Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière

 
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
Saison 2013 / 2014

          Dossier pédagogique

   Le Médecin malgré lui
                               de Molière

                     La Mesnie H. - 10 rue du Hohwald - 67000 Strasbourg
                      Contact : Stéphanie Schott, chargée de production
                               03 88 35 76 10 ou 06 65 31 36 51
                                  lamesnieh@lamesnieh.com
                                     www.lamesnieh.com

                                             1
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
DISTRIBUTION

Mise en scène : Jacques Bachelier

Avec

Sganarelle, mari de Martine
Charles Uguen

Martine, femme de Sganarelle
Margot Becker

Géronte, père de Lucinde
Yvon Wust

Lucinde, fille de Géronte
Mathilde Irrmann

Léandre, amant de Lucinde
Robin Egloffe

Valère, domestique de Géronte
Jacques Bachelier

Lucas, mari de Jacqueline
Marc Schweyer

Jacqueline, nourrice chez Géronte et femme de Lucas
Jeanne-Marie Ducarre

M. Robert, voisin de Sganarelle
Corentin Cuvelier

Thibaut, père de Perrin
Corentin Cuvelier

Perrin, fils de Thibaut, paysan
Marie Paillat ou Margaux Lagleize

                                                2
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
PRESENTATION

Le Médecin malgré lui est une comédie en trois actes représentée la première fois à Paris au Théâtre
du Palais Royal, le 6 août 1666, par la Troupe du Roi.

A la différence de L'Amour médecin, Le Médecin malgré lui ne répond pas à une commande royale,
ce qui est rare depuis que Molière est devenu comédien du Roi. Il est désire seulement mettre à son
répertoire une petite pièce drôle, au succès assuré, susceptible de « réveiller » le public en cette
période estivale de 1666, et de compléter le programme des représentations.

Le poète se contente ici d'un réemploi, ce qu'il fait souvent à partir de l'une des farces de son
répertoire depuis plusieurs années, Le Fagotier ou Le Médecin par force.

Les moqueries contre les médecins font écho à celles de L'Amour médecin, sans être pour autant
aussi virulentes. Sganarelle devient rapidement un habile praticien au cours de trois petits actes, en
adoptant une ligne de conduite : cynisme, charlatanisme, vénalité et indifférence pour la vie des
malades:

       « Je trouve que c'est le métier le meilleur de tous; car, soit qu'on fasse bien ou soit qu'on
       fasse mal, on est toujours payé de même sorte: la méchante besogne ne retombe jamais
       sur notre dos; et nous taillons, comme il nous plaît, sur l'étoffe où nous travaillons. Un
       cordonnier, en faisant des souliers, ne saurait gâter un morceau de cuir qu'il n'en paye
       les pots cassés; mais ici l'on peut gâter un homme sans qu'il en coûte rien. Les bévues ne
       sont point pour nous; et c'est toujours la faute de celui qui meurt. Enfin le bon de cette
       profession est qu'il y a parmi les morts une honnêteté, une discrétion la plus grande du
       monde: jamais on n'en voit se plaindre du médecin qui l'a tué. »
       Acte III scène 1

                                                    3
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
Mais il amuse néanmoins par la façon dont il s'adapte à sa nouvelle fonction et cherche à jouer un
rôle qu'il n'a pas choisi. Ces trois actes doivent beaucoup à la tradition de la farce. Outre le comique
de gestes, constamment présent sans être gratuit, dans lequel Molière, excellent acteur devait
briller, c'est la fantaisie verbale qui apparaît ici sous les formes les plus traditionnelles qu'elle revêt
depuis le Moyen Age. Le latin de cuisine de Sganarelle, savoureux discours sans suite, sur la
question de savoir si les femmes sont plus faciles à guérir que les hommes et un lazzi (séquences
fixes de jeu gestuelles ou verbales liées à un personnage) du refus, clôturée par un effet comique
efficace car inattendu:

Enfin, on découvre une belle énumération d'injures croisée avec une succession de menaces, issues
tout droit de la farce du Moyen Age (Acte I, scène 1). Cette couleur médiévale du Médecin malgré lui
tient aussi à des personnages, tels Martine, M. Robert, Géronte et Lucinde, que leur simplicité et
leur robustesse distingue des personnages italiens. Et il n'est pas jusqu'à l'ordonnance du
dénouement qui ne rappelle la verdeur des farces du XVe siècle.

Mais Le Médecin malgré lui est aussi le lieu d'une synthèse. Fidèle à son habitude, le poète fond ces
éléments farcesques avec d'autres issus de la commedia dell'arte avec l'intrigue, certains
personnages (Géronte, Léandre et Lucinde), certains lazzi et ballets de paroles (Acte I, scènes 1 et
2).
Cette œuvre pleine de vie a toujours gêné doctes, théoriciens et critiques qui, à la suite de Boileau,
puis de Voltaire, répugnent à voir dans le Molière philosophe, auteur du Misanthrope, l'amuseur du
parterre, un farceur, avec tout ce que le mot comporte de mépris au XVIIe siècle. Et il est vrai que la
structure de cette pièce se résume à la juxtaposition de numéros d'acteur déjà rodés et parfois
gratuits : en quoi la scène de M. Robert (I, 2), ou la consultation que Sganarelle donne aux paysans
(III, 2) sont-elles nécessaires à l'action?

Donnée pour la première fois au Palais-Royal le 6 août 1666, cette comédie connaît un vif succès,
puisqu'elle est représentée 32 fois durant l'année de sa création, surtout à la suite des Fâcheux et
du Misanthrope, et elle est imprimée dès la fin de 1666. Elle sera jouée 59 fois du vivant de son
auteur et 282 fois jusqu'à la mort de Louis XIV. C'est, avec Tartuffe, l'œuvre de Molière qui a été le
plus souvent représentée.

                                                    4
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
RESUME

Genre : farce
Forme : dialogue en prose
Structure : 3 actes qui correspondent à 3 thèmes : la querelle de ménage, la satire de la médecine,
l’intrigue amoureuse.

Premier acte

Il débute par une scène de ménage entre Sganarelle, un bûcheron, et son épouse Martine, qui lui
reproche de trop boire et de délaisser sa famille. La querelle dégénère : Sganarelle bat sa femme à
coups de bâton. Celle-ci pour se venger décide de tendre un piège à son mari.

Le hasard lui fait rencontrer deux valets au service d’un bourgeois, dont la fille qu’il voulait marier
de force à un riche, est devenue
subitement muette. Aucun
médecin n’arrive à la soigner.
Martine saisit alors l’occasion
pour se venger de son époux :
elle insinue que son mari est
l’homme qu’il faut, car il s’agit
justement d’un médecin très
adroit. Cependant, Sganarelle
préfère feindre de ne pas
exercer ce métier et ne
l’avouera que sous les coups de
bâtons. Les deux hommes se
trouvent dans la forêt et
vérifient les dires de Martine.
Par la force, Sganarelle finit par
leur donner raison et suit les
deux hommes au chevet
Lucinde, la malade.

                                                  5
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
Deuxième acte
                                                             Après avoir revêtu une tenue de
                                                             médecin, Sganarelle est présenté dans
                                                             un premier temps au père de la
                                                             muette, Géronte, qu’il finit par
                                                             convaincre de son talent. On apprend
                                                             alors de la bouche de la nourrice, qu’en
                                                             réalité le mal dont souffre la jeune fille
                                                             est lié au fait qu’elle est amoureuse
                                                             d’un homme, Léandre. Le père qui
                                                             souhaite pour sa fille une situation
                                                             financière confortable refuse qu’elle
                                                             épouse Léandre car il est pauvre et
                                                             voudrait lui faire épouser un autre.
                                                             Sganarelle rencontre la jeune fille en
                                                             présence de Géronte, et avec des
                                                             termes savants, décrit sa maladie et lui
                                                             prescrit un remède à base de pain et de
                                                             vin.    Apparaît   ensuite    Léandre,
                                                             l’amoureux de Lucinde, qui demande à
                                                             Sganarelle son aide pour approcher la
                                                             jeune fille.

Troisième acte
Sganarelle rencontre Perrin et Thibaut, un
vieux paysan ; ils sont venus lui demander
de l’aide pour soigner la femme de ce
dernier en train de mourir. Sans vergogne,
Sganarelle leur soutire tout leur argent
avant de leur proposer un remède incongru.
Léandre se déguise en apothicaire. Il est
présenté à la famille des nobles comme
l’assistant de Sganarelle, qui éloigne
Géronte pour que les deux amants puissent
se rencontrer. Lucinde retrouve la parole et
signifie à son père qu’elle désire épouser
Léandre. Géronte ne démord pas. Sganarelle
lui propose d’administrer un nouveau
médicament à sa fille pour lui faire entendre
raison. Pendant ce temps, les deux amants
s’enfuient. Lucas dénonce à Géronte les
machinations de Sganarelle.
Martine retrouve son mari Sganarelle croyant qu’il va être pendu pour son mensonge. C’est alors
qu’il y a un retournement de situation : les deux amants reviennent au domicile de Lucinde car
Léandre vient d’hériter de son oncle. Il demande à Géronte la main de sa fille, qui accepte.
Dans la dernière scène, Martine et Sganarelle se réconcilient.

                                                  6
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
LES GRANDS THEMES

La satire de la médecine

Depuis l’Antiquité, la médecine a été la cible de nombreuses comédies. Dans leurs textes, les
auteurs soulignent les défauts des médecins : ignorance, cupidité, prétention.
Avec Le Médecin malgré lui, Molière s’inscrit dans cette tradition littéraire et compose une féroce
satire de la profession médicale.

Sganarelle, un bûcheron dans les habits d’un médecin
Pour se moquer des médecins, Molière donne leurs habits à un personnage de farce : Sganarelle.
Ses défauts (il boit et bat sa femme) et ses qualités (sa ruse et son inventivité) en font un
personnage haut en couleur qui donne toute sa dimension comique à la caricature de Molière. Les
vrais médecins n’ont plus qu’à s’incliner devant ce faiseur de fagots qui connaît quelques mots de
latin. Molière semble bien vouloir nous dire par là qu’au pays des médecins les bouffons sont rois.

Un médecin farfelu
Pour jouer le rôle d’un authentique médecin, Sganarelle a bien compris qu’il devait en avoir l’allure
et le langage. Au début de l’acte II, il entre sur scène vêtu de la traditionnelle robe et du chapeau
pointu des médecins. Dans ce même acte, il s’attache également à imiter la manière de parler des
médecins. Pour impressionner Géronte, Sganarelle caricature le langage médical en employant un
vocabulaire compliqué en citant les grands auteurs antiques et en parlant latin.
Molière tourne aussi en ridicule les pratiques et remèdes des médecins. On pensait au XVIIe siècle
que l’on évacuait le mal en vidant le corps grâce à de nombreux lavements. Sganarelle prend le
contre-pied de ce dogme et prescrit à ses patients des remèdes aussi drôles qu’invraisemblables :
du pain et du vin pour que Lucinde retrouve la parole (Acte II, scène 4,), un fromage composé de
précieux ingrédients pour la femme de Thibaut (Acte III, scène 2)

La vengeance

Au Moyen Âge, le fabliau intitulé Le Paysan médecin raconte l’histoire d’une femme, qui pour se
venger des coups de bâton de son mari, le fait passer pour un grand médecin qui ne consent à
soigner ses patients si on le bat. Molière s’est inspiré du canevas de ce texte médiéval. Il a choisi de
mettre le thème de la vengeance au cœur de l’intrigue de la pièce, thème traditionnel de la farce.

La vengeance, source de l’intrigue
C’est la vengeance de Martine qui est à l’origine de l’intrigue du Médecin malgré lui. La pièce s’ouvre
sur une dispute aussi drôle que violente entre les époux Martine et Sganarelle. La femme reproche
au mari de ne rien faire à la maison, de dépenser tout l’argent et de s’enivrer constamment.
Sganarelle agacé par les reproches de sa femme, lui donne des coups de bâton pour la faire taire.
Martine veut se venger des coups de bâton de son mari. Elle rêve d’ « une vengeance qui se fasse un
peu mieux sentir » (Acte I, scène 3).

                                                   7
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
Le cercle vicieux des vengeances
A partir du moment où il est devenu médecin, Sganarelle est pris dans un jeu qu’il ne contrôle plus.
Il doit assumer son nouveau rôle s’il ne veut pas être battu. Très vite, il se rend compte de la facilité
avec laquelle, il parvient à faire semblant d’être médecin et des multiples avantages que son rôle
lui donne. Au fil des scènes, le bouffon n’hésite pas à tromper différents personnages qui cherchent
ensuite à se venger de ce médecin sans scrupule. Sganarelle joue avec le feu en multipliant les
avances auprès de Jacqueline que son mari, Lucas, surveille étroitement. Plus Sganarelle essaie de
séduire la nourrice, plus il provoque la colère et la jalousie de Lucas. Ce dernier n’hésite pas à se
venger de Sganarelle et dénonce la supercherie du farceur à Géronte. Cette vengeance en appelle
aussitôt une autre : Géronte qui fulmine de s’être fait trahir par un imposteur, exige la punition de
Sganarelle (Acte III, scène 8).

La vengeance de Martine : la leçon du Médecin malgré lui
La vengeance est un plat qui se mange froid. Martine serait bien placée pour énoncer ce dicton au
moment où elle retrouve un Sganarelle dépité qui attend d’être pendu (Acte III, scène 9). Les
quelques coups de bâton que Sganarelle a reçu de Valère et de Lucas n’étaient rien en
comparaison du terrible châtiment que la justice lui réserve.
La vengeance de Martine est donc une vengeance à retardement qui a guidé le sort de Sganarelle
tout au long de la pièce. Mais comme nous sommes dans une comédie, grâce à un dernier coup de
théâtre : tout est bien, qui finit bien. Cependant la vengeance de Martine résonne encore à la fin de
la pièce comme une bonne leçon donnée à l’apprenti médecin et une manière de mettre en garde
tous les imposteurs.

                                                   8
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
PROPOS DU METTEUR EN SCENE

Ivrogne patenté, roublard grandiloquent, intéressé et lubrique, Sganarelle n’a de sympathique que
son nom, la patte de Molière... et ses illusions. C’est un rêveur impénitent. Forcé de revêtir malgré
lui l’habit de médecin, il ne tarde pas à s’identifier à sa robe. Consultations burlesques, abus de
pouvoir, délires scatologiques, il ne nous épargnera rien. Jusqu’à ce que sa folie le conduise, tel
Scapin, à l’ombre du gibet...

Le Médecin malgré lui est une plaisanterie énorme, pleine d’imbroglios, de pots de chambre qu’on
hume et de coups de bâton. Émule de Tabarin, Molière déploie dans ses farces la grande tradition
du Pont-Neuf. C’est aussi une rêverie immense, toute empreinte de ce je-ne-sais quoi d’élégance
trouble qui, en sus des lazzi, fait le charme de la comédie italienne.

Nous avons pensé à Fellini. Nous avons choisi de lui emprunter musiques, ambiances et costumes.
Il y a chez le Maestro, comme chez Chaplin d’ailleurs, ce mélange de réalisme et de poésie, de
burlesque et d’équivoque, qui, du Barbouillé à Scapin, nous interpelle tant chez Molière. Au-delà
des rires gras qu’ils suscitent, des ordures dans lesquels ils pataugent, les clowns derrière le
masque, ont les yeux grands ouverts sur le rêve.

                                                 9
Le Médecin malgré lui - Dossier pédagogique de Molière
LES PERSONNAGES

Sganarelle
Le personnage principal
                                       Il apparaît dans plusieurs pièces de Molière : Le Médecin volant
                                       (valet de Valère), Le Cocu imaginaire (bourgeois de Paris),
                                       L’Ecole des Maris (tuteur d’Isabelle), Dom Juan (valet de Dom
                                       Juan), L’Amour médecin (bourgeois, père de Lucinde) et dans
                                       Le Médecin malgré lui.
                                       Il est en quelque sorte un mélange entre l’Arlequin, le
                                       Scaramouche et le médecin de la Commedia dell’arte. Comme
                                       le personnage d’Arlequin, Le Sganarelle du Médecin malgré
                                       lui tient le rôle du confident des amoureux et fait en sorte de
                                       les réunir.
Molière le présente dans cette pièce comme un homme de basse condition, un bûcheron, un
buveur, un père de famille irresponsable, marié à une femme qu’il bat. Il a un caractère fourbe,
tordu, avare, égoïste, fou et plutôt bon vivant. Cependant, il est très habile car malgré le piège
tendu par sa femme, il réussit à sortir son épingle du jeu.
Il représente le bouffon qui dénonce les inepties de l’époque tout en faisant le pitre pour que le
message soit interprété, non pas dans l’amertume, mais avec le sourire. Plus il est ridicule et
grossier, plus cet homme humble permet à Molière d’exprimer un message dérangeant pour
l’époque : se moquer de la médecine et de la crédulité de ses personnages bourgeois.
Dans ses pièces, Molière jouait souvent le personnage de Sganarelle.

Martine
La femme de Sganarelle

                            C’est une paysanne maligne et à la langue bien pendue. Le stratagème
                            qu’elle imagine pour se venger des coups que lui donne don mari
                            réussit au-delà de ce qu’elle imaginait.

Géronte
Le père de Lucinde

                                 Il est veuf et plutôt avare, comme fréquemment dans les pièces de
                                 Molière. Il choisit ce qu’il estime le meilleur parti pour sa fille
                                 unique. Il voudrait lui trouver une situation confortable du point de
                                 vue économique au détriment des sentiments amoureux et des
                                 envies de sa fille. Il est en quelque sorte le personnage de Pantalon
                                 dans la Commedia dell’arte. Un vieillard avare qui se fait toujours
                                 exploiter par quelqu’un, ici par Sganarelle.

                                                  10
La nourrice
La nourrice chez Géronte et la femme de Lucas
                                 Elle symbolise la figure maternelle. Elle est la seule à avoir compris
                                 le sens de la maladie de sa protégée, à défendre l’amour plutôt que
                                 le mariage arrangé. Elle est représentée comme une femme du
                                 peuple, en témoigne son langage, qui n’est pas forcément très bien
                                 considérée, si on se réfère à l’attitude de Sganarelle à son égard,
                                 mais elle sait se défendre. Elle dit la vérité, même si elle dérange.
                                 Molière en fait un personnage intelligent et courageux.

Lucinde
La fille de Géronte.
                                Voici encore un personnage que l’on retrouve dans plusieurs pièces
                                de Molière : une fille orpheline de mère, élevée par son père et une
                                nourrice. Au demeurant obéissante et charmante, elle se rebelle
                                cependant quand son père cherche à la marier à un homme de
                                bonne situation alors qu’elle en aime un autre, sans le sou. Elle se
                                rebelle contre son père au nom de l’amour et souvent fui avec son
                                amant. Sans être un personnage principal de la pièce, Lucinde est
                                un des éléments central autour duquel se déroule l’intrigue.

Léandre
L’amant de Lucinde

                                        Dans la Commedia dell’arte, l’amant du personnage appelée
                                        Isabelle (Lucinde) et son amant Lélio. Ici Léandre, est l’amant
                                        de Lucine, dont les amours sont contrariés par les plans du
                                        père. Comme, Lucinde, sans être un personnage principal de
                                        la pièce, Léandre est un des éléments central du
                                        déroulement l’intrigue.

                                                  11
Valère et Lucas
Domestiques de Géronte

                                                      Valère est cultivé et instruit, Lucas
                                                      grossier et niais.
                                                      Géronte les envoient à la recherche
                                                      d’un médecin, et guidés par Martine ils
                                                      ramènent Sganarelle.

M. Robert

                              Prototype du voisin curieux, il intervient dans la dispute de
                              Martine et Sganarelle.

Thibaut et Perrin

                         Paysans qui viennent demander des soins, attirés par la réputation de
                         Sganarelle.

                                            12
SUGGESTIONS POUR LE TRAVAIL

I. Les personnages

   1) Quel est le métier de Sganarelle ?
       Fagotier
       Médecin
       Cordonnier

   2) Le principal reproche que Martine fait à Sganarelle est d’être :
        Ivrogne
        Infidèle
        Inculte

   3) Sganarelle autrefois a appris des rudiments de :
        Latin
        Droit
        Médecine

   4) Combien Sganarelle et Martine ont-ils d’enfants ?
       Deux
       Trois
       Quatre

   5) Parmi ces quatre adjectifs, lequel ne convient pas pour caractériser Sganarelle ?
       Paillard
       Insouciant
       Bouffon
       Mélancolique

   6) Parmi ces quatre adjectifs, lequel ne convient pas pour Martine ?
       Intelligente
       Soumise
       Vive
       Rusée

   7) Qui est M. Robert ?
       Le frère de Martine
       Le père de Perrin
       Un voisin de Sganarelle et Martine

   8) Quel est le personnage qui n’apparaît pas dans le premier acte ?
       Léandre
       Martine
       Sganarelle

                                                 13
9) Qui n’est pas le serviteur de Géronte ?
      Thibaut
      Valère
      Lucas

  10) Comment s’appelle le mari de Jacqueline ?
      M. Robert
      Lucas
      Perrin

  11) Comment s’appelle l’amoureux de Lucinde ?
      Léandre
      Valère
      Lucas

  12) De quoi souffre Lucinde ?
      De migraine
      De douleurs de ventre
      De mutisme

  13) Pour impressionner son auditoire lors de la scène de la consultation, en quelle langue parle
  Sganarelle ?
      Chinois
      Latin
      Allemand

  14) Jacqueline est :
      Femme de chambre
      Cuisinière
      Nourrice

  15) Remettez ces personnages dans l’ordre de leur apparition :
      Géronte
      M. Robert
      Sganarelle

  16) Plusieurs personnages de la pièce vont par deux. Indiquez les différents couples et précisez
  le lien qui les unit.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

                                               14
17) Quelle rôle joue Martine ? Quels sont leurs points commun et leurs différences entre
    Martine et Jacqueline ?
…………………………………………………………………………………………………………...
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

    18) Sur quelle opposition repose le duo Valère/Lucas ? Appuyez-vous sur leur langage, leur
    manière d’être, pour répondre.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

    19) En quoi Lucinde, Léandre et Géronte sont-ils des personnages « typiques » de la comédie ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

    20) Cherchez une scène et une citation précises pour illustrer caractéristiques suivantes :

Caractéristiques         Scène                                    Citation

    brutalité

   ivrognerie

    cupidité

      ruse

  grossièreté

                                                 15
II. L’intrigue de la pièce

   1)   Complétez ce tableau, en indiquant ce qu’il se passe dans la scène et l’acte

     Acte
                                                   Ce qu’il s’y passe
   et scène

     Acte I
    scène1

    Acte I
 Scène 3 et 4

    Acte II
   Scène 2

    Acte II
   Scène 5

   Acte III
   Scène 8

    Acte III
   Scène 11

   2) Complétez ce tableau en indiquant dans qu’elle scène l’action se passe.

                           Ce qu’il se passe                                    Acte et scène

Réconciliation des époux

Sganarelle devinant médecin

Sganarelle examine Lucinde
Léandre grimé en apothicaire s’entretient avec Lucinde qui retrouve la
parole. Ils s’enfuient
Sganarelle est condamné à être pendu comme complice. Martine
arrive

                                                 16
3) Quelles sont les deux intrigues de la pièce ? Décrivez-les brièvement en indiquant les
    étapes principales (situation initiale, péripéties, situation finale).
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

 4)   La scène 2 de l’acte I est-elle une péripétie ou un coup de théâtre ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…

 5) Quel coup de théâtre survient à la scène 6 de l’acte III ? En quoi fait-il évoluer l’action ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

 6) Quel coup de théâtre apporte une solution à la situation de Lucinde et Léandre ? Pouvait-
    on le prévoir ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

 7) Le coup de théâtre à la fin de l’acte II nous apprend que :
       Lucinde est une fausse malade
       Jacqueline est une fausse nourrice
       Lucas est un bourgeois déguisé en valet

 8) Quelles ont pour les personnages principaux, les différences entre la situation finale et la
    situation initiale ?
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

                                                17
III. La satire de la médecine

   1) Le thème de la médecine est des médecins est omniprésent dans la pièce. Récapitulez ses
      apparitions en complétant le tableau.

                          Thème                                              Scène
Récits des guérisons miraculeuses par Martine
Allusion au costume du médecin
Consultation de Lucinde
Fausse consultation de Léandre
Léandre déguisé en apothicaire
Consultation de Thibaut et Perrin
Invention d’un remède farfelu pour guérir Lucinde

  2) Quel personnage se déguise en médecin dans la pièce ?
…………………………………………………………………………………………………………..

   3) Relisez la scène 5 de l’acte I. Qu’est-ce qui décide Sganarelle à devenir médecin ?
       La peur des coups
       L’argent
       Le désir de Martine

  4) Trouvez deux autres scènes où apparaît la même motivation. Qu’est-ce qu’elle nous
     apprend sur les médecins ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  5) Sganarelle cite Hippocrate (II,2) et Aristote (II,4). Qui sont ces deux personnages et
     pourquoi ces citations ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  6) Lorsque Sganarelle est en face de Jacqueline, pourquoi utilise-t-il la médecine ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  7) Expliquez pourquoi Molière a choisi un bûcheron ivrogne pour le déguiser en médecin ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  8) Quel usage Sganarelle fait-il du latin ? Répondez en vous appuyant sur une citation précise.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

                                                18
9) A votre avis, pourquoi Sganarelle et Léandre peuvent-ils se faire passer aussi facilement
     pour médecin et apothicaire ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  10) Quels défauts des médecins la pièce de Molière dénonce-t-elle ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  11) Quelles armes Molière utilise-t-il contre les médecins ? Donnez plusieurs exemples.
………………………………………………………………………………………………………….
.………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

   12) Que sont les médecins pour Molière :
        De vrais savants
        Des charlatans

  13) A la manière de Sganarelle (III,6), imaginez un traitement médical pour faire face à une
      situation de la vie courante (un élève qui a une mauvaise note, un enfant qui veut
      échapper à une punition…)
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

IV. Etude de la scène d’exposition (Acte I, scène 1)

  1) Où se situe l’action ? Qu’est-ce qui permet de la dire ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

    2) Les deux personnages sont
         Voisins
         Amis
         Mari de femme

                                              19
3) Quel est le métier de Sganarelle
        Philosophe
        Bûcheron
        Médecin
Relevez la phrase qui permet de l’identifier.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…

    4) Pour quelles raisons Martine et Sganarelle se disputent
        Martine reproche à Sganarelle de battre leurs enfants
        Sganarelle reproche à Martine de lui répondre de façon insolente
        Martine reproche à Sganarelle de mal se conduire et de ne rien faire à la maison

  5) Que fait Sganarelle à la fin de la scène ? Pourquoi ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  6) En analysant la première didascalie et les deux premières répliques, montrez que la dispute
  des personnages a commencé avant le début de la scène.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

  7) Relevez quelques phrases exclamatives. Pour quelle raison sont-elles si nombreuses ? Quel
  rythme cela donne à la scène ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

    8) Qu’apprend-on sur Sganarelle ? Complétez le tableau

     Expérience antérieure

          Défaut principal

                Caractère

  9) Quel défaut de Martine la scène fait-elle apparaître ? Que lui reproche exactement
  Sganarelle ?
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..

                                               20
9) Retrouvez de quel type de comique relèvent les éléments cités : comique de répétition -
       comique de caractère - comique de mots - comique de situation - comique de geste

                                                                Type de comique
                   Elément de scène

La scène représente une scène de ménage

Sganarelle est un ivrogne brutal et paresseux
Sganarelle menace à plusieurs reprises Martine de la
battre. Martine insulte plusieurs fois Sganarelle
Sganarelle – Il prend le bâton et lui en donne – Ah ! vous
en voulez donc ?
« Mets-les à terre » - « Traître, insolent, trompeur, lâche,
coquin, pendard, gueux, fripon, maraud, voleur… ! »

  12) Parmi les injures employées par Martine, relevez-en deux qui sont encore en usage
  aujourd’hui et deux qui ne le sont plus. Trouvez le sens dans un dictionnaire.
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

  13) Explique pourquoi cette scène nous introduit dans un univers de farce (situation,
  personnages rythme…)
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………..

  14) Le Médecin malgré lui est une farce. Cherchez la définition de ce genre.
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…

                                                    21
V. Travaux pratiques

  1. Inventez un décor, des costumes. De quels accessoires a-t-on besoin ?
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…

  2. Classez les rôles à partir du plus important, qui est Sganarelle. Motivez cet ordre. ?
………………………………………………………………………………………………………..…
……………………………………………………………………….…………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…

  3. Quel rôle aimeriez-vous jouer dans cette pièce ? Pourquoi ? De quelle façon ? Montrez un
     fragment de votre interprétation.
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…

   4. Essayez de jouer quelques scènes. Faites d’abord une mise en scène, discutez, le ton du
      fragment.

  5. Si on voulait habiller les acteurs à la mode d’aujourd’hui, comment imaginez-vous leurs
     costumes ? Dessinez-les en rapport avec leurs caractères.
………………………………………………………………………………………………………..…
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…

  6. Ecrivez vous-même une scène comique et jouez-la ! Bonne chance !
…………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…
………………………………………………………………………………………………………..…

                                             22
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler