La situation des marchés des produits agricoles - Food and ...

 
La situation des marchés des produits agricoles - Food and ...
2004
La situation
des marchés des produits agricoles
Des copies des publications de la FAO
peuvent être obtenues en s’adressant au:

GROUPE DES VENTES ET DE LA COMMERCIALISATION
Division de l’information
Organisation des Nations Unies
pour l’alimentation et l’agriculture
Viale delle Terme di Caracalla
00100 Rome, Italie

Courriel: publications-sales@fao.org
Télécopie: (+39) 06 57053360
Site Web: http://www.fao.org
2004
La situation
des marchés des produits agricoles
Produit par le
Groupe de la production
et de la conception éditoriales
Service de la gestion des publications
FAO

Les appellations employées dans cette publication et
la présentation des données qui y figurent
n’impliquent de la part de l’Organisation des Nations
Unies pour l’alimentation et l’agriculture aucune prise
de position quant au statut juridique ou au stade de
développement des pays, territoires, villes ou zones
ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs
frontières ou limites.

ISBN 92-5-205133-3

Tous droits réservés. Les informations ci-après
peuvent être reproduites ou diffusées à des fins
éducatives et non commerciales sans autorisation
préalable du détenteur des droits d’auteur à condition
que la source des informations soit clairement
indiquée. Ces informations ne peuvent toutefois pas
être reproduites pour la revente ou d’autres fins
commerciales sans l’autorisation écrite du détenteur
des droits d’auteur.
Les demandes d'autorisation devront être adressées au:
Chef
Service de la gestion des publications
Division de l'information
FAO
Viale delle Terme de Caracalla, 00100, Rome Italie

ou, par courrier électronique, à copyright@fao.org

© FAO 2004

Photographies:
FAO/18350/P. Cenini, FAO/18191/H. Wagner,
FAO/19174/M. Marzot, FAO/17720/A. Conti,
FAO/20831/R. Messori
Table des matières

5    A propos de ce rapport

7    Avant-propos

10   Evolutions récentes et tendances à long terme

10   Situation actuelle et évolutions récentes des marchés des produits agricoles de base
12   Les évolutions à long terme révèlent les changements structurels
14   Modifier les termes de l’échange des produits agricoles

16   Coût des importations de produits alimentaires

16   Changer les modes de consommation et le commerce international
18   Le coût des importations de produits alimentaires pèse sur les économies
20   Origines des variations du coût des importations de produits alimentaires des pays
     les moins avancés

22   Recettes d’exportation des produits agricoles

22   Les risques de la dépendance à l’égard des exportations de produits de base
24   Obstacles au commerce dans les pays développés – droits de douane,
     progressivité des droits de douane et soutien à la production

28   Evolution de la structure du commerce agricole

28   Evolution du commerce des produits agricoles primaires et transformés
30   Commerce des produits de base et intégration régionale entre les pays en développement
32   Concentration du marché et chaînes alimentaires intégrées verticalement

34   Conclusions

34   Défis et réponses par des mesures de politiques

38   Références

40   Annexe

40   Tableau 1. Prix des produits de base en valeur réelle
41   Tableau 2. Production de certains produits de base par les 10 plus grands producteurs
44   Tableau 3. Exportations de certains produits de base par les 10 plus grands exportateurs
47   Tableau 4. Importations de certains produits de base par les 10 plus grands importateurs
50   Tableau 5. Termes de l’échange des produits agricoles par rapport aux produits
                manufacturés
51   Tableau 6. Parts (en valeur) de chaque groupe de produits de base dans les exportations
                et les importations agricoles totales de chaque groupe de pays
52   Tableau 7. Taux de croissance en valeurs unitaires des exportations et des importations,
                par groupe de pays
53   Tableau 8. Variabilité des valeurs unitaires nominales d’importation et d’exportation
                (coefficients de variation)

54   Publications de la Division des produits et du commerce international, 2003-2004

                                   La situation des marchés des produits agricoles 2004     3
A propos de ce rapport

        a situation des marchés des produits      observe également l’incidence des

L       agricoles 2004 est le premier numéro
        d’une nouvelle publication biennale qui
viendra compléter la série existante de
                                                  fluctuations des prix des produits alimentaires
                                                  au plan international sur le coût des
                                                  importations de produits alimentaires des
rapports publiés par la FAO intitulée «La         pays en développement en général et des
situation…» et. Ce rapport n’est pas de nature    pays les moins avancés en particulier.
technique, bien que les résultats et les              La troisième section, Recettes
conclusions présentés se fondent sur une          d’exportation de produits agricoles, souligne
analyse technique des spécialistes du             que les exportations agricoles sont toujours
commerce et des produits de la FAO. Son but       d’une importance capitale pour les
est de présenter les questions relatives aux      économies de nombreux pays en
marchés des produits de base d’une manière        développement. Cette section étudie les
objective, transparente et accessible à un        conséquences de la baisse des prix des
public plus large, comprenant les décideurs,      produits de base et de la volatilité des prix à
les observateurs des marchés des produits de      l’égard des pays tributaires de ces produits, et
base et tous ceux qui s’intéressent à             examine la manière dont les droits de douane
l’évolution de ces marchés et à leur impact       et les subventions ont entravé la croissance
sur les pays en développement.                    des exportations agricoles des pays en
    Il vise en particulier à mieux faire          développement.
comprendre l’incidence de l’évolution des             La quatrième et dernière section analyse
marchés mondiaux des produits de base sur         l’Evolution de la structure du commerce
les moyens d’existence et la sécurité             agricole, en portant une attention particulière
alimentaire de centaines de millions de           à ses conséquences sur les exploitants et les
personnes dans le monde en développement,         pays du monde en développement qui sont
et sur les économies des nombreux pays en         tributaires du commerce des produits de
développement qui tirent une part importante      base. Les questions traitées dans cette section
de leurs recettes d’exportation du commerce       incluent le passage du commerce des
des produits de base.                             produits agricoles primaires à celui des
    Le présent rapport est divisé en quatre       produits agricoles transformés, l’importance
sections principales, complétées par des          croissante des accords commerciaux
tableaux qui fournissent des données de base      régionaux et des accords commerciaux qui
sur le contexte actuel, les tendances             régissent le commerce des produits de base
historiques des prix des produits de base et      et les possibilités qu’ils offrent aux pays en
les termes de l’échange.                          développement, et l’incidence de la
    La première section, Evolutions récentes et   concentration croissante du marché due à la
tendances à long terme, traite des tendances      domination écrasante exercée par quelques
et de la volatilité des prix des produits         sociétés transnationales de distribution, de
agricoles et examine le contexte actuel et les    transformation et de commercialisation sur
évolutions récentes à la lumière de ces           les chaînes de produits agricoles de base.
données.
    La deuxième section porte sur le Coût des
importations de produits alimentaires. Elle
examine l’évolution de la structure des
importations de produits alimentaires en
rappelant que les pays en développement
sont passés d’exportateurs nets à
importateurs nets de produits alimentaires et
d’autres produits agricoles. Cette section

                                    La situation des marchés des produits agricoles 2004        5
Remerciements                                      provisoires précédentes ont été apportés par
                                                   un certain nombre de spécialistes du
La situation des marchés des produits              Département économique et social de la
agricoles 2004 a été préparée par une équipe       FAO, notamment: Jelle Bruinsma, Deep
de la Division des produits et du commerce         Ford, Ted Gillin, Haluk Kasnakoglu, Panos
international conduite par Alexander Sarris et     Konandreas, Ramesh Sharma, Prakash
David Hallam, sous l’autorité générale de          Shetty, Josef Schmidhuber, Jacob Skoet et
Hartwig de Haen,                                   Randy Stringer.
Sous-Directeur général, Département                   Ce rapport a été édité par David Hallam
économique et social de la FAO.                    avec l’aide de Pedro Arias et d’Andrew Marx.
   Les données de la Section 1 sur les
Evolutions récentes et les tendances à long
terme ont été fournies par les spécialistes de
la Division des produits et du commerce
international: Abdolreza Abbassian, Pedro
Arias, Boubaker BenBelhassen, Concha
Calpe, Kaison Chang, Merritt Cluff, Michael
Griffin, Ali Gurkan, David Hallam, Pascal Liu,
Shakib Mbabaali, Brian Moir, Nancy Morgan,
Paul Pilkauskas, Adam Prakash, George
Rapsomanikis, Shangnan Shui et Peter
Thoenes. Les données statistiques utilisées
dans les analyses et la plupart des graphiques
ont été compilées par les commis à la
statistique de la division: Gianni Borgianelli,
Laura Cattaneo, Claudio Cerquiglini, Daniela
Citti, Julie Claro, Dino Forzinetti, John Heine,
Massimo Iafrate, Daniela Margheriti, Patrizia
Masciana, Vincenzo Mazzucca, Marco Milo,
Mauro Pace et Barbara Senfter.
   Les tableaux de données en annexe ont été
préparés par Pedro Arias et Julie Claro.
   Le contenu de la Section 2 sur le Coût des
importations de produits alimentaires a été
rédigé par Ali Gurkan, Merritt Cluff, Adam
Prakash et Piero Conforti.
   La Section 3 sur les Recettes d’exportation
des produits agricoles a été préparée par
Pedro Arias, Shakib Mbabaali, George
Rapsomanikis et David Hallam.
   Les données de la Section 4 sur l’Evolution
de la structure du commerce agricole ont été
fournies par Nasredin Elamin, Hansdeep
Khaira et Harmon Thomas.
   Les versions provisoires de chacune des
sections précédemment citées ont été
révisées et commentées. D’autres
commentaires utiles sur les versions

                                     La situation des marchés des produits agricoles 2004     6
Avant propos

       es tendances à long terme et les chocs à   Baisse des prix,

L      court terme que subissent les marchés
       des produits agricoles de base nous
concernent tous. Ils ont une incidence directe
                                                  déséquilibre des marchés

                                                  Si la tendance à long terme des prix réels des
sur le prix des aliments que nous                 produits agricoles de base est orientée à la
consommons et les vêtements que nous              baisse, les prix présentent également une
portons mais aussi sur la santé économique        variabilité importante en marge de cette
des ménages, des communautés et de pays           tendance. Dans la seconde moitié des années
entiers qui sont tributaires de leurs             90, les cours d’un certain nombre de produits
exportations de produits de base. Moins           de base exportés par les pays en
directement, mais tout aussi inexorablement,      développement ont atteint leurs plus bas
ils ont des répercussions sur la viabilité des    niveaux depuis la grande dépression des
communautés rurales et des modes de vie,          années 30. Le cours du café a chuté de 70
l’importance des flux migratoires vers les         pour cent entre 1997 et 2001, menaçant les
zones urbaines et les perspectives de             moyens d’existence de près de 25 millions de
développement durable.                            personnes qui dépendent de ce produit et
    Leur impact est le plus marqué sur des        déclenchant des mesures de secours
centaines de millions de personnes et sur un      alimentaire d’urgence dans plusieurs pays
grand nombre de pays parmi les plus pauvres       d’Afrique et d’Amérique centrale. En
du monde en développement. Selon les              revanche, les prix moins élevés des aliments
estimations, 2,5 milliards d’habitants du         de base ont permis à de nombreux
monde en développement tirent leurs               consommateurs démunis, surtout dans les
moyens d’existence de l’agriculture. Pour         zones urbaines, de s’acheter des produits
nombre d’entre eux, la vente de produits          alimentaires à moindre coût et d’accéder à
agricoles de base ou l’exercice d’une activité    une nourriture plus nutritive.
rémunérée dans la production et la                    Certes, les marchés des produits de base
transformation de ces produits pour               se sont redressés au cours des derniers mois,
l’exportation représentent les seules sources     et de manière spectaculaire dans le cas des
de revenus en espèces. Plus de 50 pays en         céréales, mais tendanciellement, les prix réels
développement, dont une majorité de pays          sont en général orientés à la baisse. De
les moins avancés (PMA), sont tributaires des     nombreux exploitants et pays exportateurs se
exportations de trois produits agricoles de       retrouvent encore piégés par leur
base, parfois moins. En général, il s’agit de     dépendance. Ils produisent et exportent plus
produits tropicaux qui représentent de 20 à       tout en gagnant moins que par le passé.
90 pour cent de leurs recettes en devises.        Parallèlement, si les pays importateurs de
Toutefois, beaucoup de PMA sont également         produits alimentaires ont bénéficié de cette
des importateurs nets de produits                 baisse tendancielle, ils n’en sont pas moins
alimentaires et consacrent plus de la moitié      préoccupés par la variabilité et les hausses à
de leurs recettes d’exportation de produits de    court terme des prix internationaux des
base à l’importation de produits alimentaires,    produits alimentaires.
afin de compenser les insuffisances de la               De nombreuses raisons peuvent expliquer
production intérieure. Pour ces personnes et      le déclin à long terme et la volatilité à court
ces pays, les évolutions des marchés              terme des prix réels des produits de base.
internationaux des produits de base peuvent       Pour une grande part, l’orientation persistante
aussi bien signifier l’abondance que la famine.    à la baisse semble être de nature structurelle,
                                                  exprimant les lois de l’offre et de la demande
                                                  qui régissent le marché. En clair, l’offre
                                                  mondiale a augmenté plus rapidement que la

                                    La situation des marchés des produits agricoles 2004       7
Avant-propos

               demande, poussée par une productivité               forte valeur ajoutée, dont les prix ont été
               accrue et l’entrée sur le marché de nouveaux        considérablement plus stables que ceux des
               producteurs importants.                             produits de base.
                   L’accroissement de la productivité agricole         Outre les droits de douane, les exploitants
               due au progrès technologique a bénéficié à la        des pays en développement doivent affronter
               fois aux producteurs et aux consommateurs.          la concurrence des producteurs fortement
               Les premiers obtiennent des coûts inférieurs et     mécanisés et subventionnés des pays
               une compétitivité accrue, les seconds               industrialisés. Le soutien à la production des
               bénéficient de prix plus bas. Mais ce sont           exploitants des pays développés s’élève à
               principalement les producteurs des régions les      plus de 230 milliards de dollars EU par an,
               mieux équipées et les plus développées qui          soit près de 30 fois le montant de l’aide au
               ont été en mesure d’exploiter les gains de          développement agricole accordée aux pays
               productivité pour renforcer leur position sur les   en développement.
               marchés mondiaux. Les PMA ont vu leur part              Les droits de douane et les autres
               du commerce agricole mondial se réduire             obstacles tarifaires ont également ralenti la
               alors que leur dépendance à son égard est           croissance du commerce entre les pays en
               restée beaucoup plus élevée que celle des           développement. En effet, le commerce
               autres pays en développement.                       Sud-Sud pourrait se développer rapidement,
                   Les principaux bénéficiaires de la baisse        notamment entre des pays enregistrant une
               des prix des produits alimentaires ont été les      forte hausse des revenus et des niveaux de
               consommateurs des pays développés et des            consommation faibles, s’il n’était freiné par
               zones urbaines des pays en développement.           des obstacles tarifaires qui peuvent être
               Toutefois, pour l’immense majorité des              supérieurs à ceux appliqués aux importations
               personnes pauvres et souffrant de la faim qui       par les pays développés.
               vivent dans les zones rurales des pays en               Une autre évolution des marchés des
               développement et sont tributaires de                produits agricoles de base tient à la
               l’agriculture, les pertes de revenus et d’emploi    concentration des forces du marché dans les
               dues à la baisse des cours des produits qu’ils      mains de quelques entreprises
               commercialisent ne sont pas compensées en           transnationales. A elles seules, trois
               général par les avantages que procure la            compagnies contrôlent désormais près de la
               diminution des prix des produits alimentaires       moitié de la torréfaction mondiale du café, et
               résultant d’une baisse des produits de base.        les 30 plus grandes chaînes de supermarchés
                   Le problème de l’offre excédentaire a été       assurent près d’un tiers des ventes au détail
               aggravé par les politiques gouvernementales,        de produits alimentaires dans le monde.
               conduites dans les pays développés et les               De telles entreprises transnationales ont
               pays en développement, qui ont                      aidé certains petits exploitants à s’intégrer dans
               sérieusement déséquilibré les marchés               le marché mondial et contribué au transfert de
               agricoles.                                          la production moderne et de la technologie de
                   Les droits de douane sur les importations       distribution. Il est néanmoins préoccupant de
               agricoles des pays développés et des pays en        constater que la concentration du marché prive
               développement ont freiné la croissance des          les autres acteurs d’une large part du pouvoir
               exportations agricoles provenant des pays en        économique. Il y a quatre ans, le Groupe
               développement. La progressivité des droits de       d’experts éminents en matière d’éthique
               douane, qui se traduit par l’application de         alimentaire et agricole, créé par la FAO, avait
               droits plus élevés sur les produits exportés à      noté que «la concentration du pouvoir
               des stades de transformation plus avancés, a        économique aux mains d’un petit nombre
               réduit la capacité des pays en développement        instaure de profonds déséquilibres de pouvoir».
               à exporter des produits transformés à plus

                                                     La situation des marchés des produits agricoles 2004          8
Rendre les marchés                                 en gérant des stocks tampons ou en                  résolution des problèmes qui touchent ces
des produits de base accessibles à tous            accordant des compensations aux pays qui            domaines. Le présent rapport passe en revue
                                                   subissaient des baisses imprévues de leurs          les principales évolutions des marchés des
Si les cours des produits agricoles de base ont    recettes d’exportation. Dans une large              produits de base qui ont eu lieu pendant
montré des signes de reprise au cours des          mesure, et pour diverses raisons, ces mesures       l’exercice biennal et met en lumière les
derniers mois, ce redressement ne semble           ont échoué. Les nouvelles approches                 questions essentielles qui se posent en termes
pas durable et les perspectives à long terme       cherchent moins à empêcher les brusques             de politiques et les différentes possibilités
offertes aux exploitants et aux pays du monde      variations des prix qu’à aider les exploitants et   d’action.
en développement qui dépendent de ces              les consommateurs à se protéger contre leurs            Compte tenu du rôle majeur que les
produits ne sont pas brillantes. En revanche,      conséquences, par le biais de mécanismes            produits agricoles de base jouent dans notre
d’autres hausses à court terme des prix des        comme le système des prix garantis et               existence et de leur importance vitale pour les
produits alimentaires de base sont probables,      l’établissement de prix prévisionnels.              millions de personnes les plus laborieuses et
menaçant les moyens d’existence des                    Les efforts entrepris pour traiter le           les plus vulnérables du monde, il est grand
habitants des pays à faible revenu et à déficit     problème récurrent de la production                 temps d’y apporter une attention accrue et
vivrier.                                           excédentaire de cultures d’exportation              d’entreprendre une action concertée.
    Les cours des produits agricoles de base       traditionnelles doivent consister
demeurent extrêmement fluctuants et, à prix         principalement à augmenter la demande,
donnés, l’offre de produits agricoles de base      contrôler l’offre de certains produits de base
continue d’être tendanciellement supérieure à      et réduire la vulnérabilité des exploitants et
la demande. Les droits de douane élevés et         des pays qui en dépendent. Les stratégies de
les subventions internes aux pays développés       diversification permettant aux exploitants de
restreignent l’accès au marché et pèsent sur       s’orienter vers des cultures mieux valorisées
les prix. Bien que les échanges entre les pays     ou de produire et commercialiser des produits                                      Jacques Diouf
en développement croissent plus vite que les       transformés à valeur ajoutée peuvent                                  Directeur général de la FAO
échanges entre pays en développement et            contribuer à réduire à la fois l’offre et la
pays développés, les possibilités d’augmenter      dépendance.
les courants d’échanges entre les pays en              Il faut également s’efforcer de mieux
développement sont encore entravées par les        comprendre les conséquences de la
obstacles tarifaires. Pour certains produits, le   concentration croissante des chaînes de
commerce, la transformation et la distribution     produits de base sur la concurrence, les prix
sont désormais dominés par une poignée de          et la part de la valeur finale du produit vendu
sociétés transnationales, et le pouvoir            qui revient aux exploitants et aux
économique des exploitants et des pays             exportateurs de produits agricoles. Pour cela,
exportateurs est devenu relativement limité.       il est urgent de continuer à suivre de près ces
Des voix se sont déclarées préoccupées par le      phénomènes et de les analyser de manière
fait que les producteurs des pays en               approfondie, tout en appuyant les efforts des
développement ne reçoivent apparemment             exportateurs pour augmenter leur pouvoir
qu’une faible part de la valeur finale de leur      économique collectif. L’analyse doit aussi
production.                                        permettre de comprendre l’incidence de la
    La crise du marché des produits de base        baisse des prix mondiaux des produits
des années 90 a attiré l’attention sur             alimentaires de base et de l’évolution de la
l’ensemble de ces problèmes et mis en              structure du marché sur la sécurité
lumière le besoin de nouvelles approches           alimentaire des personnes démunies dans les
pour en résoudre la plus grande partie.            zones rurales et urbaines.
    Prenons l’exemple de la volatilité des prix.       En lançant La situation des marchés des
Dans le passé, on traitait ce problème en          produits agricoles, la FAO espère apporter
mettant l’accent sur des mesures visant à          une contribution éclairée au débat ainsi
stabiliser directement les prix ou les recettes,   qu’une participation déterminante à la

                                                                                         La situation des marchés des produits agricoles 2004       9
et tendances à long terme
       Evolutions récentes
                             Situation actuelle et évolutions récentes des
                             marchés des produits agricoles de base

                                                   e la fin des années 90 à 2001, les       nué de peser sur les cours mondiaux du

                                          D        cours de nombreux produits agricoles
                                                   de base ont connu une baisse ten-
                                           dancielle qui les a conduits à des niveaux
                                                                                            sucre dans la seconde moitié de la cam-
                                                                                            pagne agricole 2003/04.

                                           historiquement bas. Depuis deux ans, ces         Les prix des produits horticoles
                                           cours se sont redressés ou ont connu une         restent sensibles
                                           certaine stabilité.                              à l’équilibre du marché
                                               La reprise récente est due à la réduction
                                           de l’offre de certains produits de base et à     L’offre accrue provenant d’Amérique latine
                                           une demande accrue de certains autres. Les       et la demande atone ont pesé sur les cours
                                           marchés ont donc réagi à une offre excé-         de la banane en 2003. Les prix du jus d’orange
                                           dentaire chronique, et la chute des prix a       concentré congelé ont également suivi cette
                                           été causée par l’évolution des techniques,       tendance à la baisse, bien les prix des fruits
                                           des goûts des consommateurs, des struc-          frais aient réussi à se maintenir grâce à une
                                           tures du marché, des politiques et des ins-      réduction de la production. Même si la
                                           titutions. D’autres facteurs ont également       demande de fruits tropicaux a connu une
                                           contribué à ce redressement, notamment la        forte croissance, les prix n’en restent pas
                                           faiblesse des cours du dollar des Etats-Unis     moins sensibles à l’équilibre du marché.
                                           (dollar EU) qui sert à libeller de nombreux
                                           produits de base.                                Les fibres et les matières premières
                                                                                            se reprennent
                                           Redressement fragile
                                           des boissons tropicales et du sucre              Les fluctuations tendancielles des prix de la
                                                                                            plupart des matières premières agricoles
                                           Entre 1997 et 2001, les cours du café ont        ont été moins spectaculaires, les variations
                                           reculé de près de 70 pour cent, atteignant       ayant été plus marquées pour certains pro-
                                           un niveau inférieur au coût de production        duits de base. Néanmoins, un scénario de
                                           de nombreux pays. En termes réels, les cours     reprise à peu près analogue s’est dessiné
                                           du café se sont retrouvés à un niveau infé-      dans la plupart des cas.
                                           rieur à ceux d’il y a 30 ans, et cette baisse        Les prix du coton, du caoutchouc, du jute,
                                           brutale a créé des situations d’urgence ali-     du sisal, de l’abaca ont tous bénéficié récem-
                                           mentaire dans plusieurs pays d’Afrique et        ment d’une demande plus forte et d’une offre
                                           d’Amérique centrale dont les économies           plus faible. En revanche, les prix des cuirs
                                           dépendent fortement des exportations de          et des peaux ont baissé en 2003 du fait de
                                           café. Les prix du café se sont redressés pro-    la faiblesse de la demande et d’un accrois-
                                           gressivement au cours des deux dernières         sement de l’offre.
                                           années car les producteurs, surtout ceux
                                           d’Amérique latine, ont réagi à la baisse des     Les céréales et les plantes oléagineuses
                                           cours en réduisant l’offre.                      enregistrent des gains
                                              Les cours du cacao ont suivi une ten-
                                           dance analogue mais la courbe s’est redres-      Les prix internationaux de la plupart des
                                           sée plus tôt, à partir de 2000. La remontée      céréales ont bondi au cours de la seconde
                                           des cours du cacao a commencé à s’es-            moitié de 2003, bénéficiant de l'exiguïté du
                                           souffler à la fin de 2003 car l’offre est rede-    marché. Dans le cas du riz, cette exiguïté a
                                           venue abondante. Le marché a été ensuite         été aggravée par l’imposition de restrictions
                                           affaibli par la concurrence de l’«équivalent     sur les exportations en Inde et au Myanmar.
                                           beurre de cacao», une directive de l’Union       En ce qui concerne le blé, la réduction des
                                           européenne (UE) ayant autorisé l’ajout de        excédents exportables de l’UE et de la
                                           matières grasses d’origine diverse pour rem-     Communauté des Etats indépendants (CEI)
                                           placer le beurre de cacao dans le chocolat.      a alimenté la hausse des prix. Les prix des
                                              Les cours du thé ont également été sou-       céréales secondaires ont continué à être
                                           mis à une forte pression car la production,      soutenus par la baisse importante du niveau
                                           anticipant la croissance de la demande, a        des exportations chinoises, le faible volume
                                           atteint de nouveaux sommets en 2003.             des stocks américains proches de leur niveau
                                              Les niveaux records atteints par la pro-      plancher, et l’augmentation permanente des
                                           duction et les stocks excédentaires ont conti-   prix du soja.

                                                                              La situation des marchés des produits agricoles 2004     10
Le tableau concernant les oléagineux dif-         production mondiale et les cours des pro-        par l’offre limitée de produits d’exportation
fère sensiblement. Au cours de ces dernières         duits oléagineux devraient continuer leur        et la demande soutenue de produits d’im-
années, les prix ont augmenté de manière             progression à court terme.                       portation. La hausse des prix devrait se pour-
constante par rapport aux niveaux très bas                                                            suivre en 2004.
enregistrés en 1999-2000, et les produc-             Les prix des produits laitiers                      En revanche, le marché international de
teurs ont réagi en augmentant sensiblement           restent soutenus mais les épizooties             la viande continue d’être perturbé par les
la production. L’augmentation des prix a été         perturbent le marché de la viande                épizooties. Au cours de la première moitié
principalement déclenchée par une crois-                                                              de 2004, environ un tiers des exportations
sance soutenue de la demande, qui a dépassé          A l’heure actuelle, l’équilibre du marché est    mondiales de viande ont été concernées par
l’accroissement de l’offre.                          également favorable aux prix des produits        les poussées épidémiques de la grippe aviaire
   Soutenus par une demande ferme et des             laitiers. Les cours internationaux ont été       ou par des cas identifiés d’encéphalopathie
stocks à des niveaux relativement bas, la            confortés aux cours de ces derniers mois         spongiforme bovine (ESB). Les interdictions
                                                                                                      frappant les importations de volailles et de
                                                                                                      bœuf provenant de pays touchés par ces
 Tendances récentes des prix mondiaux de certains produits de base, 1991-2003                         maladies entraînent une hausse des prix des
                                                                                                      produits provenant de zones non contami-
                                                                                                      nées. Les restrictions imposées aux expor-
 Boissons tropicales                                 Sucre                                            tations de viande poussent également à la
                                                                                                      hausse les prix des autres produits à base
 Dollars EU/tonne                                    Dollars EU/tonne
                                                                                                      de protéines animales.
 3 500                            Café                300
                                  Thé
 3 000                            Cacao                                                               La baisse à long terme se poursuit
                                                      250
 2 500
 2 000                                                200                                             En général, les rapports entre l’offre et la
 1 500                                                                                                demande de produits agricoles semblent
                                                      150
 1 000                                                                                                connaître un meilleur équilibre, ce qui donne
  500                                                 100                                             aux produits de base des perspectives plus
    1991    1993    1995 1997 1999 2001       2003      1991 1993       1995 1997 1999 2001 2003      intéressantes, après la forte baisse tendan-
                                                                                                      cielle observée vers la fin des années 90.
 Céréales                                            Viande et produits à base de viande              Malgré le redressement récent, les prix des
                                                                                                      produits agricoles de base restent généra-
 Dollars EU/tonne                                    Dollars EU/tonne   Agneau    Bœuf
                                       Maïs
                                                                                                      lement proches des niveaux historiquement
  400                                                4 000              Porc      Poulet
                                       Blé                                                            bas, et leur baisse tendancielle se poursuit
  350                                                3 500
                                       Riz                                                            si on les compare aux prix des produits
  300                                                3 000
  250                                                2 500                                            manufacturés.
  200                                                2 000                                               Cette baisse à long terme est analysée
  150                                                1 500                                            de manière plus approfondie dans les sec-
  100                                                1 000                                            tions qui suivent du présent rapport. Le lec-
   50                                                  500                                            teur pourra consulter les informations les
     1991 1993 1995 1997 1999       2001 2003             1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003          plus récentes sur les prix et le commerce
                                                                                                      des produits de base sur les pages de la
 Oléagineux, huiles/graisses et tourteaux            Fibres                                           Division des produits et du commerce inter-
                                                                                                      national du site Web de la FAO dont l’adresse
 Indice (1990-92 = 100)                              Dollars EU/tonne
                                                                                         Coton        électronique est la suivante: http://www.
   200                          Semences             2 500                               Abaca
                                Huiles/Graisses                                          Sisal
                                                                                                      fao.org/fr/ESC/en/index.html.
  175                           Tourteaux            2 000                               Jute
  150
                                                     1 500
  125
                                                     1 000
  100
   75                                                 500
   50                                                   0
    1991    1993    1995 1997 1999 2001       2003      1991 1993       1995 1997 1999 2001 2003

 Produits laitiers                                   Fruits
 Dollars EU/tonne                                    Dollars EU/tonne
 2 500                           Beurre              2 500                               Bananes
                                 Produits à base                                         Agrumes
                                 de lait écrémé      2 000
 2 000
                                                     1 500
 1 500
                                                     1 000

 1 000                                                500
     1991   1993    1995 1997 1999 2001       2003      1991 1993       1995 1997 1999 2001 2003

                                                                                        Source: FAO

                                                                                        La situation des marchés des produits agricoles 2004     11
et tendances à long terme
       Evolutions récentes
                             Les évolutions à long terme
                             révèlent les changements structurels

                                                es fluctuations des prix des produits      teur mondial, a continué à accroître sa pro-

                                          L     de base sur les marchés mondiaux
                                                donnent une lecture barométrique des
                                          conditions économiques de l’offre et de la
                                                                                           duction même lorsque les prix ont chuté
                                                                                           entre 1995 et 2001.
                                                                                               Les subventions aux exportations et les
                                          demande. Les variations brutales des prix,       aides accordées aux producteurs de cer-
                                          à la hausse ou à la baisse, montrent à quel      tains pays développés ont fait baisser les
                                          point les marchés peuvent être perturbés.        prix mondiaux de nombreux produits agri-
                                          En revanche, les tendances à long terme          coles cultivés dans les zones tempérées,
                                          des prix des produits de base traduisent l’im-   réduisant les recettes d’exportation des pays
                                          pact des progrès technologiques, des pré-        en développement qui exportent des pro-
                                          férences des consommateurs, des structures       duits de base tels que le coton, le sucre et
                                          du marché, des politiques et des institutions.   le riz.
                                             Un graphique représentant l’évolution des         L’examen des variations tendancielles
                                          prix des produits de base au cours des 40        des prix réels des produits de base révèle
                                          dernières années met en lumière plusieurs        un «tournant décisif». Avant le milieu des
                                          caractéristiques remarquables:                   années 80, les variations de prix étaient
                                          ■ Par rapport aux prix de tous les produits      importantes et la baisse tendancielle très
                                             manufacturés, les prix réels des produits     fortement marquée. Depuis cette époque,
                                             agricoles de base ont baissé de manière       les variations de prix et la baisse tendan-
                                             importante, même lorsque les prix en          cielle se sont considérablement stabilisées.
                                             valeurs nominales ont augmenté.                   Ce changement de tendance s’explique
                                          ■ Les prix réels ont considérablement varié      en partie par le ralentissement de la hausse
                                             pendant cette baisse tendancielle.            des prix des produits manufacturés, aupa-
                                          ■ Les fluctuations et la baisse tendancielle      ravant rapide, par rapport aux produits de
                                             sont moins marquées depuis le milieu          base, qui avait amputé le pouvoir d’achat
                                             des années 80.                                des revenus tirés antérieurement des expor-
                                             Au cours des quatre décennies passées,        tations de produits de base.
                                          les prix réels des produits agricoles de base        Plusieurs facteurs mondiaux ont contri-
                                          ont diminué d’environ 2 pour cent par an.        bué à freiner la hausse des prix en valeur
                                          Plusieurs facteurs ont favorisé cette baisse     nominale de tous les produits échangés,
                                          à long terme.                                    notamment les réformes des politiques
                                             On peut s’attendre à ce que les prix des      commerciales et l’accroissement du com-
                                          produits agricoles de base baissent par rap-     merce des produits manufacturés dont les
                                          port à ceux des produits industriels parce       prix ont eu tendance à chuter plus rapide-
                                          que le progrès technologique permet de           ment du fait des progrès technologiques et
                                          réduire les coûts et, à prix donnés, d’ac-       de la forte hausse de la productivité. L’un
                                          croître la production à un rythme qui dépasse    des principaux facteurs a été l’accroisse-
                                          la croissance démographique et l’accrois-        ment de la production et du commerce de
                                          sement de la demande stimulée par la hausse      produits manufacturés par les pays en déve-
                                          des revenus.                                     loppement. Entre 1980 et 2000, les pays
                                             Les prix de certains produits de base ont     en développement ont quasiment triplé la
                                          été également tirés vers le bas par une offre    part de leurs exportations mondiales de
                                          excédentaire, une intense compétition mon-       produits manufacturés, passée de 11 à 27
                                          diale dans le domaine de la production, des      pour cent.
                                          coûts de transport réduits et l’usage des nou-       La libéralisation du commerce et les pro-
                                          velles technologies qui a permis d’augmenter     grès technologiques ont également contri-
                                          la productivité et d’introduire des produits     bué à réduire la variabilité des prix en rédui-
                                          synthétiques pouvant remplacer certains          sant l’incidence des chocs liés à l’offre. La
                                          produits de base. Dans certains cas, l’ap-       libéralisation du commerce a permis à un
                                          parition de nouveaux producteurs impor-          plus grand nombre de pays d’accéder aux
                                          tants a également constitué un facteur de        marchés mondiaux des produits de base, ce
                                          déséquilibre du marché. Entre 1985 et 2001,      qui a eu pour effet de diminuer l’importance
                                          par exemple, les exportations de café du         relative de la situation de l’offre dans un pays
                                          Viet Nam sont passées de moins de 10 000         particulier. Par ailleurs, les progrès techno-
                                          tonnes à plus de 900 000 tonnes. Ce pays,        logiques ont réduit la vulnérabilité de cer-
                                          qui est ainsi devenu le deuxième exporta-        taines cultures aux influences du climat. Le

                                                                             La situation des marchés des produits agricoles 2004      12
niveau plancher des cours atteint ces der-                              plus fortement valorisés. Ce faisant, ils ont                    recettes d’exportation est passée de 59 pour
nières années a limité de lui-même les pos-                             réduit leur dépendance vis-à-vis des pro-                        cent à 72 pour cent pendant la même période.
sibilités de variabilité extrême, tout au moins                         duits dont les prix ont chuté encore plus                           De nombreux PMA dépendent étroite-
à la baisse.                                                            durement et qui restent pour une grande                          ment d’un petit nombre de produits de base
                                                                        part imprévisibles.                                              dont les prix ont fortement baissé et qui
Les impacts ne sont pas les mêmes pour                                     Dans l’ensemble, ce sont les pays en                          résultent extrêmement instables, ce qui com-
tous les produits de base et les pays                                   développement les plus avancés et les plus                       plique la planification et le développement
                                                                        prospères qui ont réussi cette transition. Les                   économiques. Au cours des 40 dernières
Bien que les prix réels de tous les produits                            pays en développement autres que les pays                        années, les prix des boissons tropicales et
agricoles de base aient diminué au cours                                les moins avancés (PMA) ont plus que dou-                        des matières premières ont été particuliè-
des 40 dernières années, le rythme de la                                blé la part des produits horticoles, des pro-                    rement fluctuants. Il s’agit en fait des groupes
baisse n’a pas été identique pour tous les                              duits à base de viande et des produits lai-                      de produits de base qui ont subi les baisses
produits de base. Les matières premières,                               tiers dans leurs exportations agricoles.                         à long terme les plus importantes. Dans l’en-
les boissons tropicales, les oléagineux et les                          Simultanément, ils sont parvenus à réduire                       semble, par rapport à la tendance, la varia-
céréales ont connu les baisses les plus ver-                            leur dépendance vis-à-vis des boissons tro-                      bilité a été la plus forte pour les produits
tigineuses. La chute des prix réels a été moins                         picales et des matières premières, ramenant                      agricoles de base commercialisés par les
spectaculaire pour les produits horticoles,                             la part de ces produits dans leurs exporta-                      PMA et d’autres pays en développement, et
la viande et les produits laitiers. Certains                            tions agricoles totales de plus de 55 pour                       la plus faible pour les produits agricoles com-
pays en développement ont réussi à tirer                                cent au début des années 60 à environ 30                         mercialisés par les pays développés, aussi
parti de ces tendances en adaptant leur pro-                            pour cent en 1999-2001. En revanche, dans                        bien pour les exportations que pour les
duction et leur commerce à ces secteurs                                 les PMA, la part de ces produits dans les                        importations.

                                                                                                           Changement de composition des groupes de produits
 Prix des produits agricoles de base, 1961-2002                                                            de base dans les exportations agricoles totales, par groupe
                                                                                                           de pays

 Les prix réels* des produits agricoles de base ont baissé de près de                                      Les pays en développement les plus avancés ont pu réduire leur dépendance
 50 pour cent au cours des 40 dernières années, bien que les prix en valeur                                vis-à-vis des boissons tropicales, des matières premières et du sucre, dont
 nominale aient augmenté. Ces deux tendances se sont stabilisées depuis les                                les prix ont connu des baisses très importantes sur les marchés mondiaux.
 années 80.                                                                                                Cependant, les pays les moins avancés sont devenus plus tributaires de ces
                                                                                                           produits de base.
 Indice (1991-1992 = 100)
 200                                                                       Prix en valeur nominale         Pourcentage des exportations agricoles totales
                                                                           Prix réels*                     50
                                                                           Tendance des prix réels                                    1961-1963
 150                                                                       MUV**                           40
                                                                                                                                      1999-2001
 100                                                                                                       30

                                                                                                           20
  50
                                                                                                           10
   0
   1961        1966        1971       1976       1981       1986       1991        1996         2002        0
 * Prix réels corrigés en fonction des valeurs unitaires d’exportation de toutes les exportations                 PMA    APD       PMA    APD                                PMA    APD    PMA     APD      PMA   APD
 de marchandises                                                                                                   Viande          Horticulture                                  Sucre     Boissons         Matières
 ** MUV = valeur unitaire des produits manufacturés
                                                                                                                                                                                           tropicales       premières
                                                                                          Source: FAO      * PMA = pays les moins avancés; APD = autres pays en développement                                 Source: FAO

                                                                                                                                          Variabilité des valeurs unitaires
 Prix réels* des groupes de produits agricoles de base, 1961-2002                                                                         du commerce des produits de base,
                                                                                                                                          1961-2001

 Indice (1991-1992 = 100)                                                                                                                 La volatilité des prix a été la plus forte pour les
 350                                                                               Céréales                Sucre                          produits agricoles de base commercialisés par les
                                                                                   Oléagineux              Horticulture                   pays en développement.
 300                                                                               Viande                  Boissons tropicales
                                                                                   Produits laitiers       Matières premières                                               30                     Pays les moins avancés
                                                                                                                                          Variations le long de la courbe
                                                                                                                                           de tendance (pourcentage)

 250                                                                                                                                                                                               Autres pays en
                                                                                                                                                                            25                     développement
 200                                                                                                                                                                                               Pays développés
                                                                                                                                                                            20
 150
                                                                                                                                                                            15
 100
                                                                                                                                                                            10
  50
                                                                                                                                                                            5
   0
   1961             1966           1971            1976            1981           1986              1991   1996            2002                                             0
 * Prix des produits agricoles de base sur les marchés mondiaux corrigés en fonction                                                                                                Exportations         Importations
 des valeurs unitaires d’exportation de toutes les exportations de marchandises                                      Source: FAO                                                                              Source: FAO

                                                                                                                     La situation des marchés des produits agricoles 2004                                               13
et tendances à long terme
       Evolutions récentes
                             Modifier les termes de l’échange
                             des produits agricoles

                                                 es exportations de produits de base        détérioration menace la sécurité alimentaire

                                          L      représentent pour certains pays en
                                                 développement la source principale de
                                          devises étrangères. Du point de vue analy-
                                                                                            de ces pays qui, pour un grand nombre
                                                                                            d’entre eux, ont un besoin vital d’exporter
                                                                                            leurs produits de base pour financer leurs
                                          tique, le prix au comptant est pour eux moins     importations de produits alimentaires.
                                          révélateur que le pouvoir d’achat qu’il pro-         En revanche, pour ce qui est des pays
                                          cure. Ce pouvoir d’achat s’exprime par les        développés, on n’observe pas d’évolution
                                          termes de l’échange entre produits, c’est-        tendancielle des termes de l’échange en agri-
                                          à-dire le rapport entre les prix des produits     culture. En effet, seules des fluctuations
                                          exportés et les prix des produits importés.       mineures se sont produites au cours des 40
                                          Lorsque ce rapport diminue, la quantité de        dernières années.
                                          produits importés qui peut être achetée avec
                                          une quantité donnée de produits exportés          Modifier les termes de l’échange
                                          diminue également.                                entre produits agricoles
                                              Dans les pays où le commerce agricole         et produits manufacturés
                                          représente une part prépondérante du com-
                                          merce total, les variations des termes de         Si la détérioration des termes de l’échange
                                          l’échange en agriculture peuvent avoir des        en agriculture a déséquilibré la balance des
                                          conséquences importantes sur la capacité          paiements et augmenté la charge de la dette
                                          financière de ces pays à acheter des pro-         de nombreux pays en développement, la
                                          duits alimentaires importés ou sur la sécu-       baisse des termes de l’échange entre les
                                          rité alimentaire. Cela est particulièrement       produits agricoles de base exportés et les
                                          vrai pour les pays les moins avancés (PMA)        produits manufacturés importés s’est pour-
                                          et certains autres pays en développement.         suivie et aggravée. Entre 1961 et 2001, les
                                          Au cours de la période d’emballement des          prix moyens des produits agricoles de base
                                          prix des produits de base du milieu des           vendus par les PMA ont chuté de près de
                                          années 70 et du début des années 80, les          70 pour cent par rapport aux prix des pro-
                                          prix des exportations agricoles des pays en       duits manufacturés achetés aux pays
                                          développement ont augmenté plus rapide-           développés.
                                          ment que les prix de leurs importations agri-         La baisse tendancielle des termes de
                                          coles (principalement des produits alimen-        l’échange entre produits primaires et pro-
                                          taires). Depuis le milieu des années 80, cette    duits manufacturés, ainsi que le transfert de
                                          tendance s’est inversée. Nombre de ces pays       revenus des pays en développement vers
                                          ont subi de graves pertes dues à la détério-      les pays développés qui en résulte, a été
                                          ration des termes de l’échange, entre les         observée il y a environ 50 ans par les éco-
                                          exportations et les importations agricoles        nomistes Raul Prebisch et Hans Singer. Selon
                                          d’une part, et entre les produits agricoles de    eux, tendanciellement, la croissance éco-
                                          base qu’ils exportent et les produits manu-       nomique privilégie la demande de produits
                                          facturés qu’ils importent, d’autre part.          manufacturés à celle des produits primaires,
                                              Au niveau agrégé, les termes de l’échange     et la productivité augmente plus rapidement
                                          à l’intérieur du secteur agricole n’ont ni aug-   pour les produits primaires, de sorte que les
                                          menté, ni baissé de manière notable au            prix des produits primaires baissent plus que
                                          niveau mondial entre 1961 et 2002. Cependant,     ceux des produits manufacturés. Une étude
                                          si on examine séparément les termes de            récente montre que la productivité mondiale
                                          l’échange des pays appartenant à des groupes      a augmenté 20 pour cent plus rapidement
                                          de revenus différents, on constate que les        dans l’agriculture que dans l’industrie,
                                          pays en développement ont connu des fluc-          et 100 pour cent plus rapidement dans les
                                          tuations importantes et persistantes.             pays en développement que dans les pays
                                              Depuis le milieu des années 80 jusqu’à        développés.
                                          aujourd’hui, les termes de l’échange des              Pour la plupart, les données indiquent
                                          PMA et de certains autres pays en déve-           une baisse à long terme des termes de
                                          loppement se sont gravement détériorés. En        l’échange entre produits. Cependant, l’am-
                                          ce qui concerne les PMA, par exemple, les         pleur de cette baisse n’est pas uniforme et,
                                          termes de l’échange en agriculture ont dimi-      en fonction de la période choisie, les varia-
                                          nué de moitié après avoir culminé en 1986         tions des données peuvent estomper les dif-
                                          et connu un plancher en 2001. Cette forte         férences entre les tendances et la variabi-

                                                                              La situation des marchés des produits agricoles 2004    14
Termes de l’échange des produits agricoles par rapport aux des
 Termes de l’échange des produits agricoles: rapport entre
                                                                                  produits manufacturés: rapports selon un indice de référence
 les valeurs unitaires des exportations et les valeurs unitaires
                                                                                  entre les valeurs unitaires des exportations agricoles etdes
 des importations
                                                                                  exportations de produits manufacturés des pays développés

 Indice (1990-1991 = 100)                                                         Indice (1990-1991 = 100)
 300                                                                              300
                                           Pays les moins avancés                                                                Pays les moins avancés
 250                                       Autres pays en développement           250                                            Autres pays en développement
                                           Pays développés                                                                       Pays développés
 200                                                                              200

 150                                                                              150

 100                                                                              100

  50                                                                               50
    1961    1966    1971    1976   1981   1986    1991       1996         2002       1961     1966    1971    1976     1981     1986       1991     1996         2002
                                                                    Source: FAO                                                                            Source: FAO

lité à plus court terme. S’il est évident que,
                                                     Baisse des termes de l’échange des                       Termes de l’échange par groupe de
sur l’ensemble de la période, les termes de
                                                     produits agricoles africains, 1960-2000                  produits de base, 1975-2000
l’échange entre l’agriculture et l’industrie
connaissent une baisse tendancielle, la nature
                                                     Indice (1990 = 100)                                      Indice (1990 = 100)
de la tendance change nettement vers le
                                                     200                                                      150                                 Oléagineux
milieu et la fin des années 80. En ce qui
                                                                                                                                                  Matières premières
concerne les années 90, on n’observe pas                                                                                                          Boissons tropicales
de tendance nette à la baisse.                       150                                                      100

Impact de la baisse
                                                     100
des termes de l’échange                                                                                        50
sur les pays en développement
                                                       50
                                                                                                                0
                                                         60
                                                                 65
                                                                 70
                                                                 75
                                                                 80
                                                                 85
                                                                 90
                                                                 95
                                                                 98
                                                                 99
                                                                 00

Bien qu’il puisse être difficile de confirmer                                                                     1975     1980       1985     1990      1995      2000
                                                       19
                                                             19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              19
                                                              20

et de quantifier une tendance mondiale à
                                                                                         Source: CNUCED                                               Source: CNUCED
long terme au moyen de données statis-
tiques, il ne fait aucun doute que les termes
de l’échange des exportations agricoles de
nombreux pays en développement se sont               Termes de l’échange des revenus agricoles
nettement dégradés. Cette dégradation a été
la plus marquée pour les pays qui pouvaient
                                                     Pays les moins avancés                                           Autres pays en développement et pays
le moins se le permettre. Même au cours              (milliards de dollars EU)                                          développés (milliards de dollars EU)
des années 90, alors que les termes de               10                                                                                                  200
l’échange entre les pays développés et les            9
                                                                                                                      Pays développés
                                                                                                                                                         180
autres pays en développement étaient rela-            8                                                                                                  160
                                                      7         PMA                                                                                      140
tivement stables, ces mêmes termes chu-
                                                      6                                                                                                  120
taient brutalement de 25 pour cent pour les
                                                      5                                                                                                  100
PMA.                                                  4                                                                                                  80
   La baisse des termes de l’échange des              3                                                                                                  60
                                                                                        Autres pays en développement
produits agricoles peut être compensée par            2                                                                                                  40
l’accroissement des quantités produites et            1                                                                                                  20
exportées, ce qui permet de maintenir ou              0                                                                                                  0
                                                       1961        1966        1971         1976       1981      1986       1991       1996          2002
d’augmenter la valeur réelle des recettes
                                                                                                                                                           Source: FAO
d’exportation. En fait, si l’on considère le
groupe des pays en développement, les aug-
mentations quantitatives des exportations          n’ont pas pu augmenter leurs recettes d’ex-               dégradation a entraîné une réduction impor-
agricoles ont plus que compensé l’impact           portation et l’augmentation des prix des pro-             tante du pouvoir d’achat de l’ensemble des
de la détérioration des prix des produits          duits importés a amplifié l’érosion de leur               exportations de produits de base africains.
exportés, de telle sorte que la valeur réelle      pouvoir d’achat. En valeur réelle, les recettes           Les estimations de la Banque mondiale mon-
de leurs recettes d’exportation a augmenté         d’exportation des produits agricoles des PMA              trent qu’entre 1970 et 1997, la dégradation
de près de 30 pour cent au cours des deux          ont baissé de plus de 30 pour cent pendant                des termes de l’échange a coûté aux pays
dernières décennies. Formulé autrement,            la même période. Au cours des 40 dernières                d’Afrique non exportateurs de pétrole l’équi-
leurs «termes de l’échange des revenus agri-       années, leurs termes de l’échange des reve-               valent de 119 pour cent de leur produit inté-
coles» ont augmenté. Toutefois, l’évolution        nus ont diminué de moitié.                                rieur brut (PIB) combiné annuel en recettes
des termes de l’échange des revenus a énor-            L’Afrique subsaharienne est la région qui             perdues. Les quantités exportées n’ont pas
mément varié entre les PMA et les autres           a le plus souffert de la dégradation des termes           augmenté suffisamment rapidement pour
pays en développement. En effet, les PMA           de l’échange. Depuis les années 70, cette                 compenser les pertes.

                                                                                              La situation des marchés des produits agricoles 2004                      15
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler