Jeux d'hiver du Canada 2019 Devis technique de hockey masculin

 
Jeux d'hiver du Canada 2019 Devis technique de hockey masculin
Jeux d’hiver du Canada 2019
                              Devis technique de hockey masculin

Les devis techniques sont un élément important des Jeux du Canada. Ils contiennent des
renseignements sur les exigences en matière d’âge et d’admissibilité pour la sélection des athlètes, des
renseignements complets sur le format de la compétition et les procédures pour l’attribution des points
à l’intention des comités organisateurs, des directives pour aider les chefs de mission à vérifier
l’admissibilité des athlètes, des précisions sur le nombre maximum de participants pour la préparation
d’un budget et les exigences minimales en matière de certification des entraîneurs, ce qui encourage
leur perfectionnement. De plus, ils contribuent au développement des athlètes en identifiant le profil
des athlètes se situant au stade de développement « S’entraîner à la compétition » du Modèle de
développement à long terme de l’athlète (MDLTA) de l’organisme national de sport (ONS), ou tout autre
stade convenable du modèle tel que justifié par l’ONS, discuté avec le groupe d’experts du MDLTA et
approuvé par le comité des sports du Conseil des Jeux du Canada (CJC).
Il incombe à chaque entraîneur, gérant, directeur du sport et membre des missions des Jeux du Canada
de prendre connaissance et de comprendre tous les aspects du devis technique. Tout manquement à ce
devoir pourrait compromettre la participation aux Jeux d’athlètes admissibles de même que les résultats
finals et le déroulement de la compétition. Les personnes qui ne comprennent pas certains aspects du
devis technique doivent, par l’entremise de leur chef de mission ou de leur organisme national de sport,
demander des éclaircissements au comité des sports du CJC.
Les devis techniques sont principalement rédigés par les ONS, de 36 à 24 mois avant les Jeux, en tenant
compte des principes énoncés dans le présent document, des directives et des exigences du CJC. À titre
d’entité régissant les Jeux, le Conseil a autorité sur les devis techniques, mais il n’exerce cette autorité
qu’après en avoir fourni et clairement expliqué les motifs à l’ONS concerné. En général, les devis
techniques sont élaborés par sport, mais ils peuvent également l’être, dans certains cas, par discipline.
Si une personne désire obtenir des éclaircissements ou apporter une modification à un devis technique
en vue des Jeux, elle doit d’abord en aviser l’ONS ou le chef de mission. L’ONS ou le chef de mission
évaluera l’intérêt de la demande et, s’il la juge pertinente, la soumettra avec la raison la motivant au
directeur du sport du Conseil des Jeux du Canada. Les modifications concernant les catégories d’âge, les
critères d’admissibilité, le nombre des membres de l’équipe ou du personnel ne seront pas prises en
considération à moins de trois ans des Jeux. Aucun ajout ou modification au format des épreuves ou de
la compétition entraînant une augmentation importante des coûts de la Société hôtesse ne sera pris en
considération à moins de 24 mois des Jeux, à moins d’être approuvé par le CJC et la Société hôtesse.
Aucune modification importante au format des épreuves ou de la compétition ne sera prise en
considération à moins de 18 mois des Jeux, à moins d’être approuvée par toutes les associations
provinciales/territoriales participantes et le CJC. Les changements mineurs seront pris en considération
presque en tout temps, mais seront de plus en plus difficiles à appliquer à six mois des Jeux. Ces délais
démontrent l’importance pour les participants aux Jeux de bien comprendre très tôt les directives
contenues dans le devis technique.

                                                                                                               1
Table des matières

   1.    SPORT : HOCKEY MASCULIN                                                                                               3
   2.    PARTICIPANTS                                                                                                          3
         2.1. Concurrents                                                                                                      3
         2.2. Personnel                                                                                                        3
         2.3. Personnel additionnel                                                                                            3
   3.    CLASSIFICATION                                                                                                        4
   4.    ADMISSIBILITÉ                                                                                                         4
         4.1. Entraîneurs                                                                                                      4
         4.2. Concurrents                                                                                                      4
   5.    COMPÉTITION                                                                                                           5
   6.    ATTRIBUTION DES POINTS                                                                                                9
   7.    CLASSEMENT DES PROVINCES ET DES TERRITOIRES                                                                           9
   8.    BRIS D’ÉGALITÉ – COMPÉTITION                                                                                        10
   9.    BRIS D’ÉGALITÉ – CLASSEMENT DES PROVINCES ET DES TERRITOIRES                                                         1​5
   10. MÉDAILLES                                                                                                              1​5
   11. UNIFORME DE COMPÉTITION                                                                                                1​5
   12. ÉQUIPEMENT                                                                                                             1​5
   13. ANNEXES                                                                                                                1​5
         ANNEXE 1 – ADMISSIBILITÉ DES CONCURRENTS                                                                            1​6
         ANNEXE 2 – EXIGENCES DE CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS                                                               18
         ANNEXE 3 – LIGNES DIRECTRICES DE PERFORMANCE                                                                        21
         ANNEXE 4 – RÈGLEMENTS POUR LES HORAIRES D’ENTRAÎNEMENT ET LA RÉPARTITION DES
         VESTIAIRES
         ANNEXE 5 - ​DIRECTIVES CONCERNANT LES CASQUES D’ÉCOUTE                                                              2​2

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                2
Jeux d’hiver du Canada 2019
                                         Devis technique de hockey masculin

1. SPORT : HOCKEY MASCULIN

2. PARTICIPANTS
    2.1.      Concurrents

              20 joueurs

    2.2.      Personnel

              3 entraîneurs
              1 directeur des opérations (gérant)
              1 employé de soutien technique, parmi les suivants :
                      ● responsable de l’équipement
                      ● responsable des videos
                      ● entraîneur des gardiens

              L’un des entraîneurs doit être un homme.

              Un maximum de quatre (4) membres du personnel sont permis sur le banc. Cela peut
              comprendre les entraîneurs, le gérant, l'employé de soutien technique ou un détenteur de
              carte d'accès.

    2.3.      Personnel additionnel*
              ● Apprentis entraîneurs
                  o Voir le ​Programme des apprenties entraîneures des Jeux du Canada
                  o Voir le ​Programme des apprentis entraîneurs autochtones
                  o Les apprentis entraîneurs jouissent du même accès que les concurrents et le
                     personnel des équipes.

              ●    Détenteurs de carte d’accès
                   o Voir la ​politique sur les cartes d’accès
                   o Les détenteurs n’ont pas accès à l’aire de compétition, mais sont permis sur le banc
                      s’ils font partie des quatre membres du personnel y ayant accès
                   o Les détenteurs ont accès :
                      ▪ aux aires des spectateurs
                      ▪ aux aires des équipes (salon des athlètes, vestiaires)

                   * Les postes additionnels sont administrés par les équipes de mission
                   provinciales/territoriales (P/T) et doivent faire l’objet de demandes conformément au

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                3
processus prévu par celles-ci. Pour des renseignements concernant le processus en
                   vigueur dans votre province ou territoire, veuillez communiquer avec votre chef de
                   mission.

3. CLASSIFICATION
    Les concurrents doivent avoir moins de 16 ans au 31 décembre 2018.
    Année de naissance : 2003 à 2007 inclusivement.

    Les équipes des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et du Yukon peuvent sélectionner un
    maximum de trois (3) joueurs de moins de 17 ans le 31 décembre 2018 (nés en 2002).

4. ADMISSIBILITÉ
    4.1.      Entraîneurs

              Les personnes inscrites en tant qu’entraîneur sur le formulaire d’inscription officiel doivent
              posséder la certification Haute performance 1/niveau théorique 3 (Compétition –
              Développement) du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) au hockey.
              Cette certification doit avoir été obtenue au moins 180 jours avant l’ouverture des Jeux
              (c.-à-d. avant le ​19​ août 2018).

              Pour plus de renseignements sur le cheminement de formation des entraîneurs, voir
              l’annexe 2.

    4.2.      Concurrents

              Sont exclus des Jeux du Canada :
                 ● les membres de l’équipe nationale senior*
                 ● les athlètes qui ne répondent pas au critère d’âge prévu à l’article 3
                 ● les athlètes détenant ou ayant détenu un brevet SR1 ou SR2 (tel que défini dans le
                      programme d’aide aux athlètes de Sport Canada)
                 ● les athlètes ayant déjà participé à l’un des événements suivants : Championnats du
                      monde seniors, Jeux olympiques ou Jeux FISU;
                 ● les athlètes dépassant la limite d'âge qui jouent activement au sein d’un alignement
                      de la LCH au moment des Jeux d’hiver du Canada ou pendant la période o​ù​ les
                      alignements sont finalisés.

              Aucun athlète ne deviendra inadmissible dans les 90 jours précédant l’ouverture des Jeux en
              raison de son statut d’athlète breveté ou de membre de l’équipe nationale (c.-à-d. qu’un
              athlète ne sera pas exclu s’il devient membre de l’équipe nationale senior pour la première
              fois ou s’il obtient un brevet après le ​17​ novembre 2018).

              * Les athlètes détenant un brevet C selon la définition du Programme d’aide aux athlètes de
              Sport Canada ou qui font partie de l’équipe nationale senior depuis moins d’un an peuvent

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                4
être jugés admissibles. Toute demande en ce sens doit être présentée au comité des sports
                  du Conseil des Jeux du Canada par l’entremise du chef de mission.

5. COMPÉTITION
    La compétition est régie par les règlements de Hockey Canada applicables au hockey mineur, à
    l’exception des règlements de l’IIHF énumérés ci-dessous.
    Règlements de jeu de l’IIHF
    Les règlements de l’IIHF en vigueur au moment des Jeux s’appliqueront, à moins d’indication
    contraire dans le présent devis technique.

    LIVRE DES RÈGLES DE L’IIHF

    RÈGLE 31 – PROTECTION FACIALE ET BUCCALE

             i.     Tous les joueurs de moins de 18 ans doivent porter une grille construite de telle sorte que
                    ni la rondelle, ni une palette de crosse ne peut y pénétrer.

             ii. Tous les joueurs de moins de 20 ans doivent porter un protecteur buccal, ​à l’exception
                 des gardiens de but.

    RÈGLE 53 – DÉTERMINATION DES LIEUX D’ENGAGEMENT/PÉNALITÉS INFLIGÉES

             i.     Lorsque des joueurs sont pénalisés et qu’il en résulte que les pénalités d’une équipe sont
                    affichées sur l’horloge, l’engagement suivant sera effectué sur l’un des deux points
                    d’engagement en fond de zone de l’équipe qui va jouer en infériorité, excepté :
                          1. Quand une pénalité est infligée après un but, l’engagement suivant sera
                             effectué au centre de la glace;
                          2. Quand une pénalité est infligée avant le début ou à la fin d’une période,
                             l’engagement suivant sera effectué au centre de la glace;
                          3. Quand l’équipe à la défense va être pénalisée et que des joueurs à l’attaque
                             pénètrent dans la zone d’attaque au-delà de la première tangente des cercles
                             d’engagements de fond de zone lors d’une confrontation entre joueurs,
                             l’engagement suivant sera effectué sur un des deux points d’engagement à
                             l’extérieur de la zone d’attaque.

             ii. Si un joueur de champ de l’équipe à l’attaque est pénalisé durant un engagement dans
                 sa zone d’attaque, l’engagement sera alors déplacé dans la zone de défense de
                 l’équipe pénalisée.

             iii. Si des pénalités sont infligées aux deux équipes lors du même arrêt de jeu, mais à des
                  instants différents et pour des raisons différentes, l’engagement suivant sera effectué
                  dans la zone de défense de l’équipe qui a commis la dernière des fautes.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                5
iv. Si les deux équipes encourent des pénalités qui seront affichées sur l’horloge,
                 l’engagement suivant sera effectué sur le point d’engagement le plus proche dans la
                 zone où l’action de jeu a été arrêtée.

             v. Si un attaquant est pénalisé d’une pénalité de méconduite ou d’une pénalité de
                méconduite pour le match dans sa zone d’attaque, l’engagement suivant sera effectué
                sur le point d’engagement le plus proche de l’arrêt de jeu.

    RÈGLE 93 – CHANGEMENTS DE JOUEURS LORS DE DÉGAGEMENTS INTERDITS
             iii. Une équipe qui a fait un dégagement interdit n’est pas autorisée à effectuer de
                  changement de joueurs avant le prochain engagement. Cette règle s’applique aux
                  joueurs qui étaient sur la glace au moment où le puck a quitté la crosse du joueur qui a
                  tiré en dégagement interdit.

             iv. Si une équipe essaie de changer des joueurs après avoir fait un dégagement interdit,
                 l’arbitre doit donner un avertissement pour la première tentative et sanctionner d’une
                 pénalité de banc mineure pour retarder le jeu toute récidive.

             v. Même si une équipe qui vient de faire un dégagement interdit prend son temps mort à
                cet arrêt de jeu, elle ne pourra toujours pas changer de joueurs.

             vi. Une équipe est autorisée à faire des changements de joueurs :
                    1. Pour remplacer un gardien de but qui a été substitué par un joueur de champ
                        supplémentaire;
                    2. Pour remplacer un joueur de champ ou un gardien de but blessé;
                    3. Si n’importe quelle équipe encourt une pénalité affectant les forces en
                        présence sur la glace, l’équipe qui a effectué le dégagement interdit est
                        autorisée à faire un changement de joueurs, mais l’engagement suivant sera
                        effectué dans la zone de défense de l’équipe pénalisée.

             vii. Un joueur de champ qui a cassé sa crosse lors d’une action qui a entraîné un
                  dégagement interdit sera autorisé à se rendre à son banc des joueurs pour en prendre
                  une nouvelle.

    RÈGLE 135 – RETARDER LE JEU/TIRER OU JETER LE PUCK EN DEHORS DE LA SURFACE DE JEU
             i. Un joueur qui, depuis sa zone de défense, tire, jette, ou frappe le puck
                directement en dehors de la surface de jeu, à n’importe quel endroit de la
                patinoire (sauf où il n’y a pas de verre de protection) pendant une action de jeu,
                sans aucune déviation, se verra infliger une pénalité mineure. Le facteur
                déterminant est la position du puck au moment où il est joué.

             ii. Aucune pénalité ne sera infligée si un joueur tire le puck directement au-dessus de
                 la bande sur le banc des joueurs, mais pas au-dessus des verres de protection
                 derrière le banc des joueurs.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                6
iii. Un joueur qui, pendant le jeu ou après l’arrêt du jeu, tire délibérément le puck en
                  dehors du jeu depuis n’importe où sur la glace se verra infliger une pénalité
                  mineure.

             iv. Un joueur qui lève le puck depuis la zone de défense et touche l’horloge ou toute
                 autre partie au-dessus de l’aire de jeu, causant un arrêt du jeu, ne se verra pas
                 infliger de pénalité.

Lors des matchs, les vingt joueurs peuvent se mettre en tenue de match et les quatre membres du
personnel (l’entraîneur-chef, les deux entraîneurs adjoints et le responsable de l’équipement), ainsi que
le thérapeute de la Société hôtesse, peuvent prendre place au banc des joueurs. De deux à quatre
gardiens de but substituts nommés et approuvés par le représentant de Hockey Canada seront présents.
Les gardiens de but substituts doivent être disponibles pour la durée de l’événement et capables de se
rendre sur place dans les installations en deux heures ou moins. Hockey Canada sera responsable de
travailler en collaboration avec les divisions appropriées afin d’identifier les autres meilleurs gardiens
admissibles dans le groupe d’âge, dans la province ou le territoire hôte et les deux provinces ou
territoires le plus près. Hockey Canada fera sa recommandation finale à propos des gardiens de but
substituts au Conseil des Jeux du Canada. Les deux à quatre gardiens substituts relèveront directement
du représentant de Hockey Canada ou de la personne ainsi désignée, et on les utilisera si le gardien
d’une équipe est malade, se blesse ou reçoit une suspension. Aucun gardien de but nommé comme
substitut ne pourra être rendu actif pendant un match; ainsi, ces gardiens seront disponibles « sur
appel ». Le processus qui sera utilisé pour avoir recours à un gardien substitut sera le suivant :

    1.        Une équipe qui demande à utiliser un gardien substitut doit soumettre sa demande par écrit
              au représentant de Hockey Canada ou au responsable de la compétition désigné.
    2.        Au cas où un gardien tomberait malade ou serait blessé, le certificat d’un médecin doit être
              joint à la requête.
    3.        La Société hôtesse mettra en place toutes les procédures d’accréditation nécessaires.
    4.        Le représentant de Hockey Canada établira les tâches des gardiens substituts en ce qui a
              trait aux séances d’entraînement et aux matchs.
    5.        Les équipes pourront faire jouer leur deuxième gardien de but régulier et la substitut se
              mettra en tenue de match en attente d’être appelé à jouer.
    6.        La substitut ne peut participer au match que si le gardien original est blessé ou s’il est
              expulsé du match par l’arbitre.

Format de la compétition

Les équipes seront regroupées comme suit (selon le classement final des Jeux d’hiver du Canada 2015) :

​FORMAT À 13 ÉQUIPES

                 Poule A                               Poule B                                     Poule C

           1. Ont.                                     2. Alb.                                     9. Î.-P.-É.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                7
4. Qc                                       3. Man.                                     10. T.-N.-L.
           5. N.-É.                                    6. C.-B.                                    11. Yn
           8. N.-B.                                    7. Sask.                                    12. T. N.-O.
                                                                                                   13. Nt

La compétition consistera en une ronde préliminaire (les 13 équipes), suivie d’une ronde de qualification
 (4 équipes), d’une ronde de quarts de finale (8 équipes), d’une ronde de placement (5​e​ à la 12​e​ place) et
d’une ronde de médailles (4 équipes).

Ronde préliminaire :​ Toutes les équipes disputeront un tournoi à la ronde complet à l’intérieur de leur
poule. Les trois premières équipes des poules A et B (une fois la ronde préliminaire complétée) accèdent
directement à la ronde des quarts de finale.

Ronde de qualification : ​Les équipes au 1​er et au 2​e rang de la Poule C et les équipes au 4​e rang des
poules A et B participeront à la ronde de qualification. ​Le tirage de la ronde de qualification sera fondé
sur les résultats du tournoi à la ronde. Les résultats seront calculés conformément à l’article 6
(Attribution des points) et à l’article 9 (Bris d’égalité à l’issue de la ronde préliminaire). Les équipes
s’affronteront comme suit : 1 c. 4 et 2 c. 3. Les gagnantes des matchs de la ronde de qualification
accéderont à la ronde des quarts de finale et deviendront 4a et 4b, 4a étant l’équipe gagnante du match
1 c. 4, et 4b l’équipe gagnante du match 2 c. 3. Les perdantes des matchs de la ronde de qualification
participeront aux matchs de classement pour la 9​e​ à la 12​e​ place.

Ronde des quarts de finale : Les équipes au 1​er​, 2​e et 3​e rang des poules A et B ainsi que les gagnantes de
la ronde de qualification prendront part à la ronde des quarts de finale. Le tirage de la ronde des quarts
de finale sera fondé sur les résultats du tournoi à la ronde. Les résultats seront calculés conformément à
l’article 6 (Attribution des points) et à l’article 8 (Bris d’égalité – Compétition). Les équipes s’affronteront
comme suit : 1a c. 4b (gagnante du match de qualification 2 c. 3), 1b c. 4a (gagnante du match de
qualification 1 c. 4), 2a c. 3b, 2b c. 3a. Les quatre équipes gagnantes accéderont à la ronde des
médailles. Les quatre équipes perdantes participeront aux matchs de classement pour la 5​e​ à la 8​e​ place.

Ronde des médailles : ​Les quatre équipes gagnantes de la ronde des quarts de finale participeront aux
demi-finales de la ronde des médailles. Le tirage de la ronde des demi-finales sera fondé sur le tirage de
la ronde des quarts de finale. La plus haute tête de série de la ronde des quarts de finale accédant à la
ronde des demi-finales affrontera la plus basse tête de série accédant à la ronde des demi-finales. La
deuxième tête de série affrontera la troisième. Les équipes gagnantes des demi-finales accéderont au
match pour la médaille d’or, tandis que les équipes perdantes des demi-finales participeront au match
pour la médaille de bronze.

Équipe locale et visiteuse

Durant la ronde préliminaire, l’équipe locale sera déterminée selon son classement aux Jeux d’hiver du
Canada 2015. Lors des rondes de quarts de finale, de placement et de médailles, l’équipe locale sera
l’équipe la mieux classée au terme du tournoi à la ronde.
Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                8
Format des matchs (tous les matchs de la compétition)

    ●         L’échauffement dure 15 minutes. La surface glacée sera refaite après l’échauffement,
              lorsque l’horloge affichera 15 minutes. La mise au jeu de tous les matchs non télévisés aura
              lieu cinq minutes après l’heure ou la demi-heure (ex. : 19 h 05 ou 19 h 35). L’échauffement
              débutera 35 minutes avant la mise au jeu. La mise au jeu des matchs télévisés aura lieu huit
              minutes après l’heure ou la demi-heure (ex. : 19 h 08 ou 19 h 38). L’échauffement débutera
              38 minutes avant la mise au jeu. (L’heure exacte de la mise au jeu des matchs télévisés
              dépendra du diffuseur.)
    ●         Le temps réglementaire d’un match sera trois (3) périodes de vingt (20) minutes avec arrêts
              de l’horloge. La surface glacée sera refaite après la 1re, la 2e et la 3e période. Un entracte
              de 15 minutes sera affiché à l’horloge.
    ●         Chaque équipe aura droit à un (1) temps d’arrêt de trente (30) secondes pour chaque
              match. (On entend par match un match d’une durée réglementaire ou d’une durée
              réglementaire et d’une période de prolongation.)
    ●         Pour les matchs télévisés, les temps d’arrêt pour la télévision seront commandés à la
              discrétion du diffuseur.

Déroulement de la prolongation

Voir l’article 8 : Bris d’égalité – Compétition.

6. ATTRIBUTION DES POINTS

         ●    Trois (3) points​ sont accordés à l’équipe gagnante à la fin du temps réglementaire.
         ●    Un (1) point​ est accordé à chaque équipe à la fin du temps réglementaire s’il y a égalité.
         ●    Un (1) point supplémentaire​ est accordé à l’équipe gagnante du match en prolongation ou
              en tirs de barrage.
         ●    Aucun (0) point​ n’est accordé à l’équipe qui perd un match à la fin du temps réglementaire.

7. CLASSEMENT DES PROVINCES ET DES TERRITOIRES

    L’attribution des points en vue de l’obtention du drapeau des Jeux s’effectuera en fonction du
    classement des provinces et des territoires (s’il y a lieu) à l’issue des rencontres finales.

      1​er​ rang – 10 points                    5​e​ rang – 6 points                      9​e​ rang – 2,5 points
      2​e​ rang – 9 points                      6​e​ rang – 5 points                      10​e​ rang – 2 points
      3​e​ rang – 8 points                      7​e​ rang – 4 points                      11​e​ rang – 1,5 point
      4​e​ rang – 7 points                      8​e​ rang – 3 points                      12​e​ rang – 1 point
                                                                                          13​e​ rang – 0,5 point

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                9
8. BRIS D’ÉGALITÉ – COMPÉTITION

    (Si la procédure de l’IIHF portant sur la prolongation subit des modifications avant la tenue des Jeux,
    la procédure de l’IIHF en vigueur au moment des Jeux s’appliquera.)

    Prolongation – Tournoi à la ronde ou ronde préliminaire

         ●    Si, à l’issue des trois (3) périodes de vingt (20) minutes réglementaires d’un match de
              tournoi à la ronde ou de ronde préliminaire d’un championnat de catégorie supérieure, les
              deux équipes sont à égalité, celles-ci participeront à une période de prolongation en mort
              subite, d’une durée maximale de cinq (5) minutes, durant laquelle l’équipe qui marquera la
              première sera déclarée gagnante.

         ●    Lors de la période de prolongation, chaque équipe pourra compter sur une force numérique
              de trois (3) joueurs de champ et un (1) gardien de but.

         ●    La période de prolongation débutera une fois la glace refaite par le personnel de l’aréna,
              selon la procédure suivie lors des temps d’arrêt pour la télévision. Une fois la glace refaite,
              l’horloge sera réinitialisée à 5:00 minutes et la période de prolongation débutera
              immédiatement. Les joueurs de chaque équipe demeureront à leur banc des joueurs
              respectif durant l’entretien de la glace.

         ●    Les gardiens de but devront se rendre à leur banc des joueurs respectif durant cette pause;
              les joueurs au banc des punitions devront toutefois y rester. Si un joueur quitte le banc des
              punitions, il y sera immédiatement reconduit par les officiels du match sans pénalité
              supplémentaire, à moins qu’il ne commette une infraction à tout autre règlement. Les
              équipes ne peuvent pas retourner au vestiaire pendant cette période.

         ●    Si aucun but n’est marqué pendant la période de prolongation, la procédure visant les tirs
              de barrage s’appliquera.

    Pénalités

    Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 5 contre 3, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 5 contre 3. Si le rapport numérique atteint 5 contre 4 ou 5 contre 5, celui-ci sera
    ajusté au prochain temps d’arrêt à 4 contre 3 ou 3 contre 3, selon le cas.

    Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 4 contre 4, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 3 contre 3.

    Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 3 contre 3, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 3 contre 3. Si le rapport numérique atteint 4 contre 4 ou 5 contre 4, celui-ci sera
    ajusté au prochain temps d’arrêt à 3 contre 3 ou 4 contre 3, selon le cas.

    Une équipe ne pourra en aucun temps avoir moins de trois (3) joueurs sur la glace. L’ajout d’un
    quatrième et/ou cinquième joueur pourrait donc être nécessaire dans le cas de pénalités.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               10
Si une équipe se voit infliger une pénalité pendant la prolongation, le rapport numérique sera de 4
    contre 3. Si les deux équipes se voient infliger des pénalités mineures au même arrêt de jeu (sans
    autres pénalités en vigueur), elles continueront de jouer à 3 contre 3.

    Durant la prolongation, si une équipe est sanctionnée d’une manière qui appelle une supériorité
    numérique de deux joueurs, l’équipe sanctionnée conservera sur la glace trois (3) joueurs tandis que
    l’autre équipe aura droit à cinq (5) joueurs.

    Au premier temps d’arrêt survenant une fois la double supériorité numérique terminée, le rapport
    numérique des équipes redeviendra 4 contre 3 ou 3 contre 3, selon le cas.

    Prolongation – Ronde éliminatoire ou match pour la médaille de bronze

         ●    Si, à l’issue des trois (3) périodes de vingt (20) minutes réglementaires d’un match de ronde
              éliminatoire ou d’un match pour la médaille de bronze, les deux équipes sont à égalité,
              celles-ci participeront à une période de prolongation en mort subite, d’une durée maximale
              de dix (10) minutes, durant laquelle l’équipe qui marquera la première sera déclarée
              gagnante. Lors de la période de prolongation, chaque équipe pourra compter sur une force
              numérique de quatre (4) joueurs de champ et un (1) gardien de but.

         ●    La période de prolongation débutera une fois la glace refaite par le personnel de l’aréna,
              selon la procédure suivie lors des temps d’arrêt pour la télévision. Une fois la glace refaite,
              l’horloge sera réinitialisée à 10:00 minutes et la période de prolongation débutera
              immédiatement.

         ●    Les joueurs de chaque équipe demeureront à leur banc des joueurs respectif durant
              l’entretien de la glace.

         ●    Les gardiens de but devront se rendre à leur banc des joueurs respectif durant cette pause;
              les joueurs au banc des punitions devront toutefois y rester. Si un joueur quitte le banc des
              punitions, il y sera immédiatement reconduit par les officiels du match sans pénalité
              supplémentaire, à moins qu’il ne commette une infraction à tout autre règlement. Les
              équipes ne peuvent pas retourner au vestiaire pendant cette période.

         ●    Si aucun but n’est marqué pendant la période de prolongation, la procédure visant les tirs
              de barrage s’appliquera.

    Pénalités

    Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 5 contre 3, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 5 contre 3. Si le rapport numérique atteint 5 contre 4 ou 5 contre 5, celui-ci sera
    ajusté au prochain temps d’arrêt à 4 contre 3 ou 4 contre 4, selon le cas.

    Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 4 contre 4, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 3 contre 3.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               11
Si le temps réglementaire se termine sur un jeu à 3 contre 3, les équipes amorceront la période de
    prolongation à 3 contre 3. Si le rapport numérique atteint 4 contre 4, 5 contre 4 ou 5 contre 5,
    celui-ci sera ajusté au prochain temps d’arrêt à 3 contre 3, 4 contre 3 ou 4 contre 4, selon le cas.

    Une équipe ne pourra en aucun temps avoir moins de trois (3) joueurs sur la glace. L’ajout d’un
    quatrième et/ou cinquième joueur pourrait donc être nécessaire dans le cas de pénalités.

    Si une équipe se voit infliger une pénalité pendant la prolongation, le rapport numérique sera de 4
    contre 3. Si les deux équipes se voient infliger des pénalités mineures au même arrêt de jeu (sans
    autres pénalités en vigueur), elles continueront de jouer à 4 contre 4.

    Durant la prolongation, si une équipe est sanctionnée d’une manière qui appelle une supériorité
    numérique de deux joueurs, l’équipe sanctionnée conservera sur la glace trois (3) joueurs tandis que
    l’autre équipe aura droit à cinq (5) joueurs.

    Au premier temps d’arrêt survenant une fois la double supériorité numérique terminée, le rapport
    numérique des équipes redeviendra 4 contre 3 ou 4 contre 4, selon le cas.

    Prolongation – Match pour la médaille d’or

             ●   Si, à l’issue des trois (3) périodes de vingt (20) minutes réglementaires d’un match pour la
                 médaille d’or d’un championnat de catégorie supérieure, les deux équipes sont à égalité,
                 celles-ci participeront à une période de prolongation en mort subite, d’une durée maximale
                 de vingt (20) minutes, durant laquelle l’équipe qui marquera la première sera déclarée
                 gagnante. Lors de la période de prolongation, chaque équipe pourra compter sur une force
                 numérique de quatre (4) joueurs de champ et un (1) gardien de but.

             ●   La période de prolongation débutera à la suite d’un entracte de 15 minutes, durant lequel la
                 glace sera refaite et les équipes retourneront aux vestiaires. Le rapport numérique et les
                 pénalités en vigueur à la fin de la troisième période le seront également en début de
                 prolongation.

             ●   Si aucun but n’est marqué pendant la période de prolongation, la procédure visant les tirs
                 de barrage s’appliquera.

    Tirs au but décisifs (extrait des règlements de l’IIHF en vigueur)

    (Si la règle 63 « Tirs au but décisifs » de l’IIHF subit des modifications avant la tenue des Jeux, la
    règle de l’IIHF en vigueur au moment des Jeux s’appliquera.) Voir aussi les règles 176 à 178 pour la
    procédure des tirs au but.

        i.       Si aucun but n’est marqué lors d’une période de prolongation en mort subite, des tirs au but
                 décisifs seront nécessaires pour déterminer le vainqueur.

       ii.       Avant de commencer les tirs au but décisifs, la totalité de la section centrale de la patinoire,
                 entre les points d’engagement de fond de zone, sera refaite à sec par la surfaceuse.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               12
iii.   L’arbitre appellera les deux capitaines dans le territoire des officiels sur la glace et procédera
              à un tirage au sort par lancer de pièce de monnaie (le capitaine de l’équipe locale choisira le
              côté pile ou face). Le gagnant aura le choix de tirer en premier ou en second.

       iv.    Les gardiens de but défendront le même but que durant la période de prolongation.

        v.    Les gardiens de but de chaque équipe peuvent être changés après chaque tir, mais si un tir
              doit être retiré pour n’importe quelle raison, le joueur de champ et le gardien doivent rester
              les mêmes, excepté lors de blessure.

       vi.    Cinq joueurs de champ différents de chaque équipe tireront en alternance (A, B, A, B, A, B,
              A, B, A, B). Les joueurs de champ n’ont pas besoin d’être désignés à l’avance et peuvent
              changer en tout temps jusqu’au moment où l’arbitre siffle pour le début du tir.

      vii.    Les joueurs qui sont éligibles pour les tirs au but décisifs sont tous les joueurs des deux
              équipes qui sont inscrits sur la feuille de match, à l’exception de ceux qui purgent une
              pénalité qui ne s’est pas terminée avant la fin de la période de prolongation ainsi que les
              joueurs qui ont été sanctionnés par une pénalité de méconduite pour le match ou une
              pénalité de match. Ces joueurs doivent rester au banc des pénalités ou au vestiaire durant
              les tirs au but décisifs.

     viii.    L’équipe qui aura le plus de buts après les dix tirs sera déclarée vainqueur du match. Si
              l’issue du match est connue avant la fin des dix tirs, les tirs supplémentaires ne seront pas
              exécutés.

       ix.    Si le résultat des tirs au but décisifs est toujours nul après les dix tirs, cela continuera selon
              le principe de mort subite.

        x.    Les tirs au but décisifs selon le principe de mort subite verront un joueur de champ de
              chaque équipe effectuer un tir jusqu’à ce qu’un vainqueur soit déterminé. N’importe quel
              joueur de champ, y compris ceux qui ont déjà participé à la première série de tirs au but
              décisifs, sera éligible pour autant de tours de mort subite qu’il sera nécessaire.

       xi.    L’équipe qui a effectué le premier tir au but décisif lors de la première série de cinq tirs
              tirera en second pour le sixième tir ainsi que les tirs suivants, sur le principe de mort subite,
              jusqu’à ce qu’un vainqueur soit déterminé.

      xii.    Si, à la demande de l’arbitre, le coach n’envoie pas un joueur de champ pour effectuer le tir
              ou si le joueur de champ refuse de tirer, le tir sera déclaré comme « raté » et l’équipe
              adverse pourra alors effectuer son prochain tir.

     xiii.    Si une équipe refuse de prendre part aux tirs au but décisifs, son adversaire sera déclaré
              vainqueur.

     xiv.     L’arbitre est autorisé à consulter le juge de but vidéo uniquement s’il y a un doute sur le fait
              que le puck ait traversé complètement la ligne de but sur un tir. Toute autre utilisation du
              juge de but vidéo n’est pas possible lors des tirs au but décisifs.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               13
Classement de la ronde préliminaire – Procédure pour le bris d’égalité

    Le bris d’égalité pour deux équipes ayant le même nombre de points au classement sera le résultat
    du match entre les deux équipes, l’équipe gagnante ayant préséance.

    Puisque le système de trois points ne permet pas à un match de se terminer à égalité, la procédure
    pour bris d’égalité n’est utilisée que lorsque trois équipes ou plus sont à égalité au chapitre des
    points.

    Si trois équipes sont à égalité, un système de bris d’égalité sera alors utilisé, créant ainsi un
    sous-groupe parmi les trois équipes à égalité. La procédure s’appliquera jusqu’à ce que l’égalité soit
    brisée. Lorsqu’une (1) équipe est éliminée parmi les trois (3) équipes à égalité (peut être la 1​re​ ou la
    3​e​), le bris d’égalité pour les deux équipes restantes sera le résultat du match entre les deux équipes,
    l’équipe gagnante ayant préséance.

    Étape 1
    En considérant les matchs entre chacune des équipes à égalité, un sous-groupe est créé en
    appliquant les points accordés pour les matchs opposant directement les trois équipes à égalité, puis
    les équipes sont classées selon le total de ces points.

    Étape 2
    Si des équipes sont toujours à égalité, le meilleur différentiel de buts pour les matchs opposant
    directement les trois équipes à égalité déterminera le classement des trois équipes.

    Le différentiel de buts sera calculé pour les matchs opposant les équipes à égalité seulement.

                      Exemple :    Buts pour = 10
                                   Buts contre = 4
                      Pourcentage = ​ 10 ​ = ​10​ = 0,714
                                     10+4 14

    Étape 3
    Si des équipes sont toujours à égalité, l’équipe ayant marqué le plus grand nombre de buts lors des
    matchs les opposant aura préséance.

    Étape 4
    Si des équipes sont toujours à égalité, le nombre de minutes de punition de chaque équipe reçues
    lors de TOUS les matchs du tournoi à la ronde déterminera le classement des trois équipes (l’équipe
    ayant reçu le moins de minutes de punition se classera devant les autres).

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               14
Étape 5
    Si des équipes sont toujours à égalité après que toutes les étapes précédentes ont été appliquées,
    l’équipe qui se classera devant toutes les autres sera déterminée au moyen du lancer d’une pièce de
    monnaie.

    9. BRIS D’ÉGALITÉ – CLASSEMENT DES PROVINCES ET DES TERRITOIRES
         Il n’y aura aucune égalité entre provinces et territoires puisque les équipes se disputent chacun
         des rangs au classement.

    10. MÉDAILLES
         OR                  20 (une pour chaque athlète de l’équipe)
         ARGENT              20 (une pour chaque athlète de l’équipe)
         BRONZE              20 (une pour chaque athlète de l’équipe)

    11. UNIFORME DE COMPÉTITION
         Les concurrents doivent porter les couleurs de leur province ou territoire. Chaque équipe doit
         avoir deux (2) ensembles de chandails distincts et des bas assortis (blancs, foncés). L’équipe qui
         reçoit porte le blanc. S’il y a conflit, l’équipe visiteuse doit changer de vêtements. Le numéro
         doit paraître sur les deux manches. Si le numéro paraît sur le casque, il doit correspondre au
         numéro sur le chandail respectif. Le nom de famille du joueur doit paraître sur la portion
         supérieure de l’arrière du chandail, au-dessus du numéro.

    12. ÉQUIPEMENT
         Les joueurs fourniront leur propre équipement de hockey et leurs propres bâtons de hockey,
         comme requis par l’organisme régissant le hockey mineur. Le port d’un casque et d’un
         protecteur facial complet certifiés CSA et d’un protège-cou certifié par le BNQ est obligatoire.

    13. ANNEXES
         Les annexes ci-jointes font partie intégrante de ce devis technique.
                Annexe 1 – Admissibilité des concurrents
                Annexe 2 – Exigences de certification des entraîneurs
                Annexe 3 – Lignes directrices de performance
                Annexe 4 – Règlements pour les horaires d’entraînement et la répartition des vestiaires
                Annexe 5 - Directives concernant les casques d'écoute

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               15
ANNEXE 1 – ADMISSIBILITÉ DES CONCURRENTS

1.       Les concurrents doivent répondre à tous les critères d’admissibilité énoncés dans le devis
         technique.

2.       Les Jeux du Canada sont ouverts aux citoyens canadiens ou aux résidents permanents.

3.       Les Jeux du Canada sont ouverts aux athlètes qui sont membres en règle de leur organisme
         provincial/territorial de sport.

4.       Le domicile permanent d’un athlète ou sa résidence actuelle doit se trouver, au moins 180 jours
         avant l’ouverture des Jeux, à l’intérieur des limites reconnues de la province ou du territoire que
         l’athlète représente. Un athlète ne peut avoir qu’un seul domicile.

5.       Les athlètes qui fréquentent un établissement scolaire à plein temps à l’extérieur de leur
         province ou territoire de résidence permanente au cours de l’année des Jeux du Canada ont le
         droit de représenter soit la province ou le territoire où ils ont leur résidence permanente soit la
         province ou le territoire dans lequel ils poursuivent leurs études. Pour pouvoir représenter la
         province où se trouve l’école qu’il fréquente, l’étudiant doit être inscrit à plein temps durant
         l’année scolaire en cours.

6.       Un athlète qui s’entraîne à l’extérieur de sa province ou de son territoire peut représenter la
         province ou le territoire dans lequel il s’entraîne à condition qu’il puisse prouver son
         engagement à l’égard de la province ou du territoire qu’il souhaite représenter en :

                   i)        ayant été membre d’un club ou d’un organisme provincial/territorial de sport
                             dans cette province ou ce territoire au cours de l’ensemble de la saison de
                             compétition précédente ou en cours,
                             - ET-
                   ii)       ayant représenté cette province ou ce territoire lors d’un championnat régional,
                             national ou international,
                             - ET​ -
                   iii)      n’ayant reçu aucun financement de développement direct de la province ou du
                             territoire de résidence permanente dans l’année précédant l’ouverture des
                             Jeux, à moins que la province ou le territoire ayant accordé le financement
                             autorise l’athlète à représenter une autre équipe.
                             - OU -

                   iv)       D’autres situations semblables peuvent être prises en considération.

7.       Un athlète a le droit de participer aux essais de l’équipe de toute province ou tout territoire qu’il
         est admissible à représenter, mais peut seulement participer aux essais d’une province ou d’un
         territoire par sport (par exemple, un athlète pourrait participer aux essais en natation dans une

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               16
seule province, mais pourrait participer aux essais en natation dans une province et en plongeon
         dans une autre province).

8.       Les athlètes peuvent représenter une seule province ou un seul territoire lors d’une même
         édition des Jeux du Canada.

9.       Les athlètes ne peuvent pas participer aux épreuves dans deux disciplines dans le cadre de la
         même édition des Jeux du Canada si les épreuves ont lieu dans la même semaine.

10.      Le comité des sports du Conseil décidera de l’admissibilité d’un athlète qui n’est pas clairement
         établie par ces règlements et par le devis technique. Les entraîneurs ou les organismes
         provinciaux de sport doivent signaler tous les cas qui ne sont pas clairs à leur chef de mission et
         à leur organisme national de sport le plus rapidement possible avant la compétition pour qu’ils
         soient transmis au comité des sports du Conseil des Jeux du Canada.

11.      Une équipe, une province, un territoire ou un chef de mission qui souhaite contester
         l’admissibilité d’un athlète représentant une autre province ou un autre territoire doit le faire
         dès qu’il ou elle prend connaissance de la possibilité que l’athlète soit inadmissible. Tous les
         efforts doivent être faits pour déposer le protêt avant que l’athlète ne participe à la
         compétition.

Autres

12.      Nous rappelons aux équipes le règlement du Conseil des Jeux du Canada sur la publicité sur les
         uniformes de compétition : seul le nom ou le logo du fabricant peut paraître sur l’uniforme, et
         ce, sur une surface ne dépassant pas 60 centimètres carrés.

13.      En vertu des règlements des Jeux du Canada, les membres du personnel des équipes ne peuvent
         agir à titre de thérapeute, de médecin ou d’intervenant médical ou paramédical. La société
         hôtesse a la responsabilité de fournir des soins médicaux de qualité dans une clinique centrale
         située dans le village des athlètes, ainsi que sur les sites de compétition et d’entraînement. Le
         Conseil canadien des examinateurs en médecine sportive met à la disposition de la société
         hôtesse des médecins afin d’assurer la disponibilité de médecins francophones et anglophones,
         de spécialistes en médecine sportive et de représentants de toutes les régions du Canada. Il est
         interdit aux membres du personnel des équipes de donner des soins médicaux aux athlètes.

Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                               17
ANNEXE 2 – EXIGENCES DE CERTIFICATION DES ENTRAÎNEURS

Cheminement de                                                                                                                       Admissible
                                 Exigences multisports de
 formation des                                                                       Exigences de Hockey Canada                       aux Jeux
                              l’Association canadienne des
  entraîneurs                                                                                                                        d’hiver du
                                       entraîneurs
                                                                                                                                      Canada
Période
2013 à                    1. Réussite des évaluations en                   1. Réussite des exposés et du travail
aujourd’hui               ligne suivantes :                                   d’équipe du stage HP1
                           ● Prise de décisions
Haute                          éthiques (Compétition –                     Contenu du stage
performance 1                  Développement)                              Modules spécifiques au sport
                           ● Diriger un sport sans dopage                    ● Gestion de match et du banc
                           ● Gestion des conflits                            ● Consolidation d’équipe
                                                                             ● Utilisation efficace de la
                                                                                 technologie
                                                                             ● Avantage
                                                                                 numérique/Désavantage
                                                                                 numérique
                                                                             ● Jeu défensif et offensif
                                                                             ● Entraînement des gardiens de but                          Oui
                                                                             ● Cheminements en entraînement

                                                                           Modules multisports
                                                                           Ces modules sont intégrés à ceux
                                                                           spécifiques au sport
                                                                               ● Éthique et leadership en
                                                                                   entraînement
                                                                               ● Techniques d’enseignement et de
                                                                                   leadership
                                                                               ● Préparation physique
                                                                               ● Planifier pour performer
                                                                               ● Préparation mentale
                                                                               ● Analyse poussée des habiletés
                                                                               ● Sélection et évaluation des
                                                                                   joueurs

                                                                           2. Réussite des évaluations suivantes :
                                                                              ● Évaluation écrite
                                                                              ● Évaluations sur place
                                                                                 (match et entraînement)

          Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                         18
Cheminement de                                                                                                                      Admissible
                                Exigences multisports de
 formation des                                                                      Exigences de Hockey Canada                       aux Jeux
                             l’Association canadienne des
  entraîneurs                                                                                                                       d’hiver du
                                      entraîneurs
                                                                                                                                     Canada
Période
2010 - 2012             1. Réussite des évaluations en ligne              1. Réussite des exposés et du travail
                           suivantes :                                       d’équipe du stage HP1
Haute
performance 1                ●    Prise de décisions                      Contenu du stage
                                  éthiques (Compétition –                 Modules spécifiques au sport
                                  Introduction ou                           ● Gestion de match et du banc
                                  Développement)                            ● Consolidation d’équipe
                                                                            ● Utilisation efficace de la
                                                                                technologie
                                                                            ● Avantage
                                                                                numérique/Désavantage
                                                                                numérique
                                                                            ● Jeu défensif et offensif
                                                                            ● Entraînement des gardiens de but
                                                                                                                                        Oui
                                                                            ● Cheminements en entraînement

                                                                          Modules multisports
                                                                          Ces modules sont intégrés à ceux
                                                                          spécifiques au sport
                                                                              ● Éthique et leadership en
                                                                                  entraînement
                                                                              ● Techniques d’enseignement et de
                                                                                  leadership
                                                                              ● Préparation physique
                                                                              ● Planifier pour performer
                                                                              ● Préparation mentale
                                                                              ● Analyse poussée des habiletés
                                                                              ● Sélection et évaluation des
                                                                                  joueurs

                                                                          2. Réussite des évaluations suivantes :
                                                                             ● Évaluation écrite
                                                                             ● Évaluations sur place
                                                                                (match et entraînement)

          Version 1.0 (2017.10.01), Version 2.0 (2017.12.01), Version 3.0 (2018.04.01), Version 4.0 (2018.05.01), ​Version 5.0 (2018.06.01)
                                                                                                                                         19
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler