    la prochaine législature, il est essentiel
                                    de travailler à un meilleur accès aux soins
                                    bucco-dentaires préventifs pour ces
                                                                                      "Fixer les normes de
                                    personnes âgées, en fonction de leurs
                                                                                      personnel en fonction des
                                    besoins. "Par exemple, avec un examen
                                                                                      besoins des patients"
                                                                                      Assurer la liberté de choix aux
                                    buccal annuel entièrement remboursé et
                                                                                      aînés et leur garantir un traitement
     grâce à l'introduction d'hygiénistes bucco-dentaires dans les centres de
                                                                                      équitable en termes de soins et
     soins résidentiels", précise Frank Herrebout, président de l'association
                                                                                      d’assistance, quel que soit l’endroit
     flamande professionnelle des dentistes (VBT). "Vu les difficultés de
                                                                                      où ils vivent, en institution ou
     mobilité des personnes âgées, il est donc très important que les soins
                                                                                      à domicile. Telle est la priorité
     bucco-dentaires de première ligne soient facilement accessibles. Dans
                                                                                      de FEMARBEL, la fédération
     ce même contexte, il faut une meilleure collaboration entre le médecin
                                                                                      apolitique des maisons de repos.
     et le dentiste. Ces investissements dans des soins bucco-dentaires
                                                                                      "Le vieillissement de la population,
     préventifs abordables entraîneront une situation win-win. Tant pour
                                                                                      l’augmentation de la dépendance,
     la qualité de vie des personnes âgées que pour leur portefeuille et les
                                                                                      la pénurie croissante de personnel
     finances des pouvoirs publics".
                                                                                      de soins représentent des défis
                                                                                      autant budgétaires que sociaux",
                                                                                      explique Vincent Frédériq,
                                                                                      secrétaire général de FEMARBEL.
                                    "Enfin reconnaître les nouveau-nés                Parmi ces défis, il pointe aussi
                                    dès la naissance"                                 la nécessité de repenser les
                                      Le respect des enfants et de leurs
                                                                                      normes d'encadrement. "Il
                                      prestataires de soins, voilà ce que
                                                                                      faut chercher l’efficience dans
                                      réclament les pédiatres depuis longtemps.
                                                                                      les dépenses, particulièrement
                                      Et c’est aussi ce qu’ils attendent de la part
                                                                                      dans l’articulation des différentes
                                      du gouvernement actuel et du prochain.
                                                                                      catégories de qualification de
                                      Actuellement, le financement des soins
                                                                                      personnel, notamment infirmier.
                                      d'un nouveau-né dépend de l'état de santé
                                                                                      Les normes actuelles n’ont pas
                                      de sa mère et non de sa propre pathologie.
                                                                                      été fixées sur une identification
                                      "Un nouveau-né n'est pas reconnu comme
                                                                                      précise des besoins des patients.
                                      un patient à l'hôpital", explique le Dr Hilde
                                                                                      Faisons-le, réformons les normes.
                                      Van Hauthem, pédiatre à l’AZ Sint-Maria à
                                                                                      L’avenir sera ainsi assuré."
     Halle. "Il s'agit d'une discrimination à l'égard du nouveau-né par rapport
     aux autres patients et aussi à l'égard du pédiatre qui s'occupe de lui. En
     effet, comment prendre soin de quelqu'un qui n'existe pas vraiment ?
     Nous voulons un visage pour les nouveau-nés, parce qu'ils ont droit à
     leurs propres soins à faible variabilité."

12
DOSSIER

                                                                              "Elargir le champ de compétences
                                                                              des pharmaciens"
                                                                              Pour l’Association Pharmaceutique Belge
                                                                              (APB), le maintien de l’accès exclusif aux
                                                                              médicaments, en ambulatoire, dans les
                                                                              pharmacies d’officine autorisées est un
                                                                              des points essentiels et prioritaires pour
                                                                              les années à venir. "Et ceci afin que la dis-
                                                                              pensation des médicaments s’accompagne
                                                                              à tout moment de soins pharmaceutiques
                                                                              fiables et de qualité, précise Alain Chasse-
                                               pierre, porte-parole de l'APB. "Ceci doit également s’accompagner d’un
"Les accords du protocole III
                                               encodage dans le dossier pharmaceutique afin que le pharmacien de
doivent être mis en œuvre"
                                               référence dispose pour le patient chronique d’un schéma de médication
Les gens vivent plus longtemps et
                                               complet et à jour, à partager avec les autres prestataires de soins en
les soins aux personnes âgées vont
                                               relation thérapeutique avec le patient. En outre, nous souhaitons égale-
augmenter à l'avenir. Des investisse-
                                               ment élargir le champ de compétences des pharmaciens d’officine afin
ments sont donc nécessaires. "Dans
                                               d’accroître leur rôle en matière de prévention et d’orientation au sein de
les décennies à venir, nous devrons
                                               la première ligne de soins. Et ce, notamment par la détermination des
gérer efficacement les budgets et
                                               profils de risques, la détection plus précoce des maladies chroniques
les collaborateurs des secteurs de
                                               pour pouvoir, suivre certains paramètres biologiques du patient entre
la santé et du bien-être", déclare
                                               deux consultations médicales."
Stefaan Noreilde, directeur des
soins de santé chez Solidariteit voor
het Gezin. "Il faut travailler plus
efficacement, surtout dans les soins                                          "Uniformiser les prises en charge en
de première ligne. Par exemple, il                                            maternité"
me semble nécessaire de déployer                                              Parmi les attentes des sages-femmes
les accords du protocole III au                                               figure la finalisation du projet pilote sur
cours de la prochaine législature. Il                                         les séjours écourtés en maternité. "Il est
s'agit d'accords entre le gouverne-                                           plus que temps d’uniformiser les prises en
ment fédéral, les Communautés et                                              charge et d’aller vers un modèle sécurisant
Régions sur la politique à suivre                                             pour les familles, qualitatif et économi-
pour les personnes âgées. Dans nos                                            quement intéressant", explique Vanessa
projets pilotes ZORG24, nous avons                                            Wittvrouw, Présidente de l’Union Profes-
prouvé au cours des 8 dernières                                               sionnelle des Sages-Femmes Belges. Une
années que nous pouvions garder                ré-évaluation de la fonction des sages-femmes dans les services où
les patients âgés à domicile pendant           elles exercent semble aussi plus que nécessaire. "L’évaluation réalisée
près d'un an de plus en moyenne                par l’IFIC date de plusieurs années et n’a pas tenu compte des nouvelles
s’ils reçoivent des soins de nuit et           réalités de la profession : une sage-femme vaut une sage-femme ! Nous
si un 'case management' est mis en             souhaitons également que notre profession ne soit plus oubliée lors des
place grâce à l'accompagnement                 négociations qui la concernent, comme cela a été notamment le cas lors
d'un coach."                                   des discussions autour des soins à basse variabilité. Il est également
                                               grand temps que les arrêtés royaux d’application sur l’augmentation de
                                               nos compétences soient enfin publiés : ils datent de 2006…"

                              "Adapter l’offre à la réalité du terrain et non l’inverse… "
                               GIBBIS veut contribuer de manière constructive au dialogue et à la prise de décision par
                               les différentes autorités du pays en matière de soins de santé. La demande en soins
                               est en croissance naturelle et le défi est réel. Ainsi, pour que tous les patients puissent
                               continuer à bénéficier de soins de qualité, peu importe l’endroit où ceux-ci leur sont pro-
                               digués, Patricia Lanssiers propose, au nom de GIBBIS, de mettre en place une organisa-
                               tion des soins centrée sur le patient et adaptée à ses besoins, un financement orienté sur
                               la qualité et les résultats et plus de personnel au chevet du patient. "Offrir des soins de
santé de haute qualité est un engagement sociétal de sorte que les soins ne doivent pas être vus comme un coût mais
comme un investissement", rappelle Patricia Lanssiers. Pour cela, la fédération bruxelloise souhaite une simplification
de la réglementation afin de supprimer les barrières au développement de solutions innovantes au bénéfice du patient.
Parce que "La qualité des soins au bénéfice du patient doit rester notre priorité."                                           13
La parole à 2 acteurs-clés
     de la politique de santé
                          Pedro Facon, Directeur général des soins de santé au SPF Santé, parle d'un "monstre
                          du Lochness". Dirk Dewolf, Administrateur général de l'Agence flamande pour les
                          soins et la santé, réfléchit à l'analyse d’ADN. Des réponses différentes à 4 questions.

                                                être aussi proches que possible          personnel soignant. C'est donc l'un
                                                du citoyen ou de la personne qui a       des défis majeurs de la prochaine
                                                besoin de soins. ll est donc important   législature. Les professions de la
                                                que tout soit réglementé autant que      santé pour lesquelles une pénurie se
                                                possible au même niveau politique. Il    profile ou existe déjà, doivent faire
                                                suffit de penser à la prévention, à la   l'objet de la plus grande attention.
                                                guérison et aux soins de première et     Des ressources financières doivent
                                                deuxième ligne.                          être allouées aux secteurs et disci-
     Dirk Dewolf                                                                         plines qui répondent aux objectifs du
                                                Quelle nouvelle technologie              "quadruple aim" en matière de santé.
                                                mérite le plus de soutien ?
                                                                                         Celui-ci se compose de 4 volets :
                                                L'analyse d'ADN peut, dans une           (1) améliorer les soins tels qu'ils sont
     Vous avez carte blanche :                  certaine mesure, aider à réaliser une        vécus par l'individu ;
     quelle mesure concrète doit                approche plus personnalisée des          (2) améliorer l'état de santé de la
     absolument voir le jour lors               soins. Pensez simplement au suivi            population générale en accordant
     de la prochaine législature ?              d'une réaction à certains médica-            une attention particulière à l'ac-
                                                ments, au dépistage ciblé (du cancer)        cessibilité des soins et à la justice
     La personne qui a besoin de soins          ou, par exemple, aux risques liés à un       sociale ;
     doit être centrale dans la conception      certain mode de vie, etc. Toutefois,     (3) produire, avec les moyens
     de l'organisation du système de soins.     de nombreuses questions éthiques             déployés, davantage de valeur en
     L'évolution de l'offre de soins et de      demeurent non résolues et doivent            termes de santé au bénéfice du
     son financement doit tenir compte          être clarifiées d’un point de vue            patient ;
     des besoins des citoyens. Le vieillisse-   sociétal avant que nous puissions        (4) garantir que les professionnels
     ment de la population et l'augmenta-       considérer l'analyse d'ADN comme une         de la santé puissent faire leur
     tion des problèmes de santé mentale        norme.                                       travail de manière satisfaisante et
     exigent une approche intégrée et doi-                                                   durable.
     vent recevoir une attention politique      De quels professionnels de
     suffisante.                                santé le gouvernement doit-
                                                il davantage tenir compte
     Quel est le dossier le plus                dans les cinq prochaines
     complexe selon vous ?                      années ?

     Le décloisonnement des secteurs du         Afin de garantir des soins de santé
     bien-être et de la santé est un défi. La   de haute qualité, il est nécessaire de
     politique et les compétences doivent       disposer d'une capacité suffisante en

14
DOSSIER

                                         Quel est le dossier le plus               Aussi bien en termes de politique,
                                         complexe selon vous ?                     d'organisation et de financement
                                                                                   des soins, qu’en termes d'utilisation
                                         La réorientation de la nomenclature       quotidienne. Les différents systèmes
                                         est un "monstre du Loch Ness" qui         et technologies doivent pouvoir
                                         traîne depuis des décennies. Des          interagir entre eux, afin que les
                                         mesures ont été prises, comme             prestataires de soins puissent
                                         la revalorisation de la médecine          constater que les avantages de la
                                         générale, mais rien n'a encore été        numérisation l’emportent sur les
Pedro Facon                              réalisé structurellement. Il ne s'agit    inconvénients éventuels.
                                         d’ailleurs plus seulement de réévaluer
                                         la nomenclature des médecins,             De quels professionnels de la
                                         mais de réformer le système de            santé le gouvernement doit-
                                         financement des prestataires de           il davantage tenir compte
Vous avez carte blanche :                soins. L'objectif est de développer       dans les cinq prochaines
quelle mesure concrète doit              un système de financement cohérent        années ?
absolument voir le jour lors             et mixte. Un système qui établit un
de la prochaine législature ?            cadre pour la médecine basée sur          De nouvelles professions de soins
                                         les prestations, afin d’intégrer des      ont récemment été créées, comme
La réforme et le financement             principes tels que la qualité des soins   les psychologues cliniciens, les
du paysage hospitalier sont les          ou la collaboration entre prestataires    orthopédagogues, les hygiénistes
principales priorités de la prochaine    de soins. Mais en même temps,             bucco-dentaires, etc. De nouvelles
législature. Cette réforme ne peut       ce système doit aussi inclure des         professions apparaîtront également
aboutir qu'avec un cadre budgétaire      éléments positifs du paiement des         à l'avenir. Il est important que ces
pluriannuel, associant les objectifs     prestations, comme la productivité        professions trouvent leur place dans
stratégiques à des paramètres            élevée et l'accessibilité de nos          le paysage des soins et qu'elles
budgétaires. Je suis convaincu que       prestataires de soins. Il est clair       bénéficient d'un financement adéquat
cet exercice complexe est nécessaire.    qu'un leadership fort est nécessaire      au sein du système d'assurance
Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons      de la part des organisations              maladie. En outre, le principe des
aligner l'entrepreneuriat des            professionnelles des professionnels       soins intégrés, dans lequel différents
gestionnaires d'hôpitaux et de leurs     de la santé. Sans ce soutien des          prestataires de soins travaillent
prestataires de soins de santé sur       administrations et des centres            ensemble pour un patient, doit
les objectifs gouvernementaux et         d’expertise, ce défi ne pourra pas être   également bénéficier d'un système de
les budgets de soins disponibles.        relevé avec succès.                       financement de support.
La réforme hospitalière couvre de
nombreux aspects. Notamment la           Quelle nouvelle technologie
création de réseaux hospitaliers         mérite le plus de soutien ?
locorégionaux ou le transfert de soins
vers des formules de soins autres        Je ne pense pas à une seule nouvelle
que l'hospitalisation, mais aussi        technologie. Plusieurs nouvelles
l'amélioration de la transparence        technologies et systèmes ICT dans le
et de la qualité des systèmes de         domaine des soins de santé doivent                              LIES DOBBELAERE
financement.                             disposer d'un cadre cohérent.                             lies.dobbelaere@mloz.be

                                                                                                                           15
2 journalistes santé
     ont la parole
                         Les journalistes aiment poser les questions eux-mêmes, mais cela ne signifie pas
                         qu'ils n'ont pas leur propre vision. Health Forum inverse les rôles et interroge
                         Vincent Claes, rédacteur en chef du Journal du Médecin et Marc Van Impe de
                         Mediquality sur leurs opinions et les priorités pour les soins de santé lors de la
                         prochaine législature.

                                               soins investit du temps et des efforts     spécialisé en diabète. Ce suivi et
                                               supplémentaires, il obtient plus de        cet accompagnement en ligne vont
                                               "crème financière" et de copeaux de        décoller très rapidement à l'avenir
                                               chocolat sur son café.                     et méritent tout notre soutien. La
                                                                                          politique actuelle travaille à l'élabo-
                                               Quel est le dossier le plus                ration d'un cadre juridique pour ce
                                               complexe selon vous ?                      type d’applications mobiles, et je m'en
                                                                                          réjouis. Mais au cours de la prochaine
                                               Sans aucun doute le refinancement          législature, nous devrons passer à la
     Marc Van Impe                             des hôpitaux. La ministre actuelle de      vitesse supérieure.
                                               la Santé publique tente d'y remédier,
                                               mais un changement de mentalité            De quels professionnels de
                                               chez les directeurs d'hôpitaux semble      santé le gouvernement doit-
                                               encore bien loin. Prenons l'exemple        il davantage tenir compte
     Vous avez carte blanche :                 des Pays-Bas, où les hôpitaux doivent      dans les cinq prochaines
     quelle mesure concrète doit               travailler avec une comptabilité           années ?
     absolument voir le jour lors              ouverte et rendre des comptes aux
     de la prochaine législature ?             associations de patients, aux autori-      À mon avis, de manière prioritaire, il
                                               tés sanitaires et au ministère. Imagi-     faut investir dans la représentation
     Une réforme de la nomenclature est        nez ce type de système en Belgique et      professionnelle des patients dans
     absolument nécessaire. La version         les hôpitaux commenceraient à s’in-        notre pays. Les membres de la LUSS
     actuelle n’a plus été adaptée depuis      digner. Il y a donc encore beaucoup à      et de la plateforme flamande des
     2000, sauf pour la radiothérapie.         faire avant de parvenir à un système       patients sont de bonne volonté, mais
     La nomenclature est totalement            plus transparent.                          ils ne disposent tout simplement pas
     dépassée et plus adaptée au cadre                                                    des effectifs, des possibilités et de
     de référence actuel des prestations       Quelle nouvelle technologie                l'autorité nécessaires pour ancrer
     médicales. Ce qui me révolte surtout,     mérite le plus de soutien ?                une représentation forte des patients
     c’est le sous-financement des pres-                                                  dans notre système de soins de santé.
     tations intellectuelles telles que la     Nous devons investir principale-           Il appartient au gouvernement de
     rédaction de rapports et de lettres       ment dans les applications mobiles,        dégager des ressources financières
     de recommandation, la consultation        combinées à l'intelligence artificielle,   supplémentaires pour relever ce défi.
     de collègues médecins, etc. Pour un       qui représentent un énorme poten-
     neuropsychiatre, ce type de presta-       tiel d'économies pour nos soins de
     tion rapporte un montant net d'en-        santé. Je pense notamment à une
     viron 10 euros. Le même principe          nouvelle technologie de Philips pour
     s’applique aux pédiatres, oncologues,     les diabétiques. Il s'agit d'un minus-
     etc. J'approuve d'ailleurs le "modèle     cule capteur qui est placé sous la
     du cappuccino" de Lieven Annemans.        paupière et qui mesure constamment
     Il préconise une rémunération de          le taux de glycémie. Le capteur envoie
     base pour chaque prestation médi-         ensuite ces valeurs au smartphone du
     cale. Et à mesure que le prestataire de   patient et au médecin ou à l'éducateur

16
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler