" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss

 
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats des
Organismes de Sécurité Sociale

« HA ACTU »
 Numéro      #7

Septembre 2018
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats

         Edito :

           Au sommaire de ce numéro 7 de la veille HA Actu, un article sur les nouvelles missions et la
           composition du conseil national de l’Observatoire de l’achat, suite à la publication de l’arrêté du
           19 juillet 2018 portant réglementation sur les marchés publics des organismes de Sécurité sociale.

           Vous trouverez également dans ce numéro des informations sur la publication de la notice
           d’information sur la dématérialisation des marchés publics avec un focus sur la signature
           électronique, le parapheur électronique, le profil d’acheteur, le eDume, les données essentielles
           des marchés publics, l’archivage électronique et le vote électronique.

           Vous pourrez également lire dans la rubrique « Vu dans la presse » un article sur la place du
           « cloud » dans le secteur public.

           Dans la rubrique « achats responsables », vous pourrez prendre connaissance de :

           - la norme ISO 5001 modifiée, relative à une meilleure analyse de la performance énergétique ;

           - et la boite à outils mise en place par l ’ADEME pour limiter le gaspillage alimentaire dans la
           restauration collective.

           Plusieurs événements professionnels sur l’achat à ne pas manquer auront lieu au cours du dernier
           trimestre 2018.

           Enfin, dans la rubrique Fiche pratique, vous pourrez vous familiariser avec le « TCO » et le « ROI »
           et prendre connaissance des outils mis en place dans la branche maladie à cette occasion.

                                                                                        Véronique Chevauché

                                                      Responsable du secrétariat de l’Observatoire de l’achat

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                          Page | 2
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats

           1. Vie de l’observatoire de l’Achat et de la Centrale
         Vie de l’observatoire
             → Publication de l’arrêté du 19 juillet 2018 portant réglementation sur les
               marchés publics des organismes de Sécurité sociale
         Le nouvel arrêté en date du 19 juillet 2018 portant sur la réglementation sur les marchés publics des
         organismes de sécurité sociale est paru au journal officiel le 27 juillet 2018.

         Les articles 17 et 18 de la partie VI de l’arrêté sont consacrés à l’Observatoire de l’achat.

         Les missions de l’Observatoire de l’achat
         Il convient tout d’abord de noter que les missions de l’Observatoire de l’achat sont renforcées par
         rapport à l’arrêté en date du 16 juin 2008.
         Il est désormais précisé que cette instance agit dans le cadre de la politique d’achat institutionnelle et
         soutient à ce titre les différents projets de mutualisation tout en prenant en compte les préoccupations
         d’achat responsable.
         Comme précédemment, l’Observatoire de l’achat est chargé de rassembler et analyser les données
         relatives aux aspects économiques et techniques des achats. Ceci passe par le recensement des
         marchés mais également à terme par la collecte des données essentielles des marchés des organismes
         de Sécurité sociale.
         La mise à jour de la cartographie des achats est désormais inscrite comme mission de l’Observatoire
         de l’achat.

         La composition du conseil national de l’Observatoire de l’achat
         Le conseil de l’Observatoire de l’achat devient le conseil national de l’Observatoire de l’achat.

         La composition du conseil est fixée dans l’arrêté et s’établit comme suit :

             -   les 4 directeurs des caisses nationales du régime général et le directeur de l’Union des caisses
                 nationales de Sécurité sociale ou leurs représentants,
             -   le directeur de la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole, le directeur de la caisse de
                 retraite et de prévoyance des clercs de notaire ou leurs représentants,
             -   le directeur de la sécurité sociale,
             -   le président de la Commission consultative des marchés des organismes de sécurité sociale
             -   et le représentant de l’Observatoire économique de la commande publique.

         La présidence du conseil est confiée à un représentant d’une des caisses nationales avec un mandat
         de 2 ans renouvelable une fois.

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                              Page | 3
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats

         Les missions du secrétariat de l’Observatoire de l’achat
         Celles-ci sont désormais précisées dans l’arrêté et couvrent notamment :

             -   la réalisation d’études sur des segments d’achat particuliers,
             -   la réalisation d’une veille régulière à l’attention des organismes afin d’actualiser leurs
                 connaissances économiques et financières.

         A titre d’illustration, les études sur des segments d’achats particuliers réalisées en amont par
         l’Observatoire de l’achat tels que : le marché d’assistance à maitrise d’ouvrage dans le cadre du projet
         de marché d’électricité ou l’étude sur le gaz ont permis à terme la passation de marchés mutualisés
         par la centrale d’achats des organismes de sécurité sociale.

         La veille HA Actu proposée participe également à la professionnalisation des acheteurs en donnant de
         l’information utile sur les aspects économiques, financiers et techniques de l’achat.

         Il convient de noter que l’ensemble de ces travaux :

              - production de la cartographie des achats,
              - élaboration du rapport d’activité,
              - conception de la veille HA,
              - réalisation des études
              - et suivi du recensement des marchés
         est mené en partenariat avec les représentants achats des caisses nationales.

         Pour prendre connaissance de l’arrêté, cliquer ici :

             → Etat du recensement des marchés 2018 au 27 août 2018
         Le recensement des marchés 2018 est accessible aux organismes via l’applicatif recensement des
         marchés accessible depuis le portail Ucanss. Afin de fluidifier la montée en charge des fiches du
         recensement des marchés, le secrétariat de l’Observatoire de l’achat rappelle qu’il est nécessaire de
         recenser les marchés et accords-cadres, dès la notification sans attendre la fin de l’année.

                                   Chiffres du recensement au 7 septembre 2017 et 2018

                         Source : observatoire de l’achat

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                            Page | 4
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats

         A ce jour, 115 organismes ont procédé au recensement des marchés et le nombre de fiches notifiées
         est en baisse de 21% par rapport à l’année 2017. L’observatoire invite les organismes à veiller aux
         recensements réguliers des marchés, accords-cadres

         Pour toute question relative au recensement des marchés, vous pouvez contacter le secrétariat de
         l’Observatoire de l’achat à l’adresse suivante : observatoire-achat@ucanss.fr

             → Les données essentielles des marchés et le recensement des marchés des
               organismes de Sécurité sociale
         Le secrétariat de l’Observatoire de l’achat rappelle aux organismes que ceux-ci devront publier les
         données essentielles des marchés publics dont le montant est supérieur à 25 000 € HT (arrêté du 14
         avril 2017). Ces données devront être mises en ligne sur le profil d’acheteur dans un délai de 2 mois à
         compter de la notification. Cette publication répond à un objectif de transparence des données
         publiques.

         Cette nouvelle réglementation s'applique aux contrats pour lesquels une consultation est engagée ou
         un avis d'appel à la concurrence est envoyé à la publication, à compter du 1er octobre 2018.

         Attention, les organismes de sécurité sociale devront :

             -   D’une part recenser les marchés sur l’applicatif recensement des marchés mis à disposition
                 par l’Observatoire de l’achat ;
                 et
             -   D’autre part saisir les données essentielles des marchés et accords-cadres notifiés sur le profil
                 d’acheteur.

         Des travaux sont actuellement menés par le secrétariat de l’Observatoire de l’achat pour permettre
         l’intégration des données essentielles des marchés dans l’applicatif dédié au recensement des
         marchés, afin d’éviter autant que possible aux organismes la double saisie des données.

         Le secrétariat de l’Observatoire de l’achat ne manquera pas de vous informer de l’état d’avancée des
         travaux.

         A noter qu’un nouvel arrêté venant modifier l’arrêté du 14 avril 2017 sur les données essentielles des
         marchés vient de paraitre.

         Pour en prendre connaissance, cliquer ici :

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                             Page | 5
" HA ACTU " Baromètre des Achats des Organismes de Sécurité Sociale Numéro #7 Septembre 2018 - Ucanss
Baromètre des Achats

             → Publication de la notice sur la dématérialisation des marchés publics
         Le secrétariat de l’Observatoire de l’achat met à la disposition des organismes de Sécurité sociale une
         notice d’information sur la dématérialisation et la transformation numérique de la commande
         publique.

         Cette notice présente de manière ludique et synthétique ce que sont : la signature électronique, le
         parapheur électronique, le profil d’acheteur, le eDume, les données essentielles des marchés publics,
         l’archivage électronique et le vote électronique.

         Un tableau récapitulatif précise à la fin de la notice pour chacun des éléments présentés si ces
         obligations s’imposent ou non aux organismes de Sécurité sociale.

         Pour prendre connaissance de la notice, cliquer ici :

         Quoi de neuf à la centrale d’achats
             → Cartes d’achat
         Le marché relatif à l’acquisition et à la mise en place de cartes d’achat au profit des organismes de
         sécurité sociale a été notifié le 25 juillet 2018 à la Caisse régionale de Crédit mutuel d’Ile de France.

         Pour toute question s’adresser à : centrale-achat@ucanss.fr

             → Publication de la météo des marchés mutualisés/Eté 2018
         La centrale d’achats des organismes de Sécurité sociale a adressé le 27 juillet 2018 aux organismes le
         3ème numéro de la météo des marchés mutualisés. Cette publication présente de manière
         synthétique et ludique les avancées des travaux des différents groupes de travail sur la mise en place
         des marchés mutualisés.

         Pour prendre connaissance de la météo des marchés mutualisés, vous pouvez contacter la centrale
         d’achats à l’adresse suivante : centrale-achat@ucanss.fr

             → Lancement du 1er marché subséquent de l’accord cadre relatif à la fourniture
               d’électricité
         Les marchés subséquents pour le lot 1 : profilés, le lot 2 : télérelevés et le lot 3 : ELD ont été attribués
         le 21 août 2018 pour un début d’exécution au 1er janvier 2019.

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                                Page | 6
Baromètre des Achats

           2. Vu dans la presse
         Le CLOUD dans le secteur public :
         Dans le cadre de la dématérialisation des démarches administratives prévue pour 2022, le
         gouvernement réfléchit à l’implémentation du CLOUD pour le stockage de données peu sensibles de
         ses administrations. Cette réflexion a été de nouveau évoquée par le secrétaire d’Etat chargé du
         numérique, Mounir Mahjoubi, à l’occasion de la CLOUD WEEK qui s’est déroulée en juin dernier,
         permettant aux acteurs de comprendre l’initiative du gouvernement.

         Ce projet initié en 2009 se précise. Des centrales
         d’achats publics seront en charge de gérer les
         offres proposées. Un catalogue présentant toutes
         les offres CLOUD sélectionnées sera mis en place à
         destination     des   différentes    entités   de
         l’administration française. Les appels d’offres
         permettant d’identifier les futurs fournisseurs
         seront lancés dès septembre 2018.

         A noter que le gouvernement n’exclut pas la
         possibilité   d’accepter      des     fournisseurs
         internationaux qui stockeraient les données en dehors du territoire français.

         Alors que 42% des entreprises internationales ont été touchées en 2018 par des cyberattaques visant
         les CLOUD, il conviendra d’établir quels types de données seront stockées sur ces outils et quels
         processus de protection des données seront mis en place par les différents fournisseurs sélectionnés.

         Pour rappel, ce domaine d’activité relève du schéma directeur SI de chacune des caisses nationales.

         Contrat au gré à gré pour des achats innovants
         Afin de soutenir les innovations apportées par les PME, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du
         numérique, a annoncé avoir ouvert une consultation jusqu’au 10 septembre dans le but d’assouplir
         davantage les règles portant sur les achats innovants des marchés publics.

         Les marchés dits « innovants » pourraient être négociés au gré à gré jusqu’à un montant de 100 000€
         HT, alors que le plafond est de 25 000€ HT pour tous les autres marchés.

         Est entendu par achats innovants, tous les produits et services qui remplissent les critères définis dans
         le décret du 25 mars 2016 (art. 25) :

         « […] le besoin consiste en une solution innovante. Sont innovants les travaux, fournitures ou services
         nouveaux ou sensiblement améliorés. Le caractère innovant peut consister dans la mise en œuvre de
         nouveaux procédés de production ou de construction, d'une nouvelle méthode de commercialisation
         ou d'une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques, l'organisation du lieu de travail ou les
         relations extérieures de l'entreprise. »

         Pour consulter le décret :       Pour consulter le guide innovation et marché public de la CCMOSS :

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                             Page | 7
Baromètre des Achats

           3. Valeurs et indices
         Augmentation des tarifs d’affranchissements :
         La Poste a récemment annoncé qu’une augmentation de 2.5% sera appliquée sur les tarifs
         d’affranchissement professionnels à partir du 1er janvier 2019. Les tarifs d’affranchissement
         connaissant de fortes augmentations ces dernières années. Une attention particulière doit être portée
         pour limiter le nombre d’envois et les massifier afin de bénéficier de meilleurs tarifs. Les tarifs
         présentés ci-dessous sont les tarifs de base de la Poste. Ceux-ci ne prennent pas en compte les tarifs
         négociés par les organismes de Sécurité sociale.

                                 Comparaison des tarifs postaux professionnels 2018
                                              Distribution nationale

          Source : La Poste

                              Evolution des tarifs postaux professionnels de 2010 à 2019
                                           Tarif unitaire, envois en volume

                                                                         *Pour un minimum de 1000 plis annuels de
Baromètre des Achats

           4. Achats responsables
         Modification de la norme ISO 50001 pour une meilleure analyse de la performance
         énergétique

         Crée dans le but de réduire la consommation énergétique des entreprises, la norme ISO 50001 a été
         révisée en août dernier.
         Rappelons-le, cette norme internationale d’application volontaire porte sur l’analyse des usages liés à
         la consommation énergétique des entreprises. Une démarche de certification ISO 50001 repose sur la
         mise en place d’un Système de Management de l’Énergie (SMÉ) permettant une amélioration continue
         de la performance énergétique.
         Les révisions portant sur la structure de la norme, ont permis de clarifier certains critères d’attribution
         de la certification et ainsi, inciter davantage d’entreprises à s’engager dans cette démarche. De plus,
         les outils d’évaluation de la performance énergétique ont été modifiés de manière à améliorer la
           Source :des
         précision   La Poste
                        analyses.
         Au cœur de cette démarche, les achats sont amenés à prendre en compte la performance énergétique
         lors de l’achat de biens, de services ou d’équipements de consommation d’énergie. La norme introduit
         également l’utilisation d’EnPI, des indicateurs de performance énergétique, dans le suivi de l’évolution
         de la consommation d’énergie.
         Actuellement, 500 organismes publics ont obtenu la certification en France, dont la ville de Tour,
         certifiée en juin 2016. Rappelons enfin que l’obtention de cette certification a pour avantage d’éviter
         la contrainte de l’audit énergétique quadriennale, établi par la loi DDADUE, depuis 2015.

         Un nouvel acteur public signe la charte « Relation fournisseurs et achats
         responsables »

         La Région Ile-de-France a récemment signé la charte « Relation fournisseurs et achats responsables »,
         rejoignant ainsi de nombreux acteurs du secteur public, tels que l’UGAP ou La Poste, sur la liste des
         acheteurs responsables établie par le Conseil National des Achats.

         Pour rappel, ces acteurs se sont engagés dans une démarche de développement d’une relation durable
         et équilibrée avec leurs fournisseurs, et notamment avec les petites et moyennes entreprises (PME et
         TPE).

         Les entreprises ou acteurs publics ont par ailleurs la possibilité d’obtenir un label, qui certifie que les
         intérêts de leurs fournisseurs sont respectés. L’impact des achats sur la compétitivité locale est ainsi
         évalué, tout comme l’engagement des organisations dans une démarche d’achats responsables et
         l’intégration de la responsabilité sociétale dans leur processus achats.

         Depuis 2000, seulement 41 entreprises ont obtenu ce label, dont l’UGAP et le ministère des armées.

         Pour en savoir plus sur la charte :       Ou ici, pour le label :

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                               Page | 9
Baromètre des Achats

         L’ADEME met en place une boite à outils pour limiter le gaspillage alimentaire dans
         la restauration collective

         D’après l’ADEME, 8% du gaspillage alimentaire en France proviendrait de la restauration collective. De
         nombreux acteurs de la restauration collective cherchent donc à mettre en place des actions ayant
         pour objectif de réduire leurs bio déchets.

         Souvent sous-estimé, le coût du gaspillage alimentaire s’élèverait à plusieurs dizaines de milliers
         d’euros par an pour chaque site, en fonction du nombre de repas servis par jour.

         Le calcul prend en compte :

             Le coût des aliments gaspillés
             Le transport des aliments
             Les coûts de stockage
             Les coûts de préparation
             Les coûts de gestion des déchets

         L’ADEME a récemment finalisé un guide et mis en place une boite à outils afin de permettre de lutter
         effectivement contre le gaspillage.

         Dans cette boite à outils vous trouverez :

          → des grilles d’analyses et des questionnaires pour estimer le volume d’aliments gaspillés dans une
            structure,
          → des fiches d’actions permettant une sensibilisation à la problématique et proposant la mise en
            place de démarches concrètes permettant de limiter le gaspillage alimentaire,
          → un kit de communication pour le lancement d’une campagne « stop au gâchis ».

         Pour consulter la boite à outil :

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                          Page | 10
Baromètre des Achats

           5. Veille réglementaire de la Ccmoss
         Documentation sur la veille juridique des marchés publics :

                 Veille
                                                              Lettre
             juridique de
                                                          d'information
            la Ccmoss sur
                                                          sur les achats
             les marchés
                               Revue de                   responsables         Revue de
                publics
                              juillet 2018                                    juillet 2018

           6. Evénements professionnels à ne pas rater

             Evènement         Date et lieu                     Objectif                        Lien

                                24 au 26      Présentation des outils et applications pour
           Salons Solutions    Septembre       la gestion d’entreprise dont un pôle dédié
                               2018 à Paris                   aux E-Achats

                                               Journée sur le thème « l’énergie est votre
             La journée de
                              27 septembre     avenir » avec pour but d’accompagner les
            l’immobilier de
                                  à Paris     opérations immobilières des organismes de
                l’UCANSS
                                                            Sécurité Sociale

                               8 Novembre      Présentation des démarches pouvant être
               SO EKO             2018 à      mises en place par les achats pour conjuguer
                                 Marseille          responsabilité sociale et qualité

                                               Le grand rendez-vous de l’achat public qui
                                 20 au 22
                                                   réunit tous les grands acteurs de la
           Salon des maires     novembre
                                                commande publique avec l’ensemble de
                               2018 à Paris
                                                            leurs partenaires

                                 20 au 22           Salon dédié aux professionnels de
              Workplace
                                novembre      l’environnement de travail, des achats et aux
              meetings
                              2018 à Cannes                    architectes

           La Folle Semaine      26 au 30         Conférences, parcours et formations
             Des Marchés        novembre         réservées aux acteurs de la commande
                Publics        2018 à Paris                     publique

                                 27 au 30     Présentation des solutions et innovations sur
              POLLUTEC          novembre       les équipements, technologies et service de
                               2018 à Lyon                  l’environnement

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                   Page | 11
Baromètre des Achats

           7. Boite à outils

         Guide « Innovation et marchés publics »
         Le secrétariat de la Commission consultative des marchés des organismes de sécurité sociale (Ccmoss)
         a publié un guide sur l’innovation et les marchés publics.

         Ce guide est consultable sur le portail de l’Ucanss dans l’espace de la Ccmoss et sur le « U ».

         Pour en prendre connaissance, cliquer ici :

         Lexique :
         CLOUD – technologie permettant de stocker des données sur un serveur externe afin d’y accéder à
         distance et à tout moment.

         CCV (Coût du cycle de vie) – méthode de calcul des coûts prenant en compte tous les coûts générés
         lors du cycle de vie d’un produit ou d’un projet, de sa conception à son démantèlement.

         TCO (Total Cost of Ownership) – méthode de calcul des coûts prenant en compte les coûts directs et
         indirects générés par la possession d’un produit. Contrairement au coût du cycle de vie, le calcul prend
         en compte les coûts à partir de l’acquisition du produit jusqu’à son abandon, et non les investissements
         générés lors de la phase de conception ou les coûts de son démantèlement.

         ROI (Return on Investment) – indicateur permettant de mesurer et de comparer le rendement d’un
         investissement et d’établir la rentabilité d’un projet.

         EnPI (Energy Performance Indicator) – indicateur mesurant l’intensité énergétique, utilisé dans le but
         de mesurer l’efficacité des mesures mises en place dans l’amélioration de la performance énergétique
         des entreprises.

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                            Page | 12
Baromètre des Achats

           8. Fiche pratique : « TCO et ROI »

         Les Directions Achats ont dans leurs prérogatives le questionnement du besoin de leur client interne.
         Ces dernières années, la place des Directions Achats s’étant renforcée dans les organisations, elles sont
         régulièrement amenées à aller au-delà du simple questionnement et à devoir se positionner sur
         l’intérêt et la rentabilité d’un projet d’achat. Pour cela, le TCO (coût total de possession) et le ROI
         (retour sur investissement) sont deux méthodes de calcul indispensables à utiliser.

           Coût Total de Possession - TCO
         L’objectif est ici de prendre en compte l’intégralité des coûts générés à partir de l’acquisition d’un
         produit, y compris les coûts cachés souvent exclus des calculs traditionnels, jusqu’à son abandon.

                                                  Prix
                                                d'achat
                                                 Coût                                        Coût d’acquisition
                                             d'approvision-
                                                nement

                                           Coût de possession

                 Coûts                      Coût d'utilisation
                                                                                             Coût d’usage
                 cachés
                                           Coût de non-qualité

                                             Coût d'abandon                                   Coût de fin de vie

           Retour sur Investissement - ROI
          Le ROI quant à lui prend en compte les deux aspects financiers d’un projet, à savoir les coûts et les
          gains apportés par un investissement, permettant ainsi de définir l’intérêt économique d’un projet
          ou d’un produit à court terme. Le calcul est établi de la manière suivante :

                     (gain de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement

             •   Cout de l’investissement = investissement initial + coûts indirects du projet + perte de
                 productivité temporaire à la mise en place du projet…
             •   Gain de l’investissement = gain de productivité + coûts évités …

           Intérêt des indicateurs
          Le TCO, tout comme le ROI, peuvent être utilisés en amont ou en aval d’un projet d’investissement,
          pour questionner le besoin du prescripteur et définir la stratégie d’achat, pour comparer les offres de
          plusieurs fournisseurs ou pour optimiser les coûts d’un produit ou d’un projet.

          Utilisés conjointement, les deux indicateurs permettent d’obtenir une décomposition précise et
          réaliste des coûts et des bénéfices apportés. Le TCO peut donc être utilisé comme coût de
          l’investissement dans le calcul du ROI, ce qui permet de prendre en compte tous les coûts cachés
          identifiés. Sur le même modèle, les gains cachés d’un projet peuvent être identifiés et ainsi permettre
          de présenter une image plus réaliste des projets.

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                             Page | 13
Baromètre des Achats

                               TCO – COÛT TOTAL DE POSSESSION                                                        ROI – RETOUR SUR INVESTISSEMENT

                                                                    • Pas de calcul                                                                         • Ne tient pas
          Avantages

                                                                                               Avantages
                                                    Inconvénients

                                                                                                                                            Inconvénients
                      • Vision plus réaliste                                                                • Simplicité
                       de l'ensemble des                              standardisé                            d'application                                    compte des
                       coûts                                                                                                                                  risques liés à
                                                                    • Difficile d'identifier                • Peut être utilisé                               l'investissement
                      • Permet de faire                               tous les coûts                         pour tous types
                       émerger les coûts                              cachés                                 d'achats                                       • Est utilisé sur le
                       cachés                                                                                                                                 court terme et ne
                                                                    • La liste de coûts                     • Indicateur                                      prend
                      • Donne de la                                   dépend de                              largement connu et                               généralement pas
                       visibilité aux coûts                           l'appréciation de                      reconnu                                          en compte
                       environnementaux                               chacun                                                                                  l'inflation

                      • Permet de                                   • Les coûts doivent                                                                     • Seul l'aspect
                       comparer                                       être constamment                                                                        économique est
                       efficacement des                               réévalués, car ils                                                                      pris en compte
                       produits                                       évoluent dans le
                                                                      temps

           Exemple de coûts et gains identifiés pour le calcul du coût total de possession et du retour sur
            investissement pour un projet d’implémentation d’outil CLOUD

                                                                CALCUL DU RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)
                        CALCUL DU COUT TOTAL DE POSSESSION (TCO)
                                   COUTS DE L’INVESTISSEMENT / TCO                                                         GAINS DE L’INVESTISSEMENT
                       Prix d'achat                                                                        Gain d'achat
                        •Licence                                                                            •Suppression des coûts d'achat / location du serveur
                       Coût d'approvisionnement                                                              interne
                        •Coûts d'intégration SI                                                            Gain d'approvisionnement
                       Coût de possession                                                                   •Suppression des coûts de transport du matériel
                        •Mise en place et gestion d'une politique de sécurité                              Gain de possession
                       Coût d'utilisation                                                                   •Diminution des coûts de sécurité
                        •Accès internet                                                                     •Suppression du risque d'obsolescence du matériel
                        •Matériel informatique et infrastructures (électricité,                             •Diminution des coûts d'infrastructures (électricité,
                         réseau...) associés                                                                 stockage du matériel ...)
                        •Formation du personnel                                                            Gain d'utilisation
                        •Accompagnement des utilisateurs
                                                                                                            •Gain de productivité (faciliter l'accès aux données, le
                        •Maintenance préventive                                                              partage de données...)
                        •Mise à jour
                                                                                                           Gain de non-qualité
                       Coût de non-qualité
                                                                                                            •Diminution des coûts de maintenance
                        •Maintenance corrective
                       Coût de destruction / Elimination                                                   Gain de destruction
                        •Coûts de récupération des données...                                               •Pas de coût de destruction / recyclage du matériel
                                                                                                             informatique...

          D’autres indicateurs pertinents peuvent être utilisés pour appuyer le TCO et le ROI :

          Le CCV, coût du cycle de vie, permet de prendre en compte les coûts de conception, en plus des coûts
          identifiés pour le calcul du coût total de possession.

          Le ROI, quant à lui, est très souvent couplé avec le calcul de la VAN (Valeur Actuelle Nette) permettant
          de prendre en compte les bénéfices apportés sur toute la durée de vie du projet ou du produit.

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                                                                                           Page | 14
Baromètre des Achats

          Exemple de l’outil de l’Assurance Maladie pour calculer le Retour Sur Investissement :

          Pour valider l’opportunité de ses projets et s’assurer de la tenue des objectifs fixés, l’Assurance
          maladie a mis en place un outil de calcul du retour sur investissement. L’outil présenté sous la forme
          d’un fichier Excel permet de calculer le retour sur investissement à partir des éléments de coûts
          (coûts « homme » exprimés en ETP ainsi que tous les autres coûts tels que l’achat de licence et les
          coûts de formation pour le déploiement du projet…) et de planning.

          Cet outil est inspiré de la démarche MAREVA (pour Méthode d’Analyse et de Remontée de la Valeur),
          outil de pilotage de la performance en vigueur pour les projets ministériels et interministériels.

         Pour plus d’informations vous pouvez contacter l’observatoire de l’achat : observatoire-achat@ucanss.fr

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                                                                                  Page | 15
Baromètre des Achats

                                    C’est fini !

                 Rendez-vous au prochain
                 numéro d’ « HA ACTU »
                               Dans votre prochain numéro...
                                    Encore plus de veille
                                   Encore plus d’actualité
                                Et une fiche pratique inédite

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                               Page | 16
Baromètre des Achats

Réalisé par
L’observatoire des
Achats de la Sécurité
Sociale

« HA ACTU » - NUMERO #7 - SEPTEMBRE 2018                                         Page | 17
                                           Edition 2018
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler